Golden Globe (3)

Troisième épisode : L'épopée de VDH

fait suite à celui-ci
www.hisse-et-oh.com[...]-2018-2

[Édit modération] lien tracking: goldengloberace.com[...]racker/

L'équipage
02 août 2018
03 août 2018

hé bonjour N°3 !
VDH et Peche remontent comme des malades dans de l'ESE 15nds mer formée à 5-6 noeuds de moyenne ! ils marchent bien au près ces Rustler !
méteo à 8 jours ça à l'air de se maintenir idem pour eux, sont pas arrivés en bas tout de même ! le but c'est d'enrouler le Cap au plus près ou bien ?

03 août 201803 août 2018

Aucune marque de parcours à Bonne Espérance, il suffit d'enrouler comme tu dis. Le prochain "drop" des photos, lettres, etc... comme à Lanzarote, ce sera près de la Tasmanie.

Dans son dernier msge texte, Susie dit que c'est dur la vie avec 20° de gite !

03 août 2018

Intéressant l'article (traduit) de Don MacIntyre sur le site GGR sur la BLU et le choix de chaque concurrent des régulateurs d'allure et des problèmes qu'ont eut certains concurrents avec ces équipements

03 août 2018

merci Flora c'est mieux avec le lien

03 août 2018

Appel aux bavard(e)s (c'est pas péjoratif) :

"If you have something to say about the GGR you can become a Guest Writer for GGR THOUGHTS and maybe publish your Opinion in this section. For consideration, please send an Email to hello@goldengloberace.com, tell us a bit about you and attach your photo. Your thoughts should have no more than 1000 Words."

;-)

03 août 2018

Très intéressant cet article de Don en bon français (!).
Sur les communications radios et la MTO, cela confirme le côté paradoxal de cette GGR "50 ans le retour" et de son règlement. Il est stipulé dans le règlement que le routage, c'est à dire selon Don, "dire au navigateur là où il doit aller selon les prévisions MTO", est interdit, mais en revanche, la "discussion entre amis sur les informations météo" est autorisée et même recommandée ! Je trouve ça assez rigolo (aucun esprit de polémique dans mon propos, juste un peu d'amusement face à cet espèce de pragmatisme anglosaxon)
Et sur les régulateurs, beaucoup d'éclairages et de réponses au questions soulevées dans le fil GG2. Répartition précise des différents type de régulateurs (6 Hydrovanes, 5 Windpilot, etc.) et infos sur les problèmes rencontrés... L'auteur semble exprimer une préférence pour Hydrovane tout en mentionnant que cela n'a rien à voir avec le fait que cette marque sponsorise la course... de fait les pbs rencontrés semblent plutôt venir des utilisateurs de Windpilot. Mais là aussi pas de polémique ; le propos conclusif de l'auteur me semble essentiel : le plus important pour réussir sa GGR c'est (1) un bon bateau et (2) un bon régulateur qui a fait ses preuves dans l'océan Austral... et bien nous y voilà, les affaires sérieuses vont bientôt commencer !

03 août 2018

"discussion entre amis sur les informations météo"
Tu trouve cela pragmatique, moi je dirais plutôt faux-cul. D'ailleurs il reconnaît implicitement que ça pose problème.
Intéressante la récap sur qui a quoi en terme de régulateur.
Moi j'aimerais bien connaître la liste de ceux qui n'ont pas d'enrouleur de génois.

03 août 2018

Ouais enfin, il y a quand même une grosse différence entre communiquer par email ou tel sat, autant de fois et aussi longtemps qu'on veut, comme on en a tous l'habitude, et le faire par SSB 2 x Jour : chacun parle à son tour, ça passe pas toujours bien, etc...

:heu:

Quant à ceux qui n'ont pas d'enrouleur, il suffit de revisionner le passage à la bouée Rubicon à Lanzarote. Y avait Péché, c'est sûr, ensuite je sais plus ? C'est une petite minorité je pense.

03 août 2018

Apparemment aucun n'a choisi un vrai "retour vers le futur " et installé un régulateur type "Moitessier"..

03 août 2018

Ouais j'aurai pu mettre des " " à pragmatisme ; je suis pas loin de l'opinion que tu exprimes, mais bon, j'aime bien ce côté un peu flou (l'histoire de la réintégration d'Istvan dans la cours est un peu du même ordre), et puis honnêtement je pense pas que ça changera grand chose au résultat, vu les vitesses et leurs écarts entre concurrents... je crois que l'enjeu, le le principal, est de revenir aux Sables...

03 août 2018

Comme il l'écrit, ça change surtout pour la descente et la remontée de l'atlantique. Dans le sud ils avanceront tous à leur vitesse de carène.
Il me semble que ceux qui n'ont pas d'enrouleur navigueront souvent sous toilé, ça a dû être déjà le cas dans le pot-au-noir.

03 août 2018

peut-être que la config la plus performante est enrouleur + étai/jeu voiles a endrailler ? je ne connais pas la config des 5 ou 6 premiers mais ce serait intéressant de la connaitre, avec leur expérience ils ont du faire le bon choix.

au sujet de la comm méteo avec éventuelle possibilité cachée de routage à terre : bof ! ça serait efficace sur un vendée globe mais à 5 nds de moyenne on ne peut pas vraiment optimiser une méteo à long terme et dans ces conditions la plupart sont capables de router à bord avec les receptions BLU aussi bien qu'un routeur pro à terre.

03 août 201803 août 2018

Il est vain de penser pouvoir reproduire les conditions exactes de la première course du genre mais ses caractéristiques essentielles sont respectées : seul, autour du monde, sans escale, sans électronique, sur un bateau accessible aux pratiquants de la croisière hauturière. C'est cette proximité du réel avec la représentation que l'on peut s'en faire qui lui donne de l' intérêt. Un point cependant est assez différent, c'est l'intensité des échanges autour de cette course. Les premiers étaient partis et on les avaient un peu oublié. Ici la communication internet lui donne un impact beaucoup plus large et plus constant. Et je crois que cela à de l'effet sur les coureurs.

03 août 201803 août 2018

ça communique un peu ici mais tu crois que ça communique beaucoup sur les autres médias ? Moitessier c'est un joueur de foot ? les 2 challenges LR et GGR ont l'air d'être assez peu médiatisés, c'est trop lent, il faut de la vitesse, du sang, des naufrages, des requins et des pirates pour que ça marche :langue2: pt'être un livre à compte d'auteur tirage pour la famille et les amis :-(
ou alors les aventures d'un mec et sa poule ... au fait il est reparti le gardien de poule, il faudrait peut-être dépoussiérer les vieux fils ?

04 août 2018

Et ceux que ça n'intéresse pas sont des cons, c'est bien ça ?

03 août 2018

Ça communique assez peu par rapport à d'autres cirques médiatiques mais ça touche une communauté vivante qui suit ça de près ce qu'elle ne pouvait faire il y a 50 ans (cf le site de tracking). Je pense que l'effet sur les coureurs sera un engagement plus élevé dans la compétition. On le verra en fin de course dans les temps relevés alors que les bateaux ont sensiblement le même potentiel de vitesse qu'à l'époque. (À vérifier)

03 août 2018

C'est très suivi dans le monde entier par les rézosocio et dans le monde nautique anglo-saxon.

04 août 2018

Résumé des deux options (derniers messages texte) :

Jean-Luc Van Den Heede 8 NUIT ASSEZ VENTEE 2RIS TRINQUETTE.CA MOLLIT.TVB

Mark Slats 68 GREAT SAILING LIKE IN THE HOLIDAYBOOKS GETTINGCOLDER :)

:-p

04 août 2018

VDH est en course et Slats va ramasser les mangues dans la Bahia :-p
il va se prendre 1000nm "in his teeth" au passage du Cap :mdr:

04 août 201804 août 2018

la route standard en aout est très aléatoire et c'est difficile de rattraper 1000nm même si l'option s'avère bonne. sur les 2 courses on voit VDH et Peché passer le cap vert 10 jours après Suzanne de la LR qui a eu d'excellentes conditions sur la route ouest et à ce jour sur la route fond ils sont à 150nm l'un de l'autre. pas vraiment d'anticyclone établit sur les 8 prochains jours.
un pronostic ça ne coute rien : les 3 se retrouvent sur la même route dans 8 jours et Suzanne passe le Cap avec 100nm d'avance sur VDH et Peché groupés.
@Flora : Suzanne va les cirer au Cap, c'est elle qui paie l'apero :alavotre:

04 août 2018

Ce n’est pas si simple. Slats suit la route standard qui contourne l’anticyclone de Sainte Hélène par l’ouest. Si VDH et les autres plus à l’est se font bloquer par l’anticyclone, Slats rattrapera très vite son retard.

05 août 2018

Au dernier point, ça ralentit sérieux pour elle... ?
:oups:

04 août 2018

VDH a genois et trinquette sur enrouleurs

05 août 2018

Faut pas croire qu'ils sont toujours en mode course !
Champagne sous les étoiles pour l'un,
Champagne et saucisson pour l'autre !

:mdr:

www.facebook.com[...]930510/

05 août 2018

Une interrogation sur le site de tracking goldengloberace.com[...]racker/
La distance sur les dernières 24h des concurrents m'interpelle, comme on dit:
- VDH: 101 nm, soit un poil plus de 4 noeuds de moyenne. Pas terrible mais réaliste et dans la moyenne de la majorité des concurrents, qui font 100-120 nm
- Pèche: 226 nm. Pratiquement 10 noeuds de moyenne. Ça me paraît assez remarquable pour ce type de bateau
- Slats: 30nm. Un bon noeud... Mieux cependant que McGuckin qui a fait 8 noeuds sur la même période
Est ce la réalité, ou y a t'il un problème avec le tracking du site, qui perd de vue certains concurrents un jour sur deux ?

05 août 2018

La distance parcourue est calculée par rapport à l'arrivée. Elle n'est pas la distance sur le fond. La mesure de la vitesse est donc faussée.

05 août 2018

10 nds de moyenne, que ce soit sur le fond ou par rapport à l'arrivée... Le VMG est toujours inférieur ou égal à la vitesse.

Bonnes navs.

06 août 201806 août 2018

Ce matin, sur Windy superposé au tracking, l'anticyclone dessine un grand ? entre Slats et le tandem Péché/VDH.

:-p

Suzanne serait en plein dedans... 10° plus Sud, par 21°W.

Comme le dit VDH dans un de ces derniers msgs, "pas facile la météo dans ce coin" !

06 août 201806 août 2018

L'avance de VDH par rapport au vainqueur de la première édition est de 1800 miles. Ce qui est considérable à ce stade de la course sachant que les bateaux qui courent aujourd'hui ne sont pas très différents de leurs aînés.

06 août 201806 août 2018

Les bateaux, pas trop non, c'est l'état d'esprit qui est très différent, je pense. Aujourd'hui, la plupart des participants à cette GGR sont "pollués" par les TDM à 20 ou 30 nds de moyennes. Ils veulent absolument aller le plus vite possible. Il y a 50 ans, personne n'aurait pensé passer des jours et des jours au près serré à se faire branler !

Autre exemple le ravitaillement : la plupart ont embarqué des plats tout faits qu'il n'y a plus qu'à réchauffer pour aller vite... alors qu'ils ont tout le temps de cuisiner à partir d'ingrédients bruts et c'est quand même autrement plus agréable, non ?

Ils vont finir par s'emmerder... je sais plus qui a déjà signalé qu'il a lu plus de la moitié des bouquins embarqués.

Tout ça va se décanter au fil des semaines et des mois, à mon avis.

Celui qui me semble avoir l'état d'esprit d'antan, c'est Coconut, l'australien.
Mark a envoyé un message avant-hier, après son passage de l'équateur :
NEXT WAYPOINTS TRINDADE &TRISTAN DA CUNHA.

;-)

06 août 2018

10 noeuds de moyenne, peu credible me semble t il, 8 noeuds ok en chargeant la mule

07 août 2018

8 posts plus haut, info rackam pas credible a mon avis, c bien de lire l intégralité d un fil avant d intervenir

07 août 2018

Ridicule en effet

07 août 2018

Non, écoute leurs vacations radio, ils sont au près serré.

09 août 2018

Une course en équipage... c'est bien différent quand même.
Si tu vas par là, en couple, j'ai fait une vingtaine de jours au près pour descendre à Chiloé avec l'Endurance 35, mais on était pas en course et c'était du près bon plein tranquille, en longeant l'anticyclone de l'île de Pâques, avant de crocher les vents d'Ouest.
Aucune com non plus, à part la VHF, mais seulement un pêcheur 24 H avant d'arriver ! On aurait pu dormir sur nos 4 oreilles pendant 34 jours...

09 août 201809 août 2018

Bah, ça arrive même sans course. Pas plus tard que cette année j'ai fait 20 jours de près d'affilée en remontant l'Atlantique. C'est sûr que c'est plus confortable dans l'autre sens mais quand on y est ... Et j'étais seul, pour répondre à Flora

09 août 2018

Bon il faut rester dans le contexte, je suis d'accord avec vous, mais sur ce trajet-là (Europe/Bonne-Espérance) avec le TDM en ligne de mire pour 8 mois en solo, je comprends mieux l'option de Suzanne, Tony et Mark Slats (pourtant pas de la même génération) que celle de VDH et Péché. S'économiser au départ, à leur place, c'est ce que j'aurais privilégié, sachant ce qui les attend dans les mois à venir.
Oui je sais, VDH c'est un cas, il a fait ça à l'envers et détient toujours le record ! :bravo:

C'est différent quand on sait que cela va durer "seulement" quelques semaines et puis qu'il n'y a pas vraiment le choix par rapport à la destination.
Autre exemple (pardon de parler à nouveau de moi, mais ça me fait plaisir d'y repenser ! :heu:)
Pour revenir dans les Antilles françaises depuis Panama, on a fait aussi une bonne semaine de près contre l'alizé, mais c'était ça ou... rien ! J'ai jamais autant pêché à la traîne, c'était fin novembre 97.

06 août 201806 août 2018

Bah, ils ne sont pas vraiment au près serré les deux premiers, plutôt à 60° du vent réel il me semble. Pas des conditions insupportables, ce sera bien pire dans certains moments à venir.
Il y a 50 ans il me semble qu'il y avait beaucoup moins d'émulation, vu qu'ils ne savaient pas où en étaient les concurrents, qu'il ne partaient pas en même temps. Ils ont été combien à passer le cap de Bonne Espérance ? Donc c'était surtout un défi contre soi-même. Amha.
Là les deux sont partis pour se tirer la bourre. C'est bien !

07 août 2018

Où as-tu vu ça les dix nds ?
8 noeuds de moyenne avec ces barlus, tu rigoles ? Pour le moment ils n'ont jamais atteint les six nds sur 24 heures il me semble.

07 août 2018

Jean, il y a désormais bien mieux: Slats a fait 685 nm au cours des dernières 24h d'après le site. Pas loin de 28 noeuds de moyenne...
Ca devient intéressant..
McGuckin, lui, a fait -3nm...
Les données su site semblent devenir poétiques. A la Moitessier?
Toutefois, de mémoire, il savait à peu près faire un point, lui.

07 août 2018

Changement de méthode de calcul probablement. Ou du positionnement des waypoints. Ce n’est pas facile de calculer un classement pour ce genre de course.

09 août 2018

"Il y a 50 ans, personne n'aurait pensé passer des jours et des jours au près serré à se faire branler !"

Et si !

Lors du Triangle Atlantique entre St Malo et Capetown de 1975, nous avions passé 19 jours bâbord amures avant d'obliquer vers l'ouest. Mais là, nous n'avions que le baromêtre pour nous aider... Auucune communication téléphonique ou VHF.

karibario.blogspot.com[...]le.html

09 août 201809 août 2018
09 août 2018

Le près est moins fatiguant avec ces bateaux lourds et qui pointent pas, peu de reglages, pas de danger d empannage

07 août 2018

ce 07/08 VDH et Peché à égalité du Cap avec Suzanne (env. 2000nm) avec léger avantage météo pour Suzanne qui n'a fait que 140nm ces 3 derniers jours mais ça rentre bien pour les prochains jours à toutes les allures 15 à 30nds dans mer bien formée 3 à 4 m. ça doit bien secouer au près
pour ceux de la route médiane c'est clair qu'ils n'ont fait que du près serré depuis l'équateur, ils ne sont pas là pour rigoler !

07 août 201807 août 2018

Je crois qu'il y a erreur... Suzanne est à 30°S, alors que Péché et VDH ne sont qu'à 22°S !
Grosso modo, Suzanne est à 1.500 nm de Bonne Espérance.

08 août 201808 août 2018

oui exact 30 et 22 S mais 21 et 13 W et comme ils vont à l'E...
j'ai reporté les positions et les 3 sont à 2000nm du cap avec méteo assez favorable ils vont se retrouver à peu près en même temps sur la même route avec les mêmes conditions et on va pouvoir comparer les performances des 2 types de bateaux, pensant que Nehaj est un peu plus performant que les Rustlers mais que les 2 de la GGR sont plus au taquet ça devrait passer quasi ensemble au Cap, le truc intéressant sera de voir le choix de route de passage au cap des aiguilles.
après dans l'indien et le pacifique pas sur que les vieux briscards des courses océaniques arrivent à suivre vu que d'après Banik, Suzanne à 3 TdM d'entrainement en solo sur son bateau ce qui leur met un sacré handicap, peut-être que ce serait mieux de la mettre hors concours pour ne pas fausser les résultats LR et GGR , non ? :langue2:

08 août 2018

Bon on va pas se battre sur les chiffres, mais Suzanne au dernier point d'hier 14h GMT est à 18,49° de longitude W./

09 août 2018

Je ne me fais aucun souci pour VDH! Homme de défi, il a doublé 10 fois le Cap Horn et effectué 5 tours du monde en solitaire. Après avoir bouclé 4 tours en course dans le sens traditionnel (Vendée Globe, BOC Challenge) tous terminés sur le podium, il détient depuis mars 2004 le record du tour du monde en solitaire à l'envers réalisé contre vents et courants.
Je me rappelle notamment en 94 où à la barre de son yawl Helvim très étroit et moins puissant que ses rivaux, il allumait comme un malade dans le sud pour rester au contact des meilleurs bateaux.... Résultat, 2ème à l'arrivée !!!
Non aucun souci, sauf casse, et je pense même qu'il va largement creuser l'écart sur les suivants dans les 40ème!
Il a certes pris de la bouteille depuis, mais mener un 36 pieds à fond n'est certainement pas plus difficile qu'un 60 pieds Imoca surtoilé, et l'expérience de la course dans le grand sud est irremplaçable !
Vous avez compris, je suis un fan inconditionnel du grand VDH.... Et en plus on est du même pays ! :-)

09 août 2018

Je pense aussi que VDH a les meilleurs atouts. Ici, l'expérience et le mental priment sur la force de la jeunesse.

09 août 2018

la seule inconnue en fait même pour VDH c'est les 6 à 8 mois en mer sans escale en solo à 6nds sur un 36' ? ou bien ?
"l'expérience et le mental priment sur la force de la jeunesse" et c'est clair que même VDH serait prêt à échanger l'un pour l'autre :-p

09 août 2018

VDH va gagner! C'est le meilleurs.

09 août 201809 août 2018

La ligne d'arrivée est encore très loin...
Philippe Péché signale un pb de régulateur en cours de réparation.
VDH se plaint de l'état de la mer : visée sextant pas facile.
Susie ne communique plus depuis 2 jours, pb d'émetteur.
Mark Slats est très content, il avance bien et a pu faire le plein de ses réservoirs et même prendre un bain dans son cockpit !

Quant à Suzanne, elle est déjà presque à la latitude de Bonne Espérance.
Sa position ce jour 9/08 à 14h00 : 33°7 S - 15°8 W
Cap sur Tristan da Cunha ?

09 août 201809 août 2018

ça serait mieux qu'elle soit presque à la longitude du Cap ! espérons qu'elle puisse faire de l'est rapidos avant de rencontrer des pingouins ! avec les previsions sur les jours à venir ça à l'air tout bon pour elle, ça va secouer un peu quand même ... en Aout le tour de la Corse c'est plus zen !

11 août 2018

Des pingouins dans l' hémisphère sud?????

Gorlann

11 août 2018

bien vu ! les sud americains les appellent pingüinos mais ce sont bien des manchots

10 août 201810 août 2018

Déjà de la casse pour VDH... réparée !

twitter.com[...]5493253

Pas bien compris ce qui a cassé ?
L'axe du safran du pilote ? quel pilote, l'Hydrovane ?

:-(

10 août 2018

en principe c'est l'axe de la pelle dans l'eau, si c'est ça la pelle se barre à moins qu'elle ne soit assurée par un boute, il doit être prévue une partie cassante sur l'axe pour que en cas de choc avec un ofni l'axe casse et l'ofni n'arrache pas l'hydrovane du tableau arrière, ça parait une grosse casse assez peu probable, ça doit-être une biellete quelconque qui a laché ou ...
c'est de l'intox pour que Peché lève le pied, trop fort le vieux renard !

10 août 2018

le safran de l'hydrovanne est emmanché sur un tube en inox. pas de fusible mecanique à ce niveau, mais pas impossible tordre non plus. Les biellettes, je n'y crois pas trop. Elles son enormes et il n'y a aucun effort.

bonnes navs

10 août 2018

Peut etre tout simplement la goupille qui solidarise le safran de l'hydrovane a l'axe. facile a changer au calme mais pas évident en mer, il faut descendre sur le support de l'hydrovane au niveau du tableau arrière, risqué et difficile en mer.

10 août 2018

ça me semble bien tôt quand même d'avoir ce genre de casse par rapport à la route qu'il reste à faire... espérons qu'ils ont prévu une bonne dizaine de goupilles de rechange !
:heu:

11 août 201811 août 2018

Pire encore pour Péché... barre cassée, mais lui-même est ok !

goldengloberace.com[...]-winds/

:-(

11 août 2018

Et il n est plus en catégorie GG et il na pas de quoi reparer sa barre. Et tout ça avant de rejoindre le cap. Rétrospectivement encore plus de respect pour knox johnston et suhaili, vieux rafiot rafistolé et non etanche

11 août 2018

Relis le bouquin de knox johnston, il a plongé et cloué des plaques de cuivre tellement son bato fuyait

11 août 2018

Vieux rafiot rafistolé !?
:reflechi:

11 août 2018

Dommage. Il vient de passer dans la catégorie Chichester car il a téléphoné avec son iridium.

11 août 2018

Toutes les explications là, mais en Anglais :

www.facebook.com[...]6395104

Concernant Philippe, il avait dû déjà réparer son régulateur Beaufort avec des pièces prévues pour sa barre de rechange.
Sa barre (qui n'est pas la barre standard d'un Rustler 36, mais une télescopique avec une pelle pour barrer assis sur le passavant) a cassé net à 20 cm de l'axe... dans un vent portant 45-50 ktns, d'après ce qu'il a signalé.
Il a tout affalé et a utilisé le tel sat scellé pour appeler ses proches et son sponsor.
Puis il a pu rafistoler sa barre en la rallongeant et il a remis en route, cap sur Capetown où il pense faire escale dans environ 15 jours pour réparer sérieusement.

11 août 2018

Pour VDH, il ne s'agissait pas de casse mais seulement d'un " boulon" détaché et aussitôt remplacé sur son régulateur ! Des boulons il y en a à profusion dans toutes les bonnes caisses à outils !

11 août 2018

On critique les PA electriques mais les regulateurs ca pose des soucis aussi, peut etre parce qu ils poussent les bateaux

11 août 2018

Oui, il a "bricolé" avant le départ, son hydrovane, dont il trouvait la partie immergée, le safran, trop longue ; il l'a donc raccourci et il a supprimé la clavette d'origine, qui permettait d'enlever facilement le "safran" de l'hydrovane quand on est au port.

Il l'avait remplacé par un "boulon" sensé être plus solide, c'est lui qui a cassé, alors que VDH n'avait pas vraiment prévu d'avoir à le remplacer (toujours d'après les explications de Don sur FB).

11 août 2018

bjr
pour l'anecdote
le papa de Philippe Péché (jean paul) a participé a la 3eme edition de la TDA 1987(peut etre aussi les 2 première 81 ,84 mais je ne retrouve pas les documents )
classement 4eme classe 14 17 M swan 47 GREGAL n° de course 322

une famille de grand navigateurs

cdlt

11 août 2018

Je comprends pas bien la gravité de l'avarie de barre de Péchê. Sur ce type de bateau une barre franche, ça se répare ou se change assez facilement. Non ?

12 août 2018

ben si il a utilisé les tubes de rechange de sa barre pour remplacer ou renforcer les tubes du Beaufort, il ne lui reste plus de tube et avec 20 cm de barre je ne sais pas ou il met les drosses du régul !

suppositions, on en saura peut-être plus plus tard mais si il a sorti le tel satellite sachant que ça le disqualifiait c'est sans doute qu'il en avait marre que tout casse avant même de passer le premier cap et qu'il ne se sentait pas de continuer comme ça à tout bidouiller alors qu'il n'est encore qu'au début du périple ! il va sans doute changer tout ça pour du costaud au Cap et repartir à la chasse au VDH ... ou alors ils se font un apero atelier au Cap :whaou:

dans un post précédent je soulignais l'avantage psycho et matériel de Suzanne (et sans doute de Tony) de la LR, à leur actif positif très longues nav en solo à faible moyenne, bateaux éprouvés avec matos testé sur de très longues distances, ... et ils ne sont pas vraiment en course.

12 août 201812 août 2018

les observations et déboires de Peché soulève un point non débattu : il a transformé sa barre pour pouvoir barrer à l'abri ce qui sous-entend qu'il prévoyait d'améliorer ses performances en barrant.

Est-ce qu'il est intéressant de barrer sur ce genre de bateau pour grappiller quelques milles sachant que les moyennes sont faibles, la durée de course extrêmement longue et les infos météos réduites rendant un routage précis aléatoire.
n'est-il pas plus intéressant d'avoir un régul très solide et le plus précis possible et de régler ses choix de réglage/voiles et de route pour une navigation entière au régulateur d'allure.
certains participants ont une immense expérience en course transocéanique mais peu d'expérience dans cette configuration de course, et au delà des performances ils ont sans doute sous-estimé dans cette histoire le rôle vital de leur régulateur d'allure.

12 août 2018

Sans vouloir l accabler il y a eu un sous echantillonage de la barre, avantage a l hydrovane et son safran autonome
Dommage en tout cas

12 août 2018

La barre dont Péché a équipé son bateau est moins costaud (sans doute) que la barre d'origine du bateau. Celle qui équipe celui de VDH est bloquée pendant l'usage du pilote Hydrovane qui est en réalité la barre principale.
Pour une course pareille un réglage "croisière prudente" pour ménager le matériel dans les hautes latitudes est sûrement la meilleure stratégie. VDH va sans doute lever le pied maintenant que Péché ne met plus la pression.

12 août 2018

"LATEST UPDATE...Philippe called race control today at 1100hrs local and right now on the Tracker he is doing OK...

Philippe's Beaufort wind-vane steering arm Snapped off in exactly the same way as NABIL's making it inoperable a few days ago. To make a temporary repair Philippe used a piece of SS tube that he carried onboard incase his ships tiller ever broke...that wind-vane repair was unsuccessful so was unfixable. Without the windvane his race was over! Then last night 30hrs ago, his Custom build Stainless Steel telescopic racing tiller he fitted to his Rustler 36 during refit for the GGR, also snapped 20cm out from the rudder.

This morning he was able to salvage parts from the broken tiller and make a short 1mtr tiller that allows him to steer with difficulty ( as too short) but importantly lash the tiller when needed. He has no wind-vane self steering, so is steering by balancing the sails if not struggling on the helm hand steering when he can.

Today he had no mainsail up and only a small staysail traveling at 3.5 kts with a westerly wind behind him pushing him toward Cape Town. He will stop there for repairs and consider his options. It will take between 15-20 days. Soon the wind will swing 180 degress and come from ahead so progress may be slow.
Don"

En résumé, il n'a plus de régulateur. Actuellement, il avance sous petite trinquette seule avec un vent d'OUest qui le pousse à 3,5 nds vers CapeTown. Mais le vent devrait tourner bientôt de 180°.

12 août 2018

Aie aie aie

12 août 2018

Au près avec son bout de barre son bateau sera plus à l'aise. Je suis sûr qu'il sera capable de faire du cap barre bloquée.

12 août 2018

La question que je me pose est " pourquoi de l'inox ?"
Mais je suppose que la fibre de carbone et autres matériaux modernes sont interdits au règlement ...

12 août 201812 août 2018

Barre franche cassée accident rarissime
Garder la barre d origine en secours n aurait pas pesé lourd
La différence entre esprit raid et esprit course

12 août 201816 juin 2020

La photo parle...
C'est bien quand il fait beau.

La barre d'origine, en bois, à 3mn sur la video de la mise à l'eau de MATMUT :

VDH a supprimé la barre d'écoute de GV, remplacée par deux points d'ancrage de chaque demi-écoute de part et d'autre du cockpit, pour bien dégager l'espace !
:bravo:
Je remets le lien vers la video de sa préparation :

12 août 2018

la c'est la barre bois avec stick de VDH qu'on voit, on ne sait pas ce qu'avait bricolé Peché, t'as des photos dans tes archives ?

12 août 2018

oups j'avais pas vu ! il est félé ce Peché c'est quoi ce bidouillage, sur qu'en plus il a fait du feu avec la barre en bois ! pouvais pas faire le même montage que VDH soit un stick sur la barre en bois ?
quand je vois le régul et le montage avec le ruder en biais à 2 mètres du tableau je me demande si les coureurs au large n'ont pas les fils qui se touchent des fois :-p
tu m'diras nanard il avait un court-circuit grave dans le disque dure ... mais il a fait le tour lui :acheval:

12 août 201812 août 2018

Non, la photo de mon post précédent, tout en bas, c'est Philippe Péché ! Regarde mieux.
Aucune archive... il suffit de suivre les infos de la GGR.
:heu:

12 août 2018

Oui la question PA vs régulateur est intéressante... je suis de plus en plus convaincu que l avantage comparatif du régulateur se confirme avec une navigation qui optimise les configuration "voiles du vent" et pas les options qui maximisent la surface portée dans un état d esprit compétition. Cela est particulièrement vrai pour l hydrovane dont le bon fonctionnement joue sur l équilibre des forces qui s exercent entre forces veliques et plan de dérive. Et en essayant d éviter les conclusions actives, relevons simplement que la rupture de barre avec un hydrovane ne compromet pas les capacités à gouverner le bateau

12 août 2018

Première leçon : Si on prend cette course comme une course contre les autres, on est sûr de la perdre. Si on la prend comme un défi que l'on se lance à soi, on peut, peut-être, la finir.

12 août 201812 août 2018

le beaufort est sans doute un très bon régul pour des utilisations courantes mais pas assez costaud pour des utilisations extrêmes. dans un post précédent voyant le montage tout tube inox assez léger sur la photo des 2 bateaux "LR" stoppés au cap vert puis à Jacaré j'avais dit que ça me faisait flippé connaissant les contraintes et forces très importantes exercées sur les réguls à pendulum de voir des réguls construits et montés juste avec des barres inox, un choc ou de trop fortes contraintes, une barre s'arrache ou le pendulum se tord, quasi impossible à réparer en mer, c'est fini !
c'est dommage parce que ça fait une mauvaise pub à ces fabricants de réguls alors que ce sont de bons régusl largement suffisant pour les navigations transocéaniques courantes soit pour 90% de la clientèle potentielle.

12 août 201812 août 2018

Quelles que soient les qualités du régulateur, il peut casser. Avoir deux systèmes de barre indépendants est la meilleure sécurité. Dans cet ordre d'idée, je me souviens que VDH avait conçu la bôme d'Adrien pour qu'elle soit gréable en gréement de fortune en lieu et place du mât. En navigation les 2 gros risques sont le démâtage et la perte du safran. Casser une barre ne fait pas parti des risques majeurs.

12 août 2018

A propos du risque de démâtage... VDH vient de dire qu'il a profité d'une belle journée pour monter au mât régler un pb de barre de flèche... TVB ! C'est vrai qu'il est moins haut que le standard...
(2nd degré)...
Il a la forme quand même, très admirative du bonhomme, il a dû perdre sa petite bedaine !
:-p

12 août 2018

la barre cassée de peché ne doit pas être la raison majeure de son abandon et d'accord pour les 2 systèmes de barre indépendants (tu veux dire 2 reguls ou pilote elec + regul ?) mais là je crois que ce n'est pas permis, par contre pour les régul qui peuvent tjs casser pas vraiment d'accord, pour ce genre de course tu DOIS partir avec un régul qui NE DOIT PAS te lacher quelque soit les circonstances avec par sécurité les pièces de rupture de rechange, c'est pas un test de regul dans le golfe de gascogne ! en plein indien ou au milieu du pacifique si ton regul te lache t'es vraiment dans la merde !

12 août 2018

Non, pas "2 reguls ou pilote elec + regul"... c'est interdit en effet.

L'hydrovane est un système de gouvernail complet en soi, c'est lui le 2e "système de barre" dont parle Gradlon.

Et VDH en a un...

Décidément, tu suis pas !
:-p

12 août 2018

Toujours d'après ce que j'ai lu sur le site de la GGR, il existe deux versions, au moins, du régulateur Beaufort.
Don dit que Philippe Péché, ainsi que Nabil ont choisi le modèle le plus léger, à tort, puisqu'ils ont cassé tous les deux... ils auraient dû monter le "tough" one ! J'ai oublié le nom des modèles en question, il faut regarder les videos...

12 août 2018

Voilà, j'ai retrouvé les noms :

"maybe a Beaufort LYNX was too small for Philippe and Nabil?..and could have been a Beaufort ORION..same size as a Monitor or Aries...?"

:-)

12 août 201816 juin 2020

ouaip ben suis pas convaincu avec la photo ci-dessous ! je me dis que si je peux tordre un tube inox avec le genou un poisson de 10 kg peut le faire avec sa queue :tesur:
*
regardez quand même ce lien sur les réguls des concurrents de la GGR :

goldengloberace.com[...]018ggr/
et à l'occasion les photos et conception des différents réguls.
Hydrovane solide et performant
Aries indestructible ... et les vieux étaient avec un échantillonage 2 fois plus costaud que les récents ! bon c'est vrai qu'avec un aries on fait un peu une route en lacets ...
*
bon on va pas commencer à casser du sucre sur les reguls parce que si les barres pètent et les mats commencent à tomber on va être débordés :-(

12 août 2018

Au lieu d'un Beaufort, il aurait du prendre un Treaufort (n'a jamais manqué) ;-)

12 août 2018
12 août 201812 août 2018

Le plus beau... tout court ! L'Endurance 35 bien sûr !

;-)

www.facebook.com[...]822064/

(en revisionnant, je m'aperçois qu'ils ont oublié Susie dans la présentation... plus macho qu'un russe tu meurs !)
:oups:

13 août 201813 août 2018

Même Sir Robin parie sur VDH dans la "Rétro Race" !

www.yachtingmonthly.com[...]d-66213

13 août 2018

Son dernier tweet confirme qu'il n'est pas "à fond comme un malade"...

twitter.com[...]3683328
:heu:

13 août 2018

N'ayant personne devant lui, il n'y a aucune raison qu'il ne prenne plus de risques que nécessaires, ce n'est pas le Vendée Globe, ses concurrents sont tous derrière, et 200 milles d'avance "sans forcer" sur le suivant immédiat.... Pourquoi prendre des risques inconsidérés alors que la situation est relativement favorable ? Gérer entre la performance et la sécurité c'est aussi le privilège de l'expérience..... :heu:

13 août 201813 août 2018

Tu prêches une convaincue... c'était un clin d'oeil à ceux qui prétendent qu'il est tout le temps à fond...

J'ai écouté tout à l'heure sa vacation radio avec Don, il lui demandait quelle est la latitude la plus sud autorisée pour l'océan indien, parce qu'il souhaite passer entre 40° et 42°S pour ne pas risquer d'avoir du vent fort contre le courant "qui vient du Mozambique", comme il dit, le courant des Aiguilles.
Pour le moment, la limite a été fixée à 45°S, mais Don lui a dit qu'en fonction de la météo prévue, ils la feraient remonter à 42°S.
JL lui a répondu qu'il donnerait son avis à la prochaine vacation dans une semaine ! Il a l'air super en forme en live !

:-)

13 août 2018

Un mois pour faire développer les photos argentiques données par Susie à Lanzarote... !

Où on voit bien son régulateur Monitor, un costaud !

www.facebook.com[...]413352/

13 août 2018

Hé oui, maintenant que les labos ont tous disparu, pas facile !
Il a fallu trouver un amateur qui accepte de descendre tout le matos du grenier :-p

15 août 2018

J'ai connu le temps où on gagnait sa vie en faisant des photos des gens embarqués sur les charters, dans la matinée. Juste avant midi, on débarquait et on portait les pellicules au labo qui les développait illico. Le soir, quand les gens débarquaient, on leur vendait les photos papier exposées sur le quai... à un prix intéressant ! ça marchait très bien.
:-p

15 août 2018

en couleur ça m'étonnerait..malheureusement il reste en effet très peu de labos.

13 août 2018

200 milles d'avance ? Non, + de 500...
Le prochain derrière lui, c'est Mark Slats, le hollandais volant, qui pourrait être son fils !

Philippe Péché est hors course, il va être forcé de s'arrêter à CapeTown et il n'a pas pu s'empêcher d'appeler un proche (sa femme) lors de sa double avarie ! Deux raisons d'après le règlement.

goldengloberace.com[...]e-town/

13 août 2018

Oui je pensais que VDH allait faire le trou peu à peu "à la pédale" comme disent les cyclistes, mais là + de 500 milles d'avance et le premier cap encore devant, à ce rythme il aura près d'un océan d'avance au Cap Horn... Enfin la route est encore longue mais c'est bien parti !

13 août 2018

Non, je crois pas. dans les latitudes sud, ils vont tous aller plus ou moins à la même vitesse.
Là il y avait le choix entre deux routes.
Ce sera vrai à nouveau après le cap Horn, pour la remontée de l'Atlantique...

AMHA !

14 août 201814 août 2018

dans le compte rendu du lien donné par Flora ci-dessus il faut bien lire les conclusions de Nabil Amra concernant l'impossibilité de naviguer sur de grandes distances sans pilote quel qu'il soit en comptant juste attacher la barre et bien équilibrer le bateau .
je fais référence à de nombreux fils d'hisse et ho qui disent le contraire !

le conseil quasi vital qu'il faut donner à tous ceux qui naviguent en solo sur de grandes distances est de prendre absolument à bord 2, voir 3 moyens de piloter automatiquement son bateau et tout le matériel et les connaissances pour les réparer.
la solution restante à Peché si il n'arrive pas à réparer est d'alterner des heures de barre et des heures de repos à la cape si la mer le permet. au moins on est sur qu'il ne va pas mourrir de soif ni de faim !

rappel lien : goldengloberace.com[...]e-town/

15 août 2018

Tous ces bateaux ont une quille longue donc une grande stabilité de route. Qualité que l'on a perdue aujourd'hui avec l'évolution des formes de carène et le développement des pilotes électriques. N'oublions pas le Spray de Joshua Slocum, le premier et le grand inspirateur de cette course. Le capitaine amarrait la barre et le laissait se débrouiller seul. Dans le Pacifique il a ainsi parcouru 2700 miles en 23 jours sans toucher à la barre. Sans aller jusqu'aux qualités exceptionnelles du Spray, nous ne pourrions pas comprendre la performance de ces bateaux sans prendre en compte le paramètre stabilité de route. La tenue et la solidité d'un régulateur est en partie liée au type de la forme de carène au moins autant que l'équilibre sous voile. Forme de carène et régulateur doivent constituer un ensemble homogène.

15 août 2018

Combien de temps peux-tu lâcher la barre sur un Imoca après avoir débrayé le pilote ? ;-)

15 août 2018

Bonjour, bien d' accord avec Gorle Greiz, d' autan que tous les bateaux à quille longue et safran dans le prolongement n' ont pas forcément une super stabilité de route:
J' ai navigué une année complète avec un "Marjolaine 35", plan Auzépy Breneur à quille longue, grée en côtre qui était une catastrophe au portant dans la brise. Ne partant jamais au surf, à chaque vague c' était soit départ au lof, soit départ à l' abattée, éreintant à barrer(j' aimais pourtant énormément ce bateau).

Nombre de quillard des années 70 avec aileron devant le safran avaient une bien meilleure stabilité de route.

Gorlann

15 août 2018

Les imoca n'auraient peut-être pas la même stabilité de route si le règlement interdisait de brûler du gasoil pour alimenter les pilotes auto. Je ne connais pas d'imoca, ni de pogo ou équivalent équipés de régulateurs. De toute façon, un régulateur sur un bateau qui trace à 20 nds, je ne vois pas comment cela pourrait fonctionner.

Les moyennes des dinosaures ne sont pas très élevées, vu de nos clavier. Mais des journées à + de 6 nds avec juste un régulateur, ça m'épate. Le régulateur sous spi, je ne comprends pas comment ils font. En fait, je ne comprends même pas comment ils osent.

Bonne journée à tous.

15 août 2018

Je vais reformuler la question: Quel type de bateau est-il capable d'avancer ET de tenir son cap avec la seule énergie du vent?

15 août 2018

C'est le plan Vanpètegain qu'ils essaient de soulever avec des ailerons après l'avoir lesté d'une énorme gueuse de plomb ?

15 août 2018

"alterner des heures de barre et des heures de repos à la cape " , avec un voilier aussi équilibré qu'un Rustler, certaines allures lui permettront de faire route sans être à la barre. Mais pas au portant évidemment.

15 août 201815 août 2018

@ gradlon
"Tous ces bateaux ont une quille longue donc une grande stabilité de route. Qualité que l'on a perdue aujourd'hui avec l'évolution des formes de carène"

Il ne faut pas généraliser et si tu peux avoir en partie avoir raison pour ce qui concerne les bateaux de croisière actuels, ce n'est pas le cas pour les bateaux de course modernes (type imoca, class 40 etc) dotés de bi-safrans et carènes porteuses qui sont TRES stables de route, au moins autant, sinon plus, que les dinosaures de la GGR. Alors certes les pilotes modernes qui équipent ces bateaux y sont pour quelque chose, mais pas que.

15 août 2018

Ta question est, à mon avis, mal posée. La stabilité de route d’un bateau ne se mesure pas seulement en temps pendant lequel tu peux lâcher la barre, mais par son aptitude à tenir des vitesses élevées au portant sous pilote, et là, la stabilité de route intrinsèque du bateau aidée bien sûr par un excellent pilote, le permet, et je considère que certains bateaux modernes n’ont rien à envier dans ce domaine aux traditionnels voiliers à quille longue.

Et quand j’évoque les bateaux modernes je ne fais pas référence uniquement aux imocas mais aussi à beaucoup de bateaux de croisière équipés de bi-safrans, avec la carène qui va bien, type pogo (du mini au 50 pieds), bongo, et pleins d’autres du même tonneau.

Cela dit, loin de moi l’idée de dénigrer les voiliers à quille longue, même si je les ais qualifiés avec ironie de dinosaures, mais simplement je trouve dommage cette sempiternelle tendance à vouloir les parer de toutes les qualités au détriment de beaucoup de bateaux modernes, et d’ailleurs je trouve que le choix des bateaux fait par les organisateurs de cette course est excessif, on aurait très bien pu élargir les choix architecturaux tout en gardant l’esprit d’une course à l’ancienne.
;-)

15 août 2018

J avais un pb de contact avec le st 2000 et je me suis rendu compte qu au près sous genoa seul il allait tout droit, clapot ou pas

15 août 201815 août 2018

Attention hein, je n'ai jamais dit que les bateaux à quille longue n'avaient pas un bonne stabilité de route (même s'il peut y avoir des exceptions), d'ailleurs j'imagine que cette qualité devaient peser lourd dans les critères de choix des concurrents de la ggr, non je dis simplement qu'un certain nombre de bateaux plus modernes de conception peuvent rivaliser dans ce domaine, et les pilotes ne font pas tout.

15 août 2018

le Pitalugue à voile ... si la voile n'est pas trop grande sinon il tourne en rond ! :-D :acheval:

14 août 2018

La direction de course annonce qu'il y aura une session en direct sur FB en Français animée par Christophe, le chargé de com demain soir mercredi. Il faut poser ses éventuelles questions à la suite de l'annonce :

www.facebook.com[...]9524708

On peut suivre, lire, même si on n'est pas inscrit FB.

14 août 2018

Tu pourras leur dire qu'ils nous saoulent avec leurs "requins" ?

15 août 2018

Je l'ai fait par email... Don m'a répondu qu'ils sont une toute petite équipe et qu'ils utilisent la traduction automatique...
:heu:
Je ne suis pas sur FB et ne peux donc pas participer en direct.

17 août 2018

Au vu des dernières traductions, ils ont trouvé quelqu'un de compétent !
;-)

15 août 2018

parce qu'il y a aussi un handicap avec des requins sur la route :whaou:
j'espère qu'ils ne s'attaquent pas aussi aux concurrentes parce que là Flora elle va déposer plainte au comité de course :-D

15 août 2018

Des concurrentes, y en a plus qu'une dans la GGR, Susie, qui tient bien la route avec son Rustler 36 et son régul MONITOR.
Elle semble toujours contente, ne se plaint de rien !

Et l'autre bien sûr c'est Suzanne dans la Longue Route, dont on ne sait pas grand chose au quotidien, sinon sa position une fois par 24 H seulement ! Hier elle était à la même longitude que Mark Slats, environ 200 milles plus Sud et fait route vers l'Est à un peu plus de 4 knts. Elle a un ARIES...

15 août 2018

Quelques news rafraîchies :

www.facebook.com[...]5973583

Susie a vu son premier albatros, Mark Slats plusieurs cargos ces dernières heures.

15 août 2018

VDH vient de franchir le méridien de Greenwich... à petite vitesse, c'est laborieux ces dernières heures.

Péché avance, malgré tout... il doit passer des heures à la barre ! Il ne cause plus du tout.

Suzanne, plus au Sud, a pris 3° de longitude à Mark Slats, à 14h elle était à 8°W. Elle a enfin attrapé le bon vent d'Ouest.
Mais ça va peut-être pas durer...

17 août 2018

Ce matin 17/08 au point de 4h00, Philippe Péché n'a "plus" qu' environ 1.000 mn à faire sans régulateur pour atteindre Cape Town...
Plus aucune communication affichée de sa part sur le site depuis le 11/08 où il a annoncé sa décision de se diriger vers Cape Town pour réparations.

18 août 2018

Chapeau ! Péché a fait plus de 130 nm sur 24h, sans régulateur, il a dû trouver le moyen de bien régler son bateau et sa barre bricolée !

Ce matin, pour ceux que ça intéresse, il y a un live en Anglais of course, animé par Don sur FB, d'abord à 9h et ensuite à 12h, heure locale d'ici.

Avec la présence de Robin Davie, sur son Rustler 36 "C'est la vie", inscrit malheureux qui n'était pas prêt à partir aux Sables le 1er juillet, mais qui compte bien y être en 2022...

18 août 2018

130 nm, c'est même une des meilleurs distance sur 24 heures...
Chapeau !

18 août 2018

C'est vrai ! Sans le connaître, je ne serais pas étonnée qu'il fasse l'étape la plus courte possible à Cape Town pour réparer ou remplacer son régulateur et qu'il demande à être réintégré dans la course GGR, avec une pénalité de temps. C'est un coureur avant tout, il n'est pas là seulement pour faire le TDM, il veut le gagner !

18 août 2018

Comme il ne communique pas, nous ne savons rien des réparations qu'il a pu éventuellement faire.

18 août 2018

Puisqu'on est dans les interprétations, j'y vais de la mienne. Pêché a eu de sérieuses difficultés matérielles, c'est vrai mais pas insurmontables si elles ne s'étaient cumulées à une chute de moral (bien compréhensible). Il a craqué en utilisant son Iridium dont l'usage est très cadré par le règlement. Il s'est donc exclu de la compétition. Si j'étais à la place des organisateurs, je m'en tiendrais aux décisions prises. D'une part, parce que l'endurance psychologique est le coeur de cette épreuve, c'est la principale variable qui départagera les concurrents. D'autre part, les autres concurrents vivraient mal ce qu'ils considèreraient comme une injustice. Gardons à l'esprit qu'il ne s'agit pas de mesurer les marins à l'aune de leur savoir faire technique mais à celle de leur "mental".

18 août 2018

De toute façon, et contrairement à celui qui s'est arrêté à Mindelo au mouillage, il ne pourra pas réparer sans assistance extérieure. Donc le cas ne se posera pas.

18 août 2018

Ce n'est pas certain. Nous ne connaissons de la situation que ce que Pêché a bien voulu en dire. Et maintenant, il ne dit plus rien. Je prévois quelques surprises.

18 août 2018

Oui, il y aura des surprises... surtout que Don lui a tendu la perche au téléphone !
Pour l'Américain qui a été réintégré dans la course, il y avait aussi comme une raison "politique" d'avoir un concurrent US dans la GGR, Don ne s'en est pas caché !
Je suis persuadée que Don fera son possible pour louvoyer dans le règlement qu'il a lui-même instauré !!! tout en ménageant les autres concurrents.

Wait & see.

18 août 2018

On voit mal la raison politique qui ferait réintégrer Pêché. Mais si Don fait du jésuitisme, il fera perdre de la crédibilité à la course et il verra chuter le nombre de concurrents.

18 août 2018

Non, je crois que c'est plus simple que ça. Don est un gentil.
Il faut qu'il fasse tourner sa boutique. Et surtout participer lui-même à la prochaine, on sent bien qu'il en meurt d'envie ! Il me fait penser à Philippe Jeantot, qu'il connaît bien d'ailleurs.

Aujourd'hui, tout à l'heure, vers 18h30, retardé pour pb technique, il va annoncer en direct le lancement de la prochaine GGR 2022 et il semble bien que ça va marcher, les gens sont en demande d'aventures et de héros plus "ordinaires" que les extra-terrestres à la Gabart.

Pas forcément ici dans notre petit hexagone, on sait bien qu'on est toujours dans notre camp retranché !!!

Mais dans le reste du monde... regarde les nationalités des participants à cette GGR 2018.
A la prochaine, il y aura des Chinois et des Japonais ! Et davantage de femmes !

18 août 2018

Tu as raison d'insister sur notre vision hexagonale. Pour l'anecdote, je me suis trouvé à Freemantle (W australia) lorsque Gitana un des favoris du Vendée Globe s'y trouvait après son abandon. Je suis allé les voir et j'ai été très étonné de constater que ce qui remuait la France laissait de marbre les australiens. Le bateau était relégué au fin fond du port de commerce et les australiens avaient interdit aux deux membres du team venus de Lorient d'intervenir au motif qu'ils n'avaient pas de permis de travail.
La GGR est incontestablement internationale ce qui est sa force et insuffisamment féminine ce qui est sa faiblesse. ;-)

18 août 2018

;-)
Insuffisamment féminine, alors que le type de bateaux convient disons à la morphologie "petit gabarit"...
Mon amie Izabel Pimentel avait été pressentie, mais elle a pas pu gérer le financement... dommage pour la représentation féminine, mais c'est aussi bien pour elle, pour d'autres raisons plus personnelles.
Bon, quand on regarde le colosse qu'est Mark Slats, on voit qu'il y en a pour tous les modèles et tous les âges !

Tu dis "l'endurance psychologique est le coeur de cette épreuve", non seulement celle du concurrent, mais aussi celle de sa famille proche !
Je crois que ceux qui partent sereinement de ce point de vue sont soit en solo dans la vie, soit très bien accompagné par quelqu'un qui encourage pleinement.

28 août 2018

"notre vision hexagonale"
je remarque surtout que les anglo-saxons sont extrêmement "jaloux" de leur soi-disant "supériorité" navale, et qu'ils ostracisent les autres nations sur le sujet.

Qu'un bateau chinois gagne une de leurs course, il y a de quoi s'étouffer à l'heure du pudding (par exemple) !
:mdr:

Qu'un voilier suisse menace une coupe América, c'est un scandale !

Rien ne sera épargné à ceux qui tentent de gagner une de leurs courses.

etc etc etc...
Ils se serrent toujours les coudes contre toutes les autres nations, même si entre US, GB, Australie et nouvelle Zélande c'est une concurrence plus qu'acharnée !

18 août 2018

Euh ... ce n'est pas ce que disait Don justement, bien au contraire il disait partir de France parce qu'en GB ça n'intéressait personne et qu'il ne trouvait aucun soutien :litjournal:

18 août 2018

C'est pas contradictoire, je crois.
Partir des Sables, pour Don qui n'est pas british, c'est ancrer la course dans un lieu mythique des TDM en solo. Et probablement que VDH y a été pour beaucoup.
A Falmouth, fin juin, il y avait du monde pour commémorer le 50e anniversaire et Sir Robin !

Depuis, on peut pas dire qu'on parle beaucoup de la GGR dans les médias français, si ?

18 août 2018

Je n'en sais rien n'étant pas en France. Et à l'étranger on en parle davantage ?

18 août 2018

C sur qu il a envie de donner une wild card a peche mais s il gagne a la fin VDH serait peut etre pas content, a moins d une pénalité serieuse

19 août 2018

Wild card, c'est Joker, c'est bien ça. C'est drôle vous remplacez un mot anglais plus court par deux mots anglais. Du globish au carré en quelque sorte. ;-)

19 août 2018

ou vendre une wild card si c'est le sponsor qui paie ?

19 août 2018

Oui, c'est une de ces expressions à la mode que l'on ne traduit même plus dans le milieu sportif... c'est un droit d'entrer dans une compétition pour quelqu'un qui ne remplit pas toutes les conditions.

18 août 2018

Je sais pas... en dehors des réseaux sociaux très suivis par les compatriotes de chaque concurrent, apparemment, mais dans quelle proportion ???

18 août 2018

Dans son dernier live sur FB, Don vient de dire qu'ils ont déjà reçu 70 demandes d'inscription pour la prochaine édition en 2022 !
;-)

19 août 2018

70 demandes en 2018 pour 2022 ! on va arriver à 250/300 comme l'ARC - rallye machin - blue water et cie ! et on va se retrouver avec des rallyes atalntique pacifique qui squattent tous les meilleurs endroits de la planète et en plus des rails de cargos il va falloir traverser les rails de la longue route, du GGR, etc... tout ça pour monter un gros business à la Jimmy Cornell et cie !
désolé mais pas d'accord pour la médiatisation de ce genre de projets tous les x ans sur toute la planète, une fois c'est bien mais pas la peine de commémorer Moitessier tous les 6 mois :non: et c'est sur que Moitessier il ne cautionnerait pas ce business avec 200 gugusses "le reve de ma vie de faire le TdM" + sponsors facebook série spéciale Rustler à 400.000 €

faut pas déco-nez :whaou:

19 août 2018

Soit dit en passant, la version de l'ARC "around the world" existe maintenant, ils se sont arrêtés à Jacaré l'hiver dernier.

19 août 2018

Ah, réjouis-toi, tu vas encore avoir matière à déverser ta bile bientôt, on va aussi commémorer les 40 ans de la Route du Rhum :

www.facebook.com[...]oto.php

19 août 2018

ce n'est pas de la bile Flora, il faut arreter de dire des bêtises, 200 gus qui partent faire le tour du monde sans escale en souvenir de moitessier c'est n'importe quoi, n'importe qui va s'inscrire et va venir demander sur H&O : je veux faire la GGR est-ce que vous pensez qu'avec 200.000 € c'est raisonnable ?
si c'est pour cautionner du mediatico-business en souvenir de vasco de gama et christophe collomb avec des "LOL, I like et trop beau le bateau et son skipper", autant parler de la GGR sur facebook, hisse et ho vaut mieux que ça !

19 août 2018

@Quizas
Ouhhh lààà...
Je te sens énervé, là !
:langue2:

19 août 2018

Hello,
Un peu d'accord avec Quizas,encore qques sessions et il y aura des embouteillages pour le départ, comme pour monter au Mont Blanc l'été...

19 août 2018

Finissons cette édition et on verra après. A mon humble avis, ça va vite écrémer.

19 août 2018

Oui tu as raison, ça va écrémer, j'ai un peu peur du ou de plusieurs gros cartons...
Espérons que non et que "l'organisation" aie les moyens au cas où...

19 août 2018

Tres peur moi aussi de gros degats ; j'ai vu fin juin le detail de la flotte aux Sables ; beaucoup de petits bateaux au frêle accastillage , avec une ridicule petite capote textile de plaisancier lamda comme seule protection du cockpit ,.... pour aller affronter les 40 eme pendant des mois !!! Je croise les doigts pour eux ....

20 août 2018

Mais, cependant, VDH aurait une capote ''quarantièmes''...
:reflechi:

20 août 2018

Je n'ai vu que les photos, mais les capotes, ça m'avais inquiété...
Et fixe bien bricolée, c'est plus cher ?
;-)

20 août 201820 août 2018

Don McIntyre c'est du gros business :
www.mcintyreadventure.com[...]/
pour le GGR 2018 il a reussi a péchou de bons et grands marins pour la promo, ça devrait pas trop mal se passer.
pour la GGR 2022 il frappe fort, deja 70 demandes d'inscription.
l'inscription : joshuagg.com[...]sii-fr/
10.000 €, c'est pas cher !
et il te vend le bateau pour que tu sois inscrit prioritaire , un Joshua bien sur ! 1er prix 200.000€ + TVA + une foule d'options indispensables telles que voiles, regul, etc...

bon c'est un Joshua Turc c'est pas cher :
joshuagg.com[...]/fr/

et le chantier Turc spécialiste en voiliers Tour du Monde :
www.asboat.com[...]/
et il est prêt en 2022 à envoyer 200 pigeons au casse pipe pour un petit tour du monde sans escale par les 3 caps à 6 noeuds de moyenne, le truc easy easy que tu te fais entre 2 transats des alizés.
il demande juste que tu fasses 4000nm (ou wild card ?) et que tu fasses le chèque avant de partir.
dans les petites lignes du contrat il sera sans doute marqué : si il y a de la casse ou du naufrage vous vous adressez à Moitessier ...
alors oui ça va écrémer et le crémier va se faire son beurre !
*
j'étais assez emballé par l'idée de départ et je pense toujours que suivre une dizaine de très bons marins sur ce Tdm est intéressant et peut nous apprendre pas mal de choses au niveau matériel, routage, endurance physique et psycho en solo mais je trouve que la récupération du concept est vraiment limite limite, voir dangereuse pour de futurs amateurs de rêves et d'exploits.
comme dit Gradlon "regardons cette édition (en espérant que cela se passe bien) et on verra après"

28 août 2018

Moitessier va se retourner dans sa tombe !!!
:tesur:
Faire faire des "pseudos Yoshua" en Turquie par un américain pour que de riches retraités se prennent pour des Moitessiers !?!? :lavache:

20 août 2018

"soyez un des 10 participants....) qui parle de 200 participants ?
faudrait peut etre éviter de colporter, amplifier et déformer.
Et il n'y aura pas 70 participants au prochain GGR, entre les réveurs, ceux qui ne réunirons pas le budget ça va s'écremer comme ça l'a fait pour cette édition, beaucoup étaient inscrits peu son partis.
Et on "n'envoie pas 200 pigeons au casse pipe"
Les marins qui s'engagent dans cette aventure savent très bien ou ils vont ce ne sont pas des "pigeons"
Pourquoi cette agressivité ?
Moi je trouve cette course-aventure passionante, originale avec une communication franche honnete qui change de la communication ultra pro et souvent insipide du Vendée Globe.

20 août 2018

Si l'on s'en tient aux faits et non aux procès d'intention, pour l'heure l'organisation de cette course est maîtrisée. Son esprit est conforme à ce que j'en attends et son budget reste raisonnable. Mais je comprends le souci de Quizas.

20 août 2018

Je suis ce fil depuis le début et je pense que nous pouvons tous ici saluer sa bonne tenue, sans esprit de polémique mais avec une bonne dose de passion et d'admiration pour les marins qui se sont engagées dans cette compétition au long cours (saluons en passant Flora qui à mes yeux contribue très fortement à cet état d'esprit ;-) )

Pour autant, cette promotion du 2022, comme Quizas, me fait un peu tousser. Il y a effectivement une sorte de communication très marketing du "tour du Monde à votre portée si vous avez bourse déliée", qui joue sur les registres du passé is beautifull et d'un Moitessier l'écolo avant gardiste, des thématiques très porteuses dans un Monde post moderne fatigué des performances du toujours plus speed (une sorte de green-yachting washing !) ...

Mais là n'est pas l'essentiel, recentrons nous sur ce Golden Globe 2018-2019. Comme beaucoup ici , je frémis face à ce qui va s'engager dans les semaines et les mois à venir... Je m'interdis de jouer les Cassandre, mais comment ne pas imaginer que bien des cartes risquent d'être rebattues dans 8 mois et que c'est alors que le juge de paix pourra trancher sur une nouvelle version 2022...

Hervé

20 août 2018

@RV29N,

je suis globalement d' accord avec toi, mais pour "Moitessier l'écolo avant gardiste", tu devrais peut-être relire "La Longue Route", où il décrit tout ce qu' il a balancé par dessus bord, franchement polluant et pas trop écolo, c' est pas des "on-dit" ou des "bruits de ponton", c' est l' auteur lui-même qui l' a écrit!!!!

Gorlann

20 août 2018

Tout à fait exact, je me rappelle bien de ces lignes du bouquin de Moitessier. C'était à une époque où l'on croyait que la mer était un grand exutoire capable de tout absorber et de digérer.. La marée noire provoquée par le Torrey Canyon date tout juste de ces années là (1967) et les marins de plaisance nourrissaient leur bonne conscience en se disant peu nombreux et de faible impact dans leur rejet, je pense. L'image "écolo" vient plutôt du côté matériaux de récup (les fameux poteaux télégraphiques) et la dénonciation de la société de consommation (l'histoire des biscuits pour chien commandés par Moitessier pour remplir sa cambuse est assez savoureuse, si on peut dire !)... Mais bien sûr tout cela est d'une grande subjectivité ; pour mieux traduire l'idée que je voulais exprimer, j'aurais du ajouter des "" sur ce propos d'écolo avant-gardiste.
A mes yeux et de façon incontestable cette fois ci, le premier écologiste révélé sur la scène publique en France, ce sera René Dumont, Agronome, qui s'est présenté aux élections présidentielles de 1974 et dont le propos de quelques mn à la télé aura été de montrer, en quoi le verre d'eau posé sur sa table de conférence, était le bien le plus précieux et le plus menacé de la planète... et là pour le coup, on peut parler d'avant-gardisme...
... mais rien à voir avec notre sujet ; revenons y !!

20 août 2018

Je crois que nous avons tendance à survaloriser Moitessier lorsque nous évoquons le souvenir de cette course. Pour moi, l'homme important est Sir Robin Knock-Johnston. D'une part, il est le seul à l'avoir terminée, ce n'est pas rien. Mais de plus, il a eu un geste d'une grande valeur morale en donnant son prix à la veuve de Crowhurst lequel s'était suicidé pendant la course. Elle se trouvait alors sans ressources. Ce geste vaut bien les motivations de Moitessier qui l'ont conduit à abandonner. Mais il est peu connu des français.

21 août 2018

Sir Robin Knox Johnson le pragmatisme a l'anglaise redoutable d'efficacité, tenace qui na jamais caché ses motivations : gagner les deux primes, devenir célèbre et battre le français
Le français Bernard Moitessier idéaliste, philosophe au dessus du "materiel" et de la société de consommation meme si il savait bien se vendre.
A l'époque des guerres napoléonniennes les français disaient: vous les anglais vous vous battez pour l'argent nous c'est pour l'honneur. Ce à quoi répondaient les anglais avec humour: vous avez raisons on se bat toujours pour ce que l'on n'a pas.

21 août 2018

Pour la citation je crois qu'il faudrait vérifier. Elle est plutôt attribuée à Surcouf capturé par les anglais avec les rôles des uns et des autres totalement inversés.
Cordialement

21 août 2018

C'est tout a fait possible, ça peu s'inverser

21 août 2018

dans sa dernière vacation radio VDH annonce une arrivée aux sables début février :)

sinon il plonge au sud pour éviter le courant des aiguilles. et il a la forme, son bateau aussi.

soundcloud.com[...]-200818

21 août 2018

Intéressante vacation radio ou VDH dégage beaucoup de sympathie. La plupart des navigateurs débordent largement le cap vers le sud pour éviter une mer difficile vent contre courant.

21 août 2018

C est a dire, il est sympathique z?

21 août 201821 août 2018

c'est vrai très sympa et détendu, beaucoup d'humour et super accent anglais :langue2: donc il descend jusqu'au 40° sud mais il reste bien sur la ligne, il a dit pas plus bas il a peur du vide :whaou: par contre pas bien compris la date d'arrivée aux Sables, en février mais quel jour ?
pas sur qu'il arrive en tête, il n'a mis que 400nm à Slats à 1/4 de parcours en bouquinant et en écoutant de la musique, ça va suffire ??? :-D
c'est dommage que Peché ait lâché l'affaire, on va s'ennuyer ...
PS/ il faudrait qu'ils prennet l'habitude d'assurer les vacations en Français, jamais un anglais n'a gagné une course depuis Knox-Johnston et encore c'est parce que Moitessier ne comprenait pas bien l'anglais et avait cru comprendre que la ligne d'arrivée était en Polynesie :whaou:

21 août 2018

Bonjour
je vois que VDH passe au sud de Bonne Espérance , je croyais qu'il devait obligatoirement passer très près pour donner ses photos et films
qu'en est il ?

21 août 2018

ben là ça serait mieux qu'il fasse comme Moitessier, il les met dans une bouteille de cabernet sud africain et la balance à la mer, elle rentrera toute seule à la maison !

en plus ça va secouer sévère dans le coin en fin de semaine, il ferait bien de freiner et attendre la prochaine brise sudaf si il veut finir son bouquin au calme !

22 août 2018

mais jfrançois a raison !

je viens de lire sur le site que Don McIntyre a prévu une étape au Cap pour récupérer photos et films et qu'il remonte le passage obligé à 42°S parce que Robin Knox-Johnston était passé 2 semaines avant en 1968 donc ... c'est plus prudent parce que plus au sud il y a risque de gros orages !!!!! :lavache:
c'est aussi ce qui est dit dans la vacation en anglais avec VDH "on a changé la limite sud de 42°S à longitude 40°E pour garder la flotte hors des pires conditions dans le Grand Sud" d'abord VDH n'a rien compris pour l'histoire du 40°E et des mauvaises conditions (vu qu'il connait pas le coin et ne se préoccupe pas de la méteo !)
puis à dit merci pour le "routage" en retenant une grosse envie de rigoler :langue2:

bon ils ne lui ont pas encore dit pour la récup des photos, j'espère qu'il a prévu un bon lance pierres :whaou:

heureusement que les concurrents tiennent la route parce que l'organisateur parait être un peu à coté de ses shoes :lavache:

22 août 201822 août 2018

Si on les empêche de pouvoir arrondir largement, c'est criminel !
:non:

22 août 2018

bon j’espère qu'il n'aura pas fait une erreur
de VDH j'en serais surpris , il n'est pas homme à en faire.
maintenant que les organisateurs anglais paraissent à cote de leurs pompes ...................no comment . ce sont des anglais ne l’oublions pas !

JF

22 août 2018
23 août 2018

GGR et LR unifiés ? beaucoup de monde sur la route !
maps.sail.cloud[...]vent/19
VDH et Suzanne vont passer ensembles le 1er cap, Tony est au courant ?

24 août 2018

Ce matin, 24/08, VDH vient d'entrer dans l'océan indien officiel : 20°Est... c'est le cap des Aiguilles qui fait la frontière.

Le dernier point pour Suzanne la mettait à 13°Est hier à 14h, sensiblement à la même latitude, plus d'une journée derrière VDH ?
C'est juste pour indiquer où elle est, pas en compétition avec le grand VDH... ni sur le même genre de bateau !

;-)

Le regroupement de tous sur la même carto, c'est bien... à condition que les positions soient actualisées au moins le même jour, sinon c'est very confusing !

:heu:

24 août 2018

Vraiment nul qu il y ait ces deux epreuves qui s entrechoquent

24 août 2018

ce serait intéressant de savoir si c'est une volonté des 2 organisations de mettre leurs positions en commun ou si c'est seulement un décision propre à l'application.

24 août 2018

la longue route c'est une tentative de record ?? ça ne peut être une course avec des départs à des dates différentes, ce qui reste pour moi d'ailleurs une bizarrerie de l’épreuve originale

24 août 2018

A mon avis... c'est l'interlocuteur actuel de la Longue Route, dont je ne connais pas le nom, qui a fait figurer avant-hier (le 21/08) sur le tracking "Sailcloud" les concurrents de la GGR, mais si les positions ne sont pas mises à jour régulièrement, ça n'a aucun sens !

Aujourd'hui par exemple, Suzanne se retrouve en tête !!!
:-p

@littlewing
La Longue Route est la commémoration 50 ans après, de celle de Moitessier.
La GGR sauce McIntyre, est le remake du Golden Globe Challenge de 68-69, gagné par Sir Robin.
C'est subtil, mais assez clair il me semble...non ?

Pour ne pas s'emmêler les crayons, il y a deux fils bien distincts sur H&0, celui-ci pour le GGR 2018 et celui-là pour la Longue Route :

www.hisse-et-oh.com[...]tessier

24 août 2018

Aujourd'hui par exemple, Suzanne se retrouve en tête !!!
:-p
on se doutait bien que tu intervenais dans le tracking sailcloud :-p

24 août 2018

:topla:

25 août 2018

Eh eh... je suis intervenue pour encourager le responsable...
Il m'a répondu et bientôt on va avoir tout ce petit monde ensemble sur Sailcloud !

Un bémol quand même : certains participants à la Longue Route ne sont pas tracés automatiquement, ils envoient leur position quand ils veulent, manuellement. Il faudra continuer à bien regarder la date du dernier point... pour faire des comparaisons.

CQFD

25 août 201825 août 2018

Je sais c nul quand meme, moitessier et robin knox johnston c le même événement, peu importe que moit ait mis le clignotant a droite

Deux evenments pour en commémorer un !!!
Perso je ne m interesse qu au GG qui est coherent, longueur des bateaux, depart en flotte
Ughl

25 août 2018

Certes c plus romantique !!

25 août 2018

Moi j'aime bien aussi les chemins de traverse...
;-)

25 août 2018

Romantique Moitessier ?
J'aurais dit rebelle plutôt.
;-)

25 août 2018

Je parlais des chemins de traverse mais moit est un heros rebelle et romantique , pas de contradiction amha

24 août 2018

Aïe... Philippe Péché rétrogradé en classe "Carrozo", je crains que cela ne lui convienne pas !

Antoine Cousot sur le point d'abandonner ? Il va tenter de réparer au mouillage de l'île Trindade (très mal abritée...) et ferait route ensuite vers Rio.

goldengloberace.com[...]d-hope/

24 août 2018

Antoine Cousot se retire de la course officiellement et fait route vers Rio qu'il pense atteindre dans 8 jours :

soundcloud.com[...]-240818

24 août 2018

2 français hors course !
Il en reste 2 VDH et Loic Lepage.

24 août 201816 juin 2020

On reste majoritaire... cocorico !
:-D

Celui qui navigue vraiment pour son drapeau, c'est Greg : il sera le premier irlandais à faire un TDM en solo sans escale, paraît-il.
A noter que la coque de son bateau a été repeinte en vert et qu'il a un beau dodger en dur orange...

goldengloberace.com[...]guckin/

Et le seul représentant de notre ennemi héréditaire sur les flots, c'est Susie...

:pouce:

24 août 201824 août 2018

Il a semble-t-il un frein de bôme...

24 août 2018

VDH en vaut deux, of course.

24 août 2018

D’où la nécessitée de le dire deux fois... :-D ;-)

24 août 2018

VDH est assez bluffant de facilité, vu de derrière l'écran...
Son dernier message parle de grosse mer quand même.

Mais il y a aussi Loïc Lepage sur son petit Nicholson 32 : il est probable qu'il fasse escale à Cape Town.

24 août 2018

S'il fait le plein d'eau, il est déclassé ?
Les dessal manuels sont forbidden ?
:-(

24 août 2018

D’ailleurs, il se peut qu'ils soient plus nombreux en classe Chichester qu'en classe Golden à l'arrivée !

24 août 2018

Peu importe la raison, tu t'arrêtes, tu n'es plus dans la course... c'est le règlement de la GGR 2018. Tu peux continuer, mais tu seras dans la classe "Chichester", pas le même classement quoi.
Les dessals n'existaient pas en 68, si ?
Il semblerait que faire le plein d'eau n'est pas la seule raison, il parle aussi de problème de régulateur.
La tentation de Cape Town avant le grand saut ?

24 août 201824 août 2018

VDH pointé à + de 10 nm à 16h UTC... il a chopé la bonne veine du courant des Aiguilles, à 40° Sud.

:bravo:

Après vérification, Suzanne est dedans aussi : 9,5 nm au point de 14h. C'est vraiment là qu'il faut passer.

24 août 2018

plus de 500 mn d'avance sur deuxième, plus de trois jours de mer... impressionnant!

24 août 2018

Pas des nm évidemment, des knts... :oups:

25 août 2018

Non, Flora parlait pour elle. (concernant la vitesse de VDH et de Suzanne)

25 août 2018

mn mile nautique (je me suis donc trompée d'abréviation? pas grave)
disons 1000 km :)

25 août 2018

ah merci!

25 août 2018

il y a quand même de la grosse mer (4 à 5m) quasi en continu pendant des semaines en cette saison et a ces latitudes et pas d'arret au stand possible avant un moment ! je crois qu'ils ont fait le plus facile, là ça commence à faire flipper ces petits boats dans cette marmite !

on avait suivi la traversée atlantique sud de Guirec au début de l'hiver, ça va être a peu près le même train de bonnes petites deps !
quelques uns savent ou se doutent de ce qui les attend mais pour d'autres ça va vraiment être très dur ! il leur restera la solution de remonter nord ...

25 août 2018

Plusieurs sessions de "blabla" sur FB aujourd'hui, Don se donne du mal pour tenir son public en haleine... en particulier concernant la météo à venir ! Heureusement que les directement concernés ne peuvent pas l'entendre ! Là où ils sont, pas moyen d'esquiver de toute façon.
Si les prévisions se confirment, ils devraient tous se retrouver dans quelques jours avec du vent très fort contraire... ils le sauront par leurs interlocuteurs sur la SSB. Tout à fait unusual à cette latitude !

Sur les 18 au départ, 6 ont déjà abandonné, en comptant Péché, soit un tiers, comme Don l'avait prédit d'ailleurs !
Concernant les "drop gates" (portes pour déposer photos etc...) il n'a jamais été question de Cape Town pour 2018.
La prochaine, c'est Storm Bay au Sud de la Tasmanie.
Ce sera même un "cirque" médiatique, ils seront obligés de rester plusieurs heures à la cape, pour interviews, etc...
Pas avant mi-octobre pour le(s) premier(s).

25 août 2018

Voilà, Péché est arrivé, tout au fond du port de Cape Town, accueilli par le Royal Cape Yacht Club :

rcyc.co.za[...]r-cape/

25 août 201825 août 2018

Les photos de l'arrivée, juste avant du gros mauvais temps prévu !

www.facebook.com[...]540712/

Il faut cliquer sur la première pour faire défiler les autres... et aussi sur "plus tard" si on n'est pas inscrit FB (je radote, mais y en a qui le savent pas !)

:-p

26 août 2018

je trouve au contraire qu'il a un état d'esprit de sportif : seule la gagne compte. il n'est pas là dans une quête personnelle.
du coup repartir avec 2 semaines de retard sur VDH ça n'a aucun sens pour lui, ça se comprend.

"VDH sera sans doute ravi d’apprendre qu’il fait une course au rythme « Baba cool »…"
je lis le contraire, il dit que les trois premiers poussaient leur bateau.

"While there, with Jean-Luc Van Den Heede (VDH) and Mark Slats in particular, we were really racing. We pushed our boats. I have never been under-wired."

je le trouve cohérent.

26 août 2018

oui il veut aller le plus vite possible, faire la course, pas être en mode croisière, ça se comprend il voulait juste gagner la course, tout comme certains vont sur le Vendée Globe pour le gagner. Maintenant qu'il est hors course, il n'a aucune raison de continuer, il n'est pas dans le cadre de certains ou c'est le fait de faire le tour du monde qui compte.

26 août 2018

Flora je ne comprend pas ce que tu comprends :)
C'est clair pourtant : maintenant qu'il sait qu'il ne peut pas gagner ça ne l'intéresse pas de continuer en babacool. Il ne dit pas que VDH le fait en babacool, au contraire.

26 août 2018

Philippe Péché a donc décidé d’arrêter à CapeTown… C’est pas tellement le TDM en solo qui le faisait vibrer, mais uniquement la possibilité de le gagner. A mon sens, ça manque d’esprit sportif quand même.
Je me demande ce qu’en pense son sponsor, en dehors de sa réaction officielle… Il aura peut-être du mal à en trouver un autre !

Longue interview retranscrite sur le site de la GGR, en Anglais, enfin en franco-anglais… peut-être que les anglophones qui ne comprennent pas le français auront du mal à tout piger !

En résumé, il ne remet pas en cause son choix d’avoir changé la barre d’origine pour une autre… qui a cassé. Il n’en parle même pas. Pourtant… "It opened like a tin can! " (ouvert comme une boîte de conserve).

www.facebook.com[...]4832831

Extrait :

"About retiring?
It is inconceivable for me to continue the race (Philippe could join the class Carozzo which brings together the skippers who have already made at least one stopover, ed). Going around the world in "baba cool" is not my project. To leave Cape Town two weeks after VDH, it does not amuse me because I know that I could not beat it. For me, the case ends here. "

VDH sera sans doute ravi d’apprendre qu’il fait une course au rythme « Baba cool »…

Ce qui est sûr c'est qu'il en a bavé grave ces 15 derniers jours... 15 à 18h à la barre chaque jour ! Il dit qu'il ne voudrait jamais revivre ça.

Il est arrivé à bon port, c'est l'essentiel !

26 août 2018

On est loin de la devise des JO : l'important c'est de participer...

Il faut lire jusqu'au bout :
"Going around the world in "baba cool" is not my project. "

C'est pas mon interprétation, ce sont ses mots.

Je trouve pas ça cohérent du tout.

:heu:

26 août 2018

:-p
de l'intérêt des smileys (pardon des emoticons)

25 août 2018

@ Iff à propos de dessalinisateur à bord.

Si, ils en ont un, mais un truc antédiluvien, manuel, comme à l'époque : il faut pomper une heure pour obtenir 200 ml d'eau douce... vraiment un truc de survie pure.
(Don vient de répondre en direct à la question d'un suiveur).

26 août 2018

Ante pu posr diluvien, pendant y'avait pas besoin de dessal !

:-D

26 août 2018

Ça tu n'en sait rien, à l'époque la pluie était probablement salée, sinon, comment expliquer que la mer le soit aujourd'hui, non ? :lavache: :mdr:

26 août 201816 juin 2020

Un focus sur le "dodger" du jeune Irlandais Gregor, qui a bien mieux préparé son affaire que certains autres...

www.facebook.com[...]520440/

26 août 2018

Très intéressant le topo de Péché à son arrivée. Sur les régulateurs il dit précisément ce que je supputais il y a quelques jours. Ils ne sont pas conçus pour être sollicités en mode compétition et "bourrinage" (leur efficacité et longévité proviennent de la recherche du meilleur équilibre sous voile et donc pas la maximisation de la performance) et plus loin parlant des bateaux engagés dans ce GGC, il dit que pour une telle compétition il ne faut pas aller à l'exploitation de plus de 50 % de leur potentiel.
Décidément cette aventure prend à rebrousse poil beaucoup des principes de la course technologique et sportive engagées depuis plusieurs décennies avec les Imoca, volvo et autres ultimes... Une telle approche, a-t-elle de l'avenir ? L'avenir nous le dira !!

26 août 2018

Péchê en s'engageant a probablement fait un contre sens. Cette course n'est pas une régate autour du monde. Un marin sera sûr de la perdre s'il recherche de manière continue la performance optimale du couple homme/bateau. Il peut la gagner s'il résiste à la tention de se pousser aux limites pour se garder de la réserve et ménager son bateau. C'est la capacité à se maintenir toujours un peu dessous qui fera le vainqueur. Pas vraiment baba cool, mais une bonne dose d'intelligence et de sens marin.

26 août 2018

Bien d'accord que Philippe Péché s'est trompé de course... et il ne faut pas ériger en dogme ce qu'il dit ! Ne pas oublier qu'il a peu d'expérience du solo au grand large, il a surtout navigué en équipage.
C'est l'avis d'un concurrent malheureux, il y en a 11 autres toujours en course.
Il a fait un mauvais choix pour son régulateur et une erreur concernant le changement de barre./
Les autres Rustler 36 continuent leur route avec la barre d''origine... On en avait déjà parlé ici.*

D'autre part, il n'a pas pu résister à l'envie d'appeler sa femme quand il était dans la m.... mais ce n'était pas un cas de détresse au sens où on l'entend tous en mer, et aussi au sens du règlement de la GGR. La meilleure preuve c'est qu'il a pu arriver à Cape Town par ses propres moyens.

Il a un comportement de mauvais perdant, alors qu'il n'était pas encore arrivé dans les hautes latitudes. Je sais bien que ça va pas plaire...

*Dans son dernier message, VDH dit qu'il passe des heures à la barre... bien à l'abri de son dodger de mauvais temps.

Le Norvégien Are a subi 2 knock-down hier et tout va bien dit-il, pour lui et son bateau... un "petit" 32' !

26 août 2018

ben c'est tout le problème de cette "course", il y a plusieurs façons de la concevoir, certains pour la gagne, d'autres pour le défi personnel.

26 août 2018

un peu quand même, là il s'agit de bateaux incapables d'aller plus vite qu'un petit voilier de croisière

26 août 201826 août 2018

Pas plus que pour la Minitransat ou la Transquadra !

:reflechi:

26 août 2018

Oui, mais plus loin, j'éspère :-D

26 août 201826 août 2018

Mais c'est vrai dans toutes les compétitions.
Si tous les sportifs se comportaient comme lui, il y en aurait 10x moins au départ !
A part les deux ou trois capables de le faire en théorie, combien participent ?

@ La Tortue
Des bateaux capables déjà de faire le TDM...

26 août 2018

Euh, je vous trouve un peu jugeant même si je suis assez d'accord avec La Tortue sur le fait qu'il peut y avoir plusieurs façon d'aborder cette course. Je n'ai pas trouvé chez Philippe Péché un esprit de "mauvais perdant" et malgré la mauvaise traduction automatique google de son interview (j'adore la question"que penses-tu de ta race" !!), il est clair qu'il indique ne pas vouloir poursuivre à la "baba cool" dans la classe Carozzo (sans évidemment remettre en cause les qualités de VDH). C'est vrai qu'il est donc dans la catégorie "compétition" et pas le "défi personnel" et qu'en ce sens sa position est assez cohérente... pour autant s'est-il trompé de défi ?
Pour ma part je n'oserai être aussi affirmatif. Cette affaire soulève bien des questions intéressantes entre modernité techno et , effectivement, nouveaux défis personnels !

26 août 2018

556 milles pour VDH en 24h sur le tracker, il a décidé de rentrer pour Noël! :-D ;-)

26 août 2018

Ça fait 23 nd de moyenne. Il vient de sortir ses foils. :tesur:

26 août 2018

Ah les traductions automatiques !

twitter.com[...]3135234

mais certaines sont ok :

twitter.com[...]3900544

26 août 2018

D accord avec Flora sur le cote mauvais perdant de peche mauvaise installation de son regulateur et pas le meilleur qui sert de safran. Ensuite modification hasardeuse de la barre, pas de barre originale en spare.
Sans vouloir l accabler avec l exploit qui a été de rallier capetown sans assistance
Facile derrière le clavier je sais

27 août 2018

mauvais perdant?
mais il ne critique pas ses concurrents!

il sait qu'il a fait des erreurs "And probably one of my mistakes is not having shipped more hardware to repair. "

après la seule chose qu'on pourrait lui reprocher c'est qu'il a contesté que son coup de fil à sa compagne après rupture de la barre ne relevait pas de la catégorie urgence. mais bon, c'est pas si grave. sans doute il était très déçu d'arrêter ainsi (il dit en pleurer, ça se comprend) et a pu dire des trucs non adaptés à la situation.

il a tenté, il a perdu, il voulait gagner, il a fait des erreurs et il le sait.

bah, il faudrait qu'il reparte dans des mers dangereuses sans être motivé pour la beauté du geste alors que c'est pas son trip?

27 août 2018

Vae victis !
:reflechi:

27 août 201816 juin 2020

Non, le sport c'est pas la guerre quand même !
Je préfère : les derniers seront les premiers...
;-)
En ce moment, c'est Captain Coconut, Mark l'Australien, qui est à la traîne.
Mais avec son état d'esprit, son expérience et son bateau bien préparé, où sera-t-il dans quelques mois ? C'est ça aussi la "Rétro Race", comme ils disent !

28 août 2018

Pour les "guerriers", le sport c'est la guerre !
:-D

27 août 2018

Une course d'escargots est quand même une course ...
Sinon il fallait faire la Grande Route.

27 août 201827 août 2018

J'ai laissé se dérouler l'enregistrement jusqu'au bout en écoutant de manière distraite mais en faisant attention au ton de la voix des concurrents. Deux observations:
- l'organisateur est toujours chaleureux et bienveillant dans ses échanges et je crois que ses communications comptent beaucoup pour le moral des coureurs. C'est une différence sans doute essentielle avec la première édition.
- on peut presque classer les concurrents par le ton de leur voix. VDH, c'est la force tranquille, calme et sérénité et une pointe d'humour. On sent nettement qu'il domine. Pour l'un des concurrents, on entend qu'il a abandonné dans sa tête.
En écoutant Susie Goodall, la seule femme de la course, on peut être sûr qu'elle la terminera si elle n'a pas de pépins matériel.

27 août 2018

Are Wiig, a téléphoné au siège de course à 16h30 UTC aujourd’hui pour signaler que son voilier de 32 pieds Olleanna avait été retourné à 360° et à démâté à environ 400 milles au sud-ouest du Cap.

27 août 201827 août 2018

la bande son est en ligne, il dit que tout va bien et qu'il contrôle la situation. Visiblement il veut rentrer au Cap par ses propres moyens.

goldengloberace.com[...]e-wiig/

27 août 2018

aie ! pas dans une mer vraiment énorme, un des supports du pilote encore cassé (selon son dernier tweet) capsize perte du mat surement cause à effet. je me répète mais ces pilotes montés avec des tubes inox de 25 c'est pas fait pour ça et ça risque vraiment d'être la première cause d'abandon et surtout de danger dans les prochaines semaines dans ce type de mer qui ne pardonne pas trop quand tu fais de grosses erreurs de barre sur un 36'.
bon là il est à 400nm du Cap avec meteo pas trop pourri et sans mat et sans pilote ça va pas être de la tarte mais jouable mais si ça arrive au milieu de l'indien comment tu fais ???

27 août 2018

pour rebondir sur les posts précédents et l'esprit course du GGR, perso je pense que dès le passage du 1er cap il n'y a plus vraiment de compétition, VDH à 600nm devant Slats à 300nm devant les autres, je vois mal même le plus acharné, supposant Slats, descendre dans les 42/45° S pour aller chercher du vent et grignoter son retard. VDH est un fin et prudent renard, il savait qu'il fallait prendre la bonne option et mettre le paquet dans la descente de l'atlantique, le seul endroit ou tu pouvais avec ces petits boats creuser les écarts sans trop de risques, et confirmer avec la remontée de l'atlantique au retour, là il va la jouer la plus soft possible dans l'indien et le pacifique sud car il sait que le seul moyen de rester devant son poursuivant ce n'est pas d'être au taquet, c'est de ne pas casser !
Gradlon le visionnaire avait bien titré le fil

"l'épopée de VDH"

28 août 201816 juin 2020

Une bonne nouvelle ce matin : les conditions météo vont en s'améliorant dans la zone où Are et Gregor se trouvent, pour les 3 ou 4 jours à venir.

Cela va laisser le temps à Are d'installer le gréement de fortune qu'il a déjà testé dans le cadre de l'inscription à la GGR (c'est une obligation du règlement).

Ne plus tenir compte de sa position sur le tracking officiel, ça marche plus, mais il est suivi grâce à son tel sat et un autre dispositif qui fonctionne, j'ai pas retenu lequel. De toute façon, la direction de course aux Sables suit ça 24H/24H.
Il a de l'électricité et son moteur fonctionne, d'après ce qu'il a dit dans la dernière vacation téléphonique avec Don.

28 août 2018

pareil je ne me souviens plus exactement du terme employé, navtext ou un truc dans le genre, en tous c'est quand il échange des fichiers texte avec l'organisation.

28 août 2018

Nouveau positionnement quasiment en temps réel du bateau d'Are, il apparaît en rose fluo foncé sur le tracking, avec la mention "grab bag" (sac de survie).

On voit qu'il bénéficie d'une boucle de courant qui le remonte au Nord ! Super. Il dérive à 2 nds dans la bonne direction.

C'est une course à l'ancienne, mais avec tous les moyens modernes en cas de gros pépin. Organisation au top AMHA.

:pouce:

à Quizás : ils avaient même prévu le bon courant...

;-)

28 août 2018

décidément il y a une polémique:
www.voilesetvoiliers.com[...]onique/

28 août 201828 août 2018

Ben moi je ne vois rien de polémique dans cet article, c'est juste une relation des faits, sans plus.

28 août 2018

Effectivement j'avais pas lu le titre, qui n'est pas en adéquation avec l'article.
Cela dit je ne suis pas choqué de ce qui arrive à Philippe Péché;il y a un règlement qui n'a pas été respecté à la lettre, il en subi les conséquences,voilà tout. Cette affaire me rappelle un débat qui avait eu lieu ici-même à propos de "l'assistance" involontaire dont avait bénéficié Bernard Stamm lors d'un précédent Vendée-globe, et qui lui avait valu, autant que je me souvienne, sa disqualification
Dura lex,sed lex.

28 août 2018

C'est uniquement le titre qui est racoleur... il faut lire jusqu'au bout.

28 août 2018

Robin Davie, qui a fait 2700 nm sous gréement de fortune (y compris le passage du Cap Horn) lors d'un BOC Challenge dans les années 90 sera en direct dans une heure, pour l'évoquer, mais en Anglais !

www.facebook.com[...]1381477

28 août 2018

A propos d'une autre "épopée" sous gréement de fortune, il y a eu aussi Alessandro Di-Benedetto qui, lors de son tour du monde en mini, a démâté un peu avant le cap Horn et a continué sous gréement de fortune jusqu’aux Sables d'Olonne, alors qu'il aurait pu s'arrêter, je dois dire que j'ai été bluffé par l’opiniâtreté de ce mec.

28 août 2018

On lit là (dans l'article V&V) la vraie raison de l'abandon de Péché; il était hors course par l'organisation pour avoir téléphoné pour organiser son escale technique.

28 août 2018

On le savait dès le début...
V&V ne fait que reprendre les infos sur le site de la course.
C'est lui-même qui s'est mis hors course, malgré les infos/explications de Don au téléphone, qui a été particulièrement patient avec lui. Il suffit de les réécouter...
Organiser son escale technique pour quoi faire ? Il dit qu'il ne serait pas reparti plusieurs jours derrière VDH.
Un peu confus tout ça quand même !
Compréhensible d'ailleurs, après ce qu'il a enduré pendant 15 jours pour rejoindre Cape Town par ses propres moyens. C'est tout à son honneur. Mais il a tort de toujours réagir à chaud.
:heu:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (102)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021