Golden Globe 2018 (2)

Je ne sais pas si c'est dans mes compétences mais je prends l'initiative d'ouvrir un deuxième fil qui fait suite au premier. La route est bien longue mais elle va être bien belle et nécessiter de nombreux commentaires.

[lien vers le tracking des concurrents : goldengloberace.com[...]racker/ ]

[Suite de ce fil www.hisse-et-oh.com[...]be-2018 ]

L'équipage
07 juil. 2018
07 juil. 2018

indique le lien dans le premier sinon certains vont continuer à poster dedans

07 juil. 2018

@flora : pour le reportage sur le départ; pas de son au début après c'est OK

08 juil. 2018

Merci, j'aurais pu y penser, c'était pareil en direct !
:heu:

08 juil. 2018

Bonjour,

Ce serait bien de remettre en haut les liens vers le site et le tracking !
:coucou:
goldengloberace.com[...]racker/

Ils sont tous sous spi (voile de kite pour Susie) ou en ciseaux... un régulateur a du mal à tenir dans ces conditions, peut-être que le Wind-pilot fait mieux que les anciens ?

"DERNIERS MESSAGES SATELLITES ! IGOR continue à impressionner. Il est maintenant au niveau de Susie. Philippe a bien étendu son avance en tête de la course mais une brise régulière va bientôt balayer toute la flotte, ce qui permettra de comparer plus facilement les vitesses des bateaux et les compétences des skippers...la route est encore longue autour du monde et en cette première semaine de course, c'est la météo plus que le réglage des voiliers et l'endurance des marins qui a fait la différence. C'est maintenant une nouvelle phase de la course et l'ensemble de la flotte commence à se focaliser sur les Canaries. L'équipe de la GGR décollera mardi en direction de la marina RUBICON, nos partenaires pour la récupération des premiers films embarqués. Les premiers bateaux sont attendus le 13 juillet a priori."

08 juil. 2018

Vous dites "voile de kite", ça me surprend, je pensais que les bateaux naviguaient dans des conditions proches de l'édition originale hormis les aspects sécurité.
Cordialement

08 juil. 2018

C'est moi qui ai traduit !

Ses messages exacts :

Hier :
GENTLE SAILING ALL NIGHT WITH THE KITE GREAT CONDITIONS ALL WELL ONBOAR

Aujourd'hui :

SYM KITE DOWN ASYM UP.COULDNT HAND STEER ANYMORE.SUPER SAILIN
(affalé le kite symétrique, hissé l'asymétrique, je ne pouvais plus barrer à la main. superbe nav)

Comme les autres emploient le terme consacré de SPI, je suppose que ce n'est pas un spi normal ?
Rien trouvé de plus précis.

;-)

12 juil. 2018

Salut, kite et spi désignent la même chose en anglais.
Traduction :
"SYM KITE DOWN ASYM UP" : "affalé du spi symétrique, hissé le spi asymétrique"

12 juil. 2018

ok je l'ignorais !
;-)

12 juil. 201816 juin 2020

Les bateaux de la golden

12 juil. 2018

Superbe tableau de vrai bateaux .

12 juil. 201812 juil. 2018

Les concurrents, un par un, au passage de la bouée au Sud de Lanzarote en video...

:pouce:

Le premier Philippe Péché il y a quelques heures : après une "petite" erreur de nav que l'on voit bien sur le tracking, il croyait que Lanzarote était plus longue (!).

www.facebook.com[...]videos/

12 juil. 2018

Je m'inquietais ce matin en voyant la position de P. Péché. J'avais peur qu'il se déroute pour faire une halte...

Sinon, ras le bol des liens vers facebook; on fait comment qua d on n'a pas de compte???

12 juil. 2018

on en ouvre un c'est gratuit, et il n'est pas indispensable d'y étaler sa vie.

17 juil. 2018

Il n'est pas non plus "indispensable" d'ouvrir un compte sir le site d'une société qui se pense "indispensable" !
:non: :goodbye:

12 juil. 201812 juil. 2018

Bien d'accord, mais ils ne communiquent que par ce biais...
Je n'ai pas de compte moi non plus, il suffit de cocher "plus tard" quand il demande de se connecter !
J'arrive à lire tout ce qui est "public".

Par exemple, si tu cliques sur le lien que je viens de mettre et que rien ne se passe, tu vas à nouveau sur "Video" à gauche et ça marche !
(ne me demande pas pourquoi... ?)

:-p

12 juil. 2018

Le dernier, un australien porte le numero 13. Je pensais que l'on n'attribuait pas ce numero.

12 juil. 2018

@Gradlon
je crois que son boat s'appelle Rabbit, qu'il a à bord un chat noir qui passe sans arret sous son echelle de Beaufort ... et que sa femme s'appelle Thérèse née à Marseille ... il est dernier, t'es sur ?

12 juil. 2018

ça a l'air d'être un joyeux drille l'australien, c'est lui qui a dû choisir ce numéro-là !
;-)

12 juil. 201812 juil. 2018

salut Ptimousse bien d'accord avec le passage obligé facebook ! mais bon c'est vrai que c'est pratique aussi
peut-être que Flora va copier les meilleurs videos et les mettre en accès libre sur H&O ?
je te met le lien de Péché devant Playa Blanca, c'est toujours ça :heu:

goldengloberace.com[...]zarote/

Canaries NE 15Nds mer belle, ils ont fait le plus dur :-D

12 juil. 2018

Je peux pas faire ça...
:topla:

12 juil. 2018

Les vidéos sont en accès libre sur face book. On y est d ailleurs tous aussi libre que sur h&o

13 juil. 2018

Si c est une question de principe, alors... alors je comprends pas bien ton ras-le-bol. Ras-le-bol de tes principes? :-)

13 juil. 2018

Alors je répète...
Je n'ai pas non plus de compte fb, mais il est possible de lire et visionner tout ce qui est sur fb public. Avec un peu de pratique du dédale de ce "truc", on y arrive !
;-)

13 juil. 2018

C'est une question de principe.... Pas question de cautionner "un systeme" en creant un compte facebook pour voir des videos qui n'ont rien avoir avec...

13 juil. 2018

Hein :reflechi:
Je voulais simplement dire que j'en avais marre de tous ces messages ou video qui sont diffusés via facebook auquel je ne peux acceder.... et par principe, c'est hors de question de creer un compte rien que pour ça...

Mais merci à tous ceux qui voudront bien relayer ces messages comme l'ont fait Quizas ou Flora au dessus....

21 juil. 2018

Désolé Tribal, mais je ne suis pas d'accord avec toi. Pour autant que je sois bien informé, le ou les propriétaires de H&O ne vendent pas à des margoulins qui alimentent avec cela leurs systèmes de profilage à fins mercantiles les noms, données et historiques de connexion, données à caractère personnel, photos, vidéos, textes et messages et thèmes suivis et traités par ses membres, comme le fait Mark Zuckerberg avec sa plateforme Facebook et l'appli WhatsApp. Si c'était le cas, je quitterai immédiatement ce site, malgré tout l'intérêt qu'il représente.
Dans ma jeunesse, on appelait le fait de faire richesse en exploitant la propriété d'autres personnes sans qu'ils le sachent (ou veulent le savoir !), sans reverser le moindre centime aux légitimes propriétaires, en ignorant superbement les lois des pays où l'on sévit et en mentant effrontément aux commissions d'enquête", cela s'appelait du vol, de l'escroquerie ou de la grivèlerie.

Sur Hisse et Oh, on est certainement beaucoup plus libres que sur Facebook où l'exploitation est sournoise et quasi invisible.

Cordialement

Christophe

12 juil. 2018

Il n'a aucun enrouleur , option no souci , mais beaucoup manœuvres surtout quand c’est pas stable c'est a dire fort souvent , à part rendu dans des courants d'air établis ; peut être un peu de fatigue déja accumulée. J'ai eu la chance de travailler deux petites années à ses coté, c'est un très grand marin à la vue de son palmarès depuis , depuis, et un très bon gars , ce qu'il était déjà.

13 juil. 2018

Celle de VDH : pas encore visionné, je sais pas pourquoi il s'est fait voler la 2nd place au dernier moment ?

www.facebook.com[...]212897/

:oups:

13 juil. 2018

Merci Flora pour ces liens :pouce:
Il a l'air de bien marcher ce Rustler 36, ca avance bien.

13 juil. 2018

Pas la peine d’avoir facdebouq, l’appli YB Races est ok, parfois un peu curieuse

13 juil. 2018

y'a pas un moyen de voir les vidéo ailleurs que sur facebook ou je n'ai pas de compte et ne désire pas en avoir ?

13 juil. 2018

Pas ailleurs mais sur fb sans y avoir de compte, comme je l'ai déjà dit plusieurs fois.
Bon c'est la dernière !
;-)

13 juil. 201813 juil. 2018

Pour les amoureux de l'Endurance 35, dont je suis...
Le passage d'Esmeralda à la bouée de la marina Rubicon.
Igor a fait le (mauvais) choix de passer à l'Est de Lanzarote et il a perdu quelques places, mais la route est encore longue !

www.facebook.com[...]771657/

La suite :

www.facebook.com[...]436578/

13 juil. 2018

par contre je trouve un peu limite le passage de la bouée à Lanzarote avec le comité d'accueil GGR et la pub de la Marina Rubicon et l'arret aux canaries de 2 concurrents pour réparations (sur un régul et je ne sais quoi ...) ça ne correspond pas vraiment à l'ambition "dépouillée" du projet de départ !

13 juil. 201813 juil. 2018

je viens aussi de découvrir que les inscriptions sont lancées pour 2022 avec des droits d'inscriptions de 17000 $ AUD soit dollars australiens !!! avec la mise en vente de "10 Joshua On Design Class II" avec entre parenthèses 10 places réservées sur les 20 disponibles à ceux qui auront acheté le bateau.. 300.000 € => joshuagg.com[...]/fr/
et le tout toujours présenté ainsi : La GGR 2018 est un hommage au vainqueur Sir Robin Knox-Johnston, et au Suhaili, qui a établi le record du monde. L’édition de 2022 célébrera le légendaire Bernard Moitessier et le Joshua.
je doute qu'ils versent des royalties aux familles !
ça ne correspond pas vraiment non plus à l'ambition "dépouillée" du projet de départ !
voir :
goldengloberace.com[...]r-2022/

*
désolé mais j'ai un peu de mal avec le coté récupération/medatisation/business de certains projets, ça casse un peu le rêve !

la longue route a l'air d'être un projet plus simple et plus sain

13 juil. 2018

il y a beaucoup de trucs bizarres, pas de modernité officiellement mais plein de trucs modernes embarquées sur les bateaux, on peut voir un hydrogénérateur par exemple sur le bateau de VDH (enfin je crois), perso je ne comprends pas pourquoi ils interdisent de communiquer avec un tel satellite et qu'ils aillent faire des interviews avec une perche et un micro en zod (en plus ils ont fait ralentir VDH et on entend rien!).

mais ça reste sympa ces voiliers qui tournent autour du monde.

14 juil. 2018

Business is business... je ne cautionne pas le cirque médiatique, mais c'est à l'ordre du jour. Bof perso je m'en fous. On ne sait pas ce qu'en aurait pensé Moitessier, on peut pas faire parler les morts, comme dit l'autre !

Ils sont tous au même régime pour le passage de la bouée de la marina Rubicon à Lanzarote : ils doivent affaler leur voile d'avant et rester sous GV seule pendant 20 mn chrono, le temps de donner leur "courrier" (photos, lettres, enregistrements divers) et de se livrer à une interview de la part de l'organisateur Don McIntyre et aussi quelqu'un qui parle sa langue.

VDH se demande comment fait Philippe pour aller aussi vite !?

Ils sont tous en relation les uns avec les autres par radio BLU, s'ils le veulent bien sûr.

Susie a dit qu'elle laisse la VHF allumée en permanence...

A la question : qu'est-ce qu'il vous manque le plus ? Igor le russe a répondu : le soleil ! Pour faire le point évidemment, ils sont restés 3 jours d'affilée sans pouvoir faire de point sextant.

Ils comptent environ 3 mois pour arriver à la prochaine "gate" (porte de passage) au sud de l'Australie.

14 juil. 2018

Pour les allergiques à fb, il y a beaucoup d'infos à partir de cette page :

goldengloberace.com[...]ialhub/
:-)

14 juil. 2018

Le passage de la réplique de Suhaili, fabriquée en Inde comme l'original :

www.facebook.com[...]681233/

On peut se contenter de visionner à partir de 23' pour le voir sous voiles !

:pouce:

15 juil. 2018

dans l'autre course , la longue route 2018 , il y a une réplique plus petite de tamata je touve ce bateau joli (tamata et sa réplique )
comme le rustler 36 que je ne connaissait pas , il est beau ,dommage qu'il n'est pas un roof panoramique a la place du roof long . il a l'aire de bien marcher ,j'ai ete voir le site du constructeur , cher quand meme ,mais bien construit
d'ailleur JLV DE parle de 20 bateau qui rentre dans les critère de cette course
je rustler en est un , qu'el sont les 19 autres ?
cdlt

15 juil. 2018

Il faut chercher un peu sur le site de la GGR, je pense que c'est là qu'il y a cette liste d'entrants possibles.

Déjà tous les bateaux qui sont partis des Sables il doit y en avoir une dizaine différents.

17 juil. 2018

@Flora :) ;

"la réplique de Suhaili" joli bateau !
merci pour la vidéo !

17 juil. 2018

Je le trouve très joli aussi, bien plus que l'original, la cosmétique sans doute...
:-p

14 juil. 201814 juil. 2018

Il est peut voilé quand même, mais c'est normal, quand il sera dans le sud...
Deux ris dans la grand voile et dans l'artimon, et un petit foc sur enrouleur... Au mois huit mois, ça va être long........ ;-)

17 juil. 201817 juil. 2018

Classement GGR: 13:30 UTC 16.07.18
Philippe Péché (FRA) Rustler 36 PRB 23061 miles de l’arrivée
Mark Slats (FRA) – Rustler 36 Ohpen Maverick + 17 miles
Jean-Luc Van den Heede (FRA) Rustler 36 Matmut + 46 miles
Are Wiig (NOR) OE32 Olleanna + 134 milles
Gregor McGuckin (IRE) Biscay 36 Hanley Energy Endurance + 166 miles
..............................................................................................
Et le message de VDH du16/07/18 :
« Bonjour tout le monde,Je suis à environ 20° de latitude et de longitude, je me dirige vers le Cap Vert que je laisserai à tribord. J’aurai une petite pensée émue pour les dernières vacances passées là-bas ! La vitesse est bonne, ça soufflait fort la nuit dernière entre 6 et 7, j’ai pris 2 ris dans la Grand-Voile par prudence, pour ne rien casser mais le bateau va bien. Je pense avoir fait un peu plus de 170 milles dans les dernières 24 H et je ne m’attendais pas à ça ! »
................................................................................................
;-)

17 juil. 2018

c'est rigolo VDH qui est étonné de faire 170 milles avec 30 noeuds au portant ! il ne dit pas si il est étonné de la lenteur ou de la rapidité

17 juil. 201817 juil. 2018

@ Iff le second, c'est le hollandais volant ;-) : erreur sur le site en fait !

Des nouvelles in French (... mais assez mal traduit de l'Anglais !)

goldengloberace.com[...]-front/

18 juil. 2018

Antoine Cousot est reparti de Lanzarote.

Deux abandons :

L'Australien Kevin qui avait racheté le bateau de McIntyre mais n'avait pas l'expérience de la nav en solo... il a vu, il a pas aimé, il vend le bateau...
goldengloberace.com[...]rother/

et le palestinien Nabil, faute d'avoir réussi à régler son régulateur d'allure... il dit qu'il a dû barrer tout le temps !
goldengloberace.com[...]l-amra/

:lavache:

18 juil. 2018

Cette course va etre un vrai test pour les régulateurs d'allure. Pour l'instant pas a l'avantage des Beaufort et Windpilot.
Interessant pour ceux qui en possède un et ceux qui voudraient s'en équiper.

18 juil. 2018

C'est quel concurrent qui n'est pas satisfait du Beaufort ?

18 juil. 2018

Interview sympa très franc avec des bonnes questions du journaliste d'Antoine Cousot à son escale et en français

18 juil. 201818 juil. 2018

Ici :

;-)

18 juil. 2018

Sur l'abandon de Kevin Farebrother :" un ancien parachutiste qui a remporté trois victoires avec succès sur le Mont Everest, a concédé dimanche: «Je ne suis pas fait pour la voile en solitaire.» Il a dit aux organisateurs qu’il ne pouvait pas envisager de descendre dormir dans le cockpit. «Pour moi, c’est comme se mettre à l’arrière d’une voiture en mouvement pour dormir quand personne n’est au volant. En conséquence, j’ai très peu dormi ces deux dernières semaines … Mon bateau est maintenant à vendre! »
Si j'ai bien compris il se lance là-dedans sans aucune expérience de la nav' en solitaire, sinon il s'en serait rendu compte plus tôt.
Drôle d'idée :doc:

18 juil. 2018

@MATELOT19001 : il a quand meme une certaine expérience.

"En 2017, il a navigué 6000 miles de Sydney en passant par la pointe Nord de l’Australie, jusqu’à Perth,"

Bizarre en effet

19 juil. 201819 juil. 2018

La GGR et son règlement controversé à propos de l'absence de moyens modernes de com, nous montre qu'il y a solo et solo...
Pouvoir communiquer quand on veut avec son tel sat avec qui on veut, ça change tout apparemment !
C'est la vraie raison derrière tous les abandons et les arrêts au stand, Antoine Cousot le dit clairement dans son interview ! C'est cette absolue solitude qu'il est difficile d'anticiper.

Quand le tel sat n'existait pas, c'était plus facile en fait, la question ne se posait pas. Certains n'avaient même pas de VHF pour communiquer avec les bateaux de rencontre (comme Moitessier).

:pouce:

Susie la benjamine (27 ans) qu'on aurait pu croire particulièrement gênée, a l'air de bien s'y faire au contraire ! Mais elle utilise à fond toutes les possibilités du règlement pour communiquer : SMS et vacation radio audio une fois/semaine.
Toujours 5e, pas loin derrière les cadors du Rustler 36.
:bravo:

18 juil. 2018

Ok, peut-être pas en solo alors.

19 juil. 201819 juil. 2018

@"Quand le tel sat n'existait pas, c'était plus facile en fait, la question ne se posait pas."
Eh oui tu as tout à fait raison, la question à l'époque ne se posait pas.
Et si je remonte à mes souvenirs du siècle dernier,avant le gps, et à ma première transat effectuée dans le dénuement le plus complet (petit bateau,pas de vhf,pas de gps bien sûr,pas de sondeur,et au niveau sécu juste un vieux bib classe V d'occaz non révisé), je ne me la posais pas non plus. En résumé il fallait traverser ou mourir! C'était simple, carré, binaire...
Maintenant rien que pour traverser le golf de Gascogne,je me sens obligé d'avoir la balise, la vhf,le gps et depuis peu le transpondeur AIS, et si un de ces éléments tombe en carafe je me sens mal à l'aise, et si je devais effectuer de nouveau une traversée océanique je me sentirais obligé de disposer d'un tel sat.
C'est pourquoi j'éprouve une certaine admiration pour les concurrents de cette course qui acceptent un certain dénuement alors alors qu'ils ont connus toutes les aides à la navigation et les moyens de communication modernes.

21 juil. 2018

La qualif d un Ar transat solo ou equivalent

18 juil. 2018

Pour blacknav :
C'est Nabil Amra le Palestinien, Peché est inquiet car il a le meme mais à priori pas de problème
Nabil Amra is returning to Marina Rubicón into strong head winds after damaging his windvane self steering gear in 30-35kt tail winds...it will be a struggle beating back....LATEST SAT TEXT messages from entrants below. PRB - Philippe Péché will be worried about this as he also chose the same BEAUFORT Self steering gear made in France. Some people believe that while it steers the boats well they are not so strong and appear a light build in manufacture. This saves weight and keeps the boat moving fast but there is three months of hard running in the Southern Ocean yet to come??

18 juil. 2018

Intéressant. Pourtant Beaufort a de sacrés références. Ce serait intéressant d'avoir le détail technique des problèmes et installations.
Ca m'intéresse d'autant plus que je suis en train de finir l'installation d'un Beaufort Castor sur mon bateau !

18 juil. 2018

Sir Robin Knox Johnson lors du premier Golden globe n'avait quasiment aucune expérience de la navigation en solitaire mais par contre une grande expérience de marin

18 juil. 2018

Tr?s chouette ce Tradewind. J aimerais bien l'avoir. L'etai de trinquette est fixé trés prés au dessus des barres de fleches, avec des fausses bastaques dont on parlait un peu l' autre jour. Intéressant à voir.

18 juil. 2018

Oui effectivement Stephane Narvaez a fait un tour du monde à l'envers avec un Beaufort, une sacrée référence !
Les deux autres régulateurs qui ont des soucis sont 2 Windpilot (antoine Cousot et l'américain)

19 juil. 2018

Je trouve quand même bizarre que windpilot soit systématiquement cité alors que Hydrovane sponsorise l'épreuve...

19 juil. 2018

ils sont cités parce que il y en a deux qui ont des soucis. Il est possible et statistiquement envisageable que sur la longueur d'une telle épreuve des Hydrovanes aient des problèmes comme les autres et on en parlera. On en est qu'au tout début.
Les régulateurs d'allure dans ce type de course ont toujours été un élément clée de réussite ou d'echec déjà a l'époque de Chichester et du premier golden globe.
C'est un vrai test et ça interesse ceux qui en ont et ceux qui veulent en choisir un

19 juil. 2018

Peut-être que certains n'ont pas bien intégré le fait qu'un régulateur d'allure, aussi pointu soit-il, ce n'est pas un pilote automatique...
J'enfonce les portes ouvertes, mais Antoine Cousot le rappelle assez innocemment je trouve : il faut commencer par bien régler le bateau pour un cap donné et ensuite brancher le régulateur et si le vent change, il faut modifier tous les réglages... ou accepter de ne pas faire le cap initial souhaité !
C'est le b. a.- BA de la nav sous voiles avec régulateur.

Aujourd'hui on a pris l'habitude d'afficher un cap sur le PA, celui que donne le traceur ou la carto et on règle les voiles après.

:heu:

20 juil. 2018

Bonjour
Belle analyse (en anglais) de Don Mac Intyre de ce début de course. Il passe un par un chaque concurent, leur personnalité, leur approche de la course, leur état d'esprit et les choix (enrouleurs, types de régulateurs)
Son opinion est que ceux qui ont choisis de ne pas avoir d'enrouelur vont souffrir et s'épuiser dans les mer plus difficiles.
Pour le régulateur d'Antoine Cousot (windpilot) il pense que ce n'est pas la qualité intrinseque du régulateur qui est en cause mais le fait que les drosses sont reliées à une petite barre a roue qui doit tourner au moins 2 tours et que sous régulateur les drosses ne la font tourner que de 90 degrés donc pas suffisant pour diriger le bateau. Ca marcherais mieux sur une barre franche.
Il sent VDH très serein avec un bateau pas fatiguant (enrouleurs de genois et de trinquette) en embuscade derrière P Péché et Mark Slats

20 juil. 2018

Ce serait un défaut d'installation, alors ?

Dans la doc du Beaufort, il est indiqué qu'il faut respecter ce ratio:
bras de levier sur la barre franche = 2 x bras de levier des drosses sur le régulateur.

ça veut donc dire X° d'inclinaison du bras qui tient la pale dans l'eau = X/2 d'angle de barre.

Or, généralement, il faut veiller à garder +/- 35° de débattement d'angle de barre (reverse engineering sur les pilotes de barre). Il faut donc vérifier que le régulateur puisse réaliser ce débattement. Sinon le "gain" du régulateur ne sera pas suffisant.

20 juil. 201820 juil. 2018

zont pas lu la doc du regul avant de partir ?

20 juil. 2018

J'éspere qu'il l'ont lu , je n'en doute pas . J'éspere que les régulateurs sont ok pour diriger ces engins lourds et surchargé ,surtout quand la brise viendra ,car pour le moment le parcours est facile et je n'aimerai pas descendre comme ça avec ce doute .
Ces canotes ,dont le cahier des charge a été imposé avec leur quille longue ,ou malgré et bien qu'il soit grâce a leur safran protégé très robuste , ne sont peut être pas finalement les plus adaptés a ces régulateurs .Quille longue certes ,stabilité de route relative induite ,mais plan de forme, et déplacement pas forcement 'super idéaux' quand la grosse mer va débouler . Un petit avis perso qui n'engage que moi et pas critique . Une réflexion.

20 juil. 2018

C'est un peu mon avis. J'ai l'impression qu'ils vont subir du gros gros temps lá oú nous avons maintenant l'impression que le gros temps c'est bon pour les records de vitesse. Les déplacements lourds ne sont pas vraiment conçus pour les endroits qu'ils vont rencontrer.
Je souhaite sincèrement me tromper...

20 juil. 2018

Oui question de feeling .Point trop n'en faut .

21 juil. 2018

C'est le bémol que je voulais apporter, par rapport au retour de viking .
Il ne faut pas confondre déplacement lourd et bateaux à déplacement qui ne sont pas forcément lour(deaux) et ont de gros avantages si tant est qu'on ne parte pas dans les extrêmes,et a condition que les formes suivent . On découvre par contre que les futurs Joshua seront en alu, surement bien moins lourds, ce qui est bien (pour les régul par exemple ) .Mais beaucoup moins de repartir sur un tel plan de forme , tant l'occasion était belle de repenser un bateau au lignes refondues , fait pour un tel programme en gardant l'esprit sécure et minimaliste. Il y aurait tant à faire en trois traits de crayons , avec un ordi , un vdh conseil et un archi même débutant .Impossible d’adhérer à des modèles ou concept clés en main . Et bien qu'aimant les belles carènes anciennes, cette forme là ne vaut plus, pour ce programme en terme d'évolution positive ,en tout cas .

20 juil. 2018

Les voiliers lourds à quille longue sont, au contraire, les plus adaptés aux régulateurs d'allures. Correctement toilés, ils imposent peu d'efforts à la barre.

Par ailleurs, un déplacement lourd peut encaisser de fortes dépressions plus facilement qu'un léger. Le problème est qu'ils ne mesurent que 36 pieds et que, du fait de leur faible vitesse, ils subiront toutes les dépressions qui les rattraperont.

20 juil. 2018

bonsoir Viking :-p je plaisante et je le signale (pour la binette ,comprendra qui voudra ) avec toute ton expérience précieuse . Dans quel sens lourd donc le poids, que le poids; favorise-il un régulateur par rapport a un même bateau strictement dessiné pareil mais plus léger, et en deux, suffit -il - il d'être à déplacement lourd quand ses traits de coques sous la flottaison surtout se trouvent mis a mal quand la mer te pousse d'une manière déraisonnable ,et on sait que tout est limité ,le compromis trés difficile . Il n'y a pas encore un bateau plus fort que la mer .

22 juil. 201822 juil. 2018

Oui ben voila on y arrive. :topla: :-D :scie: :pouce: :lavache:

21 juil. 201821 juil. 2018

Plus que le poids, c'est la forme de la carène avec une quille longue qui est favorable à la stabilité de route.

Malheureusement, il faut avoir naviguer au portant dans de la forte brise et de la mer sur ce type de voiliers pour l'appréhender correctement.

Par contre, ce type de voiliers ont leur vitesse qui plafonne en fonction de leur longueur. Si l'on surtoile pour gagner 1/4 ou 1/2 noeuds, ils deviennent durs à la barre et souffrent.

Le poids ne doit pas être excessif, pourtant, c'est bien lui qui favorise le confort à la mer. Et, sur une course de cette durée, cela doit avoir son importance.

20 juil. 2018

"du fait de leur faible vitesse"
C'est bien lá le problème, le mauvais temps será lá en permanence. (Et on peut aller vite en 36 pieds actuellement.)

"un déplacement lourd peut encaisser de fortes dépressions plus facilement qu'un léger."
Lá j'ai un gros doute.
(Mais encore une fois je souhaite qu'ils terminent tous sans bobo).

20 juil. 2018

Pour 'étayer', bon on est pas en conférence mais si ça peut aider a l'échange; cette réflexion me vient du fait qu'en préconisant une chose tu passes forcement à coté d'une autre . Juste pour le coté forme ar en U ,tendue ou pas , larges ou pas ,que je considère incontournable pour avancer sans parasites au portant .
peregrina2018.fr[...]bateau/
longue-route-2018-bruno-challard.com[...]bateau/
Deux navires différents ,mais avec un 'cul' fait pour pour ça (toujours ma petite idée d'aprés ce que je crois avoir appris).
Ici nos formes de rustler superbes bateaux ,mais pas pour moi qui en plus n'aime pas les bateaux anglais ,c'est ainsi .
www.yachtworld.com[...]Kingdom
Forme plus en V sinon en un mélange de U et V ça a un nom, j'ai oublié, a la flottaison derrière , ça roule plus et une fois parti c'est moins stable . Bon je coupe les cheveux en quatre, encore une fois cela n'est pas critique et très perso .

21 juil. 2018

Je prends le pari que le taux d’abandon sera plus élevé que sur le Vendée Globe.

21 juil. 2018

Je n'ai pas osé l'écrire... :-)

21 juil. 2018

Dans le Vendée Globe le facteur humain joue assez peu dans le taux d'abandon. Les ennuis sont d'abord materiels. Dans cette épreuve, c'est le "mental" qui fera surtout la différence. Et il est probable que sur ce plan là, la sélection sera sévère. Elle a d'ailleurs déjà commencée.

21 juil. 2018

Je pense qu’il y aura autant de casse matérielle si pas plus que sur le Vendée Globe.

21 juil. 2018

L'article fait mention de la catégorie Chichester pour ceux qui font une escale comme Antoine Cousot par exemple. Ils peuvent continuer sans être définitivement exclus. C'est une décision intelligente de l'organisateur qui n'impose pas le tout ou rien.

21 juil. 2018

Je viens de lire une interview de susie goodall dans une revue anglaise, la qualif en solo sur le bateau de la course etait de 6000 milles, ca suffit pour savoir si on est pret

Par ailleurs elle a des panneaux solaires et un hydro gegene, ca existait a l epoque ?

22 juil. 2018

vous auriez un lien sur le dit équipement interdit ? merci d'avance

22 juil. 2018

ça ne fait pas partie des équipements interdits sur cette course...

22 juil. 2018

Hello Damien,
Tu devrais trouver ça dans ce pavé...

goldengloberace.com[...]218.pdf

:-p

21 juil. 2018

Il y a toute une mythologie autour de la navigation en solitaire, en France encore plus qu'ailleurs. Á force de citer les exploits de Moitessier, Robin K.J. on finit par les banaliser et on en oublie la réalité. Je suis le premier á être tombé dans la potion, quand j'ai enfin eu la possibilité de naviguer je n'imaginais pas autre chose que de le faire seul, ce que j'ai fait, et puis j'ai découvert la régate, seul aussi. J'ai involontairement transmis le virus á mon fiston (3 minis de suite, tour du monde en 40").
Maintenant je repense á tout ça...c'est effrayant, pour rien au monde je ne serais maintenant capable de faire le guignol jour et nuit sur le pont d'un bato, á mi-chemin entre le stress noir et l'euphorie totale. Et mes petites aventures ne sont rien á côté de ce qu'a vécu mon fils, par ce que j'ai pu voir dans ses vidéos quotidiennes (une alternance de déprime, de folie joyeuse, de tendences suicidaires, et toujours le désir de recommencer, le tout avec suivi médical). Bref la tête en prends un coup sévère. À se demander s'il n'est pas souhaitable d'avoir le mental d'un mollusque pour avancer sans se poser de question (qu'est-ce que je fous lá?).
Cette régate me semble incroyablement plus dure que la plus dure des Vendée Globe. On en a encore rien vu, rien n'est vraiment commençé, avant d'arriver au Cap ils vont en voir de toutes les couleurs, ensuite il n'y aura plus de demi-tour possible. Je croise les doigts pour tout le monde.
Et j'admire ...
"On peut imaginer Moitessier heureux".

22 juil. 201822 juil. 2018

Et moi c'est des récits de gens comme vous avec qui j'ai pu partager sur h&o par le passé sans connaitre tout ce vécu et qui m'en met plein les yeux et alimente la machine à rêve, j'envie le fiston mais suis surtout admiratif (de vous deux ! )
Ce fil est un plaisir à lire, merci continuez tous et merde à ceux en mer que je suis de loin :pouce:

21 juil. 2018

J’apprécie beaucoup ton retour d'expérience, c'est très intéressant comme réflexion , et fort d'un vécu qui en plus livre un coté perso et famille vis avis du fiston assez intime et donc précieux .
Mon sentiment à la lecture aujourd’hui de certaines news sur ce sujet, à provoqué un rejet par rapport la référence Crowurst que je perçois comme un argument marketing à la limite de l'usurpation dans l'appropriation du concept. Je désapprouve ceci complètement .Quelques problèmes normaux surviennent , ce n'est pas une raison pour justifier d'une telle surenchère de la part de l'organisation . Car malgré l’approche de cette aventure course très engagée , qui se doit assez similaire, nous sommes dans une autre aventure, un autre monde et donc je trouve cela déplacé ,et de très mauvais gout de surcroît.

22 juil. 2018

Le suicide de Crowhurst dans la première course de ce type hante les organisateurs. Le suicide dans ce type d'épreuve n'est pas une vue de l'esprit. Crowhurst a laissé un journal de bord qui permet d'analyser la progression de son dérèglement mental. Cependant combien de véritables suicides en mer ne seront jamais évoqués comme tel ? Tout se déroule dans l'intimité de la personne et dans la solitude du grand océan. Evoquer cette situation dramatique et ultime n'a rien d'un argument de marketing. Ce qui est odieux pour moi, c'est de pouvoir penser cela.

22 juil. 2018

Suicide probable mais impossible à prouver

22 juil. 2018

Très forte présomption quand même, au vu de ses écrits retrouvés.

mashable.france24.com[...]ur-film

22 juil. 2018

bonjour gradlon . Disons que le terme argument marketing est mal choisi . Je vois toujours pas ce que viens faire la référence au marin crowhurst concernant les difficultés qu'on éprouvés certains à rentrer dans la course , chose qui me parait tout à fait concevable vu l'ampleur de projet ,,sans évoquer forcement ce cas très extrême , assez unique dans l'histoire des courses au large . Pas question de polémiquer sur ce sujet grave ni de se vouloir critique , c'est plutôt pas dans mes habitudes. Il auront surement bien matière à s’inquiéter sur d'autre registre au niveau sécurité . Egalement au niveau de l'organisation .
Personnellement depuis que je m’intéresse à ces deux projets , je n'ai pas pensé une seule seconde à crowhurst , c'est ainsi. Et mon idée sur son histoire n'a aucun intérêt .

22 juil. 201816 juin 2020

Francesco s'est mis en route ! Magnifique son Endurance !
:bravo:

www.facebook.com[...]photos/

22 juil. 2018

L'Italien Francesco Cappelletti s'est finalement élancé depuis les Sables sur son Endurance 35. Je pense qu'il part pour son tour du monde vu qu'il est tracé .

22 juil. 201822 juil. 2018

Oui, on en avait déjà parlé.
Il n'est plus dans la course officiellement, mais il a fait un arrangement, comme son compatriote il y a 50 ans.
Il sera tracé et a pu embarquer toutes les aides auxquelles les autres participants n'ont pas droit ! Sponsoring oblige sans doute...
Le GGR à l'italienne !

:-p

Une petite video 45 mn avant son départ des Sables :

www.facebook.com[...]ODQyNw/

:pouce:

23 juil. 2018

Encore un arrêt au stand, à Mindelo cette fois : l'américano-hongrois très expérimenté pourtant... pour un problème de régulateur encore !

goldengloberace.com[...]-kopar/

23 juil. 2018

Finalement pas plus fiable que le PA automatiques ou mal installés ?

23 juil. 2018

Quel était précisément le problème d'Antoine Cousot ? je n'ai pas trouvé d'information technique précise sur le sujet.
(et merci pour les liens !)

23 juil. 2018

Merci !

23 juil. 201823 juil. 2018

Super intéressant.
Windpilot a vraiment l'impression de s'être fait casser médiatiquement par l'organisateur ...
Et cela conforte mon impression que pas mal d'entre eux sont partis à l'arrache, les nécessités médiatiques et de sponsor ayant pris le pas sur la préparation technique et mentale.

23 juil. 2018

Bien sûr, mais si on se réfère à ce récit : la personne de Windpilot est aux Sables et certains skippers n'ont pas de temps à lui consacrer pour régler les problèmes du régulateur et apprendre à le faire fonctionner !
:doc:
C'est quand même un élément vital du projet, on en a maintenant la démonstration, s'il en était besoin !

23 juil. 2018

Effectivement, il explique tout, et son support est remarquable, comme on peut le voir dans les mails qu'il a retranscrit.
J'ai eu l'occasion d'échanger avec lui pour mon cas perso, réponse claire et rapide.
Par contre ce qui est inquiétant est ce qu'il dit sur l'utilisation d'un régulateur en course :
"Pushing boats to their limits – even more traditional designs like these – with aggressive sail area and wind angle choices that put speed ahead of everything else makes them very difficult for a windvane self-steering system to handle. There is only so far the pendulum rudder can travel, only so far the system can turn the main rudder and if the trim of the boat demands more radical manoeuvres (and anticipation) at the helm, only manual steering can possibly deliver acceptable results. Marc John Sinclair was disarmingly frank about this in his recent interview (14.07.2018), stating quite openly that he didn’t enter the GGR to race."

24 juil. 2018

je n'en suis pas si sûr, le trio de tête est composé de vrais compétiteurs qui ne vont pas se contenter " barrer un bateau correctement toilé". Ca reste une course. Et je pense que l'on touchera là les limites du régulateur.

23 juil. 2018

Des raisons différentes à chaque fois, je crois, y compris des mauvaises...

Istvan a déjà un TDM sur un petit bateau à son actif. Je n'ai pas compris encore quel est son pb de régulateur.

Suzanne, dans la Longue Route, a un Aries dont elle est super contente, elle l'appelle Miss Aries et a fait des dizaines de milliers de milles avec... Beaucoup encensent les Windpilot...

(de ma petite expérience de l'Atoms sur un Endurance 35, c'est facile à réparer et à entretenir, rien à voir avec les pannes de PA).

23 juil. 201823 juil. 2018

Trouvé, c'est un Windpilot et le SAV cogite...

windpilot.com[...]upport/

En gros : Istvan n'a pas tenu compte exactement des spécifications de Windpilot pour installer ce régulateur sur son bateau (pour gagner de la place de stockage) et maintenant il le paye...

:heu:
Le même problème qu'Antoine Cousot, que lui a résolu lors de son arrêt à Lanzarote.

23 juil. 2018

Si tu maitrises l'anglais, c'est tout expliqué là :

windpilot.com[...]lities/

(mon avis uniquement : c'est toujours compliqué d'installer un régulateur sur une barre à roue, beaucoup plus simple et facile sur une barre franche !)
;-)

23 juil. 2018

Là encore chaque cas est particulier. Il y avait une date de départ prévue depuis longtemps et il fallait bien la respecter, sauf à entrer dans la catégorie o-sole-mio.

:-p

23 juil. 2018

Le gars de Windpilot en question, c'est le patron de l'entreprise, il suit de très près tous les grands voyageurs, pas seulement par intérêt, c'est un passionné apparemment.
Bien d'accord avec toi que le comportement de certains paraît curieux, c'est un peu tard de toute façon à quelques jours du départ...
:heu:

23 juil. 2018

Aux dernières nouvelles, Peter de Windpilot semble décliner toute responsabilité, le système de barre du bateau de l'américain est incompatible avec n'importe quel régulateur, d'après lui et il s'inquiète de ce qu'il pourrait se passer in the "southern ocean"... qu'il garde son pilote ou qu'il en monte un autre.

:-(

24 juil. 2018

Inquiétant quand on veut s'en servir comme d'un PA...
Moi ça m'étonne pas.
D'ailleurs que ce soit PA ou régulateur, rien ne remplace encore le cerveau humain pour anticiper et mieux barrer dans certaines circonstances ce genre de bateau.
Mais en solo et dans les mers du Sud, le régulateur barrera un bateau correctement toilé.
On a l'esprit perverti par les images des cavalcades de Gabart et consorts sur des machines pilotées automatiquement.
;-)

24 juil. 2018

Oui c'est une course, mais très longue et il va falloir que le bonhomme (ou la bonne femme) suive... 8 ou 9 mois d'affilée.
Beaucoup ne sont plus très jeunes, même si en bonne forme.
Ils ne vont pas barrer pendant des mois, il faudra bien trouver le bon réglage pour que l'équipier-régulateur travaille au mieux et cela passera forcément par une adaptation de la voilure.

23 juil. 2018

Le Hollandais volant Mark Slats signale qu'il a croisé Tony Curphey à vue hier....

"How cool" !

:-)

23 juil. 2018

Sur la carte de suivi de concurrents (live tracker) ils font apparaitre la position virtuelle de Suhaili en 68 à ce stade, c'est interessant meme si les comparaisons sont difficiles
goldengloberace.com[...]racker/

23 juil. 2018

Un point complet en Français, au bout de 3 semaines de course :

goldengloberace.com[...]ldrums/

23 juil. 2018

Curieux de pouvoir faire du moteur dans une course a la voile

23 juil. 2018

Pour moi ça disqualifie ce projet bizarre, je préfère l autre, on part le m jour et on avance avec le vent ????

23 juil. 2018

Oui ça fait partie des bizarreries du règlement... mais ils sont tous à la même enseigne et n'auront pas le droit de l'utiliser à l'arrivée, idem qu'au départ.

23 juil. 2018

Je crois que je m emmele, les 2 projets sont bizarres

Pour l autre soit c est un record, on part a son choix

Soit c est une course on part le meme jour,

23 juil. 2018

Aucunes nouvelles d'Oksana et Satori . Disparue de la carto et aucun retour sur le 'grand point presse' du jour du site Ggr . :bravo:

24 juil. 2018

Ouh la, tout le monde s'emmêle les crayons...
Oksanna, elle est dans la Longue Route, elle s'est arrêtée à Madeira, est repartie, puis arrêtée à nouveau aux Canaries, à la nouvelle marina de Tazacorte sur l'île de La Palma...

:-D

24 juil. 2018

un p'tit coup d'cidre pour leur remonter le moral :

Nous partîmes trois mille; mais par un prompt vent fort,
Nous nous vîmes cinq cents en arrivant au port.
Tant, à nous voir débarquer après un tel naufrage,
Les plus épouvantés reprenaient leur courage !
Mais comment retrouver les deux mille cinq cents manquants
Sans une balise epirbe interdite par le réglement?

24 juil. 2018

Voilà, ce matin les 3 premiers ont viré et pris la direction du SO... route logique, derrière Suzanne !
(Je crois qu'ils ont tous des Windpilot...)

On va voir jusqu'où...

Antoine approche des Cap Vert.

L'américain Istvan est toujours à Mindelo... il doit être furax, il partait pour gagner a-t-il déclaré et maintenant il est dans la catégorie "Chichester", de ceux qui ont fait une escale.
Je ne serais pas étonnée qu'il renonce.

:oups:

24 juil. 2018

Et à Mindelo il va finir de péter les plombs, faire quelque chose là bas demande beaucoup de patience.

26 juil. 2018

Il vient d'avoir une longue conversation avec Don lors de la vacation hebdo. Pas tout bien compris, mais il semble qu'il ait pu réparer, une histoire de boulons à changer... Il assure qu'il est resté au mouillage à Mindelo sans aucune assistance extérieure. Don lui a dit que l'organisation allait lui proposer de le réintégrer dans la catégorie GGR et non plus Chichester, avec une pénalité dont ils doivent discuter. Il a eu l'air satisfait...

24 juil. 2018

Il est reparti... il a dû pouvoir réparer ?

:reflechi:

28 juil. 201828 juil. 2018

Philippe Péché et Mark Slats ont "trouvé la gaffe pour passer sous la ligne"...
VDH bientôt, il est plus à l'Est et ne devrait pas tarder à virer, l'anticyclone de Ste Hélène est très étendu.

Des précisions en Français : goldengloberace.com[...]-a-few/

Dans sa dernière vacation, Antoine Cousot signale qu'il a l'intention de déposer des films lors de son passage à proximité de Fernando de Noronha.

28 juil. 2018

Il fait comment ?
Lance-pierre en chambre-à-air, ou maquette de voilier ?

29 juil. 2018

On dirait que VDH a mis le turbo !...
:pouce:

@thé vert : il faut que quelqu'un de connu soit à la réception... avec une épuisette comme à Lanzarote, je suppose.
Le règlement dit qu'il ne faut pas qu'ils se touchent physiquement !
Y a un concurrent qui a une fronde à la Moitessier, je sais plus qui. Perso, on en avait une à bord dans les années 80, avec des billes d'acier, si si !!! jamais servies bien sûr, sauf pour s'amuser !

30 juil. 201830 juil. 2018

L'actualité résumée en Français

"Alors que le trio de tête a passé l'équateur ce week-end, PHILIPPE PECHE et MARK SLATS dans la nuit de vendredi à samedi et JEAN-LUC VAN DEN HEEDE 24 h après, GREGOR MC GUCKIN s'apprête à franchir la limite symbolique en début de journée aujourd'hui. Si le géant hollandais s'est présenté en deuxième position, il reste troisième au classement provisoire du fait de son décalage dans l'ouest, ce qui, comme l'Irlandais, l'éloigne de la route directe. Reste que ce dernier semble pour l'instant avoir bien fait de s'écarter du peloton dans lequel il se trouvait jusqu'à vendredi, avant de prendre son option vers l'ouest.

Derrière, tous les concurrents restés plus proches des côtes africaines naviguent ce matin au ralenti. Aujourd'hui 4ème, Susie Goodall doit essentiellement sa remontée au classement à son décalage dans l'est qui la rapproche de la route directe mais elle s'affronte maintenant à des vents de face qui l'en éloigne. Ces dernières 24 heures, l'Anglaise n'a parcourue que 56 milles, à 2,2 nœuds de moyenne (toujours par rapport à la route la plus courte). Même situation pour UKU RANDMAA, ARE WIIG (tombé dans un trou sans vent ce week-end) et TAPIO LEHTINEN, respectivement 5ème, 6ème et 8ème. A la différence de SUSIE qui a viré vers l'ouest, les trois skippers restent sur la même amure pour l'instant.

Dans leur sillage, IGOR ZARETSKIY parvient à ne pas se laisser décrocher, même s'il a également dû lutter avec une absence totale de vent dans la nuit de dimanche. Le Russe retrouve maintenant de bons vents...mais qui soufflent de face. ABHILASH TOMY et LOIC LEPAGE s'en contenteraient sans doute bien, eux qui butent ce matin dans une zone sans vent qui devrait heureusement se résorber dans les prochaines 24 h. Légèrement en retrait et un peu plus à l'est, MARK SINCLAIR devrait échapper à ce coup de frein et refaire un peu son retard sur ses concurrents directs. Ce n'est pas le cas d'ITSVAN KOPAR, qui, s'il glisse bien au portant ce matin et affiche la troisième meilleure progression de ces dernières 24 h (avec 100 milles), pourrait buter contre une étroite bande dont tout souffle sera probablement absent demain...

Désormais seul en classe Chichester, après la réintégration de l'Américano-Hongrois dans la course (son exclusion ayant été muée en pénalité de 24 h – voir post précédent), ANTOINE COUSOT poursuit sa bonne progression depuis son nouveau départ des Canaries. Il peut néanmoins s'accrocher au sillage virtuel d'un bateau de légende, Suhaili (désormais intégré au tracker de la course), vainqueur du Golden Globe originel, dont il n'est plus ce matin qu'à 120 milles, malgré son escale espagnole...

Christophe"

31 juil. 2018

Je n'aime pas cette communication à deux balles . Je n’apprend rien , les gens qui ne s'y connaissent pas ou peu en profiteront quelques peu si par hasard ils lisent, et tant mieux , mais pour moi c'est de la récupération molle, pas de l'info. Limite de la soupe .
;-)

31 juil. 2018

Bonjour,
Ce matin, le petit groupe en deuxième ligne a dû crocher l'alizé de SE, tous demi-tour droite, Susie en tête !

Pour moi, le premier, c'est Slats le hollandais volant, plus Sud et plus rapide. La façon de calculer par rapport au but (Bonne Espérance) en direct est idiote, ils n'iront pas tout droit de toute façon...

VDH parle de se rapprocher de Ste Hélène dans sa dernière vacation radio... mais c'est peut-être de l'intox ?
;-)

31 juil. 2018

Tiens tiens...
:jelaferme:

goldengloberace.com[...]-right/

That is the question !

31 juil. 2018

bonjour
l'option ouest de Slats et Suzanne de la LR peut être payante avec de la chance mais risquée si ils n'arrivent pas à passer au-dessus de l'anticyclone et sont contraints à descendre trop sud en cette saison, VDH et Peché ont sans doute choisi la route milieu Asuncion St helene qui comme je l'indiquais en début de fil est une route plus tranquille/moins risquée en cette saison.

espérons que Suzanne/LR ait la chance de choper la dorsale et direct est et jackpot !
de là à dire que VDH et Peché sont des débutants parcequ'il prennent la ligne droite HI HI HI holala c'est un peu osé !!!
les 2 ont certainement beaucoup plus d'expérience en routage et lecture des cartes synoptiques reçues par BLU que Slats et Suzanne ... et que quasi tous les participants des 2 challenges !
après dans les choix de routes même pour les meilleurs il n'y a jamais de certitude et il reste toujours une part de chance, d'imprévus, de fatalité .....
exemple de coup de bol : pour ceux qui veulent remonter de med en gallice ces jours-çi => en 5 jours au portant + un peu de moteur

31 juil. 2018

Peut-étre que la vitesse moyenne de chacun des bateaux depuis le départ est un meilleur indicateur que leur position relative sur une droite prolongée jusqu'au but?
C'est la vraie mesure de la performance de chaque concurrent.

31 juil. 2018

Sans doute... et les conditions qu'ils rencontrent sont très différentes, d'après leurs vacations hebdo, localement, c'est pas vraiment ce qu'indiquent les sites de prévisions...

Slats par exemple, dit qu'il est resté 24h sous storm jib et 3 ris dans sa GV avec 35 à 40knts de vent et une mer croisée de 3 à 4m. Don le lui a fait répéter !

31 juil. 2018

Les mots de VDH :
« Bonjour à tous,

Je fais autant de sud que possible, je sais que je ne suis pas trop loin de Philippe Péché et que Mark Slats est dans l’ouest, mais je ne sais pas qui aura la meilleure solution. Le collectif Terre et Mer fait un super travail, grâce à eux nous avons des prévisions météo biquotidiennes qui nous permettent d’éviter les hautes pressions.

J’ai arrosé mon passage de l’équateur (15ème fois en solo) comme il se doit avec un bon repas, j’en ai encore quelques restes aujourd’hui.

Nous ne sommes qu’à 4° sud mais les saisons étant inversées nous entrons en hiver et le soir on supporte le T-shirt ! Le bateau et le bonhomme vont bien mais je n’ai toujours pas récupéré d’eau.

Bonne semaine à tous »

:-)

31 juil. 2018

Savez-vous quelque chose sur ce collectif Terre & Mer qui leur communique la météo ?

31 juil. 2018

C'est un groupe de plaisanciers radio-amateurs, si j'ai bien compris.

Une association :

www.gralon.net[...]204.htm

;-)

31 juil. 2018

C'est un réseau de radio-amateurs plaisanciers. Leur localisation est en Vendée

31 juil. 2018

Bonsoir
Je reviens sur le sujet des régulateurs pour une petite rectification concernant un propos de Flora d il y a quelques joursdisant en substance " les 3 premiers qui viennent de virer en tête sont équipés de winpilot"
Que nenni, parmi les 3, VDH est équipé d un hydrovane qui, comme chacun ne le sait pas, n est pas un régulateur à pendulum comme windpilot, Aries, etc. Mais un système de gouvernail secondaire indépendant du principal, dont l efficacité tient à l augmentation du plan de dérive quille + safran principal et le recul de la pale immergée.
Bref, ce serait intéressant d avoir le résultat de ce banc d essai en vrai grandeur entre ces deux systèmes dont le principe d action est sensiblement différent. On parle bcp de windpilot dans ce fil et je serais curieux de savoir si, hors VDH d autres bateau st équipés de l hydrovane.
Mon canot ést équipe de ce dernier système et, en toute objectivité, je le trouve assez génial à bien des égards alors que l on en rencontre très peu en France. Je suis donc très curieux des conclusions que tireront les utilisateurs des deux types de regul. apres 8 mois de mer (pour ceux qui arriveront....)
Hervé

01 août 2018

Bonjour,
Merci Hervé de rétablir la vérité vraie !
J'avais lu en diagonale (hydrovane confondue avec hydrogénérateur).

"un système de gouvernail secondaire indépendant du principal", est-ce à dire qu'il n'est pas connecté à la barre, qu'il a aussi sa propre barre ? Je comprends pas bien. Tu as des photos de ton installation ?

VDH doit en avoir parlé dans sa préparation, je vais chercher.

01 août 2018

J'avais compté à Falmouth 5 à 6 bateaux du GGR équipés d'un Hydrovane.
J'en ait un sur mon bateau, c'est pour moi formidable j'ai mille fois plus confiance dans mon régulateur que dans mon Pilote automatique (qui fonctionne très bien) je sais qu'une fois bien réglé il ne me lachera pas et continuera à barrer quoiqu'il arrive

01 août 201801 août 2018

Tu peux en dire plus ?
Ce qui m'intrigue quand même c'est qu'on neutralise complètement le vrai gouvernail. Une si petite surface immergée (l'hydrovane) suffit à barrer le bateau... Ou bien il faut agir sur le safran de temps en temps pour que ça marche bien ?

La question s'adresse aussi à RV59 :coucou:

01 août 2018

Bonjour à tous,

La vérité vraie, y a que ça de vrai !
Blague à part, le forum abonde de fils sur les régulateurs d'allure et c'est un sujet passionnant (à mes yeux)
Pour les visuels, le mieux est d'aller sur le site d'Hydrovane hydrovane.com[...]leries/ avec des photos sous tous les angles et dans toutes les configurations de bateaux et tableaux arrières.
Il n'y a effectivement pas de connexion entre le régulateur et le système de gouvernail principal. Lorsque le régul est en fonction, le safran principal doit être bloqué dans l'axe du bateau (on peut jouer d'un côté ou de l'autre ; le safran agit alors comme un fletner) ; l'aérien agit comme celui d'un régul à pendulum, en revanche la pale immergée est montée sur un axe vertical et pivote comme un safran normal selon l'impulsion donnée, via le jeu de biellette, par l'aérien. Le système fonctionne donc en totale autonomie par rapport au système gouvernail principal. Les deux avantages principaux par rapport aux régulateurs à pendulum sont (1) l'absence de drosses et donc d'un élément d'usure supplémentaire et surtout (2) en cas de rupture du safran principal, le régulateur peut parfaitement prendre le relai. La position très reculée de ce safran secondaire lui permet d'agir avec efficacité sans effort extrême au niveau de la barre franche qui peut être accouplée à l'appendice prévu à cet effet (les physiciens du forum vous expliqueront ça très bien via le principe des forces qui s'exercent sur le plan de dérive de la quille et du système gouvernail). Un autre point, pour le coup totalement subjectif et donc pas opposable (!), c'est le côté conceptuel d'une action via le plan de dérive du bateau et donc l'exercice d'une force de compensation relativement légère impulsée par le safran secondaire (pale immergée du régul), tandis que le pendulum est un bourrin qui sort ses biscottos lorsqu'il bascule pour remettre le bateau dans le droit chemin. Bon c'est un peu fumeux peut être, mais du même ordre que l'histoire de l'écoulement laminaire qui crée une force d'aspiration que je trouve assez magique (chacun ses lubies...).
Le réglage est extrêmement simple et comme tout régulateur son fonctionnement est optimum avec la recherche du meilleur réglage de la voilure et de surface adaptée.
Ce que j'ignore, ce sont les "limites" du système selon la force du vent. Mon expérience de son utilisation n'est guère allée au delà de 25 kts et c'est là que le retour d'expérience du GGC sera très intéressant. Pendulum vs safran secondaire, à vos marques !

Hervé

01 août 2018

Ce n'est pas celui qu'on voit sur cette vidéo alors ?
Celui-là me semble fonctionner comme un régulateur que je connais bien, l'Atoms.

J'ai pas encore ouvert le lien de l'hydrovane, j'ai pas trop le temps là, mais merci !
;-)

01 août 2018

Si si, sur la vidéo c'est bien un hydrovane avec son aérien composé d'une toile tendue sur une structure en alu et son "boitier"' ouvert ovale caractéristique avec l'appendice qui permet d'y fixer une barre franche. Aucun doute sur la question ; c'est une vérité vraie ! ;-)

01 août 201801 août 2018

ok je crois que j'ai compris, en particulier grâce à la video de Don faite à la marina Rubicon. Ses explications ne sont pas toujours très claires, mais les images parlent !


(il faut remettre le truc à zéro pour voir la première partie...)

En fait sur les images de Matmut, les drosses que l'on voit ne servent qu'à bloquer la barre. Compris.

Tu dis que tu attends le retour d'expérience dans les mers dures, c'est un système récent qui n'a pas encore fait ses preuves dans le gros mauvais temps ?

VDH n'en parle pas du sien, c'est qu'il doit bien marcher !
;-)

01 août 2018

Non, pas vraiement récent :

hydrovane.com[...]-story/

01 août 2018

Je ne suis pas spécialiste mais je ne pense pas qu il y ait eu d innovations majeures en matière de régulateurs d allures depuis une paire de décennie.
Mais la il s agit d une occasion unique de mettre à l épreuve ces différents dispositifs sur des bateaux de mo.sieur "presque tout le monde" (pensez donc, des bateaux de 36' max) dans les conditions qui peuvent être extrêmes, bien plus que celles que nous rencontrons dans nos croisières printanières ou estivales ou même en moyenne pour ceux qui transatent.
Et je suis quand même interpellé par tous ceux qui on escalé depuis le départ, soit disant pour des pbs de regul.
Donc tout ça mérite d être suivi de près et comparé

02 août 2018

C'est l'absence de communication facile qui est à la base des abandons et sans doute de certaines escales... pas facile cet aspect, même pour un vieux de la vieille comme VDH, il en parle très ouvertement : il n'a jamais fait 8 ou 9 mois non stop, maxi 120 jours je crois ou à peu près.

02 août 2018

effectivement les pb de régulateur sont surtout un prétexte, style j'ai deux écrous à resserrer donc je m'arrête (lu sur V&V)

01 août 2018

les hydrovane, cape horn, aries ou autres ont deja fait pas mal de tour du monde et après 20 à 30 ans d'utilisation sur toutes les mers et tous types de voiliers ils ne sont plus en période de test. disons que comme les fabricants sont sponsors de certains évènement ils communiquent en mode test/amélioration.

en terme d'efficacité et de solidité ce qui varie est la solidité et la conformité du montage en fonction du type de bateau et bien sur les capacités de l'utilisateur ... m'etonnerai que Peché et VDH aient négligé ces paramètres et qu'ils aient des problèmes avec un hydrovane, Suzanne de la LR avec son Aries non plus ! j'ai du faire 50000nm toutes conditions avec un Aries, à part les drosses je ne voit pas ce qu'il peut péter !

01 août 2018

Ouais c est exact, difficile de parler de test pour ce matos déjà ancien juste le côté comparatif.. des systèmes différents exposés grosso modo aux mêmes conditions (+ ou -) en même temps.
Mais bon c surtout question de causer ;-)

02 août 2018

Tu n'as peut-être pas vu mon interrogation plus haut ?

"Une si petite surface immergée (l'hydrovane) suffit à barrer le bateau... Ou bien il faut agir sur le safran de temps en temps pour que ça marche bien ? "

Autrement dit tu mets ta barre à zéro et l'hydrovane se débrouille ?
ou pas ?

02 août 2018

Bien sûr que cette "si petite surface" permet de dirigef le bateau. C est le principe de physique que j essayait d exposer précédemment bien maladroitement. Le systeme joue sur le plan de derive quille augmente de la pale de sa.fran principal fixe, la pale du regul elle étant très reculée, elle agit sans contrainte excessive pour tenir le
Cap du bateau sous contrôle de l aérien orienté dans lelit du vent
Le safran doit effectivement être bloqué en position neutre ou légèrement orienté de quelques degrés d un bord ou de l autre selon que le bateau est ardent ou mou.
Et tout ça marche très bien sans qu on ait à tenir la barre (selon les variations du vent ou de l état de la mer des réglages pour peaufiner le cap seront peut être nécessaire mais vraiment .à la marge et .avec l habitude c.a va très vite)

02 août 2018

ok pigé. Merci... y a que le prix qui pique un peu, 5.000 $ neuf !
Mais j'en suis restée au prix de l'Atoms dans les années 80 : 3.000 FF.
A l'époque c'était pas rien d'ailleurs et par l'UA en plus !

:-p

02 août 2018

Cela marche-t-il également bien à toutes les allures?

02 août 2018

Le prix effectivement est gratiné... il se trouve que notre Centurion 36 en était équipé lorsque nous l avons acheté d occas il y a deux ans... la présence d un regul, pas forcément hydrovane, était un des critères de nos recherches

@ Gr.adlon : oui il fonctionne bien .a toutes les allures pour l utilis.ation faite jusqu'à ce jour

02 août 2018

Et comment expliques-tu qu'il soit si peu connu chez nous ?

2e question : j'ai vu sur le site du constructeur qu'il est possible de le fixer déporté, sur un bord ou un autre ?
:oups:

02 août 2018

Parce que c un produit us genial avec un genial inventeur qui reste modeste et produit peu. Si tu me lisais plus attentivement, Flora, tu aurais repéré que j en ai souvent parlé aussi comme safran de secours, obligatoire pour les courses solo a l ancienne, Sf Hawai
:heu:
J ai du donner le lien 15 ou 20 fois
Autre produit genial inconnu les helices Martec

02 août 2018

Moi en fait tout m interesse meme si je n aurai jamais de regul, on avait bricolé une copie du plastimo seulement aerien

02 août 2018

Quand je dis "chez nous", je ne parle pas de moi, qui n'ai aucune intention d'acheter un régulateur...
Je ne m'y suis intéressée qu'à propos de la GGR et des soucis des concurrents avec les régulateurs.

:heu:

03 août 2018

Moi c'est surtout les navigations que je suis...
:-)

02 août 2018

Un commentaire de journalistes à la Thalassa d'avant-hier : ça va en agacer certains, mais au delà du blabla, c'est intéressant à écouter :

www.facebook.com[...]470307/

;-)

02 août 2018

Nous concernant, nous avons acheté notre canot équipé de l hydrovane en Angleterre, pays où l on croise bcp plus de voiliers équipés de regulqteurs qu en France et a priori plus permeable aux importations de produits US. Maintenant y a un autre heonaute possesseur d un C36, Ptiplouf, qui est équipé d'un hydrovane et son bateau à ma con aisance n a pas fait le crochet par la GB...
Effectivement ds les config d installation de ce regul, l option du deport d un côté ou l autre du tableau arrière est proposé.
Je ne sais pas si cela peut être envisagé pour un pendulum, mais cela semble une option intéressante si on veut installer un portique...

02 août 2018

Avoir deux systèmes de barre indépendant en navigation hauturière est un atout qui peut être décisif. On peut s'étonner que le concept de l'hydrovane n'ait pas été repris dans des formes apparentées et que même il n'est pas été conçu inclusivement dans le dessin d'un bateau conçu pour le grand large.

02 août 2018

J'ai regardé la petite vidéo transmise par Flora et elle est effectivement intéressante quant au propos sur les régulateurs. Le journaliste semble indiquer que plus que des problèmes "techniques" auxquels auraient été confrontés certains compétiteurs, ce serait un problème "d'usage" qui serait en cause. Il peut effectivement y a avoir une contradiction entre un usage optimum du régulateur qui nécessite un bon équilibre sous voile pour équilibrer les forces s'exerçant sur le plan de dérive et la barre, et la "maximisation" des performances que l'on recherche lorsqu'on est en compétition. J'imagine que ces paramètres sont parfaitement intégrés dans le développement des performances des PA, mais que s'agissant des régulateurs d'allure qui restent soumis aux lois de la physique et les rapports entre force du vent, surface de voile portée, état de la mer, forces hydrauliques en interaction avec le plan de dérive, on finisse par se trouver en contradiction avec cette recherche de "maximisation"... Une espèce de retour en arrière en quelque sorte plus soucieuse de l'équilibre avec les forces de la nature ; la nouvelle mode du "slow"... bon je sens que je m'égare, j'arrête !
Dans tous les cas, les compétiteurs qui ont accepté de se plier aux règles parfois un peu anachroniques de cette course, devront bien faire ce ré-apprentissage du régulateur et en rabattre sur la recherche de performance s'ils veulent tenir dans la durée...
A suivre !

03 août 2018

excellente analyse !
j'imagine VDH réglant comme un fou et s'apercevant que son régul lui fait perdre 5 à 10% de route ! et le vieux sage lachant l'affaire au bout de quelques jours se contentant du réglage optimum et retourne à son bouquin

02 août 2018

"faire ce ré-apprentissage du régulateur et en rabattre sur la recherche de performance s'ils veulent tenir dans la durée... "

Tout à fait d'accord avec toi.
On avait déjà évoqué ça plus haut vers le 23-24/07...

02 août 2018

Ah c beau quand sur heo les points de vue s accordent... un peu de sérénité ds ce monde de brutes .. ????

02 août 2018

Bon j voulais coller un Smiley et pas des ????
;-)

02 août 2018

Et maintenant ils ont un magnifique casse-tête méteo devant eux. J'ai l'impression que le plus dur commence. (Perso je ne le vois pas comme une course, j'aimerais bien que tous s'en sortent le mieux possible, dans ce genre d'aventure, arriver c'est gagner.)

02 août 2018

Pareil Bianca, surtout pas une course façon Vendée . C'est pour cela que j'ai trouvé l'autre jour les commentaires du résumé déplacés . En mode qui est ou fait quoi et comment en rapport avec le temps et la météo comme si les gars était en train de dévorer l’océan .Comme si l'instant était le leitmotiv . Je ne crois pas que ce soit le sujet pour eux .Comme tu précises: déjà arriver et surtout continuer. Piano.

02 août 201802 août 2018

VDH passe premier. On a vu plus haut que ce classement est encore une abstraction théorique.
Pendant les trois premiers mois ils sont en compétition les uns contre les autres. Pendant les trois derniers mois ils seront en compétition contre eux.
A ce moment particulier, il est temps d'ouvrir un ,3ème fil.

02 août 2018

Je suppose que tu parles du casse tête de l option É la plus directe qui coupe le fromage de l anticyclone de St Hélène et l option W qui rallonge la route mais cherche le vent favorable en force et direction...
C la encore le paradoxe de cette "cou rse" entre l absence de routage sophistiqué et l accès tt de même à des previ MTO assez fines via la BLU.
Je sais pas trop comment ça s arbitre cette affaire la, mais évidemment il y a un décalage avec le GGC originel...
S agit il d une compétition ? Autre vaste question.
Je partage le souci de Bianco qui prie pour que tous arrivent... Mais le décès récent de Bullimore nous a tous renvoyé vers le funeste souvenir du Vendée globe 1996-17 qui a ravagé la flottille de la compétition avec la disparition de Gerry Roufs ..
Comment ne pas frémir devant l hypothèse que de tels événements MTO se précipitent sur les bateaux engagés ds le GGC... et la theorie actuelle qui est que les carenes moderne permettent d échapper aux dépressions destructrices, ne s applique évidemment pas à nos bons canots pépère de 35 '.
Prions effectivement...

02 août 2018

En 1968, existaient les Pilot Charts qui permettaient d'avoir une idée générale des conditions probables que l'on rencontrerait, une carte par mois. Beaucoup s'en servaient encore dans les années 90.

Quant à l'anticyclone de Ste Hélène, le contourner par l'W paraît assez évident, je comprends pas bien que VDH et Péché pensent pouvoir descendre plein Sud. D'ailleurs Péché indique déjà qu'il est au près serré dans de la mauvaise mer.

03 août 2018

oui Flora le dilemme des routes Ouest et Sud est bien là, l'anticyclone est beaucoup plus instable en hiver austral et les deps remontent plus nord et souvent plus NW le long du Brésil et il ne faut pas raisonnablement penser passer au-dessous de l'anticyclone au-dessous des 40° sud en cette saison avec ces petits boats, c'est pourquoi j'insistais sur les risques de l'option ouest et je préférais l'option prise par VDH et Péché qui est plus une option sécurité que course, si tu analyses la méteo en cette saison la route mi atlantique sud présente moins de risques de grosses dep mais elle est plus aléatoire et tout au près, au pire quelques jours de pétole ou grands bords près serré dans mer désagréable mais pas dangereuse. il se trouve que jusqu'ici c'est le jackpot pour Suzanne qui a parfaitement négocié la route et tant mieux mais je ne suis pas sur que ceux qui optent pour la même route aient à coup sur d'aussi bonnes conditions.

02 août 2018

L'anticyclone de Ste Hélène n'est pas toujours présent, même si statistiquement c'est la donnée á tenir en compte. J'ai le souvenir d'une course océanique oú les premiers ont coupé direct vers le Cap, les suivants devant faire le grand tour, mais ils disposaient de données météo. Dans le cas présent et devant un clavier qui me donne toutes les données à venir j'avoue que je suis un peu paumé, même si j'ai l'impression que VDH s'en tirera le moins mal. Bref, ça ne semble pas évident pour l'instant, et en tout cas très dur pour tous.

02 août 2018

L ' anticyclone est toujours present, mais comme en Atlantique Nord sa position sa forme et son étendue refléte les mouvements cycliques de notre petite planéte là ou elle est.

02 août 2018

Par exemple aujourd'hui dans le Var, une journée sur les bateaux avec 35 degrés pas la première, sans air en plein dans les brigues, resultat ; cramé, cramoisi, désséché limite fumé par l'astre roi .Tordu . Configuration anticyclone étendu . Dans six mois toujours un anticyclone en Atlantique Nord mais en mode déplacé , bousculé , dénutri et diminué. Du coup il fera moins chaud dans ses parages , ce sera l'hiver.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

Souvenir d'été

  • 4.5 (157)

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

novembre 2021