Fluvial : Bateaux privés, privés de tout?

Je viens de passer le mois de juillet sur les canaux avec mon bateau, un Bénéteau Flyer 701 absolument pas adapté à cet exercice. Qu’importe, le propos n’est pas là.

Habitué à la mer, j’ai découvert le monde de l’eau douce, ses paysages tranquilles, son rythme nonchalant, ses écluses et ses… haltes nautiques.

Ces dernières m’ont scandalisé. Si certaines offrent eau et électricité contre quelques euros, d’autres ne proposent que quelques malheureux bollards. Mais le pire se découvre lorsqu’on a la prétention de prendre une douche ou de trouver des sanitaires. S’il y en a, c’est toujours payant.
Bon, je veux bien lâcher un supplément sur le prix de la place de port si cela garantit la propreté et la commodité des lieux, ce qui est loin d’être le cas. Mais là où cela se corse, c’est qu’il est quasiment impossible de prendre une douche entre 18 heures et 9 heures… « Nous sommes une entreprise privée, Monsieur, nos bureaux sont fermés » !

La palme à Montargis où il n’y a pas plus de douches que de toilettes mais un superbe crottoir pour chiens le long du quai. Cerise sur gâteau, je me suis fait proprement virer de ma place par la police municipale, qui gère manu militari la capitainerie, car j’occupais l’emplacement d’un bateau-hôtel que je ne verrai jamais ! Mais il y a aussi Nemours, Nevers et quelques autres villes à montrer du doigt pour la nullité des installations.

En revanche, bravo à Châtillon-Coligny et à Ouzouer-sur-Trézée pour la gratuité, la gentillesse et l’accueil. Des exemples à suivre !

Cette découverte du monde fluvial a sur ce point été une déception. Si les bateaux de location ont droit à un traitement de faveur, les privés n’ont droit à rien… Comment espérer développer une activité ainsi ? En revanche, pour la tuer, c’est bien jouer !

Dommage… Et même stupide de ne pas exploiter correctement ce réseau de rivières et de canaux qui pourrait attirer de nombreux touristes. Je sais bien que les retombées économiques sont limitées à trois ou quatre mois dans l’année. Mais quand même !
Et je n’évoque même pas le ravitaillement un carburant (diesel ET essence), un calvaire !

Constatations effectuées après un périple de 30 jours de Briare à Briare, par le canal Latéral à la Loire, le canal du Nivernais, l’Yonne, la Seine, le Loing, le canal du Loing et le canal de Briare. Avec un Bénéteau Flyer 701 (7,15 mètres, Volvo Penta V6 4,3 L, 225 ch).

Pierre

L'équipage
10 août 2012
10 août 2012

Il y a un remède à ça ! c'est de demander le permis obligatoire pour tous ceux qui naviguent en eau douce comme la loi l'avait prévu sauf que, évidemment, il n'est pas obligatoire pour ceux qui louent un bateau dans une société. Il faut porter le pet devant un organisme officiel ou devant la cour européenne de justice, et oui ! l'égalité pour tous ?
Car si le permis devient véritablement obligatoire et non pas une clownerie comme actuellement le nombre de sociétés diminura un sacré coup et alors les communes deviendront beaucoup plus attentives aux demandes des particuliers.

10 août 2012

J'ai eu un peu la même impression dans certains ports du canal du midi: tout pour les pénichettes et pas grand chose pour les voiliers ou motor-boat en transit.

Ceci dit, c'est vrai surtout pour les coins attrape-touristes. Il reste heureusement plein d'endroits agréables: sans grande prétention touristique, mais avec un accueil charmant.

10 août 2012

.
Bonne synthèse Jaba3.
Même ressenti durant 20 ans sur une péniche de 40 mètres sauf que nous étions autonomes (douche, WC, à part l'eau pour laquelle il fallait faire des courbettes et tendre discrètement un petit billet à l'éclusier).

Mais j'ai bien peur qu'il n'y ait rien de bien différent avec l'ensemble de l'accueil dans ce pays quelles que soient les circonstances.

Au point de remarquer puis de se réjouir quand on est reçu autrement qu'à coup de lance-pierre ou de sarcasmes.

Tous les jours je vois des touristes qui peinent à trouver leur chemin.
A trouver leur chemin et un sourire compatissant prêt à les aider en toute simplicité.

Paraît que le France est le pays le plus visité au monde.
.

10 août 2012

Il y a 3 semaines, j'ai convoyé un bateau à moteur (8m) de Bruxelles à Namur via le canal Bruxelles-Charleroi, la Basse Sambre et enfin la Meuse. Par-là, il n'y a pas de loueurs, rien que des professionnels et des plaisanciers privés. Entre les éclusiers qui terminent leur journée plus tôt, ceux qui la commencent plus tard et les formalités administratives propres aux 2 communautés qu'on traverse, nous avons mis 3 jours. Sur la Sambre, on traverse de jolis villages, de charmantes petites villes, mais on ne peut pas s'arrêter: il n'y a aucune possibilité de s'amarer. Quand il y a des bollards, ils sont espacés d'environ 30 m et le quai est trop haut pour pouvoir débarquer. Il y a une halte nautique à Auvelais: un ponton et des bittes d'amarrage au milieu de nulle part. Pas de sanitaires, pas d'eau, pas d'électricité, aucun ravitaillement. Il y a vraiment beaucoup à faire pour développer le tourisme fluvial qui ne cesse pourtant de se développer, que ce soit en France ou en Belgique.

10 août 201210 août 2012

" Il y a vraiment beaucoup à faire pour développer le tourisme fluvial qui ne cesse pourtant de se développer, que ce soit en France ou en Belgique."

Je voulais dire "qui ne cesse pourtant de s'étendre".

Désolée.

10 août 2012

.
Ah !!!!
Passer une nuit amarré juste en amont de l'écluse de Charleroi ! :doc:
.

10 août 201216 juin 2020

Oui, vivement qu'il y ait du côté de l'eau ce que l'on retrouve du côté de la route : station gasoil & essence, shops, parkings, & récolteur de taxes de stationnement... :-( Ce sera plus facile.

Je me rappelle de plus jeunes années où il n'y avait rien et où nous nous amarrions à des arbres en s'approchant tant bien que mal des berges. On mangeait à bord, on se promenait, on pissait dans l'eau (ô horreur)... Et quand un club nautique nous accueillait à un ponton sans électricité douche ou toilettes nous étions heureux.

C'était bien en fait ... Il y a longtemps que je ne suis allé sur ces voies d'eau, j'espère qu'il y règne encore du calme et la nature ...

10 août 2012

.
Sur les biefs c'est toujours aussi magique.
Faudrait supprimer les écluses, les passages en ville et les ponts autoroutiers.

PS Micmarin, toi qui aime la photo ...
passe donc un jour juste en amont de l'écluse de Charleroi.

En pleine zone industrielle, là où nuit et jour des barges sont déchargées ou chargées de tonnes de ferraille dans un fracas et une poussière terrifiants. Même le dimanche !
Vas-y un jour de forte chaleur. C'est plus fun !

J'y suis resté bloqué 12 heures en plein été en face du quai de transbordement. Au coin de la porte amont.

Surréaliste ! :-(

10 août 2012

Sûr que mon post est un parti pris sur certaine partie des cours d'eau. Charleroi et sa merveilleuse écluse ... je vois très bien aussi et je ne peux que compatire avec la destiné qui te fut là infligée!

Pour info, dans cette charmante ville, aujourd'hui même, un camion poubelle s'est fait escorter par la police. Il était la cible de tirs ...

www.rtbf.be[...]arleroi

Tu dis surréaliste? Je reconnais être assez d'accord avec toi.

PS : bizarre, je ne retrouve pas de photo dans mes folders de ce coin. Je n'ai pas dû à l'époque juger bon les garder! :langue2:

10 août 2012

bonjour à tous, je songé un jour peut être, mais la je vais pas me faire ch;;;;;; je reste en mer, merci pour l'info.André

10 août 2012

D'ou l'intérêt d'une autonomie totale.

Il y a en Belgique des dizaines de haltes nautiques installées dans les années 90 à grand renforts de crédits européens.

Certaines sont gérées par des clubs, d'autres par les communes. D'une manière générale, il s'agit juste de pontons avec un minimum de services (sanitaires limités, eau et parfois une buvette). C'est largement suffisant en fluvial car beaucoup de bateaux sont pratiquement autonomes, même les plus petits. En outre, on est rarement en fin de journée trempé et salé au point d'avoir un besoin urgent de civilisation de secours.

Il est vrai que les infrastructures étant adaptées au client moyen (bateau de 10 à 15m avec douches et toilettes, chauffage et gaz aux étages) certains vont se retrouver un brin délaissés.

Quand à la Sambre et la haute Meuse, Marcinelle est un peu surréaliste comme décor, mais depuis longtemps on y décharge plus rien, et le reste est fort agréable et parsemé de petits clubs où il fait bon passer un peu de temps.

J'ai fait cinq ans de fluvial au tournant du siècle, avec juste une cuisinette, deux éviers à eau froide et un WC marin. Jamais eu de problèmes de confort.

:alavotre:

10 août 2012

De toute façon, pour les haltes, en côtier une ligne de mouillage suffit largement et en fluvial quelques pieux et amarres également.

Tout le reste est totalement superflu...

pfffzzzz

10 août 2012

Il y a environ 4 ans j'ai fais le trajet de Draveil sur la seine et les canaux jusqu'à Chatillon sur loire après le pont canal de Briare et retour sur mon Biloup 77 démâté. J'ai trouvé le voyage très agréable malgré le hors bord bruyant. Il est vrai qu'il n'y a pas des haltes nautiques partout et pratiquement pas de pompes à carburant proches, mais même sur mon 7 m j'ai pu mettre deux vélos sur le pont (pas de gite à craindre) pour pouvoir aller facilement au ravitaillement.
Dans les haltes nautiques il y celle de moret sur loing plutôt agréable celles de Rogny les sept écluses, briare chatillon sur loire. Je suis resté deux jours tranquille sans me faire virer par la police à montargis et en vélos en suivant le chemin de halage il est possible de se baigner dans un petit lac.
Entre deux haltes il y a toujours moyens de s’arrêter sur des mouillage avec autant de confort qu'en côtier et plus abrité.
Bref pour moi un bilan plus positif en ressentie que celui de JABA 3.
Bon je ne connais pas non plus l'écluse en amont de Charleroi ;-)

11 août 2012

Juste une question de passage pour les neofites du fluvial. Est il possible de faire du fluvial dans les coins tranquilles avec un bateau qui affiche 2,80m de tirant d'eau?

11 août 201216 juin 2020

.
2.80m de TE, tu peux déjà oublier tous les canaux Freycinet qui sont évoqués ici qui sont à 1.80m .... quand ils sont entretenus.

Dans le nord, il te reste la Seine et bientôt l'Oise qui en train d'être mise au format grand gabarit dans la perspective de l'ouverture du canal Seine nord.
Espérons d'ailleurs qu'il sera ouvert avant la fin du 22ème siècle !!!

La Seine est draguée à 3.50m, mais ce n'est pas sur toute la largeur.
Donc, il vaut mieux connaître ou suivre de près les pousseurs de 120 mètres et plus car le chenal est dragué là où passent les gros convois commerciaux.
Ce n'est pas évident et je doute que ton intuition de marin te soit utile.
La Seine est magnifique en amont de Paris une fois passé Corbeil.
Très bons souvenirs avec ma 40 mètres sur la petite Seine mais j'avais 1.20 de TE.
L'aval de Paris est aussi très beau une fois passé Argenteuil.

Si Pat45 passe par là .... il est devenu expert !
Je te recommande notamment les boucles de la Seine mais attention cette partie est soumise à la marée.

Sur le Rhône, je ne connais pas.

Voir les explications sur ces documents.
(Source Le Marin.)
.

11 août 2012

2,80 m, sur le Rhône qui peut être a 8métres de fond !
tu cules malgré tout souvent a 2,20 mètres dans des ports tel l épervière si tu approches du travellift et même dans le port !
pour les haltes sur le lit du fleuve ! bon , sur les parties canalisées du Rhône pas de blémes , mais souvent un courant de 5/6 nœuds! :oups:

11 août 2012

Gobis, c'était il y a quatre ans...
Aujourd'hui, Moret sur Loing, du moins ce que j'en ai vu, est impraticable: des péniches-ventouses interdisent tout accès. Rogny-les sept-Ecluses: la concession du port a été confiée à une entreprise de location de pénichettes. Briare reste très agréable grâce au patron de la capitainerie, un passionné, qui se bat comme un beau diable pour maintenir une qualité de vie et de services.
Jongert : avec 2,80 m de tirant d'eau, je n'essaierai pas! Ce n'est que mon avis...

11 août 2012

@jongert
sur la Seine oui, 3m50 de TE jusqu'a Paris. Et dans PAris 3m. Mais dans le chenal. Si tu t'approche du bord ca va toucher.
les canaux en general c'est 2m mais certains comme celui de la Marne au Rhin qui est magnifique (la traversé des Vosges c'est sublime) n'est plus utilisé par les pro et est complètement envasé. même a 1m80 de TE tu laboure le fond.
VNF est un organisme complètement nul qui gère très très mal le domaine fluvial.
Bref 2m40 ça va être chaud. Avoir le guide fluviacarte de la zone que tu prévois est indispensable. Et n'oublie pas qu'il faut le permis fluvial et payer la vignette.
A part ça je conseille à tous le monde un petit tour en fluvial, c'est vraiment sympa.
Un autre truc à propos des haltes nautiques : on peut s'arreter a peu près ou on veux pour la nuit mais interdit de s'ammarer aux arbres. Prevoir deux gros piquet en ferraille et une grosse masse. On plante les piquet en terre et voila deux beaux "taquets" pour s'ammarer version tente de camping :o)

11 août 2012

.
3m dans Paris, tu es sûr ?
Ca m'étonne qu'il y ait une rupture de charge.
A voir.

11 août 2012

merci a tous, si un jour je decide de devenir un marin d'eau douce je regarderai pour un petit bateau a moteur plus adapté a la visite de touts ces magnifiques cours d'eau.

11 août 2012

Sisi c'est bien 3 metres. Et dans le bras de la monnaie c'est même 2m40 mais on peut passer par le bras de la cité qui est a double sens. Il faut savoir que le fret en container s'arrete dans les darses de Genevilliers donc en amont plus besoin de draguer aussi profond.
Et en amont de Paris c'est de moins en moins profond au fur et a mesure qu'on remonte (forcement)
-De Charenton au barrage de la Grande Bosse 2m80
-Du barrage de la Grande Bosse au port de Bray 2m20
-Du port de Bray au port de Nogent 1m80
-Du port de Nogent à Marcilly 1m20

Ca a été mon terrain de jeu pendant dix ans

11 août 2012

.
Effectivement, tu as l'air de connaître le sujet !

Je ne sais pas si tu as lu le texte que j'ai mis plus haut en photo sur le projet de grand gabarit sur la Petite Seine ==> 2500 tonnes et 2,80 de TE.
Je ne pensais pas trop aux conteneurs qui ne pèsent pas lourd mais au vrac notamment agricole.

Tu étais sur quel bateau ?
.

11 août 201211 août 2012

J'en ai eu plusieurs. Du premier que j'ai construit seul avec ma femme au dernier un magnifique Clipper hollandais de 1912 en acier riveté. J'ai habité sur la marne puis a Bastille, Cergy et enfin Asnières ou j'ai passé dix ans.
Et ma femme m'a suivit quand j'ai voulut passer du bateau de 120 m2 au voilier de 13 metres, a silloner sans port d'attache :) :) :)
Elle est bien ma femme.

11 août 2012

Toutes ces infos sont tres utiles, tant sur les services disponibles comme sur les TE. Perso j'imaginais l'ensembles des fleuves et rivieres avec une profondeur d'au moins 5m...

11 août 2012

.
Bah tu vois, c'est même pas la profondeur du grand bain d'une piscine !!! :mdr:
.

12 août 201212 août 2012

Pour en revenir au sujet initial, sur certaines voies, même les locataires de pénichettes ne sont pas nécessairement gâtés.

Je me souviens d'une magnifique semaine sur le Lot. Un bien beau tronçon, sans communication avec le reste du réseau.

On avait eu la garantie de "nombreuses haltes nautiques", avec "toujours de la place". Ouaip... Si t'arrives avant 16h...

A partir de là, on fait comment ? C'est pas un canal, c'est une rivière, alors on met pas les piquets où on veut. En plus, y'a du courant et des fonds plus que variables. BIen entendu après le coucher du soleil, point de salut...

Ben du coup, on a fait 3 soirées de rase cailloux, à se poser sous les arbres, bien amarrés et tout seuls, mais non "réglementaires". Ca ajoute à l'exotisme de la croisière, mais sans un minimum d'expérience, on avait le choix entre des demi-journées de nav pour avoir de la place, et... ben, rien d'autre...

Je ne regrette pas ces haltes exotiques, mais faut quand même bien dire que ça manque cruellement de logistique dans ce coin-là.

Avant d'ajouter des bases de loc' faudrait voir à mettre la logistique qui va avec...

12 août 2012

Bonjour,
On a remonté notre cata de Rouen jusqu'à Villeneuve sur Yonne,en Avril de cette année.
Je confirme au niveau des tirants d'eau...pas de soucis jusqu'à Paris...après,l'alarme du sondeur(2m) s'est très souvent mise en route,il affichait même quelques fois 1.40m...le tout en restant bien au milieu!ceci dit,on arrive à voir les zones de "hauts fonds",l'aspect de l'eau est différent.
Pour les haltes,de la place partout...mais on était en Avril!!!
Super ballade sinon....surtout la traversée de Paris tôt le matin...tous seuls...et avec un petit rayon de soleil!
On a hâte de refaire le chemin inverse ...de récupérer notre mât...et de filer au large!!!

13 août 2012

bonjour, ben venez donc en bzh tout est gratos sympa calme peu fréquentées(les ecluses!)l'erdre le nantes brest le blavet la loire ( la maritime et la douce 1 peu technique celle derniere tout de meme!) la sarthe la mayenne et tout ceci correctement equipées et gratuites ... que demander de mieux bonne nav a tous jcb

14 août 2012

je ne fait que du fluvial, en Flandre venez voir l'argent de l'Europe, pontons neuf.. halte nautiques neuves avec eaux et ellectricitée gratuites pour un max de 2nuits , faites le willemsvaart de maastricht a bourg leoplold, le paradis.......
c'est sur q'uen Wallonie ça laisse a desirer.. mais bon comme en generale ont est autonomme un rien suffit.

14 août 2012

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (150)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021