faire un stage en France - Vos recommandations ?

Bonjour,

J'aimerais faire un stage pratique debut Juillet, en Bretagne, pour progresser, et en vue d'une longue ballade en famille d'ici 2 a 3 ans.

Je fais de la voile depuis plusieurs annees : cata de sport, croiseur, deriveur, en regate et en ballade.

Je voudrais surtout m'ameliorer sur :
- les manoeuvres de port ;
- la navigation en equipage reduit (moi !), dans une optique croisiere.

Il y a beaucoup de pubs un peu partout, j'aimerais connaitre vos experiences, et les ecoles que vous recommandez, ou deconseillez ...

Merci a tous

L'équipage
23 jan. 2006
23 jan. 2006

Trier:

  1. Nav en solitaire: il est plus facile de naviguer en vrai solitaire (seul à bord) qu'en faux solitaire (à 3 dont deux ne savent/veulent rien faire à bord en navigation et font la gueule ;-) ).

SI on sait naviguer "normalement" (ce qui semble être ton cas), les difficultés techniques de la nav en solitaire peuvent se diviser en deux catégories: les aménagement "solitaire" généraux qu'on peut lire dans les livres, et ceux qui sont spécifiques à chaque personne en fonction de sa morphologie (un mahousse de 120 kg et un poids coq de 55 kg , un cool et un stressé ne voient pas les choses de la même manière).

La grosse difficulté (qui ne s'apprend pas) pour le solitaire est d'ordre psychologique, c'est de se sentir seul, justement !

Plein de bonnes raison pour dire que la nav en solitaire ça s'apprend difficilement en école à plusieur ;-)

Donc, on apprend la nav en équipage (école ou amis, et aussi livres) et on navigue, et un jour on se dit : je le fais seul, basta !

  1. Manoeuvres de port: quelques règles générales de base et beaucoup de règles spécifiques à chaque modèle de bateau : donc louer un canote, et s'entraîner à des centaines de prises de corps morts, de ponton, de quai, à couple, etc ... Pas besoin d'école pour ça non plus si on sait déjà naviguer "normalement".

A mon avis, en ayant fait de la voile plusieurs années du dériveur jusqu'au croiseur, en régate et en ballade, les écoles risquent d'être bien décevantes, quelles qu'elles soient ;-)

Peut-être pour le fun et la découverte, se payer une semaine sur un bateau d'exception: un Pen Duick 6 ou une luge Open 60, histoire de voir autre chose ... et et de voir comme c'est petit sur nos 40 pieds :-D

23 jan. 2006

un Pen Duick 6 ou une luge Open 60 ...

Hmm, ca serait bien aussi ca !

Dans la meme idee, en nettement plus modeste, on a fait une semaine l'annee passee sur un Bongo, en Bretagne Sud, le pied !

Et puis pour moi, naviguer en France, sur n'importe quel bateau, c'est exotique :-p

23 jan. 2006

Bateaux de course ...

Une semaine sur un bateau de course c'est facile d'accès, ils essaient souvent de combler des trous dans leur emploi du temps en arrondissant les fins de mois de cette manière.

C'est (c'était ?) même pas plus cher qu'une location habituelle (par personne embarquée).

Cela a le gros avantage de relativiser les problèmes que nous rencontrons sur nos bateaux standards: après 1 semaine sur Pen Duick 6, nos écoutes , voiles et barre m'ont semblé bien légers !

23 jan. 2006

comprends pas trop

si ton but c'est de partir en famille, pourquoi tu veux t'entrainer à la navigation en solitaire ? tu ferais mieux de payer des cours de voile à ta femme ce serait plus utile.

23 jan. 2006

bonne idee ...

En fait, on a deja commence ca :-p

Le probleme : il y aura aussi 3 jeunes enfants, qui auront surement besoin d'un peu d'attention. Donc, meme avec une tendre epouse bien formee ;-), je pense qu'il me faudra pouvoir 'assurer' comme si j'etais en solo, au moins de temps en temps.

Voila.

23 jan. 2006

Biberon au pres

On devrait au moins echapper a ca, ainsi qu'aux couches debordantes, car Emilie aura 4 ans a ce moment la :-D

C'etait ou cette croisiere ?

23 jan. 2006

après l'achat de spot

on est parti un mois en croisière avec 3 enfants (3 mois, 4 ans et 8 ans), j'étais le seul navigant à bord, je crois qu'en terme de stress, ce fut l'une des pires croisières de ma vie, mais également l'un de mes meilleurs souvenirs.

pour les petits, ca fait pas mal la sieste!

tu te sentiras nettement plus serein si vous êtes 2 à assurer à la manœuvre.

le plus dur : le biberon au près , 20nœuds de vent du côté des barges...

23 jan. 2006

le plus beau coin!

des ronds dans l'eau entre les pertuis et l'île d'Yeu...
on arrivait plus à rentrer à Paris à la fin du mois, fuat dire qu'en plus, c'est la seule fois ou on avait pris un mois de vacances!

arrivé au mans, ona vait du mal à respirer

23 jan. 2006

si cela peut te servir

je viens de faire un stage avec une association qui est basée en Bretagne. Nous sommes tous ( nous étions 7 à bord ) passés par les différents types d'appontage ( 7 au moins ) et comble de bonheur, chaque jour, il y avait un équipier qui prenait le rôle de capitaine pour les manoeuvres de port ( départ et arrivée ). Le pied intégral ! à mes yeux en tous cas. Une bonne mentalité, du savoir faire et du savoir vivre en bref, j'ai adoré. contact / les glenans. Bonnes nav à toi !

23 jan. 2006

merci Reynett

J'ai regarde le site des Glenans, il y a un paquet de stage proposes. Est ce que tu peux en dire un peu plus sur celui que tu as tant apprecie (duree, type ...) ?

23 jan. 2006

Je vais relancer la guerre des Gaules

ben, c'était pas en Atlantique mais en Méditerranée ( tant pis pour les puristes ). Notre périmètre c'est entre CAP CREUS et MARSEILLE; il y a des stages de 6,5 jours à 1Voile, 2Voiles ( le mien ) 3 Voiles et ensuite stage Moniteur. Compte-tenu de ton cursus qui est déjà élevé, tu peux, sur leur site, faire ton évaluation et puis tu les appelles pour que ça corresponde vraiment à ce que tu recherches. Comme ici,en MED, il n'y a pas de marée ( ou presque... ), on travaille beaucoup sur les manoeuvres , la gestion de l'équipage... et du bateau, of course. Voilà tout.

23 jan. 2006

shanghai, nous avons fait en 1 an,

départ : niveau zéro

un premier stage sur un open 50 alu ( 4ème à la route du rhum 2002 et 2 ème au tour de corse 2003)
programme : ile d'Elbe, Corse

puis, un stage aux Antilles avec les Guides de Haute Mer, 10 jours,

puis, un stage Cherbourg, Raz Blanchard, Jersey, Guernesey, avec les Guides de Haute Mer,

et là, je suis d'accord avec Reynett ( bisous Annie), super ambiance, à chaque stage, on a l'impression de progresser à grand pas et de tout maitriser.

puis les stages les plus durs :
1 ère location seuls( à 2 ) sur un Sangria en Corse

2 ème location seuls sur un Océanis 29.2 vers Porquerolles ( merci encore à Robert pour ses conseils précieux)

puis achat de notre petit bateau,

On a compris qu'il fallait se débrouiller tous seuls dès la première location, le skipper n'était plus là pour répondre à nos questions, bonjour l'angoisse...

Alors pour des débutants, les écoles de voiles c'est super ( et on en refera peut être encore), mais pour quelqu'un qui navigue depuis plusieurs années, je rejoins Robert .

24 jan. 2006

merci Falcor,

se debrouiller tout seul, je suis d'accord.

En fait, je me sens (presque) pret, mais seulement une fois le bateau en mer :-)
Les ports encombres m'angoissent un peu pour l'instant, peur de froisser de la coque je pense.

Il faut que je me trouve le moyen de passer 2 ou 3 jours a faire rien qu'entrer/sortir d'un petit port typique, en essayant toutes les places . Les gens vont me prendre pour un cingle, ou un indecis :-D

24 jan. 2006

Trop lentement ?

ben si, justement, quand il y a du vent, arriver trop lentement c'est la catastrophe ! Remarque, trop vite c'est la catastrophe aussi :mdr:

24 jan. 2006

ça dépend du ponton !

Prendre une place perpendiculaire au ponton entre deux bateaux sur pendille avec un vent traversier, si tu es trop lent le bateau dérape et tu te vautres dans la pendilles du voisin sous le vent avant d'être dans la place, et tu en a pour 2 heures, un plongeur, une tournée de pastis et une bonne rigolade pour te sortir de là ... vu des dizaines de fois en Méd ;-)

25 jan. 2006

Il vaut mieux passer pour un con

avec une coque impeccable que de jouer au caïd avec un canot balafré.
Maintenant chacun voit midi à sa porte; moi je suis d'accord avec Spot

24 jan. 2006

pour ca, un très bon truc

ou plutôt 2 :
soit passer le permis cotier, c'est pas idiot et l'on y apprend à manœuvrer correctement un bateau dans les manœeuvres de port
soit prendre un cours avec un moniteur de bateau école (le monitorat de voile, caev pour moi à l'époque n'ayant jamais enseigné à manœuvrer au moteur) afin d'apprendre les bon reflexes.
maintenant, chacun fait comme il le sent, mais on se sent quand même plus tranquille en sachant le faire...

une maxime : on arrive jamais trop lentement...

24 jan. 2006

je pars du principe

qu'il est plus facile de remettre du gaz que de freiner l'bouzin (surtout avec une marche arrière aléatoire comme sur Spot)

donc, je préfère arriver trop lentement et refaire une manœuvre que prendre le ponton dans tous les sens du terme.

je met un point d'honneur à n'avoir jamais à faire sauter qui que ce soit sur le ponton pour arrêter le canot et à faire ces manip tout seul.

24 jan. 2006

Ah ouais,

mais c'est en med....en plus, tu te fous cul à quai, tu avoueras que vous cumulez quand même! ;-)

C'est une question de dosage, mais pour moi, cest comme le sel, (plus faciel d'en rajouter que d'en retirer...) c'est à dire suffisament vite pour être maneuvrant et suffisament lentement pour s'arrêter de suite.

N'ayant absolument aucun amour propre, passer pour un con ne me gêne pas du tout ( ca peut éventuellement me vexer mais bon...)

24 jan. 2006

l'expérience vient avec le temps

et toute les manoeuvres diffèrent selon le vent et son sens (travers), le courant (rivières), la longueur et le type du bateau (mono ou cata), son fardage, son erre,etc,etc,...
Il faut donc se jeter a l'eau (et remonter a bord) un jour en analysant bien les parametres qui interviennent lors de la manoeuvre que lon envisage de faire.
ce n'est pas nous qui domptons la bete, mais nous nous adaptons a ces reactions, qui peuvent changer en fonction de beaucoup de parametres.
C'est dont l'expérience qui me semble importante.
et un moyen de l'acquerir sont las stage.
si j'ai bon souvenir, il y a des stage(w-e) de manoeuvres qui existent.
Et de toute facon, meme en ayant l'expérience, tu risque de te faire peur un jour ou l'autre.
c'est comme la voiture, c'est pas parce qu'on roule tout les jours que l'on a pas d'accident.
bon stage
didier

24 jan. 2006

stage(w-e) de manoeuvres ... ou ?

si quelqu'un a un tuyau, je suis preneur.

Le permis cotier semble aussi etre une bonne piste, je vais creuser.

24 jan. 2006

Manoeuvres de port ...

C'est vrai que quand on est au port on se distrait pas mal en regardant les manoeuvres d'accostage des autres ;-) Quand on pense aux siennes on rigole moins :-( .

Bon, s'il n'y a pas de vent, ça s'apprend assez facilement, à condition d'oublier tous ses réflexes de conducteur automobile, car un bateau ne "colle" pas à l'eau comme une auto "colle" sur le bitume.

S'il y a du vent, c'est là que le sport commence vraiment. Il y a des centaines de trucs, mais l'un d'entre eux est rarement cité:

Se mettre dans la posture qui sera celle pour entrer dans la place où on veut aller (un peu à l'écart, évidemment). Faire du stationnaire (rester sur place) en s'aidant du moteur pour contrer le vent pendant 2-3 minutes (c'est long). Observer quelle position le bateau va prendre spontanément à cause du vent ... et en déduire que cette rotation naturelle va conditionner ce qu'il sera possible de faire et de ne pas faire !

Il faudra ensuite trouver par quel endroit et dans quelle posture se présenter devant la place convoitée pour que le mouvement naturel du bateau sous l'effet du vent (et du moteu évidemment) le fasse entrer dans la place.

S'opposer à ce mouvement naturel sera très difficile, voire impossible si le vent est fort, même avec un propulseur d'étrave.

On trouvera rapidement les deux ou trois configurations impossibles, qui dépendent totalement du modèle du bateau et ne sont pas transposables de l'un à l'autre.

24 jan. 2006

si c'est en mediterranee

Tu peux voir la:
www.voiles-odyssee.com[...]

24 jan. 2006

perso

excellente prestation des guides de haute mer (je n'en attendais pas moins, le tarif n'est pas le plus bas) avec une pédagogie soignée et exigeante, et un développement du sens marin (instruments interdits, le nez dans le vent et démerde-toi au niveau 1). Les sorties se sont parfois déroulées dans des conditions musclées, c'est plutôt formateur ! Ils ont un module "manoeuvres de port", les stages en comportent à partir du niveau 2, du simple au scabreux . Bilan : des locs en responsabilité sans angoisse sur tous types de monocoques, des vrais réflexes dans pas mal de situation, on n'a pas fait de la bronzette! Si tu as les sous, je recommande :coucou:

24 jan. 2006

même avis que pingouin,

sur les guides de haute mer. Excelent !

le stage 'manoeuvre du voilier' se déroule sur 3 jours 440 euros

le stage 'maitrise en solitaire' se déroule sur 8 jours 640 euros

Mais quand même,
autant à Guernesey en stage,
Accoster et amarrer le voilier, ça paraissait presque facile,

Que là, à chaque nouveau port inconnu, avec un bateau 2 fois plus petit, ça parait presque 2 fois plus dur !

Manque de confiance en soi ?
Connaissance du coût des réparations ?
Blocage psychologique lors des manœuvres de port, car ceux qui prennent l’apéro se délectent du spectacle.

Au lieu de déguster des olives et de la tapenade, venez plutôt nous aider !

24 jan. 2006

arf !

j'ai acheté un 11 m en acier, psychologiquement, ça aide à mort ! Alors on ose, et ça passe, en douceur ... le but n'étant pas de refaire la peinture entre chaque accostage ;-)

25 jan. 2006

Lézardrieux ...

à Lézardrieux, y a vent et courant, et c'est extrèmement piégeant, vraiment super pour apprendre à faire des manoeuvres de port, et à rester humble par rapport à la difficulté de la chose,

c'est là que j'ai vérifié le soit disant dicton de la marine :"un accostage réussi est une catastrophe évitée de justesse"

cordialités maritimes
larent le hareng

25 jan. 2006

ah, la Bretagne Nord

ses cailloux, ses courants !

En fait, apres la ballade en Bretagne Sud en 2004, je m'etais dit : l'annee prochaine, on fait le Nord.
Et puis 2005 a passe, et je l'ai pas fait :-(

Je viens de demander aux Glenans quels seraient les stages les mieux adaptes a mon 'cas'.

Merci a tous pour vos conseils :-D

25 jan. 200616 juin 2020

Un peu avant d'arriver

Le danger isolé de Loguivy, en arrivant de l'Ouest et en laissant Brehat au Nord, juste avant de tourner "à gauche" dans l'estuaire.

Le phare de la Croix en arrière plan

25 jan. 200616 juin 2020

la photo...

la voisi la voilà...

25 jan. 2006

oui, mais là où on les croise,

on est sûr qu'il y a quelqu'un en veille sur la passerelle ! :-)

25 jan. 200616 juin 2020

encore une de Lezardrieux

comment ne pas apprendre dans cet endroit ?

24 jan. 2006

D'accord pingouin ...

même impression avec ma poële à frire en alu :mdr:

25 jan. 2006

en suivant,

de plus, et concernant ta demande initiale, faire un stage de voile à paimpol, île de bréhat, lézardrieux/trieux, tréguier/jaudy, de jour comme de nuit est vraiment super intéressant et fait fortement progresser

marnage de 11m (au plus fort), courant très important, rase cailloux obligatoire, manoeuvres de port dans courant fort, y a tout

les glénans ont une base à paimpol, je te la recommande

cordialités maritimes
larent le hareng

25 jan. 200616 juin 2020

En images

Puisque Larent parle d'un endroit que je connais bien, quelques images pour appuyer ses commentaires

Archipel de Brehat en HT à Droite
Baie de Paimpol en bas à droite
Estuaire du Trieux et Lezardrieux en bas à Gauche

25 jan. 2006

un cargo à l'entrée du Jaudy

du côté de la Corne. Un paradis pour navigations animées !

25 jan. 200616 juin 2020

Le Jaudy c'est la rivière suivante

A gauche sur cette carte. On croise une fois de temps en temps des petits cargos qui remontent le Jaudy et le Trieux. Heureusement c'est pas trop fréquent parcequ'il y a des endroits ou c'est pas génial de les croiser.

25 jan. 200616 juin 2020

L'arrivée sur Lezard

On aperçoit les pontons au fond sur la droite.
Par contre l'accès n'est pas aussi diffcile que ça, le ponton visiteur est en face en arrivant.

Ca fait partie des endroits ou on peux arriver à à la voile. Il faut gérer le courant (3 noeuds env.)

25 jan. 2006

Mais Falcor, on vient toujours en renfort

en cas de situation périlleuse... pour son propre bateau d'abord... et si on est pas trop plié(s) de rire que voulez-vous, c'est la nature humaine. Trève de plaisanterie, en stage, en ayant largué bien sûr l'amarre qui ne fallait surtout pas larguer en premier... et collés contre un "duc d'albe" qui jouait collé/serré, on a carrément demandé de l'aide à un gars qui passait en annexe pour nous réamarrer et ce fut fait - et avec le sourire ( moqueur, peut-être mais sourire cependant ) C'est l'essentiel n'est-ce pas ?

25 jan. 2006

ou irait-on....

si dans tous les domaines sportifs n'étaient employés que des "bénévoles" vivant des pourliches des adhérents? Je crois que tout travail mérite salaire et que faire travailler à l'oeil des "bénévoles" porte un nom... exploitation des holmes dans le système associatif au dépend des diplômés qui retsent sur le quai faute d'embauche!

25 jan. 2006

-

Je ne suis pas sur de comprendre ton intervention hyppocampe, peux tu developper un peu ?

25 jan. 2006

il dit...

Hyppocampe semble dire que les moniteurs bénévoles de certains Centres de voile prennent le travail de professionnels diplômés...

26 jan. 2006

il y a pire encore...

moi j'ai fait des stages dans une association qui formait à la fois des stagiaires au BPPV et des particuliers comme moi.

Dès que les dits stagiaires ont obtenus un certains diplome intermédiaire, ils deviennent chef de bord sur des bateaux et donc encadrent des gens comme moi...tout cela soi disant sous couvert du formateur responsable, à la barre d'un autre bateau qui navigue en escouade.

Au global, un niveau de formation absolument nul...et, en aparté, un niveau d'imbibation alcoolique à peine imaginable...

Donc vraiment, méfiance au moment du choix de le structure.

01 sept. 2006

apres stage

Bonjour,

J'ai lance ce fil il y quelques temps, et je souhaite juste resumer mon experience si quelqu'un se pose les memes questions.

J'ai finalement choisi un stage 'manoeuvres' avec Les Glenans, au depart de Paimpol, debut Juillet. C'etait l'occasion de decouvrir un coin de Bretagne Nord, de voir 'en vrai' la fameuse ecole, et d'apprendre. On a donc passe une semaine entre Paimpol, Saint Malo et Lezardrieux, a 6 sur un Sun Fast 32.

Bilan tres positif :
- l'impression d'avoir passe une semaine dans les pages d'un magazine tellement c'est beau !
Avec en plus du beau temps...

  • j'ai bien aime naviguer dans cette zone a fort marnage, meme si cela demande de bien preparer sa nav'. Je me dis quand meme que par mauvais temps, ca doit pouvoir tourner vinaigre assez vite ...

  • tres satisfait pas l'Ecole : bon accueil, bonne organisation, bateau sympa et en bon etat. En plus, ambiance super dans l'equipage, mais ca j'imagine que c'est un peu la loterie.

Au point de vue apprentissage, j'ai l'impression d'avoir progresse, meme si j'aurais aime faire encore plus de manoeuvres de port, qui etaient mon objectif principal. A 5 stagiaires, chaque exercice prend du temps, mais on apprend aussi en regardant les copains faire.

En resume, tout bon, a refaire !

02 sept. 2006

sympa

de revenir faire un point sur des renseignements demandés il y a 7 mois........
Sans Paul et Mickey, c'est un bon exemple à suivre......
Bonnes navs et bon week-end.
Michel

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (147)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021