faire reculer un voilier

k'auteur de ce site cherche d'aurezq idées délirantes.

Vous pouvez l'aider

godapi.free.fr[...]re.html

L'équipage
19 jan. 2005
19 jan. 2005

Curieux...

Faire porter les voiles à contre et jouer de la barre à l'envers, tout simplement.

19 jan. 2005

ça m'est arrivé par inadvertance

J'avais coincé sans le vouloir les bretelles sur le quai ah ah ah....

19 jan. 2005

;-)

:-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

19 jan. 2005

le retour

a du être brutal
Mais l'idée est bonne j'essaie de l'illustrer et de l'envoyer sur ce site débile j'en convient

21 juil. 2013

Bonjour,
Regardez mon site pour pouvoir reculer sereinement et définitivement reculer à peu de frais:
www.deflecteurdemarchearriere.sitew.fr[...]

21 juil. 2013

vu la manœuvre effectuée entièrement à la voile (et parfaitement réussie) par une école de croisière sur un bateau d'une dizaine de mètres.

Arrivée sous voile GV au près, lof et mise bout' au vent voile faseyante.

des équipiers mettent la bôme à contre. Le bateau commence à prendre de l'erre en arrière.

Affalage de la GV quand la vitesse est suffisante.

Barre dessous. Le bateau sur son erre effectue un demi-tour et vient se mettre doucement cul au ponton.

Bravo les gars, et coup de chapeau au skipper.. :bravo:

21 juil. 2013

Mon ami Gilles Barbanson, école de croisière pendant 28 ans à Hyères, décédé bien trop jeune, a fait reculer ses bateaux d'école de croisière des milliers de fois même dans les ports: GV à contre et barre dessous puis dessus ... il m'a appris ... avec la volonté de d'arriver et de partir à la voile des mouillages, j'essaie de lui faire honneur ... Quel bonheur de réussir sa manoeuvre !!! pour soi-même d'abord, pour le fun ensuite ... si je loupe, vite je recommence !!!

21 juil. 2013

l'anecdote que je cite plus haut a eu lieu dans le port de Porquerolles, dans les années 80. Il s'agissait donc très certainement de l'école de G. Barbanson dont tu parles. :topla:

Si seulement tous les chefs de bord et directeurs d'écoles de croisière en avaient fait (et continuaient) d'en faire autant ... ! :bravo: à toi

21 juil. 2013

Reculer à la voile fait partie du "bagage" d'un chef de bord, mais demande beaucoup d'entrainement et génère beaucoup d'apprehensions........

21 juil. 2013

Certes, mais tout chef de bord aura plutôt appris à faire "culer" et non reculer son voilier...

21 juil. 2013

Ah !! Enfin un qui relève la nuance , certains auraient ils eu peur d'utiliser ce qu'ils croyaient etre un gros mots !? :pouce: :bravo:

Avec notre goelette c'etait sans doute plus facile etant donné le point de poussée de notre gv.
Mais jamais osé le tenter pour prendre une place dans un port encombré .... sans doute par ce que nous avons toujours eu des bateaux "un peu" lourd par rapport aux autres et je ne voulais pas me facher avec mon assureur :lavache: :jelaferme:

21 juil. 2013

Le chef de bord a surtout besoin d'un équipage qui sache répondre au doigt et à l’œil...
Faire culer un bateau à la voile n'est pas évident mais, si tu calcules bien, ça se fait sans trop de souci. Mais il ne faut pas avoir à répéter trois fois le même ordre...
Bon, avec un plus de 9/10 mètres, il faut aussi beaucoup de doigté!

21 juil. 2013

Tous ceux qui ont régaté ont appris à le faire sur une ligne de départ... :acheval:

21 juil. 2013

le terme exacte est culer et non pas reculer, c'est important d'employer le bon vocabulaire.merci...et la bonne manoeuvre est barre dessous puis dessus comme le faisait admirablement Gilles ...ensuite c'est du senti comme toujours en bateau.

23 juil. 2013

je m'excuse mais la direction n'est pas la même si c'est re ou en :mdr: :acheval:

21 juil. 2013

Ca m'arrive de culer quand je dors face au courant au prés serré::: enfin c'est la traçe gps qui en témoigne

23 juil. 201316 juin 2020

"Tous ceux qui ont régaté ont appris à le faire sur une ligne de départ..."
Ou bien après le départ.... Dans la figure de style illustrée (Départ bâbord qui passe pas donc choix d'enfourcher la bouée), on a fait deux fois 360° avant de réussir à se sortir de ce mauvais pas en culant. Départ bon dernier, mais c'est inutile de le préciser....

23 juil. 2013

Tiens ça me fait remonter à une quarantaine d'année. Pour me remettre dans le bain, j'avais passé une semaine en école de croisière avec l'ecole " Gaillard" à Cavalaire. Toutes les manoeuvres le skipper nous les a fait faire à la voile pas une fois servi du moteur!

23 juil. 2013

Ce sont ces belles manœuvres qui font aimer la voile et peuvent également servir et dédramatiser en cas de panne moteur.....vraiment dommage qu'on ne les apprennent plus en école de croisière;
Alors que j'étais sur mon premier stage, avoir vu quelques joyeux énergumène rentré a la voile au port de Cap d'Agde, de nuit en parfait silence, glissant comme des oiseaux et ponctué par les rires des marins....il était très tard, ou très tot, cela reste un merveilleux souvenir

23 juil. 2013

Sur un voilier à phares carrés une partie de la manouevre de virement vent debout lorsqu'elle est réussie se passe en Culant. On masque les voiles d'avant , on met la barre dessous lorsque le bateau se met à culer puis on fait passer les foc et on brasse la misaine lorsque le vent à pris sur l'autre bord.

23 juil. 2013

sur certains catamarans aussi !

24 juil. 2013

oui Emma, il suffit d'un virement un peu trop lent.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

Après la pluie...

  • 4.5 (78)

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

mars 2021