experience de mon yachtmaster (bluesailing school)

Bonjour à toutes et tous :)

pas mal de topics meme anciens m'avaient aidés a choisir quel type de diplôme passer pour etre skipp pro, alors je raconte mon experience perso pour ceux qui cherchent encore. Ca n’est pas la vérité ou le messie, mais en tout cas je suis bien content d’avoir enfin validé ce cap !

Pour ceux qui se tatent entre un cap 200 ou une yachtmaster, déjà voici mon avis (qui n’engage que moi).

La différence (rapidement) entre le cap 200 et le YM c’est quoi ?

Cap 200 est un diplôme pro franco-francais, c’est son avantage et sa limite. Avantage oui car il peut etre financé car c’est un diplôme francais, la limite, et bien pour 60 % de la flotte mondiale le pavillon est british (tout le commonwealth) et le cap 200 moins reconnu pour l’embauche et les contrats.

En terme de formation le cap 200, a mon sens, est bien plus illogique qu’un YM, pourquoi ?
Avant il fallait prouver le franchissement d’un certain nombre de milles (meme en temps que cuistot sur un cargo peu importe), maintenant il faut justifier d’un an de contrat dans la marine (pour remplir les caisses de retraite), donc moins cher, mais plus long !

Le YM c’est 2 a 6 semaines (ou plus selon l’ecole) de formation puis un examen d’une douzaine d’heures (par skipper et on part a 3 eleves) sur un bateau avec un examinateur anglais (souvent) affilié RYA. Donc il s’agit d’apprendre la voile et d’etre evalué sur un voilier, si vous épluchez des patates pendant 100 000 milles ca ne passera pas !

Il y a 3 types de YM : coastal, offshore et ocean, permettant respectivement d’aller jusqu’à 60, 150 et illimited NM des cotes. Le diplôme a obtenir est le YM offshore, car la validation « ocean » est une semaine de stage « shorebased » à terre pour apprendre la nav au sextant, suivi de la presentation d’un passage plan transat au sextant. Le coastal est plus facile et moins exigeant que le offshore.

Ensuite si vous voulez bosser avec ne reste qu’un module complementaire SCTW95 (environ 300e je crois) correspondant a « l’endorsement », mais c’est plus une formalité qu’un diplôme, si ce n’est le prix.

Apres les cours sont en anglais et je précise que ca n’est pas une limite, il faut juste montrer qu’on fait l’effort d’apprendre et parler anglais, les formateurs vous apprennent les termes « techniques » et il n’y a rien d’insurmontable. (en tout cas chez blue sailing, ailleurs sais pas).

Par exemple pendant l’examen, sur une situation « chaude » j’ai donné mes ordres en anglais et l’examinateur ensuite m’a precisé que l’essentiel etait bien le contenu des ordres et non la langue. En realité un mauvais anglais n’est jamais eliminatoire, sauf si on fait expres de ne pas parler british. (j’ai passé mon examen avec de tres bons marins mais un peu vaches espagnoles franglaises, on a bien rigolé et ca ne posait aucun probleme).

En terme d’ecoles il y en a plusieurs (pas tellement) en france, en espagne aussi. J’ai validé mon YM avec bluesailing, au crouesty et je la recommande. Apres 4 semaines (compter 6 a 8 si vous etes totalement debutant et n’avez jamais skippé) de cours en anglais l’examen s’est bien passé. Le but n’etant ni d’eliminer ni de stresser le candidat. Plusieurs de mes formateurs m’ont dit « qu’en gros l’examinateur voudrait etre rassuré si tu venais à skipper sa propre famille ». Si tu connais pas un symbole carto ou un code lumiere en mer il va juste te l’expliquer pas de souci, apres si tu n’arrives pas à recup une simul de MOB oui probleme (mais apres les cours ca n’arrive pas;) , et l’erreur SUPREME avec un anglais : s’enerver, jamais ca ! Comme ils disent, si probleme : tea time, reflexion puis action.

J’ai eu plusieurs formateurs differents, tous anglais et vraiment forts et passionnés, ca n’est pas de la croisiere, on tirait encore des bords en cherchant des sondes a l’aveugle à 1h du mat’ !!!! Et surtout ils savent qu’on est pas la pour bronzer et que le YM a des exigences particulieres, il n’etait pas rare que nos formateurs disent « well you know the examinor will expect this or that » ou « you’ll have to show the examinor you know this manover etc ».

Pour l’examen, on etait 4 examinés sur le swan 45 + the examinor (qui venait de Southampton)+ Jean paul (le boss) qui vient à chaque examen (plusieurs par an) et qui gere les repas et tout le deroulement de l’examen. Bref il vous accompagne jusqu’a la poignée de main de l’examinateur qui vous felicite de faire partie de la RYA. Ca c’est vraiment cool.

En gros on tournait sur 3 a 4h de skipping chacun, au menu manœuvres de port, interros surprises avec des petites cartes (on s’est fait mixé sur les drapeaux lol), un MOB chacun (engine « broken »), et puis des caps différents. Assez pointu sur la secu (declenchement et utilisation du liferaft), ou est la barre de secours ? Comment marche l’ ASN (ca on le sait bien car le CRR doit etre validé) etc.
Bref je ne connais pas les autres ecoles mais disons que celle-ci vous apprends la voile (et au bon endroit car les courants, les marées dans le golfe du Morbihan ne sont pas tendres, on s’est bien fait brosser du coté de la jument!) avec de bons formateurs (apres vous mettrez toujours votre cone si vous naviguez voile+moteur), et le boss est aussi soucieux que vous concernant la reussite du YM.

En tout cas quel que soit votre niveau si vous etes motivés ca passera:)
Hesitez pas si questions !

Tom

L'équipage
21 nov. 2016
21 nov. 2016

Après le Brexit, que peut faire un Français avec le YM?

21 nov. 2016

On sen foutra que tu sois français, indien,mexicain ou meme extra terrestre,si tu as ton ym pas de souci pour les pavillons anglais dans le monde.La vraie question c'est que peut faire un cap200 dans le monde plutôt...

21 nov. 2016

J'aurais dû ajouter en France...

22 nov. 2016

En dehors des eaux territoriales britanniques, un bateau sous pavillon britannique n'a aucun droit d'exercer une activité de charter, location ou autre activité lucrative sans être en règle avec le pays dans lequel il exercerait une de ces activités.
D'autant plus que ce même bateau, en Grande Bretagne et dans les mêmes conditions, est soumis à des conditions d'expertise et de sécurité draconiennes.
.
Pour s'en convaincre, il suffit de poser la question au RYA directement...
.

22 nov. 2016

C'est sur que posseder un ym ne taffranchis pas de la loi.Je dis juste quun ym est mieux reconnu dans le monde quun cap200,sauf si tu.travailles exclusivement en france, comme le dit.viking35. Apres les formateurs que jai eu sont tous ym et travaillent en france.Reste a voir.si le brexit leur rendra la.vie impossible,moi jy crois pas trop...

22 nov. 2016

Oui mais non, le YM n'est reconnu nul part dans "le monde" au même titre que le cap200, Patrão de Alto Mar, etc...
Si tel était le cas, à savoir une reconnaissance d'équivalence (professionnelle), le RYA se dépêcherait de donner cette liste.
Avec le Brexit, un bateau sous pavillon britannique dans les eaux européennes aura les mêmes obligations qu'un bateau sous pavillon turc, colombien, ou sénégalais...

22 nov. 201622 nov. 2016

C'est bien l'objet de ma question...
Je connais un skipper (YM Blue sailing) propriétaire de son voilier exploité en France sous pavillon français qui m'affirme qu'il n'y a pas de problèmes...
Et là, je ne comprends plus.

23 nov. 2016

On est bien d'accord sur un point, c'est que tout ça n'est vraiment pas clair. De ce que je sais Marcus un de mes formateurs bluesainling avait une école de voile en Grèce, avec son yachtmaster. Je ne sais pas sil aurait pu avec un cap200.
Dans tous les cas il est certain que pour des contrats francais un cap200 est plus pratique, tu as raison .

23 nov. 2016

Bonjour,
J'ai également passé mon YM avec Blue Sailing, et pour le coup je suis entièrement d'accord avec Grotom. Le plan d'eau est incroyable pour rencontrer toutes les difficultés (grosse marée, gros courant, diverses conditions météo, passage sous pont ... ) réunis entre le golf, et la baie de quiberon.
Marcus, Jean-Paul et Jay sont exceptionnel et en effet je suis d'accord le niveau d'anglais n'est pas ce qu'il recherche. J'étais celui qui comprenait le mieux et qui traduisait pour tout le monde mais ça n'a pas empêcher mes coéquipier d'avoir leur examen également.
C'est une vrai formation très très interessante, et très formatrice, qui nous permet de savoir réagir dans toutes les conditions que peu d'entre nous on rencontré.
Panne de GPS dans le Brouillard = navigation a l'aveugle avec les ligne de sonde, ou navigation au radar, ou encore prendre des corps mort dans le courant a la voile, ou savoir calculer quand la marée nous permettra de passer sous le pont...
Enfin tout plein d'expérience très instructive dans un cadre très agréable avec des moniteurs au top.

Bilan je n'ai qu'une envie d'y retourner pour passer mon YM Ocean et apprendre a me servir du sextant. (j'économise pour)

23 nov. 2016

"grosse marée, gros courant, " à la Trinité? Vient donc naviguer en Manche...
Grotom, pour le cas précédent que je connais, il s'agit d'un voilleux expérimenté pour qui passer le YM a été un rafraichissement et une mise à niveau de ses connaissances.
De ce fait, il n'aurait pas passé le Cap 200 en allant "valider" un an de navigation comme marin sur une vedette à passager...

23 nov. 2016

Faudrait il donc rappeler que le courant de la jument dans le golf du morbihan qui peut atteindre plus de 9 noeuds, et avec des marée qui sont suffisante pour t'inderdire de passer sauf a certain moment de la journée, n'est ce pas le but ? (j'avoue que je n'ai pas vraiment compris cette intervention gratuite...)

23 nov. 2016

Le Golfe, je connais... Ce n'est quand même qu'"une petite mer".
Va donc naviguer dans les Anglos, tu comprendras rapidement la différence.

karibario.blogspot.fr[...]is.html

23 nov. 2016

Un vrai skipper donne le ton de l'humilité,et c'est la premiere chose que les anglais t'enseignent : il n'y a pas de petite mer. Le jour ou elle voudra te plier... les anglo jy étais et comme toute mer a marée tu as interet a la connaitre. Cette comparaison (inutile) n'est pas le sujet merci.

Pour y revenir, je n'ai pas dit qun cap200 n'était pas un marin ou moins expérimenté quun ym. Le diplome nest rien a cote du temps passé en mer. Certains très bons marins n'ont d'ailleurs aucun diplôme et dont bien plus forts. Je parle de l'obtention du diplôme,, plus difficile et long pour le cap200 car cumuler un an de contrat oblige a prendre des boulots pas forcement voile, un de mes potes a du faire de lantifooling dans une boîte pdt 3 mois. Ensuite pareil ca depend des projets,mais si c'est pour se barrer bosser dans le monde bof....apres le ym coûte plus cher aussi.

29 nov. 2016

intéressante toute cette discution mais personne n a parlé du nerf de la guerre...
combien ça coûte? Plus cher que le C 200 ok, mais un débutant qui veut son ym ocean, devra débourser quel montant?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (105)

Eté norvègien

novembre 2021