Etrange professionnel ?

c'est un jeune qui débute,j'imagine a son compte

Il ponse l'antifouling
Il nettoie tout le gelcoat à l'acétone
Et le comble il peint les anodes

N'y a t-il pas une certification quelconque pour s'installer en tant qu'artisan dans le domaine du bateau ?

Enfin je m'en fou j'ai le nom et perso je ne ferais pas appel à lui mais quid des autres éventuels clients .... :-(

L'équipage
11 mar. 2009
11 mar. 2009

Etrange professionnel ? ???

il est où????

11 mar. 2009

à Oléron?

;-)

11 mar. 2009

non non

pas à Oléron disons pour ne pas être trop médisant, dans mon coin :-)

11 mar. 2009

Poncer l'antifouling

ce serait un signe de très grande exigence pour certains bateaux…

11 mar. 2009

il existe effectivement une formation

et ce qui est plus grave est que ce genre de"pro" va demain s'attaquer à un traitement osmose......ça fait peur.Moi dans les BDR je connait un SUPER PRO, si besoin,coordonnées en MP pour éviter la pub;

11 mar. 2009

Pour être artisan

il lui suffit d'avoir suivi le stage préalable à son inscription au Répertoire des Métiers.
Autrement, et sauf pour les professions soumis à diplôme, il s'installe librement à son compte.

Surtout depuis l'entrée en vigueur du nouveau statut de micro-entrepreneur.

Le reste n'est qu'une question d'appréciation de ses compétences.

11 mar. 2009

Certification ?

Sauf erreur, l'activité de maintenance de matériel de plaisance n'est pas dans la liste des professions réglementées (Loi n°96-603 du 5 juillet 1996 art 16 chapitre I).

:-)

11 mar. 2009

j'ai pas dis certification

mais formation,le stage chambre des métiers concerne l'ensemble des artisants qu'il soit taxi ou plombier,cela concerne surtout l'explication des charges et un peu de gestion.La formation c'est vrai n'est pas obligatoire pour entretenir les bateaux,mais elle existe et il y en a qui se l'offre.le gars que je connais ça lui a couté environ 7000 euros il y a de ça qq années ,alors forcément.............. A+ francis

11 mar. 2009

dans le cas present

il ni a pas besoin de connaitre ,ou de stage de qualification,au pire il suffit qu'il présente une attestation comme quoi il a été employé dans tel ou tel entreprise concernée par l'activitée et c'est bon,autrement dit tout métiers manuelles ne touchant pas physiquement une personne exemple(coifure pour les teintes)peuvent excercer un métier manuelle,type batiment ,ou dans ce genre
voila le pourquoi ,nous trouvont de plus en plus de personnel non qualifié voir imcompétent
,je ne connais rien en plomberie,si je veux m'installer ,aucuns diplomes me sera demander

11 mar. 2009

Me souviens plus très bien

mais quand j'ai monté ma boite, pendant le stage a la CdM, on m'a demandé des justificatifs d'au moins 6 ans dans le métier.

Ca remonte a 2000

11 mar. 2009

heureusement

qu'il reste des boulots qui ne requièrent pas de diplomes; que feraient les non diplomés pour gagner leur vie?

11 mar. 2009

jorinho maintenant je crois que c'est 2 ans

ponton,je suis d'accord avec toi,cependant quand on s'installe dans une proffession,je pense qu'il est tout de meme important d'avoir la capacitée,et la compétence de mener a bien les travaux auquel on s'engage
mais si je m'en réfère au fil qui a été lancé
je pense que les compétences sont invisiblent

12 mar. 2009

Coluche dixit

" La politique, c'est pas compliqué : tu fais cinq ans de Droit, et tout le reste de travers..."

11 mar. 2009

imaginez

deux secondes que l'on exige un diplome pour faire carrière en politique :-D :-D :-D

11 mar. 2009

stage ou pas

j en connais qui on suivit des formation a afpa et bien je leur confirait mon bateau pour rien au monde

11 mar. 2009

perso

je préfère un jeune qui sort de l'AFPA à un jeune qui sort de bac pro maintenance...

et j'ai du vécu....;-)

et je suis même capable de voir si des mecs sont rentables en 15 jours :-D :-D :-D :-D :-D

12 mar. 2009

Jours

Une bonne journée de travail suffira amplement...
Voire pour certain 1 mn :-(

11 mar. 2009

c'est "rigolo"

ce fil, on dirait une dénonciation "à l'envers" où on connaît le délateur mais pas la personne dénoncée
est-ce que le contrairedu courage?
ou alors faut-il endéduire que tous les jeunes qui débutent sont des bons à rien incompétents... :-(
ah lala dans quel monde vivont-nous?

11 mar. 2009

la qustion n est pas la

revance mais il y a des gens incompétents et compétents des chantier sérieux et pas ces tous il y a de quoi ce poser des question toute meme non !!!!

11 mar. 2009

revance 3 je pense que tu n'a pas bien saisie

il ne s'agit pas de dénoncer qui que ce soit
il s'agit de parler d'un problème réèle ,de plus en plus nous avons a faire a une main d'oeuvre
qui perd de plus en plus en qualitée ,je dirais meme de plus en plus imcompétente,cela est une réalitée,en aucun cas on ne veut dire que nos jeunes sont mauvais,encore faut t'il qu'il reste des anciens pour leur apprendre,puis on apprend pas un métier en quelques mois,j'ai eu l'occasion d'etre présent pour des caps en peinture dans un centre de formation,et crois moi meme parmis les meilleurs,c'est pas la joie,je ne te dis pas des autres
peintre dans ces établissements = 12 mois
plaquiste = 8 mois
les boxes autour de 8m2 etc etc

12 mar. 2009

bat

stratifieuse qui passent entre tes mains et connaissent la poloche au bout de 15 jours sur un travail manuel, :bravo:

:jelaferme:

;-)

12 mar. 2009

batelier je ne sais pas ce que sais la(poloche)

si tu peut former a un métier en 15 jours ,c'est super
moi dans les métiers que je connais il faut des années,et si un apprentissage (juste pour devenir débutant)se faisait en trois ans c'est qu'il y a peut etre une raison

12 mar. 2009

pas d'accord

à une epoque je formais des stratifieuses, en interne dans la boite où j'etais, et elles connaissaient pour la plus part la poloche en 15 jours !!!

le problème est plutot un problème de recrutement quand 9 jeunes sur 10 vont au bac!!!qu'est ce qu'il reste pour apprendre les metiers manuels ?

12 mar. 2009

aucun problème

à cette époque là, j'étais pas encore marié ;-)

:-D :-D :-D :-D :-D

12 mar. 2009

amha

j'ai vu des apprentissages en 3 ans

pendant 2ans et demi, le mec ne tenait que le manche du balai

là je parle de strate , pas d'horlogerie

11 mar. 2009

Dans un monde

ou nos enfants changeront plusieurs fois de métier dans leur carrière, c'est peut-être aussi bien qu'il n'y ait pas de diplôme ou de certification obligatoire dans chaque métier.

Et pour rester dans notre domaine commun, tout le monde peut se déclarer architecte naval, voilier, constructeur, etc...

A chacun de prendre ses responsabilités ; dans de nombreux cas, le constructeur certifie lui-même la conformité des ses bateaux aux normes en vigueur (marquage CE).

Maintenant, un jeune qui débute, on peut aussi aller lui expliquer pourquoi il est dangereux de poncer l'antifouling et pourquoi il ne faut pas peindre les anodes. Non ? ;-)

(pour l'acétone et le gelcoat, je ne vois pas le problème)

11 mar. 2009

Hummm hummm

[i]heureusement qu'il reste des boulots qui ne requièrent pas de diplomes; que feraient les non diplomés pour gagner leur vie? [/i]

Bien sur, et je n'ai jamais dit le contraire.
Ce que j'ai voulu dire, c'est que quelqu'un ( en l'occurence un jeune ) qui souhaite s'installer a son compte, doit principalement connaitre le métier.
L'aspect juridique et comptable, d'autres s'en ocuperont a sa place, mais a moins d'embaucher des gens compétants, si c'est lui qui fait le boulot, il faut qu'il le connaisse forcément.
Sinon, c'est la clé sous la porte vite fait.

[i]Maintenant, un jeune qui débute, on peut aussi aller lui expliquer pourquoi il est dangereux...[/i]

Bien sur que oui Daniel ;-)
Le savoir doit être partagé, sinon, ou regresse...
Tout le monde a du apprendre.
Mais amha, quelqu'un qui se met a son compte doit impérativement avoir une grosse expérience de son métier.

:-)

12 mar. 2009

SUPER D'ACCORD

avec cette dernière phrase!!
Amicalement,
Fever.

12 mar. 2009

Avant dernière

.

11 mar. 2009

Les chambres des métiers ne vérifient pas les compétences

techniques pour t'immatriculer comme artisan.

Comment pourraient t'elles le faire d'ailleurs ?

L'époque des chefs d'oeuvres des compagnons est terminée.

La chambre des métiers vérifie tes compétences de gestion, et t'impose, si elles sont insufisantes, un stage de gestion de quelques jours.

Rien donc sur le métier pour les professions non réglementées.

Par contre, ils vérifient ton ancienneté si tu souhaites former des apprentis.

Jacques

11 mar. 2009

hola jacques

les chefs d'œuvres des compagnons existent toujours et n'a toujours concernés que les compagnons du tour de France, qui existent toujours

et jamais la filière d'apprentissage "classique"

ensuite le stage de 8 jours est obligatoire, et n'a pas pour but de vérifier les compétences en quoi que ce soit mais d'informer à défaut de former sur un minimum de notion fiscale juridique d'établissement d"un devis et d'une facture etc

et surtout de faire comprendre la différence entre recette et bénéfice

maintenant pour un certains nombre de métiers il est exigé un niveau de compétence par diplôme , formation ou ancienneté,

sauf erreur ou omission,

12 mar. 2009

la valeur n'atend pas le nombre des années

quand un mec est mauvais à 20 ans , il n'y a pas de raisons qu'il soit bon à 50

et j'ai eu des jeunes qui étaient bon même en 1ère année de BEP (stage de 15 jours en entreprise) et ceux là, tu essaies de les appâter ;-)

12 mar. 2009

et pour

les ramasseur de canettes ??

12 mar. 2009

Déréglé,

n'oublie pas que la défaite d'un avocat, c'est la victoire de celui d'en face... Donc 100 % des procès sont gagnés par les avocats, et 100% de leurs honoraires aussi...

11 mar. 2009

Tu as bien raison, phil,

Les compagnons existent toujours. C'est vrai.

Sur le stage, on est d'accord. Les CM vérifient tes compétences en gestion, et si elles sont insufisantes, tu vas en stage.

Et je suis d'accord que ce n'est pas toujours inutile...

Enfin, oui, il y a des professions réglementées qui nécessitent un diplome comme coiffeur.

Jacques

12 mar. 2009

merci lebrisac

donc ce n'est pas deux ans comme je le pensais mais 3 ans enfin cela ne change pas grand chose
3 ans ouvrier,pour s'installer ,il faut etre très bon pour pouvoir assumer une compétence attendu pour un chef d'entreprise,sachant quil y a pas pour s'installer de différence de qualification ,donc débutant ou ohq pareil pour prendre sa carte,cependant très différent dans la connaissance et la capacitée du travail

12 mar. 2009

ne rigole pas

chaque corporations a son numéros
cependant certain n'en on pas
c'est ainsi que j'ai appris que si en tant que peintre je pouvais etre répertorié sous tel numéros
en tant que peintre décorateur il n'exstait pas de numéros
par contre l'ensemblier décorateur avait un numéros

12 mar. 2009

"Plus bien entendu les professions médicales et para-médicales".

Ouf, j'ai eu chaud : je croyais que la profession d'avocat était aussi réglementée...Je comprends mieux maintenant pourquoi les avocats perdent, en moyenne, un procès sur deux !

11 mar. 2009

actuellement sur LR

tous les intérimaires laissés sur le carreau (Dufour...Poncins..FP... etc peuvent s'installer à leur compte...

il faut juste un véhicule pour le matos (et en maintenance , il faut pas grand chose ..1 karcher, un lapidaire un masque des gants un seau...ça rentre dans le coffre de n'importe quelle voiture)

pas de frais, tu casses les prix pour prendre du boulot aux boites installées qui elles ont des frais fixe (bâtiment...tracteur etc) tu tiens 3 ou 4 mois puis tu coules et c'est pas grave, un autre prend sa place et fait les même prix délirant et c'est toute la filière qui trinque avec en plus des clients qui t'engueulent quand tu leur annonces des devis a 40€/h

alors continuez à faire peindre vos anode et payez pour ça en plus

12 mar. 2009

Comment leur en vouloir...

Qui est le plus respectable : le branleur qui se contente du RMI aux frais du contribuable, où le djeune même incompétent qui tente de s'en sortir en se mettant à son compte ?

Ceci dit, le vrai problème, c'est la formation, qui est une catastrophe en France depuis des décennies : on ne forme que des "spécialistes", j'ai un bon exemple certes caricatural :

Vu dans une chaîne d'assemblage de camions en région parisienne des gars habitués depuis des mois à monter des phares gauche perturbés lorsqu'il fallait remplacer le collègue qui montait les phares droits...

Quel que soit le métier, il est admit qu'il faut au moins trois ou quatre ans de formation pour être suffisamment polyvalent pour être autonome.

Souvenir : lorsque très fier j'ai montré mon diplôme tout neuf obtenu au bout de quatre ans d'apprentissage à mon patron de l'époque, celui-ci a eu un sourire et m'a dit : [i]c'est très bien, tu vas pouvoir commencer à apprendre le métier ![/i] :tesur:

Il avait bien raison : quarante ans plus tard, j'en apprend encore tous les jours !

Alors lorsque je vois des gars sortir de quatre [b]mois[/b] de formation afpa prétendre maîtriser un métier, ça me fais pleurer de rire... et ce n'est même pas de leur faute : ceux qui auraient vraiment besoin d'une formation sont... dans certains cas les formateurs !

On admet à tord que le métier de mécano ou d'électricien est plus compliqué que celui d'un peintre [/i], mais en pratique, je constate que le boulot réalisé par un "vrai" peintre ayant quelques années de pratique n'est pas vraiment le même que celui d'un jobeur qui s'est improvisé dans le même métier ! ;-)

_/)

12 mar. 2009

d'accord aussi

une diplôme ou un certificat n'a jamais fait un bon professionnel

12 mar. 2009

euh

pas sur que tu es entièrement raison pour le coût du travail
Actuellement j'ai deux jeunes en vue, l'un bac +3 qui vient de finir son contrat de travail crise oblige 1100 euros mensuel
et l'autre Bac +3 en CDI 1200 euros par mois.
L'avantage de leur diplome est peut être un nombre d'offres plus large et en conséquence un délais de carrence plus court mais ....

12 mar. 2009

Oui

mais les annonces, elles demandent des diplômes, et donc cela sous entend que c'est un choix de l'employeur, les jeunes eux n'ont d'autres solution que de rentrer dans ces critères.
L'employeur ne veut même pas tester les non diplomés !!!(voir certain diplômes)
Et même diplômé avec de l'expérience c'est mieux, alors 2 barrières, le diplôme et le premier emploi.
Aucun souci de productivité la dedans puisque dans tous les cas c'est le SMIC et dans le cas du CDI c'est le SMIC + 100Euros (le CDI étant j'espère pour ma fille le gage de sa qualité,après 1an de CDD)

12 mar. 2009

ben vi, moi aussi

:tesur: mais nous avons connu la belle époque

ou les patrons tentaient d embaucher certains gars de la concurrence !:heu:

12 mar. 2009

Si, si, diplôme, diplôme

Fred,

Dans le bon vieux temps, (il y a environ 25 ans) moi, on m'a demandé mon diplôme, histoire de ne pas prouver sur le terrain ce que je ne savais pas faire ....

Ce qui me permet d'ailleurs de bosser dans des domaines où ... j'ai l'acte authentique de mon diplôme ... ;-)

PS : je suis médecin ;-) ;-) ;-) ;-)

12 mar. 2009

tout à fait d'accord,

une *

12 mar. 2009

La dictature du diplôme est un mal très français,

et à mon avis pas pour rien dans le coût exorbitant du travail...

12 mar. 2009

Oui, avantage pour le diplômé...

mais si le critère de choix de l'employeur est fondé sur le diplôme, et que le diplômé n'est pas plus performant qu'un non-diplômé (ça existe, si, si !), tu le paieras plus cher pour une productivité moindre...

12 mar. 2009

Dans le bon vieux temps...

En tant qu'employé, j'ai travaillé pour une dizaine de boîtes en un peu plus de vingt ans.

Aucune ne m'a jamais demandé de montrer mes diplômes, juste de prouver sur le terrain ce que je savais faire !

Ce qui m'a d'ailleurs permit de bosser dans des domaines où... je n'avais pas l'ombre d'un diplôme... ;-)

_/)

12 mar. 2009

Ouille !

En effet... dans ce métier il vaut mieux maîtriser parfaitement les nécessaires connaissances pour le pratiquer !

Encore que... j'ai vécu quelques exemples de dangereuses incompétences de certains médecins pourtant dûment diplômés...

Chaque métier a sa part de risques parfois "faute à pas de chance" mais le plus souvent par incompétence.

Il est plus "facile" pour un mécano ou un électricien de marine de faire une erreur qui se solde par un drame que pour un peintre... sauf la fois ou l'un d'entre eux a appliqué un antifouling cuivre sur une coque alu, transformée en gruyère en quelques mois ! ;-)

_/)

12 mar. 2009

bonjour,tilikum a tout dit

et je pense bien entendu de la meme façon

12 mar. 2009

revendication

bonjour
je suis d'accord sur le fait que lorsque l'on sort d'une formation d'un niveau CAP il reste tout à apprendre . Certains obtiennent leur diplome ou qualification et pense tout savoir sur le métier d'autre revendique le statut de débutant et le fond savoir !
un jeune qui vous dit qu'il ne maîtrise QUE les bases car il débute et vous propose une intervention ayant un coût moindre pour un résultat " vendable " n'est il pas respectable .
Je pense que si j'avais été devant ce jeune que décrit AICA je
serai aller lui en toucher deux mots pour les anodes celas m'aurais permis d'échangé un savoir faire comme celas ce fait sur ce forum

:-|

12 mar. 2009

le temps des boucs émissaires

serait il de retour ?

12 mar. 2009

ne vous inquiétez pas

pour le jeune
je lui est dit (moi bricoleur du dimanche) que poncer était dangereux (et en plus son voisin un de mes amis lui a dit , mais parcequ'il en foutait partout, qu'il y avait de meilleure méthode) un pro qui grattait lui a fait la remarque mais il lui a répondu fatigue!!!
Pour l'acétone sur le gel coat (dégradation du gelcoat par l'acétone, j'en ai pas la preuve mais il me semble avoir entendu souvent ce conseil)c'est mon ami qui lui a signalé, sans réaction.
Et pour les anodes, il s'est carrément fait engeuler par le mécano (un pro reconnu)qui lui a fait gratter les anodes et là il a exécuté.
Vous voyez nous avons tenter du lui dire, mais bon si l'emission était respectueuse et correcte, la réception était amha brouillée.

12 mar. 2009

mais non Lorenzo!

personne ne t'a appelé! ;-)

12 mar. 2009

diplome et

comme dit par beaucoup d'intervenant + haut, le diplome n'est pas ideal pour verifier la qualite de l'artisan

apres si le gars fait des erreurs les clients se retourneront contre lui...

a l'amiable... "corrigez vos erreurs"...
ou avec un avocat!

et le bouche a oreille sera mauvais.

bref il ne marchera pas longtemps.

12 mar. 2009

bon

:tesur: en tant que boulanger ,électricien
je ne dis rien!:jelaferme:

:scie:

12 mar. 2009

Lorenzo...

Pour revenir, il aurait fallu qu'il parte...

12 mar. 2009

si j'ai bien compris ...

son problème c'est le gaspillage
-il gaspille les disques à poncer l'antifouling au lieu de le laisser (s'il y est c'est qu'il sert à qq chose)
-il gaspille l'acétone à nettoyer le gelcoat alors qu'un coup de flotte suffirait
-il gaspille (encore) l'antifouling à peindre des anodes en zinc qui ne rouillent pas

Sur que s'il continue comme ça il va faire faillite

:-D :-D :-D :-D

12 mar. 2009

c'est pas qu'une question de gaspillage

à la limite qu'il depense plus qu'un autre pour faire le boulot ne me derrangerait pas. Le problème ici est tout autre, le boulot n'est pas fait dans les règles de l'art. Et ça c'est plus problematique.

Sans vouloir relancer la polémique, j'ai bien peur que ce ne soit pas un cas isolé...

12 mar. 2009

DONC

AICA nous avons donc non seulement affaire à un débutant mais aussi à une personne qui ne veut pas s'améliorer pour avoir la fierté de démontrer une volonté de bien faire ! C'est navrant plus pour lui que pour le client qui aura la possibilité de faire un recourt ( si la boite tient le coup jusque la !)

:-p pour NOEL056 je connais plein de jeunes qui sont sortie de l'afpa et ont montés leur boite certains sont bons voir même excellent d'autres moins mais qui s'améliorent chaque années le soucis principale est de trouvé un artisan réaliste sur ces compétences et suffisamment humble pour le dire et pratiquer des tarifs en conséquence Bref quelqu'un d'honnête .
Je connais aussi des artisans qui fond du boulot de m...e depuis vingt ans et sont encore là !!

12 mar. 2009

daccord avec tilikum

même très d accord pour le jeune qui ce lance.
La je vais me faire l'avocat du diable car il y a autant de bon que de mauvais sur ce fil.
Un anglais m'a dis un jour sur une régate (qu'il avait gagné...sur un voilier de médiocre apparence) "Le plaisance fait fortune de gens qui se trompent".
De plus le code civile fait état de la close "de bon père de famille" qui doit s'informer sur le caractère technique et réalisable des travaux a réaliser sur son bien. Tout le nœud des procès client / poseur se trouve la. Mais il y a une jurisprudence en faveur du plaisancier.
Sincèrement quand je vois tous les escrocs dans la plaisance qui ont pignon sur rue et qui sont incontournables, mieux vaut en effet prendre 5 minutes et expliquer au jeune son erreur.
La france est comme elle est, ce qui ne force pas le français a être comme elle.

12 mar. 2009

j'ai l'impression

qu'on dévie un peu... :-)

En fait, amha, il ne s'agit pas de la formation qui soit en cause, mais de la connaissance du métier.
Un diplome, c'est comme le permis de conduire.
C'est ne fois qu'on l'a que l'on apprends a conduire.

Ce que j'ai voulu dire plus haut, c'est qu'il faut connaitre et avoir une bonne expérience d'un sujet pour pouvoir se lancer a son compte.

Même avec un diplome en poche, un jeune ne connait surement pas toute les ficelles d'un métier.

Perso, c'est dans le batiment, j'avais 15 ans de métier avant de me lancer.
Bien sur qu'on en apprends tous les jours, mais je reste sur ma position.
On ne se met pas a son compte sans une solide connaissance du boulot.
Surtout si ( comme moi par exemple ) on travaille seul.
Du genre le gars viens me voir pour lui faire un plafond suspendu, et je n'ai fait qu'une légère formation là dessus.
Je saurais comment le faire, mais est-ce que plafond và rester droit, de niveau, et assez solide pour ne pas tomber sur la tête du client ?
Il y a plein de normes a respecter, tellement de subtilitées, dans le nautisme également, et je ne suis pas sur que ça s'apprenne en faisant un cap ou autre.

Bien sur, un jeune qui essaye et qui est courageux mérite toute l'attention des anciens, mais, il faut rester quelques temps dans un chantier naval pour accroitre son bagage avant de se lancer de ses propres ailes.
Du moins, je le vois comme çà :-)

[i]C'est en forgeant qu'on devient forgeron[/i]

12 mar. 2009

Et c'est en

culant qu'on vers le derrière.

:acheval:

12 mar. 2009

Et ...

... c'est en sciant que Léonard De Vinci !

Désolé. Pas pu résister !

:acheval:

12 mar. 2009

jeune ou vieux

ce que je voulais dire c'est que jeune ou vieux, diplômé ou non, un artisan qui se met à son compte a besoin de clients.
s'il travaille mal ça se saura vite et il ne nuira pas longtemps, car personne ne lui donnera de travail, c'est aussi simple que ça :-)
bien cordialement

12 mar. 2009

Oui mais quand même

Restons cool sur la complexité du métier.

Il n'est pas question de construire la navette spaciale.

Les produits utilisés dans la plaisance sont simples d'emploi. Ils ont des fiches techniques qui permettent d'en connaître les modes d'application.

Il ne faut pas 30 ans d'expérience pour passer une couche d'antifooling. Combien d'entre nous le font ? Combien d'entre nous ont eux même repeint leur bateau ? Le tout avec des résultats impeccables ?

Bien sûr qu'un bon professionnel expérimenté aurai pu faire mieux, mais il l'aura aussi fait payer.

Si le jeune en question prétend faire payer son job le prix d'un professionnel expérimenté, il aura du mal à durer. Après, c'est au client de choisir le niveau de qualité qu'il recherche ou le niveau du budget qu'il souhaite consacrer à ses travaux.

Laissons faire la rumeur. Le bon sera vite connu, et le mauvais également. Et ce n'est pas qu'un problème d'age ou d'expérience. T'as des génies qui ont des doigts d'or à 20 ans, et des mecs qui ont été mauvais toute leur vie.

Enfin, pour revenir à la complexité des choses, nous avons construit Erendil (préforme en bois polystirène enduit au MPL, moules en polyester sur berceau bois et bateau en sandwich PU, verre triaxial en trois pli et époxy), en réalisant les coques sous vides. Nous avions 25 ans. Les plus formés sortaient de quelques mois de stages dans une filière composite (réalisations pratiques : un moorey boogie et un petit cata de 16'). Erendil navigue toujours 20 ans après. Cela relativise les difficultés du métier...

Jacques

12 mar. 2009

Erendil navigue toujours

Entretenu avec amour pour sûr ! (comme quoi l'amour peut être plus efficace que l'acétone) :-)

12 mar. 2009

Ben ouais, Axel

tu as raison, entretenu avec amour et aussi énergie.

Cela dit, c'est moi qui l'entretien maintenant, et j'étais de loin le moins qualifié pour le faire (dans notre fine équipe de 6, j'étais chargé des recherches de financement et des appros, ce qui ne m'empéchait pas de mettre la main dans la résine, mais bon, je n'y connaissais rien).

Depuis, j'ai fait je ne sais combien de pièces carbones, je l'ai repeint quatre fois, j'ai refais un million de fois les étraves ou les ailerons, j'ai démonté un milliard de fois le HB, j'ai posé une caisse à merde, le gréement d'un gennaker, un tas d'electronique, des panneaux solaires et j'ai même compris des trucs sur les batteries. On a également refiter entièrement l'intérieur.

Bien sûr, j'ai perdu un temps fou à comprendre les choses et à trouver les bonnes solutions. J'ai pourtant les ressources d'une PME industrielle, dans laquelle je travaille, pour les achats et le façonnage de pièces inox.

Mon sentiment ? Un pro gagnera du temps, choisira les bons produits, saura les mettre en oeuvre.

Mais un mec volontaire, observateur, prenant la peine de discuter avec les fournisseurs, raisonnablement doué de ses mains, n'aura pas de mal à se faire un trou dans l'entretien et la rénovation de bateaux de plaisance s'il est dans un coin porteur et qu'il propose des prix corrects.

Et inversement, un mec nul pourra le rester toute sa vie s'il ne fait rien ou ne peut rien faire pour apprendre.

Jacques

12 mar. 2009

C'est celui là ?

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

:topla:

Jacques

12 mar. 2009

ou bien celui là ?

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

:bravo:

Jacques

12 mar. 2009

Ze crois que Brisac pense...

..Au premier lien de Jacques...
Z'ai pas voulu ouvrir le bal des cooonneries...
Bon,qu'est ce qu'on disait??
Ah?

14 mar. 2009

formation

comme l'as dit Tilikum, le probleme est dans la formation; la plupart des enseignants techniques seraient bien incapables d'exercer comme professionnels dans le domaine qu'ils enseignent. et en plus il faudrait qu'ils aient une formation continue obligatoire.

15 mar. 2009

une

:tesur:

15 mar. 2009

Hélas, la plupart

des enseignants n'ont pas réussi à apprendre la tolérance et l'humilité. Qui n'a pas fait une erreur voire une faute dans sa vie?

Ceci étant on pourrait rétorquer que dans la marine tout ce qui bouge on le salue tout ce qui ne bouge pas on le peint!

Vous êtres bien dur pour quelqu'un qui essaye de faire autre chose que vivre au crochet(s) de la société. Certes l'exemple montre que ses compétences sont limités, mais n'a t-il pas envie d'apprendre et de vous rendre service?

Alors plutôt que vous foutre de lui et de crier haro sur le baudet un petit peu de générosité serait la bienvenue. Croyez moi s'il vous lit il ne repeindra plus les anodes.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (63)

Piégeage des gouttes

mars 2021