Etats d'ame sur les équipiers

Depuis 2012 je prend des équipiers que je trouve par annonce. Apres moultes déceptions, j'arrete.

Entre ceux qui :

  • restent 9 heures dans leur cabine sans sortir pour voir si tout va bien,
  • foutent le moteur froid à fond pour voir,
  • simulent une crise de méningite (médecin spécialiste) pour faire une escale non voulue au Maroc (et se barrent a terre des l'arrivée me laissant seul pour trois heures de formalité),
  • celui que ne peut s'empecher de faire deux lessives par jour,
  • celui qui vide le bar en une semaine,
  • celui qui attend que tu sois a terre pour tester la résistance du mat (et qui arrache les rivets d'un pontet de mat). Mais c'est bien sur la faute du constructeur,
  • le super bricoleur (avant le départ) qui va faire la sieste quand tu attaques la réparation du moteur d'annexe,
  • celui qui se barre avant l'étape ou tu as besoin de lui pour ranger le bateau
  • celui qui rempli le bateau de sa bonne odeur corporel mais qui ne se lave jamais,
  • etc, etc.

J'ai eu aussi la chance de faire de tres belles rencontres avec certains qui sont devenus de vrais amis.

Mais à peser le pour et le contre, je n'en prendrai plus. Ils sont persuadés de tout savoir et en fait ne savent pas ce que c'est que de gérer un bateau. Ils ne se soucient que de leur croisiere et croient etre indispensables.

L'équipage
01 mai 2019
01 mai 2019

Pourquoi semmerder.. je lai toujours dit, des amis oui (et encore... pas tous!) des bados non.
Mieux vaut tourner à la caféine et arrivée épuisé, que semmerder la vie à gérer des êtres humains

01 mai 2019

Et oui, tu découvres la vie!!!!
D'où l'intérêt de naviguer en solo, ou avec des pros.
Mais comme tu le précises, parfois aussi de belle rencontre. Comme Micmarin qui avait embarqué un inconnu pour 3 mois!!!

01 mai 2019

tu prends pas des équipiers, tu fais du commerce avec des clients.
faut faire avec ...
:jelaferme:

01 mai 2019

Pourquoi du commerce ? Y'en a qui payent ?

01 mai 2019

Quel commerce ???????????? Ou des clients ? Personne ne paye chez moi. Si c'est pour dire des conneries !!

01 mai 2019

Ce serait rigolo de faire un post "Etat d'âme sur les skippers" de la part des équipiers :P

Moi j'peux pas je navigue seul, donc skipper par définition...

01 mai 201916 juin 2020

L'enfer, c'est les autres.

02 mai 2019

Lol! :pouce:

01 mai 2019

Pas tellement d’expérience que ça en fait. Deux personnes trouvé sur le net qui sont devenus de très bons amis et sont à présent des équipiers réguliers. Deux étudiants français très sympas avec qui j’ai fait une belle nav entre les Açores et les Canaries, mais jamais revu. Un équipier avec qui ça ne s’est pas trop bien terminé après la transat retour. Une équipière pour faire Trebeurden - Lisbonne qui a eu le mal de mer dès le départ par 4 bft grand soleil. Nous l’avons déposée à Camaret. Très déçu, parce qu’elle était sympa, et très surpris, parce qu’elle venait de suivre un stage de voile. Elle aussi était très déçue.

01 mai 2019

Et bien, quelle malchance !

Moi qui a navigué des milliers de fois sur le BDA, je ne me souviens que de deux expériences peu agréables. Et encore, rien de catastrophique.

A moins que je n'ai la mémoire qui flanche...

01 mai 2019

Ce sont souvent les pires skippers qui ont les pires équipiers. c'est vraiment trop injuste!

Cet hiver j'ai eu l'occasion d'être équipier de Captown à Bahia
Très bonne ambiance
Deux des équipiers avaient été recrutés par petites annonces autrefois et sont devenus équipiers habituels.
Donc les petites annonces cela peut marcher.

Le plus délicat quand on est skipper depuis toujours et équipier pour la première fois c'est de ne pas trop la ramener !
Mais quand le skipper est compétent et les autres équipiers aussi, c'est facile !

01 mai 2019

Je ne peux pas être un skipper "pire" puisque je suis toujours en solo excepté avec mon fils pendant 3 semaines (sur 20).
Vive le solitariat.

10 mai 2019

Mon petit doigt m'a dit que le fils a énormément apprécié son dernier séjour à bord !

10 mai 2019

????????????????????

10 mai 2019

le solitariat c'est comme la bravitude...

01 mai 2019

Je commence a comprendre pourquoi ma femme et moi avons beaucoup de mal a trouver une embarcation XD en même temps je ne me reconnais pas du tout dans cette description .
Le respect , pour nous , est essentiel autant pour le bateau que pour son propriétaire dommage que ça ne soit pas le cas de tout le monde ... Même si de nos jours ça ne me surprend plus.

01 mai 2019

Comme je l'ai dit, j'ai fait au moins deux merveilleuses rencontres. Mais puisque l'idée de départ est de faire plaisir, je ne vois pas pourquoi je dois faire face à tout les autres qui ne pensent qu'à eux et se foutent totalement du bateau... Car quand ça casse, c'est pas eux qui payent, bien entendu !

01 mai 2019

Pour la première fois je vais devoir faire appel à un équipier pour un transit retour côte d'azur/Bretagne (ou Canaries) en juin de mon nouveau bateau (pressé par le temps, je ne le ferai pas seul, car on va bouffer du mille).
Je me pose des questions : j'ai pratiquement trouvé le gars qu'il me faut mais il faut qu'on se mette d'accord; je lui paye le train (ou l'avion) et la bouffe, combien serait-il convenable que je le paye au mille ? (Où à la journée, c'est la première fois)
Merci pour votre retour d'expérience.

01 mai 2019

Soit c’est un marin professionnel avec les diplômes qui vont bien et déclaré à l’Enim et c’est 120 Euros par jour, soit c’est du black et tu n’as rien à lui donner.

Hervé

01 mai 2019

Ok, merci, c'est moins cher que je ne pensais, j'étais resté sur une base de 2 € au mille.
140 milles en 24 h00, ça faisait cher !
Quant à l'équipier "amateur" toute peine méritant salaire, je pense qu'un remerciement en nature genre sejour club vacances ou billet d'avion pour Tahiti peut-être envisagé pour un tel périple de 3 semaines.
Etant moi même pro (non plaisance) c'est un collègue que j'embarque, ça devient compliqué. ..

02 mai 2019

CataHorus, tu me fais bien rigoler, tu cotises aux ENIM ? J'ai comme un doute!!!

120€ par jour c'est du black!!! 280€ jour c'est un tarif raisonnable.
Enlève le TVA et toutes les charges qui va a l'enim...crois moi il ne te reste pas une fortune!!!!

05 mai 2019

On parle ici d’un marin, on ne parle pas d’un skipper pro.
Un skipper est payé entre 150 et 200 E par jour.

Hervé

01 mai 201901 mai 2019

An tant qu'équipier je n'ai jamais eu à me plaindre de mes skippers.
Ils ont tous été charmants, serviables, compétents et, surtout, ils ont tous parfaitement répondu à mes exigences avec une déférence qui mérite le plus grand respect car je ne suis pas un homme facile à traire (pour reprendre une expression normande lue récemment sur H&O :)

De braves gars, vous dis-je, même ceux rencontrés par hasard dans le caniveau !

01 mai 2019

Hello,
Sacré Yves...!
Un conseil, ne prendre que des équipières...presque jamais déçu, du coup!
La dernière en date me manque beaucoup,j'ai hâte de la retrouver bientôt, + de 6 mois passés ensemble, donc 4 ensemble à bord, ça crée des liens! :heu:

01 mai 201901 mai 2019

Oui, mais faut être un mec exceptionnel comme toi pour dénicher la perle rare !

Et puis tu as le bon rôle : trouver une équipière, fastoche !

Mais dans mon cas : trouver la skipette qui a un bon gros bateau confortable et qui assure comme une diablesse à la barre dans le gros temps pendant que je vomis mon extrait d'acte de naissance, mais aussi à la cuisine et au repassage pour arriver fringant le soir au yacht club .....
J'ai le temps de gagner dix fois au loto !

Fait gaffe quand même.
Ne t'attache pas trop ! :)

02 mai 2019

J'ai remarqué un truc en ayant été équipier,skipper,équipier,skipper,etc....
Beaucoup de gens se surestiment au moment de la prise de contact .L'égo,l'orgueil....
Bref beaucoup ont un très bon ou bon niveau à les écouter avant d'embarquer (surement aussi car c'est plus vendeur) et ensuite le niveau est très moyen sur le bateau.
Mais le niveau nautique est une chose.Comme dit Droopy certains ne s'investissent pas du tout non plus dans des taches moins spécialisées.
Plus de franchise dès le départ ne ferait pas de mal.
Et en gros le (ou la )bon équipier,il faut le conserver.

02 mai 2019

Les rapports skipper // équipier me rappelle furieusement le fameux sketch de Coluche !

www.coluche.free.fr[...]ur.html

Comme j'ai la change de pouvoir être les deux je mets de l'eau dans mon vin quant je suis skipper ! (ne pas être trop exigent avec le niveau ! )

Et de l'eau plate dans le whisky du skipper quant je suis équipier ! (être le plus utile possible ! )

:-D ;-)

Je n'ai pas de difficulté à embarquer sur une autre bateau (si j'ai pas assez de vacances !)
je n'ai pas de difficulté à embarquer des équipiers (si j'ai pas assez de vacances !)

:-D ;-)

02 mai 2019

Bonjour si c'est pour "un Transit" Retour, il faut choisir un equipier chez "dragees FUKA"...

02 mai 2019

C'est pas plutôt imodium?

04 mai 2019

Dans ce cas la Enim odium :-p :acheval:

02 mai 2019

Pardon pour la plaisanterie... Par contre, j'ai une question pour Catahorus: Es tu sur qu'un skipper Pro declare a l'ENIM ne prends que 120 Euros par jour?
Parce qu'en Mediterrannee, il faut compter 200 a 250 Euros jour de ce que je sais.

02 mai 2019

120 €, c'est ce qu'il déclare... :mdr:

02 mai 2019

On ne parle pas d'un skipper je crois, mais d'un équipier.

02 mai 2019

Mais je vois mal un matelot ENIM embarqué sur un navire sans patron ENIM...
:reflechi:

05 mai 201905 mai 2019

J’ai répondu plus haut. La question posée concerne un marin, pas un skipper pro.

Et je vous invite à aller voir les sites des grands loueurs de Martinique, vous verrez les tarifs facturés au client pour un skipper.
En général, ils sont indépendants et cotisent eux-mêmes à l’Enim.

Par ailleurs, comme ici, on ne fait que de l’export, il n’y a pas de TVA.

Et n’importe qui sur un bateau de plaisance peut embaucher un marin ou un skipper Eni, c’est lui qui se déclare..

Hervé

02 mai 2019

@Rigil.
Beaucoup plus nombreuses sont les annonces où il est demandé aux équipiers de participer aux frais du convoyage que celles avec ta vision du "gagnant-gagnant".
Peut-être es-tu même le seul à prévoir un remerciement, d'un tel niveau en plus.

04 mai 2019

C'est normal chez Costa Croisières c'est plus cher.
JJ

Un propriétaire de voilier qui veut le faire rammener par un skipper:
C'est normale qu'il paie le transport train taxi avion et les frais de gasoil et ports etc
Parce qu'il les paiera s'il le rammener le voilier lui même ;)

05 mai 2019

un bon ouvrier a de bons outils ,un bon skipper a de bon équipiers ...l'un ne va pas sans l'autre :alavotre:

05 mai 2019

Et pourtant, si tu savais le nombre de skippers médiocres qui ont la chance de tomber sur des équipiers exceptionnels ....
Mais ils sont tellement mauvais qu'ils n'en profitent même pas pour tenter de s'améliorer.

D'ailleurs, en tant qu'équipier exceptionnel, ch'u écoeuré de ce gâchis.

05 mai 2019

Je sais pas comment vous faites pour évaluer le niveau des autres.

A partir de quels critères définissez vous le niveau d'un tel ou d'un tel. Que faut t'il savoir faire pour ne pas être un charlot ? Que doit-on savoir faire pour être un bon chef de bord ? Que voulez vous dire par "médiocre" ou "exceptionnel" ?

Je sais sortir d'un port, y rentrer, mettre la GV et la voile d'avant, gréer mon étais largable, virer de bord et empanner, utiliser la vhf (pour les capitaineries uniquement), mon pilote, lire une carte shom et un annuaire de marée, calculer la hauteur d'eau, lire la météo. Je sais faire des manœuvres sur garde. Et amarrés mon bateau globalement dans l'axe du catway en 15min.

Cependant j'ai du mal avec la marche arrière en ligne droite, je perds facilement mes repères et j'ai du faire une longue marche arrière au port du palais pour aller jusqu'au fond du port, qui était littéralement plein a craqué, j'étais vraiment pas serein, mais tout c'est très bien passé. J'avais ajouter un scotch sur mon 0 de barre et ça été plus facile.

J'ai aussi un peu de mal a me mettre à couple, je tourne souvent beaucoup trop tôt car j'ai pas envi d'empaler le voisin et les situations folkloriques s'enchainent ou on essaye du bout des doigts de rapprocher le bateau avec une garde avant qu'il parte de travers.

Je sais faire aussi faire un nœud de chaise (pas dans tout les sens), un noeud de cabestan, un nœud de taquet et les nœuds gansés. Je sais quand et comment prendre des ris et l'expliquer à l'équipage, et globalement réglés mon navire avec le chariot, pataras, bordure, hale-bas. Tenir un cap, réparer mes poulaines, nettoyer mon speedo. Envoyer le mouillage et le rentrer. Tenir un JdB de façon relativement cohérente (heure moteur, direction, météo et équipage). Et allumer mon feu de mouillage, surtout car c'est joli quand y'a 100+ bateaux a Houât, mais selon moi un peu inutile devant la forêt de bateaux.

J'impose le gilet de sauvetage a partir de 10 nds, et la ligne de vie pour 15 nds quand la mer est plate. Les malades sont en gilets et accrochés peu importe le vent. Et personnes ne va sur les passavants sans gilets et lignes de vie, sauf quand mer plate et pas de vent.

Je dois être capable de faire ça jusqu’à 25 nds de vent établi, même si mon stress augmente a mesure que le vent fraichi. et c'est généralement direction le port sans état d’âme sur les désidératas de l'équipage. Je sais aussi naviguer la nuit, principalement au GPS, même si je sais aussi lire les feux (et je me mets régulièrement a niveau en repassant les tests du permis côtiers)

Cependant je ne sais pas utiliser mon Spi symétrique de 120m², je ne l'ai jamais fait en stage, ce n'était que des spi asymétrique sans tangon. Donc absolument aucun connaissance sur ça et ça me frustre pas mal (et l'équipage aussi). Et il est vraiment énorme comparé a mon "petit" génois de 60m².

Quel est mon niveau ? Suis-je un charlot, un débutant ou un skipper médiocre ?

05 mai 201905 mai 2019

C'est aussi la même chose avec les moniteurs... Il y a des sacrés charlots..

05 mai 2019

Je peux répondre pour le cas des moniteurs. Un "moniteur charlot", c'est un gars qui va te donner un topo pédagogique merdique avec des gribouillis mal faits et te sort des explications qu'il a appris par cœur sans réellement comprendre. Ensuite il a des théories sur un modèle de nature humaine que doit avoir une bon équipier ou un bon CDB, et si, selon lui, tu ne matches pas, ce n'est pas possible tu ne sera jamais un skipper. Il est sur de lui et des principes qu'il a en tête , et rien d'autre n'est à considérer. Au finish quand tu fais le bilan, tu te demande, finalement qu'est-ce que ça m'a apporté de naviguer avec lui et qu'est ce que j'ai vraiment compris de nouveau ? Quand tu constate qu'il y a pas grand chose, ben tu as eu affaire à un charlot.
Le dernier moniteur avec qui j'ai navigué, n'était pas un charlot car c'est avec lui que j'ai définitivement compris la différence entre le pilotage de départ et arrivée avec les techniques associées, et le pilotage côtiers de suivi de route. Pourtant je connaissais déjà les bonnes techniques mais je ne les avais pas associées avec le bon contexte.

05 mai 2019

Un charlot c'est évident si tu sais pas manier ton mouchoir de pocne de 120 m2 par F6 a minima tu ne peut etre que ça, un charlot... Doublé d'un touriste pour aller te parquer au Palais...

Pfffff quel mauvais...

:jelaferme: :jelaferme: :acheval: :acheval:

Signé un tourdumondiste dans les deux sens des Glenan...

:-D :-D :-D

05 mai 201905 mai 2019

Le tour des Glénan dans les 2 sens ???

OK. Pas mal.

Reviens-nous voir quand tu l'auras fait en culant les voiles bordées à contre.
On pourra discuter.

05 mai 2019

Pourquoi ?? Ca se bordent autrement les voiles ???

:litjournal: :litjournal: :litjournal:

05 mai 2019

Un skipper nécessite un équipage.
A mon avis, la qualité d'un skipper est inversement proportionnel au niveau sonore des ordres qu'il émet.
Après la compétence est indépendante de la crainte de casser; il s'agit plutôt de prudence.

05 mai 2019

Je suis un peut triste pour l'auteur du topic.Je dit justement que de prendre des gentils bénévole qui partent faire un tour du monde au lieu d'un vrais matelot il arrivera forcément des traquas a la noix en plus.Personnellement je me trouve bon équipier car je ne rentre pas dans la liste :)

05 mai 2019

c'est difficile de vivre dans un qhs qui bouge sans possibilité de s'échapper ,et de supporter les sautes d'humeur ,les siennes et celles des autres .
j'embarque souvent des membres de mon club qui m'ont pas de voiliers pour des sorties à la journée .
je fournis le liquide et eux le solide et ça se passe bien
j'ai fait plusieurs transats comme skipper avec les propriétaires à l'époque ou le gps n'existait pas ,ça c'est toujours bien passé .
ce n'est pas facile mais je pense que si je devais envisager une longue période ,je ferais quelques sorties avant et surtout avec des météo différentes .
alain

05 mai 2019

Bonne démarche sa me plait,c'est positif pour tout le monde.

05 mai 2019

ma définition de l'équipier :
il doit être capable de ramener seul de voilier dans un port.
autrement c'est du transport de lest soit disant intelligent .
alain

05 mai 201905 mai 2019

ma definition de l'équipier : quelqu'un qui m'accompagne ou plus précisément quelqu'un avec qui l'on fait une sortie plus ou moins longue ensemble .je precise ensemble chacun doit prendre part aux taches à bord suivant ses possibilités et son savoir , s'il n'y connait rien à rien ,c'est pas grave il saura toujours tenir la barre ..mais il faut qu'il la tienne lorsque c'est necessaire

Je ne suis pas a bord :Le Chef avec un grand C

certains de mes équipiers habituel ne connaissent pas grand chose ,d'autre sont infiniement plus marin que moi ( ex-commandant m^me) … et pour l'anecdote certains posent leur congés en me disant que tels jours ils viendraient bien à bord faire un tour en mer ..donc je sors avec eux …

soyons honnete :les fans du RN ex front reste à terre

05 mai 2019

calypso tu donnes le fouet pour en recevoir ??
le chef avec un grand C c'est tentant ...
alain
:mdr: :tesur:

05 mai 2019

Je trouve ça assez méprisant à l'égard de bien des équipiers. Tout le monde a été un débutant un jour. En ce qui me concerne, je traite même un novice complet comme un équipier à part entière s’il se comporte comme tel. A moi en tant que chef de bord de lui confier des tâches à sa portée, ou de lui expliquer ce qu’il doit faire.

05 mai 2019

c'est vrais que je suis tomber avec d'autres équipiers qui était clairement en croisière.C'est pas vraiment tenable sur un petit bateau pourtant je suis très habitué a vivre en milieu clos.

05 mai 2019

Je navigue seul, au mouillage on peut rencontrer des gens sympas, et ça me suffit,
En naviguation il faut bien connaître ses équipiers, sinon s'en passer...

05 mai 2019

Pour ce qui concerne la navigation, je considère deux niveaux d'équipier :
- le niveau chef de quart, qui doit être autonome pour tenir un quart, être capable de repêcher le skipper s'il tombe à l'eau et de ramener le bateau et l'équipage à bon port en cas d'incapacité de ce dernier ;
- l'équipier de base auquel je ne demande pas grand chose d'autre qu'apprendre, de faire ce qu'on lui demande et de dire quand il ne sait pas faire quelque chose.
Ce que je redoute, c'est l'équipier qui fait mal quelque chose (amarrer le bateau, par exemple) et qui ne le dit pas.

07 mai 201907 mai 2019

J'aime bien cette distinction, sauf qu'en pratique, elle est souvent fausse.
On attends un truc en plus du chef de quart, un truc fondamental :
-> connaitre le bateau.
...
Ca semble con, mais soit on sait, soit on ne sait pas. Et quand on n'a jamais été sur ce bateau, on ne sait pas.
... Et quand on ne sait pas, on demande.
... Et quand le "chef de quart" pose sa 3ieme question, on lui explique qu'il n'est pas chef de quart.
...
Un chef de quart est donc un équipier habitué en qui le capitaine a confiance.

Conseil à tous les équipiers potentiel, QUEL QUE SOIT votre CV nautique, ne dites jamais que vous êtes chef de quart. C'est une promotion à acquérir indépendamment pour chaque capitaine. Et si "être chef de quart" est un prérequis pour embarquer, n'y allez pas.

Histoires vécues de mon coté :
- je vais à l'avant en m'attachant : on m'explique que si je m'attache, c'est que j'ai peur, donc je dois rester à l'arrière. (et oui, règle 1, le capitaine a raison)
- pour gréer un spi, je demande entre quels chandeliers doit passer l'écoute. Réponse du capitaine : "ca ne passe pas entre les chandeliers".
...OOOook, ce ne sera pas le premier truc débile que je vois, donc, va pour les faire passer par dessus les filières.
Réaction du capitaine : mais c'est con ! (ah, ca, oui, je reconnais)

Bref, maintenant, je suis équipier de base, à jamais. D'ailleurs, j'en ai marre d'être équipier.

Ah, note d'ailleurs pour l'équipier de base :
-> "il fait ce qu'on lui dit de faire".
Evidemment n'est ce pas ? Et comme c'est un "équipier de base", c'est une règle absolue, sans discussion possible.
Histoire vécue, je suis à la base, on vire de bord...
On vire, et là, alors que je remets la barre droite en fin de manoeuvre, le chef de quart pour l'occasion me dit "mais continue à virer !!!".
... OOOooook. Il doit avoir une bonne raison pour vouloir m'expliquer comment on vire de bord. Bref, il est tellement sûr de son coup qu'il me reprend la barre des mains parce que je tarde à virer franchement, et je la lui donne bien volontiers.
... Et on empanne. (on a donc fait 270°) (je précise, c'est de nuit, sinon, cela aurait demandé un niveau de connerie tel que cela n'aurait pas été très crédible)
L'équipier de base ne discute pas, il fait. (mais ca n'empêche pas de l'engueuler derrière parce qu'il ne sait pas virer de bord :D)

Finalement, donner et répartir les responsabilités, c'est bien.
Juger les gens en permanence et les mettre dans des petites case, plutôt que de leur faire confiance, c'est moche. (et ca, ca vaut pour l'équipier de base, le chef de quart, le skipper, le capitaine, etc.)

05 mai 2019

pour revenir au prier post :
les équipiers ont'ils une âme ?
alain

05 mai 2019

Les skippers ont-ils un cœur?
:mdr:

06 mai 2019

Quel amalgame dans ta dernière phrase !

06 mai 2019

Pépé de 70 ans...J'en connais qui te donnerai bien du fil à retorde..Encore une fois tu es bien péremptoire...Bon faut que jeunesse se passe..Pour le reste tu risques les foudre du fils unique ( sans sœur et sans frère..) J'en connais qui se" sont fait griser pour moins que ça..A+

06 mai 2019

@ Lizher.....+1! :pouce:
Faudrait faire un sondage, au retour des sorties...
Avez-vous apprécié votre skipper ? Oui, non, un peu, je ne reviendrai plus etc....
Mais cet avis "tranché" a déjà été apprécié.... :heu:

06 mai 201906 mai 2019

et bien le pépé de 70 ans que je suis ne t'embarquerais pas non plus vu ta mentalité étriqué, de jeune vieux déjà dans la tête

on lit des choses ici , ...

06 mai 2019

L'écart de génération d'état civil, est une certitude mathématique, pour le reste pas les mêmes envies et centre d'intérêts, là je pense que tu es à coté.
Tu n'en sais rien du tout, il y a des papys extrêmement modernes dans leurs idées et goûts (C'est un artiste né en 1935 qui m'a fait découvrir Ummagumma), et quand les cultures diffèrent par la différence des époques vécues, certaines valeurs sont intemporelles. Des anciens, tu peux apprendre des anciennes techniques qui ne seront plus enseignées, et ça donne du relief aux techniques actuelles, y compris en apprenant et comprenant pourquoi certaines sont inutilisées, et en quoi il y a eu du progrès (ou pas).

D'ailleurs les personnes a opinions différentes sont toujours intéressantes quand elles sont argumentées et réfléchies. Avec mes tendances altermondialistes, je ne détesterai pas de discuter avec un marin néoliberal s'il tient un discours cohérent et factuel.

06 mai 2019

Exact et je rajouterai qu'en vase clos, les gens intelligents évitent les sujets qui fâchent...Il y en a tellement d'autres...

06 mai 201906 mai 2019

@ Cedric

Donc, si je comprends bien, tu n’embarquerais pas le dernier vainqueur de la Route du Rhum. Tu aurais pourtant très certainement bcp de choses à apprendre de lui.

N’oublies pas qu’on est toujours le vieux de quelqu’un.

Et comment ses équipiers appelaient-ils Eric Tabarly ? Pépé...
Hervé

06 mai 2019

Cédric fait partie de cette génération des réseaux sociaux dans lesquels on se regroupe par affinités en troupeaux.

Si tu as les mêmes goûts que moi, si tu fréquentes les mêmes enseignes de burgers ou les mêmes tacos que moi alors on est fait pour s'entendre.

C'est un peu la résurrection de ce vieux proverbe à la con : "Qui se ressemble, s'assemble.".

Ce serait plutôt le contraire en ce qui me concerne.

Exemple : je suis un homme et je commence à me faire vieux ?
Et bah je vais vous étonner : j'aime la compagnie de femmes plus jeunes que moi !

10 mai 2019

Ah, l'amour et les biches...

06 mai 2019

@ Yves....tu as parfaitement raison!
Même, que mon épouse me dit parfois....tu n'as pas honte de regarder les jolies filles?
Je lui réponds tranquille....ce n'est pas parce qu'on est au régime, qu'il ne faut pas se soucier du menu... :heu:

Un équipier est comme un ouvrier sur un chantier... Il est ponctuée par l'heure de ses prochains repas.
Le chef de quart a une visibilité au delà de qqs jours....
Puis le commandant une visibilité au delà de l'infini ;)

07 mai 2019

Vous parlez d'entente, mais l'origine de mon post est bien plus tranchée. Ce sont des fait. Ils ont fait ça ! C'est pas un avis. Et j'ai oublié ceux qui se barrent du bateau en emportant dans leurs valises ce qui leur manque...

07 mai 2019

Ceux qui vident le bar en une semaine....

C’est le minimum que tout chef de bord doit fournir à son équipage...
Sinon, grève en vue..

Hervé

07 mai 2019

Et bien, ça n'incite pas à demander des équipiers. Heureusement qu'il y en a aussi eu des sympas, en tous cas cela conforte bien le principe qu'il faut absolument prévoir un bateau que l'on puisse manœuvrer en solo sans aucune difficulté.

07 mai 2019

J embarque des equipiers , ou je prefere des equipieres, comme hier ou cela soufflait bien de sud , et bien , j ai compris ( mais il m a fallu 40 ans) que certains n auront jamais le sens pratique, ni la reactivite , du coup c est moi qui ai changé et je ne leur demande RIEN , sauf une chose ou deux qeu je sois sure qu ils soient en capacite de faire ,
Au debut qd j etais jeune je trouvais cela tellement facile la voile que je pensais que tout le monde etais reactifs , en fait pas du tout,
Alors je me limite a un petit voilier 8 m ou meme par 25 ou 30 nds j arrive a me debrouiller , mais avoir de la compagnie c est sympa qd meme , enfin pour ceux qui aiment partager la joie de vivre sur leau , le soleil et les embruns de la belle bleue ,
Mais effectivement faut etre en vigilance par rapport a l equipage pas toujours acqueri.
Et des skippers de plus de 50 ans qui ont pu se payer un voilier de 40 pieds avec la retraite des 30 glorieuses, qui croyent savoir maneouvrer car ( propulseur d etrave etc ) faut se les farcir!
Que ce soit skipper ou equipiers cest comme ds la vie , 10 pour cent de rendu positif , mais c est deja bien et ca vaut la peine

07 mai 2019

Dur mais juste...

07 mai 201907 mai 2019

Depuis la mise en place d'internet, on passe des annonces pour tout.
Tu veux fourguer ton vieux canapé défoncé ? Passe une annonce sur le net.
Tu cherches celle ou celui que tu pourrais mettre dans ton lit le week-end prochain ? Passe une annonce sur le net.
Alors pourquoi pas chercher un skipper ou un équipier de cette manière.
Mais, du coup, faut pas s'attendre à des miracles.
Et je pense que c'est le problème de ceux qui ont recours à ce type de recrutement.

J'ai répondu deux fois à des skippers qui avaient passé une annonce.
La première fois, c'était une annonce sur H&O, en 2010.
On se connaissait à travers les échanges sur le forum donc nous n'étions pas tout-à-fait étrangers l'un à l'autre.
D'ailleurs, ils nous arrivait de nous chambrer. :)
On a passé près de 2 semaines tous les deux sur son bateau, en Corse, hors saison. C'était royal et on en garde l'un et l'autre un excellent souvenir.

L'année dernière, en 2018, je réponds à un mec qui cherchait un équipier pour l'Amérique du Nord.
Deux mois de nav en tout prévus.
Je vais le voir une première fois sur son bateau, rencontre plutôt bougonne de sa part, genre "Ch'u un marin taiseux, faut pas me poser de questions !".
Le mec qui joue la partition du skipper mystère. :)

OK, ok. Je ne m'en formalise pas et je me dis que ça se détendra au premier coup de vent.
Je signe !
Moins d'un mois avant le départ, alors que tout était prêt de mon côté, il m'annonce qu'il doit annuler pour une raison de santé qui me paraît étrange.
Par mail. Même pas un coup de fil. Par mail !

Pensant qu'il préférait prendre quelqu'un d'autre que moi sans oser me le dire franchement, ce que je pouvais comprendre, je fais quelques recherches à partir de son n° téléphone et du nom de son bateau.
Et je découvre dans un recoin du net qu'il avait déjà passé exactement la même annonce en 2017 pour le même voyage qu'il n'avait finalement pas fait non plus.
Et, début 2019, quelques recherches rapides et je redécouvre à nouveau l'annonce pour ce voyage prévu cette fois pour 2019 !

Quand je regarde son AIS sur MT, le bateau n'a pas fait un mille depuis 3 ans. (Peut-être aussi qu'il ne l'a pas allumé).

Du coup, les annonces, non merci et je n'ai pas besoin de ça non plus. Il y a assez d'opportunités de rencontres dans les ports, dans les bars ou sur les pontons.

Les annonces c'est bien si j'ai besoin d'un plombier près de chez moi ou pour trouver un vieux bouquin boudé par les éditeurs.

Pour ce qui relève des relations humaines, la vraie vie et rien d'autre.

07 mai 2019

Yves. que tu es bougon et défaitiste!!!! Tu critiques le net, et pour le dire, tu utilises quoi!!!!

07 mai 201907 mai 2019

Ou as-tu vu que je critiquais le net ?

Tu as rien compris, toi ! :))

07 mai 2019

Dans les relations humaines///

07 mai 2019

Le meilleur equipier c'est un copropriétaire...

08 mai 2019

la copro ,il y en a un qui cuisine et l'autre qui mange .
après il ya des problèmes de vaisselle .
c'est une allégorie ..
alain

09 mai 2019

@duduche,

Des fois, ça marche très bien. J’ai eu 3 copains, tous chauffeurs de taxi, qui ont eu plusieurs bateaux en copro pendant plus de vingt ans. Bateau basé à Saint Malo, mais c’était des marins, des vrais.

Hervé

11 mai 2019

Coprologie vs copropriété. Dans certains cas, ça peut être la merde

09 mai 2019

la copro c'est la merde... histoire de racine latine.

09 mai 2019

Duduche faisait allusion à l'étymologie.

10 mai 2019

Toujours à St Malo, j'ai navigué sur plusieurs voiliers en copropriété , toujours sans problèmes.

10 mai 2019

Oui, il y a des copropriétés de bateau qui fonctionnent bien. Heureusement.
Naviguant principalement dans un cadre associatif je vois défiler des équipier.e.s de tous poils... si la bonne volonté est là, ça marche très bien.

08 mai 2019

j'ai pris des équipiers et j'ai rencontré des dizaines de bateaux grandes traversées avec des équipiers "caisse de bord" plus ou moins longue durée, pas de problème. si l'équipier est naze tu le débarques, si le skipper est naze tu débarques. si l'un ou l'autre se disent bonjour, boivent un coup et prennent la mer pour 3000 milles sans escale, ils sont fêlés tous les 2 et ils n'auront que ce qu'ils méritent :mdr:

08 mai 201908 mai 2019

Pour ma part en équipier j'ai toujours considéré que je n'étais pas chez moi , mais invité chez quelqu'un, sur divers voiliers . Donc j'observe avant tout, je participe si possible quand le proprio veux ou a besoin, autant pour les manœuvres, la navigation , la veille, le quart, que l'entretien de base , le rangement ou la préparation et l'amarrage retour and co . J essaie de rester correct , discret . Par contre on pourrait dire de même chez certains proprio plaisanciers/ skipper , qui une fois à bord se comportent en vrais tyrans, y compris envers leurs équipiers , ce que pour ma part je ne supporte pas du tout , etant anarchiste à terre comme en mer ;)
Donc le respect devrait être réciproque , pour la liberté et la paix de chacun .
J ai par exemple embarqué avec un fan de régate sur un petit habitable de 6 mètres et il commençait déjà à se comporter en chef tyran , avec quelques engueulades, y compris pour remonter sa dérive. J ai pas renouvelé le bail avec lui, et depuis ça m'a refroidi pas mal pour embarquer à nouveau sur le bateau des autres, même si ça peut encore m'arriver. Mais ça encourage à surtout naviguer sur son propre bateau c'est parfois plus fiable et surtout beaucoup plus libre et gratifiant.
Comme on dit , mieux vaut avoir un petit chez soi qu'un grand chez les autres !
Et puis il ne faut pas oublier les pseudos capitaines du genre machos - chasseurs, qui cherchent une sirène et qui pour l'attirer ( en un seul mot ou deux d'ailleurs) sont prêts à tous les stratagèmes , et une fois à bord ils peuvent en profiter pour devenir de vrais abuseurs envers elles .Et ça aussi ce n'est pas acceptable ;)

08 mai 2019

conclusion, c'est pas si génial que ça la co-navigation...

08 mai 201908 mai 2019

Les équipiers pour moi c'est une fonction pas un statut, à bord de fait c'est bien souvent la famille proche et les amis, parfois quelques connaissances.
J'ai un principe de base, je navigue sans rien demander, et je mets à l'aise les potentiels équipier(e)s en expliquant que je sais me débrouiller tout seul mais que si ils veulent participer à la manœuvre à l'aune de leur compétence ce sera avec plaisir, même je m'obligerai à leur apprendre des choses s'ils sont demandeurs et de bonne volonté prêt à accepter mes limites pédagogiques.
Pour quelques rares d'entre eux voileux aguerris, j'ai pas besoin de leur dire quoi que soit ils savent faire aussi bien que mois sinon mieux et on a pas besoin de se parler beaucoup pour manœuvrer. Et une des grandes qualités fondamentales de ce genre d'équipier compétent c'est quand en plus ce sont des taiseux.

Si leur l'objectif est "la croisière s'amuse" ou néophyte qui veut pas trop s'investir c'est pas un problème non plus sauf pour les tâches de bord rangement cuisine vaisselle nettoyage courses pour lesquelles je demande à tous de participer.
De cette façon on est moins déçu.
Pour les traversées en méditerranée de quelques jours je n'invite que des copains dont je connais les compétences d'équipier et qui sont disponibles sinon solo ou avec ma skipette préférée qui parfois préfère me rejoindre à l'escale.

08 mai 2019

A moins d avoir un tres gros bateau le meilleur des équipiers n est il pas la femme que l on aime
A deux on peux aller au bout du monde sans elle mon bateau ne serait qu une galère que je ne supporterai pas

08 mai 2019

tu as tout résumé !!! :pouce:

Certes, mais la polygamie est alors préférable cela fait quelques équipiers de plus !
????

09 mai 2019

Tiens' en parlant de ça je cherche une place comme équipier pour une transat cet hiver. Si vous entendez un skipper sympa chercher quelqu'un. ... ;-)

09 mai 201909 mai 2019

Passe une annonce.... :heu:
Bon sang! C'est fait! :mdr:

10 mai 2019

Pas encore, mais je vais le faire ;).
Je vais la rédiger comme une annonce matrimoniale, y aura peut-être plus de retour. ...

10 mai 2019

Ah ma belle-mère. .....
Non, rien à voir avec elle cette fois :-D
C'est juste que je veux faire une transat depuis longtemps et cette année je peux me rendre dispo, donc autant en profiter ;)

10 mai 2019

Avec ou sans photo ? :heu:
Récente hein? Faut pas tricher...on est pas sur Meetic..... :mdr:

10 mai 2019

C'est pour ta belle mère ?

10 mai 2019

J'ai eu la chance de pouvoir répondre à une annonce sur H&O... et faire Dakar-Martinique en bon équipier. Très sympa.

10 mai 2019

si c'est pour la belle mére une transat aller simple..

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (54)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021