et les bio carburants?...

Quelqu'un pourrait il me dire si les bio carburants peuvent faire fonctionner les moteurs diesel marins type volvo

serait il au courant d'éventuels projets de mise en place de pompes dans les ports?

Je pense que cela doit intéresser pas mal de monde .Je vois le diesel augmenter chaque semaine

jusqu'à quand pourrons nous faire tourner nos bateaux!........

Merci de vos contributions

YVES

L'équipage
13 mai 2008
13 mai 2008

tu sais

en consommant 1.5 l/h et en gros une heure par sortie ,c est pas vraiment mon soucis , je ne vais surtout pas prendre de risques pour mon moteur !

;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-)

13 mai 2008

Et puis

je préfère sortir à la godille plutôt que de faire crever de faim un burkinabais.

13 mai 2008

Pourghère ?

Savait pas ce que c'était. Sorry ! J'ai trouvé. Pour les mecs aussi ignorants que moi : " l’huile de pourghère (Jatropha curcas), un arbuste de la famille des euphorbiacées "
Voila qui ensoleille une journée...

13 mai 2008

Attention à ne pas dire n'importe quoi

Et oui le bio carburant utile ça existe,

petit passage d'un rapport d'activité récent au Mali, pays voisin du Burkina

VRN (valorisation des ressources naturelles : production du carburant bio) : nous
sommes très menacés et tentons actuellement d’ajuster notre action avec ....... Notre
programme consiste entre autres à produire du carburant naturel avec le poughère dont
les critères n’ont rien à voir avec ce qui est actuellement reproché à des organismes qui
récoltent des céréales comestibles « et affament la planète en les transformant en
carburant … ».
Notre projet au contraire se sert du pourghère pour restituer la fertilité des sols ; ce
levier permet d’inciter les paysans à entreprendre des travaux pour avoir des terres
cultivables. Une banque de pourghère a été créée. En menant compagne pour stimuler
cette exploitation, ils peuvent faire de l’énergie et par conséquent des engrais naturels
grâce au tourteau du pourghère, engrais fertilisant (azoté naturel) très recherché dans
l’agriculture, qui permet p. ex. de faire le coton bio tel que celui produit et vendu par
Helvetas.
Pour nous, la production de cette richesse consiste à stimuler la plantation et la récolte
du pourghère ainsi que sa transformation en carburant à l’aide d’équipements
dimensionnés et contrôlables par les villageois, sous forme d’ouvrages antiérosifs et de
reconstitution de la fertilité des sols employés pour les cultures vivrières. On se trouve
ainsi à l’inverse de la logique des grandes organisations qui financent des industriels des
centres urbains, qui veulent en faire une spéculation et acheter du pourghère aux
villageois, les privant ainsi des retombées comme le développement de l’emploi dans les
zones rurales, la production indépendante d’engrais biologique pour leurs cultures
vivrières, etc. comme on a pu le constater pour le coton, par exemple.
Notre logique est d’expliquer à la population de manière simple, le déroulement de
l’opération et la convaincre de développer le village par elle-même ; notre démarche
s’appuie sur des petites entreprises locales pour leur permettre de fournir les
équipements puis la maintenance de manière autofinancée....

Voili voilà

Cordialement

13 mai 2008

J't'en colle une Faro

c'est bon de lire un truc intelligent et humain à la fois...

13 mai 2008

Les bio carburants

Ou comment une belle idée peut se transformer en en rien de temps en la pire des calamités financières et écologique.

Cette histoire du village, c'est magnifique.

Ne pas la transformer en arbre qui cache la forêt.

13 mai 2008

Rafraîchissante ccontribution

... merci Faro, c'est agréable de lire de temps en temps que tout le monde ne marche pas sur la tête.
Cependant, je doute que ce bio carburant-là arrive jusqu'à nos pompes. Celui dont on dispose provient probalement de cultures bien françaises dont je doute qu'elles soient très bonnes pour nos sols.

13 mai 2008

Hi, tu peux me faire un dessin ?

... j'ai du mal à me figurer la manoeuvre ?!?
Voyons: il a la queue dans la bouche... il forme donc une sorte de cercle... se pourrait-il qu'il parvienne, ainsi conviguré, à mettre le cercle à la verticale et tourner, réussissant la double performance de réinventer la roue et à le regretter à chaque tour de celle-ci ?!?!?

13 mai 2008

Ah bon ?

... Il savent dessiner et être clairs, à Bruxelles ?

13 mai 2008

Oui, ça ressemble au serpent qui se mord la queue,

mais celui-là parvient à se taper sur la tête en même temps...

13 mai 2008

C'est exactement ça !

Mais seul un énarque bruxellois pourrait faire un schémas clair.

13 mai 2008

Dessiner, ça oui !

Et comme ils maîtrisent très bien l'art de rendre des choses qui au départ étaient très claires absolument obscures (n'oublions pas qu'ils inventèrent le clair-obscur, puis la ligne claire), je ne doute pas de leur capacité à savoir dessiner un serpent qui se mord la queue en se tapant sur la tête.

13 mai 2008

Je ne sais en quoi consiste...

cette culture de poughère...
Mais sur le principe des bio (ou plutôt "agro") carburants, il faut, tout compris, 0,75l de pétrole pour faire un litre de biocarburant dont le rendement est 30% inférieur à celui d'un carburant à bas de pétrole, donc 0,75x 1,3=0,975!!! Alors je ne vois pas où est l'intérêt de la chose surtout que l'on utilise pour cela des terres utilisées primitivement pour des cultures vivrières, plus pression sur le marché des céréales etc... avec les conséquences de hausse des prix qui les mettent hors de portée des plus pauvres...
Alors par principe, je ne mettrai pas de bio carburants dans mes réservoirs.

13 mai 2008

tout savoir

l on tape -fourghere sur yahoo et tu sais tout ou
mieux encore -un village au mali a l electricite depuis peu et la vie a change

c est vraiment interessant et enrichissant de lire ce sujet vu en plus le prix de revient

13 mai 2008

chers amis

il n'y a pas que des "voileux " et les moteurs sont intéressés au plus haut point par tout ce qui touche un carburant moins cher

13 mai 2008

il y a un carburant moins cher

actuellement que l'on trouve partout ,qui coute moitié moins cher que l'essence mais qui interesse apparement peut de monde :Le GPL 0.70€.l

allez comprendre????

josé

13 mai 2008

il est vrai

j'en deduis donc que le plus grand nombre des automobilistes aiment payer des taxes :-D

celà fait maintenant 8 ans que je suis au GPL jamais changé mon pot d'echappement ,pourquoi un bidon d'essence en cas de panne de carburant alors que j'ai un reservoir de 63l d'essence en plus.

Encore 2 ans au GPL et les économies realisés me permetteront de changer de voiture gratos.

et l'eau degagée de mon pot d'echappement ne pollu guere , ça vaut combien ça??? ,tout le monde se dit écolo ...mais etre c'est une autre histoire..

Mais cet apres midi je dois allé au village distant de 2km ,je prendrai mon velo ou si j'ai la fleime j'irai à pied...

josé

13 mai 2008

et oui tu as bien raison

la foi sauve :-D

et je suis sur aussi que tu es aussi un grand defenseur de l'environnement :-)

josé

13 mai 2008

oui mais

moi je n'ai rien à vendre...

mais bon là on se repete et je commence à crainte le gatisme

josé

13 mai 2008

hum

je souris car ....je survie mon pauvre...bon il faut que je retourne buter mes patates...car demain je navigue ,il faut que je peche pour manger demain soir

:-D

josé

13 mai 2008

mon dieu...

beniquette , il ne sais pas que les patates sont butés!!! :-) ou va ce pauvre monde ...completement deconnecter de la nature ..

bon il me reste mes bettes à semer avant qu'il pleuve

josé

13 mai 2008

là je savais

que j'allais t'avoir :-D bettes avec deux t..

josé

14 mai 2008

Tant qu'on y est :

connais-tu le nom de l'arbre sur lequel poussent les cacahouètes ? :heu:

_/)

14 mai 2008

Pffff !

Bandes d'ignares !

Les cahouètes poussent [b]sous[/b] l'arbre à Rachid !

13 mai 2008

Peut être parcequ'il n'est pas moins cher, en fait.

0,70 €/l oui, mais :

Le GPL vaut 0,70 roros exclusivement parce qu'il est exempt d'une taxe (je ne sais plus laquelle, mais bon...) du fait que sa consommation ne dépasse pas un volume fixé par l'état.

l'énergie contenue dans 1Kg de GPL = l'énergie contenue dans 1Kg de gazole =l'énergie contenue dans 1Kg d'essence.

or :
1kg de GPL = 2l soit 1,40 €
1kg gazole = 1,20l soit 1,55 €
1kg d'essence = 1,33l soit 1,80 €

La conso est à l'avenant, dans l'hypothèse où le rendement des moteurs est identiques.

C'est déjà moins intéressant.

Le GPL n'est pas "4 saisons". Le GPL d'hiver (plus léger mais trop volatil l'été) est de composition différente du GPL d'été (plus lourd mais qui gèle l'hiver).

La gestion de la sécurité des réservoirs GPL a un coût.

Le GPL comporte les mêmes risques que ceux liés au gaz (fuites, y compris sur les dispositifs dits "à aspiration" qui ne sont pas exempts de risque).

Les moteurs compatibles au GPL sont des moteurs à essence et non des diesels.

Le résidu de combustion du GPL est de l'eau. C'est sans importance dans une utilisation quotidienne, mais, en revanche, c'est redoutable pour détruire les parties métalliques des échappements dans le cas d'usage occasionnel.

Impossibilité de trimbaler un bidon pour faire le plein.

Etc...

Donc GPL.....bof.

13 mai 2008

Ouaf, ouaf, ouaf...

Des économies par rapport à quoi.

J'ai participé il y a quelques années à une évaluation du coût comparatif de roulage en GPL et en gazole (je dis bien gazole et pas essence, car là, il n'y avait pas photo).
Le coût était nettement inférieur en gazole (environ 10%).
La différence provenait des frais d'entretien supérieurs en GPL et de la surconsommation en volume induite par la faible densité du GPL.

Ceci dit, si tu en es content, c'est très bien.

En fait c'est surtout une question de foi.

Sur le plan de la pollution, la production d'hydrocarbures imbrûlés par ton véhicule 4 temps allumage commandé est au mieux du même ordre que tu sois en GPL ou en essence. Cette émission doit être rapporchée de la production quasi nulle d'un diesel.

Sur le même plan la production monoxyde de carbone est aussi sans commune mesure avec celle d'un diesel.

En revanche, un diesel produit des emissions nitrées inexistentes sur ta voiture et des parties cul (moins plaisantes que chez Claudia shiffer malheureusement).

Le vélo est en effet une excellente idée.
Ton bateau est équipé en pédalo?

13 mai 2008

Certainement plus que tu le crois :

Le bilan CO2 ed mon activité professionnelle fait partie de mes arguments de vente :

  • Vélo électrique dans Paris et banlieue Ouest et sud

  • Ratp pour déplacements proches autres.

  • SNCF pour mes déplacements longues distances.

  • voiture 109 g/km pour entre deux.

Ma maison est électrique isolée.

Je rejoins mon bateau en TGV.

Je ne mange des fraise qu'en mai/juin.

je ne fais jamais caca dans mes WC marins dans les porcs (il y a un "C" car le porc c'est meilleur pour la sans "T").

le moteur de mon bateau est au normes les plus récentes (il a fêté ses 10 h de fonctionnement ce ouiquaine).

"Ecolo" sûrement pas. "Conscient et responsable" oui.

:-)

13 mai 2008

Ben moi si...

Il faut bien que j'engraisse ta retraite, si tu es en retraite, ou tes indemnités, si tu es "subventionné" car sans rien à vendre, tu ne dois guère être payé, ce qui me semble normal et il faut bien que tu arrives à vivre.
J'ai un cœur qui bat, à gauche sous le portefeuille.
:-)

13 mai 2008

pov josé

je verse une chtite larme pour toi biloute,

:pecheur: bonne balade ;-)

13 mai 2008

Buter les patates ?

Je savais qu'on butait les caves ou les donneurs, éventuellement les asperges (tiens c'est la saison). Mais les patates!...

Moi je les cuit vivantes et je les achèves dans mon assiette.

13 mai 2008

Ben non...

J'suis citadin, moi.

Déjà que j'ai mis quelques années à savoir que c'était pas des trucs en flocon qui poussaient dans des boites en carton, alors les buter, tu penses...

Mais, dis donc, les bêtes, ça se plante pas.
On ne me la fait pas, celle là, à moi.

14 mai 2008

Pffff

. :-(

14 mai 2008

je sais

c'est l'arbre à rachid :oups:

:mdr:

13 mai 2008

Si tu veux mon avis

le prix des carburants est encore trop bas dans nos pays.

Le cas du village Malien est exemplaire, malheureusement, c'est très loin d'être le cas général... :-(

13 mai 2008

prix de reviens

dun litre d huile de pourghere-0.27 euros

13 mai 2008

"pas de pollution, juste l'electricité"

C'est un mythe de dire que l'électricité ne pollue pas. Ca pollue, différemment et ailleurs, mais ça pollue.

Ce qui polluerait moins serait de dépenser moins d'énergie, sous quelque forme que ce soit.

13 mai 2008

Combien de cyclistes

pour une bagnole, en terme de CO2 ?

Moi qui suis citadin, je suis sidéré par le peu de cyclistes, alors qu'il fait un temps magnifique.

13 mai 2008

Ponton, ça dépend...

... de ce qu'on fait au lit.

13 mai 2008

heu

"ramené au km parcouru bien entendu!" de quoi ? :heu:

bon :jelaferme:

:mdr:

13 mai 2008

sérieux?

bien sur! je ne suis pas de la pédale, moi!

13 mai 2008

Selection par l'argent ?

D'accord avec toi, Roc, sauf que si les prix montent encore, c'est les pauvres types qui n'ont pas les moyens qui vont se démerder pour aller au boulot. Il n'y aura plus sur les routes que des gros 4x4 qui auront ENFIN la route pour eux, ce dont ils rêvent secrètement.
Sinon, y'a un type qui fabriquait des voitures à air comprimé à Carros, près de NIce. Je sais pas s'il continue mais il vendait des voitures dans plein d'endroits au monde (Mexico, notamment), mais pas en France (ouh la la trop dangereux... pour Total et Esso, sans doute)... l'autonomie était suffisante pour rouler en ville. Silence total, pas de pollution, juste l'electricité pour faire tourner le compresseur de la station de gonflage... Je sais pas ce que c'est devenu.

13 mai 2008

la revolution

est en marche
renault va sortir en inde un vehicule pour 1600 roro si en plus comme ecrit Wingover 3L\100 a quoi bon achete un velo et se fatigue

13 mai 2008

Polluez moins

et entretenez vos artères,

faites du vélo !

13 mai 2008

pas écolo le vélo

restez au lit, le vélo fait consommer plus d'oxygène et rejeter du CO²

13 mai 2008

Oui oui Hubert...

... bien entendu, l'électricité pollue aussi.
Et même, parfois, plutôt violemment...

13 mai 2008

ramené

au km parcouru bien entendu!

13 mai 2008

Es tu……

…vraiment sérieux Ponton ?

13 mai 2008

le sorgho a sucre

une autre plante qui a de l avenir pour le bio carburant sans avoir des problemes pour la nourriture de la population
des solutions existent -nous en sommes au debut

13 mai 2008

Pour l'E85!

C'est vrai que pour l'instant, l'ethanol (pour remplacer le super) est fabriqué avec des aliments (betteraves, céréales essentiellement).
Mais, je crois que la recherche avance et j'en crois pour preuve la toute nouvelle usine produisant de ce carburant à base de dechets de bois. Ces bio-carburants de 2° génération sont, je pense promis à un bel avenir. Des essais semi-industriels sont en place et emploient des déchets de toutes sortes : ménager mais aussi algues vertes.
Perso, je ne sais pas si vendre du pétrole à + de 100€ le baril affame plus ou moins les africains que d'essayer de les rendre indépendants.
En tous cas, ça fait 10000 km que je roule à l'E85 dans ma voiture sans rien avoir modifié et ca marche bien, je ne rejette plus de CO2 et je gagne 25€ par plein.
Quand bilan écologique, c'est super dur de savoir la vérite étant donné qu'il varie du simple au double selon les pays producteurs.
Je n'aime pas les vérités toutes prêtes, je préfère me faire mon avis, mais la...l'attrait d'un peut être écologique, mais surtout financier me pousse à l'utiliser.

15 mai 2008

le problème avec le bio-carburant ou le bio-combustible,

ça a ouvert la porte aux spéculateurs...et la hausse des matières premières alimentaires n'en sont qu'une conséquence.
une parenthèse pour dire aussi que le diesel, inventé par rudolph diesel a été créé et mis au point pour tourner à l'huile vegetale (chennevis).
il fût adapté plus tard au pétrole dont le coût d'exploitation était moins élevé (une fois le forrage éffectué c'est 100% benef car le petrole est gratuit..).ce qui ne servit que les spéculateurs, bien entendu.

16 mai 2008

Un peu simpliste tout de même...

L'impact des cultures destinées aux "agro-carburants" est une des composantes de la hausse des prix des matières premières alimentaires qui a plusieurs causes : d'abord une tendance lourde d'accroissement de la population sur notre planète alors que les surfaces destinées à l'agriculture ne sont pas extensibles, ensuite des conditions climatiques ayant entrainé une sous production de céréales notamment (sècheresses persistantes en Australie et Argentine notamment), remplacement de cultures alimentaires par des cultures destinées aux carburants plus rentables (le plus spectaculaire aux USA avec le maïs), part de spéculation, catastrophes naturelles comme celle qui vient de frapper la Birmanie, un des 3 principaux pays exportateurs de riz avec la Thailande et le Viet Nam (il faut savoir que seulement 10% de la production mondiale de riz fait l'objet d'un commerce international, le reste étant consommé sur place) et de la spéculation il est vrai, mathématiquement à somme nulle,mais qui peut faire monter les prix de quelques %. Tout cela crée des tensions entre l'offre et la demande qui font monter les prix.
Quant au pétrole, il faut des capitaux énormes pour effectuer la prospection et découvrir de nouveaux gisements. Seules de très grosses compagnie peuvent le supporter. Il faut aussi savoir que le taux de réussite est très faible et qu'il faut amortir le coût des recherches infructueuses sur les forages qui produisent. La ressource étant de plus en plus rare et compte tenu de la hausse des cours, on va chercher du pétrole de plus en plus couteux à trouver et à exploiter, notamment forages profonds et off shore. Outre leurs couts de recherche et d'exploitation (il ne faut pas dire que le pétrole dès le forage effectué "ne coûte rien"!!!), les compagnies doivent verser des redevances aux pays où se trouvent les gisement, et ils sont de plus en plus gourmands. Ce qu'ils en font ensuite est une autre histoire, entre ceux qui investissent dans des infrastructures dont ils ont besoin ou pour préparer ce que l'on nomme l'après pétrole et ceux dont les chefs d'état se remplissent les poches et laissent crever leurs concitoyens.
Ce pétrole, il faut ensuite le transporter, le raffiner, etc... et l'utiliser comme matière première pour des quantités de produits.
Il est vrai que, là aussi, comme dans toute activité humaine, il y a un facteur spéculation que les spécialistes s'accordent à évaluer à 10% du prix du baril environ actuellement.
Au bout du compte, il est vrai que les grandes compagnies pétrolières (qui ne sont pas des saints, il ne faut pas le nier!) brassent des sommes gigantesques et font des profits qui impressionnent par leur montant affiché, mais qui rapportées au montant du chiffre d'affaires ne dépassent pas le % d'un honnête commerçant. Jusqu'à présent, je n'ai pas vu les salariés de notre grande compagnie nationale si souvent clouée au pilori défiler dans la rue, surtout les quelques 80000 salariés devenus actionnaires lors de la privatisation de cette entreprise.

16 mai 2008

Le grand écart ...

Faut pas oublier qu'une compagnie pétrolière doit être capable de faire le grand écart pour fonctionner efficacement aussi bien dans un pays anglo-saxon à culture protestante psychorigide que dans un pays à gouvernement narco-trafiquant, que dans un pays ayant un Ubu-Roi avec compte en banque en milliards en Suisse ,etc...

Tout ça exige une bonne souplesse mentale qui doit bien faire souffrir les adducteurs moraux, et il n'est pas étonnant que de temps en temps il y ait une petite erreur de casting, qui fait que les habitudes d'Ubu-roi débordent un peu en pays occidental peu habitués à ce genre de pratiques :oups:

16 mai 2008

grand écart ...

Culsec, si on est amené à diriger ne serait-ce qu'une équipe de 10 personnes, et qu'on ne peut pas (ou veut pas) licencier à chaque fois que l'une fait un truc qui déplait, on sera contraint à faire le grand écart d'une façon ou d'une autre pour que le schmilblick fonctionne malgré tout.

L'échelle est différente, mais le mécanisme est le même: une compagnie pétrolière (ou toute autre multinationale qui fait transformer et transiter des biens à l'échelle de la planète) doit aussi bien gérer les humeurs d'un roitelet paranoïaque d'un semi-désert, que celles d'un dictateur d'un pays de 500 millions d'habitant, que celles d'un président intégriste judéo-chrétien, tendance créationniste, qui dirige un pays occidental.

Cela n'excuse rien, et il faut continuer traquer les déviances toujours et partout ... mais à refuser trop violemment l'imperfection inévitable des humains on finit par se désocialiser et se transformer en misanthrope :heu:

16 mai 2008

Un autre indicateur...

... serait le bénéfice net par heure de main d'oeuvre (indicateur malhonnête, pas besoin de grand monde pour faire marcher une pompe) ou par dollar investi (là au moins c'est indiscutable). Et là, même avec du personnel bien payé, tuy vas voir que l'investisseur n'a pas de problème pour payer la place de port pour son yacht.
L'an dernier deux têtes couronnées de diamant d'Exxon sont venues sur la Côte négocier la vente de quelques raffineries: un jet privé chacun, pour ne pas risquer d'en perdre deux d'un coup, ce serait trop triste.
Finalement l'affaire ne s'est pas faite. Ils sont allés se faire un tour en bateau et une visite des gorges du Verdon (5 llimousines, deux hélicoptères).
C'est sûr, ils ont des frais.

16 mai 2008

Dis-moi écumeur...

... tu sembles savoir de quoi tu parles. Tu ne ferais partie de ces quelques salariés -actionnaires que ça ne m'étonnerait pas.
J'espère que tu n'as pas pris pour toi mes attaques pas très reconnaissantes contre les compagnies pétrolières dans le fil que j'ai ouvert par ailleurs :-D :-D :-D
Questions personnelles mises à part, faut pas déconner: les bénéfices réalisés par les compagnies pétrolières n'ont rien à voir avec ceux d'un commerçant honnête. Peut-être que je mets le curseur de l'honnêteté trop bas...

16 mai 2008

Le grand écart ou le dérapage ?

Hum, à la réflexion, faut peut-être pas que je m'exprime sur le sujet, je vais être méchant.
:jelaferme::jelaferme::jelaferme::jelaferme:

16 mai 2008

Exact, il faut s'adapter...

En ce qui concerne les matières premières alimentaires, j'ai oublié aussi l'élévation du niveau de vie dans des pays comme l'Inde ou la Chine et 400 millions de chinois qui passent d'un plat de viande par semaine à 2, voire 3, cela nécessite des céréales pour fabriquer de la viande.
Non, Culsec, je n'ai pas eu d'activité professionnelle dans le secteur du pétrole. Je me tiens informé tout simplement, mais la majorité des français ont une totale méconnaissance du fonctionnement de l'économie comme de celle des entreprises.
Quant aux profits, j'évoquais le résultat net dont le % n'est pas différent entre une grande compagnie pétrolière et un commerçant tel que nous en voyons tous les jours.Evidemment, vu les sommes en jeu, cela représente des milliards d'€ et c'est tout ce que voient les gens. Idem avec l'évolution des cours de bourse.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (184)

mars 2021