Erreurs de débutant

Bonsoir à tous.

Comme je suis du genre persuadé que l'erreur a un statut positif puisqu'elle permet d'apprendre et de retenir des leçons, je propose d'ouvrir un post sur les erreurs vraiment les plus...comment dire..naïves?...

Comme ça un débutant pourra trouver une sorte de pense bête.

Pour cela je propose qu'avant chaque erreur de mettre un gros titre de la thématique concernée. Ainsi ce sera plus facile par la fonction recherche. Par exemple:

STRATIFICATION:

Après avoir consciencieusement rebouché mon passe coque, me voilà à la bourre. Je pars et je laisse tout tremper dans un bon fond d'acétone en me disant, "Je le nettoierai demain".
Le demain je reviens, l'Acétone s'était évaporé, et tout avait pris. Bon pour racheter un bac, un pinceau, un débulleur...

FJ

L'équipage
12 juil. 2016
12 juil. 2016

Je réfléchis et reviendrai peut etre me confesser!
En attendant excellente idée que ce fil. :pouce:

12 juil. 2016

Erreur de débutant,si le moteur ne demarre pas, insister sur le demarreur sans fermer la vanne d'eau de mer

12 juil. 2016

Boucher la pissette du siphon sur la ligne d'échappement pour ne pas a oir d'eau dans les fonds; démarrer le moteur de l'annexe et le laisser tourner sans tremper l'embase dans l'eau; laisser ouvert la vanne des toilettes; ne pas assurer l'ancre sur son davier et faire du pres dans la piaule; ne pas mettre le frein de bome et naviguer sur la fausse panne; remplir d'eau le reservoir de Go et inversement; partir du quai avec l'electricite branchee; laisser un plat en pyrex au four et ou lier de verrouiller la porte etc...

12 juil. 2016

Laisser la télécommande du guindeau branchée dans la baille à mouillage (parce-qu'on a du mal à établir les contacts et marre de les décaper) ET le contacteur (près du parc batterie) sur ON... dans la piaule, avec un appui moteur, la télécommande a glissé dans la baille, la chaine est venue en appuie sur le bouton "monter"... le guindeau a cramé... Et tout le bateau aurait pu y passer si je n'étais pas descendu pour faire la cuisine.

12 juil. 2016

*vouloir amarrer son bateau; se précipiter à l'avant du pont pour éviter une collision et laisser la manette des gaz à fond...
*laisser tellement de mou dans la drisse que celle ci finit par se coincer dans le feu de mat, alors que l'on sort à peine du chenal, rester pendu à son mat en priant pour que celle-ci se décoince.
*hisser le génois dans la mauvaise rainure de l'enrouleur

14 juil. 2016

"hisser les génois dans la mauvaise rainure de l'enrouleur"
j'avoue n'avoir jamais vérifier dans quelle rainure il était l'année précédente, quelles sont les conséquences?
soit par le plus grand des hasards j'ai choisi la bonne, soit je n'est pas subits les conséquences

14 juil. 2016

Consequence... Le hisser difficilement, mais y arriver pour ne pas savoir l'enrouler....

05 sept. 2016

*vouloir amarrer son bateau; se précipiter à l'avant du pont pour éviter une collision et laisser la manette des gaz à fond...

aïe aïe aïe vécu quasi pareil, celle là elle te stresse !

13 nov. 2016

En ce qui me concerne, c'est toujours la marche AR pour freiner, j'oublie de remettre au neutre... et comme je navigue seul. Enfin, il ne m'est pas encore arrivé de voir le bateau repartir !

12 juil. 2016

laisser son annexe attachée un peu long (4 m) à l'arrière du bateau et manoeuvrer en reculant : bout dans l'hélice .....

12 juil. 2016

d'où ton avatar?

12 juil. 2016

Poser à l'avant son épouse avec une gaffe car on est incapable de faire une entrée de port correctement.

12 juil. 2016

confier la barre à un novice pour aller affaler son spi : spi en drapeau en tête de mat!!(et mains brulées par bras qui ont filés (les gants???)).

12 juil. 2016

tirer comme un bourrin sur le mouillage de l'annexe et crever celle-ci en dessous avec le mignon petit grappin ....

12 juil. 2016

bon ,j'arrète j,ai trop honte.
Seemann : c'est vrai que j'en ai dépanné depuis pas mal (surtout dans le sound)..

12 juil. 2016

Il me faudrait ton numéro de portable... au cas où... :-p

12 juil. 201612 juil. 2016

Penser que l'on a assez d'essence parce que l'on a déjà fait le parcours au moteur 10.000 fois et oublié qu'en bateau, la conso ne se calcule pas en distance mais en durée.

J'ai failli perdre Erendil en revenant de Corse. J'étais au moteur depuis Giens, le mistral est rentré, j'ai mis trois heures de plus et je suis tombé en panne d'essence 50 m après avoir passé entre le Rouvreau et les Embiez. Juste avant, j'étais dans 2 m de creux au vent de la falaise de l'ile.

Jacques

12 juil. 201612 juil. 2016

C'est pénible sans sondeur et une voie d'eau. (je suis d'une humeur taquine aujourd'hui) :topla:
(Vu la suite pas sondeur mais speedo :-) ) Ma mémoire flanche

Salut Jacques

Olivier

12 juil. 201612 juil. 2016

Regarder le paysage tellement beau et en oublier de regarder devant.

Je pars du mouillage de la grande plage de Roccapina. Départ à la voile, GV haute, ca bombe direct à 7 nds. Je suis à la barre, je regarde la plage, les collines, les montagnes au fond. Je me dit que c'est magnifique. Et je m'échoue à 7 nds sur des rochers juste sous la surface.

Jacques

12 juil. 2016

Ne pas chercher ce qui cloche alors qu'on voit bien qu'un truc cloche.

Je reviens de Corse avec mon gamin. Il y a une forte houle dans le nez, et je chope le mal de mer. La nuit est longue, et je la passe vraiment malade affalé dans un gros pouf dans le cockpit. Vers 4 h du mat, je remarque que l'on a ralenti et que les deux bateaux qui étaient à 5 milles dans le sud commencent à s'éloigner vers l'avant. Je ne comprends pas pourquoi je ralenti alors que je suis au moteur, mais d'un autre coté, je trouve que l'on passe bien mieux dans la houle. Un moment plus tard, j'entends un réservoir PVC qui est sous une couchette taper et je me dis qu'il a fuit et qu'on s'en fout, mais qu'il doit y avoir de l'eau dans le caisson. A 6h du mat, mon gosse se lève, va dans l'autre coque, et me demande pourquoi il y a plein d'eau. On avait perdu le speedo et embarqué une bonne tonne de flotte.

Jacques

12 juil. 2016

Je démarre le moteur... je trouve au bout d'un temps certain que l'aiguille de température monte anormalement...
.
Mer.. j'ai oublié d'ouvrir la vanne de refroidissement !

12 juil. 2016

Oublier de descendre la dérive avant de partir d'un mouillage étroit à la voile... il n'est pas passé loin ce rocher

12 juil. 2016

l 'arbre d'hélice sorti parce que le réparateur avait oublié de remettre la clavette , voie d'eau importante , heureusement aperçue à temps , gros temps, retour au port et bateau mis à sa place à la voile ( un mélody )
deuxio , oublié de débrancher la ligne de quai en partant du port Tino Rossi ,, un gars sur la panne a réussi à la débrancher .
troisio; un équipier a voulu retenir à mains nues une écoute de spi qui filait ( en fait une écoute bricolée avec un cordage trois torons !!!! )
quatrezio : un équipier a saisi une bosse EN AVANT du winch electrique et puis il a appuyé sur le bouton.... deux doigts fracassés deux mois d'arret de travail .
En régate par gros temps , sous spi , départ à l 'abattée , bateau couché , le spi chalute , un équipier entre les filières et le galhauban reste sous l' eau un long moment..... un trop long moment , bateau couché, je grimpe jusqu'à l écoute que je largue, un équipier largue le bras , le bateau se redresse , l 'équipier noyé peut respirer , le spi et ses deux manoeuvres flottent à l' horizontal en tête de mat .
ETC...... ETC y a de quoi écrire un dictionnaire

12 juil. 2016

Bon... je n'en écrirai pas plus, mais mis à part que je n'ai pas encore de cata, pas de dérive ni de spi, je crois les avoir toutes faites...
J'ai aussi voulu couper court dans le canal en sortant de Marans, en plus j'étais à la bourre pour l’écluse, alors, on coupe !
Planté dans la vase, pile à marée descendante... et devant un public intéressé et goguenard...
Une pompe à eau et un (gros) nettoyage...

12 juil. 2016

Béquiller sur fond inconnu.
:non:

12 juil. 2016

mon épouse saute sur la plage arrière du Carter 33 en cours de pose et se retrouve à l'eau en Décembre Cuisses sanguinolentes sur les piliers du quai couverts de moules. Pendilles dans l' hélice, puis dans le propulseur. En 50 ans on peut tous en écrire des pages... :litjournal:

12 juil. 2016

départ du Frioul un dimanche 14h en plein été...calanque à bloc de bateaux...les rochers très près...on remonte le mouillage au guindeau, le moteur s'arrête...panique à bord, je cours chercher le mouillage de secours, je le mouille ok.
Je pense d'abord à une panne GO...je fais le plein avec 8 litres...je purge le GO...quelques bulles sortent...pas grand chose.
le moteur repart, arrivé au port, je m'aperçois que le robinet GO est fermé (je n'y ai pas touché depuis au moins deux ans)
Moralité : le robinet fermé laissait passer suffisamment de GO pour que le moteur tourne. Ce qui est assez étonnant, c'est que je montait à 2500 tours...il a fallu une petite crasse pour qu'il s'arrête.

12 juil. 2016

Trop lire les forums et s'y référer.
voir le costa concordia dont le capitaine lisait trop web-people

12 juil. 2016

en avant toute pour ralentir le bateau et se manger le quai sous l'oeil goguenard ( si si elle aime bien faire ça ) de sa matelotte et épouse favorite

12 juil. 2016

Ancre bloquée par 8m de fond, pas d'orin. Plutôt que de plonger pour voir çe qui se passe, je demande à mon épouse de faire une petite marche avant, pour voir si l'ancre vient. A peine quelques tours au moteur, la chaîne se tend, le support du guindeau sous le pont se casse, le davier plie. Juste le temps de passer la main de fer et sécuriser le tout ! Peut être que le support du guindeau etait prévu comme fusible ! Je ne laisse jamais depuis, au mouillage, la chaîne tirer sur le guindeau et j'utilise toujours une main de fer, meme par temps calme et si je m'absente.

Oublier à la maison la pochette de cliquets pour le winche et la courroie de rechange pour l'alternateur.

Et pour la première fois en 45 ans j'ai casse un cliquer de winche et la courroie d'alternateur !

Au fait pour les winches Lewmar prendre des cliquets de la marque concurrente dont le nom m'échappe : c'est moitié prix ! Et rigoureusement identique.

12 juil. 2016

Aller spécialement dans un port d'échouage pour remplacer une anode et s'apercevoir à marée basse qu'on a oublié d'acheter une neuve...

12 juil. 2016

Je me suis cassé une côte en faisant du... snorkling aux Îles Vierges Britanique.

En remontant dans l'annexe j'avais oublié qu'au milieu du boudin il y a un morceau de plastique pour les rames. :whaou:

12 juil. 2016

Moi aussi je me suis félé une cote 2 fois la meme année il y a 2 ou 3 ans.
La première, ce n'était pas vraiment une erreur;c'était en m'étant fait secoué dans le balcon avant (il y avait de la mer).
La 2 ème :en voulant monter depuis 1 ponton central dans le cockpit (ouvert à l'arrière) d'un bateau sur lequel je devais faire une régate,j'ai glissé sur l'arrète du tableau arrière (pas bien réveillé sans doute) et me suis retrouvé à moitié à la baille+cote félée.
J'ai détesté ces 2 épisodes de cotes félées;très douloureux.

La plus grosse erreur et de loin qui me vient à l'esprit et qui a porté à conséquence:
En ramenant un précédent bateau tout juste acheté du coté de la Rochelle en Bretagne sud ,nous (on était 2) avons subi grosse tempète qui n'avait pas été prévue en arrivant (+ de 40 noeuds;c'était en novembre);le moteur IB a calé dans le port et ne démarrait plus alors qu'il avait fonctionné avant.
Nous nous sommes retrouvés coincés dans ce port très mal abrité ce jour là,avec de grosses vagues de face lorsqu'on a voulu ressortir à la voile.
On a bien essayé de saisir une bouée sans succès.
On a pas réussi à ressortir et on a fini par s'échouer.
Ma plus grosse erreur a été d'oublier que j'avais un mouillage qui m'aurait surement aider,la deuxième a été d'aller dans ce port qui était le mien à cette époque dans ces conditions un peu dantesques.
Ce jour là j'ai été tout simplement mauvais.
Je crois que je l'avais déjà raconté sur Héo.

12 juil. 2016

Oublier de ramasser l'échelle de corde et se la prendre dans l'hélice quand on rentre au port que l'on ne connait pas

12 juil. 2016

La dernière que j'ai faite :
Oublier de passer les écoutes de génois par dessus le tangon lors d'un empannage
Résultat : à l'affalage, rangé soigneusement le tangon, avec la contre écoute du génois passant dessous...sanction immédiate au virement qui à suivi...
Erreur générique : croire que l'on déjà coché toutes les cases de la liste des trucs à pas faire...
La liste est infinie : Plus on navigue, plus on en trouve, le tout est d'éviter de cocher 2 fois la même trop souvent !

12 juil. 2016

j'oubliais le sondeur en pouces au lieu de mètres, mon épouse qui saute sur le quai pour retenir le bateau et se casse une jambe à COLLIOURES.

12 juil. 2016

Sondeur en pouces???
Ce ne serait pas plutôt des pieds?

12 juil. 2016

Dans un port à fort marnage, oublier une petite pointe frappée à une échelle, à marée basse. Partir faire la fête. Revenir en pleine nuit et trouver le bateau à la limite de couler, complètement gité. Couper la pointe en urgence. Ce qui provoque la retombée du bateau et une grosse vague qui secoue tout le port.

12 juil. 2016

Oui je la retiens. Le pouce du pilote. On est jamais trop prudent.

12 juil. 2016

Une à mes débuts.
ON VIRE.
Et moi.... Où?

12 juil. 2016

J'ai assommé ma femme.

Le taquet de la balancine était resté ouvert t'en j'ai affalé la grand-voile, ma femme était assise sous la bôme.

12 juil. 201612 juil. 2016

Hello,
Je crois que celles-là ne sont pas (encore) dans la liste...
-essayer de hisser la GV avec les taquets de prises de ris(auto) fermés...
-hisser le Génois jusqu'en haut de l'étai(à la main)..;et se rendre compte qu'il est à l'envers
-s'exciter en arrivant au mouillage sur la chaîne bloquée dans la poupée du guindeau, à grands coups de marteau-burin(sous les yeux ébahis des voisins)...avant de se rendre compte(au bout d'1 h) qu'il suffit de tourner manuellement la dite poupée d'un tour pour que tout se débloque!
Et j'en ai d'autres...il faut juste que ça me revienne! :alavotre:

22 juil. 2016

Tout le monde fait des erreurs de... débutant, l'important c'est d'apprendre de nos erreurs afin de ne pas répéter les mêmes erreurs.

Mais... Combien de fois faut-il répéter la même erreur afin d'apprendre?

Je pose la question car dimanche dernier, en affalant la grand-voile, j'ai une fois de plus assommé ma femme.

Combien de fois la bôme sur la tête pour qu'elle apprendre à ne plus se placer sous la bôme lorsque le capitaine affale la grand-voile?

22 juil. 2016

Peux etre aussi bien reprendre les lazzy avant d'affaler.
La GV est alors bien maintenue à l'interieur de ceux ci quand elle tombe et en plus ils tiennent la bome à une certaine hauteur.
Perso je n'ai pas de balancine et ce sont les lazzy qui retiennent la bome.

23 juil. 2016

En amour, rien n'est jamais acquis.

Mon constat : vouloir évaluer régulièrement le niveau de tolérance de ton épouse à l'égard de tes maladresses prouve que tu n'es pas très sûr de toi dans cette relation.
En contrepartie, c'est aussi la preuve que tu es un homme doté d'une grande sensibilité.

Mes questions : comment qualifierais-tu l'atmosphère dégagée dans le cockpit immédiatement après l'impact ?
Comme c'est la deuxième fois, as-tu ressenti chez elle un début de lassitude ou bénéficies-tu encore de l'effet de surprise ?

22 juil. 2016

Bloque bien ta balancine avant d'affaler.

22 juil. 2016

En fait, mon problème c'est que j'ai vais un lazy Jack depuis très longtemps, je l'ai retiré cette année.
Avant, je me souçiais peut de la tension sur la balancine car le lazy Jack était suffisamment costaud pour soutenir la bôme. J'ai perdu l'habitude de m'assurer que la balancine retienne la bôme à une hauteur sécuritaire lôrsque j'affale la grand-voile.

22 juil. 2016

Tournesol
Tu te prépares une excuse pour le jour où tu réussiras ?
Sinon, offre lui un casque pour son anniversaire. :heu: :mdr:

22 juil. 2016

@tournesol : essaye plutôt l'empannage, c'est très efficace, et en plus avec un peu de chance tu peux l'envoyer par dessus bord.

14 nov. 2016

C'est au Captain de prévenir d'abord ses équipiers de l'imminence de la manoeuvre !

13 juil. 201616 juin 2020

J'ai envoyé le spi à l'envers en 2007 sur la Vilaine.
J'ai même eu les "honneurs" de la presse pour ce haut fait d'arme. :heu: :mdr:

13 juil. 2016

Nouveau style de spi asymétrique ?

22 juil. 2016

:pouce: :pouce: :pouce: :pouce:
Super...Pascal :alavotre: :alavotre: :alavotre:

13 juil. 2016

comment dessaler avec un vaurien ! pas facile me direz vous et pourtant c est possible

deux techniques

au vent arrière on relève la dérive sabre bloquée en position haute par un coin ,

c est bien pour la glisse

mais par contre faut pas l' oublier quand on empanne , la bôme et surtout le Hale bas ont du mal à passer

deuxième technique

on avait lu dans le journal de l As Vaurien qu'on pouvait faire un bras continu pour le spi , pratique on l a toujours sous la main

ils avaient pas précisé qu il fallait y mettre de la longueur

un petit départ au lof sous le phare de Port Navalo , impossible de brasser , ou de laisser la chute battre , déssallage inexorable , l occasion de se rendre compte que les ballons Vaug de flottabilité n'étaient pas vraiment bien amarrés ! , barbotage dans le courant à récupérer tout ce petit monde.

et une bouteille de Muscadet pour les copains Sns bénévoles du poste de la plage de Port blanc à Port Navalo ( c'était en 1976 ) car impossible de vider la bête sans ses réserves de flottabilité

13 juil. 2016

démarrer le moteur alors qu'un idiot a laissé les gaz à fond
beau résultat lol

13 juil. 2016

et maintenant on prend tout les messages et on en fait une checklist :-)

13 juil. 2016

En rade de Cadaques, largué l'amarre au bateau avant d'avoir démarré le moteur de l'annexe qui bien sûr refuse alors obstinément de démarrer. Vent portant vers le large et rames peu efficaces. Merci au placier qui est venu nous remorquer après dix minutes de dérive.

13 juil. 2016

Départ de ma place, pendille larguée ? Yes! marche avant, pendille restée accrochée dans les défenses, décrochage et évidemment selon la loi de murphy elle vient s'enrouler autour de l'hélice, tranchée par le coupe orin, rien vu à part une légère baisse de régime du moteur, retour en fin d'après midi, qui c'est qui a coupé ma pendille?!? Plongée pour enlever la partie enroulée autour de l'arbre et pour raccrocher la pendille sur la chaîne...

16 nov. 2016

Les coupes orin c'est donc efficace quoi que l'on en disse ???

13 juil. 2016

se poser au mouillage avec l annexe à l eau , prendre un bon apéro , c 'est beau Sauzon le soir

bon comme je ne suis plus vraiment débutant , un réveil dans la nuit m a fait prendre conscience que quelque chose clochait

3 heures du matin , je sors dans la fraicheur estivale , et je retrouve mon annexe gentillement calée entre les deux quilles sous le bateau

s 'était marée basse , donc pas difficile de la pendre haut et cour à l arrière cette félone

comme quoi le sens marin s acquiert au fil des ans

j imagine le résultat si je ne m était pas réveillé dans la nuit avec un je ne sais quoi dans l esprit

et s était .... la semaine dernière

45ans de pratique , cela sert ,quoique , on n est pas à l abri de LA Connerie !

ce fil fait du bien , cela change un peu

13 juil. 2016

La même mais sans me reveiller...le matin tiens elle est où l'annexe? Ben sous le bato, boudins explosés.
:heu:

13 juil. 2016

Arriver au bateau après 1 heure de route et s’apercevoir que les clés sont restées à la maison .
Décider de quitter le ponton à la voile mais oublier de remettre le safran en place au préalable .
Vouloir hisser la GV alors qu'elle est encore dans sa housse .
S'évertuer à essayer de démarrer le HB sans avoir mis en place le cordon coupe-circuit .
Se pencher à la proue ou à la poupe ( ça marche pareil ) avec des choses dans la poche de la chemise , les lunettes aussi ça peut le faire .
Ferler la GV avec le capot de la descente ouvert .

13 juil. 2016

Le contraire, arriver à la voiture après avoir débarqué du bateau à 200 m de la cale, dégonflé l'annexe et constater que les clés et les papiers sont restés à bord

13 juil. 2016

Plus jeune mais bon,se prendre pour Mickael Phelps .
Au mouillage a Porto Cervo avec un bon coup de vent ,l'annexe se fait la malle ,marre d'être attachée ; Déja rendue a 50 m du bateau dérivante vers la sortie du port ,donc reflex' normal ' je plonge.

bon nageur pourtant ,le temps que je fasse 50 m a fond elle avait fait deux tonneaux ,et repris 50 m d'avance ,et la moment de solitude ,gros clapot ,dérive et fatigue et danger . Un zozo avait vu et est venu me sauver . Trés stupide .
Aujourd’hui si cela arrivait je mettrais mon harnais .

13 juil. 2016

J'en ai deux petites sans conséquences pour l'équipage :)

Démarrer le Hors-Bord sans la clef : "mais pourquoi il démarre pas ce c*n de moteur?"
Vit de mulet monté à l'envers : "mais c'est quoi ces crochets en bas?"

13 juil. 2016

Moi je suis plutôt genre impatient et remuant á bord. ("Pourquoi tu fais pas un marathon juste avant la régate, on te verrait plus tranquille" m'a dit un jour un équipier.)
J'ai donc le spi sur le balcon avant, (je suis seul, pas une régate de solitaire, mais j'aimais bien me mesurer aux équipages entre trois bouées, un solitaire moyen s'en tire mieux qu'un équipage médiocre), je me faufile dans un trou á la bouée et paf, spi en l'air, superfacile comme jamais. Je suis béat, ça tire fort et jamais maneuvre ne fut plus simple ni aussi rapide Je commence á penser empannage, le tangon, donc. Au fait il est oú le tangon? ( Gentiment á sa place sur le pont.J'ai eu le temps de le mettre en place, mais ça m'a fait bizarre d'ètre aussi étourdi. Encore que, une autre fois, alors que c'était chaud en régate et que je braille "spi" le copain me réponds "il est dans le coffre...de la voiture!).

13 juil. 2016

Génial le spi dans le coffre.J'imagine la Grosse frustration qui s'en suivie avec tous les bateaux d'à coté qui te grattent avec leurs spi car ils ne l'ont pas oublié eux!

:langue2:

13 juil. 2016

A cette époque mon Jouet était sur un quai un peu chaud question sécurité et vol alors je démontais tout, y compris la vhf pour tout mettre á l'abri dans mon garage.
Un jour bien sûr on m'a cambriolé et vidé le garage...

14 juil. 2016

Première transat en 2006: petit GPS portable sans carto mais avec la routière papier. Tous les jours au point de midi: bizarre mais on fait plein de milles et pourtant la distance vers la Martinique ne diminue pas vite ??? Bah ça doit être la loxototrodromie ! On s'en fout, on avance! Arrivée au marin: près de 2400 milles parcourus depuis le Cap Vert ! Mais t'es passé par où ? T'es sûr d'avoir empanné avant le Golfe du Mexique ?
Et si tu mettais ton GPS en milles nautiques au lieu des miles terrestres ? Ah yes !
Du coup la moyenne en a pris un coup !! A se demander comment on a réussi à traverser.

14 juil. 2016

Salut Romain45.
Ca peut arriver a tout le monde le coup des miles statute et des nautiques, mais tu as quand meme du verifier ta distance parcourue en mesurant - d'un coup de pointes seches - la distance (entre deux points de midi) portée sur ton Routier et la comparer avec celle de ton GPS, non?

18 juil. 2016

Au moins tu as des explications!
Bien sur qu'il ne s'agit pas de connerie, ici, mais plutot les mecs qui t'ont expliqué la nav n'ont pas assez insisté sur cette verif. En plus, elle prend vraiment 30 secondes - et puis c'est meme sympa de se ballader sur la carte avec un compas, non?
Bonne lecon en tout cas, on en prend tous, et bonne nav! (avec ton compas pointes seches)

18 juil. 2016

Ben ouais: mais quant t'es con (il s'agit de moi bien sûr) t'es con ? Pas mal de stress avant le départ et une forte fièvre les premiers jours, je ne vois pas d'autres explmications à mon "activité cérebrale en mode dégradé"...

14 juil. 201614 juil. 2016

Avant hier : Jeter l'ancre dans un fond inconnu sans orin alors qu'on vient de dire à voix haute à son épouse : "je le sens pas ce mouillage ! "
mouiller quand même parce qu'on est fatigué et qu'il fait une chaleur à crever.

Et bloquer l'ancre dans une faille de rocher.

Comme quoi, 10 ans de mouillage quasi quotidien, on peut encore se faire piéger.
C'était les aventures de " Super-connard jette son ancre!"

Bravo pour ce fil.
Thierry, sur Troll

14 juil. 2016

envoyer le spi a l'envers
tomber a l'eau entre le ponton et le bateau
se casser la g.....sur le ponton :
tomber de l'echelle quand le bateau est sur le terre plein
remettre l'ecoute de genois en la passant entre le mat et le bas etais , bonjour le virement de bord
coincer la drisse dans le feu de mat
passer 15 jours sur la prise RS232 a refaire les branchements coté GPS et VHF et s'apercevoir que la prise est branchée à l'envers
laisser tomber 3 tournevis dans le port le même jour
regarder l'heure de la marée du mois précédent

pas contre acun souci d'annexe .... je n'en ai toujours pas .

14 juil. 2016

sur le bateau d'un mien cousin en face monaco pour voir le feu d'artifesses.
à son épouse : jette l'ancre ! ce qui fut fait.
elle est toujours au fond de l'eau ( l'ancre pas l'épouse ) pas loin de l'entrée du port . si ça vous tente de la récupérer.
ha oui . elle n'était pas attachée au bateau !!!!!

14 juil. 2016

Lever son ancre a la main du quai de l ile st marguerite sans avoir verifier que le chien est bien dans le carre, ds sa niche,
Arrive au port bcp plus tard, amarer ranger etc chercher Nubis ,qui comme un chien bien eduquer ne pipe pas mot a bord,
Mais plus de chien, car un equipier avait pas remis le plexi sur la descente
bien sur s etais barrre en sautant , comme maman lui as bien appris !!!sur l ile rejoindre des fetars apero Et tele pourle match,
Un bon coup de stress qd meme, et retourner a l ile recuperer un cabot le ventre plein de ship saussisson etc, ceci il ya une semaine, ce doit etre la demi finale qui as tente le chien!!!

14 juil. 2016

Passer du mauvais côté une cardinale en se disant qu'on doit être assez loin...

14 juil. 2016

Prendre le briquet pour ramolir la durite de la nourice d essence du hors bord ,c ar changement du raccort rigide!! Heureusement un eclair de lucidite au milllimetre de seconde, !! Voila de vouloir bricoler des journees de 12 heures avant une REGATE !! Tres tres importante regate du petit club de rien du tout!!!!!!
Au fait faire bouillir de l eau , ca marche mieux et c est moins coktail molotoff

Avoir des cartes à jour, il y a une vingtaine d'année, en rentrant des anglo normandes je rentre de nuit à Saint Quai Portrieux ( port ou je n'étais jamais allé ) nuit noire et juste avant de rentrer je tombe sur une digue que je n'attendais pas là, demi tour en vitesse , je ressort, j'examine à nouveau ma carte, deuxième tentative et même punition et pourtant j'étais sur de moi, j'ai fini par comprendre que ma carte n'était pas à jour et que depuis son édition le port avait été agrandi par une nouvelle digue, conclusion remiser ses cartes trop anciennes ou opter pour une cartographie électronique ( je rachète régulièrement des nouvelles cartes papier )

14 juil. 2016

penser que je savais naviguer ......

sinon, bateau de loc, le gars charmant " ne verouiller pas la fiche du cable electrique cotö bateau au cas ou vous oubliez de l'enlever en partant ", moi ... " me prends pour un con le gars ou quoi", et 1 h plus tard je suis partis en arranchant le cable ..... ma femme morte de rire.

et pleins de trucs ....

14 juil. 201614 juil. 2016

Je recale la girouette de l'anémo NASA et le lendemain, je trouve que l'anémomètre n'est pas vaillant.
Je vérifie avec le voisin de ponton qui me dit 15 nœuds quand j'en ai tout juste 7.
Quelques jours après, je sors pour essayer la nouvelle installation du solent d'occase.
Avec un ris et le solent, 12 nœuds rafales à 15. Je remonte pas mal au près. Mais quelle vitesse réelle de vent ?
En me penchant un peu plus sur le répétiteur, je découvre que je l'ai mis par inadvertance sur mètres/seconde.
Ce qui fait grosso merdo la moitié. :heu: :lavache:

14 juil. 2016

Bricoler au pied de mat, hublot de couchette avant ouvert....mon pote recule mets le pied dans le vide...bilan deux cotes fêlées et grosse frayeur...

monter la gv sans avoir enlever les tendeurs servant a écarter les drisses du mat

Avoir oublié de remplir la nourrice..panne sèche en arrivant au port

et le must lors de la peinture avoir saisi et mis a en bouche le white spirit au lieu de la bouteille d eau pour me désaltérer

:bravo: :alavotre:

14 juil. 2016

Oublier de nettoyer les cosses de batteries.
Oublier de remettre les contacts après avoir nettoyé les cosses de batteries.
Avoir un rendez vous IMPÉRATIF en nav à voile.
Oublier que les cartes marines ne sont pas parfaites, et que l'œil avisé peut remédier.
Oublier que dés qu'on pense que réduire la toile , c'est mieux , car plus facile.
Ne pas faire confiance à la meteo, faire confiance à la meteo, dur...
Oublier de manipuler au moins une fois par an TOUTES les vannes du bato.
Oublier de RESSERRER toutes les VIS du navire, de temps en temps, méme bien serrées , elles deviennent lâches, le moteur, les cabines, hublots, moteurs , mat...elles sont si nombreuses.
Oublier de Vérifier les points de ragage en nav , surtout un peu longue.
Oublier de nettoyer, graisser , huiler là où ça circule, bouts etc.
Oublier de vérifier la propreté du réservoir de fuel , et aussi de l'eau.
Confondre l'acétone avec le white Spirit pour diluer une peinture...
Oublier de noter TOUT ce qui a été fait , pour pouvoir le refaire dans les six mois suivants...
Oublier que nous navigons pour notre plaisir, es dehors de toute contrainte. ;-)

14 juil. 2016

acheter un bateau ?

15 juil. 2016

"et le must lors de la peinture avoir saisi et mis a en bouche le white spirit au lieu de la bouteille d eau pour me désaltérer "
il m est arrivé grosso modo la même chose , mais s était du temps ou l on hissait la lampe tempête en tête de mat pour les mouillages forains nocturnes
faisant dodo dans la banette du corsaire , encore dans les bras de morphée , une petit soif me fait saisir la première bouteille qui traine au pied de la couchette , erreur fatale , s 'était le kerdane de la lampe , f 'est vraiment pas bon !

15 juil. 2016

Remplir deux bidons blanc t ansparent de 10 litres , pour traverser le golfe du lion sur un petit cata, a 24 ans et entreposer ds une coque l essence a cote de l eau a boire, l essence pour un hors bord qui n as j amais demarer, et s appercevroir en quittant cadaques que l essence etais passe dans l eau douce par capilarite!!
Etant donne qu on met pas de carburant ds un bidon prevu pour le l eau!! Et dote a cote en plus bien au chaud ds un flotteur!!

15 juil. 2016

Nettoyer le bac a batterie et les batteries avec un nettoyant pour clavier d'ordi ... p...n ça brille.

laisser tomber un tournevis qui court circuite une batterie, pouff flammes, vite étouffées

Fait
:jelaferme:

15 juil. 2016

On peut transformer le titre du fil ", en erreur des debutants confirmes"

15 juil. 2016

J'en avais ouvert un 'les erreurs voire les con ... qu'on a fait '
mais je ne sais pas l'importer ici . On aurait presque pu les marier . :topla:

17 juil. 2016

En été avec une grosse chaleur,je démarre le moteur le matin pour partir et il ne veux rien savoir,je d?monte le filtre pour purger après avoir sortie tout les truc du coffre,rien,je d?visse une arrivée de gas oil voir si y a du jus,rien et en sueur à bout de force je m'aperçois que la manette de l'étouffoir n'a pas été remis à ça place

18 juil. 2016

Pour moi l'etouffoir n'etait pas completement remis, on a navigué 1h au moteur sans probleme, mais quand on a donné un coup d'accelerateur pour degager le chemin à un mastodonte on a calé en plein milieu du chenal

18 juil. 2016

La dernière en date
Larguer devant ,larguer derrière oublier la garde avant
En travers dans les pieux
Heureusement pas de vent dégagement aisé pas de dégât
Plus ancienne partir avec le cable électrique branche, voisin de ponton qui déconnecte juste à temps

18 juil. 201618 juil. 2016

1er voilier, 1ère sortie
P'tit temps, plein soleil tout va bien .... le vent monte, réglage de voiles, nous passons au près. Grand voile avec un énorme creux, le bateau passe sur sa barre .... Rapide check-list, guindant ok, bordure ok, hale-bas ok, pataras ok .... re-étarquage..... pô mieux .... pendant ce temps on commence à maîtriser le virement intempestif, le bateau passant régulièrement sur sa barre. Qu'est-ce que c'est ardent un Fantasia ...

Pô grave on va prendre le 1er ris en pestant sur cette satanée gv qui avait pourtant l'air récente et propre mais qui est complètement défoncée .....

Pied de mat, je relâche la drisse pour prendre le ris ..... tiens la bôme reste bien haute ...... heuuuu.... saleté de balancine, je l'avais complément oubliée :heu:

18 juil. 2016

Je devais laver le pont.
Je jette le sceau à l'eau, relié à son bout.
Je le hisse à bord plein, puis rince le pont.
Le sceau n'est pas vide.
Dans un grand mouvement circulaire, parfaitement inutile, je jette le reste de la flotte et tout part à la baille : le sceau et le sot ....

18 juil. 2016

Hello,
Allez, je continue...en longeant les côtes de la Martinique, après avoir mis un p...de produit nettoyant(du Protéa) dans un de mes reservoirs, le moteur en question se met à fumer noir...je le coupe et décide de changer le filtre à gas oil.
Et là, peut-être un peu fatigué(...)je démonte le filtre...à huile
:mdr:
Arrivé au mouillage, j'ai été occupé une partie de la soirée...

18 juil. 201616 juin 2020

Comme j'avais une petite fuite d'huile, le mécano m'avait demandé de vérifier souvent le niveau d'huile. Ce que j'ai fait, mais sans remettre le bouchon. Du coup, j'ai eu une grosse fuite. Sur un YS12, ça ne pardonne pas.
Le revêtement "antibruit" alvéolé n'a pas survécu.
La tâche d'huile sur le coussin est partie. Ouf!

18 juil. 2016

Bonsoir
la toute belle: sur un BD1 essence, remonter le couvercle de carbu à la pâte car joint oublié dans les achats. 1h avant la remise à l'eau, ouvrir le robinet du réservoir qui alimente le carbu par gravité et profiter du temps libre pour finir de monter le tuyau d'évacuation de l'évier en chauffant l'extrémité du tuyau à la lampe à souder. Renifler et remarquer qu'il y a une odeur d'essence. Eteindre la lampe à souder, entendre un glouglou bizarre, soulever le capot moteur et voir l'essence couler par le filtre a air, fermer le robinet du réservoir en catastrophe, soulever les planchers et constater que cinq ou six litres d'essence avaient coulé là.
Tout ça parce que la pâte à joint appliquée généreusement avait coincé le flotteur du carbu en position basse, pointeau ouvert. Chaque fois que j'y pense, j'ai des sueurs froides... Cela aurait pu faire un beau feu de joie, faut croire que ce n'était pas mon heure....

18 juil. 2016

j'avais d'origine un magnifique réservoir d'eau en galva ,Absolument aucun gout dans l'eau ni aucune odeur ,un truc riveté a l'ancienne, une merveille . Un jour je n'avais pas de tuyau ,mon pote d'a coté me prête le sien qui été équipé d'un embout,bec plastique conique ,alors que le mien était sans rien au bout et je le glissait dans le nable jusqu’à débordement .
On tape la discute ,bla ba bla ,et a un moment j'entends comme des bruits de ressort deriérre moi . ctoong ,poong ,beeng .,,put...tous les rivets étaient en trains de péter cause l' embout avait empéché de déborder .Bravo trés bien.trés fort .quel c..(moi)

19 juil. 201619 juil. 2016

1ere croisière en med, j'avais 12 ans, sur un estuaire sport, et un pauvre vieux toutou à bords, j'étais chargé de l'emmener à terre 1 ou 2 fois/, avec une axe bardiaud, très instable et fragile.
Une belle petite crique, belle plage, je porte le toutou, et....des plaisanciers avaient du mangé des oursins( c'est interdit en été maintenant).Bref pieds nu, bon, je dépose la bête, puis la ramene avec plaisir!!!
Bon pour charcuter les pieds mais j'a i trouvé un truc: mettre les pieds une heure dans un sot avec de l'eau de mer et bonheur, chaires molles , insencibles, les épines sont sorties presques toutes en pressant!!!le reste facile.
Une pêche au lancer dans une rivière froide, trops longue, pour rentrer obligé de prendre un raccourci, un champs d'ortie en short, puis retraverser. Aucune démangeaison, grace à l'eau froide.
Depuis je suis tj avec des chaussures en bateau et j'arrache les orties à la main puis les passent sous l'eau froide.
Des bienfaits de l'eau que je consomme ... avec modération.

19 juil. 2016

Très bien la technique de mettre les pieds une heure dans un sot... :pecheur: encore faut-il en avoir un à bord !
Certains les mettent dans le plat, mais pas pour les oursins... :mdr: :mdr:

19 juil. 2016

Ca marche aussi avec un saut, mais une fois retombé le problème revient. Et avec un sceau, ça donne un caractère officiel à la manip, mais rien de plus.

19 juil. 2016

so what???

19 juil. 2016

Tu veux dire so volt ?

19 juil. 2016

Mettre à l'eau un brio de chez jeanneau après hivernage à terre sans avoir remis la sonde du sondeur dans son passe coque. " On coule"

Envoyer 20 litres de gas oil dans un des réservoirs d'eau , s'en apercevoir , vider , rincer . Mais oublier que l'eau vat jusqu'au lavabo de la salle bain avant , se brosser les dents et se rincer la bouche direct avec la petite pomme de douche.
Beurck !!!!!

19 juil. 2016
  • Aspirer à la bouche une durite de gazoil, pensant le conduit bouché.
  • Recracher le gazoil sans reboucher la durite.
  • ne pas avoir de vêtement de rechange.
20 juil. 2016

Oula !

Je mets mon bateau à l'eau vendredi pour la premiere fois...ok, grâce à vos histoire me voilà fin prêt.

Je vais tâcher d'être fort, anticipateur, inventif, concentré, agile, précautionneux, et aussi humain un peu quand même....

Dis-moi Philovent, c'est laquelle la bonne rainure de Genois ? Parce que je vais bientôt regréer le mien et je préfère que ce soit bon...

20 juil. 2016

Oui tu es fin prêt pour bientôt ajouter de nouveaux posts sur le fil... :langue2:

20 juil. 201620 juil. 2016

Naviguer, vanne arrivée d'eau moteur ouverte et, 2 ans après, comprendre que le circuit se désamorce à la gîte.

20 juil. 2016

Tomber en panne de gasoil
en se rendant à la pompe...
Il y avait des creux de 1,5 m dans le chenal et en montant sur une vague, le circuit s'est désamorcé !

20 juil. 201616 juin 2020

@ Funky Funky
C'est toi qui vois :scie:

20 juil. 2016

Tout dépend du sens d'enroulement de ton génois, où est la bande UV et si c'est un enrouleur ou emmagasineur. Lorsque tu l'enroules, la bande doit être à l'extérieur sauf si tu veux la protéger des UV...
:oups:
Ouvres un autre fil !

20 juil. 2016

sauter dans le cockpit au lieu de descendre gentiment après m'être soulagé à l'arrière moralité une belle entaille sur le crane avec l'extrémité de la bôme.
coincer le jet du tuyau d'eau dans le nable au remplissage, j'ai tiré dessus il est tombé dedans moralité 2h pour l'extraire.

20 juil. 2016

rassure-moi : pas le même jour ? :))

21 juil. 201621 juil. 2016

Hier soir, (kelt 6.20 12/15 nd annoncé)

Erreur : Ne pas faire de nœud d'arrêt aux extrémité de l'écoute de génois et hisser le génois vent de travers.

Conséquence directe : L'écoute file et bat dans le vent... Mais quel c*n,.... :-(

Situation aggravante : C'est ce moment qu'a choisi le cargo pour sortir du port de commerce dans mon dos. Il sonne la corne, il est à 500m. :-/ Heureusement car j'avais rien vu, occupé à me battre avec mon écoute sautillante ... Je suis en plein milieu du chenal...

Erreur n°2 : Stress...Coup de barre bâbord, j'attrape l'écoute sans prendre le temps de la repasser par l'avale-tout et tire comme un âne pour border le génois à la force du bras et me dégager le plus vite possible du chenal...

Conséquence n°2 : L'écoute s'était entortillonée dans le chandelier que j'arrache du pont avec une facilité déconcertante. Les vis sont passées au travers du pied de chandelier. Bien tordu quand même... :jelaferme:

..... Ceci est un bel enchainement qui montre qu'une petite merde de rien du tout peu très vite s'aggraver.... Mais je me dit que le chandelier arraché si facilement est finalement salutaire, je vais regarder aux autres car c'est vraiment pas sécure.... :-D

21 juil. 2016

Ben au moins , tu sais que tes pieds de chandeliers sont auto larguables, et tu vas les remonter avec contre plaque, alu ou bois, et avec boulons qui taversant ! Meme s il te faut attaquer un petit bout du contre moulage,
Ce que jai fait , et jai mis un petit tableau ou joli autocollant la ou j ai du faire une trappe d acces sur le contre moulage,

21 juil. 2016

Partir du ponton en laissant la barre attachée au pataras.
Oublier le chien sur le ponton (3x).

21 juil. 2016

Faire confiance aux equipiers qui m assurent qu il sont bien range le bon roti et le pain ds la glaciere fermee!! " oui oui tu nous saoule avec tes ordres!!"
Arriver ensuite au joli petit port de st honorat pour s en mettre plein la panse, et une grosse faim,
Tiens il a les oreilles a la profile' Nubis !!
Sur !!!! il a ouvert la glaciere a mange tout le roti d agneau et les baguettes !!
Oui oui un petit chien de 10 kg !! Et bien il nous reste les huitres sans pain et le vin blanc!!
Au retour houle d est , et le Nubis a bien tout " rendu "son dejeuner.
.naviguer avec un cabot cela sert quand meme a former l equipage ' chaque chose a sa place et qd on debute un truc on le termine NICKEL.
De toute facon il n y a qu avec l estomac et le portefeuille que l apprentissage marche !!!

21 juil. 2016

au vu de certaines contributions ...cela me laisse une bonne marge de progression !
pour ma part après avoir généreusement arrosé ma gaffe télescopique de dégrippant car cette dernière coinçait lors de la première utilisation 30 mm plus tard lors de la prise de coffre avec un courant de travers celle-ci à eu la bonne idée de se scinder en deux me laissant uniquement la poignée en main !!

21 juil. 2016

Alors la. , le coup de " la gaffe" !! Ce doit etre pour cela qu on nome une gaffe ," gaffe"
Il serait plus facile en statistique de compter ceux ou celles qui n ont jamais eu des soucis de gaffe!!
On pourrait demander si ds le forum il y a un gaston qui nous ferait un topo sur les gaffe et son utilisation

21 juil. 2016

Livraison de mon premier bateau.

On fait la mise en main 1vec le vendeur. ... tout bien.
Le après midi ou fait un tour en famille avec la famille p1s super rassurée. Comme il y avait dû monde sur l'eau je monte la grand voile5 à toute vitesssse en écoutant pas ma femme me demander si je suis sur de moi ------- j'ai entièrement monté l1 gr1nd voile à l'envers

22 juil. 2016

Partir d'Arzal, vouloir hisser sa nouvelle GV dans le chenal...
Merci aux papys pécheurs et aux chevaux de leur vedette ainsi qu'à Ric56 pour m'avoir sorti de la vase du bord du chenal...

22 juil. 2016

Mes erreurs de débutant dans les années 60?
De "mémoire", aucune! :non: :-D :-D :-D

Alzheimer?

22 juil. 2016

Maintenant, je dois écrire "salopards"! :acheval: :aurevoirdame:

22 juil. 201622 juil. 2016

Sûrement, salopard! Au début seulement!

15 nov. 2016

pas né

22 juil. 2016

17 ans, jeune moniteur de voile, premiere colo juste le long du mole de boyardville, à la sortie du port, genre interminable sur la mer.
le vent porte sur la digue (10 knts), c'est mon premier jour de GM et je fais partir 12 optimist's débutant total, de la plage pour virer par le travers une bouée mouillée un peu plus loin
un après l'autre, il fallait faire parce que là, j'ai passé les 2 heures de la sceance à courir avec la sécu d'un opti à l'autre pour l'éloigner de la digue avant qu'il ne s'y fracasse et le lacher pour aller secourir l'un des 11 autres en plus mauvaise posture
ça a duré 2 heures pour mettre la flottille en sécurité,
l'un après l'autre, on vous dit....;-)

23 juil. 2016

à la pompe, tout est pret
je descends tranquillement du bateau, recupere l aussiere sur le balcon arriere
Et le mou qui traine derriere la barre a roue
que je n avais pas lové derriere le balcon
se prend dans la manette du moteur
et gaz à fond et le bateau qui part sous mon nez
C est balo......
heureusement, pas un chat, l honneur est sauf....

23 juil. 2016

Sud est Sardaigne, de grosses montagnes qui tombent dans l eau et les instructions nautiques qui te disent de croiser 10 milles au large pour cause de vent catabatique........
quesaco.......?
comme un con, je passe à 1 mille, 15 à 20 noeuds au largue, pas de spi, relax....
illumination, au bout d une demie heure. Je regarde derriere et voie un putain de coup de vent qui deboule, la mer devient blanche instantanément au passage de la claque, c est à 1 mille et ça nous arrive dessus.....
moteur, face au vent, on affale de toute urgence et 50 noeuds de vents nous tombent dessus !
aucun danger, vent de terre, juste le clapot depuis la plage toute proche
et on laisse filer à 120 degre du vent à sec de toile avec parfois 25 degres de gite
passer à 5 miles, ils disaient.....

23 juil. 2016

Les dames aussi font leurs erreurs, mais elles ne racontent pas, alors je me lance: sud est Sardaigne, je barre avec le GPS, et le guide Imray (pas bon pour ce coup là) mon mari m'avait pourtant dit: ne fais pas confiance au GPS, la carte, rien que la carte.
Trop tard!!!!!!
Je regardais les roches émergées et le si beau paysage lorsque brutalement le bateau a été stoppé net. Bien plus tard le guide italien magnamare indiquait: "Bassofondo pericoloso"
Un grand moment de stupéfaction où tout s'entremêle, sortir le chat, la survie, bloquer la porte étanche, les secours etc.....mais Zorro est arrivé: T'inquiètes poulette, je vais aller regarder de quoi il retourne.
Finalement un petit pansement sous la quille dès le retour et le tour sera joué.
:non:

23 juil. 2016

Celle-lá je ne l'ai pas vécu mais les deux héros me l'on racontée.
Dans ce petit club nautique de Majorque quelques navigateurs ont pour coutume de se tirer la bourre les samedis après midi, en solitaire. (Par la suite ce club est devenu une pépinière de solitaires). Départ de la Rapita, faire le tour de l'archipel de Cabrera et retour. Long bord de près, Machin cherche quelque chose á faire, et il ne trouve pas mieux que d'aller fouiller dans le coffre arrière et finalement il y rentre complètement.
Le capot se referme, le loquet aussi et le gars, sous pilote est enfermé dans le coffre, direct vers la petite île.
(Ëpilogue: Truc navigue juste derrière, trouve bizarre que le bateau qui le précède perde du terrain et commence á se douter de quelque chose quand il entend des coups dans le bateau. Ça s'est bien terminé.)

24 juil. 2016

Oublier de rentrer les pavillons quand de l'air est prevu abrege sensiblement leur espérance de vie, quant à la boule de mouillage ( si,si je la mets ) c'est la perte assurée, malgré son assurance, par rupture de bout.

24 juil. 2016

Pas vraiment une erreur de débutant, mais plus une c** de plus:
J'installe des marches de mât sur l'artimon: perçage et rivet costauds.
Tiens ? Lorsque l'éolienne tourne, je prends le courant en touchant les filières et le mât. Pas très fort, un peu comme les clôtures électrifiées pour les brebis.
Une nouvelle façon de garder le bétail?
Meuh non!, j'ai seulement dénudé les fils qui descendent dans le mât en perçant mes trous!
Trop fort!

24 juil. 2016

éolienne en tête da mat???

25 juil. 2016

Sur une potence à mi-hauteur.

25 juil. 2016

Une première pour moi ce WE , je ne l'avais jamais faite celle-là :
- vouloir se mettre à la cape la dérive complètement remontée et recommencer 3 fois la manœuvre avant de s'en apercevoir .

25 juil. 2016

pas trop faire attention au coef et au mouillage à Bréhat bateau qui se pose doucement sur le coté.bon pas de mal , il reste 80 cm d'eau et on est sur du beau sable..y'a plus qu'a attendre le flot peinard. mais ne pas avoir fermé la vanne d'évacuation du lavabo cabinet de toilette !!! du coup l'eau est rentrée par la et le temps de s'en apercevoir 100l dans les fonds ! on a failli couler au sec!!!!

il ya quelques jours ... en approche du port de Sines (Portugal) le moteur refuse de démarrer.
on prépare le mouillage pour se poser devan la petite plae et aussi amarres et pare'bat u cas où

en approche le vent virevoltant oblige à pas mal de manoeuvres dont l'envoi du solent pour passer les jetées

finalement une belle place se présente et on y va vent arrière à sec de toile.
l'équipier saute avec l'amarre arrière et la bloque et ... l'autre bout n'était plus amarré suite aux manœuvre de voiles précédentes !

on arrête le bateau avec l'amarre avant, tapant un peu le côté dans le ponton mais sans rayure ni trace.

j'avais bien vu l'équipière largant cette amarre pour libérer l'écoute de solent, mais ERREUR DE DEBUTANT, je n'avais pas vérifié la remise en place.

d'où venait la panne ?
quelques jours auparavant en passant la barre de Tavira sur un beau surf, la durite de refroidissement avait sauté quand le moteur est monté en régime, inondant le cul du démarreur d'eau de mer.
Et le petit fil alimentant le solénoïde s'était oxydé.

la durite avait sauté car montée par le mécano cherbourgeois avec un seul collier sans doute mal serré (du coup j'ai fait le tour des colliers et j'en ai resserré plusieurs)

27 juil. 2016

Ah , oui, erreur de débutant ou de ...confirmé, OUBLIER DE RESSERRER LES VIS,il y en a des centaines sur un bato, pas toujours faciles à voir...
Sur mon cata d'une marque réputée, je m'étonnais de trouver de l'eau de mer dans le puisard après une nav tonique, ce n'est que par hasard au grand nettoyage de printemps, en démontant le cache d'un hublot latéral de coque , que je me suis rendu compte qu'il restait 6-8 tours à serrer, presque idem sur plusieurs autres.Y'a des gens qu'on adore rétrospectivement , de même celui qui a jeté 4 feuilles d'essuie tout qualité pro dans le WC Lavac...l'équipier qui a cru le boucher à Guernesey n'y était pour rien.par contre il a assumé le débouchage, merci Marc.

29 août 201629 août 2016

De retour de notre escapade estivale, alors qu’il s’agissait d’une première en presque tout (la plaisance, l'habitable de 25 pied, remonter de Bzh sud en Bzh nord), malgré tout vos conseils expérimentés, voila ce que je n'ai pas pu éviter...

Dans l’ordre d’apparition à l’écran

  • face au vent, amarrer le bateau par l’arrière en premier.
  • Partir en se disant que l’on va gréer en mer face au vent (au lieu de préparer la montée de GV dès le port)
  • Croire que le reservoir intégré du 6cv 4 temps va tenir plus de 30 mn, et se retrouver en panne seche en pleine pointe de Trevignon vent dans le pif
  • Mettre la superbe tablette toute neuve avec Navionics dans le carré sans faire attention aux enfants, et la retrouver 2 jours après ecran noir incapable de fonctionner (ecrasement)...j'étais content d'avoir mes cartes !
  • Alors que je faisais juste un changement de quai pour être face au vent et travailler sur la GV, envoyer une amarre mal frappée, qui reste dans les mains du bon samaritain venu nous aider à accoster…
  • Couper le chenal du four en se disant que la route parait longue d'un côté et dégagée de l'autre, et se retrouver finalement dans des creux de 2.5 metres pas du tout fait pour le moteur HB de 6CV,qui a quand même bien rempli son office jusqu'à l'Aber Wrach
  • Envoyer une amarre non fixée qui reste dans les mains de l’eclusier, (parce que je pensais faire autrement) et se retrouver de travers en pleine ecluse
  • Dans la panique, courir entre l’étrave et le cockpit en oubliant que le capot est ouvert, et faire une chute directe côtes flottantes au premier rang (je pense que dans une semaine je ne le sentirai plus)
  • Dans l’ecluse face au vent, mettre un équiper de bon poids sur l’étrave pour gérer l’amarre (bien fixée cette fois-ci!), et ainsi déjauger le moteur HB, et alors se faire pousser par le vent, se retrouver (encore) en plein travers dans l’écluse, et finalement sortir en marche arrière…sous le regard amusé des spectateurs…

Maintenant je peux le confirmer, le ridicule ne tue pas.

30 août 2016

Pas mal! T'as vite fait d'en trouver de bonnes autres!
Tant qu'il n'y a pas de mal on peut en rire.

:bravo:

30 août 201616 juin 2020

Je l'avais mis aussi sur le fil des grands coup de pot, mais c'est plus à sa place ici :

Cet été, j'ai fait une belle bourde qui aurait pu mal finir et la chance a bien joué en ma faveur.. Je décide de faire en voile le tour de l'Ile d'Arz, je choisi un jour de petit coef (env 40).. Je passe en sens horaire en suivant bien le balisage, les vertes sur tribord..
Mais arrivé au point le plus au nord, j'oublie que la verte suivante doit être prise dans le sens sortant du port, car elle balise toujours le chemin vers Vannes , mais comme je descend maintenant au sud je dois la laisser sur babord.. (Sur le jpeg c'est la pirenn au SE de l'ile d'Holavre)
Bref je suis passe en plein dessus la petite tache verte d'estran, mais coup de bol, petit coef et marée 1/2 haute, alors je comprend ma bourde que à cause de la remontée au sondeur mais c'est tout...
En regardant la carte, bien sur il n'y a aucun doute possible, mais pile à ce moment je n'ai pas rechecké et j'ai donné la mauvaise consigne au barreur..erreur grossière de débutant, qui ne m'étais pas encore arrivée, mais je la poste si cela peut servir à quelqu'un d'autre..

31 août 201631 août 2016
  • Manœuvrer sur la plage avant avec un panneau de pont ouvert...
  • Ne pas surveiller l'usure (hydrolyse) de la chaise moteur qui casse sans prévenir entre Jersey et Saint Malo (le moteur était heureusement éteint et retenu par un bout de sécurité)
  • ne pas repasser correctement les bosses de ris en début de saison et tomber dans un grain

laisser la vanne de vidange du lavabo ouverte alors que l'on fait du prés à deux ris ...et fermer la porte pour ne pas mettre d'embruns à l'intérieur

depuis ma pompe de cale est munie d'une alarme !

31 août 201631 août 2016

PFOUUU !
28 étoiles pour mon "erreur".
Vous me gâtez, c'est beaucoup trop :heu: :oups: :lavache:

31 août 2016

allez hop je me lache..
2 heures de navigation a la boussole dans le brouillard
je tombe pile poil dans l axe du chenal du port

félicitation de l équipage pour le calcul de la route
:bravo: :bravo: :bravo:

et la !! j enlève le compas du support et je constate qu il est bloqué (il ni a plus d huile a l intérieur)

bonjour la mega chance !!!!!!!!!!!!!!

:lavache: :lavache:

31 août 2016

Aprés une grosse traversée L'estartit / Pollenza , bien content de se poser au mouillage et pour féter ça, on prend l'annexe pour se boire une petite mousse, il est 17h... et une 2e ... et on continuent au resto ...
vers minuit retour au bateau avec 20 nds dans le nez , le clapot qui va avec et les feux de mouillage éteints !
j'ai mis 1 heure à retrouver le bateau au milieu des autres ....

31 août 2016

Et bien moi pareil, un soir atterrissant à Marie Galante vers 18h, je met l'annexe à l'eau et je me dirige vers un p'tit resto brochettes et là je bois l'apéro en liant amitié avec le cuisto, barman manager de cette affaire et lorsque j'ai voulu rentrer quelques temps après, impossible de même retrouver l'annexe ! Du coup j'ai dormi sur la plage et au petit matin, tout s'est éclairci et j'ai retrouvé annexe et bateau :langue2: :heu: :tesur:
Pascal :alavotre: :alavotre: :alavotre:

31 août 2016

Quitter mon poste de nuit sans avoir fait le tour du bateau et m'apercevoir en cours de manoeuvre que le gentil voisin sur babord avait délicatement posé sa pendille sur un de mes chandeliers. C'est tellement plus pratique...
Il m'a entendu à mon retour!
En tous cas, ça m'a servi de leçon.
Polo

01 sept. 2016

emmener ma nouvelle compagne pour sa premiere sortie voile.... depart Grandville direction les anglos, tempetes, on en a chier 7 h, elle malade comme un chien..... me suis dis, c'est bon elle viendra plus j'aurrai la paix....

Resultat elle adore, a fait des stages macif et vient toujours avec....

mais bon j'en suis tres tres ravi :)

01 sept. 2016

en debut de saison, oublier de remettre les bouchons de fonds de coque....et partir vite, vite, trop vite.....et retour au bout d'une heure la coque pleine d'eau

01 sept. 2016

-Hisser le génois à l'envers

-partir à la voile du ponton en oubliant de baisser la dérive

-tenter de mettre DIRECTEMENT le voilier sur la remorque en arrivant à la voile (c'était il y a longtemps, prescription)

-mettre le voilier sur la remorque...en oubliant de remonter la dérive (je me demandais pourquoi il fallait autant forcer sur le treuil manuel)

-première mise a l'eau de la saison... Et bôme + barre restées à la maison :-(

-se demander pendant un bon moment pourquoi le voilier n'avance pas, alors qu'il y a du vent ? (bouée de casier dans le safran, mais bien cachée)

-se demander lors d'une remontée de l'Aulne "mais pourquoi ces deux voiliers sont arrêtés là au milieu?"... Nous nous sommes bien sûr échoués à notre tour sur le banc de sable :mdr:

01 sept. 2016

sortie en solitaire dans un bon coup de mistral

je fais un tour d horizon et je constate que je suis le seul a etre sortie aujourd’hui

sauf une petite une petite voile tres tres loin au fond de la baie
finalement nous sommes deux a naviguer
bateau au pres bien gîté
l autre aussi....

on avait toute la méditerranée,
on c' est rentré dedans :tesur: :tesur:
bilan un bacon av et un ego en berne j étais babord..

01 sept. 2016

Ne pas faire un point sur la carte et se rafraîchir la mémoire avant de monter prendre son quart à 3 heures du matin.
Aggraver son cas en faisant confiance aveugle (je veux dire sans vérifier) aux propos de celui qui descend se reposer...

Nous étions parti de Jersey vers 23h... car coincés dans l'avant port par des bateaux à couples qui attendaient l'ouverture du seuil pour rentrer. Je prends mon quart vers 3h du matin du côté de la NordEst Minquiers. Le copain chef de bord me dit tu vois le phare c'est celui de Granville, tu met cap dessus en le laissant un peu à gauche.
J'applique donc ces instructions en serrant le vent (OSO), nous passons près de la bouée Les Ardentes, je continue à serrer le vent en gardant le phare légèrement à gauche, autant que possible. Mais le compas m'indique un cap supérieur à 180°...
ça m'intrigue... je commence à douter de ma route... je rumine ça dans ma tête, il y a quelque chose qui cloche... mais je ne veux pas réveiller le copain, je ne peux pas lâcher la barre pour descendre à la table à carte... d'autant qu'on croise une flottille de bateau de pêche (bulotiers). Non décidément ça ne va pas ! Et c'est quoi ce bruit, comme un ressac...
J'arrête le bateau en choquant GV et génois... Ce changement d'allure réveil le copain : - Qu'est-ce qui se passe ?
- J'ai un doute sur la route et sur où nous sommes !
- je regarde ça (vive le GPS, même tout simple à l'époque)
Heu, nous sommes à 1/2 mille au nord de l'entrée de la passe nord !

Oups, c'était le phare de Chausey... et non celui de Granville qu'il m'avait indiqué.
Depuis j'ai l'habitude de bien réviser la carte de la zone avant de prendre mon quart... et j'ai continué à bourlinguer dans le secteur que je connais mieux... mais n'empêche.

Quelques années plus tard, de l'autre côté (Ouest) des Minquiers, j'ai eu aussi un sacré doute quand la carte du GPS intégré au poste de barre (bateau de loc) m'indiquait une bouée (inexistante) à l'emplacement d'un houlographe disparu et non la sud-ouest Minquiers, invisible à ce niveau de zoom. Nous venions de passer la NW et la carto (navio nique) qui me disait de tenir un cap au 210° au lieu de 175°...
J'ai fini par passer la barre à une équipière (plutôt passagère) qui veillait et suis aller vérifier... mais de la route en plus sur une allure moins confortable (au portant ça roule)...

01 sept. 2016

C'est quoi planté ?
ben c'est quand tu loupes ça

à l'époque la R25 plus son attelage et la dame au volant
en voyant arriver le bateau certainement "prise de peur" ou démarrage trop tôt
tout démarre la R25 la remorque...et moi comme un con planté

j'en suis encore :mdr:

01 sept. 201616 juin 2020
02 sept. 2016

Bizarre bizarre les voiles des 2 bateaux ne reçoivent pas le même vent... peut-être la faute aux chopes !

01 sept. 2016

ben la c'est tout frais du début aout : un petit vent donc je descend ma dérive(T.E 2.15m) pour manoeuvrer proprement mon départ puis on marche gentiment au moteur pour un petit tour avec femme , enfants ,petit enfant qui piaillent. arrivés sur le seuil bing! la dérive basse tape et se coince dans le bazar!! bilan bateau bloqué et bloquant l'entrée du port.. dérive bloquée (impossible à remonter) bateaux qui attendent pour rentrer et sortir.femme, enfants et petit enfant qui piaillent plus fort et moi comme un c....(grand moment de solitude!)
poutant ça fait 15 ans que j'ai ce bateau et jamais ça ne m'étais arrivé. j'éspère que c'est pas sur youtube!!!

02 sept. 2016

Première prise de ma nouvelle place : vent traversier, ma femme descend sur la catway mais on se fait déborder... Tant pis j'ai appris qu'il faut pas insister sur une manoeuvre qui commence mal. Donc je fait arrière pour me représenter sur l'autre bord.
Sauf que je ne vois plus ma femme ni sur le catway ni sur le bateau.
C'est là que j'apercois ses 2 mains agrippées à la filière, les jambes fléchies au max et le cul au raz de l'eau.
Sympa comme arrivée pour faire connaissance avec ses nouveaux voisins de ponton!

Sinon, la gaffe télescopique de 2m dans la bôme qui se plie en 2 lors d'un empannage suite à sa rencontre avec le pataras.
Depuis, elle fait 1m50

02 sept. 2016

@allewind;
pas de photos de ta femme faisant de la gymnastique autour des filières ?
:mdr:
:acheval:

03 sept. 2016

faire un commentaire sur un fil de hisse et héo, après ca part en vrille, un peu comme une ag de copro!!!

03 sept. 2016

D'où l'importance d'avoir des filières en bon état, sans gendarmes ni échardes, et solides...
:jelaferme:

03 sept. 2016

Pourquoi j'ai fermer la vanne d'arrivée du gasoil?
Tout fière de montrer mon nvx voilier à un copain... on largué les amarres et le moteur s'arrête en plein sortie du port :(
Je déroule le génois comme une éclair... l'écoute entortillé au tour les pare bats.... le point d'amure libre de tout droit. Le digue n'est pas passer loin. Depuis je vérifie tout ça 'avant' de partir :)

03 sept. 2016

nettoyer le réservoir de G.O changer les filtres sans nettoyer les durites ,3 injecteurs à changer ,et remorquage par la snsm
échoué dans le port de Gruissan de nuit sans connaître les fonds .
alain

15 sept. 2016

Pas vraiment une erreur de débutant ton histoire. Par contre pour un vieux loup de mer...

03 sept. 2016

@Primipile; Lorsqu'on ne navigue pas très souvent ou que l'on est d'un naturel distrait, une "check list" peut être utile ;-)
Moi j'en ai une pour l'équipement à ne pas oublier pour partir quelques jours.

03 sept. 2016

Fritz bravo , pour ton récit qui note que tu ne fais pas que donner des conseils ,mais aussi sait dire quand ça va pas ,ou moyen .Ça sent l'iode et j'aime bien .Profite et gaffe .

04 sept. 2016
  1. Navigation en duo. Petit mouillage superbe en Créte, on jette l'ancre et baignade en attendant l'apero.... Mais pourquoi je suis à l'ombre en nageant autour du bateau ? Juste oublié d'affaler la Gv!!!

2016 St Tropez, je dois déposer une equipiere au quai à carburant. Impressionnant ce gros yacht qui sort du port au moment où l'on rentre... Et celui-là à quai encore plus gros.
Accostage un peu vif ? Bizarre. ... L'equipiere "c'est pour repartir tout de suite que tu n'as pas affalé la GV ?"

04 sept. 2016

cherches plus ! c'est toi qui a inspiré le concept de la GV fixe à la coupe de l'américa !!!

05 sept. 2016

C'est bien rassurant toutes ces petites histoires d'oublis!
:mdr: :goodbye:

05 sept. 2016

Sauf que les "oublis" ne sont pas des erreurs de débutants, mais de navigateurs expérimentés... Alzeimer ???

05 sept. 2016

C'est quoi Alzheimer ? :oups:

05 sept. 2016

C'est un mec, si tu connais son prénom, c'est que tu n'es pas encore atteint...

23 sept. 2016

elzim,ca trois avantages :
tous les jours on fait de nouvelles rencontres .
on n'a jamais de mauvais souvenirs.
tous les jours on fait de nouvelles rencontres .
au fait qu'es-ce que j'ai écrit???
alain

hier à Jersey avec un équipier néophyte : une amarre laissée à trainer dans l'eau et hop dans l'hélice !

j'aurais dû vérifier mais c'est en général ma femme qui largue les amarres et elle et très attentive, j'ai donc pris la mauvaise habitude de faire totalement confiance ...

05 sept. 2016

J'avais fait la même en Octobre dernier sur mon First 25, résultat mise à la cape, j'enfile mon caleçon et je descend dans l'eau à 14° pour décoincer l'aussière en me tenant à l’échelle de bain.. On apprécie pour une fois que l’hélice soit très en arrière, quasi à 1/2 bras du tableau arrière, par contre on constate que même à la cape, ben un voilier ça avance quand même, car après 10 mn dans l'eau , je remonte complètement cramé..

23 sept. 2016

la confiance c'est le fainéantise de l'habitude .
alain

06 sept. 2016

Une erreur de débutant qui me revient... en approche du mouillage, moteur en route, on roule le génois... tiens c'est dur... le copain invité pour la balade va à l'avant :" c'est l''enrouleur, le bout surpatte... "
Et là JE fais l'erreur : la drosse sur le winch, un tour de manivelle, et ... l'étai se desserti de son embout en tête de mât ! Gagné !
C'était la drisse de spi qui de prenait dans les tours de voile sur l'enrouleur...

08 sept. 2016

fausse erreur de confirmé:
oublier sa belle-mère sur le ponton .
.
je rigole , c'est impossible , elle cause trop ! :goodbye:

23 sept. 2016

garde lui ton deuxième mouillage comme bouée de sauvetage
alain

08 sept. 2016

ou la confondre avec le mouillage :acheval: :acheval:

08 sept. 2016

Prise de coffre à Collioure il y a quelques jours… le skipper me tend la gaffe doublée d'un crochet automatique muni d’un cordage bleu pour amarrer et d’un bout' pour larguer, « à bien laisser filer »… On arrive au coffre n°3 qu’on visait, mais non… on va prendre le n°5, regarde il y en a un qui s’en va. OK, moi la gaffe en avant, on arrive sur le coffre un peu vite à mon goût et je croche l’anneau AVEC LA GAFFE !!! impossible de tenir et encore moins de retourner le truc pour enclencher le crochet automatique. J’ai tout lâché… heureusement entre temps le préposé au mouillage était arrivé dans son Zodiac pour nous aider !
Pas vraiment débutante, mais j’avais jamais utilisé ce truc automatique… la honte !

:-D

23 sept. 2016

mais non ,le modernisme il faut s'y adapter ..
t'est pardonnée
alain

15 sept. 2016

Première fois que je sors le bateau (mon premier) avec mes enfants. Bôme à enrouleur donc ralingue sur le mat.
Tout fier de leur montrer que papa joue au marin, j'envoie la GV dans l'avant port.
Je tire sur la drisse comme un âne et...toute la GV part en flottant.
Dans ma précipitation j'ai oublié de mettre la ralingue dans son guide !

Depuis je suis toujours aussi débutant mais j'ai viré la bôme à enrouleur.

15 sept. 201616 juin 2020

Parti pénard pour un port dans lequel il y a un petit seuil isolé, mais parti plus tôt que prévu, et marché plus vite que prévu (30 nœuds de vent, au lieu de 15 annoncé) je suis arrivé dans le port à marée basse. Pas grave, sauf que je suis passé au mauvais endroit, et j’ai touché. Et avec les 30 noeuds dans le dos, pas moyen de reculer, le bateau était déjà en travers. .

Pas grave le bateau se dandine légèrement, c’est l’heure de la renverse, il va bientôt décoller. Pas la peine de béquiller.

Et voilà que le vent tombe, et la mer descend brusquement de 40 cm, passant de 80 cm à 40 cm.

Je ne pense pas que la coque touchait, pas de bruit. J’avais au maximum 30 ° de gîte relevé sur le compas. 30 ° dans 40 cm d’eau pour 90 cm de tirant d’eau. D’après mon schéma, je ne touchais pas, et à marée basse, aucune éraflure dans l’antifouling.

Les erreurs de débutant (ou pas... ) sont nécessaires.

Ainsi, que pouraient bien faire les touristes pour s'occuper un dimanche après midi au port des bas sablons ?

Je me suis donc dévoué une fois en échouant mon cata sur le seuil, bien proprement avec des pare battages en dessous pour ne pas l'abimer (le mur est incliné on a le temps d'intervenir)

Et bien même pas un mot de remerciement du syndicat d'initiative ! Pourtant il y en a eu des photos de prises !

17 sept. 2016

Sortie du port de Bandol sous un beau soleil de printemps et petole pour remettre le bateau d'un ami sur son corps mort.

Pas la peine d'enlever le ferlage de gv et de génois, on en a pour 15 minutes et après on se fait un bon resto.
A 100m de la jetée le moteur cale, l'ami se penche pour remettre en route, faux pas il tombe sur la clé du démarreur et la casse.
Vite' Enlever cette p.... de garcette autour du génois, dérouler et et c'est passé à 2 mètres de la jetée.
Depuis, mes voiles sont prêtes à envoyer avant de larguer les amarres et au retour on ferme le lazy bag et on ferle au ponton.
.

21 sept. 2016

Première sortie bateau au Bassin d'Arcachon avec Madame qui découvrait son mari tout fier à la barre de son Four Wins et qui lui avait promis une belle balade sur tout le Bassin. On quitte le corps mort et afin de l'impressionner je met gaz à fond avec l'intention de prendre un virage à 45° , le soleil dans les yeux je n'ai vu le banc de sable, on fait une balade de 200 mètres.

Donc beh on a bronzé en attendant que la marée monte sous l’œil amusé de ceux qui passaient. On en rigole encore....

Gaz a fond, Le soleil dans les yeux, aurais-tu vu une annexe ?
:lavache:

21 sept. 2016

Non je n'étais pas au milieu des corps morts .:langue2:

En fait c'est après avoir quitté la zone réglementé (débutant certes mais respectueux) et il les conditions étaient permises sauf que le soleil m’empêchait juste de voir les hauts fonds à cause de la réverbération.

Je te rassure depuis j'en ai vu d'autres :-)

22 sept. 2016

Toujours des lunettes polarisées, much better.

22 sept. 2016
  • L'année dernière mon fils met cent litres d'eau dans le réservoir gas-oil ...
  • Cet été au milieu de gascogne, ma femme me dit attention il y a un grand filet avec des flotteurs ... c'étaient des mouettes !
24 sept. 2016

en 1975
Je travaillais pour le chantier gouteron ,comme convoyeur
nous arrivons au palais avec un chergui tout neuf que nous devions liver à lorient .
arrivée au port du palais à belle île
i,ne place magnifique le long du quai
j'amarre le voilier avec suffisament de longeur pour la marée
et nous allons vister l'île au retour le voilier calé sur le radier
à 45° tenu par les amarres .
personne ne nous à prévenus nous avons attendu que la marée remonte pourt reintegrer le bord
alain

En ce temps là, les taquets étaient solides !

13 nov. 201616 juin 2020

Samedi soir, arrivée nocturne à Hoedic.
Génois roulé, moulin en marche. l'Amirauté se positionne en pied de mat, reprend les lazy jacks. Le mec à la barre met la drisse de gv au clair, le bateau bout au vent, et largue la drisse de gv.
Le mec à la barre : vas y, affale !
Elle : ça vient pas !
Le mec à la barre : t'es sûre (et oui, j'ai un don inné pour les réparties ciselées et brillantes...) ?
Elle : ben, oui !
Le mec à la barre attrape un bout de drisse à tâton, et remonte jusqu'au coinceur à la recherche de coques, avant de s'apercevoir que ledit coinceur est toujours fermé. Évidemment, pour affaler la gv, c'est mieux de ne pas larguer la drisse de génois....
Devant la petite bière kivabien après l'amarrage, note du mec qui n'est plus à la barre : pour les manoeuvres de nuit, mette une frontale...

Bon, en dehors de ça , un vrai bonheur de nav'. Petit vent bien régulier, mer plate, couleurs superbes et très beau clair de lune. Des comme ça, j'en veux tous les jours.. :pouce:

13 nov. 2016

Problème de mouillage, j'ai balancé ma pioche neuve, 50 mètres de chaîne neuve, le nylon...neuf , mais rien attaché..perdu l'ensemble car trop profond pour plonger.

13 nov. 2016

Dans la même année, nous avons quitté le ponton avec la prise de quais encore branché ????????

13 nov. 2016

L'oubli de l'amarre électrique est un grand classique.
Un petit truc pour ne pas l'oublier est d'enrouler le câble de quelques tours autour d'une des vraies amarres.

13 nov. 201613 nov. 2016

D'où l'intérêt d'avoir un câble électrique très long. :reflechi:

13 nov. 2016

Heureusement, nous avons une bonne longueur, et utilisons un raccord qui c'est simplement débranché dans rien arraché, la rallonge à fini dans la flotte, donc la borne à disjoncte

13 nov. 201616 juin 2020

Mettre une échelle de corde à marée haute et vouloir monter à marée basse...

13 nov. 2016

Le Palais - Belle Île en mer

13 nov. 2016

là où j'ai eu le plus peur :
Avec mon Jeanneau Love love, l'équipier qui largue la drisse de GV au près par force 6 et 2-3m de creux, la voile à pris la forme d'un spi et... : Palan d'écoute gv explosé, hauban et bas hauban sectionné et gv déchiré, coulisseau arraché, par miracle le mat n'est pas tombé, ce soir la il a payé ses coups à boire et pas qu'un peu...

le plus con :
panne d'essence en RIO590 115cvhx 2temps à la tombée de la nuit, contact cross par téléphone portable car même pas de VHF :jelaferme: , remorqué 15min par les douanes : 450€ (1ère et dernière fois que ça m'est arrivé)

Le plus drôle:
M'étant fait arnaqué sur l'achat de mon premier bateau moteur (neptune 550 OMC) je dois le dégager en urgence de sa place mais sans moteur...
j'embarque mon petit frère et me dit qu'à la pagaie + petit moteur électrique de St laurent du var à la cale de mise à l'eau de Cagnes sur mer ça ira...
mer et vent n'étaient pas de cette avis !
le club des rameurs de cagnes-sur-mer ont finalement empêcher que je tape la digue et m'ont remorqués à la rame (oui oui ! bon ils étaient nombreux sur la barcasse mais quand même ^^ )

13 nov. 2016

J'adore l'échelle toute seule sur le mur

14 nov. 2016

Maigres la longueur du fil, c'est souvent les mêmes pseudos qui reviennent, alors au choix ou certain(e)s ils/elles n'ont jamais commis d'erreurs ou..n'osent pas avouer???????????? ......peut-être de sombres secrets, une belle mère disparue suite a un coup de vent....dans la petole????

14 nov. 2016

Pour la belle mère j'aurais bien voulu, mais elle est pas conne, elle veut pas aller en mer avec moi malheureusement

14 nov. 2016

a ne pas ébruiter !!
j ai fais mon quart de nuit avec le gilet auto gonflant sous le ciré

alzheimer ??

14 nov. 2016

oublier de dire a sa compagne dans un coup de vent( ou pas)qu'il faut se tenir ou s'assoir, pour effectuer un quelconque tache meme a l'interieur;
resultat , une gamelle et un bras cassé , c'est le metier qui rentre !!!
.
erreur de non debutant : croire que l'on a toujours les memes moyens physiques qu'il y a 40 ans et en plus s'imaginer que parce qu'on est experimenté, on s'en tirera mieux..salaud de vieux!!!
.
sinon dans le genre plus anodin : bricoler les HB a poste sur l'annexe a flot... :oups:...bon y'a une clé de 10 de rechange :coucou:
.
se gourrer entre la marche arriere et la marche avant pour eviter un colision dans un mouillage encombré ( encore salaud de vieux) :doc:

14 nov. 2016

Il y a deux ans grande plage de Houat après la nuit au mouillage le dimanche dans la matinée on prend l'annexe et on part on la remonte sur la plage et on se barre visiter le bled. Quand on voulait rentrer il se met à tomber quelques gouttes on décide de prendre l'apéro au bar. Un apéro,deux apéros normal on marche sur deux pattes là dessus le patron remet la sienne et soudain je vois l'heure et je dis à mon équipier si tu veux rentrer à l'heure il serait temps qu'on y aille. En arrivant sur la plage plus personne et l'annexe qui commençait à se soulever doucement évidemment pas de grappin.
La c'est passé juste ouf!
Oublié de vérifier la marée c'est ballot.

14 nov. 2016

Dans le style de l'annexe qui... fin avril, peut être début mai, nous sommes à Chausey, dans le Sound... nous débarquons en annexe à marée basse, près de la petite cale des Blainvillais. Nous remontons l'annexe sur le sec, encore un peu, non plus haut, entre ces deux là... et on l'attache à un anneau sur la cale.
Pareil, la balade à terre dure un peu plus longtemps qu'estimé est quand nous revenons l'annexe flotte à quelques mètres de la cale.
Pas trop grave, je monte dans une autre annexe qui est là juste près du bord et me déhale jusqu'à la notre. Parfait, je suis à bord ! mais l'anneau est sous l'eau... mais comme j'ai fait un nœud de chaise et que le bout est dans l'eau, je suis bien content de l'avoir fait comme à mon habitude avec une longue boucle qui me permet de le remonter à bord pour le défaire.
L'équipage de l'annexe d'à côté n'a pas fait de même et une équipière plus courageuse que les autres (moins frileuse) se met en petite tenue sous les hourras pour aller chercher le bout de son annexe. Las, le bout est trop profond et elle n'a pas le courage de plonger le buste et la tête dans l'eau. Le bout sera sacrifié (heureusement que j'avais mon opinel).

16 nov. 2016

Dans le Sound ça m'est arrivé aussi (lors d'un stage )... on débarque, on monte l'annexe, le chef de bord on se ravise nous fait remonter encore plus haut, on la remonte...on va boire un demi, on promène tout ça en surveillant le flot d'abord tranquillement puis... on court ouf arrivé juste à temps pour récupérer l'annexe...et pour constater que le HB d'annexe qui nous avait temps réjoui au moment de prendre le bateau ne fonctionne plus.. on avait les rames quand même mais le jus est costaud par là bas...le HB n'a jamais remarché pendant la semaine de nav'

14 nov. 2016

T'es pas galant, t'aurais pu plonger!!

14 nov. 201614 nov. 2016

Tiens, il m'en revient une... On appareille juste après manger, à la nuit faite et on navigue. Au lever du soleil, la compas indique 270°. Normal, c'était le cap prévu. Le problème, c'est que le soleil est sur l'arrière du travers bâbord. Normalement, il devrait être plein arrière,.. Vous avez dit bizarre ? Le compas de relèvement consulté nous donne un cap au 200.
Saloperie de compas de route, pourtant un BEN compensé de frais, et remonté sur la cloison du roof un peu courbe avec une cale en bois verni pour être pile dans la ligne de foi... Abruti de technicien de mes deux, pourtant un spécialiste marseillais. Devait avoir abusé du Ricard, le jour où il s'est occupé du compas. Bon, on se recale sur la route après moult calculs intégrant la distance parcourue, la vitesse, la dérive, l'erreur instrumentale, la déclinaison et l'âge du capitaine. Ben oui, à l'époque, le GPS, on savait même pas que ça existerait. Grattage de tête, contestation des paramètres, doute, etc... Bref: ça repart théoriquement dans le bon sens. Et crevé, je descends satisfaire un besoin naturel ( la grosse... ) avant de me mettre au lit. Et qu'est ce que je vois dans le cabinet de toilette ? Le poste radio-lecteur-de-cassette-stéréo que j'avais accroché au porte-serviette pour écouter Dick Annegarn pendant que je me faisais beau pour aller au restau. En gros à 20cms du compas de route. Je te dis pas le beauf ce qu'il m'a mis dans les oreilles quand la rose du compas a dévié des 70° manquants pour se remettre d'accord avec le Mini Morin dès que le poste a rejoint l'équipet du carré....

14 nov. 2016

J'ai eu le même coup mais avec une antenne GPS USB dotée d'une semelle magnétique. Le copain l'avait posée dans la boîte à jumelles de l'autre côté de la cloison... mais on s'en est aperçu assez vite car on faisait route en vue des côtes...

16 nov. 2016

Tout simple dans la gourderie . Un de mes potes veut rentrer sur Porquerolles de nuit . Etant navigateur olé olé , il repère un bateau d'Italiens qui fait la même route et il décide de le suivre . A bord de l 'italien c'est la grosse foire ça braille , ça chante et sûrement ça picole sec . Puis l 'Italien tourne à droite et vlan , il se met au plain . Et mon pote qui suit comme un âne , lui aussi se met au plain à une encablure du port . Il est resté coincé parce que sa quille était coincée dans un trou de roche .

17 nov. 2016

Sous pilote automatique (PLASTIMO AT50 si mes souvenirs sont exacts). Chaque fois que je m'approchais pour vérifier que tout était OK, le bateau deviait de sa course.... Ah ces couteaux suisse en poche ! :tesur:

23 nov. 2016

En Grèce face au port avec 10000 pélots aux bars

On doit se mettre à l'ancre et accrocher une aussière aux
rochers à 10m de la poupe (pas de quai)

Je met l'annexe à l'eau, ma femme jette l'ancre, je recule le bateau à 10m des rochers, elle prend ma barre, garde le bateau en ligne, je me jette dans l'annexe

Et

J'avais oublié de gonfler l'annexe, elle se plie en deux et me voilà pris en sandwich entre les boudins avec les rames vers le ciel

Au départ je suis simplement allé aux rochers à la nage pour décrocher l'aussière et en plongeant des rochers en 5 secondes j'étais au bateau

24 nov. 2016

Annexe---
mouillage à pointe St Georges en Casamance. A 5 dans l'annexe à la rame, on va faire un tour à terre pour un petit apéro local, comme il y a pas mal de courant et un peu de marée on amarre bien l'annexe à une belle racine de palétuvier.
Tard dans la nuit après pas mal de punch chez Gigi et Clara, on remonte dans notre annexe, il faut ramer dur, le courant doit être encore plus fort, car on n'avance pas...
"Mais en détachant l'amarre vous avancerez mieux !" nous dit Gigi depuis la rive !!! Aucun des 5 n'avait pensé à défaire l'amarre.
:tesur:

24 nov. 2016

Au mouillage : annexe amarrée à l'arrière bâbord juste sous la sortie d'échappement du bateau.
Moteur en route le temps de faire les manœuvres et... annexe pleine.

24 nov. 2016

Ça rassure...je continue???? Et je relis régulièrement

24 nov. 2016

Grosse erreur en juillet arrivée de nuit à Peniche au Portugal, je fais un tour et je repère une place au bout du ponton. Je refais un tour pour me mettre parallèle au ponton because gros vent de travers et j'oublie que j'ai deux enrouleurs. Le résultat c'est que le vent dans une rafale me balance l'avant dans le ponton. Pour arranger le tout le parebat passe par dessus le ponton et je tape, heureusement pas trop fort j'étais pas loin.
Maintenant j'ai compris vent de travers mettre le nez du bateau légèrement dans le vent.

25 nov. 2016

au moyen age, je passe mon caev
jour de l'exam, je fais le stagiaire dans une caravelle
pour un envois de spi
je suis au pied de mat, le nez dans le sac à voile
pour le sortir et l'aider à monter
"hissé" annonce le barreur
je lève le nez, pas de spi...........

je lève la tete,
un vieux spi de vaurien pendouillait 2 metres au dessus du tangon
fou rire général !!!

26 nov. 2016

Bon, ben je me lance ...
Cet été à Houat (je ne suis pas le seul, ça me rassure !) :
Au petit matin je remonte l'annexe pour la faire sécher sur le pont avant de la dégonfler. Une petite brise toute mignonnette, je ne prend pas la peine de l'attacher :-(
Sauf que je n'avais pas pris en compte qu'une annexe de 10 kg (3D tender) s'envole avec un pet de none...
Ce qui devait arriver arriva, l'annexe s'envole et tombe à l'eau, je manque de me mettre à la baille en essayant de la récupérer, mais elle file obstinément vers les rochers.
Démarrage du moteur en catastrophe, remontée d'ancre la plus rapide que j'ai jamais effectué, gaz à fond pour récupérer l'impétrante, puis demi-tour pour re-mouiller. Là dessus, ma douce sort de la cabine (faut dire que je l'ai "un peu" réveillé avec mes manœuvres à la c...) :
- On est déjà partis ?
- Non, je viens de récupérer l'annexe qui s'était envolée, on retourne au mouillage.
- Tu ne l'avais pas attachée ?
- ...
- ça m'étonne de toi avec ton expérience :-(
Inutile de dire que mon égo en a pris un coup, mais bon, l'annexe avait retrouvé sa place a bord, et on ne s'était ni elle ni nous vautrés sur les rochers...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (60)

mars 2021