Équipière plutôt gonflée !

Je ne sais pas vous, mais moi je l'embarque:
www.voilesetvoiliers.com[...]un-spi/

L'équipage
26 juil. 2016
26 juil. 2016

:bravo: et même pas besoin de ses équipiers pour remonter à bord!

26 juil. 201626 juil. 2016

La légende de la vidéo parle de têt de mât fêlée et drisse bloqué,
pour faire des conneries pareil, et ne pas avoir la présence d'esprit d'ouvrir le mousqueton ou couper la drisse, elle est plutôt du genre pas futée.

26 juil. 2016

Fanch,t'es vachement trop rationaliste sur ce coup.
Elle en a pour aller là où beaucoup de mecs ne seraient pas allé,et couper la drisse , tu risques de perdre la voile, et surtout , ça fait de superbes images, j'apprécie.
Le retour à bord est digne du reste.joli.
Depuis Cres, Croatia , où j'ai tiré de superbes bords dans un détroit , par temps tempêtueux , au moins 13 noeuds, même pas eu peur.;-)

27 juil. 201627 juil. 2016

Non rien. C'est mieux.

29 juil. 2016

Et aussi beaucoup moins efficace pour un voilier pointu en régate.

Je ne pense pas que le but était de rentrer au ponton à moindre frais, mais de terminer le parcours le mieux possible.

Perdre la voile ?

Si elle avait libéré le spi, le gugusse qui est à la contre gite (?...) aurait eu tout loisir de remonter à bord le spi avant que la minette ait rejoint le canot.

Si le spi n'est pas en sucre, il n'y a aucune raison qu'il souffre du bain de mer.

Je pense que la voile risque plus à rester hissée qu'à être libérée.

Ce sidi, il aurait aussi été possible de réfléchir avec les muscles du cerveau plutôt qu'avec ceux du corps et de déventer le spi de la même façon pour réunir point d'amure et point d'écoute puis le rouler façon sauciflard.

C'est moins spectaculaire mais aussi moins con.

:litjournal:

27 juil. 2016

quelqu un qui prend des risques tel pour un resultat nul ne doit pas etre montre en exemple c est peut etre en effet du rationalisme.
je prefere l efficacite au tetes brules

27 juil. 2016

WOW... quelqu'un a son portable ? :pouce: :mdr:

27 juil. 2016

Bonjour à tous
Lui avait oublié son peigne en tête de mat
Pascal :alavotre: :alavotre: :alavotre:
.


.

27 juil. 2016

oui, j’étais en retard à mon mariage, j'ai fais au plus vite.... :heu:

27 juil. 2016

Pfff au prix du costard Hugo Boss c'est scandaleux :-)

27 juil. 2016

Si les costards HB sont chers, c'est peut être à cause des tests qu'il leur faut passer...

27 juil. 2016

ha l'autre meme pas besoin de monter au mat :pouce:

27 juil. 2016

Le plus gonflé dans l'histoire, c'est le gilet !

27 juil. 2016

Mais ils ont été pénalisés après car elle était en rappel

27 juil. 2016

Qui vous dit que la drisse n'était pas bloquée en tête de mat? . Je pense que pour prendre autant de risques, c'est que les manoeuvres classiques pour libérer le spi étaient infructueuses. ...enfin les choses semblent finir bien c'est là le principal.
...

Une drisse coincée n'empêche pas d'effacer le spi derrière la GV et de le stocker, saucissonné, le long du mât pour pouvoir remettre à "plus tard" le décoincement puis l'affalage.

Je trouve personnellement que la balance de risque entre monter ainsi en tête de mât et faire ça peinard au port (ou faire faire par un chimpanzé) est totalement déraisonnable.

Peut être, mais le film ne permet pas de s'en rendre compte, que l'acrobite :oups: acrobate qui monte le long du mât est moche, niaise et encombrante et que, au final, ce n'est qu'une manœuvre du skipper pour s'en débarrasser... :-D

27 juil. 2016

Une quille lestée au balsa :mdr:
Pour l’équipière :alavotre:

27 juil. 2016

A 1.21 lorsqu'elle tombe à l'eau elle semble sécurisée par une drisse a un baudrier, ou je me trompe?

27 juil. 2016

Oui, elle est tenue par une drisse. Mais je ne vois pas qui sécurise à l'autre bout.

27 juil. 2016

la fille est courageuse ,un bon marin qui s'envoie . un numero un qui fait son job ,aprés il aurait fallu ci ou pas fallu ça moi je sais pas .Et je l'embarque volontiers .
Noter que le poids d'une personne en tête de mat ,le bateau est a la limite du remplissage par la descente. oups .

27 juil. 2016

Si elle coupe la drisse, elle fait catapulte !!
Qui dit qu' ils n'ont pas saucissonné le spi ensuite ?

28 juil. 201628 juil. 2016

n'importe quoi !!!
c'est en partie son poids en tête de mât qui contribue a coucher le bateau !
tu le vois bien quand le bateau est couché tête de mât dans l'eau le spi ne contribue plus à faire giter le bateau.

Rien ne dit, effectivement, qu'ils n'ont pas ensuite fait ce qu'ils auraient pu (du?) faire dès le départ.

Mais il l'auraient fait d'emblée, il n'aurait pas été nécessaire que l'équipière prenne le risque inutile de monter ainsi en tête de mât. :litjournal:

28 juil. 201628 juil. 2016

:reflechi:

28 juil. 201628 juil. 2016

Les "sacheurs" font feu de tout bois.

Pour ma part, je vous trouve absolument consternants, et ce n'est pas la première fois.
La qualité et la portée de certains propos tenus ici (je ne précise pas, c'est faicle à reconnaitre!) feront partie de ceux qui, bientôt, me feront cesser d'intervenir sur H&O.

Combien d'entre vous, messieurs les sacheurs au string moule-bite, auraient eu le courage de faire ce que fait cette demoiselle, qui mérite bien plus le respect que vos réflexions imbéciles, absolument sidérantes de machisme, voire de misogynie et de connerie de mâles ?

Inutile de me répondre " mais on est en taverne, on s'amuse!"
parce que vous n'êtes pas amusants et que vous me gonflez au-delà des mots à intervenir sur tout, avec la pertinence de la supériorité que vous croyez avoir sur tous les autres.
A bon entendeur, salut.

28 juil. 201628 juil. 2016

Pour être clair et précis :
Il est strictement exclu que je tente une quelconque ascension de mât, qu'il soit vertical ou, comme ici horizontal.

Je ne suis donc pas en mesure (je ne vois pas bien le rapport avec le courage) de réaliser cet exercice.

Sur le plan de l''exploit", je relève qu'elle disposait de ses deux bras, ça aurait eu une autre gueule avec les deux mains dans le dos, mais bon : dommage.

Le fait reste que, et là nous revenons au "nautique", jouer à l'Hugo Boss pour décoincer un spi bloqué en tête de mât (et peut être aussi pour faire "genre" sachant qu'on est filmé...) n'est pas la solution classique et certainement pas la solution tout court adaptée à la situation.

Pour ce qui est du string moule bite, je n'ai pas, pas plus que de maillot de bain : je n'aime pas l'eau, mais je ne vois pas bien le rapport avec l'exercice commenté dans ce fil. :litjournal:

Au fait, qu'aurais-tu fait, toi, dans cette situation?

Je n'ai pas relevé tes précisions sur ce plan et c'est dommage. Nous aurions pu élever le débat et échanger sur la manœuvre qui semble, à chacun d'entre nous, la plus adaptée.

C'est fait.
Persiste et (re)signe.

Et toi, es-tu certain d'avoir compris tous les mots?

28 juil. 2016

Élever le débat? Tu te moques du monde? Relis toi :-(

28 juil. 2016

En plus , je ne vois de chien ?

Donc , j'en conclu qu'un bon sacheurs sans son chien est un mauvais sacheurs
:mdr: :acheval:

Pour l’équipière :bravo:

28 juil. 2016

Ce serait dommage de quitter le forum à cause de ces personnes. Pour ma part, j'utilise la fonction "a fond de cale" pour ne plus avoir à lire leurs posts, et encore moins à leur répondre, et depuis, je m'énerve moins ! elle est pas belle la vie ? :alavotre:

28 juil. 2016

Ha je savais pas a quoi servait ces truc de fond de cale etc, merci ,
Mais meme avec des mechants moqueurs etc avec qui jai guerroyer a coup de manivelles, je mets personne a fond de cale, jy vais moi des fois !! Qd comme toi je m ernerve !!

28 juil. 2016

Salut thierry
C'est vrai qu'il y a des moments, c'est difficile sur héo .... :tesur: :tesur: :tesur:
Pascal :alavotre: :alavotre: :alavotre:

28 juil. 201628 juil. 2016

@Grietick,
je ne sais si tu m'inclus dans le "lot",
mais pour ma part que ce soit une femme ou un homme ne change rien à ma vision.
face a une difficulté être courageux c'est bien - efficace c'est mieux.
Donc je réitère prendre un tel risque pour un résultat nul, ne me semble pas devoir être montré en exemple.
.
En allant plus loin cela aurait été un homme, cette vidéo ferait elle le tour du net ? Là on peut se poser la question du sexisme, de l'égalité des sexes etc ...

28 juil. 2016

Il faut distinguer l'exploit d'équilibriste (réel) de son utilité, parce qu'il me semble bien qu'à la fin de la vidéo le spi est toujours en vrac et coincé, même si c'est moins haut.

Maintenant, et pour répondre à Nemo (dont il faut prendre le ton supérieur au... 128eme degré), si le bateau est en course, la tentative d'un déblocage rapide peut se justifier, non ?

Dommage.
Nous ne connaitrons donc pas aujourd'hui ton avis ou ce que tu reproches à celui, technique et au 1er degré, que j'ai exprimé. :-(

Non, mon garçon.

Relis-moi :
"Ce sidi, il aurait aussi été possible de réfléchir avec les muscles du cerveau plutôt qu'avec ceux du corps et de déventer le spi de la même façon pour réunir point d'amure et point d'écoute puis le rouler façon sauciflard. "

C'est vrai que la phrase est un peu longue et que je sais que, pour toi c'est rédhibitoire.

Le tronçon de phrase que tu évoques était précédé de "Peut être, mais le film ne permet pas de s'en rendre compte..." et suivi d'une binette rigolarde les deux ensemble signifiant qu'il s'agit d'une boutade mais c'est vrai que, encore une fois, lire tous les mots t'est difficile.

Oui cette phrases est bien une connerie, revendiquée et signalée comme telle. :litjournal:

Si une barre doit être redressée, c'est bien celle de ta compréhension des écrits.
Y'a du boulot :tesur:

Court et sans binette, juste pour que tu comprennes bien tout :

Les autres ne sont pas des ânes.
Seulement toi en l’occurrence.

La preuve...

Âne , en revanche, n'est pas le mot que j'aurais employé.

Il est un peu long pour ce que je pense réellement et, finalement le qualificatif de trois lettres qui me vient naturellement à l'esprit nous aurait mis à égalité sur ce plan.

Mais comme c'est celui que tu avais avancé, je l'ai repris...une faiblesse...pardon
:oups: :cheri:

28 juil. 2016

Comme je l'ai dit, c'est une tentative. Bon sens ou pas, peu importe, dans l'action on n'est pas toujours un ingénieur, on est parfois un peu bucheron, faut pas chercher plus loin. Ca a le mérite de faire une vidéo marrante, d'avoir donné son heure de gloire à une équipière entreprenante, et de faire tourner les serveurs d'H&O, que demande le peuple ?

28 juil. 2016

Ah oui, entièrement d'accord. Mais il faut respecter les formes qui font qu'un débat reste un débat, et je crois que c'est le reproche récurrent comme un tampon jex qui t'es fait :jelaferme:

28 juil. 2016

Pour faire débat, il faut, formellement :
1° deux personnes minimum
2° un langage commun.

Sur le fond, on met ce qu'on veut, j'en connais même qui débattent sur des idées qu'ils partagent totalement (très courant sur H&O, mais ils ne s'en rendent pas compte)

28 juil. 2016

nemo Comment t'y prendrais tu pour tenir ton spi ,largué a l'amure ,en sachant qu'en haut c'est bloqué ,et que normalement on ne doit surtout pas larguer l'écoute ,pour ta manœuvre vu la situation du bateau telle qu'on peut l'observer sur la vidéo .ça doit pas être simple .Ceci hors débat sur le débat .

28 juil. 2016

Ok a essayer . j'y vois quelques difficultés ,j'imagine cela tout seul pour corser . si tu choques l'amure cela est encore pire tu te retrouves avec un ballon dangereux et ingérable .Si tu la largues la voile pars en drapeau ,l'ecoute si elle est pas barbée recule et c'est aussi trés compliqué . Ce que tu dis peut peut être fonctionner avec un synchro millimétré ,entre le ;je mollis devant et je ramène derrière mais pourquoi pas .j'aimerais l'avoir fait pour me prononcer .

28 juil. 2016

Oui , seul ou a plusieurs ,notemment avec des furieux de Bretons et sur des bateaux de taille différentes ou j'ai bien gouté a l'exercice . D'ou ma curiosité .mon intêret .larguer ,l'amure et dans la foulée la drisse pour le tomber,avec l'ecoute deja en main est un peu différent sur la démarche car il ne reste pas en l'air . je retiens ce que tu dis .

28 juil. 201628 juil. 2016

Tu vois François, si ça avait été un homme, je crois plutôt qu'il aurait été porté au panthéon des héros qui aurait sauvé un bateau, mais une femme ! ! ! :reflechi: ...
Pour ma part, je trouve ça bien et même gonflé, moi qui aie le vertige mais alors un p'tit de femme, je trouve ça magnifique...
Je crois qu'il faut juste regarder et apprécier avec un p'tit verre à la main ... :whaou: :heu: moi j'en ai toujours un, repliable dans la poche avec la mignonnette qui va avec....
Pascal :alavotre: :alavotre: :alavotre: :reflechi:

28 juil. 2016

Au bout d'un moment, en ce qui me concerne, le 128ème degré sur les forums, qui permet de dire à peu près n'importe quoi sous forme de dérision, ça me...donne envie d'aller voir ailleurs.
ce que je vais faire, au moins pour la journée, parce que bon.

28 juil. 2016

Avis technique qui etait donc : le souhait du skipper de se débarrasser de son équipière? Ah non, ca c était l intervention "humoristique"?
C est bien d essayer de redresser la barre, némo, mais c est un peu tard. Les conneries qu on écrit restent écrites. Meme les tiennes.

28 juil. 2016

J adore tes certitudes ( Tous les autres sont des ânes) ! Moi aussi j en ai, au moins une : Je ne suis pas ton garçon. Je ne partage aucun adn avec toi mais ss doute un peu avec ceux qui te trouvent gonflant, pompeux, fatiguant et fat.
Il ne suffit pas de mettre une binette pour être drôle. Il ne suffit pas d en vomir des lignes et des lignes pour être intéressant.

28 juil. 2016

Oui, fat; c est sans nul doute le bon qualificatif.

Pourquoi pas.
Je ne partage pas la priorité de la compétition sur le bon sens et c'est vrai que ce (ne) sont (que) des sportifs.

Mais alors, pourquoi choisir de grimper ainsi dans une manœuvre qui a toutes chances d'être a minima à risque et en fait inefficace et pas, plus simplement de hisser l'équipière, avec le même harnais et la même drisse directement avec le mât vertical après avoir effacé le spi replié (amure contre écoute) derrière la GV ce qui ne serait pas plus long et avec certitude plus efficace?

Ce qui est, pour moi, choquant (mais tellement cinégénique) c'est le fait de mettre le navire dans cette position qui offre tous les inconvénients depuis l'inconfort de l'équipière jusqu'au risque d'envahissement par la descente en passant par le risque de rupture du mât qui s'est avéré fissuré, le risque d'une évolution imprévue de la stabilité du navire etc. mais pas le fait de monter au mât sauf si, comme ici, il est possible de faire autrement.

Rien de plus, tu as raison.

Reste que nous sommes, il me semble, sur un "faux rhum" nautique et que soulever la pertinence de la manœuvre (j'allais dire débattre mais il faut que plusieurs opinions soient exprimées pour cela...:langue2:) ne me parait pas déplacé.

N'est-il pas? :pecheur:

Juste deux questions :

1° pour débattre, il faut, a minima, deux propositions.

2° en dehors de ma proposition de manœuvre, peux-tu me citer une seule intervention qui en propose une autre ou qui argumente une contestation de celle que j'ai proposée.

Alors certes, il n'y a pas débat mais, peut être, est-ce simplement parce que ceux qui s'en plaignent le plus n'ont pas sorti les doigts de là ou il sont pour poursuivre celui que je suis seul à avoir ouvert... :langue2:

28 juil. 201628 juil. 2016

Ce que j'imagine, c'est procéder un peu comme lorsqu'on hisse et affale depuis le cockpit.

Tu choque l'amure en ramenant simultanément l'écoute au plus près du cockpit derrière la GV puis tu reprends pas la bordure afin de ramener le point d'amure au contact de l'écoute.
Arrivé à ce stade, ton spi est entièrement vidé, replié sur lui même déventé par la GV. Il n'y a plus aucune urgence, le navire peut avancer à partir du moment ou tu conserves le plan de voilure de la GV un peu plus ouvert que ce qu'il faudrait pour ne pas regonfler le spi.

Lorsque la drisse est libre, tu affales en la larguant. Si elle est bloquée, tu peux plaquer le point de drisse contre le mât en tirant le tout vers l'arrière pour lui éviter de tourner et tourner sur lui même le bas du "paquet" point d'écoute/point d'amure afin de saucissonner le spi sur lui même.

Je pense que, maintenu ainsi le long du mât, le spi est "rangé" et ne courre plus le risque de se regonfler.

As-tu déjà lancé et affalé les spi depuis le cockpit?
Ce que je décris là est exactement le même mouvement.

Il faut comprendre que ton spi, masqué par la GV ne se mettra en drapeau que tant que l'amure l'ouvre en avant de la zone masquée.

Dès que l'amure est un peu relâchée, la voile sera au contraire plaquée contre la GV par la turbulence et l'écoute que tu es en train de border.

29 juil. 201629 juil. 2016

Une fois l'amure larguée, tu laisse la drisse tranquille.
Ce qu'il faut faire dans la foulée, c'est ramener le point d'amure au contact du point d'écoute en tirant la bordure.

Ensuite, tu peux rester comme ça des heures, il n'y a aucune urgence pour affaler.

28 juil. 2016

Je suis de ton avis , en plus en regates on se permet des petites montee d adrelaline etc , si c est pas en regate qu ils et elles ferosnt joujou c est pas en croisiere !!
Et sympa le film et super la fille et le barreur aussi de garder son voilier au lof comme cela
Meme si c est pas kato!! Et secure!
Ho la la les donneurs de lecon et les " fait pas ci fait pas ca" !!
Faut bien amotir le prix de la license et de l inscriptioon et, puis si son intervention fut couronne de succes , si le mat n etais pas fissuré
La classe a l arrivee de la bouee de vent arriere!!!

28 juil. 2016

elle se prénome Vahinée et travaille pour la brioche

28 juil. 201628 juil. 2016

@ nemo le grisé (et qui le revendique, le sarcastique!) : Ne me la joue pas sur ce plan, mister provoc' !

C'est trop facile.

Je n'ai pas, quant à moi, la prétention d'être un expert sur tous les sujets.
Je suis juste un participant du forum qui donne des infos quand il les a et qui en demande quand il n'en pas. Je ne suis pas sur tous les fils à donner mon avis sur tout!

Quant à "élever le débat", on peut dire que tu t'en es bien donné la peine.
Tu veux que je te cite ou bien je ferme ma gueule, ce qu'on m'a conseillé bien souvent de faire à ton endroit?

28 juil. 2016

némo passe sa vie devant HéO à vouloir participer et donner son avis sur tout et rien.
provoquer provoquer , il en restera toujours quelque chose , à croire qu il n a rien d autre à faire .
va prendre l air il fait beau en ce moment...

28 juil. 201628 juil. 2016

Mon "ami", je ne "la joue" pas, je sollicite juste ton avis.

J'ai donné le mien : l'acte est absurde (qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme, je ne vois pas le rapport), à mon sens, il aurait été plus malin/efficace/prudent de faire autrement et j'ai exprimé le "comment" de cet autrement.

Tu manifestes ton désaccord (je me demande un peu sur quoi faute de précision) mais tu ne donnes aucun avis/conseil/opinion.

Ce serait bien, et je ne vois pas où est la polémique, que tu donnes ton avis à toi ou que tu exprimes ce en quoi tu ne partages pas l'avis donné.

Sur le plan de l'"avis sur tout" c'est faux. Il y a nombre de fils sur lesquels je ne m'exprime pas tout simplement parce que je n'y connais rien, que je n'ai pas d'avis ou, plus simplement, que le sujet ne s'y prête pas.

Si tu souhaites t'exprimer à mon endroit (c'est effectivement plus confortable qu'à mon envers :mdr:) ne te gêne surtout pas : il n'y a rien de pire qu'une envie qui n'est pas satisfaite.

Pour répondre à epsilon :
Mon activité professionnelle me conduit à passer de longs moments derrière mon écran.
Il se trouve que ce dernier est grand (très grand : LG curve 21/9 90cm) ce qui me permet de dédier un "espace pour le travail (à gauche) et un autre pour HetO (à droite).
Du coup, je peux entrecouper l'utilisation de la partie gauche par celle de la droite.

Pour ce qui est de rendre l'air, c'est ce que je fais le reste du temps, toujours dans le cadre de cette même activité professionnelle.

Si tu as d'autres questions, n'hésite pas.
:litjournal:

C'est effectivement ça, entrecoupé de phases "productives".

C'est l'avantage de travailler seul que de disposer d'un temps considérablement plus important qu'en Entreprise.

Tu économises le temps perdu en salamalecs le matin, en machine à café/clop, en "tu manges où", en café après reclop, en "tu r'gardes le match ce soir", en t'a fais quoi c'ouikaine, en salamalecs le soir, en réunions stupides, etc.

Et bien, tout seul, tout ce temps disponible tu peux le passer sur HetO.

L'est pô belle lavie?

28 juil. 2016

Messieurs, vous faites comme vous voulez, mais moi je vais boire une bière sur le quai, parce qu'au fond, l'odeur du quai n'est pas désagréable.

28 juil. 2016

Quand j'étais au taf, j'appelais cela glander sur un forum!

28 juil. 2016

L emmerdement c est que les salamalecs économisés le matin, tu nous les ressers sur HetO

Je te rejoins.
Rien que l'idée de l'avoir comme collègue de bureau, ça me donne soif.

28 juil. 2016

Quand on est numéro un on doit pouvoir monter au mât !
Plus ça, plus c'est facile...
Bravo
;-)

28 juil. 2016

Plus ça GITE, plus c'est facile...
(trop tard pour corriger, 13 minutes)
:-(

28 juil. 2016

Hello grietick , j 'abonde dans ton sens . :bravo:

28 juil. 2016

On se marre bien quand même ici, surtout quand on est pas concerné.... :whaou: :langue2:
Pascal :alavotre: :alavotre: :alavotre:

28 juil. 2016

Tu as bien raison ,et même si des fois cela part en quenelles tout en étant regrettable pour les ch -accras ,et cela m'est arrivé aussi de twister donc je sais ce dont on parle ,je n'accepte pas une chose .
En fait la fille ,elle est gonflée de ou .? personne ne la connait que perchée et donc ne peut aider ,je comprends plus rien :langue2:

29 juil. 2016

C'était pas une fille, c'était un mec.

29 juil. 2016

Explications :

Tête de mat cassée = drisse de spi ET drisse de GV bloquées en tête. Et au vent d'une cote pas loin.
muhuvain.ee[...]regatta
www.facebook.com[...]950993/

29 juil. 2016

Ceci explique cela. Merci François.

29 juil. 2016

Enfin quelqu'un qui recherche une explication avant de critiquer !

29 juil. 2016

Juste un avis différent de Nemo :
Situation :
- bateau de régate, en régate avec un équipage pas manchots - Spi bloqué en tête il faut donc intervenir (ou essayer) rapidement (ils sont en course).
- Option prise : coucher le bateau . le départ au lof est surement volontaire car l'équipière est déjà assurée par une drisse prête à monter

Mon avis :
- ils ont pris la bonne solution
- Une fois le bateau couché il "suffit" de marcher sur le mât (qui est alors à l'horizontale) ou le guidant de la GV pour aller en tête de mât. La difficulté de la manœuvre réside dans le maintien de cet équilibre car plus la personne avance le long du mât plus la bateau "chavire".
- "ouvrir le mousqueton de la drisse pour libérer le spi" : il y a t-il un mousqueton. Bateau (encore assez petit) de régate et surement la drisse directement prise sur le spi (nœud de chaise).
- "couper la drisse" : jouer du couteau dans ces conditions c'est surement le meilleur moyen de se blesser.

Conclusion :
- Une équipière motivée;
- un aller/retour en tête de mât en moins de 2 minutes
- une descente pas très bien maitrisée mais on lui pardonne
:pouce:

Oui, mais :
Au final, le spi est toujours en place et la situation n'a pas changé d'un iota, juste du temps perdu.

Une manœuvre de "passivation du spi, éventuellement s'aidant de la drisse pour saucissonner le spi n'aurait pas duré plus longtemps et aurait été, elle, efficace.

C'est vrai que ce sont des sportifs. Soyons indulgents... :mdr:

29 juil. 201629 juil. 2016

C'est absolument indiscutable que l'A/R osé a permis de constater l'étendue des dégâts et que, sans cet A/R ils n'en auraient jamais rien su.

Ce n'est pas sur ce point que j'ai exprimé un avis, mais sur celui de la pertinence de la manœuvre pour pallier à un blocage de spi en tête de mât.

Tu auras effectivement du mal à me faire penser que leur manœuvre qui n'a pas abouti à résoudre la problématique de la gestion du spi coincé est plus efficace qu'une manœuvre aboutissant à maitriser la problématique de la gestion du spi coincé.

A la question subsidiaire : "mais comment peux-tu être certain que ta manœuvre pour effacer le spi derrière la GV est efficace?", je peux te répondre que c'est ainsi que j'ai appris jadis à lancer et affaler les spi, que je ne suis jamais parvenu à les lancer depuis le balcon avant (surtout tout seul) et que cette méthode est tellement simple, sûre et pratique (cocotier impossible, tout son temps devant soi, aucune contrainte de synchronisation dans la manœuvre) que je l'ai pratiqué maintes fois et que je continue encore à la pratiquer lorsque j'ai un spi à lancer (ce qui n'est plus tous les jours avec mon nouveau navire, je te l'accorde).

Donc oui : ça marche.

D'un autre côté, cette manœuvre est certainement un peu plus longue que le lancement depuis l'avant et, comme le relève hi, en régate...

29 juil. 2016

Efficace si l'équipage avait entériné le fait que la course était perdue, mais tant qu'ils y croyaient (et là on ne peut pas se mettre à leur place), la tentative valait le coup...

29 juil. 2016

Qui plus est, ce sont des sportifs russes....

29 juil. 2016

Aller voir la nature du problème n est pas du temps perdu. L A/r osé de l équipière a permis de découvrir l ampleur des dégâts. C était sans doute la bonne solution puisqu ils l ont repete deux fois encore.
Mais bon, je ne vois pas qui/quoi pourrait te faire changer d avis....

29 juil. 2016

Nemo, ton raisonnement repose sur ta connaissance de la fin de l'histoire (spi resté coincé, tête de mât cassée).
Mais lorsqu'elle monte au mât la seule chose connue est que le spi est coincé. cela aurait très bien pu être le nœud de chaise dans le réa.
Et finalement ce n'est pas du temps perdu même si cela n'a pas résolu le problème : 1mn45 pour diagnostiquer le problème.
Combien de temps pour étouffer le spi ? sans compter que si jamais le vent finit par s'engouffrer dans le spi quand l'équipier ramène les deux points d'écoute cote à cote... As-tu déjà fait du spi ascensionnel ?
Et ensuite pour mener cela à bien il faut descendre vent arrière pour bien masquer le psi derrière la GV et donc pour eux cela signifiait se rapprocher de la côte.
Une fois que le spi est bien étouffé (et souhaitant que tout ce soit bien passé) tu envoies un gars en tête qui redescend en te disant que c'est cassé. Finalement tu arrives au même résultat.
Après je ne sais pas comment ils sont rentrés car il fallait bien affaler à un moment. Pour la GV "facile" car il y a un ris donc la possibilité de couper la drisse au-dessus de la têtière.
Pour le spi, sans GV pas possible de l'étouffer. Donc ou le laisser en drapeau (pas bien pour le bateau et le gréement) ou le couper à la têtière (c'est l'option que je prendrai même s'il faut aller voir le maître voilier après).

29 juil. 201629 juil. 2016

Je pense surtout que mon raisonnement est fondé, comme souligne hi, sur un usage en plaisance, raisonnable, et non pas une utilisation en compétition, paroxistique.

Le temps nécessaire pour étouffer un spi derrière la GV c'est quelques secondes pour rouler génois et quelques autres pour border l'écoute et ramener l'amure à son contact.

La méthode d'étouffement derrière la GV ne permet pas au spi de se regonfler puisqu'il est plaqué contre la GV par la turbulence.

Certes, il faut descendre dans le vent mais sur un temps très bref. Dans le film, le bateau est proche de la côte mais la distance parait cependant raisonnable.

Pour effacer le spi, il est possible de l'enrouler sur lui même avant d'affaler la GV voire de le saucissonner par sécurité avec la drisse qui a servi à sécuriser la montée dans le mât.

29 juil. 201629 juil. 2016

Mais PUISQUE LE MONSIEUR TE DIT QU'IL A RAISON !!!!
Ça doit être qu'il a raison, ou, en tout cas, qu'il est absolument sûr d'avoir raison, puisqu'il est l'être le plus capé, le plus expérimenté, le plus raisonné, le plus courtois, le plus sincère, le plus ouvert, le plus beau, le plus intelligent, le plus clairvoyant du forum !!!!
Il faut absolument transmette son CV à GROUPAMA france pour la coupe de l'américa 2017 !

A lire au 128ème degré, bien sûr! :mdr: :mdr: :mdr:

1°) Groupama fait déjà parti de mes Clients

2°) Je ne dis pas que j'ai raison, je constate que l'Ugo Bosserie n'a pas résolu le problème et je propose une solution que je sais fonctionner comme d'ailleurs tous ceux qui lancent et affalent les spi depuis le cockpit puisque c'est la même manœuvre.

Si tu as une autre suggestion, exprime la.

Je ne demande qu'à découvrir mais jusqu'à présent, je ne vois pas grand chose arriver...

Pour ce qui est des compliments, je ne peux que te remercier mais capé, non comprendo; expérimenté, ça dépend des sujets; raisonné, pourquoi faire; courtois, je ne suis pas, c'est une volonté; sincère, je ne vois pas le rapport; ouvert, j'essaye, mais je dois dire que ce n'est pas le volume de contre propositions qui me permet d'exprimer cette ouverture; beau, non; intelligent, non; clairvoyant sûrement pas.

A lire au 1er degré.

29 juil. 2016

Nemo, le temps de descendre n'est pas bref car si tu lofes le vent va regonfler le spi...
N'oublies pas que lorsque tu affales un spi derrière la GV c'est la drisse que tu lâches en premier...

29 juil. 201629 juil. 2016

Non.
Lorsque tu affales un spi derrière la GV c'est d'abord sur-border l'écoute, puis choquer l'amure puis rapprocher l'amure de l'écoute surbordée puis, enfin et seulement enfin, affaler.

C'est en dernier que tu relâches la drisse.

Lorsque tu lofes si tu sur-bordes et que ta GV est ouverte, tu dégonfles le spi puisque tu commences à l’effacer derrière la GV.

Encore une fois, je ne parle pas de condition "régate".

Je ne sais pas ce qu'est une "layline" et il n'est pas question d'affaler un spi (sym ou asy) autrement qu'à 150/160° du vent.

Dans cette configuration, ta GV est grande ouverte :
- tu enroules le génois pour éviter de perturber la turbulence qui va servir à plaquer le spi derrière la GV.
- tu sur-bordes l'écoute ce qui va faire rentrer le spi dans la zone déventée par la GV
- tu largues l'amure et tu récupères point d'amure sur point d'écoute dans le cockpit derrière la GV en passant sous la bôme.

Dans cette configuration, le spi ne peut absolument pas se gonfler : il est plaqué contre la GV par la turbulence.
Tu peux arrêter la manœuvre pour aller fumer une clope.

La méthode que tu décris marche effectivement aussi. C'est une des multiples méthodes pour établir un spi qui ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients (et surtout les habitudes de ceux qui les emploient).

Par contre, en plaisance, elle a le double inconvénient :
- de ne pas être applicable lorsque la drisse est coincée (comme ici)
- de demander un minimum de célérité dans la manœuvre qui impose de synchroniser le largage de l'amure et de la drisse.

Je viens de me rendre compte que je t'ai enduit d'erreur dans mon post précédent.

Bien évidement, il fallait lire : "tu abats (et non pas tu loffes :oups:) et tu sur-bordes".
Je suis d'accord avec toi sur-border et loffer c'est pas top.

29 juil. 2016

Non Nemo, imagine que tu soit au largue, en régate. Et en plus tu es un peu en dessous de la layline. Tu ne vas pas te mettre vent arrière pour affaler. donc tu choques la drisse (en la freinant un peu) et tu récupères le spi par le point d'écoute en même temps que tu lâches le bras...
Et au vent arrière tu débrasses pour ramener le spi derrière la GV mais tu n'as pas besoin de ramener les deux points ensemble avant d'affaler. Essaie un jour
Par contre si tu lofes avec le spi sur-bordé, même avec la GV en drapeau tu pars au tas (sauf dans le petit temps...)

29 juil. 2016

Nemo comme tu le dis toi-même ton raisonnement est fondé sur un usage plaisance et eux ils sont en course...

Effectivement, c'est hi qui a mis le doigt dessus, ma réaction est celle d'un plaisancier pas d'un compétiteur.

29 juil. 2016

C'est un spi asy. Je pense que sur ce genre de truc, le spi s'affale à contre, dans le génois. Sur la vidéo russe (celle de Facebook, pas celle de V&V, tronquée), on voit le bateau nettement reparti au près après la bouée. (alors qu'il a le spi en drapeau...)

L'affalage doit être un truc du genre :

Différence pratiquée : on ne choque pas l'amure. On rentre simplement le boute hors. Ca laisse assez de mou dans l'amure pour renter le spi par le capot av.

29 juil. 2016

Tu vois, Nemo, ce que je trouve intéressant dans ce fil c'est justement qu'il s'agit d'une situation de régate analysée (parfois jugée) par des personnes de la plaisance.
Je comprends que cette manœuvre puisse paraître spectaculaire et même dangereuse à certains. Ceci dit la nana qui y va est assurée par une drisse (qui lui sert bien au retour) et finalement il est moins dangereux de se traîner de la sorte sur un mât à l'horizontale que d'être jumpé en tête.
Ensuite les analyses se construisent souvent sur le vécu de chacun (qui se transforme assez souvent en certitude).
Ta solution qui fonctionne parfaitement également (étouffer le spi derrière la GV et jumper une personne en tête de mât) suppose qu'il y ai une drisse de libre en tête.
Ici nous avons en tête la GV, le grand spi (on peut supposer qu'il y a un spi de capelage). Mais ce n'est pas un gréement en tête. Le génois est nettement en dessous. Donc en version régate cela donne souvent en tête de mât 1 drisse de GV et 1 drisse de spi et au capelage 1 drisse de spi et 1 ou 2 drisses de génois. Donc dans leur cas il n'y avait peut être pas non plus de drisse disponible pour envoyer quelqu'un en tête...
En un mot on n'a pas toutes les données pour juger. On en a juste assez pour passer un bon moment à échanger derrière nos claviers.
Cordialement
phd

Il y avait au moins une drisse disponible puisqu'on voit sur la vidéo que la personne qui monte au mât est assurée.

Le bon moment pour échanger a débuté avec toi, Arriluze.

TU as apporté TON point de vue, TU as écouté le mien, NOUS sommes maintenant enrichis de l'addition de nos expériences.

29 juil. 2016

Oui Nemo il y en avait une mais de tête ou de capelage ? On n'arrive pas à distinguer sur la vidéo.

Le but du forum c'est l'échange...

29 juil. 2016

Assurée avec une drisse de capelage. On la voit sur la vidéo Facebook, à 1mn40 (sur V&V, la vidéo n'est pas HD, et elle est coupée) , quand elle est embêtée pour aller plus haut que la ferrure d'étai.

29 juil. 2016

@Arriluze, sur la vidéo sur faceboock c'est une deuxième drisse de génois qui est utilisé, on voit le N°1 donner du mou pour atteindre la tête de mat.
Un des équipier au rappel fait même un petit signe de la main au cameraman. Çà sent la sérénité à bord.

29 juil. 2016

Merci de l'info qui confirme ce que je pressentais. Je n'avais pas réussi à le voir. c'était donc le meilleur (et seul) choix possible pour aller voir rapidement ce qui se passait en tête de mât.
En effet ils sont sereins. C'est une manœuvre faite délibérément, on voit bien qu'ils maintiennent la GV bordée pour coucher la bateau.
A l'arrivée c'est surtout spectaculaire et il y a peu de risque surtout qu'on voit tourner du monde autour en sécu.

29 juil. 2016

J'adore les marins remplis de certitudes derrière leur écran ,pas suffisant pour un sous,et capable de solutionner n'importe quelle manœuvre en mélangeant tout a la fin .
Tous les autres ,dont je fais partie pouvons revendre nos bateau ,en rêvant devant des vidéos de bateau sur you t qu'un jour peut être nous saurons affaler un spi . Cela n'est pas pour toi Arriluze qui a au contraire la capacité a se mettre a coté de la chose pour bien la comprendre et non pas dans son centre parfait je précise car je poste aprés toi . Des fois j'hallucine ici . discerner qui est valable pour une discussion ou pas,et ce qui est bonne manière de forumer ou non .On est plus dans le melon la on passe volume ballon de basket .alors la ...
Bref bon week a tous .

29 juil. 2016

C'est sûr, c'est pas les vrais glands qui feraient ça !
:-D :acheval:

31 juil. 2016

L autre jour à Zakinthos une minette ravissante arrive en solo sur son 12 mètres prends son mouillage à la voile.Le lendemain elle quitte avec maestria et élégance....voiles réglées impec son mouilla tout à la voile...belle jeune compétente....de quoi bien faire la nique à plein de moi je bouffi d égo... une belle manoeuvre de voile superbe....

Effectivement, lorsque c'est propre et bien fait, c'est superbe.

Juste une question, ce qui t'étonne, c'est quoi?

Que cette manœuvre soit si bien réussie ou que ce soit "une minette ravissante" qui l'ait réussie, une "belle jeune compétente"?

Un petit peu sexiste ta remarque... :litjournal:

31 juil. 2016

Prendre un mouillage à la voile? Fait, et pas dur à faire quand on connaît l'endroit où on mouille. La condition est néanmoins d'avoir un bon pilote (et une légère brise) ou un guindeau électrique pour le faire en solitaire.
Récupérer son mouillage à la voile... Jamais eu les conditions pour essayer, mais je vois comment procéder.

31 juil. 2016

Je suppose que ce qui l'étonne c' est d'avoir eu la chance de voir ça !
Il y a combien de navigateurs capables de faire ça ?
Ratio hommes femmes chefs de bords ?
Pourcentage de minette "ravissantes" ?
Calculez la probabilité !
;-)

31 juil. 2016

Un pilote et un guindeau électrique !
Et quoi encore ?
:-D

01 août 2016

Sexiste une femme qui navigue ? Je fais comme elle...cela change des blaireaux qui manquent te percuter quand ils posent la pioche et une belle manoeuvre par une jolie fille ç est mieux qu' une bouse faite par un vieux moche....

Merci de ta précision.
Donc, vous faites la même chose mais elle, c'est une jolie fille.
C'est bien ça? :reflechi: :-D

Mais qui penses-tu être pour imaginer ainsi ordonner et interdire ? :mdr:

Si ce que 'écris ne te convient pas, ne le lit pas où, si tu as une opinion plus évoluée que le "non", argumente. :litjournal:

02 août 2016

?????

Il me semble être le "moi je bouffi d'ego".
La réponse est a la hauteur de son intervention.

Autre chose?

01 août 2016

Mais tais-toi donc!

02 août 2016

J'ai mis une étoile à tribal, ça n'a rien avoir avec débat, tu as répondu à lady bamboo comme un goujat

02 août 201602 août 2016

@ Némo : Et qui penses tu être pour apostropher lady bamboo de la sorte ?
Ah maiiiiiiiis c'est de l'HUMOUR ! Bien sûr !
Consternant de goujaterie, effectivement.
ça mériterait d'être...grisé !

03 août 2016

non ,rien ça ira .

01 août 2016

En fait on s'en fout......
La pertinence du geste.....je m'en tape ( à plus forte raison n'étant pas sur place, c'est difficile de juger...) reste un geste que je trouve impressionnant à tous points de vue et dont je serai bien incapable y compris la remontée à bord qui semble pourtant "facile" pour cette équipière très affûtée.
Donc bravo...et pi c'est tout!

01 août 2016

Et bien oui, et je ne pensais pas en ouvrant ce fil que celui la AUSSI pouvait partir en sucette...

02 août 2016

ben oui, mais il y en a pour qui tous les sujets sont bons pour faire partir un fil en sucette ! :mdr: :mdr: :mdr:

02 août 2016

Je ne comprends toujours pas pourquoi certains critiquent les actions de cette courageuse équipière : je suppose que c'est le skipper qui lui a donné des instructions, non ?

02 août 2016

En tout cas; c'est lui qui est responsable de la décision.

La fille, elle fait le boulot.

02 août 2016

bonjour
je tire mon chapeau , pour cette action que tous le monde n'oserais pas faire .
c'est vrai que je me demande pourquoi elle n'a pas sortie son couteau .
la serenitee de l'equipage est impressionnante , la descente n'a pas l'air fermee .
mais , ce que je trouve bizarre ( je n'ai pas vu la video sur facebook )
vers la fin de la video , je crois deviner une chaussette a spi ; je n'en vois pas au debut .

salut

05 août 2016

Némo, t'as pas une vidéo de ta façon de hisser / étouffer le spi ? J'ai du mal à visualiser et je suis curieuse de comprendre.

Ah... et bravo pour ton self contrôle, ta volonté d'énoncer tes idées, de débattre et d'échanger (envers et contre tous) !
Débat édifiant à tous points de vue. :jelaferme:

Encore une chose, puisque je suis dans les déclarations, ton humour et ta vivacité d'esprit me sidèrent ! Tu n'en rates pas une ! :-D :-D :-D

05 août 2016

Même avis sur les interventions de Némo.

Toujours très précises, agréables à lire, souvent teintées d'humour.

J'ai toujours du mal à comprendre les critiques qu'elles suscitent, et encore plus de mal à comprendre où il trouve la patience et les ressources pour persévérer avec raison malgré des attaques très agressives.

05 août 2016

Ben c'est parce qu'il cherche un peu et ceux qu'il trouve perdent le contrôle de leurs nerfs !
OK, il est un peu agaçant... :-p

La methode n'est ni nouvelle révolutionnaire.
Tu devrais la trouver décrite sur le net.
Si ce n'est pas le cas, je l'ai déjà décrite en détail sur d'autres fils.

Si ce n'est pas suffisant, il faudrait mettre au point un tournage didactique avec un mois a la disposition, mon actuel vaisseau n'est pas compatible avec un spi.

Pour le reste, merci a toi et a CE de votre soutien.

Pour CE :
C'est, pour moi, un sujet d'expérience passionnant que de voir comment on peut manipuler la "superficialitè" de l'approche cognitive des gens.

l'écrit "pur" sur un forum n'inclut pas la gestuelle ni les mimiques et ce qui est curieux c'est que ces manques sont comblés par les lecteurs non pas en fonction de ce que veut dire l"auteur" mais de ce que craint de pouvoir lire le lecteur.

Le résultat est "distrayant"....

07 août 2016

Pour CE :
C'est, pour moi, un sujet d'expérience passionnant que de voir comment on peut manipuler la "superficialitè" de l'approche cognitive des gens.
l'écrit "pur" sur un forum n'inclut pas la gestuelle ni les mimiques et ce qui est curieux c'est que ces manques sont comblés par les lecteurs non pas en fonction de ce que veut dire l"auteur" mais de ce que craint de pouvoir lire le lecteur.
Le résultat est "distrayant"....

J'y trouve le même plaisir et fais les mêmes constatations

05 août 2016

J'ai pas compris le tout pourquoi vous vous engueulez, mais moi, ce que je dis, c'est que si j'avais pu trouver une équipière comme celle-là à une certaine époque, j'aurais été prêt à tout pour pas la laisser partir. C'est tout ce que je dis.

06 août 2016

Jamais ma femme n'as fait ça! :mdr:

07 août 2016

Dommage qu'elle n'ait pas coupé cette fuck .. drisse .Au final la solution tant décriée reste la seule envisageable, a défaut de tous se comprendre sur le coup .Et les nines n'ont pas tord ,comme d'hab. Fin des jeux pour moi .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

Souvenir d'été

  • 4.5 (131)

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

novembre 2021