Enregistrer en france (ou autre) un bateau d'occasion acheté à l'étranger (japonais)

Hello,
Vivant actuellement au Japon pas mal de mois dans l'année , et après pas mal de prospections, je pourrais essayer de me trouver un voilier d'occasion au Japon , de 26 - 27 pieds environ, qui serait sûrement japonais donc enregistré au Japon bien sûr . Le seul hic est qu'en général il faut passez une japanese boat licence obligatoire, si on veut naviguer ou même posséder une embarcation ou un voilier au Japon, ce qui à ma connaissance reste assez rare dans le monde . Et assez ennuyeux aussi parce qu'il y a pas mal de formalités et d'examen renouvelable ou autorisations a avoir parfois au fur à mesure. Et un peu cher aussi. Donc après renseignements, je sais que si le bateau est enregistré à l'étranger hors du Japon, meme en etant au japon, les formalités sont beaucoup plus simple, il n'y a pas besoin de passer de licence et autres obligations. Donc je me demandais si certains d'entre vous ont des connaissances sur ce genre de sujet , si à leur avis , en tant que français potentiel acheteur, il est possible y compris au Japon d'enregistrer en france (ou meme un autre pays plus "souple" en regles)? un bateau japonais au moment de son achat, et donc d'éviter pas mal de contraintes administratives and co ? Pour l'instant je n'ai pas réussi à avoir de confirmations sur ce sujet avec les associations ou organisme japonais , mais si certains ont ce genre d'infos sur les lois francaises ou internationales, merci d'avance!
Si vraiment c'était trop compliqué l'achat de voiliers japonais, j'irai certainement essayer m'en trouver un peu plus loin, peut-être sur les côtes ouest États-Unis ou Canada, si faisable, ou même Australie, NZ , et essayer de le preparer et ramener progressivement vers l'Asie ou le sud Japon . Ca ferait une jolie balade mais certainement en cherchant un équipier navigateur plus expérimenté que moi qui serait intéressé pour faire le parcours, vu que je ne considère pas pour l'instant avoir suffisamment le niveau technique pour le faire plus sérieusement et sans trop de risques. Pas impossible dans ces tailles de bateau , mais un peu plus sportif et à préparer sérieusement à mon avis
Sinon il me reste bien sur l'achat de ce genre de voilier en France , plus simple en formalités et préparation, sans barrière de la langue, plus de choix de bateau aussi qu'au Japon , etc, mais ça fait pas mal plus loin , et pour un voilier de cette taille c'est un peu dommage avec la distance . C'est certainement plus de billets d'avion à prendre avant de le ramener vers l'Asie , même si le but est aussi de voyager ou naviguer sans se presser.
Le genre de bateaux d'occasion qu on trouve au japon :
chukotei.jp[...]/cgi/
Je suis preneur d'infos ou avis divers

L'équipage
14 mai 2019
14 mai 2019

Désolé je n'ai pas de réponse à tes questions, mais par curiosité tu habites dans quel coin au Japon ?
Vers Tokyo il y a très peu de place dans les marina (liste d'attente très longue), et elles sont extrêmement cher. Aussi je crois qu'il est obligatoire d'avoir déjà sa place au port avant de pouvoir acheter un bateau.
Ensuite pour avoir plus de renseignements je te conseille d'aller directement sur place, par exemple zushi marina devrait être capable de te renseigner. Dans le coin il y a aussi un revendeur beneteau (ou jeanneau je suis plus sur) dont le boss parle français et pourra sûrement t'aider.

14 mai 201914 mai 2019

Hello , merci pour ta réponse . Je suis plutôt basé vers Tochigi préfecture, donc plus au nord de Tokyo à l'intérieur des terres . Par contre ça m'est arrivé souvent d'aller sur la côte sud vers zushi, enoshima, Kamakura, soit pour naviguer un peu sur le bateau d'une association , habitable et dériveur . Et en effet cette région proche de Tokyo est certainement la plus chère du Japon , avec moins de places et possibilité de places pour les bateaux, et aussi moins bien abritées par rapport aux vents d'est de l'océan Pacifique . Je suis aussi allé pas mal de fois vers Osaka, Hiroshima, dans la mer intérieure (seto naikai) entre Shikoku et honshu, où il y a beaucoup plus de ports et déjà un peu plus de voiliers ,avec parfois des places un peu moins cher ,mais en effet ça peut être plus ou moins cher suivant les endroits . Par contre j'ai parfois eu l info qu'il est possible de poser le bateau plus ou moins longtemps dans des petits ports de pêcheurs ou d'autres plus proche de chantiers et gros bateau . De toute façon même en France pas mal de ports restent chers aussi, même si on peut là aussi trouver des options intermédiaire et plus intéressantes. Pour l'instant j'essaie de voir ce que je peux faire au Japon. Si vraiment c'est trop galère ou difficile , j opterai peut-être pour un achat en France ou ailleurs. Merci pour l'info sur Bénéteau dans ce coin, ça peut m'être utile! Concernant l'enregistrement d'un bateau , y compris japonais à l'étranger, ça semble possible dans certains pays mais au Japon je ne sais pas encore. Il y a quelques bateaux intéressants quand meme, y compris américain ou français , même s'ils sont plus rares . La plaisance ici c'est assez particulier , vu que il y a beaucoup moins de pratiquants qu en europe ou occident, et encore moins d acheteurs potentiels, donc il y a pas mal de voiliers en vente, souvent en assez bon état , et plus recents que pas mal du marché francais ou autre. Par exemple il y a quelques voiliers de 26- 27 pieds des années 80-90, comme les yamaha 26, ou equivalent, proche de l'ecume de mer (meme archtecte ou proche des plans Finot), qui se vendent facilement moins de 8000 ou moins de 4000 € . Et les vendeurs souvent agés sont plus du genre à baisser beaucoup les prix si vraiment ils ne vendent de pas. Par exemple j ai navigué un weekend en mars dernier sur la côte sud en équipier et un retraité vendait son voilier 26 pieds juste à côté, pour l'équivalent en yens de 1000 € à peine , mais qu'il pourrait peut-être le donner directement parce qu'il veut arrêter.

Il y a un super marché du bateau d'occase en nouvelle zelande d'apres tout ce que j'ai lu sur un internet ,ça sera peut être plus façile qu,au Japon

14 mai 2019

Merci . Oui je regarde aussi du côté des voiliers d'occasion à vendre en Nouvelle-Zélande, Australie ou même sur la côte ouest États-Unis, Canada, même si ça fait un peu loin mais pas impossible quand même . Le problème principal étant les limites de visa dans ces pays pour moi, donc plus limitées dans le temps pour préparer ,gérer un bateau avant de le rapprocher de l'asie, sud japon. Certains bateaux peuvent assez correspondre à ma recherche, comme le Raven 26, le North Shore 27 et quelques autres de ce genre

14 mai 2019

J'ai aussi vu quelques infos sur la possibilité de mettre un voilier Japonais sous pavillon belge ( qui semble plus souple et sans contrainte que le pavillon français , si c est faisable) ou tout autre pavillon hors du Japon au moment de l'achat (l'enregistrer en malaisie peut etre ?) ,je ne sais pas si c'est possible, mais ça peut être le genre de renseignements utiles, qui simplifie les choses. J ai déjà essayé de contacter les services de douane française et le consulat français au Japon, qui peuvent peut-être donné des infos sur ce genre de démarche . Pas sûr que ce soit possible , vu que les voiliers japonais ne sont peut-être pas au norme CE entre autres . . Certainement que les douanes japonaise ou équivalent ont aussi leurs lois et differences. A voir

15 mai 2019

Ça vaut peut-être le coup de regarder ce qu’il se fait à Okinawa, il y a des marinas, une belle mer, du vent, et facilement accessible depuis honto

15 mai 2019

En effet je suis allé sur plusieurs îles d'Okinawa il y a 2-3 ans, il y a quelques possibilités à mon avis, surtout sur Naha bien sur l'île principale. Comment est-ce que tu connais le Japon ? tu as vécu ou juste en voyage?

15 mai 2019

Et acheter un voilier sous pavillon français en Nouvelle Calédonie ?

15 mai 2019

J'y ai habité pendant presque 10 ans :)

15 mai 201915 mai 2019

Pour la Nouvelle-Calédonie j'y ai pensé, mais d'après mes recherches il y a peu de choix de voilier ou pas forcément adaptés, disons dans les 8 m , assez chers aussi. Et au final la Nouvelle-Zélande ou l'Australie sont pas loin de la Nouvelle-Calédonie avec beaucoup plus de choix de bateaux dans ces tailles et souvent moins cher . Donc si j'opte pour tenter ça je me dis que trouver un bateau en Australie ou NZ et le ramener vers la Nouvelle-Calédonie puis plus au nord progressivement, ca peut etre a tenter, pourquoi pas. S'il n'y a pas d'interdiction ou autre licence obligatoire dans ces pays là bien sûr , à ma connaissance

15 mai 2019

Bonjour Creek,

Désolé de faire dévier ta question, mais ce n'est pas tous les jours que l'on peut dialoguer avec un voileux habitant au Japon. Mes connaissances japonaises (Osaka) n'ont pas été en mesure de me renseigner sur les possibilités de location de voilier au Japon, en particulier sur la mer intérieure. J'ai l'impression que ce n'est guère développé. Je n'ai pas vu non plus au catalogue des grandes centrales d'offre de location de voilier au Japon.
Ma question : As-tu vu des voiliers à louer au Japon (mettons monocoque 9-12m) ?

Quant à ta question initiale, peut-être ce lien vers une agence (très aimable) qui ne se limite pas au pavillon hollandais te sera-t-il utile :
www.pavillon-hollandais.com[...]/

Oyasumi

16 mai 201916 mai 2019

Hello Corlazo, merci pour ton message , j'ai justement pensé à trouver la possibilité d'un pavillon de complaisance étranger pour éviter entre autres la licence bateau obligatoire et d'autres formalités contraintes sur les bateaux japonais . Et après recherches, j'ai envoyé un mail pour l'instant , non pas au Pavillon hollandais ,mais au Delaware registration yacht, l'État américain connu pour proposer un pavillon de complaisance américain qui simplifie pas mal de formalités dans le monde pour beaucoup de bateaux . Et si vraiment ça peut aussi éviter de passer une licence obligatoire en changeant l'enregistrement d'un bateau japonais si c'est possible, je vais voir de ce côté-là . Pour l'instant j'ai eu une réponse positive du Delaware qui confirme que apparemment je pourrais enregistrer un bateau japonais chez eux lors de son achat . J attends des confirmations si du côté japonais ça peut se faire et que ça simplifier en effet les démarches .
Pour ta question non je n'ai pas vu ou eu l'occasion de contacter des loueurs de voilier au Japon. Pourtant je connais assez bien la mer intérieure Seto naikai, entre Osaka et Hiroshima et d'autres coin , pour l'avoir parcouru aussi en voyage a velo ou d'autres transports. Par contre je dirais que du côté de Tokyo, peut-être vers les marinas de zushi , hayama et des coins comme ça, il y a un peut-être des possibilités de location de voiliers . C'est un endroit plus riches forcément des côtes japonaise, y compris pour les voiliers . Donc peut-être voir de ce côté-là.
Peut etre chercher aussi des loueurs etrangers installés vers Hiroshima, Fukuoka sur kyushu, Osaka, Okayama. Ou meme à Naha, okinawa, forcement tres touristiques et activités nautiques

17 mai 2019

je viens de recevoir une réponse de la Nouvelle-Zélande concernant les bateaux battant pavillon NZ et exportés : le pavillon NZ n'est pas conservable par l'acquéreur s'il n'est pas national NZ ou résident NZ.

Donc acheter en NZ peut être une solution pour trouver un bateau mais reste ensuite le problème de le doter d'un pavillon.

17 mai 2019

Ok, merci pour l'info. Toujours utile à savoir ;)

17 mai 2019

le mail reçu, ça peut servir à d'autres :

Thank you for your email enquiry, received 13 May 2019, in regard to your query if it is possible to keep the ship’s New Zealand registration if you purchase her. I note your advice that the ship is currently in New Caledonia. I also note that you are a French citizen.

Under the New Zealand law, to be eligible for a New Zealand registration, a ship must be:
• Owned by a New Zealand citizen/s; or
• Owned by a New Zealand registered company; or
• Owned by a foreign national who is entitled to reside indefinitely in New Zealand under the Immigration Act 2009.

I attach a copy of our Guide to Ship Registration for your information.

Under the Ship Registration Act 1992, a ship which is owned (or to be owned) by a non-New Zealand citizen who, in terms of the Immigration Act 2009, is entitled to reside in New Zealand indefinitely can be registered in Part B of the New Zealand Register of Ships.

You will appreciate that registration is intended to provide a genuine link between the nationality of the owner and the nationality of the ship. We would therefore that a foreign citizen who applies to register in Part B of the Register actually intends to reside in New Zealand.

As you are planning on travelling overseas on the ship, it must be registered for nationality purposes. If you are not eligible for New Zealand registration, I suggest that you make enquiries regarding registration in your country of nationality or other foreign Registry.

17 mai 2019

Bonjour, Creek tu dis : "Si vraiment c'était trop compliqué l'achat de voiliers japonais, j'irai certainement essayer m'en trouver un peu plus loin, peut-être sur les côtes ouest États-Unis ou Canada..." Ca parait quand même un peu compliqué comme plan surtout pour un bateau de 26 pieds, passer le permis bateau sur place c'est vraiment mission impossible ???

17 mai 201917 mai 2019

Hi Lavapies. En effet, je me fais la même réflexion. Y compris d ailleurs pour l idee de revenir en France '" provisoirement " dans le but d y trouver un voilier de plus ou moins 26 pieds, en étant objectif, ça vaut sûrement pas le coût d accumuler des billets d avions (ma compagne est japonaise au japon ) , chers au final, entre france et Japon, pour trouver et préparer un voilier de cette taille. Même si mon but est possiblement de voyager après m avoir testé-entraîné, ou aller plus loin avec après, ça fait quand même loin pour rejoindre l Asie, même si ça peut faire un joli parcours. Mais vu mes choix restent incertains pour l instant pour aller loin avec, et qu il y a quand même quelques voiliers de qualité au Japon dans ces tailles, (aucun n est parfait ici ou là bas) , et parfois moins chers-plus récents qu en France, je me dis que le plus simple et sûrement moins risqué, est de passer cette licence si nécessaire , et voir ce que ca donne.
En France, c est des voiliers de type Aquila , first 26, kelt 8m, qui pourraient m interesser, mais y en a pas tant que ça a vendre souvent, ou anciens, à remettre à niveau souvent, équiper mieux etc, et certains assez chers pour leur âge. J ai vu un peu des équivalents au Japon, avec qques différences légères, comme à peine 5 cm environ de hauteur sous barrot de difference, un peu plus de hauteur chez certains voiliers français, ou un tirant d eau parfois un peu plus grand de 10-20 cm sur les voiliers japonais. Alors pour quelques variations, ça vaut sûrement pas de chercher ailleurs , ni en france, même si un peu plus simple pour la langue, mais pas infaisable ici . ;) Merci pour les infos en tous cas, ,. For me wait and see. Je vais continuer à prospecter sur les côtes sud japon pour l'instant

17 mai 2019

Pour des news aux reponses,
Suite à deux contacts différents des administrations japonaises, la réponse de la première, lois maritimes, semble être que si un étranger achète un bateau japonais au Japon, le bateau ne peut plus être sous pavillon japonais, il doit être enregistré automatiquement sous pavillon étranger, celui de la nationalité étrangère du nouveau proprio (moi dans ce cas) ou celui d'ailleurs, Delaware par exemple, puisque la douane francaise, apres leur reponse, n'accepte pas sous pavillon français ce genre de bateau non europeen.
Et pour la reponse de ceux qui s'occupent de donner la licence boat japonaise, leur réponse sur l'obligation ou la non-obligation d'avoir cette licence :

"Hello, The answer to your question is as follows. 
(1) If a foreigner maneuvers a Japanese-flagged ship, he or she must either have a Japanese boat license or be accompanied by a person with a Japanese boat license.
(2) If a foreigner maneuvers a ship with a foreign flag, it is not necessary to have a Japanese boat license".

Donc, ça semble vouloir dire que si j'achète un bateau japonais, il change obligatoirement de drapeau, il n'est plus japonais, il prends celui de l'acheteur ou celui qu il choisit. Donc si je l'utilise je n'ai pas surement besoin de licence japonaise . C'est comme ça que je le comprends en tout cas . Mais je me méfie jusqu'au bout avec les lois toujours liberticides par nature, car la première administration dit quand même que le bateau etant japonais d'origine,il garde un enregistrement "de base" au Japon, meme si son pavillon change, pavillon qu'ils nomment apparemment "inscription flag" ou equivalent

18 mai 2019

Hello Creek, la question du pavillon envisagée du point de vue japonais est tout à fait révélatrice me semble-t-il de leur rapport très exclusif avec la notion de nationalité. Il n'y a bien sûr dans mon propos aucun jugement de valeur mais une illustration nouvelle de ce que j'ai remarqué auprès de mes ami.e.s japonais.es en maintes occasions.
Et te voilà parti à réfléchir à une immatriculation au Delaware ! Après tout, pourquoi pas ? Nous avons ainsi loué l'été dernier en Turquie un bateau construit en France immatriculé au Delaware et appartenant à un Russe !

18 mai 201916 juin 2020

Pour revenir à ta question sur la location de voilier au Japon, je pense que ce qui est le plus " courant" ici, c'est la location de motor boats . Donc en cherchant beaucoup ,certainement possible côté voilier mais un peu plus difficile à trouver.
Un de mes rares en contact étranger au Japon est un canadien qui est arrivé au Japon avec son voilier de 12 ou 13 m il y a longtemps . Il vit maintenant à Yamaguchi sur la côte sud et je crois qu'il louait parfois son bateau voilier ,surtout pour des étrangers d'ailleurs . Mais il a arrêté récemment apparemment . Cela dit si tu es vraiment intéressé à faire de la voile au Japon , tu peux peut-être le contacter pour des infos (Kirk patterson).. Peut-être que demander à louer les services d'un plaisancier proprio Japonais serait le plus simple pour louer un voilier, mais avec le proprio à bord certainement, vu qu'il y a ce problème de licence pour naviguer soi-même sans être propriétaire du bateau ;)
En effet les japonais sont souvent un peu à part dans divers domaines, pas que celui-là . Côté voiliers construits au Japon, ils se sont souvent inspirés des occidentaux comme dans d'autres domaines . Par exemple le Japon est un des rares pays à avoir construit des Ecume de mer version japonaise de l'architecte Finot, donc il y en a quelques-uns ici, un peu anciens forcément . Les autres dans ces tailles plus ou moins 26 pieds sont des Yamaha 26 , des libeccio et des "soleil levant" comme en français. J'ai navigué un weekend sur un libeccio (photo) , très bon voilier à mon sens, qui correspond un peu au First 26 mais en plus récent parfois année 85 - 90.
Video, yamaha 26

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (173)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021