En Polynésie : interdiction de photographier les baleines et autres ...

Bonjour à tous,

On est très fort ici pour pondre des lois à la va-vite et sans concertation : dans le dernier code de l'environnement il est interdit de photographier des baleines, des vini, etc ... et même un tiare apetahi (très rare), au risque de 2 ans d'emprisonnement et 150.000 euros !
C'est pour protéger la flore et la faune !!!

On ne rigole pas avec le droit à l'image, c'est sacré !

On en parle ici :
www.tahiti-infos.com[...]47.html
les textes ici :
lexpol.cloud.pf[...]eux.php
www.service-public.pf[...]r/code/

L'équipage
22 sept. 2019

Bonjour Florent,
Je croyais que le droit à l’image ne concernait que l’être Humain. Les baleines faisants parti de la nature au même titre que les fleurs ou les arbres, je ne vois pas pourquoi on ne peut pas les photographier.
En quoi une photo peut leur porter atteinte?
Vraiment n’importe quoi
Bonne journée à toi,
Patrice

22 sept. 2019

Encore une loi qui me dit de ne plus passer par la Polynésie pour notre prochain voyage

22 sept. 2019

on n a plus le droit de passer la nuit a Moorea , on peux plus mouiller a Bora Bora , il veulle réglementer a Fakarava ,plus le droit de mouiller a Taina , plus le droit de prendre des photos de baleines , c est quoi la suite ??

22 sept. 2019

FLORENT ,.au rytme ou les bateaux.arrivent et surtout restent...ca va pas le rester longtemps le paradis ....aucune infrastructure ( marina, chantiers navals etc...) n'ont été créés depuis l'ouverture du pays au tourisme nautique ( 3 ans renouvelable indéfiniment )....la population locale commence à nous détester....comme d'hab les politiciens ne réagissent pas....et la situation risque de devenir très tendue sinon invivable d'ici peu de temps...
Les locaux s'opposent à la création de marina mais ne veulent pas non plus de bateaux mouillé devant chez eux....typique d'un système où l'assistance permanente de la France fausse le jeu...dommage
Actuellement, 55 voiliers mouillés à taravao dont une bonne partie des équipages sont rentrés pour plusieurs mois dans leur pays d'origine....j'imagine les dégâts si gros coup de vent ça les fond de vase ne sont pas fiables

23 sept. 2019

Hola :o)

Ia orana …
Si on préfère la Manuia … on peut passer aussi :alavotre:

22 sept. 2019

non Pascal, c'est toujours une destination de rêve, je reviens des Tuamotu et crois moi c'est toujours et encore la vraie Polynésie d'antan, termine ton bateau et vient boire une Hinano avec moi, tu ne sera pas déçu
Florent

22 sept. 2019

Au mouillage de Taravao, il y a des bateaux abandonnés pour ne pas dire des épaves, qui sont là depuis des années sur leur ancre. On peut en déduire que ça tient, à condition de ne pas mouiller sur des branchages empilés au fond.
Au printemps 2018 j'y suis resté 2 semaines, prenant un soir un gros orage, et je n'ai pas bougé avec une FOB ordinaire et 30 m de chaîne.

22 sept. 2019

Bonjour Patrice,
C'est une mesure pour limiter les abus !
Et c'est vrai qu'avant en Polynésie il y a eu du grand n'importe quoi avec les baleines (*), mais c'était avant, maintenant la règlementation actuelle depuis quelques années est déjà très bien, elle encadre parfaitement l'observation des mammifères marins et il y a des contrôles fréquents, notamment par MATA TOHORA, tout le monde joue le jeu et tout le monde fait attention, les conneries c'est finies, tout le monde le sait parfaitement.
Alors oui tu as raison, si tu respecte la règlementation d'approche, pourquoi une photo pourrait porter préjudice à une baleine, voire une fleure ? (le tiare apetahi, qui ne pousse que sur un seul endroit de la planète, faut aussi le dire) ?
c'est du grand n'importe quoi ! c'est même de l'amateurisme, une méconnaissance totale de ce qui ce passe ici, une décision unilatérale.

(*) : la dérive : (et le point de départ aussi) a été en Polynésie une popaa'a qui a chevauché un baleineau, juste pour le fun, inadmissible !

22 sept. 2019

Peut-être pour éviter la prolifération des safaris-photos?

22 sept. 2019

Le tiare apetahi est une fleur rare (moins de 10 plants en bonne santé) et endémique qui ne pousse qu'au sud de Raiatea.
Il était déjà interdit de le cueillir, on a juste alourdi la peine.
Mais comment rapporter la preuve si des sagouins les coupent ? La rando pour y aller est assez laborieuse et je n'ai jamais vu de gardes, sauf dans la réserve botanique interdite au public.

Pour les mammifères marins, il ne faut pas s'approcher, c'est compréhensible mais... Quid quand c'est eux qui s'approchent ?
Au mouillage de Faré à Huahiné, les baleines et leurs petits dorment parfois entre les bateaux en fin d'année, et les familles de dauphins viennent te dire bonjour, presque tous les matins aux aurores.
Plus au Sud, à Paréa, les raies manta sont très familières si tu mouilles près du platier.

Pour les photos, tu prends ton smartphone et si (hypothèse peu réaliste) quelqu'un te piste du rivage, tu peux toujours dire que tu téléphonais.
Et si tu es vraiment parano, hop, tu envoies les photos dans le cloud.
Sinon tu rappelles au fâcheux un peu facho qu'il faut une commission rogatoire pour regarder dans ton téléphone.

22 sept. 2019

Salut Christian,

Tu as raison pour cette fleur, elle est unique ! et nombreux ont voulu la prendre pour la reproduire chez eux (ce qui est impossible et on ne sait pas pourquoi)
Mais pourquoi on veut interdire de la photographier ???

et pour les mammifères marins, ce qui est interdit par dessus tout c'est de publier les photos !!!

Du grand n'importe quoi !

22 sept. 2019

Ia Orana Florent, É aha to oe huru ?
En fait pour le tiare apetahi, il y a eu des cas dans le passé où ils étaient cueillis pour être vendus à des collectionneurs, les photos servant sans doute à présenter la marchandise.
Pour les mammifères marins, je suppose que c'est comme pour les musées et la tour Eiffel au fenua frani : les zotorités ont concédé l'exclusivité des photos à des sociétés commerciales. Et quand on connaît le niveau de corruption ici...

22 sept. 2019

Ce n'est pas de prendre une photo qui est interdit, c'est le fait de trimbaler des centaines de touristes sur des gros bateaux à moteur qui vont perturber les animaux dans leur milieu naturel, tout ça pour faire crever de jalousie les copains et les copines et passer pour un grand explorateur. Là oui il est nécessaire de réglementer.

22 sept. 2019

et non, tu peux trimbaler 100 touristes à 200 mètres d'une baleine, ça c'est autorisé !!!
Mais pas de photos ....

22 sept. 2019

Y a des énarques en Polynésie ?

22 sept. 2019

non, c'est particulier en Polynésie, c'est un TOM, on a notre propre gouvernement

22 sept. 2019

On se passe des énarques car une coutume locale veut qu'ici on ne puisse faire de politique si on ne parle pas couramment le reo tahiti ou une des 5 langues vernaculaires.

22 sept. 201922 sept. 2019

A Moorea, chez un ami dont le fare est en bord du lagon, nous avions vu une baleine et son baleineau passer juste devant la terrasse. Nous les avions bien sûr pris en photo. Donc nous serions coupables ? En fait, non, en lisant l'article, ce n'est que si la photo montre un non respect de l'espèce en danger. Par exemple le selfie devant le baleineau.

22 sept. 201922 sept. 2019

Si tu as pris ces photos après le texte de loi (05/10/2017) alors tu dois te rendre à la gendarmerie avec le minimum pour être incarcéré (brosse à dent, linge de rechange, etc...)
Tu ne reverras pas ta famille avant 2 ans et ton compte sera débité de 150.000 euros,
Bon courage ...

22 sept. 2019

Dans ton article il est quand même écrit :

"Par contre, si une personne prend une photo dans le respect de la faune et de la flore, de son environnement…, et ne les perturbe pas, alors c'est possible", modère Fanny Martre, pour qui tout est donc question de mesure, de respect et de bon sens."

Donc, photographier une baleine qui passe devant chez toi semble possible.

22 sept. 2019

Non, il faut arrêter de dire n'importe quoi. Les photos prisent devant chez mon ami ne présentent strictement aucun irrespect envers les baleines.
C'est dommage de dire ce genre de chose car ça decrédibilise le problème.

22 sept. 2019

... ou c'est tout simplement pour occuper certains fonctionnaires qui s'emm. toute la journée mais bon à ce train là, il va bientôt falloir demander des autorisations et aussi payer pour tout simplement aller prendre un bain !

22 sept. 2019

Le poil dans la paume avec une poupée vaudou on peut faire péter le grill et les brochettes tout au long de l’année mais pas prendre de photos sinon tout le monde voudra venir là-bas... avec le RSA

22 sept. 2019

Bonjour Florent, la question a été posée directement au Diren par mon neveu que tu dois apercevoir de temps en temps dans la baie, il est commandant du PSP Arago. Il se trouve qu'il connaît lui aussi pas mal de monde sur place. Pas de souci pour des photos de cétacés prises de la côte vers le lagon, ni de ton bateau au mouillage si un cétacé lui tourne autour, à la condition bien sûr d'être dans un mouillage légal et en respectant la durée légale de présence sur ce mouillage.
Bonne journée dans ta si belle île.

23 sept. 2019

Avec les administrations au Fenua, je dirai que tout dépend de la personne à qui tu as affaire. C'est un peu la loterie... Dans le même service, si tu reviens pendant qu'un Popaa psychorigide est allé déjeuner, son remplaçant Ma'ohi peut adopter une position plus pragmatique.

Si tu reviens avec un pote qui parle le reo ma'ohi, le problème qui ne trouve pas de solution depuis des mois, peut être réglé en 5 minutes. Surtout si ton pote est plus ou moins apparenté aux arii (rois) ou aux tahua (sorciers) d'antan. En guise de présentation, on se récite encore les généalogies pour justifier de son rang.

Il existe des structures sociales souterraines calquées sur les hiérarchies d'avant la colonisation. C'était alors un moyen de défense contre les expropriations et l'arbitraire.
L'obligation non écrite de parler une langue locale pour être élu, ou pour être embauché comme fonctionnaire du territoire, font partie de ce corpus juris souterrain.
Les Ma'ohi n'ont pas l'esprit formaté par le code justinien et ses avatars, il privilégient la coutume, le bon sens et les relations humaines.

24 sept. 2019

Aux Marquises on est peinard ?

24 sept. 2019

Pour le moment, oui.

24 sept. 2019

De ce que j'en sais, à Hiva Hoa au mouillage de Taha Uku près d'Atuona, on avait interdit de mouillage plus de la moitié du port et de l'avant port au prétexte que ça gênait les va'a et les poti marara. La taxation devrait venir si ce n'est déjà fait.
A Ua Pou dans la baie de Akahau, vu l'exigüité, avant on te demandait gentiment de bouger. Maintenant, il paraît que les sbires du coin attachent les bateaux les uns aux autres quand ça sature.
Sinon le problème pour toutes les îles est l'absence presque partout de récif barrière. Les houles entrent librement et ça devient vite invivable à bord et délicat pour débarquer.
Et dans ces îles magnifiques, la bouffe est beaucoup plus chère qu'à Tahiti, c'est normal vu l'éloignement.

24 sept. 2019

un cata pour les Marquises ...

25 sept. 2019

Un cata avant la cata ?
Alors faut faire vite !

25 sept. 2019

Ca va peut-être pas durer mais pour l'instant, dans le Finistère, on peut encore photographier les berniques.

Bien sûr, à condition de respecter l'Iphone.

02 oct. 2019

Loi parfaitement inapplicable. A la première plainte, un avocat de base posera une question prioritaire de constitutionnalité, et le tour sera joué.
La P
olynésie est spécialiste des lois inconstitutionnelles ....

02 oct. 2019

En effet nos «lois de pays» perturbent la digestion des bien-pensants, mais on trouve toujours un biais pour les b(i)aiser : ainsi nos censeurs ont fait annuler une loi instaurant une épreuve de langue locale pour le recrutement de fonctionnaires territoriaux...
Résultat, lors des oraux, il se trouve toujours un examinateur pour s'adresser au candidat en reo ma'ohi, et s'il ne comprend pas, on ne retient pas sa candidature pour «insuffisance de connaissances» sans préciser lesquelles.
Il ne faut pas y voir une discrimination contre les Popaa comme on croit à Paris car, hélas, surtout à Tahiti, beaucoup de jeunes ma'ohi ou demi ne pratiquent plus correctement ou plus du tout la langue de leurs ancêtres.
Alors pour l'histoire des baleines qu'il est interdit de cueillir, je suis prêt à parier qu'ils ont déjà dans les cartons des mesures de remplacement au cazou...

05 oct. 2019

encore des interdictions ? Mais ! serait-on en France ? Tout y est réglementé, interdit, obligatoire, ou payant.
Chouette pays !

05 oct. 2019

En France, tout est réglementé parce qu'on ne respecte rien.
Dans le Nord, les panneaux sont du style "merci de ne pas...". En France, le même panneau aura écrit dessus "interdit de..."
En Norvège, la plupart des marinas ont un système de paiement basé sur les Honesty Box".
Tu prends une enveloppe, tu marques dessus le nom de ton bateau et tu glisses dans l'enveloppe le montant du paiement.
Le Harbour master d'une marina me disait qu'il vérifiait maintenant systématiquement pour les bateaux français, entre ceux qui partent sans payer et ceux qui réduisent la taille de leur bateau.
Je me souviens aux Orcades, dans une grande surface, au moment de passer à la caisse, j'avais ouvert mon chariot à roulette qui nous sert à rapporter les courses pour leur montrer qu'il était vide. Il ne comprenait pas pourquoi je le lui montrais. Quand je lui expliqué qu'on le faisais systématiquement en France, il était atterré....
Plein de fermes ont, le long de la route, des œufs, fruits et légumes à vendre. Tu prends ce que tu veux, tu payés dans une boîte et tu peux bien sûr l'ouvrir pour y prendre la monnaie si tu n'as pas la somme exacte.
En France, je ne donne pas plus d'une heure avant que tout ne disparaisse.
Donc non, en France, il n'y a pas plus de règles ou d'interdictions qu'ailleurs, simplement on doit en permanence le rappeler, le contrôler et malheureusement souvent mettre des amendes pour forcer les gens à respecter ce que font naturellement les gens dans d'autres pays.

05 oct. 2019

Ta démonstration contient quelques oublis : en France, quiconque a la possibilité d'imposer ses caprices à autrui ne s'en prive pas et doit (j'imagine) en éprouver de la jubilation. Du contrôleur des pensées au ministre des réclamations en passant par le sous-chef d'atelier, chacun veut marquer son territoire à coup de conseils impératifs, de décisions arbitraires et de règlements de circonstance.
Et s'il peut te faire raquer pour respirer des courants d'air, il ne s'en prive pas.

Quiconque détient une parcelle d'autorité, bureaucrate, guichetier ou gardien de square a tendance à en abuser et ne s'en prive pas car il doit (j'imagine) y trouver une compensation à ses frustrations. Tout dictateur de poche se délecte à faire étalage de son micro pouvoir et à inspirer la crainte de ses lubies. Et s'il peut te faire raquer pour regarder le paysage, il ne s'en prive pas.

C'est dans notre culture, où exception faite de coups de sang sans lendemain, les rebuffades font long feu.
Dans ces circonstances, il est normal que toute personne dont la soumission n'est pas dans les gènes et qui n'est ni sous-chef de bureau, ni gardien de musée, ni vigile de péage, ni président de la chefferie France cherche, par tous les moyens de ruse, de furtivité ou d'éloignement à échapper à la vindicte et au rackett des pères fouettards.

Les pays du Nord de l'Europe ont en partie (il y a des exceptions) une culture civique qu'on pourrait croire innée. Ou conséquence d'une éducation protestante. Ce serait s'attacher aux épiphénomènes tels que les boîtes à sous.
EN réalité, n'étant pas soumis à une pression constante, injuste, arbitraire, indéfinie et changeante tous les 4 matins, au gré des humeurs des politiciens, des lobbies, des mass media, des zorros autoproclamés instrumentalisés par le pouvoir, ils n'ont pas eu besoin comme nous de développer des moyens de défense, d'esquive et de contournement tous azimuts.

05 oct. 2019

En Norvège, ceux qui ont la réputation d’être de mauvais payeurs, ce sont les Italiens. Le système des «?honesty box?», libre service en français, s’applique à beaucoup de choses, comme le réseau de chalets de l’État norvégien. En France, je ne montre jamais mon chariot ou mon sac en sortant d’un magasin. Je comprends que l’employé aux Orcades était atterré, je le suis moi-même. Les productions fermières mises en vente en libre service existent dans bien d’autres endroits, dont la France ou les îles anglo-normandes, pour rester local.
La Norvège est un pays où règne l'hypocrisie. Mais c'est une autre histoire. Chacun ses vices et ses vertus. L’herbe est toujours plus verte chez son voisin.

"La Norvège est un pays où règne l'hypocrisie"
Que veux tu dire ?

05 oct. 2019

C'est très difficile à expliquer. Je connais un peu le pays pour y avoir travaillé quelques années et pour y aller fréquemment voir ma famille.
La Norvège (monarchie parlementaire) est très influencée par le mode de vie nord-américain (puritanisme ?). On y consomme beaucoup sans trop regarder à la dépense, car le pays est riche, très riche, de ses ventes de pétrole (pas très bon pour la planète). D'un autre côté, le pays est très ouvert (diplomatie de grande renommée). Il y a beaucoup de tolérance et de respect pour l'autre avec la liberté individuelle. Mais il y a des limites avec très peu de corruption (bien que cette dernière prenne de l'ampleur d'année en année avec l'argent qui abonde), la moralité est très présente. Le pays est né très égalitaire, car il est demeuré sous domination danoise et suédoise pendant des siècles. Avant l'indépendance, en 1905, il n'y avait pas d'universités, pas d'élite, pas de classes sociales, tous étaient paysans. J'ai connu un ancêtre familial né dans les années 20. Il y a un monde abyssal entre la mentalité de l'époque et celle des gamins pourris (comme tout enfant né dans l'abondance) d'aujourd'hui. L'indépendance de la femme est réelle, cela n'empêche pas l'homme d'être machiste.
Il y aurait beaucoup à disserter. Beaucoup d'ambivalence. Le mot hypocrisie est mal choisi sans contexte.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

entretien carène mai 2020

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (64)

entretien carène mai 2020

février 2020