En mer, le danger, c'est la terre...

J'ai un peu suivi le fil interminable à propos des récents cyclones.
.
Il semble composé par une majorité de gens situés hors zone, propriétaires de bateaux hors zone, souvent assis au café du commerce devant un bon verre (ou devant le JT), à refaire le monde.
.
Qu'en est-il des bateaux en mer ? Combien ont coulé ? Quels sont les pourcentages respectifs des fortune de terre et des fortunes de mer, en mer ?

L'équipage
09 sept. 2017
09 sept. 2017

J'ose imaginer que les petits bateaux ne sont pas restés dans la zone à risque. Les bateaux de commerce sont habitués à gérer un cyclone en mer.

09 sept. 201709 sept. 2017

Bonjour Irist.
Je ne comprend pas trés bien ton post.
.
Je l´ai ouvert car le titre me laissait penser au danger que représente la terre dans le mauvais temps!!!
.
Ta question.
Je comprends ta demande de la manière suivante:
Combien se sont fait piéger et comment?
Connaitre les témoignages de ceux qui ont souffert sur terre et en mer?
Connaitre le % d´infortunes?
.
Ton Jugement.
Je ne partage pas ton avis sur ceux qui écrivent sur les posts cyclones.
Je préfère lire des intervenants qui se préocupent derrières leur ordi (et même dérrière un bar) des possibilités que peuvent engendrer un tel sinistres que de lire les résultats des dégats en pourcentages.
Ca me parrait un peu voyeur/avide de sensations.
.
Conclusion.
Si tu est un tant soit peut imaginatif tu aurras la réponse a ta question. ¿Que peut-íl bien se passer avec des vents de 300k/h et quels peuvent en êtres les résultats en % dínfortunes ?¿ .
.
Réponse.
300%

09 sept. 2017

En quoi est-il intéressant/utile de répercuter des infos en boucle quand on se trouve en métropole derrière un écran ? A refaire le monde des sinistrés, au coin du feu ? Le voyeurs, ce sont ces gens-là, certainement pas moi !
.
On est sur un site sensé s'intéresser à ce qui se passe en mer... Moi, ce qui m'intéresse, c'est l'expérience de ceux qui vont en mer et comment ils gèrent ce type de situation. A ma connaissance, un seul intervenant a fait part de ce qu'il a fait pour éviter la cata à son cata. Tout le reste, c'est du papotage...
.
Tes statistiques : à mon avis par 300 km/h, le ratio est 0%, car aucun skipper digne de ce nom, ne reste sur la trajectoire d'un cyclone... Comme quoi, l'imagination ne suffit pas !

09 sept. 201709 sept. 2017

@ "A ma connaissance, un seul intervenant a fait part de ce qu'il a fait pour éviter la cata à son cata. Tout le reste, c'est du papotage.."
C'est pas faux, mais bon, le papotage est l’essence même d'un forum comme héo.
Maintenant c'est vrai que les stratégies d'évitement d'un cyclone, quand on est en mer, seraient beaucoup plus intéressantes à développer, que de répéter en boucle, d'une part des infos qui n'en sont pas, et d'autre part de commenter à longueur de forum le malheur des sinistrés comme on le ferait d'un grave accident de la route.
Ps- le titre de ton fil ne me semble pas bien choisi.

09 sept. 2017

Si j'avais mis "cyclone: " devant le reste, j'aurais orienté la réponse...
.
Car au final, il y aura plus de bateau détruit au mouillage ou au ponton qu'en mer. Mais combien en mer ? Mais bon, j'ai mis le post dans... le papotage de la taverne !!! ;-)

09 sept. 2017

J'imagine que des bateaux de plaisance en mer sur la route du cyclone, il n'y en avait pas, parce qu'à cette époque, il est quelque peu suicidaire de se trouver dans cette zone; en principe les rares voiliers qui traversent à cette époque le font sur une route beaucoup plus sud. Quand aux bateaux de commerces ils ont des infos météo et une vitesse qui leurs permet d'éviter ce genre de phénomène extrême.
Maintenant j'avoue modestement que dans cette situation vraiment extrême, j'aurais mille fois préféré être à St martin, quitte à perdre mon bateau, qu'en mer au large sur la route du cyclone, ou j'aurais probablement perdu, et le bateau, et la vie...

09 sept. 2017

De toute façon, rien n'oblige à suivre un post que l'on juge inintéressant.......

09 sept. 2017

J'y avais pas pensé :bravo:

09 sept. 2017

Combien de voiliers détruits en mer ?
Très peu, si l'on excepte ceux qui sont abandonnés.

karibario.blogspot.fr[...]-m.html

09 sept. 2017

Je suis d'accord avec toi, mais dans le cas évoqué ici, il s'agit d'un phénomène hors norme et non d'un simple coup de vent.

09 sept. 2017

Merci ! Donc, le titre du post fait peut-être finalement du sens...
.
Que les voyeurs avides de sensations laissent libre court à leur fantasmes nautiques dans les fils que je lis distraitement dans l'espoir d'y trouver quelques infos utiles.
.
Et de laisser mon imagination (débordante) courir, puisqu'il n'y a pas grand-chose à apprendre/partager ici sur ce thème !

09 sept. 2017

c'est vrai que personne n'oblige à lire des fils qui ne nous intéressent pas, les modos le signalent assez souvent, mais à force d'ouvrir des fils inintéressants le forum hisse-et-oh va devenir inintéressant et va finir à la benne comme les autres forums nautiques français.
sur ce fil nous voyons IrisT qui nous explique que les autres fils sur les cyclones ne l'intéresse pas mais que lui, avec son recul de grand navigateur ... il a une meilleure approche des cyclones que nous derrière nos claviers et ils nous demandent "que sont devenus les voiliers qui se trouvaient en mer sur la route de Irma" !!! cher IrisT comment veux-tu que nous le sachions puisque nous sommes derrière nos claviers :langue2: on peut juste supposer que à part toi on ne connait vraiment personne d'assez frappé pour naviguer sur l'autoroute des cyclones en Septembre :mdr:
allez sans rancune Pierre, au fait tu es toujours dans ton fjord ? fais gaffe aux ours !

09 sept. 2017

@QUIZAS. What else ?
.
Je ne me suis jamais targué d'avoir subi des vents supérieurs à 40 kts, car je pense ne pas prendre de risques.
.
Ce serait sympa de ta part de ne pas me prêter d'intentions qui ne sont pas les miennes, ni d'inventer des paroles que je n'ai jamais écrites.
.
A côté des papotages, il y a les tentatives de polémiquer ou de projeter son humeur du moment... d'où la disparition de certains forums...
.
Sans rancune, comme tu dis.

10 sept. 201710 sept. 2017

A ce jour je m attarde en mediteranee....mon compagnon a du mal a comprendre cette peur maladive des cyclones...mon peu d entrain a partir pour les tropiques.....et pourtant...c est toute mon enfance....j avais 5 ans lorsque dans l oeil mon pere a plonge pour tenter de sauver son petit catamaran....je me souviens de cette terreur de le perdre....mon pere est revenu mais sans le bateau fracasse sur les rochers....je me souviens des cyclones entre noel et jour de l an des noels sous bms des amis coinces sur des ponts qui terrifies par la montee des eaux avait reveillone au champagne ....des refugies qui arrivaient au petit matin hebetes partage entre la joie d etre en vie et la terreur du lendemain....il faut l avoir vecu pour savoir que cela n a rien de comparable avec la pire des tempetes de metropole....a Noumea nous avions un toit terasse pour le cyclone et beaucoup de precautions a prendre mais mes parents avaient sur eleve le terrain pour eviter les innondations et pas de jolies maisons vu sur le lagon....des annes plus tard je suis toujours terrifies par l orage et le vent sifflant en tempete...memoire d insulaire

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (193)

novembre 2021