Economie possible SNSM ?

Bonjour à tous,
Cette année, j'ai fait un don, certes modeste, à la SNCM. Je le l'avais pas fait depuis pas mal d'années, je l'avoue.
Depuis, j'ai reçu une clé USB aux couleurs de la SNSM, un autocollant que j'ai mis sur le pare-brise de ma moto, mais aussi 4 ou 5 courriers comportant un formulaire pour un don et des magazines-revues ...
J'ai donc envoyé un mail pour demander à être rayé des listes de distribution.
En effet, je ne trouve pas bien de recevoir ces courriers répétitifs car tout cela a un coût. Et si ce coût mange 30 ou 50% du don, ça devient complétement contre productif.
J'ai trouvé sur le net un bilan comptable de l'association et les sommes consacrées à la recherche de financements sont importantes, j'ai donc souhaité diminuer ce coût à ma toute petite échelle.
Si certains d'entre vous trouvent ce raisonnement cohérent, ils peuvent faire la même chose ... ou pas.

Par contre, pensons à continuer à donner sans attendre les relances.

L'équipage
10 juin 2019
10 juin 2019

La plupart du temps, les autocollants et autres objets sont financés par des sponsors afin de les aider à communiquer. Donc il est possible que ça ne change rien à leur budget et que ça ne fasse pas partie de la recherche de financement.

10 juin 2019

Peut-être

10 juin 2019

j'ai eu le même raisonnement par contre je n'ai pas fais la demande de résiliation, je vais donc réparer :pouce:

10 juin 2019

Il est démontré que plus on sollicite les gens, plus ils donnent. Donc pour eux c'est rentable, même s'il y a beaucoup de déchet. On vit dans un monde bizarre...

10 juin 2019

J'ai eu cette réflexion, mais les stickers et autres étiquettes autocollantes libellées à mon nom et adresse me procurent une certaine fierté lorsque je les colle sur mes courriers. Le drame de ces derniers jours ne fait que pérenniser ma détermination à poursuivre ma très modeste contribution à la SNSM.

Aujourd'hui, les dons aux associations sont en forte baisse, les 'généreux" donateurs n'ayant plus le besoin de se montrer solidaires... oui c'est un monde bizarre où l'on vient d'apprendre qu'une compagnie de croisière pollue en 1 an autant que les 350 millions d'européens usagers de leur voiture, et il y a peu, ici, certain avec un accent verdâtre tentait de nous culpabiliser d'utiliser notre risée fumante et pétaradante, bizarre, vous avez dit bizarre comme c'est étrange.

10 juin 2019

@settem
C’est en dehors du post , désolé, mais d’où vient cette info sur la cie polluant autant que nos voitures en Europe ?
Ça me semble énorme...

10 juin 2019

www.lefigaro.fr[...]0190605 .

Et je précise que le Figaro n'est pas ma source première, loin s'en faut.

Mais on dérive par rapport au fil.

14 juin 2019

Fake une fois de plus ...

11 juin 2019

Pour recentrer, en décembre nous nous sommes écharpés ici, sur l'utilité des dons à la SNSM, et surtout la destination des dons.
Le drame de ces derniers jours bouleverse notre émotion et ouvre les esprits sur l'impérative nécessité de participer au bien commun, la mer est un univers individuel où la solidarité est une règle et une nécessité, mais ce n'est pas un dû, ce pêcheur le savait, les sauveteurs le savaient, nous le savons.

Et pour maitriser la dérive, quant à la générosité intéressée, lire ce projet de loi du 27/03/2019
www.assemblee-nationale.fr[...]806.asp

"Selon France générosités, la baisse des dons sur l’année 2018 est de l’ordre de 10 à 15 % alors que pour les fondations les dons ont chuté de 55 %, soit 150 millions d’euros de moins par rapport à 2017.
La perte pour les associations est estimée à 150 millions d’euros dont 13 % en moins de la collecte ISF / IFI sur les mois de mai et juin 2018."

Pour continuer de dériver: "on ne nous dit pas tout..."

11 juin 2019

Que la relance des donateurs soit rentable, je veux bien, mais si vous envoyez pour 50€ de courriers et goodies à un donateur de 100€, ce donateur verra son don limité à 50€ qui seront eux-mêmes diminués de frais de fonctionnement inévitables. Au bout du compte les sauveteurs recevront 30l de carburant.
Et puis pourquoi relancer les donateurs presque chaque mois, ... ils ont donné, cherchons des nouveaux et traitons les existants par mail.

C'est un peu comme les impôts qui cherchent la petite bête chez ceux qui déclarent sans vraiment chercher ceux qui ne déclarent pas.

Bref, j'ai demandé de stopper ces frais que je juge inutiles pour moi car cela m'a semblé plus rationnel.
J'ai toutefois programmé une alerte pour ne pas oublier de redonner.

11 juin 2019

Hum, 50€ de goodies cela me parait énorme, exemple sur le 1er site trouvé (www.e-goodies.fr[...]cle-usb ), clef 8go=5€, avec un peu de négociation ça baisse. Par ailleurs tout ceci rentre dans des cases comptables qui permettent de le déduire et de considérer tout ceci comme des charges et donc déductibles... C'est un budget pub, c'est donc un investissement à peu de frais.
Mon don ne dépasse pas 50€, je me contente de mes étiquettes et stickers, étant retraité et assujetti à la csg...

11 juin 2019

les auto collants avec son adresse :pouce:

11 juin 2019

J'ai reçu des magazines sur papier glacé, une belle clé USB, un sticker et 3 ou 4 courriers en moins de 6 mois, allez, même si ça ne fait que 20/25€ sur l'année, je préfère qu'ils les gardent.
Juste une question de principe pour moi, mais c'est personnel.

Je suis aussi retraité payant de la csg et je ne vois pas le rapport avec ce petit geste supplémentaire en faveur de la SNSM.

A part peut-être créer des emplois dans le marketing, je trouve ces relances inutiles.
Le courrier de remerciement et de déclaration aux impôts me paraissent bien suffisants.

11 juin 2019

Ton geste est tout a fait responsable, et loin de moi l'idée de vouloir t'en dissuader.
Ce que tu as reçu "reste" de la publicité qui comptablement est une charge. La publicité on sait ce que cela coûte mais il est difficile d'en mesurer concrètement les retombées, donc l'organisme central de la SNSM "arrose" large, est ce que le montant annuel des dons particuliers est leur indicateur? certains diront c'est trop, d'autres diront ça marche et qu'il continuer/accentuer la pression publicitaire.

Extrait des statuts SNSM:
Article 16
Il est tenu une comptabilité faisant apparaître annuellement un compte de résultat, un bilan et une annexe, conformément au plan comptable des associations.
Chaque établissement de l'association tient une comptabilité distincte qui forme un chapitre spécifique de la comptabilité d'ensemble de l'association.

La Csg comme la pollution, citées plus tôt sont des dérives dans mon propos (ce n'est pas le lieu mais ça nous touche directement et puis ça soulage de râler :jelaferme:)

11 juin 2019

Le MARIN, Martinique. Vedette SNSM en panne. La semaine dernière ils ont du emprunter celle des douanes pour venir en secours à deux personnes. C est la plus grande marina des Caraïbes, des centaines de bateaux, le canal de sainte Lucie....cherchez l erreur ! En off le préfet a promis d en parler à des connaissances fortunées.... La collectivité territoriale ? D autres priorités.

La clé sous la porte n est pas loin....

11 juin 2019

La collectivité a le TCSP (transport collectif en site propre) a payer, plus d'argent.
La fondation Clément peut-être bien que ce ne soit pas son domaine ?
Il y a de nombreux chefs d'entreprises qui profitent des joies du nautisme, mais est-ce à eux de payer encore une fois l'incurie de nos systèmes.
Toutefois, une cagnotte permettrait probablement de régler une bonne partie du problème. De nombreuses personnes donneraient, le tout est de les informer du problème.
N'étant plus sur place, je vais quand même rameuter quelques amis pour les alerter et tenter d'améliorer la situation.

18 juin 2019

Quel est le rapport avec le post de Pirate972 ?

11 juin 2019

Je pense connaitre plutôt très bien l'histoire des "frais de fonctionnement" des associations en général (je ne pointe pas du tout du doigt la SNSM, je n'ai jamais jeté un oeil à leur bilan comptable).

Le premier problème ce sont les appellations : certains vont dire que les dépenses pour susciter les dons ne sont pas des frais de fonctionnement, d'autres vont différencier les salariés dans les bureaux (en les mettant dans les frais de fonctionnement) des salariés sur le terrain, etc etc.
Et puis il y a les associations qui créent une deuxième structure : la numéro 2 va payer les autocollants, les courriers, les médias, les salaires, etc, et la numéro 1 va fanfaronner en disant «oh nous avons 97% de nos ressources qui finance directement ce pour quoi nous avons été créé».

On repense alors aux obligations qu'ont les associations qui permettent la déductibilité fiscale des dons qu'on leur fait, et on rit ... jaune.

C'est très bien de se pencher en détail sur les bilans comptables officiels (pas les tableaux fournit dans un article), c'est encore mieux de fouiner sur les "satellites" de l'association sur laquelle on enquête (pas forcément pour nuire, qu'on se comprenne bien), et c'est une excellente chose de leur écrire pour leur dire comment améliorer (tres bon exemple de demander à être rayer des listes de relance par courrier).

Pour en revenir à la SNSM, ça serait intéressant de savoir combien l'ensemble de la SNSM (pas uniquement la structure la plus connue) perçoit comme ressources, et combien au final est utilisé pour les bateaux, les matériels, etc, tout ce qui est "sur le terrain". Comme pour beaucoup d'autres associations (pas toutes) il y aurait de quoi être déçu.

Mais à leur défense (et pour boucler sur le sujet initial de ce fil), si les associations ne faisaient pas toutes ces dépenses indirectes (exemple : acheter des bases de données de potentiels donateur, louer tel espace médiatique, placer une partie de l'argent en bourse), est-ce qu'il n'y aurait pas au final MOINS d'argent pour tout ce qui est "sur le terrain" ? .... La réponse, quelle qu'elle soit, relève de la "croyance".

C'est un très vaste sujet sans réponse précise.

Une suggestion : Prenez contact avec votre association préférée (ça peut être la SNSM) et demandez si vous pouvez leur faire un don "matériel". Exemple (au hasard) : un gilet de sauvetage autogonflant qui coûte 100€. Il vaut mieux que vous fassiez ce dont matériel-là plutôt que de faire un chèque de 100€. Probablement que l'association aurait payé moins de 100€ le gilet de sauvetage (du moins on peut l'espérer !), mais très certainement qu'avec votre chèque de 100€ ça aurait été insuffisant pour qu'ils achètent un gilet autogonflant qui coûte 100€ en prix public.
Le gilet de sauvetage est un exemple, ça pourrait très bien être 50L de carburant quand vous les voyez passer à la pompe ou autres choses.

11 juin 2019

Je précise que les dons "matériels" ont exactement la même déductibilité fiscale que les dons financiers (sous réserve que le matériel soit neuf et avec facture, sinon il y a notion complexe de vétusté).

11 juin 2019

@Steph753
Au lancement de ce fil, mon idée était simplement d'expliquer ce que j'avais fait pour économiser sur les frais de marketing (appelons un chat un chat) de la SNSM.

Il est vrai que je suis allé voir ce que je l'on trouve comme bilan sur le net et les chiffres donnés concernant "la recherche de fonds) m'ont affolé.

Bref, de nos jours, dans les associations caritatives on trouve des gens forts bien payés qui vivent du système sans prendre le moindre risque. C'est une voie de carrière comme l'est la politique . Si j'ai bien lu et que ma mémoire ne me trahit pas, ce bilan parlerait de 299 000€/an pour somme des 3 plus gros salaires (2017). Le bénévolat est bien loin.
Mais, ceux qui sont dans les chaloupes sont des bénévoles.

18 juin 2019

En effet, c'est même le principe du bénévolat :langue2:

11 juin 2019

Le bénévole est même très loin car il n'est pas rémunéré du tout ;-)

11 juin 2019

@Pirate972 : www.snsm.org[...]017.PDF

Mais c'est tellement plus complexe que cela en réalité (ou plus simple, c'est une question de point de vue ;-) ). Je ne citerai pas de nom, mais il y a une autre association qui possède deux structures : la structure que tout le monde connait (XXX), et une structure "satellite" (YYY) qui vend des marchandises à l'effigie de cette association. Les gens achètent ces marchandises (à YYY) en pensant que ça va dans la poche de XXX.
XXX publie ses comptes annuels en disant que 97% des sommes perçues servent directement la cause défendue. Ce qui n'est pas dit c'est que la structure satellite (YYY) a d'immenses frais de fonctionnement, au point que les milliers de marchandises vendues n'apportent presque rien à la cause mise en avant.
C'est un montage archi connu (et légal) que plein d'associations font.
Les gens se penchent sur le sujet, et ils vont chercher le bilan comptable de XXX et n'y voient rien à redire : logique puisqu'ils ne soupçonnent pas l'existence de la structure YYY.

Ces structures annexes (YYY) peuvent être décrites comme "partenaire", comme "fournisseur" ou tout autres formes. Et c'est impossible d'enquêter en détail.

C'est un peu comme si je te disais (attention mes mots sont absolument totalement fictifs-imaginaires, pas du tout une réalité) «la SNSM paye pour des prestations de services (formations ou autre) auprès de la société XYZ, des sommes excessivement chères. Mais dans la société XYZ il y a des personnes qui se versent des salaires à 80 000€ par mois par personne parce que ce sont des "copains"». Tu n'en saurais rien.

Ca ne signifie certainement pas qu'il ne faut pas faire de don. Ce serait une réaction stupide. Je dis simplement qu'il vaut mieux faire un don matériel, même si le même matériel ils l'auraient payé moins cher.

21 juin 2019

dans toute grosse association il y a des bénévoles mais aussi des salariés qui sont eux bien evidement payé ...

11 juin 2019

Fausse bonne idée car le matériel ( tout comme les navires et sr maintenant )est standardisé, et le GO est cétacé, tu ne seras pas gagnant .
D'autre part les stations doivent maintenant passer par la centrale d'achat de la snsm pour l'électronique et le reste, â moins de pouvoir justifier d'un réel intérêt financier

11 juin 2019

@adav29 : financièrement ça reste valable. Si tu fais un donc de 100€ de carburant qu'ils auraient payé bien moins cher car détaxé, ton don matériel est quand même + utile sur le terrain que si tu avais fait un chèque de 100€.

11 juin 2019

Detaxé , pas cétacé, p**Ain de tablette :-D

12 juin 2019

quand j'étais à hyères ,mon magasin et ateliers étaient mitoyens avec la snsm
et j'avais le président robin à quai juste derrière
tous les ans comme participation je leur offrait les consommables pour la vidange et les filtres nécéssaires .g.o et huile .
qui évidement passaient en frais de société avec un joli reçu .
tout le monde était gagnant .
alain

12 juin 2019

Parfaitement d'accord, donateur régulier depuis plusieurs années, j'ai arrêté cette année après réception des nombreux courriers, magazines papier glacé etc.
Je veux que lorsque j'envoie 100 Euros à la SNSM, ça serve à acheter pour 100 Euros de matériel, et pas à enrichir des boites de communication, ou des imprimeurs. Tout ce papier, ce fret aérien pour transporter le courrier etc, c'est juste grotesque en 2019.

12 juin 2019

@Marie-Jade : malheureusement il faut ouvrir les yeux : il existe AUCUNE grosse association qui, lorsque vous donnez 100€ utilisent l'intégrité de ces 100€ exclusivement pour la cause que l'association défend. C'est une triste réalité, mais c'est totalement compréhensible lorsqu'on regarde comment une grosse association fonctionne.

12 juin 2019

Quel est ton métier, Marie-Jade ? Histoire que je sache quels métiers moi aussi je ne souhaite pas enrichir.

12 juin 2019

article sur le financement SNSM: www.leparisien.fr[...]480.php

13 juin 2019

A propos du sujet récurrent du financement de la SNSM, je suis etonné qu'on n'évoque pas une participation importante des assurances. Elles en sont les principales bénéficiaires en deuxième rang.

12 juin 2019

Ne tapez pas sur Marie-Jade, je comprend et ressens ce qu'il exprime. Son post rejoint l'idée du mien. Peut-être faut-il avoir donné pour ressentir ça ?
Comment faire pour optimiser les dons ?
En 2019, envoyer des courriers tous les mois ou presque pour relancer celui qui vient de donner est inutile voire même improductif car agaçant, un mail de temps en temps suffirait largement.
J'ai eu l'impression d'être la bonne poire que l'on peut pomper.
Et oui, de mon point de vue, les magazines sur papier glacé frisent l'indécence quand on pleure après les dons.

12 juin 2019

C'est quand même étrange, mon dernier versement date de l'automne dernier, et je n'ai reçu aucune relance ni aucun goodie, à part le sticker et l'attestation fiscale.

18 juin 2019

Si ce que vous dites n'est pas une blague, ce que j'espère, cela fera 8€ de moins chaque année sur votre don

12 juin 2019

Moi, tous les mois, je reçois une attestation fiscale en papier glacé !
C'est scandaleux.

18 juin 2019

Pour les relances pénibles , on peut le comprendre , il faut demander gentiment à la station à laquelle tu fais ton don de cocher la case "ne pas relancer " sur ta fiche , en principe , tu ne seras pas relancé , idem si tu ne veux pas recevoir le bulletin , le bénévole qui rentre ton don peut décocher la case bulletin.

Le problème , ou une partie du problème étant que le bénévole n'est pas forcément un professionnel de la saisie informatique , que ça n'est pas une occupation très valorisante , c'est pourquoi je te suggère de faire ta demande gentiment , ou éventuellement , de te proposer pour devenir bénévole chargé de problèmes administratifs..

21 juin 2019

Il n'y a pas de limite d'age pour les problèmes administratifs , peut être n'avaient ils besoin de personne quand tu t'es proposé.
Comme dans toute association il faut être connu , coopté même pour les problèmes administratifs , ça semble logique.

21 juin 2019

Bénévole chargé de problèmes administratifs ? Je me suis proposé quand je me suis installé à Quiberon, on m'a répondu que, à 60 ans, ce n'était pas possible...
pas cherché à comprendre!

12 juin 2019

Je ne crois pas nécessaire de m'envoyer des tas de documents sur papier glacé en fret aérien, alors que je suis déjà dans leur fichier.
Le magazine pourrait m'être adressé en PDF par email, ça induirait de sérieuses économies, et diminuerait l'impact carbone.
Et j'aurai l'impression que ma contribution est plus utile à la cause qu'elle est censée soutenir.

12 juin 2019

"Le magazine pourrait m'être adressé en PDF par email, ça induirait de sérieuses économies, et diminuerait l'impact carbone."

Au contraire. Consommer du papier induit à planter des arbres, qui avec l'océan sont les meilleurs puits de carbone. Par contre l'envoi d'emails induit l'installation de nombreux serveurs fortement consommateurs d'énergie émettrice de carbone...

18 juin 2019

Pas de problème pour le pdf , c'est prévu , il suffit que le bénévole qui enregistre ton don dans sauvamer connaisse ton adresse de courriel , qu'il soit un peu à l'aise en informatique , et que lorsqu'il rentre ton don , il coche la case convenable .
Tu peux envoyer un courrier ou un courriel en ce sens à la station à laquelle tu fais ton don

12 juin 2019

J'habite en Polynésie, le courrier est transporté par avion...

12 juin 2019

Ok, donc c'est un cas quand même un peu particulier:-) mais même dans ce cas, je ne suis pas certain que le mail soit moins producteur de carbone que le courrier...

12 juin 2019

Et il n'est pas sûr que le mail ait le même rendement en termes de retours...

13 juin 2019

Bonjour,
je suis assez d'accord sur l'inutilité à mon sens des goodies et des nombreuses relances par courrier.
J'imagine que celà a son utilité mais c'est difficilement quantifiable. De nombreuses associations sous-traitent la récolte des fonds à des entreprises spécialisées qui sont très agressives (est-ce le cas de la SNSM?).
Le pire est de recevoir la seringue qui sert à nourrir les enfants d'Afrique, c'est du pur gaspillage, ça m'inciterait plutot à arreter les dons qu'autre chose, mais c'est un autre sujet.

Il faudrait au moins pouvoir choisir la possibilité dès le versement du don de ne pas recevoir ces choses inutiles.
Concernant la SNSM, je suis en revanche toujours intéressé par la lecture du magazine Sauvetage avec notamment les récits d'interventions et des articles souvent intéressants (une version électronique suffirait cependant certainement à bon nombre d'entre nous)

Enfin, j'ai navigué récemment vers la Scandinavie. Dans tous ces pays (NL, DK, SW), de très nombreux bateaux arborent dans les haubans babord le pavillon de la SNSM locale. C'est beaucoup plus visible qu'un autocollant et je trouve très incitatif : "si mon voisin de ponton a ce pavillon, c'est qu'il est donateur... je devrais peut-être donner aussi?"
J'ai proposé déjà 2 fois, par écrit et au salon nautique, que la SNSM envoie systématiquement ce pavillon à ses donateurs (peut-être au dessus de x euros de don).
Ce petit geste donnerait de la visibilité utile, une certaine "fierté" de montrer son soutien.

Le président du comité des donateurs m'a indiqué fin 2017 faire remonter l'info au Comité des donateurs. Il leur faut identifier les propriétaires de bateau des autres (pour lesquels l'autocollant est approprié), mais cela ne me semble pas insurmontable.

Que pensez-vous de cette dernière proposition?

13 juin 2019

Bonjour Yannbis

Je suis d'accord avec ton point de vue.
Autant le fait de recevoir les magazines et courriers fréquents me pose problème, autant je suis content de recevoir le petit autocollant que je pose fièrement sur la lunette arrière de ma voiture.
Et le petit fanion pourrait inciter les autres plaisanciers à supporter la SNSM.
Bonne idée

13 juin 201913 juin 2019

C'est quand même incroyable de râler parce que la SNSM enverrait des goodies qui ne te conviennent pas tout en les encourageant à t'envoyer ceux qui te mettent en joie comme les autocollants et les fanions !

Moi je propose la création d'un album Panini avec des cartes représentant les sauveteurs de la SNSM de toutes les stations !
Les gosses se les échangeraient dans les cours de récréation, sur les plages, sur une bourse d'échange Facebook, un compte Insta, Twitter, ce sera le succès garanti et le pognon coulera à ... flots !

Ca a très bien marché pour des footballeurs, pourquoi ça ne marcherait pas pour eux ?

14 juin 201914 juin 2019

Bonjour Yves,
je ne parle pas de goodies qui me "mettent en joie" ou ne me conviennent pas (d’ailleurs je n'ai rien reçu hormis autocollant et magazine, ce qui me va bien), mais ceux que je juge utiles, c'est à dire bénéfiques pour le donateur ET pour la SNSM (avec une petite argumentation à l'appui).
Les fanions donnent une visibilité à la SNSM, auprès du public visé, avec une valeur incitative, une sorte d'émulation à donner.
Ce n'est qu'une suggestion.

Mais tu peux avoir une avis différent, et surtout, ce qui donnera plus de valeur à ton intervention, une proposition à formuler qui sera je n'en doute pas, accueillie avec bienveillance par les lecteurs de ce forum.

14 juin 201914 juin 2019

Oui, j'ai un avis différent et je l'ai déjà exprimé.

Pour toi, le fanion ou l'autocollant te semblent être la solution pour rappeler au public que etc ....
A titre personnel, dans les ports, je prête attention aux pavillons mais pas aux fanions, à l'exception parfois de celui ou de ceux qui flottent dans les haubans du bateau sur lequel je suis.

Et encore, je regarde comment flotte le tissus mais je me tape de ce qui est écrit dessus.

Quant aux autocollants ...

Dans aucun domaine un fanion ou un autocollant ne m'a rappelé un jour à mon devoir.

Avec un poil d'humour j'ai proposé de prendre modèle sur les albums Panini, pourquoi pas un calendrier dans le style de celui que proposent les pompiers ou les rugbyman, mais tout ça c'est de la bricole.
Pour moi, la solution qui permettrait enfin de mettre un terme à cette polémique serait que les assureurs prélèvent une somme moyenne de 30€ par bateau de plaisance (petit bateau = petite ponction, gros bateau = grosse ponction).
30 millions d'€ récoltés, c'est en gros le budget moyen annuel de l'asso.

Quant à ceux qui rétorquent que la SNSM sauve aussi (surtout ?) des baigneurs, et bien, allons-y, taxons les maillots de bain et les matelas pneumatiques. :)

Et pour ceux qui vont nous faire des vocalises parce qu'on parle encore de taxes, demandons à l'état de payer l'intégralité de l'enveloppe qu'il répartira sur les 35 millions de foyers fiscaux.
Ce sera encore moins douloureux à raison de 1€ par foyer fiscal.

Les dons marchent très bien en GB, une loterie nationale marche à merveille en Norvège.
Si les marins français ont des oursins dans le fond de leurs poches, qu'on utilise des moyens radicaux et qu'on donne à ces hommes le moyen d'effectuer leurs missions sans être obligés de tendre la main et de pleurnicher.

14 juin 2019

Au vu des spectateurs qui s'arrêtent pour regarder les élèves sauveteurs en formation le dimanche, je trouve malheureux que la station locale ne profite pas de cet intérêt pour tenir un stand où le touriste pourrait s'informer, acheter des "goodies" et verser son obole.
A la fin de la formation, je pense que le résultat devrait être positif.

14 juin 201914 juin 2019

Il faudrait aussi voire comment est financé le sauvetage en montagne

15 juin 2019

Cette année, j'ai aussi fait un don à l'institut Pasteur, je peux donc comparer. J'ai reçu un courrier de remerciement et la décla fiscale.
Je trouve cela suffisant, d'où ce sujet ouvert. Ce don est-il moins amputé par des démarches marketing ou frais de fonctionnement ? Je l'ignore
La question n'est pas de savoir si l'on souhaite un fanion, un sticker ou un stylo. Pour moi, c'est plutôt : Est-il indispensable-utile d'envoyer une revue, des goodies et des relances dont le coût diminue le montant du don de façon conséquente.
J'ai choisi de me désabonner, mais chacun fait bien comme il veut.
Si le désir d'appartenance à une "élite-confrérie" de donneurs est importante dans l'esprit de certains, ne touchez à rien. Si vous pensez comme moi, faites de même, mais stop à la polémique. Ce n'était pas le but de ce fil

15 juin 2019

Sans polémiquer aucunement, je pense qu'envoyer goodies et revues ont des effets positifs : fidélisation des donateurs, conquête de nouveaux donateurs. Leur coût ne diminue donc pas le montant global des dons, mais l'augmente au contraire. C'est le principe du marketing. On peut trouver ça idiot, mais c'est comme ça que ça fonctionne, comme dans le domaine commercial.

A titre individuel, c'est certain que refuser de recevoir ces objets ou docs générera autant d'économie pour l'organisme, mais le marketing restera nécessaire pour maintenir (et peut-être augmenter) le niveau de dons.

Par ailleurs, l'envoi de la revue de la snsm, si je ne m'abuse, ne se fait qu'à partir d'un certain niveau de don, et à une vertu que je crois essentielle : celle d'informer et de sensibiliser pour changer les comportements. Et là, même le plus aguerri des plaisanciers a certainement des choses à apprendre et des idées reçues à rectifier.

15 juin 201915 juin 2019

Ce qui me gêne dans ce fil c'est cette façon de porter les bénévoles au pinacle, de les couvrir sans cesse d'éloges, certes bien mérités mais tout en bavotant sur les administratifs qui boufferaient le pognon à ne rien foutre.
Et toujours de manière très caricaturale, parfois jusqu'à l'outrance.

Penser qu'on peut faire fonctionner une telle association qui regroupe environ 6 ou 7000 personnes réparties sur les 7000km du littoral sans une structure administrative solide n'a pas de sens.
Sans parler du matériel et de la flotte à gérer.
Sans parler de la formation à assurer.
Et sans parler des DOM-TOM.
C'est absolument impossible.
Aberrant.

Et dans ce personnel administratif, il y en a surement une bonne poignée qui doit être dédiée à la partie communication nécessaire pour générer l'acte généreux du public.
Ils sont essentiels.

Penser que ces gens sont forcément des imbéciles qui ne savent pas compter me lasse.

15 juin 2019

J'en remets une couche ?
Aujourd'hui, je reçois un courrier sondage (avec le coupon pour donner), l'enveloppe retour préaffranchie, les stickers à mon adresse.
J'ai reçu la revue et le sticker autocollant il y a 10 jours et bien sur l’éternel coupon pour le don avec son enveloppe retour.

Trop c'est trop, ça me gonfle !
2 relances pour donner en 10 jours. Ce doit être la 8 au 9ème depuis décembre.
Nous sommes en juin, j'ai déjà coûté au moins 15/20€ en relances et goodies, sans compter le coût du prestataire.

Je n'ai rien contre le marketing quand il est bien fait (j'ai fait 40 ans de commercial).

Et non, je ne suis vraiment pas certain que fait de la sorte ce soit très productif. Le delta bénéfice/coût doit être bien mince.
J'ai donné 100€, il n'en reste plus que 80. Il était temps que j'arrête ça.
Le prochain don se fera sur une chaloupe, en espèces, les sauveteurs se feront un casse-croûte.

15 juin 2019

Les dons fait en station vont directement à la station et non pas à Paris.
Mais ils ne servent pas pour le casse-croûte, heureusement !
Le donc sert au fonctionnement de la station ;).

15 juin 2019

Merci du tuyau.
Le terme casse-croûte était une image. Ils en feront ce qu'ils veulent

15 juin 2019

Bonjour à tous et un grand Merci à tous les donateurs.
Je recommande à ceux qui veulent faire un don à la SNSM, de la faire à votre station la plus proche. Une station comprend que des bénévoles, et chaque denier reçu est utilisé pour le matériel et l'équipement des canotiers, le fonctionnement et l'entretien du bateau.
Chaque station à des comptes indépendant, c'est pour ça que certaines ont la chance d'avoir de très riches donateurs, et donc des bateaux neufs, et d'autres ont des bateaux en panne au bout du rouleau.
Merci encore
Canotiers de la Snsm

15 juin 2019

Bonjour à tous et un grand Merci à tous les donateurs.
Je recommande à ceux qui veulent faire un don à la SNSM, de la faire à votre station la plus proche. Une station comprend que des bénévoles, et chaque denier reçu est utilisé pour le matériel et l'équipement des canotiers, le fonctionnement et l'entretien du bateau.
Chaque station à des comptes indépendant, c'est pour ça que certaines ont la chance d'avoir de très riches donateurs, et donc des bateaux neufs, et d'autres ont des bateaux en panne au bout du rouleau.
Merci encore
Canotiers de la Snsm

15 juin 2019

Existe-t-il un moyen de savoir quelles station sont dans la panade ?

15 juin 2019

Vu le message de jack, le problème est donc entier. D'un côté, envoi de demande de don centralisé et relance systématique avec bidules (goodies) et autre gadget diminuant l'enveloppe efficace du don, de l'autre répartition inégale à l'ensemble des stations qui semblent vivre régionalement.

Je remarque aussi que certains pays ont une culture du don ou de la société de sauvetage très différente de la France et des français. Il suffit de voir les Australiens ou les ricains pour s'en convaincre (et il y a d'autres pays...).

Pourquoi, comme le souligne polmar, les équipes de sauveteurs en train d'entrainer les élèves ne montent pas un stand d'animation, formation-éducation qui permettrait gentiment d'augmenter le potentiel financier ? J'ai vu ça régulièrement chez les anglo-saxons (AUS, UK, USA, NZ), rarement chez nous...

15 juin 2019

Privilégier les circuits courts. Le règlement d'exploitation du Port de Plaisance de Sète prévoit que chaque titulaire d'un contrat à l'année sera sollicité pour donner 10€ intégralement reversés à la station SNSM locale. De fait, ce montant est systématiquement présent sur la facture. Même si cela reste facultatif, il est moins confortable pour le plaisancier d'exprimer un refus de payer que d'oublier de cotiser volontairement... Généraliser ce dispositif pourrait s'avérer utile : ça reste volontaire, modeste, l'assiette des cotisants est large, pas de charges de recouvrement... Mais il faudrait que les ports de plaisance se bougent un peu, leurs organisations représentatives aussi.

15 juin 2019

Bonjour
tous les ans je donne directement à la SNSM de La Ciotat lors du salon nautique du même nom.
on bavarde 5 minutes , on peut visiter le bateau tout temps. c'est sympa.
en retour je reçois le periodique " Sauvetage "

1 seule relance courrier en janvier et mon attestation de don pour les impôts.
pas de gadgets , ni de papier glacé.
c'est très bien ainsi.
je n'ai jamais eu besoin d'eux ( heureusement ) pour le moment mais je les remercie encore de leur présence , leurs actions , leur dévouement.
JF

15 juin 2019

Quand on donne par le site on peut affecter son don à la station de son choix. Y aura peut être une partie prélevée pour le fonctionnement général, mais comme dit yves(.), ces frais de fonctionnement sont vitaux.

17 juin 2019

@HI : quand on "donne" (que ce soit par le site internet ou autre) on donne à une "structure juridique" (une association). Si l'association gère plusieurs stations, alors on ne peut pas faire en sorte que le don soit affecté à la station X et pas à la station Y.

Par contre, si la station X et la station Y sont gérées par deux associations différentes (même si elles portent le même nom), alors là oui tu peux donner à l'une ou à l'autre de ton choix.

Cela arrive (dans différents domaines, je ne parle pas de la SNSM) qu'on croit que c'est la même association puisque c'est le même nom, mais en fait ça peut être deux associations différentes. C'est le numéro d' "Identification R.N.A." qui fait foi pour savoir si c'est la même association ou une différente, pas le nom de l'association.

17 juin 2019

C'est vrai que là, je ne vois plus l'option, mais la dernière fois que j'ai donné par le site, j'avais pu choisir la station destinataire. Depuis, le site a été entièrement refait.

19 juin 2019

Ça va passer, au vote, des paiements annuels dérisoires - et 7 m moins de 10 euros et croissant qui ne devraient pas dépasser les 30 E Pour les 15m et +. Qui devraient apporter 3 Millions ?
Et dire qu'il y en a qui s'agitent déjà et fort d'ailleurs.

19 juin 2019

j'ai entendu brièvement le député à l'initiative de cette proposition de taxe dans le journal de 18h à la radio, c'est ni fait ni à faire ce truc, si on m'impose une taxe, ça me motive moins pour donner, résultat des courses, si je donne plus et qu'on est des milliers a réagir ainsi, ça serait plus nocif au budget de la SNSM qu'utile...
Et d'ailleurs, si on taxe, pourquoi parle-t-il que des bateaux? et les jet-ski, les paddles, pas de taxes pour eux?
Bref, je suis très circonspect sur la qualité de li'dée

21 juin 2019

comment est financé le secours en montagne? Y a-t-il des idées à récupérer?

21 juin 2019

Pour une grande partie la Gendarmerie. PGHM.
Donc les impôts.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Patagonie

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (48)

En Patagonie

février 2020