Discussion sur la prolifération des bouées au détriment du mouillage sur ancre...

Bonjour à tous,

Constatation : Les "champs de bouées" sont de plus en plus nombreux. Souvent sur du sable donc sans aucun intérêt pour l’environnement.

Même sur la posidonie, l'argument de protection de l’environnement est discutable. Par exemple, tous ceux qui connaissent les cotes méditerranéenne s'accordent à dire que la posidonie n'est pas en voie de disparition, voir le contraire malgré le nombre croissant de plaisanciers dans les mouillages.

Ce qui est inquiétant c'est que on commence à voir des champs de bouées associés à une interdiction pure et simple du mouillage sur ancre. Par exemple à Cavalaire, tout le coté de la baie proche de la ville est interdit au mouillage. Un champs de 83 bouées gérées par le port à été installé et ceux qui tentent de mouiller sur leur ancre à proximité se font virer (Pas de PV pour le moment semble il mais quand même) Donc si on veux aller en ville, on est obligé de prendre une bouée sauf à être très, très loin.
Evidemment l'argument est la protection de l’environnement alors qu'il y a du sable quasiment partout dans la baie.

Même quand il n'y a pas interdiction, les bouées prennent les emplacements les plus protégés, ce qui peux poser des soucis pour mouiller sur ancre. La logique voudrait que ça soit le contraire mais "business is business" ...

Je sais que sur H&O, certains sont aussi favorables à ces bouées. Je respecte leur avis, mais le problème est que cela se fait au détriment de ceux qui veulent utiliser leur ancre.

Bientôt on pourra débarquer ancre et chaîne de nos bateaux ... cela ne me plait pas du tout.

De mon coté, j'essaie de boycotter au maximum les bouées payantes, même si le coût n'est pas si important et même si j'ai les moyens de supporter ce coût pendant mes vacances, je mouille sur mon ancre tant que cela est possible, mais en discutant un peu avec les plaisanciers rencontrés, la plus part trouve ça "pratique".
Je ne comprend pas ce qu'il y a de plus pratique à prendre une bouée plutôt que de mouiller sur du sable ?

ça me choque! c'est une restriction de plus en plus grande de nos libertés et je m’interroge sur la légalité de telles interdiction car cela restreint l'accès au littoral (mais je ne suis pas juriste)

Quel est votre avis sur ce sujet?

Ce fil se veux une discussion sur ce problème (d'autres ne seront pas d'accord sur le terme "problème") de la prolifération des bouées de mouillage. Merci de donner votre avis et d'argumenter sans polémiquer et sans agressivité.

L'équipage
28 août 2019
28 août 2019

Je pense comme toi Now, "l'invasion" des sites de mouillages traditionnels par des bouées payantes a des visées uniquement financières sous prétexte vertueux d'écologie. Il y avait là un sacré manque à gagner pour les communes, d'autant que le citoyen "profane", innocent des choses de la mer et de la navigation ne pourra qu'approuver ces nouvelles dispositions qui ne le concernent pas!
C'est mon avis absolu mais je suis néanmoins persuadé que d'autres sur ce site (c'est leur droit), seront plus sensibles aux arguments et prétextes "verdâtres" de ces mesures qui tendent à se généraliser un peu partout !

Mort aux bouées payantes ,si un jour j'arrete de naviguer ce sera a cause de ça

28 août 2019

Entièrement d'accord avec toi sur le fond.

Deux petits bémols, ceux qui veulent laisser leur bateau à l'année et dans ce cas, ça me parait justifié, et les endroits avec des fonds importants, disons de l'ordre de 20 m près de falaises accores où on est bien content de trouver une bouée.

Hervé

28 août 201928 août 2019

Ces champs de bouées sont démontées l’hiver en France métropolitaine, donc on ne peut pas hiverner dessus.
Même au printemps c’est dangereux.

Côté coût de la collecte j’ai aussi un doute sur la rentabilité, cet été j’ai pris une bouée en Sicile, les gardes côtes sont passés contrôler, 3 fonctionnaires sur une belle petite vedette avec deux fois 350cv aux fesses.. on était les seuls dans la « réserve » ça n’a même pas payé l’essence, mais au moins les fonds rocheux étaient impraticables à l’ancre.
Pour la France, il faudrait lister les endroits avec bouées pompes à fric pour aller ailleurs ou faire des actions ponctuelles, arriver à plusieurs bateaux et mouiller à l’ancre autour du champ de bouées.

Il y a quand même des endroits où c’est nécessaire comme à Port Cros à cause de l’affluence en saison, mais d’autres comme Cavalaire ou Agay n’ont aucune justification.

Pour l’instant, ma solution : Fin mai, je me tire et je reviens en octobre. :acheval:
Mais le jour où il y en aura partout, je me remet à la marche à pieds. :goodbye:

28 août 2019

Un petit bémol tout de même. Entre le coût du CM ça pose son entretien et surtout le salaire du préposé les communes perdent de l'argent

28 août 2019

Hello,
Pareil, si je peux éviter de prendre une bouée, je le fais...mais effectivement beaucoup trouvent ça "pratique", et ont du coup bien plus confiance dans une bouée que dans leur ancre...?
On en trouve de plus en plus aux Antilles...on est de moins en moins nombreux à aller aux Saintes, par exemple, ou le gars qui gère les bouées peut être carrément "pesant"...mais bon, ça n'empêche que c'est blindé en haute saison!
Le Marin a bien changé également...entre les restrictions pour cause de nouveau chenal, les limites de baignade(...), et les nouveaux corps morts installés, l'endroit perd petit à petit de son intérêt, sauf en escale technique forcée.
Il y aurait un projet pour 200 corps morts sur Ste Anne, également...?
Aux USVI, toutes les bouées installées dans des parcs nationaux, avec interdiction de mouiller, sont gratuites la journée...on paye(ou pas, personne ne contrôle)cher pour la nuit, par contre(28$ , dans une pay-box installée sur un ponton flottant)).
Mais on a aussi le choix de faire quelques miles et de mouiller plus loin...
A Porto Rico, les bouées sont gratuites, et on peut mouiller si elles sont toutes prises, ou pas.
On est bien loin en tout cas du champ de bouées payantes installées à St Laurent du Maroni, qui rend le mouillage(toujours autorisé pourtant)très compliqué...ceci dit, il suffit de verser son écot à L'Italien et miraculeusement, il vous laisse mouiller ou vous voulez...
:heu:

28 août 2019

Now,
même ressenti que toi.
Pour moi la notion d'argent, ce que ça peut me coûter, ce que ça leur rapporte, n'entre pas dans mes considérations.

Le problème pour moi est une histoire de confiance dans ce qui est sous l'eau surtout si comme certains ils déclinent toutes responsabilités au-delà de force 5.

Sur mon ancre, je sais ce que je peux endurer, c'est mon matériel et je le soigne le change quand il est bon de le faire.

Encore faut-il que l'usage en soit possible !

28 août 201928 août 2019

Je n'étais pas contre quelques bouées pour rassurer ceux qui en ont besoin, ou bien dans certains endroits ou il est vraiment necéssaire de préserver les fonds, mais le problème, c'est que ça s'étend de plus en plus, et la plus part du temps sans réel justificatif.

IL faudra m'expliquer l’intérêt de poser des bouées sur du sable par 4 à 6m de fond la ou les ancre tiennent super bien.
Si en plus ils ne gagnent pas d'argent avec, alors la c'est à y perdre son latin ...

Et ça prend de plus en plus d'ampleur ... ils appellent ça "port" ...

Agay, Calvi, Cavalaire, ect, ect, ... bientôt il ne nous restera plus rien...

Y aurait il un juriste sur H&O pour voir ce qu'on risque à faire de la résistance? ainsi que la légalité d'interdire le mouillage sur ancre pour obliger les plaisanciers à prendre une bouée? N'est ce pas une entrave à l'accès au littoral ?

En plus de tout ça, cette prolifération accentue la tendance actuelle à dé-responsabiliser les gens, en proposant des bouées avec un zod qui aide à l’amarrage, les gens se repose entièrement sur autrui et se retrouverons bientôt désemparés dans un endroit non équipé... donc pour moi, cela va à l'encontre de la sécurité !

cette tendance me désole ... si ça prend trop d'ampleur il va falloir songer à passer à autre chose mais dans tous les domaines c'est la même chose... beurk :-(

28 août 2019

Bonjour,

Constatation : nous sommes de plus en plus nombreux à naviguer, les fabricants de bateaux sont toujours là.

Les mouillages abrités, eux, ne croissent pas, ni en taille, ni en nombre, la volonté est peut-être alors de les "organiser" pour que plus de personnes puissent en profiter, sereinement, sans le risque qu'un voisin vienne déraper sur soi, avec un cercle d'évitage calculé bien moindre que sur ancre, ce qui permettra à plus de bateaux de s'y arrêter.

Cadaquès, Port Lligat... Port de Porquerolles, de Port Cros, la Baie d'Agay,
Calvi, La Girolata...

A Mahon, certains bateaux mouillés à l'Ouest de l'île del Rey gênaient le passage des ferries, le mouillage a été interdit et des pontons flottants mis en place...
Cabrera, sur réservation car trop de demandes.
Espalmador (Formentera)...

La baie du Marin, en Martinique...
Marigot Bay à Ste Lucie.

et bien d'autres...

Hé oui, ça prolifère, j'ai connu tous ces coins "libres" de mouillage, mais nous aussi nous proliférons...
Il est pensable que certaines communes "anticipent" ?

28 août 201928 août 2019

Je préfère encore les mouillages encombrés , faire la veille pour éviter ceux qui dérapent ect, que de se retrouver en rang d'oignons comme dans un port ...

Girolata... quand on à connu le coin sans les bouées et qu'on y retourne 20 ans après ... ça ait un choc ... j'avais ouvert un fil il y a quelques années sur Girolata... certains disent que avant c'était l'enfer car les ancres se mélangeait ... je préfère encore ça, ça fait partie du folklore dans certains mouillages plutôt que les rangées de bouées bien alignées...

[Edit] j'ai retrouvé le fil sur Girolata, c'était en 2011 : www.hisse-et-oh.com[...]aie-aie

28 août 201928 août 2019

Deux éléments sur le sujet :
- je constate qu'il y a beaucoup de bateaux qui restent durablement sur bouée ; ils ont probablement un contrat de port 9 mois et se mettent sur bouée (moins cher qu'un port) les mois d'été pour libérer leur place de port ;

- dans une petite rade (comme Agay, par exemple), on case davantage de bateaux sur corps morts que sur ancre ; donc de ce point de vue, cela permet à plus de bateaux de profiter du site.

28 août 2019

"Caser plus de bateau" Mais pourquoi faire?

Les plaisanciers, dé-responsabilisés se sentent obligés d'aller tous au même endroit justement parce qu'on leur pose des bouées.

A cavalaire, ils ont classé les bouées par catégories. moins de 10m, 10 à 12, ect... ce qui fait que un bateau de 10m peut se voir refoulé alors qu'il y a pleins de bouées libres ... et en plus dans ce cas la, il n'a pas le droit de planter sa pioche ... du grand n'importe quoi :heu:

28 août 2019

Pourquoi caser plus de bateaux. Ben pour faire fonctionner davantage les commerces locaux.
PS : je ne défends pas particulièrement les bouées, même s’il m’arrive parfois de m’y mettre. Mais il faut bien considérer différents points de vue.

28 août 2019

un exemple à suivre : aux Caymans bouées sur corps mort 100% safe gratos avec aide à la prise de bouée par les autorités et formalités checkin-out à 5$.
en tant que paradis fiscaux la corse et monaco devrait s'aligner !

28 août 2019

Now : "Caser plus de bateau" Mais pourquoi faire?

Mais tout simplement parce que des bateaux, il y en a plus...

Le dernière fois que je suis passé par la Costa Brava (je rentrais des Antilles, après plusieurs escales avant...), c'étais en août, je connais un peu le coin, premier mouillage plein comme un oeuf...

Pas grave, à 3 ou 4 milles il y a une autre cala bien sympa, pleine aussi, allons voir la suivante, mais après il n'y en a plus et la nuit va tomber.

La troisième pareil, las, j'ai jeter l'ancre dans 20 mètres de fond à l'entrée du mouillage.
J'aurai préféré une bouée...

29 août 2019

Je ne suis pas convaincu ...

Peut être dans certains endroits, comme Girolata, cela permet de caser plus de bateaux, mais dans l'exemple de Cavalaire, ça ne marche pas.
Non seulement avec le classement par catégorie, ça n'est pas optimisé, mais en plus il y a de la place autour (mais interdit, pour t'obliger à prendre une bouée) et il pourrait y avoir plus de bateaux sans les bouées.

Par chez moi (Toulon) on trouve toujours des mouillages libres, et pourtant il y a du monde en été alors quand ils auront mis des bouées partout et interdit le reste, ça sera pire ...

Bon, ok, j’exagère un peu, mais c'est la tendance , "on" nous pousse petit à petit à rentrer dans le moule ... je supporte pas les moules ...

29 août 2019

"mais interdit, pour t'obliger à prendre une bouée"

C'est peut-être là qu'il y a une carte juridique à jouer : peut-on interdire un mouillage sur ancre sans raison autre que "les bouées sont obligatoires" ?

29 août 2019

Un problème dont on parle peu est le vieillissement des ensembles corps mort - bouée.
Une fois ces pompes à fric installées par des terriens, la maintenance quand il y en a une est très réduite. Les plongeurs coûtent trop cher. Alors au mieux un visuel sur le bout' et un test d'arrachage une fois l'an avec une embarcation motorisée.

Or le diable se cache dans les détails !
Si tout paraît OK, les frottements et la corrosion viennent à bout tôt ou tard d'un maillon de raccord ou d'un manillon qui maigrit, maigrit… Jusqu'à casser.
En plongeant pour vérifier mon parcmètre, j'ai eu au moins 2 fois des sueurs froides… Dont une où la chaîne ne tenait plus au fond que grâce à une enchevêtrement d'algues et de crins de pêche entortillés autour du piton coulé dans le béton !
Cela n'a pas semblé perturber la digestion du préposé à qui je le signalais, après de longues et fastidieuses recherches pour trouver un "responsable".

Dernier point qui risque de donner lieu à de belles procédures : les taxmen délivrent souvent un ticket au dos duquel il est écrit en caractères lilliputiens qu'on ne saurait mettre en cause la responsabilité du racketteur autorisé en cas de problèmes.
Et je vous fais grâce des bouées exotiques, concédées à des gens qui disparaissent en cas d'accident, un ami ou un parent ouvrant alors une nouvelle concession avec la complicité des zotorités.

29 août 2019

Pour ces zones de mouillages organisés, les communes reversent elles les droits d'occupation sur le domaine maritime au même titre qu'un plaisancier le fait chaque année pour son corps mort ? si non n'importe quel plaisancier ne peut 'il pas y poser son ancre ?
Comment se font les mises à jour des cartes du SHOM car nombreuses sont celles qui mentionnent la possibilité d'y mettre son ancre alors qu'on y trouve désormais des bouées payantes. ( exemple dans le golfe du Morbihan).

29 août 2019

dans les zones de mouillages organisées les communes doivent obtenir un AOT et verse donc une taxe au trésor public au m^me titre qu'une association ou autre

29 août 2019

Aux Anses d'Arlet, le collectif de plaisanciers vent debout contre cette décision avait un temps fait reculer le projet en évoquant la responsabilité des initiateurs en cas de défaillance de la bouée.
Je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui car mon ami, un des meneurs de la fronde est décédé.
D'ailleurs, s'il nous lit de la haut ... Salut mon Jeannot.

29 août 201929 août 2019

Bonjour à tous,
Depuis la nuit des temps des montagnes de posidonies s’accumulent
sur les rivages après les tempêtes d'hiver
et là c'est pas la main de l'homme appariement il y en a toujours !

Vous voyez ce que je veux dire.

29 août 2019

wikhydro.developpement-durable.gouv.fr[...]ceanica
bonjour juste pour info , la posidonnie est une plante a fleurs caduc , donc elle pert ces feuilles en automne
cdt marc

29 août 2019

J'ai entendu parler (peut être ici?) d'une étude qui montrait que le mouillage des navires de plaisance (pas des gros paquebots) favorisait l’expansion de la posidonie. Je ne retrouve pas cette étude, c'est pour ça que je ne l'avance pas comme argument mais si quelqu'un la connais et sait ou la trouver ...

29 août 2019

Je rejoins Catahorus sur le fait que lorsque tu as des fonds de 20m, les bouées sont quand même pratiques!
Pour les autres situations, la où ce sont de magnifiques bancs de sables... on sait tous quel en est l'intérêt... et ce n'est pas l'environnement.
Moi ce qui me chagrine, c'est que chaque année on voit de plus en plus de bateaux et chaque année, les fonds sont de plus en plus dégueulasses avec les déchets balancés par dessus bord.

29 août 2019

C'est la même que les collectes de déchets sur le bord des routes ou des mégots en ville. Je suis fumeur, je vide mon mégot du tabac restant et je mets le filtre dans ma poche. Sur un bateau, je garde tout à bord. Ce n'est tout de même pas compliqué

29 août 2019

Et surtout à la sortie du lave linge, lorsque les mégots sont restés dans les poches

29 août 2019

Toi aussi tu te fais engueuler parce que tes pantalons sentent la clop ?

29 août 2019

wikhydro.developpement-durable.gouv.fr[...]ceanica
bonjour juste pour info , la posidonie est une plante a fleurs caduc , donc elle perd ces feuilles en automne
cdt marc

29 août 2019

Bonjour,

Il y a longtemps que je ne suis pas allé à Cavalaire...

Mais peut-être que 83 bouées mises en place empêchent les gros yachts de prendre toute la place en étant seulement que quelques uns, et l'interdiction de mouillage les concerne aussi à côté...

On ne sait jamais les motivations profondes que peuvent avoir nos élus ?

Je serai étonné que le "préposé" à l'attribution des bouées refusent à un bateau de 10 mètres de s'amarrer sur une pour 12 si toutes les autres sont prises...

Il y a 2 ou 3 ans, en mai, dans la baie d'Agay, après mettre amarré sur une bouée dans le fond au Nord-Ouest, un gars est venu en zodiac me dire très aimablement que j'étais trop "grand" pour ces bouées et que je devais aller de l'autre côté, au Nord de la la Pointe de la Baumette.
Il m'y a accompagné, m'a aidé à prendre la bouée, mais le coin était vraiment trop rouleur (vent de Sud-Ouest), je lui en parle, il me conseille d'aller jeter l'ancre de l'autre côté, au Nord des Pointes Longues.

Super mouillage... on ne peut pas parler de "racket organisé".
J'imagine qu'en plein été le coin est plein comme un œuf.

Et je reste convaincu que nous sommes de plus en plus nombreux, c'est une évidence !

29 août 2019

La seule voie viable me parait être une diminution drastique du nombre de bateaux.
Arrêtons d'en construire et tirons au sort pour désigner ceux qui doivent disparaitre.
La fin justifie les moyens.
:mdr: :mdr: :mdr:

29 août 201929 août 2019

"Et lorsqu’il y a de la houle, le bateau bouge et l’ancre se déplace, arrachant tout sur son passage."
On sent le gars qui connaît son sujet...

Et qui est le gestionnaire ? Un philanthrope bien connu , le groupe Suez !

30 août 2019

le mouillage à l ile rousse en Corse a été équipé de bouées, alors que ce mouillage est sur sable et de bonne tenue.
et bien suite à un violent orage deux voiliers de plus de 12m se sont retrouvés sur la plage, leurs amarres se sont rompues sans doute par manque de souplesse du mouillage , les bouées étant tendues sur le fond et sans aucune souplesse.
d autres bateaux étaient sur ancre un peu plus loin et s en sont sorti sans dommage...
ces mouillages organisés vont sans doute participer à mon arrêt de navigation .

30 août 2019

« ces mouillages organisés vont sans doute participer à mon arrêt de navigation »
Si l'argent qu'il faut faire rentrer est l'objectif N°1... Comme il n'y aura pas assez de bouées pour tout le monde, peut-être est un objectif secondaire : dégoûter le plus de gens possible du bateau.
Nous savons bien que pour beaucoup d'imbéciles envieux, servis par des démagogues, nous sommes tous de riches pollueurs ! :-(

30 août 2019

c'est tout de m^me assez étonnant ce que l'on peut lire parfois ...

30 août 2019

Je ne sais pas d'où tu sors ta phrase " Le but inavoué de toutes ces législations est une épuration de la flotte de plaisance pour ne garder que les unités (voiles ou moteur) que 98% de la population ne pourra jamais se payer" mais il faut arrêter la paranoïa !
La France a un bassin d'emploi dans le nautique énorme et je n'imagine pas une seule seconde un politique vouloir sacrifier tous ces emplois dans quel but? L'écologie?! Mais si la France avait une politique écologiste, cela se saurait depuis bien longtemps...

30 août 2019

Pour le moment, l'histoire te donne tord... alors excuse moi de ne pas croire un seul instant à tes prévisions :heu:

Dans 10 ans, il y aura encore plus de bateaux et encore plus de bouées. C'est la seule chose dont on peut être certain.

30 août 2019

observatoire-portuaire.fr[...]FIN.pdf .

Je vous conseille de jeter un coup d'oeil aux CA des différentes industries connexes. Les locations représentent à elles seules 70% du CA des industries de fabrication et d'importation. Que représente en terme financier, les retombées des petits propriétaires de bateaux de 20, 30 voire 40 ans (qui, dans la plupart des cas se tournent vers l'occasion ou le bon marché chinois pour entretenir leur bateau).

La France, comme la majorité des pays a une politique écologique quand ça l'arrange.

31 août 2019

Attention à ne pas interpréter les stats au pied de la lettre.
Dire que 65 ou 70% des ventes autos et bateaux sont réalisés pour des sociétés de loc, ne veut pas dire que ces "véhicules" sont destinés à la loc partagée comme le font Hertz ou Moorings.
Beaucoup de ces "véhicules" sont achetés par des sociétés dites de location qui les relouent à leurs clients flottes d'entreprises, mais destinés à un seul conducteur ou skipper.
Les véhicules d'entreprises sont en majorité loués, donc rentrent dans la stats, mais sont attribués le plus souvent à un seul conducteur. Le but est une facilité de gestion ou de financement et de couverture de risque.
Il ne s'agit pas de location comme aux particuliers qui se partagent un véhicules sur des périodes différentes.
L'auto partage ne prend pas. Le problème est qu'en période de vacances la demande est forte et que le reste du temps les véhicules restent au garage, lieu où ils coûtent le plus cher. Il suffit de regarder les parcs de vélos, autos électriques et autres véhicules mis en libre-service. Certains jours, ils sont tous libres et d'autres il n'y en a plus.

31 août 2019

Il n'y avait aucune agression ou remise en cause d'une intelligence ou véracité de vos propos de votre com. J'essayais d'apporter une précision ou complément d'info à la cantonade.

31 août 2019

D'abord ce n'est pas la peine d'être agressif ni d'engueuler celui qui n'est pas d'accord avec toi.
Je ne vais pas répété ce qui a déjà été traité à maintes reprises: www.hisse-et-oh.com[...]-cpcr66

Je n'invente rien et ne fais que rapporter une discussion avec des membres de la CCIV (qui n'y sont pour rien d'ailleurs) et qui me disaient que les ports avaient tout intérêt à se tourner vers une plaisance de luxe plutôt que de gérer une multitude de petits bateaux qui pour la plupart ne sortent jamais. Tu ne m'enlèveras pas l'idée que l'obligation de "consommer" des services payants est une sélection par l'argent. La soi-disant démocratisation de la plaisance se fera au détriment du petit proprio et à l'avantage des sociétés de loc, leasing. Exactement comme le tourisme de masse et les tours opérateurs. (le moule dont parle Harry).

Quant à l'exemple des retraites, il est plutôt mal choisi. Car si on ne peut pas éliminer les retraités (quoique) par contre on peut supprimer les retraites. On y va à grands pas.

31 août 2019

Oui donc c'est bien ce que je dis, la France n'a pas de politique écologiste...

31 août 2019

Non les écologistes (pas les politiques qui veulent se faire passer pour des écolos) ne prônent pas à tout va les taxes.

31 août 2019

Il s'est sauvé avant d'être phagocyté par un système politique qui n'a qu'un horizon de 5 ans max... M'est avis qu'il sera plus efficace en dehors du gouvernement, qui ne sait que mener les affaires courantes sans vrai projet de société à long terme (autre que maintenir celui qui arrive à bout de souffle).

31 août 2019

Pas nécessaire de pratiquer l'ironie teintée de dédain pour asseoir tes arguments...

Par ailleurs, la décroissance peut paraître la seule voie de salut, mais elle ne fait que paraître... il peut aussi exister (et il existe certainement) une ou des croissances plus vertueuses, qui apporte du confort mais sans gâchis et sans superflu.

30 août 2019

@Viktor bis: c'est exactement ça ! Le but inavoué de toutes ces législations est une épuration de la flotte de plaisance pour ne garder que les unités (voiles ou moteur) que 98% de la population ne pourra jamais se payer, ou nous obliger à nous tourner vers les agences de locations, au principe très culpabilisant d'écologie. La même politique reprise au niveau de la mer que celle mise en place par les dirigeants sur les voitures, les chauffages d'habitation.
Aujourd'hui, à part quelques statuts comme la Marine Nationale, les sociétés nautiques (où il est quasiment impossible de rentrer car saturées) ou l'ancienneté qui a permis de dépasser les listes d'attente (jusqu'à ce que ce soit remis en question), pour le nouveau venu, il est presque impossible non seulement de posséder un bateau, mais bientôt de naviguer en côtier, à moins d'y consacrer la moitié de ses revenus.

A quand la facturation de la mise à la cape pour pollution visuelle et stationnement sur le domaine maritime ?

30 août 2019

hum… relis tes affirmations sur les ancres modernes ou le GPS moins fiable que ton sextant, tu seras encore plus étonné... :heu:

30 août 2019

Rendez-vous dans 20 ans!

30 août 2019

Oui, mais quels bateaux ?

31 août 2019

Tu veux une comparaison? L'automobile, 65% des ventes se font aux sociétés de location...
Et pourtant on a toujours autant de véhicules en France et l'auto partage n'a jamais pris... donc ta théorie fumeuse s'appuie sur quoi? Du blabla de bar.
Cela sera exactement pareil pour le bateau.

31 août 2019

Et à aucun moment j'ai écrit vers qui c'était destiné ;)
ça n'empêche que d'annoncer que les politiques ne veulent que des riches sur l'eau... c'est comme d'annoncé que les politiques ne veulent plus de retraité car le système coute cher. ça n'a aucun sens et ce n'est basé sur rien.

31 août 2019

Il n’y a jamais eu autant de retraités qui prennent leur retraite plus tôt en France et vivent plus longtemps qu’ailleurs avec un un système de solidarité par répartition. Et les retraites actuelles sont meilleurs que celles d’il y a 20 ans. Pour le reforme il s’agit de rééquilibrage liées à l’espérance de vie qui augmente. Il y a jamais eu autant de couples de retraités sur l’eau..

31 août 2019

« Mais si la France avait une politique écologiste, cela se saurait depuis bien longtemps… »
Depuis près de 40 ans, l'écologie est un prétexte pour coller des taxes un peu partout, culpabiliser une partie de la population (la mauvaise conscience entrave les velléités de révolte) et surtout pour capter les voix des zékolos (ou de ceux qui croient l'être) à chaque élection.

31 août 2019

La faute aux écologistes eux-mêmes qui ne conseillent que de la taxe

31 août 2019

Ce que je regrette surtout, c'est que nous n'avons aucun écolo à la hauteur de la tâche, personne de charismatique au point de faire changer le système.
Nous l'avons bien vu avec notre ministre charismatique qui s'est sauvé aux premières difficultés

31 août 2019

Oui, et j'ai vu la vierge

31 août 2019

Les gouvernements ont des contraintes économiques incontournables à respecter pour éviter de mettre les pays à feu et à sang. Quand on voit le mouvement gj et le fond des revendications, il s'agit plus de mal être que de pauvreté. Quand serait-il si le gouvernement français décidait de sortir vraiment du système. Qui aujourd'hui accepte de renoncer à son confort ? Car oui, la protection efficace de notre planète ne parait possible que dans la décroissance.
Les grandes phrases sont aisés mais les actes plus difficiles or dans la pratique il s'est sauvé trahissant ainsi ces idéaux de lutte pour la planète.

30 août 2019

j'ai déjà vu des amarres casser (ou cassées...) dans des ports.

Celles de ces bateaux sur la plage ne devaient pas être les bonnes, les autres bateaux ont tenus, ou plutôt "leurs amarres" ?

30 août 2019

Du racket organisé ! :-/

30 août 2019

Les bouées se justifient quand le fond n'est pas propice au mouillage sur ancre : trop profond, herbe ou rocher, zones portuaires... Sinon leur but semble essentiellement d'augmenter la densité des mouillages. Est-ce que ça rapporte ou pas aux collectivités, je n'ai pas les éléments pour le dire, mais en tout cas ça coûte au plaisancier ; pour quelques jours de balade ok, mais si ce doit être la règle sur plusieurs semaines ou mois de navigation, ça devient ruineux.
Surtout, les bouées donnent un faux sentiment de sécurité. J'ai été voir en plongée certains mouillages sur corps-morts, notamment aux USVI, qui font frémir : ligne en bout et non en chaîne avec plusieurs torons rompus, pièces métalliques rouillées...
Je dors mieux sur ancre : le risque de chasser avec l'ancre qui traîne au fond est moins grave qu'une rupture brutale qui laisse le bateau totalement livré à lui-même et aux éléments (situation hélas vécue...).

30 août 2019

comme quoi on trouve de tout et son contraire

  • je dors bien plus tranquille en prenant une bouée sur une zone organisée qu'avec mon ancre ..
    • elle sera vérifiée et securisée et surtout personne ne viendra mettre son ancre sur la mienne et il n'y aura aucun probleme avec les rayons d'évitage des voisins ou de moi m^me d'ailleurs ..
    • et parfois il faut faire de gros effort pour payer
    • je precise je navigue en Bretagne
30 août 2019

on ne n'interdit pas de mouiller sur mon ancre, seulement lorsque dans une zone j'ai des bouées à ma disposition je m'amarre volontier .

je vais souvent par exemple au Glenans il y a deux zones avec des bouées et par ailleurs dans ces m^me zone on peut tres bien mouiller sur son ancre sans aucune interdiction .

Donc perso je prend la bouée il y a m^me des bouées dite "écolo" .

et généralement je constate que les bateaux mouillent leurs ancres lorsque toutes les bouées sont occupées

30 août 2019

@ Now

L'interdiction pour quelques uns permet certainement la permission pour un peu plus.

Tiens, à Prévéza, il est "recommandé" (mais presque interdit...) de s'amarrer le long du quai public, à taille équivalente cela permet de mettre 3 bateaux culs à quai (au lieu d'un seul en long), et il faut jeter l'ancre à l'avant.
C'est vrai, il est plus facile de se mettre le long...

Et beaucoup de ports publics en Grèce sont comme ça.

31 août 2019

Excellente précaution de vérifier comment le corps mort ou la vis d'Archimède est posé, et dans quel état sont les manilles, la chaîne et les bouts.
La maintenance des parcmètres à bateaux est bâclée sinon oubliée dans la majorité des cas. Mais bon, ça il ne faut pas le dire !

31 août 2019

sauf qu'ici dans les eaux que je pratique les CM sont verifié par une entreprise specialisé avec barge et plongeur et le loueur est responsable de son mouillage en cas de rupture ..il est d'ailleurs assuré

31 août 201931 août 2019

A Calvi, j'ai toujours mouillé sur ancre à l'écart des bouées, souvent vers le port (pour aller en ville facilement), parfois ailleurs.

ça fait un moment que je n'y suis pas retourné, j'espère que c'est toujours possible...

Les bouées de Calvi sont un des exemples de bouées totalement inutiles, sauf pour celui qui à la concession évidement. La baie est grande, il y a toujours de la place pour mouiller, même en plein été et les bouées sont sur du sable... totalement inutiles !

Idem à Iles Rousse, bouées inutiles... Idem à Cavalaire, bouées inutiles.
Dans tous ces endroits (et il y en a bien d'autres), il n'y avait aucun problème à résoudre, pas de soucis de place, pas de soucis de hauteur d'eau, du sable partout, ect, ect

31 août 2019

J ai le règlement sous les yeux
Quelqu un de compétent à bord à partir de 25 noeuds et où un mètre de creux

Dans ces conditions qui de sensé resterait dans un mouillage sur son ancre ou bien sur bouée

Ayant eu mon premier bateau sur la plage de Calvi mais réparable je connais les dangers de ce golfe

01 sept. 2019

Absolument pas après 24 heures de nav solo musclée c le grand plus de Calvi, mouiller dans une nuit totalement noire non port impossible

Je n ai payé qu une nuit , cadeau de leur part
15 € pour 2 nuits

Depuis 8 jours j ai mouillé au guindeau tout neuf tous les jours
Maintenant à Tino Rossi pour courses eau recharges et

Je n entrerai pas ds cette discussion je voulais juste corriger ce que j avais lu

Le golfe de Calvi peut être très dangereux sur ancre ou sur bouée et le bonheur du mouillage par un mètre de creux je passe !

01 sept. 2019

Nuit noire c plus facile de mouiller ???
Tu m étonnes sur ce sujet avec une obstination qui n est pas habituelle
Par exemple en septembre j ai passé 10 jours géniaux a Agay sur bouée un jour à la maison un jour sur la bouée bateau en semi chantier je ne suis ni pour ni contre , ça peut être utile mais priorité au mouillage d accord, je sors

30 août 2019

oui, mais comme tu nous l'a dis sur un autre fil, tu ne pratique le mouillage que très occasionnellement, donc tu n'as pas le plaisir du mouillage forain (ce qui est respectable).
Je comprends donc que tu puisse te contenter de bouées avec les bateaux alignés comme dans un port.

Personnellement, j'ai une perception très différente du mouillage. Je ne vois pas l’intérêt d'être au mouillage dans ces conditions que je pourrait résumer par " Tous les inconvénients d'un port, sans les avantages "

Normalement il devrait être possible de contenter tout le monde, mais non, comme d'habitude il faut que tout passe par des interdictions et des restrictions ...

30 août 2019

Justement si, de plus en plus on nous interdit de mouiller sur notre ancre, c'est bien la le problème que je soulève, c'est cette tendance malsaine à l'interdiction.

30 août 2019

Je comprends mieux ce que tu racontes sur les ancres et le mouillage en général, et je pense que tu as parfaitement raison de te sentir plus en sécurité en étant accroché à une bouée, qui aura été vérifiée par quelqu'un en effet plus compétent.

Pour ma part, il est hors de question que je ne vérifie pas moi-même ce qui est en dessous de la bouée -mais heureusement ici, il n'y a pas de bouée du tout…
et j'ai infiniment plus confiance en mon ancre qu'en la compétence du lampiste municipal (mais il est vrai que j'ai une ancre moderne, et que je renvoie la règle des 3H aux moniteurs fédéraux qui ne mouillent jamais…).

31 août 2019

Problème : aujourd'hui le concessionnaire exige de plus en plus souvent que celui qui prend sa bouée ait une assurance spécifique, éventuellement souscrite sur place, pour dégager sa responsabilité en cas de pépins.
il suffit de demander à Gogol : «assurances bouées mouillage»
Il y en des pages pour la France et l'étranger.

Et notre jurisprudence reste flottante (!) quant à savoir qui est responsable ? Le pataquès de Bora (juillet 2019) est un cas d'école.
Tout le monde se renvoie la balle, y compris la commune concédante qui est mise en cause…
Il sera donc intéressant de voir in fine ce que la justice décidera.
voiliers.asso.pf[...]-lache/

31 août 2019

à Calvi j ai vu le gros zodiac chargé des bouées , déplacer un corps mort en tirant dessus à la force de son 50cv.
on est prévenu en arrivant , le loueur des bouées n'est responsable de rien et a partir de f5 on doit laisser qq un à bord ou dégager, sympa !
en revanche ils peuvent vous débarquer à terre avec leur zod , c'est 5€ par personne pour l aller seulement soit 10€ a/r par personne , si ça ce n'est pas de l arnaque organisée.
bon ils emmènent vos poubelles gratos...

02 sept. 2019

En 2014 je suis arrivé à Calvi, de nuit et en panne moteur... le vent qui avait eu la bonne idée de souffler en fin d'après-midi s'est éteint vers 22h et nous avons mis 3 heures de la Révélata à la zone de mouillage.
Sans moteur, donc sans guindeau, j'étais bien content de trouver ces bouées...
Le lendemain les gars sur leur zodiac nous ont très gentiment déplacé vers une bouée plus proche du port...

01 sept. 2019

Jean, ça confirme ce que je dis. Bouées totalement inutiles à Calvi (et dans plein d'autres endroits)

01 sept. 2019

Mais Jean, tu le dis toi même "sur bouée ou sur ancre" ...
Même combat. par 1m de creux, l'un ne sera pas mieux que l'autre, donc la encore bouées inutiles elles n'apportent rien.

Personnellement, après 24h de nav musclée et par nuit noire, je trouve plus confortable et plus facile de jeter l'ancre que de prendre une bouée surtout dans une baie comme Calvi.

En plein jour aussi d'ailleurs.

01 sept. 201901 sept. 2019

Je m'explique,

Arrivée de nuit, dans une grande baie (c'est pas souvent quand même) il est plus facile de se mettre à un endroit ou il y a de la place, d'avancer doucement en ayant bien repérer le coin sur la carte et en regardant le sondeur, évidemment aussi les autres bateaux au mouillage qui sont censés avoir leur feux bien sur... Je suppose qu'on fais ça dans un endroit qu'on connait déjà, ce qui est le cas pour tous les deux à Calvi. donc plus facile de savoir ou on va mouiller à peut près

Quand la hauteur d'eau le permet, tu descends ton ancre normalement. Pas de manœuvre à faire. Éventuellement se repositionner le lendemain de jour si besoin.

Alors que pour la bouée, il faut passer à l'avant, trouver cette bouée dans le noir, ne pas que le bateau se mette en travers sur le voisin pendant que tu passe ton amarre, ect,

Déjà j'aime pas trop prendre une bouée de jour alors de nuit, je trouve ça pas facile du tout, je ne l'ai jamais fait tu vas me dire et tu as raison, alors que mouiller de nuit oui ça m'est arrivé (dans un endroit que je connais), même si c'est pas le plus agréable.

bref, tout ça pour illustrer que les bouées de Calvi n'apporte rien en terme de sécurité.

Mais si les bouées ne m'empêchent pas de mouiller comme je le souhaites, donc qu'elle ne prennent pas toute la place la ou c'est abrité, alors ça me va bien.
IL me semble que c'est le cas à Calvi (je n'y suis pas allé depuis un moment) mais ça n'est plus le cas dans pleins d'endroits et c'est ça qui me gène.

30 août 2019

@ Now, tu as tout à fait raison, à 1 mot près que je supprime, je recopie :

"Normalement il devrait être possible de contenter tout le monde, mais, comme d'habitude il faut que tout passe par des interdictions et des restrictions ... "

Hé oui, zones de baignade où il est interdit de mouiller, vitesse limitée dans la bande des 300 mètres, obligation d'un armement de sécurité pour aller à plus de 5 milles d'un abri, un autre pour 60 mille, et bien d'autres comme cela, dans la vie de tous les jours, partout sur la planète, pour que tout le monde soit content de vivre les uns avec les autres, ou à côté des autres.

Tapage divers (nocturne, tondeuse le dimanche)
Trottinette ou vélo sur les trottoirs
Circulation interdite en cas de forte pollution
Arrosage interdit en cas de sécheresse
Évacuation obligatoire en cas d'inondation (si c'est possible) ou d'incendie.

.../... que de règlements, de contraintes, d'obligations. Même les singes en ont dans leur "communauté".

30 août 201916 juin 2020

Faux ! La preuve:

30 août 2019

D'habitude je navigue sur mon bateau et je mouille sur mon ancre que je connais bien. En juin j'ai loué en Croatie un Elan 36. Vu l'ancre, une Bruce tordu, je doute que ce bateau ait passé une nuit sur ancre. Je pense que c'est les flottes de location qui contribuent largement à ce développement des bouées payantes. La plupart des meilleurs mouillages la bas sont remplis de bouées et c'est clairement pour la rentabilité.

31 août 2019

Tiens ! J'ai eu aussi une Bruce tordue dans une loc à Zadar. Je me suis empressé de la permuter avec l'autre ancre du bord.

31 août 2019

Bien sûr, j'ai demandé et obtenu une Danforth puis quand on m'a dit qu'il y avait 30 ou 35 m de chaîne j'ai demandé 35 m d'aussieres supplémentaires. Sauf que je n'ai pas vérifié la chaîne jusqu'au bout et constaté que les 5 derniers mètres étaient un bloc de rouille que l'on ne pouvait rallonger. Et j'ai souvent dû avoir recours au bouées qui sont par contre bien dimensionnées en général.

31 août 2019

Oui, la Croatie est une vraie pompe à fric de plaisanciers...

Il est préférable de voir des gus (de + en + nombreux) qui ne naviguent que une ou deux semaines par ans s'amarrer sur bouées que d'utiliser un guindeau qui sert à poser une ancre, mais savoir où...

Pour revenir à Prévéza, on en voit qui appuie sur le bouton "down" de la télécommande à 10 mètres du quai... il y a 10 mètres de fonds. Bien souvent ils ont le cul contre le quai avant que l'ancre ne soit au fond.

01 sept. 2019

Il y a quelques années en sud Bretagne, quand les champs de bouées payantes sont apparues, beaucoup de bouées sont parties à la dérive, chaîne cisaillées à la disqueuse portative. Je ne sais pas si ça se fait toujours. Dans ce cas les mouillages payants ne doivent plus être rentables et les bateaux de location dont les locataires sont incapables de se mouiller doivent migrer ailleurs je pense.

En Croatie nous refusions les mouillages payants s'ils ne nous garantissaient pas qu'ils étaient assurées; avec les papiers ad hoc évidemment.

01 sept. 201901 sept. 2019

"beaucoup" lesquels ? champs de bouées payantes ? ou ?

hier j'ai passé une bonne partie de la journée dans le port de Groix la preposée est intervenu pour amarrer le bateau devant et derriere on lui a dit que l'on venait pour l'apéro et manger ...gratos on est resté au moins 4h ..

je me suis amarré 3 fois cette année au Glenans sur les bouées personne n'est venu réclamer la taxe et il n'avait personne à terre ou tout au moins introuvable

02 sept. 2019

il y a eu effectivement des chaines coupées a une epoque mais c'était les aff mar qui coupait les chaines des CM sauvage

02 sept. 2019

A Groix j'ai vu la tirelire le matin avant de partir.
Lesquels ? dans la rivière d'Etel, dans l'odet, dans le golfe côté Lindin etc.... Mais ça ne semble plus se faire beaucoup,

01 sept. 2019

Pour être plus clair, je n'ai rien contre les bouées, même payantes, enfin je préférerait qu'il n'y en ai pas, mais je peux comprendre et j'accepte qu'il y en ai. IL en faut pour tout les goûts et pour tout le monde.

Par contre ce qui m’énerve au plus haut point, c'est que ça se fait de plus en pus au détriment, et non en plus ou à coté des possibilités de mouillage sur ancre. C'est à sens unique quoi, donc de plus en plus intolérant.

01 sept. 2019

:heu: C'est sûr, mon cher Now, que l'on ne va pas mettre des bouées dans des coins où le mouillage n'est pas possible...

Bien que ? J'ai passé 2 jours sur bouée à Port Cros, elles ont des supers amortisseurs, secoué comme un prunier à cause d'un coup de Mistral qui empêchait de partir ailleurs.
Je pense que sur ancre on n'aurait pas tenu...

01 sept. 201901 sept. 2019

Les bouées de Port Cros n'empêchent pas de mouiller sur ancre elles font plutôt partie du port comme à Porquerolles (enfin presque).

Pour mouiller à Port Cros, on va ou c'est abrité en fonction du vent.
Par Mistral, c'est plutôt Port Man. IL y a du fond, pas de bouées et on y mouille très bien sur ancre.

Il m'est arrivé de prendre une des bouées de Port Cros, mais je ne vais pas de ce coté la par Mistral et surtout pas dans le port qui peux devenir un piège si le Mistral forci. Question de bon sens...

01 sept. 201901 sept. 2019

:heu: "Question de bon sens..." c'est pour cela que les bouées sont mises là où l'on pourrait poser une ancre, et pas à côté.

Et malgré le tien, de bon sens, ne t'es-tu jamais fait "piégé" à cause de prévisions "tardives" ou "optimistes" ?
Parfois, quand on arrive de loin et de nuit, on s'arrête au plus facile...
Et la situation se dégrade violemment le lendemain, trop tard...

01 sept. 201901 sept. 2019

Oui, bien sur, je me suis déjà fais piègé.

ça ne justifie pas d’interdire le mouillage sur ancre (ce qui n'est pas le cas à Port Cros), ce qui est le sujet de ce fil.

Et encore une fois, je ne suis pas contre les bouées (enfin pas toutes) , j'ai déjà utilisé celles de Port Cros, je suis contre la tendance de l'interdiction de mouillage sur ancre pour obliger les gens à prendre une bouée la ou ça n'apporte rien. J'ai déjà donné des exemples plus haut.

01 sept. 2019

Perso je trouve les bouées super et je les recherche plutot que mouiller;ce que je fais lorsqu'il n'y a plus de place.Mais c'est parce que mon bateau est merdique pour mouillage.
Tout dépend de l'embarcation et du programme de chacun.
Je ne trouve pas normal qu'il soit interdit de mouiller sur un fond de sable.
Imaginons que toutes les bouées sont prises partout et qu'il est interdit de mouiller,on fait comment?

01 sept. 2019

Ton choix est respectable.
En quoi le Django 7.5 est il "merdique" pour le mouillage?
Manque de place dans la baille?
Un bateau léger comme ça doit se tenir avec un mouillage relativement léger non?

01 sept. 2019

Oui il tient pas mal .
La baille à mouillage est correcte mais
le davier est monté dans l'axe de l'étai (complètement centré) donc la chaine vient raguer contre le pied de balcon avant.
C'est galère à la descente et à la remontée et ça peut abimer malgré une protection que j'ai mis.
Egalement l'étrave du bateau est droite, et meme si le davier déporte ,il faut faire bien attention avec l'ancre qui aime venir taper l'étrave.Une défense d'etrave est très conseillée dans mon cas.
Enfin et c'est un choix de ma part pour pas trop charger l'avant en navigation (trop de poids) ,je n'ai pas trop de chaine mais j'ai la longueur en cablot.Donc on va dire je n'ai pas un mouillage gros temps.
Sinon,je n'ai pas d'enrouleur de génois par choix et la voile affalée sur le pont gene un peu aussi.
Bon ça se fait mais il y a quelques obstacles. :mdr:

01 sept. 2019

Ta position est très claire Now, et je la partage. Qu'il y ait quelques bouées pour faire plaisir à ceux qui aiment pourquoi pas. Mais les tanquer dans le sable et arguer de raison écologique c'est du foutage de gueule. Les rendre obligatoires parce qu'on a plus de place, ou interdiction de mouiller sur ancre alors qu'il y a du sable c'est bien triste pour l'avenir de ceux qui aiment vivre sur l'eau sans être richissime...
A Calvi, on peut toujours mouiller sur ancre côté gauche de la baie en entrant, en tout cas c'était encore possible fin juin, pourvu qu'ça dure...
Quand à la fiabilité des corps morts, pour son premier stage de découverte de la voile, mon cousin a fini sur les cailloux dans le cadre d'un stage Glénans ( en Corse) par rupture du corps mort...et comme il n'est pas le seul, mieux vaut mettre l'alarme de mouillage quand même !!!!

02 sept. 2019

vu de mon hublot, je trouve que la gestion des bouées à port cros est bonne, les fonds protégés et le nombre de bateau limité.

le contre exemple est girolata que j'ai connu sur ancre puis bouées.
plus d'évitement, les bateaux étant amarrés avant et arrière.
du coup la baignade devenait dangereuse parce que les bateaux moteurs traversaient tout celà pleine balle.
une semaine après notre passage, un baigneur s'est fait couper en deux...
c'était en 2008.
j'y suis repassé fin aout 2015, de la folie, le port plein à craquer, une centaine de bateaux, l'eau n'était plus qu'une immense fosse septique avec pq et crottes qui flottaient à la surface, une honte !!!
pour le coup, rien à voir avec la protection du milieu, juste la volonté de prendre le plus d'argent possible en peu de temps quitte à pourrir le coin.

calvi, cavalaire, aguay sont les exemples types du champs de bouées payantes étendu à outrance pour interdire purement et simplement le mouillage sur ancre, juste du racket trop bien organisé

une précision enfin concernant la corse, pas de bouées à rondinara (comme avant sinon des bouées de ligne de 300 m en nombre si important que personne n'y comprend rien).
dans la callanque de bonif, pas de bouées non plus, ils ont simplement installés des pendilles à partir de la cote, 1/3 étaient coupées, tu te démerdes et tu paies, point

02 sept. 2019

Voila, bien résumé, d'accord avec tout ça, sauf à Bonif, dans la calanque, quand les pendilles sont coupées (souvent donc) tu te démerdes, certes mais en général tu ne payes pas, enfin c'est ce que j'ai constaté au moins une fois sur deux voir plus.

02 sept. 2019

En ce qui concerne Agay que je connais assez bien, il n'y a aucune interdiction de mouiller en dehors du champ de bouées. Bon nombre de bateaux ne s'en privent pas.
Pourquoi propager de fausses informations ?

03 sept. 2019

parce que j'ai essayé d'y mouiller il y a 4 ans, au fond, puis à gauche puis à droite, il n'y avait quasi aucun bateau sur les bouées et je me suis fait virer 3 fois de suite dans la meme heure
depuis, je passe et ne fais que passer !

02 sept. 2019

A Cavalaire, avant d’interdire le mouillage ils jouaient plutôt la séduction pour attirer les plaisanciers sur leurs bouées : encaissement directement sur les bouées par des jeunes qui proposaient également de prendre des poubelles et ramener les croissants et le journal le matin.

Maintenant il faut aller à la capitainerie où les employés n’ont pas de sourire. Le but est de nous faire dépenser de l’argent en ville. Mais si on descend en tenu de plaisancier, on nous permet pas de rentrer en ville sans « tenue correcte ».

Et ils nous forcent à prendre des bouées près du port, où il y a des activités comme le « hover board » et des jet skis qui font un bruit pas possible et secouent les bateaux avec des passages entre les bouées.

Je n’y vais plus.

02 sept. 2019

C'est clair que Cavalair est une escale à éviter!

Le parc de jetski est impressionnant ... comment une ville peut elle donner une concession comme ça? c'est honteux (en fait je sais mais c'est hors sujet ici )

02 sept. 201902 sept. 2019

Je ne connais pas bien Agay, je n'y suis passé qu'une fois, je n'y avais pas trouvé d'interêt (point de vue touristique et qualité de l'escale).
Il me semble effectivement que le mouillage sur ancre n'était pas interdit, mais que les bouées prennent pas mal de place et obligeais plus ou moins à aller dans un endroit moins bien abrité (fonction du vent).

Pour être honnête, a Cavalaire aussi le tarif est "raisonnable" et quand j'y suis passé le personnel était plutôt aimable (En plus ils n'y sont pour rien dans la prolifération des bouées).
Mais pour moi, le problème n'est pas un problème d'argent, mon budget port est extrêmement faible en croisière d'été et je pourrais me permettre de payer souvent une bouée sans en mourir.
Mais c'est une question de principe et d'état d'esprit, je préfère le mouillage libre pour un tas de raisons.

02 sept. 2019

Alors qu'a l'opposé a Aguay, il y a un système de passeur, avec du personnel sympa, souriant et compétent (en tout cas les dernières fois que j'y suis passé il y a 3 ou 4 ans), et de mémoire un tarif très raisonnable.

03 sept. 2019

que le fond soit constitué de sable n'empêche pas qu'un écosystème puisse s'y développer, écosystème qui peut disparaitre si grand nombre de mouillage répétés. c'est le cas en particulier aux Glénan, les bouées ont été placées afin de protéger cet écosystème (algues, nurseries de poissons, etc).

à ma connaissances elle ne sont payantes que l'été, ça ne doit pas être rentable d'employer quelqu'un toute l'année pour percevoir ce péage.

en Bretagne il est de plus en plus question également de limiter le nettoyage mécanique des plages (voir de l'interdire), nettoyage qui détruit toute la laisse de mer. Il est remplacé par un ramassage manuel des détritus ramenés par la marée.

03 sept. 2019

et on veut tout aseptisé ce qui est une connerie ..mais imagine le "parisien" etre obligé de degager un peu d'algue pour allonger sa serviette !!!

03 sept. 201916 juin 2020

Bonjour
J'aime les mouillages, parfois les bouées lorsque le prix n'est pas abusé par rapport au service. Je plonge toujours pour aller voir l'état de l'installation.
Cependant, lorsque je compare les photos de 1950 avec celles de 2018, je ne peux pas croire que les posidonies sont en train de disparaitre comme les glaciers, et que nous allons tous mourir...quand on trouve la pompe à aspirer le pognon, on ne la désamorce pas.
Agay/Sormiou/sugiton pour exemple
vous pouvez vous amuser à comparer avec google hearth et ce site

umap.openstreetmap.fr[...]a_87467

05 sept. 2019

AUtant les posidonies je suis d'accord, autant dire que les glaciers ne disparaissent pas et se servir d'images satellites pour le premier exemple mais pas pour le deuxième car tu ne veux pas avoir tord...
Faut avoir de sacrés oeillères pour penser que les glaciers ne fondent pas...

05 sept. 2019

Les glaciers fondent au pôle Nord, on y gagne un 3ème passage pour ceux qui ne veulent pas se faire racketter à Panama ni secouer en Patagonie.
Les glaciers fondent au pôle Sud, bientôt l'Antarctique sera une destination de vacances proposée par les tour operators et les loueurs de voiliers.
Pas de quoi se plaindre ! :blabla:

05 sept. 2019

il dit bien que les glaciers disparaissent au contraire des posidonies, c'est vrai sa phrase est ambigue

05 sept. 2019

Il faudrait etre aveugle pour douter de la disparition des glaciers, en effet, je voulais juste souligner le ton des gens du parc des calanques qui est a peu pres le même que ceux' qui' a juste titre tirent la sonette d'alarme pour les glaciers.
La perte des glaciers m'attriste, je ne suis pas près de pleurer pour les possidonies...pas encore en tout cas

03 sept. 2019

google earth, depuis peu propose une fonction dans le menu qui permet pour une meme zone d'afficher les clichés succéssifs des 10 dernières années

03 sept. 201903 sept. 2019

Ce fil n aboutira à rien, nous avons tous dès situations différentes
J ai découvert Agay en août, c génial, personnel adorable, prix raisonnables une station pas frime, familiale, pas de jet skis et de boites de nuit en bord de plage

Et nous pouvons faire l aller retour depuis chez nous à seillans sans recharger la Peugeot ion

L avantage des bouées et de pouvoir rentrer un jour sur deux chez soi ce que je m interdirais sur ancre

Agay est unique entre la frontière italienne et port cros sauf qu il’y A une gare et des routes

04 sept. 2019

Mésaventure, cet été à Calvi:j'avais prévu de rentrer le 15 juillet, mais malheureusement, à la suite d'une mauvaise transmission d'information avec la capitainerie, quand je suis arrivé, ma place était occupée. Le port étant plein à cause d'un avis de grand frais, j'ai pris une bouée dans la baie. Peu de temps après, la Capitainerie m'indique qu'elle m'a trouvé une place que je me dépêche de prendre. Dans l'après-midi le vent de nord-est se renforce avec une grosse houle qui envahit la baie. Dans la soirée, la plupart des bouées se rompent sous l'effet de la houle, et les bateaux essaient sans succès de trouver un abri dans le port. Au matin deux bateaux, un monocoque et un catamaran sont sur la plage. Apparemment, il n'y avait personne à bord.Les bateaux qui avaient trouvé refuge dans l'ancien port de commerce on connu de grosses difficultés toute la nuit. Selon mes informations les bouées ne sont garantie que jusqu'à force 5. Moralité ce ne sont pas des solutions en cas de fort nord-est à Calvi.

05 sept. 2019

J'en ai entendu parlé. 2 à la côte et un coulé non ? Ce serait pas pendant la même nuit que la trombe d'eau de Bastia? C'est la nuit où j'ai fait nuit blanche en dérapant avec 60m dans de la vase dans du 45 / 50 noeuds orageux à Porto Pozzo. (endroit qui fait l'objet d'un fil Hisse et Oh à cause d'une bouée pétée, justement).

06 sept. 2019

Le règlement plein de bon sens marin indique qu à partir de 25 noeuds et ou un mètre de creux la présence d un marin compète à bord est exigé

Une bouée ds le golfe de calvi n est pas une place de port, ce n est pas le même prix d ailleurs
Pour mon bateau en août bouée 15 € port 39 €

05 sept. 2019

Le décret de 1991 relatif aux zones de bouées (ZMEL) est en cours de refonte. Une consultation sur le projet est en cours. S'il est adopté tel quel, il semble qu'elles pourront être établies à l'initiative d'opérateurs privés qui les mettront en oeuvre et les géreront.
On peut s'attendre à ce qu'elles se multiplient.
www.boatindustry.fr[...]l-etude

05 sept. 2019

interessant ,mais a la lecture du projet finalement cela devient a instituer ce qui se passe déjà sur le terrain ..la gestion par le "privé" existe déjà a travers les associations ou autre, la demande d'étre assuré existe déjà , rendre le lieu en état c'est déjà inscrit dans le document des attributions des concessions ..

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

météo et marée (études)

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (159)

météo et marée (études)

février 2020