Des guides aux marins et marins aux hommes : précieux enseignements

Le fait d’avoir été acceptée comme équipière débutante et qui plus est, sur la bateau du « père » du guide de référence pour marins des mers chaudes, m’a conduite à partir quasi les yeux fermés, assurée de la garantie de sérieux du skipper en liaison avec son âge de sagesse,sa renommée, tout juste étonnée qu’il accepte de m’embarque, moi, débutante et inexpérimentée !!
Il me faut au retour pouvoir remercier par le biais du forum ce que je n’ai pu coucher sur le livre d’or à bord (réservé peut être aux seuls équipiers dignes de ce nom).
Remercier tout d’abord pour le sentiment de sécurité durant la navigation dû sans doute aux compétences incontestables en la matière du capitaine.
Celles-ci n’ont d’égal, semble-il, que son érudition.
Remercier aussi et surtout pour les précieux enseignements tirés de l’expérience de vie dans ce microcosme à bord du bateau. A savoir que « les marins » (terme générique apprécié de mon hôte décrivant ainsi une sorte de communauté où les individus s’effaceraient devant leur fonction) aussi longue et grande qu’ait été leur vie de navigateur, se trouvent être soumis aux mêmes vicissitudes que le reste du genre humain et sujets à exprimer souffrance, colère, orgueil, intolérance, etc…..
Et c’est un exercice plein d’humilité que de voir s’élever chacun de ces ressentis en essayant ni de s’y fixer, ni de s’y laisser entraîner à son tour !!!

Passer du temps en compagnie du dit navigateur m’a permis de travailler le lâcher prise, de mesurer où j’en étais à ce sujet et de vérifier combien l’égo, quand il se manifeste trop ostensiblement, ne nous facilite ni la vie, ni les relations et nous aveugle !!
Sans doute le reste de cette vie ne suffira t’il pas à me permettre d’acquérir la somme des connaissances que mon skipper s’est évertué à me montrer ; je m’appliquerai donc à essayer modestement de développer quelques qualités humaines.

Remercier enfin pour les moments rares, donc précieux, où il a su être un pédagogue en matière de voile, exigeant mais bienveillant face à mes manques, inhérents à mon statut de débutante et m’éloignant sans doute fort loin de l’équipière rêvée voire fantasmée !!
Si d’aventure, celle-ci avait suffit à m’éloigner de la navigation, sans doute le bruit du vent dans les voiles, les couchers de soleil sur les Sanguinaires, les poissons et les jolies rencontres (merci Juliette, Jakie et Virginie) seront-ils quelques uns des souvenirs qui sauront guider à nouveau mes pas vers le large.

PS : aux débutantes qui trouveraient dans ces mots un motif à s’essayer à la même aventure avec un skipper reconnu et/ou rédacteur renommé ; quelques conseils avant le départ :
-entraînez-vous à la méditation et au lâcher prise avant de partir, cela peut toujours servir !
-si vous êtes adepte de vie et d’alimentation saines, sachez que cela peut être un écueil à votre séjour sur le bateau et que ne pas manger comme le skipper ou ne pas partager ses rasades de rhum ou autres liqueurs aussi naturelles peut constituer un motif , peut être pas de débarquement immédiat, mais au moins de raillerie, de moquerie et de classement dans la secte des DQD (différentes qui dérangent) alors si vous avez une éthique, mettez votre mouchoir dessus ou ne montez pas sur le bateau (à bord, seul le capitaine sait ce qui est bon pour vous et donne la direction à suivre!).
-enfin quel que soit le respect que vous inspire le skipper et quelque soit son grand âge tutoyez le d’emblée, sans vous poser aucune question ainsi pourra-il ressentir votre bonne volonté d’appartenance à la grande communauté des marins et il sera plus enclin à l’indulgence vous concernant.

Enfin dernier conseil d’une modeste débutante : certes le bateau est celui du skipper, certes il vous fait l’honneur de vous y accepter, certes il est celui qui sait pour naviguer, certes vous n’êtes qu’une pâle copie d’équipière maladroite et inculte…mais vous êtes aussi et avant tout une PERSONNE, un sujet alors RESPECTEZ-VOUS et si vos limites sont atteintes, exprimez le et débarquez sans culpabilité aucune !!!

L'équipage
02 août 2007
02 août 2007

Bravo et merci...

Pour ce texte joliment tourné, et surtout plein d'humilité.
cordialement

02 août 2007

Bon ça c'est pas bien passé.......

.....d'accord mais je pense que c'est un quiproquos, faut qu'on en parle c'est tout........

Il reste encore des places libres pour aout l'inscription se fait par mon site a bientot...

éstéricnavigation@cépascher.com

02 août 2007

Eh Rachid

Bonjour,

Tu as enfin réussi à sortir du BIB et de la piscine ? :-D

02 août 2007

Merci

pour ce témoignage plein de bon sens et d'optimisme! ;-)

J'ai moi même eu l'occaze d'être équipier de deux skipper qui ont forcé mon respect! Je les en remercie ici également! Que du bohneur!
Et pour ce qui est de partager le ptit coup d'rhum du cap'tain je suis le premier sur les rangs! :mdr:

Cordialement

02 août 2007

Optimiste certes mais pas que!

Eh Windsong.....faut savoir lire entre les lignes sometimes.....optimiste certes, mais un tit peu léger ironique aussi.....
Tu aimes le rhum? Alors tu aurais sans doute plu à mon cap'tain!!
Ce que j'aime avant tout, moi, c'est le respect des différences et des êtres derrière les fonctions.....bel été à toi!

03 août 2007

Ok Voyageuse

Toutes mes excuses, j'ai effectivement mal saisi le 2ème sens de ton message! :oups:

Perso je n'ai eu que des supers expériences, mais en étant un équipier masculin c'est vrai que j'ai moins à faire au genre "skipper-lubrique"! ;-)

Désolé, pour ma méprise!

Cordialement

02 août 2007

j'aime bien

c'est vrai que nombre de "skipper" sont des groc.. imbus d'eux-même. Merci de le souligner en espérant que l'humilité que tu as eu le temps de mettre à l'épreuve puisse être assez communicative pour leur permettre de lire et comprendre ton fils dans tous les degrés de l'écriture.

02 août 2007

du lard ou du cochon ?

Superbe ambiguïté de Voyageuse, entre lard et cochon ... j'hésite ... mais j'opterai plutôt pour le cochon de skipper comme on en voit malheureusement tant et tant :scie:

La conclusion est magistrale: respectez-vous et débarqez sans culpabilité !

J'ai mis longtemps à y arriver (bien plus longtemps que pour apprendre à naviguer). Mais j'ai fini par y arriver et à débarquer sans culpabilité, peu avant d'acheter mon propre bateau pour devenir moi-même probablement un de ces gusses qui ressemblent plus à du cochon qu'à du lard quand ils sont déguisés en "skipper" :alavotre:

Mais je me soigne: je n'embarque jamais plus d'équipage depuis que j'ai un bateau, j'embarque seulement des invités, comme quand on est à la maison en somme ;-)

02 août 2007

sage décision Robert!

ben oui c'est une option : les "invités" vraiment invités ou un peu clients......moi je voulais vérifier si j'aimais autant que je le préssentais être sur un bateau et participer à la nave....d'où ce premier choix.....
Il y a toujours quelque chose à comprendre des expèriences bonnes ou mauvaises et des limites qu'on a pu, ou non, y mettre...
Merci pour tous ces témoignages, je pensais que ça n'interesserait pas grand monde en fait l'histoire de la débutante et du "célèbre" rédacteur du non moins célèbre guide...
Merci encore!

02 août 200716 juin 2020

ah oui...!

J'ai été perplexe à la première lecture, et je me suis abstenu de faire un commentaire.

Bien m'en a pris car suite à vos remarques, j'ai relu le post et j'ai compris ce que ce message cachait (à peine) de déception, d'écoeurement.

Merci de ce témoignage.

Salut et fraternité, Alain

02 août 2007

Bonjour Voyageuse

Le texte m'a bien plu. Il est tres vrai qu'il faut quelques fois aler chercher loin en soi la sagesse de resister aux "petits écarts" du boss !
C'est bien écrir et j'espere que tu auras envie un jour de nous raconter quelque chose de plus gai ( les belles rncontres, les milles facettes de la mer...)

02 août 2007

moi aussi

ca m'a bien plu..et j'ai percuté de suite :-D
j'ai rarement fait l'équipier l'équipier, plutot le skipper
sur le millier d'équipier embarqués 3 ont débarqués
2 nanas que j'allai violer (je regrette, je regrette)
et un mec qui allait etre le premier mec à qui j'allai casser le gueule...ouaye
merci m'sieur dame, sont pas chers les fleurs
:cheri;

02 août 2007

bravo voyageuse

c'est fort bien écrit et tu as fait une découverte importante: la connerie transcende la fonction chez les humains. tu risques d'en faire d'autres du même genre ...

02 août 2007

tu n'es pas isolée.....

j'ai fais des embarquements .....sur des bateaux privés .....:reflechi:j'étais plus jeune ...beaucoup plus jeunes ....:reflechi:que des c..s ....qui ne voulaient afficher que leurs réussites et qui voulaient faire ch..r par refoulement ....leur jeunesse perdu après je suis allée dans des écoles ...que du bonheur...et du plaisir...:reflechi:

02 août 2007

Google

avec "guide nautique Antilles Polynésie" ne donne que 3 réponses pour les frenchies .... hum, le coupable n'ira pas loin :mdr:

Les British sont plus nombreux sur le crénau ;-)

02 août 2007

Enquête

Je n'ai pas rajouté à la complexité en choisissant un skipper british....mais un auteur renommé se doit de parler plusieurs langues, même s'il n'engueule qu'en français!! :-D

02 août 2007

voyageuse

je ne vais rien t'apprendre , avant d'être skipper le marin est d'abord un homme..et pour la majorité des hommes , surtout les marins , c'est la dominance qui prévois..un individu mâle ou femelle a bord d'un bateau ,est ou une enclume ou un outils..si c'est un outils pas de problemes..il est corvéable il rempli son rôle tout est ok..j'ai crus comprendre a te lire que tu étais plutôt du genre a participer..je crois que ton chemin ne t'as pas permis de croiser les "bons".j'ai l'impression que celui avec qui tu a navigué était un gros "^^$ù**$^$^$!" imbu de lui même..amha

02 août 2007

emclume ou outil

Bigre Poy de rose, voilà des comparaisons qui donnent une image particulière du monde de la voile!! Ne peut-on imaginer une équipe, un partenariat, de la solidarité, de l'entraide et de la bienveillance???......ah mais je m'égare sans doute; quelle drôle d'idée!!
Les premiers mots du cap'tain de cette histoire ont été de nous dire que les marins n'avaient pas besoin de psy," sur un bateau on a autre chose a foutre que de se regarder le nombril"...pas de problèmes existentiels et pas de divan pour certains hommes de la mer.....effectivement, ils mettent en scène tous les jours sur le bateau leurs névroses et dépressions!!
That's it!

03 août 2007

partenariat ,solidarité, entraide , bienveillance

que c'est beau..
un beau réservoir de mots..
c'est pas voyageuse ton pseudo c'est "rêveuse"...
Mais pourquoi je te jette la pierre , a bien introspecter , ce qui me dérange c'est ton utopie ,égal a ma propre réalité..
je ne sais pas me foutre du monde. Force ou faiblesse ?

02 août 2007

dominance = testostérone ?

Poy, tu sais bien que ça peut se passer autrement que de cette manière violente, enclume et outil.

Un bateau géré comme tu le dis, c'est comme une relation de travail basées exclusivement sur des compétences pyramidales. C'est la pire façon d'organiser le travail ou la société, tous les bons chefs d'entreprise savent cela. Mais peu de chefs de bord sont de bon chefs d'entreprise, c'est vrai.

C'est pas sans raison que la plupart des plaisanciers au long cours finissent en solitaire :reflechi:

03 août 2007

en résumé

En mer , il y a ceux sur qui tu peu compter ,
et ceux qui compte sur toi.. ;-)

03 août 2007

c'était une image

un premier degrés..
avez vous étés fatigué au point du dégoût , épuisé ,par une mer grosse ..et ça dur , et ça dur encore..pas de philosophie , il te faut résister. Le plus vaillant (la)se doit de mener la barque , c'est en cela que je parle d'outils..tu deviens une machine a survivre...(je ne parle pas de petit coup de vent)
pour le reste je ne connais que la concertation et le partage..
souvent je navigue seul , je n'aime pas commander, je stress a l'idée qu'un de mes matelots puisse tomber a l'eau..
"enclume"j'ai embarqué a Sydney un pti gars sympa..il a été malade pendant 8 jours ,arrivé a noumea il était en pleine forme. j'ai du barrer seul ,m'occuper de lui et du bateau...un vrai poids. c'est ça une enclume. je ne critique pas , je constate.. ;-)

03 août 2007

En choisissant ...

... british, tu n'aurais pas compliqué mais simplifié les choses. L'ego des british se révèle autrement et en général avec eux, la vie à bord est plus facile.

Maintenant, je t'invite à recommencer l'expérience, non pas pas avec Ze skip mais avec un skip, je pense que beaucoup pourraient t'apporter une navigation tout aussi sûre mais en plus agréable.

Je rajouterais aux caricatures de Poy, entre l'outil et l'enclume, l'invité. Je peux naviguer seul, donc pas besoin d'outil; l'enclume, à savoir la personne malade ou blessée dont il faut s'occuper, c'est pénible; mais une présence agréable à bord même si elle ne navigue pas n'est pas pour me déplaire de temps à autre.

Et bien sûr on peut être invité et savoir ou avoir envie d'apprendre.

Vu du côté skipper, et sachant que ma barcasse est à la fois ma maison et mon amie depuis plus de dix ans, pour peu qu'on la respecte et accepte les quelques règles de base, je n'ai jamais eu de problèmes avec des équipiers occasionnels, certains viennent et reviennent même!

Ne pas s'arrêter sur cette expérience, savoir que cela existe, mais ne pas généraliser ...

Bons vents

03 août 2007

Sans doute...

merci pour cet avis; évidemment loin de moi l'idée de généraliser même si j'ai eu vent de quelques mésaventures rencontrées par des équipières.....évidemment "Ze skip" n'est pas une garantie, tout au plus celle peut être qu'il ne va pas vous sauter dessus étant donné qu'il est (re)connu....mais les formes d'humiliation sont tellement multiples que ça laisse encore beaucoup de possibles....
Renaviguer? pour le moment je ne sais pas....peut être avec quelqu'un que je connaîtrais ou qu'on m'aurait indiqué....
Difficile de savoir si on va être malade avant d e monter sur un bateau....peu sage de la part d'un skipper d'embarquer un ou une débutante sur une nave longue et qu'il sait pouvoir être difficile...là effectivement la personne devient un poids...mais si le temps est cool, la balade tranquille, l'équipier(ère)en bonne santé, actif(ve), désireux(se) d'apprendre alors ça devrait pouvoir être sympa, non? Si parler de solidarité, de partage c'est être rêveur et bien soit, suis ainsi....pendant trois semaines j'ai entendu que les marins formaient un monde à part avec des règles et des façons d'être particulières qui nous seraient à nous, pauvres terriens, inaccessibles et incompréhensibles....arrangement d'un marin aigri avec lui même ou réalité?....j'ai vu des marins calmes et cool pourtant....

03 août 2007

Il y a ....

Sur H&O des moments pas drôles et d'autres qui sont d'excellents petits bonheurs. Merci Madame.

Je n'aurais jamais pû vous mettre dans cet état dépressif, car l'individualiste forçené que je suis navigue volontairement à 90% en solo. Quand il y quelqu'un (e) à bord, c'est mon invité. Même s'il s'agit d'un marin, je fais tout!
Ex : s'il est de veille, je vais me lever tous les quarts d'heure pour voir si tout va bien.
etc... C'est vrai, tout compte fait, j'ai dû provoquer quelques frustrations...

Encore Madame, une petite gorgée de bière ;-)

03 août 2007

pliée!!

je vous rassure CERIGO, au cas où vous ne l'auriez pas compris, je n'ai été mise dans aucun état dépressif et c'est justement parce que je vais plutôt pas mal que j'ai pu malgré tout apprécier ces trois semaines de nave et rester sur le bateau!!
Je conte cette histoire car je pense qu'elle peu faire écho à d'autres et amener quelques échanges sur le sujet.....rassurez vous, JE VAIS BIEN.....pas encore là le marin qui aura ma peau (au sens désagréable du terme!)

03 août 2007

le plus dure c'est de se taire (pour moi)

vu cette expérience "voyageuse".
je me suis fais "débarqué" dans une baie paumé du sud de la caledonie. Je ne supportais plus le capt. du bateau. j'ai marché 8 heures pour trouver une piste minière..Malgré l'inquiétude , c'est 8 heures ont étés pour moi le plus bel instant de liberté..
ma douce compagne fait du voilier avec moi , elle ne fait rien , elle est mon invité..sa confiance en moi flatte mon ego ;-) ;-)
j'ai formé par le passé quelques matelots , nous sommes toujours amis..
ne restez pas sur ce "gout amer"..venez faire un tour avec nous :-D

03 août 2007

Ca fait trente ans.........

......que je traine (et qu'il me traine aussi) un ami.

Trente ans c'est pas cinq minutes et durant tout ce temps les occasions de se perdre de vue ont été nombreuses, pourtant la relation a continué.

Forcément comme je navigue une année nous sommes partie en croisiére ensemble. Ben ça marche pas.

Et je (peut étre nous) ne renouvellerais pas l'expérience.

Cela ne fait pas de mon ami un gros con, quant a moi j'ai pas été plus con que d'habitude durant cette croisére.
C'est juste que lui + moi + mon boat + qqs autres = marche pas.

Je veux juste pointer la notion d'impliquation de chaque élément de l'équation qui méne a "l'echec" et forcément un des éléments..... c'est moi......

03 août 2007

Peut-être

que réduire le nombre d'inconnues simplifierait le problème ? ;-)
En croisière sur un bateau de loc, jamais eu de problème :
mon constat; partir avec des gens intelligents et généreux, qui ont envie de faire plaisir....
le reste suit
Sur mon bateau mes équipiers et amis sont d'abord mes invités et c'est à moi de leur faire plaisir.
Pour éviter les C..S, pas besoin de prise de sang
le comportement dans la vie est amplifié sur un bateau.
Voilà, faut réduire les inconnues.
Bonne journée

03 août 2007

Voyageuse

Je t'ai répondu plus haut après que tu m'ai signifié le réel sens de ton message... un peu honteux effectivement, je n'avais pas saisi tout de suite!

J'espère que tu ne resteras pas longtemps sur cette mauvaise expérience! :-)

Cordialement

03 août 2007

La vie dans un bateau

Quand j'avais avancé sur certains forums (et peut-être sur ce site, je ne me rappelle plus) qu'il fallait prendre au pied de la lettre le proverbe (breton ?) "Un capitaine choisit soigneusement son équipage à terre et... fait avec en mer" je me suis fait traiter de psychologisant et de difficile. Mais je persiste et signe et suis catégorique : s'il ne sait pas choisir, c'est de l'incompétence, s'il ne sait pas faire avec, c'est (presque) pareil (je tempère juste pour certaines caractéristiques imprévisibles à terre).

Pour ma part et dans mon petit bateau (10 m) en passe de partir en septembre faire le tour de l'Amérique du sud, j'ai exclus la gens féminine car je suis incapable de pouvoir lui procurer un peu d'intimité dans une promiscuité garçonnière. Certaines ont craché comme des chattes en colère me taxant de mysogine.

Je suis donc impitoyable sur le choix de ceux qui vont venir avec moi un bon bout de temps. Par exemple j'exclus les "sarkozystes". Certes je me fous pas mal des idioties qu'ils ont pu voter, mais ce genre d'idéologie finit par déteindre sur la bonne marche du bord. J'explique.

Un de ces nunuches qui n'avait ja ja jamais navigué (ohé, ohé) me dis, en pleine nuit noire au large du Maroc
- "Attention ! Il y a un bateau qui vient sur nous"
- "Meuh non !", lui répondis-je "il est à tribord et on ne voit que son feu rouge, il fait, en gros, une route parallèle à nous".
- "Et bien, je n'en suis pas si sûr", rétorque péremptoirement le nunuche en forme d'équipier. Commençait à me gonfler légèrement les saintes burettes (comme dirait Benoît 16).
- "Et bien va voir le Bloc Marine dans la table à carte, rubrique lumières de nuit, et tu comprendras". N'a même pas fait cet effort.
- "Il a peut-être mis ses feux à l'envers" fut son dernier argument. Que voulez-vous répondre à ça ? Entre temps l'éloignement du bateau était indéniable et on commençait à voir son feu blanc arrière.

Pourquoi je vous raconte cette annecdote ? Parce que le neuneu en question était un ferme con vaincu de ce que les chômeurs de notre beau pays (dont je suis) ne sont que des incapables ou des jean-foutre (et même les deux à la fois). "Quand on veut, on peut !" me répètait-il de sarkozienne façon. Je suis zen et ne l'ai pas laissé accroché sur la première cardinale rencontrée car il n'y en avait pas. Et dans son idéologie un chômeur ne peut donc avoir aucun savoir, aucune compétence (comme la pétasse de l'ANPE qui prend de haut un chef chaudronnier licencié), même dans le domaine présent de la navigation (j'en étais quand même à ma 2e transat). Je l'ai débarqué à la première île des Canaries (Graciosa) avec une satisfaction non dissimulée.

03 août 2007

Ah JOJO

il n'y a pas que des pères emptoires...
Le problème dans l'idéologie, c'est que cela ne laisse pas beaucoup de place à la tolérance.
Comme je suis un optimiste, je pense que cette qualité reste quand même bien partagée ;-)
Bonnes nav's

03 août 2007

ça va chier "jojo"

garde tes idée politique pour toi..
t'ai chômeur et tu fais du bateau , je suis content pour toi...
j'ai l'âge de la retraite , et je travail encore pour pouvoir bouffer...et c'est la faute a personne..la tolérance , maître mot.. :-(

03 août 2007

Euuhhh....

"il est à tribord et on ne voit que son feu rouge" donc pas de quoi s'inquiéter...

T'es sur ?? :heu: :tesur:

Cordialement

03 août 2007

c'est dommage

ça doit être intéressant de bavarder avec lui :-).
Mais bon, comme il part en amérique du sud, on verra ça plus tard :goodbye:

04 août 2007

Non

!!!

04 août 2007

Ah ?

" ... S'il est à tribord arrière et qu'il est rattrapant, une route de collision est possible ... "

Je ne crois pas. S'il est rapide, rattrapant, et en route de collision, tu verras forcément le feu rouge ET le feu vert à la fois :reflechi:

04 août 2007

A la relecture de vos posts...

Quand votre "subalterne" vous a dit : "Il a peut-être mis ses feux à l'envers", possiblement il voulait vous passer un message que vous n'avez pas saisi! :-D :-D :-D

03 août 2007

tout le monde peut se tromper!

enfin, je suis bien content de savoir que je n'ai acune chance d'avoir une place à bord du bateau de JoJo ;-)

04 août 2007

De la navigation de nuit

Dites donc, j'ai l'impression que certains ne naviguent pas tellement la nuit...

Déjà, règle absolue, toute loupiote marine baguenaudant sur les flots doit être tenue à l'oeil.

Maintenant revenons à notre feu rouge vu à tribord.

S'il est à tribord arrière et qu'il est rattrapant, une route de collision est possible.

S'il est latéral (le cas, je suis précis, sinon j'aurais dit tribord arrière), la route de collision est improbable, il faudrait, en ce cas, que la vitesse soit la même (sur mon petit voilier je suis toujours dépassé) et, il y aurait de quoi voir venir.

Tout le monde est d'accord ?

04 août 2007

Toutafé !

Il est certain que tout feu rouge à tribord (ou vert à bâbord) rattrapant ne le restera pas et montrera ses deux feux rouge-vert et là, il est temps de s'inquiéter. Dans le cas où le feu rouge est en position latérale et qu'il n'est pas grossièrement parallèle à la route qu'on suit, il devient encore plus vite préoccupant.

Mais l'anecdote soulevée n'était pas sur ces points de détail. Si l'idéologie dont est imprégnée certains fait qu'ils n'accordent plus la moindre confiance dans le savoir du capitaine est un phénomène grave et, somme toute, relativement récent.

03 août 2007

non non, ça leur a quand même tripoté les neuronnes ;-)

rien qu'à voir les réactions exacerbées et les généralisations justificatrices, ton fil atteint son objectif :-) .

Oui la tolérance n'est pas encore de mise sur la majorité des bateaux de ""plaisance""... mais soit sans crainte, ça s'arrange vite : de plus en plus de profiteurs de mer ne se prennent pas pour des super héros mais recherchent seulement un instant de bonheur, sans se prendre la tête, et font tout pour que ça se passe le mieux possible.... reste les "pros indécrotables" qui eux bien sur.....savent :-D .

03 août 2007

les bons mots ...

Just for fun ;-)

Il y a quelques mots qui me sont suspects quand un proprio de bateau se les auto-attribue:

1)- Chef de bord
2)- Skipper
3)- Equipage

et le pire de tous

4)- Marin

Je préfère un proprio qui les remplacent par

1) hôte
2) hôte
3) invités
4) plaisancier

:alavotre:

03 août 2007

bof ...

d'habitude j'aime beaucoup tes avis, Robert, mais là je ne suis pas.

A bord je suis hôte et skip, cela dépend du moment;

Les gens à bord sont invités ou équipage, cela dépend d'eux, de ce qu'ils veulent;

Et enfin, je pense que marin et plaisancier ne s'équivalent pas, il y a des plaisanciers marins, d'autres pas, il y a beaucoup de marins qui ne sont pas plaisanciers ...

Même just for fun, sur le coup je n'arrive pas à te suivre,

Amicalement

03 août 2007

oups ...

Je m'en vais apprendre à lire correctement et m'auto attribue :litjournal: en herbe

;-)

03 août 2007

Micmarin ...

la clé de ma pensée est dans le verbe ... "se les auto-attribue" ... ;-)

03 août 2007

Solidaire...

Je navigue depuis ti.........longtemps, et toujours sur les bateaux des autres. La différence avec Voyageuse, c'est que, sans vouloir me vanter, je sais naviguer. Alors, la litanie sur les marins, on ne me la fait pas. Pour le reste, entièrement d'accord avec Voyageuse. Il faut être souple et flexible, oublier son ego et ses habitudes personnelles. C'est un exercice plus difficile pour les uns que pour les autres. Mais une fois qu'on réussit à gommer les DQD, que du bonheur! J'ai rencontré des gens épatants, découvert des rivages enchanteurs, vécu des moments de navigation exhaltants (ou terribles). J'ai aussi énormément appris . Et je continue à apprendre chaque fois que je mets les pieds sur un bateau. Je n'ai débarqué qu'une seule fois, en faisant du bateau-stop au mouillage pour f... le camp rapidement de cette galère où j'étais allée me fourrer. J'avais écrit un article sur cette croisière ratée, je vais essayer de le retrouver dans mes fichiers et je le mettrai sur HEO.
Voyageuse,

&lt&ltSi d’aventure, celle-ci avait suffit à &lt&ltm’éloigner de la navigation, sans doute le &lt&ltbruit du vent dans les voiles, les couchers de &lt&ltsoleil sur les Sanguinaires, les poissons et &lt&ltles jolies rencontres (merci Juliette, Jakie et &lt&ltVirginie) seront-ils quelques uns des souvenirs &lt&ltqui sauront guider à nouveau mes pas vers le &lt&ltlarge.
si réellement tout ça t'a plu, alors cherche un embarquement avec des gens sympas et bon vent...
Martine

03 août 2007

&lt&lt

bon! &lt&lt était destiné à encadrer le texte de Voyageuse que je voulais citer, mais le mise en page en a décidé autrement. Vous aurez compris quand même...

03 août 2007

Ca s'appelle l'effet papillon

et c'est pas dû au transfusion bidulogène.

Mais il reste un espoir :
si un testarossané se la garde sous le bras pour finir seul et qu'il recommence une nouvelle croisière en solo, alors il finira en famille.

Est-ce que ça signifie qu'il a réussi à se remettre en question ? :-)

03 août 2007

au fait

si les skippers testotéronés commencent à naviguer en famille et termine leur longue-(bi)route en solo
en revanche
les skippers (destotéronés?) qui partent en solo terminent en famille
souriez vs etes filmés.... :-D

03 août 2007

un testarossané

ouille , ça doit faire mal(même chez mazzerati) :-D
il y en a plein qui ne se remette pas en question , et qui sont toujours bien accompagnés..
Esse a dire qu'ils ne connaissent pas la question , ou bien , que leurs "accompagnant" sont tolérant...? ;-)

03 août 2007

ce qui est dommage

c'est que nous ne connaitrons jamais l'opinion du skipper sur "voyageuse".

réflexion sans arrière pensée ni critique sur le sujet,mais pour se facher il faut être au moins deux comme disait ma grand-mère.

03 août 2007

l'avis du skipper sur moi

Effectivement peut être n'aurez-vous pas la réponse directe du skipper sauf s'il lit ces pages et se reconnaît mais peut être aurez-vous l'avis d'une des équipières qui a passé 5 jours avec moi ( elle n'est pas une débutante) et qui, étant donné ce qu'elle a vu et entendu, a préféré débarquer en même temps que moi et perdre sa semaine supplémentaire de nave et son billet d'avion retour.....pourtant c'était pas une DQD elle, elle faisait tout bien et même qu'elle le tutoyait; il l'aimait bien je crois; ce qu'il aimait moins c'est que nous ayons sympathisé "pour les marins les jacasseries entre filles c'est compliqué et ça dérange" disait-il ; il lui avait demandé d'y être attentive lors de l'arrivée de l'équipière qui allait me succéder et sur le bateau, quand on échangeait deux mots, il nous trouvait vite un truc à faire chacune à un coin du voilier en nous coupant la parole.
Je crois avoir reconnu au travers de mon topo certaines qualités à cet homme que je respecte et à qui j'ai attendu le dernier moment pour dire stop, terminé, car seul quelqu'un en souffrance peut agir ainsi sans même en avoir conscience. Cette équipière, témoin malgré elle, a écrit un papier; peut-être vous le livrera t'elle un jour prochain. Mais bon j'ai aussi passé de super moments justement car je peux encore faire la part des choses donc tout cela reste anecdotique.

06 août 2007

pi étre ?

:tesur: Que ce skipper est interdit sur ce site ?

Là , la réponse , parait plus aléhatoire , et dans ce cas , :reflechi: le procédé discutable ! :lavache:

:acheval:

:mdr:

03 août 2007

;-)

Voir chez les voisins, amha un vomi pour un rendu qui vient ricocher ici!

03 août 2007

:-P

... tant qu'on parle pas d'anc... :jelaferme:

03 août 2007

En final c'est très cool comme expérience

l'avis de l'ignoble on s'en colle pas mal, on sait bien qu'ils existent un peu partout les groc..
Ce qui est bien cool c'est de retomber sur ses pattes aussi vite (instantanément serait plus juste) après avoir ressenti une telle incompréhension. A tord ou à raison ? On s'en fout aussi pas mal puisque ce qui compte ici, c'est bien l'expérience telle que vécue.
Humainement c'est une belle aventure qui conforte dans les choix qu'on peut faire et rassure sur sa capacité à tolérer et à réagir.... Je me demande si ça serait pas quand mêm assez proche du fameux sens marin des vieuc.. :-)

05 août 2007

Hélas, le bateau est un microcosme ou la prosmicuité n'arrange rien.

La vie est quelquefois ponctuée de revers, les divorces en sont hélas un triste exemple.

Il suffit de voir comment des caractères peuvent se heurter, se battre et s'affronter pour se dire qu'en quelques jours sur un bateau ou l'on est condamné à ne pas s'éloigner de plus de 5m, la vie peut devenir un enfer.

Tiens : un exemple, simplement ici, sur ce fil : l'histoire du feu rouge à tribord. Pas très zen.

  • Heureux les daltoniens! -

Tu es décue et éprouve de l'amertume, normal. Je dirais mauvaise passe mais bonne expérience.

Alors poses un mouchoir dessus et tournes toi vers l'avenir. Les gens sympas ne manquent pas mais ce n'est pas toujours facile de les choisir.

06 août 2007

Il y a dans la vie

des circonstances où la recherche de la qualité absolue, parfois nécessaire pour garder une marge de manœuvre dépersonnalise complètement ! Ce n’est plus la personne qu’on a en face de soi mais « la fonction » et celui qui en est responsable !
Pas d'inquiétude dans cette révélation, il faut savoir que par exemple....dans un bloc opératoire la tension monte quand les difficultés s’accumulent, que le problème tarde à se définir et la réponse à suivre la question : à ce moment le « capitaine » est maître à bord et c’est "la machine" qu’on sert ! On ne « répond » pas à une machine, et la bonne équipes soudée le sait !

Elle sait aussi que toute colère traduit une culpabilité qui agresse son acteur, culpabilité d’être finalement responsable, plus ou moins directement - mais d’une façon déterminante - de ce qui a déclenché la colère, et compliquant cette réaction il y a surtout l’inquiétude de ne pas pouvoir en dominer les conséquences , tout en en restant responsable !!

C'est souvent Assez proche sur un bateau, et donc rassurer en permanence sur la portée relative de ces conséquences , quand on a analysé le mécanisme de cette culpabilité :
Psychologie élémentaire, niveau « Marie claire »…mais ……qui marche !!!
Bon vent!!!

06 août 2007

voila qui !

:tesur: réanime le fil ! :lavache:

une zétoile !! :mdr:

06 août 2007

AMBIGUITE...QUAND TU NOUS TIENS...

...Je na sais ni lire ni écrire mais je suis arrivé à comprendre dans les propos de VOYAGEUSE que son ressenti "négatif" montrait énormément de déception.
Au départ, elle a embarqué sur cet esquif parceque le Pitaine était un Pére à l'âge de sagesse et aux compétences "n'ayant d'égal que son érudition"..."MON skipper"..."pédagogue bienveillant"...skipper reconnu" et surtout,parceque revenant dans ses réponses "REDACTEUR RENOMME"...
Etant sur la partie de notre forum appelé "TAVERNE",je me permettrai de faire de la psychologie de ...taverne pour ne pas dire de bistro.
Cette CHARMANTE VOYAGEUSE est en recherche d'un PERE qu'elle n'a pas eu (ou peu) à la hauteur de ses attentes.Premier point.
Elle ne dit pas comment elle a connu cet embarquement possible.Internet? petite annonce?pub de revues nautiques? à travers des connaissances? Deuxiéme point.
Mais de tout celà, peu importe,tout à chacun a ses névroses!et il faut bien savoir vivre avec.
Mais,ce qui "m'inquiéte le plus " dans ces propos c'est la REFERENCE au REDACTEUR RENOMME cité plusieurs fois dans l'ensemble des propos de la Belle Voyageuse.
Aurait-elle embarqué comme novice pour se "rapprocher" de ce "rédacteur renommé"???...
Ah!la chance que peuvent avoir les hommes ou les femmes...RENOMMES!!!
Enfin,ce débarquement d'une "skipette " chevronnée en même temps que l'auteur de ce fil me semble quelque peu trouble...
Bizarre tout celà...vous avez dit bizarre???
Pour conclure,je poserai une ultime question:
Comment se fait-il que "VOYAGEUSE" garde l'anonymat??? aurai-t-elle peur qu'en lisant celà, PAPA la reconnaisse et lui administre la fessée qu'elle n'a jamais eue.

06 août 2007

????

??????

Un petit problème KpitaineK !!!!

06 août 2007

Il y a bien longtemps.........

....que je n'achéte plus les guides "wagon", je me suis abonné a ; "la vie du rail".
:oups:

06 août 2007

?

Michel , je crois que t'as "pas bon" ... je me demande si KpitaineK a écrit (sous pseudo) des guides pour mers chaudes ? :mdr:

06 août 2007

juste

solidarité masculine
faut se soutenir!
(:&gt)

bon, je n'achéterais plus de guides "wagon"... si c'est lui..
j'ai bon?

06 août 2007

la vie "duraille"

c'est bien le sujet du fil!

06 août 2007

Me semble ...

un peu malsaine votre prose...

06 août 2007

C'était...

pour KapitaineK.

16 août 2007

de la psy au bistrot!!

Merci kapitainek de vous soucier avec autant d'intérêt de mes relations au père!
Votre texte m'a fait sourire et je réponds bien volontiers aux quelques questions que vous posez.
J'ai un père qui a assumé totalement sa place et sa fonction sans avoir recours à la fessée et je n'ai donc aucun manque à ce niveau d'où peut être un refus des relations trop "paternalistes", ou séductrices de certains hommes en âge d'être mon père justement!
J'ai été contactée suite à une annonce posé sur un forum généraliste (non spécifique voile) où je cherchais un échange de maison ou à prêter ma baraque à la campagne contre une place sur un bateau pour une semaine. Etant totalement débutante à ce niveau je n'imaginais pas pouvoir être contactée pour autre chose qu'un balade sur un temps court!
Et non Kpitainek, je ne cherche pas à me rapprocher des journalistes et autres personnalités et si je parle de la notoriété du skipper à plusieurs reprises c'est parce qu'il l'a mise en avant lui même et je veux juste souligner combien l'homme transparaît en mer derrière la fonction et la réputation! Et c'est vrai que j'ai pensé que je serais à bonne école vu le pédigree....et, de fait, je reconnais les compétences de marin de cette personne.
Le débarquement de l'autre équipière en même temps que moi vous semble trouble? Je vous invite à attendre son propre témoignage pour vous faire une idée.
Anonymat? Et bien ne connaissant en rien ce milieu, j'ai choisi au hasard ce site pour y témoigner et n'étant ni skipper, ni équipière, je ne me vois pas m'afficher comme vous le faites pour la plupart...quant à la peur de la fessée disons plutôt que je sais qu'il peut y avoir des conséquences à évoquer une personne connue. Belle fin d'été!

06 août 2007

Mouais...

Je suis tout prêt à croire la petite dame "Voyageuse". On croise de ces cons parfois...

Mais faudrait pas oublier qu'on croise aussi des sacrées chieuses (et le terme est choisi !). Ma maigre expérience de "chef de bord" dans un club de voile m'a fait rencontré des gens adorables et d'autres à passer par dessus bord. Je ne crois pourtant pas être misogyne mais les nanas pleines de rêves dans la tête (pour ne pas dire à l'W) à qui il ne faut surtout pas lui dire comment faire ni surtout quand de peur de la "réveiller": c'est franchement casse c...

Je pense que pour qu'un équipage fonctionne, il faut un minimum de cohésion y compris dans les goûts ou alors il faut vraiment que tout le monde soit suffisamment intelligent pour savoir respecter ses co-équipiers et ça ce n’est pas donné à tout le monde.

Là où je suis entièrement d'accord avec Voyageuse c'est que quand ça ne va pas, il faut savoir débarquer la tête haute.

06 août 2007

Mouais bourriket......

....j'ai été moniteur plein air qqs années (spéléo/canyon/rafting/canoé......)j'ai du etré perçu parfois comme un gros con.....mais franchement je sais pas comment y fallait faire avec certain.....

Quand t'es au-dessus du vide, la procédure c'est deux longes...puis le descendeur...puis...et y a pas débat.
Tu fais point barre.
La discussion c'est au bistrot le soir.

Dans les activités de plein air ya surement un espace pour la démocratie participative....mouais surement.....je vais chercher....

06 août 2007

alimentation saine ?

j'ai fait une croisiere avec un "invite" ou "equipier", peu importe, qui ne supportait qu'une alimentation saine, je suppose. C'est-a-dire que presque rien du menu du bord ne lui allait: pas de poivre, les pates on n'en veut pas (pas de gout ?), pas de sauce tomate, une seule marque de nescafe acceptable, les pdt, c'est bien, a condition de controler la cuisson, quand a la vinaigrette n'en parlons pas etc.. C'est vite tres lourd a supporter, pas seulement pour le skipper, pour le reste de l'equipage aussi.
Le savoir vivre ensemble est un don de dieu qui n'est point si partagé que ça.

07 août 2007

J'ai passé

6 mois sur un Via 36 à naviguer avec 2 amis sur la Med et l'Atlantique jusqu'aux Antilles.

Les repas c'est simple : Celui qui n'aime pas... il ne MANGE PAS! Point-barre!!! Nom d'une pipe, y'a un mec qui "popote" pour tous les autres, calé dans la cabine devant ses casseroles au milieu de l'Atlantique par 7m de creux, et quand il monte la boustifaille au cockpit t'en a un (ou une) qui piaille parce qu'il (elle) supporte pas?

Non mais attendez là! Ces choses là ca se discute AVANT le grand départ! Il faut causer de TOUT, même des choses les plus anodines avant d'embarquer! la bouffe, les allergies, le pipi-caca, l'intimité, les soucis de santé de l'un ou de l'autre etc...

Quant à celui ou celle qui pinaille sur la bouffe parce que le menu lui plait pas quand on est parti pour 20 jours de nav' et de quarts, hé bien là j'entre pas en matière c'est "mange ou démerde toi!"

Faut pas déconner non plus!

16 août 2007

de la nourriture....

oulala c'est marrant comme des sujets font démarrer au quart de tour!! Ben vi évidemment que celui qui n'aime pas la food du préposé à la cuisine doit se débrouiller tout seul et pas faire chier les autres avec ses remarques!! Une évidence!! En l'occurence j'ai fait la cuisine de nombreuses fois et j'évoquais un problème autre: à savoir celui qui conduit à ne reconnaître l'autre que s'il adopte nos propres habitudes alimentaires et à parler de la grande confrérie des marins comme d'une entité soudée par son goût pour la bouffe carnivore et son appétence pour la bouteille d'où vous seriez forcément exclu en n'étant pas "addict" à ces choses là!! Voili!

06 août 2007

la mémoire me revient...

de ce "Grand Patron" qui m'a confié , un soir de sincérité :
"Quand on sait faire, on fait... et ça vous suffit;
Quand on sait pas faire , malgrés ses connaissances , on enseigne!
Et si on n'a pas su , d'évidence, enseigner ses proches...on écrit des livres!!!"

Bon vent!!! -sans vous commander-!!!

06 août 2007

chance,

je connaissais une autre version, dans laquelle, pour le troisième cas, on te conseille de devenir EXPERT!

06 août 2007

c pa moa, ché pa ecrir ;-(

merci à Django et KpitaineK m ont bien fait rire !
en +, je n'aime pas trop l anonymat et les critiques faciles, donc pour la miss:
commence à t offrir un boat (yes, c du taf !) à savoir t en servir seule (faut des neurones) et ecrire un book (qui sera critiqué, surtout par ceux qui ne font rien de leur vie ...) et là, tu captera un peu mieux qq simples verités sur le VRAI RESPECT des autres.

06 août 2007

Ah oui ...

tiens, c'est vrai ça, google ne sort pas ton nom quand on lui demande la liste des auteurs de guides des mers chaudes ;-)

16 août 2007

succeptibilité

et bien Goto je ne sais si votre post et votre leçon de morale ont contribué à faire avancer la reflexion.
Je ne crois pas avoir été irrespectueuse (je vous invite à relire mes mails) et le fait ou non d'avoir son propre bateau et d'avoir, ou non, écrit un livre est hors propos!!
C'est un peu comme si on disait que parce qu'on est propriétaire de sa bagnole et qu'on a passé le permis on a le droit de critiquer les passagers qui y montent et de les humilier sous pretexte qu'ils ne savent pas encore conduire!!
La fin ne justifie pas les moyens...ni la faim d'ailleurs!!

07 août 2007

Il y a

tellement d'agressivité et de mépris dans pas mal des interventions de ce fil qu'il est difficile de ne pas donner raison à Voyageuse ...

Heureusement qu'il reste des gens de mer qui invitent volontier et avec plaisir des débutant(e)s à leur bord.

Un tel fil ne m'aurait pas étonné chez les voisins, mais ici, ...

07 août 2007

le réalisme...

Le réalisme peut facilement passer pour de l’agressivité, ... selon le coté ou on s’en trouve !

Il est classique de dire « Un égoïste, c’est quelqu’un qui ne pense pas à moi ! »

Il me semble que dans le cas présent on essaye de rassurer quelqu’un sur la portée réelle d’une expérience de vie, en lui témoignant bien plus que de la compréhension et surtout pas de l’agressivité : ce qui a été vécu s’explique bien et n’est surement pas ni un hasard , ni définitif...!

Dans la vie tout ne se passe pas toujours comme on aimerait que cela se passe,… (et si possible sans changer nos habitudes !)
Mais "l’assistance" est à la mode, le cocooning est roi : "Donnez moi de votre argent ou de votre liberté et je vous caresserai dans le sens du poil.".(c’est un peu le plus vieux métier du monde !!!)
On peut payer : on peut être ce qu’on veut !

La compréhension à tout- va trouve malheureusement ses limites , et très nombreux sont devenus actuellement des pianistes…. qui ne déplacent pas leur tabouret mais attendent qu’on pousse le piano !!
Vivre une vie différente sans changer ses habitudes : c’est le programme de toutes les agences de voyages…… et des fournisseurs de
« joint » : même combat !
Les lois de la comédie humaine se laissent facilement « interpréter », ou parfois voire « violer » sans grandes conséquences !!

Autre chose sont les lois de la nature, qu’il faut connaître, respecter, prendre comme point d’appuis : il n’y a pas d’avocat obtenant le
« non lieu » sur une faute évidente !
(Peut être ce qu’on aime à la mer, qu’on veut faire partager, et qui ne peut se résumer dans cette invitation
« Devenez skipper en un week-end pour 300 € » !! Le « karaoké de la voile »)

On a fait dire et redire beaucoup de chose à Freud, le plus souvent dans « le sens du poil », pour justifier de petites lâchetés ou faiblesses « bien humaines »!
Mais on oublie une de ces notion fondamentales dégagées, celle de « payer » pour devenir accepté dans son envie, s’en trouver digne soi même !!
"Je suis maïtre de moi, comme de l'Univers"

Corneille
"Je n’aime point l’alpinisme, mais explique ça comme tu peux, tout sentier qui grimpe m’aspire, et je monte comme l’eau qui descend."

André Gide

« Faire » avec son « être », « être » avec son « faire » !!! Et peu de référence à
» l’avoir », qui n’est qu’un moyen d’établir sa relation à l’autre,… - mais pas sa personnalité et encore moins sa personne- ! !!

« Les autres !!!!!! » dit Abd Al Malik !!

Pour se résumer,(?) celui qui ne donne rien de lui, mais espère prendre simplement aux autres en « changeant » sans » échange » leur personnalité - en l’adaptant à la sienne- ne doit pas s’étonner que « ça ne prenne pas »,

-comme certaine colles sur certains supports- …….. et de se retrouver sur le quai ...avec ses valises! !!!!

Bon vent !!!

07 août 2007

Personne n'est "visé"

Par ce qui n’est qu’une réflexion de La Taverne, ou rien n’est grave, rien n’est urgent, rien n’est définitif !!!
Voyageuse se défend avec ironie, ambiguïtés des mots, janotisme,... d’une souffrance réelle de n’avoir pas surmonté une différence, ….ou d’avoir été victime d’un paranoïaque ….ou d’être une victime de la paranoïa !
(« Lâcher prise »… »Si vos limites sont atteintes »…co-victimes témoin…)

Tout traduit une fausse acceptation des faits, et la réassurance que donne la capacité de s’en croire détachée assez ….puisqu’on peut "juger froidement" !
« Tu m’as pas fait mal !!!, na na nerre !!! »

Seul avantage de l’age « Experto crede Roberto », - du mien- , c’est savoir que les faits de la vie s’expliquent peu á peu , et que la peur de la perte des repères disparaît quand on sait qu’il suffit d’attendre !! donner du temps au temps....
Ce n’est pas une invitation à tout accepter, c’est une invitation à prendre du recul, à essayer sincèrement de comprendre…et de continuer, sans se bloquer sur un incident de vie

C’est le Stoïcisme...vertu de marin !!!!!

Pour moi Voyageuse a fait ce qu’elle pensait « devoir faire » :
Avoir fait ce qu’il « fallait faire » est parfois plus difficile et demande . pour arriver à s’en convaincre, plus de temps et d’analyse que se justifier . !!!

« Efforçons-nous de persuader les gens ; mais, s'ils ne t'écoutent pas, n'en agis pas moins selon les lois de la justice, qui doit seule te conduire. Que si quelqu'un arrête ton action en t'opposant la force, tâche alors de bien prendre la chose et de ne pas t'en chagriner. Que l'obstacle même qui te gêne soit l'occasion pour toi de t'exercer à une autre vertu. Souviens-toi que ton désir ne pouvait être que conditionnel, et que tu ne peux désirer rien d'impossible. Que voulais-tu donc en effet ? Rien que de former en toi ce même désir ; or, tu as atteint ce but ; et ainsi le résultat que nous poursuivions est obtenu.
Quelqu'un, dans les exercices du gymnase, nous a égratignés avec ses ongles, ou nous a fait une contusion en nous frappant d'un coup de tête ; nous ne paraissons même pas nous en apercevoir ; surtout nous n'en sommes point offensés, et nous ne le prendrons pas plus tard pour un homme que nous devions soupçonner de nous tendre des pièges. Toutefois nous nous en méfions ; mais ce n'est pas comme d'un ennemi ; ce n'est pas une méfiance hostile ; et si nous l'évitons, c'est avec bienveillance. Sachons en faire autant dans tous les autres détails de la vie.
Il y a bien des choses que nous pouvons garder pour nous comme si nous nous exercions encore au gymnase ; car il est toujours loisible, ainsi que je viens de le dire, d'éviter les gens sans avoir contre eux ni soupçon ni haine....."

Marc Aurèle
Pensées pour soi même

Et remets moi un « ti », et je rentre ; il se fait tard !!!
:-) :-) :-)

07 août 2007

Mr Chance,

Bonjour,
Votre post fort agréable à lire m'a fait revoir tous les message de notre dame Voyageuse.

Si ses propos ciselés et sensibles sont le reflet de la vérité et non de son unique appréciation, et il n'y a pas lieu à polémiquer à priori sur ce point, je ne vois pas pourquoi elle se sentirait visée par votre texte.

Voyageuse semble surtout s'être parfaitement adaptée à la situation, sans doute aidée en cela par sa psychologie toute féminine et non féministe (elle aurait moins d'humour) et une connaissance entomologiste des bipèdes.

Seule remarque à lui faire, c'est la consubstantialité de "son" marin et de beaucoup de petits et grands chefs terriens.

Enfin, on pourra toujours la sauver si besoin est, puisqu'elle déclare accepter qu'on lui fasse la peau de façon agréable! :-D

16 août 2007

Janotisme?!!!!!!

heureusement que vous êtes là Chance pour interpréter mes dires,mes ressentis et parler de ma souffrance et de mon incapacité à surmonter la différence!!
C'était un régal de vous lire, vraiment,....les marins sont donc aussi un peu psy et s'essayent à l'analyse... soit.....cela me va...je ne suis pas pour le cloisonnement des fonctions!!
Néanmoins au regret de vous decevoir comme objet d'analyse,de commentaires et de citations, je crains que votre grille interprétative ne soit incomplète.
Acceptez-vous l'idée que cela puisse être le cas?
J'ai vécu une expèrience en adoptant la place de l'observateur plutôt qye celle de l'objet des griefs dans un premier temps ce qui m'a permis de vérifier que l'égo est effectivement source de souffrance et d'essayer de ne pas m'y laisser prendre à mon tour. Ceci étant, sur la durée cela devient plus difficile d'où le stop prononcé à la fin de l'histoire et le débarquement un jour plus tôt que prévu.
Je n'ai rien à justifier, je témoigne pour ouvrir à des échanges puisque on me raconte beaucoup d'histoires d'hommes derrière les capitaines et je pense que ce que j'ai vécu peut faire écho à d'autres "aventures".
Je ne crois pas à une seule réponse possible quant à ce qu'il fallait faire et loin de moi l'idée d'avoir eu la bonne attitude mais juste celle qui m'a permis de ne pas répondre sur le même registre que le cap et de ne pas lui en vouloir mais d'essayer de comprendre sa souffrance!
Rassurez-vous, tout va bien!! Je me suis d'ailleurs résolue pour m'aider à traverser cette lourde épreuve, à aller m'allonger sur le divan......de mon salon pour une petite sieste!!
Sans rancune!

14 août 2007

je dirais même plus

je n'invite généralement que des débutant(e)s

j'aurais trop peur que les autres en sachent plus que moi :-D :-D :-D :-D

encore qu'il y a 15 jours, j'ai navigué en compagnie de Clarivoile qui est tout sauf un débutant ;-)

07 août 2007

c'est vraiment la prise de tête

chez les françouzes :-D :-D

Simplement parce qu'une personne raconte le dedain dont elle a souffert...
Et voilà que j'te géneralise, que j't'essplique, que j'te catégorise, que j'accuse, que je doute, que....

M'étonne pas que vous ayez des difficultés à comprendre... vous écoutez pas :-D

07 août 2007

Petite conclusion personnelle..

Quand on a la chance d'habiter près d'un port: on peut toujours essayer le bateau-stop à la journée. Les risques sont modérés. Mais sinon, j'opterais plustôt pour le stage de dériveur pour apprendre.

j'avais eu quelques opportunités et je m'étais abstenu, le "sentant" mal.A lire certains, je ne regrette pas mais pas du tout ! :-p Ma doué !

P.S. ce qui me surprend aussi, c'est que certains seraient donc prêts à embarquer pour des semaines sans avoir fait au moins un bout d'essai en mer avec l'équipage au complet.J'imagine au moins deux jours histoire de détecter les incompatibilités gênantes et aussi de s'entrainer aux manoeuvres de sécurité.

Et mes amitiés à voyageuse ! :-)

13 août 2007

On est là pour ça !

Non ?

07 août 2007

ça s'arrange..

on en est à Marc Aurèle!
bientôt ce sera St Thomas d'Aquin, Montaigne, Kant, Heidegger..

tant qu'on n'arrive pas à Adolf...

mais ça n'avance pas beaucoup quand même,comme dirait le lapin...

07 août 2007

y a longtemps...

Quand je faisais du vélo dans les Alpes...je pensais au passé pour aborder les montées, pour y croire ...et á l'avenir dans les descentes...pour éviter de me casser la g....
Un peu pareil pour le bateau : sur le pont on pense au présent et á l’avenir ...et au GPS …et en bas, - ou á la Taverne- , on pense au passé…et á ceux qui ont laissé « les cartes » qui nous guident, ou les guides sur ce qu’on a visité…

C’est ce qu’on explique á Voyageuse : faut de tout et de tout le monde pour réussir une traversée !!!!
Bon vent…ou un pt’i coup de perkins !!!

07 août 2007

bof pi étre que ce fil !!

:tesur: N est qu un remake, d un fil sur le site voisin STW , ou je suis comme nombre d inscrit d Héo également inscrit !! :lavache:

bon , ce n est peut étre pas la méme dame, car celle ci avait trinquée le verre de rhum , à la main avec le skipper décrit dans son fil , avant de débinercelui ci ;et supprimer la tof de son album !! :reflechi:

Bon , foin de polémiques non constructive ,
mais faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages !! :oups:

:acheval:

nota , j aime bien les écrits et citations de Chance , quelle chance ! :mdr:

07 août 2007

histoire de f...... la M.....

Michel va être content.

Qui embarquerait directement un (ou une) novice, sans le (ou la) connaître une pour une croisière?

(parlons pas de la sortie à la journée par beau temps établis, là c'est autre chose)

07 août 2007

reflex marin élémentaire a appliquer;

Une place pour chaque chose et chaque chose á sa place...et "Bon vent!"

13 août 2007

sur la "technique"

trop souvent, on croit que le plus important avec les autres c'est le "savoir-faire"; et on découvre parfois prop tard que c'est le "savoir-être" qui prime.....

:reflechi:

13 août 2007

equipage feminin

j'ai souvent eu des equipages exclusivement feminin, et les filles sont plus relax entre elles, certaines m'ont meme remercier de les reconcilier avec la mer ( tant leur maris ou partener les avait traumatiser .. ) !!!!!!!
elles ne font la reflection que c'est calme et que personne ne crie ......
je ne veux pas generaliser ou juger les proprios de voiliers ..ect..
je pense que certains skippers hommes , ne realisent pas la "suseptibilite" des equipieres feminines .et les facons de communiquer et de donner des ordres..ect.. sont bien differentes entre femmes ou hommes , ce qui creent des malentendus , tensions et confliits
les relations humaine a bord sont tres delicates, dans les 2 sens , certainement ne pas emparquer pour une longue traversee sans avoir au preavis au moins passes un week-end ensemble..
certains des mes meilleures copines ou copains je ne les emmenerai pas a bord plus d'une journee et vis vers ca je n'irai pas naviguer plus de 24 heures sur leur voiliers..
je pense que le comportement a bord est irrelevante de la nature de la personne a " terre".
en bateau , c'est une compatibilite imprevisible,unconnue et plienne de surprises comme une reactions chimique tres Instable , a manier avec des pincettes....
il y a au Canada ,au usa .. en australie ,,ect des ecoles de voiles pour femmes, skipper par des femmes , il y doit bien en avoir en France ? et aussi je connais des skippers femmes qui sont en mediterrannee, et prennent des equipiers..res..
ca evite deja pour les femmes unpeu fragiles et debutantes , une bonne partie des problemes, .

13 août 2007

Surprenant............

En suivant un C/C de cathyoz;

"et aussi je connais des skippers femmes qui sont en mediterrannee, et prennent des equipiers..res..
ca evite deja pour les femmes un peu fragiles et debutantes , une bonne partie des problemes,"

Je n'ose imaginer les réactions avec la mémme chose écrite par un homme !!
:heu:
Quoique; fragile, femme et débutante ça fait baucoup.
:mdr:

13 août 2007

Cela dit quand je navigue avec mes femmes.........

.....deux filles et épouse, je ferme ma gueule et je fais ce qu'on me dit !!!!!!
:mdr:

13 août 2007

rachid

Je n'ose imaginer les réactions avec la mémme chose écrite par un homme !!
c'est le prix à payer pour continuer d'etre admiré, choyé, et dorlotter par l'amirauté ;-)

16 août 2007

De fil en aiguille.......

loin d'imaginer que le mail d'une inconnue puisse susciter autant de réactions!!
J'ai tout lu et souri souvent à vos mots!
Merci donc d'avoir pris le temps de vous exprimer!
J'ai répondu directement aux contributions de Kaptainek, Girouette,Windsong, Goto et Chance aprés leur message.....si vous êtes curieux!
Je n'appartiens pas (encore) à votre communauté; je ne sais où le vent me mènera....il est capricieux, me joue des tours, m'a fait croiser depuis cette histoire un matelot comme un clin d'oeil aux possibles alors je reste ouverte et dispo...
Je ne crois pas au hasard....on verra
Merci encore. :-p

18 août 2007

d'équipière en équipière, voilà le témoin n° 2 ...

... d'un comportement que pour ma part je qualifierai d'harcelant, allez, tiens, n'ayons pas peur des mots; après avoir lu soigneusement vos nombreuses réactions, je conçois qu'il est coompliqué de se faire une idée précise de la situation; cependant, si j'ai choisi d'écourter mon séjour à bord après ces évènements, c'est que mon éthique personnelle m'interdit de cautionner certains comportements, qu'ils soient par ailleurs marins ou terriens, peu m'en fous - passez-moi l'expression ! - A cet éminent "marin" qui tentait de justifier ses comportements à l'égard de Voyageuse en commencant chacune de ses phrases par : "Oui, mais tu comprends, nous, les marins...", je n'ai pas manqué de faire observer que, naviguant depuis 4 ans régulièrement sur les bateaux des autres via internet, j'ai été amenée à rencontrer de nombreux "marins" - d'accord pour les bons mots... propriétaires - qui étaient une somme d'individus d'âge, de situations et de personnalités distinctes... car je suis restée politiquement correcte, par respect pour celui qui m'accueille à bord, et dans le souci effectif de m'adapter au mieux à la personnalité de celui-ci; aujourd'hui, je lui dirai plus clairement qu'AMHA, que ce soit à terre ou en mer, comme le disais si bien Brassens: quand on est con, on est con - et l'érudition n'y change rien ! - Bref, je suis comme toi ma Voyageuse: on s'en est vite et bien remises, et puis on n'a pas tout perdu, les 5 jours à bord en ce qui me concerne furent très formateurs (bateau atypique, plan Auric année 70, magnifique) et l'humble-presque-débutante (remettons les choses à leur place) que je suis a bien navigué et appris; enfin, je me suis fait une bonne copine - dont j'espère qu'elle y reviendra, car je l'ai trouvée, pour une novice, hyper douée et adaptable ! - voili voilà, je vais faire dodo et verrai demain matin si ce témoignage appelle de vos parts plus de précisions. Bon vent à ceux qui ont la chance d'être à bord, pour moi, c'est reparti pour le boulot... :-(

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (163)

Encore la pluie...

mars 2021