Des bateaux recherchent désespérément leurs propriétaires

www.martinique.franceantilles.fr[...]542.php :non:

Des bateaux recherchent désespérément leurs propriétaires
Mardi 9 Octobre 2018 - 15h11
Voilier nommé PRUSSEN, monocoque en métal de couleur bleue, de plus de 12 mètres de longueur. Ce navire est à l'état d'abandon depuis plusieurs années dans la baie du Cul de sac du Marin.
Image précédente
Image suivante

Voilier nommé PRUSSEN, monocoque en métal de couleur bleue, de plus de 12 mètres de longueur. Ce navire est à l'état d'abandon depuis plusieurs années dans la baie du Cul de sac du Marin.

Navire de plaisance nommé « KAIOPA », monocoque de couleur blanche, entre 8 et 12 mètres de longueur. Ce navire est à l'état d'abandon depuis plusieurs années dans la baie du Cul de sac du Marin. Voilier nommé TYDEA, immatriculé au quartier maritime de Fort-de-France, monocoque de couleur bleue, entre 8 et 12 mètres de longueur. Ce navire est à l'état d'abandon depuis plusieurs années dans la baie du Cul de sac du Marin.
Voilier nommé CHRISTINE, immatriculé au quartier maritime Dislaken en Allemagne, monocoque en métal de couleur bleue, de plus de 12 mètres de longueur. Ce navire est à l'état d'abandon depuis plusieurs années dans la baie du Cul de sac du Marin.
Voilier nommé MAMZELLE III, monocoque de couleur bleue, de 8 à 12 mètres de longueur. Ce navire est à l'état d'abandon depuis plusieurs années dans la baie du Cul de sac du Marin.
Voilier, de nom inconnu, situé à Anse Mitan dans le chenal dâ??accès au ponton de débarquement des navettes maritimes.
Voilier nommé PRUSSEN, monocoque en métal de couleur bleue, de plus de 12 mètres de longueur. Ce navire est à l'état d'abandon depuis plusieurs années dans la baie du Cul de sac du Marin.

La Direction de la mer recherche les propriétaires des navires de plaisance non identifIés sur le littoral. L'enlèvement de ces navires doit se faire dans les plus brefs délais compte-tenu de leur état d'abandon depuis plusieurs années.
La Direction de la Mer recherche les propriétaires :

  • du navire de plaisance nommé « KAIOPA », monocoque de couleur blanche, entre 8 et 12 mètres de longueur. Ce navire est à l'état d'abandon depuis plusieurs années dans la baie du Cul de sac du Marin.

  • d'un voilier nommé TYDEA, immatriculé au quartier maritime de Fort-de-France, monocoque de couleur bleue, entre 8 et 12 mètres de longueur. Ce navire est à l'état d'abandon depuis plusieurs années dans la baie du Cul de sac du Marin.

  • d’un voilier nommé CHRISTINE, immatriculé au quartier maritime Dislaken en Allemagne, monocoque en métal de couleur bleue, de plus de 12 mètres de longueur. Ce navire est à l'état d'abandon depuis plusieurs années dans la baie du Cul de sac du Marin.

  • d’un voilier nommé PRUSSEN, monocoque en métal de couleur bleue, de plus de 12 mètres de longueur. Ce navire est à l'état d'abandon depuis plusieurs années dans la baie du Cul de sac du Marin.

  • d’un voilier nommé MAMZELLE III, monocoque de couleur bleue, de 8 à 12 mètres de longueur. Ce navire est à l'état d'abandon depuis plusieurs années dans la baie du Cul de sac du Marin.

  • d’un voilier, de nom inconnu, situé à Anse Mitan dans le chenal d’accès au ponton de débarquement des navettes maritimes.

Les propriétaires de ces navires disposent d'un délai de deux mois pour revendiquer leur bien ou déclarer qu'ils entendent y procéder.
À défaut, une procédure de déchéance de droits de propriété pourra être engagée.
Pour tous renseignements vous pouvez contacter les numéros suivants pour toute information : 05-96-60-79-72 ou le 05-96-60-79-77 ou par mail : dm-martinique@developpement-durable.gouv.fr
:tesur:

L'équipage
11 oct. 2018
11 oct. 2018

Et dire que les skippers de ces voiliers, sont peut-être passés ici pour demander conseils et meilleurs tempo pour transater!!!

11 oct. 2018

il y a effectivement pas mal d épaves au Marin , de plus il vont instaurer des bouées payants , finit les hivernages gratos ...

12 oct. 2018

Pas le même endroit.
Ce dont tu parles, c'est devant les pontons de la marina.
Là il s'agit de bouées qui seraient installées dans les trous à cyclones,
tout à l'Est de la vaste baie du Marin.

12 oct. 2018

Il suffit d'avoir une annexe avec un moteur et un peu de temps...
En saison cyclonique, j'ai passé plusieurs fois plusieurs semaines dans le trou de l'îlet Baude, sur nos propres mouillages et amarres dans la mangrove.
;-)

12 oct. 2018

Pour les bouées payantes, elles existent depuis de nombreuses années(j'y était 2004-2007), j'en ai profité pendant 3 ans(après 1 an de liste d'attente).
Ces bouées étaient (sont!) gérées par la marina du marin, le prix était correct, et la marina s'en occupait bien, faisant des rondes régulières et on pouvait utiliser les douche et toilettes de la marina... etc
J'aimerais bien que les marina métro(beaucoup plus chères proposent des services équivalents.

12 oct. 2018

Ok, je veux bien, ceux qui installerons ces bouées espéreront bien les louer, à la journée, au mois, à l'année...
Et si c'est loin de tout, sans aucun service, sans aucune surveillance, ils seront les heureux propriétaire de bouées...... abandonnées sans personne pour s'y attacher.

12 oct. 2018

Ou "regolfer"..

12 oct. 2018

Ceci explique celà :heu: :tesur:

12 oct. 2018

eh oui, installation de bouées payantes....
mais peut-être, je dis bien peut-être, que si il n'y avait pas autant de bateaux à l'abandon dans cette baie, mais exclusivement des embarcations régulièrement entretenues et surveillées par leurs propriétaires, les autorités ayant l’œil moins attiré par ce mouillage ne penseraient pas à le rendre payant.
parfois, et même souvent, c'est le manque de responsabilité de quelques-uns qui pénalise l'ensemble de ceux qui sont autour d'eux, que ce soit en mer ou sur terre.
un bon exemple sur terre : blablacar. si certains n'avaient pas transformé l'usage de cet outil de partage de frais de route en source de revenu principale il est probable que l'état ne serait pas en train de légiférer pour que la plate-forme doive transmettre aux impôts les sommes gagnées chaque année par ceux qui y proposent des trajets.
en fait, c'est toujours la même histoire....
jpierre

12 oct. 2018

Un bateau abandonné au mouillage peut être un danger si son mouillage cède. Donc instaurer des bouées c'est s'assurer de connaitre le propriétaire et de pouvoir réagir au plus vite. Attendons de voir le montant demandé par bouée pour avoir un avis plus objectif.

12 oct. 2018

la pluie fait la lessive..
ici au Lazaret ds la rade de Toulon les aot payantes voient les coups d E mettre au sec les voiliers qui n entretiennent pas leur mouillage
c est radicale
Je suis étonné que au marin les voiliers abandonnés n aient pas leur mouillage qui lâche
cheers

12 oct. 2018

Super abrités dans la mangrove... (sauf celui à l'anse Mitan...) tous des coques acier on dirait.
Mais certains sont probablement squattés.

12 oct. 2018

L'annexe gonflée et amarée au PRUSSEN elle est abandonnée aussi?

12 oct. 2018

J’aime aussi sur ce bateau la protection tissu des pare-bat !? Il ne doit pas avoir autant de soleil que ça au Antilles en métro elle ne tienne que 2 ans !

:-D :-D ;-)

12 oct. 2018

Les monocoques de couleur bleue n'ont plus la cote...

12 oct. 2018

Entre la Capte et la badine, un Sun Fast 37 est resté mouillé assez loin du rivage depuis juin dernier.
En septembre il y était encore, les voiles en vrac, lazy bag déchiré, mais le premier coup d’est à 40nds à eu raison de son mouillage.
Le 29 septembre il était sur la plage.
J’imagine qu’on ne laisse pas un bateau, au départ en bon état, à l’abandon de gaité de cœur. Il doit y avoir une raison grave à l’origine.

12 oct. 201812 oct. 2018

j'ai cherché dans la liste celui d'un vieux pote, pas vu.

Il a fait la traversée en 2013, s'est cogné les côtes. Douleur qui ne passe pas. Arrivé à destination, radio : cancer.

rapatrié d'urgence en France, emporté en 6 mois. J'ignore ce qu'est devenu le bateau

12 oct. 2018

Il doit bien y avoir quelques histoires " tristes" derrière ces abandons.... :heu:

12 oct. 2018

Vers 2005, il y avait déjà ce genre de bateaux au mouillage.
Ils semblaient à l'abandon, mais leurs propriétaires passaient de nombreuses heures au bar du chantier, à refaire le monde, voire à travailler certains jours si possible.
En tout cas, ils étaient souvent une bonne source d'informations, si tu ne savais pas comment réaliser un travail sur ton bateau.
Un peu plus chers que les conseils de HEO, le tarif que je payais(mais aucune obligation): une Carib

12 oct. 2018

J'y ai été au Lazaret et n'y reviendrai pas. Juste un mois et mes amarres neuves ont lâchées à cause du maitre de port qui m'a fait souqué l'avant et l'arrière. L'avant a lâche et le bateau s'est mis en travers. Puis toute la nuit l'avant de mon bateau a tangué sur le bateau d'à côté. L'assurance à pris en charge les dégâts. Pour plus de 280€ par mois c'est une honte ces mouillages trop serrés pour gagner encore plus d'argent.

12 oct. 2018

On peut pester contre les bouées mais aussi demander le type d’assurance que ces messieurs installateurs ont . Ici , chez Grenada Marine , l’expert qui faisait l’expertise m’a glissé à l’oreille un avis. Les bateaux sont stockés tous les 30cm , et me dit il , en cas d’incendie , le chantier ne possède ni tuyaux d’incendie , pas de gros extincteurs et les pompiers sont à 20 mn de route . Son avis , si un bateau démarre un incendie , il fout le feu à la moitié du chantier soit environ 100 bateaux dont certains coûtent 6 millions d’euros ( un catamaran HH 55 full carbone ) , et , me confirme t il , il ne sont pas couvert pour de telles sommes .
Alors , imaginez un cyclone sur les bouées payantes du Marin , je me marre .....

13 oct. 2018

Mon bateau y a subit le "cyclone Dean", sans problème.

13 oct. 2018

Bien heureusement, DEAN en 2007 n'était pas un cyclone majeur quand il a traversé le sud de la Martinique (en cat 2), c'est après qu'il l'est devenu.

Si un cyclone majeur passe un jour sur Le Marin, le résultat sera le même qu'après IVAN sur Grenade ou IRMA sur St-Martin...

13 oct. 2018

Après DEAN, beaucoup de matériel était en vente aux puces nautiques qui provenait de bateau désarmé car trop endommagé.
Mais effectivement il était moins fort que IVAN, je sais de quoi je parle, les 2 sont passés sur mon bateau

13 oct. 2018

Tu étais où pour IVAN ?
(J'ai passé plusieurs saisons cycloniques dans le sud de Grenade dans les années 90, je pensais comme beaucoup que ça n'arriverait jamais là ! J'y ai vécu BRET en 93, mais ce n'était qu'un tout petit petit... maxi 60 nds, à Port Egmont.)

13 oct. 2018

Je venais de finir une année sabbatique, et j'ai laissé le bateau à Marina de Clarkes Court Bay, dans la marina tenue par un canadien super sympa.
Être en métropole, au travail et savoir qu'un cyclone comme IVAN passe sur le bateau sur lequel nous avions vécu en famille pendant 1 an, puis ne plus avoir de nouvelles de Grenade pendant 5 jours(sauf les news genre: prison détrite, maison du gouverneur aussi.....), est hyper stressant
J'étais couvert pour le risque cyclonique au sud de Grenade par un contrat assurance France Plaisance, enfin.... en théorie.
Ce sinistre m'a permit de comprendre que l'on est toujours mal couvert par une assurance, même tous risques (heureusement que le bateau n'avait pas subit trop de casse,bateau en alu).

13 oct. 2018

Ah oui, j'imagine le stress.
Bateau à flot ou au sec ?
Je ne connais pas cette marina, elle n'existait pas "de mon temps"...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (10)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021