Dérive au long cours et cannibalisme.

Vous vous souvenez de ce pêcheur mexicain parti à la dérive pendant 438 jours parcourant 6 700 milles en passant par les Chiapas, les Marshall, etc ...
Un livre vient d'être publié. Il explique qu'il a tenu en buvant du sang de tortue, en mangeant des oiseaux marins et en buvant son urine.
Mais, du coup, les parents du matelot qui l'accompagnait réagissent et se posent la question de savoir s'il n'aurait pas aussi manger le jeune ado.

Soutenu par la FIN et Legiplaisance, je fais une enquête sur ce sujet délicat.
Merci de m'accorder un peu de votre temps pour y répondre.

Le cannibalisme fait-il secrètement partie du sens marin ?
Regrettez-vous que ce sujet soit tabou sur H&O ?

Vous êtes un marin averti et vous ne laissez jamais rien au hasard : pensez-vous systématiquement au grand festin quand vous embarquez des équipiers pour une nav ?
Les choisissez-vous selon ce seul critère ?
Faites-vous le distinguo homme/femme ?
Leur vantez-vous avec arrière-pensées votre qualité de cuisinier exceptionnel ?

En avez-vous refusé certains au seul prétexte qu'ils vous semblaient imbuvables ou immangeables ?
Etes-vous déjà passé à l'acte sans oser en parler ? (lâchez-vous !)
Vous êtes végétarien mais curieux et vous feriez bien une exception ?
En avarie au large de nos côtes, appelleriez-vous la SNSM avec la seule idée de remplir le congélo ?

Vous êtes équipier, avez-vous refusé d'embarquer au prétexte que vous aviez le sentiment très inquiétant que ce skipper vous sauterait dessus au premier petit creux ?

Ce questionnaire étant ouvert, vous pouvez le compléter.
Merci d'y participer.

L'équipage
08 jan. 2016
08 jan. 2016

Bof... C'est plus Hara-Kiri que Charlie... Il manque une question sur le rôle de la religion...

08 jan. 2016

Je ne mange que les enfants de moins de 6 ans, dont la chair est tendre ( et puis par chez moi, tous n'ont pas d'acte de naissance et d'existance légale, alors...)
.
J'espère embarquer un jour une jeune femme avec un enfant encore au sein.

08 jan. 2016

Manger un apatride, ça évite les problèmes légaux....

je suis vegetarien ,mais tant qu a manger de la viande pourquoi pas de l humain ? :-D

Déjà que sur H&O il y en a qui se bouffent le nez ...
:acheval:

08 jan. 2016

Lisez le livre de Nathaniel Philbrick "In the heart of the sea" dont vient d'être tiré un film tout récemment (encore à l'affiche). Je n'ai pas vu le film mais je vous conseille vraiment le livre. Les naufragés de Essex dont il est question se retrouvent dans des baleinières après le naufrage de leur bateau abordé par un cachalot (le livre commence en fait lorsque Moby Dick de H. Melville se termine). Il relate les affres des marins de l'Essex dérivant sur l'eau plusieurs semaines.
Le livre est en fait une étude sur la sociologie du cannibalisme dans laquelle les aspects psychologiques et culturels des naufragés sont évoqués. Ainsi, les matelots noirs sont mangés avant les blancs, les baleiniers originaires de Boston avant ceux de Nantucket d'où était originaire le bateau etc... Etonnant aussi qu'aucun des naufragés n'aie pensé à utiliser des morceaux de cadavres comme appâts pour les lignes de pêche qu'ils avaient à bord.... A lire rapidement !

08 jan. 2016

J'ai bien aimé le film :-)

08 jan. 2016

De la viande froide, peut-être, mais avec les cornichons !

08 jan. 2016

bonjour ,le problème du cannibalisme c'est quel morceau on va commencer par bouffer ????? :cheri:
alain

08 jan. 2016

Vous êtes un peu graves là, les garçons !
:alavotre: :non: :oups:

08 jan. 2016

Ben
Je commencerais par les extrémités et je mangerais petit à petit
Comme ça la viande reste fraîche

08 jan. 201608 jan. 2016

Pour conserver la viande, il faut commencer à prélever AVANT que le "donneur" soit décédé.

Ainsi, si le prélèvement est fait soigneusement, tout se conserve.

En pratique :
1 bras = 2 jours à deux
1 jambe = 3 jours à deux (attention, la cuisse est plus longue à cuire)

Quand on commence à attaquer le tronc, c'est malheureusement la fin de la conserve mais il y a encore de la viande pour 2 jours à deux.

Je préconise de la cuire à cœur et de la conserver au frais immergée dans l'eau et protégée de son contact par un sac plastique.

N'hésitez pas à vous régaler avec les yeux sur le plat et la langue braisée.

Pendant la durée de conservation des restes du tronc, il est possible de pêcher en appâtant avec le "mou".

Éventuellement, il restera quelques "abats" plus...moins... qui pourront servir pour distraire l'équipage (homme ou femme, selon "arrivage") : préserver le moral : c'est important.

Enfin, pour finir sur une note plus gaie si la femme de votre vie est toujours à bord, n'hésitez pas à lui demander sa main, c'est le moment.

J'espère que je vous aurais été utile.

Voili voilu.
:doc:

Non, docteur, ce n'est pas encore l'heure de la piqure je vous assure, je vais très bien, :acheval:

On peut toujours manger le chat...

Dire qu'à la question certains donnent leur langue au chat...quel gaspillage ! :lavache:

08 jan. 2016

Je rappelle que dans les notices de survie qu'on trouve dans nos radeaux, il est déconseillé de pratiquer le cannibalisme, car cela pourrait nuire à l'ambiance du bord ???
:mdr: :jelaferme:

08 jan. 2016

Dis papa, il en a encore beaucoup des cannibales ??? :famille: :-(

Mais non mon chéri, tu sais bien qu'on a mangé le dernier hier !
:-D

08 jan. 201608 jan. 2016

Le naufrageur n'avait même plus la force de bouffer les rames ?

08 jan. 2016

cannibalisme c'est pas grave ,par contre antropophage ça l'est plus
alain :-p

08 jan. 2016

d'après un psychologue bien informé , en cas de famine l 'homme devient assez rapidement cannibale

08 jan. 2016

est-ce que cela vaut aussi pour les femmes ?

Du coup, comment réagir si votre chérie vous propose une petite gâterie alors qu'elle vient d'entamer un régime ? :oups:

09 jan. 2016

Lui laisser terminer le régime... après qqs dizaines de bananes, elle devrait être rassasiée.

08 jan. 201608 jan. 2016

Notre femme de ménage malgache, âgée de la soixantaine, nous a raconté ses préférences en matière de repas de disette, puis de famine...
Le chien, d'abord : très sympa et copieux.
Le rat d'égout, ensuite : bien cuit, c'est très correct.
Les cafards, enfin : en bouillon bien cuit, en fermant les yeux et en se bouchant ne nez pour éviter de vômir.
Les jeunes enfants : elle a ri, gênée, et n'a pas répondu...
Bon appétit :oups:

08 jan. 2016

Venant de quelqu’un qui pratique le BDA, cette interrogation se comprend...

08 jan. 2016

Pas toujours facile d'embarquer des perdreaux de l'année alors... :aurevoirdame:

08 jan. 2016

prendre des équipiers fumeurs (pour le gout ?) un peu enveloppés par sécurité... avoir une pharmacie bien garnie afin d'anticiper toute velleité ..

08 jan. 2016

Bonsoir ,
Peut être un début de réponse en lisant le livre Les survivants , de jeunes Uruguayens dont l'avion se crach dans la cordellerai des Andes en 1972 .Ils ont choisis les meilleurs morceaux , faut dire qu'il y avait le choix ...

08 jan. 2016

Et vous la mettez ou sur vos Voiliers la Grande Marmite pour faire bouillir le Petit Blanc ????
Moi sur le mien, j'ai pas la place
Je vais pas le cuisiner à la plancha !!!!
????????????????

Tartare ou en carpaccio :litjournal:

08 jan. 2016

On peut faire sécher dans les haubans.
C'est comme ça que je procède quand j'ai du stock.
L'inconvénient : ça se voit et ça attire les amateurs.

08 jan. 2016

Moi qui adore me marrer ,plus que de manger n'importe quel steak ,la chapeau je suis servi .!!! on differenciera quand même hommes et femmes chez lesquelles on se pose rarement la question de savoir par ou on commencera . non je l'ai pas dit .

08 jan. 2016

lire ce fil juste avant de quitter mon pc 32 bits pour aller manger des moules…
j'crois que finalement, j'avais juste aller vomir et faire un gros dodo… (oupa)
:acheval: :acheval: :acheval: :acheval:

08 jan. 2016

Enfumez vos équipiers vous les conserverez plus longtemps.

08 jan. 2016

Vous fumez quoi en ce début d'année ?
Des Huptmann? :heu:

09 jan. 2016

En réalité, on ne fume pas, on boucane.

09 jan. 2016

Allez, finissez on ne fait pas de restes!!

09 jan. 201609 jan. 2016

À l'époque, ils n'avaient pas assez fait cuire Cook. Saignant ou bleu c'est pas ragoûtant. Par contre Marion Dufresne avait été cuisiné aux petits oignons. Ils n'ont rien laissé.

09 jan. 2016

Cook, un nom prédestiné...

09 jan. 2016

C est un nom porteur: ma fille a acheté un cookéo ! :jelaferme:
:mdr:

Pour ne pas rester sur sa fin ou bien celle des autres, faites comme moi bouffez du curé ! :-p

09 jan. 2016

Une revanche?
T aurait il choqué dans ton adolescence?
:topla:

Mais je parlais du curé nantais, un fromage de ma région... Tu penses bien qu'avec le climat actuel, je ne me serais pas permis d'imiter Charlie en enfourchant la rossinante de l'anticléricalisme primaire..... :heu:

09 jan. 2016

à propos de dérive et cannibalisme,

ne pas oublier la dérive consistant à cannibaliser l'article d'un autre pour en faire un sur les blondes.

il dérivait d’ailleurs tellement qu'il a été mis à la cape

Malheureusement, à ce moment l’auteur était en train de serrer la main au père de ses enfants, situation très imprudente, car l'orin s’enroulant malencontreusement, entraîna avec lui dans les flots les deux orphelines.

C’est ainsi que dans les manuels des choses à ne pas faire, cette histoire porte le non de « cas ni balle ».

09 jan. 2016

Je décèle chez certains d'entre vous une certaine difficulté à dépasser la phase orale. :-p :-p :oups:

13 jan. 2016

Bon... Ok... Je note.
Vous n'êtes pas friands de psychanalyse de comptoir... :doc:
:acheval: :acheval: :acheval:

13 jan. 2016

Ahhhh ! C'est pour "ça" :jelaferme:

C'est pas ça mais c'est juste que tu as commis une fôte d'aurtograffe.

Ici, c'est les stade on râle qu'on n'a pas dépassé... :mdr:

Voui :cheri:

13 jan. 2016

c'est normal, la taverne est un lieu assez fermé réservé à ceux restés au stade bocal.

09 jan. 2016

après l'agneau pré-salé, le matelot pré-salé :alavotre:

09 jan. 2016

pour imiter les romains qui mangeaient de la vulve de truie confite ...

je choisirais une équipiere en bonne santé
et je commencerais peut etre par une entrecote

pardon un entrecuisse

09 jan. 2016

Pfff, des discutions à n'en plus finir et même pas un seule bonne recette.

09 jan. 2016

Le matelot pré-salé, cuisson 7h à petit feu avec sa sauce chien, hum j'en salive !

09 jan. 2016

:mdr:
Pour une YL un peu mure, je préconiserais le découpage en petites bouchées au préalable, et cuisson façon bourguignon, en privilégiant les parties entrelardées, après marinade bien sûr !
C'est encore meilleur réchauffé.

09 jan. 2016

Plus jamais depuis ? ce devait pas être terrible alors.

13 jan. 2016

Et en plus, c'était une matelote érotique!

09 jan. 2016

Cuisson 7h à petit feu, c'est la recette du matelot confit.
Idéal pour cuire un vieux bosco qui serait trop ferme en cuisson traditionnelle.

Attention à ne pas piquer la viande pour la retourner avant ou pendant la cuisson, le jus risquerait de s'échapper.
Ce serait dommage.

09 jan. 2016

Si même les meufs s'y mettent, nous voilà belles.

Et si le bosco est une femme on peut aussi en faire une matelote !
Moi j'en ai goutée en 69 et bien ce n'est pas mauvais du tout.... :langue2:

Mais où avais-je la tête ? bien sûr que si voyons ....mais que veux-tu on a tendance à toujours se souvenir de la première fois ! :whaou:

09 jan. 2016

Eric on ne joue pas les fines gueules ou les gourmets ...

quand on en arrive là ,il reste plus rien dans la cambuse
alors c'est system D ... si on a encore du gaz

et tu peut toujours faire Maîté.com ou marmitton...

il ont peut etre une rubrique "belle mère " pour te donner des idées

09 jan. 2016

quelle quantité de gaz prévoir ainsi que de sel ??? je pense que mon four est un peu petit..

09 jan. 2016

Et surtout, garder la graisse pour faire les frittes.

09 jan. 201609 jan. 2016

Il faut revenir aux recettes des anciens. En Océanie, on les cuisait sur la plage et on laissait les os et les viscères aux chiens. Faire attention quand même aux tatouages notamment dans le creux des mains (on y pense pas toujours). On pourrait reconnaître le défunt. Légisplaisance a dit que manger son prochain est un délit.

10 jan. 2016

Mais Jésus a dit : il faut aimer son prochain :reflechi:

Oui mais il a oublié de dire qu'il y avait un os et même plusieurs au menu ! enfin chacun se fera sa religion sur ce sujet ! :heu:

10 jan. 2016

c'etait pas manger c'etait se nourrir

monsieur le president

ça faisait de la place à bord

et meme pour vous dire, j'en ai pas repris ,j'avais peur d'etre malade

10 jan. 2016

Dis fiston,tu l'aimes bien ta maman ?
Oh oui papa
Et bien reprends en un p'tit bout

Mais que doit-on penser d'un cannibale barbaresque qui revient au porc après avoir emprunté un bateau haram....? D'un autre côté si Robinson en avait fait tout un plat lorsqu'il à rencontré Vendredi, pas sûr que le roman de Defoe aurait obtenu l'imprimatur du Vatican.... :langue2:

10 jan. 2016

Et bien moi, à bord, je préfère manger des poules
Surtout quand elles sont constipées car ca fat des.... œufs durs :goodbye: :goodbye: :goodbye:

10 jan. 2016

Une poule constipée va au pot , ,d'ou .. l' èxpression . :tesur:

HOMME GROS SEL suivant La cuisine cannibale de Roland Topor

L'homme une fois cuit dans la marmite, aprés avoir été débarrassé des liens qui le retenaient, doit être posé sur un plat et entouré de quelques branches de persil ou de légumes ayant servi à la cuisson. On le saupoudre au dernier moment de gros sel de cuisine, qui relève sa saveur de plaisante façon

"Rappelez-vous que le pompier mort n'aime pas l'eau".

11 jan. 201611 jan. 2016

Anthropophagie, cannibalisme funéraire ou survie le sujet peut sembler léger, je ne serais pas celui qui ne jettera pas la première pierre parce que déjà ça attendrie la viande et que en plus je n’aime pas Pierre.
Mais pour recentrer le débat il s’agit là d’une pratique à risque car le kuru guette autant les amateurs de chairs humaines que l’ensemble des maladies contagieuses que votre repas a pu contracter. Pour éviter le kuru qui n’a rien à voir avec la taille je ne dirais qu’un mot Prion !
Oui mais avec quoi accompagner votre très chair, voilà la vrai question à poser et je la pose !
S’il s’agit de votre mie un veuf Clicquot
Un copain proche accompagnera plus volontiers de sa boisson favorite ou d’un Grave.
Pour un Anglais de la bière, une vielle Anglaise s’exultera au Gin ou à l’huile (suivant la mécanique).
Préférer les Single Malt Tourbé avec les Ecossais et le whisky plus fruité pour les Irish.
Un vieux marin du vieux Rhum. Mais pour un vieux Rom éviter l’eau !

De grâce on vous le dit et le répète depuis les Pentateuque ne commettait pas l’impair d’ajouter à l’infamie le manque de gout donc ‘Tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère’ !
L’eau de vie reste bien évidemment reste la meilleur des boissons !
;-)

13 jan. 2016

Pour vous mettre en appétit, vous pouvez regarder ce documentaire:
www.hisse-et-oh.com[...]-arte-7
...
Et vous aurez quelques réponses à la question posée !
(non, pas de deuxième degré ni de blague dans cette intervention, désolé)

13 jan. 2016

Et je rajouterais, au vu de l'heure;
BON APPETIT !

Une partie du docu ci-dessus donne quand même envie de devenir végétarien !
:mdr: :mdr: :mdr:

13 jan. 2016

Legiplaisance et la Fin, c'est bien comme soutien. C'est bien leur domaine de compétence.

Par contre, je n'arrive pas à comprendre pourquoi le Ministère du Développement Durable ne soit pas associé également à cette enquête très instructive.

Jacques

13 jan. 2016

Revoir le film SOLEIL VERT ?
On est en plein dans le sujet...

13 jan. 2016

J ai mangé une chatte hier soir, j avoue avoir été étonné du jus que ça rendait :mdr:

13 jan. 2016

et si vous devez le tuer vous meme pensez surtout a ne pas tirer dans la tète; La cervelle etant un morceau de choix

14 jan. 2016

Pour éviter que ce fil ne parte 438 posts à la dérive. Voici ce qui s'est réellement passé entre les deux hommes, José Alvarenga et son compagnon. Ils s'étaient juré l'un l'autre de ne pas se dévorer au cas ou l'un d'entre eux mourrait. Alvarenga a conservé le corps de son compagnon pendant 6 jours avant de le jeter à la mer. Avant de mourir, ce pêcheur avait depuis quelques jours lâché prise et ne s'alimentait plus. Cette thèse est invérifiable mais Alvarenga a subi avec succès le test du mensonge (qui est en réalité la mesure des variations électriques de la peau pendant un interrogatoire. Celle-ci est extrêmement sensible aux émotions).
Cette survie a suscité l'incrédulité. Elle est pourtant tout à fait réelle et exceptionnelle et restera sans doute pour longtemps un record. Elle pose la question de l'influence du "moral" dans la survie. C'est un sujet important pour nous qu'il faudrait peut être développer dans un autre fil.

14 jan. 2016

En effet, trés juste, relire alain Bombard.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (144)

Eté norvègien

novembre 2021