Démarrage d'une petite compagnie maritime : besoin de conseils

Bonjour tout le monde,

Il y a environ un an que je suis en train de rénover un bateau à moteur de 20 m de long sur 3 ponts pouvant acceuillir 9 passagers et 3 membres d'équipages. Après avoir démarrer une entreprise, obtenu un prêt bancaire pour acheter le navire et le rénover, l'activité devrait démarrer en début d'année 2019. Le but est de faire des croisières d'une dizaine de jours dans les îles du pacifique. Que ce soit des croisières plongée, surf, touristique, pêche ou autre, je ne me suis pas encore positionné sur quoi que ce soit. Il y a 3 personnes que je viens de recruter d'un coup pour accélérer les travaux pour un mois de travail.

J'aimerai savoir si vous avez des conseils à me donner, et mieux encore, des exemples concrets de succes story de personnes qui se sont lancés là-dedans à partir de rien. Car je n'ai pas de piston et très peu d'argent. Donc je vais partir de zéro dans ce domaine.

Conscient qu'il manque beaucoup de détails, j'apporterai les informations nécessaires au fil de l'évolution des potentielles questions.

Si vous avez des conseils sur l'état d'esprit à adopter, des biographies, des astuces en publicité - marketing, sites de bonnes affaires en outillage ou produits, sites d'import export, impressions pour cartes de visites ou quoi que ce soit d'autre, votre avis est le bienvenu.

Leoel

L'équipage
30 juil. 2018
30 juil. 2018

Et si vous connaissez personnellement une personne qui s'est ainsi lancée en tant qu'armateur en pêche ou peu importe le milieu maritime je reste intéressé.

Merci

Un conseil et un seul, générique, quelque soit l'entreprise :

N'oublie jamais que ce qui te fera réussir c'est d'offrir ce que les Client souhaitent acheter et en aucun cas ce que tu souhaites leur vendre.

Donc : commence par trouver des Clients. :litjournal:

30 juil. 2018

la banque a prêté en regardant un business plan, quand même?

quelles sont les îles qui seront visitées?

30 juil. 2018

Bonjour Némo,

Merci du conseil.

Lorsque tu dis : "Commences par trouver des clients", peux-tu développer ? Je te demandes cette précision parce-qu'il y a plusieurs interprétations en lien avec ce que tu as dis en amont.

Bonne journée à toi

30 juil. 2018

faire des balades longues en bateau, c'est être un hôtel flottant. donc il faut avoir la même filière d'appro en clients qu'un hôtel (sans avoir une chaîne hôtelière derrière). il se peut même que certains hôtels puissent s'opposer à ce qu'un bateau relâche là où ils sont implantés : concurrence, nuisance, etc.
donc il faut se poser les questions que se posent les professionnels du tourisme : quel produit, pour quels clients, sur quelle zone, et avec éventuellement quels partenaires locaux (pour les activités à terre)?
y a-t-il moyen de s'allier à des gens à terre pour développer le business (excursions rares etc...)?
et évidemment : business plan complet.

Tu as le principe de base : trimbaler des Clients.

Pour tout le reste, le seul travail consiste à trouver des gens d'accord pour te donner de l'argent pour que tu leur offre ce qu'ils veulent avoir : des Clients.

Juste que, ce qu'ils veulent avoir, c'est eux qui te le diront et que c'est quand ils l'auront qu'ils seront content et qu'ils t'enverront d'autres Clients.

Par conséquent, que ce soit pour savoir quoi proposer comme pour avoir de nouveaux Clients, il faut commencer par trouver des Clients.

30 juil. 2018

Bonjour Vannina,

Oui la banque à prêter en regardant un business plan d'une trentaine de pages avec l'étude de marché, le marketing, le retour sur investissement, mon expérience dans le milieu maritime, etc.

C'est en Polynésie Française qu'à lieu le projet, les banques sont peut-être plus souples qu'en France, je dis bien peut-être car je n'ai pas pu faire de comparaison sachant qu'il s'agit du premier prêt bancaire que j'effectue.

Les îles desservies sont Tahiti, Bora, Rangiroa, les Tuamotus nord, les îles de la société principalement en fonction de la demande de la clientèle. Dans un premier temps, ne sachant ce qui marchera le mieux (croisière d'îles en îles touristiques, croisières plongée, pêche, ou autre) les premiers mois d'activité permettront de savoir en quoi l'entreprise devra se spécialisée.

Bonne journée à toi

30 juil. 2018

une question qui peut sembler idiote : qu'est-ce que ton projet rend possible que personne d'autre ne peut proposer?

30 juil. 2018

Vaninna,

les concurrents pour la plupart organisent des croisières en catamaran, donc voile principalement en théorie, en réelle c'est voile et moteur pour respecter les délais prévisionnels d'accostages aux différentes îles et atolls.

Ce qui rend la croisière différente est tout simplement le type de bateau. Un catamaran ou un navire sur 3 ponts sont deux expériences à la fois similaires (la mer, le capitaine et le personnel, les îles) et à la fois différente sur le type d'embarcation. Certains prétendent que la clientèle Américaine est plus attirée par les bateaux à moteur type Yacht, une autre clientèle préfère la voile pour le côté naturel et écologique, comme Apple et Samsung en téléphonie mobile, les deux servent à téléphoner et aller sur internet.

30 juil. 2018

je crois qu'un touriste achète autant l'image de son voyage que le voyage lui-même.
donc il faut que quand il montre ce qu'il a choisi à ses copains/collègues, cela le valorise.
je te conseillerais donc de travailler sur ce que l'on va valoriser à travers du tourisme sur ton bateau (le 'on' est pour tes clients).

tu as cité le côté écolo (ou pseudo écolo) des catas.
toi, c'est quoi ton plus?
y'a des robinets plaqués or? une bouffe de grand chef étoilé?

30 juil. 2018

Bonjour,
Je comprends que tu essaies d'anticiper en prenant des avis à droite à gauche, mais tu es déjà sur le bon chemin :

"Dans un premier temps, ne sachant ce qui marchera le mieux (croisière d'îles en îles touristiques, croisières plongée, pêche, ou autre) les premiers mois d'activité permettront de savoir en quoi l'entreprise devra se spécialiser."

Il faut pouvoir "tenir" au moins deux saisons de rodage à mon avis, prendre le temps.

Sur un tout autre registre, mais aussi dans le tourisme, il m'a fallu 3 ans pour que mon activité tourne bien. Je crois que c'est vrai pour toute création d'activité, encore aujourd'hui.

Bon courage !

30 juil. 201830 juil. 2018

La plongée, il faut beaucoup de matos et de compétences.
Le snorkeling, c'est plus simple et les ricains adorent.
:-/

30 juil. 2018

Le dossier Marketing est crucial. Ce sont les clients qui alimentent l'affaire. Le cap a passer sera d'environ de 3 saisons pour stabiliser et péréniser le projet. Cela suppose de la trésorerie. C'est sur ce point que la plupart des projets capotent. Il faut aussi des coûts d'exploitation faibles qui donnent un avantage compétitif. Enfin il faut de la flexibilité. Si les premières expériences font découvrir quelques pépites, il ne faut pas hésiter à modifier la stratégie.

30 juil. 2018

Némo,

Si je comprend bien ce que tu veux dire, c'est que le point de départ est de trouver des clients :

1 : Trouver des clients
2 : Satisfaire ces clients
3 : Le retour clientèle de ces clients satisfait amène d'autres clients (bouche à oreille, commentaires clients sur les platesformes d'hébergements en ligne, forums maritimes, etc)
4 : De nouveaux clients sont attirés
5 : Satisfaire ces nouveaux clients

Et le cycle est amorcé.

Est-ce bien cela ?

Merci de ton retour

Vaninna,

Le rapprochement que tu fais entre les hôtels et les hôtels flottants est très juste. Il ne faut pas qu'ils y voient une menace, et tu fais bien de soulever ce point car je n'y ai pas pensé. Avec les hôtels la plupart des bateaux travaillent en partenariat. Par exemple l'hôtel utilise le navire en tant que prestataire de service pour des excursions journalières, ce qui permet à l'hotel de percevoir un pourcentage sur cette activité nautique qu'il vend, et l'armateur touche le montant de sa prestation. Ce partenariat gagnant-gagnant a été prévu dans la stratégie commerciale.

Pour les partenaires locaux il y a les clubs de plongée, les visites guidées des atolls, les huileries et vanieraies, les découvertes de fermes perlières. Cela à 2 avantages : percevoir un pourcentage sur l'activité facturée du prestataire, et reposer l'équipage car pendant le laps de temps ou les clients sont occupés à terre, le personnel peut entretenir le bateau, effectuer des travaux qu'il ne peut pas faire en présence des clients, faire le ménage en écoutant de la musique avec moins de pression, ou tout simplement se reposer.

Il faut effectivement que le touriste soit valorisé lorsqu'il se met en avant sur FB ou en réel. Je n'ai rien à ajouter là-dessus car je n'ai pas approfondis cette question et suis d'accord avec ce que tu avance, cela mérite réflexion et bien entendu je vais faire un copier coller mis en note pour y réfléchir sérieusement.

Le plus naturel reste l'aspect du bateau qui à l'allure d'un yacht, celui ci le rend naturellement attractif et bien qu'il soit inachevé de nombreuses personnes souhaitent monter à bord pour se prendre en photo sous tous les angles. Le véritable plus, hormis cette aspect superficiel qui s'envolera une fois la magie des premiers instants envolés sera je pense dans l'approche de la découverte de la Polynésie que notre prestation devra offrir. L'authenticité de la culture local sera au coeur de l'activité (apprentissage de quelques mots Tahitiens, danses typiques, culture du coco etc). Et pas uniquement lacher les touristes en faisant le minimum syndical, sauf si nous sentons que c'est ce qu'ils recherchent.

En tout cas je penses que ce serai ça le petit plus qui ferai la différence, mais dans l'absolu je l'ignore totalement, il va falloir chercher, creuser, pour marquer LA différence.

Merci pour ce partage d'inspiration.

Bonjour Flora,

Je te remercie pour les encouragements ainsi que ton retour concret d'expérience.

Bonne journée à toi

Bonjour Iff,

Bien résumé, la plongée est possible mais cela demande du matos et descompétences comme du dis. Le snorkeling me botte de plus en plus au vu des ce que je vois sur place : des bateaux pleins à craqués pour un prix concurrentiel à la plongée.

Gradlon,

Lorsque tu dis des "coûts d'exploitation faible", peux-tu développer s'il te plaît ?

3 saison tu prétends, tout comme Flora, me voilà prévenu ;)

Merci pour tous ces conseils je prends note, et reste ouvvert d'exprit pour de nouvelles recommandations de votre part.

30 juil. 201830 juil. 2018

Oui, pour la question que tu m'as posé : c'est très exactement ça. :pouce:

Pour la notion des 3 ans d'exercice pour une réelle mise en route, j'ajoute que, si ton activité est "française" et déclarée, les rackets sociaux sont, au départ, estimés (et en pratique très sous-estimés) et régularisés l'année N+2.

Le résultat est que, les deux premières années, les charges sont faibles ce qui induit un leurre sur la rentabilité et donc sur la ressource fournie.
La troisième année, lors de la régularisation, c'est, d'un seul coup, deux ans de régularisation+ une première année au vrai montant qui tombe sur la tronche du jeune entrepreneur et ça : c'est le piège.

Un conseil de vieux con : évalue toi-même ces montants en fonction des taux applicables et astreint-toi à mettre les sommes nécessaires de côté (en plus ça peut rapporter un peu de sous) pour qu'elles soient immédiatement disponibles sans douleur le jour où.

30 juil. 201816 juin 2020

"Le véritable plus, hormis cette aspect superficiel qui s'envolera une fois la magie des premiers instants envolés sera je pense dans l'approche de la découverte de la Polynésie que notre prestation devra offrir."

le véritable plus, c'est ce qui est remarquable dans ton offre : un beau yacht.

en fait, le reste est indispensable, et je comprends que tu y attaches une grande importance, car tu aimes le pays.

le superficiel à tes yeux, c'est peut-être l'essentiel pour que ton produit existe.

prépare ta casquette :)

02 août 2018

en voyant la photo du joli bateau, je me disais que je vois bien un équipage en tenue standard (genre bermuda t-shirt, hein). c'est important l'uniforme dans l'hôtellerie :). ça ne veut pas dire tristounet, tu peux choisir un bermuda orange, mais c'est important à mes yeux que l'équipage soit bien distinct des clients. ça fait plus "service", professionnel. en plus ils vous reconnaîtront de loin avec vos tenues.

je me disais aussi que tu as peut-être intérêt à regarder comment tu peux procurer à te clients la possibilité de communiquer un minimum avec le reste du monde. je m'explique : un client qui veut se vanter d'avoir choisi des vacances au top aura envie d'envoyer sur son facebook la superbe photo du magnifique yacht avec lui à la barre, histoire de faire bicher les collègues / amis / famille.
donc regarde à quels endroits tes clients pourront faire ce genre d'auto-promotion, ça leur fera plaisir de donner des nouvelles (il y a peut-être des offres télécoms tout à fait adaptées à ce genre de client, et quelques points de chute bien équipés). pour un séjour de 10 jours, je pense qu'il faut prévoir au moins un point d'envoi de nouvelles via internet.

tu as peut-être intérêt à avoir à bord un fond de bouquins en anglais sur les poissons, les coraux, les trucs comme ça, voire sur certains aspects des îles. ça fait patienter durant les voyages et ça permet de chercher le nom du poisson qu'on a vu en baignade. à la rigueur quelques polars aussi, hein. deux trois westlake...

pour les goodies, je suis d'accord avec fritz, ça coûte pas grand chose et ça fait plaisir.

n'oublie pas air bnb. même si tu ne vends rien, c'est un outil pour exister en tant qu'offre.

si je comprends bien, tu vas avoir des charges fixes importantes (bateau, personnel) et des charges variables que sont le carburant, la nourriture.
tu comptes atteindre l'équilibre avec combien de passagers? c'est important de bien identifier cela car cela va conditionner en partie la façon de vendre le produit (arrhes, délais de vente mais aussi type de croisière - durée - etc)

on n'a pas la même gestion des réservations pour une sortie de deux jours et une sortie de 10 jours : deux jours, un touriste peut se décider sur un coup de tête. 10 jours, il est venu pour cela

donc ce ne sont pas du tout les mêmes produits à mes yeux, ni les mêmes process de vente. (mais je ne suis pas du métier, alors je ne fais que supposer)

dans tous les cas : bon courage et bonne chance.

30 juil. 2018

il y a quelques années j'ai fait quelques sorties charter sur une gulett de 20m basée à port grimaud.

je me suis aperçu que les clients ne venaient pas à bord pour naviguer ,mais pour être sur un bato dans de beaux mouillages.
à l'époque on avait trois planches à voile et un gros zod avec un 40cv pour le ski et un peu de matos de plongée ,mais pas de compresseur .

ce qui leur plaisait le plus ,c'était de se lever chaque matin dans un endroit différent ,donc nav de nuit
sur une semaine c'était des iles de Lérins à Porquerolles et le dernier soir au resto à st tropez .
c'est ce qui marchait le mieux ,le propriétaire à tenté une fois la corse aller retour comme à l'aller ils ont eu un coup de vent
il est pratiquement revenu à vide .
c'est un exemple qui a fonctionné ,mais c'est beaucoup de travail .
à bord il y avait un marin cuisinier et une hotesse ..en plus du skipper ..titulaire du bppv et capacitaire .

alain

30 juil. 2018

Pour être "au vent" de la taxation française, mettre de côté ce qui devra être dû. C'est déjà mentionné.

En indépendant, à terre, les frais fixes (taxes, + matériel + frais de fonctionnement + ...) dépassent facilement 50% de ce qui rentre.

ET SURTOUT
ne pas croire que tout l'argent qui entre est de l'argent de poche.

Je te souhaite sincèrement de réussir.

30 juil. 2018

Némo,

Mieux vaut anticiper d'avance et être confronté à la réalité plutôt que de penser que les chiffres sont bons les premières années en omettant de calculer les charges sociales, la surprise peut-être salée.

Merci de cette mise en garde, c'est noté.

Vaninna,

On t'a déjà dit que tu as une sacrès lucidité ?

Bien vu, peut-être que ce que je considère comme une simple apparence aujourd'hui, est ce qui m'a porté sur le choix de ce beau bateau dès le départ, et je peux comprendre que les personnes qui viennent à bord quelques jours viennent en grande partie pour ça aussi. je suis habitué à vivre dans ce navire, c'est moi qui ait perdu mes yeux d'enfants mais la magie est toujours là.

Alain et Polmar content de vous retrouver sur ce fil, je retournes travailler je vous réponds d'ici quelques heures.

30 juil. 201830 juil. 2018

Je ne comprends pas: le démarrage de l'entreprise est inversée? Tu achètes un bateau et tu vois si l'entreprise est rentable après? Bravo à la banque qui a financé le bateau. En général on fait l'inverse: on a un marché en vue et on achète les outils pour faire tourner l'entreprise.
Je te souhaite néanmoins de trouver le bon marché et de réussir.
3 salariés + les frais + taxes et provisions que reste t il à la fin. pour 9 passagers, ça ressemble à du haut de gamme. Y a t il un marché pour çà?

30 juil. 2018

En Polynésie les charges et taxes sont elles les mêmes qu'en métropole ? Pas sur.

30 juil. 2018

Ce serait sympa de mettre sur ton compte quelque photos de ce bateau pour que l'on se fasse une meilleure idée de ce que pourrait être cette activité.

31 juil. 2018

Bonjour Leoel.

Fais des porte prospectus que tu laisseras dans des lieux de passage des touristes (syndicats d initiative, aéroport, réception d hôtel, taxis, etc).
Tu peux les faire en plexi transparent ou bois avec une découpe style mer queue de baleine île et cocotier.
Partie haute supporte un book attaché avec une chaînette, partie basse tes prospectus a emporter.

Les hôtels ne sont pas tes concurrents, comme tu le dis, travaille en partenariat avec eux et avec tous les professionnels du secteur.
Les tours-operators peuvent te faire travailler également.

10 jours ca me parait un peu long comme programme mais je suppose que 9 personnes maxi sur un 20 M trois ponts ca se travaille aussi a la carte.

Pense au petit détails, véhicule transfert aéroport \ bateau, collier de fleur... Les idées ne manques pas, a toi de choisir celles qui seront en accords avec le style de tes clients.

Je te souhaite bien de la patience. :heu:

31 juil. 2018

Alain,

lorsque tu dis que les clients ne viennent pas pour le côté navigation mais pour être sur un bateau dans un beau mouillage est ce que je penses de plus en plus, donc je suis content d'apprendre qu'une personne d'expérience valide cette analyse.

Merci pour le partage d'anecdotes, si tu connais d'autres attentions particulières qui plaisent aux clients comme l'effort de naviguer de nuit pour que les touristent se réveillent dans un endroit différent, je suis très intéressé. Ou tout type d'expérience bonnes ou moins bonnes.

Très bonne journée à toi

Polmar,

Merci des encouragements ainsi que de ce rappel essentiel.

Bonjour Tomate,

Le prêt bancaire au sujet de l'achat du bateau, rénovation et lancement a été accordé après consultation du business plan par la banque.

Pour répondre à la question, il éxiste bien un marché. L'offre est équivalente à la demande, les sociétés de charter tourne plutôt bien. Après il ne faut pas se reposer sur ses lauriers et travailler sérieusement.

Je te remercie des encouragements et si tu vois une faille dans ma démarche surtout n'hésites pas.

Bonne journée à toi

Bonjour Kyle,

En ayant démarrer par une EURL, la première année on est éxonérer d'impôts. Si on dépasse un chiffre d'affaire supérieur à un certain seuil on doit payers plus, mais il éxiste des astuces pour retomber sur ces pattes. Mais à ce moment je passerai en Société.

Merci de ton intervention.

Tres,

Je te réponds d'ici quelques heures.

31 juil. 2018

Bonjour,
As tu fait une liste des pièces de maintenance à avoir pour ce genre de bateau et d'activité, surtout en étant à l'autre bout du monde.
Si il te manque sur place la moindre petite pièce (mais vitale pour cette activité) le bateau est à l'arrêt. tu payes l'hôtel ou le billet de retour à tes clients?
La liste est longue....
1 exemple: Ta bague hydrolube de 6'' il faut en avoir une d'avance . De quelle longueur et dia. extérieur? Tu sais ? La sortie d'étambot est faite comment ? peux tu changer cette bague sans déposer l'arbre d'hélice ?
Pour ce genre d'activité, il faut un groupe ( et pas un groupe de Mickey) Un groupe en 1500 t/mm bien insonorisé avec ces pièces de maintenance.
Si ton groupe ne fonctionne pas, pas de frigo, de congélateur, pas d'eau chaude, pas de machine à glaçons etc. C'est de la navigation mais surtout de l'hôtelerie que tu doit faire.
Dans tes 3 membres d'équipage, il y en a un qui a des compétences en mécanique et en électricité ?
Faire déjà une liste chiffrée:
- une hélice ( cela arrive de cogner et mettre une pâle en forme de choux-fleur)
et il y a du délai de fabrication
- les filtres, les courroies, pompe de vidange de douche, groupe d'eau, résistance
de chauffe-eau etc ..... etc .....

à méditer

Cordialement

31 juil. 2018

bjr,
c'est le propriétaire qui s'occupait de tout ,le jour ou il m'a demandé de le remplacer la première fois je me suis lancé
c'était dans les années 90 …

à bord quand les clients arrivaient il leur donnait un chacun
un teeshirt au nom du voilier et soit une casquette ou un bob

tout était compris dans la prestation sauf le ski nautique .
un 40cv qui tracte ça consomme .

la gulett turque est vraiment un navire fait pour ça .il y a trois cabines doubles avec chacune sa salle de bains en marbre ,

comme il vivait à bord pendant toute la saison il avait la cabine arrière avec son bureau ,l'équipage était logé dans la partie avant sur des couchettes simples .

l'hôtesse dormait la plupart du temps dans le carré sur la couchette navigation .
je te dis ça pour que te te fasses une idée de la chose .

mais on ne dors pas beaucoup et la journée il faut avoir l'oeil partout .

il a fait ça 5 ans et vendu le bato .

alain

02 août 2018

Bonjour Tres,

désolé du retard, la connexion ou je me trouve dans les îles est loin d'être aussi efficace que la fibre.

je préfère éviter de mettre l'original car je suis une personne discrète, mais voici à quoi ressemble le bateau :

images0.boattrader.com[...]RGE.jpg

Très bonne journée à toi

02 août 2018

Bonjour Fanane,

Pour la partie machine j'ai acheter 2 moteurs pour avoir des pièces en spare, donc au total il y a 2 moteurs + 2 de récup et d'ici quelques mois peut-être 2 autres de plus pour avoir du stock dans les îles et atolls principaux de notre itinéraire, ainsi que sur le bateau en lui même. Nous avons pensé à mettre un bloc culassé entre le moteur BB et TD, et les accéssoires rangés ailleurs dans le navire comme ça si un moteur "crame" on à de quoi le changer sur place (avec le système de palan et IPE en acier que nous avons fabriqués pour sortir un moteur et le rentrer). Côté mécanique on a effectivement de la pièce les personnes avec qui je travail ainsi que moi-même avons une formation de mécanicien.

Parmi les membres d'équipage une personne minimum doit être capable de gérer la mécanique et l'electricité.

Faire une liste chiffrée est une très bonne idée, en terme d'organisation cela est très efficace, merci de l'idée.

Pour les hélices je n'avais pas pensé au délai de fabrication, bien vu.

Concernant le reste des autres modules tels que les frigos, congélateurs, toilettes, etc, nous allons faire simple pour limiter les problèmes lorsque tout est en réseau et s'il y a une fuite quelque part le reste peut en palir. En prenant des machines destinés à terre, comme une machine à laver pour maison, frigo de maison etc. Ca se commande rapidement, il suffit de brancher. Il y a effectivement le milieu salin rude mais dans un premier temps je n'ai pas le choix, si l'activité tourne bien je passerai à autre choe que du éco+.

Merci de ton intervention,
bonne journée à toi

Je réponds plus tard aux autres commentaires

02 août 2018

Pour le bateau, je ne suis pas dans le coeur de cible. ;-)

02 août 2018

Bonjour,

  • Fond de roulement pour supporter l’activité a ses débuts : Comme dit plus haut, dans n’importe quelle entreprise, ce sont les apports en compte courant d’associé qui au debut font avancer la machine, et non pas le peu de trésorerie que genere l’activité balbutiante.
  • plongée : si c’est bouteille, avoir un encadrant diplomé a bord. Dans les atols, genre Tuamotus, JAMAIS de plongée dans les passes courant sortant de l’atoll, mais courant RENTRANT. Au risque de se faire entrainer vers le fonds coté mer. Par ailleurs, il y a possibilité de sous traiter ces plongées aux clubs locaux, tu es leur apporteur d’affaire, rémunéré a ce titre, zero risque lié au déroulement de la plongée, pas de guerre de territoire.
  • hotellerie / publicité : AirBnb redoutablement efficace.
  • un bon contrat de responsabilité civile professionnel. Mais vu les activités, et le lieux d’exercice, c’est pas gagné.

Bon courage.

02 août 2018

Bonour Tres,

j'ai oublié de préciser qu'une fois le bateau prêt, d'ici 3 mois maximum et l'activité en route je mettrai les photos en ligne ici, même si on est conscient que ça fera un peu de pub mais ce n'est pas le but sur ce topic (déjà contacté le service commercial de Hisse et Ho pour voir leur proposition de visibilité sur leur site). Tant que ce n'est pas officiellement prêt je préfère ne pas montrer la peau de l'ours.

Bonjour Ouzio,

Désole je n'avais pas pu ton message car sur le fil de discussion les conversations ne sont pas inscrites à la suite de leur date de publication, c'est dans le sédordre.

Merci des conseils désign et pratiques au sujet des supports de prospectus. Cette idée avait été noté mais je n'avais pas approfondis plus que ça (comme la petite chainnette, la forme marine en queue de baleine par exemple ou de vague, etc).

Oui il y a du boulot :)

Aux autres réponses je réponds au plus vite, merci

02 août 2018

Namasté !
TripAdvisor me semble de plus en plus incontournable (comme FB),
en mode Free (activités) ou Business.
Les Compagnies Aériennes (AF et TN) peuvent t'apporter des clients ayant des facilités de transport. Contactes moi via FaceBook si des contacts du milieu aéronautique (AF&TN) t’intéresses.
Selon tes tarifs, je pourrais même monter un groupe et être dans tes premiers clients ;-)
Bon courage, car c'est un bon secteur, mais pour les bosseurs !

03 août 2018

Bonjour Vannina,

L'idée que l'équipage soit distinct des passagers est une bonne question. Est-ce que l'équipage doit avoir des shorts beiges et un t-shirt noir ou bleu marine comme dans le charter de luxe ? Est-ce qu'il doit sympathiser avec la clientèle tout en marquant la différence entre nous et eux ? Est-ce qu'on les tutoient comme tout le monde le fait en Polynésie pour que les clients ne se sentent plus clients mais se sentent être passer au-delà de la muraille touriste / équipage ? Nous n'avons à ce jour pas encore pris de décision sérieuse mais cela ne saurait tarder, on peut aussi s'adapter en fonction de la clientèle, age, pays d'ori,gine, etc pour obtenir le meilleur retour clientèle.

Internet sera présent à bord, pour que les clients comme tu dis puissent commniquer avec le reste du monde, et sur le plan commercial, pour qu'il fasse la promotion de leur vacance sur FB etc.

La bibliothèque multilingue est aussi au programme, par contre je n'avais pas pensé aux livres sur les poissons et le milieu marin en version anglaise. Par contre, pourquoi mettre des polars ?

Air bnb est au programme pour les jours off du navire lorsqu'il est à quai quelques jours entre deux croisières. Une nuit sur la marina de Tahiti, ou sur un mouillage à 300 m de la côte avec un aller-retour en zodiac à été pris en compte, les palettes graphiques ont été réalisées et vont prochainement être développées.

Les tarifs ainsi que les îles desservies ne sont pas encore au point, nous allons nous pencher là-dessus dans les jours qui viennent. Les arrhes représentent 30 % à la commande, le reste au fur est à mesure de la date de départ.

Vannina, si tu as d'autres conseils ou percois des failles ton avis m'intéresse.

Merci des encouragements.

Bonjor Diver,

Au moment ou j'ai lu ton message qui dit jamais de plongée en courant sortant mais rentrant uniquement, c'est marrant il y avait 2 amis moniteur de plongée qui rentraient du boulot à côté et je leur ai posé la question, ils ont confirmés :)

Dans un premier temps la plongée sera effectuée par les clubs locaux, par la suite un compresseur à bord, des bouteilles tampon et le matos devrait arriver.

Merci de ton message qui reflète bien la réalité,

Bonne journée à toi

Bonjour Triptyque Tropical,

TripAdvisor ainsi que les autres plates formes d'hébergement en ligne ont été prévues. Les compagnies aériennes, je n'y avais pas pensé, merci du tips.

Le milieu aéronautique peut clairement m'intéressé, je t'envois un mp.

Bonne journée à toi

03 août 2018

bonjour / bonsoir

pour les polars, je te suggère donald westlake, car c'est de la littérature drôle, bien foutue. c'est pas du roman noir, et les jours de pluie, ou si un client veut farnienter sur du sable, ou s'il est malade et qu'il veut rester la journée au bateau, ça peut être utile. et puis je ne pars jamais en mer sans bouquins, c'est donc un réflexe très personnel. ce n'est qu'un détail (mais quand on est privé de france culture, que faire sinon lire, hum?).

j'ai ça avec moi aussi www.delachauxetniestle.com[...]3016749 et un guide des coquillages. la nuit j'aime bien me balader sur les platiers pour voir les coquillages (sans les ramasser) et au retour je vérifie ce que j'ai vu. alors ça peut plaire à des touristes, qui sait, de se cultiver un peu?

j'ai quelques questions :
- comment comptes-tu gérer les réservations alors que tu es en mer? répondre aux prospects? vérifier le paiement des arrhes?
- est-ce que les chinois commencent à voyager sur la polynésie? le pays semble faire des efforts dans ce sens la1ere.francetvinfo.fr[...]67.html . ça peut correspondre pile poil avec ton créneau : le chinois qui voyage voudra un truc classe. et s'il vient en polynésie, ce n'est pas pour les galeries lafayette. toutefois dans ce cas il voudra peut-être voir des perles :)
tu peux peut-être aussi regarder une commercialisation non à la place (ou à la cabine) mais pour un groupe qui voudrait le bateau entier. peut-être que le marché chinois et le marché américain peuvent se prêter à ce genre d'offre, en permettant à trois couples de faire du tourisme ensemble. à voir avec les professionnels du tourisme en polynésie? il se peut que les vacances des chinois correspondent à une semaine : c'est à vérifier avec les professionnels du tourisme. tu dois caler les produits en fonction des durées de vacances
il me semble que si tu as des filières clients fiables, elles n'ont pas besoin d'être nombreuses, quand il s'agit de marchés pareils à la chine et aux US.

donc si j'étais toi, j'irai en apprendre sur les gens qui viennent en polynésie auprès de professionnels : d'où ils viennent, combien de temps ils restent, s'ils viennent en groupe, le type d'attente par marché etc...

je pense que le marché asiatique peut être très sensible à un certain art de vivre français : nourriture, vin etc.

un truc marrant : au méridien, à nouméa, il y a très fréquemment des mariages japonais. comme se marier coûte une fortune, ça coûte moins cher aux couples de venir se marier à nouméa! la1ere.francetvinfo.fr[...]87.html
va savoir si tu ne peux pas avoir un produit identique, sur ton yacht.

fin de mes élucubrations
:langue2:

04 août 201816 juin 2020

Salut Leoel,
Juste un petit bémol, tu parle de 9 passagers et de 3 membres d'équipage.
Donc 12 personnes pour un navire de 20 x 5,6(?)
Ne pas oublier que , suivant la cible de clientèle visée, les "touristes" aiment avoir leurs aises.
Les navires de taille équivalente que je connais seraient plutôt 6 passagers et les membres d'équipage...Pour 8 passagers ils font environ 2/3 m de plus(la première Moonen75 4 cabines doubles plus équipage)

D'autre part le cout du go même à vitesse "raisonnable" mangera une bonne part des recettes à moins de se contenter de "sauts de puces".

En tout cas bonne chance

04 août 2018

Bonjour Vannina,

Il est prévu d'avoir une mini-bibliothèque à bord avec quelques ouvrages essentiels sur la Polynésie, légendes, atolls, livres pour enfant etc. L'idée des livres sur les coquillages est pas mal du tout ;)

Répondre aux prospects, gérer les arts, annimer la page FB, etc, dès qu'on s'approche d'un atoll ou d'une île le réseau mobile capte, et internet une fois à terre. Donc cela m'est en partie gérable, dans le cas ou ça ne l'est pas, ou s'il faut répondre à un appel, répondre à une question urgente, une personne à acces à tous mes comptes et gèrera les priorités.

Bien vu pour la chine, ça mérite de se pencher sérieusement sur cette clientèle. La location du navire peut se faire à la cabine ou intérale pour les groupes.

Le coup du mariage des japonais à Nouméa parce-que c'est moins cher que chez eux, j'adore ! Les offres lunes de miel et mariage peuvent intéressées beaucoup de couples, c'est en prévision.

Merci beaucoup de tes élucubrations qui sont bienvenues 8)

Bonjour Long-cours,

12 personne est le nombre total de personnes que peut prendre le navire, cela peut faire beaucoup 6 couples qui ne se connaissent pas sur un bateau de 20 m de long.

Cela dépends de la clientèle, pour un service très raffiné, c'est 4 maxi, pour des surfeurs genre roots, 9 c'est pas un problème il dorment partout même sur le pont en teck (sachant qu'ils ont leurs couchettes. Pour des plongeurs 6 maxi, etc...

Globallement je reste d'accord avec toi, 6 personnes maximum pour de la croisière touristique, plus on perdrait en qualité.

C'est vrai que le gasoil reste un problème, nous essayerons de gérer au mieux.

Merci des conseils

04 août 2018

Pour la Chine , je confirme à titre d'exemple l'année dernière une dame Chinoise est venue passer 1 mois et demi avec nous....et lorsqu'elle nous disait : les cerises ne sont pas chères (à 8/9€ /kg !!), la baguette est moitié moins chère qu'en Chine (la baguette pas le pain lambda) elle a "razzié" les crabes ...eux aussi "pas chers" (c'était à Cherbourg) l'on se dit que les temps changent et que ta clientèle pourrait être en grande partie de ce secteur (Chine )

04 août 2018

Je précise à toutes faims utiles que la baguette chinoise fait 24cm de long et qu'elle est en bambou. Son prix varie avec le cours du dollar car elles sont désormais fabriquées sur les bords du Mississipi.

04 août 2018

Question idiote : il y a un capitaine qui a tous les papiers qu'il faut pour ce genre d'activité ?

04 août 2018

Faire du charter avec un monocoque je ne sais pas comment c'est dans le Pacifique mais ici a Nosy-Be il n'y a plus que des catas!!!

04 août 2018

Faire du charter avec un monocoque je ne sais pas comment c'est dans le Pacifique mais ici a Nosy-Be il n'y a plus que des catas!!! Oups autant pur moi je viens de voir qu'il s'agissait d'un bateau a moteur...Je sors!!!

04 août 2018

Hello,

bravo pour ce projet. Je pense que tu peux envisager avec pertinence le marché de l'affrêtement du bateau en un lot au profit de particuliers, d'entreprises, d'associations diverses...
Je crois comprendre que l'offre en Polynésie est essentiellement constituée de gros catamarans, il est possible qu'une belle unité moteur comme la tienne trouve rapidement son marché. La clientèle américaine semble par ailleurs très présente et devrait apprécier ton bateau.
Un de mes amis c'est récemment installé à Mooréa où il a lui aussi des projets de création d'entreprise, je viens de lui transmettre ce fil.
Bon courage !

05 août 2018

Bonjour Long-Cours,

Merci de ce retour.

La clientèle chinoise est très intéressante à cibler dans cette activité. Dans un second temps probablement car cela nécessite quelques améliorations de notre part qui prendront un peu de temps : trouver un interprète franco-chinois ou anglo-chinois (bien que je suppose que les chinois viennent avec le leur), contacte direct avec les agences de voyage en chine, contacts en Polynésie avec la clientèle chinoise, qu'est-ce qu'ils aiment bien faire comme activité, comment leur parler, l'équipage du bateau pour ce type de clients haut de gamme ou moyen de gamme (le moyen de gamme à de redoutables avantages car les comportements parfois innatendus et spontanés des Polynésiens plaisent beaucoup aux touristes francais, même aux VIP pour l'avoir vu à plusieurs reprises en réel) etc...

Mais à l'avenir on se penchera certainement dessus :)

Graldon,

Ahaha :)

Legadiamb,

Les catas ont le monopole des charters en Polynésie, mais nous allons quand même tenter l'aventure :)

Bonjour Eric,

Merci des encouragements, nous allons essayer et donner le meilleur afin de satisfaire cette nouvelle clientèle. Bien le bonjour à ton ami de Moorea

Leoel

05 août 2018

Bonjour Atyas,

Pardon de ne pas avoir répondu.

Oui le capitaine à les diplômes qu'il faut pour naviguer sur ce type d'unité, il y a une école maritime à Tahiti.

Excellente journée à toi,

Leoel

05 août 2018

Génial. On n'a pas celà chez nous... Remarquez le plan d'eau qui va avec non plus !

11 août 2018

à part l'archipel huainé ,tahaa et bora bora ,ou on peut naviguer sans trop sortir du lagon sauf pour aller à bora
,les autres îles sont éloignées les unes des autres ,donc budjet carburant important ,si le bato peut emporter un peu de frêt ,c'est pas plus mal en morte saison ..
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (192)

Les caprices du ciel

mars 2021