Croisière-Grenadines...

Croisière-Grenadines...

Bonjour,

nous envisageons de louer un voilier pour faire la croisière décrite sur le site de catapleiades (un grand merci !), vraiment tentante :-)

sites.google.com[...]nadines

que pensez-vous de :

1/ la période envisagée : du 26/01 au 10/02/13 ?

2/ le programme décrit mérite-t-il une mise à jour pour privilégier et/ou supprimer une ou plusieurs escales pour tenir compte d'éléments nouveaux (tout change tellement vite !) ?

3/ sécurité-vols : je me suis laissé dire que les conditions évoluent dans le mauvais sens, qu'il convenait de ne pas laisser le bateau sans quelqu'un à bord, que les vols étaient fréquents...
* Qu'en pensez-vous ?
* précautions minimums ?
* si vous confirmez, cela concerne-t-il toute la zone ou des endroits particuliers, qu'il vaudrait mieux éviter ?

4/ avec un départ du Marin, des conseils sur les lieux d'approvisionnement à priviléger ?

5/ loueurs de cata, j'ai bien noté regisguillemotcharter, dreamyachtcharter et mermer-location-catamaran-antilles.
si le choix devait se porter sur un mono, un ou des loueurs de confiance ?

6/ vol France-Fort de France, une ou des compagnies aériennes à conseiller ?

7/ autres conseils ?

Merci d'avance pour vos avis.
Cordialement.
jib

ps : à combien se négocie la langouste actuellement ? :-)

L'équipage
24 sept. 2012
24 sept. 2012

Bonjour Pierre et merci.

Sûr qu'on ne peut pas tt faire et voir en 2 semaines.

On peut aussi voir à mon avis :
Vieux Fort à Ste Lucie
Blue Lagoon, port naturel entouré de barrières de corail et Young Island à St Vincent
Moustique, pour dire, j'y suis allé, ile de milliardaires...
Les Tobago, sortir des sentiers battus et aller par exemple à la barrière de World's end
La piscine, the Pool à Canouan
Sandy Island à Carriacou ou Tyrrell Bay (peut-être l'ile la plus pauvre et la plus préservée du tourisme)
Grenade si vous n'avez pas peur de manger des miles

Et, si vous en avez les moyens, faire un one way, laisser le bateau à St Vincent.

Tout dépend de vos attentes, pêche sous-marine, paysages et curiosités, farniente, marchés, etc...

Dans tous les cas, vous ne serez pas déçus...

CaptainRV

24 sept. 2012

Désolé les gars mais je suis d'un tout autre avis...

Les Grenadines en Janvier sont une espèce de grand HLM pour touristes à dépouiller.
Si vraiment vous êtes décidé pour louer un cata aux antilles perso je resterais alors en martinique dont je ferais le tour ce qui vous permettra de prendre le temps et de bien profiter de cette ile et de ses habitants accueillants si vous n'arrivez pas en conquérant.

Autrement pour le même budget vous pouvez passer un magnifique séjour à l'île maurice ou ailleurs, dans un hotel familial où la population est curieuse de vous connaitre autrement que par votre portefeuille.

Les Antilles sont malheureusement perverties par l'exces de touristes qui viennent en AVION pour s'y entasser dans la mêmes baies, s'y faire arnaquer par les mêmes cinq à dix personnes et manger dans des restos pas du tout exotiques au tarif suisse.......

O

24 sept. 201224 sept. 2012

Olivier, merci à toi d'aller dans mon sens ou en tout cas d'apporter de l'eau à mon moulin.

Je m'explique : ton expérience est celle de quelqu'un qui est allé dans ces iles avec ton superbe gros bateau tt neuf et sans aucune connaissance du coin. Les autochtones t'ont vu arriver comme un amèricain.

D'où tt l'intérêt de venir avec un skipper local qui fera office de guide, qui connait les gens sur place, les meilleurs coins, et les tarifs. En fait plus un guide qu'un skipper.

Quant à la foule ou aux mouillages bondés, je ne sais pas où tu as trouvé cela...
C'est la crise comme partout et je trouve qu'il y a bcp moins de monde qu'il y a 2/3 ans par exemple, rien à voir avec la Med ou même la Grèce.

CaptainRV

24 sept. 2012

jib , hervé a raison , prend quelqu un qui connait bien le secteur , un bon cata un skipper sympa , en gros prend hervé , que je connais et qui a tout les qualités pour une belle croisere
pourquoi faire compliqué quand tu as la solution ??

24 sept. 2012

Mais non, RV, mon navire n'est pas neuf et je ne suis pas resté dans les endroits dont je parle.....je savais heureusement avant qu'il ne fallait pas y aller.
Par contre je ne comprends pas que tu puisse t'étonner des mouillages bondés......tous les catas de croisières s'y trouvent...et malheureusement aussi quelques voyageurs.
Quand à aller là ou ce n'est pas bondé c'est en fait juste déplacer le problème. Le Charter est du tourisme de masse et ceux qui le pratiquent sont donc ceux qui pervertissent l'endroit ou ils se rendent. Qu'ils soient ou non accompagnés d'un guide. Le problème ce n'est pas le guide....c'est la masse.
Donc désolé RV je ne vais pas dans ton sens....je pense et j'ai toujours pensé que le tourisme de masse est néfaste.Guidé ou non.
Voilà c'est mon avis....et c'est bien ce que demandait celui qui a initié le fil.

Nautiquement

O

24 sept. 2012

Heu TDM, je viens de lire la relations des endroits visités....c'est exactement ou ne pas aller. Et tout ce qu'il ne faut pas faire. Ce sont justes des vacances de consommateurs......on va vite voir là là et là...........entre deux petits alcools......

O

24 sept. 2012

Bonjour Olivier,
je comprends bien ta vision des choses et dans l'idéal j'essaie aussi de fuir les parcours touristiques. Mais je pense que l'optique n'est pas la même lorsque tu pars pour un temps indéterminé ou assez long pour un voyage comme le tien que lorsque tu ne bénéficie que de 2 semaines de vacances pour visiter un lieu inconnu. Il me semble logique que tu aies envie de rentabiliser un peu le prix de ta location en visitant un maximum d'endroit au détriment du contact avec les locaux. Au contraire, dans un voyage, la finalité reste de faire des rencontres et pour cela il faut sortir des sentiers battus.

Je trouve parfois déplacés tes jugements à l'emporte pièce, ou plutôt la façon de les exprimer souvent maladroite. Un peu de tolérance n'a jamais fais de mal à personne et chacun est encore libre de décider de ses vacances il me semble même si elles ne correspondent pas à ta vision du voyage (et pas forcément à la mienne non plus).

Amicalement tout de même...

24 sept. 201224 sept. 2012

Effectivement, ces endroits n'ont pas du te laisser des souvenirs inoubliables. Par curiosité, je suis allé faire un tour sur ton blog de voyage.

J'y ai trouvé une nav de 2 jours d'une traite entre Le Marin et St Georges à Grenade. Et la foule dont tu parles, "croisé 3 voiliers"...

www.voilierfleurdelys.com[...]629.htm

J'aurais apprécié de trouver un peu plus de détails sur les endroits, d'après toi, où aller.

Il me semble que, si tu n'aimes pas, il ne faut pas en dégoûter les autres, je rencontre en général des "touristes" avec des étoiles dans les yeux qui ont fait le plus beau voyage de leur vie.

Et pour répondre à Marie-Noelle plus bas, les choses n'ont pas fondamentalement changé pour moi qui navigue dans ces eaux depuis 25 ans.

CaptainRV

24 sept. 2012

Bonne nouvelle !
;-)

24 sept. 2012

j ai fait pas mal de charter aux antilles et grenadines surtout . ai eue des gens qui voulaient du tranquille ( mouillage au vent des iles )d autres resto bar le soir et baignade la journée .de plus la nav est courte souvent pas facile mais courte

24 sept. 2012

jib si tu choisi d'aller aux grenadines, fais le avec "catapleiades" et tu éviteras tout ce dont parle olivier de fleur de risque.

24 sept. 2012

Une région que j'ai bien connue en vivant à bord, je vais répondre aux questions générales :

  1. la période envisagée est tout à fait bonne, du point de vue du vent, l'alizé est bien établi, il peut même souffler fort jusqu'à force 6 dans les canaux, ce n'est pas rare et ça peut secouer. La température nocturne est agréable, 25°, alors que dans la journée il fait 30°(à l'ombre...). En 2013 tu seras hors vacances scolaires entre le 26/01 et le 10/02 : donc moins de monde en principe.
  2. en 2 semaines, descendre (et remonter) aux Grenadines, c'est rapide mais possible. Je conseillerais alors de passer une première nuit au mouillage pour s'amariner (Anse Caritan, après la sortie du Marin), puis de descendre direct jusqu'au point le plus sud que l'on veuille atteindre (Carriacou par exemple, on y est en moins de 24h). Après on remonte par petits bonds en s'arrêtant tous les soirs aux escales décrites sur la video. Je shunterais Moustique, pas grand intérêt et c'est au vent... Idem pour Bequia, l'attrape-touristes par excellence ! Je ne manquerais pas : Tyrrell-Bay, Anse à la Roche, Chatam Bay, Mayereau, Cumberland, Deux-Pitons, Marigot bay, Rodney Bay.
  3. Mon dernier séjour datant de 10 ans, je ne connais pas les dernières recommandations concernant la sécurité.
  4. Pour les appros, prendre le maximum au Marin en particulier tout ce qui se conserve 2 semaines et dont vous ne pouvez pas vous passer... à chacun ses trucs. Dans les îles on trouve l'essentiel au marché le matin pour se nourrir, sans plus. C'est peut-être différent aujourd'hui, mais "de mon temps", le seul fromage que l'on trouvait dans les îles autres que françaises, c'était du "cheddar" bien huileux et au bout de quelques mois, il te sort par les yeux ! A Carriacou on trouvait toutes sortes d'alcools et de vin (j'y ai même acheté en 2003 une bouteille de rosé de mon village des Corbières...).
  5. aucun avis sur les loueurs
  6. prendre le vol le moins cher.. je crois qu'il n'y a qu'Air France et Corsair, prestations très comparables. Suivant où tu habites, certains partent de "province" ?
  7. Le plus gros danger dans cette croisière, ce sont les moustiques... cf la video, et c'est vrai que ça peut gâcher la vie. Moi j'avais toujours des spirales de pyrèthre à bord, que j'allumais systématiquement à la tombée de la nuit (vers 18h...).

PS le prix de la langouste a doublé par rapport à ce que j'ai connu, mais cela reste très raisonnable et en hiver faut pas hésiter, c'est la bonne saison pour en manger sans état d'âme !

Bons préparatifs !
:-)

24 sept. 2012

Pour la période, ça peut souffler fort… comme cette année où on a eu du grand frais et un petit coup de vent… mais ça reste rare, le plus souvent c'est un bon 5 en journée, moins le matin et le soir.
Pour les compagnie d'aviation… il y en a désormais 4 : Air France, souvent les plus chers… Air Caraïbes (ma préférée) et Corsair (nouveaux aménagements à priori), et la nouvelle compagnie, XL Airways, qui semble être pas chère ;-)

Pour le reste, tout a été dit

@Fleurdelys, ce n'est pas nouveau, nous n'avons pas les mêmes valeurs quant aux lieux, manière d'entrevoir la découverte et les "touristes de masse". Les lieux uniques où il n'y a personne, où l'on peut mouiller tranquille, sans n'avoir rien à payer et pas de voisins… il y en a davantage ici qu'en France, si on s'éloigne un tant soi peut des spots… et encore, un mouillage avec 20 bateaux en pleine saison, n'est pas ce que l'on peut qualifier de "surpeuplé"… bref……………

24 sept. 2012

Si tu veux passe-moi to mail privé et je pourrai te proposer quelque chose de bien
Cordialement
JPh

24 sept. 2012

"Les Grenadines en Janvier sont une espèce de grand HLM pour touristes à dépouiller."

Quelques minutes plus tard:
"je ne suis pas resté dans les endroits dont je parle
je savais heureusement avant qu'il ne fallait pas y aller."

Sans commentaires.

24 sept. 2012

perso
j y retourne dans 4 semaines je pars avec air caraibes que je trouve la plus sympa des 3 compagnies
cela fait qq fois que je loue chez sparkling charter bon service
pour l avitaillement ds les grenadines tu as union surtout fruits et legumes sinon une petite épicerie tenue par des metros francais mais attention le calendos est au prix du caviar
sinon un truc lors de ton transfert entre fdf et le marin tu demandes au taxi de t arreter au rond point ou les doudous ont des stands sympas
niveau sécu saint vincent a mauvaise reputation mais cumberland bay est sure
bon le tout est question de bon sens faut pas faire l américain non plus

quant aux baies HLm je les cherche encore donc cette année encore je vais me permettre d aller pervertir ces paysages qui devrait etre réservés aux seuls grands aventuriers transatlanteux :heu: :heu: :heu: :heu:

il est vrai que si tu connais pas trop le coin cela peut etre un bon plan de partir ds un plan style rv

question pour RV jb est il réouvert à marigot??

eric

24 sept. 2012

Oui, JJ a vendu il y a 2 ans, c'est toujours aussi crapoteux, mais très couleur locale. Je te recommande leurs Tshirts d'excellente qualité.

Un bon coktail au coucher du soleil, c'est magique...

CaptainRV

24 sept. 2012

cool je suis passé a marigot au debut novembre 2011 et jj me semblait toujours fermé
aurais tu un bon plan pour visiter les sources et cascades (s il y en a )
du coté de 2 pitons

eric

24 sept. 201224 sept. 2012

J'y étais, la croisière décrite sur mon blog ci-dessus était en novembre 2011, et c'était bien ouvert, voir les photos du blog.

CaptainRV

24 sept. 2012

oui justement c est la date qui m avait frappée
sinon je reitere pour les 2 pitons

24 sept. 2012

Pour les sources, les cascades et les bains de boue brûlant, là encore, tu as les photos sur mon blog, donc, je confirme, ça existe bien.

Pour les tarifs, 2 options, négocier avec un boy's boat ou à terre avec un taxico.
Le piège étant que certains omettent de te dire qu'il y a des péages pour chaque site (c'est le système américain). Donc, ne pas omettre de se le faire préciser avant, et c'est pas donné, c'est par personne...

Et, malgré le prix, je n'ai vu personne déçu de la balade, c'est vrai que c'est unique.

CaptainRV

24 sept. 2012

merci à toi
qd tu y vas as tu l habitude de traiter avec un boat boy en particulier?
sinon le 27/10 tu es le bienvenu pour un ti punch on sera sur le lipari de sparkling
eric

24 sept. 2012

Merci infiniment pour ton invitation. Je ne suis pas au Marin, mais aux Trois Ilets.

J'y pars maintenant pour qques rendez vous, peut- être y serais- je samedi.

En tout cas, bonne balade, profitez bien.

A l'occasion, achètes le guide de Chris Doyle en anglais, tu ne le regretteras pas. Si pas au Marin, au cours d'une escale. Une vingtaine d'Euros.

CaptainRV

24 sept. 2012

je profite du fil
et au mois de juin c est bien ou pas

merci

24 sept. 2012

En juin, c'est super. Le mois à éviter est septembre, tout au moteur. Mais tu n'auras pas de langoustes (mois en r seulement)...

CaptainRV

24 sept. 2012

en fevrier j'ai fais cette croisière et à peu près la même chose qu'indiqué sur le site de Rv. que des bons souvenirs. billet d'avion par air caraïbes (compagnie Vendéenne je le croyais pas !). au début y a un peu de monde et après plus on descend moins y en a. on dira ce qu'on voudra il y aura toujours moins de monde qu'à Belle Ile le 15 août !
le seul coin qu'on a évité c'est le nord de saint Vincent (inadequately surveyed qui disent sur la carte). pour le reste les gens sont adorables. a mon avis faut accepter la proposition de bouée des locaux, c'est 10 fois moins cher que n'importe quel port de Méditerannée et à mon avis une assurance contre le vol et le reste...
a soufrière bay (ste lucie) on était le seul bateau.un boy's boat nous a donné un mouillage, nous a emmené faire les formalités et nous a organisé un tour de l'ile en voiture avec un cousin. le bateau etait ouvert et lui surveillait. au retour quand il nous a fait payer on lui a demandé s'il n'avait pas oublié quelque chose ! il m'a donné sa carte. je communique ses coordonnées à qui les veut. la boite de loc :corail caraibes très pro.
cette année on remet çà on part direct sur grenades et on remonte doucement

24 sept. 2012

pour la bouffe on remplit notre liste sur le site d'appro zagaya en donnant la boite de loc et quand on arrive tout est livré à bord.

25 sept. 2012

Bonjour et merci à tous les contributeurs :-)

je reviens sur la question de la sécurité-vols.

chez le loueur sparkling, par exemple, annexe et moteur ne sont pas assurés contre le vol :
"Attention, l'annexe et le moteur d'annexe n'étant pas assurés, le coût à supporter par le locataire en cas de perte ou de vol de l'ensemble sera de 4000 €."

1/ le risque est-il devenu trop important et donc non assurable ?

2/ le cas échéant, quelle sont, à votre connaissance, les coins devenus "mal famés", où il n'est pas prudent de laisser le bateau sans surveillance et de préférence à éviter ?

merci d'avance.
cordialement.
jib

25 sept. 201225 sept. 2012

Bsr, la source de ressources principale de ces iles est le tourisme et plus particulièrement américain, ceci étant surtout vrai pour Ste Lucie et Béquia, donc la sécurité est très importante pour les autorités.

C'est difficile de te répondre, avec mon expérience, je sais les escales voire les endroits où il faut éviter de mouiller ou d'aller se promener. Nous sommes tentants pour des gens qui peuvent être très pauvres.

Il y a qques précautions générales, surtout la nuit..

Le soir, remonter l'annexe sur les bossoirs et moi, je l'attache avec cadenas. La porte du carré est fermée à clé. Je n'ai aucune psychose, mais je suis très vigilant. Rien ne traîne dehors, pas la moindre serviette ou maillot sur les filières, aviron ou autre manivelle, absolument rien dehors.

Jamais je n'autorise un local à monter sur le bateau et c'est moi qui dirige mes maneuvres, prises de bouées ou bout à terre au cocotier (mais en général, ils me connaissent et le savent).

Des précautions de bon sens dans des pays pauvres, les femmes s'habillent un minimum pour aller au marché par exemple, pas de maillot de bain, pas de gros appareils photo bien en évidence sur le ventre, pas de bijoux voyants, pas de gros portefeuilles plein de billets, ce que vous feriez au Maroc ou en Egypte par exemple. Un principe simple, il ne faut pas tenter..

Si on va diner au restaurant, le bateau reste éclairé par exemple.

Il y a des quartiers mal famés à éviter, de même pas de ballades de nuit, etc...

Ceci étant dit, et avec ces précautions élémentaires, il ne m'est jamais rien arrivé, à moi ou à mes clients.

Un dernier mot, pour les vols d'annexe, ceux-ci sont plus pratiqués par d'autres voileux que par les autochtones...

CaptainRV

25 sept. 2012

merci CaptainRV,

  • dans la journée, laisses-tu ton bateau seul sans surveillance le temps d'aller faire une visite de quelques heures à terre ?

  • lors de la descente à terre, sécurises-tu ton annexe (chaîne et cadenas) ?

25 sept. 2012

Je n'ai jamais entendu parler de vol ou d'effraction de jour. Je vais à terre en rangeant et fermant soigneusement le bateau comme je le ferais n'importe où.

A terre, l'annexe est soigneusement et systématiquement cadenassée avec chaine et cadenas, même pour 10 mn mais, comme au Marin ou ailleurs.

Il me faut recadrer les choses. Il circule tant de faux bruits.

Comme partout, il peut y avoir 2 ou 3 individus qui se mettent à sévir. Tôt ou tard, ils sont attrapés. A ne pas confondre avec du simple chapardage. Et ne pas oublier que le risque peut également venir d'autres bateaux.

Et à 99,99 %, la population est formée de gens normaux et honnêtes.

CaptainRV

12 mar. 2013

Bonjour, d'accord avec toi, avec mes 15 ans à trainer dans l'ensemble des Grenadines. Mais comme je n'y suis pas retourné depuis 5 ans et bien que j'ai toujours gardé des contacts, y compris à Wallilabu Bay sur Saint Vincent, "on" dit que désormais ça craint plus qu'auparavant;
J'évitais l'anse de Petit Bordel, ayant du faire la loi un peu durement au tour du bateau, mais walllilabu reste t'elle une escale attrayante?

26 sept. 2012

Bonjour,
et merci CaptainRV.

  • est-ce qu'un tirant d'eau de 2,0 m est un handicap majeur pour fréquenter les mouillages signalés ?

  • le cas échéant, quels sont, parmi les plus remarquables, les mouillages inaccessibles à un tel tirant d'eau ?

  • le cas échéant, à partir de quel tirant d'eau se prive-t-on de mouillages remarquables ?

merci d'avance.
cordialement.
jib

26 sept. 2012

La réponse est Non... Le seul endroit où tu ne pourras pas entrer, c'est la mangrove de Tyrell Bay, "trou à cyclone" parfait, limité à 1,50 m à l'entrée.
C'est une jolie balade qu'on peut faire en annexe, avec le bateau mouillé dans la baie dans 3 m d'eau.

Dans ces coins, plus on est mouillé près de la plage... moins on est ventilé et plus on a de moustiques !

26 sept. 2012

L'accés á la mangrove de tyrell bay est interdite aux bateaux depuis un paquet d'années déjà en temps normal...ouvert en cas d'alerte cyclone seulement...

26 sept. 2012

Merci :-)

recevoir la météo en bateau de location n'est pas toujours simple avec les moyens standard fournis.

pour ce programme :

1/ vhf et récepteur radio standard (FM, GO) suffisent-ils ?

2/ sinon quelle(s) solution(s) "apportable(s)" conseilleriez-vous ?

26 sept. 2012

Les zantillais te répondront quand ils seront levés...
Quand j'y étais, en hiver, on ne se préoccupait pas trop de la météo !
C'est toujours pareil : beau temps ensoleillé, quelques grains en soirée, vent de secteur Est 3 à 5 Beaufort, la pression varie entre 1013 et 1015 mb sans qu'on puisse rien en conclure. Pétole sous le vent des îles hautes (Ste Lucie, St Vincent), rafales au débouché dans les canaux, phénomène d'entonnoir entre les îles : le vent refuse quand tu quittes l'abri d'une île et il adonne quand tu arrives à la suivante... aussi il est plus confortable de garder la même allure et décrire un petit arc de cercle plutôt que de vouloir à tout prix tirer une ligne droite en suivant aveuglèment ce que dit ton GPS...

Bon on pouvait avoir la météo à la VHF, en restant en veille sur le 16. Mais il faut causer/piger l'english en dehors des îles françaises.

;-)

26 sept. 201226 sept. 2012

Ceci pourrait faire l'objet d'un très long paragraphe.

Pour les moustiques, perso je ne suis jamais piqué mais leur zonzon m'énerve. Eviter le fonds de Marigot Bay ou la mangrove de Tyrell, mais c'est du bon sens. Très peu de moustiques mais un seul peut gâcher une nuit. Un coup de bombe dans la cabine 5 mn avant d'aller faire dodo surtout qu'en général, on dort sans pyj... Et une bombe dans la cabine qd le zonzon devient insupportable.

Pour la météo, weather forecast, il est intéressant de noter que contrairement aux habitants des grandes villes de France, comme les locaux vivent dehors, ils prennent tous la météo, du douanier à la marchande de poissons...
Et qd il y a une onde tropicale à venir ou un coup de vent, c'est le sujet de ttes les discussions, le tél antillais marche fort..
Je n'ai jamais pris le 16, quasiment muet.
Soit vous avez un tél genre ziphone et vous la prenez par là, soit un café Internet par câble soit le WiFi à terre. Il y en a partout, dans le moindre bar ou resto, en général gratuit mais avec code. Le demander systématiquement. Et il y a aussi des abonnements, à Béquia ou Union par ex. Emporter sa tablette, son zipad ou son ordi portable à terre (dans un sac bien étanche).

Un dernier point, contrairement aux iles fses, il n'y a aucun ressenti face aux touristes ou aux blancs, il n'y a aucun racisme anti blanc.

Egalement, il est passionnant de lire l'histoire de Ste Lucie, de Grenade ou de Béquia, ne manquez pas cela.

CaptainRV

26 sept. 2012

A la période où tu vas être sur place, la météo est, comme le dit Marie-Noëlle, assez monotone… sauf exception… et les exceptions, la météo a du mal à les voir à l'avance, même quand elles sont là d'ailleurs… donc c'est assez relatif. Le Crossag a un bulletin par vhf, mais il ne porte pas si loin… donc ipad ou équivalent et météo sur place. Pour la vhf portable et la radio, je suppose que le bateau que tu vas louer en sera pourvu…

26 sept. 2012

Et la BLU en réception fait partie de l'équipement de sécurité obligatoire pour tous les bateaux de loc. Et si Sparkling n'en a pas, c'est pô bien comme dirait Titeuf.

(et merci de ne pas dire à Yvon que c'est moi qui t'ai dit ça....)

CaptainRV

26 sept. 2012

Bonjour
Tu peux recevoir la meteo chaque jour en français et en BLU sur 6905 a 8H antilles
C’est un petit reseau d’entraide ou l’on s’echange les news chaque matin et Jean Yves quand il est a bord naturellement nous donne une excellente meteo pour petites antilles et Venez voir plus selon la position des navigateurs
Comme la meteo la reception BLU est parfois surprenante
Si tu as la wifi tu recevras partout internet et donc la meteo
Bon séjour profites bien des conseils locaux ci dessus
;-)

26 sept. 2012

p......g je viens de me rendre compte qu'en quinze jours jamais je n'ai cherché à avoir la météo ! ! remarquez 15/25 de NNE à NE, un vague grain pendant 10 mn çà doit faire oublier nos fondamentaux métropolitains.....

26 sept. 2012

la météo hors saison cyclonique, est du genre immuable!!...comme dit ci dessus, en cas de risques particuliers, radio cocotier est trés réactif! ..mais la météo tu va la pratiquer...nez au vent! aux antilles on pratique plutôt,en effet, une micro météo ...le nuage qui arrive au vent et le plus important, attention aux grains,noirs ou blancs, ça oui! car des passages de grains á 40 nds et + sont courants et brutaux, les accélérations en sorties d'iles comme le nord st vincent sont surprenantes parfois, si tu connais pas le coin..et il faut connaitre pour estimer la force du vent en regardant la hauteur des nuages, par exemple, sur le volcan de st vincent (pas de nuages 0/10nds, nuages en haut 10/15, nuages á moitié 20/30, nuages en bas, 35/50 !!! voilá ce qu'est la micro météo en nav aux antilles...!)
il y a pleins de coins déserts ou presque d'une rare beauté dans les grenadines ou ailleurs dans l'arc , même en pleine saison d'hiver! il faut juste savoir sortir des sentiers battus. (mais je garderai mes petits secrets!) pour y avoir passé une 20aine d'années á parcourir la caraïbe ans tous les sens. je peux t'affirmer que même l'enthousiasme de captainRV est en dessous de la vérité! et au contraire de l'inénarrable Fleur.de.lys qui a tout vu en 2 jours, tu peux y passer une vie á découvrir les beautés multiples des Caraibes!...
ps: la conception du voyage de fleur.de.lys m'étonnera toujours
(www.voilierfleurdelys.com[...]327.htm ) ..
:tesur: :lavache:

27 sept. 2012

Bonjour à tous et encore merci pour toutes ces bonnes infos !

pour les clearance, j'ai lu un "attention à "l'over-time", susceptible de faire évoluer le tarif :-)

  • à quelle heure commence "l'over-time" ?

  • un (ou des) port à privilégier parce que plus "sympathique" ?

  • combien de temps faut-il s'attendre à y passer ?

  • des différences de temps passé entre le clear-in et le clear-out ?

  • des conseils sur cette question ?

merci d'avance
cordialement
jib

27 sept. 201227 sept. 2012

les overtimes sont les weeks end et jours fériés, parfois les heures hors heures de bureau.taxe supplémentaire oui.
ports sympas côté administration? Béquia avait bonne réputation, mais c'est plus un douanier mal luné qu'un mauvais accueil qui peut rendre la clearance pénible.en principe c'est bon partout...les moins sympas que j'ai connu, la Guadeloupe á la marina de Bas-du-fort, mais ceux-lá étaient hors concours!!
en général si tu arrive un dimanche á béquia en même temps que le "troupeau", ça peut te prendre 2 bonnes heures aussi il est intéressant d'arriver en décalage avec le gros des bateaux de loc. partis le samedi du marin!
pour un stop de moins de 24h tu peux faire in and out ensemble... sinon c'est a peu prés pareil.
voilá monsieur, il va falloir que tu arrêtes de poser des questions pour te garder un peu d'aventure! :langue2: :mdr:

28 sept. 2012

Bonjour et alors... Au Revoir comme a dit un Pdt contemporain !
merci pour tout et que l'Aventure commence :-)
jib
ps : où c'est qu'on met le sujet en [résolu] ?
:-)

28 sept. 2012

Ah mais c'est pas fini, il va te falloir venir au rapport au retour... On saura te le rappeler !
;-)

14 déc. 2012

Bonjour,

j'ai trouvé quelques nouvelles questions pour parler des Antilles et des Grenadines :-)

1/ appro-zagaya propose :

1.1/ boissons :

1.1.1/ les bières suivantes (je n'en connais qu'une) :

Königsbacher 33 cl x 24 can 15,30 €
Corsaire 33 cl x 24 btl 25,26
Heineken 33 cl x 24 can 33,40
Lorraine (local) 33 cl x 24 can 27,58
Carib (local) 33 cl x 24 can 28,69

quelle marque (ou lesquelles) trouvez-vous la plus "goûteuse" ?

1.1.2/ les rhums :

Clément blanc 50° 1 litre 9,10
Clément blanc 50° cuby 3 litres 25,30
La Mauny blanc 50° 1 litre 9,36
La Mauny blanc 50° cuby 4,5 litres 33,48
J.M. blanc 50° 1 litre 9,06
J.M. blanc 50° cuby 3 litres 26,40
St-Etienne blanc 50° 1 litre 8,92
St-Etienne blanc 50° cuby 3 litres 22,25
St-James blanc 50° 1 litre 8,76
Trois Rivières blanc 50° 1 litre 7,86
Trois Rivières blanc 50° cuby 3 litres 24,41
Neisson blanc 50° 1 litre 12,41
Clément vieux 44° 1 litre 18,18
Clément vieux 44° cuby 3 litre 50,59
La Mauny vieux 40° 1 litre 16,98
J.M. vieux XO 70 cl 30,00
J.M. vieux 70 cl 44,27
J.M. Hors d'age 1993 70 cl 92,00
J.M. Elevé sous bois (paille) 70 cl 9,95
J.M. Elevé sous bois (paille) cuby 3 litres 29,90
St-Etienne vieux 42° 1 litre 16,58
St-Etienne vieux 42° cuby 3 litre 47,52
St-James vieux 42° 1 litre 18,14
Trois Rivières vieux 45° 70 cl 13,65
Neisson Réserve Spéciale 42° 70 cl 28,87

quelle marque (ou lesquelles) trouvez-vous la plus "goûteuse" ?

1.2/ spécialités :

Poulet boucané 11,00

Boudin créole rouge au kg 10,00

Boudin créole Lambi-poisson au kg 12,00

Épaule de porc fumé cuit 2 kg 28,36

si vous pensez que la qualité sera bonne, quel(s) plat(s) retiendriez-vous ?

2/ clearance

le loueur renvoie vers eseaclear. mais ici :
www.eseaclear.com[...]dex.cfm
il semble que cela ne soit disponible que sur Antigua et Barbuda.

cela fonctionne-t-il sur les Grenadines ?

3/ change

  • suffit-il de prendre des euros ?

  • y a-t-il à peu près partout des distributeurs facilement accessibles et approvisionnés en ECD (est caraïbes dollar) :-) ?

  • quel(s) port(s) privilégier pour ces retraits ?

Merci d'avance.
Cordialement.
jib

14 déc. 2012

bonne question
perso je prend la corsaire qui est une blonde classique maios meilleure que heineken
la 1 ere marque n est meme pas bonne pour nettoyer par terre
en rhum
Nelsson pour TI punch et clement pour rhum jus et meme ti punch

pour poulet boucané et boudin oublie zagaya
au marche du marin il y a un stand de boudin top
et poulet boucane tu trouves partout au marin

pour les thunes pani probleme pour l euro
tu as des DAB a marigot bay
bequia
union
entre autre
mais perso je prend du cash parce que limite hebdo basse
change facile aux memes endroits

ceci est une liste non exhaustive mais sure parce que testé perso

et cette année j ai été agréablement surpris par le prix des langoustes à Moustique

bon vent

eric

14 déc. 2012

Des goûts et des couleurs... Perso j'apprécie la Königsbacher ! La Carib pas mal, Lorraine moins, mais un peu de variété n'est pas mal non plus.
Le rhum de prestige c'est Clément ( justifié) mais St James est aussi subtil. Je viens de découvrir les rhums de Guadeloupe, moins prisés mais à tort : Séverin par exemple, une heureuse surprise. C'est purement perso, il faut tout tester.
Le poulet boucané de grande surface... J'ai essayé, c'est répugnant ; ça a fini aux poissons (qui n'en ont pas voulu !).
Eseaclear ne marche malheureusement plus (sauf Antigua en effet) car le système a changé son logiciel début 2012 en effaçant tout ce qui était en mémoire. Il faut que chaque pays forme ses fonctionnaires et recrée une base de donnés, donc ça peut durer un moment...
Il est sage d'avoir des US$ en espèces et de se fournir en EC$ localement. Les € peuvent être acceptés mais souvent à un cours simplifié (1€=1$!). A Rodney Bay le DAB du port était HS en juin dernier.

14 déc. 2012

Chacun sa façon de voyager. Pour certains il s'agit de rencontrer du monde, pour d'autres, ne pas en rencontrer. Certains vont aller s'étaler sur une plage et d'autres vont préférer rester à bord. En une où deux semaines, de toute évidence, tu es un touriste, qui essaiera de "rentabiliser" le temps des vacances. Et là, pas de miracle: prend quelqu'un comme Catapleiades, qui a bonne réputation, et va pouvoir t'aider à gérer ton temps au mieux.
J'ai lu sur un forum un type qui se plaignait que lorsqu'il s'approche d'un bateau il ne soit pas invité à boire l'apéro! Selon lui, le minimum, lorsque l'on vit sur un bateau, est de se sentir membre d'une communauté et d'inviter n'importe qui à son bord, puisqu'il a un bateau!
Voyager reste avant tout se déplacer, vite où lentement, et VIVRE, selon ses propres conceptions, sans copier le mode de fonctionnement de l'un où l'autre, car après tout, ne cherche-t-on pas avant tout à être un peu libre?
Autant que faire se peut...

15 déc. 201215 déc. 2012

Bonjour,
J'étais à la Guadeloupe la 2e quinzaine de novembre.
Pas pris la météo une seule fois...
La bière la moins chère et correcte : Carib
Le meilleur rhum, c'est toujours Neisson, mais celui de Marie-Galante est excellent !
Pour le reste, à chacun de faire son expérience, c'est ça aussi le voyage.

A prendre pour ce que c'est, un accident : une métropolitaine a été agressée en plein jour à St Martin récemment, voir sur Noonsite. Petit conseil général pour les femmes : ne porter aucun bijou, en particulier en or, actuellement ça craint partout ! J'ignore si la personne en question en portait, c'est juste une remarque.

www.noonsite.com[...]king-in

:reflechi:

12 mar. 2013

St Martin, record de France des agressions… à égalité avec la Guyane d'ailleurs…
Guadeloupe et Martinique sont beaucoup moins touchés, départements moins dangereux que Paris, ceux de banlieue ou que les Bouches du Rhône par exemple… donc pas de panique non plus…
Ici les vols sont bien plus rares que dans les grandes villes de France, il faut le savoir !
Un grand soucis ici, le crack… et avec les crackés, pas moyen de discuter, de négocier… cerveau paralysé… donc on se sauve ou on donne ce qui est demandé. Cela dit il est rare que les touristes soient touchés, être touriste et blanc, c'est plutôt une protection dans certains lieux… la délinquance ici est différente de celle qui a cours dans l'hexagone ou dans les pays du sud de l'Europe.

18 déc. 2012

merci beaucoup pour les infos et les tests ! :-)
jib

18 déc. 2012

C'est effectivement à St Martin, parmi toutes les iles du nord que ça craint le plus. Des policiers fortement armés aux carrefours importants à partir de 6h du soir (avec gilets pare balles) et jusqu'aprës minuit.

Par ailleurs, je ne comprends pas ce que faisait cette touriste dans cette zone complètement déserte, d'autant plus qu'on peut aller en annexe aux Douanes, à 2 km de là.

J'y étais il y a 2 semaines, on se ballade toujours à deux.

St Martin est l'objet d'une immigration clandestine importante venant d'Haïti et, leur coup fait, les voyous passent en zone hollandaise...

CaptainRV

11 mar. 201316 juin 2020

Bonjour,
un petit retour de "l'aventure" :-)

26/01/2013
Une croisière aux Grenadines. Arrivée à l'aéroport de Fort de France. taxi réservé : Rodolphe, nous embarque et a voulu prévenir le loueur (dommage, il se trompe de société et « réveille » le concur-frère ! ). Accueillis à 21:00 par Yvon Szekely et le planteur de bienvenue (jus d'orange local), sur le Lavezzi 40, loué pour 13 jours, du Marin en Martinique à St George's en Grenada, en « one-way » :-)

27/01/2013
07:30 : petit déjeûner, avitaillement DIA à côté pour le liquide + voiture prêtée par le loueur pour carrouf et marché. Sur le conseil d'amis, nous chargeons pour 3 jours de fruits et légumes et nous tomberons en rupture de citrons verts, tandis qu'un ananas attendra quasiment le dernier jour de la croisière pour mûrir. Des citrons et des bananes vertes (mais mûres et succulentes) nous attendent à Clifton, deux petites boutiques à droite en allant vers la sortie du village. Un peu plus loin se trouve une autre boutique, avec du saucisson et autres vivres « occidentaux », où nous sommes accueillis par une jeune française, là depuis 2 ans et qui s'y plaît ! Le frigo du bord, à circulation d'eau de mer, nous congèlera-tuera les tomates mais la bière reste bien-très fraîche ! Inventaire et mise en main : 01:30. clearance out : 30 mn s'il y a un terminal libre + 5 €. Déroulage de génois et hop le bloqueur qui se casse à tribord. Réparation par un bout de garcette. 2 malades pendant la nav de 4h. stop nuit à Rodney (trop tard pour Marigot : nuit à 18 :00).

28/01/2013
Marigot et sa base Moorings, ses « yotes » (par exemple le Salperton 45m tout carbone) ; retrait au distributeur de ECD (ou XCD ou « biwis »). clearance : crew list pré-établie sur la base du formulaire de Grenade ( www.grenadagrenadines.com[...]edures/ ) qu'il est possible de ressaisir avec un traitement de texte pour en faire un formulaire « remplissable », sans le logo « Grenade », à partir des infos du bateau données par le loueur, 4 exemplaires. On peut faire le « inbound » et le « outbound » en même temps et l'autorisation de séjour sur St Lucia est valable 72H. Si on est certain de rester à Soufrière on peut payer sur place ou alors voir sur place, si on y va : les Rangers du parc passent vers 06:00. attention à la tenue du mouillage sur le côté gauche du chenal, celui essayé. Repartons pour Soufrière un peu avant la tombée de la nuit où nous sommes « harcelés » par Françis, qui veut absolument nous placer sur une bouée du « gouvernement », la « dernière » qui reste, « tout confort » et très bien pour un cata. Le doute s'est installé car est-ce vraiment une bouée du gouvernement ? Le loueur, qui s'est déjà retrouvé avec un cata hors d'état de naviguer pour cause de bouée défaillante et un boatboy « coupable », mais pas responsable et introuvable, nous a instamment demandé de mouiller sur ancre. La nuit venant et n'ayant pas repéré le mouillage à privilégier : devant la plage à gauche au NE et une aussière amarrée au cocotier (manœuvre que nous verrons par la suite effectuée par un « connaisseur »), nous nous dirigeons vers la dernière bouée disponible, la plus en avant côté gauche, à environ 5 m de la roche, avec un Françis qui s'impose sur la bouée, nous contraint à passer entre son bateau et le piton rocheux (et son ressac). Sans son bateau ça aurait sans doute été plus facile mais Françis a tenu à rester là... et passer les bouts, évidemment sans qu'on le lui ai demandé. Une fois le bateau amarré, a débuté un espèce de marchandage sur le prix de la prestation de Françis, que « nous lui aurions commandé » (à l'insu de notre plein gré), un « montant suffisant », qu'il a converti en 20 euros, que nous avons traduit en 20 ECD, ce qui ne lui a pas plu, « qu'il avait « perdu » trois bateaux le temps qu'on se décide » et patati et patata. Comme c'était « à prendre ou à laisser », il a fini par prendre et repartir avec une manœuvre rageuse et un ton menaçant... (et tout avait commencé par « bienvenue à Soufrière »... ). pour la clearance, seul le skipper est censé débarquer pour aller « clearer », procédure à l'issue de laquelle le reste de l'équipage peut débarquer. En pratique suivante, nous débarquerons tous et les équipiers seront des touristes discrets le temps des formalités, ce qui évite une navette, qui selon les escales, peut être longue.

29/01/2013
réveil à 06:00 après une nuit lamentable, des amarres grinçantes et un ressac très-très présent. Partis à 06:40 au moteur, nous voyons les Rangers bondir sur le voilier qui nous suit et percevoir la taxe de 54 « biwis » (tarif indiqué par le fameux Françis), à la suite de quoi les Rangers préféreront rattraper tous les voiliers qui appareillent les uns après les autres. 20-22N, des pointes à 27N facilitent l'arrivée à Port Elizabeth. Mouillage devant la plage de Lower beach et près d'un resto. 1H de clearance. 3 crew list à l'entrée (et il en faudra 3 autres à la sortie des Grenadines). L'annexe peut être amarrée aux pontons installés le long du rivage. Là il est possible, au retour, de trouver Richard dans l'annexe en train de vider l'eau de mer qu'il y a mise, sans doute pour faire un « nettoyage ». et si vous lui demandez ce qu'il fait dans votre annexe, probablement qu'il vous dira qu'il ne le fera plus... ballade sympa dans le village, petit marché couvert pour y faire du « bizness », et après le marché, la déchetterie où vider les poubelles.

30/01/2013
08:45 départ pour Canouan E / The Pool, mais avec 25N et la houle de NE la passe ne paraît pas raisonnable pour une première fois. Direct to Tobago cays. Nous mouillons entre les Petits Rameau et Bateau. A 14:00, les « hou-hou, hou-hou,... » des Rangers nous attirent dehors : « combien de nuits ? Une sûre, demain je ne sais pas. 5X10 ECD. Ils sont honnêtes... »Nous déjeunons de notre petit thazard coupé en darnes : excellent. Ce sera avec un petit barracuda, relâché pour suspicion de ciguatera, notre seule pêche. Contrairement à toutes les promesses du vendeur de lignes:-) et pourtant beaucoup de poissons volants, volant pour échapper aux prédateurs, qui ont échappé à nos leurres de compétition. Heureusement qu'il ne nous faut pas manger 5 poissons par jour ! Le lendemain nous restons avec tortues et raies pastenague, poulpe et barracuda, langoustes, seiches et autres poissons tropicaux. les Rangers passeront à côté sans revenir nous voir. Commande à Roméo d'une langouste de 4 livres à 30 ECD la livre, grillée avec quelques petits légumes à l'intérieur, livrée à bord à 18:00. bonne mais un peu sèche, c'est le pb du barbecue. Roméo nous confirme que le meilleur spot de PMT (palme-masque-tuba) ou snorkeling est le tour de Baradal. L'effet « aquarium » est meilleur avec le soleil en haut !

31/01/2013
25-30N et du courant et des nuages... et un gâteau au chocolat, un ! Plus, plus tard, PMT comme la veille... plus mon bob, « volé » par le vent, à récupérer et revenir contre le courant devenu fort : c'est le « jeune » de l'équipe qui s'est porté volontaire et bénéficie d'une double ration de rhum ! Moralité : bob à enfoncer jusqu'aux oreilles:-)

01/02/2013
08:30 départ sans vent puis rapidement 30N, visi faible et pluie, pour aller s'installer à Union / Chatham, au N-NE pour être proche de la zone PMT. Lecture, gâteau 2. PMT, l'habituel plus deux espèces de rascasses grises et en m'écartant pour les montrer, rencontre avec un oursin à pointes noires qui finissent dans mon mollet. Ouille. Aye. Le lendemain, je ne sentirai plus grand chose. L'animal inocule ainsi un venin pour immobiliser et venir se nourrir sur la bête. J'ai vu plus tard une de ces salo*# ~ installée sur une queue de langouste. Ai également vu sous une roche, une langouste, semblant entière, queue attachée au corps, mais vide à l'intérieur... mais son intelligence a des limites car prendre mon mollet pour une langouste : personne à bord n'a commis cette énorme erreur de jugement:-) la tentative d'extraction ne donne rien et la solution est un peu de citron – quand il en reste - pour dissoudre le calcaire des épines, qui finiront par être digérées – chacun son tour - par cette merveilleuse machine qu'est le corps humain, quasi parfaite, répondant toujours présente... oui, enfin, ça c'est la théorie... également vu un serpent de mer, inoffensif. Grain pluvieux en soirée.

02/02/2013
08:30 départ sans vent puis rapidement 30N, visi faible et pluie, pour aller s'installer à Union / Chatham, au N-NE pour être proche de la zone PMT. Lecture, gâteau 2. PMT, l'habituel plus deux espèces de rascasses grises et en m'écartant pour les montrer, rencontre avec un oursin à pointes noires qui finissent dans mon mollet. Ouille. Aye. Le lendemain, je ne sentirai plus grand chose. L'animal inocule ainsi un venin pour immobiliser et venir se nourrir sur la bête. J'ai vu plus tard une de ces salo*# ~ installée sur une queue de langouste. Ai également vu sous une roche, une langouste, semblant entière, queue attachée au corps, mais vide à l'intérieur... mais son intelligence a des limites car prendre mon mollet pour une langouste : personne à bord n'a commis cette énorme erreur de jugement:-) la tentative d'extraction ne donne rien et la solution est un peu de citron – quand il en reste - pour dissoudre le calcaire des épines, qui finiront par être digérées – chacun son tour - par cette merveilleuse machine qu'est le corps humain, quasi parfaite, répondant toujours présente... oui, enfin, ça c'est la théorie... également vu un serpent de mer, inoffensif. Grain pluvieux en soirée.

03/02/2013
09:10, après le plouf matinal, départ pour Clifton. Toujours un boysboat nous indiquant qu'il faut prendre une bouée car les ancres ne tiennent pas, nous ,continuons à explorer, mouillons entre le port et le happy bar et effectivement, ça ne tient pas. Dommage pour le boatboy, il a affaire à un bigouden d'origine contrôlée, qui va reculer un peu vers le port et trouver un parfait endroit. Après avoir vu Chatham, il va falloir quitter les Grenadines en passant par Petit St Vincent. Revenir clearer ne nous enchante guère alors direction l'aérodrome où nous trouvons les officiels, aimables ma foi. D'autant que comme nous sommes dimanche, nous entrons dans la période faste de l' « overtime », facturable pour la sortie : (5x10) + 63,45:-( Nous allons nous rattraper avec d'excellentes bananes (1 ECD pièce), un bel ananas (16 ECD), un sac de petits citrons verts très juteux – la marchande en coupera un et fera couler le « précieux » par terre, de la démo violente - (26 discountés à 20 ECD), et des oignons, et des patates, et de la crème fraîche chez la française, na ! Et comme finalement nous ne trouvons pas le village enthousiasmant : nous traversons pour PSV. Premier mouillage : ne tient pas non plus. Comme à Clifton, ça ressemble à du sable, ça a la couleur du sable, mais ce n'est pas du sable, c'est du corail blanchi, mort de chez mort. Il faut aller un peu plus loin, après le ponton de l'hôtel. Nous partons en annexe vers le reef, au NW de PSV, pas loin de Morpion, mais un peu loin et le soleil est déjà descendu, il faudra revenir demain. Mais au retour, nous voyons la zone « transat-hamac » la plus face au coucher de soleil encombrée d'une table garnie de … VIP, avec un groupe de trois musicos et deux photographes. Il paraît que la nuit est à 1000 USD dans ce charmant hôtel de province... chez nous aussi, y'avait des photographes, et des chanteurs, y'en avait aussi !

04/02/2013
07:50, nettoyage de pont et innondation de la cabine ! inventaire d'appro fini, traversée en annexe vers Petit Martinique. Plein de déco-drapeaux à la gloire de la Nation, dont ils fêtent l'indépendance pour la 29° fois. Achat d'oeufs et biscuits. Au ponton carburants, le gallon de 4,5L de Goil est à 14,95 ECD. Un magnifique Catana 42 va s'approvisionner mais ne remplit que la moitié de ses deux réservoirs pour limiter les risques de mauvais carburant, nous disent les bordelais amis venus passer deux semaines à bord. Le catana est parti depuis décembre et c'est le premier réappro : « ça marche bien à la voile » et je les crois volontiers ! Yvon nous a mis en garde contre le risque d'achat de mauvais GO, donc pour nous ce sera à Grenade. Ballade sympa. Des ouvriers construisent un bâtiment qui abritera un centre de veille météo sur les hurricanes (1 M ECD, financé par les USA). Retour par la plage. Dans une paillotte, les dominos claquent sur la table. Un pêcheur sous-marin revient et gueule à tous ces branl... de venir l'aider à mettre son pur-sang hors-bordisé au sec. Après plusieurs gueul...appels : une dizaine de types se lèvent, se dirigent vers la plage, tranquilles (ils vont pas non plus courir, et oh ! ). et que j'te mets une branche ronde devant l'étrave, et une autre un peu plus loin, et une autre un peu plus loin encore, et que j'te tire sur le boat en contreplaqué aux couleurs vives (très vives), que j'te déplace les rondins de derrière pour les mettre devant et le voilà au sec, le boat du monsieur à la belle voix. Il sort un fusil, plein de flèches en bois à ardillon érectile en acier spécial gros poisson, ainsi que, plus discrètement un gros poisson rouge et un gros poisson vert et sans doute d'autres mais de loin, pas facile de faire l'inventaire de la ressource halieutique prélevée au détriment des touristes locaux à lignes spécialisées en quasi-bredouille:-) . dans l'après-midi, PMT sur le reef avec deux mouillages d'annexe différents. Sympa. Langoustes, requin vache de mer, planqué dans un trou de souris (qui avait probablement dû s'absenter), « crevette » à grandes pattes-pinces, plus l'habituel.

05/02/2013
ressources en eau contrôlée avec une sonde à main mais en bois, celle qui est précise et ne tombe jamais en panne et qu'il suffit de tremper jusqu'au fond du réservoir et a été étalonné par Yvon : stock à la moitié. Les mesures prises dès le départ ont été payantes et nous finiront la croisière avec un peu moins d'un quart. Chapeau l'équipe:-). 09:00 : Hillsborough, 1H de clearance. Comme nous devions arriver la veille mais que nous avons préféré rester une nuit supplémentaire à PSV, j'ai dit la vérité si j'mens car l'alarme moteur s'est mise en route sans que je ne sache pourquoi, donc je suis resté, et s'est éteinte le lendemain, sans que je sache pourquoi. Je sais, j'suis nul en mécanique... j'ai sorti mes belles « custom forms », copie de « the official » avec le joli logo de Grenada, mais il a fallu payer quand même : cruise permit : 5x10 et customs à 32,40 ECD. Ballade sympa, achat de fruits locaux chez un marchand sympa et pédagogue, dans la limite de notre compréhension de l'anglais local (en clair, y'a quand même là, comme avant, et comme après d'ailleurs, des trucs qu'on essaye de deviner... ) : de la papaye (genre melon moins sucré), des mangues ( genre melon plus sucré), du fruit de l'arbre à pain (genre mel... et non, piège : là ça ressemble à de la patate, qu'on peut cuire à l'eau, assaisonner et utiliser comme des patates de chez nous ! ). 11:30 : départ pour Saline et White islands : il faut mouiller pile sur le pictogramme « ancrage » de la carte navionics par 8-10m, même si ce n'est pas franchement clair-sable, car ailleurs, plus vers la plage où c'est blanc-sable, ça ne tient pas du tout, car c'est ? Blanc-corail-mort, c'est ça ! Re-annexe pour aller sur le platier : sympa. 17:00 : départ pour Tyrell et ancrage à 17:45, au mileu de plein de monde et à côté d'un charmant voilier, équipé d'un skipper barde à la guitare, et qui les yeux dans les yeux, ne répond pas à notre salut. « Quand on est con, on est con », disait un autre guitariste à moustache... gâteau 3 : youpee-1 ! Carbonara : youpee-2 !!

06/02/2013
06:50 : départ pour Hog Island, « le plus beau mouillage du S de Grenada » selon Patuelli. De la houle (la même), du vent 22-25 avec quelques « hurlements » à 27 et nous avalons paisiblement avec un ris pour arriver, toujours avec nos lignes légères (de pêche évidemment, la « brioche » elle, est toujours fidèle au poste... faut la voir comme une sécurité, c'est tout:-) ). plein de bateaux mais pas dans la zone du pictogramme navionics ni Patuelli, où il n'y qu'un bateau à moteur, en travaux. Chouette, on va se mettre derrière et nous resterons deux nuits, paisibles. Le reef pas loin en annexe. Plein de spirographes : des « plumeaux » qui rentrent se cacher dans leur tuyau quand on les chatouille. Et, tiens une belle coquille rose genre lambi. Ramené à bord pour le souvenir sur la cheminée. Sauf qu'à l'apéro, y a un bras qui sort, un poing rageur : « je m'appelle Bernard et téléphone-maison... » interloqués, stupéfaits, médusés... le DAL a attribué un logement vacant et nous ne le savions pas... toutes nos excuses, m'sieur Bernard et bonjour à m'me Bernard : plouf... le lendemain, j'en trouve un autre pour ramener à la copine à la cheminée, mais là, je prends mes précautions : je frappe à la porte, plusieurs fois, je secoue l'appart. Normalement quand un voisin fait un tel bazar, on va lui causer du pays. Donc si y'a rien, c'est qu'y a rien. Voilà la carrée, non recensée par l'Abbé Pierre Cie ltd, trônant sur le passe-plat du carré-cockpit. Quelques temps après, la copine s'écrie : mais y'a quelqu'un !... encore ? Bonjour, je m'appelle Bernard, et je... ça va, on a compris... et bonjour à Mme Bernard... très-très efficaces les assoc pour les sans abris. Mais bon si l'Etat s'en occupait un peu plus, on ne serait pas conduit dans des situations très-très gênantes comme celles-là. Depuis, quand on en voit, on passe sans palmer fort, on sait qu'il y a des « gens » qui se reposent:-) . Et comme on s'ennuyait un peu, un membre de l'équipage, comme il l'aurait fait à la maison, a vidé, dans l'évier, le pot de cornichons, dont il venait d'extraire les derniers légumes. Mais contrairement à la maison, il faut savoir que chez ces éviers-là, y'en n'a pas monsieur, y'en n'a pas... des ramasse-grains de condiments, qui sont donc partis dans le tuyau, mais pas très loin finalement car ils ont été arrêtés, bloqués, contrôlés, par deux allumettes qui discutaient au « carrefour des tuyaux ». donc démontage du té de dérivation (qui permet d'avoir une douchette eau de mer), dans des conditions acrobatiques et inconfortables, dans un sous-placard où seul le plus sportif, le plus souple, le plus musclé, bref le plus jeune a pu se glisser. Donc pas de bonde récupératrice, pas de siphon démontable et des tuyaux fixés au gros collier rilsan qu'il a fallu couper. C'est bê-ê-te... 45mn de bonheur. Car au remontage, évidemment ça fuit, donc y faut y retourner. Pour le plaisirrrree ! Disait Léonard (non, pas le constructeur d'aéroport, De Vinci... Cohen, non, je ne crois pas que c'était lui qui disait ça. C'était Herbert, je crois). Apéro mérité ! Et double ration pour la jeunesse (oui, c'est le même... attention à ton foi, mon gars:-))

07/02/2013
09:00 : traversée en annexe pour aller au petit ponton, à côté des pontons de la marina et marche sur la route jusqu'au premier croisement. Des voitures « tunées », voire sans plaque d'immatriculation. Un terrain de foot. Des cerf-volants octogonaux de petite taille, qui volent bien, sauf quand ils finissent dans les lignes électriques (« il va voler moins bien maintenant », aurait dit le Corniaud). Une petite plate-forme surélevée pour admirer la mangrove dévastée par un cyclone et un local qui monte discuter avec nous, et nous expliquer que si il y a une poule d'eau et une autre poule d'eau qui caquètent gentiment, c'est monsieur et madame. Mais si c'est une poule d'eau qui poursuit une autre poule d'eau, alors c'est différent : ce sont deux poules d'eau qui veulent caqueter gentiment avec la même poule d'eau. Vu ? Un gars du coin, qui a passé une quinzaine d'années à Trinidad, où « règne la violence. Ici, c'est cool ». très gentil. Missionné par l'office du tourisme ? Sympa. PMT habituel. Et comme nous sommes quasi-seuls, soirée chants. Et pour ça, il vaut mieux être seuls ou quasi-seuls pour des chants justes ou quasi-justes:-). Ce que je ne comprends toujours pas c'est pourquoi des chants quasi-justes donnent toujours mal à la tête ou à la quasi-tête le lendemain... très sympa quand même...

08/02/2013
08:30 : départ pour St George's, Port Louis marina. Ponton carburant : caché par un bateau mais on finit par le trouver. 11,7 gallons x 4,5L (54L) x 15,55 ECD = 182 ECD, pour total 215 NM = 0,25 L / NM total parcouru voile+moteur, pour 23H par moteur volvo 30 HP x 2 = 46H = 1,2L/H. Place au quai = 170 ECD pour la nuit. Fait chaud... sanitaires au top (code 135 si ça peut servir:-)). Quelques yotes de prestige. J'irai les voir de plus près ce soir. Réservation du taxi : « moi, c'est Ray, Ray-mond' » : 5 personnes, 05:00, ça fait tôt : ça fera 100 ECD. Commençons à marcher vers le « bourg » et voilà Raymond qui repasse : un petit lift to downtown ? 35 ECD : Ok. Dans le bourg : choc thermique-sonore-visuel-olfactif-respiratoire : plein de voitures qui ronflent et qui klaxonnent, des vendeurs-deuses de fruits et légumes et tee-shirts et souvenirs et épices et CD gravés et conner... en tous genres, des jeunes ado en uniformes scolaires anglosaxons, des malls (centres commerciaux) aussi « brillants » que chez nous. Et un groupe d'enfants d'une dizaine d'années, qui se ballade dans le cimetière sur la butte (c'est vrai que ça monte à pic), parmi lesquels une petite fille qui me demande de lui apprendre le français : irrésistible. Alors je lui ai appris les règles de base de l'accord du participe passé, qui s'accorde lorsque le COD (complément d'objet direct)... mais tout le monde connaît tout ça... y compris la chèvre, qui monte sur les tombes pour mieux voir, et broute entre deux caveaux. Retour à pied, facile et chaud. 16:00 : nous retrouvons le fils d'Yvon qui va ramener le bateau. Check-out et bière fraîche conviviale. Resto ce soir : en face de la marina, à 5 mn à pied, chez Patrick's. Sympa : menu unique, il n'y a que la boisson à choisir. Après ça commence : retournez vos assiettes, ordonne la dame (enfin l'une des cinq « mamas ») : elle pose un bol de velouté d'un truc dont le nom m'échappe (callaloo) et qui ressemble à de l'épinard : exquis ! « Et ça continue, encore et encore... » (non, c'coup-çi, ce n'est pas Herbert, c'est Françis... ah ! non, pas Françis... le cauchemard revient... je me pince : ouf, ce n'est pas le même. Pas tous mauvais, ces Françis:-)) : et que j'te ramène 3 petites assiettes de … je sais plus quoi, tu as à peine commencé que ça revient, encore et encore, trois plats par trois plats et elle qui finit par faire comprendre qu'il faudrait voir à manger plus vite car y'a plus de place sur la table... burp !... Pardon... très sympa. On voulait du local, on a eu du local ! Tiens, pour ma promenade digestive, je vais aller voir ce cata qui doit faire 50 ou 60m, plein de lumières partout : toute une série de rampes dans les coques qui éclairent la mer comme une piscine. C'est joliiii ! Tiens un resto et une boîte de nuit, y a l'air d'y avoir de l'ambiance pour la jetset... tiens un garde sur le ponton. Bonsoir, bonsoir. J'avance un peu et prend une photo du yote... le garde m'interpelle et braque sa torche maglite spécial « j't'assomme avec si t'obéis pas » : « interdit de photographier, interdit de marcher sur les pontons » (enfin ceux des yotes) la nuit. Sans doute qu'un Brav Pitt' quelconque ne veut pas qu'une Angeline sache qu'il passe la soirée avec une Zaya, spécialiste en appro-vidence... (je sais, je sais, mais là c'est aussi de la mécanique et j'ai déjà indiqué que je suis nul en ce domaine).

09/02/2013
05:00 du mat', j'ai des frissons... (sans doute un truc des mama's qui ne passe pas... ). Raymond n'est pas là. Y en a un autre mais y s'appelle pas Raymond. Le copain téléphone. Détends-toi, qu'y lui dit l'Raymond, j'arrive ! Effectivement et ça roule facile : arrivée à l'aéroport (oui, là c'est plus grand) à 05:15 et le check-in qui commence à 05:50 pour un « take-off » à 06:50. au moins on va pouvoir peser tranquillement les bagages. Bagage à main : 16. la vache, qu'est-ce qui a changé avec l'aller ? Sac de soute : 47. va pas bien la balance (toujours les mamas' ? )... et non, là c'est des livres. Bon ça va bien les petites blagounettes. Je sens que la journée va être longue. Stop Barbados : tout plat, très urbanisé, pas très tentant. Changement d'avion. Stop (non prévu à la réservation) à St Lucia / du côté de Castries ? Et arrivée à Fort de France vers 11:00. de là, sur les conseils du copain du fils d'Yvon venu aider au convoyage : enregistrement des bagages dans la foulée chez Air Caraïbes, pour notre vol retour qui part à 21:30. Nous n'avons plus que nos sacs à dos de cabine et pouvons « descendre en ville ». un coup de taxi à 30 E (UR, et pas ECD. 1 EUR=3,6 ECD ; 1 USD=2,7 ECD parité fixe ; 1 EUR= 1,33 USD au 24/01/13). un tour au grand marché couvert (épices et souvenirs) et déjeûner chez mama's (décidément), installée dans l'enceinte du marché, de même que sa voisine d'à côté et que sa voisine de l'étage). Apéro offert et nous choisissons une assiette créole, parce qu'il y a du boudin que ne propose pas la voisine. Et finalement on aurait pu aller chez la voisine car le boudin n'avait aucun goût ! Et c'est le carnaval. Une fanfare d'antillais jouent des percussions et les popotins aux couleurs fluo s'animent. Ils portent des tenues coloniales. Sans doute des militants... sympa. Debouts depuis 04:30, nous commençons à fatiguer. Mais on nous a promis un défilé vers 15:00. chouette ! A 16:00 toujours pas grand chose si ce n'est des voitures « tunées bizarre », sans silencieux d'échappement, qui montent dans les tours pour faire « dragster », d'autres avec des gars assis sur le rebord de la portière et cagoulés pour faire « gangster » (?) ou révolution lybienne (va savoir, Charles). Finalement, un défilé du club de rollers avec des enfants déguisés en robocop, puis des reines de carnaval de tous âges dans de beaux costumes et quelques chars. Là on en a plein les pattes. Taxi pour 5 et pour l'aréroport. 30 EUR. Pas vu le taximètre. Et là on apprend que la « liesse » commence le dimanche et qu'il n'y aura plus de circulation possible ! Et que si tout se passe bien, ça va durer deux jours, trois jours, ou plus si ça prend bien:-) l'aéroport est plein comme un œuf de carnaval ou de Pâques. Nous le check-in, c'est fait. Comme quoi, l'avenir et les gens qui se lèvent tôt ! Direction, salle d'embarquement. Sécurité: enlever les ordinateurs, sortir les appareils photos, sortir les appareils avec des piles bâtons, enlever les chaussures, et tout ce qui fait du bruit sous le portique (de sécurité). Et voilà ! Plus qu'à attendre... décollage, endormissement... ah, non, c'est le repas... un planteur, un coup de rouge, ça devrait le faire... la video ne marche pas. Pas grave, nous nous sommes en position dodo... Orly : flocons de neige. Chouette, les sports d'hiver... sauf pour les ceusses qui pensaient sortir parmi les premiers et qui sont coincés sur la passerelle de descente, dehors, parce que le bus précédent était plein... la voiture démarre : rechouette. Définitivement une croisière à conseiller !

PS : je me suis équipé d'un ipad+inavx+navionics+weather4Dpro pour l'occasion et j'ai tout fait avec, comme d'autres avant moi. Les capitaineries utilisent le site internet windguru. L'ipad est protégé par une protection Lifeproof avec son « cover » : très bien, le caoutchouc est anti-glissant en conditions sèches. Je ne l'ai pas vraiment utilisée sous la pluie. L'ipad est très lisible au soleil avec des lunettes de vue, des lunettes de soleil non polarisantes, mais illisible avec mes lunettes solaires à verre corrigé polarisant :-( . j'ai utilisé inavx, les cartes navionics, le lecteur fileapp pro pour les .pdf que j'avais préparés avec libreoffice, ainsi que les fichiers image, AVPlayerHD pour lire les musiques en .flac et les videos .mp4, BK dictionary pour l'anglais, TuneIn radio pour les webradios. Il y a quand même des marées (jusqu'à 40 cm de marnage), importantes pour la pêche à pied:-) et pour régler les amarres à Port Louis, et pour les courants que l'on sent parfois de manière significative. Les horaires sont trouvables sur le site du SHOM. Sur ce Lavezzi 40 de 2008, on a tout fait avec 1 ou 2 ris. Le cata est bien confortable dans les mouillages un peu rouleur. Les cabines du triangle avant sont inexploitables, même pour des enfants car, contrairement aux Nautitech 395 que j'ai connu en 2002, elles sont isolées par une porte. L'entrée est censée se faire par l'extérieur et c'est un « cercueil ». le carré, rond, est transformable en couchette mais pas pratique. Vitesse moyenne sur le fond : Le Marin-Rodney = 5N ; Soufrière-Port Elizabeth = 6 ; Port Elizabeth-Tobago = 6,5N ; Tyrell-Hog = 6,2N ; Hog-Port Louis = 4,5N avec remontée au près. Équipé de deux panneaux solaires de 100 et quelques watts, le bateau est autonome et un gestionnaire indique s'il est nécessaire de faire tourner les moteurs, ce qui a été le cas deux fois sur toute la durée. Batteries : 450 Ah, plus une batterie dédiée démarrage des moteurs. Annexe : tout fait avec la nourrice pleine au départ et rendue avec un bon tiers. Caribe, Utilisée à vitesse réduite, pour ne pas être mouillés à cinq. Tohatsu 5 CV-4tps qui nous a fait un seul « caca nerveux » ayant nécessité un démontage-nettoyage de bougie. Très peu vu les moustiques. Pas senti de pb de sécurité. Bu de la Heineken. Goûté la Carib. Apprécié la Hairoun aux alentours de 6°. apprécié le Grand Clément 43° et le HCE 40° mais du mal avec le Clément 50°.

PPS : à l'aéroport de FDF, dans la salle d'embarquement, se trouvait un barbu sympathique, qui expliquait avec passion, à un couple de belges, le plaisir que lui procure son monocoque anglais en bois avec un bout dehors. Je trouverais amusant qu'il soit un lecteur de HEO et se reconnaisse:-)

PPPS : Remerciements à tous ceux qui ont aidé à la préparation de cette croisière et notamment CataPleiades-CaptainRV, jcl, TDM, MN31, Z, Tibitin, 1166, tropiques64, Shrubb, piveron.

PJ : à toutes fins utiles, ci-joints :
* la clearance form de Grenada, ressaisie pour en faire un document remplissable avec un exemple,
* ainsi qu'une crew list, qui a eu l'heur de plaire aux Douaniers :-)
Une fois remplie, il suffit ensuite de sélectionner le tableau, copier-coller dans la clearance form et adapter le format à la mise en page.
Le tout sous libreoffice, libre et gratuit, téléchargeable là : !
Si le document s'ouvre en lecture seule, faire enregistrer sous avec un autre nom et cela fera un document "ouvert" !
Après la clearance form pré-remplie pourra soit servir de simple crew-list (ça leur a convenu comme telle), soit, avec un peu de chance, « remplacer », dans quelques temps (mois, années, décennies...), leur joli document avec leur papier carbone trop court (mais là, je rêve peut-être un peu:-))


11 mar. 2013

Stop... respire !

12 mar. 2013

Merci de ce retour heureux :-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (3)

un soleil gros comme ça

mars 2021