Course - niveau requis ou accueil large ?

Sujet de reflexion ...
- J'ai été peiné par les déboires "administratifs" de Jeff Pellet, qui n'a put se qualifier pour le Vendée Globe n'étant pas prêt a temps pour participer a une des transat de qualification.
www.comeinvendee.com[...]qualif/
/
/

  • J'avais trouvé la réaction de président Champion excessive [i] "Une course entre les Canaries et Newport a permis à trois skippers de se qualifier. "Ces courses sont indignes du Vendée Globe", pense le président de la Fédération française de voile.

« C’est indigne du Vendée Globe. Je mettrai tout mon poids dans la balance pour que ces courses de circonstances n’existent plus. " [/i]
www.ouest-france.fr[...]4569714
/
/
- après 20 h de course sur le VG au classement de 8 h TU ce jour les 5 derniers (ne tenant pas compte du retour a terre) ont parcouru environ 200 Nm.
Les 10 premiers environ 300 Nm - soit 50% de plus.
Sans tactique, sur la route directe.
Ces écarts sont tels que je me demande si cela a encore bien un sens ?

D'ou reflexion de fond une course doit elle être ouverte a tous, quitte a avoir des disparités de niveau, de performance de bateaux, de motivation très importante
ou faudrait il se concentrer sur un niveau homogène quite a réduire l'effectif ?
Le raisonnement devrait il le même pour une course de renom tel le VG, que pour des épreuves plus "grand public" ?

L'équipage
07 nov. 2016
07 nov. 2016

Pour le Vendée Globe, il y a ceux qui courent pour un podium et ceux qui ont pour objectif de faire le tour du monde. L'approche est donc totalement différente.

Par exemple, la nuit dernière où le vent était instable en force comme en direction, ceux qui sant dans les 15 premiers n'ont pas ménagé leur peine tout au long de la nuit alors que ceux dont l'objectif est de terminer ont du naviguer sous-toilé. Sans compter que les voiliers ont maintenant des différences de vitesses importantes.

Dans les régates locales, c'est le même chose et cela explique que l'oin retrouve souvent les mêmes équipages ( je n(ai pas écrit voiliers) aux premières places.

Quand aux épreuves de qualification, cela permet d'éliminer quelques charlots dont la motivation est incertaine afin d'éviter que les Australiens doivent intervenir pour des avaries mineures à des milliers de km de leur base.

07 nov. 2016

Oui bien sur.
Mais exposé de manière plus concise
Cette double approche du VG est elle le charme de l'épreuve ou quelque chose d'un peut étrange pour une compétition international de haut niveau de renom ?
Au marathon de new york il y a tous niveau (mais que des marathoniens quand même;-) ) au JO c'est plus homogène par un mode de qualification draconien et un nombre de place limitée.

07 nov. 2016

moi ça me plait bien comme ça.
quels seraient les effets d'une sélection trop élitiste?
moins de participants
moins de personnalités fortes, di benedetto, davies, delamotte etc... qui passionnent le grand public. l’intérêt pour la régate pure est réservé aux spécialistes.
ticket d'entrée beaucoup plus élevé, par le coût d'un bateau neuf et de la grosse perte sur la revente, bateau vite obsolète.
bien sur qu'il faut sélectionner les skippers, mais le risque d'avaries importantes nécessitant une intervention des australiens par exemple ne doit pas être lié à l'age du bateau. la question se pose forcément pour celui qui ferme la marche et qui ne peut attendre de ses petits camarades l'assistance mais quoi qu'ils fassent il y aura toujours un dernier!
parlerait on autant du marathon de new york si c'était réservé à ceux qui le courent en moins de 2h30?

07 nov. 2016
07 nov. 2016

Mon avis (mais ça n'est que mon avis) est que le VG perdrait pas mal de son attrait, si on autorisait que les bateaux/équipages pointus ayant une chance de l'emporter.

La dimension aventure est importante dans ce genre de course et je pense qu'il faut la maintenir.

Le parallèle avec le marathon est bien trouvé.

Bien sur comme dis Vicking, il faut un minimum de niveau, pour ne serait-ce qu'être capable de terminer le tour, donc les épreuves de qualif sont la pour assurer ce minimum. (minimum qui est déjà très élevé)

07 nov. 2016

Les écarts sont importants mais ce n'est que la première journée. Il faut attendre pour se faire une idée. Les premiers ne sont pas toujours ceux qui gagnent. Le VG est aussi une course d'endurance. La vitesse ne suffit pas, il faut terminer.
Il est possible que certains aient ménagé leur monture ou aient connu leurs premiers ennuis. Je pense au "No Way Back" très à la traîne alors que c'est un des 7 bateaux théoriquement les plus rapides.
Le problème du VG c'est que cette épreuve a du mal à devenir une grande épreuve internationale pour des raisons que j'ignore. Très peu d'étrangers y participent. C'est un peu Franco Français. D'ailleurs il serait bon pour sa notoriété qu'un étranger la gagne.
Pour remplir le plateau il faut bien être un peu coulant avec les sélections et c'est très bien ainsi. Je ne vois pas l'inconvénient que cela représente. L'argument sécurité n'étant pas valable. Les premiers prennent souvent beaucoup de risques et ne sont pas forcément les moins dangereux.

07 nov. 2016

"cette épreuve a du mal à devenir une grande épreuve internationale..." tout simplement parce que les courses en solitaire sont une spécificité française... comme les dériveurs intégraux.

07 nov. 2016

Il y a quand même beaucoup de participants étrangers cette année !

07 nov. 201607 nov. 2016

Destremeau part avec un bateau complétement hors du standard des favoris.

Le gars a fait deux america's cup, une volvo, une prépa olympique. Ce n'est pas une quiche et il connait très bien le monde de la course au large.

Il nous a très franchement répondu : son seul objectif, ne pas décevoir.

Ne pas décevoir ceux qui l'on soutenu
Ne pas se décevoir

Pour lui, la victoire, c'est de remonter le chenal après avoir fait le tour.

le Cleach, qui a déjà fini deux fois deuxième n'a évidement pas le même objectif. Pour lui, c'est être premier ou rien.

Jacques

07 nov. 201607 nov. 2016

@ Vicking :

" tout simplement parce que les courses en solitaire sont une spécificité française"

Pas complètement.

Le golden globe et sir Robin Knox-Johnston, sont bien Britanniques non?

Et même si il y a une majorité de Français, il y a quand même régulièrement des étrangers, Suisses, Belges, Anglais, Américains, Japonais et j'en passe ...

Par contre, ça serait intéressant de savoir si cette course est suivie par le publique à l'étranger?

Sinon, c'est pas grave, c'est une belle course et si le large en solitaire est une spécificité Française, alors on peu en être fier. :-)

07 nov. 2016

Spécificité française ? Il faut en parler à Alex Thomson, il n'a pas l'air de le savoir.

Jacques

07 nov. 2016

Ce que tu dis, ce que dit Now, me rassure ; je suis si ignorante que, dans mon idée, c'était un truc bien anglais, voire anglo-saxon. Les premiers grands solitaires étaient anglais ou américains (Slocum, Voss, Rebell, et d'autres - j'ai pas mon Jean Merrien sous la main). La première grande course, ce n'était pas le Golden Globe, anglais je crois ? Si nous avons eu de très grands navigateurs solitaires (Bernicot, Gerbault (si on le trouve grand), Moitessier, et au moins une demi-douzaine d'autres), et même une course, faut pas exagérer, il me semble qu'on n'a fait que développer une idée venue d'ailleurs.

07 nov. 2016

Il y a aussi l'Ostar qui a popularisé le solitaire avec la victoire de Tabarly. Mais en Angleterre, en Australie, en Nouvelle Zélande, aux Etats-Unis je ne connais pas de courses en solo ou en duo comme en France.

Et apparemment, ils n'ont pas de difficultés à trouver des équipiers , eux...

07 nov. 2016

Bonsoir,
la Mini-transat est également "née" Anglaise, à l' initiative de Bob Salmon, qui a jeté l' éponge après celle de 1983 en voyant la course à l' armement et la "profécionnalisation".
Gorlann

07 nov. 2016

Pourquoi une telle différence avec la Volvo ocean race ?

07 nov. 2016

Bonjour

Pour répondre à Viking sur le suivi des non français

Je suis Belge, rien ou presque aux TV Belges (3min au JT de 19h30). Forcément il n'y a pas de Belge qui cours
Mais ça ne veut rien dire, J Gerskens est très fort en mini et on n'en parle pas.
Comme les courses sur la flotte ne ramènent pas de pépètes, ca ne passe pas à la tv

Même pas l'America Cup, alors vous pensez une course franco Française ;-)

Hier j'ai voulu regarder le départ sur ma TV - 25 chaines francophone
Aucune chaine Belge ou Française captée chez nous ne passait la moindre image. Fallait avoir FR3 local

J'ai rencontré hier PM des belges en Zeelande (Pays Bas) qui espéraient voir des images aux pays bas

NADA pas une image

Et pourtant il y a un Hollandais sur un super bateau

Chercher l'erreur

GOLDEN GLOBE
Cette course-là devrait permettre à plus de monde d'y participer.
Longueur maxi 11m

Mais en lisant bien, ça va quand même être TRES SELECTIF

****** Seuls seront admis au départ une liste précise de voiliers de série de 11 mètres maximum, à quille longue et les concurrents disposeront des mêmes moyens qu’à l’époque : pas d’électronique, pas d’ordinateur, pas de pilote automatique, pas de GPS, pas de fichier météo, pas de carbone, pas de spectra, tout au sextant et à l’estime. Seules concessions à la « modernité », des balises de positionnement et un téléphone satellite qui permettra uniquement d’entrer en contact qu’avec la direction de course *****

En effet, qui sait encore naviguer à l'estime

Dommage pour cette course qui aurait pu mettre le tour du monde à la portée de plus de monde

Re-chercher l'erreur

07 nov. 2016

Tu parles de quelles différences?
Le niveau
Le nombre de participants
L'intérêt du petit monde de la course au large
L'intérêt du grand public
Le cout
?????

07 nov. 201607 nov. 2016

moins de bateau mais niveau beaucoup plus homogène.
suivi médiatique beaucoup plus fort (à l'échelle internationale).
moyen média de OUFFFF - autre chose que la me.... qui nous est servi pour le moment sur le site du VG.
PS : bien comprendre que quand j'emploi le terme niveau - c'est niveau sportif pas niveau humain - un hyper bon sans entrainement qui pus est sur un mauvais bateau formera un ensemble de mauvais niveau.

07 nov. 2016

ah c'est sur qu'on est gâté sur le site du vendée globe! pour le vor ya du pognon c'est sur, du media et des belles images de mer aussi mais peu de bateaux... et c'est vachement serieux! nous sommes des gaulois, non?? on en fait qu'a notre tete et pas comme les autres, et en ce qui concerne la voile ça me va bien. la mini, le figaro, la route du rhum, on peut dire aussi maintenant la transat anglaise, le vendee globe, le jules verne etc... ça vaut bien le reste des courses qu'on trouve sur la planète. et puis on est un peu moins moqué au niveau international depuis que Cammas leur a mis une petite fessée sur la vor.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (47)

novembre 2021