Courbe de réponse à la mer

Bonjour
Je sais que c'est avant tout un forum de voileux, mais comme avec l'âge beaucoup d'entre nous finissent au moteur, je pose ici ma question :
Je ne trouve rien sur wiki qui concerne les courbes de réponses à la mer
L'équivalent de nos polaires pour les bateaux à moteur
Quelqu'un en a t'il déjà vu et utilisé ?
Si oui avec quel logiciel ?
Bonne journée

L'équipage
19 juil. 2019

Pourrais-tu m'expliquer ce qu'est une courbe de réponse à la mer ?

Je n'en ai jamais entendu parler.

19 juil. 2019

Définition lue sur un vieux guide du navigateur du SHOM
(Ils appellent ça courbe de réponse aux conditions météo):
Pour un navire à propulsion mécanique, on peut établir une courbe donnant à puissance de machine constante, la réduction de vitesse occasionnée par la mer selon la direction et la hauteur des vagues

Un peu comme les polaires de nos voiliers
Ce que je voudrais savoir : est ce que les logiciels de routage comme Adrena ou Maxsea intègre ce genre de fonctionnalité
Parce que sur les Grib on peut obtenir ces paramètres (direction et la hauteur des vagues)

Merci !

19 juil. 2019

la courbe de réponse aux conditions meteo est parfois faite pour les gros bateaux par le constructeur . C'est une info au commandant pour la securité du navire mais aussi pour donner une limite envers la resistance du navire ..Si ces limites ne sont pas respecté et s'il y a de la casse le constructeur ne peut etre mis en cause avec toutes les responsabilités inhérente .

par exemple on peut limiter la sortie en mer a partir d'une certaine force de vent ou a une certaine hauteurs des vagues ..ou limité la vitesse

21 juil. 2019

J'ai l'impression, Calypso, que là, tu fais plutôt allusion au catégories de conception
Les courbes de réponses doivent, je pense, s'utiliser comme des polaires de vitesse avec un logiciel de routage qui utilise la méthode des isochrones

21 juil. 2019

Descendant d'une longue lignée de marins au long cours ayant commandé des navires à voile puis à vapeur puis à moteurs je peux vous dire que j'ai retrouvé de nombreux carnets en particulier de mon père.
Certains de ces carnets comportaient ce type d'indication : moteurs 800tours, creux 1m , 30° sur b ar vitesse 9 noeuds. Souvent 1 seul moteur en route et indication de l'angle de barre pour aller droit.
Il notait ces indications pour optimiser sa consommation de charbon ou de fuel mais il n'établissait pas de courbes.
Mon père a navigué de 1946 à 1952.
Les courbes que tu envisages s'établiraient maintenant assez facilement grâce aux moyens de calcul dont nous disposons. Je suis persuadé que les gros navires en établissent si elles ne sont pas fournies avec le navire. La bonne gestion du combustible était un poste non négligeable de la solde du commandant.
A l'époque les calculs astronomiques avec Bataille, les éphémérides et les tables de logarithmes prenaient pas mal de temps aux officiers qui par ailleurs étaient bien plus nombreux que maintenant..

21 juil. 2019

Ouh la ! A te lire, moi qui ne suis pas si âgé et qui ai fait tout ça il n'y a pas si longtemps encore, j'ai l'impression d'être bon pour le musée !

Jusqu'au début des 90's et la généralisation et la fiabilisiation du GPS, c'était encore le point étoile qui faisait foi au long-cours.
A la fin des 80's, nous avions un "satnav" qui donnait un point tous les 3 ou 4 heures, mais nous n'en tenions compte que de façon relative et pour confirmation de nos points de l'aube et du crépuscule entretenus à l'estime et par la méridienne.
Ps : je ne suis pas encore en retraite ! :mdr:

22 juil. 2019

.
Je corrige mon père a naviqué de 1917 à 1952

22 juil. 2019

Tu es plutôt un musée pour les jeunes générations et tu dois leur apprendre à réfléchir à la nature même des phénomènes qu'ils gèrent de plus en plus souvent bien mais sans les comprendre et à l'aide de calculateurs et des programmes de plus plus performants.
L'enseignement maintenant enseigne des recettes, souvent très bien faites mais seulement des recettes, au lieu de leur apprendre à penser par et pour eux mêmes.
Qui sait par exemple, sauf les astronomes et les marins qui ont pratiqué la navigation astro ce qu"est l'équation du temps ?
Qu'un jeune ne sache pas faire une droite de hauteur ne me gêne pas mais il faut connaître au moins la nature et le sens des unités que l'on utilise.
Si tu passes en Bretagne sud ( La Forêt Ft ) viens me voir. Je pourrais te montrer un sextant en bois qui appartint au grand-père de mon arrière grand père et date de la deuxième moitié du 18 eme siècle.
Bon vent .

22 juil. 2019

Ta 1ère réponse, Pencarn est très intéressante et répond tout à fait à ma question
Je serais curieux de savoir si Maxsea, qu'ils utilisent dans la Marchande permet de faire ces courbes
Je vais envoyer un mail à Maxsea et vous tiens au courant
Je vais aussi essayer de prendre contact avec un 1ere classe. Il y en a une qui habite à quelques KM de chez moi
Cordialement

22 juil. 2019

Quand on voit certains bateaux de plaisance (ou pro) à moteur filer sur l'eau à des vitesses impressionnantes, on se dit que les courbes de réponse en terme de consommation de carburant seraient bien utiles, histoire de mesurer l'impact écologique correspondant. Celui-ci se mesure finalement à la pompe*, mais sils n'en ont que faire.

*Pompe dont je leurs mettrai bien un coup au cul...

22 juil. 2019

C'est pas ce qu'on appelle les polaires de vagues ? Maïtaï pourrait peut-être nous en dire plus.... :litjournal:

22 juil. 201916 juin 2020

Tu pourrais lire ceci;


06 août 2019

Merci Pencarn
C'est fort intéressant !
J'ai eu la réponse de Maxsea
ils y travaillent !

06 août 2019

Dui, bien sûr, mais le problème est complexe. Déjà les polaires de vitesse pour un voilier ne son réellement valables que pour un type de mer donné. J'ai par exemple en mer rouge fait du près en cata par un bon 35 noeuds mais il n'y avait pas de mer, probablement parce que cette mer est étroite. Nous allions vraiment vite et un bateau à moteur eût aussi probablement très bien marché même contre le vent. Je crois qu'il faudrait peut être faire deux familles de courbes tenant compte l'une de l'angle par rapport au vent et une autre tenant compte de l'état de la mer.
Tel que je ressens le truc ça doit mieux fonctionner avec des coques en v plutôt lourdes qu'avec des coques rapides.
De toute façon les seuls bateaux à propulsion mécanique que j'aie aimés étaient à vapeur et machine alternative.
C'était il y a bien longtemps quand j'étais jeune.
Je te souhaite le meilleur

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

Souvenir d'été

  • 4.5 (5)

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

novembre 2021