coup de gueule: marre de certain commentaire.

"force 3/4 . peut être un ennui de santé brutal ? il était non attaché. R I P"
ce copié/collé d'un commentaire sur le fil au sujet de la mort de Philippe Massu me fait bondire.
je n'ai pas voulu polluer le fil en question par respect pour le disparu d'ou celui-ci.
avec ce genre de commentaires (et je n'ai aucun grief contre son auteur qui n'a certainement pas pensé à mal) le skipper decedé va bientot se retrouver au pilori pour ne pas s'etre attaché.
d'une part rien ne prouve qu'en étant attaché il serait encore là (vous me direz que rien ne prouve le contraire c'est entendu).
d'autre part et comme chacun le souligne ce n'etait pas un marin d'opérette, il savait ce qu'il faisait et si il n'etait pas attaché, c'est qu'il ne le jugeait pas necessaire. qu'il ai eu tord ou raison n'est pas le probleme c'etait son jugement.
pour moi ce genre de commentaire ne peut avoir qu'une conclusion à plus ou moins long terme, l'obligation d'etre attaché en permanence pour tous les plaisanciers.
et cette obligation, comme celle du port du gilet je n'en veux pas!
je considere que chacun est libre de ses choix et que si les moyens sont présents à bord et doivent l'etre chacun est libre de s'en servir ou non en fonction de ses capacités et de son propre jugement.
voila, je vais certainement me faire etriller par les tenants de la sacro-sainte securite mais flute (et je suis poli)...
jpierre

L'équipage
14 juin 2013

chacun est libre de ses choix

rien a rajouter :-)

14 juin 2013

Je place le problème ailleurs.
Chacun est libre de ses choix, pour reprendre tes mots, et l'auteur du commentaire que tu cites est bien libre de dire ce qu'il veut.
Mais cette liberté que nous revendiquons, nous en faisons un mauvais usage si nous ne pensons pas aux autres.
Je serais un proche de Philippe Massu - et sur un forum public, qui peut être sûr qu'il n'y en a pas ? - un commentaire de ce type me blesserait profondément.

14 juin 2013

bonjour,
entièrement d'accord, et pourtant dans la vie professionnelle , je m'occupe de sécurité, mais sur son bateau de plaisance ou de régate, chacun juge de ses capacités face a l'état de la mer et des risques a prendre...et a assumer c'est pour cette liberté que je navigue.
Salut LECELTE

14 juin 2013

je suis d'accord. ça prend la tête d'avoir à lire des réactions de salon. Si bien que j'évite ces sujets d'atermoiements populaires.
Ce sont les mêmes truffes qui se pressent chargés de cadeaux et de grigris, alors que leur idole vient de bouffer le bord du trottoir en se propulsant du 6e étage.
Puis de donner des leçons de psychanalyse.
"Mange pas ci, bois pas ça, attache-toi..."
Qu'on nous fiche la paix. Je suis avec toi.

14 juin 2013

carthage,
pourquoi est-ce blessant ?
d'une part j'ai precisement ouvert ce fil pour ne pas polemiquer sur l'autre.
d'autre part que signifie ce commentaitre "il était non attaché" ?
est-ce dire qu'il a commis une faute ?
est-ce dire que c'est lui le responsable de sa mort ?
tant qu'a faire autant dire tout de suite que c'est un suicide non ?
bref je ne comprend pas ce que ce genre de remarques apportent au deuil des ses proches!
ou alors je t'ai mal comprise et c'est le commentaire que j'incrimine qui est blessant auquel cas nous sommes d'accords.
jpierre

14 juin 2013

Ah ben ça alors... j'ai posté une réponse il y a au moins 5 heures, elle doit être encore en route...
Evidemment qu'on est d'accord et que c'est le commentaire de l'autre que je critiquais ! Je suis tout à fait désolée de ne pas avoir été claire.

14 juin 2013

Tout a fait d'accord, ok pour la liberté de chacun, il ne manquerait plus que l'on y touche. Par contre, en équipage, ne pas oublier la responsabilité du skipper, quant à un accident qui pourrait survenir à un des équipiers !!!!

14 juin 2013

Même si c'est une hypothèse possible, rien ne permet de dire que Ph.Massu est tombé à l'eau. L'hypothèse d'un échouement est tout autant plausible.
je note que Philippe portait son gilet de sauvetage.

A quand le port du casque obligatoire, car on enregistre régulièrement des décès dus à un coup de bôme.

D'ailleurs en course, même locale, certains équipiers d'avant en portent...

14 juin 201314 juin 2013

Les images du télégramme montrent une séparation étonnamment "nette" de la quille. Je pense qu'on en saura infiniment plus une fois l'enquète terminée. L'épave est là, la quille ne va pas se sauver et la zone est circonscrite assez précisement.

14 juin 2013

Un accident c'est TOUJOURS bête. Simplement c'était son heure.

14 juin 2013

et globalement, mourir en mer , pour un passionné.....

c'est peut etre mieux que finir avec Alzheimer

26 juin 2013

Ça dépend à quel age arrive l'une ou l'autre de ces deux catastrophes....Si Alzheimer me prend à 80 ans, je prends, me noyer à 30 je prend pas...

14 juin 2013

Je trouve incroyable il y en a toujours qui jugent mais qui était sur place à part la victime. Je suis sur que bien de ces moralisateurs n'ont jamais vu un bateau de pré et encore moins monté dessus.

14 juin 2013

je pense que chacun assure sa sécurité comme il l'entend.
dans la mesure ou en a l'expérience , il vaut mieux préconiser tout ce qui peut l'assurer avec des novices
on voit rarement les coureurs pro au large avec un harnais et une longe ,ils la mettent quand ils le jugent utile .
perso jne vous dirais rien sur ma manière d'assurer la mienne ..
mais dormir sous un pommier sans casque c'est déjà prendre un risque inconsidéré
alain

14 juin 201316 juin 2020

Port du casque conseillé :doc:

14 juin 2013

Il y a plus de morts chaque année touchés par une noix de coco que tués par des requins... Alors, si les pommiers s'y mettent où allons-nous ? Je craindrais plus le jus de pomme.

CaptainRV

14 juin 2013

et combien meurent dans leur lit :mdr:

14 juin 201314 juin 2013

J'ai renoncé à participer à bon nombre de topics pour éviter d'être mêler à ces jugements lapidaires.

15 juin 2013

moi aussi, + 1.

14 juin 2013

Ba je vois que tout le monde est d'accord et pour moi +1!
Le mer est le seule espace de liberté qu'il nous reste. A terre faut pas manger gras pas fumer pas de guiliguili sans capote ...
Bordel laissez nous être des personnes responsables capable de juger de la nécessité ou pas de la longe et du reste!
Déjà qu'ils vont bien finir par nous pondre un permis voile à beaucoup d'euros de taxes fiscales, si en plus faut choisir un mec dans un bureau à Paris pour nous dire dans quelles circonstances d'ensoleillement on doit mettre une casquette...

14 juin 2013

Ce qui est le plus dangereux en fait c'est de vivre, parce qu'on risque inévitablement d'en mourir.. Alors que faire? :reflechi:

15 juin 2013

J'ai l'impression que plus le temps passe plus on cherchera à réduire notre liberté. Chaque accident mis en exergue servira de prétexte à nous limiter davantage.
Je me trouvais déjà trop contrôlé avec le pavillon Français, et j'ai été contraint de m'inscrire en Belgique, où justement la notion de responsabilité est laissée, et c'est la moindre des choses, au navigateur.
N'étant pas spécialement cocardier, ça n'a pas posé d'état d'âme particulier, mais quand même, je regrette un peu "d'avoir dû" le faire, voila.

Bien d'accord avec toi, Jean-Pierre.
:bravo:

15 juin 2013

Faute de savoir bien vivre (libres), les gens préfèrent souvent se fier à d'autres pour savoir comment ne pas prendre le risque de mourir; et finalement ils ne vivent pas

Life is a short game,
Play it, or die before the game over !

Ou pour parler français : "Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant ;)

15 juin 2013

J'évite le plus souvent les discussions stériles mais je vous livre quand même mes interrogations. Je navigue le plus souvent en solo et je ne m'attache pas. A quoi cela servirait-il ? A moins d'être attaché très court (disons 50cm) et de passer mon temps à ramper le long de la ligne de vie, si je tombe à l'eau il me sera impossible de remonter tout seul, au mieux je serais l’appât d'une pêche à la traine. Alors la question n'est pas de savoir si ce skipper expérimenté devait s'attacher ou pas, elle est de conserver son humilité face à la mer. Je vous laisse avec cette citation de Voltaire que beaucoup devraient méditer : ''Le doute est un état mental désagréable, mais la certitude est ridicule'' ...

15 juin 2013

"Nous sommes tous des condamnés à mort. Ce n'est qu'une question d'échéance" -A. MALRAUX-

15 juin 2013

je m'étonne que personne n'est cité Tabarly quand il dit qu'un équipier qui s'attache n' a pas sa place à bord!!!
tout le monde connait la suite, malheureusement.
mourir en mer, n'est pas une fatalité pour un marin...
aujourd'hui nous avons la chance d'avoir du matériel peu encombrant efficace qui nous permet de naviguer dans de meilleurs conditions en solo.
l'enrouleur, les prises de ris,les pilotes de plus en plus efficace, les lignes de vie, le gilet gonflable avec son harnais, la télécommande du pilote autour du cou très pratique à bord et qui vous permettra si vous n'y êtes plus de stopper le bateau pour pouvoir y remonter!!
le téléphone portable étanche, la balise.
bref tout ça n’empêche nullement de naviguer, mais permet de naviguer mieux.
et je souhaite à tout le monde la liberté de pouvoir naviguer dans de meilleurs conditions..
le bon sens marin ne serait ce pas de pouvoir anticiper et parer toutes les mauvaises situations.

15 juin 2013

Il me semble que la phrase de Tabarly est "un homme à la mer n'a pas sa place sur un bateau". Il ne s'attachait presque jamais, mais laissait ses équipiers le faire le cas échéant dans la piaule. Ceci étant, il est clair que de ce point de vue, on ne peut le qualifier d'exemple.

15 juin 2013

Pour ma part, en nav' j'ai souvent mon gilet (donc pas toujours). Par contre les gosses toujours, et dès qu'ils sortent du cockpit, ils sont harnachés. Ce qui prouve bien qu'il s'agit d'une décision réfléchie puisque les enfants sont par définitions insouciants... et réfléchir c'est aussi une de nos dernière liberté... en plus ça coute rien...

15 juin 2013

Revendiquer notre liberté c'est bien, mais à ma connaissance nous n'avons pas la possibilité d'interdire de nous rechercher - ce qui entraîne alors des coûts et des risques inutiles pour les sauveteurs.

15 juin 2013

carpe diem,
certe nous n'avons pas la possibilité d'interdire que l'on nous recherche (ce qui est à mon avis dommage mais c'est un autre débat).
par contre quelle est la difference entre de recherches pour retrouver un corps tombé hors du bateau et un corps trainé par une longe le long du bateau ?
tu me dira la longueure des recherches, c'est effectivement une éventualité mais elle ne fait que peu de différence au final car le resultat est le meme: un corps sans vie.
je suis bien d'accord avec thalassa sur ce point.
jpierre

15 juin 2013

yannick,
pour la deuxieme partie de ton poste, cela va exactement dans le sens de mon coup de gueule.
pourquoi aller metre en exergue, comme une accusation, un fait dont on ne connait ni les tenants ni les aboutissants.
comme je le dis plus bas, un homme est mort point.
pour la premiere partie, si le harnais a permis de sauver cet homme, j'en suis tres heureux et je te rassure, il m'arrive aussi de le porter lorsque je juge que c'est necessaire.
mais justement, c'st quand "je" le juge necessaire et non en permanne,nce car imposé.
et si dans ce cas le harnais aura ete salvateur, dans d'autre cas il n'aura servi qu'à prolonger une agonie.
jpierre

15 juin 2013

carpe diem
ben justement, c'est parce que chaque situation est unique qu'une réponse unique est impossible.
et c'est pour cela que je dis que c'est à chacun de juger ce qui lui semble necessaire à sa sécurité.
et marcher à 4 pattes n'empeche pas de se donner le coup du lapin sur le rail de fargue si un coup de lame t'expedie "dehors".
encore une fois chaque situation appelle sa propre réponse.
jpierre

15 juin 2013

Rien ne prouve dans ton exemple qu'il s'agirait "un corps trainé par une longe le long du bateau ? " .
Relis, par exemple Max Graveleau , sans son harnais c'etait la première partie de ton exemple "un corps tombé hors du bateau" mais avec son harnais il a fini par pouvoir remonter à bord.(et de mémoire dans le pacique par temps "musclé")
Ce genre de caricature me rappelle les polémiques au sujet de la ceinture de sécurité .
Ceci dit tu es libre de t'attacher ou pas .
Quand au cas malheureux qui a servi de base à ton coup de gueule , personne n'est plus la pour savoir et dire la chronologie des faits, si le bateau s'est échoué par ce que le skipper etait déja à la patouille, si le skipper est tombé lors de l'échouement, si une avarie du bateau à precedée ...., si le skipper s'est mis à l'eau pour essayer de quitter un bateau en mauvaise posture etc etc .
Apres faire des comentaires "des ceuss qui savent ," apres une fortune de mer j'ai deja ecris ici ce que j'en pensais et ce, pour ma part, que le skipper fut un skipper compétent ou un promeneur du dimanche

15 juin 2013

Pour ne pas être traîné par sa longe hors du bateau il suffit qu'elle soit très courte; on peut la passer sous la ligne de vie avant de l'accrocher pour réduire sa longueur de moitié par exemple. Bien sûr il ne faut pas avoir honte de marcher à 4 pattes !

Il est évident que pour manoeuvrer un spi en solo en course c'est difficile à appliquer...

15 juin 2013

On peut tout imaginer en effet, mais si la longe est assez courte pour m'empêcher de passer par-dessus les filières le coup du lapin à 4 pattes est plus qu'improbable !!!

15 juin 2013

Petite précision qui n'enleve rien à tout ce qui a été dit precedement sur ce fil:
Au départ mon coup de gueule etait surtout destiné à la remarque en elle meme. Pourquoi aller dire qu'untel n'a pas fait ci ou aurait du faire cela?
Untel est mort. La seule chose à faire c'est, si on le souhaite ,d'accompagner ses proches dans leur douleur. Ce n'est pas d'aller le mettre en accusation ou de commenter ses actes.
Ceci dit je suis egalement tres content du débat qui en découle.
jpierre

15 juin 201315 juin 2013

Pour ma part, à terre comme en mer, je suis plus du genre à préferer garder le maxi de ma liberté, et donc à me fixer moi même mes propres règles, obligations, limites, sécurité; plutôt que de devoir "subir" celles imposées par d'autres

Par exemple, je préfererais bien m'équiper en préventif (lignes de vie, bons harnais et mousquetons bien placés, gilet autogonflable, survie dynamique etc) plutôt que de charger du coté du "curatif" venant des autres (balises, fusées de détresse, etc)

Une grande liberté implique une grande responsabilité (si on tient à sa vie bien sur ! et à celle de ses proches surtout)
Par exemple, si j'avais des gamins, je n'aimerais pas leur "imposer" un périple en voilier ou comme mode de vie, (sauf si ils le demandent eux même bien sur), mais je trouve assez égoiste et irresponsable de faire courir les risques liés au bateau et à la mer, à des enfants ou des gens qui n'auraient pas les capacitées de gérer seul un ennui "grave";
Par contre seul ou avec une co-équpière consentante par exemple, c'est le mieux à mon sens;

15 juin 2013

la co-équipière consentante ... je ne peux qu'être de ton avis :cheri: :mdr: :oups: :lavache:

15 juin 2013

Bonjour.
Je pense que chacun assure sa sécurité comme il l'entend.
Ok pour la liberté de chacun.
Une chose que l'on oublie fréquemment, le respect des autres et de leurs choix.
Surtout quand elle ne touche pas la liberté des autres; (ma liberté s’arrête ou commence la liberté des autres)
:topla:

A les mots liberté sécurité :reflechi:

15 juin 2013

Mis à part les dangers inhérents à l'acitivité en question, il y a des "accidents" qui ne sont pas forcément liés au fait d'avoir tout prévu niveau sécurité ou rien prévu du tout !
comme on peut avoir un accident en allant chercher le pain
(de là à sécuriser et obliger les gens à aller chercher le pain avec un gilet pare balles, il y a une marge ;))
Dans le domaine vol libre et ulm, quand je passais mes licences de pilote il y a un bail, j'ai souvent été au courant d'accidents, crashs et/ou décés, et parfois tout été réuni pour qu'aucun accident n'ait lieu;
Souvent même des instructeurs pilotes "aguerris", un aéronef révisé, une zone de vol connue par cœur et bien balisées, etc, et pourtant ça n'empeche pas toujours un concours de cirsconstances ou la "fatalité" d'arriver;
Une zone de turbulence, ou des thermiques imprévisibles, un coup de fatigue ou casse subite, une perte de connaissance ou autre, parfois on ne sait pas toujours comment cela se passe, ou ne se passe pas

15 juin 2013

Au sujet des accidents de vol qui n'aurait pas du arriver : dans notre aéroclub un avion neuf est livré avec le pilote de la marque , il redécolle avec l'instructeur du club et ils se crash à 1 km de la piste .
Deux très bons pilotes un avion neuf ...et pourtant ...

15 juin 201315 juin 2013

à la base ulm où j'ai appris jusqu'au brevet pour l'ulm pendulaire,
il y a eu quelques crashs durant la période où j'en faisais avec eux (sur un peu plus de 2 ans environ);

Il y a 1 an et demi, j'ai appris un nouveau crash "incompréhensible" : un bon pilote instructeur, en bonne santé, un multiaxe assez récent (style proche du "pou du ciel" je crois) et une bonne check list surement

Il a été retrouvé à quelques centaines de mètres de la piste en X, dans un champs de maïs, l'ulm "sur le dos", sans qu'on sache la cause exacte; peut-être un malaise, ou un vent ascendant proche du sol qui l'aurait retourné sur une aile;
Beaucoup aussi d'accidents du fait des fils télégraphiques (pas toujours visibles dans le ciel);
Ce que je n'aurais jamais voulu tester, c'est les autogyres ! là il faut vraiment n'avoir confiance que dans le moteur et l'hélice; Si'il y a une panne moteur, c'est la chute libre à mon avis;
Le pendulaire entre autre a l'avantage de garder une bonne part de portance, même le moteur au ralenti ou coupé; une bonne prise de vitesse des fois pour rester manoeuvrant, jusqu'à l'arrondi à l'atterissage; La panne moteur simulée etait d'ailleurs utilisée pour le brevet (pour tester le pilote) et qu'il gère son approche comme ça (c'est surement toujours utilisé)
En tous cas, c'est ce qui m'avait attiré dans ce genre d'ulm;
Je ne sais même pas si les avions des compagnies aériennes ont autant de chance de "planage", si les moteurs sont cuits ! (trop lourds à mon avis)

15 juin 2013

J'avais appris et appliqué, quand j'ai débuté la voile ( il y a maintenant 52 ans ... ) et vous aussi sans doute, ce vieil adage : une main pour soi une main pour le bateau ... il est toujours d'actualité ...

15 juin 2013

En equipage, on ne peut pas vraiment dire que la securité est l affaire de chacun. Quelquun qui tombe a l'eau peut mettre en danger tous les autres, surtout si le naufragé est le seul à maitriser le bateau. Quand je pars en équipage aprés le bienvenu a bord, je presente gilets et harnais en disant que la securité de chacun est la securité de tous. Et sans en faire une obligation, sauf pour mes enfants, jusqu'à présent tous mes équipiers ont toujours mis leur gilet se sont toujours attachés pour les manoeuvres en dehors du cockpit. J utilise aussi des bracelets MOB qui donnent l alerte sur la vhf et la position.
J ai quand meme vu ces 3 derniers mois 2 personnes passer par dessus bord sur d autres bateaux, qui ont été récupérées certes, mais ca n a pas l air d etre agreable.
Ensuite en solo, il est sans doute difficile de remonter à bord quand on est attaché trainé par son bateau, mais sans etre attaché....c est tout simplement impossible et on est certain de l issue.
Voila c'est mon raisonnement personnel. Je n en fais pas une vérité, chacun peut penser ce qu il veut

15 juin 2013

Est il besoin de t'appeller que tout commentaire à propos de ce dramatique accident est exprimé ici.....et non devant la famille et ses proches....encore moins lors de la cérémonie funairere...!
En conséquence tout un chacun peut exprimer un avis un commentaire sans pour cela être taxe de donneur de leçon,ou de "sans cœur ni respect"
l éternel débat sur la liberté de porter ou non un harnais frappe sur longe courte est tranché depuis longtemps
si harnais croche courton diminue voire on supprime le risque de HLM
Cette considération n à pas vocation à offenser la mémoire du disparu,pas plus qu'elle ne prétend expliquer le drame
Y a t il eu HLM avant la mise en côté?
Y a t il eu mise en côté avec Massi à bord?()

15 juin 2013

A ce moment-là, à quoi servent tous ces commentaires basés sur cette disparition, sur un sujet débattu maintes fois ? :tesur:

15 juin 2013

outre le fait que c'est precisement parce-qu'un membre d'heo avait mis une contribution mettant en cause le fait que le disparu n'etait pas attaché sur le fil annonçant sa disparition (ce que je trouvais et trouve toujours deplacé) que j'ai initié ce fil.
ce qui me pose question ce n'est à la limite pas de savoir si le harnais court ou non diminue ou non le nombre d'hlm, c'est le fait que ce genre de "sortie" finira un jour par rendre le port du gilet et du harnais obligatoire.
encore une fois, ce n'est pas les qualités reconnues du harnais, c'est l'intrusion systématique de la reglementation dans ma/nos vies qui me pose probleme.
jpierre

23 juin 2013

trés bien José....je partage ton point de vue...
de façon plus générale:
les individus laissés "à eux memes"(au nom de leur libérté )ne percoivent pas toujours les "devoirs" qui vont avec cette libérté
ainsi,c'est volontairement carricatural,combien d'automobilistes s'assureraient si ce n'etait pas obligatoire?certainement une majorité...mais pas tous..!ainsi l'obligation de s'assurer protège malgré eux,ceux qui ne le feraient pas volontairement!
Ainsi il est obligatoire d'assurer son habitation...de cotiser pour retraites/maladie.....bref ce genre de réglementation résoud davantage de problèmes qu'elle nous en cause!
en Norvège aussi pratiquement tout le monde porte gilet y compris sur les annexes..(est ce obligatoire chez eux?je ne leur ai pas posé la question)
au final,l'individu,"libre comme l'air"" hors société"soumis à aucune loi ou réglementation....n'a jamais existé,y compris dés les 1ers temps de l'humanité....car meme s'il n'existait alors aucune structure légale,administrative,judiciaire..;ect....il existait des us et coutumes,des croyances,des interdits,des obligations..;fussent elles non écrites....

23 juin 2013

ceci étant dit je ne suis pas partisan d'une stricte obligation de porter Gilet/harnais....surtout parce que l'on en arriverait à des situations ridicules:par exemple le gars qui est mouillé en Méd,en plein été,à 30 mètres d'une plage,par pétole...et qui pour rejoindre la terre en annexe devrait s'harnacher comme pour aller prendre le 3éme ris!!

15 juin 2013

j'approuve entièrement. La liberté de chacun doit être entièrement laissée concernant le port - ou non - du gilet et du harnais.

On est assez emmerdés à terre dans la vie courante par les multiples interdictions diverses qui se sont abattues sur nous depuis quelques décennies pour pouvoir au moins faire ce que l'on veut dans un des derniers espaces de liberté (relative) qui nous reste. :non:

16 juin 2013

Ok...jp ...mais tant que l'on n'a que ces problèmes...!en quoi attacher sa ceinture en bagnole t'empêche t il d'aller ou tu le désire en partant quand tu veux...?
Je trouve qu'il y a des"libertés"autrement plus importantes...
Ceci dit je ne suis pas partisan de rendre obligatoire le port de l'ensemble gilet/harnais
D'y

23 juin 2013

"c'est l'intrusion systematique de la reglementation dans ma vie qui me pose probleme"

sur le fond je partage ton propos seulement seulement sommes nous individuellement suffisant "responsable" "adulte" pour eviter toutes ces reglementations que l'on nous impose ...

Je n'en suis pas sûr du tout . Beaucoup (et je n'en suis pas exempt) font n'importe quoi , ce mettent en danger et par ricochet mettent aussi en danger les autres , alors au bout du compte on reglemente .

Pour en revenir au bateau, je rentre de croisiére et bien j'ai une fois de plus noté que nos amis anglais sont surement plus mur ,plus responsable ,plus "marin" ,moins gignol que moi en portant toujours leur brassiere ... .A eux on ne leur imposent pas de mettre la brassiere ,ils ont tout seul compris que c'était une bonne chose , .Mais nous grands "malin français" il va falloir que l'on nous l'impose pour la porter ...

c'est un constat...

15 juin 2013

Excusez les fautes de frappe et autres.....je suis sur i phone!!!

15 juin 2013

A part ca pour profiter de la liberte ,qui était en mer et non enchaine a son PC ....?
la meteo est si mauvaise ?

16 juin 2013

la meteo etait parfaite et le pote qui est sorti avec mon bateau etait ravi.
j'ai fait un heureux c'est deja pas si mal.
jpierre altruiste a ses heures

16 juin 2013

Il te l'a rendu un peu en vrac quand même si j en juge son état contre le quai .....:)

16 juin 2013

ce jour la, gilet obligatoire, qu'il portait, pour ma part gilet également mais non attaché, nous étions en régate, à chaque fois surveillez nos réglages et la carto, et tout le reste......

Mais j'imagine bien, que à chaque fois que vous tournez en bagnole, vous mettez votre clignotant....la différence est pire car le danger est pour celui qui vous suit !

27 juin 2013

le cligno est un cas trés particulier, aussi vicieux que la priorité à droite mais tout autant utilisé de façon débile.

J'ai pas regardé mais j'ai mis mon cligno .... Mon prof de conduite ne voulait pas qu'on le mette (pour la petite histoir il était dans la contre allée de l'ave de la Grde Armée dans le haut vers l'étoile...)
Son argument était le suivant, vous arrivez place de l'Etoile, regarder ce qui ce passe autour de vous avant de vouloir indiquer quelle manoeuvre vous voulez faire, si vous voulez utiliser le cligno, mettez le à l'entré et laissez le se couper qd il veux.. Autres temps autres moeurs!

Pour la priorité, c'est pas un droit, mais une règle et les régle ne sont pas faites pour être appliquées, mais pour être observées... avec intelligence!

16 juin 2013

monsieur,
merci encore pour ces deux contributions qui appuient mes propos.
j'ai pousse mon coup de gueule justement parce que certains, sans doute pleins de bonnes intentions, polluaient le fil sur la disparition de votre ami.
ensuite le debat s'est centré sur le port du harnais mais ce n'etait pas mon propos à la base.
encore une fois je vous adresse mes condoléances ainsi qu'a sa famille, car il etait comme moi dans la grande famille des marins.
bien à vous
jpierre

22 juin 2013

on a bien assez de s' amarrer dans les bagnoles

23 juin 2013

La grande différence entre la ceinture en bagnole et le harnais en bateau, c'est qu'en bagnole elle ne gêne absolument pas, alors que dans certaines circonstances le harnais peut être gênant et imposer une certaine organisation et anticipation.

25 juin 2013

exact...récemment j'ai régaté sur un 38 pieds...voiles exotiques et tout et tout...25/30 noeuds(rade de toulon)le comité envoie le pavillon:gilets obligatoitres.....on a mis 20 minutes à extraire les gilets du fond d'un coffre...et encore 20 de plus pour harnais et longes...(choix des tailles/réglages..)
bref...pas top....(je n'étais pas le skipper..)Perso j'avais ma veste avec harnais intégré......

23 juin 2013

c'est vrai mais ne devons nous pas etre organisé et anticipé justement ???

Ma pratique (sans etre un exemple je rassure) j'ai un harnais integré à ma veste de quart que j'enfile lorsqu'il fait un peu mauvais et la longe est une fois pour toute passé dans la boucle et mise dans la poche ... Ainsi lorsque je dois prendre un ris ou autre chose je n'ai pas a demonter le bateau pour trouver le harnais et le mettre , c'est simple, rapide, et presque automatique ,aucune hesitation sinon et bien on ne met pas le harnais tout simplement

25 juin 2013

La mer, la voile sont des écoles d'humilité (et d'humidité), donc restons modérés dans nos propos et nos jugements, les yaka fokon fodraika sont des propos à laisser "aux terriens" et que chacun navigue comme il l'entend, en respectant simplement les uses et coutumes, et là il y a dejà beaucoup à faire.

26 juin 2013

Je pense qu'il faudrait, au contraire, déconseiller (mais pas interdire ! Il est interdit d'interdire !) tout matériel de sécurité. Ainsi celui-ci deviendrait beaucoup plus efficace et beaucoup moins cher grâce à la concurrence libre.
Autre raison, notre bien aimé état qui cherche désespérément des sous dans nos poches n'aurait plus besoin de s'occuper de nos retraites puisque nous serions morts.
C'est pas logique tout ça ?
Le seul problème serrait que les marchands et les fabricants seraient obligés soit de fermer boutique soit de bien faire leur boulot. Mais ça ne serait pas un problème pour nous.

26 juin 201326 juin 2013

Le décès d'une personne en mer, renvois chacune des personnes qui navigue a sa propre finitude, a son propre risque "d'y rester". Voila sans doute pourquoi le débat autour d'un décés se font si passionner, comme une sorte de protection inconsciente de mise a distance de l'accident, comme quoi "Moi, cela ne me serait pas arriver".... Sur le fond, c'est un réflexe humain, presque normal de mise a distance d'une part de peur et de prise de risque car la mer et la plaisance ( comme la montagne) présente des risques non négligeables;
Il n'y a pas cette mise a distance sur route, alors même que circuler en voiture présente bien plus de risque d'accident; Pourtant, lorsque l'on croise un accident survenu un peu avant, les comportements des autres automobilistes s'apaisent, tout le monde ralentit, pendant un temps, puis les comportements naturels se remettent en place.
Nous ne sommes pas égaux devant la mer, quel que soit le niveau de pratique de compétences et de mises en place des sécurités. Il préside une sorte de destinée de fatalité, en dehors de toute mesure de sécurité que l'on peu prendre. Tabarly en est l'exemple type, il y est resté car c'était son heure ou son moment. Lorsque l'on discute avec des secouristes, des professionnels de la route et du sauvetage, ils ont conscience ( même s'ils en parle très peu) de cette immanence, de cette sorte de destin qui préside a des accidents stupides, dont l'issue est fatale et souvent lie a une succession de fait. Est ce a dire que la sécurité n'est pas importante, absolument pas....Formée a la "sauce Glénans" je porte gilet en permanence et m'attache souvent ( même sous les quolibets de certains équipiers, je considère que cela ne les regarde pas) mais ces mesures ne garantissent qu'il ne peu rien m'arriver. La mer est la plus belle des garces, elle se donne parfois, elle prend tout d'autre fois. Il y a des familles ou l'on meurt en montagne et des familles ou l'on meurt en mer. C'est triste et dans chaque post ou un équipier y est resté, on pense forcément a ceux qui sont resté a quai, a leur souffrance comme on pense aux autres équipiers qui étaient présent. Chaque décés est triste, il engendre colère, critique, frustration, sentiment d'impuissance et incompréhension.
mais il y aurai bien plus triste, c'est d'une vie totalement aseptisée et normée, sans indépendance et sans liberté.....A chacun donc d'être responsable en fonction de ses possibles...c'est sans doute ce que la société et la culture moderne confisque a l'etre la propre responsabilité de ses actes

29 juin 2013

bonjour ,
je m'en fous je suis immortel ,et pour l'instant j'ai raison ......
alain :goodbye:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (57)

Les enfants de la mer

novembre 2021