coulé au large de Creus [ Hanse 371 ]

heureusement pas de pertes humaines

www.lindependant.fr[...]809.php

L'équipage
30 juil. 2014
30 juil. 2014

C'est une photo d'archives?
Parce que le bateau ne semble pas en mauvaise posture, la mer calme, la GV bien rangée dans le lazy bag.

30 juil. 2014

Encore un voilier abandonné par grand beau temps alors qu'il flottait dans ses lignes... "le voilier menaçait de couler et qu'ils allaient se mettre à l'eau à bord de leur survie." Rappelons qu'il est dangereux d'embarquer dans un canot de survie avant que le pont ne soit réellement submergé.

30 juil. 2014

la "mauvaise posture" n'est pas due au mauvais temps mais à une voie d'eau suite à choc avec OFNI....il serait intéréssant d'avoir des détails sur la vois d'eau et les moyens d'assèchement mis en oeuvre....

30 juil. 2014

Matériau de la coque ? Modèle du voilier ?

30 juil. 2014

SO LONG

???
? À la base de données de navires

Voilier

Le navire SO LONG (IMO: –––, MMSI: 244780314) est un Voilier qui s'exécute sous le drapeau de Netherlands. Voir ci-dessous pour la dernière position reçue par AIS, la fiche technique du navire, armateur et gestionnaire, tonnages, et une historique de ports d'escale enregistrés dans la base de donées du navire FleetMon.

30 juil. 2014

sinon assez hallucinant quand meme, bateau dans ses lignes, pas de mer, et hop on abandonne ????

30 juil. 2014

La photo ne correspond pas en effet...
et méfiez vous des commentaires de journalistes...

ici l’indépendant c'est "15 pages et rien dedans"... :mdr: il y a un autre dicton mais qui serait hors charte... :jelaferme: :jelaferme:

en ce moment c'est 7-8 de Tram autour de Bear & Creus avec un BMS en cours...donc pour le grand beau temps viking faudra que tu repasses...
:langue2:

30 juil. 2014

en ce moment mais pas au moment de l'évacuation, d'apres le journal lui meme

30 juil. 2014

Si il à coulé malgré la tentative de remorquage c'est qu' il y avait quand même un gros problème; non ?

30 juil. 2014

S'il a coulé c'est peut être aussi que l'on a pas tout fait pour le sauver. Evidemment, si l'on embarque dans un canot de survie quant il est dans ses lignes, il suffit que le loch ai "sauté "pour couler quelques heures après... Du vécu.
Mais un OFNI ne coule pas un voilier correctement construit par beau temps. La photo a été prise lors du sauvetage et on voit facilement que la mer est calme .

30 juil. 2014

"si un jour , je fais naufrage , je fermerais ma bouche ! "
:pouce:

30 juil. 2014

ils avaient peut étre vu le film : avec Robert Redford!
bon, il est heureux que tout se termine bien au niveau des vies humaines !
dommage pour la barque !
mais ne préjugeons pas des faits!
si un jour , je fais naufrage ou cote, je fermerais ma bouche !
:jelaferme:

30 juil. 2014

ça évite de boire la tasse… :acheval:

31 juil. 2014

Si le look a sauté , il faudra bien moins que "quelques heures " pour qu'il soit transformé en HLM à poissons :oups:

30 juil. 2014

A 90 milles du Cap de Creus C' est plus le CAP CREUS ! :non:

30 juil. 2014

guy...
Quand la tram et son frère le mistral souffle c'est une zone qui va de Toulon à Minorque... :-D soit un petit peu plus que 90 nautiques .

par contre lundi je n’étais pas sur l'eau mais au boulot à Perpi et ça ne soufflait pas si fort...mais la tram était déjà établie si je me souviens bien... :reflechi:
pas pouvoir le remorqué c'est qu'il devait dja etre bien en train de couler... :-( :-(

30 juil. 2014

Bonjour ficelle ce n’est pas la zone de vent qui attire mon attention mais plutôt le traitement journalistique de l’information.
Deuxième phrase (après avoir parlé du Concordia ce qui n’apporte rien pour ce qui nous concerne).Je site : '' à 90 milles du Cap de Creus, et à quelque 140 km au sud-ouest de Toulon’’.
Etrange cette façon de mélanger les unités de mesures !
Je traduis par ‘’ a 90 miles du cap Creus et à 75 miles de Toulon ! (déjà c’est plus chez nous !).
Pour la localisé on aurait aussi pu dire Zone Provence Minorque ! ben oui en situant a peut prés à N42°1 et E 5°20 c’est toujours plus proche de la rade de Toulon que de la cala de Culip.

Cordiallement

30 juil. 2014

C'est quand même un peu flippant tous ces ofnis, non ??? J'en viens à me dire que pour traverser le golfe ou l'atlantique à peu près sereinement, il n'y a que l'acier... où alors, faudrait mettre en place un système efficace pour les repérer... Par exemple, un emetteur AIS pour chaque container, qui se déclencherait une fois tombé à l'eau... Enfin, peut-être que je rêve un peu trop là...

30 juil. 2014

on est en taverne hein...
donc on discute sans rien savoir.:litjournal:
et bien ntendu je m'inclus dans le "ON"....:blabla:

d'après vous pourquoi la GV est bien rangée dans son L bag ??
Ils faisaient route au moteur ?
elle me parait pas "normale" cette photo. ça fait photo d'entrainement...
et la mer ne devait pas être aussi calme que ça voila le fichier météoconsult de lundi. ( bon c'est pas météo france mais ça donne une idée... )
je les reçoit tt les jours par mail

30 juil. 2014

Je ne pense pas que la photo soit bidonnée cette fois-ci. C'est une photo repiquée sur le site de la préfecture.

www.premar-mediterranee.gouv.fr[...]rs.html

Si le problème est bien un ofni capable de couler des voiliers de 11m, vu le nombre de bateau qui circulent sur cette route à cette période, le cross med peut carrément installer une antenne sur place. Ils vont avoir des clients. Attendons calmement la suite des explications.

30 juil. 2014

c'est cette photo que je commentais, mer calme pas de vent, les bateaux modernes sont bien fragiles, je me suis pris un mur sous marin à 6 noueds, le bateau est tombé de son ber sur du ciment, pas grand chose

30 juil. 2014

Juste un petit commentaire sur les photos

S'il y avait un peu de vent , il est surprenant que les voiles soient pliées sous la housse. Ou les navigateurs sont à ce point méticuleux qu'ils ne veulent envoyer par le fond qu'un bateau bien rangé.

S'ils naviguaient moteur il y a d'autres raisons de pouvoir occasionner une voie d'eau, exemple perte d'hélice et de l'arbre qui va bien etc....

Si c'est la vraie photo les lignes d'eau à cet instant ne sont que très peu affectées .....

Si c'est un voilier de propriétaire ou si c'est un voilier en location la panique et la méconnaissance du bateau peuvent influencer la sauvegarde qu'en est il maintenant de la convention no cure no pay...?

Juste pour faire parler sans jugement de ma part sauf si j'etais l' assureur.

30 juil. 2014

les journaliste sont bilingues dans ce cas prècis

90 miles de Creus
14O Kilométre de Toulon
le grand écart 1 pied sur l'eau 1 pied sur terre.

30 juil. 2014

C'est juste que, pour une fois, le journaliste a fait un véritable travail d'investigation. Il a lu le compte-rendu du cross-med ET le compte rendu du SESAMAR avant de rédiger son article. Le cross-med donne une indication en km. Le sesamar, une indication en milles. Au moins, ca lui évite de se planter. :doc:

www.salvamentomaritimo.es[...]ancesa/

30 juil. 201416 juin 2020

La dernière position relevée par Marine Traffic est à Vollendam, le 20 juillet, il a fait vite pour être au Cap Creus en 9 jours...
Ou alors, ce n'est pas le bateau avec le MMSI indiqué par jeanlittlewing ? les espagnols parlent d'un "velero frances".

31 juil. 2014

Cela doit etre le "Hollandais volant" ? :jelaferme: :acheval:

31 juil. 2014

Je vois que tous les "Docteurs" sont au travail pour analyser, blâmer, instruire et critiquer.

Comment, vous n'avez pas encore trouvé de faute d'orthographe ?

Mais comment ... :acheval:

31 juil. 2014

on ne critique pas, on essaie de comprendre une fortune de mer avec les quelques rares éléments dont on dispose; peut-être y aura-t-il un rapport, puisque heureusement l'équipage est sauf.

31 juil. 2014

dulcinea ...
en taverne on papote... et on critique son prochain ( en l’occurrence un "journaliste" de l'indep' ), c'est le propre de la taverne...
et c'est vrai que c'est difficile d’être à la fois
à 90nautiques au nord de creus
à 140 km dans le sud ouest de toulon

et sur mer... :mdr: :mdr: :mdr:

03 août 2014

L'article d'origine ne parlait pas de 90 milles "au nord" de Creus. Simplement à 90 milles.

D'ailleurs, le mot "nord" ne se trouve même pas sur la page.

01 août 2014

on peut être a 90 milles de Creus , a 140 km de Toulon et sur mer !
.............
après les notions de nord et de sud ouest, c'est a affiner , mais abstraction faites de ces deux détails le bateau peut être sur l'eau au point de convergence

01 août 2014

couler un voilier ( plastique) y'a pas 36 solutions:
*ofni =>faire de l'eau par la quille le safran ou le tube d'etambot
*mer forte=> embarquer de l'eau par la descente ou autre ouverture inapropriée
Si vous voulez le savoir pour vous y preparer ben voila; a vous de choisir

02 août 2014

et pourquoi un "Bugaled Breizh " bis ...

03 août 2014

parce qu'il y a une sacré différence de diamètre entre une ligne à maquereau en 0.24mm et des funes de 28mm en acier... :acheval:

28 avr. 2015

salut a tous,huit mois apres je relance le sujet ayant moi meme été sur le bateau au moment du naufrage.
Il s'agissait d'un hanse 371 en convoyage de minorque a marseille,apres 24h de nav avec un bon 15/20 noeuds au travers,a 8nds de moyenne,vers 16h on a sentit un gros choc et le barreur signale qu'il n'a plus rien dans la barre,on affale gv et genois immédiatement
contrairement a ce que montre la photo la mer etait plutot formée avec une houle serrée.impossible de mettre le bateau face aux vagues,je plonge pour voir ce qu'il en est et a ma plus grande stupeur a la place du safran il y a un trou de 50cm de diametre.Sur le pont la plaque de fixation du safran suspendu s'est fendue en deux et s'est enfoncée de un centimetre dans le pont.
je sors de l'eau et un des equipiers nous signale qu'a l'interieur les planchers flottent,mayday immédiat,on signale notre mauvaise posture.On met le cross en attente pour voir si on arrive d'etancher la voie d'eau pendant que simultanement deux equipiers fabriquent un safran avec le tangon.
Loi de murphy oblige,la pompe de cale ne fonctionne pas,s'organise donc une chaine d'ecopage.au bout de maintes tentatives avec spi,coussins, planchers (la houle fait sauter tout ce qui se met entre elle et l'interieur du bateau)on signale au cross que la voie d'eau ne peut etre etanchée.ils nous indiquent alors que la procedure de sauvetage est lancée et qu'en plus du remorqueur derouté un falcon va arriver sur zone et que l'helico devrait arriver d'ici deux heures.on nous demande de declencher la survie et de la garder amarrée a l'avant du navire.passent alors deux heures a sortir seau par seau les mollets dans l'eau jusqu'a l'arrivé de l'helico de la marine nationale qui nous transborde deux par deux sur le remorqueur ou un deuxieme helico espagnol viendra nous rapatrier vers girone ou on apprendra a notre arrivée qu'apres deux heure de remorquage le voilier a sombré.
pour ce qui est des medisants/mcgyver qui eux auraient" bouché la voie d'eau avec un chewing gum" et "barré avec un aileron de dauphin chopé au vol",la seule chose que j'ai a dire c'est que la realité des faits est souvent bien plus compliqué que ce a quoi on peut se preparer devant un ordinateur.Et avec un fort coup de tram annoncé dans la soirée et un bateau non manoeuvrant,j'aurais bien aimé les y voir.
voila ca fait toujours de la peine de voir un bateau couler,encore plus quand c'est un bateau avec lequel on a regatté et que nous convoyons pour son proprio depuis trois ans.Il nous aura conduit dans les plus beau coins de la med,de la sicile aux baleares en passant par la corse ,les pontines et autres eoliennes....
longue vie a so long qui repose maintenant par 2000 m de fond

28 avr. 201528 avr. 2015

Merci Domingo de venir remettre les points sur le I

Une idée de ce qui a causé ce bruit (cette rupture) ?

cordialement

28 avr. 2015

vu la violence de l'arrachage,je dirais un ofni mais je ne pourrais pas en jurer sachant qu'un autre bateau du meme model a subit la meme avarie sans choc apparent.c'est vrai qu'a huit noeuds la force exercée sur un safran peut etre considerable et qu'une simple rupture de l'arbre de suspension du safran peut etre envisagée....

28 avr. 2015

Merci pour ce récit. Les voiliers de série qui coulent sont tellement rares qu'il va faire exploser les statistiques.

Mais il y a tout de même quelques incohérences...

"a la place du safran il y a un trou de 50cm de diametre"passent alors deux heures a sortir seau par seau les mollets dans l'eau jusqu'a l'arrivé de l'helico de la marine nationale. Malgré cela l'équipage ne s'affole pas et "met le Cross en attente".

Deux heures aprés, le voilier était toujours dans ses lignes sur une mer calmée...avant de couler

;-) ;-)

28 avr. 2015

L'arrachage de l'aileron et du safran peut faire un trou significatif s'il y a eut arrachage de l'ensemble après enfoncement de la coque par le safran

Selon la conception du renforcement de la coque, la voie d'eau au niveau du safran remplit le coqueron avant de franchir la cloison éventuelle en avant du safran, et d'innonder la cabine. Ce qui expliquerait que l'écopage ait pu maintenir le bateau à flot un certain temps.

L'agitation de la mer et les mouvements qui s'en suivent du bateau sont des éléments qui peuvent contribuer au remplissage du bateau.

En remorque, le bateau tracté à tendance à se cabrer et s'enfoncer de l'arrière, ce qui a pu contribuer à son remplissage et naufrage. surtout s'il n'y avait pas de pompage simultanément.

30 avr. 2015

la similarité du recit avec ce que nous avons vecu est frappante,merci beaucoup pour ce document qui eclaire peut etre sur les causes du naufrage.

29 avr. 2015

Exact.

Cas similaire très bien documenté ici : www.sail.ie[...]wat.pdf

28 avr. 2015

si le bateau n'a pas pu etre remorqué c'est bien qu'il n'etait pas "dans ses lignes".et je t'assure que sept gaillard qui te sortent seau sur seau ca debite bien plus que la pompe de cale lambda.
qu'aurais tu fait...?

29 avr. 201529 avr. 2015

C'est Francis Joyon qui disait " il n'y a pas de pompe plus efficace qu'un seau dans les bras d'un homme paniqué" !

Merci pour ce récit (heureux que vous ayez pu l'écrire, malgré la perte du bateau).

28 avr. 2015

Bonjour et grand merci pour la vérité.
Je pense que vous aviez essayé avec une voile de l'extérieur comme un gros bandeau.
gilles

28 avr. 2015

très bien ton compte rendu....
ce qui est inquiétant(mais comment en savoir davantage?)
c'est qu'il est signalé une avarie du meme "genre" sur un modèle identique.....
et on en revient à des débats interminables(mais pas inintéressants)sur la solidité des constructions de grande série
cf le first 44.7 anglais qui a perdu sa quille au grand large
cfles safrans de first 25/25;7?...et autres cloisons grinçantes et déforméés(certes moins grave...)
je sais "on" va me dire=
pour 3/4 accidents combien traversent,vont et viennent sans problèmes....

28 avr. 2015

[correction]
cf le first 40.7 anglais qui a perdu sa quille au grand large (nom du bateau cheeki Rafiki)
.
Salut Guy ;-)

28 mai 2015

Aie aie aie les Sly... il y a eu de très mauvaises séries! Mal construites clairement!

28 mai 2015

Motu le roi de la marrade! Ha ha!

Perso c'est clair que si on peut pas s'amuser à talonner
:langue2: :langue2: :langue2:

J'arrête c'est la 3ième fois que je touche en Italie en a peine 1 mois de voyage. ..je touche du bois les 12 gros boulons de quille n'ont pas bougé d'un poils! J'y peu rien moi si tous les ports sont envases! :mdr:

28 mai 2015

le terme était trop restrictif ;)
cailloux en Sardaigne. ..aie!
sable à Rocella Ionica
et vase avant hier à Porto vechio à Crotone...

J'ai confiance en mon bateau qui a beaucoup navigué et en a vue d'autres mais la ça devient trop fréquent du coup avant chaque entrée je demande les fonds!

28 mai 2015

@ trebor.n : c'était un SO 45 "glénanisé" (45 ? de mémoire...), le safran a peté effectivement, le bateau a dû être abandonné car l'arrivée était trop loin pour rester dans le timing de la transat; donc le bato a été coulé; par contre, il n'y avait pas de trou dans la coque juste seulement la perte du safran

28 mai 2015

@ longcours : c'est tout à fait logique qu'ils aient abandonné le bato (et donc le couler pour qu'il ne soit pas un risque pour la navigation);
construire un safran de fortune comme un pis aller c'est une chose; en obtenir les performances du safran d'origine en est une autre;
surtout sur un 45'; (et j'ai testé par temps très calme plusieurs méthodes pour un safran de fortune sur un 30' et ça n'a rien d'évident);
si tu passes de 5nds moyens à 1 nd moyen, tu vois toi même que la durée de nav est sacrément rallongée;
en admettant aussi que tu puisses faire cap à l'ouest en permanence sans trop de dérive;
le bato devait arriver en Martinique;
avec un safran de fortune, tu arrives où tu peux (si c'est le venezuela ...);
la météo n'était pas franchement mauvaise mais n'était pas vraiment favorable; l'équipage a essayé un safran de fortune mais le résultat, forcément, n'était pas miraculeux;
si il y avait eu à bord que des retraités ou des routards sans planning de retour, je pense que c'était tout à fait possible de le faire en sécurité mais au petit bonheur la chance pour la durée et le lieu d'arrivée;
le chef de bord a voulu rester mais les glénans le lui ont interdit et lui ont demandé d'accompagner ses stagiaires (ce qui est logique);
ce que l'on peut reprocher aux glénans, par contre, puisque chaque année 2 voire 3 bateaux partent faire la transat, c'est de ne pas équiper leurs bateaux de safran de secours préfabriqués (plus qu'un safran d'ailleurs, c'est tout le système de gouvernail) avec lequel on ne fera certainement pas les performances du safran d'origine mais des performances somme toute correctes;

28 mai 2015

@ longcours : je suis tout à fait d'accord avec toi; mais mets toi une minute à la place des equipiers; ils leur restaient une semaine de nav grosso merdo;
avec le safran de fortune, ils seraient certainement facilement arrivé au double voire triple; tu te vois appeler ton chef au boulot "chef, tu vas rire, je rentre de vacances avec 2 semaines de retard" ...;
les equipiers ont eu la possibilité de changer de bateau et ils ont fait ce choix

29 avr. 2015

exact!!revenais, je crois, de régates qqe part dans l'arc antillais....,?
lors d'une Giraglia (2010,?)30/35 le mistral arrivait..nous louvoyions le long de la cote( destination fourmigue..et cap corse) devant nous un 40/44 pieds(sly??)s'est brusquement couché...quille perdue!!
il s'est dit que, au passage de Camarat/lardier, il avait talonné ...ce qui aurait fragilisé(!!)la liaison....vrai/faux,??.....Oliv
porte toi bien( et meme mieux que bien!)

28 mai 2015

si on peut pas talonner autant rester au café = dicton personel

28 mai 2015

Manquerait plus qu'ils bougent après un "talonnage" dans de ...la vase :)

28 mai 2015

Je ne te jetterais pas la pierre (?!) vu qu'avec notre tirant d'eau ridicule l'on veut toujours aller ...un peu plus loin :)

30 avr. 2015

Et confère le bateau des Glenans qui avait perdu son Safran au milieu de l'atlantique, mais sans voie d'eau, défaut de structure et non pas d'ofni (un SO43 ou 44, il me semble mais les GL n'ont pas communiqué sur cet épisode malheureux)

28 mai 2015

Tu es sur ? Les Glenans abandonnent un bateau "juste" par ce qu'il n'a plus de safran ?
Il faudrait alors leurs conseiller de lire ...le Livre des Glénans ou ils expliquent comment faire dans un tel cas ! :)

28 mai 2015

Merci pour le lien , je suis arrivé sur H&O après ...ouais quel gâchis la aussi.
J'ai arrèté la lecture des posts avant la moitié et j'en étais déjà à 5,5 safran perdus , y aurait il une épidémie ?
Le fil d'un copain sur son cat a lui aussi perdu un de ses safran (et un heossien m'avait contacté aussi en mp car il avait le même type de cat et avait lui aussi perdu un safran ) .
Ca fait beaucoup

28 mai 2015

"...c'est tout à fait logique qu'ils aient abandonné le bato.."

Euh la tu pousse le bouchon un peu loin d'autres dans des circonstances similaires sont restés à bord et ont fait "avec", des plus connus : Kerzauson en Pacifique sud aux plus inconnus sur leur Jouet 37 Ti Prince
Perte du safran entre les Antilles et les Acores 2100 milles avec des moyens de fortunes .
Voiles et Voilier titre de l'article : "ils n'ont pas appelés leur mères".

Tu noteras que eux ils n'avaient pas tout l'arc Antillais comme point de chute mais juste les Acores ...avec certaines journées de ...125 milles et pas au portant dans les alisée ...

28 mai 2015

ben oui, "c'est le jeu ma pauvre Lucette"...

28 mai 2015

:lavache: couler un SO45 parce qu'il n'a pas de safran???
On en revient au débat: "pourquoi abandonner un navire?"

28 avr. 2015

pour ma part je me mefie maintenant des safrans suspendu qui,en cas de colision,exerce un levier considerable sur la jaumiere si rupture de l'axe

29 avr. 2015

Que le choc soit directement sur le safran, ou sur un aileron devant, je crois que ça change pas grand chose.

Par contre, le truc obligatoire pour les course au large ISAF (OSR 0 = genre Open 60 ou classe 40 autour du monde), c'est une cloison étanche arrière, de façon à ce qu'un problème de safran ou autre ne fasse pas couler le bateau.

NB le choc sur un bateau à un seul safran, c'est quand même assez rare. En général, il y a une quille et une hélice devant. En bisafran, c'est un tout autre problème.

28 mai 2015

Tu ne crois peut-être pas si bien dire :

www.hisse-et-oh.com[...]iloup88 ;

28 mai 201528 mai 2015

Si tu avais voulu faire un safran suspendu, je suis sur que tu aurais su faire et au moins aussi solide. Il y a quand meme pas mal de deriveurs ou de biquilles qui se posent sur leurs safrans.

Et puis, est-ce qu'on peut faire un safran compense avec une crapaudine ? En tout cas, entre la barre du pretorien et celle de mon 36, a la barre, ya pas photo.

29 mai 2015

Bonjour Cerigo,

Est-ce qu'une maison en bois est plus fragile qu'une maison en brique ?

Je ne dis pas qu'un aileron n'a aucun intérêt. Je dis qu'il y a de tout dans les constructions et que donc, c'est difficile de dire qu'un type de construction est plus solide qu'un autre par principe. Je pense que la mise en œuvre compte plus que le principe lui-même.

Quand je vois que les RM se posent sur leurs safrans suspendus, je me dis qu'il y a moyen de faire de la bonne came sans pour autant ajouter un aileron. Quand je vois la photo du biloup, je me dis qu'un aileron n'est pas une assurance tout risque.

Mon bateau, qui a remplacé le Prétorien chez Wauquiez, a un safran suspendu. Franchement, je ne pense pas que ce soit un point de fragilité comparé au Prétorien (ou au gladiateur). Par contre, la barre est beaucoup plus douce sur le centurion 36 que sur le prétorien du fait de la compensation.

Bonne journée

28 mai 2015

il y a même pire voir la mésaventure de Marguerite qui ne c'est pas terminée par un naufrage seulement grace à l'intervention d'un gros avec une motopompe xxl (en tout cas c'est ce qui avait été rapporté )
Marguerite a un safran suspendu devant lequel est un aileron (aucune connexion entre cet aileron et le safran).
Cet aileron touche et vu le montage pour le moins très surprenant de la part d'un chantier,( j'avais joint une photo dans un autre fil si je retrouve je joindrais à nouveau) en gros l'aileron est encastré dans la coque mais sans aucun renforts, varanguage, fer de quille, donc cela a fait la même chose qu'un ...ouvre boite !!.

Pourtant du "strongall" :mdr: :oups:

28 mai 2015

Motopompe essence ? tu va la fixer ou ?
Perso je ne veux pas d'essence à l'intérieur alors la laisser en pontée ?

29 mai 2015

j'essais de virer l'essence du bord, il reste le hb mais comme il ne sers jamais ,je vais finir par y arriver :)
0 moins de faire comme le petit voilier qui a passé la nuit à coté de nous embase hb, capot inox fait maison et ...moteur diesel !
Un coopain avait lui mis un moteur de tondeuse mais avec un moteur diesel :pouce:

28 mai 2015

"Que le choc soit directement sur le safran, ou sur un aileron devant, je crois que ça change pas grand chose."
Tu me rappelles une citation d'un journaliste de Yachting lors d'un essai d'un voilier à safran suspendu: "pour les safrans avec aileron, on ne sait pas si ce n'est pas le safran qui soutient l'aileron".
Si tu as ce genre de conviction, te voilà bien rassuré. Donc, vive les safrans suspendus!

28 mai 2015

heu moi c'est l'aileron qui tien le safran en plus qe sa tenu par sa stracture primaire suspendue et avec une meche de 12cm de diam y'a un peu de marge, d'aileur je me suis deja posé plusieurs fois dessus

29 mai 2015

A ta question "peut on faire etc" : oui le notre est compensé, comme l'était celui sur tableau de notre Damien (version DL), ou celui d'Oaristys, celui des Nauticat etc

29 mai 2015

@Ptiplouf,
L'exemple que tu annonces sur la vidéo, n'est absolument pas démonstratif de l'absence d'intérêt d'un aileron de safran!
Enfin, je sais que mon aileron de safran m'a sauvé la mise pendant un labourage de platier. Dire qu'un aileron ne permet pas la compensation du safran est à moitié vrai pour certaines architectures, mais qu'il n'a aucun intérêt sur le plan de la solidité est une .......

29 mai 201516 juin 2020

Une photo de notre Oaristys, tu peux voir l'aileron, la crapaudine et la compensation en avant de l'axe de la mêche.
Ce gourvernail lorsqu'il n'était pas connecté à l'hydraulique tu le bougeait en le poussant avec le petit doigt.
Bague en bronze avec graisseur en haut et en bas ,: bas de mèche usinée (disons pour faire simple ) conique et s'appuyant sur une partie usinée en forme de demi sphère prise dans la crapaudine.
Donc barre très très douce de part sa conception et sa compensation.

Nota l'aileron en avant était encastré d'environ 250 mm à l'intérieur avec doublement du varanguage à ce niveau et fer de quille le traversant. Il en faudrait vraiment beaucoup pour qu'il decide de vivre sa vie loin de la coque :)

28 mai 201528 mai 2015

tu me fais penser qu'il faut que j'achete la moto pompe 36000l/h un peu emcombrante de quoi couler plus lentement
www.pompes-direct.com[...]55.html

28 mai 2015

sur le pont avec le compresseur, l'essence a l'esterieur avec l'esence du HB et du compresseur amis pas 200l

28 mai 2015

Je viens de voir ça aujourd'hui sur un vieux comet 10.50! Quel intérêt de mettre cet aileron du coup?
le miens serait alors un semi suspendu vu qu'il est tenu par le bas?

29 avr. 201516 juin 2020

Bonjour s'en méfier ok mais si le bateau est comme cela tu fais avec ....
Gilles
Sun liberty

29 avr. 2015

Merci Domingo pour ton récit.
Je te souhaites de futures navigations plus heureuses...

30 avr. 2015

il y a un moment, naufrage d'un hanse au large de l'irlande
www.cruiserlog.com[...]45.html

30 avr. 2015

Cela fait donc deux Hanse 371 coulé par une voie d'eau au niveau du safran. mes stats vont exploser... ;-)

30 avr. 2015

dans le cruiser forum, un spécialiste des métaux questionne la logique de faire des meches de safran en alu, à la rigueur en inox, mieux en bronze. sinon pas de retour sur les meches composites ? qui au moins ne se corrodent pas

30 avr. 2015

Inox sous l eau, pas idéal. Crevice corrosion en anglais sur google

30 avr. 2015

@jeanlittlewing
ok....je ne suis aucunement spécialiste métaux....mais
quand on va sur le site Hallberg-rassy(très bien fait)on voit un safran en construction
solide ossature en inox et mèche en inox.....
idem pour les fonds super renforcés(strats diverses/"berceau startifié)et de solides boulons inox...bref (mais qui s'en étonne connaissant ces bateaux)du bon du lourd (pour le porte feuille aussi!!)inox....la quille du HR 64 pèse 12 tonnes!!pour 32 tonnes de poids total...y a pas grand chose qui grince/couine/ou se déforme!!

01 mai 2015

La mèche de safran de mon Océanis 331 est en composite. J'ai pu l'inspecter lors du changement des bagues de safran.

En la voyant je me demandais pourquoi ce n'était pas fait en métal.

La mèche se trouve dans un tube également en composite. Il me semble que si le safran se cassait, il n'y aurait pas de voie d'eau, à moins que ce soit arraché par un très grand choc.

:bravo:

30 avr. 2015

Pire :

J'ai bien peur que ce soit dans les 2 cas une rupture de la mèche du safran, entrainant l'arrachement du palier bas et le naufrage du voilier.

NB ce n'est pas un problème de corrosion. Dans le cas documenté, c'est le montage d'un pilote différent du montage d'usine, qui a créé des efforts sur la mèche, là ou ça n'a pas été prévu pour les supporter.

30 avr. 2015

je suis tout a fait d'accord sur le bien fondé de l'utilisation de l'alu pour les meches de safran.
dans notre cas la rupture de la plaque de fixation me fait dire qu'il y du avoir un choc...

30 avr. 2015

Bonsoir,

j'ai eu une fois un bateau qui prenait l'eau par l'embase du tube de jaumiere. L'embase se desolidarisait de la coque petit a petit. Nous avons fait reparer aux anglo en urgence en restratifiant l'embase. Cela n'a pas tenu, sans doute parce que la meche etait tordue. Je pense que si a l'epoque notre skipper ne s'etait pas mis en tete de rechercher pendant que nous naviguions d'ou venait l'eau que nous avions trouve dans les fonds la veille au soir, nous aurions nous aussi perdu notre safran et gagne un trou dans la coque. Nous n'en etions plus tres loin. Une fois la base du tube desolidarise de la coque, bateau en route, les efforts sur la plaque de fixation doivent etre enormes.

Au final, nous pensons que la bateau a du taper auparavant en marche arriere, ce qui a fragiliser et/ou tordu legerement la meche. Pas d'entree d'eau a l'arret. Uniquement en mer quand le barreur s'emploie sur la barre. Et c'est tres incidieux. Cela commence doucement. Quand les entrees d'eau deviennent importantes, il est deja presque trop tard.

24h a 8 noeuds au travers et un peu de mer. C'est une allure ou les barreurs peuvent avoir pas mal sollicite la barre. Est que c'est la meche qui s'est tordu, l'embase qui n'etait pas assez solide ou est-ce que le systeme de barre en avait deja un coup dans le nez avant votre traversee ? Je n'en sais rien. Ce que je veux dire, c'est que ces trois hypotheses me semblent correspondre a ce qui vous est arrive, et que je trouve ces hypotheses plus "probables" qu'un ofni qui serait passe sous la quille et l'helice. A mon avis, le choc est la consequence de la rupture de l'embase. Si un ofni avait tape au point d'exploser la fixation du safran, je pense que le bateau aurait stoppe.

Bonne soiree a tous.

30 avr. 2015

Si ma mémoire est bonne, la bas du tube de jaumière est stratifié assez fortement sur une varangue qui elle-même tient la cloison qui ferme le coqueron arrière (mais pas du tout de manière étanche).
Il faut donc une sacrée force pour arracher les fonds et le tube de jaumière ainsi qu'arracher et enfoncer le support du palier supérieur.
Dans la mesure où Domingo mentionne que la zone du palier supérieur de la mèche semble avoir fortement souffert, cela ne semble pas être tout à fait le même incident que celui de MEGAWAT. Si la mèche casse au dessus du tube de jaumière, en principe, la tête de mèche devrait rester en place. Si j'ai bien compris, dans le cas de Domingo, ça ressemble en effet à une collision avec quelque chose qui a arraché tout le système de gouvernail jusqu'à la tête de mèche.
Si c'est bien le cas, le fait que la mèche soit en alu ne change rien, la force d'arrachement aurait été transmise tout pareil (si pas pire) avec de l'inox. De plus, la quasi totalité des bateaux de série à prix abordable est aujourd'hui en alu sans que cela ne pose de problème majeur.

Par contre, dans le cas de Megawat, plusieurs facteurs (Rétrient de la mèche, secteur de pilote rapporté sur le sommet du rétrient, antifouling au cuivre sur la mèche, ...) combinés au fait que la mèche soit en alu ont, selon toute vraissemblance, contribué à la rupture.
Alors bien sûr que les HR sont mieux construits... mais ils sont deux fois plus cher et, pour ce qui me concerne, absolument inabordable (même le 312...).

Quant à mettre une cloison étanche, OK, mais la logique veut qu'il y en ait une à l'avant et une à l'arrière. Combien d'entre nous sont prêt à sacrifier une telle place, à limiter les aménagements et à supporter le coût d'une telle cloison ?

01 mai 2015

Je ne suis pas persuadé.

Si on imagine que le safran ne tient que sur la palier bas (la mèche ne va pas jusqu’au palier haut), il faudra un effort assez faible sur le safran pour arracher le palier bas, puisque celui ci sera soumis à des efforts pour lesquels il n'a pas été prévu : torsion au lieu d'effort radial.
Idem pour le palier haut.

Maintenant, un peu plus compliqué. si on imagine la mèche de safran avec une rotule entre les 2 paliers : il suffit d'un effort "assez" faible sur le safran pour pouvoir abimer les DEUX paliers.

Et le métal c'est ductile. avant de s'arracher, il y a une déformation élastique, puis une déformation plastique, et seulement après la rupture.

Et donc je ne suis pas du tout persuadé qu'il y ait eu choc. D'ailleurs avec la quille et l'hélice devant, ça me parait hasardeux. Une rupture sur fatigue et/ou sur corrosion d'une pièce en alu me parait plus vraisemblable. D'autant que la pièce doit être calculée "juste" puisqu'un "mauvais" montage de pilote peut entrainer sa rupture.

30 avr. 2015

la rupture de l'embase est en effet la seule option valable avec la collision,si c'etait le cas cela en dit beaucoup sur la qualité de la construction du bateau...

30 avr. 2015

Des bateaux chics et intelligents mais pas pour une usage intensif ni la haute mer

03 mai 2015

Il faut quand même rappeler que Mégawatt avait deux transats au moins au compteur lors de son naufrage. Maintenant, ce n'est pas une raison pour que la mèche casse ainsi.
Je note aussi que les mèches des Hanse ne sont plus fabriquées de la même manière ni par le même fournisseur. Il n'y a plus de rétreint sur les mèches actuelles.
Depuis à peu près 10 ans, c'est Jefa qui fabrique pour Hanse. Le tube de jaumière est stratifié jusqu'au fond du cockpit avec un palier autoalignant en bas et un autre en haut.

30 avr. 2015

quel est l'interet pour les constructeurs de croiseur de jouer sur l'echantillonage de pieces maitresse comme celle la,autant pour des bateaux de regates je comprends mais la....

01 mai 2015

TOUT fait le prix du bateau. Une mèche plus grosse = des paliers plus gros = des varangues plus grosses pour tenir les paliers = un fond plus épais pour tenir les varangues = un bateau un peu plus lourd = un lest plus gros pour assurer la stabilité = ... = un bateau très nettement plus cher que la simple différence de prix de la mèche.

Dans le même style pour le gréement, quand c'est correctement calculé, le cable casse avant le ridoir qui casse avant la cadène qui casse avant la structure. Tout ça pour que quand il y a un très gros problème , ça se termine par un démâtage sur rupture de haubans, et pas un gros trou dans la coque à la place de la cadène.

01 mai 2015

bonjour à tous on parle beaucoup des risques de rupture des safrans suspendus, sur les 60' entre autres on voit leur safran qui peuvent se relever mais ils sont montés en tableau.
Ne pourrait-on pas "inventer" un système identique pour nos safrans genre un axe vers le milieu de la pelle qui permettrait à une partie de la pelle de se replier ?
C'est une idée
Gilles

03 mai 2015

Bonjour.
2 exemples:
- Un Dufour 4800 (axe de safran en inox, safran suspendu) percute ce que le skipper pense être un cétacé ( choc violent, bruit mat qui ne fait pas penser à un choc avec un corps dur. Il n'a rien vu il était aux toilettes...). Le bateau lofe et ne répond plus à la barre. L'eau monte rapidement. Survie et balise (sera récupéré par un cargo). Au moment où le bateau plonge le skipper voit qu'il n'y a plus de safran, plus d'hélice, plus d'arbre.
Il n'a pas pu voir s'il avait arrachement de la coque autour de l'orifice de la mèche ( le jour tombait et un peu trop loin).
- Un First (385 je crois ...) après une traversée USA- France: l'axe du safran en composite est a refaire entièrement. Les roulements sont bloqués et le tube en composite s'est usé, presque cisaillé, tout délité. Si rupture, c'est la voie d'eau.
Sur mon bateau (Dufour 34 ancien des années 70) le safran est fixé sur un aileron fixe qui va jusqu'en bas du safran. Cet aileron est rapporté emboîté et boulonné ( 4 boulons) sur la coque. Le montage est solide mais le tout est très profond et étroit. Si l'avantage est que le voilier ne passe quasi jamais sur sa barre, par contre en cas de choc le bras de levier sera très important et la coque peut très bien s'arracher ou au moins se fendre.
Le tube de jaumière est complètement étanche entre le pont et la coque (tube en stratifié autour de l'axe du safran en inox). c'est une sécurité en cas de perte de l'axe mais toujours le problème de l'arrachage si choc sur l'aileron et le safran. Concernant l'étanchéité du coqueron arrière : elle est nulle car la cloison n'est pas stratifiée à la coque mais encastrée en partie dans le contre moule des coffres et de fin de la bannette cercueil tribord. J'avais pensé rendre étanche pour ma transatlantique mais dans ce bateau de l'avant à l'arrière toute l'eau qui rentre est dirigée sur le puisard central assez profond pour loger plusieurs pompes manuelles ( 2 ) et électriques ( 2) plus une aspiration par dérivation de la pompe moteur qui a un assez gros débit; Après réflexion j'ai préférer conserver l'avantage de ce point bas ( 50 à 60 cm sous le plancher) pour pomper.
Rien n’est donc parfait mais sur les bateaux modernes aux fonds plats je pense qu’il est prudent de réaliser l’étanchéité parfaite de la cloison de coqueron arrière et de le celui de l’étrave. Les fonds plats et les formes arrière larges n’offrent pas la même rigidité qu’une coque en V ou U plus étroite.

03 mai 2015

Personne n'accroche à mon idée de pelle relevable, c'est bizarre !
Gilles

03 mai 201503 mai 2015

Les ovni mono safran sont comme cela... avec une caspule sur l'hydraulique qui perce en cas de choc pour "releaser" l'ensemble. Bof. Coté qualité de barre, bof bof bof... on ne peut pas tout avoir.
Sans compter que ça n'enlève pas la fatigue de la mèche qui travaille en torsion alors que le bateau est très ardent (d'origine, surtoilé, mal barré ... plusieurs raisons possibles)

Ou, peut être plus simplement un simple c$able de petite section, reliant la partie inférieure du safran dans le prolongement de sa mèche et, par exemple, la quille ou son emplanture.

Même en régate, je ne pense pas que la trainée d'un câble de 4mm² (résistance de l'ordre de 1500 kg...) change quoique ce soit aux performances. :litjournal:

Lire 4mm de section, bien sûr et non pas 4mm² :oups: :jelaferme:

03 mai 2015

Cela se fait sur certain quille longue et la crapaudine. J'avais vu cela sur un Nauticat 33, on avait relié les deux par un plat en inox.
Le câble est une idée mais j'ai peur qu'il ne résiste pas à un OFNI ou cétacé.
Gilles

Si tu renforce un n'importe quoi dénué de renfort, le n'importe quoi sera plus fort que si il n'était pas renforcé.

En outre, le câble se donne la chance de dévier l'obstacle.

Quelque chose c'est mieux que rien. :litjournal:

ok avec toi nemo pour le cable ou le rond d'inox
ce genre d'accident n'arrive jamais aux bateaux qui ont le safran monté sur le tableau arriere ,c'est un de mes critere de choix quand je veux acheter un bateau :-)

04 mai 201504 mai 2015

Je peux vous citer des situations, où c'est le câble qui va créer une avarie, alors qu'elle serait moins grave en son absence !
.
En effet, en cas d'appui au milieu d'un câble tendu, la traction aux extrémités est simplement titanesque.(Une flèche de 5 degrés d'un câble engendre une traction 11 fois supérieure aux extrémités que celle appliquée au centre. Si la flèche est de 2 degrés, c'est un facteur 30 ...)
Pour faire simple, l'effort que subit alors le safran et plus intense qu'un choc direct.
.
je vois bien le safran s'arracher proprement, tiré par le câble vers l'avant. Et ce, d'autant mieux que le câble tire à l'extrémité basse de la pelle.
C'est ballot...
.
Donc, de deux choses l'une : soit le câble est de petite section pour ne pas endommager la structure du safran, auquel cas, il ne sert pas à grand chose, qu'à dévier les algues et sac plastiques.
Soit on renforce la structure pour monter un câble solide, auquel cas... il ne sert plus à grand chose.
.
Un montage mécaniquement intelligent consiste à mettre une barre entre la quille et le safran, dont l'une des extrémités est dans un fourreau.
Dans ce cas, l'inertie de la barre absorbe une grande partie de la traction sur les extrémités.
La traction résiduelle sur les extrémités de la barre est annulée par le déplacement de la barre dans son fourreau.
L'effort est reporté verticalement ou transversalement de la même intensité que le choc initial.
.
Ce montage, je l'ai vu sur quelques bateaux à moteur en Bretagne.
Surtout, ne pas boulonner l'extrémité de la barre dans son fourreau à l'aileron, comme je l'ai vu faire, pour que ce soit "plus solide" !!!

Le montage mécaniquement intelligent consisterait plutôt à mettre un câble dimensionné pour assurer une retenue "acceptable" de la pelle en cas d'effort de l'avant vers l'arrière et pour arriver à la rupture AVANT de détériorer la pelle en cas d'effort de flexion du câble.

Cet effet de rupture par flexion serait exactement le même avec une barre. :litjournal:

04 mai 201516 juin 2020

Oui, dans le cas de figure où l'objet touche le safran sans toucher le câble.
Je développais un cas de figure où il se produit l'inverse et où le remède est pire que le mal.
.
Quand à "la flexion serait exactement la même". Non, avec un montage sur fourreau que je développe au dessus, qui rend la barre libre longitudinalement et ne peut engendrer aucune traction sur la pelle.
Par contre au même titre que le câble, la barre empêche un objet entre deux eaux de venir buter dans le safran.
Voila pourquoi je préfère nettement la barre sur fourreau au câble.
.
Entre nous, c'est un peu le principe des suspensions à lames, où une articulation à une extrémité permet l'allongement des lames sans induire d'effort longitudinal significatif, mais uniquement vertical.
Si l'articulation n'existait pas, les fixations des lames s'arracheraient, comme avec un câble !
et avec l'image qui va bien, c'est encore plus clair.

05 mai 2015

j'ai lu ce sujet et je me desole toujours autant qu'il y ai des acheteur pour ce genre de bateau::je vous conseuille a tous de proscrire definitivement les quilles boulonées dont on connait pas la solidite a l'usage, les safrans suspendus et les arbres d'helice non protégée:: tous les an c'est pareil..ce n'est pas parceq u'un bateau est de serie , homologué que c'est un bateau fiable .
conclusion : exit jenneau beneteau hanse bavaria et bien d'autres: plastique construction anglaises et nordiques, ou metal
philippe

05 mai 2015

Et les Wauquiez alors, ils sentent la marée ? Si j'y pense, je prendrai une photo de la strat du tube de jaumière sur mon camion ce week-end. Je trouve que c'est plus que sérieux, même s'il s'agit d'un safran suspendu.

05 mai 2015

tu m'as compris fait pas le bebete !!!!

05 mai 2015

Tu as raison dans l'absolu sauf que :
-Nous n'avons pas tous les moyens de naviguer sur des X ou de HR (bien qu'ils soient passés aux safrans suspendus ou presque)
- Nous n'avons pas tous envie de naviguer sur des bateaux lourds, blindés de tous les côtés, avec cloisons étanches et tout le toutim et qui traînent une surface mouillée énorme. certains ont fait un choix conscient et assumé de naviguer sur des bateaux plus "fun", plus vivants.
Enfin, par rapport au nombre d'incidents/accidents survenus, les bateaux de plaisance, même de grande série, restent extrêmement sûrs.

28 mai 2015

Entièrement d'accord surtout que pour moi la première sécurité c'est un bateau réactif vif et surtout léger de sorte que les vagues ne soient pas des monuments qui vous tombent dessus sans cesse parce qu'elles vous rattrapent!!! Chacun ses critères mais loin très loin de moi les camions Qui font tout forcer à bord du gréement dormant au pilote...
c'est mon avis.

Je pense que tu t'aveugles avec ton "métal".

Un navire en "métal" mal échantillonné : de la ferraille trop fine, de l'alu, sera tout aussi fragile qu'un navire en "plastique" (en fait, en composite) mal échantillonné.

Ce qui compte, ce n'est pas le matériau, mais l'échantillonnage ou le cahier des charges qui est la base de sa définition. :litjournal:

Parce que, à te lire, je comprends que seuls certains "plastique" trouvent grâce à tes yeux alors que pour les "métals" tu n'évoques pas de ségrégation.

:litjournal:

Ce n'est pas ce que je dis.

Je dis qu'une casserole en alu mal échantillonné (ne prenant pas en compte la fatigue congénitale de ce matériau) mais en bon état sera tout aussi fragile.

De la même façon, une conserve en ferraille en bon état mais mal échantillonnée sera, elle aussi fragile.

Et la grande majorité des acquéreurs de casseroles en alu, par exemple, n'ont aucune idée de ce qu'est le vieillissement en fatigue de ce matériau "trompeur". :litjournal:

Je te fais humblement remarquer que je répondais à Motu qui, lui, parlait de "plastique".

Oui, le composite se fatigue aussi, bien sûr mais en matière de tenue aux chocs il n'y a pas photo : le composite est loin devant l'alu puisque, lui, il absorbe amorti avec sa souplesse alors que l'alu casse ou fendille.

De toutes façons, c'est une question d'option personnelle :
- Le bois pourri mais fait de superbes boites de fromage
- L'alu fatigue
- l'acier rouille
- Le composite en revanche...c'est mon choix et je ne suis donc pas objectif.
:-D

05 mai 2015

pourquoi tu contestes en disant la meme chose que moi :non:

05 mai 2015

je trouve que suis deja assez bavard comme ca, s'il n'est pas evident qu'on achete pas plus un tas de rouille ou un alu plein de cloques et de trous, un bois pourri !!!

05 mai 2015

Il me semble bien avoir lu quelque part que le composite se fatigue aussi .
Tu noteras que contrairement à toi de termes "péjoratifs" du style casserole ou ...Tupperware :oups:

05 mai 2015

"mais en matière de tenue aux chocs il n'y a pas photo : le composite est loin devant l'alu puisque, lui, il absorbe amorti avec sa souplesse alors que l'alu casse ou fendille."

Mais alors pourquoi ceux qui construisent des bateaux dont ils sont sur qu'ils vont avoir à subir des chocs voir des gros chocs ne choisissent ils pas le composite ? Sont ils stupides , des ignorants ?
Pourtant par exemple Poupon sait très bien ce qu'est une construction en composite et pourtant lorsqu'il décide d'aller dans un endroit ou il risque d'avoir des chocs et de grosses contraintes il choisi un matériaux qui (d'après toi) est bien plus fragile que le composite :reflechi: :reflechi:
Si tu avait précisé : à poids égal, ou a épaisseur égale, ou avec tel ou tel matériau dans le composite.
Mais affirmer comme tu le fait dans ta phrase citée plus haut ...cela perds toute crédibilité. :oups: :langue2:

05 mai 201505 mai 2015

faut choisir , etre le doigt sur la balise " maman j'ai peur" ou etre blindé.
un bateau avec une quille stratifiée , un aileron de safran, des renforts a la sortie d'arbre, ne sont pas alourdis pour autant, mais ces dising la sont ceux effectivement de bateaux plus lourd car ayant des coques plus epaisse , c'est un ensemble ( contest, halgerg rassy, oyster, najad.......... pour le polyester).
ce que je crains, et qui arrive deja, est que la multiplcation des accidens de ce types ( quille helice safran principalement) pousse les autorités qui ne brille pas pour leur competence mais pour leur pragmatisme, à nous affubler de reglements de materiel comme c'est deja le cas avec cette c......e de balise..
dans ce cas comme dans d'autres domaines, les bateaux de grandse series consommables nuisent a la liberté des autres, ceux qui sont totalement autonomes et secures tous temps toutes conditions.
.
la liberté de chacun devrait s'arreter ou commence celle des autres...un exemlple legerement different est la mauvaise reputation des coques alu cause de l'electrolyse recurente sur quelques fabriquants au point en marketing au detriment des autres = je parle pour la revente ( amateur , construction a l'unité etc..).
.
tu dis la grande serie reste extrement sure , et bien moi je trouve suicidaire de partir pour une grande traversée sur de telle embarcations. un accident sur 500-1000-5000 ce n'est pas acceptable. ou alors on reste en baie de quiberon ,ou en rade d'hyere...mais c'est l'epoque ne plus etre autonome toujours chercher un responsable , respecter aveuglement des normes theoriques, ca c'est pas la mer c'est bon pour les bagnoles, un bateau ce n'est pas une bagnole, si on n'a pas les moyens on fait comme moi on les trouve ailleurs ( logement bouffe voiture mutuelle vacances resto sortie main d'oeuvre d'entretien) un bateau on se marie avec, n'esperez pas trouver autre chose si votre revenu est dans 'l'honnete moyenne

05 mai 2015

Je te répondrai en te narrant l'histoire de mon voisin de pontons.
Lui ne jure que par les Westerly de la grande époque (où la coque était plus épaisse que le bras). Grâce à cela, me dit-il, il se sent en sécurité pour affronter les caprices de la météo...
Opinion très respectable... à ceci près que je ne l'ai jamais vu sortir du port par plus de F3, pour plus longtemps qu'une semaine et, en plus, uniquement sur les lacs maritimes du delta. Et pour sortir du port, son moteur de 50 ch n'est pas de trop pour remuer le 8-9 tonnes de l'engin profilé comme un bahut breton.
Chacun son truc.
Pour certains, il n'y que (le rêve de) la grande aventure lointaine pour d'autres, il s'agit d'un loisir/sport de glisse quelques heures à la fois ; d'autres encore, s'en vont pécher à 2 miles du port.
.
Pour ce qui est de la sécurité en "grande traversée", c'est très relatif.
Il y a plus de bateaux à safran suspendu et quille rapportée qui traversent chaque année que des autres "construits à l'ancienne". Ces deux techniques constructives (pour ne parler que de celles-là) sont éprouvées et rallient
Si cela était aussi dangereux, les participants à l'ARC (pour prendre un exemple) serait la plus grosse assemblée de suicidaires du moment !!!
Là où je te rejoins, c'est que n'importe quel bateau demande une préparation spécifique à son usage réel surtout en hauturier.
A suivre ta vision des choses, sur terre, nous devrions tous circuler en Hummer...
.
Amicalement

05 mai 2015

Salut à tous,
Montugaga, il n'aime pas nos'' bateau mobile tupperware'';on finit par le savoir au fil de ses topics!!!
Il préférerait arriver à vendre enfin son panzer des mers à un futur bourlingueur à la recherche du bateau idéal..... :jelaferme:

05 mai 2015

vaste débat...un hummer se payant une smart?gare à la smart!mais un hummer se payant un arbre,gare au hummer
un char leclerc semble plus secure....
voici 4 bateaux (à un poil prés) de meme longueur=16m
DUFOUR=16,6 T lesté à 28%
HANSE=19,5 T lesté à 30%
JEANNEAU=21,4 T lesté à 28%
HR=26,3 T lesté à 37%
curieusement le safran du HR 55 est quasi suspendu (un mini aileron de srat ..)
certes il faut avoir en tete que le HR de série a des équipements et des aménagements costauds/sérieux/durables plus pont 100% teck...tout ceci a un poids
mais chez HR(voir leur site)pas de contre moule...de cloisons qui se tortillent....ou de fonds improbables qui supportent(c'est le cas de le dire!!)une quille....avec des boulonnages....
evidemment la lourdeur du porte feuille doit etre en proportion!!
enfin,je suppose(n'ayant jamais navigué sur HR)que ce type de constructions n'autorise pas d'interminables départs au planning...par contre on est "tranquille"
mais ce n'est pas pour autant qu'on peut se permettre de talonner en ratant le trouz yard

05 mai 2015

Sur les dernier HR (surtout les 372 - 412), bien mené, avec les voiles en adéquation, tu serais bien étonné de les voir surfer (pas au planning quand même...)
Mais point de vue dessin, on se rapproche très fort de ce que Motu n'aime pas... (quille rapportée, safran suspendu, ...)

05 mai 2015

On peut faire dire ce qu'on veut aux chiffres.

Jeanneau = 21.4 28% poids lest = 6t , reste = 15.4t.
HR = 26.3 37% poids lest = 9.7t reste = 16,5t

Donc le HR 16.5t pour supporter 9.7t. Jeanneau 15.4 t pour supporter 6t.

Y a peine 6% d'écart de poids sur la coque pour supporter plus de 30% de lest en plus ...

05 mai 2015

francois 2
oui...mais je cite seulement des donnéés chiffréés...faudrait en savoir plus..mais déjà voir sur le site HR la conception des fonds et de '"l'accrochage" des quilles

06 mai 201506 mai 2015

je suis etonné des deplacements que vou annoncez , mon boat a ce titre est loin d'etre un panzer, 13m, 10,5 t lege et 4t de lest...on dirait presque que je suis un deplacement leger...a cela il faut rajouter mes 400 l de ballasts. et mon panzer a deja depassé les 14nds.
pour ce qui est de se fendiller: j'ai pris une falaise de granite a 2nds de face, un locataire a talonné au point d'enfoncer la semelle de quille de 15 mm d'epaisseur, et j'ai moi meme talonné moulte fois moins severement, j'ai heurter un ofni avec l'helice, je me suis poser sur le safran ( par erreur) etcc... resultat des bosses ou rien juste la peinture rayée , le bateau a 42 ans.
.
tout cela et possible avec n'importe quel materiau mais pas avec de la grande serie discount...maintenant chacun navigue selon ses gouts, le mien est de pouvoir ecouter tranquille Miles a la cape par force 10 ( pas seulement) plutot que de mourir de peur et de faire peur au chat , et aussi parfois de forcer le passage dans les rivieres ou les mouillages trop peu profonds
.
d'autres diront , je consulte la meteo , je ne fais pas d'erreur de nav. je ne talonne pas, le chavirage n'est pas prevu..tant mieux pour eux , apres 45 ans de voile je n'en suis pas encore là

06 mai 2015

motu
j'ai pris ces déplacements respectifs sur V et V de mai/essai du nouveau Dufour 560....(ou ils comparent avec hanse575/jeannaeu 57)et sur le site HR.....a priori ces chiffres sont exacts.....
ah il te plairais ce Dufour!!
cuisine peu aéréé..pas de fargues aux équipets et placcards...pas de calage(sangle ou autre)pour cuisiner à la gite...cuisine de cockpit....garnd "lit" avant pérché très haut(!)
le tout pour...505975 e.....soit grosso modo plus de moitié prix par rapport au HR....

07 mai 2015

Bonjour.
Rien n'est parfait. Je me souviens avoir lu il y a quelques années un récit qui concernait les effets d'un choc d'une quille entièrement en stratifié monolithique avec le lest en inclusion dans le stratifié. C'était peut-être bien un Hallberg Rassy d'ailleurs, pour ceux qui savent comment est la quille sur ces modèles. En tout cas je me souviens que c'était une construction réputée et plutôt bien finie, mais je n'ai pas la mémoire de la marque. La quille était donc fabriquée comme celle des karatés pour ceux qui connaissent.
Ce bateau avait percuté violemment un récif immergé. La quille a "tenu" au bateau, à part que le stratifié a en quelques sorte explosé, provocant de multiples fissures dans la masse (la fibre retenant les morceaux ) et donc autant de voies d'eau bien difficiles à colmater vu leur multiplicité et leur étendue.
Le bateau n'a du son sauvetage qu'au fait qu'il était assez proche d'un port avec levage.
J'ai un vieux Dufour 34 qui est un compromis du système:
Retour de galbord en stratifié formant un assez grand puisard. Quille de 2 tonnes ( poids total lège indiqué 5 tonnes, ce qui fait un bon rapport de lest) boulonnée au fond du puisard et couverte ensuite d'origine par le chantier de quelques couches de stratifié. Cette "peau n'est pas très épaisse mais elle maintient quand même bien le lest à la coque en sus des boulons qui sont noyés dans la stratification en fond du puisard. En tout cas le bateau a 41 ans cette année et le plan de joint ne se distingue pas par la moindre fissure. Pour autant la quille est assez fine, bien profilée ( pas comme celle des D35 assez pataude ) et surtout l'entretien est grandement simplifié car il s'effectue comme la coque. Seul problème si il y a ouverture de cette peau ( étanchée par du caoutchouc fluoré et non du gelcoat) l'humidité rentre et est emprisonnée. C'est arrivé ( je me suis pris un fer à béton de coffre au fond du port...): ouverture, rinçage, beaucoup d'alcool et d'acétone pour "pomper" l'eau et rebouchage identique. Cela fait une dizaine d'année, pour l'instant pas de symptôme. Une remarque aussi: l'avant de la quille au niveau du retour de galbord est assez pentue vers l'avant du bateau ce qui évite un choc brutal de face car l'ensemble aura tendance à monter quelque peu sur l'obstacle en absorbant une bonne partie de l'énergie de l'impact. Toutefois je n'ai pas essayé...

07 mai 2015

l'incident que tu racontes s'est produit sur un chassiron à groix après un choc modéré, l’eau s'infiltre violemment à l’intérieur. le bateau a été sauvé par les pompiers et et des motos popes très puissances
c'était raconté dans Voiles et voiliers

21 mai 201521 mai 2015

héhé, c est pourquoi , j ai fait un crash box( bon, d accord elle est pleine de résine époxi) entre la reprise de la strat par une varangue ultra courte,située a 15 cm et l étambot
sur mon CF
:coucou: :whaou:
nota, il y a au port , un autre chassiron, qui a ce problème de fragilité au tube étambot! il doit le sortir pour faire la même modif que moi !
mais bon, faut tout leur expliquer aux jeunes!( c est un plaisir )

28 mai 201516 juin 2020

juste pour illuster

07 mai 2015

Il faut savoir que les Chassirons étaient construit en deux demi coques avec pour les parties étroites (pièce d'etambot par exemple) des reprises euh comment dire "très pifométriques"
nb : nous avons eu un Chassiron GC

26 mai 2015

Autre "faiblesse" par exemple sur le Nauticat 33.

La partie qui se prolonge derrière l'étambot pour aller soutenir la crapaudine est semble t il "rajoutée" et non pas produite en même temps que la coque .
Donc lorsque par exemple pour raison d'osmose tu commence à retirer gelcoat et enduit tu t'aperçois que la reprise entre ces deux parties est "moyenne" voir très moyenne .
Sinon vers le retour de galbord (niveau sondeur) environ 20/25 mm de monolithique.

Sinon un expert m'avait parlé d'une expertise suite à un accident d'une "très prestigieuse marque Nordique" dans l'aileron duquel sous la strat avait été retrouvées des ...canettes de bières du pays en questions ...

07 mai 2015

Oui cela devait être dans Voiles et Voiliers. Merci pour la confirmation et les précisions.

07 mai 2015

perte humaine pour ce lagoon 400 ( voir autre fil), le debat sur la solidité et les qualités marines de vos embarcation risque d'etre d'actualité cette année.
j'espere juste que l'inconscience de certain n'aura pas comme consequence de penaliser les autre par des interdiction, reglement controle, mais je ne me fais pas d'illusion , la loi du plus fort ( plus nombreux ) a toujours prevalu

25 mai 2015

Motu la perte humaine n'est pas la conséquence directe de la perte du navire mais d'une erreur au moment de l'abandonner.
Ils auraient du frapper le mousqueton de la longe sur le bout qui retenait le radeau de manière à ne pas se faire envoyer ballader loin de celui-ci par une vague. Il est impossible de revenir avec le gilet gonflé.
Il m'est arrivé ce genre de connerie à Grande Canaria en plongée au moment de faire la bascule je n'avais pas vu passer le promène couillon. Je me suis pris la vague d'étrave en pleine poire en émergeant et je me suis retrouvé en trois secondes à vingt mètres du zod. En plus pour le fun quand j'essayais de revenir il y avait un requin marteau qui tournicotait à une centaine de mètres.
Enfin je n'ai jamais fait de stage de sécurité pour le hauturier donc je ne sais pas ce qui est préconisé.

21 mai 201516 juin 2020

Je reviens après la bataille car j'ai retrouvé une photo de la stratification du tube de jaumière sur mon bateau que je m'étais promis de poster. Le tube est stratifié en étoile et remonte au-dessus de la ligne de flottaison. C'est un des éléments qui m'a fait me décider pour ce bateau.

Je peux comprendre que le tube soit moins solide sur d'autres bateaux, que ce soit pour des raisons de performances ou des raisons économiques, et qu'il puisse casser. Mais une avarie sur le gouvernail ne devrait pas pouvoir entrainer, à elle seule, la perte d'un bateau hauturier.

21 mai 201516 juin 2020

Quand je pense que j'ai toutes les peines du monde à assuré mon nouveau voilier un Contest 33 plutôt costaud et le Hanse en question lui il devait être très bien assuré!!
Evidement les bateaux d'aujourd'hui sont beaucoup fragiles aux OFNIS et c bien connus les assureurs à part quelques exceptions n'y connaissent rien
Comparez le Hanse et le Contest y a pas photos.
Le Hanse que des appendices qui dépassent quasiment sans protections, le Contest c le contraire.
Attention je ne compare que ce qui est lié au sujet du fil.
Pu. je deviens bon, je devrais me lancer en politique ;))

23 mai 2015

bonsoir a tous,
j'ai retrouvé une petite video du matin avant le naufrage nav parfaite,bonne peche,a l'allure ou on allait on se disait qu'on pourrait peut etre eviter le coup de tram annoncé..comme quoi!

28 mai 2015

Rien ne peux préparer à ça tu sais! Les paroles des je sais tout ne valent pas grand chose... aucun bateau ne sort indemne d'une touchette avec un ofni!
en attendant vous êtes la c'est le principal.

La rencontre avec un truc flottant inerte ou non me fait flipper! Mon bateau est assez bien préparé mais contre un truc pareil! gloups!

En souvenir j'ai l'un des derniers articles de V&V avec un bateau alu solide qui a coulé au large du Portugal...après il y a les cas comme toi ou ne ne semble pas établit si ce n'est la perte du safran...la cause??? Le saura t’on un jour...

28 mai 2015

"l'un des derniers articles de V&V avec un bateau alu solide qui a coulé au large du Portugal..." Il ne s'agissait pas d'un voilier alu mais d'un Galapagos 46 en acier et d'une voie d'eau.

13 juin 201516 juin 2020

je possède un hanse 375 de 2011, c'est en fait le même bateau que le H371 so long, mais avec 2 barres a roues, je vous livre ici ce qui me fait "peur" sur ce bateau. et je ne vous parle que du safran :
- 3 jours après la mise a l'eau, le safran se bloque sous la coque : en fait, comme il flotte il "remonte" jusqu'à frotter sur la coque dès qu'on fait un virement... après analyse du pb par le chantier auprès de hanse : une bague à été "oubliée" en usine, ils m'en installent une pour que ça ne se reproduise plus
- moins d'un an après l'achat, 1er carenage : des petits trous sur la mèche alu juste au dessus du safran, 5 mm de diametre pour 1 à 3 millimètres de profondeur. corrosion super rapide quand meme ? le revendeur met une protection époxy sur la base de la meche après avoir baissé le safran, puis contact hanse : la solution est soit disant d'enlever le cable de masse installé sur le secteur de la mèche de safran. je dis "soit disant" parce qu'après avoir lu tout un tas de commentaires a ce sujet sur le site myhanse.com - en anglais c'est vrai j'ai un peu de mal- c'est tout sauf limpide. vous ne m'empêcherez pas de penser qu'une meche inox c'est nettement mois flippant.
- mon hanse a une belle cloison stratifiée entre la partie "safran" et l'interieur du bateau... sauf qu'elle ne sert a rien en cas de voie d'eau puisque les câbles et tuyau passent à travers cette cloison, qui plus est à la base de la cloison, dans le fond. il faudrait étancher ça, mais pas facile. vous me direz que tous les voiliers sont ainsi faits c'est bien possible.
- cet hiver j'ai vu avec horreur que j'avais 3 vis sur 4 de cassées net sur le palier supérieur du safran. je n'ai jamais "touché" quoi que ce soit en navigation... j'ai fait intervenir le chantier, bien sur hors garantie.
- j'ajoute à ça une rupture de drosse de barre l'été dernier, un câble qui s'est cassé alors que le bateau n'a que 2200 miles environ. rien a voir avec le safran mais c'est du jefa aussi : quand je compare ce cable cassé avec celui que j'ai du me faire faire sur place à Gijón je peux affirmer que c'est de la m... il n'y a pas d'autre mot.

PS : a propos du poids d'un bateau, avez-vous déjà fait peser le votre ? je viens de le faire, complètement vidé sans voiles ni coussins, rien dans les coffres, moins de 100 litres d'eau et moins de 40 litres de GO. verdict : 8,8 tonnes pour 11m25 de coque.... le poids donné par hanse c'est 7,2 tonnes, mais sans la troisième cabine, sans l'ancre ni la chaine, sans frigo, etc...
c'est quand même un déplacement lourd !

13 juin 2015

Merci de ce post honnête, les propriétaires ayant souvent "peur" de parler des défauts de leur bébé ( même moi ...quelques fois :) )

13 juin 2015

Petites précisions :
Le H371 et le H375 ne partagent pas la même coque.
Ce sont les H370 et H375 qui sont sortis du même moule.
Pour autant que je sache JEFA n'était pas le fournisseur de HANSE à l'époque du H371.
.
Pour ce qui est du câble de masse, c'est JEFA qui a imposé à HANSE de rappeler les bateaux et de supprimer cette liaison.

14 juin 2015

Ce qui est terrible dans la plaisance, c'est que les constructeurs réinventent le bateau à chaque fois qu’il en construisent un nouveau. Le problème des tresses de masse raccordant les mèches allu est connu depuis des dizaines d'années. C'est toujours vraiment le royaume de l'amateurisme ignare dans ces chantiers.

13 juin 2015

Oups!!!je vais vite ouvrir le panneau qui cache mon secteur de barre pour y faire une inspection ..... :alavotre:

13 juin 2015

A vous lire, je me dis que mes deux safrans au tableau arriere, finalement c est peut être pas si mal même si je n ai toujours pas osé m amarrer en marche arriere.

14 juin 2015

je vois que brufan est toujours aussi bien renseigné, merci pour ces précisions !
mais alors d'où peut bien venir la coque du 371 ?

14 juin 2015

Le H371 a été dessiné au tout début des années 2000 par Judel & Vrolijk (déjà...) dans la foulée du H411. Ce sont les premiers "vrais" dessins commandés par Hanse à J&V.
Ce sont ces deux bateaux et plus tard les H310-312-315 et H341-342 qui ont permis à Hanse d'accumuler pas mal de cash pour lui permettre de devenir ce qu'il est.
Ils sont tous très reconnaissables car ils ont des formes arrières très classiques et, par rapport aux modèles plus récents, beaucoup plus étroites. Les jupes et les accès à l'arrière sont également beaucoup plus étroits. Enfin, certain millésime avait un gelcoat couleur blanc-crème alors qu'aujourd'hui ils sont "pure white".

Concernant les safrans, ils ont été dessinés pour les H371 - 411. Ils avaient effectivement un rétreint au niveau de mèche ; solution aujourd'hui abandonnée déjà rien qu'en raison du coût supplémentaire de fabrication.

Aujourd'hui, ils (chantier et architectes) se contentent de trouver la taille qui convient dans le catalogue JEFA (voir le site JEFA très parlant à ce sujet).
Les mèches en au sont aujourd'hui fort généralisée. Perso, je regrette la mèche de 50 mm en inox plein de mon ancien bateau mais aujourd'hui, une telle mèche de plus de 2 m de long serait assez impayable. Ce n'est pas tant au niveau solidité mais surtout au niveau du fait que c'est un truc en plus à surveiller.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (130)

Encore la pluie...

mars 2021