Consommation des bateaux à propulsion électrique : témoignages?

Je me pose actuellement plein de question sur la propulsion électrique, je me renseigne, je fais des calculs, toussa ...

Et je suis tombé sur le site d'OceanVolt (qui s'y connaissent un peu on va dire), et qui par ailleurs ont un super site avec un super configurateur qui vous donne la consommation selon la taille et le déplacement du bateau...

Sauf que les chiffres qu'ils annoncent me semblent complètement surréalistes :
pour un bateau de 12T et 12m, ils annoncent 3.4noeuds à ... 1kW de puissance.
Le truc, c'est que ca fait, si on converti, ca fait 300W au mile, ou ... 16kw au 100km, soit .. la conso d'une voiture électrique.

Voilà, alors, le truc, c'est que moi, à 3.4noeuds, avec mon gros perkins, j'ai plutôt tendance à avoir 10x la consommation d'une voiture, ce qui fait un ratio de 1 à 10 entre les chiffres annoncés de ce gentil vendeur.

Si c'est le cas, si vous pouvez me confirmer ces chiffres ... vous me le dites, je passe immédiatement au diesel électrique moi ! (d'ailleurs, je crois qu'on va tous faire ca)

L'équipage
09 nov. 2022
09 nov. 2022

D'après eux, ça fait aussi 3,4 nds avec 1,3 cv. A vue de pif je trouve ça plutôt optimiste pour un bateau de 12m 12t.

09 nov. 2022

Bonjour
Il faudra aussi évaluer le temps de moteur envisagé pour dimensionner les batteries …Si c’est la même proportion que le celle du Seakite d’Yves Parlier
Catamaran de 8 tonnes dont 2 tonnes de batteries lithium qui alimentent entre autres deux moteurs

09 nov. 2022

Tu peux te rapprocher de la société
Erma à La teste qui a fait en relation avec l’architecte toute la gestion électrique et électronique de ce cata

09 nov. 2022

Peut etre quelques elements de réponse ici:

21 nov. 2022

Cette motorisation électrique parait extrêmement bruyante !!!
Des vibrations partout ?
Une mauvaise installation ?

21 nov. 2022

Ils ont peut être mis un CD "sono diesel marin" pour ne pas êtres dépaysés !

24 déc. 202224 déc. 2022

fais tourner ton hélice avec ton bateau sur un ber. tu nous diras ensuite honnêtement le bruit que ça fait .
enregistre son bruit avec le micro dans la cale moteur

09 nov. 2022

Ça me parait très optimiste pour 12 t.

09 nov. 2022

Bonjour Peuwi, il me semble qu'il y a des confusions entre puissance et energie.

Tu peux très bien faire avancer un bateau de 12T à 3.4 nds avec un moteur d'une puissance de 1kw.
Cependant, il te faudra du temps pour attendre cette vitesse (1 minute ? cela peut s'estimer plus finement mais c'est complexe), et encore en espérant qu'il n'y ait pas de vent et de courant contraire, sinon tu ne pourras pas et il te faudra plus de puissance.

Lorsque tu raisonnes sur une distance donnée, alors on parle en energie (sous entendue à une vitesse moyenne donnée). Les voitures électriques consomment effectivement environ 16kWh (et non pas pas kW) sur 100 km (sous entendu à la vitesse de x km/h, le x étant l'optimum pour le modèle donné).

Pour le bateau, avec un moteur qui fourni une puissance de 1kw à 3.4 nds, cela ferait bien environ 300 Wh au mille. Toutefois, la comparaison avec la voiture n'est ici pas pertinente car la voiture ne se déplace pas à 6 km/h, et l'energie est proportionnelle à la vitesse au carrée.

Si tu as une batterie de 30 kwh, tu pourrais donc en théorie faire 100 mille, en pratique les 2/3 ou la moitié, et en espérant qu'il n'y ait pas de courant ou de vent trop fort...

A 35 k€ l'option, cela fait cher du mille je trouve :-(

Remarque : mon bateau consomme environ 2.5 l à 5 nds, soit environ 25 l/ 100km, soit environ 5 fois plus que ma voiture sur la même distance, et pas 10.

09 nov. 2022

Le kwh est, il me semble, à environ 135 euros en 2022 soit 4050€ les 30 kwh, avec un poids d'environ 4kg/kwh soit 120 kg pour 30 kwh.

09 nov. 2022

Les 35k€ que je cite sont donnés sur le site de oceanvolt pour le système complet (batteries, sail drive montage etc…).

09 nov. 2022

Effectivement...ce doit être le montage...Cela dit je viens de regarder, Torqueedo facture 5000€ les 5kwh juste pour la batterie, ils doivent faire des étincelles au montage... Mais bon, sachant qu'une batterie bien protégée de voiture électrique est vendue à peu près 8000€ les 50 kwh, je vois assez bien un concessionnaire auto de bord de mer avoir une idée brillante...
Et si certains veulent faire leur montage, départ Chine sur Ali Baba on trouve sans problème du 9,6Kwh lifepo4 à 1000 euros, donc même en payant le container un poil cher...
Quant au moteur, en cherchant un peu on trouve pour des bateaux de 12 T autour de 7000 euros avec l'unité de contrôle, les accessoires et la passerelle NMEA2000...voire les instructions de montage...
Encore une fois le garage du bout de la plage devrait ouvrir une succursale marine...

09 nov. 2022

Plutôt 400 € et 10 kg par kWh en LiFePO.

09 nov. 2022

Hello,
vi, j'ai pas confondu, mais oui, j'ai oublié d'écrire Wh et kWh.
Quant à la durée d'accélération, je m'en fiche un peu.
Et donc, comme vous le faites remarquer, même votre bateau consomme 5fois plus que votre voiture... Imaginez la surprise si on vous propose de remotoriser votre bateau pour qu'il se contente à présent de 0.5l/h à 5noeuds ?

09 nov. 2022

Je ne suis pas client de cette solution électrique, pour plusieurs raison :
- l’autonomie : certes cela consomme peu au mille, mais il n’y a que peu de mille faisables au moteur, lentement. (Et encore sans vent contraire et sans courant).
- la puissance disponible : c’est important si on doit donner un coup de fouet pour s’écarter d’un danger quelconque (au port ou ailleurs). Là il est impossible de réagir, on subit.
- le prix : c’est une aberration économique, du au fait que physiquement ce n’est vraiment pas intéressant.

Qui voudrait d’une voiture électrique avec un rapport énergétique excellent mais qui ne dépasserait pas 20 km/h, et qui mettrait 30 secondes pour atteindre cette vitesse, et qui ne pourrait pas dépasser 50km sans recharge ?

28 déc. 2022

Et je rajoute "sur le plat et sans vent de face"

10 nov. 2022

Johann,
"Tu peux très bien faire avancer un bateau de 12T à 3.4 nds avec un moteur d'une puissance de 1kw."

Tu as des infos qui te permettent d'être aussi affirmatif ?
Comme dit plus haut, à vue de pif je trouve ça plutôt optimiste.

10 nov. 2022

Un super tanker de plusieurs centaines de milliers de tonnes de port en charge a un moteur guère plus puissant que celui d'une mobilette.
Pour preuve: les maquettes de port Revel, 15 m de long motorisées avec des moteurs d'un demi cheval.
Anticipation indispensable!

10 nov. 2022

37000 kW quand même, soit 17 t/kW pour le Seawise Giant, à comparer aux 12 t/kW ici.
Et 13 nds pour 450 m, soit en proportion une vitesse par rapport à la vitesse de coque environ deux fois plus faible que celle du bateau de 12 m.

10 nov. 2022

1 kW ça correspond à peu près à l'énergie directe qu'il faut pour faire avancer un bateau de cette taille à 3.5 nds. Compte tenu des pertes de rendement diverses (hélice, moteur, réducteur s'il y en a un, électronique), il faut compter au moins le double en puissance électrique absorbée.

10 nov. 2022

Les courbes de puissances sont à peu près hyperboliques. Les chiffres suivants font assez consensus
100% vitesse de coque puissance nécessaire 2KW/tonne (24kw pour 12t) (par ex. 8nds)
70% " 1KW/tonne (soit 12kw) (5,6 nds)
50% " 0,3 kw/tonne (soit 3,6 kw) (4nds)
etc...

par exemple ce bateau-ci (autonome hors chauffage sans fuel en navigation polaire )
moteur 20kw batterie 50 kwh (éoliennes, panneau, hydrogénation)
maremotrice.ch[...]he-ship

reprend ces courbes de puissance ici

10 nov. 2022

Le seul problème est que ces valeurs sont valables en eau plate et par vent nul et que la résistance générée par le fardage du gréement est à peu près indépendante de la vitesse.
Une puissance aussi faible vous fera reculer au moindre vent debout...

09 nov. 2022

J'aime bien la solution de secours :

09 nov. 2022

tu as quelques valeurs (arguments commerciaux ?) ici

www.greenlinehybrid.com[...]pulsion

lire les rubriques "Propulsion" et "Solaire"

tu peux retrouver les poids des bateaux, les autonomies et vitesses, les moteurs et les batteries

09 nov. 2022

dans un litre d'essence il y a 4800WH
le rendement d'un moteur thermique est de 30%
celui d'un moteur électrique de 90%
donc trois fois supérieur par rapport à la puissance consommée .
et surtout on recharge comment ????pour l'instant il n'y a pas de bornes dans la marinas ce n'est pas comme dans le gouvernement
mais ça me parait quand même un peu faible comme puissance pour pousser 12M et 12T ou alors dans les descentes .
alain

09 nov. 202209 nov. 2022

Les moteurs électriques associés à leur électronique de contrôle ont globalement une rendement de 95 %. (C'est le cas de n'importe quel asynchrone asservi en vitesse (mais aussi en couple) avec un bon variateur de fréquence en contrôle vectoriel.
Leroy Somer ou ABB pour ne citer qu'eux maîtrisent ça sur le bout des doigts depuis le début des années 2000

(Le rendement de 90% c'était dans les années 70 /80 )

Aujourd'hui, un moteur brusless asservi en vitesse (mais aussi en couple) associé à son servo-variateur atteint un rendement de 97 %

Dommage qu'on ait ce problème de réserve d'énergie avec l'électricité, sinon, adios le thermique

Ca devrait en foutre un coup au moral des aficionados du V6, du V8 ou V12, car sur 100% d'énergie consommée, (carburant), 70 % servent effectivement à réchauffer l'atmosphère.

C'est assez affligeant, mais c'est ainsi, on avait pas trouvé mieux.

Autant dire que ça me fait doucement rigoler quand j'entends parler du bruit velouté d'un V8 dans le coffre d'un bateau à moteur et que rien ne pourra le remplacer.

Vivement que les technologies électriques avancent. Plus ce sera vulgarisé, plus les coûts baisseront, comme ça a été le cas pour les moteurs thermiques des années 60 à maintenant. Sauf qu'objectivement, c'est devenu has been.

10 nov. 2022

on ne vas pas se battre pour 5 ou7%
mais le problème reste toujours le stockage et le remplissage
comme un navire c'est comme une voiture en cote le moteur doit toujours être en poussée ,la roue libre n'existe pas ..
je pense que le plus adapté c'est le catamaran ou le tri
peu de poids ,grande surface de pont pour les panneaux ,et les voiles quand il y a du vent avec un générateur de trainée.
mais le diesel électrique pour une baignoire à moteur c'est une transformation d'énergie supplémentaire avec les pertes que cela comporte .
c'est comme les voitures hybrides au delà d'une certaine distance
le moteur thermique se met en route et en plus de la propulsion il recharge les accus et la conso monte en flèche .

10 nov. 2022

Concernant le "remplissage", ne peut on pas considérer au contraire que c'est parfait avec un voilier, même monocoque, car dès que tu fais de la voile, ton hélice en autorotation recharge tes batteries ? (ou avec un hydrogénérateur)

10 nov. 202210 nov. 2022

Bah si, entre 90% de rendement et 95 ou 97, on a mis 25 ans pour y arriver

7%, c'est notre taux d'inflation, et c'est beaucoup. ( clin d'œil (.

C'était juste pour dire qu'entre 30 % de rendement, et 90 % et mieux, 95 à 97 %, c'est clair qu'il n'y a même pas un sujet de discussion, au stockage près des 2 énergies.

28 déc. 2022

Tellement has been qu il n y a aucun poste de recharge digne de ce nom dans mon port, ni dans ceux d a cote. Par contre il y a partout de la bonne essence pour mes v8 et en plus avec eux j avance meme par vent de face avec un max de courant. et pas à 3 noeuds

10 nov. 2022

Pas tout à fait vrai : ça dépend peut-être des voitures, mais sur certaines, le moteur thermique prend la main quand la batterie atteint un certain niveau (15 % par exemple), mais ne la recharge pas : la voiture se comporte comme une hybride simple (non rechargeable) et a une consommation un peu inférieure à une thermique pure.
La recharge doit être demandée par le conducteur si vous souhaitez pouvoir rouler en électrique pur en fin de trajet.

10 nov. 2022

1kw et 3.4 nds c'est sans doute possible avec un très belle carène et surtout aucune vague, aucun vent de face...

Un moteur diesel juste embrayé pousse un voilier à 3nds voir plus sans problème avec une bonne hélice (pas variable donc type autoprop)

Le problème n'est donc pas la conso de 1kwh à 3,4 nds, car on peut le faire, et si c'est pas possible, ça le sera à 3nds...

Le(s) vrai(s) problème(s) est (sont!):
- Le bateau est il assez performant pour avec même peu de vent marcher à la voile? (gennaker / spi donc, et une carène qui n'est pas celle d'un chalutier)
- Le marin est il capable de faire marcher son bateau (des fois les pontons sont proche des couloirs d'ehpad, et l'on entend, "mon pauvre Maurice, pour 20 MN tu penses j'allais pas mettre les voiles... trop compliqué"
- L'équipage est il près à avancer à 3,4 nds pendant 8h par pétole pour faire 25 MN?
- L'équipage est il près à changer de programme s'il y a 5-6 nds de vent contraire et un clapot résiduel, ce qui est difficile à remonter avec un croiseur à la voile et compliqué avec très peu de puissance au moteur

A mon sens l'électrique est OK pour un programme à la journée, sans traversée, il faut alors partir du principe que le bateau doit avoir 15mn d'autonomie à la vitesse qui plait à l'équipage.
sur un 12m, 5kw pour 6 nds sont réaliste, donc 15kw de batterie, si équipé de 800w de solaire pour gérer 2/3 nuits de mouillage et recharger les arrivées et départs.

pour un programme un peu plus "hauturier" ou de ballade avec vie à bord, il faut un peu plus de solaire et une fonction Régen pour charger à la voile, en plus d'avoir un bateau très très bien optimisé coté conso elec (frigo par exemple)... et si il y a 20 kw c'est mieux.

pour les batteries, le chinois aliexpress c'est prendre des risques...

des cellules winston, c'est à peine plus chère, à peine plus lourd, mais à la fois plus fiable, plus safe, et aussi plus performant.

10 nov. 2022

C'est surtout se prendre la tête pour faire du... voilier.
Et si on revenait aux fondamentaux, un HB électrique pour sortir du port et après on hisse les voiles.
Même la fameuse course, la Route du Rhum destination Guadeloupe en avion, décale le départ pour pouvoir le faire à la voile, sans passer par la case déchetterie.

10 nov. 202210 nov. 2022

Dans l'état actuel de la technologie et des prix l'électrique convient assez bien pour les voitures, et ce pour peu qu'elles soient utilisées relativement intensivement (donc pas 10'000 km par an).
Pour les voiliers, c'est un trip qui je n'en doute pas peut apporter une satisfaction personnelle au proprio du bateau qui a dépensé ses sous dans ce système mais je doute fort que cette satisfaction soit basée sur un rapport prix/performance/impact environnemental comparé au diesel qui tienne la route.
Cela dit je n'ai aucun doute de la capacité des vendeurs de ces systèmes et de ceux qui ont dépensé une fortune pour l'installer à vous regarder droit dans les yeux en vous détaillant l'excellente autonomie du système basé sur une puissance propulsive de 1 Kw pour un bateau de 12t.

Ca me fait penser à cette épisode de la série "black adder". Lien ci-dessous.


-"but there was a tiny flaw to the plan".
-"and what was that sir ?"
- "it was bollocks".

Dans les satisfactions, il faut ajouter la faible maintenance, la quasi-certitude que le moteur démarre, l'absence d'odeurs, de bruit. Et de plus en plus l'accès à des zones qui seront interdites aux thermiques.

10 nov. 2022

On est d'accord pour ces avantages que tu cites.

28 déc. 2022

Sauf que dans le var je n ai con naissance d aucune zone interdite au thermique. Et vu l absence d equipement des ports , l absence de solution raisonnable en moteurs et l enjeu emploi, c est pas demain la veille je pense

10 nov. 202210 nov. 2022

Pour ce qu'écrit Mathieu sauvage ci-dessus, si la comparaison performances et coût est largement encore en faveur du diesel, je suis bien d'accord que pour tout le reste mettre un moteur diesel dans un voilier qui tournera souvent qu'une 50aine d'heures par an est un non sense total. Par exemple rien que la problématique du refroidissement des gazs brûlés est une usine à gaz qui ne demande qu'à merder. Injecter de l'eau salée dans l'échappement pour ensuite avoir en aval un bain d'eau salée le tout à proximité de parties métalliques sensibles à la corrosion (siège des soupapes & segments par ex.), en temps de guerre une solution pareille serait jugée comme haute trahison et tentative de sabotage :-)

10 nov. 202210 nov. 2022

Pour la "haute trahison et sabotage", voir l'échappement des frégates françaises FREMM :
scontent-mrs2-1.xx.fbcdn.net[...]5_n.jpg

11 nov. 2022

En attendant ...y a t'il mieux ?

11 nov. 2022

On peut déjà extrapoler pour avoir un début d'idée :
Soit un bateau qui consomme 2,5 l / h de diesel soit approximativement 27 kwh (en arrondissant les 10,quelquechose kwh/l)
Efficacité de la conversion : au mieux 30 % soit une énergie restituée sous forme mécanique de l'ordre de 8 à 9 Kwh.
Un moteur électrique pas hyper pointu restitue 85% de ce qu'il consomme (C'est LA le vrai gain et le vrai avantage de l'électrique).
Il faut donc tabler sur une consommation de l'ordre de 8 kwh : 0,85 = 9,411 kwh sous réserve d'affiner les variables, appliquer les coefficient de pertes et les corrections et d'optimiser la chaine

11 nov. 2022

mon torqeedo : 200 W à 2 nds pour un voilier de 900 kg, sans courant et sans vagues bien sûr

11 nov. 2022

Laren, longueur et type de carène ?

11 nov. 2022

@ Trimaran, va voir sur mon profil

11 nov. 2022

a peu près pareil à la godille ;-)

11 nov. 2022

Tu rigoles !...je fais mieux à la godille, et surtout, plus longtemps !🤣

11 nov. 2022

Un homme en bonne forme physique c'est 200W/h pendant 1 à 2 heures et encore. les cyclistes du tour de France produisent en moyenne entre 220 et 320 watts heure par étape pendant trois à cinq heures. Ils font mieux que le Torquedo avec 200W et produisent autant qu'une batterie lithium d'1,2 kw.

11 nov. 2022

Notons quand même qu'un kwh coûtant (environ) 18cts d'euro pour un particulier si un cycliste produit 1,5 kwh après cinq heures d'efforts le Torquedo va coûter moins cher à nourrir et sera vite amorti, quant au godilleur frénétique, il fait moins bien que le cycliste mais ne mange (voir boit) pas nécessairement beaucoup moins...

21 nov. 2022

Hé oui, le gasoil coute encore moins que le rhum/pastis/ricard/bordeaux !!!
L'équipier électrique ou gasoil est moins couteux !
;-)

11 nov. 2022

W/h, cela n'existe pas

21 nov. 2022

Pour produire 200 w, il faut déjà être au top de sa condition physique et encore, plus si ce n'est qu'avec les bras et le dos (Les jambes sont plusieurs fois plus puissantes).
Mon cardio me fait arrêter le test à 180 W (après 5 à 10 min et encore, en progressif) et j'en sors essoufflé, bon pour la sieste.
Dans la vraie vie du plaisancier moyen, la puissance développée en vrai par le corps humain est très faible comparée à la moindre moulinette électrifiée

13 nov. 2022

précision, la puissance max de mon torqeedo est de 1 400 W. 200 W à 2 nds, c'est ce que je fais le plus régulièrement

11 nov. 2022

Un forumeur, Bandido je crois, avait débarqué son joli Perkins de 28 cv pour passer son Freedom 35 en electrique, je crois savoir que l'expérience n'était pas finalement trop concluante à l'usage...
S'il passe par ici, il pourrait peut-être nous faire un topo ?

13 nov. 2022

témoignage du propriétaire de mon ancien DF920E :
(j'ai corrigé quelques fautes et mis mes commentaires entre ()"
"
Midif est un importateur du Pod est une fabrication Chinoise ( ça existe depuis 10 ans en Chine )
J'ai pris le modèle 9,5 chevaux (6kW)
La batterie pèse 87 kg (voir référence sur midif = environ 9kWh)
Quand je navigue sous voile l'hélice tourne, je recharge ma batterie à partir de 6 noeuds.
Quand je pousse le moteur j'emmène "Brasouvert" (c'est le nouveau nom du DF920E) à 7,5 noeuds sans les voiles.
L'installation est très simple
Mais par contre je perds 1 noeud quand je suis sous voile
J'ai fait un essai de Hyères aux Marines de Cogolin avec le moteur 5 heures de navigation à 4 noeuds
Il me restait, sur 5 barres, une barre.
La propulsion est puissante. (je peux le croire, entre la puissance restituée d'un moteur électrique de 6kW à bas régime et celle d'un HB de 10CV)
"
le DF920 fait plus de 2T, il est équipé d'un moteur Honda de 10CV = 52kg, on va compter 20kg d'essence, le tiroir du frigo a été retiré : bref poids mieux centrés et total presque équivalent

21 nov. 2022

Faire 5 heures de navigation en électrique, c'est beaucoup !
Et il reste une barre !
(sauf en navigation en canal mais la vitesse est plus limitée = conso moindre)

En voilier au moteur (essence ou diesel) je ne dépasse jamais 3 noeuds, c'est déja assez désagréable comme ça la nav. au moteur en voilier.

Dans l'idéal je me contenterais bien de 2/3 heures à 3 noeuds, ce serait bien en côtier ;-) mais pas dans mes moyens pour l'instant.
Il faut naviguer en fonction des prévisions météo et marées, tout simplement mais nous le faisons déja depuis un bon moment.
Sobriété oblige !

Parce que se coltiner les corvées d'essence en trainant sur des km un petit diable sous la pluie c'est pas ma tasse de thé préférée !!!
;-)
En plus de l'avitaillement of course, avec les mêmes moyens pédestres
;-)

13 nov. 2022

En prenant large ( = sans faire le radin) , 450Wh consommés pour sortir (ou rentrer) du port, hisser la GV, et couper le moteur élec (hors bord).

voilier 10m, moins de 3 tonnes.

21 nov. 202221 nov. 2022

J'ai obtenu un autre témoignage par ailleurs pour compléter ces informations :
1kWh/mile à 3noeuds pour un voilier de 11T.

A noter aussi que dans des conditions contraires, les performances à petite vitesse s'effondrent.

En synthèse de tout ce qui a été dit ici, on peut confirmer que les consommations à basse vitesse annoncées par ocean volt sont franchement fausses et trompeuses :
un moteur électrique n'est pas significativement plus efficace qu'un thermique de puissance équivalente... L'eventuelle différence se situant sur la capacité d'un électrique à rester à un maximum d'efficacité sur une plage beaucoup plus large. (là où un thermique de forte puissance a une efficacité dégueulasse à basse puissance)

Néanmoins, j'en suis arrivé à la conclusion que l'on peut traverser le pacifique à 3noeuds en utilisant uniquement l'énergie solaire... Mais en se retrouvant éventuellement fort démuni à la première tempête. (sans parler du fait que 3nds de moyenne, c'est pas rapide ...)

21 nov. 2022

"Néanmoins, j'en suis arrivé à la conclusion que l'on peut traverser le pacifique à 3noeuds en utilisant uniquement l'énergie solaire... Mais en se retrouvant éventuellement fort démuni à la première tempête. (sans parler du fait que 3nds de moyenne, c'est pas rapide ...)"
...
Bon a un moment il faut se réveiller et hisser les voiles quand même !
;-)

21 nov. 2022

Ah, non, je ne l'ai pas précisé, mais ce calcul partait de l'hypothèse d'un trawler non voilier ... Parce que le mat et les voiles, ca prend de la place, et ca fait de l'ombre. Donc, un voilier ne peut pas avancer autant uniquement au solaire. (par contre, oui, il a des voiles)

A voir ce que les kites vont pouvoir réaliser en pratique, mais en attendant, il s'agirait de trouver un juste milieu pour créer un fifty solaire et voile ... Mais ca, ce sera l'objet d'un d'autre fil quand j'aurais trouvé un début de piste sur le gréement adapté.

21 nov. 2022

Un fifty solaire + kite, c'est une idée !
A salon Port Camargue en avril 2022 nous avions vu un voilier (sans grand mât) qui devait faire une démo, mais peu de vent lors de notre passage, la démo a été retardée et n'avions pu y assister.

Je ne sais si c'est eux mais cela donne des exemples de tarifs et d'utilisation;
libertykite.com[...]

Les cargos avec voile d'appoint auront une surface légèrement agrandie ;-) genre 10x à 20x !!!

21 nov. 2022

Je rêve aussi d'un bateau polyvalent sans carburant à stocker (à emporter, avec stock non renouvelable je veux dire).

Un truc stable (genre cata), ou tu passes pas ta vie tout penché dès que ca souflotte un peu, avec des panneaux super hyper efficaces, un stockage sûr, et une autonomie.. infinie tant qu etu casses rien...

J'ai quand même un souci en attendant le rêve...

Avez vous vu des vidéos de batteries lithium percées, ou exposées à l'humidité ? Ce qui risque bien d'arriver en mer, un jour ou l'autre... Ben, pas besoin de silex pour faire du feu !
Teste avec une batterie de vélo tombée dans le port-médoc à soulac, impossible à arrêter, même ds un seau d'eau, une fois ressortie, ca repartait, de la folie furieuse...

Bref, l'électrique va inévitablement s'améliorer et se répandre, et on va voir du bateau brûler sans préavis, je vou le prédis...

J., cassandre

21 nov. 2022

Il y a plusieurs chimies de batteries ... Les meilleurs ratio masse/energie sont hélas aussi les plus dangeureux ... donc oui, une batterie de velo, ca brule très fort, et c'est impossible à arrêter (tant qu'il reste de l'energie)
A l'inverse, les LFP (plus lourdes, densité moindre), et plus encore les sodium ion qui arrivent à grand pas (encore plus lourdes/moins denses) se comportent très bien en cas de court circuit... Elles sont boudées sur les véhicules du fait de leur masse excessives, mais sur un bateau ou dans une maison, elles devenue sont la norme (faut dire aussi qu'elles sont moins chères)

21 nov. 2022

Ca m'a étonné mais si on reprend les calculs donnés dans le lien de ishigaki voila ce qu'on trouve :
100% de vitesse de carène --> 8 nds --> 24 kW
3.4 nds donne 42.5% de vitesse de carène, 0.425^4=0.0326, 0.0326*24=0.783 kW, donc effectivement avec les rendements mécaniques les 1kW à 3.4 nds sont optimistes mais pas délirants.
NB : la puissance en fonction de la vitesse peut être approximée par P=a.V^4 ou a est une constante caractéristique du bateau.

22 nov. 2022

"NB : la puissance en fonction de la vitesse peut être approximée par P=a.V^4 ou a est une constante caractéristique du bateau."
Oui ... Mais non, justement. (par contre, du coup, on a l'origine de l'erreur, foutus ingénieurs qui ont oubliés leurs cours de math)
Ca marche certainement pour des vitesses proches de la vitesse de carène (de la même façon que sin(x)~=x autour de 0), mais justement, les données réelles prouvent que cela n'est pas vrai pour les petites vitesses.
A noter aussi qu'une puissance ^4, c'est vraiment un machin monstrueux : si c'est utilisé au delà d'une plage limitée, ca donne vite n'importe quoi (genre un supertanker qui avance avec un petit hors bord, où à l'inverse, un optimist qui n'irait pas très vite même avec les moteurs de Saturn 5)

Bref, non, l'experience prouve que ca ne fonctionne pas pour les petites vitesses.

22 nov. 2022

La raison est tout bonnement que la résistance due à la viscosité devient significative face à la trainée de forme aux basses vitesse et que la résistance due à la viscosité varie comme V !

22 nov. 2022

Ce n'est pas ce qui apparait dans ce document maremotrice.ch[...]ude.pdf
La formule P=a.V^4 semble bien fonctionner pour 70% et 60% de la vitesse de carène, rien à voir avec le DL de sin(x) en 0.
Peux-tu nous dire précisément pour quelles valeurs la formule cesse d'être une approximation acceptable et pourquoi ?

22 nov. 202222 nov. 2022

Ce document (sur lequel je me suis aussi basé) est lui-même une étude préliminaire, pas un résultat expérimental. Je les ai contacté pour avoir le résultat expérimental, et il ne rentre pas dans les clous à faible puissance. (à 3kW, il est plutôt à 3nds)
De plus, je ne discute pas de la performance à 70% (qui est effectivement la limite basse prévue pour cette approximation), mais bien de celle en dessous de 50% (et entre 70% et 50%, quand on utilise un MONSTRE tel qu'une puissance ^4, le ratio est de 1 à 4, donc c'est très très différent)

En fait, la question n'est donc pas de savoir où ca ne marche pas et pourquoi (parce que c'est l'objet du fil, et tous les exemples à basse vitesse prouvent que ca ne marche pas), mais plutôt de trouver un seul exemple (à basse vitesse toujours, donc sous les 3nds), où cette formule fonctionnerait.
En pratique, je suppute que personne ne va à 3nds, et quand ils le font, ils se moquent bien de la consommation ... Donc ils ne se sont pas inquiétés d'avoir des chiffres corrects à ces vitesses, et ne se sont pas relus pour voir que les chiffres annoncés étaient stupides.

22 nov. 2022

Dans ce cas peux-tu nous donner les valeurs expérimentales du bateau suisse ?

22 nov. 2022

Je vais me citer moi-même : (à 3kW, il est plutôt à 3nds)

22 nov. 202222 nov. 2022

Une batterie de Tesla (± 400 km d'autonomie) équivaut à 25 litres de gasoil (à la louche). Sur un bateau, un réservoir de 100 l correspond donc à 4 batteries de Tesla... Je vous épargne la conclusion.

22 nov. 202222 nov. 2022

@ Capcool : et ?

22 nov. 2022

Silencieux, confortable et sans émission, le nouvel Oceanis 30.1 e propose désormais une propulsion 100% électrique. Avec une puissance équivalente à 14 cv, le moteur Torqeedo permet jusqu’à 6h d’autonomie, à 4 nœuds.

22 nov. 2022

vent arriére ou de face ?? on fait de moins en moins des bateaux destiné à la navigation ..

22 nov. 2022

@ Calypso2 : que vient faire le vent là-dedans ? si il y a du vent, tu es sous voiles et pas au moteur ...

22 nov. 2022

ah bon !!! ç'est de plus en plus rare de voir un voilier avec ses voiles !!

et je voudrais bien voir ces bateaux vent de face pour rentrer vite fait dans un port lorsque l'on annonce un BMS ..ou lorsqu'il fait mauvais

non c'est des bateaux destiné à rester au ponton la plus part du temps pas pour naviguer ...

23 nov. 2022

les moteurs électriques n'ont aucun problème de puissance ou tout autant que les moteurs thermiques.

22 nov. 2022

Alors, oui, mais non.
En pleine mer, on peut tirer des bords, mais lors de ma dernière navigation, j'ai fait des centaines de miles dans des chenaux ...
(pour aller et sortir de Harligen en mer du nord, pour rejoindre quelques autres iles, pour remonter l'Elbe, pour prendre le canal de kiel, et encore quelques chenaux très sympa dans les iles danoises ... Tous ces endroits où utiliser la voile n'est pas impossible/interdit, mais tirer des bords, si)

22 nov. 2022

Oui mais, eaux intérieures uniquement....
Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs

22 nov. 2022

Étonnant mais c un début

Eaux intérieures pour le 14cv diesel également. Peut-être qu'ils n'ont pas eu le temps d'homologuer toutes les versions. A suivre.

22 nov. 2022

Je poserai la question au salon

22 nov. 2022

ah bon ,je comprends mieux ; ideal pour faire les canaux surement

13 déc. 2022

Little Wing, avec ce potentiel tu ne peux participer aux courses sous les règles de l'OCR😢

Ce qui me chiffonne le plus dans la solution torqueedo, c'est l'absence de régénération. Contrairement aux pods epropulsion. Mais cet oceanis est sans doute prévu pour aller au port tous les 3/4 jours.
Les gammes des constructeurs vont s'étoffer, les prix baisser. Sans parler des nouvelles batteries sans lithium qui vont arriver.

23 nov. 2022

Un régénération efficace suppose une hélice différente pour cet usage.
Si on regarde les courbes de charge par hydrogénération chez e-propulsion, on voit que la puissance maxi est atteinte à 10 nds de vitesse bateau, et vaut seulement 20% de la puissance du moteur. Ce sont des vitesses rarement atteintes par des petits bateaux de croisière (s'ils sont plus gros, 10 kW de motorisation sont insuffisant).
Pour des vitesses plus communes pour un petit bateau de croisière (entre 4 et 6 nds), on atteint à peine 150 W générés pour le moteur de 6 kW. Un panneau solaire fera mieux le job, et le bateau ira plus vite avec une hélice à pales repliables.

13 déc. 202213 déc. 2022

bonjour
sur mon bateau navigation interieur poids 1 t moteur TORQEEDO 2kw
consommation vers 5/6 km/h 3 nds autour de 500w
24v 200 ah plomb 5h de nav sans probleme et sans décharger les batteries à plus de 50%
les idées reçues sont les plus dangereuses ; surtout annoncées par ceux qui n'ont PAS de moteur électrique
par temps de mistral de face , pas de problème la conso monte un peu mais pas méchant.
Et sur un voilier si il y a du vent , on a des voiles !!! étonnant non ?
Sinon les VOILEUX qui naviguent au moteur quand il y a du vent (!) je les laisse à leur clavier
c'est encore là qu'ils sont les meilleurs
JF

13 déc. 2022

Bjr J-F, quel moteur as tu ?

Tu indique avoir une/des batteries en 24V, c'est un moteur 24V ou c'est le montage qui permet d'alimenter ton moteur avec des batteries de 24V ?

Généralement les moteurs électrique pour bateaux fonctionnent en 48V si je me souviens bien.

13 déc. 202213 déc. 2022

En 2 kW chez Torqeedo, c'est un Cruise 2.0, alimenté en 24 V.
Le 48 V c'est pour le Cruise 4 kW.

22 déc. 2022

Merci jfrancois pour ce retour précieux !
Je confirme que les chiffres annoncés CONFIRMENT le fait que les chiffres d'OceanVolt sont tout à fait faux à basse vitesse : selon eux, avec 500W pour 1T, tu devrais filer à plus de 5nds, et consommer moins de 150W à 3nds. On a donc toujours de rapport de 1 à 3 entre la conso annoncée, et la conso réelle. Et du coup, on retombe sur une conso équivalente à celle d'un moteur thermique de même puissance (modulo le fait que les petits moteurs ont généralement de plus mauvais rendements)

13 déc. 2022

Sans oublier les nouvelles batteries à bas cout qui arrivent en production en 2023, mais d'abord pour les voitures électriques.

13 déc. 2022

Les batteries solides, recherche conjointe Airbus et Renault, poids divisé par 2 , autonomie multiplié par 3, impatient de pouvoir réduire au silence les anti VE électrisés et virulents

21 déc. 2022

Je suis pas du tout anti VE c’est une solution intéressante à court/moyen terme pour decarboner le transport individuel à long terme ça sera l’hydrogène qui prendra le relai mais il faudra en conséquence prévoir la construction de 10 réacteurs nucléaires supplémentaires à mettre en service d’ici 2035/2040 et remonter la disponibilité du parc actuel à plus de 75%. Les besoins en électricité vont exploser et les énergies renouvelables ne suffiront pas.
Quand on pense qu’il était prévu de fermer la moitié des réacteurs il y a 10 ans en plein accord avec la majorité de l’opinion.

19 déc. 2022

ce sont celles qui viennent d'azerbaijan ?

13 déc. 2022

Il y a beaucoup de recherches dans différentes voiens concernant les batteries, pourvu que cela ne traine plus trop

;-)

Je pensais aux batteries sodium ion, qui ne nécéssitent pas de matériaux rares et recherchés, et qui pourraient êtres bien plus abordables que les lithium...

21 déc. 2022

Domde, tu oublies le coût pharaonique du redéploiement du réseau électrique pour qu'il permette à tout un chacun d'avoir sa prise gros débit subvenir sans restriction à ses besoins.

21 déc. 2022

Non mais je pense que c’est inévitable. Le plus inquiétant c’est le risque de désindustrialisation. Si l’Europe ne subventionne pas tous les constructeurs vont développer leurs usines de fabrication de batteries à l’étranger. L’avantage compétitif est énorme que ce soit en Chine ou au États Unis. La taxe carbone aux frontières ne suffira pas.

21 déc. 2022

Il y a plusieurs projets de batteries en UE y compris Renault en France , opérationnel à court terme

Plus les mines de lithium y compris en aFrance, mais faisons confiance aux ecolos pour lutter contre

22 déc. 2022

bonjour
Polmar tu as tout faux

Recharge des VE la nuit et week end pendant que ton bureau est fermé ,que ton usine est à l'arrêt que le résident de l'elysee est au Qatar etc ect.
et il n'y aura pas besoin de centrale nucléaire en plus contrairement aux âneries que racontent les anti VE. quand on veut tuer son chien ...........
le problème actuel ( qui sera résolu au plus tôt j’espère ) est le prix des batteries performantes .
mes batteries sont au plomb , pèsent lourds ont une autonomie juste mais ne coutent pas cher .
j'ai 4 batteries 6v en série 200 Ah pour 120 kg !! la même chose en lithium pèse 40kg mais coute 2.000 euros ( si c'est pas des chinoiseries bas de gamme ).
JF

22 déc. 202222 déc. 2022

Même en prenant les estimations les plus optimistes issues des associations écologistes sur la consommation d'électricité appelée supplémentaire et avec seulement 50% du parc automobile électrifié on arrive à 30 TWH supplémentaire par an. Actuellement l'Edf produit 300 TWH par an et les problèmes de maintenance ne vont pas se résoudre dans les 15 prochaines années. Il faudra donc au moins 5 réacteurs supplémentaires et 10 à long terme (20 ans). Les problèmes de maintenance découverts récemment sont (corrosion de l'inox sous forme de microfissures) la conséquence (voir un article récent du journal le Monde du 23 décembre "grandeur et décadence du nucléaire en france") d'une modification des centrales nucléaires Westinghouse que Framatome et EDF ont "francisées" pour les faire passer dans les années 1980 de 900 mégawatts à 1350 puis 1450 au prix d'une complexité accrue et d'une tuyauterie "sinueuse" qui de l'aveu d'EDF est à l'origine des corrosions détectées depuis un an. Tout le parc est à revoir et probablement à modifier de manière plus radicale, ce qui entrainera une baisse importante de production. Quand à l'EPR de Flamanville il faut encore attendre quelques années pour évaluer son réel potentiel sa fiabilité et sa disponibilités.
Enfin la transition énergétique de l'industrie européenne va nécessiter l'utilisation d'énergie propre en quantité énorme (renouvelable et nucléaire) et un effort financier en centaines de milliards d'euros sous peine de désertifier totalement le continent de l'emploi industriel et celui des services induits aux profits de la CHine des USA et de l'Inde avec comme conséquence une catastrophe, la montée du chômage, l'explosion du déficit des finances publics et de l'équilibre du système de protection sociale dont on commence à voir les prémisses. Le processus est déjà à l’œuvre dans certains secteurs en particulier l'automobile comme la fabrication de batteries électriques les 2/3 sont fabriquées en Asie et ces derniers disposent d'après les spécialistes d'une avance de plusieurs années au plan technologique.
Par exemple : commercialisation par la chine de batteries sèches, fabrication des batteries pour le compte de Tesla sur la modèle 3 (un signe!), commercialisation de voitures tout électrique clone de la Dacia spring au prix de 6800 €. Etc.. Les USA au mépris des règles de concurrence qui régissent le commerce international ont mis plusieurs centaines de milliards de $ sur la table pour relocaliser leur industrie chez eux, petit exemple des multinationales comme BASF on déjà abandonné la construction de grosses usines en europe pour les créer aux US, toutes les grosses usines consommatrices d'énergie se posent la même question. Cela ne changera rien au bilan carbone au plan mondial voire l'aggravera, mais en Europe on pourra se féliciter d'avoir réduits nos émissions. La seule porte de sortie (les moyens existent, la volonté politique et la prise de risque hélas moins) est d'investir de manière colossale pour se sortir de ce piège.

21 déc. 2022

2 tonnes de batteries (genre Tesla ou Zoé) sur un voilier remplacent ± 120 litres de gasoil.
Coût : ± 50 000 €.
Pousser de l'eau, ce n'est pas pousser de l'air. Sauf à vouloir faire le buzz, le bateau électrique, c'est pas pour demain. Oceanvolt, c'est bon pour faire des ronds dans l'eau, pas plus; leurs chiffres sont déjà gonflés et pour passer de 3.4 nd à 6.8, il faut tout multiplier par 4...
Il y a une dizaines d'années, j'ai vu pas mal de monde s'essayer aux ULM électriques, il en reste quasiment rien. Les propulsions électriques n'ont guère évolué depuis le 19ème siècle (le record de vitesse était alors détenu par une voiture électrique), seules les batteries ont évolué. Depuis longtemps, la technologie des batteries est un enjeu stratégique mondial et il ne passe pas de semaine sans l'annonce d'une nouvelle batterie révolutionnaire mais..., à priori, les avions de demain ne seront pas électriques mais à hydrogène; il n'y a pas de raison qu'il en soit pas de même pour les bateaux.

21 déc. 2022

Ca mesemble aussi assez évident.
A moins d'une rupture technologique majeure, sait-on jamais, mais ce serait très inattendu.
Et même si des batteries graphite co2 (j'en ai calculé les potentiels énergétiques pendant ma thèse, allez la lire, ca me fera des royalties ! :-) ) devenait oéprationnelles, ça ,e résoudait pas pour autant la question des temps et modes de charge (et disponibilité).
Sans commune mesure avec du transfert de fluide, queel qu'il soit, qui sera toujours plus rapide, avec la pompe ad hoc.
J., qui ne sera au final pas devenu un héros de la rupture énergétique.

21 déc. 2022

Pourtant...

www.ecologie.gouv.fr[...]pilotes

Et justement, l'autonomie de cet avion école est parfait pour l'écolage !

D'autre part j'ai vu en démonstration un moto-planeur électrique à moteur/hélice rétractable, c'était vraiment concluent !

21 déc. 2022

Test comparatif en grande croisière sur JPK 45, avec 32kw (!!) de batteries Lithium :
www.voileetmoteur.com[...]/117915

Le comparatif financier est pipeauté :
- On compare le prix d'un diesel 75cv avec 2 pods de puissance totale bien inférieure, il faudrait plutôt comparer à un 30cv diesel
- On rajoute un propulseur sur la version diesel (because bi-safrans) car soit disant qu'avec les 2 pods il n'y en a plus besoin ==> non dès qu'il y a un souffle d'air
- On rajoute un hydrogénérateur sur la version diesel (utile bien sûr, mais non pertinent pour la comparaison)

Je suis convaincu que la propulsion électrique est l'avenir. Mais pour l'instant, en grande croisière, pour avoir un minimum d'autonomie :
- il implique un générateur diesel, donc retour à la case départ
- En terme de poids c'est 500 kg de plus au bas mot (batteries, générateur)
- le bilan financier est catastrophique (+75 000€ TTC environ...)
- En terme de performance, 2 pods tournant en permanence, cela rajoute une trainée significative.

En conclusion, AMHA la propulsion électrique a un réel intérêt dès aujourd'hui pour les petits multis légers en croisière cotière, et pour les annexes. En hauturier, il est urgent d'attendre.

21 déc. 2022

la voile ce n'est pas seulement l'hauturier c même bcp plus le côtier !!!! de même que l'auto ce n'est pas seulement 800 kms d autoroute
c la ou les anti VE ne comprennent pas que l'utilisation est différente et qu 'il faut une philosophie électrique, aujourd'hui oui une électrique ne remplace pas une thermique, pareil en bateau.

Beneteau a annoncé au salon un 44 pieds avec deux pods electriques

le bateau electrique ca marche mais pas pour tout le monde tout le temps et tant mieux sinon on va nous taxer

22 déc. 2022

En fait, c'est pas seulement cotier vs hauturier :
il y a bien le côtier à la journée (ou moins), qui pourrait s'envisager au tout électrique (avec de grosses batteries), et là, oui, on a de grosses économies de gasoil.
après, on a le hauturier classique (genre convoyage à travers la Méditerranée, traversée vers l'Irlande), où effectivement, le gasoil peut faire des choses que l'électrique ne peut pas.
Mais enfin, on a les grandes traversées (transat et plus), où pour le coup, le gasoil redevient aussi inutile que l'électrique.

22 déc. 2022

Bonjour je crois que tu es un peu en retard, ça existe en côtier depuis un moment Pogo 30 avec 30 milles d autonomie et bilan poids inférieur au diesel, et l économie de gasoil n a pas d intérêt c confort silence maintenance zéro

22 déc. 2022

En côtier on ne peut partir naviguer que quand il y a du vent.
La clé est le temps, plus on a du temps (ou on prend le temps) moins on consomme d'énergie pour se déplacer.

21 déc. 2022

comme je l'ai déjà indiqué ici, sur terre j'ai une "vraie" Hybride rechargeable (c'est à dire VE avant d'être thermique, pas une thermique avec un bricolage électrique) c'est génial et sûrement transposable sur une navire déjà d'une certaine taille (c'est qu'une idée, pas d'expérience directe sur ce point en nautique) : batteries pas trop grosses -donc pas trop lourdes ni trop chères - pour les petites manœuvres et générateur pour fournir du jus et les recharger quand elles sont vides et qu'on a besoin de puissance et/ou d'autonomie.

29 déc. 202229 déc. 2022

un étonnement! Si quelqu'un peut m'expliquer.
Dans le V&V de décembre (n° 623) l'essai du Salona 46 E, comme électrique.
Il est donné pour 5 heures de moteur à vitesse de croisière ! laquelle?
Le parc comprend 16 modules 48 V de 1,9 kWh soit 22,8 kWh, pour un poids total de 175 kg.
Il est précisé que la puissance maxi est de 15 kW,et celle en continu de 12 kW.

Mon étonnement: comment tenir 5 heures avec cette puissance mise en œuvre, cette capacité totale et la vitesse de "croisière"?

29 déc. 2022

30.4 kWh

30 déc. 2022

Effectivement 16x1,9 = 30,4 kWh; au temps pour moi
mais l'article de V&V, et surtout la documentation OceanVolt mis e à disposition par Peuwi indique bien la capacité de 22,8 kWh!

Peut-on imaginer qu'OceanVolt indique que 22,8 kWh pour garantir une décharge des batteries qui ne leur serait pas préjudiciable?

Qui croire? le calcul pur ou la prose de marketing?
Si, seuls 22,8 kWh sont disponibles, l'autonomie réaliste diminue vraiment. :-(

29 déc. 2022

Le journaliste ne se rend pas compte qu'il écrit une connerie niveau ce2 ?
À moins que la puissance consommée pour maintenir la vitesse de croisière soit beaucoup moins que 12kW.

29 déc. 2022

oui, à 40% de la puissance max, donc ce n'est pas déconnant

29 déc. 2022

Donc on peut supposer que 6kW suffisent à maintenir la vitesse de croisière. Ça me va, voir le témoignage que j'ai transcrit plus haut pour un bateau plus léger.

30 déc. 202230 déc. 2022

J'ai refait le calcul pour le salona 46E
(En plus, ça tombe bien, c'est du oceanVolt justement)
Donc, oui, les batteries de 30kW (attention il y a aussi d'autres capacités proposées) tiendraient 5h si on se contente d'un peu moins que 6kW...
La question, c'est à quelle vitesse ?
OceanVolt annonce 6nds (à 1.5cv donc, pour un bateau de 14m et 10T à vide ... et la marmotte, elle se roule le papier aluminium et elle se le fume...)
Vous pouvez plutôt espérer 4nds (ce qui est déjà sérieusement très bien !) par mer plate et sans vent de face.
Ça nous donne une autonomie de 20mn à 4nds.

C'est à la fois très bien (vraiment), et complètement différent de ce qui est annoncé dans la brochure commerciale, où ils annoncent une distance franchissable de 60mn.

Moi, la question à ce stade, c'est si j'achète ce bateau, et j'invite un huissier à faire le constat à bord... Combien j'arrive à gagner en dédommagement auprès du constructeur ?

30 déc. 2022

Les bateaux touristes qui sillonnent les canaux d'Amsterdam fonctionnent pour la plupart en propulsion électrique avec parfois jusqu'à 80 personnes à bord.

ça fonctionne bien mais les technicien de constructeurs du système de propulsion sont souvent là... J'avais discuté avec eux. Un de ses promène touriste de 80 places étaient en maintenance.

Il me disait qu'il y avait un parc de 180 kwh dans les fonds pour lui permettre de naviguer une petite journée avec une bonne marge de sécurité (à vitesse de touristes et avec de nombreux arrêts). Ils sont presque tous amarrés à City Marina qui dispose de bornes pour le moins énormes pour recharger cette flotte.

Je pense que sur le ponton où j'étais, il devait y avoir pas loin de 1000 A installé au total ! On est alors content que ce soit installé et géré façon germanique !
C'est juste pour donner une idée.

30 déc. 2022

Je vous met la brochure OceanVolt du bateau en pièce jointe.

Le graph le plus ridicule, c'est le dernier. Considérez plutôt : chaque fois que votre vitesse diminue d'un nds, votre portée double :D

Notez bien, je ne suis absolument pas anti-electrique, bien au contraire ! Mon prochain bateau sera forcément électrique, ou à minima hybride.

Je ne suis même pas anti OceanVolt, j'aime beaucoup qu'au moins, ils donnent des chiffres.
Mais ces chiffres sont terriblement faux (ce qui est con en plus, parce que corrects, ils sont déjà très bons ! C'est comme si la RH m'annonçait un salaire de 300k, alors qu'elle donnera 100k... C'est déjà génial 100k, je signe direct, alors pourquoi mentir bêtement ?)
Bon, la raison, on la connaît à présent, ils ont utilisé une formule sans réfléchir, et ils ont oublié de vérifier...
Et s'ils ont vérifié depuis, ça doit être le marketing qui doit refuser de changer, par principe.


30 déc. 2022

je vois 3kW nécessaires pour une vitesse de 4nds. Donc avec 30.4KWh installés, 10h d'autonomie soit 40M (sans courant, sans vent, sans vagues). Cela me semble très bien. Dans tous les cas ? non, mais le propriétaire choisit cette solution en fonction de son programme.

30 déc. 2022

Et à l'arrivée tu remplaces les batteries neuves qui ont été vidées à plus de 98%?
175 kg à trimbaler deux fois! :-(

Ou tu recharges avec la prise du ponton qui délivre royalement 10 A, parfois moins.
Pourras-tu sortir du port le lendemain ?

30 déc. 2022

10 A x 230 V pendant 12h, ça fait 22 kWh, en prenant un rendement de chargeur de 80%.

01 jan. 2023

Question : on parle toujours de surface mouillées pour la résistance à l'avancement. Pourquoi une fois lancé sur mer plate le poids interviendrait il majoritairement ? Merci

01 jan. 202301 jan. 2023

@ Prospero : tu as parfaitement raison, le poids est une force strictement perpendiculaire au déplacement du bateau (quand la mer est plate ...), donc il n'intervient pas dans la consommation d'énergie.

01 jan. 2023

Le poids n'intervient pas "majoritairement", mais il intervient quand même beaucoup de façon indirecte :
plus le poids est important, plus l'enfoncement l'est aussi.
Plus l'enfoncement est important, plus la trainée de la forme de carène (sans même tenir compte des frottements de la surface de carène) a des chances d'être importants, même si la carène est très bien étudiée : regardez la trainée d'un profil naca épais, comparé à un profil naca fin, (avec un angle nul) : on constate vite que plus l'objet qui se déplace est épais, plus la trainée est forte.
Alors, on peut bien sûr compenser avec un allongement (ou une largueur) important pour obtenir un enfoncement très faible, pour le coup, ca redevient la surface mouillée qui augmente. (et de toute manière, si l'enfoncement est plus important, la surface mouillée augmente déjà un peu)

01 jan. 2023

Archimède.

01 jan. 2023

’Astron Oméga 1, un moteur rotatif développé par la start-up américaine Astron Aérospatiale qui fonctionne avec un principe similaire à celui du Wankel mais qui aurait résolu plusieurs criticités de l’unité inventée par Felix Wankel en 1932.Le moteur Oméga 1 est particulièrement léger, ne pesant que 15,8 kg et capable de livrer une puissance de 160 CV et 23 kgm

02 jan. 2023

Merci pour l'info. L'Astron Omega 1 ne fonctionne pas du tout sur le même principe que le Wankel. Il y a des vidéos très intéressantes sur le site d'Astron. astronaerospace.com[...]/

Phare du monde

  • 4.5 (66)

2022