Conseils pour débutant !

Bonjour,
Je souhaiterai me mettre sérieusement à la voile avec pour objectif de faire de l’habitable d’ici quelques année et emmener ma petite famille le long de nos cotes.
Habitant à côté d’un club de voile en région de Rouen et à 1h de la mer, j’ai un peu de choix pour pratiquer, mais je ne sais pas par quoi commencer sachant mon objectif.
Est-ce que je devrais m’initier sur dériveur ? Cata ? Solo ? directement contacter des clubs pour jouer l’équipier en habitable ? Et si je veux pratiquer seul et régulièrement, comment faire ? Acheter et surtout quoi ?
Sachant qu’au niveau de mon (petite !) expérience, j’ai déjà fait un stage de cata (mer) et une semaine avec l’UCPA en habitable et j’ai aussi le permis côtier.
J’ai envie, je suis motivé, je potasse les sites et livres, mais je ne pratique pas !
Merci de me donner vos avis ou retour d’expérience.

L'équipage
06 mai 2013
06 mai 2013

Bien venu sur le forum...
Toutes les expériences sont bonnes à prendre...
Fouines dans les bourses aux équipiers, rapproches toi des régateux locaux, (la régate c'est une bonne école). des associations de plaisanciers... tout dépend de tes dispositions.
Bon vent à toi.

06 mai 2013

Direct catamaran Lagoon 500 et traversée du Pacifique, tu verras tu seras vite au top !

Sans plaisanter, j'ai commencé direct sur un habitable 35 pieds, et hop...

07 mai 2013

pendant 70 jours on a le temps d'apprendre
alain

06 mai 2013

"J’ai envie, je suis motivé, je potasse les sites et livres, mais je ne pratique pas !"

C'est bien là le drame, tu ne pratiques pas. Alors tous les coups sont permis et il faut tirer tous azimuts. Toute sortie est enrichissante d'une manière ou une autre, quelle que soit la taille de l'embarcation.

Si tu passes ou souhaites passer dans le 44 limite 56, je t'emmène faire un tour.

Le permis cotier, c'est bien mais tant qu'à potasser les livres, regarde de près la partie permis hauturier (même sans le passer) car il y a des chose que je trouve incontournable en cotier et que l'on n'apprend pas au permis : faire le point, se repérer sur une carte, faire un relèvement et reporter le point sur la carte, lire les phares....

Et fais vivre ton envie et que cela devienne passion.

06 mai 2013

Merci pour tous les conseils !

Je constate que vous me conseillez de passer directement sur habitable, pourquoi pas en régates, histoire d'apprendre avec des personnes expérimentées, sans passer par la case voile légère.

pilotedebord, merci pour la proposition, j'en prend note ! et merci pour le conseil sur le hauturier, en effet, le cotier est un peu sommaire !

06 mai 2013

Régates, pas si sûr. Si tu tombes sur des "fous" tu pourrais ne servir qu'à faire lest ou embraqueur....

c'est une façon d'être sur l'eau mais pas forcément la meilleure pour apprendre.

Je n'oublie pas ton objectif/envie qui est d'emmener la tit' famille sur l'eau.

On n'emmène pas sa famille pour un WE sur l'eau comme on fait des ronds autour de 3 bouées. (j'ai pratiqué les 2).

06 mai 2013

Te met pas martel en tête;
Essaie de trouver un habitable qui ressemble à celui que tu désires et vas-y. Ca sera toujours du temps de gagné.

06 mai 2013

Pour les régates, c'est vrai, mais bon, avec mon gabarit (1,78m et 65kg), je suis plutot du genre maigrichon qui ne pèse pas lourd pour le lest !

En effet, mon objectif reste plutot faire de la voile de manière tranquille, avec des sensations sympa sans faire trop de frayeur à la famille !

06 mai 2013

Fais un stage aux GlanGlans ou à la Macif, orienté habitable en hauturier

Progressivement en plusieurs séances jusqu'à chef de bord

Ensuite tu pourra emmener ta petite famille sur n'importe quel bateau, en sécurité

La régate, c'est un autre domaine qui n'a rien à voir

06 mai 2013

cetecry, c'est peut être un peu "chaud" d'y aller direct !

L'idée des stages n'est peut être pas trop mal en attendant de trouver le bon bateau et d'apprendre les choses à faire (et à ne pas faire) !

06 mai 2013

Bof. On est quelques uns, ici, qui avons acheté un bateau puis partis naviguer.

06 mai 201306 mai 2013

fais le tour des bourses aux équipiers ; traine dans les ports, et embarques sur un max de bateau ; cumules les miles parcourus !
Avant de commencer à débourser des sous, sois sûr de ta passion
Pour ça, faut naviguer autrement que l'été, qd il fait beau et que tout vas bien
Imagines, après une ou 2 bastons, tu te dis que finalement, le bateau c'est plus tant ton truc que ça ?!
Tu fais quoi de ton investissement ?
Sur les bourses aux équipiers, et ds les ports, il y a plein de gens qui cherchent des équipiers !
A toi de faire "le tri", question de feeling (compatibilité d'humeurs, conditions, etc...)
Signé :
frédéric, un autre débutant (nous sommes tous le débutant de quelqu'un !!)

06 mai 2013

Avant de trainer sur le bateau des autres je te conseille de faire quand même quelques stages en école de voile. ça va te donner des bases pour aller naviguer sur le bateau des autres.
Tu apprendra plus vite en enchainant les stages ils sont fait pour ça. Entre les stage Naviguer naviguer naviguer.

06 mai 2013

Je pense en effet que c'est une bonne chose d'avoir les bases. Après, il y a aussi les propriétaires désireux de transmettre leur connaissances. Finalement, alterner tout ça est peut être pas mal.

06 mai 2013

Pour ma part, je pense que, avant toute chose, tu as intérêt à essayer diverses formes de bateaux.
Le dériveur te fera sentir le vent, les équilibres, la régate te permet d'affiner des réglages, choisir le bon gréement, l'école de voile hauturière te fera prendre conscience de l'interaction entre tous les facteurs sécurité, vent, courants, marées, météo, avitaillement, etc...
Et tu verras aussi que le temps passe, lentement parfois, très vite d'autres...
Louer est une bonne solution ensuite pour voir comment devenir "chef de bord" et prendre ses responsabilités en intégrant tes anciennes expériences.
Et dès que tu es sûr de ton coup (et que la famille suivra...) fais "ton plan finances".
C'est généralement là que les révisions sont cruciales!
Mais c'est un autre débat...

06 mai 2013

Je te fais part de mon experience. j'ai débuté ado en 420 sur un lac prés de chez moi dans le centre de la france. Vers la quarantaine j'habite à Calais, je traine souvent au port et je mets une annonce: débutant cherche embarquement pour apprendre la navigation en habitable. un vendredi soir coup de fil : demain je pars à Ramsgate pour le WE je peux vous embarquer si vous etes libre.
OK je suis partant, super WE , et voila une fois qu'on a mis un pied on peut en mettre un 2eme. j'etais de sortie presque tous les WE aprés.
Conseil sur le bateau des autres en fin de sortie prendre le lave pont......ça aide pour la suite. :pouce:

07 mai 2013

Tous les avis sont assez partagé mais dans l'ensemble, le mieux reste de pratiquer encore et encore quelle qu'en soit la manière. Peu d'entre vous parle de commencer en voile légère, pourquoi ?

07 mai 201307 mai 2013

De mon point de vue la voile légère c'est rapide sympa et fun (j'en fais aussi ;) ). Mais si l'objectif est de naviguer en famille sur un croiseur le plus vite possible autant se mettre au croiseur.
Faire avancer un bateau en gros dans la direction que tu veux ce n'est pas très difficile.
Ce qu'il faut surtout avec femme et enfant c'est le faire avancé en sécurité. Donc apprendre la nav, l'organisation d'une croisière, ce qui entoure un plan de nav la sécurité etc ...

Faire du 420 ou du cata de sport c'est fun mais pour ton projet ce n'est pas ce qui va t'apporter le plus.

07 mai 2013

En fait, naviguer en famille sur un croiseur le plus vite possible : oui et non ! oui car j'en ai envie, et non, car ma fille n'a que 2 ans, donc j'ai un peu de temps devant moi pour apprendre et en plus qu'elle grandisse un peu.

07 mai 2013

sage décision !
Par contre je reste admiratif devant les propos de KAKO et CETECRI ils sont certainement trés doués de nature pour acheter et maitriser un voilier de 35 pieds et partir direct avec, faut oser mais si ça se passe bien pourquoi pas ?...Mais tout le monde n'a pas le meme don.
J'ai aimé débuté sur un petit dériveur 420, 470, PONANT, sur un lac pour la technique de base mais aussi pour apprendre les termes marins qui l'entourent. Puis j'ai agrandi les horizons, en mer, avec un Muscadet ce qui permet, si on rate une manoeuvre au port de limiter les dégats occasionnés aux autres. Au fil du temps avec l'experience mes voiliers ont pris du volume (comme moi d'ailleurs) :mdr:. Je suis autodidacte en la matiere, j'ai un peu navigué depuis et jamais de "grosse" frayeur. merci à celui et ceux qui m'ont transmis leurs savoirs. Je fais de meme dés que je peux.

07 mai 2013

+1 pour kako
parcours un coup similaire
je continue chaques jours d'apprendre

07 mai 201307 mai 2013

Je dirais motivé, et en commençant à 52 ans j'avais pas de temps à perdre. Et certains apprennent vite d'autres lentement.

J'ai commencé par un 35 pieds en faisant de petites nav pendant un an, puis je suis passé sur un 41 pieds. Et maintenant je fais de grandes nav et j'emmène ma famille sans crainte...mais avec prudence.

La 1ère fois que j'ai quitté le ponton avec mon 35 pieds, puis que j'ai repris ma place, j'ai pas trouvé ça si compliqué. Je parle de petites sorties à quelques milles avec force 2 ou 3 pour prendre les choses en mains.

On m'a dit "T'es fou ! T'aurais du commencer par un 5 ou 6 mètres".

Je ne pense pas être fou dans la vie, mais j'attends pas qu'on me mâche la viande.

Et j'en vois qui après 30 ans de conduite ne savent toujours pas bien conduire leur bagnole. Chacun a des capacités différentes, faut les connaître et faire avec.

07 mai 2013

Hello,
Il y a déjà eu un fil sur l'apprentissage en voilier habitable...
On se lance également avec très peu de métier...quelques stages au HAVRE(TML voile),pas mal de séjours sur le voilier du beau-père pour ma femme(1 seul pour moi),un convoyage comme équipier sur le cata...
Ah,au niveau manoeuvres,on a pris un peu de métier en remontant le cata jusque dans l'Yonne...on peaufinera ça en prenant le chemin inverse!
Et j'oubliais,quelques sorties en dériveur sur l'Yonne...formateur bien que j'y ai "fini" mes ménisques! :-D

07 mai 2013

il y a régates et régates .
le tour de porquerolles ,c'est pas la snim .
les clubs organisent souvent des rallyes ,
se faire une route du jasmin comme équipier c'est formateur ,avec les quarts tout le monte participe à tout .
sur mon mien c 'est les équipiers qui font marcher le bato .
moi je skippe ou je dors ou je cuisine ..
alain

07 mai 2013

Je remarque que la plupart des intervenants ont fait des suggestions sur la meilleure manière d'apprendre à faire de la voile.

Mais pour ceux dont le projet à terme est de naviguer sur un croiseur habitable, la courbe d'apprentissage la plus forte est l'entretien du bateau. Savez-vous faire l'entretien de vos winch? Du moteur? Du hors-bord? Savez comment mettre de l'antifouling? Remplacer les anodes? Faire des surliures et des épissures? Quel produits devez-vous utiliser pour garder la souplesse des caoutchouc de vos hublot? Et pour assurer l'étanchéité du loch et du sondeur? Avez-vous une idées des cordages dont vous avez besoin? Etc etc etc etc etc.

Je pense personnellement que cet aspect-là pose plus de problèmes d'apprentissage aux nouveaux plaisanciers que l'aspect 'voile'.

07 mai 2013

Tu as raison "Numawan", c'est l'entretien du bateau qui demande le plus d'apprentissage.

Je ne sais pas tout faire dessus, mais je me débrouille plutôt bien. Je ne fais rien faire sans que je sois présent et participe quand je ne sais pas.

07 mai 2013

:pouce: :bravo: :bravo: :bravo: et une étoile !
Mon parcours : une grande croisière, des stages, achat d'un Arpège.
Pas douée en voile, mais capable de sortir seule (j'ai un coeur de... petit mammifère très peureux, donc pas trop de risques de me mettre en situation incontrôlable).
Mais l'entretien... non, l'entretien des winchs j'ai encore à le faire et à l'apprendre. Moteur... pour la base ça devrait aller ; antifouling : ça va, c'est pas le plus dur, mais c'est compliqué (sortie d'eau, grattage, acquisition produits, anodes, etc...) ; hublots : sais pas ; passe-coques : sais pas ; cordages : vague idée mais je me mélange.
Et encore des foultitudes de choses...
Alors il faut savoir que l'entretien, et encore plus la restauration, ça retarde sérieusement la navigation.
D'un autre côté, si j'étais assez riche pour le faire faire, c'est sûr que je sortirais bien plus ; mais aussi, je connaîtrais bien moins mon bateau.
Et si tu es angoissé de nature, c'est drôlement rassurant de savoir que tu peux arriver à régler quelques problèmes tout seul en mer (et même au port).

07 mai 2013

Tout à fait Numawan excellente remarque, et donc en partant d'un petit bateau simpliste on apprend au fur et a mesure. Le changement de taille progressif du voilier permet de se familiariser avec de nouveaux matériels necessaires a la nouvelle taille..... et devient de plus en plus délicat a entretenir. !

07 mai 2013

Mais c'est pour toutes ces raisons que H&H est là !
En tous cas pour moi.

A question posée, réponses reçue.

07 mai 2013

C'est un argument qui tient aussi la route (si on peut dire) !

Mais bon, comment apprendre cette partie si ce n'est pas sur son propre bateau ? A part donner des coups de main aux propriétaires (ce qui peut permettre de nouer des liens aussi), je ne vois pas trop comment faire.
Par contre, dans tous les cas, il faut (je pense) une ame un peu bricoleur tout de même...

07 mai 2013

Jules 76 c'est certain qu'il y a toujours un truc qui vient au dernier moment contrarier la belle machine, et je dois admettre etre obligé de sortir la caisse à outil un peu trop souvent....à mon gout.
Mais oui c'est sur mon bateau.

11 mai 2013

Les glenans proposait un systeme de benevole au pair a une epoque... pas mal pour s'initier a l'entretien

07 mai 2013

Tout les options sont possibles, à partir du moment où on les aborde prudemment.
La petite voile, telle que tu l'as pratiqué, est un bon début, car elle te donne les notions du vent, des allures (près, largue etc) et des réglages.
Ces notions sont transposables sur un plus gros bateau, avec seulement des forces plus importantes à mettre en œuvre et à gérer.
Connaissant ces bases, tu pourras te consacrer à la partie navigation, en y allant progressivement.
Des livres, comme le Cours des Glénans...pourront t'aider pour cet apprentissage.

Sur le plan bateau, deux solutions:

a) Un transportable 5,5 à 6.5 m, que tu pourras stocker sur remorque en te libérant de la contrainte de la place au port.
C'est petit et demande une bonne organisation à bord, mais parfaitement faisable en famille avec un ou deux petits enfants.
Qui dit transportable, dit aussi changement aisé de bassin de navigation.
Voir:
voilier-tyrone.blogspot.fr[...]re.html

b) Un bateau plus grand et plus spacieux, 7.5 à 9 m, tributaire d'une place au port, mais offrant d'autres possibilités, sur le plan croisière et confort à bord.

07 mai 201307 mai 2013

Perso, avec 1 ou 2 enfants petits à bord, je ne me sentirais pas tranquille sur un trop petit bateau. Manque d'espace, trop vite près de l'eau, et si ça bouge, ouff l'angoisse.

07 mai 2013

C'est très faisable quand même et ça laisse d'excellents souvenirs.

Mais aujourd'hui, il faut reconnaître qu'un bateau de moins de 9 mètres est souvent considéré comme un jouet de baignoire !!!

07 mai 2013

le premier croiseur familiale était un cap corse on partait a 4 dessus pendant plusieurs semaine. Au début je devais avoir 6 ans et mon frère 4, même si j'en garde de bon souvenir j'ai quand même bien apprécié le passage à l'écume de mer :p

La taille dépend bien sur du budget, mais aussi du programme. Grand c'est confort au large et tu recules la frontière du gros temps, mais ça rend difficile la navigation dans certain endroit ou avoir une petite "mobylette" est bien pratique.

07 mai 2013

J'avoue que tout est tentant, mais bon, chaque chose en son temps.

Pour répondre à KOALA-5, bien que je regarde tous les voiliers en général, je ne me suis pas arrêté sur un transportable ou pas.

Mais j'ai du mal à me dire que manoeuvrer des grands bateaux seul est facile et nécessite un peu d'expérience.

Lors de mon stage, j'ai rentré un voilier de 30 pieds dans sa place au port, c'était pas simple !!!

Après, qui dit grand bateaux dit aussi plus gros budget maintenance (comme évoqué plus haut), achat et frais de port... mais là, je vois bien trop loin pour moi, ce n'est pas le but maintenant ! c'est plutot du long terme !

Je vais plutot me concentrer sur le court terme en vue de l'objectif !

07 mai 2013

Ne te mets pas martel en tête à propos de la manœuvre des grands bateaux...de 7m5 à 8m50, tu t'y mettras très bien après quelques jours, en y allant lentement au début.

Si tu envisages du plus court terme avec un transportable (comme Tyrone), tu peux aller voir ce site:
www.minicroiseur.fr[...]aux.php
qui te donnera pas mal d'information.

Mais qui dit transport d'un transportable, sous-entend aussi la voiture ad'hoc.

08 mai 2013

J avais en effet en tete la problemtique de la voiture,c est un point important a prendre en compte aussi.

08 mai 2013

Jule76, j'ai le même profil que toi et vraisemblablement les mêmes aspirations. Je te fais part de mon expérience personnelle et du chemin que j'ai parcouru. Fou de voile depuis ma prime jeunesse je ne vivais pas dans une région côtière (massif central) J'ai compulsé tout de ce qui existe en terme de livres sur le sujet et à 30 ans passé je me suis lancé sans aucune expérience de la manoeuvre et sans même avoir posé les pieds sur un pont de voilier... Premier achat un cazavant de l'ile de ré a restaurer regréer et faire naviguer. Le deuxième, un first 210 sur remorque idéal pour les premiers pas en habitable, découverte du mâtage de la mise a l'eau, du réglage des voiles et des manoeuvres de base mais aussi du matelotage, épissures , surliures, noeuds (entrainement a la maison au coin du feu) entretien moteur, carénage, travaux d'entretien divers. Pour ce qui est de la nav d'abord sur un lac près de chez moi pendant 3 saisons puis une saison a marseillan plage en méditerranée apprentissage en douceur. Enfin désormais un 8.50 a la rochelle avec decouverte du gruttage de la relation avec les voisins de ponton etc...et de la navigation dans un bassin idéal pour parfaire mon apprentissage. Cet apprentissage je le fais tout seul de manière complètement autodidacte c'est la solution que j'ai choisi et je l'assume. Des heures a parfaire les manoeuvres de port (le plus stressant) sans envoyer un bout de toile, sortir par petit temps, réglage dans les diverse allures, nav côtière, prise de toous les ris, envois de toutes les voiles, manoeuvres de sécurité, homme a la mer, discussion VHF, mouillage, règles de navigation voila quand tout ca a été vu et revu on a commencé a naviguer dans du vent plus fort, du temps plus mauvais. Nous en sommes à l'étape de la nav de nuit mais l'apréhension est grande on verra bien. Quand on décide de sortir on essai de le préparer au mieux prise de la météo et de son évolution sur la journée, marée, mouillage, eau, nourriture, carburant, matériel de réparation. Quand on manoeuvre on essaie d'anticiper au maximum. d'avoir un cockpit propre rangé et des manoeuvres claires et libres. Ce type d'apprentissage et un savant mélange de sorties plaisirs ou avec du temps maniable on se régale en toute sérénité et de sorties plus hard ou on repousse les limites de notre petit savoir faire pour avancer pour progresser. Mais l'essentiel est la, on navigue sous voile et c'est un peur bonheur. La route est encore longue pour moi. Voila ma modeste expérience en espérant que cela puisse éclairer tes choix
Bonnes nav en persperctive!!!!!

08 mai 2013

Oui Remythit là on ressent à la lecture une véritable passion, cette façon de faire ne peut qu'aboutir à naviguer en securité. j'envoie une étoile.

08 mai 2013

Tres beau recit. On est pas loin d etre dans la meme situation

08 mai 2013

On ne dira jamais assez à quel point c'est formateur de commencer par du dériveur ou petit cata.
Il n'y rien de mieux pour prendre connaissance des techniques, car tout s'y déploie avec une telle réactivité que les manoeuvres deviennent familières, instinctives, et précises.

08 mai 2013

Justement. Si je veux juste tenter comme ca, le deriveur ou le cata en solo, faut que je le fasse sur quoi dans les 2 cas ? En parallele je regarde l habitable parce que vos avis sont assez oriente (pour la majorite) vers l habitable directement.

08 mai 2013

Il y a manoeuvre du voilier et navigation.
La pratique du petit dériveur chatouilleux AVEC dessalages permet de bien se fixer les idées fondamentales. Un complément cata aussi. Ensuite on maitrise le côtier pratique pendant qu'on apprend le théorique hauturier (le GPS peut tomber en panne) et qu'on lit énormement les vécus formateurs des ainés. On met en pratique ensuite en local au large en essayant d'élargir toutes ses connaissances en gestion complète d'un bateau et en validant tout ce qui est météo, modes de navigation, sécurité etc... au travers d'école de voile, location, etc... Il faut pratiquer. Il n'y a aucune différence significative sur les principes fondamentaux entre un 4m et un 12m. N'achetez pas de bateau tant que vous n'avez pas un niveau utile pour bien comprendre ce que naviguer en haute mer et ètre responsable d'un équipage veut vraiment dire.
Une autre façon de faire et de partir de zéro, acheter un bateau et immédiatement faire sa transat. Mais alors il faut le faire en solitaire. Vous ne risquez alors que vous-mème et c'est votre affaire.

08 mai 201308 mai 2013

Au sujet du passage par dériveur léger genre 420 ou direct habitable (de 6m50 à 7, 8 etc), mon point de vue de quelques expériences et comparaison, c'est que le dériveur léger permet d'aussitôt sentir la réaction du bateau par rapport au vent, les allures, les réflexes; par contre, ce genre de dériveur léger est plus axé "sportif et régate", et peut-être trop volage comparé à un petit croiseur, pour bien assimiler tranquillement les manœuvres, et il est préfèrable apparemment de naviguer en double avec
; Je serais plutôt pour un intermédiaire avant le passage à un habitable modeste ou plus grand; Donc se perfectionner sur un dériveur "plus lourd", et moins vif, comme une caravelle, un zef, alors un dériveur en solitaire comme le X4;
Voire peut-être aller direct vers des mini habitable-dayboat de 5m - 6 m; ce qui peut faire aussi moins de différence avant d'aller vers un croiseur, avec winchs etc;
Mais ce n'est que mon avis

08 mai 2013

Je cite volontairement le petit dériveur qui apprend très vite à ètre très réactif, car sur un voilier hauturier aussi on peut brutalement se faire coucher sur une saute de vent inopinée (météo ou relief) par exemple ou des trucs tout aussi desagréables et qui demandent de réagir extrèmement rapidement.
La partie voile très importante est aussi de bien connaitre les réductions de voilure, capitales pour la sécurité.

08 mai 2013

Comme dit plus haut, la petite voile (Zef, Vaurien, 420...) permet d'apprendre la manœuvre à la voile (border, choquer, près, largue etc).
De cette façon, en passant ensuite à un habitable, il n'y a pas à réfléchir pour régler correctement la voilure, à part les forces plus importantes à gérer, et pouvoir ainsi se consacrer entièrement à la partie navigation.
Avec un peu d'entrainement la manœuvre au moteur dans les ports se passe très bien.
L'apprentissage de la théorie avec des bouquins, aide bien aussi la progression.
www.hisse-et-oh.com[...]a-voile

Après il suffit de se lancer avec prudence. Un petit habitable étant pour ça un bon compromis.

www.hisse-et-oh.com[...]aviguer

08 mai 2013

A la lecture de ce fil, on voit bien deux tendances : passer par le dériveur ou non

Le dériveur et la régate, c'est bien pour apprendre les rudiments de la voile

mais il ne faut pas y rester trop longtemps, car cette formation est très insuffisante pour apprendre la navigation hauturière et la gestion d'un bateau et de son équipage (ou passagers)

Je le sais : il y a 45 ans, je suis passé, en tant qu'équipier, directement du 420 sur lac (loin de la mer) à un ketch de 22 m en transmanche, en hiver ; et bien peu de choses de ma première formation étaient applicables, hormis le réglage et l'orientation des voiles ; j'étais vraiment tout petit dans cet univers

Quant à se lancer seul et apprendre tout seul : c'est la négation de toutes les écoles du monde, dans toutes les spécialités ; sans transfert du savoir, on ne peut pas avancer bien vite ! même ceux qui prétendent avoir tout appris par eux-mêmes n'ont pas le courage d'avouer qu'à un moment ou à un autre ils ont bénéficié du savoir de quelqu'un qui les avait précédés

08 mai 2013

Mon conseil pour la question initiale:

Bien définir le programme souhaité pour bien choisir le bateau, l'équipement et l'emplacement ensuite acheter directement l’embarcation (et prévoir un poil plus grand dimensions et budget) puis tout doucement sans s'affoler faire des ronds dans l'eau au moteur puis s'entraîner aux manœuvres aller au large hisser les voiles border et quant ça avance essayer de les régler pour que ça avance le plus vite possible dans la direction choisie.
Demander des conseils aux voisins ne pas hésiter à dire que l'on débute et embarquer des gens qui sont plus compétents que soit.
Lire des livres pour mettre en pratique la théorie (prendre la cape, mouillage etc....)
s'entraîner à faire des relèvements des calculs de marée etc...........
faire avancer un voilier c'est facile le truc c'est de corréler les compétences, le matériel avec la navigation effectuée et les conditions météorologiques du moment.

Bonnes navs
Pierre

08 mai 2013

club de voile, pour apprendre a barrer et régler le voiles

08 mai 201308 mai 2013

Ma petite expérience perso (qui rejoint ce qui a été écrit 10 fois au moins ici) :
- Naviguer en dériveur et autre coquille de noix pour bien "sentir" le vent, travailler sa manœuvre de base, se sentir à l'aise dans la géométrie du vent, régler les voiles "à peu près" comme il faut
et
- bouffer du stage d'habitable (aux glénans ou ailleurs) pour travailler le côtier et l'hauturier en arrivant vers l'autonomie sans brûler d'étapes (genre 4 voiles ou chef de bord)

avec en plus un max d'expériences plus ou moins intéressantes via les bourses aux équipiers et autres "traîne-ponton", faire de la location aussi…

Après tout ça, je pense qu'il est possible de commencer à apprendre sérieusement sur son propre bateau…

Chacun peut se gérer tout ça à sa sauce dans son ordre perso… mais dériveur+stage+expérience me semblent un bon début.

09 mai 201309 mai 2013

Pour ma part, un peu dans la même démarche "d'apprentissage-perfectionnement" progressif, quand j'ai des occasions, je suis assez allergique en general à tout ce qui est "clubs, écoles, stages de groupe etc", (sans compter le prix des stages accumulés qui doit grimper pas mal) et les cours particuliers étant encore plus cher, je pense que le meilleur compromis, si on ne veut pas tout apprendre seul, (et faire bien plus d'erreurs), c'est les bourses aux équipiers, bda (contre participation financière, en tous cas toujours proposer), trainer sur les ports de plaisances, pontons; ou participer à des régates, des balades à la journée, voir se proposer pour aider des proprios à l'entretien de leur bateau;
En tous cas, si je peux me passer de faire stages, ou écoles, tout en maitrisant sérieusement l'essentiel, ça m'arrangerait; J'avais fait une journée en école de voile en habitable il y a longtemps, j'avais bien moins pratiqué et "appris", que lors d'une journée un peu plus tard avec un proprio d'un 6mètres environ, fan de régates et réglages fins, avec des virements de bord successifs tellement nombreux qu'à la fin de la journée, les paumes des mains fumaient presque !

09 mai 2013

Moi je me demande ça veut dire quoi "petite famille"...? Car c'est un facteur important pour s'engager sur un achat et au niveau de l'équipement... La je parle d'expérience : j'ai quatre gamins qui savaient tous dire "bateau" avant de savoir dire "papa" :mdr: :mdr:
Les gosses adorent ou détestent... C'est rarement entre les deux. Mais ça doit être pris en compte dans les investissements, car faire une journée de voile ou passer un week-end voir un long week-end sur un voilier avec des enfants, c'est génial, mais partir une ou deux semaine avec tout le monde, faut gérer... Souvent le plus intéressant pour eux c'est l'eau : dessus ou dedans. Que de la voile, ça les gave : "papa on peut s’arrêter sur l'ile la-bas pour aller chercher un trésor...?";
une journée complète sur la plage c'est :
"papa, c'est quand qu'on va faire un tour sur le bateau...?".

C'est tout un programme.

Pour des périodes de plus de 3 jours, s'il fait super beau, no problème, mais s'il douche pendant 3 jours, se retrouver à 6 dans un 27 pieds, on fini vite par saturer...
Cela dit, quelque soit le programme ou le niveau des enfants en natation :
1/ une fois arrivé au port et sorti de la voiture : gilet pour tout le monde.
2/ une fois hors du port et quelque soient les conditions météo : harnais pour tous (saut si le gilet en est équipé).
3/ si l'enfant sort du cockpit : longe attachée sur ligne de vie.

Et oui, mieux vaut un clic en trop que de laborieuses manoeuvres de récupération d'homme à la mer, si pas pire... Si si, des moussaillons noyés par imprudence ça existe...

Faut que la voile reste un plaisir et non une source de tracas...
:goodbye:

11 mai 2013

c'est marrant, dans ma vision de la chose, debutant c'est le jour ou tu commences a etre chef de bord...

avant c'est plutot touriste ou neophyte suivant le degres d'investissement...

La FFV distingue 4 axes de progression.

-conduite/maneuvre: barer, faire marcher un bateau, adapter la voilure etc...

-navigation/securite: savoir ou l'on est pas, postionnement, lecture de carte, meteo, conduites a tenir etc...

-technologie: entretiens, diagnostiques, maintenances, reglementation etc...

-vie a bord: gestion de l'espace, de l'eau et des énergie, direction des manoeuvres, rythmes et specificite de la vie embarques.

un outils pour s'evaluer:
www.glenans.asso.fr[...]/fr/

et un diction pour finir!

"par beau temps, tout le monde est bon chef de bord..."

11 mai 2013

Bon, finalement, c'est pas evident de definir un parcours car vous avez tous vos experiences et elles sont toutes uniques sachant que vous avez tous debute un jour (vous utilisez le mot que vous voulez...ce n'est pas l'objet de la discussion ici !). Je suis d'accord avec les propos lies a la famille de NicoYasm, tu donnes toi meme la definition de petite famille (plus ou moins grande !).
Bref, ma facon de faire va dependre de plein de parametre et les solutions sont nombreuses, a moi de voir comment je vais faire, meme si d'ores et deja, je ne vais pas m'acheter de bateau dans l'immediat...bravo a ceux qui l'ont fait!
Les stages habitables genre glenans avec progression sont peut etre pas mal, ou je ne sais pas trop, c'est avec le deriveur...apres, rien ne m'empeche de m'y attaquer un peu...a voir !
Et bien sur, naviguer un max, se faire plaisir et apprendre !

11 mai 2013

Quand on n'engage que soi on peut faire ce que l'on veut et toute expérience, bonne ou mauvaise est bonne à prendre. Dans tous les cas il faut PRATIQUER.
Par contre il y a une vraie certitude: quand on emmène des passagers et particulièrement son épouse et ses enfants, à bord il ne peut y avoir au final qu'un seul chef de bord et celui-çi doit avoir acquis les compétences suffisantes pour à chaque instant pouvoir prendre les bonnes décisions pour la sauvegarde de tous. En couple l'idéal est que sa partenaire puisse prendre efficacement la relève quand le chef de bord est rendu indisponible.
Il peut y avoir des moments vraiment difficiles en grande navigation. Mais mème en côtier, le vrai danger étant près de la côte, il faut toujours ètre apte à tenir au large, si nécessaire, le temps qu'il faut.

12 mai 2013

pour enfoncer le clou, les dangers SONT en navigation cotiere...

au large, y a pas reellement de problemes ...

12 mai 2013

D'ailleurs on dit bien: "en mer le danger c'est la terre"!

13 mai 2013

Ou alors : quand les mouettes ont pieds, il est temps de virer... :topla:

14 mai 2013

.
Inscrivez vous dans un club de voile légère en premier
et ensuite... sorties sur habitables ...avec des potes... vous allez vous faire engueuler un peu... des fois cela arrive.... mais c'est comme cela qu'on apprend.que la bome ne rigole pas...et qu'une voile se règle!!!!
Lire des bouquins entretient la flamme mais pratiquer c'est la seule manière de savoir si vous etes passionné. et si vous avez le mal de mer ...et que vous aimez ca quand meme...
Après vous promènerez des .passagers sur votre voilier et vous transmettrez le savoir aux jeunes....et vous reprendez vos lectures...
à mon humble avis

14 mai 2013

Nous aussi on débute et quel début ! On peut dire qu'on en a bavé, pas par la navigation mais simplement parce qu'on a été très naïfs en faisant confiance à des personnes peu scrupuleuses en nous vendant un bateau où tout était à faire...alors un conseil, avant d'acheter quoi que se soit, faite vous conseiller avant de signer. Aujourd'hui, ça va mieux, on a beaucoup appris, d'abord grace aux amis d'his et ho et puis aussi parce qu'il faut se lacher et prendre les commandes tout seul. C'est vraiment un plaisir immense à nous faire perdre la tête. Dés lors que tu largues les amares, tu oublies tout. Bons vents.
Tatave

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

🎶Always the Sun 🎶

Après la pluie...

  • 4.5 (172)

🎶Always the Sun 🎶

mars 2021