Concept d'habitat permanent en plein milieu de l'atlantique (micro nation)

Hello,

j'ai une idée amusante, un concept, que je souhaitais partager pour avoir des retours.
(mais c'est juste un concept, pas un projet)

L'idée, c'est de recréer une micro nation, +/- autonome en dehors de toutes eaux territoriales, waterworld-style, sans besoin d'autorité étatique (mais c'est l'anarchie !)

L'habitat se composerait de gros cubes (genre, 20mx20mx20m), privés, reliés les uns aux autres pour former progressivement une plaque. Les participants devraient donc investir pour se faire construire et acheminer leurs cubes.
Chaque cube contiendrait plusieurs étages, avec une cale avec du lest et les machines, puis des caves pour le stockage, puis un espace de passage et de travail, l'habitat au dessus, et un potager tout en haut.
Les cubes seraient reliés entre eux par des passerelles et de gros bras articulés pour maintenir la structure, et avec l'augmentation de la taille le machin deviendrait de plus en plus stable. Les bras articulés serviraient à convertir l'énergie des vagues en électricité (en plus d'autres sources telles que le solaire, l'éolien, etc)
Et chaque cube serait ancré pour renforcer l'ancrage de l'ensemble... Alors pour éviter de s'ancrer trop profond, il faudrait être sur une montagne sous marine (par exemple le guyot du grand météore, qui bien qu'à 500miles à l'ouest des canaries n'offre que ~300m de fond)

L'idée, c'est que chaque cube constituerait une zone souveraine de son propriétaire (qui en contrôlerait donc le droit de passage et la surveillance), et l'aventure pourrait donc intéresser ceux qui voudraient adhérer à ce concept, et qui auraient les moyens de financer leur "cube" (c'est pour cela qu'il faut un truc assez basique pour que le ticket d'entrée reste raisonnable)

Bon, au delà du concept amusant, il reste quand même quelques soucis, tels que :
- comment équilibrer la balance commerciale du machin, sachant que même le tourisme serait difficile dans un truc aussi isolé. (il reste la pêche, mais ca ne fait pas lourd)
La plupart des micro-société du même type sont généralement fortement subventionnées par un état pour maintenir une présence d'occupation.
- pourquoi s'installer dans une zone aussi hostile, alors qu'on pourrait reproduire la même société dans un endroit isolé et pas trop gêné par l'état qui contrôle cet endroit ? (bon, pour les petites iles / plate formes cotières, ca a déjà été tenté, mais c'est une menace évidente à la ZEE de l'état d'origine, donc ca ne dure pas longtemps...)
- ok, on a créé une nouvelle nation sans état central, on peut vivre au milieu de l'océan, mais on y fait quoi ? On va vite tourner en rond.
- avec un seul cube, ca ne marche pas, il y a un seuil minimal à atteindre pour lancer le truc (mais peut-être qu'en récupérant quelques cargos destinés à la casse, on peut créer un noyau de départ)

Mais bon, d'un autre coté, il semble que le concept de micro-nation fasse rêver plein de gens, et attire pas mal de fonds privés.
De façon amusante, il peut y avoir aussi une petite dimension spéculative (puisque les premiers arrivants ont de bonnes chances d'être les mieux placés dans la grille qui se construirait petit à petit)
Aussi, le soucis de l'investissement initial est aussi un bon moyen pour forcer un début de sécurité (celui qui fait des bêtises va se retrouver tout seul, donc serait indirectement exclu, avec plus de conséquence que s'il était seulement venu avec ses tongues et son couteau)

Je répète, tout ceci est juste un concept pour faire réfléchir, pas une idée dans laquelle souscrire (même moi, je n'y souscrirais pas :D)
Par contre, ca peut servir à alimenter d'autres réflexions similaires :)

L'équipage
26 mai 2021
26 mai 2021

Regarde Blue Frontiers par exemple.

26 mai 2021

L'idée est sympa sur le papier...
Par contre j'ai une difficulté à ajouter: en cas de tempête, on fait quoi??
Je pense que ce style d'habitation serait plutôt temporaire. On y vient pour se reposer quelques jours, loin de tout, et le reste du temps on peut rester à terre. Dans ce cas-là, ce n'est pas une "micronation" mais ça pourrait être sympa.
Le reste du temps, les cubes pourraient être loués.
Il faut juste s'arranger pour qu'il y ait toujours quelques personnes sur place pour l'entretien.

26 mai 2021

Les télétravailleurs (sujet d'actualité) recherchent généralement un endroit agréable à vivre 😊

26 mai 2021

Combien de temps pour que la nature humaine habituelle reprenne le dessus, et que quelques uns veuillent être "un peu plus égaux que les autres" ? Interdire ou rendre obligatoire une couleur, une musique, une fête, un vêtement, un comportement, une plume dans le luc ?

... J'ai vécu deux ans en communauté rurale d'une quinzaine de personnes au milieu des 70s dans l'Aude. Je ne regrette pas cette expérience instructive mais je ne la recommencerais pas !

26 mai 2021

C'est une idée intéressante et on pourrait passer des heures à l'imaginer.

En l'état ça ressemble à une communauté basée sur le materialisme et l'individualisme, ce qui ne manquera pas d'exiter quelques travers humains bien connus.

Comment son gérés les communs? J'imagine qu'il y aura besoin de blocs faisant office de place publique, d'hopitaux, d'écoles?

Ou bien tout est géré individuellement au sein de chaque blocs?

Combien y a-t-il de résidents par blocs?

Comment protéger les recoltes du sel pendant les tempêtes?

L'anarcho-capitalisme peut seduire car il nous permet de rêver de liberté tout en conservant un confort matériel et un patrimoine.

Par contre c'est un système intrinsèquement inégalitaire et donc violent.

Perso je ne crois pas que je me sentrait super bien sur mon bloc de tôle si chacun de mes voisins ne pense qu'à exercer son plein pouvoir sur son petit pré-carré.

Mais ça peut marcher un temps si tout le monde est dans le même délire. Il faut une forte idéologie collective 🙂

26 mai 2021

Hello
Il faudrait que tu affines un peu le concept et que tu crées un jeu de société.
Comme ça tu pourras voir comment ta société évolue, comme un Monopoly.
Tu peux lire aussi la ville flottante de Jules Verne.
Amicalement
FX

26 mai 2021

Pourquoi aller si loin, avec tous les problèmes d'approvisionnements certains?
La limite des eaux territoriales est suffisante; voir, ou découvrir, l'aventure de Radio Caroline, fr.wikipedia.org[...]aroline

26 mai 202126 mai 2021

Bonjour,
Cela a déjà été fait par des italiens au large de Naples dans les années 68 --, c’était "l'ile de la Rose", reconnue par l'ONU , l'Italie à du lui déclarer la guerre (la seule fois dans son existence je crois) pour la faire disparaitre et c'est après ça que les limites des eaux territoriales ont été repoussées si ma mémoire est bonne.

27 mai 2021

C'est exactement ça, beaucoup de problème il me semble... Il yaun film sorti il y a quelques années

27 mai 2021

`exact, Machpro...à la nuance près que c était en Adriatique,pas très loin de Venise.
je crois qu un film retraçant cette aventure est disponible sur Netflix sozs le nom "l ile de la Rose"...

27 mai 2021

`exact, Machpro...à la nuance près que c était en Adriatique,pas très loin de Venise.
je crois qu un film retraçant cette aventure est disponible sur Netflix sozs le nom "l ile de la Rose"...

26 mai 2021

Aucun Etat (émanation du groupe) ne peut tolérer à terme qu'un de ses ressortissants échappe à son pouvoir. (Cf problème Taïwan/Chine continentale). Et l'angélisme de "l'homme nait bon" à la JJ Rousseau, qui à couté sa tête à Louis XVI, est une illusion. Dès la naissance les caractères nécessaires à la survie d'un groupe humain s'expriment, créant rapidement de fortes dissensions qui vouent à l'échec toutes ces entreprises (à peine trouvé leur île miracle les révolté de la Bounty et les indigènes se sont entretués pour les femmes jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un survivant mâle).
Penser qu'on peut vivre sans aucune dépendance vis à vis des autres est un fantasme.
Même le vrai Robinson Crusoé a fini par rentrer au bercail.

26 mai 2021

En partie faux. De rares sociétés anarcho-communalistes ont existé. Exemple les inuits décrits dans Les derniers rois de Thulé ça suppose de petits groupes vivant dans des environnements hostiles et loin des autres types de société existantes. Donc rare mais possible. Pour nous... difficile. Il y en a en France, les Longo Maï, avec apparemment des tensions internes et le recours à la mendicité.

26 mai 2021

Le problème c'est sans doute de se rendre compte qu'une fois l'euphorie des premières années passées, tous les travers de l'humanité referont surface dans cette société idéale exactement comme sur le continent, mais en pire faute de structure sociale et étatique.

26 mai 2021

Deux ou trois types de ressources possibles. Le pétrole et gaz, le minage océanique profond en.m.wikipedia.org[...]_mining
..et la création d'un paradis financier.

26 mai 2021

Tout au long de leurs vies, les individus évoluent, et les civilisations ainsi que l'espèce humaine evoluent aussi, à leur rythme.

J'ai bon espoir que nous allons bientôt être capable de vivre en bonne intelligence collectivement.

L'Homme est un être social qui a besoin du groupe pour survivre, en conséquence, il nest pas mauvais en soi.

Si ses besoins primaires (air, eau, nourriture, chaleur, sommeil, amour) sont satisfaits durablement, alors dans l'ensemble il n'a aucune raison d'être hostille.

Mais certains individus ont besoin de pouvoir ou sont jaloux, et vont perturber l'equilibre du groupe pour atteindre leurs buts.

La hierarchie de fonction (j'ai le pouvoir car j'ai la fonction de truc ou de machin), la propriété privée, la valorisation de l'individu riche, puissant et compétiteur, ainsi que l'appropriation de l'autre dans le couple sont des facteurs forts de destabilisation des esprits les plus vulnérables, et c'est à mon avis ce qui bloque encore l'émergence de nouvelles sociétés libertaires.

Par contre à mon sens l'evolution de l'humanité passera par une mutualisation des flux et ressources au niveau mondial, avec un retour des centres de decisions au niveau humain, à très petite échelle (villages, quartiers...) où les gens qui vivent ensemble sur un lieu s'organisent comme ils l'entendent pour gérer leur vies collectives.

Il n'est plus temps de regarder le passé pour dire que c'est possible ou non. Notre monde n'a plus rien à voir avec celui des années 50, alors remonter plus loin encore, à quoi bon?

Ce qui compte est d'encourrager toutes les expériences nouvelles, pour découvrir les recettes qui marchent.

Cette société offshore est basée sur la propriété privée et le plein pouvoir individuel. Elle est directement dépendante de la technique et d'investissements constants (pour l'entretien, l'importation etc...) en plus d'être très isolée.
je pense donc qu'elle reunit a peu près toutes les conditions pour que l'homme y soit un loup pour l'homme.🐺

26 mai 202126 mai 2021

Ourob : “ Si ses besoins primaires (air, eau, nourriture, chaleur, sommeil, amour) sont satisfaits durablement, alors dans l'ensemble il n'a aucune raison d'être hostille.“

Tu es bien sûr de cela? Et si les manifestations d’hostilité, bagarres, combats, guerres, etc, étaient simplement nécessaires à la vie sur la planète Terre? Une simple observation du monde animal, dont nous ne sommes guère éloignés, montre bien qu’on est loin du “World peace”.

26 mai 2021

Et le propre de l'Homme, et surtout des marins, n'est-il pas d'aller voir ce qui peut exister derrière l'horizon?

26 mai 2021

à lire ou relire les socialistes utopiques du XIXe, Cabet, Fourier, saint simon...

26 mai 2021

Pour la distance :
il est nécessaire d'être à 2 fois la distance de la ZEE (donc 400miles nautiques) pour ne représenter aucune menace. (bon, il faut aussi en plus ne pas réaliser des actes menaçants, et ne pas être trop proche de quelques pays hargneux, tels que les USA, la Russie ou la Chine)
Ca, c'est pour être durablement tranquille (justement, pour ne pas reproduire les nombreuses tentatives telles que l'ile de la Rose ou le Sealand, ni avoir besoin de l'accord d'un état hote)
Mais effectivement, ca pose de fortes contraintes logistiques ... Mais d'un autre coté, la logistique (quelle quelle soit) coûte, et un état n'a pas de raison de vouloir supporter ce coût pour un autre, sauf tolérances historique)

Et pour le vivre ensemble ...
On peut supposer qu'un regroupement de personnes animés d'une intention similaire soient bienveillant les uns avec les autres.
Mais, autant je ne pense pas que la propriété individuelle (anarcho-capitalisme cité plus haut) soit réellement un fondement de ce principe, autant je pense clairement qu'une communauté fondée sur la bienveillance individuelle ne peut pas être stable sans un leader charismatique qui impose le maintien de cette bienveillance.
Parce que statistiquement, il arrive souvent qu'un individu se soit réveillé du pied gauche, et ne réussisse pas à être aussi bienveillant qu'il le voudrait.

D'où le principe : pas de contrôle centralisé, un certain vivre ensemble qui doit s'installer et qui est motivé par une acceptation des autres habitants, mais in fine, si vraiment on doit en arriver là, c'est bien le chacun chez soi qui prime, avec possibilité de contrôler qui peut passer ou non à travers son bloc.
(et oui, un "propriétaire" d'un bloc peut héberger autant de monde qu'il veut, mais il reste responsable de son cube ... Bon, après, à l'interieur d'un cube ou d'un ensemble, ils peuvent bien s'organiser comme ils veulent en fait, ce qui est intéressant, c'est comment un nouvel acteur peut s'intégrer)

Et pour les activités à bord (genre, médecine, éducation, mécanique, restauration collective, expert agricole ...), ben justement, chaque cube a un espace pour ca, afin d'héberger l'activité de ses résidents. Donc, si l'un des résidents est enseignant, ben dans l'espace au niveau "rue", il installe une salle de classe :)
S'il a un atelier ou une boutique, ben il y mets ca.

Par contre, aucune idée d'un bon système d'échange de service, mais ca n'a pas besoin d'être figé dans le système : le seul truc qui compte, c'est comment s'organisent les cubes entre eux, après, les utilisateurs en font bien ce qu'ils veulent.
Il faut voir aussi que ca n'a pas besoin d'être une communauté soudée, seuls les cubes sont attachés pour se protéger les uns les autres, mais les habitants peuvent s'organiser en quartiers, en petites communautés indépendantes, etc.


Pour revenir sur l'aspect nautique : en cas de tempête, on fait quoi ?
Ben, justement, l'idée, c'est de réussir à atteindre un nombre de cube suffisant (une taille suffisante de l'ensemble) pour resister à des tempêtes (sachant que l'accouplement entre les cubes serait souple), et le reste du temps, pour amortir les vagues et stabiliser l'ensemble.
Après, il s'agit aussi de trouver un endroit relativement épargné par les tempêtes

Je me meffie des societés utopiques ,il y aura toujours un male ou une femelle dominante qui viendra faire chier les autres !

26 mai 2021

Utopie déjà formulée
Relire "une ile à hélice" de jules Verne
Luc

27 mai 2021

vous ne voulez vraiment pas lui foutre la paix a notre planete?

27 mai 2021

Aucune nation ne s'est créée sans liens solides avec des états existants. Sans accords, ce n'est pas viable.
Pour passer de l'utopie au projet, il ne faudrait pas travailler contre son pays d'origine mais en accord avec lui-même et surtout pas en essayant d'opposer je ne sais quelle action en droit auprès d'organisations supposément internationale comme l'ONU par exemple. Pour se faire casser la gueule, ce serait la solution idéale.

27 mai 2021

Le film "Problemos" dresse un tableau des difficultés à créer une nouvelle forme de société dues aux comportements humains qui ne manquent pas de réapparaître dès les premières difficultés

27 mai 2021

L'homme est un animal biologique grégaire comme un autre et ne peut donc échapper à ce qu'il est biologiquement voulu par une suites de combinaisons moléculaires résultat de plus de 13 milliards d'années d'évolution et d'encore plus de catastrophes successives. Et donc dans la situation actuelle
nous sommes toujours des êtres en survie permanente porteurs d'un empilement d'au moins 4 cerveaux dont le reptilien qui contrôle nos émotions et notre mémoire.
L'être idéal porteur de toutes les vertus ne peut biologiquement exister.
Un ordinateur aussi intelligent artificiellement soit il, sera t'il bon.
Cette question n'aura pas de sens puisqu'il ne sera pas humain.
L'homme mortel est fait de joie, d'amour, d'empathie mais aussi de souffrance, de cruauté, et de toutes les perversités que son cerveau biologique qui lui échappe est capable produire

27 mai 2021

L'homme est un animal biologique grégaire comme un autre et ne peut donc échapper à ce qu'il est biologiquement voulu par une suites de combinaisons moléculaires résultat de plus de 13 milliards d'années d'évolution et d'encore plus de catastrophes successives. Et donc dans la situation actuelle
nous sommes toujours des êtres en survie permanente porteurs d'un empilement d'au moins 4 cerveaux dont le reptilien qui contrôle nos émotions et notre mémoire.
L'être idéal porteur de toutes les vertus ne peut biologiquement exister.
Un ordinateur aussi intelligent artificiellement soit il, sera t'il bon.
Cette question n'aura pas de sens puisqu'il ne sera pas humain.
L'homme mortel est fait de joie, d'amour, d'empathie mais aussi de souffrance, de cruauté, et de toutes les perversités que son cerveau biologique qui lui échappe est capable produire

27 mai 2021

13 milliards d'années, c'est l'âge de l'univers. La Terre n'a que 4.5 milliards d'années, avant on ne peut pas parler d'évolution.

27 mai 2021

Jusqu'à ce jour on ne sait toujours pas si les molécules ADN et ARN et assemblages prébiotiques qui font tous les êtres vivants ou viraux ou assimilés, dont nous sommes, avec toutes les souffrances pour ceux dotés de mécanismes interprétatifs élaborés, qui en accompagnent l'expression sur notre Terre, viennent de l'évolution de l'univers et ont fécondé notre planète, dans le cadre d'une panspermie universelle ou si elles sont seulement la création des seuls tourments volcaniques sous marins de notre croute terrestre ou éventuellement des nombreux orages atmosphériques une fois la terre copieusement bombardée d'immenses quantités de glace. Eternelle question de l'évolution universelle: Hasard ou Nécessité.
Le plus évident dans tous les cas c'est que nous ne sommes vraiment rien dans cet immense chaos.
Et si c'est un tout puissant cruel qui s'amuse de nous, être ses marionnettes est encore plus désespérant.

27 mai 2021

il y a eu des projets tres serieux d'ile flottante pouvant etre m^me deplacer suivant les saisons pour etre toujours dans un bon coin ... le financement était le point dure sans doute ça coutait le prix de 3 ou 4 paquebots ..
C'était m^me arrivé en prêt étude dans la recherche de la faisabilité , et j'ai planché durant quelques mois sur le flotteur 300x400m ...c'était passionnant et amusant..
et c'est resté dans les cartons ..sans doute un probleme financier ..

donc il était prevu des appartements pour une communauté , avec tout pour y vivre ,un village ,avec piscine ,salle de spectacle ,cinema ,resto ,un golf , il y avait m^me un petit port biensur ...

si ma memoire est bonne c'était un groupe d'investisseurs qui avait lancé le concept avec photo sur papier glacé ...bien presenté

Ile devait etre ancré (ancre spade evidemment) puis remorqué... un sacré truc

souvenirs souvenirs

28 mai 2021

Superbe experience !!
Qu'est ce qui justifiait ce prix élevé ?
L'architecture de la base (une grosse barge quoi) ?
Ou alors les installations qui s'y ajoutent ?
Est-ce que le fait d'être sur une barge augmente significativement le coût des installations ?
(par exemple, une piscine, ca coûte le prix d'une piscine, mais si elle est sur une barge, ca coûte combien plus cher ?)

Parce qu'effectivement, si quelqu'un veut des robinets en or en et diamant, ca va vite coûter cher. Mais ce qui est important, c'est que le ticket d'entrée ne soit pas trop cher.

L'autre soucis, c'est l'entretien :
L'acier a besoin d'être repeint ... Alors à présent, on trouve des cales sèches géantes, mais pas de 300m de large.
De plus, le voyage pour retourner en cale sèche pose aussi soucis... C'est pourquoi je partais plutôt sur une structure modulaire et scallable

Mais effectivement, le coût du cube d'acier minimal (genre un gros gros container avec plusieurs ponts) serait une donnée très intéressante.
D'ailleurs, là encore se repose la question de la matière la plus adaptée.

28 mai 2021

il faut bien dire que le prix n'était qu'une fourchette car le concept n'était pas assez defini le probleme posé était est-ce possible de faire un flotteur et comment ?

la reponse fut positive comment ?on avait trouvé apres il n'y a pas eu de suite ...

mais c'était une idée qui avait germé dans le sens du luxe extreme et de la securité de ces gens là : car une ile gardé les gens sont tranquille vis à vis des agressions possible . et ils étaient "entre eux"

evidement personnel,,helicoptére etc

28 mai 2021

l'idée était un peu la m^me que la tienne ... on faisait des modules/flotteurs de 300m de long et de 50m de large ( pas sûr ma mémoire) puis on les assemblait cote à cote hors cale seche , en mer ,dans un endroit calme ...

bon il y avait plein de problemes à résoudre , torsion dû aux vagues voir tempete , deformation créant des cisaillements etc etc et entretien ...

je me suis amusé comme un petit fou ..

ceci dit les américains avaient un projet de construire également une ile miliaire transportable sur zone de conflit mais en restant dans les eaux international servant de base arriére . Avec aviation et tout et tout ..

27 mai 2021

Faudra un passeport?

28 mai 202128 mai 2021

Ma vision est plutôt anarchiste individualiste et si possible dans l'entraide mutuelle et volontaire, sans obligation bien sûr, l'un n'empeche pas l'autre. La liberté de chacun passe avant le reste . Et tout projet de nouveau systeme de masse, ou idéologie politique , société soi-disant idéale est selon moi une illusion.
Un peu comme Pierre the minimaliste, je me méfie de toute idéologie, politique, ou societé utopique , meme pretendue " anarchiste. Et d'autant plus bien sûr envers un système capitaliste , ou socialo communiste,et autres, qui sont dans les deux cas très facilement dérivés vers des systèmes oppressifs et liberticides d'exploitation des gens ou de la planète.
L "'homme est un animal avide et imparfait, et il y aura toujours un / des connard(s) ou une conasse(s) avides de pouvoir pour essayer de dominer, exploiter ou d'écraser les autres. Free yourself first, and fuck all the systems ;)

28 mai 2021

Et le nombre et la proximité sont les ennemis de la bonne entente ; lorsque tu dois faire 5 km pour voir ton voisin, tu l'aimes. Lorsqu'il te marche sur les bottes, tu l'exècres.
Voyez l'agressivité qui règne dans toutes les villes.
La ville flottante idéale de Peuwi sans possibilité d'aller décompresser se terminera en tuerie.

Lorsque je suis né nous étions 2,5 milliards sur terre : on se tutoyait et connaissait tous par nos prénoms😎, les mouillages étaient déserts et la vie un jardin de roses.

Actuellement on frôle les 8 milliards, chaque fois qu'on pète la température de la planète fait un bond, on se supporte difficilement et on croûle sous les règlements.

Lorsque je vous quitterai vous serez 10 milliards. Bon courage.

28 mai 2021

Idéale, idéale ... J'ai pas dit ca moi :)
Mais effectivement, ce serait assez oppressant au bout d'un moment, de vivre dans une prison d'acier au milieu de la mer. (il faut ajouter à ca les passerelles qui bougent, les liaisons qui grincent, même avec de super jardins de 400m² sur tous les toits, il y a de quoi péter un boulon rapidement)

C'est une question super intéressante en fait, justement sur un forum nautique :
est-ce que les navigateurs ne naviguent sereinement que parce qu'ils savent qui vont retourner à terre ?

Quant à la tuerie ...
Effectivement, les accès à chaque cube sont restreints, mais s'il y en a un qui se ramène avec un lance roquette, à moins de relever les passerelles façon pont levis, il y a vite moyen de se retrouver en danger.
C'est assez improbable, mais si, mettons, des trafiquants décident de s'y installer pour en faire leur plaque tournante, ce serait ... difficile de les en empêcher, et de transformer tout l'espace en enfer pour tous les autres.

28 mai 2021

On dérive en débats philophiquo/scientifico/sociologique de café du commerce.

28 mai 2021

et en cas de rage de dent ou crise d'appendicite, on appelle un état souverain qui enverra de couteux moyens pour vous rapatrier et soigner au frais de citoyens lobotomisés et soumis ?

28 mai 2021

Ca, c'est sûr que le médecin serait accueilli à bras ouverts ! :D

28 mai 2021

sex drugs and rock'n'roll

28 mai 2021

Peut être qu'avec un modèle genre Auroville qui tient de depuis 68..
fr.wikipedia.org[...]roville

28 mai 2021

Avant que cela soit en mer, d'autres en rêvent déjà sur la Lune ou Mars.
Donc on pourra voir un retour d'expériences rapide.

28 mai 2021

En parler on peut toujours mais pour Mars y aller et y séjourner vraiment, c'est une autre affaire. Ceux qui sortent du cocon magnétique terrestre protecteur des fortes irradiations solaires y sont nécessairement soumis avec toutes les conséquences inéluctables. Les organisations spatiales évitent de communiquer grand public sur ce sujet et tout ce qui a été déjà constaté depuis que l'homme va dans l'espace.

28 mai 2021

Salut, déjà expérimenté dans le Pacifique :
fr.wikipedia.org[...]Minerva

ps : beau spot à langoustes ;p

29 mai 2021

En fait l'idée est de créer une communauté de bateaux au mouillage sauf qu'on remplace les bateaux par des cubes fixes. Cela reviendrait à recréer en mer un concept terrien, c'est - pour moi - un concept philosophiquement détestable.

29 mai 2021

Suggestion:
Il existe les gyres océaniques où les déchets plastiques se concentrent.
Pourquoi ne pas y mettre ces communautés? Pas besoin de les ancrer pour qu'elles restent quasi géostationnaires.
(Loin de moi l'idée que ce genre de communautés soient un déchet.) ;-)

29 mai 2021

A Polmar : A mon humble avis, ça marcherait pour des habitations sous-marines uniquement. Si c'est flottant, tout ce qui sort de l'eau aura une prise au vent et donc le bouzin sortira de la gyre inéluctablement.

29 mai 2021

Toute forme de communauté humaine tentant de s'isoler des structures étatiques sous prétexte de partager un idéal commun éclate à court terme ou se transforme en secte.

La problématique technique est tout à fait secondaire. Suffirait de grouper des bateaux au mouillage et reliés entre-eux. Les romains construisaient des ponts de cette manière.

29 mai 2021

pas que les romains nous aussi c'est une specialité du Genie Militaire

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Arc-en-ciel Viveiro

Après la pluie...

  • 4.5 (99)

Arc-en-ciel Viveiro

mars 2021