Comportement du consommateur de plaisance vis avis du professionnel.

Comment les consommateurs que nous sommes procèdent- ils vis à vis des professionnels?
On sait que les prix paraissent souvent exagérés à en lire les retours nombreux. On peut aussi imaginer que nombre de consommateurs refusent d'acheter sans avoir fait faire sept ou huit propositions avant de se décider. Il est vrai que certains professionnels pourront vendre un carénage et un grutage (exemple valable pour toute autre prestation ) trois fois le prix de leur voisin du port d’après, mais aussi, par expérience, que des clients font tourner en bourrique les vendeurs et se comportent d'une manière peu compatible avec l'objectif à atteindre selon moi: consommer en étant content de ce que l'on a acheté, mais impliquant que le vendeur pourra ouvrir sa boutique le lendemain avec les bénéfices de sa vente. Aucun sentiment à faire mais cela me semble cohérent si l'on veut un jour trouver cette personne .
Sujet sur les consommateurs, clients de la plaisance, gratteurs généreux, méfiants, connaisseurs, débutants, et pro bienvenus car les pro sont les premiers clients de ce marché vis avis de leur grossistes ou semi ou aussi comme particulier dans des boutiques . Merci, bienveillance bienvenue.

L'équipage
18 nov. 2018
18 nov. 2018

J'aurais aimé poster ce sujet en discussion technique, mais n'ai pas trouvé de rubrique adaptée.

18 nov. 2018

Comme client je n'achète quasi rien. En tant qu'ancien artisan, je trouve le client, imbu de sa personne, et pinai...eur, voir râleur et parfois mauvais payeur.
J'ai eu trois clients pas chiants. Je peux les citer, vu le nombre: l'ancien patron de la revue B....x, Gérard d'Ab....lle et un mec qui avait plié sa Ferrari, dans un abri bus(retour de teuf).
Ayant discuté avec d'autre responsable de CN, constat, souvent/voir toujours, le client est un ancien dirigeant/chef(d'entreprise, d'administration, du privé), il est habitué à donner des ordres, sans objection, voir attendant de la condescendance...

18 nov. 2018

Le client qui attend de la condescendance est à mon avis, contrairement à ce que tu affirmes, une espèce rarissime.
Pas toujours faciles à utiliser les mots de plus de trois syllabes, j'en conviens.

18 nov. 2018

Je ne crois pas que les clients compliqués soient en majorité. Ils existent, ce fil pourrait permettre de mettre en valeur ce phénomène, si la communauté a envie ou l'inverse si elle le décide. Je suis sur qu'on en a plus apprendre sur comment bien acheter et appréhender nos habitudes de consommation a travers l’échange avec le pro, bon plans, retours d'expérience sur des gros, ou petits, achats de matos, résine, tissus, pour les constructeurs par exemple ou électronique en ligne ou je ne sais quoi, par le bon savoir faire des échanges avec les fournisseurs content de nous avoir servi; mais j'aimerai aussi que la méfiance souvent exprimée se signale, voire se dévoile pour comprendre la justesse de ces fondements ,et savoir si l'on peut accepter aussi que le client est parfois aussi difficile que le commerçant .

18 nov. 2018

Alors loupéis, je différencierai les commerçants, des artisans.
Cela va être un peu réducteur, mais le commerçant, il est l'a pour vendre, aujourd'hui de l'accastillage, demain autre chose. L'artisan aime son métier.

18 nov. 2018

Oui l'artisan est censé aimer son métier, et peut être passionné par lui. Ca ne garantit pas qu'il sera honnête vis avis de son client, mais on néglige souvent ce paramètre . Mais coté consommateur se soucie-t-on de ce paramètre . A ma connaissance, peu en tiennent cas . Peut être a force de s'être fait truander par des margoulins . Du coup ça fausse l'approche globale .

18 nov. 2018

pour ma part en tant que client j'essais d'etre fidele aux vendeurs ainsi je suis connu et bien servie ...mais avant de "selectionner" mon vendeur le plus souvent je le teste en lui demandant un petit achat ou une petite reparation une petite bricole ..Si j'obtient facilement ce que je demande alors je monte "en game"

18 nov. 2018

Bonjour,
En tant qu'artisan, je voudrais remercier mes clients pour la qualité de nos relations. En presque 10 ans, j'en ai eu deux ou trois un peu plus compliqués que les autres, mais dans l'ensemble ça s'est passé de façon bien plus agréable que j'imaginais en me lançant là dedans. Et aucune facture n'est restée impayée, ni n'a même été discutée...

19 nov. 2018

En tant qu'indépendant, j'ai eu des clients chiants, des non payeurs etc...
Mais ce n'était pas la majorité.

Aujourd'hui je ne travaille plus qu'avec des gens sympa et plutôt sérieux, même si certains négocient par principe.

Je fait tout mon possible pour éviter les chiants et caractériels, ce sont ceux qui font perdre le plus de temps et sont mauvais payeurs.

En tant que client je préfère payer un peu plus pour un service fiable.
Je regarde bien sûr aussi les tarifs car j'ai peu de moyens.
Si le service / produit est bon, je ne change pas de fournisseur/atelier.
Mais lorsqu'on tombe sur du cher pas fiable, adieu définitif.

18 nov. 201818 nov. 2018

pour du service je vais toujours au plus proche, c'est à dire le chantier naval de mon village; je suis satisfait de leur travail, ils sont sympas. Pour le carénage de mon nouveau voilier, je suis allé un peu plus loin, car je ne voulais pas démâter, donc direction Concarneau port à sec, bon service, magasin juste à côté pour fournitures en urgence; j'y retournerai pour le prochain.

pour des achats, étant informaticien, souvent en déplacement, je passe (presque) systématiquement par internet, et ce n'est pas spécifique au nautisme (aller dans un magasin est une perte de temps).

18 nov. 2018

pour fidéliser sa clientele que l'on soit commerçant ou artisan
il faut apporter un service pas forcement le moins cher mais le meilleur …
toujours aller à l'avantage financier de son client ,c'est à dire ,
le conseiller utilement pour des achats raisonnés .
j'ai toujours fonctionné comme ça ,,,
à mon époque les achats sur le net n'existaient pas …
donc il faut accentuer la prestation de service en plus du commerce si on veut s'en sortir …
et pour ça il faut connaitre parfaitement son métier .

ce sont des lieux communs ,mais c'est toujours utile de les rappeler
alain
:alavotre:

18 nov. 2018

Bonjour,

Je ne comprends pas bien ce que l'on cherche à savoir à travers ce sujet ?

Il y a très longtemps, au moins un demi siècle, je me souviens de ce slogan affiché dans beaucoup de magasins :
"Ici, le client est roi."
Est-ce parce que j'ai vieilli, pris de la bouteille et de l'expérience, mais maintenant j'aurai tendance à avoir l'impression d'entendre, en entrant dans un magasin, quel qu’il soit :
"Bonjour Monsieur Pigeon."

Mais globalement je reste assez satisfait des services du primeur à côté de chez moi et du boulanger un peu plus loin, je suis pour la sauvegarde du commerce de proximité et préfère dépenser un peu plus pour avoir de la qualité que d'aller au supermarket qui n'est qu'à 1 Km.

Ai-je bien répondu ? Je ne pense pas...

18 nov. 2018

Philosophe la question serait: les clients en nautisme seraient ils plus vertueux dans leur ensemble que les ships , mécanos, ou autres qu'ils décrient à foison.
Comment on fait comme client pour avoir des bons plans gagnant gagnant avec son artisan et commerçant . Je n'ai jamais vu des gens pester contre leur ticket de caisse au supermarket , après avoir déboursé 190 € de saucisse au ''cul du camion'' alors que celui a qui il l’achète ne les paiera que dans 90 jours .

18 nov. 2018

Bon alors, côté "nautisme", là c'est Monsieur Pigeon plus...

Au lieu d'aller chez un "shipchandler" allez chez un accessoiriste camping-car caravane. Vous y trouverez les mêmes batteries, les mêmes lampes, les mêmes robinets, les mêmes pompes, les mêmes etc..., mais bien moins chers.

Le principe est simple, si on a un bateau on est riche, si c'est un camping car on l'est beaucoup moins.

18 nov. 2018

Dans le nautisme,mais un aussi un peu dans tout,je pense perso que le client doit savoir un minimum ce qu'il veut et s'informer le plus possible avant d'aller voir un vendeur,bref connaitre son sujet.Ne pas tout découvrir avec le vendeur.Sinon le client fera un mauvais choix.
L'idéal est que le vendeur permette de confirmer que notre choix est le bon.
L'attitude client/vendeur doit etre respect mutuel pour faire simple.
On voit des clients très casse couille mais aussi quelquefois des vendeurs assez désagréables.

18 nov. 2018

Jerom et philosophique, tu peux aussi n'y rien connaitre et faire confiance.
Dans les exemples de mes clients pas chiants, il y en a un qui était très compétent et l'autre très riche(les deux avaient les moyens). Mr Ferrari m'a appelé un soir tard de samedi, qu'est-ce que tu veux lui facturer, je suis venu, c'était gratuit, mais j'étais aussi dans la fourchette haute des tarifs(tu en connais des artisans que tu appelles un samedi soir a 23 h, et qui viennent??).

18 nov. 2018

Arrêtez, le COMMERCE est vieux comme le monde et les règles n'on pas changé...qu'on se le dise :coucou:

18 nov. 2018

ce qui a changé dans le commerce ce sont les commerçants plus qu'autre choses ..ils ne pensent plus qu'à leurs chiffres d'affaire immediat et donc sacrifie leurs avenir

18 nov. 2018

T'as raison skipper Tramex tu peux faire confiance quand tu connais déjà la personne;pas de probleme.Mais lorsque ce n'est pas le cas,tu prends le risque que le vendeur t'amènes ou il veut et si tu n'y connais rien c'est mort.
Bon je ne parle pas d'acheter dans une boulangerie mais un achat important avec plusieurs choix possibles.

18 nov. 2018

Ah oui t'es sur Pied Marin rien n'a changé?Ce n'est pas parce que le commerce est vieux comme le monde qu'il ne change pas ! (achat sur internet,etc....)

18 nov. 2018

En général le plaisancier considère l'accastilleur comme étant un voleur, un arnaqueur, presque un bandit de grand chemin et c'est souvent vrai alors que l'accastilleur considère le plaisancier comme un gogo, un ignorant et un sac à fric qu'il suffit d'ouvrir. Et c'est souvent vrai aussi.
C'est parfois exagéré pour les uns comme pour les autres

Mais quand je peux échapper par hasard à un ships, à un mécano de marine, à un chantier je n'hésite pas et quand je ne suis pas satisfait je le dis aux autres futures victimes éventuelles

Dans le malheur il faut s'entraider

18 nov. 2018

tu as combien de verrous sur ta porte blindée à la maison?
de primabord il faut toujours faire confiance ce qui n'empêche pas de prendre des garanties .
avec un nouveau client c'est 50/50 sur le devis ,comme il ne me connais pas et moi non plus on partage les risques …
maintenant ce n'est plus le cas .
mais je sais les garagistes sont tous des escrocs
qu'ils soient dans le nautismes ou dans l'automobile …
travaillez un peu de vos mains et vous verrez que ce ,n'est pas un métier facile .

je réponds à kaj

alain

18 nov. 2018

d'accord avec fritz de primabord je fais confiance , mais si ma confiance est trahis le commerçant ou qui que ce soit ne me reverra jamais ...

19 nov. 2018

Pour les garagistes tu as raison !
:mdr:
Mais j'en connais un très honnête, je ne donne pas l'adresse, je la garde pour moi !
:mdr:

18 nov. 2018

Ben moi j'essaye d'échapper à tout ce petit monde . Je fais par moi même . Alors évidemment quelque fois il faut se contenter de ce qu'on a parce qu'on ne sais pas aller plus loin .Mon principe " j'y arrive je suis content . Je n'y arrive pas , je suis content quand même . :-D

18 nov. 2018

Je fais 95 p cent du travail , mais je n'ai pas encore de fonderie inox à la maison, ni de décanteur a peinture chimique pour mes antivégétatives . Je vais donc au magasin .Ou appelle un soudeur quand mon balcon arrière veut être tout neuf Hélas, je ne sais pas souder , en ce moment c'est mon rêve . Cintrer oui je sais .
Donc j'essaie de trouver les bonnes personnes ,et j'ai remarqué que le temps me rendait captif quand j'étais a la bourre pour vite partir , j'achetais toujours au plus prés qui est au plus cher.

18 nov. 2018

Puisqu'il s'agit de plaisance, ce n'est pas compliqué, les professionnels sont connus, ont fait leur bonne ou mauvaise réputation, sur les pontons on communique bien là-dessus, et sur le terre-plein on peut voir les artisans à l’œuvre.
Les vendeurs d'accastillage sont des vendeurs...

18 nov. 2018

J'ai un raisonnement de consommateurs pour ce qui est de la plaisance, pour maintes raison et après x années les vrais pro que je connais en qui je peu avoir une absolue confiance se compte sur les doigts d'une main et très rare en mécanique. par vrai (c ma verite a moi valable pour moi) j'entend ce qui comprenne que derrière la facture tout le monde n'est pas rodchild et qui propose un devis détaillé laissant le client faire tout se dont il est capable, ou en cherchant le moyen le plus économique et non pas le plus rapide par soucis de rentabilité, en laissant le client fournir les pièces par ex, etc, etc
Au contact dun de ses pros j'ai appris les rudiments de la charpenterie marine et gere mon point bois de A à Z et bien plus.. au contact dun autre mécanicien celui ci, j'ai appris à démonter de A à Z mon moteur et gérer mes pannes, etc..
Cela je les paye avec grand plaisir, mais non c'est eux qui loffre... :lavache: Ok tout travail mérite salaire mon exemple est extrême mais fonctionne aussi contre rémunération raisonnable

19 nov. 2018

pas compris le sujet...

le comportement du consommateur est étudié depuis belle lurette,
(1969 / howard et shet)

il ne diffère en rien dans le nautisme, coté client comme coté pro,

un marché mature, soumis à fortes variations conjoncturelles,
sur des cycles de marché sur 10 ans,
avec des fournisseurs industriels et une distribution atomisée.

après, on peut segmenter dans tous les sens
taper sur les uns ou les autres
mais c'est quoi le but ?

19 nov. 2018

le but est d'essayer de ne pas se ruiner pour rien et là c'est encore possible, pas comme avec l'état hélas !

19 nov. 2018

donc faire soit meme et partager les bons plans en quelque sorte... ?

20 nov. 2018

Lune de miel , oui decripter les bonnes expériences mais aussi les dificultés des nos relations aux services des professionels. Postulat de départ ; les clients compliqués existent, histoire de réequilibrer, mais quand ça se passe bien , comment a-t- on fait . Les mecontents peuvent aussi s'exprimer, mais le sujet tournerai plutot autour des bonnes exp?riences. Un contrepied au crtique Parfois infondée sur les mauvais retour systématique envers nos ship, mecano, voilier, broker ou autres. Au centre , le client, pas les pro. Merci pour vos contrib de bonne tenue et intéressante, malgré un énnoncé un peu tordu.

19 nov. 2018

Etant dans le commerce depuis pas mal de temps j'ai pu faire quelque constatations qui n'engagent que moi :

  • Le client est de plus en plus "libre" et mieux renseigné avec internet et il ne faut pas lui en vouloir ou vouloir lutter contre internet car c'est impossible. On ne peut pas lutter contre des produits parfois 5 fois moins chers. J'ai acheté des objets de bonne qualité sur Wish à 1€ alors qu'en France on ne les trouve pas à moins de 10€... Il faut faire avec et même travailler avec!

  • Le client, certes, regarde ce qui se fait ailleurs et le prix est le nerf de guerre néanmoins la relation vendeur-client peut faire la différence si le vendeur apporte un réel conseil ou une assurance de SAV. La relation humaine a encore toute sa place dans le commerce.

  • Le client est plus exigeant et procédurier de peur de se faire à son tour avoir... De plus, les exemples de procès gagnés à coups de millions aux Etats-Unis ont donné de mauvaises idées à certains petits malins. D'où l'importance des contrats, règles écrites,... pour s'en prémunir.

  • La relation Vendeur-acheteur doit être un win-win (expression vue sur le site il y a pas longtemps que j'aime bien!). Les 2 doivent y être gagnants mais trop d'artisans/commerçants ne savent même pas calculer une marge ou un bénéfice ce qui les placent soit trop chers, soit en vente à perte. Dans les 2 cas leur survie à long terme est difficile. Il m'est arrivé de faire travailler un artisan car son devis était bien en-dessous d'autres mais à la fin du chantier, il était tellement dégoûte par le temps passé qu'il a fini le chantier sans aucune motivation... On n'a plus retravaillé ensemble alors qu'il était vraiment bon mais il s'était rendu compte que sur le coup il avait perdu de l'argent.

  • Le client discret, sympa, payera généralement plus que le client râleur, chiant. Bah oui si, il dit rien c'est qu'il est content de payer sa facture... Même si certains vendeurs feront des remises, ristournes à des clients fidèles, le client râleur aura toujours de meilleures conditions... Par contre, avec internet on évite ce sentiment puisque tout le monde paye le même prix. Charge à moi, l'acheteur, de dénicher la meilleure offre pour être le plus malin.

  • Le client chiant et râleur peut-être un client fidèle et lucratif! Cqfd, Là c'est le degrés de sang froid du vendeur qui fait la différence.

  • En France, gagner de l'argent n'est pas bien vu donc en tant que vendeur, artisan, il est mal vu de parler de bénéfices, de marges à ses clients... Un acheteur estimera se faire avoir si il paye plus que ce que coûte l'objet ou la main d'oeuvre au vendeur... En gros il voudrait acheter un produit où le vendeur ferait 0 de marge pour éviter de l'engrosser et qu'il puisse s'acheter son beau voilier... Quand je parle avec des personnes aux Etats-unis, en Angleterre ou en Allemagne, ils n'ont pas de honte à dire à leurs clients qu'ils doivent gagner de l'argent, qu'ils doivent faire leur marge,etc...

...
Il y'en a tellement d'autres...

20 nov. 2018

Tout à fait d'accord, sauf sur " Le client chiant et râleur peut-être un client fidèle et lucratif".
J'ai toujours dit à mes fournisseurs/prestataires que c'était quand je ne râlais plus qu'ils devaient s'inquiéter, je n'aime pas râler, et préfère aller ailleurs en silence.

20 nov. 2018

C'est bien d'être raleur, mieux qu'être en retard, surtout de paiement.

20 nov. 201820 nov. 2018

"Le client chiant et râleur peut-être un client fidèle et lucratif"
Dans mon cas ce sont toujours ceux là qui ne payaient pas ou très en retard...

Je les évite au max !
Comme quoi...
Il y a différents points de vues, différents clients... Et différents secteurs d'activité !

20 nov. 2018

Comme pour beaucoup de chosesil y a 2 facettes, il y a le râleur chiant « pour faire ch... » et le client chiant « exigeant ». Je dois avouer que certains de la deuxième catégorie m’ont fait progresser dans le niveau d’exigeance et la qualité finale.

Je parle dans la grande distribution alimentaire principalement, et Centre auto, mécanique moto ( dieu sait si un motard peut être exigeant tellement il est amoureux de son 2 roues!)

Les mauvais payeurs et les voleurs (j’en ai tous les jours actuellement) sont la bête noire et j’ai du mal à me retenir qu’en j’en attrape...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

Souvenir d'été

  • 4.5 (147)

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

novembre 2021