Comment gèrer un port ?

Bonsoir.

Dans les différents sujets que j'ai pu lire, je m'étonne de ne pas avoir plus de détails concernant la gestion des ports.

Quand vous avez pu obtenir une place dans un port (chance à vous), vous payez à l'année un "loyer".

Le prix de votre "loyer" doit subvenir :

  • aux remboursements des investissements et travaux effectués pour le maintien du port (état constructif),

  • aux charges de personnels pour l'entretien courant (ménage, maintenance, capitainerie, ...),

  • aux besoins en énergie et fluides (eau, électricité, ...),

  • aux taxes,

  • aux bénéfices rendus à la communauté (actionnaires privés, conseil général, municipalités, ...),

Chaque année n'y a t-il pas une obligation pour le gestionnaire de communiquer à l'occasion d'une assemblée générale, les éléments justifiants l'équilibre des comptes du port aux locataires en terme de charges ?

Comment êtes vous certains que le loyer n'est pas un chèque en blanc ?

++

L'équipage
07 nov. 2013
07 nov. 2013

Ce n'est pas un loyer mais une taxe d'amarrage, tout au moins dans les ports gérés par une collectivité territoriale. Dans ce cas, les comptes se retrouvent dans le budget de la collectivité. Les règles de compta publique imposent que les recettes couvrent les dépenses mais pas de bénéfice.

07 nov. 201307 nov. 2013

Dans le cas de la collectivité territoriale et plus précisément sur les dépenses qui concerne le port, avez-vous une lecture accessible des sommes engagées ?
Est-ce que la transparence est d'usage ?
Idem pour le privé.

08 nov. 2013

biensur qu'il y a transparence ,

le code des ports oblige le gestionnaire , privé ou public a constitué un "conseil portuaire" les membres sont defini par ce code (nombre,qualité) , y siege les elus locaux ( mairie,conseil general) les associations representant les plaisanciers , les sauveteurs, les professionnel du nautisme ...

un document leur est transmi avant la reunion ou apparaisse les actions mené ,les investissements , le nombre de passages..tout est chiffré et les projets pour l'année suivante , les augmentations etc etc ... la fameuse liste d'attente

il y a debats et vote ...et tout membre du conseil peut a chaque instant interrogé le gestionnaire sur tel ou tel point..et emettre un avis ,etc ...

07 nov. 2013

En fonction de la nature du contrat existant avec l'état pour l'occupation du Domaine public Maritime, et de l'organisme qui gère (CCI, Commune, Département, Société d'économie mixte, privé, voire association de plaisanciers pour certaines zones de mouillages) les tarifs peuvent être différents parce que le contenu des contrats est différent, et les objectifs visés différents.

Il est recommandé d'avoir des comptes distincts de ceux de la collectivité qui gère (régie mais il y a plusieurs types de régies alors.... c'est pas si simple!)

Qui finance l'investissement? qui prévoit l'entretien et le renouvellement des équipements?

20 ans dans la gestion portuaire me permettent de dire clairement que le lobbying des plaisanciers (et des professionnels) fait supporter trop souventà la collectivité, pour des raisons politiques (voire electoralistes,) des charges souvent exagérées.

07 nov. 201307 nov. 2013

@pir2lune : tu veux dire que ma "taxe de port" est aujourd'hui inférieur aux prix réels que nous devrions payés car les dépenses sont subventionnés par la collectivité pour "x" raisons.
Et que pour les mêmes "x" raisons certaines charges sont au dessus du prix du marché ?

08 nov. 2013

absolument la taxe de port ou redevance d'amarrage sont loin de payer l'ENSEMBLE du cout reel contrairement a ce que tout le monde pense ...

en gros on ne paie que le fonctionnement :personnel,electricité,reparation courante,entretien ,petit investissement etc

Mais le gros emprunt ,l'amortissement ,de la marina est supporté par les collectivités par exemple : lorsque le conseil general subvention a hauteur de 30% ou 50% la construction de la marina il ne perçois rien en retour de la taxe d'amarrage , idem pour l'Etat , idem pour la Region, idem pour la commune ...

donc on est loin de payer le cout reel....

l'interet financier d'une marina est ailleurs que la redevance , la marina crée de l'emploi local , fait tourné le commerce, a un impacte important sur l'immobilier, est un lieu qui attire les gens, un lieu d'animation etc etc c'est là qu'est le "benefice"

08 nov. 2013

bonne approche du réel

08 nov. 2013

oui, tout n'est pas en fonction d'un prix de revient et d'une gestion à long terme.
Une collectivité a d'autres ressources qui lui reviennent en raison de l'existance d'un port et de l'activité qu'il engendre.

si certaines charges sont au-dessus du prix du marché local, c'est que l'équipement n'a pas été réalisé en rapport avec les besoins réels des usagers du bassin nautique concerné.

08 nov. 201308 nov. 2013

Bon, on va encore râler car je vais encore politiser ma réponse...
La gestion des comptes publics, un peu comme celui des grosses sociétés d'ailleurs, m'est toujours apparue comme opaque et destinée à refléter une politique, pas une réalité comptable.
Transparence, vous dites? L'affectation des dépenses, tant d'investissement que de fonctionnement, est toujours assujettie au bon vouloir des "soi-disantes" élites qui les mettent dans tel ou tel panier.
Lorsque vous voulez noyer votre chien, vous l'accusez bien de la rage, non?
Et quelque fois, la mariée est trop belle...
Ne vous en faites pas, vous payez toujours un moment les salaires et les avantages d'un potentat local, incapable et borné mais qui a su se positionner à un endroit où on est obligé de le rémunérer...
Je vous fiche mon billet que chacun d'entre vous en connaît au moins un!
Au fait, la France, au classement de la corruption de situe au 23 ème rang (note 6,9) loin derrière la Nouvelle Zélande, le Danemark et la Suède (9,3) (www.tuxboard.com[...]rompus/ )
Quand on sait cela, on ne s'étonne plus que nos politiciens ne soient plus crédibles...
De là, que fait-on?..
On vote!...
Oui mais pour qui?
:tesur:

08 nov. 2013

les différents types de gestion publique par les collectivités permettent un large éventail pour l'affectations des recettes et des dépenses. quand on est dans un système, les affectations ne souffrent pas de dérogations ni d'arbitraire.
La politique se situe au niveau du choix du type de gestion....

08 nov. 201308 nov. 2013

Bigornot. En Manche et Atlantique, il n'y a pas de corruption .
Par contre, il y a une logique financière et comptable qui n'est pas la même que celle de Mr tout le monde et des élus qui sont braves et de bonne volonté mais incompétents en matière financière. Je parle d'expérience.
Il y a une trentaine d'années, Un bureau d'étude ( SEMAEB) grassement payé pour réaliser la faisabilité d'un port de plaisance a présenté un projet magnifiquement présenté et, pour déterminer le prix à payer par les usagers, à tout simplement divisé le cout des investissements par le nombre de mouillages... Ce qui donnait un prix exorbitant pour un simple corps-mort.
Il a fallu que je bataille ferme pour que la majorité des conseillers municipaux ne se laissent pas séduire...

08 nov. 2013

les bureaux d'études sont capables de produire n'importe quoi en sautant du coq à l'âne. Peu nombreux sont les maires qui s'entourent de véritables conseillers spécialistes du domainr exploré

08 nov. 2013

Ne renversons pas le problème:

si un élu souhaite avoir un équipement de plaisance , la décision sera prise même si cet équipement coutera à la collectivité.....

08 nov. 2013

quel est ce prix exorbitant?
un Corps Mort coûte plus cher qu'un poste sur ponton bien adapté aux besoins des usagers.

08 nov. 201308 nov. 2013

conception (poids, rayon d'évitage, marée, marnage), pose et relevage (ça fait quelques centaines de kilogs, vérifications par plongeurs (mini, 2 fois par an), entretien voire remplacement (émérillons, manilles, chaines), durée de vie ou amortissement plus court, densification plus faible de la zone de mouillage, service de rade indispensable, assurances souvent + élevés car plan d'eau moins abrité,

Il y a la conception de corps morts sans chaine et avec gros cordage, faut voir!

09 nov. 2013

c'est où " ici"? il n'y a rien sur ton profil...

ne pas confondre redevance d'amarrage et coût de création et d'exploitation d'une place de port.

c'est une fausse idée que de croire que les taxes d'amarrage couvrent les charges réelles des postes d'amarrage.

la politique tarifaire est souvent déconnectée du coût réel des équipements.

Le poste carburant est toujours déficitaire si on inclus l'investissement, le poste sanitaires est toujours déficitaire pour les mêmes raisons, la manutention est souvent bénéficiaire le séjour des bateaux est globalement exédentaire....

les recettes du passage, malgré des tarifs très élévés, ne couvrent pas les charges réelles d'exploitation se rapportant à cet accueil .

le remboursement partiel des usagers payant un droit forfaitaire annuel est illégal, inégalité de traitement entre ceux qui quittent le port et de ceux qui restent au port.

08 nov. 2013

pir2lune je voudrais bien que tu nous dise pourquoi un CM coute plus cher qu'un ponton ??

08 nov. 2013

ici le port a 577 places de ponton et 120 places de CM la redevance d'amarrage sur les CM est exactement la moitié des places de ponton ...

CM posé en 2012 , navette assuré par le port, CM assuré par le port , et inspection et entretien chaque année ... acces aux douche gratuit , possibilité de se mettre au ponton pour quelques heures ..etc

09 nov. 2013

Ici c'est Lorient

tu as raison : ici les tarif d'amarrage des CM integre leur cout reel investissement avec l' amortissement plus le fonctionnement (Beton,chaine,bouée ,manille etc) et est la moitié d'une place au ponton .

il est a noté que la taxe d'occupation du domaine maritime est plus elevé pour le CM que la taxe fonciere des pontons , 70€ contre 26€

Par contre le tarif du ponton n'integre pas l'investissement de la marina si c'était le cas l'ecart serait encore plus grand

je precise que ma comparaison se fait chez le m^me gestionnaire du port et sur la m^me zone ...

08 nov. 2013

trop faciles arguments pour dénoncer telles ou telles magouilles. Il y a heureusement une majorité de gens honnêtes même chez les élus!

quant à la lecture des comptes publiques il ne faut pas avoir un DESS de finances publiques pour les comprendre

plus simple pour s'informer, lire les bulletins municipaux au moment du vote du budget au lieu de les jetter à la poubelle c'est à la portée de tous
mais pour ceux qui n'aiment pas les camemberts il y a encore plus simple

les finances publiques pour les nuls:
par principe ça fonctionne comme un budget familial il y a les dépenses obligatoires pour vivre ( le fonctionnement) et les extras ( l'investissement) et pour faire face à cela des recettes: le produit des contrats d'amarrage, les ventes directes douches par exemple, des emprunts et des subventions si programme d'investissement .

Et à la fin de l'année on fait la différence: la ménagère place l'excédent de ses recettes à la caisse d'épargne, la collectivité les réintègre obligatoirement dans les recettes de l'année à venir
pas de dividendes pour les élus comme beaucoup le croient.

évidement certains ne savent pas gérer leur compte mais cela ne concerne personne d'entre nous

pour un port privé la grosse différence c'est qu'il doit y avoir automatiquement un bénéfice sinon dépôt de bilan et ce bénef est réparti en partie dans les poches des actionnaires

les contrôles de l'usage des fonds publics: c'est le trésor public qui vérifie la régularité de chaque dépense dès le premier euro et contrôle aussi les recettes va les chercher chez les mauvais payeurs. c'est pour cela que vous recevez un titre de recettes ou un reçu trésor public

mais obligation en France d'une présentation des comptes et des prévisions budgétaires à un conseil portuaire qui contairemùent à ce que j'ai pu lire n'a pas force de décision mais est simplement consultatif. Quant l'institution fonctionne bien, les voeux émis par ce conseil sont souvent influents sur la gestion de l'installation

Quant aux attributions de marchés à certains et pas à d'autres,c'est toujours facile de l'affirmer au comptoir du café du commerce(origine des rumeurs) mais c'est toujours possible
mais le code des marchés publics ne laisse que peu de manoeuvres aux arrangements.
Paradoxalement les grands scandales sont plus fréquents mais là on passe dans le monde de la finance pourrie, des sociétés écrans etc

08 nov. 2013

personnellement je trouve la gestion de mon port d'attache beaucoup plus transparente que celle de mon syndic d'immeuble (-:

peut être aussi parce que c'est un port municipal
assez d'accord avec foraindesmers sur son analyse

08 nov. 201308 nov. 2013

Non, vous simplifiez trop!
Les affectations des "frais fixes" ou "frais d'étude et de recherche" sont totalement aléatoires et tel élu, s'il veut faire passer ou au contraire noyer un projet saura y affecter ou non les dépenses y afférant ou pas (et rémunérer ou favoriser ici où là un copain) ...
C'est à la limite normal, dans l'optique d'une politique de développement qui s'appuiera sur des réussites pour en créer d'autres mais ne demandez pas la transparence, vous ne l'aurez quasiment jamais, sauf si vous êtes impliqués complètement dans le système et que vous avez le temps et les compétences pour décortiquer les comptes...
Quant à dire qu'en Manche et Atlantique il n'y a pas de corruption, mon cher Viking, d'une part, c'est faire insulte aux méditerranéens (si, si, il y en a des purs...), d'autre part, je crains que ce ne soit un brin utopique, les pourris aiment aussi la pluie froide et le vent s'ils peuvent y réchauffer leur porte-monnaie....

08 nov. 2013

Bigornot: Je ne parle que de ce que je connais et je sais aussi, vieux débat, que les pratiques semblent différentes sur la grande flaque. Et si je me trompe, donne les noms des ports ou des magouilles réelles ont été dénoncées.

08 nov. 2013

Bonjour.

Donc j'ai recherché sur la toile et j'ai trouvé au hasard des documents sur le port de Granville :

1) sur le site un document relativement clair qui explique l'augmentation tarifaire du port.
www.granville.cci.fr[...]lle.pdf

2) et un autre document qui me semble très précis et un peu écris en chinois pour moi simple et gentil marin (voir pièce jointe).

Mon constat :

1) Tous les ports ne donnent pas l'accès à ce type d'information (à moins d'être initié).

2) Pour Grandville, on voit clairement les postes recettes et dépenses, mais je n'ai pas toutes les connections sur mon décodeur pour comprendre.

Ce qui est clair, c'est que les dépenses et recettes paraissent équilibrées par le prix en autre des taxes de port.

Pour le reste je reste sur ma faim en terme d'explication sur certains postes (pour les mordus : il y a aussi la taxe foncière).

Je vais prendre 2 aspirines et un peu de temps pour relire.

++

08 nov. 2013

Je n'ai pas tout détaillé mais, en lisant en diagonale, que signifie une augmentation de 154000€ de "autres services sous-traités" par rapport au budget initial de 170000?
Et comment un port peut-il faire en un an 57000 € de produits financiers?
Moi, je demanderais des explications...

08 nov. 2013

faux les collectivités n'ont pas autorisation de placer leurs recettes et c'est bien dommage un maire qui le ferait verrait la CRC brandir la prise illégale d'intérêt

08 nov. 2013

57000€ de produits financiers?
Ca fait des grosses Sicav, tout de même...
Quand je vois qu'ils ont 450 000€ de fonds de roulement, ils ont peut-être trouvé un autre Madoff...
Je pense que ça doit être justifiable mais on est en droit de se poser des questions...

08 nov. 2013

si les contrats annuels sont réglés en début d'année, un petit magot existe qui placés en sicav amènent des produits financiers.

Les dépenses d'exploitation du port sont les plus importantes au moment ou les recettes sont les plus faibles (été), il faut donc avoir des réserves de trésorerie....

08 nov. 201308 nov. 2013

il s'agit de gestion privée, CCI ou par société d'économie mixte d'équipement public,

08 nov. 2013

Deux remarques sur le budget de Granville:

un budget études significatif et des versements aux services intéressant.

Je ne sais pas de quoi il s'agit?

Rémunération directe de la CCI?

08 nov. 2013

@ V 35 : ce document est budgétaire, c'est à dire prévisionnel, et non comptable.

Il compare le compte de résultat 2011, compta exécutée, au budget 2012, prévisionnel, et au budget 2013, prévisionnel.

Et c'est pas fameux.

@ Bigornot, il y a 5200 de cession de produits financiers et 57200 d'amortissement de subvention....c'est pas du produit de bas de laine.

@ tout le monde, vous trouverez sur les règles comptables, et plein d'information utile.

08 nov. 2013

Bonjour,
Et pour les ports Fluviaux ??

08 nov. 2013

Beaucoup de paramètres sont à prendre en considération pour apprécier le compte d’exploitation réel d’un port. Par exemple, on ne peut pas dire globalement que les collectivités locales « subventionnent » les places de port et que le plaisancier les payent au-dessous de leur prix réel. C’est vrai dans certains cas et faux dans un grand nombre d’autres. Prenons deux exemples à l’opposé :
? Jamais les plaisanciers de Port Medoc n’arriveront à payer à leurs coûts réels leurs postes d’amarrage. Ce port a été construit de manière imbécile à un endroit où son envasement perpétuel était programmé par les lois de l’hydrologie. Ses promoteurs-spéculateurs ont pensé que la demande de place de port allait croître « jusqu’au ciel » conforté par une espèce d’intoxication collective sur le thème de la pénurie entretenue par la fédération française des ports de plaisance. Ils se sont plantés et bradent leurs prix. Bien fait pour eux.
? A l’inverse, la commune des Sables d’Olonne qui ne voyant plus le poisson venir a mis quelques pontons dans son port de pêche touche le Jack Pot. Peu d’investissements et prix au top. Pas bête, les gens de Concarneau vont faire la même chose.

Voilà un premier bémol.

Le second est que les ports font ce qu’ils veulent dans la qualification de leurs postes d’amarrage. Ils peuvent en mettre beaucoup en contrat annuel ou très peu. Ils font varier du même coup l’effet optique de la vraie/fausse pénurie. En effet de nombreuses places peuvent être réservées soit aux visiteurs, soit à des contrats mensuels, plus juteux, soit carrément à des professionnels pour faciliter la vente de bateaux car ils assurent la place de port dans le contrat de vente. Une bonne manière de fausser le marché (entre parenthèses).

La gestion des ports, c’est le sujet du post, est d’une opacité rarement atteinte dans le monde normal de l’industrie et du tourisme. Tout le monde semble s’en contenter. Jusqu’au moment ou ça craque. A mon avis ce moment n’est plus très éloigné.

08 nov. 2013

1 lorsque vous roulez avec voiture dans votre ruevous demandez vous si vous payez le coût de l'investissement non , c'est comme les places de port on ne paie q'une partie de la mise à disposition
2 la gestion des ports n'est pas opaque; simplement la libre organisation et de gestion des équipements publics est une des règles de la république
donc 36000 communes 36000 façons de gérer; seule les règles de la comptabilité publque doivent être respectées

08 nov. 2013

Quand je roule dans ma rue, je paie déjà pas mal d'impôts pour ça...
Comme l'achat du foncier est payé depuis des lustres et qu'un revêtement routier tient bien entre 20 et 40 ans (du temps des pavés, c'était pour la vie), que le coût de l'usure que je produis en passant est négligeable, je n'ai pas trop de doutes, par rapport à ce que je paie dans un port...
Les règles de la compta publique sont "à peu près" respectées "à peu près partout", sauf que les tentations de tortiller un peu le règlement sont grandes...
Assistez donc à un conseil municipal, vous serez atterré de voir comme les incompétences des uns se battent contre les appétits des autres!
J'avoue que je suis assez désabusé de ce côté.

09 nov. 2013

@Bigornot
un revêtement routier qui tiens entre 20 & 40 ans ..., ou çà ?
j'habite dans un lotissement privé dans le val d'oise où les routes sont à notre charge et on les refait entièrement tous les 12 ans en moyenne alors que nous n'avons pas de traffic poids lourd à part les camions poubelles

j'imagine que pour une route nationale, un revêtement non entretenu dure probablement moité moins et encore à condition de faire de l'entretien annuel

il suffit d'un bon coup de gel prolongé et tu es bon pour refaire tes routes quasi l'année suivante et il ne faut pas trainer, une chaussée qui commence à se dégrader, çà va très vite ...

08 nov. 2013

Je suis amodiataire dans un port privé, géré par un yacht club. Les amodiataires sont actionnaires du yacht club.

Il y a des assemblées générales et les comptes sont publiés pour les actionnaires. Les assemblées suivent un ordre du jour et il y a des votations.

Bien sûr, il y a des locataires dans le port aussi. Eux ont le droit de payer, mais pas de participer aux assemblées.

Notre yacht club dégage un léger bénéfice. Il y a beaucoup de charges et d'investissements pour garder le port en état.

Nous avons actuellement un projet en cours pour faire des investissements conséquents en échange d'une prolongation de l'échéance de l'amodiation.

08 nov. 201308 nov. 2013

merci pour le conseil d'assister à un cm
personnellement j'en ai 157 à mon actif non pas comme élu mais comme directeur général des services alors je sais certainement de quoi je parle
mais merci quand même des réflexions je mesure là combien le citoyen contribuable est ignorant de la vie publique, la vraie, pas celle des medias ni des comptoirs...

08 nov. 2013

Non Forain des Mers vous ne savez pas de quoi vous parlez. Ne perdez pas de vue que dans un Cm on peut très bien se passer de vous. N'allez pas dire comme vous l'avez dit un peu plus haut qu'il y a 36000 façons de gérer. La libre gestion est certes un principe mais les recettes et dépenses d'ordre, parmi d'autres mouvements comptables compliqués à discerner par le profane, ne vont pas dans le sens de la lecture instantanée et de la clarté d'un budget. Et ajoutez-y une touche d'amortissement et d'investissement pour faire encore plus simple. Voir des camemberts et des bilans prévisionnels dans un bulletin municipal, je vous en fais dix dans une heure équilibré au centime près, et en respectant les recettes et les dépenses. Le citoyen lambda y jette un oeil et comme les dépenses et les recettes sont toujours équilibrées : poubelle. La remarque de Bigornot n'est pas aussi infondée que cela. Faire briller votre grade, respectable sans doute, plutôt vers le haut de l'échelle, n'a rien à voir dans ce forum. Et dans votre dernière phrase, vous vous transformez en technocrate, c'est encore moins bien. Restez-donc en à votre comptabilité et à l'encadrement de vos personnels. La vie publique, la vraie, c'est l'ensemble des citoyens, y compris ceux qui fréquentent les comptoirs qui vous permettent de percevoir votre salaire. Y compris ceux de HEO qui ont le droit de voir les choses au niveau de leur ponton!

09 nov. 2013

Et allez donc ! Le message ne me plaît pas ? pendez le messager !

Le budget est équilibré au vote ? carambouille, arnaque pour la poubelle !

Seulement voilà, le budget doit être voté en équilibre, c'est la loi.

C'est-y-bête, hein, vous aurait dit Bourvil.

Force est de constater que quand on commence à parler finances publiques, fleurissent les propos de comptoir et les raisonnements de tambour. Les propos de de forain des mers, odieux technocrate qui sait de quoi il parle, en sont exempts.

Allez donc faire un tour là :
www.collectivites-locales.gouv.fr[...]locales
( le site que j'ai indiqué plus haut est inaccessible )

Lire et comprendre budgets et comptabilités publics n'a rien de sorcier.

09 nov. 2013

l'odieux technocrate sort du bac à sable! il vous laisse la place pour continuer à jetter des pelletées de sable aux petits copains
fin d'émission

08 nov. 2013

pas de problème vous avez très certainement raison ,mais avant de parler d'autrui , pour bien connaitre ton voisin marche dans les traces de ses mocassins est un proverbe québécois que je m'applique
sinon merci pour financer mes revenus c'est sympa

09 nov. 2013

Et une * pour Marauca
Je n'ai pas 157 conseils à mon compteur mais j'en ai tout de même quelques uns, sur trois villes de taille très différentes et, à chaque fois, ayant l'approche de l'intérieur et de l'extérieur... ce que vous ne semblez avoir du mal à séparer.
J'ai toujours été choqué de la distance entre les besoins, leur chiffrage, la politique menée (en tous cas les beaux discours), les propositions techniques et les votes des conseillers... Et je n'ai pas compris la relation que les médias en faisait jusqu'à ce que l'on m'explique le fonctionnement de la presse locale!
Pour avoir participé à l'élaboration de certains gros projets d'investissement, je peux vous dire que la légèreté ou la complaisance (je n'irai pas plus loin) de certains élus fait froid dans le dos!
Quant à vos revenus, j'espère seulement qu'ils sont en rapport avec vos compétences.

09 nov. 2013

pour les revenus et bien non dans la fonction publique on sait bien qu'on est toujours sous payé par rapport au même métier dans certaines entreprises je ne parle pas de 35h, les cadres fonctionnaires ne comptent pas leurs heures
alors si vous pouvez faire un geste à noel pour nous ce serait top!
ps: l'ai besoin d'un geenaker!!!

09 nov. 2013

oh, çà a bien changé dans le privé aussi, tu sais ...
plus beaucoup de frontière public/privé

le mouvement est devenu , comment dire, "transfrontalier"(-:

j'ai bien peur que la seule différence, c'est la sécurité de l'emploi, et c'est déjà pas mal...

09 nov. 2013

c'est assez rigolot la tournure qu'a pris ce sujet :on se croirait au bistrot

et oh "combien le citoyen contribuable est ignorant de la vie publique ,la vraie pas celle des medias ,ni des omptoirs" je partage cette reflexion a 100%

09 nov. 2013

Il me semble que pas mal d'intervenants savent de quoi ils parlent mais peut-etre n'ont-ils qu'une partie de la vérité car j'ai l'impression que chaque port est presque un cas particulier .
Samedi prochain je vais sortir mon bateau de l'eau dans un port qui se trouve sur les " terres " du domaine public maritime et je m'amarrerai à des quais appartiennent au conseil général , j'imagine que ce port n'est pas géré comme un port municipal .

09 nov. 2013

Eh bien si, c'est possible.
Le cas du port municipal de Deauville : les infrastructures (notamment porte et quais) appartiennent au département. La gestion est déléguée à une régie municipale.
Le port étant également utilisé par la pêche, les charges liées aux infrastructures sont réparties entre département et commune.
Si les chalutiers venaient à quitter le port, nous aurions à supporter la totalité des charges, notamment également le prochain dragage de cet hier.

10 nov. 2013

Comme gestionnaire élu d'une collectivité locale, je me sens un peu concerné par les propos tenus dans ces échanges. Il est évident que des élus, quelques élus, ont pu profiter de leur position pour bénéficier de petits cadeaux. Le problème est que l'on ne parle que de ceux la. J'ai travaillé en entreprise, c'est pareil, quelques brebis galeuses peuvent tout gâcher. La gestion publique est extrêmement bien encadrée et je suis contrôlé en permanence par le Trésor Public qui vérifie la régularité de mes actes. Chaque dépense un peu importante fait l'objet d'une consultation dans les règles et d'une délibération du conseil. L'Etat vérifie la légalité de chaque délibération et peut nous demander toutes les pièces justificatives et c'est normal. Notre budget primitif (prévisionnel) doit être présenté en équilibre. Il en est de même des budgets annexes et des régies. Les ports qui sont en régie municipale doivent donc équilibrer leurs dépenses et leurs recettes aussi bien en fonctionnement qu'en investissement. Ceux sont les excédents de fonctionnement qui peuvent donner des marges de manœuvre pour les investissements. Ils pourront permettre d'alimenter les recettes en investissement mais aussi de payer les intérêts des emprunts en fonctionnement.
Pour répondre à la question, ce que l'on paye ne peut couvrir la totalité des coûts. Les gros investissements représentent des sommes très importantes qu'un budget de régie ne pourrait assumer seul. Une commune doit être attractive et créer de l'activité en permanence. C'est encore plus vrai aujourd'hui dans la situation actuelle. La concurrence existe aussi entre les villes, les départements, les régions, etc..
C'est le meilleur qui fait gagner sa ville..
Les ports, c'est comme les écoles, les piscines, pour ne citer que ces deux exemples, ça coute et ça rapportent presque rien. Les vraies recettes ne sont pas financières mais, par exemple, dans le renom de la ville et l'évolution de sa démographie ou de l'implantation des entreprises et du nombre de demandeurs d'emploi.
Une bonne course de voiliers fait aussi parler positivement de la ville..
Dans quelques mois, je vais enfin pouvoir consacrer du temps à notre passion commune. Je suis content de pouvoir avoir un projet personnel.
Je ne regrette pas mon investissement au service de la chose publique mais j'y ai laissé une partie de mon capital santé. Autour de moi, les élus ont dégusté et certains y ont même laissé leur peau. Mon bateau m'attend et il m'a bien aidé à tenir.
Si vous voulez consulter le budget, vous pouvez demander à l'examiner et encore mieux, vous engager dans le conseil portuaire ou sur une liste municipale. On a besoin de gens curieux, généreux et motivés et qui savent affronter la tempête..

11 nov. 2013

Bonjour.

Juste une réaction par rapport aux marchés public et autres appels d'offres.

Ayant répondu à ce type de marchés, j'ai des doutes quand vous me parlez de transparences et d'impartialité dans les règles d'attribution.

Il est toujours très facile de nos jours d'orienter le choix du prestataire retenu dans un Appel d'Offre même public :

1) Critères de sélection (% de la note finale selon l'aspect technique, financier, qualité du dossier...).

2) Cahier des clauses administratives imposant des contraintes inutiles, juste pour éliminer les petits camarades.

3) Cahier des charges ... idem.

4) Bordereau de prix dont les 3/4 des pièces et des prestations n'existent pas sur le marché.

En y ajoutant le manque de personnel compétant pour établir la notation des critères ... on compare souvent des choux avec des carottes.

Je ne vois pas comment les ports échapperaient à ce que je constate régulièrement dans ma vie professionnelle.

++

:jelaferme:

11 nov. 2013

Les procédures d'appel et de marché sont strictes, al87 comme tous ses homologues en France et en Navarre invite son receveur municipal et au dépouillement des offres, et à la commission d'attribution.

L'oeil de Moscou, ooops pardon de Bercy, est présent.

Et s'il arrive que le choix n'aille pas au moins-disant, c'est bien rare.

F

11 nov. 2013

le moins disant n'est pas toujours le mieux disant....

Il y a toujours plusieurs possibilités:

mieux disant-moins disant, c'est le top qui s'impose
mieux disant, c'est un choix pour la qualité...
moins disant, c'est aussi un choix pour le budget...

11 nov. 2013

je partage ton point de vue.....

11 nov. 2013

Autre pays, autres moeurs,
Dans mon coin (hors de France), la commune (municipalité) a le droit d'administrer le port dans la propriété (le fonds) appartient à une des institutions de l'Etat. Les communes ayant rarement l'envie ou les compétences pour s'y coller, elles délèguent l'intégralité de la gestion (sauf les digues et le balisage qui restent à l'Etat) soit à des sociétés privées soit à des clubs et associations. La Commune se contente de percevoir une redevance somme toute assez modeste. La Commune s'y retrouve car l'activité économique générée par la plaisance lui offre globalement un bon return.
Dans "mon" port, c'est le club qui gère depuis plus de 40 ans. Tous les membres (= locataires d'anneaux) reçoivent les comptes chaque années et sont invités à l'Assemblée générale.
ça y discute dragage, gestion des boues de dragage, entretien des pontons, nouveaux sanitaires, parking, politiques d'accès, tarifs, gestion des déchets, ...
C'est donc géré par les membres (bénévoles) et pour les membres avec un quasi équilibre annuel.
Il y a un plan pluriannuel d'investissement (ex : chaque année, le port remplace un ponton principal, l'an dernier des nouveaux sanitaires flottant ont été acquis, ...)... et comme on a les comptes et le PV de l'AG, on sait exactement ce qui sera fait dans un, deux ans, trois ans, ...
Le tout dans une rigueur (pour ne pas dire un rigorisme ultra rigide) absolue. Sur un budget de près de 1,5 million d'euros, l'AG discute assez souvent (et longtemps) sur des postes 200 EUR...
.
Patite anecdote encore, la fête annuelle du village est organisée à 100 % par des associations. Pas une seule intervention publique (sauf pour l'autorisation administrative), ni d'agent de la commune en vue. Le Maire ne s'y montre pas là-bas, ce n'est pas le rôle du maire de se montrer à ce genre de kermesse. Dans la mentalité locale, le Maire n'est là que pour gérer la chose publique et pas pour se montrer.

11 nov. 2013

Au final, sur un marché de 4 ans et à cette issue, le montant de la prestation annuelle couvrira t-elle le bon état de conservation des ouvrages et une optimisation de la gestion des services et énergies pour l'avenir?

Combien d'ouvrages sont-ils dégradés par une politique du moins disant sur le fil du court terme ? avec par la suite de lourds travaux pour remise en état.

Au fil des élections, les élus changent et la faute reste à la charge du choix des prédécesseurs.

Les budgets sont votés sur la base d'un mandat ... Bercy beaucoup !!!

11 nov. 201311 nov. 2013

@ brufan : et pour le prix des taxes de port, vous vous situez comment par rapport à la France ?
Avez-vous aussi la gratuité de l'eau et de l'électricité ?

11 nov. 2013

Pour donner une idée, on est dans ce type de gestion à un peu moins de 1700 EUR/an pour un 35 pieds, eau incluse (pas dispo entre novembre et mars car il peut geler). Pour l'électricité, c'est à la consommation (approx 0,25 EUR/Kw relevé 2X par an). La laverie fonctionne à coup de 2 EUR.
Les 3 salariés du club font une tournée des pontons tous les jours été comme hiver.
Le parking, les sanitaires (presqu'aussi propres qu'à la maison...), les déchets (y compris les huiles, batteries, ...), sont inclus.
.
Un autre port de la même commune situé un peu plus loin mais géré par une société commerciale est environ 30 à 50 % plus cher mais il est un peu plus "luxueux" (espaces verts, plaine de jeux, personnel plus nombreux, ...)

11 nov. 2013

@ brufan : il faut me donner le nom de ton port ... :pouce:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Calme Norvège

Souvenir d'été

  • 4.5 (111)

Calme Norvège

novembre 2021