Comment faire de la voile quand on habite loin de la mer.

Bonjour aux héoliens.

Je voulais discuter un point concernant les pratiques et usages pour faire de la voile en habitant a plus de 500 km de son bateau.
Dans mon cas j'habite et travaille dans l'oise au nord de la région parisienne et j'ai un bateau amarré au port de Crouesty. Pourquoi si loin, ben parce que c'est une super zone de nav et c'est beau , un peu plus beau (AMHA) que la côte Picarde..
Il y a vraisemblablement d'autres voileux dans un cas similaires qui habitent Paris et qui ont un bateau en atlantique ou en med... Avec votre expérience, quelles sont les bonnes pratiques pour en profiter ? Vous partez pour un WE de 2 jours ? en solo ou en groupe ? Seulement 1 semaine mini ? En voiture , train + car, avion ?

Merci de vos retours d'expériences.

L'équipage
30 juin 2013
30 juin 2013

Lorsque je travaillais, j'étais d'avis que le plus beau plan d'eau est celui qui est à côté du bureau.

Mon bateau était sur un grand lac à quelques minutes du bureau (ou de la maison), je m'arrangeais pour quitter le bureau vers 14:00 hrs et je terminais la journée sur le bateau, souper à bord et retour en fin de soirée.

J'avais l'impression d'être en vacance même si j'avais passé plusieurs heures au bureau.

Pendant les vacances d'été (2 semaines) je louais un voilier pour naviguer dans le golfe Saint-Laurent (près de 1000 km de chez moi) tandis qu'en hiver je louais un voilier aux Antilles.

30 juin 2013

@trebor: il est utilisé combien de semaines par an ce bateau ?

30 juin 2013

mi-mai à mi-octobre

Je sais pas encore car c'est la 1ère année. Il est en location gestion donc même si je n'y vais pas à cause de mon emploi du temps, il est dispo pour la loc. Je te répondrai en fin d'année. C'était la solution que j'avais choisi justement pour tenir compte de ma situation professionnelle. De tte façon, je connais la réponse, le + sage est de ne pas acheter et de louer selon ses besoins, mais tu connais la relation de passion que nous avons tous avec les bateaux. Et puis s'investir dans un achat, avoir une visu complète des coûts, de l'entretien, des pannes etc, c'est aussi de l'expérience pour préparer la quille quand j’arrêterai de bosser....

30 juin 2013

ok ;-)

30 juin 2013

Une heure de route du plan d'eau c'est le maximum pour moi, et je m'y tient avec mon micro qui est sur le plan d'eau de l'Ailette dans l'Aisne.

Pour les navigations plus lointaines, les bateaux de loc ou les associations.

01 juil. 2013

Bonjour,

Longtemps (15 ans) j'ai navigué sur un lac pres de chez moi et effectivement passer le WE à bord me contentait grandement.

Puis j'ai voulu plus...

J'ai donc acheté un bateau en mer à 730km de chez moi (7 heures d'autoroute), je n'y vais donc plus les WE mais pour une semaine mini.

Sur 6 ans le temps moyen passé à bord est de 55 jours, peut être plus que certains locaux...

Je ne sais pas si la solution achat est économiquement meilleure ou moins bonne que la loc mais dans mon cas le plaisir de naviguer sur son propre bateau est sans commune nesure avec la naviguation sur bateau de loc.

Pour des questions pratiques, j'utilise la voiture car j'emene toujours de quoi bricoler à bord et par le train ce n'est pas facile.
Attention je n'habite pas en region parisienne mais à la campagne donc 0 bouchons.
De plus je ne perds pas de temps, avec mon épouse nous partons dés le vendredi soir aprés le boulot (17h00) et à minuit on flotte...

Retour les dimanches soirs donc pour 5 jours de CP nous passons 9 jours complets à bord.

Bréf Trebor,comme tu l'auras compris je ne regrette rien et je ne peux que t'encourager à sauter le pas, dans tous les cas l'experience des autres profite rarement et ce n'est qu'en poussant ton idée jusqu'au bout que tu sauras sinon tu resteras toujours sur tes interrogations.

Stan

01 juil. 2013

Merci Stan, en fait le "pas" je l'ai déjà sauté il y a un an quand j'ai signé, et je n'ai pas de remords car je voulais justement comme tu le precise, ne pas rester aux interrogations et rentrer un peu dans le rêve. C'était pas une grosse folie non plus, mon voilier est un First 25.7 taille raisonnable et même si je ne l'utilise pas il est loué par d'autres locataires alors ca aide un peu à payer la place et l'entretien.. Donc j'ai bien compris ton choix, 5 jours de CP pour 9 jours de bonheur... C'est effectivement un très bon compromis. ;+)

05 juil. 2013

Ben en fait c'est assez simple. Tout d'abord je connaissais bien le responsable d'une petite agence de location depuis une dizaine d'année et je savais que le parc voilier était modeste mais toujours bien entretenu. On discute ensemble et ils me confirment qu'il seraient intéressé pour compléter leur flotte avec un nouveau 25.7 (neuf obligé) car c'est une taille de bateau qui a "sa clientèle" (idem le 21.7). On y réfléchis avec mon épouse et on décide de se lancer sur un contrat type de location gestion. Après c'est assez simple c'est le prix public pour le boat, l'armement est pris par l'agence mais appartient bien au bateau (ils ont des tarifs pros), puis c'est partis. Pour l'exploitation c'est à la grosse louche 1/3 commission agence, le reste sert à payer l'entretien et la place (env 1/3) et le dernier tiers est reversé au proprio... Donc c'est pas fait pour faire du bénef c'est sur, mais ça permet d'avoir son petit "pieds à mer" dans un coin sympa, et il faut impérativement une relation de confiance entre le proprio et l'agence..
C'est vrais que les locataires mettent des chocs sur les bateau surtout en manœuvre de port (c'est pas beau mais c'est "bénins") , d'autres talonnent et la c'est plus grave d’où aussi l’intérêt de certains modèles bien conçus et facilement réparable... Ce système n'est possible que pour des bateaux neufs et des modèles qui ont une bonne cote de sympathie chez les voileux , si possible solide et au moins pas fragile, avec un bon SAV constructeur... Donc on ne peut pas non plus tout se permettre.
Voilà en gros la synthèse..

04 juil. 2013

J'ai aussi le problème d'habiter à 5h30 de mon bateau.
Au final je n'ai que très peu de temps pour l'entretien et les améliorations car je préfère naviguer.

Je pense que la location est séduisante pour avoir un bateau en bon état (enfin ca dépend des locataires). Par contre comment as tu fais concrètement ?

01 juil. 2013

Bonjour,
Avec Beauvais et Ryanair à proximité, as-tu songé à mettre ton bateau beaucoup plus loin ?
Ex : Personnellement, habitant à Paris, je navigue bien plus souvent (avec des trajets souvent moins chers), depuis que j'ai déplacé Ratafia hors des cotes bretonnes.
Ex : l'A/R Paris<->Venise ou Paris <-> Naples (entre 1h et 2h d'avion) se trouve fréquemment à partir de 50 €.
Bonnes réflexions,
Manu

01 juil. 2013

¨Pour ma part, j'ai habité longtemps à 5 heures de route des premiers ports acceptables... J'ai loué pendant tout ce temps, mes moyens ne me permettaient pas autre chose (achat, port, entretien par un tiers et voyages A/R...).
L'autre avantage fut que, chaque saison, je changeais de bassin, même si, effectivement, Le Crouesty était un des meilleurs points de départ.
Arrivé à la retraite, le deal fut différent mais, pour autant,je n'ai pas trouvé de compromis idéal, ayant acheté une belle et grande maison (accueillante pour la famille) à 45 minutes du premier port (sur liste d'attente...) et donc en fait à 1h15' de mon bateau.
Mine de rien, 2heures et demi (et 160 km) pour aller faire une bricole sur ton canot, c'est long...

01 juil. 2013

J'habite aussi à 5 heures de route du bateau ( pas loin de l'oise) et le plus dur c'est quand on a besoin de rénover, de bricoler avant de pouvoir en profiter pleinement. Parfois un simple coup de peinture et 2 ou 3 bricoles peuvent te prendre 1 semaine, 1 semaine de perdu sur l'eau. C'est ça le plus dur à gérer je trouve. C'est pour ça que le choix d'un bateau neuf ou en très très bonne état est très important quand on est loin. Bon si on a les moyens on peut aussi le faire refaire .... Mais ce n'est pas mon cas
Mais je ne regrette rien car j'espère en profiter (enfin) cette année un maximum ....
Bonne nav ....

02 juil. 2013

Bonjour Fabien,

Comme tu le sais, je crois, je suis immatriculée en région parisienne, Ariel à Strasbourg, et Skol à Lorient.
Depuis 4 ans (ou 5?) nous passons du temps à peu près tous les deux mois à bord. Rarement, très rarement moins d'une semaine à la fois. Le plus souvent deux semaines d'affilée. Plus l'été, au moins 7 semaines.

Ca veut dire réorganiser complètement son rapport au travail et à l'argent, certes. Ce qui est possible en libéral est également envisageable en salariat, quoiqu'on en dise ... les possibilités du salariat sont immenses.
Je te recommande la lecture de nos réflexions sur le sujet "travailler moins pour naviguer plus sans attendre la retraite"
jurancon-skol.typepad.fr[...]ns.html

bien amicalement et bonne nav'
Isabelle

02 juil. 2013

Isa, ton idée sur le temps partiel est intéressante, elle vise les populations au delà du double du salaire médian et j'ajouterai que même avec le temps partiel choisi à tous niveau, ou le temps "condensé" type contrat off shore et splité (50-60)/(50-40), la mentalité française et les pratiques sont bien "arriérées".
Dans le cas des salariés avec des "grands" enfants, il est possible d'avoir de la souplesse dans le temps de travail et permettre à la fois des loisirs et de remplir une mission dans un endroit ou ne souhaite pas y vivre en permanence... Ah mais faut changer les zabitudes et ça ...
Excellent ton blog et bravo pour ton choix de vie, c'est bien mieux que les exemples que nous avons connus autrefois...

02 juil. 2013

idemtrebor, j'habite dans le val d'oise et mon bateau est à Oleron (5h30 de route au bas mot)
cruel dilemme, attendre la retraite pour acheter son bateau et habiter La Rochelle (je suis vendéen d'origine et ma fille habite et travaille en Charentes Maritime).
Mais bon, attendre 63 ans (voir beaucoup plus) pour acheter son premier bateau, Bof Bof...
donc j'ai sauté le pas, en ayant pleinement conscience qui faudra faire faire l'entretien par un local et donc que ce sera un gouffre financier de toute façon...
d'un autre coté, on a rarement vu les coffres forts suivre les cercueils dans les enterrements, donc dépenser son argent et vivre sa passion, çà fait marcher le commerce !
et puis il faut bien donner du boulot aux locaux si on ne veut pas que nos cotes ne soient peuplées que de saisonniers qui travaillent 2 mois tout juste par an puis s'en vont faire la saison d'hiver dans les stations de ski.
c'est çà aussi la solidarité...
et puis, ma fille pourra en profiter (elle est à 40mn du bateau) si le futur gendre s'y met ... LOL
j'ai la chance aussi de pouvoir télé-travailler avec une simple liaison internet (wifi au port) et me faire pas mal de WE de 3 jours
je suis aussi d'accord avec Skol sur le rapport au travail et à l'argent, ce n'est pas l'argent qui est important, c'est ce que l'on fait avec ...
mais j'avoue que c'est un peu un pb de riche tout çà, quand je pense à tout ceux qui seraient contents déjà d'avoir un toit et un boulot ... (140 000 SDF en France)

02 juil. 2013

C'est vrais Pascal, même si je considère avoir fait une folie "mesurée" on est bien loin du soucis quotidien de ceux qui essaient de simplement vivre... C'est du reste vrais pour tous les losirs, hobby et passions. Mais j'aime la phrase de Philippe Chatel pour sa fille "que les rêves dévorent votre vie et non que la vie dévore vos rêves".. Alors j'ai mis une part de rêve dans la mienne et quand je ne navigue pas dans ma région loin de la mer, j'aide à ma manière en étant bénévole SPA...

02 juil. 2013

@Pascal95 : des soucis de riches, justement, c'est bien là le sujet de notre réflexion. Partager le travail, ça pourrait commencer chez les "assez" riches. J'ai connu une dame qui avait trouvé un arrangement avec une collègue, sous la forme de 6 mois chacune au travail et 6 mois chacune en voyage. Ca tombait bien, leurs destinations favorites éliminaient toute dispute sur les "bons" mois pour le voyage. L'une voulait naviguer en europe, l'autre voulait marcher en amérique latine, ou en inde, je ne sais plus.....c'était il y a 20ans.
Chacune libérait un mi-temps , ça faisait un temps complet disponible pour quelqu'un d'autre.

02 juil. 201302 juil. 2013

Je répond à ton PS : Pas forcément !
ça peut être un contrat annualisé, dans lequel tu perçois (et cotise en conséquence) le demi-salaire toute l'année pour un mi-temps et tu fais tes heures sur 6 mois.

02 juil. 2013

oui, je partage un peut ton point de vue
les sociétées sont bien peu imaginatives sur ces sujets
on veut faire bosser les seniors jusqu'à 65 ans mais on est incapables de leur proposer un amenagement de leur temps de travail, même avec une reduction de salaire.
resultat, je bosse 45h par semaine et plus de 12h cumulées par semaine dans les transports (bouchons) trajet dommicile/travail
et encore je travaille dans une société plutôt à la pointe dans le télé-travail et autres facilités pour organiser son temps
seul bemol, dans ma boite, on est considéré senior (comprendre vieux) à 45 ans ...
place aux jeunes ... foutez moi en retraite, de grace ....

PS: le travail 6mois/6 mois çà ne marche pas, tu ne cotise pas quand tu ne travaille pas, çà rallonge drolement ton depart possible

02 juil. 2013

J'ai fait le choix d'un boulot alimentaire dans le sud pour être dès que possible sur l'eau.
Je couvais depuis longtemps de ne plus supporter le système, jusqu'à la rupture et je vis beaucoup mieux, moins riche pécuniairement mais plus de stress, le sud quoi....

02 juil. 2013

Ben je vais te dire que tu a certainement fait le bon choix, certes renoncé à certaines choses (superficielles ?) mais profité d'autres plus essentielles.. Ton histoire ressemble un peu à celle-ci :
www.laurentgounelle.com[...]heureux
Bon vent...

04 juil. 2013

Je ne connaissais pas l'auteur, mais ça a l'air très bien :pouce:

02 juil. 2013

J'habite le sud de l'Oise et je mets 6h pour arriver à Trebeurden (je passe par Beauvais puis Rouen, ainsi je n'ai pas les embouteillages des parisiens) : durant l'année je prends une journée (lundi ou vendredi) par mois pour aller au bateau : bricolage le samedi et sortie le dimanche, retour le lundi par exemple. (à varier suivant la météo).
Je profite bien sûr des ponts que nous offrent les jours fériés.
Et l'été deux à trois semaines de navigation.
En attendant mieux lorsque je serai à la retraite.

04 juil. 2013

J'avoue que j'admire ceux qui se tapent 1000 bornes mini pour descendre voir leur bateau. Le bilan carbone par contre pas bon, pas bon... :acheval: :acheval: :acheval:

04 juil. 2013

On compense en ne travaillant pas trop la semaine pour limiter le réchauffement climatique et par solidarité avec les chanceux qui habite prés de la mer ! ;=)

05 juil. 2013

800 kms et 7 bonnes heures de route...c est come cela, mais je suis min tout les quinzes jours a bords.
du coup je n entretient rien, j ai la chance d avoir trouvé une super boite boite sur le port qui fais l entretient et moi je navigue. en principe j arrive le vendredi vers 22h, et reparts dimanche soir 22h pour un acostage direct au bureau le lundi matin. J ai la chance d etre hyper actif et de ne pas dormir beaucoup..mais bon le mardi je vais tot au dodo----
c est un choix, d etoute facon avec mon job je ne peux pas souvent prendre vacances.
je me rejouis, vendredi prochain 16 h je decolle avec ma famille, je rentre la nuit d emercredi a jeudi, ca fera un peu plus long ce coup :), je dormirais deux trois heures et retournerai sur le boat avec mes amis jusqu a dimanche...ca va en faire des kms et des miles......

05 juil. 2013

Tout cela n'est pas très "écologiquement correct"...
:non:
Sans dénigrer en aucune manière votre mode de vie comme votre manière de rêver, faire des milliers de Km en voiture pour quelques milles parcourus en bateau me semble un peu fou, d'autant que, si la météo s'en mêle, vous risquez d'avoir des déconvenues au bout du compte.
La location m'était apparu plus logique mais, c'est vrai, on ne peut pas investir affectivement dans ces bateaux en bon état mais qui ne vous appartiendront jamais.
Le seul avantage est que vous naviguez avec sans vous poser de question... Avec le vôtre, vous réglez le haubanage, vous resserrez le Presse étoupe, vous réparez le foc n°1, etc... avant de pouvoir partir ... et vous ne dormez plus quand il y a force 10 annoncé sur la zone où il est amarré et que vous n'êtes pas sur place!
:scie:

05 juil. 2013

L'écologiquement correct n'est pas incompâtible avec ce compromis, c'était aussi un peu le but de ce fil d'en parler.. J'ai pensé à la solution train + Car pour les WE, il ya des TGV directs Paris Vannes + service de Cars synchronisés avec les horaires de trains qui amènent directement au port... Ca semble interessant en terme de bilan carbone et aussi en terme de fatigue du voyage... Je pense que cette solution je vais la tester , mais il faut quand même prèvoir de poser son Vendredi après midi en CP ...

05 juil. 2013

C'est vrais que le train quand on est plusieurs devient moins intéressant que la voiture... Pour la synchro trains/Cars c'est les trains qui sont souvent en retard ou les Cars ? ou les 2 ?
Pour le reste zé pas tous bien compris, tu es proprio d'un voilier et tu le loue aussi ? Par agence à la Trinité? Tu es satisfait du système ?

05 juil. 2013

Je suis un peu dans le même cas :
- je travaille à Paris
- bateau à la Trinité sur Mer
Par rapport à la loc :
- mon bateau c'est chez moi, je ne prends que le minimum à chaque fois, voire je peux avitailler pour la fois suivante
- j'estime qu'il faut au moins un an pour bien savoir se servir d'un bateau
J'ai abandonné le train pour les raisons suivantes :
- ca coûte un blinde à deux (eh oui ma femme aime le bateau aussi)
- arrivé à Auray, il faut encore payer le taxi parce que la synchro est nulle (je ne parle même pas du Vendredi soir)
- je loue et je prends des gens en co-voiturage ce qui permet de réduire les frais de transport et l'empreinte environnementale.

10 juil. 2013

non, je ne le loue pas mais je suis (trop) loin de mon bateau.

05 juil. 2013

ecologie

je en suis pas pour detruire la planete, mais faut pas exagerer
quand je vois l'engouement pour les voirtures hybrides... je rigole.... calculez une fois le bilan carbonen complet, c est un exemple parmis d autre comme les TV qu on doit changer tout les 3 ans car pas concues pour durer...moi je la regarde presque jamais ca compense mon bilan carbonne pour aller au boat....
et en plus, je sorts souvent avec mon boat moteur...ahhhhh encore de la pollution...surtout quand ce moment j ai plus de boat a voile sauf celui de mon ami

quand a dormir tranquille, j ai ecris, j ai une super boite qui surveille tout ca sur place

mais bon, dans quelques annees, avec le rechauffement d ela planete et la montée du niveau d ela mer, celle ci sera peut etre plus proche d el alsace... :)

05 juil. 201305 juil. 2013

Une solution intermédiaire serait un croiseur côtier transportable sur un plan d'eau à proximité de chez soi. (W.E. en famille tout à fait jouables, joies de l'entretien, du bidouillage et du bricolage, etc..).
L'écart de budget dégagé permet d'arbitrer l'été entre la location d'une unité plus grande, ou la traction vers la côte, tout en ayant la sérénité d'avoir son bateau bien à soi, et dans certains cas même devant sa porte, pour les journées d'hiver ensoleillées.
Il ne faut pas perdre de vue, qu'un bateau loin de chez soi, devient vite une sorte de "boulet" chronophage et budgétivore. Un vraie charge psychique en quelque sorte.
Sans compter, que plus on est éloigné, dans le temps, d'une possibilité géographique de s'en rapprocher (mutation, cessation d'activité, temps partiel, retraite, etc), on s'expose, quand le moment sera venu d'en profiter pleinement, au fait que le bateau et ses équipements seront devenus totalement obsolètes, ou hors service par manque d'utilisation.
Mais c'est un avis, pas une science (bien que cette option m’échait il y a une paire d'années déjà). :-)

05 juil. 2013

On prend le train systématiquement, jamais la voiture.
Nous avons tout le matos de bricolage à bord et nous laissons beaucoup d'affaires perso à bord.
Ca demande une planification en amont , pour bénéficier des tarifs prem's etc.... et une bonne organisation "portage de bagages".

Par exemple, c'est plus compliqué depuis quelques mois, parce que je me suis mise au Djembé et que c'est lourd ce truc-là !

09 juil. 2013

Au moment ou je me prépare a quitter la maison (yesss!), je réalise combien la question des bagages est devenue routinière. La ou il y a quelques années je faisais des listes plusieurs semaines a l'avance, aujourd'hui j'ouvre mon "tiroir Skol" dans lequel j'ai pris l'habitude de déposer tout ce qui est destiné a être emporté au prochain voyage.
Le bagage principal est vite fait, ensuite il reste juste les arbitrages importance/poids a faire.

07 juil. 2013

J'ai acheté mon premier bateau quand je travaillais en région parisienne et l'accessibilité en train a été un critère de choix important pour le port d'attache (La Rochelle).

Bien qu'ayant des horaires à rallonge j'ai pu naviguer un week-end sur 2 les 2/3 de l'année et un sur 3 le reste du temps en plus des vacances.

Il a bien sûr fallu faire un sacrifice: la surface du logement pour se rapprocher de la gare parisienne, et location de celui-ci au lieu d'un achat.

07 juil. 2013

Bravo Christiane, et tu as poussé le rêve jusqu’au bout avec un HR.... Il est juste que le ou la voileuse qui habite près de la gare de Lyon et qui a son boat au vieux port il est en réalité pas si loin que ça...
Le sacrifice du logement je l'ai un peu connu car j'ai passé mon enfance à Montmartre à 4 dans un 52 m2 au 6ème étage... Et le TGV n'existant pas à l'époque, on allait à Marseille en vacance à Marseille (rue de Vertus) en AMI 6 break...lol.. Maintenant ce serait plus jouable et je pense que l'augmentation de l'immobilier à Marseille est aussi la conséquence de son accessibilité par TGV..
Dans ton cas Montparnasse <--> La Rochelle , le quartier parisien et la ville d'arrivée sont sympas.. Bien vu, en plus le port de minimes est bien desservi de la gare (il me semble).. Beau compromis..

07 juil. 2013

Bravo à tous les passionnés...une passion se paie par des sacrifices de toutes sortes.. et on ne compte pas son temps....sinon ce ne serai plus une passion ..ce serai juste une activité de loisir....Amen

08 juil. 2013

Je suis à 5h de route du bateau, on prends souvent 1 journée/mois pour aller au bateau, juste deux jours pour les régates, les ponts et week end rallongés et environ 4 semaines de congés.

Ça fait plus de 70jours de bon temps. Même si en ce moment beaucoup de bricolage --> ça fait partie du plaisir.

On roule en 207 : 5l au 100km. La voiture ne s'use pas sur l'autoroute.

Les grosses difficultés :
- 200 euros a/r. À la fin de l'année... Faut pas compter
- être deux pour ce relayer au volant, sinon c'est dodo tout le lundi au taf

C'est franchement rien a côté du bonheur d'être sur le bateau, au soleil et en repos

09 juil. 2013

Il ya une chose que je note dans ces nombreux témoignages, c'est que les couples partageant cette même passion de voilier semblent bien organisés.. C'est certainement plus aléatoire quand on veut y aller en solo ou avec des équipiers.. Par contre j'ai pas de visu claire des couples ou un seul a cette passion, le conjoint étant plus un "suiveur" qu"un "demandeur"... Mais bon la on va s'écarter de la voile pour renter dans qelquechose de moins passionnant ... En Septembre-Octobre je vais commençer à m'organiser pour les WE, je passerai certainement une annonce en bourse des équipiers des héossiens.. Ce sera l'occasion de reporter l'expérience dans ce fil , car finalement j'ai l'impression que les héossienns "exilés terriens" sont plus nombreux que je le pensais...

10 juil. 2013

Avec les couples, il arrive fréquement un truc qui s'appelle "enfants"....

10 juil. 2013

j'ai la chance d'avoir une femme demandeuse (pas toujours, certes) et de ne plus avoir la contrainte des enfants (qui se gardent) donc je profite ...

10 juil. 2013

je pense que je vais m'inscrire sur liste d'attente à LR
j'ai qq jeunes voileux fans de régate à ma boite sur issy les moulineaux
un ptit coup de tramay pour aller à montparnasse le vendredi soir, puis TGV jusqu'à LR et retour le dimanche soir
çà peut faire des we sympa en demi saison

mais pas trop en famille, l'amirauté est frileuse ...

10 juil. 2013

ben va habiter au bord de la mer !!!!c'est quoi le problème !!!

10 juil. 2013

Devines ?.....

Réponse : Le t,? tr, ? tra ?,......trava .? travail !!!! Oui bonne réponse !

10 juil. 2013

Oui on est tous un peu dans la même situation, c'est vrais aussi pour les passionnés de montagnes..
D'un autre coté moi je bosse dans la chimie et j'aimerai pas trop voir un site de production classé Seveso sur un beau littoral sauvage, ni même dans un arrière pays comme la Provence ..
Le problème est bien connu dans certaines professions, chez les profs il y a pleins de demandeurs pour les départements de vacances, chez les médecins idem avec en conséquence des déserts médicaux ( tiens dans ma région comme par hasard...) . Et si on est 2 à bosser ben la ça peut encore compliquer le problème ...

10 juil. 2013

Bingo !

11 juil. 2013

trebor.n pour ta gouverne des usine classé seveso au bord de la mer il y en a plein

11 juil. 2013

1/ Et c'est pas beau !!!! J'ai même bossé dans l'une d'elle à St Nazaire. Pour ton éducation industrielle, les sites Seveso sur littoral sont très souvent assez anciens avec des autorisations établies quand la notion de protection du littoral n'existait pas... Il suffit de monter un dossier Seveso aujourd'hui pour comprendre que les restrictions sont vraiment drastiques et c'est pour la bonne cause, car il suffit d'aller à l’étranger pour voir ce que l'absence de règlements peut engendrer comme conséquence désastreuses.. (complexe pétrochimiques en Corée du Sud)..

2/ As-tu une idée du nombre de candidatures pour des postes dans des régions sur-cotées ? Pourquoi n' il y a -t-il presque jamais d'annonce et offre d'emploi pour certains sites ? Parce que quasi 100 % des postes sont comblés en interne ou par réseau et relation, il y a 10 fois plus de demandeurs disponibles pour les recruteurs que de postes disponibles..

3/ "il faut SE donner les moyens de SES envies !!!
Celle la c'est la perle, l’égoïsme et l'immaturité... Ben quand on est marié avec enfant , SES propres envies ça passe un peu au second plan à coté d'autres priorités (devines lesquelles...) Et non on ne peut pas SE donner, on peut faire des choix et renoncer et se barrer tout seul près de la mer en plaquant tout (fais le), ou alors on peut choisir d'assumer sa vie et se donner un peu de rêve dans ses loisirs ..

Tiens au fait t'es localisé à Paris toi, ben alors nan mais allo quoi ?

11 juil. 2013

il faut se donner les moyens de ses envies !!!

11 juil. 2013

je vois pas en quoi etre localisé a paris est un problème ???? parce que quand tes localisé a paris tu connais rien au reste du monde c'est ça ??? c'est bien ce que je dit toi ta choisi d'avoir des enfants etc.... quand au usine seveso je t'ai dit simplement qu'il y en avait plein le littoral méditerranéen par exemple !!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Recouvrance, Portsmouth, commémoration Trafalgar, 2005, durant le feu d'artifices

Souvenir d'été

  • 4.5 (133)

Recouvrance, Portsmouth, commémoration Trafalgar, 2005, durant le feu d'artifices

novembre 2021