Collapsologie et fin du carburant annoncée

Je connais pas mal de personnes convaincues par la "collapsologie" (Google et Wikipedia vous renseigneront sur le sujet si vous ne connaissez pas). Je n'en fais pas partie ... mais je trouve le sujet fortement intéressant et complexe.

Est-ce que ça changerait quelque chose dans vos façons de naviguer avec votre VOILIER s'il y avait pénurie de carburant ? (ou si pour quelques temps les plaisanciers n'avaient plus droit à aller se servir en carburant)

P.S. : je peux comprendre qu'on puisse penser «ça n'arrivera jamais», je suis tenté de le penser aussi, mais c'est hors sujet avec mon interrogation.

L'équipage
30 mai 2019
30 mai 2019

Sans aller jusqu'à la collapsologie, dont les conséquences verraient aussi bien la pénurie de carburant que l'effondrement de toute une société et donc de la plaisance aussi, l'obligation de se servir de son voilier sans avoir recours au moteur serait à mes yeux un défi intéressant qui mettrait peut être en évidence les "vrais" des autres( moins vrais... ).
En quelque sorte, une réponse au fil sur la philosophie de la plaisance.

30 mai 2019

@Tilandsia : je ne suis pas d'accord (chacun son avis ;-) ) , du moins sur le fait de dire "les vrais". Il ne s'agit pas de dire "il y a les vrais et les mauvais", non, simplement d'expliquer qu'il y a deux philosophie de naviguer. Chacun pouvant, ou non, sauter d'une philosophie à l'autre en cas de pénurie (ou interdiction) de carburant pour la plaisance.

30 mai 2019

Bien sûr. C'était une galéjade comme on dit chez moi. :-p

Je voulais seulement souligner que tes questions vont toutes dans le même sens. Il semble que tu sois un adepte de la sémantique.
:topla:

30 mai 2019

ca compliquera les maneuvres de port et tuera en premier les loueurs.

31 mai 2019

Ca va obliger à revoir la physionomie des ports, et principalement à écarter les pontons les uns des autres !

30 mai 2019

Les civilisations sont mortelles, et tout peut arriver et la mode est au catastrophisme et au déclinisme. Mais ce courant de pensée issue du malthusianisme s'est toujours trompé même si on peut identifier des facteurs d'effondrement à l’œuvre: destruction ou diminution des ressources en énergie, pénurie alimentaire avec l'augmentation de la population, diminution de la natalité, épidémies, bouleversements climatiques du aux émissions de carbone, armement disproportionné et guerre nucléaire etc..
Après comme disait un personnage célèbre un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voir l'opportunité dans chaque difficulté. Cela n'autorise pas à faire l'autruche et à penser que l'avenir est radieux mais ça ne m’empêche pas de vivre.
Si plus de carburants, ça va être compliqué de faire de la voile, faudra faire à l'ancienne ressortir un grand aviron de godille et manœuvrer avec (mon bateau fait 8,5 T chargé, mais je pourrais toujours débarquer le moteur et vider le réservoir et gagner du poids), de toute façon à ce point de pénurie on risque d'être interdit de circuler y compris en voilier.

30 mai 2019

Bonsoir. Ben, en premier lieu, il faudrait que les capitaineries nous autorisent à manœuvrer uniquement à la voile et çà, c'est pas gagné!.
Il m'est arrivé de devoir rentrer uniquement à la voile pour cause de panne sèche mais, je sais faire, hélas, pas le cas de tous.

30 mai 2019

Les capitaineries n'autorisent pas, certes... ... .... mais quand il n'y a pas de moteur (ou pas de carburant) elles ne peuvent rien interdire (au regard du droit maritime si je ne m'abuse).

31 mai 2019

Heureusement, la panne sèche n'est pas non plus le cas de tous :heu:

30 mai 2019

Sans moteur, les manœuvres de port deviendraient vachement difficiles, si pas impossibles dans les marinas actuelles.

30 mai 2019

D’autre part, je pourrais m’imaginer passer à la propulsion électrique, et recharger les batteries avec des panneaux solaires.

31 mai 2019

Le boutres de plusieurs tonnes manœuvrent ici a Madagascar uniquement a la voile (ben ouais z'ont pas de moteur) au milieu de voiliers de plaisance souvent ca passe parfois ca casse!!!

30 mai 2019

Dur pour faire du ski nautique !

30 mai 2019

J'ai du mal à comprendre la question
S'agit-il de demander si tout le monde installera un moteur électrique lorsqu'ils n'auront plus le choix (sachant que cela ne permettrait que des manoeuvres courte, la navigation devenant forcément à la voile ou à l'arrêt)
Ou s'agit-il de demander si les gens feront encore du bateau quand il n'y aura plus d'essence, plus de moteurs, plus de voiles, et finalement, plus de bateau ?

30 mai 2019

La première difficulté serait de se rendre de son lieu de résidence à l'appontement de son navire !
… à cheval ? :litjournal:

Cette évocation serait presque amusante ! Mon père, plutôt âgé, et par conséquent perdant peu à peu un total discernement, me demandait, avec le "plus grand sérieux", il y a quelques jours, comment j'allais me débrouiller pour le dit-moteur lorsqu'il n'y aurait plus de fuel …

Je serais tenté de dire, en conclusion, que la question se pose avec l'avancée de la sénescence !

30 mai 201930 mai 2019

En cas de collapsologie avérée je pense que nous aurons d'autres chats à fouetter que de se demander comment on va sortir du port.

A commencer que, pour beaucoup, il faudra commencer par le rejoindre, le port, et s'il y a une pénurie de carburant, ça risque de faire un peu loin en vélo.

@ edit, et on a l'impression, Steph, que tu es obsédé par cette utilisation de carburant par les voileux...

30 mai 2019

@Phil o zof : je suis touché (voire presque ému) que tu suives mes publications ;-) .
Les voiliers sont des bateaux dont la propulsion principale est la voile. Certaines personnes en ont un usage différent (propulsion principale le moteur) et c'est leur choix et je n'y vois rien de mal, et je ne mets pas ces personnes dans une catégorie.

Je m'interroge simplement si certains ont déjà songé à cette éventualité à propos du carburant.

C'est intéressant d'ailleurs que certains évoquent la motorisation électrique. Je trouve ça intéressant à lire et à réfléchir. D'autant plus qu'il a été dit que ce type de propulsion ne serait viable que pour le manoeuvres (voire un peu plus) au regard de ce qu'il est possible d'embarquer en batterie (et donc en autonomie).

30 mai 2019

Et le jour où plusieurs lignes HT seront détruites?
Que deviendra la motorisation électrique?

30 mai 2019

@viking35 : ça dépend. Il y a au moins deux façons de voir pour le rechargement des batteries (y compris si c'est motorisation électrique) : en se branchant à une prise de quai ou sans s'y brancher.
Deux approches différentes (pas une qui vaut mieux que l'autre, et n'y vois pas une notion de "case" non plus) qui implique pas mal de conséquences (comme dans tout).

30 mai 2019

Re. Il n'y a à ce jour comme alternative au gazoile que l'hydrogène et tant que les progrès seront nuls, rien ne se fera et ce "carburant" est propre et disponible, cela vaut aussi pour les voitures.
Et puis, pensez autonomie avant de vous précipiter dans les marinas et les prises électriques.
Pour infos, je pars très bientôt avec 120l de gazoile, 140 l d'eau et 15 l de pétrole pour la gazinière le tout pour deux mois ET j'allais oublier une bouteille de gaz"carrée" neuve, la vieille ne veut pas mourir.

01 juin 201901 juin 2019

Actuellement l'hydrogène est en grande majorité produite à partir de gaz (CH4) : CH4 + O2 (air) -> 2H2 +CO2
Et effectivement si produite par électrolyse, bilan énergétique lamentable.
Et quant à la collapsologie, et en particulier due aux pic de production pétroliers et gaziers, on y arrive oui, une atroce banalité en quelques sortes.
Le pic pétrolier (maximum de débit, de barrils par jour), on y est plus ou moins, même si le pétrole de schiste US (produit à perte) a amené une rémission.

01 juin 2019

Non en termes financiers, quasiment toutes les boites sont en cash flow négatif, et cela depuis longtemps, mais avec les taux d'intérêt, quantiative easing, tout ce qui tourne autour, de la revente du foncier, ça continue.

En termes écologiques (ou disons énergétiques, rendement énergtiques)), ça reste positif, même si bien sur très loin des rendements du conventionel.

01 juin 2019

Oui certes, et il suffit de se ballader en gg au dessus du Permian par exemple, pour voir ce que ça veut dire :
www.google.fr[...]9018131

Mais il n'en reste pas moins qu'en termes financiers c'est aussi une bulle.

01 juin 2019

A partir de l'eau c'est l'électrolyse, mais il faut donc de l'eau plus de l'énergie (électricité dans ce cas), avec toutes les pertes associées (dans le processus d'électrolyse, dans le transport, mise sous pression des réservoirs, rendement du moteur à hydrogène, etc), il vaut mieux et de loin utiliser l'électricité sans passer par l'hydrogène...

30 mai 2019

Les satellites des missions très lointaines ont utilisé ou utilise avec grand succès une production électriques à énergie radioactive (plutonium je crois).
Un voilier est d'abord fait pour naviguer à la voile, dont la fiabilité et la simplicité est sans commune mesure avec les ennuis potentiels d'un moteur, quel qu'il soit, cette mécanique ayant toujours la fâcheuse tendance à être en panne quand on en a le plus besoin.
Et en plus l'autonomie possible à la voile est sans limite, du moins tant que le soleil chauffera l'atmosphère et que la Terre tournera.

30 mai 2019

:non: non ... il n'y a qu'une façon de recharger des batteries, c'est avec de l'électricité !

:heu: après, il y a plusieurs manières de produire de l'électricité, perso j'attends la pile atomique taille "plaisance", même plus besoin d'avoir des voiles pour avancer !

31 mai 201931 mai 2019

L’hydrogène a tout de même deux freins: le stockage, et la production, très vorace en... électricité !
La technologie progresse, certes, mais comme pour les batteries lithium il fau(drait) faire attention au bilan global...

Edit : ceci dit, je n.ai pas la solution non plus...

01 juin 2019

Produit à,perte ????
Du point de vue écologique oui , sinon marges +++

01 juin 2019
01 juin 2019

Le cash flow on s’en fout un peu
En terme ecologique c'est une cata

01 juin 2019

yl75 pourquoi la production d'hydrogene ne peut etre développée à partir de l'eau H2O?Trop couteux,compliqué?

30 mai 2019

Ben... Et l'huile de friture, alors ?????
Un paquet de taxis marseillais roulent avec ça.
L'argent n'est pas toujours sans odeur....
Du moins celui de la course.

31 mai 2019

Ça relancerait le marché d''occase des voiliers manoeurables à la voile et à la godille...
:-D
Si toutefois marché il y a encore...
:-(

31 mai 2019

collapsologie (ca passe pas au correcteur d'orthographe) c'est capillotracté non?

31 mai 201931 mai 2019

Et quand il y aura tellement d'éoliennes que la rotation de la Terre sera ralentie?

31 mai 2019

Suffira d'inverser le pas des pales pour relancer la rotation

31 mai 2019

Toute évolution est une hérésie ;-) Les lignes électriques ont aussi été regardées comme une hérésie, et ça ne fait pas longtemps qu'elles sont acceptées. Mais elle le sont...

31 mai 2019

Bonjour. HERESIE Les moulins à vent, chers et contre productifs sans compter sur la défiguration de l'environnement visuel.

31 mai 2019

Tellement acceptées qu'actuellement on enterre très couteusement les lignes électriques et qu'on recâble les distributions urbaines dans toute la France.

31 mai 2019

On enterre en ville, mais le jour où les lignes HT seront enterrées, fais-moi signe...

04 juin 201904 juin 2019

Je pense que ça restera longtemps une exception... Plus de 100 000 km de lignes HT et THT à enterrer, et 26 mois pour enterrer moins de 80 km d'une ligne HT, ça ne donne pas beaucoup d'espoir de voire disparaître les pylônes et les câbles du paysage à moyen terme.

31 mai 2019

Définition de l'hérésie du petit larousse:

"Selon la théologie catholique, conception erronée en matière de foi d'un élément essentiel du dépôt révélé, ou refus volontaire d'admettre comme telle une vérité définie par le magistère.
Dans une religion constituée, doctrine qui s'oppose à l'orthodoxie, au dogme.
Idée, opinion, pratique qui s'oppose aux idées, aux opinions généralement admises : Une hérésie scientifique.
Au figuré. Manière d'agir jugée aberrante, contraire au bon sens et aux usages. : Boire de l'orangeade avec un poulet rôti, c'est une hérésie !"

En lisant cela, heureusement qu'il y a des herésies :alavotre:

31 mai 2019

Bon, perso, je m’en fous un peu de ce sujet. Je pense que l’age du pétrole se terminera comme l’age de pierre (qui ne s’est pas terminé par manque de pierres).

31 mai 2019

Mais l'électricité risque d'être bientôt non grata par les écolos.
france3-regions.francetvinfo.fr[...]65.html

On enterre les lignes, mais cela n'annule en rien leur champ electro-magnétique.
Mais il y en a que cela soigne. Tant mieux pour eux.

31 mai 2019

moi je suis un vieux con, alors toutes ces alertes pour moi ne sont prétexte pour nous faire peur pour augmenter les prix. Le carburant peut très bien venir de la mer et de son hydrogène, ou de son méthane, évidemment comme ça ne donnerait rien aux compagnies pétrolières ça n'est pas à a la mode, l'état y perdrait aussi car il est relativement facile de faire de l'hydrogène avec un peu de courant et de l'eau. L'état pourrait difficilement taxer ça ! Mais chut ! Profitons de ce qui existe, ça fait quand même 50 ans qu'on nous promet la pénurie ! à cette époque on nous disait "pétrole ? Pas plus de 20 ans... " on sait bien qu'un jour il n'y en aura plus mais c'est pas demain ce qui ne doit pas nous empêcher d'y réfléchir sans se laisser avoir par les fouteurs de merde qui veulent surtout du fric et de la puissance

31 mai 2019

Ce n'est pas le pétrole qui va nous manquer, mais l'air pour respirer, tout simplement!

31 mai 2019

Soleil + eau + Chaleur + CO2 augmenté (on passe progressivement de 0,03 à 0,04%) = photosynthèse majorée donc CO2 + fixé = les plantes prospèrent avec production majorée d'O2 dans l'atmosphère (en théorie on repasserait progressivement de 21 à 26% avec alors risques d'incendies massifs comme cela se passait sur terre il y a très longtemps).

31 mai 201931 mai 2019
01 juin 2019

Le principe simple du monde dans lequel nous vivons est que l’ernergie qui est produite est celle qui coûte le moins cher. Le reste c’est du pipeau pour colporteur naïf de Fake News. La filière hydrogène est extrêmement coûteuse pour produire de l’énergie coûteuse à stocker et à distribuer et une bagnole à hydrogène coûte quelques centaines de milliers d’€. Tant qu’il restera du pétrole et du charbon hélas cette énergie continuera à être utilisée.
Quand aux états il continueront à taxer que ce soit de l’hydrogène ou du pétrole

01 juin 201901 juin 2019

Il vaudrait mieux dire qui est extraite : on ne produit jamais d'énergie.
(on l'extrait des carburants fossiles, de l'uranium et autre, on capte l'énergie solaire ou éolienne, ou encore l'énergie potentielle de flotte en altitude (hydraulique)).
Et l'hydrogène n'est pas une source d'énergie sur terre : elle n'existe pas en tant que telle, c'est un vecteur : un moyen de transformer de l'énergie primaire en carburant plus ou moins "transportable".
Et sans parler de prix, on peut parler des rendements énergétiques : soit l'hydrogène est produite avec du gaz : il vaut mieux utiliser le gaz directement, soit elle est produite avec de l'électricité plus de l'eau : il vaut mieux utiliser l'électricité directement.
Dire que l'hydrogène a un futur en tant que carburant est du charlatanisme à l'état pur.

Et il est assez hallucinant que lors du dernier débat des Européennes, trois candidats/chefs de partis aient évoqué l'hydrogène comme solution : Bayrou, Wauquiez, et Lagarde.

31 mai 2019

Ça vas être un beau bor....... :heu:

01 juin 2019

A mon humble avis, on aura des préoccupations autres que " comment je vais sortir de mon catway à la godille " quand arrivera ce moment fatidique.
Comme bouffer, par exemple...
:reflechi:

01 juin 2019

Ah...si on pouvait avoir une pénurie de connerie...mais hélas les réserves sont inépuisables...

01 juin 2019

Moi je dirais que la fin du pétrole et globalement des sources d'énergie polluantes , seraient plutôt une bonne nouvelle e. Et le plus tôt serait le mieux, si on veut encore sauver cette pauvre planète qui étouffe sous les pollutions diverses et variées . La pseudo civilisation occidentale qui a créé ce système industriel est un crime contre la biosphère, la terre en général , y compris envers l'espèce humaine d'ailleurs puisqu'elle s'autodétruit . Il paraît qu'on reconnaît l'arbre à ses fruits , et une civilisation qui est en bonne part basée sur une source d'énergie noire et polluante a certainement une âme et des valeurs aussi noires et nuisibles. La fin du pétrole ne mettrai pas à mon sens fin à la plaisance, ou en tout cas à la pratique de la voile . Les Polynésiens et d'autres peuples de navigateurs anciens ont bien réussi à naviguer , y compris au long cours, sans la civilisation pétrolée . Pour ma part a mon modeste niveau j'ai arrêté depuis 3 ans la bagnole à terre, que ce soit pour la vie quotidienne ou en voyage, je ne me déplace qu'a VTT, vélo pliant/transports ou à pied . Et la voile de manière intermittente pour le reste, je continue à pratiquer à mon rythme . D'ailleurs je serais plutôt pour le remplacement des moteurs auxiliaires par une godille, des rames, même si c'est loin d'être parfait. Associé a la voile , beaucoup on fait ça longtemps aussi

01 juin 2019

Creek entre europe et asie tu fais comment ……ceux qui en parlent le plus ………

01 juin 2019

Dans l'absolu on peut toujours s'adapter . En effet chacun ses contradictions , mais au final si le pétrole s'arrête de couler, ça peut être bien plus simple dans nos propres décisions individuels. Et ça reste tout à fait possible, l'espèce humaine l'a fait durant des millénaires

01 juin 2019

S'adapter par obligation c'est certain.
Mais Pétrole ou pas, pensez vous vraiment que la vie de nos ancêtres était tellement idyllique? Le troupeau humain était en survie permanente et la condition biologique particulièrement des femmes, dont le rôle unique était de reproduire coute que coute le genre humain, était terrible. La mortalité infantile était énorme.
Pétrole ou pas les hommes continueront dans tous les cas à s'entretuer pour manger, pour un grain de blé, une petite parcelle de terre, etc ...

01 juin 2019

En somme tu as arrêté la voiture et tu prends l’avion

01 juin 2019

Pas vraiment, en fait je prend tres rarement l'avion, et je reviens en France une fois par an général maximum . C'est déjà trop à mon avis ,même si j'en connais beaucoup qui font 100 fois pire , même en ayant une voilier à l'autre bout du monde ;) .Pour ma part c'est une simple adaptation par rapport à ma compagne qui est japonaise, et je m'en priverai sans problème si j'avais déjà tout "à bord avec moi" ;)

04 juin 201904 juin 2019

Pour l'avion, le mouvement est enclenché:
www.lesechos.fr[...]1013012

au point d'inquiéter l'ensemble des compagnies aériennes:
www.lemonde.fr[...]34.html

Au delà le la problématique écologique, plus les années passent et plus je trouve que c'est chiant de prendre l'avion.

Après on voyagera local ! Et c'est pas plus mal, notre pays est tres beau :-)

01 juin 2019

:pouce:
Ah, le temps des charrettes... :bravo: :mdr:

04 juin 2019

Bof le dernier voyage se fera en corbillard. En attendant je préfère la voile et le moteur au cas où.

04 juin 2019

Le corbillard doit être tiré par des chevaux, ruminants qui dégage sans doute du méthane comme les vaches qu'on devrait voir disparaitre pour cette raison .
Donc le corbillard sera tiré par des hommes et/ou des femmes pour respecter la mixité, ou le cercueil porté à bras.
Les porteurs seront aussi privés de féculents pour respecter la planète !!!!!

04 juin 2019

Les chevaux sont des monogastriques, ils ne ruminent pas !
A part un coup de pied si on les insulte...
:-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (197)

Piégeage des gouttes

mars 2021