Co baturage comment régulariser ?

Après avoir visiter une superbe catamaran trouvé sur les sites boncoinggg et air bednbreakfaast en proposant des nuitées à 100€... les sorties en mer et location entier du bateau (ses prix sont très pro et loin d'être prix d'ami). Je suis dégouter quant au discours du propriétaire "je passe 6 mois aux Antilles pour ne rien declarée" "règlement en espèces seulement" "pas d'assurance on s'arrangera"

L'équipage
02 sept. 2016
02 sept. 2016

Qu'est-ce qu'il y a à régulariser ???

02 sept. 2016

Discute le prix ! :mdr: :jelaferme: :-p :-D :acheval:

02 sept. 2016

Perso je trouve que c'est malhonnête ! Que les gens qui font du co-baturage (pour faire un revenu) ont un statut... légal fiscale, qui ont une assurance qui marche... un contrat ou accord sur les conditions etc
Vis à vis les professionnels du métier...

02 sept. 2016

Vous êtes tombé sur un margoulin. Passez à autre chose.

02 sept. 2016

Si ce type avait un statut légal etc, ça ne pourrait qu'être un professionnel du métier ...

02 sept. 2016

Le travail au noir existe dans tous les domaines parce qu'il y a des clients prêts à prendre des risques dont ils n'ont pas toujours conscience... et il n'est pire sourd que celui qui
ne veut rien entendre !

05 sept. 2016

Bonjour @Primipile, bonjour à toutes et à tous,
Le cobaturage n'est pas de la location clandestine de bateaux comme vous le propose ce propriétaire irresponsable.
" Le cobaturage peut se définir comme l'utilisation conjointe et organisée d'un bateau ou navire, par un plaisancier non professionnel et un ou plusieurs tiers passagers, dans le but d’effectuer un trajet commun."
" En d'autres termes il y a cobaturage lorsque le trajet aurait, de toute façon, été réalisé par le plaisancier « à vide ». La logique du cobaturage est d'optimiser le taux d'occupation de son navire lors d'un trajet que l'on aurait entrepris, même seul."
Pour plus de détails, lire l'article :www.actunautique.com[...]at.html
Bien cordialement

05 sept. 2016

Qui ici à jamais tenté d'optimiser son navire pour un "trajet" qu'il aurait entrepris seul ? Cette définition reprise en copié- collé du co-voiturage ne me semble pas très adaptée aux "trajets" que nous faisons avec nos bateaux. Si pour déplacer une voiture sur un trajet on constituait un équipage, on trouverait ça drôle. Je crois que le co-baturage qui n'est pas de la co-navigation est né pour concurrencer des tarifs de transit vers Groix jugés trop élevés.

05 sept. 2016

Moi j'ai optimisé mon bateau sur un trajet et ...j'ai payé l'avion de mon équipier !....Tu vois Gradlon c'est pas simple !

05 sept. 2016

Si tu as fait ça avec le sourire, tu dois être crémier. ;-)

06 sept. 2016

Le fisc vient de pondre une instruction, fiscale donc, relative au cobaturage, et comme le co-voiturage, il n'est pas nécessaire pour le propriétaire acceuillant a bord des "invités" de déclarer les sommes perçues. Article du Monde d'il y a deux trois jours . Contrairement aux location d'appartement entre particulier. Etonnant car ca reste un revenu quoiqu'on en dise, mais bon Sapin a parlé.

06 sept. 2016

Que le partage des frais (y compris l'usure du véhicule) ne soit pas un revenu est une évidence. Le revenu est une ressource et ses synonymes sont : allocation, gain, pension, produit, rente, rétribution, salaire.
La question est de savoir à partir de quel moment on passe du partage des frais au revenu. Entre rien du tout et beaucoup trop, il y a de la marge pour la discussion. Si rien du tout est assez facile à définir, le beaucoup trop est un peu plus flou.
En croisière il y a plusieurs variables que peuvent faire varier le niveau des frais communs :
• le style de vie (lié au niveau de dépenses) que le skipper propriétaire donne à son bord
• la zone de navigation et la fréquentation des marinas. Les frais de ports sont plus élevés en Italie qu'en Scandinavie. En Grèce avec une forte proportion de mouillages forains ils sont inexistants.
• La taille et le type de bateau notamment pour le partage des frais de port et du GO.
etc..
Il y a des niveaux de participation demandée qui sont nominalement élevés mais qui ne le sont pas si l'on accepte l'idée de partager les frais.
Il y a évidemment des activités commerciales déguisées ou clandestines dissimulées derrière des pratiques de cobaturage ou de conavigation. C'est à l'équipier avec du bon sens et les informations qu'il est susceptible de recueillir qui doit en juger. C'est lui et lui seul qui s'engage en connaissance de cause.

06 sept. 2016

Petit rappel : une activité peut être commerciale même si elle ne produit pas de bénéfices.
Lien article du Monde :
www.lemonde.fr[...]34.html

06 sept. 2016

Pourquoi "Cobaturage" ?

"Voiturer" existe, et je comprend que l'on peut co-voiturer.

Par contre, je ne connais pas le verbe "baturer".

Sinon la différence entre revenu et participation aux frais est la même qu'entre loyer et charges. Les charges payées par le locataire ne sont pas des revenus pour le propriétaire s'il les justifie et qu'elles doivent bien être à la charge du locataire.

Jacques

06 sept. 2016

Bien d'accord avec toi, c'est un peu court baturer...

La navigation de plaisance partagée, c'est mieux.

Si on invite des amis à naviguer, éventuellement après les avoir rencontré grâce à une plateforme internet, et que ces amis offrent, en remerciement, un chèque bien provisionné, quelques coupures en espèce, ou un équipement qui manquait à bord...
Les cadeaux, c'est imposable aussi !

06 sept. 2016

Et voici le texte officiel - § 100 pour la plaisance:
bofip.impots.gouv.fr[...]GP.html
Seuls les frais directs peuvent donc être demandés : " …soit les frais de carburant, de nourriture, d'amarrage et de rémunération du personnel de bord pendant ladite expédition".

06 sept. 2016

La remuneration du personnel de bord , donc dunchef de bord ou...skipper faisant donc partie des frais directs, tout est possible ...
Dom

06 sept. 2016

Un texte de l'administration fiscale ne peut se référer qu'à un skipper ou une hôtesse professionnels déclarés, voyons !!!

08 sept. 2016

Bonjour DOM, bonjour à toutes et à tous,
Il est regrettable que le législateur ait mis le loup dans la bergerie.
Bien cordialement

08 sept. 2016

Mmm, il me semble que non. Dans le lien de Carpe Diem, on trouve ceci:

"En outre, les frais partagés ne doivent pas inclure la part de la personne qui propose le service. En effet, les notions de partage de frais et de "co-consommation" supposent que cette personne supporte personnellement sa propre quote-part de frais et ne bénéficie d'aucune forme de rémunération, directe ou indirecte, au titre de la prestation qu'il rend et dont il bénéficie en même temps. En d'autres termes, le contribuable qui propose une prestation dont il partage les frais compte pour une personne dans le calcul des frais à partager."

08 sept. 2016

Bonjour Numawan,
Je maintiens que l'article 100 n'est pas clair et ouvre la porte à,tous les abus en matière de cobaturage et de co-navigation.
Avant que qu'il n'existe une jurisprudence, le ministre en charge peut préciser son point de vue en sollicitant l'intervention d'un parlementaire.
Bien cordialement

06 sept. 2016

Que le fisc ne se sente pas concerné ne rend pas l'activité légale pour autant.

08 sept. 2016

voir ici une réponse complète

www.yachter.fr[...]pic.php

08 sept. 2016

C'est complet en effet; les risques encourus ont été déjà expliqués plusieurs fois sur ce site (beauoup de fils sur la "caisse de bord") mais certains jouent toujours l'autruche !

08 sept. 2016

Je sors du sujet, mais le lien vient de me sauter au neurone.
Le mot "bateau" vient du norrois "batur", le norrois étant la langue des vikings. Je crois qu'il y a un accent, je ne sais lequel, sur le "u" de batur.
Cela a donné boat en anglais et Boot en allemand et néerlandais, je crois.
Le "co baturage" serait donc une sorte de retour aux sources...

A tout hasard, je signale que d'autres termes viennent directement du norrois : mât, roof, élingue, bâbord, tribord et j'en passe, car tout le vocabulaire ou presque vient de ces visiteurs du nord.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

Souvenir d'été

  • 4.5 (56)

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

novembre 2021