Class40 Pogo S3, 1ere réduction au près

Bonjour,

Question de curiosité :
Prenons un Class40 Pogo S3 (ou S2 si vous voulez), à partir de combien de noeuds de vent apparent (ou de vent réel, pensez à préciser) au près prennent-ils le 1er ris ?

L'équipage
24 avr. 2017
25 avr. 2017

En course ou en croisière? Probablement 40 nds réel en course.

25 avr. 2017
25 avr. 2017

40 nds réel au près soit 47 48 apparent tu es bien certain de ce que tu nous raconte !!!

25 avr. 2017

Euh! As tu bien lu la question?

25 avr. 201725 avr. 2017

40 noeuds réels... Ah, Vie, si tu n'existais pas, il faudrait t'inventer !!!

Céline, ici, une vidéo où ils ont déjà réduit, et pourtant je dirai qu'en montant à plus de 19 noeuds (SOG), ils en doivent pas être en mode convoyage ! Et ils ne sont pas au près... Il est assez évident qu'au près, on réduit avant les 40 noeuds !

Et là, les polaires de la bête, où le cabinet Finot lui-même ne prévoit pas les polaires au-delà de 35 noeuds :

www.finot.com[...]o40.pdf

Eh, Vik, sur ton super site, t'as pas une vidéo de toi au près dans 40 noeuds de vent et tout dessus ??? Allez, donne nous encore une fois le lien pour ceux qui l'auraient pas déjà vue, cette vidéo !!! :goodbye:

25 avr. 201725 avr. 2017

J'ai bien précisé en course...
Ils naviguent avec la chute de GV totalement ouverte et éventuellement en drapeau. Cela dépend aussi des conditions de mer. Si le vent moyen est établi à 40 nds, ils choisiront de réduire, mais s'il s'agit de surventes avec des molles à 35 nds, ils gardent la GV entière.
Pour info, sur notre précédent voilier, un A 40, nous n'avons jamais pris de ris en course.
Sur l'actuel, plus toilé à l'avant, nous réduisons autour de 30/32 noeuds tout en gardant le génois en totalité . Nous gréons une trinquette à 35 nds réels.

Et encore, lors d'une fin d'étape au Tourduf 2013: " au près durant l’étape Roscoff / Aber Benoit avec un B.M.S. en cours ou nous avons surtout cherché à préserver notre génois neuf… avec des rafales soufflant jusqu’à 40 nœuds." Notre homologue Charette III était lui aussi GV entière et sous génois.

karibario.blogspot.fr[...]13.html

25 avr. 2017

Sur votre A40, vous réduisez autour de 30/32 noeuds de vent apparent ou réel ? (si apparent, merci de préciser la vitesse au sol/gps du voilier). Et avec combien d'équipiers en rappel de charge au vent ?

25 avr. 2017

Et en plus oui, si cela se trouve, c'est 32 noeuds apparents... Ce qui n'a rien à voir avec le 32 réel au près !!! :non: :non: :non:

25 avr. 2017

"40 noeuds réels"

Oh, merde j'ai (encore ?) dit une connerie...

"euh, des molles à 35 nds" (dis donc, il est vachement établi ton vent s'il est coincé entre 35 et 40, chapeau bas...)

Ah merde, c'est peut-être encore trop...

"nous réduisons autour de 30/32 noeuds"... Tout le monde sait qu'il y a un monde entre 30 et 40 noeuds !!! Et tu vas nous faire qu'au près, un avion de chasse tient toute sa toile jusqu'à 40 noeuds... De temps en temps, j'en arrive à me demander si tu n'es pas un énorme troll...

:alavotre: :alavotre: :alavotre: :alavotre: :alavotre: :alavotre: :alavotre:

25 avr. 201725 avr. 2017

Nos réponses se sont croisées...
Avec l'A 40, nous naviguions à 9 dont 7 au rappel. Nous n'avons jamais pris de ris en course mais naviguions souvent grand voile en drapeau.

Je parle toujours en vent réel.

25 avr. 2017

ça me conforte dans l'idée qu'il ne faut pas acheter un bateau qui a pratiqué la régate à ce niveau-là!

26 avr. 2017

Avec l'A 40, nous avons effectué environ 30 000 milles dont les 2/3 en régate. Depuis 6 ans, il a du en effectuer 10000 de plus et n'a jamais eu aucun souci. ni de structure, ni de gréement...Merci Archambault.

25 avr. 2017

Mais même 35 tout dessus au près !!!
T'es breton tendance marseillais toi non ?
Putaing kong on était tout dessus avé 45 nds yavait douzeu mètres de creux
A 15 degrés du vent et on planait à 15 nds sur la tête de ma mère.
( ce jour là moi j'ai préféré pas sortir yavait une sardine qui bouchait l'entrée du port)????????????????????

25 avr. 2017

On s'éloigne de la question initiale ;-)

25 avr. 2017

Hello,

Une question de non régatier.

De ce que je comprends, quand le vent monte, vous mettez la GV en drapeau (en relâchant la bordure?) ce qui remplace une prise de ris?

Quelle est l'utilité de naviguer par vent fort avec la GV en drapeau?

Ne vaut il pas mieux réduire et border?

La voile en drapeau, ça ne l’abîme pas prématurément?

26 avr. 2017

La GV en drapeau signifie que le régleur de GV choque la barre d'écoute de façon à ce que la GV fasseye en totalité.

Quelle est l'utilité de naviguer par vent fort avec la GV en drapeau?
Dans des vents forts, il y a des périodes où la GV peut porter partiellement . Le régleur est en permanence en train de doser la pression, en dialogue constant avec le barreur.

Ne vaut il pas mieux réduire et border?

Prendre un ris sur nos tissus modernes l'abîme beaucoup.Toutefois, si ,le bord est long et stable en force, il nous arrive de prendre un ris (sur le Sun Odyssée). En régate, lors de survente à 40 nds, on espère toujours que le vent reviendra au 35 nds qu'il avait dans les minutes précédentes... Voir ma précision.

La voile en drapeau, ça ne l’abîme pas prématurément? Si, énormément. C'est surement la cause d'usure la plus importante.

UNE PRECISION: Il est évident que si nous étions au large avec la mer, nous raisonnerions différemment. Lors de l' étape du Tourduf 2013 Roscoff/Aber Ildut, le vent venait de terre. Le vent est monté progressivement à 30 nds, puis 35 alors que nous approchions de l'ile Vierge.
Notre homologue et adversaire, était juste derrière nous avec la même toile (Génois et GV). Si nous prenions un ris, il nous doublait et nous n'étions pas sur que le vent se maintienne à 40 nds (dans les rafales). Malheureusement, il s'est maintenu et l'arrivée au louvoyage à l'Aber ildut a été dure.
Evidemment, si nous avions su que le vent continue à fraîchir, nous aurions réduit.

26 avr. 2017

Ah ah !!!

Oui, mais répondre simplement à cette question ne permet pas à Vik d'étaler encore et encore... Car il ne sait pas... Mais il est tout de même là à nous rabattre les oreilles nav (pas au près) dans (pas) 40 noeuds de vent (établi) avec tout dessus, et en plus, absolument pas sur un pogo 40...

Rappel : pogo40 5,3 tonnes contre 6,4 pour un A40
Et pogo40 gv de 57 m2 contre 51 pour un A40. Il y en a un qui va se coucher...... (et je ne parle pas de Vik ici ! :topla:

26 avr. 2017

ok, merci pour les précisions.

J'en conclu que c'est valable en régate, avec un équipage affûté mais pas pour la croisière ou si il arrive qu'on laisse passer une rafale en débordant la GV, on cherche plus à préserver le matériel et le confort en réduisant plus facilement.

Tout ça est bien logique.

26 avr. 2017

Si je relis la question, a combien de vent apparent ou réel, (le réel me parait plus parlant) prendre unis au près sur ce genre de bateau.

A cette question, la réponse de 40 Kts me semble ridicule.

On ne parle pas d'exploit, on ne parle pas de bord de parcours banane, on parle de force de vent à partir de laquelle on prend un ris au près"."

Question simple

25 avr. 2017

Oui tu as raison on réduit à partir de 25 nds réel etabli, avec des adaptations en fonction de la mer de la route qu'il reste à faire et si tu fait un près serre ou un près "océanique" et effectivement si tu es en course ou en croisiere.
Mais sûrement pas 35 réel.
C'est très toilé ces bestioles.

25 avr. 2017

....on peut en lire des sacrées conneries sur le forum...

Impossible de comparer un A40 avec un class 40. GV beaucoup plus grande sur un classe 40 avec une corne importante. Les A40 sont conçus pour faire du près...pas les class 40. ça n'a rien à voir.

1er ris entre 20 et 25 nœuds de réel je pense, à voir en fonction de l'état de la mer.

25 avr. 2017

@Now: Au près, dès que ça gite trop et que ça commence à bouchonner (en focntion de la mer), il faut réduire.

Sur les mini 650, au près dans 15 nœuds réels, tu vas plus vite et tu capes mieux avec un ris GV voire 2 et un ris dans le solent si la mer est mauvaise. De toute façon, tu atteins rapidement les vitesses de carène. Du coup, avec plus de toiles, tu n'avances pas plus vite, tu gites plus et tu fais moins de cap...

25 avr. 2017

J'entends bien et c'est comme ça que je navigue aussi, mais Vicking dis qu'en course il ne réduit jamais ou presque, donc je me renseigne pour voir quels avantage ça peu avoir (ou pas).

25 avr. 2017

Viking d'habitude ne dit pas (trop) de conneries mais ce soir il a dû abuser du
chouchen ...
Aucun intérêt de naviguer avec la gv en drapeau, tu la flingue elle te ralentit.
Sauf sur un tout petit parcours de régate pour finir ton bord de près avant de redescendre, prendre un ris te ferais perdre trop de vitesse et le relarguer aussi.

25 avr. 2017

Maintenant si viking a lu un peu vite la question initiale, qui précisait " au près"
Et qu'il a voulu parler de portant, je suis d'accord avec lui, on peut naviguer tout dessus avec Ub classe 40 avec gv haute et asy lourd avec 40 nds et un bon pilote/barreur.

26 avr. 2017

J'avais bien noté que c'était au prés.
Par contre j'aurais du préciser que nous faisions une majorité de parcours côtiers où les bords excèdent rarement 15 milles (et souvent moins). Nous avons donc toujours une bonne raison de penser que le vent va mollir ou que la bouée au vent est proche...

J'aurais du aussi indiquer qu'avec l'A 40, nous naviguions sous solent alors qu'avec le SO 40, c'est toujours sous génois (emmaganiseur).
De plus, les comportements des voiliers sont très différents. Le Sun Odyssée a une raideur à la toile exceptionnelle.

Sur l'A 40 elle était faible et le rappel de l'équipage déterminant. En convoyage, avec 30/35 nds de vent à deux nous étions limite sous solent et deux ris.

karibario.blogspot.fr[...]is.html

karibario.blogspot.fr[...]ds.html

26 avr. 2017

Mercredi 14 septembre 2016

La flotte de la Normandy Channel race vient de vivre 24 heures très éprouvantes. La remontée au près, face au fort vent de secteur nord, installé très exactement dans l’axe de progression des Class40 vers le phare de Tuskar, a été rendue rien mois qu’infernale à cause d’une mer particulièrement creuse et désordonnée. Ainsi que l’explique Miranda Merron (Campagne de France), « Il y a très peu d’eau entre Land’s End et les Scilly ; dès qu’il vente, l’état de la mer devient horrible. Nous avons passé la journée à taper dans des vagues casse-bateau. » A l’approche de Tuskar, Maxime Sorel (V and B) décrit précisément les conditions de navigation auxquelles la flotte est soumise : « La mer est chaotique, ça tape beaucoup et le pire est à venir : courants et mer forte seront au programme. Nous avons entre 25 et 30 noeuds de vent, et nous sommes sous deux ris et trinquette. » Et Bertrand Delesne, à bord de Teamwork de préciser : « nous sommes dans la remontée fantastique, au près vers Tuskar ! pas facile ! le vent du canal est fort et nous avons 33 noeuds! Sinon tout va bien nous sommes en combinaison sèche attendant des jours meilleurs. »

26 avr. 2017

ça me paraît une réponse plus adaptée que ce qu'on a pu lire plus haut!

26 avr. 2017

"dans des vagues casse-bateau" et au large , on raisonne évidemment différemment. Comme je l'ai précisé précédemment.

26 avr. 2017

Tour de belle ile 2014 ...il n'y avait pas 40 knts

26 avr. 201726 avr. 2017

Sur eau plate, tous a un ris.
on voit bien sur la photo qu'il ya 40 knts ;-) ou pas

26 avr. 2017

D'abord 30+au prés tout dessus avec le rappel adéquat en régate ne me parait pas déconnant.

En régate tu es au poids maxi de la jauge avec des gars qui savent et des bords qui alternent prés et portant. Donc la question de naviguer GV en drapeau plutôt que prendre un ris qui devra être relâché plus tard se pose, d'autant que les voiles sont du consommable. Par contre, la voile d'avant est elle évidemment réduite avant.

Avec l'A35 en solo/balade, je prends le 1er ris à 18nds et et le second à 25, mais garde GV haute+solent jusqu'à 30+ en équipage complet en fonction de l'état de la mer.

De mémoire sur la Fastnet Solo, Raging Bee (JPK1010) fait toute sa sortie de Solent au prés tout dessus dans 30-35 nds de vent en solo...

Pour revenir à nos moutons, une GV de Class 40 à certes une grande corne, mais celle-ci permet aussi un plus grand vrillage et donc une plus grande tolérance. La plupart des psortboat a GV à corne (Open, speed Feet, Mach, Longtze...) n'ont pas de ris à la GV.

On voit malgré tout la plupart des C40 et IMOCA prendre le premier ris aux alentours de 20 noeuds, mais la encore c'est fonction du temps à venir, les manoeuvres en solo/double sur ces tailles de bateaux dictant plus de conservatisme que sur les course-croisière en équipage complet.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

Souvenir d'été

  • 4.5 (194)

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

novembre 2021