Choix d'une coque de noix

Bonjour à tous,

Après maintes réflexions et lecture du forum depuis bien longtemps déjà, nous nous décidons à poster et à poser une question…Plusieurs en fait, en sachant bien que nous risquons de nous faire traiter de fadas par certains, néanmoins nous nous lançons….

Une certaine expérience à la voile, pas de cap Horn, non…. mais réalistes et conscients des dangers de la mer, de sa météo imprévisible et de ses sauts d’humeur….Un permis hauturier, le demi-siècle et assez bricoleurs….. Juste pour donner aux futurs intervenants une idée de nos modestes connaissances…...

Pour le vif du sujet, nous (3 adultes voir 4) envisageons de parcourir les mers, chaudes de préférence, mais une petite escapade vers le nord pour friser les glaces nous tenterait tout de même aussi.

Ce périple serait à envisager dans 2 à 3 ans si tout se passe bien pour le financement de ce projet.
Pour l’instant notre interrogation va plutôt vers …quel voilier choisir ?
Bien sûr une multitude de sujets sur le forum en parlent et nous en avons lu de nombreux, néanmoins chaque personne étant unique, les désirs et rêves de chacun leur sont propres…

L’argent étant le nerf de la guerre, pour définir un peu plus notre recherche…..

-Le budget achat voilier entre 75 000€ et 100 000€ voir jusqu'à 120 000€…
-Le budget par mois entre 1500€ et 2000€
-Une réserve conséquente en cas de coup dur d’environ 50 000€
-Pas de train de vie exorbitant, des petits plaisirs comme restos de temps en temps, visites des lieux intéressants avec soit location de véhicule ou bus ou…à pieds ….
-Nous sommes plus pour les mouillages tranquilles et loin des marinas sauf si insécurité bien sûr…
-La définition de notre voyage…Partir tranquillement et longtemps, pour une durée de 5 à 10 ans suivant les aléas de notre vie…..

Voilà les bases étant plantées, nous recherchons donc un voilier confortable de 14 à 15 m, agréable à vivre, de bonne, voir très bonne conception, agréable en mer, avec une préférence pour un ketch…Déjà certains vont nous dire que c’est trop gros…Mais c’est pour un long périple et ce sera notre habitation principale….

Nos convictions, qui ne sont peut-être pas forcément bonnes… ?

Un ketch acier et dériveur lesté… ?
Pourquoi l’acier ? Pour la solidité, surtout pour les patates de corail…..?
Un DL pour remonter des rivières ou être au plus près de la côte, mais n’est-ce pas une source de grande restriction de choix ?
Quant à l’alu, trop cher et pas trop copain avec l’électrolyse sur ce matériau….

Ou alors un voilier grp ou autre matériaux similaire, d’ancienne génération, solide et bien conçu, avec certainement nettement plus de produits en vente…. ?
Mais est-ce raisonnable en terme de solidité pour un tel voyage, vous nous direz sans doute qu’il suffit de faire attention, mais après avoir pris une patate de corail aux alentours de Madagascar sur le voilier acier d’un ami, seulement en ce déplaçant avec prudence pour aller poser l’ancre , et après constatation de l’absence totale de dégâts, notre choix s’orientait plus vers l’acier…Une erreur ?

Si nous devions envisager un autre matériau que l’acier, notre choix se porterait vers ce genre de voiliers, dont la plupart dépasse les 15m…est-ce raisonnable… ?

-Wauquiez ….Centurion….Un faible pour l’Amphitrite…. ?
-C.N.S.O Mikado …. ?
-Amel Mango, Maramu (le super Maramu hors budget) Meltem, Santorin…. ?
-Jeanneau Sun Kiss, Sun Magic … ?
-Un gros faible également pour les Ta Chiao, Formosa, Herreshoff, Cheoy lee, Vagabond, Hudson Force, Camper & Nicholsons, Hallberg-Rassy…etc… ?

Enfin ce genre de voiliers, même si bien différents les uns des autres….

Si des âmes charitables pouvaient nous donner des conseils avisés ou (et) nous orienter dans notre choix ….. ?!
Devrions-nous revoir nettement à la baisse la longueur de notre future coque de noix … ?
Nos craintes des matériaux autres que l’acier ne sont-elles pas forcément justifiées… ?

Juste encore le zapping des catamarans, si nous en avions choisi un, ce serait peut-être un Lagoon 380 pour son habitabilité et pour rentrer dans notre budget, mais certainement pas fait pour notre programme… ?

Bravo à ceux qui ont eu le courage de lire notre message en entier et merci par avance pour vos conseils et votre accueil.

L'équipage
16 août 2013
16 août 2013

budget peut être un peu faible pour équiper totalement un bateau pour un grand voyage surtout pour 14-15m
Pour le reste, rien d'exceptionnel dans les demandes et donc le bon bateau sera à choisir sur un coup de tête ou plutôt sur un coup d'amour.

16 août 2013

pourquoi un ketch absolument ?

je pense que vous trouverez beaucoup de bateaux de voyage dans les 42/43 pieds déjà tout equipés

j'ai un cousin qui a eu un mal de chien a vendre 150K€ un OVNI 435 avec pour plus de 50K€ d’équipements "voyage"
:iridium, dessalinisation, aerogenerateur, 500w de panneaux, presque toutes les pièces moteur en rechange, réservoirs gazole supplémentaires , groupe électrogène en cocon, 3 lignes de mouillageetc etc etc ...
(3 pages de liste d'armement)

tout çà se revend très mal, car il faut trouver le client qui correspond exactement avec un projet grand voyage

donc vous devriez trouver AMHA, assez facilement
peut être pas à 120K€ mais guère plus ...et pour un bateau super équipé, prêt à partir

16 août 201316 août 2013

Amha et ne croyez pas que ce que je vais écrire est un jugement, une critique, voire même un conseil.

Je crois simplement que vous commencez votre TDM à l'envers, on ne commence pas par le choix d'un bateau trois ans avant le départ éventuellement prévu, sous réserve que, etc...

Tous ceux que j'ai connus, qui ont réussi à se déhaler définitivement, ont acheté ou reconditionné leur bateau entre 3 et 6 mois avant le départ définitif, d'autres qui ont passés entre 3 ans et 30 ans à préparer leurs voyages, ont tenu entre 7 jours et 18 mois, mais ce n'est peut-être pas une généralité.

Sur un délai de 3 ans, il y a de fortes chances, qu'au moment du départ, tout sera déjà obsolète, voir en état d'obsolescence avancée, ou du moins bien fatigué.

Je commencerais plutôt par acheter un bateau, peut-être un peu ancien, à petit budget (c'est à inclure dans le budget de préparation au voyage), et naviguer, naviguer et encore naviguer. De plus en plus loin.

Donc une unité entre 35 pieds et 40 pieds, semble tout à fait convenable, pour faire les côtes d'Europe, voire quelques iles plus lointaines (Açores, Cap Vert, Irlande, Écosse, Madère, Mer Egée, etc..., et même un saut Atlantique).

Si ce n'est pas la navigation espérée, ça aura au moins le mérite de vous mettre in situ, pour vérifier vos projections budgétaires (j'ai lu quelque part, qu'une bouée à Dubrovnik pour neuf mètres, c'était 78 €uros la nuit !)

Il transparait dans votre message, une sorte d'inquiétude quand à l'habitabilité, on relève :

"nous (3 adultes voir 4)" : les gens changent beaucoup dans un univers de promiscuité sans échappatoire, que le bateau fasse 8 mètres, 10 mètres ou 15 mètres ? Et notez en situation de TDM c'est quasi définitif, et plus du tout une croisière "s'amuse' en vacances.

"un Lagoon 380 pour son habitabilité" : même très habitable, un bateau ne donnera jamais l'autonomie d'intimité dont on dispose à terre.

Pour résumer, les conditions de TDM, c'est d'abord être comme en prison pour une durée indéterminée, on ne peut pas dire : "Pouce ! Maintenant je descends, j'en ai marre". N'en déplaise aux inconditionnels.

D'autre part, le plus long dans un voyage de ce type sera la préparation administrative, il faut se poser les bonnes questions, et en faire une nomenclature, le bateau et son équipement ne sont que des solutions techniques à mettre en place :

  • Combien coûte le pilote à Panama
  • Où vais-je placer mon argent, pour en tirer des subsides
  • En cas d'échec, quel sera ma position de repli
  • Combien coûtent les droits de douane en Islande pour importer une pièce de rechange
  • Le Port de Narvik, reste-il libre de glaces, quelles sont les conditions d'hivernage
  • Faut-il un visa pour aborder à Auckland
  • Quels sont les droits de passeport (bateau) et taxes à Ushuaia
  • Quels sont les vaccins pour l'Asie du Sud Est
  • Quelles sont les règles douanières pour naviguer dans les Maldives
  • Combien coûte une entrecôte à Papeete
  • Combien coûte le traitement d'une entorse à Hong Kong
  • Quelles sont les grandes routes maritimes des cargos

etc, etc...

Bref, élaborer votre programme de navigation, et d'en rassembler la documentation, vous prendra déjà quelques années, le soir au mouillage dans votre carré.

Avez-vous envisagé, vu le budget, d'entreprendre le périple à deux bateaux, plus petits (vous parlez de 3 ou 4 adultes).

Un vieux "tourdumondiste" très sage m'a dit un jour :
"Tu ne vas quand même pas aller faire le Tour du Monde, pour t'inscrire à l'ANPE du coin où tu tombes !" :mdr:

Donc beaucoup d’interrogations, qui précèdent un choix de bateau.

Ne dit-on pas, en matière militaire : "une mission, des moyens", il faut comprendre qu'on ne définit jamais les moyens, avant de connaître à fond les besoins de la mission.

Ceci dit, vous avez de l'expérience en navigation, alors vous êtes peut-être plus qualifié que moi pour juger de vos possibilités.
Chacun voit le solstice à sa descente :-)

17 août 2013

Bonjour
Sans vouloir déplaire a bikeel , J' ai une toute autre approche du sujet ,je ne me pose pas trop de questions juste les essentielles en espérant qu'elles le soient , la vie est trop courte, on verra bien! car il y a beaucoup de dictons qui se contrarient et pour une part celui ci peut aussi être pris en compte. "trop prévoir, plus d'espoir!!" bref

Je trouve que le prévisionnel semble réaliste (a condition de ne pas avoir 2 mains gauches). il y a pléthore de bateaux sur le marché de l'occasion.
Ta réflexion sur les bateaux acier est juste, j'ai également buté moi même à 5.5 nd en 1999 au Brésil (arrêt net). Merci l'Acier! arcade sourcilière de ma femme ouverte, les enfants contre les cloisons et moi, passé par dessus la barre .Le bateau, rien si ce n'est une écorchure sur le rond d'attaque de la quille. Si cela avait été avec le Trinidad que nous avions avant, la quille serait certainement au fond et le bateau avec!
Par contre les bateaux Acier que l'on trouve actuellement ont souvent de l'âge et si l'on ne sait pas comment ils ont été entretenu et même si on s'y connaît on peut se faire pigeonner! les vices ou usures cachés , sont cachés et le coup de cœur les cache encore plus . je sais de quoi je parle, a moins de vider la coque de son aménagement et isolation!!!!!!
Pour ce qui est du ketch nous avons abandonné car le gréement dormant est vraiment casse pied il y a des câbles partout et il ne faut pas oublier que la vie au mouillage représente 80% de notre temps . Il est vrai que dans le temps on avait besoin de diviser les surfaces pour faciliter les manœuvres mais aujourd'hui avec l'accastillage moderne j'ai une tendance a révisé cette maxime. De plus en tant que voyageur nous évitons dans la mesure du possible de nous buter contre le vent donc un maximum de portant, l'artimon restait ferlé les 3/4 du temps pour ne pas déventer la GV ou le génois si l'artimon ,GV étaient en ciseau. Pour moi plus de désavantage que d'avantage ( dans le sud les chartéristes qui avaient des Damien ketch les ont passé en sloop.
Pour ce qui est des matériaux j'avais comme toi des préjugés contre l'alu, et après 7 ans de voyage avec un bateau acier , j'ai construis un bateau Alu .l'électrolyse cela se surveille , il y a des précautions a prendre mais une fois prises c'est très positif. l'Acier c'est la corrosion, le GRP c'est l'osmose, le délaminage, etc.
Chaque matériaux a ses avantages et inconvénients. si je repartais sur du bateau acier , plus d'occasion mais du neuf et au bout du compte l'alu ne revient pas tellement plus cher surtout si tu comptes les sablages et peintures qu'il faudra faire sans doute assez rapidement avec un bateau acier d'occas car pour la vente il y a souvent beaucoup de caches misères .
Voila pour mes modestes réflexions
Bon vent et pas de relâche ton projet vaut le coup
si tu veux voir mon concept de Bateau va voir mon profil

17 août 2013

Votre expérience confirme ce que j'ai pu constater bien souvent : plus le voyage projeté est éloigné, moins on a de chances de partir ou de poursuivre (enfin pour un premier voyage).

C'est le vieil adage : "il faut battre le fer tant qu'il est chaud", qui s'appliquerait dans ce contexte.

Pour votre premier voyage, vous avez acheté le bateau qui semblait vous convenir (sept 97), et six ou huit mois plus tard (ce n'est pas précisé) vous êtes parti pour je cite :
"En 1998, départ de Nantes pour 3 semaines, 3 mois, 3 ans, 30 ans".

Donc ce que je voulais souligner, c'est qu'il n'était pas vraiment utile d'envisager l'achat d'un modèle précis de bateau, trois ans ou plus, avant un départ envisagé, qui n'est encore qu'à l'état de projet.

Notre ami, ne précise pas dans sa demande, s'il possède un bateau ou navigue régulièrement.

Il me paraissait simplement plus opportun de s'orienter, pendant le temps de mûrissement du projet (en l'état actuel horizon 3 ans), vers une unité plus modeste, qu'un voilier de grand voyage, qui pourrait s'avérer encombrant et onéreux dans l'avenir, sous nos latitudes, si le voyage ne se faisait pas.

La liquidation de l'unité plus modeste, et ses frais d'entretien, si le voyage se faisait, n'aura vraisemblablement que peu d'incidence sur le budget global de l'opération.

Cela, sans compter l'engagement financier que peut représenter un voilier de grand voyage, dont la valeur vénale ne couvrira sans doute jamais les montants engagés.

Mais cela reste des arbitrages prospectifs à rendre, rien de plus. :-)

17 août 201317 août 2013

..."Chacun voit le solstice à sa descente"...
..."cela reste des arbitrages prospectifs à rendre"....

bien sûr, bien sûr !!!

quelles belles conclusions après toute cette prose !
Je suis mort de rire !!

17 août 2013

12-14m c'est déjà très grand pour un voilier, surtout a deux, 3 ou 4.

l'acier, est un bon compromis pour le voyage, on en trouve d'ailleurs a des prix dérisoires... dès 60000€, y a quelques perles toutes équipés.

vous achetez un bateau a plusieurs?

17 août 2013

j'avais oublié ! un bateau alu d'occas si il est brut(pas peint) sera sans doute plus franc de son aspect q'un bateau Acier qui sera forcément peint. Les défauts d’électrolyses sont a mon avis vite remarquables.
Bikeel : je ne vais pas épiloguer sur le sujet, ce n'est pas l'objet du Fil. la question est:Choix d'une coque de noix. Néanmoins c'est sympa de ta part d'évoquer tes réflexions sur ce projet,mais notre amis,P'titecoquedenoix, m'à l'air d’être une personne responsable!!!

17 août 2013

Si vous envisagez le grand Nord (glaces), l'acier s'impose.
La fourchette me paraît parfaitement raisonnable. Un ami a acheté, il y a quatre ans, un bateau acier, construction amateur, 12 m, équipé grande croisière, pour moins que ça. Il a depuis traversé l'Atlantique dans les 2 sens (aller en solo, retour avec un équipier), amélioré et complété l'équipement ; il souhaite le revendre, je ne connais pas le prix, mais il est probablement dans votre fourchette.
Comme le dit jackteur, dès 60000 euros, on trouve (surtout en acier), et les surprises ne sont pas forcément mauvaises. Le copain dont je parle n'en a eu aucune.

17 août 2013

A 12-14 mètres la coque de noix, c'est de la noix de Marseille...
:acheval: :acheval: :acheval:

17 août 201317 août 2013

Bonjour à tous et merci pour votre accueil

@Bigcheese

Pour le budget, c’est vrai que suivant le voilier choisi et son équipement, on trouve de tout, mais nous ne voulons pas non plus faire une course à l’armement.

@Pascal95

Pas absolument un Ketch, mais c’est vrai que le côté esthétique nous plait, mais c’est certain que le côté pratique est à voir avant tout.

@Bikeel

Pas de souci pour ce que tu dis, on ne prend pas la mouche est nous avons posté dans le but d’éventuelles remises en question, nous ne sommes pas obtus mais preneurs de bons conseils…

Nous nous sommes peut-être mal exprimés, notre voyage serait pour dans 2 à 3 ans (on préfère 2) mais en fait ce sera suite à une vente immobilière, c’est surtout ce qui nous bloque pour l’instant, nous avons mis entre parenthèses nos vacances et nos loisirs pour travailler dur et obtenir une « retraite » précoce…Nous n’allons pas acquérir ce voilier avant la vente de notre bien, le budget nécessaire est seulement pour l’instant en forme de pierre…..

Pour l’option d’achat d’un premier voilier plus petit pour faire des ronds dans l’eau, c’est une bonne idée, mais la revente risque d’être longue et de nous bloquer de nouveau comme c’est le cas actuellement.

En fait 3 ou 4 adultes, c’est surtout 2 adultes et 2 grands ados, mais un seul viendra de sûr….
Pas d’inquiétude pour la promiscuité, loin de là, et rien à voir dans notre cas avec la peur de la grosse dispute en traversant l’atlantique pour revendre notre voilier au Marin….

Nous sommes ensemble depuis bien longtemps, nous travaillons ensemble et nos enfants suivent des cours par correspondance depuis bien longtemps également, nous nous connaissons donc très bien et l’éventualité d’une incompatibilité à bord ne fait pas partie de notre façon de vivre. Mais c’est vrai que bien des couples travaillant chacun de leur côté, achètent un voilier pour un TDM qui se finit bien prématurément même sans aller plus loin que les eaux internationales…..

Pour la partie administrative, c’est une préparation importante lorsque l’on a à boucler un grand voyage en peu de temps, mais nous ne serons pas tenus par des délais serrés et pourrons attendre sereinement que la paperasserie se fasse…
Les plus gros soucis sont, nous pensons, les revenus, donc la préparation à cette "retraite" doit être bien ficelée ainsi que les assurances, les vaccins…etc… effectivement.

« Un vieux "tourdumondiste" très sage m'a dit un jour :
"Tu ne vas quand même pas aller faire le Tour du Monde, pour t'inscrire à l'ANPE du coin où tu tombes !" »

Tout à fait d’accord avec toi, l’herbe n’est pas plus verte ailleurs et le côté financier est une part très importante du voyage et non, bien sûr, nous ne voulons pas compter sur l’ANPE ou les sponsors….

@Fiooko

La vie est trop courte et le temps passe trop vite, nous sommes bien d’accord.
Non, pas deux mains gauches, heureusement pour nous et bien sûr cela permet de faire de belles économies…..Pas de chance pour l’arcade sourcilière de ta petite femme.

Pour les aciers c’est vrais qu’il faut avoir la possibilité de visiter les fonds de la coque et que bien souvent on trouve beaucoup de cache misère, nous avons un peu passé le coup de cœur pour se rendre à l’évidence que toutes les personnes n’étant pas forcément honnêtes, il faut bien prendre ses garanties pour l’achat d’un voilier. La première impression est souvent la bonne…Un voilier propre et bien rangé sera tout de même un plus et des propriétaires maniaques seront plus propices à vendre un élément en bon état…

Comme « Pascal95 » OK pour le Ketch…Esthétique mais pas forcément fonctionnel pour y vivre à plein temps, on prend note.

Pour les coques alu, nous avions admiré les Patago 45 et 50 ou déliré également sur le « Sauvage » de superbes voiliers, mais des tarifs conséquents….

Votre voilier est magnifique, 6 ans de construction, c’est un peu trop long pour nous qui avons opté ces dernières années pour des privations en vue justement de longues années de détente. Le coût doit être également important ? Sans doute bien au delà de notre budget ?

Tout à fait d’accord pour visualiser plus facilement les défauts sur une coque alu non peinte par rapport à une coque acier, néanmoins les rajouts, les "bulles" de rouille si on y regarde de très près, apparaissent comme le nez au milieu de la figure….
Nous sommes issus du bâtiment et nous sommes très …trop exigeants sur le travail à tel point que l’on préfère bien souvent mettre la main à la pâte que de le faire par des soi-disant professionnels. Heureusement ils ne sont pas tous ainsi….

@Bikeel

Pour notre part, la prévision de notre voyage, c’est surtout le côté monétaire qui nous empêche d’avoir des ailes….
Nous avons répondu indirectement précédemment, pas de navigation pour l’instant et pas de bateau non plus, et pas de vacances non plus depuis plusieurs années…C’est un choix, mais c’est une retraite anticipée que nous préparons sans devoir rebrousser chemin en cours de route ou devoir retourner au travail…

3 ans…. on espère à moins…Pour l’unité plus modeste comme dit plus haut, on risquerait de devoir attendre plusieurs mois ou années avant de la revendre…Autant faire directement le bon choix, s’il existe... Pas d’attirance particulière non plus pour rester sur les côtes françaises, nous avons passé plus de temps en dehors de l’hexagone qu’en dedans…

@Jackteur

Un plus pour l’acier, mais bien conscients que l’occasion sans vice caché n’est pas évidente à trouver. Non, pas d’achat à plusieurs, c’est source de problème, on préfère prendre plus petit mais avoir notre bateau bien à nous et ne rien devoir à personne….

@CARTHAGE

Un avis favorable pour l’acier, on prend note….

@All66
MDR...

Voilà, une réponse un peu longue, désolés.
Notre interrogation allait tout de même vers des unités en GRP ou matériaux approchant pour faire un grand voyage, mais il semblerait que l’acier ou…à voir l’alu, soient nettement plus appropriés, d’autres réponses nous ferons peut-être changer d’avis ?

Les voiliers acier de chantier comme les Bruce Roberts sont-ils de bonne renommée ?
Quels autres modèles existe-t-il à part les constructions amateur ?

D’accord aussi sur le fait qu’il vaut mieux avoir un voilier prêt à partir que de passer de nombreux mois à rénover et réparer une unité vétuste, nous aurons assez attendu….

Nous pensons tout de même que vous connaissez mieux les voiliers que nous, ce n’est pas parce qu’on a le permis de flotter que l’on connait toutes les coquilles…

Notre hantise, c’est le choc avec une patate de corail (entre autre) dans des eaux troubles, même avec un bon sondeur, pas sûr de pouvoir l’éviter, on avait entendu dire que certaines personnes positionnaient un autre sondeur vers l’avant pour déceler un obstacle immergé, est-ce réellement efficace ?
Un choc avec une ancienne unité, autre que l’alu ou l’acier, serait-il lourd de conséquences dans la plupart des cas ?

Suivant la forme de la coque, le voilier peut monter sur la patate et non la heurter ?

Voilà…il nous reste encore bien des interrogations sur les matériaux ou la forme de la coque…mais, vous l’aurez bien compris, les fourmis dans les jambes nous harcèlent….

Bon weekend à tous.

:-) :-) :-)

17 août 2013

Dommage pour toi notre Oaristys est (re) vendu depuis un bon moment sinon il aurait rempli pas mal de tes demandes (di, 17,5m, acier, ketch...°
long-cours.62.over-blog.com[...]pg.html
Pour les Cheoy lee nous avons eu un 53 ms un peu de fuites dures à trouver, osmose, immense cabine arrière et deux "petite" cabines avants", cuisine "à l'américaine" tirant d'eau respectable (même trop respectable)
te visible ici :
long-cours.62.over-blog.com[...]pg.html
Pour ce qui est du Mango comme pour le Cheoy Lee osmose, volume bien plus reduit , 3 à 4 adultes pendant de trés longues périodes...juste deux cabines et une couchette en coursive, les premiers modèles avec mat enrouleurs electrique avaient un problème d'assiette, cockpit abrité sympa, compartimet moteur pratique, puisard servant pour les eaux grises c'est d'un autre age,0 la voile c'est comme le Cheoy lee ou même notre Oaristys un fifty.
Si c'est pour le coté esthetique et seulement celui la y pas pas plus joli qu'une goelette à voile d'etai ; Une goelette avec un yankee, trinquette, fischerman, voile d'étai et gv (je n'irais pas juqu'a une gv aurique faut quand même pas pousser trop loin :-D) c'est superbe , mais un peu plus ... oui ca à utiliser qu'un bon cotre

17 août 2013

P'titecoquedenoix
Merci pour tes réponses au cas par cas , je pense que chacun des participant à ce fil sera l'apprécier .
Pascal

17 août 2013

Si demain nous avions à changer de bateau pour un voilier, sans doute ,comme ecris sur d'autres fils , serait ce pour quelque chose de trés proche de notre Oaristys, mais en alu ,avec une "timoneie/sas" avant le salon de pont, toujours avec dérive , mais sans lest dans la dérive tout dans les fonds, je garderais le choix du bi moteur (quitte à faire hurler les puristes) ,
Si maintenant les helices à mises en drapeau sont devenues fiables pourquoi pas (mais il y a 20 ans nous avons vu sorti à Clearwater bay un fifty qui en etait à son troieme jeux et qui de guerre lasse passait à de bonnes vieilles helices fixe)
Mais deja la nous sommes hors budget , pour tes chix d'un bateau polyester ,ne pas oublier que la courbe de resistance du polyester est l'inverse de celles des années passées à flot...

17 août 2013

Rebonjour
Pour répondre a ta question de notre investissement bateau il a été trés légèrement au dessus de 2 fois ton budget maxi, bien sûr il y a tout notre temps de MO en+.
il est trés équipé. GE 7 kw, déssal 120/h,3 panneaux 187 W nous n'avons lésiné sur rien en équipement toute l'elect en Mastervolt,etc . tout cela pour dire que la MO fait le prix des bateaux fini.
Pour ce qui est des sondeurs qui voientt devant, nous en avons un (sonar Interphase Escort) et là je me demande si je n'aurais pas pu faire des économies. Nous somme partie en mars 2012 ,nous avons fait 12500 M il ne m'a toujours pas réellement servit pour la vision devant et peu, en tant que sondeur. Peut-être me servira t'il plus au sud et les eaux claires pour les patates sous les tropiques mais les données techniques sont, pour l'instant , pour moi, largement surfaites.j'espère avoir de bonnes surprises pour me réconcilier avec ce matériel.

17 août 2013

info interressante concernant le sondeur, nousavions trouvés l'idée sympa , mais compte tenu (hormis de nos finances actuelles :lavache: :jelaferme:) du fait que notre coque ressemble assez à un dériveur intégral : ou mettre cette excroissance sans quelle ne soit arrachée au premier "frottement".
oui nous avons la facheuse tendance à "aller voir " si ce mouillage superbe est accessible ou si le seuil est vraiment trop haut.... :lavache: :lavache: la c'est les yeux que je fais lorsque je regarde le sondeur ou lorsque je me penche d'un bord pour voir si "ca passe" :oups:

17 août 2013

Oui effectivement la sonde est balaise mais pourrait être sur le coté vers l'avant mais pas trop (bulles d'air).mais je ne suis pas sûr que l'investissement soit bon,j'espère te dire le contraire dans quelque temps. :reflechi:

18 août 2013

Bonjour à tous :litjournal:

@Longcours

Effectivement Oaristys est le genre de voilier qui nous ferait craquer!!
Néanmoins, tes remarques objectives nous feraient peut-être changer d'avis...si trop proche d'un fifty....
On note également les problèmes d'osmose ou autres pour les modèles que tu as testés, merci pour ces retours d'expérience!
D'accord avec toi pour l'esthétique des anciens gréements, au détriment du côté pratique... :tesur:
Du même avis pour un bi-moteur, suivant la longueur de l'unité bien sûr, mais c'est une grande sécurité, et, pour les hélices, on préfère aussi les bonnes vieilles!
Apparemment l'alu fait des adeptes, mais le coût d'achat est toujours plus élevé qu'un acier, pour ne comparer que ces 2 matériaux.
Mais c'est vrai que, sur du long terme, l'entretien étant moindre, le tarif revient peut-être au même finalement...
Pour le polyester, même les anciennes unités avec des couches plus épaisses vieillissent mal et, au final, sont-elles de la même résistance que les récentes?....
Un voilier résistant permet de frotter les fond sans stress pour accéder à de superbes mouillages! :mdr:

@Fiooko

Normal pour les réponses au cas par cas.... ;-)
Merci de l'info pour le coût de ton voilier, un travail de longue haleine qui porte ses fruits, :bravo:, respect!
C'est certain que l'économie de la main d’œuvre est conséquente mais c'est beaucoup de temps passé, donc la valeur actuelle de ton voilier est un juste retour!
Il y a quelques temps déjà, nous avions été conquis par le Boréal mais, après mûre réflexion, on préfère bétonner nos arrières et opter pour un voilier moins coûteux...une fortune de mer étant toujours possible...

Et...pour le sondeur donc....pas encore concluant...

Nous restons tout de même sur l'acier pour l'instant....mais nous allons peut-être nous soigner...

Bonne journée à vous tous.

18 août 2013

Oaristys fifty dans le sens ou sont rapport de voile n'est pas énorme , environ 4,15, sinon avec une dérive semi lourde tres profonde (env. 3,40 m de te j'ai oublié le chiffre exact ) capable de naviguer correctement.
Mais avec quelqueS tonnes d'aménagements en bois massif et très lourd (densité ...plus que l'eau de mer ...) de gros réservoirs go...forcement il est très loin d'être un déplacement léger.
Mais certainement un des bateau que je regrette le plus , si pendant 14 ans nous avons essayés de le racheter pour finalement y arriver en 2009 ....pour le revendre en 2010, fautes de trouver une autre solution..
C'est certain il ne plairait pas à tout le monde certains choix sont très perso comme l'absence de cockpit préférant transformer toute la partie arrière en un grand" cockpit".
A l'usage le nouveau propriétaire pense adapter un cockpit et des rehausse pour les winch (un peu comme le cheoy lee 53),
Le fait de préférer un bi moteur, pas tant pour la sécurité mais plutôt pour être (à peu prés) manœuvrant dérive haute (quand à savoir ce qui freine le plus : les trous du propulseur ou la deuxième hélice ?)
Le cotre de mon point de vu est un bon compromis, qui peut aussi de "tomber" une taille en winch , le yankee ayant grosso modo, 27% de surface en moins, avec une trinquette auto vireuse tirer des bords n'est pas la même "corvée" qu'avec une goélette.
Mais si j'avais à construire un "mixte" je serais assez tenté par ce que j'appelle "un gréement de fainéant" (et cela me va comme un gant ) une goélette avec deux focs auto vireurs et une petite gv. Nous en avions vu une à Capri en 86 (je crois) il y a eu un article sur son concepteur (connu) sur Voiles et voiliers .
Mais pour qu'un tel gréement ne soit pas trop pénalisant il faut un bateau "pas trop lourd" et ca je ne sais pas faire.
Après plus de mats c'est plus cher, plus de poids , plus de winchs (mais plus petits) plus de voiles, plus de fardage...
Il faudrait bien sur comparer (par exemple ) une perche de 22m de 12/13 kgs/m et deux mats de 15m de 9kgs/m et ce n'est pas celui que l'on pense qui serait le moins pénalisant pour la stabilité (couché à 90° 3437m/kgs pour l'un et 2430m/kgs pour les 2 autres) après il faut affiner avec le poids des greement respectifs et de la hauteur des centres de voilure respectifs)
Mais pour un mixte cela me tenterais

18 août 201318 août 2013

rebonjour
Non pas que je veuille te vendre de l'alu! mais à la revente aussi tu y gagnes surtout si ton achat est d'occas car il aura mangé la plus grande partie de sa décote si il a plus de 5 ou 10 ans et au cas ou il faille le revendre pour une raison ou une autre tu le revendras environ le même prix après t'en être servi.
Pour l'acier cela me parait beaucoup moins sûr
En pièce jointe la coque de notre ancien bateau acier (à Monastir) que nous avions totalement sablé extérieur , et tous les fonds au needle Gun puis peinture en nouvelle zélande 2002 .Notre client ne l'a pas entretenu et abandonné 4 ans cela va très vite!
Mais à l époque (83) de sa construction il avait été traité dans les fonds avec un zinc silicaté plus peinture et pour ma part ce n'est plus d'actualité mais à l'époque les primaires zinc époxy débutaient
Par contre si au moment de sa construction un bateau acier à reçu un traitement tout epoxy alors j'y crois plus. j'ai vu des fonds de bateau Acier comme neuf 15 ans après. mais cela ne change peu leur valeur a terme
Néanmoins je comprends le fait de vouloir également bétonner ses arrières, les choix sont difficiles et multiples, lequel sera le bon????? le tien!
bon courage
Bonne journée :reflechi:

18 août 201316 juin 2020

Un autre exemple de l'intérieur d'un bateau acier, bateau peint en 1992, vendu en 94 , laissé à l'abandon entre 96 et 2009, photo prise début 2009 d'un des pire endroit (après un "simple" nettoyage.
Et la deuxième photo le coqueron lors d'un premier "déblaiement" fin 2009 soit 17 ans après la peinture ,nota peinture d'origine, pas repeint entre temps (comme tout l'intérieur du bateau d'ailleurs)( vous profitez ainsi d'une vue plongeante sur la plus belle partie de mon anatomie : ma chevelure !
Toutes les autres partie de l'intérieur étaient en bien meilleur état sauf environ 6x8 cm sur la cloison d'abordage

18 août 2013

Bonjour à tous,

@Longcours

Oui nous avons bien compris que Oaristys n’était pas vraiment un fifty, mais un voilier lourdement chargé, d’ailleurs pour de grands voyages, si on ne fait pas le ménage de temps en temps les cales doivent vite se remplir, surtout avec des représentantes de la gente féminine…C’est de l’humour bien sûr….
Dommage que vous n’ayez pu le récupérer que pour une seule année…ça a du être douloureux de le laisser partir une seconde fois…
Pour la conception du voilier effectivement c’est très personnel, suivant ses routes, ses hobbies, son besoin de confort qui va bien souvent avec l’âge ou autres……

Pour la trainée, deux hélices bien distinctes de la ligne de quille doivent freiner un peu plus la navigation, pour le propulseur d’étrave, c’est moins sûr…Certains s’obturent en navigation non ?
Pour le cotre, ok un peu plus simple qu’un ketch ou qu’une goélette, mais moins esthétique…
Pour moins de 15 m, un seul mat c’est bien, au delà, deux c’est…mieux ? !

Merci pour les photos, « la plus belle partie de ton anatomie » a l’avantage de t’éviter les cheveux dans les yeux en cas de coup de vent…..mdr !
Pour les fonds…Comme quoi, il vaut mieux prévenir que guérir…L’acier n’a pas que des tares….

@Fiooko

Pas de souci, comme dit plus haut, c’est suite au dialogue que naît la réflexion.
Nous regardons aussi les alu comme ceux-ci….

fr.bernard-gallay.com[...]040-375

fr.bernard-gallay.com[...]VIA-306

Hors budget….Mais juste pour le plaisir des yeux.
Ou encore…
fr.bernard-gallay.com[...]ABA-338
Ni DL, ni DI mais une belle unité tout de même….

Ou pour rester sages et dans nos prévisions …
Ce genre, mais 25 ans c’est peut-être beaucoup, même pour de l’alu ?

www.yachtworld.fr[...]/France

www.yachtworld.fr[...]/France
Juste encore un…Un Bruce Roberts en alu et non en acier comme bien souvent et un tarif plus conséquent, mais à peine plus de 10 ans….
www.yachtworld.fr[...]ts-unis

Tu dois certainement avoir raison quant à la revente avec moins de décote sur l’alu.
La photo laisse perplexe, ce sont vraiment de gros trous, impressionnant, une bonne connaissance du suivi du voilier avant l’achat est fondamentale pour être par la suite sereins en navigation.
Le plus gros souci, c’est de trouver des personnes qui vendent une unité qui leur est chère et pour laquelle ils ont fait un entretien suivi….

Non non, pas sûrs que notre choix sera le bon, nous ne sommes sûrs de rien et c’est tellement facile de faire des erreurs….

Bonne soirée étoilée.

19 août 2013

Je te dis en mp combien nous avons revendu Oaristys
Sinon il est passé celui ci dans une vente aux enchères la mise à prix etait "raisonnable" par contre pas suivi pour savoir à combien il est parti .
Sur le site de brouns descent jusqu'a Diodora :
dl.dropboxusercontent.com[...]bum.pdf
www.brouns.fr[...]-voyage
Mais quelque fois les ventes comportent de grosses surprise par exemple le cata à moteur
Santorini 65 est parti lors d'une vente à une fraction de ce qu'il était à vendre quelques années auparavant...

19 août 2013

Bonsoir à tous,

Merci pour le MP
Une bien belle unité que ce Diodora....il y a quelques temps déjà, un ketch Ensis était en vente, nettement plus petit bien sûr, mais un tirant d'eau de 0,80...
Pour les ventes, c'est l'offre et la demande! Si les vendeurs sont pressés, il y a parfois de bonnes affaires.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (110)

Coque de bateau

novembre 2021