Choix d'un bateau/avis sur un bateau.

Discussions sur choix de bateaux. Comment faire?

L'équipage
05 août 2020
05 août 202005 août 2020

Je suis toujours étonné de ce type de demandes récurrentes sur H&O, « que pensez vous de ce bateau ? » ou « Quel bateau pour aller aux Antilles », ou « quelle longueur de bateau me convient ? »….
J'ai un peu l'impression que ce type de question s'apparente à « quelle voiture est la meilleure » ou « quel est le meilleur homme politique ? ». Pour ces questions là, il nous paraît évident que 50 % pensent « on s'en fout », ou « c'est tous les mêmes », d'autres « Macron est le meilleur », et on aurait les mélanchonnistes béats et les Lepenistes amoureux… Bref, autant de réponses tranchées que d'avis.
Pour les bateaux, c'est pareil, mais les questions reviennent toujours.
C'est lié non seulement à une expérience, à un vécu, à des qualités avérées ou supposées des bateaux, mais aussi à l'idée qu'on se fait d'un bateau. Par exemple, seuls les français ont des aciers à bouchains, seuls les français ont des bateaux en alu. La priorité de chacun est variable. Certains privilégient la vitesse, le près, la manœuvrabilité, aiment être dans un cockpit ouvert, sentir le vent, aiment les nombreuses cabines, la barre à roue… d'autres privilégieront le poids, le confort, la capacité des réservoirs, la barre franche… Et pour un même programme, des optiques différentes apparaissent : Ceux qui naviguent sur un tri libellule et ceux qui ont un Caroff vont tous les deux aux Antilles et si les choix et les priorités sont tout à fait différents, les deux ont raison et sont cohérents dans leur choix.
C'est à dire que la cohérence n'est pas seulement basée sur un réalité pratique, mais aussi sur un aspect sentimental et fondé sur l'idée qu'on se fait de son bateau. Un Amel, par exemple est le bateau type de tropicaux retraités .
Prenons un exemple, Juliusse a posté il y a quelque temps un panégyrique du Sancerre. Son opinion est non seulement liée au bateau, à ses qualités, son aménagement (bien construit) mais aussi à son passé de propriétaire de plan Harlé. Pour moi, ce bateau ne réponds pas à mes priorités cockpit peu protégé, carré arrière, descente profonde … mais son choix est pourtant cohérent., tout comme Estran qui navigue sur un petit bateau nordique que je trouve superbe, mais que d'autres pourront trouver bien moins logeable qu'un Fantasia ou sangria .
J'ai commencé à manier mon bateau à 14 ans, souvent à la voile, je peux dire sa vitesse même couché dans ma cabine, je sais s'il souffre ou s'il jubile… ce bateau me va à moi. Lourd, puissant. Mais difficile à manœuvre dans un port . Il me va, mais il serait peut être impensable pour un autre, trop gros, trop lourd, trop vieux, trop petit moteur ou pas assez d'électronique.
Alors, à la question « que pensez vous de ce bateau ? » J'aurais tendance à répondre « pour qui votes tu aux élection présidentielles ? »
On pourrait presque faire un programme complet, avec plein de questions (pas forcément liées au bateau) qui amènerait à des noms et marques ;-)

06 août 2020

ED, je suis entièrement d'accord avec toi.
Pour préciser, je n'ai pas eu de Sancerre, j'ai participé à un convoyage sur un Sancerre. Par contre j'ai eu un Harlé (brin de folie). Je n'aurai d'ailleurs probablement jamais de bateau de la taille d'un Sancerre personnellement, je suis minimaliste et nous vivons et voyageons à bord d'un 28 pieds actuellement, qui plus est anglais (j'aime bien les bateaux anglais, et le teck huilé à l'intérieur 😜)
Mais, ce choix comme tu dis, c'est ma vérité et elle ne peut être celle d'un autre. Nous préférons cette taille, car cela nous suffit, y compris en hauturier, au large et en traversée, du moment que le modèle est suffisamment sur, bien construit et bien entretenu. Celà nous permet aussi d'avoir les moyens de l'entretenir parfaitement sans nous imposer de bosser comme des dingues, et aussi de profiter des escales pleinement, en ne nous privant de rien(restos, loisirs, etc...). On est souvent au mouillage, mais jamais par obligation où pour économiser car les ports ne sont jamais excessivement cher pour nous (et en plus cela nous permet de rencontrer et connaître les voileux locaux). Celà nous permet aussi de, chose que l'on adore, nous faufiler partout y compris dans les plus petits ports à barquasses qui existent.
Encore une fois, c'est notre vérité, mais celle des autres nous intéresse aussi beaucoup, toujours apprendre, c'est ce que j'aime.

Juliusse ,j'ai le meme programme et et la meme ideologie ,ça fait plaisir de savoir qu'on est pas seul !

07 août 2020

Juste une petite précision ! Le Folie-douce / Brin de folie n'est pas un plan Harlé. C'est un plan de Jean Marie Finot. Mais Jeanneau avait peur que le p'tit jeune fasse peur à la clientèle. Alors c'est Harlé qui l'a signé.

07 août 2020

En fait il est signé des 2. Et en même temps ils se sont pas trop cassé le cul, un sangria en plus grand ça a pas du leur coûter cher en heures de taf.😉😋😜

08 août 2020

Mauvaise langue, juliusse ! Les formes avants sont typiques de ce qui fera la marque de fabrique de JM Finot : les joues ! Seul le rouf est semblable à celui de Sangria, or c'est précisément ce que les architectes n'ont jamais dessiné, et qui les avait choqué ! C'est l'oeuvre d'un gars de chez Jeanneau dont le nom m'échappe.

07 déc. 2020

C'est vrai, et il me semble que Jeanneau avait demandé à Harlé de signer ce plan...

15 août 202015 août 2020

Erreur

05 août 2020

Fastoche: Celui qui vote coco aura une coque rouge. Celui qui vote FN aura une coque tricolore. Celui qui vote blanc aura la coque blanche de quasiment tous les bateaux... ! ! !

05 août 2020

Bonjour. C'est aussi ma façon d’appréhender ces questions mais, je vais y rajouter une chose primordiale à savoir, les demandeurs de tous ordres quelque soit leur cursus scolaire ne savent pas ce qu'est et représente un bateau. Ce n'est pas comme une voiture avec ses pédales, levier de vitesse et autres commandes quasi identiques d'une marque à l'autre.
Un bateau c'est un ensemble , une conception architecturale souvent compliquée ET pas seulement un bout de "plastique, métal, bois ".
Pourquoi faire?

05 août 2020

Ce qui est le plus étonnant c’est souvent que sur les demandes d’infos sur les voiliers rarement le programme de navigation est défini.
À mon avis il faut d’abord définir précisément le programme et après ensuite seulement se poser la question du bateau.
Il y a des évidences, par exemple on est resté 2 an 1/2 dans le Sud et l’on voit que 95% des voiliers qui descendent en Antarctique sont en métal et 100% de ceux qui y retournent plus d’une fois le sont...

Pour en revenir à ton exemple tu peux descendre sans problème là bas avec un Caroff en acier mais avec un tribellule c’est plus aléatoire... Après dans les alizés un tribellule doit être beaucoup plus fun à barrer.

Après il y a quelques cata qui sont descendus en Antarctique, pas très Sud mais il ne faut rien en conclure. Souvenez-vous que le premier voilier de plaisance à être descendu en Baie Marguerite est Damien en bois-moulé de 10m. Mais la seconde fois (et les + de 100 qui suivirent) Jérôme naviguait sur un acier (Damien 2 puis Golden Fleece).
Ok peut également faire le tour du monde par les 3 caps en mini 650 (Alessandro Di Beneto), pour autant faut-il conseiller ce type de voilier à quelqu’un qui veut se lancer dans la grande boucle?

Je ne suis pas d’accord pour l’aluminium, les hollandais font proportionnellement beaucoup plus de voilier alu que les français. Entre les Van de Stadt, les Koopmans, les Puffins, les Colin Archer... la production de ce pays est essentiellement aluminium mais encore aussi acier (en forme il est vrai). Leurs voiliers sont chers mais très très bien construits et finis.

Je suis d’accord pour dire que pour un programme tropique exclusif un voilier métal ne se justifie pas vraiment, mais qui peut le plus peut le moins.

Le catamaran c’est bien pour qui veut voyager léger avec sa carte banquaire sur l’autoroute des alizés. Il y a des avantages incontestables au mouillage et au portant pour ce type de bateau. Le revers de la médaille est effectivement une capacité de charge réduite. J’avais un copain qui avait contacté Éric Lerouge car il préparait un Freydis 46 pour un TDM, il installait générateur, compresseur de plongée, 1000ah de batteries... il m’a raconté s’être fait presque engueulé par l’architecte qui lui avait dit qu’il rendait le bateau dangereux, qu’il n’était pas fait pour ça qu’il fallait naviguer léger pour être safe.

De toute façon un voilier est un compromis prix/confort/vitesse/solidité et pour trouver le meilleur compromis il faut d’abord savoir exactement ce que l’on va en faire.

Bonnes navs à tous.

06 août 2020

En fait ED850, il n'y a pas de bon bateau, il y a toujours un couple bateau-propriétaire.
C'est vrai que certaines questions en la matière sont trop ouvertes, on avant de poser la question "quel bateau", on a doit avec cette merveille que constitue internet d'avoir au moins passé des soirées entière à chercher en fonction de son programme et de ses "contraintes ".

J'ai procédé à cet exercice pendant des mois, je cherchais un équivalent au Seadog par flemme d'acheter en UK.
Eh ben j'ai fini en UK.
Le meilleur des bateaux, c'est celui qui, quand vous le possédez, fait qu'aucun bateau dans la marina ne vous fait envie.
Et c'est mon cas, mon rêve est modeste, mais tant mieux.

06 août 2020

Etant débutant et à la recherche de mon premier bateau je me retrouve exactement dans la situation de celui qui va la tête pleine de rêves, des glaces à la Polynésie, et des mouillages les plus tranquilles aux grosses tabasses en mer.
Le programme est simple: vivre à bord sur une durée indéterminée, et aller partout ou c'est possible.
Le budget est très serré.
Pour rien arranger je suis aux antilles.

Bon.

Celui qui a une longue expérience à la voile sait que tous les bateaux flottent, et que c'est souvent suffisant, mais le novice lui a besoin d'être rassuré sur don choix, souvent il y met toutes ses billed ou presque, et il ne veut pas se planter... c'est normal.

Il y aura donc toujours ces questions là sur le forum, et ces fils seront toujours très instructifs pour tout ceux qui cherchent leur futur canote...

Par contre je pense que quelqu'un qui touche un peu en informatique (ce qui n'est pas mon cas, malheureusement) pourrait sans doute faire assez rapidement une petite plateforme ou un petit site participatif très simple:
Un ensemble de critères, avec les destinatiins envisagées, le confort souhaité, la taille, le type de lest etc... (un max de critères en fait)
ceux qui connaissent bien un bateau peuvent contribuer en remplissant une fiche sur ce bateau.
Ceux qui recherchent leur bonheur remplissent les critères qui sont imperatifs pour eux, et après recherche, ils peuvent consulter la liste des modèles répertoriés sui remplissent ces critères.
Par exemple quelqu'un qui envisage d'aller en Polynésie ne se verra pas proposer de GTE, etc...

Au final pour le futur acheteur ça constituerais un état des lieux des bateaux compatibled avec le programme, et ça pourrait en aider certains à mieux définir leur programme.

Je pense qu'un truc comme ça aurait pas mal de succès et une réelle utilité pour clarifier le marché de l'ocasion, qui regorge de centaines de references et dont il est impossible pour une personne seule d'avoir une vision d'ensemble...

07 déc. 2020

@"Par exemple quelqu'un qui envisage d'aller en Polynésie ne se verra pas proposer de GTE, etc.."

Voilà l'exemple type du truc qui ne marche pas...on ne raisonne pas tous de la même façon, et ED850 a très bien défini la problématique, il faut juste être cohérent avec ses propres désirs. Nos choix ne sont pas toujours cartésiens; moi par exemple ça ne me gênerait nullement d'aller en Polynésie avec un grand tirant d'eau (j'ai navigué là bas avec des grands tirants d'eau). J'ai lu plus haut que juliusse aime bien les bateaux anglais avec le teck huilé, parfait il n'y a rien à redire à ça, il est en accord avec ses choix. Perso ce genre de bateau me laisse froid et je préfère un intérieur dépouillé ou le blanc domine, et même si le bois existe, je m'empresse de le peindre, même s'il s'agit de teck, oh quelle abomination diront certains.

06 août 202006 août 2020

J'ai ouvert une demande limitée à propos de la recherche des explications seules, sur la qualité d'un modèle (fil sur le SR 34). Je pense que cela restreint, mais en quelques réponse il me semble avoir eu un aperçu de quelques details importants, ou des explications comme, le bateau bien né, et au final ça le fait, avec les moyens que nous avons de pouvoir expliquer certaines choses.
Peut etre qu'en mettant des filtres comme sur lbc on va plus directement au but.

06 août 2020

Oui, faire un programme informatique qui définirait des choix serait une solution si le choix d'un bateau était quelque chose de cartésien. Ce que j'ai voulu dire, c'est que ce choix, justement, ne l'est pas. Il est aussi variable que les caractères et les personnalités. Par exemple, mes critères principaux sont : naviguer à l’abri (du soleil, du froid, du chaud, de la pluie...), pouvoir transporter tout ce que je veux (eau, vin, vélos, annexe en dur...), de quoi être autonome plusieurs mois, quille longue, grande cabine personnelle... par contre, je ne barre pas, donc l'agrément à la barre n'est pas un critère, la vélocité au près non plus, le tiran-d'eau non plus (j'ai eu un dériveur et j'en ai eu plus de déboires de coincements de dérive que d'avantages, vu que près de la plage, on est assailli par les nonos/yenyens/midgies...). Ça, ce sont mes critères. Et donc, selon ces critères là, aller aux Antilles en Sun Legend 41 est aberrant. Pourtant beaucoup le font et en sont enchantés. Pour leurs critères, bateau rapide, au toucher de barre agréable, plusieurs cabines ... ce sera un bateau parfait et leur voyage sera un succès. Donc, je pense qu'on choisit ce qui nous plait et de toute façon, le bateau qu'on a choisi sera le meilleur.

07 août 2020

Je commencerais par le budget qui conditionne la taille su bateau, puis le choix de l'architecte, celui du matériau et du chantier.
Ensuite de la petite liste je rechercherai la simplicité l'ergonomie, et la facilité de manœuvre en solo ou a deux: inutile de prévoir du couchage pour un equipage! en TDM on a peu de visite et c'est très compliqué, et puis on peut toujours se débrouiller pour accommoder les visiteurs pour une courte période.

07 août 2020

Pour continuer dans l'idée que le choix d'un bateau est plus lié à un ressenti et au caractère de chacun qu'à une vision pratique et cartésienne, il n'a qu'à voir les amitiés et copinages qui se créent en navigations lointaines et comme ces rencontres sont orientées : Les possesseurs de bateau bouchain acier rencontrent des possesseurs de bateaux acier, les adeptes du catamaran sont avec leurs homologues, les années sabbatiques sont entre années sabbatiques, les 13/15m sont ensemble, les minimalistes se rejoignent, les traditionnels passent ensemble les soirées pink floyds... Bref, tout le monde reproduit en mer ces classements qu'on croyait terrestres... Le bateau est un prolongement du caractère : "dis moi ton bateau, je te dis qui tu es ;-)"

07 août 202007 août 2020

Hello!

Je ne suis pas complètement d’accord.

Les rapprochements en voyage se font surtout sur l’équipage.
Sur la traversée du Pacifique on a navigué de conserve plusieurs mois avec un catamaran car il y avait un enfant à bord.
Les bateaux avec famille naviguent principalement de conserve avec les voiliers où il y a d’autres enfants, quelque soit leur bateau, les retraités plutôt ensemble également.

Après tu as un peu raison car en général les retraités n’ont pas les mêmes bateaux que les familles... Mais le lien principal l’âge de l’équipage.

07 août 2020

Tu a raison Ed, par contre ça s'applique si on a le temps de faire des dizaines de visites et/ou l'expérience d'avoir connu plein de modèles!

La plupart des post en question sont écrits pour des premiers achat, donc par des gens qui ont parfois peu (ou aucune) expérience des différents modèles.

Par exemple si quelqu'un a pour projet de faire un tour sous les tropiques, il me paraît judicieux de l'orienter vers un bateau qui a un grand cockpitt confortable.

Au fond la finalité de ces sujets c'est pour avoir une sorte de "catalogue" correspondant plus ou moins au programme, juste pour orienter les recherches.

Il est très long et parfois très contraignant de visiter des dizaines de bateaux pour trouver le bon, qu'un petit coup de pouce pour avoir en tête 2-3 modèles ou types correspondant aux critères ça aide bien!

Mais au final je pense qu'il y a relativement peu de primo-accédant qui choisissent un modèle précis sur le papier et finissent par l'acheter, ça relève souvent d'une bonne affaire et d'un coup de coeur, et le bateau est souvent très différent de celui désiré initialement!

Mais ça permet de contenir un peu l'impatience dévorante de celui qui se lance, et ça c'est déjà pas si mal ;)

08 août 2020

Oui, c'est vrai Damienz. Les enfants sont universels. C'est une porte d'entrée partout et les rencontres entre parents sont évidentes et se moquent des catégories de bateaux. Naviguer loin avec ses enfants est un grand plaisir.

08 août 2020

un voilier représente pratiquement toute la connaissance technique de l'humanité ,
on peut même y inclure la religion ainsi que la philosophie .puisque les voiliers sont féminins pour les gb et il parait même qu'ils pardonnent nos conneries .
d'ailleurs on a des sentiments envers eux parfois on les déteste et parfois on les adore ,mais ce qui est sur c'est qu'ils nous coutent cher .
alain

14 août 2020

Moi je trouve ces débats de trolls très instructifs. En les lisants je découvre des points positifs ou négatifs qui remettent en doute mon choix initial lors de la recherche d’un bateau.
Il faut faire le tri entre les âneries et les commentaires éclairés mais ca en vaut la peine.

07 déc. 2020

du coup cette réflexion (ED850) est intéressante, effectivement nous avons tous
des critères propres et individuels, à commencer par le budget souvent.
la philosophie de nav' aussi, je lis des messages de personnes minimalistes,
je vois des blogs "orgiaques" il y a de tout, et il semble compliqué de "cadrer"
un minimum la recherche sans dire : c'est un sangria qu'il te faut..

sauf que, la question initiale reste.

si je vous dis :

  • voyage en famille, couple + 1 enf
  • régions chaudes
  • safe plutôt que rapide (voir très safe pour Mme !)
  • 2 cabines ( intimité )
  • 10-11m ou plus mais budget entretien trop cher..
  • pas trop d’électronique ca tombe en panne
  • rustique ( matériaux ?) ...

je n'ai pas l'expérience pour connaitre les défauts (connus) de certains,
ni pour pour décider si un alu est plus pertinent pour Mme (sécurité ?)

je suis soudeur, plongeur, bricoleur, raspberry, energie, etc...

bien a vous,

07 déc. 2020

Ar poul Du, ta question est bien formulée;
Je peux te répondre selon tes critères et les miens.
*Matériaux : Personnellement, je connais le polyester et je fais confiance en ce matériau selon des conditions (pour le voyage, nav vacances en Europe, c'est différent) : coque en forme, construction sur lisses et membrures (pas coque autoporteuse).
* Voyage, donc coque à déplacement, pouvant être chargée, bonne stabilité de route, donc quille longue ou semi longue.
* Enfant : cockpit protégé, descente peu profonde (2 marches maxi). Donc plutôt cockpit central.
* Vie à bord : bonne aération, un lit double (pas petite cabine étriquée ou il faut se glisser pour faire le lit.
* Alizée, donc plutot portant, pas la peine d'avoir des mâts trops hauts et une surface de voilure de variable.
* Prix : dans les 50 k€
On trouve dans les bateaux des années 70/80 des Trintellas (fr.boats.com[...]243507/ ), plus récents des sharkis www.hisse-et-oh.com[...]-sharki , Salar 40 www.hisse-et-oh.com[...]ccaneer
Et pas mal d'autres.
Tu as aussi de beaux bateaux aciers, mais c'est un matériaux qui me fait un peu peur.

07 déc. 2020

Merci ED850 pour le temps que tu prends pour m'informer, je vais regarder tes propositions avec intérêt tout en gardant à l'esprit que c'est avec ton point de vue,

je t'avouerai que j'ai plus d'inquiétude avec le polyester.. sans raison valable..

07 déc. 2020

Oui, comme je l'ai dit, je ne connais pas bien l'acier. J'aurais tendance à faire confiance aux constructions hollandaise. Je pense qu'on peut trouver de très bons bateaux aciers à pas cher.
Concernant le polyester, le mien fait 18 tonnes, le plastique fait plusieurs cm d'épaisseur et il y a des lisses et des membrures comme un bateau en bois. Un traitement époxy a été fait en 83 puis un nouveau en 2013. je pense que ces coques lourdes, comme celles que j'ai citées, protégées, sont inusables. (Dans le même esprit t'as aussi les "contest" :www.inautia.fr[...]45.html )

07 déc. 2020

par contre le ketch... heu ca se barre pareil ??

07 déc. 2020

Oui un ketch se barre pareil.
Le ketch a été développé pour diminuer la surface unitaire de chaque voile au temps ou les enrouleurs n’existaient pas. Ce n'est plus aussi utile maintenant.
Les inconvénients du ketch, c'est que c'est un peu moins performant au près, que ça fait un peu plus de poids haut et que c'est plus cher à la mise en place (pour un bateau neuf)
Les avantages, c'est que tu peux mieux équilibrer ton bateau (foc et artimon au travers par exemple). Tu peux porter une voile d'étai par petit temps (genre spi asymétrique, sur le mien, c'est 40m2 supplémentaires), avoir la sécurité de pouvoir faire route en cas de casse du grand mât, et porter une petite toile bien plate dans un mouillage rouleur. Enfin, ton grand mât est plus court.
Exemple de nav sur ce genre de bateau : "Sailing SV Bora Bora, you tube"

09 déc. 2020

Certains esprits grincheux prétendent qu'un ketch en dessous de 13 mètres ne se justifie pas.Je m'inscris en faux sur cette assertion.
Ayant eu un ketch de 35' à quille longue, ce que tu dis est parfaitement exact concernant l'équilibre sous voile. Un fois le 1er ris pris, par bonne brise, au près ou au travers, j'affalais la GV pour marcher sous artimon et voile d'avant. La gite diminuait, donc le confort était meilleur, la perte en cap pratiquement nulle, et la vitesse peu diminuée.
En fait mon artimon était toujours envoyé

07 déc. 2020

bah ! chacun a le meilleur bateau du monde c'est bien connu. Le meilleur moyen, je crois ! est d'essayer quelques bateaux avec le proprio quelques jours sans trop s'attacher à ce qu'il dit mais au contraire s'attacher à ce que tu sens. Après tu fais ton choix qui sera probablement le meilleur du monde. Pour ne pas me tromper la dernière fois que j'ai changé de bateau (en 2003) j'ai demandé l'avis de ma femme après quelques ronds dans l'eau sur différents bateaux. L'avis d'une femme est primordial si vous voulez la garder et garder le bateau. L'avis de ma femme était bon puisque j'ai toujours le même bateau et qu'il me convient toujours malgré ses 50 000 miles 17 ans presque 18 ans après... Si vous n'avez pas de femme commencez par en acheter une, pas trop belle pas trop intelligente, pas trop volage et après suivez ses conseils...

07 déc. 2020

J'espère que ta femme lit pas le forum... mdr

07 déc. 2020

Bon , Eric, d’accord , il pleut, il ne fait pas chaud et on ne peut pas aller au bateau, mais t’as rien d’autre à faire que lancer des fils philosophiques dont les réponses te sont connues .....
je rajoute lol pour ne pas me faire lapider ....

07 déc. 2020

Le fil initial date du 5 Août. Il remonte de temps en temps😀

07 déc. 2020

en tout cas pour certains comme nous, c'est une mine d'informations vos expériences,

nous ne sommes pas tous au même niveau sur nos projets, certains on déjà fait le TDM avec
leur unité, leur famille, d'autres sont aux canaries en partance, d'autres rêves..

nous, nous sommes encore sur notre canapé à préparer tout, la seule question à laquelle
nous avons pu répondre c'est "on fait quoi ?" :*voyage autour du monde ( au chaud surtout) tous les trois à la voile. a la rencontre des peuples *

à partir de là, le programme est vaste et nous l'avons entamé déjà depuis 3 ans:

  • expérience marine depuis 30 ans, permis bateau, sapeur pompier nageur sauveteur côtier 15ans, SNSM 5 ans
  • stages en école de voile X 2 ( concarneau, expérience bof)
  • locations de voilier pour la famille et valider ou non le projet x 2 ( autour de Groix pour débuter)
  • équipier sur croisière et habitable/ un Figaro 2 aussi, pour continuer à apprendre X 7 ou 8 , Groix, Glénan, st malo, chaussey, granville, nouvelle calédonie, Fidji..
  • vendre la maison - ok depuis septembre 2020

- ne pas se faire reconfiner - Mer...! trop tard..!

  • continuer à se former, météo, navigation, sécurité etc
  • CRR pour ma part, j'envisage le hauturier par acquis de conscience,
  • maintenir le niveau secourisme PSE2, réa, etc..
  • former le petit bonhomme > hop piscine pour commencer,
  • quitter nos jobs et naviguer dans le secteur, prendre confiance puis s'éloigner au fur et mesure,
  • répondre à des posts sur hisse-et-ho,
  • ...

maintenant arrive le casse-croûte : trouver notre bateau/maison, nous vivions dans une maison simple
et minimaliste, plutôt adepte du "moins mais mieux", décroissants dans l'âme.

et là ! je vous assure que vous nous êtes précieux. toutes vos réponses nous sont utiles, histoire d'avoir suffisamment confiance pour se lancer.

si quelqu'un habite dans le secteur (lorient) et est près à répondre à mes milliers de questions, je fourni l'apéro !

Pat

07 déc. 2020

Salut Pat.

As-tu une idée de la durée de votre aventure sur bateau?

En mer chaude, un vieux bateau plastique monolythique n'aura que des avantages: peu d'entretien de la coque, pas de problèmes de rouille ou d'électrolyse, c'est le plus simple.

Par contre je pense que d'éventuels travaux structurels sont chers et très compliqués à faire sois-même.

Tu a l'air bricoleur et tu sait souder.
Avec un bateau acier tu serait totalement autonome pour réparer la strucure, et y faire toutes les améliorations voulues à un prix imbattable.
Par contre la coque demandera un suivi régulier pour la rouille, donc plus d'entretien.

La question de la solidité en cas d'impact est pas si importante: quel que soit le matériel une collision avec un ofni est dangereuse. Pour la solidité globale, un bateau avec une solide charpente tiendra le coup, indépendamment de son matériau.

Pour l'aluminium, si tu a le budget c'est très bien, sinon ça ne s'envisage que pour un bateau qu'on pense garder très longtemps.
Pour du court terme, avec la différence de prix à l'achat, tu pourra faire un tas d'améliorations sur un bateau plastique ou acier, qui le rendrons sans doute plus sûr et confortable que le bateau alu au même prix.

Ensuite, comme c'est votre premier voyage en bateau, tu ne peut pas encore connaitre vôtre réel programme.
Certains se préparent pour passer les 3 caps et revendent finalement le bateau aux antilles, après quelques années de farniente, d'autres achètent un petit 9m minimalistes pour faire des ronds dans l'eau et finissent pas passer les 3 cap! :)

ça vous vous en rendrez très vite compte une fois en route, ça dépendra des envies de chacun.

Perso si vous êtes un peu aventureux, je pense qu'il est préférable de prendre un bateau simple et solide, et de partir.
Sous les tropiques, on vis à poil, on aime l'ombre et les grands cockpitt. Dans les zones froides on aime les petits cockpitt et le chauffage!

C'est la route et les envies de chacuns qui vous dirons si vous avez besoin d'un radar ou d'un nouveau taud de soleil, les deux, ou rien.

Si tu part d'un bateau très très simple, tu aura beaucoup plus d'argent en réserve pour l'améliorer en route, par rapport à un besoin existant.

Nous par exemple on a un frigo mais on l'allume que quant on a une bouteille à rafraichir, ou du beurre, peut-être 2-3j par mois (heureusement le rhum se boit à température!). Au fond un frigo n'est pas indispensable. En france quant on est dans le boulot, les préparatifs, la vie continentale, ça parrait absolument nécessaire. Pourtant en chemin, on se rend compte que plein de "confort" est en fait superflus et n'apporte que des emmerdes...

Si tu sais souder et que vous êtes prêts à sacrifier quelques semaines de bricolage sur le bateau de temps en temps, alors je pense que de partir rapidement avec une coque acier saine et équipement minimal (gps, vhf, compas) permet de partir avec une grosse réserve d'argent sous le coude. Mais au moins vous partez. Entre le golfe de gascogne, gibraltar, madère, les canaries, tanger, le cap vert, il y aura bien le temps d'acheter une girouette si ça parrait nécessaire, ou un frigo! Ou rien car au final c'est toujours beaucoup plus simple dès qu'on est lancé, et ça vous fera toujours cet argent en plus pour le retour...

Par contre si le programme c'est de prendre un bateau équipé prêt à partir et qu'on veut être en "vaccance" le reste du voyage, alors il vaudrait certainement mieux partir sur une coque plastique et faire une préparation soignée du bateau avant le grand départ, mais ça sera plus cher.

Pour finir la navigation. Lorsqu'il y a la côte, les récifs, la marée et les courrants, alors la naviguation est un art demandant de solides conaissances et un maximum d'expérience.
Lorsqu'on est au large, hors de vue de toute côte, alors c'est enfantin.
Le monde est vaste, si vous êtes intéressés par la chose, vous aurez amplement le temps de devenir de bons skippers avec le temps, et votre bateau.

Moralité, foncez, vous vous rendrez compte en route à quel point tout est plus facile! :)

08 déc. 2020

Merci pour ces conseils, il faut être en situation pour saisir tous les détails,

cockpit large aéré, ombragé, bateau simple ( c'était acquis) large pont.

je suis en train d'écumer les sites de boating... pas simple

ça !!

BWV , se poser des questions est sain, je ne suis pas inquiet là dessus, mais il est vrai que
"qui ecoute trop la météo, reste au bistrot"

il faut se lancer à un moment, et là nous cherchons notre futur maison pour quelques années
alors on essaye de le faire bien, pas trop cher... on est lancé !

je ne manquerai pas de revenir vous demander ce que vous penser de telle ou telle coque..

Merci merci merci !!

07 déc. 202007 déc. 2020

Oui, entièrement d'accord avec ourob. La nav au long cours n'est pas techniquement difficile. La difficulté est plus de bien s'entendre, d'être cool, de changer d'une vie de travail ou le temps et la vitesse sont importants à une vie plus tranquille et cool.
Concernant le bateau, suis aussi d'accord avec ourob. Un bateau acier fait l'affaire. Mais un des problèmes qu'on a sur ces bateaux assez ancien en acier, outre l'entretien, est que souvent, le plan de pont n'est pas adapté à une vie familiale tropicale. Petits cockpits, peu protégés, descentes très verticales. Le cockpit est sous les tropiques l'endroit ou tu vis ... ou non. S'il est en plein soleil, exigu, au vent, la vie y est moins agréable. L'autre point primordial est l'aération et l'isolation du pont.

07 déc. 202007 déc. 2020

Je partage globalement l'avis de ourob, et il me semble que de nos jours les candidats au voyage en bateau se posent beaucoup trop de questions. On ne peut pas tout cadrer, tout rationnaliser, tout prévoir. Il faut juste avoir un minimum de connaissances (connaissances qu'il est préférable d'acquérir par des lectures d'ouvrages spécialisés, plutôt que sur un forum) et ensuite décider conformément à ses envies et son instinct. J'oserai même dire que la lecture d'un forum peut être contre productif quand on a ce genre de projet, car on se noie dans une foultitude d'avis contradictoires, sauf pour avoir parfois un avis technique bien défini sur tel ou tel matériel, et c'est tout; le reste c'est ton problème, car il n'y a pas de vérité incontestable.

10 déc. 2020

bonjour à tous

j'ai donc commencé à répertorier des caractéristiques intéressantes pour notre programme,
( d'ailleurs imaginer une petite appli serait envisageable, mais jamais parfaite tellement les programmes et
les bateaux associés sont dépendants des personnes qui le vivront, en premier
toutes les caractéristiques des bateaux à cartographier, ensuite les programmes/projets)

pour nous:
il serait assez classique pour le moment, descente de l'atlantique puis transat dans la foulée.

cockpit large et confortable,
deux "vraies" cabines
plutôt portant, pépère
aérations,
entretien facilité

j'ai besoin de vos conseils et expériences sur quelques uns , qualités marine,

Fiskars Finnsailer 35

trisbal-36

helianthe-35

merci à vous de nous permettre de monter une nouvelle marche de notre looong projet !

Pat

10 déc. 2020

Le finnsailer 35 est très fifty, quand même. Peu voilé, peu profond, je pense que tu serais déçu des capacités véliques.
Les 2 autres sont plus orientés voyage et baroudeurs et semblent bien équipés. Ce sont de plus des bateaux qui ont fait leurs preuves en voyages lointains.. Comme je te l'ai dit, je ne connais pas bien l'alu. Je pense que de toute façon, une coque alu s’achète après un avis expertisé.
Tu as aussi celui là qui pourrait peut être t'intéresser? www.hisse-et-oh.com[...]scot-33

Je pense qu'un bateau, il faut en premier contrôler les aspects techniques (qualité de la coque, du moteur et des voiles) et ensuite se laisser porter par son feeling. S'imaginer à bord, comment on y vivra, si on voit son gamin dessus, s'il pourra se déplacer sans danger etc...

10 déc. 2020

Merci ED850 , tes conseils me permettent d'écarter certaines caractéristiques
et d'en retenir d'autres, le Mascot33 en effet à l'air efficace,
je vais voir ce que je peux trouver comme infos, c'est loin de chez moi par contre,

à propos des qualités techniques, je pensais aussi faire expertiser le bateau
avant d'y mettre 50 000 € , un idée du coût d'une telle expertise ?

j'imagine qu'il doit y avoir différents niveaux d'expertise.

Pat

10 déc. 202010 déc. 2020

Le petit Mascot est vendu
À meilleur marché on trouve des Kirié33 j'y suis monté et c'est très vivable mais qu'est ce que ça donne si le cokpit se remplit d'eau? Un bateau sympa le Vindo45 qui est environ un 33 pieds de style classique pas fifty et qui marche bien

10 déc. 2020

Vindö 45, c'est très joli, mais c'est vraiment petit.
Un des critères que tu peux regarder, Ar poul du, avant de te déplacer, c'est le tonnage (pas le poids, le volume, nombre de tonneaux). Par exemple sur les bateaux qu'on trouve facilement aux alentours de 40k€, on a Gin fizz, 15,4 tonneaux ; sun fizz : 15.4 ; Gib sea 114 : 14.6 ; Sortilege : 17.21 ; Melody : 11.03. En dessous de 11 ou 12, je pense que ce n'est pas assez pour voyager loin en emmenant ce qu'on a envie.

10 déc. 202010 déc. 2020

Il est difficile pour moi de mettre de la raison dans le choix d'un bateau. Dans mon cas ce fut un violent coup de foudre visuel. Je me balladais à pieds sur un chemin côtier à Salcombe et il était soudain la au coffre au détours d'un chemin. Les autres qualités du bateau je les ai découvertes au fur et à mesure par la suite.
Les anglais emploient le prénom féminin "she" pour un bateau, ça me correspond assez bien. Une centerfold playmate des années 70, mais qui flotte. Le type qui a dessiné cette coque devait être un pervers.

10 déc. 2020

Oui, mais toi, t'as un bateau superbe coup de coeur. Mais je pense que pour partir loin en famille dans l'alizée, on n'a pas besoin d'un contessa 38

10 déc. 2020

Alkinoos III est magnifique, quelles lignes !!!!

je ne vous ai jamais croisé sur secteur groix/doelan, où nous habitions jusqu'ici


je serai partant pour imaginer avec vous quelque chose "appli" pour le fameux choix du bateau

10 déc. 2020

Il a rarement été en Europe. Et si Europe, encore plus rarement sur les côtes françaises.

11 déc. 202011 déc. 2020

Je pense que ceux qui posent des questions pour avoir des avis sur des bateaux ne cherchent pas forcément une réponse qu'ils ne connaissent pas deja eux même.
En général ils veulent plutôt une confirmation de faire un bon choix et de ne pas trop se tromper .
Pour ma part par exemple mon choix est de ne pas aller au dessus de 30 pieds , pour des raisons de simplicité, de budget, et de "philo de vie", pour un voilier à la fois déjà avec possibilité de vivre à bord seul ou en couple , et pour voyager pourquoi pas, s'il est bien préparé et assez fiable et solide . Donc mon choix restera en principe entre 8 et 9 m quels que soient mes choix plus tard . Mais quand je pose des questions sur ce genre de bateau et le voyage, comme récemment sur un groupe "sailing in Japan", vu que je suis là-bas, j'ai deja eu quelques réponses de gens , souvent des americains ou autres, qui me disent directement que naviguer loin ou traverser des océans ,même sur un 30 pieds , c'est du suicide "i hope you are joking, too small, "you will never travel with this boat, exetera"! . Et pour certains d'entre eux , point de salut en dehors des bateaux à quilles longues anciens, lourds, exetera. Parce que chacun à sa vision de la voile et ses projets, et la plupart d'entre eux n'envisagent pas de voyager loin ou alors avec minimum un 40 pieds . Pourtant même en France ou ailleurs il y a eu beaucoup de retours d'expérience de gens qui ont voyagé sur des 28 pieds ,même plus petit des écume de mer de 26 pieds, des first 30, un first 25 qui a fait une route déjà pas mal plus récemment exetera . Au final c'est à chacun d'expérimenter et de tenter, à ses risques ou pas . Mais à mon avis aucun bateau n'est parfait, et si on tient trop compte des avis des autres, parfois des briseur de rêves, on ne tente jamais rien . Pour ma part à ce genre de remarques en général je leur réponds que je préfère voyager loin sur un petit voilier bien préparé en bon état plutôt que sur un beaucoup plus gros en mauvaise condition, sans préparation. A chacun son chemin

11 déc. 2020

Tu as raison Creek, la taille du bateau n'est pas une question de sécurité. On peut naviguer partout avec un petit bateau. En croisière lointaine, ce n'est pas non plus une question de coût, vu que tu fais toi même et que si tu n'as pas suréquipé ton bateau en matériel à panne, il n'y a pas une grosse différence vis à vis des tailles. Au niveau des manœuvres, ce que tu perds en taille, tu le gagne en mouvements et j'ai jamais trouvé que manier mon petit shellfish de 8 m était plus facile ou difficile que mon bateau actuel.
Je pense que ce qui différencie, c'est la capacité de charger, et donc le mode de vie de chacun. Avoir une annexe en dur, des vélos, du gaz pour plusieurs mois, des voiles de rechange, beaucoup de bonnes bouteilles, une belle bibliothèque, etc... mais comme tu le dis, ce n'est pas une nécessité et tout comme on peut être très bien dans une tiny house, d'autre aiment une vieille longère en Bretagne.

11 déc. 202011 déc. 2020

Raisonnablement on peut préfèrer le gibsea114 au 27 pieds marin qu'est le flush- poker malgré tout pour une grande traversée en solitaire ou en duo.

18 déc. 2020

Pour rebondir sur ce fil et sur plusieurs autres interventions d'Ed concernant le confort tout temps de son bateau, que pensez vous, dans une taille inférieur, du Neptunian 33, qui me semble assez comparable dans son concept, avec toutefois les inconvénients de sa petite taille, soit un très petit cockpit et un accès en cabine arrière uniquement par le cockpit en l'absence de coursive www.western-horizon.co.uk[...]oat.php

18 déc. 2020

Et il faut comparer avec ce qui est comparable. C'est de la taille d'un évasion 32. Mais 7 tonnes, barrer à l'abri, qualité des boiseries très supérieures, mouvements doux et possibilité de naviguer en toutes saisons pour 20 à 25 k€.
Bon, le près par petit temps, on oublie, mais pour 2 ou 2 + 2 enfants, c'est quand même le genre de bateau qui peut être tentant dans la même optique que les Seawolf ou barbary class de membres éminents de H&O

18 déc. 202018 déc. 2020

Dans les mêmes dimensions j'étais aussi tombé là dessus. Avec une coursive et une jolie cabine arrière.
fr.botentekoop.com[...]eb99fdd

Et sans ses mâts, avec 1m45 de t.e, ça pourrait faire un bon bateau pour faire les canaux aussi non ?

22 déc. 2020

C'est vrai que la taille n'a pas une grande importance à part pour le confort et emmener toutes ces choses inutiles mais qu'on croit indispensables.
Deux exemples en photo de "petits bateaux" qui vont loin. Le vert appartient à un Russe et vient de St Petersbourg (Il a cassé ses barres de flèche dans un coup de vent, mais il est toujours là ! L'autre est un Jouet 24, pas gros non plus comme canot, pourtant ils étaient tous deux aux Açores,ce qui fait déjà une belle ballade !

22 déc. 202022 déc. 2020

A chaque changement de bateau,nos motivations peuvent etre un peu différentes.
Je vends mon bateau Django 75 Q et j'envisage un bateau un peu plus grand,assez rapide et avec un moteur Inboard.Un peu plus de confort c'est bien mais ce n'est pas du tout l'essentiel pour moi.
Et ma femme va peut etre revenir au bateau... :-) ainsi que mes enfants si je mets la ligne de peche.
Objectif croisière mais aussi régates.
Je vais y gagner un peu en performance globale c'est certain mais y perdre à coup sur en sensations tellement elles étaient fun sur ce super canote. On verra bien.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

… le calme

Après la pluie...

  • 4.5 (57)

… le calme

mars 2021