Choisir de finir ses jours en mer

Sur le forum d'en face, un navigateur rapporte l'expérience d'autres navigateurs âgés, voire très âgés mais surtout bons vivants qui partent en mer avec la décision d'y mourir. Une fin qu'ils jugent moins triste qu'une dégénérescence dans un établissement spécialisé pour les fins de vie.
Sujet à la fois funèbre et joyeux puisqu'à leur bord on se fait plaisir jusqu'au bout. Bombance, navigation dans des coins paradisiaques et sourire malicieux quand la mort se pointera.
Je trouve cette option plutôt pas mal. La question n'est pas la mort sur laquelle hélas nous ne pouvons rien mais comment passer agréablement le temps qui la précède. Choisir son dernier bateau pour le dernier appareillage? Grande et belle question.

L'équipage
22 juin 2016
22 juin 2016

Et qui poussa Dahut dans la mer lorsque la cité d'Ys fut engloutie ?

22 juin 2016

j'ai toujours dis que je souhaitais être incinéré et mes cendres jetées à la mer ...

à la Toussaint, mes enfants irons à la plage (-:

22 juin 2016

et en buvant la tasse, ils diront
ho Papa est salé mais je vais en reprendre !!!

j'ai un ami dont le père incinéré a demandé que ses cendres soient dispersées dans son jardin.
et je le vois régulièrement tondre Papa en même temps que le gazon !!

22 juin 2016

Il vaut mieux être dans son jardin sous forme de cendres que comme légume. :reflechi:
.

22 juin 2016

.......dans un grabat d'hospisse.

22 juin 2016

sourire malicieux quand la mort se pointera. C'est sans compter sur la bête en vous qui refera surface et se débattra.

22 juin 2016

Comme ne le dit pas Aristote: il y a les vivants, les morts et ceux qui vont sous la mer. :heu:

22 juin 2016

pas sous , " sur "

22 juin 2016

"Comme ne le dit PAS Aristote" ... :heu:

22 juin 2016

Et logistiquement parlant, ça donne quoi? des bateaux à la dérive, abandonnés en mer? Ca peut paraître un peu égoïste...

Sinon, concernant la dispersion des cendres, il me semble que c'est règlementé et qu'on ne peut pas jeter Papi où on veut ...

22 juin 2016

La règlementation est une chose, et ce qu'on fait de quelques cendres d'un être cher en est une autre.

22 juin 2016

Voilà qui mérite développement. Y a qu'à procéder comme pour les reliques, il y en aura pour toute la famille

22 juin 2016

Je crois qu'il est juste interdit de les garder chez soi. Ce serait pour éviter les conflits entre les proches qui seraient éloignés (au niveau affect).

22 juin 2016

Le capitine n'abandonne pas son voilier. Il sombre avec.

26 juin 2016

je sais pas si on peut jeter papy ou on veut mais je sais qu'il faut pas jeter mémé dans les ortilles

22 juin 201622 juin 2016

C'est le panache des marins, n'être jamais mort, mais disparu en mer...

J'y ai déjà pensé, mais j'y vois deux problèmes:

  • bonjour les embarras d'héritage pour les successeurs sans certificat de décès...

  • le choix de la date de départ pour cette dernière nav. On est pas toujours dans le cas de la maladie que l'on sait fatale mais qui laisse la force et l'energie de mettre en route et prendre le large. Souvent on est bien ou tout à coup c'est trop tard pour une telle décision.

Nonobstant ces deux aspects, cela me semble avoir de la classe de partir et disparaitre le moment venu.

/)

22 juin 2016

Une traversée se prépare. Dans toutes ses conséquences, du moins pour les gens qui ne sont pas inconséquents. Mais il n'est pas nécessaire d'être Héolien pour ce faire. La voiture est meilleure faucheuse que la voile.
Le titre suppose qu'on a encore le libre choix. Quand on ressort d'une EPAD, la réponse est dans ce titre: agé et déoendant.

25 juin 2016

Un Établissement Hospitalier pour Personnes Âgées Dependantes
Et à 99% et plus c'est le dernier lieu de vie protégé par la société

22 juin 2016

Encore faut il qu'être en mer soit le seul intérêt de sa vie, et quand bien même!

22 juin 2016

Le plus tard sera le mieux. Et j espère qu il y aura qq milles parcourus avant le dernier voyage :-p

22 juin 2016

Le plus tard sera le mieux...
Comme Vincent Lambert?

22 juin 2016

Comme Micmarin, j'y pense parfois et j'y vois les mêmes problèmes :
- Des tracasseries administratives pour les héritiers
- Des risques et des frais pour les sauveteurs qui pourraient être amenés à faire des recherches
- Des risques environnementaux d'un bateau à la dérive ou coulé (sabordé ?), sauf à sauter dans l'eau tout seul et laisser l'équipage se démerder (sujet déjà traité sur le forum)...
... etc.
Bref, pas si élégant que ça comme manière de tirer sa révérence.
Une pensée pour ceux qui ont péri en mer sans* avoir l'intention de mettre fin à leurs jours. Amen !

  • et même avec.
22 juin 2016

Pour l'héritage, c'est déjà réglé.

Mes arrières grands-parents se sont sacrifiés pour mes grands-parents.
Mes grands-parents se sont sacrifiés pour mes parents.
Mes parents se sont sacrifiés pour moi.

Alors, je dis STOP !
Assez de sacrifices : je bouffe tout de mon vivant !

22 juin 2016

Rhoooo... :famille:

22 juin 2016

Au moins on ne pourra pas dire de toi que tu possède la plus belle montre du cimetière .J'aime bien . le plus tard possible va de soi .

01 juil. 2016

La donation partage ça existe toujours je pense donc faire les papiers en règle chez le notaire et ensuite il n'y a plus de problème d'héritage puisque tout est réglé d'avance. Ça évite que les familles se déchirent.
Ensuite on a le temps de choisir le jour l'heure et le lieu du grand départ.

22 juin 2016

N'est ce pas une forme d'égotisme poussé à l'extrême que de rechercher élégance ou classe jusque dans son extinction?

22 juin 201622 juin 2016

Pour moi pas vraiment, j'y vois le fait d'éviter pour ma famille l'assistanat des dernières semaines ou mois, le fait pour mes enfants de voir soudainement leur père dépérir, n'être plus lui-même...

Se dire que quand l'heure est venue, en fait un peu avant, on disparait sans donner la tristesse de l'hopital des derniers jours (et je ne parle pas du cout pour la collectivité).

Non, j'y n'y vois pas d'égotisme. De là à le faire vraiment ... on en reparlera dans quelques décades!

22 juin 2016

Moi aussi je l ai vécu récemment, dans le rôle de celui qui dépérit. Dans mon cas, il n a fallu que 2 jours pour passer de l état de vivant - activités perso et pro normales - a l état de légume, et 4 jours encore, à l état de mourant. Dans cet exemple, ca laisse pas bcp de temps. Faut avoir préparé son affaire et se faire aider par un proche.
J ai tout de même eu le 'loisir' de dire adieu à ma femme , mes enfants, mes parents. C est une expérience particulier. Et je confirme ce qu écrit hi. C est bon d avoir une main dans la sienne.

25 juin 2016

Heureusement, Pat, nous avons maintenant le plaisir de te voir régulièrement en photo, sur un autre réseau social, dans le rôle de "critique culinaire" attablé devant des mets au goût et à la présentation de plus en plus raffinés.
C'est une belle revanche contre le croche-pied de la satanée Faucheuse .
.
PHIL

Et d'épargner aux enfants d'avoir à prendre LA décision potentiellement traumatisante de débrancher, ...

22 juin 201622 juin 2016

"voir leur père dépérir"
Pour l'avoir vécu récemment, je sais toute l'importance pour celui qui "dépérit" (ca devrait vouloir dire dé-mourir;-) ) d'avoir près de lui des proches qui l'accompagnent, le rassurent et lui tiennent la main. Doit falloir un drôle de courage pour affronter ça tout seul...

Et je n'évoque pas l'aspect bassement matérialiste de la chose : l'abandon du navire livré à lui-même devenu danger pour la navigation et source potentielle de pollution...

22 juin 2016

Ben mon pote, t'as pris le virage plus près du bord de la route que je ne pensais...
On va arroser comme il faut l'issue heureuse de ce virage en dévers, pris à l'arrache et sur les jantes !

26 juin 2016

euh....tu m'inquiètes Tribal (ou alors j'ai mal compris.....tu vas bien?

22 juin 2016

et oui, comme disait l'autre, mourir c'est un sacré manque de savoir vivre!

25 juin 2016

Je crois que la phrase exacte c est " mourir? Plutôt crever!" Je trouve qu on comprend mieux

25 juin 2016

Mourrir,plutot creuver !comme disait Siné le déssinateur humoristique mort récemment.

25 juin 2016

il y a aussi « quand l'un de nous deux mourra, je m'en consolerai jamais »

22 juin 2016

Peut être juste de la dignité?

22 juin 2016

Pour régler la question de la dépouille identifiable on peut s'équiper lors du dernier soupir d'un gilet avec balise à déclencher au dernier moment avec la mention "prière de me remettre là où vous m'avez trouvé.

22 juin 201622 juin 2016

la question de gadlon est bonne , mais y a t il une autre solution ? mais surtou le probleme est d'chappé a la medecine qui comme les etats et apple vous fait miroiter un avenir toujours meilleur
Faut faire un autre fil sur ce sujet car moi je n'en ai pas d'autre, a part peu etre crise cardiaque sur une scene de death metal ??

22 juin 201622 juin 2016

Tu écoutes Death Metal, tu ne jures que par les bateaux en ferraille, ....
Et pour ton cercueil, quelles concessions ?
Il sera en bois ou en composite ?

23 juin 2016

Trop de problèmes d'électrolyse et d'oxydation, avec cette mort. Je préfère mourir sans être rouillé.

22 juin 201622 juin 2016

connaissant Mayko cercueil en fonte pour faire chier jusqu'au bout ces cons de fossoyeurs !

:whaou: :-D ;-)

23 juin 2016

Attention, on parle de death-en mer-metal. Nuance.

22 juin 2016

le death metal est une variante du metal ( lui meme une evolution du hard rock) et le but etaist d'en jouer , ce qui n'est pa mon cas je fais moins violent mais en tant que musicien ( amateur)
dans ce plan il n'y aps de cercueil faut se demerder pour passé a l'eau avant qu'une horde se secouristes ne se pointe, sinon garder un peu de force pour les flinguer s'il apporchent :doc: :doc:
.
je ne jure pas que pour les bateaux en feraille..bon mais on s'en fout

26 juin 2016

Pffft death metal, meme Pantera c'est trop puissant pour Mayko...!! :mdr: :mdr: ;-)

22 juin 2016

ce fut sans doute le choix de Tabarly, atteint d'un cancer lorsqu'il est mort en mer...Une bonne biture, un rail de coke, plus speed anesthésisant champi ou autre....c'est le genre de post qui va se faire verrouiller vissa...perso j'ai envie de vivre en mer et plus aucune envie de retourner vivre a terre, pas encore l'age des bétrises mais

le seul truc il ne faut pas mettre en danger autrui

Salut a papy

22 juin 2016

On ne peut pas partir pour mourir quelque part si la mort n'est pas d'accord. Tu peut passer des années a divaguer en mer sans mourir ou tu peux mourir au ponton le jour d'embarquer.
C'est un peu prétentieux de décider a la place de la Mort, il s'agit plutôt d'une tentative de suicide déguisée en aventure.
Apres l'avoir pensé suite a une maladie grave, je suis arrive a ces conclusions. Je laisserai la Mort me tuer ou et quand elle voudra, c'est son droit.

22 juin 2016

Le vizir dit au calife de Bagdad:
"Je pars de Bagdad car la mort vient me prendre , alors je fuis pour Samarcande."
La Mort rend visite au calife de Bagdad, lequel lui annonce l'absence de son vizir.
Et la Mort de lui rétorquer:
"Je sais , j'ai rendez-vous avec lui à Samarcande"

Conte oriental ( une variante) :litjournal:

22 juin 2016

et Oncle Archibald, d'un ton gouailleur
Lui dit : " Va-t'en fair' pendre ailleurs
Ton squelette
Fi ! des femelles décharnées !
Vive les belles un tantinet
Rondelettes ! " Rondelettes ! "

22 juin 2016

Iznogoud est mort ? merde je le savais pas ...

22 juin 2016

moi je préfère finir en bouffe a poisson plutôt que de finir dans un lit comme un légume et a la charge de nos proche
reste a savoir ensuite comment cela ce passe dans ce cas pour les assurance décé et les héritage pour les gamins
ok je sort :acheval:

23 juin 2016

faut faire les donnations avant et tacher de baisé l'etat predateur

22 juin 2016

bizarre ce fil,
un mélange de considérations métaphysiques, de philosophie, et de considérations bassement matérialistes…
On as pas tous la chance de choisir sa mort, sinon, …
Il me semble aussi que ceux qui veulent la choisir ne la choisirons pas forcément, je pourrais vous dire j'ai décider de mourir demain matin en faisant du stop sur la 3° voie d'une autoroute, et mourir avant d'avoir fini de rédiger le post…
Pour plein de raisons, la mort est un truc qui me hante depuis presque mon plus jeune âge, ça me questionne, m'inquiète, mais bizzarrement, moi qui suis un grand angoissé, ça ne m'angoisse pas, elle me cueilleras le jour ou elle devra, si j'ai la chance de choisir, le plus tard possible, la façon dont elle devra le faire, ça me va, sinon, ben… j'aurais pas le choix, donc bon…

mes enfants, ben les dettes sont pour la plupart couvertes pas des assurances DC bidons, les autres… boarf…donc autant pour eux faire une renonciation de successsions si je viens à décéder sans leur avoir donné d'instructions, ça l;eur éviteras des années de galère… puis je leur apprends un poil l'autonomie, pas assez, mais un peu, pour pas en faire des gens effrayés par les soucis, les galères, qu'ils comprennent que même quand tout le monde croit que ça va mal pour toi, ça pourrait être pire, donc… carpe diem mes enfants

22 juin 2016

comme délire il y a mieux ,la vie c'est simple comme un coup de bite
et mourir d'un arrêt cardiaque en s'en servant c'est pas mal non plus.
le président as t'il toujours sa connaissance ??? non elle est sortie discrètement par la porte dérobée (felix faure)
comme nous venons tous des étoiles quelque soit le moyen nous y retournerons un jour ..
et moi je connais même le prénom de l'étoile polaire :
c'est héléonore
alain :scie: :non:

22 juin 2016

Le suicide... y'a que ça d'vrai!

22 juin 2016

'Demain je serai tous mort' . Titouan avait réécrit ça dans un bouquin . Quand on meurt tout le monde meurt . c'est pas très gai mais pas très faux non plus .

23 juin 2016

d'un autre côté la mort ça concerne pas trop les vivants. tant qu'on vit on est pas mort donc logiquement on vit notre vie en plus ou moins bon état et on voit venir.
sans trop s'en soucier de toute façon on en sait rien et on y peut rien... tout ce qu'on sait faire c'est vivre, alors...
de plus au moment de mourir, au final, on arrête juste de vivre... Donc on doit au moins avoir le droit de faire ce qu'on a envie puisque c'est notre vie et peut-être même le dernier moment de vie en plus!
donc le seul truc pénible avec la mort, c'est plutôt le moment où la vie n'est plus aussi cool qu'avant. Mais du coup c'est pas la mort le problème: c'est la vie ou du moins la fin de vie et les états délétères qui vont avec.
En plus si ça se trouve une fois mort c'est pas si mal que ça? après tout vu le nombre de gens morts, si c'était nul beaucoup serait revenu se plaindre non?
râleurs comme on est...
vous imaginez le jour où de l'autre côté le service est plus aussi bien? le nombre de retours?
"non finalement la mort c'était naze, je reviens vivre et je reprends mon bateau merci..."
zut ça va pas résoudre les problèmes de port tout ces petits "hollandais volant" du coup... mais là les débats "c'était mieux avant" auraient une ampleur fascinante!
:mdr:

23 juin 2016

Après la mort, il y a une mer, des bateaux, des douaniers ripoux, ... et tout et tout
fr.wikipedia.org[...]ki/Styx

Jacques

23 juin 2016

Faut il prendre la meteo avant?

23 juin 2016

bonjour à tous j'adore ces sujets gais et entrainant .....
Je pense que le titre résume beaucoup de chose : "Choisir de finir ses jours ...."
C'est bien là le problème c'est choisir .... parce qu'on peut le faire tant qu'on est en bonne santé et avec toute sa tête, mais là on n'a pas envie de partir ... mais après, malade, pris en charge par la "médecine", sa tête à l'ouest voir plus loin, comment fait-on ? On est coincé et tu te sens mal, tu vois ta famille souffrir et finir par te détester et Elle ne vient pas ...
On voudrait tous partir d'une crise cardiaque à la barre de son bateau en pleine forme .... mais on ne choisit pas.
Bonne journée et à demain ou pas
Gilles

23 juin 2016

Concernant les aspects réglementaires et les tracasseries administratives liés à l "immolation en milieu aquatique et salin" effectuée au grand large, il serait bon que legiplaisance nous distille son savoir. D autant plus que Gradlon est l initiateur de ce fil et ces deux là sont copains comme cochons

23 juin 201623 juin 2016

Depuis que Legisplaisance a reçu le prix Nobel de la paix sur le forum, il nous snobe. Sur le sujet lui-même: c'est vrai que l'on ne choisit pas sa mort. Ou si on la choisit, on la décide. Faire l'apologie du suicide tomberait alors sous le coup de la loi. Mon sujet serait mieux formulé si j'avais écrit : "Choisir les circonstances de sa mort". Arrivant en fin de vie en bonne santé (disons vers 80 ans) un passionné de mer et de bateaux (comme nous le sommes tous) se mettrait alors à naviguer le plus agréablement possible "jusqu'à ce que mort s'ensuive". Si ce projet peut tenter certains la question est de savoir quel est le bateau le mieux adapté et comment éviter les tracasseries pour ceux qui restent.

23 juin 2016

J'ai aimé ma foutue barque, qui me l'a bien rendu. Quand je dis je , je dis NOUS.
Nous y avons passé de moments fous, intenses, inquiets, avec ou sans copains.
La vieillesse est venue, insidieuse, discrète, avec le masque de la respectabilité, de l'expérience.
Puis une nuit il y a un raté. Il y a des examens, des constats. Les séquelles s'estompent. Le ciel reverdit, si j'ose.
Mais je sais bien que la machine ne répond plus comme avant; les bouteilles d'eau sont plus lourdes, la barre aussi, les mots croisés plus abscons, la météo compliquée....
J'ai vendu ma barque à quatre jeunes qui ont tout ce que je n'ai plus. Ils sont beaux, intelligents sportifs,musiciens, extravertis, enthousiastes, travailleurs....et ils sont amoureux du bateau. Bref ils redonnent la joie de vivre, ils en débordent.
Alors pourquoi associer à mon naufrage celui du bateau?
C'est une mauvaise pensée.

23 juin 201623 juin 2016

Cette "solution" ne m'a jamais parue envisageable.
Je ne la trouve franchement pas sympa pour les proches, sous tous les aspects.
Disparition, incertitude et inquiétude, recherches, tracasseries après.
.
J'ai un contrat d'assurance pour garantir des ressources financières à mes enfants (encore très jeunes) après ma mort. Le contrat est très clair à ce sujet...
.
Un ami proche vient de partir comme il l'avait décidé, quelques semaines après ses 80 ans. Au guidon de sa moto. C'était comme ça qu'il le voulait et pas autrement. Le sort a fait que c'était accidentel.
Comme je roulais derrière lui, c'est moi qui ai galéré quelques heures (pas de samu ni de secours à Madagascar), mais pour le reste ensuite, ça a été effectivement très simple, comme mon ami l'avait prévu.

23 juin 2016

Mourir à Madagascar, j'en suis tout retourné.

01 juil. 2016

oui, c'est le retournement des morts, qui fait parti de la culture malgache... d'où ma remarque. ;-)

30 juin 2016

Sur la grande île ,les défunts sont exhumés chaque année .Moins maintenant , car tout se perd ,mais c'est ainsi sur Libertalia .

23 juin 2016

moi j'ai prevenu mon fils; si j'ai une balise c'est pour cet usage...la balise se declenche c'estq u'il peu aller recuperer le bateau si ca lui chante et pour ca je tacherai de le laisser en securité bien sage au milieu de l'ocean...je trouve ca plutot gai, a moins qu'n accident un vrai de perturbe ce projet

23 juin 201623 juin 2016

Merci papa ! :-D

 

on peut faire beaucoup plus simple ,tu prend ton quart je vais dormir, 2h00 après le réveil sonne, je prend mon quart et le café n'est pas prêt ,personne à la barre, déclenchement de erbib et appel VHF 4 h00 plus tard premier contact avec un cargo de passage ,recherche 1h00 ,abandons des recherches !
retour au port !
:jelaferme:

Les pays latins sont frileux sur le sujet ailleurs ,ça s'appelle le droit de mourir dans la dignité !

23 juin 2016

D'après tous les témoignages dont nous disposons, la mort par hypothermie est l'une des plus agréable. Il vaut mieux choisir une mer froide. Eviter les tropiques où l'on survit indéfiniment.

23 juin 201623 juin 2016

L'hypothermie m'a rappelé les histoires que l'on raconte sur les sociétés Inuit. Les sociétés traditionnelles "aidaient" les vieillards souhaitant (?) se suicider - voir à partir du par. 30 (cocotier...) : www.cairn.info[...]-27.htm

Pour les problèmes résultant d'une disparition une source fiable :
www.notaires.paris-idf.fr[...]arition

23 juin 2016

"ce n'est pas la Mort qui tue, elle a ses assassins"
Jean Cocteau

23 juin 2016

"C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mort qui prend l'homme, tatata
Moi la mort elle m'a pris, je m'souviens, un mardi"

Renaud, et un peu peujot, voire si troène.

23 juin 2016

SVP, sur le sujet du fil, envoyez-moi une réponse en MP pour que je puisse répondre.

23 juin 2016

A ceux qui d'entre vous qui recherchent la vie éternelle, je rappelle que c'est des profondeurs (et pas d'ailleurs) que l'on crie vers le Seigneur : De profondis clamavi ad te Domine.

23 juin 201623 juin 2016

profundis ! ;-) tu feras pénitence pour ton pardon !

Je jalouse le sort des plus vils animaux
Qui peuvent se plonger dans un sommeil stupide :-D ;-)

25 juin 2016

C'est......pagaie.

26 juin 2016

Si on y reflechit c'est un peu ce qu'avait fait Brel quand son cancer a été diagnostiqué, cap sur les marquises a bord de l'Askoy2, bon pas vraiment un marin le grand Jacques mais la chose ne manque pas de grandeur ni de poésie, je n'hésiterai pas meme pour vivre 5 ans de plus sur un lit médicalisé... la qualité non la quantité!

26 juin 2016

Gradlon merci pour ce post dont l'idée est dans mon point de mire.
De plus, ça recadre la taverne

La mort ? rien à craindre . Je sais que je suis doté d'un ange gardien qui me protège de tous les dangers.

Au cas ou mon ange gardien ait une minute d'inattention-----------------------------------------------------------------------ils jetterons mes cendres à la mer et ils ne seront pas obligés de venir fleurir ma tombe.

Depuis j'ai changé d'avis, la mer est assez polluée comme ça ,

et ma femme est fleuriste, en plus on ne va pas tuer le métier.

28 juin 2016

moi j'y pensais à finir mes jours en mer mais plus je me rapproche de la fin moins j'y pense. Surtout que je deviens de plus en plus frileux (bientôt 73 ans !)

29 juin 2016

Dernière blague à faire en partant :
tirer 2/3 coup de fusils dans le bateau.
laisser un peu de son sang le long des cloisons
écrire : "machin m'a tuer"
machin étant votre pire ennemis , juste pour lui pourrir la vie à venir.
jeter par dessus bord ce qui vaut cher . vhf arrachée , ordi , etc...

et sauter joyeusement par dessus bord en rigolant de la bonne blague.

JF , comique à ses heures
.
.
PS: un mayday serait de mauvais gout. abstenez vous en.

29 juin 2016

Vous êtes d'un optimiste.
Pourriez pas avoir des sujets plus drôles ?

Moi l'humour noir ça me fait mourir de rire... :mdr:

30 juin 2016

@penlan
C'est discutable car tu es toujours en vie.

Ce qui m'inquiète c'est que peu de jeunes pensent à la mort ! Ce forum ne serait il composé que de jeunes comme moi (70) ....?

A lire certains posts, je ne suis pas certains que tous soient effectivement à jeun. :langue2:

30 juin 2016
  • je ne pense pas à la mort pour moi, étant de nature optimiste, ou insouciante
  • je n'y pense pas pour mes descendants, qui n'ont pas de soucis de santé
  • je n'y pensais pour mes parents, les croyant éternels, et en ai à peine souffert à leur disparition, car c'était à un âge avancé, ils étaient usés, c'était leur heure, et j'ai bien profité d'eux

Mais j'ai découvert la peur de perdre un être cher, mon animal préféré (mon avatar), à seulement 8 ans, d'une soudaine infection des reins. Comment un animal aussi magnifique, aussi perfectionné, peut-il mourir ? Seulement 8 petites années pour apprendre à se parler qui risquent d'être anéanties à jamais. Quand je l'ai ramenée de chez le vétérinaire pour le week-end en attendant le lundi pour l'opération, pour laquelle on n'avait pas voulu me donner trop d'espoirs, je pleurais contre son ventre. Et la pauvre petite bête, ignorant le mal qu'elle avait, au lieu comme un être humain de profiter de son peut-être dernier week-end, sa seule préoccupation était de faire sa toilette. C'était d'un dérisoire à pleurer.

Aujourd'hui encore, 4 mois après, quand elle se met sur le dos pour que j'appuie ma tête contre son ventre chaud, des doutes m'assaillent, des larmes montent. Son regard n'est-il pas plus triste qu'avant ? Combien de temps lui reste t'il ? des années, ou quelques mois ? Quand elle coure, coure t'elle aussi vite, grimpe t'elle les murs aussi vite ?

Mais elle ne répond pas. C'est ça le pire par rapport aux humains, un animal souffre en silence.
L'équivalent doit-être de perdre un enfant jeune.

Tu vois comme c'est curieux la mort de ton chat m'est indifférent.....alors que la mort d'un homard et la préparation d'une sauce armoricaine me tireraient des larmes !

30 juin 2016

La mort en mer et dans son sommeil , c'est arrivé il ya deux ou trois ans à un propriétaire de Bordeau 60 . C'est ce qu' on peut appeler une "mort heureuse " c'est à dire , rapide , indolore, sans signes prémonitoires . Si j 'avais le choix , je signe tout de suite pour ça . Alors qu'il y a des morts malheureuses , celles qui terminent " une longue maladie " selon la formule habituelle , avec décrépitude , souffrances , etc etc .... Parce que ,mourir c'est rien , le problème c'est comment mourir .
Et à votre bonne santé !

30 juin 2016

Sur la terre, comme en mer, on finit toujours ses jours ''au ciel''. Amene

01 juil. 2016

Beuh! J'en connais qui auraient plutôt leur place en enfer :langue2:

30 juin 2016

J'ai pas tout lu il y a trop d'avis donc je rajoute le mien... Je pense que c'est un peu égoïste mais je n'ai jugement c'est leur choix. Moi j'aime beaucoup mon bateau et j'aimerai bien qu'il me survive... Si je péri en mer alors soit c'est la vie...ou la mort. Mais avant de devenir grabataire je pense que je vendrai ou donnerai mon bateau à quelqu'un je je considèrerai comme "quelqu'un de bien". Qui j'en suis sur l'entretiendra et le fera naviguer. Sa fera peut-être un heureux ou deux avec moi.

01 juil. 2016

Peut-être que le bateau idéal pour une fin de vie est un bateau en fin de vie. ;-)

01 juil. 2016

@ Capucin
Non, je demande seulement la libre pratique. Mais pourquoi les bateaux n'auraient-ils pas eux aussi le droit de mourir dans la dignité ? ;-)

01 juil. 201616 juin 2020

Gradlon est en train de nous faire une jaunisse, je crains le pire.

30 juin 2016

Utopiste de vouloir choisir sa mort ou ça s'appelle un suicide mais ça dure pas des mois dans les mers chaudes!

Quand tu peut encore, tu souhaites que ça dure (si possible sur ton bateau) et y'a un moment, qui arrive de manière plus ou moins rapide où... tu peux plus.

Le pire dans ce cas est de passer direct à la case dépendance médicale.

Mais comme on est bon vivant on va dire qu'on se prend à rêver finir en mer avec plein de bonnes bouteilles et des vahinés sur les genoux
C'est bien plus. mieux

Autre solution quand le corps ne suit plus c'est d'en finir avec la mer.....pour le père normalement c'est déjà fait ! :heu:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

Souvenir d'été

  • 4.5 (79)

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

novembre 2021