C'est vrai qu'il est autorisé de jeter la ferraille à la mer ?

Bonjour,

J'ai eu vent comme quoi il était possible et autorisé de jeter à la mer des métaux, j'ai vu les gars faire ça en pêche sur les chalu et ils disaient que c'était ok. Après avoir demandé à d'autres marins tous ont confirmés. Au début je trouvais que c'était bizar un peu comme jeter ses poubelles à l'eau mais ils m'ont confirmés qu'avec le temps ça disparaissait, comme le titanic :). Vous en pensez quoi, j'ai chercher un texte sur le site de l'environnement qui expliquerai noir sur blanc mais sans succès, ou trouver plus de détails, l'article notamment ?

Merci :)

L'équipage
04 juil. 2020
Cette discussion est en mode Débat. Les règles principales de participation :
  • Seules les réponses au sujet principal sont autorisées. Interdisant ainsi les échanges entre intervenant et favorisant les contributions.
  • Vous ne pouvez publier que 3 contributions (3 réponses au sujet principal).
  • Vous pouvez corriger et compléter vos réponse et contributions.
  • Un nouvel utilisateur ne peut participer au débat (Ceci afin d'éviter les Trolls).
L'objectif étant de favoriser l'argumentations de fond, la synthèse des idées et éviter les dérives. Bon débat a tous !
04 juil. 2020
3

Non. Ce n'est pas autorisé. Que ça se dégrade, c'est certain. Mais la mer n'est pas une poubelle.

04 juil. 2020
2

En fait c'est pas si simple. Une fois dans les eaux internationales, c'est la convention MARPOL qui définit ce qui peut être rejeté ou pas. Sachant que certains ne se privent pas de balancer tout et n'importe quoi. Il me semble que métaux et verre peuvent être jetés.
Mais sur le principe, je suis d'accord avec Sarkis. La mer n'est pas une poubelle, et en Europe, c'est pas les déchetteries qui manquent.

04 juil. 2020
6

Il me semble inacceptable de jeter ce qui peut être recyclé. Particulièrement métaux et verre.

04 juil. 2020
5

Autorisé ou pas, qui se dégrade (mais en combien de temps?) ou pas, c'est pas malin pour un usager de la mer de jeter des détritus par dessus bord. Irrespect total de l’environnement!

04 juil. 2020
0

Merci pour vos réponses je vais demander aux AFFMAR directement pour être sûr

04 juil. 2020
2

Il faudrait peut-être tenir compte des circonstances et éviter les positions ayatolesques.
Si je vois quelqu'un jeter des ferrailles en navigation côtière, je le considère comme un horrible goujat.
Pourtant au milieu de l'Atlantique et de 21 jours de mer, devant économiser la place pour les poubelles, j'ai balancé du verre (n'est-il pas fait avec du sable?) et des cannes de bière (qui ont rejoint les nodules polymétalliques) à l'eau en prenant soin que ça coule bien entendu. Sans doute, ce n'est pas idéal, mais ça ne me parait pas déraisonnable. (point final)

04 juil. 2020
3

sûr qu'il y a une différence entre jeter une capsule de bière et une machine à laver, ou autre chose importante
qt aux eaux internationales, le pb c'est de gérer les bateaux qui sombrent, par avarie ou parce qu'ils sont trop vieux, l'entente ne doit pas être facile et les bateaux torpillés ne manquent pas, moins cher que de les démolir même en Inde
pour nous plaisanciers et même les pêcheurs, la mer n'étant pas une poubelle, ça doit être un réflexe, ne rien jeter par dessus bord qui ne soit pas gérable naturellement
même pas la belle mère...
JL.C

04 juil. 2020
21

@skollouarn: faudra que tu m'expliques comment tu dois économiser de la place... Ton bocal de verre quand il était plein, il ne prenait ni plus ni moins de place. Et tes canettes vides un peu écrasées elles prendront même moins de place avant le prochain port et avant recyclage.

Que tu veilles balancer cela au milieu de l'océan parce que tu estimes que ce n'est pas de la pollution et que cela t’emmerde de les garder à bord, je peux comprendre. Mais aller chercher des excuses bidons, non.

04 juil. 202004 juil. 2020
1

Pourtant sombrer un navire (dépolué bien sûr) est souvent utilisé pour créer un récif artificiel rapidement colonisé par la faune marine, les épaves sont aussi de très beaux sites de plongée...

Après, jeter un vélo, une machine à laver ou une canette, on est bien d'accord que l'océan n'est pas une poubelle !

04 juil. 2020
7

Les métaux ont au moins le mérite de se dissoudrent progressivement dans l'eau de mer.
Et quelques bouts de ferraille ne représentent absolument rien par rapport aux formidables tonnages d'acier et autres métaux envoyés par le fond pendant les deux guerres mondiales et tous les innombrables bateaux en métal qui ont coulé depuis 1850. En outre tout cela n'est rien par rapport au lessivage tellurique de la planète entière et au rejet des nombreux volcans sous marins et des failles tectoniques qui découpent les océans depuis des centaines de millions d'année.
Enfin tous les animaux marins ont une vie encore plus difficile que les terrestres et sont en recherche permanente d'un abri ou d'une eau localement très calme pour pouvoir se reproduire et d'accroche pour les êtres filtrants. Dès que vous mettez la tête sous l'eau tout cela est particulièrement évident. Avant de moraliser il faut d'abord voir ce qu'il y à voir sans a priori ni dogmatisme absurde. Tout cela n'est pas une raison pour balancer dans l'eau quelque ○hose qui peut être facilement et utilement recyclé sur terre, moyennant consommation d'énergie exothermique réchauffeuse de la planète alors que la mer le fait toute seule grâce à l'énergie solaire qu'elle capte très efficacement aux 4/5 et infiniment mieux que tous les panneaux solaires qu'on pourrait installer sur terre !!!!!

04 juil. 202004 juil. 2020
3

Heu ...
Il faut effectivement éviter d'avoir des positions extrêmes, et aller jusqu'à demander à récupérer un mat alu qu'on a laissé couler par 4000m de fond.
Je n'en voudrais pas non plus de trop à quelqu'un qui balancerait sa chaîne totalement rouillée par dessus bord au milieu de l'atlantique (ca ne va pas sensiblement changer l'environnement, et disparaîtra assez vite)

Par contre, jeter des canettes ou des bouteilles de verre, c'est complètement stupide.
Un bateau coulé à une certaine profondeur peut effectivement se transformer en récif artificiel (encore que, je reste étonné que cela coûte moins cher de miner du fer que de miner des bateaux en acier)

Par contre, la bouteille en verre :
a) va se transformer en piège,
b) se recycle super bien à terre
c) est constituée de silice, et non de carbonate de calcium comme le sable des fonds marins. Il est extrêmement dur, et dans les grandes profondeurs, ne se dégradera probablement jamais. (tant que les fonds n'ont pas été engloutis dans le manteau terrestre dans les failles océaniques).
Pour être méchant mais pragmatique, dans 1 000 000ans, la seule trace de notre passage, ce sera cette foutue bouteille en verre. Chacun est libre de considérer si c'est la trace qu'il veut laisser.

Quant à la canette en aluminium :
a) il y a effectivement de l'aluminium, mais il y a aussi du plastique (couche interne et externe), qui va certainement décupler sa durée de vie
b) se recycle aussi (mais largement moins bien que ce que les fabricants prétendent, à cause du plastique justement)
c) se dégrade super lentement, en relâchant tout plein de petites particules de plastiques. Après, c'est pas si grave, c'est juste entre 100ans et 1000ans de pollution (à grande profondeur toujours)

Donc, non, clairement, jeter ses poubelles en mer, c'est mêler le stupide à l'inutile.

04 juil. 2020
0

Bonjour,

Oui cela peut paraitre choquant mais c'est parfaitement légal. Il y a un an, j'avais trouvé ce tableau, dans Le Cours Des Glénans, soucieux de connaitre ce que j'avais le droit de jeter à l'eau au mouillage.

Et bien si tu jettes un coquille d’œuf dans l'eau au mouillage, tu n'es pas en règle. Mais Un pétrolier qui jette trois palettes de ferrailles au large sera en règle...

Et encore, moi je broie la coquille d’œuf dans ma main pour qu'elle coule. Pour éviter qu'elle ne flotte et aille s'échouer sur la plage. La coquille broyé c'est 3 miles des côtes. La coquille pas broyée, seulement cassée en deux, c'est 12 miles...

04 juil. 2020
0

J'avoue avoir jeté un vélo au milieu de l'Atlantique, sur le trajet de retour, il avait mal supporté le climat des Antilles, et commençait à répandre sa rouille partout dans le bateau en alu.
Il est par 3000 m de fond...

04 juil. 2020
1

Ca alors... et pourquoi donc elle pollue la coquille d’œuf à part si on en jette 2 tonnes?

04 juil. 2020
0

C'est autorisé si c'est un œuf de poule d'eau...😉

04 juil. 2020
5

J'ai retourné la question mille fois et je n'en ai fichtrement aucune idée.

Peut être qu'il est possible de dérégler un éco-système local avec ses ordures ménagères, si on balance trois paquets de coquillettes à la flotte par jour dans le même mouillage pendant trois semaines.

Peut être que c'est une mesure de convenance, pour éviter de pourrir les côtes, plages, ports, et fond marins visités par les touristes. Mais quand on voit une sargasse flotter au milieu de l'atlantique, on sait qu'elle finira sur une plage des Antilles, donc la distance ne résout rien concernant ce qui flotte.

Ou alors c'est parce que qui vole un oeuf vole un boeuf, et si on autorise les coquilles, alors après on verra des vaches voler depuis les hublots et c'est chiant.

04 juil. 2020
0

Il est passé sur la chaîne Public Sénat un documentaire Manche mer du Nord munitions des navires coulés après la guerre de 14-18 et celle de 39-45. Quantités énormes des produits hautement corrosifs qui commencent après 100 ans à se dissoudre. C'est une bombe lente que peu de pays prennent en compte malgré les dégâts colossaux qui commencent.

04 juil. 2020
1

Oui j'ai vu ce reportage et c'est grave. Mais les coquilles d'oeufs?

04 juil. 2020
0

Hmour...
Je ne suis pas écolo dans l'âme mais respectueux.
Peut-être qu'une coquille d'oeuf flottante donc non broyée serait susceptible de servir de récipient pour les déjections nombreuses effectuées dans les zones de baignade... Va savoir !
Ce qui flotte... Beurk...
En dessous ?

@papy-zoom Et voilà ! un jour on va voir apparaitre "E.T." sortant de l'eau sur son vélo... Maison... Téléphone... Mon dieu ! tu invites les extra-terrestres. Pas bien ça !

04 juil. 2020
2

Perso, je ne me pose pas de questions. Ma règle est simple: on ne jette rien en mer sauf occasionnellement des choses qui se dégrade très vite style peau de banane ou bout de pain.

04 juil. 2020
1

Hemmm.... peau de banane, y'a du débat....

04 juil. 2020
9

Une peau de banane, ça met 10 mois à se décomposer, quand même...

Quant au verre, c'est au moins 4000 ans. C’est quand même incroyable que transporter une bouteille pleine, ca ne gêne pas, mais dès quelle est vide, il faut s'en débarrasser, elle encombre 🙄
A priori, on ne refait pas l’avitaillement au milieu de l’Atlantique, donc ce qu’on a emporté au depart, on est sensé pouvoir le stocker jusqu’à l’arrivée...

05 juil. 2020
0

A part les bateaux en ferraille eux mêmes que peut on jeter de métallique à la mer....

05 juil. 2020
1

Holà,
N'oublions pas que 90% des quilles viennent de fer recyclé,autrement dit la fonte...
La pollution c'est surtout une bonne part de fainéantise et puis personne ne nous voit faire au large...

05 juil. 2020
0

tu es du style à pousser la poussière sous le tapis ?
il faut quand même un drôle d'état d'esprit pour s'imaginer prendre son bateau pour aller jeter de la ferraille en mer ...

05 juil. 2020
1

En dehors de la disparition des métaux par solubilisation ou oxydation la sédimentation est une réalité universelle depuis qu'il y a de l'eau sur Terre, et inéluctablement tout ce qui repose au fond sera définitivement enterré par les sédiments issu du décapage incessant par érosion de la surface terrestre par l'eau et le vent. Cela fera un jour peut être le bonheur d'archéologues sxtra terrestres à moins que localement la croute passe sous un continent et soit complètement recyclée dans le magma.
A noter qu'à la grande époque de l'automobile on a coupé tous les magnifiques arbres rendus responsables de la mort de ceux qui les percutaient. Pour les plastiques la démarche est la même: le plastique est responsable de la pollution, mais surtout pas ceux qui le balancent. Donc plus de plastique. Il est vrai que l'Education et le coup de pied au C.. demandent une volonté nationale.

05 juil. 2020
1

en passant vite, j'ai lu : jeter sa famille :)

05 juil. 2020
2

"devant économiser la place pour les poubelles, j'ai balancé du verre (n'est-il pas fait avec du sable?) et des cannes de bière (qui ont rejoint les nodules polymétalliques) à l'eau en prenant soin que ça coule bien entendu"

Cette phrase va me faire la semaine merci...
Comme certains l'ont dit, quand le verre et la cannette étaient pleine, bizarrement ça ne gênait pas... Y a vraiment des gens qui se trouvent de ces excuses...

05 juil. 2020
-1

Dans les 90' on avait sécurisé les puits et coupé le haut des pattes à l'explosif d'une plateforme Jacket steel Shell au large de Barcelone bien sur aucun liquide ni quoique ce soit inspection des mocassins à gland et envoyée couler au large dans l'Atlantique les grand fonds je suppose. Voir 2 V16 CAT Tous neufs partir ça faisait chier. ça doit faire bien pour les poiscailles pas pour la braco dans les hauts fonds.
Maintenant c'est interdit coupage non explosif et déconstruction au port.Du moins en Europe.
Je crois qu'au point où en est rendu pour la côtière, je ramène tout à la case, pour la grande nav il y a des astuces, il faut quand même de la place.

06 juil. 202006 juil. 2020
5

Pour remettre une pièce en ferraille dans la machine, ou plutôt à la mer, que l'on appellerait un "sous marin" héhéhé :)

Perso, comme Numawan, je ne me pose pas de questions, mais dans l'autre sens. Je balance tout ce qui est organique à la flotte au mouillage. Convention internationale des 3 miles nautiques ou pas, je m'en cogne le coquillard. Je fais juste gaffe à ce que ça coule. Donc le demi melon je le coupe bien en 12, pour ne pas qu'il flotte tel un radeau jusqu'aux gamins qui font des patés sur la plage. Comme les coquilles d'oeuf que je broie dans le main, ce qui coule instantanément, sinon une demi coquille a un pouvoir de flottaison hautement sous-estimé :)

Autrement dans un 32 pieds sous les tropiques, ça devient vite irrespirable, et invivable.

On rince même nos emballages au robinet eau de mer avant de les mettre à la poubelle. Et notre sac de 100L fait 2 ou 3 semaines.

Le tout est de ne pas être débile et de mettre son cerveau sur ON, comme d'habitude. Quand c'est de la peau d'oignon ou d'ail hyper volatile et flottante, on attends le vent de terre pour que ça parte au large, pour épargner la pollution visuelle et putréfiante aux terriens sur la plage.

ps: A l'arrivée de transat, notre premier sac de 100L n'était même pas plein. L'encombrement des déchets n'est donc, selon moi, pas du tout un critère.

07 juil. 2020
0

Mais alors comment il a fait Guirec avec les oeufs à Monique ?

07 juil. 2020
8

bon du coup si on pêche un poisson scie ou un requin marteau, on les bouffe et on met ce qu'il en reste dans la caisse à outil ou bien ?

07 juil. 2020
0

Et le poisson chirurgien ? C'est de l'inoxydable, sûrement, ça peut se garder dans la trousse à pharmacie...
En revanche la trompette de vélo du poisson clown, ça, ça doit rouiller ! 🤡

10 juil. 2020
0

Les coquilles d'oeufs à la mer, c'est pas bien!
Et les coquilles d'huîtres ou de saint jacques, bien ou pas bien?
Et faut-il aller rechercher celles qui sont mortes de leur belle mort au fond ???

Souvenir d'été

  • 4.5 (77)

novembre 2021