c'est quoi un équipier?

Dans les annonces (même ici) de recherche d'équipiers on voit des demandes de participations aux frais, en plus de la caisse de bord, qui font que ce sont plus des CLIENTS que des ÉQUIPIERS, où se trouve la limite floue entre charter au black et équipiers

L'équipage
26 avr. 2015
27 avr. 2015

C'est très difficile de déterminer un seuil dans l'absolu au-delà duquel on passerait d'une juste contribution à une rémunération au black. Le niveau de la contribution de l'équipier peut varier sensiblement en fonction du type de bateau, du type de croisière et de son implication dans la marche du bateau. Il est de toutes façons en mesure de décider lui-même en connaissance de cause ce qui est acceptable ou pas et de ne pas donner suite à une offre. Une transat retour par exemple pour aider un skipper à ramener un bateau devrait à mon avis se limiter au partage de la caisse du bord. Une croisière dans un lieu attractif peut justifier une participation aux frais du bateau (PAF). C'est en comparant ce que cela aurait coûté dans le secteur marchand que l'on peut se rendre compte s'il y a abus ou pas.
On voit bien au fil des années qu'il y a une évolution dans les pratiques de recherche d'équipiers. Il y a une génération, il paraissait normal à un propriétaire qui "invitait" un équipier à son bord de prendre tout en charge. Aujourd'hui, on pratique la co-navigation, cela veut dire que l'on partage les frais, au début ce n'était que les frais de bouche mais avec la PAF cela comprend une quote-part des frais d'entretien du bateau. Personnellement je limite la contribution de l'équipier à la caisse du bord, c'est-à-dire aux dépenses de la croisière.

27 avr. 201527 avr. 2015

Un équipier étant une personne qui rend un service (force physique, culinaire ou autre en fonction de ses qualités), je me vois pal demander une participation aux frais autres que ceux de l'avitaillement.
Si c'est de la "co-navigation", en supposant que "l'équipier" ait accès seul au bateau, alors oui, celui-ci devra (de mon point de vue) au moins payer des produits d'entretien, participer à la maintenance et réparer/remplacer ce qu'il casse lui-même.
L'étape suivante, c'est la copropriété.

27 avr. 201527 avr. 2015

sauf que si l'equipier ne participe pas a l'entretien ni financierement ni manuellement c'est comme s'il faisait du charter gratos et toi tu fais le maitre de maison benevole...un equipier en croisiere c'est juste pour la compagnie eventuellement les quarts( avce grande prudence car s'il se fout a l'eau t'es mort)..aucune raison pour qu'il passe des vacances a l'oeil...la bouffe c'est 300€ par mois ( chez nous) ..vraiment c'est meme pas le RSA!!!.
.
un equipier qui repare ce qu'il casse ??? :reflechi:
.
depuis maintenant 15 ans je suis plutot pauvre donc je n'ai plus les moyens d'avoir d'equipier, en attendant des jours meilleurs je les remplace par l'ais..Mon impression aussi c'est que plus de monde a bord est plus fatiguant pour le skipper...
.
il faudrait un genre de concensus sur le prix a demander..il y a 15 ans je demandais 20$ par jour..aujourd'hui le pensais à 35€..

27 avr. 2015

il y a une autre tendance de plus en plus à la mode .

faire travailler les gens tout en leur demandant de payer .

un skipper qui est incapable de faire une traversé sans équipier pour X raison cherche maintenant un équipier pour faire une partie du boulot et en PLUS celui-ci doit payer ...

il y a quelque temps j'ai vu un reportable dans des vignobles tres reputé : et bien les vendengeurs paient leur sejour tout en travaillant toute la journée ; ce n'est pas beau celà , et ils sont volontaires et content ...

et bien c'est la m^me chose pour certains "équipier" .

27 avr. 2015

Ca cela s'appelle des "associations"
vu sur un bateau assez connus ou les "jeunes de l'association" passaient leur journées à poncer, gratter , peindre , vernir etc ;;; et en plus leur presence à bord était payé par des "subventions"...
Il y en a qui ont tout compris .

27 avr. 201527 avr. 2015

@calypso2
Il y a quand même une grande différence: la valeur ajoutée produite par l'équipier n'est pas revendue dans le secteur marchand.

27 avr. 2015

ça y est, j'ai pigé. Il faut payer les équipiers et s'en servir comme des femmes de ménage. :pouce: :pouce:

29 avr. 2015

... !! ...

28 avr. 2015

Alors tu n'as pas tout compris il y en a qui ont même des animaux à la campagne et qui font venir des touristes payants qui font le boulot et qui sont contents ils ont acheté le droit de marcher dans la bouse. :bravo: :pouce:

27 avr. 2015

biensur ,pourquoi alors payé la femme de ménage qui viendrait faire mes carreaux ... c'est ageable chez moi ,c'est la campagne ,c'est calme et plein de petits oiseaux

28 avr. 2015

Pourquoi faire double emploi avec ta femme que tu ne paie pas :oups: :jelaferme: :acheval:

Ok Carthage pas sur la tête pas sur la tête je sors je sors !!

27 avr. 2015

Je n'arrête pas de rabâcher qu'il faut lire son contrat d'assurance. Le mien précise que les risques ne sont pas couverts si j'embarque des passagers "à titre onéreux"- je ne dois donc leur faire payer que ce que leur présence me coûte (leur nourriture), ce que je ferais de toutes façons s'ils me rendent service.

Cette question revient régulièrement - taper "caisse de bord" dans "recherche" pour plus de détails.

27 avr. 201527 avr. 2015

un skipper incapable ? c'est quoi ca , ca existe..c'est pas un skipper alors c'est juste un gars qui des sous...on n'arrete pas le progres..et au moins il peut servir d'equipier ce "skipper".
"ce que leur presence me coute": ca peut aller loin en tout cas beaucoup plus loin que 2 kg de nouilles et 10 bieres

27 avr. 2015

on peut etre aussi Skipper et avoir des sous , les deux ne sont pas forcement incompatible et avoir besoin ou souhaité d'etre aidé lors d'une plus ou moins grande navigation avec enfants et femme a bord par exemple .

27 avr. 2015

C'est clair que les annonces où le mec propose d'embarquer un équipier pour partager et transmettre sa passion et donner un coup de main aux manoeuvres, avec 70 balles de frais pour la "caisse de bord", on imagine qu'au mouillage le soir venu ce sera langouste et grand cru...
C'est dommage !

Autant je comprends que le mec a pas forcément les moyens d'inviter et qu'un coup de main pour le plein de GO ou les repas sont légitimes, autant l'impression de faire du charter black pour amortir l'entretien du canot du mec qui propose "d'embarquer" des équipiers se fait quand même parfois sentir dans les annonces.

27 avr. 2015

Il y a pire j'ai vu dans les annonces de H&O une annonce récurrente pour différentes étapes ou c'était bien que 70€/jour qui était demandé ...+ la caisse de bord !!

Bon : cherchons "équipiers" qui nous paieraient : notre gazole , nos ports (ben si c'est eux qui payent pourquoi se "priver" :mdr:, la nourriture et pourquoi pas l'extension de notre assurance :lavache: :lavache:

27 avr. 2015

bof ! :tesur:
il y en as un qui finit bientôt son tour du monde !
c est 120 roros par jour ! :whaou:
bon, de pluche , c est en filigrane : faut être de sexe féminin ! :star2:
mais comme il écrit: ce n est pas plus cher ,qu un bon hôtel sous les tropiques ! :lavache: :mdr:
j ai l impression qu un élu corse a repris a peut prés son expression, pour un droit payant de mouillage! :pecheur:

27 avr. 2015

Voila une base de réponse :)
www.amcre.fr[...]ORD.pdf

27 avr. 2015

Il me semble que l'équilibre est trouvé, comme d'hab, quand les deux parties sont satisfaites, et comme il y a bien longtemps qu'on n'engage plus les équipiers en les faisant boire, puis signer au bas d'un contrat pour les embarquer ivres morts et les faire se réveiller en pleine mer je ne vois pas où est le problème.
Il est sans doute exact que certains propriétaires essaient de se faire trois sous ( ou plus ) en trouvant des équipiers qui sont plus des clients que de vrais équipiers mais personne n'oblige personne à accepter plus qu'il ne souhaite.

27 avr. 2015

il est dit dans ce doc que l'equipier qui casse malgré ls recommandation de skipper doit payer...je n'ai jamais connu d'equipier qui soit en mesure se suivre mes consignes....et encore moins un gars qui paye ce qu'il casse....comme tous les document qui se veulent raisonné celui ci n'est pas representatif de la realité..La bouffe n'est pas un poste important, les depenses c'est autre chose: go huile entretient moteur, port, couture voiles ou reprises de peinture, nettoyage des fonds taches multiples, carenage a flot, economie de l'eau et de l'electricité, rarement assumées par l'equipier ( il ne sait pas ou c'est il ne sait pas faire) le proprietaire honnete est forcement le pigeon d'ou l'emergence de proprietaires apparemment profiteurs , en fait il ne veulent pas en etre de leur poche ...c'est l'irresponsabilité des gens embarqués quiprovoque cette situation.
le dernier equipier que j'ai eu n'a pas payé sa part , a voulu me taper du fric , s'est barré trois jours au moment de l'avitaillement, ne lavait pas son linge ni ses draps , etait malade incapable meme de veiller la nuit, ne savait pas cuire des nouilles, a bu toutes les bieres " en douce", ne savait rien faire en manoeuvre= j'ai pas de bol mais ca ne doit pas etre si rare

27 avr. 2015

ya pas à dire, le petit personnel ce n'est vraiment plus ce que c'était. :alavotre:

27 avr. 2015

T'as vraiment pas de chance dans la vie.
Un "propriétaire honnête" qui me raconte ça avant de m'embarquer,
je le fous direct à l'eau (avec "son linge sale et ses draps" bien sûr) en lui expliquant qu'avec moi y aura pas de problèmes !

C'est seulement après m'être assuré qu'il ne pourra pas remonter à bord avant longtemps que je commencerai à siroter ses bières si c'est de la bonne came (avec les propriétaires honnêtes et, donc, souvent radins, j'me méfie).

27 avr. 201527 avr. 2015

Profiter ?
Non.

"Abuser" est plus approprié. Mais s'il est souriant !
"Spolier" si le proprio se montre récalcitrant ou négatif à mon égard.
Mais .... chut ! J'embarque bientôt et sans l'effet de surprise ....

27 avr. 2015

Merci de prendre soin de mon p'tit corps, mais je n'aime le soleil que confortablement installé à l'ombre. :cheri:
Jamais dans le sud entre mai et octobre.

28 avr. 201516 juin 2020

Pour la gratounette, inutile, je fais ça à l'ancienne, avec les ongles.
J'viens juste de les terminer.

27 avr. 2015

bon, l excuse qui vas bien ! :coucou:
Yves a été équipier sur le voilier de l hautbanc! :whaou:
au vu des photos, la bière était de la kro basique,pourtant il avait fourni lui même du whisky de qualité!
il en reste toujours des traces indélébiles!
il eusse fallu pi être un débriefing de choc ! :tesur: :mdr: :langue2:
après une telle expérience !

:jelaferme: :pecheur:

27 avr. 2015

Quelque chose dans tes remarques me laisse à penser que tu profite du bateau des autres :heu: :langue2:

27 avr. 2015

Ah bon toi par exemple lorsque tu est sur une plage tu ne profite pas du soleil ,
Mais tu en abuse !? Fais gaffe au cancer de la peau :langue2:

Prévoir dans tes bagages :
1 serpillère
1 brosse de pont
1 bloc de savon noir
1 sot sceau saut seau (pfff cédur)
1 gratounette à vaisselle
pour les carreaux et les toilettes, tu feras avec la langue, ce sera plus propre.

Prévoir aussi un costume blanc pour le service à table. :litjournal:

Tu as de la chance, je n'aurai qu'une seule valise, tu pourras tirer le poussepousse en même temps que tu portes la valise, tu ne feras qu'un seul voyage.

Merci qui? :mdr:

Super. :pouce:

Pour répondre à la question initiale du fil : c'est ça un équipier :bravo:

27 avr. 2015

Quand j'ai besoin de quelqu'un pour m'aider pour une navigation , je ne lui demande rien et quand on décide de faire une virée entre copains on partage tout .

27 avr. 2015

Quand je pars en nav' avec les copains, l'été prochain pendant 9 semaines, nous partageons les frais : nourriture, frais de ports et carburant.
L'hiver ils viennent me donner un coup de main pour les gros travaux d'entretien du bateau.

27 avr. 2015

Mes équipiers sont des amis ou au minimum des connaissances. 2 règles :

1) un apéro d'équipage pour échanger nos expériences, "préparer" les futurs équipiers à des moments de galère (pluie etc.), donner une chance de se rétracter à ceux qui imaginaient une semaine de soleil dans une eau tropicale avec un petit vent et une mer plate.

2) une participation financière qui dépend de la durée et qui est destinée au confort...des équipiers (achat et nettoyage de literie, ustensiles cuisines, livres, accessoires de pêche, masque et tuba etc. C'est en plus de la caisse de bord mais ça prend en compte le gaz (pas le gazole).

C'est bien perçu et je laisse toujours place à la négociation. Mes potes ne sont pas conscients du coût d'un voilier de 12m mais ils sont conscients des sacrifices que je peux faire. Ils relativisent aussi par rapport à la location d'un voilier. Il n'y a qu'à leur donner le prix d'un génois neuf pour que l'envie de le déchirer se fasse moins forte :/

PS : une participation manuelle et non pas financière à l'entretien du bateau exonère également de cette "charge"

tu n'as pas besoin de demander de l'argent a un equipier:un bon equipier sait quand c'est a son tour de payer :-)

27 avr. 2015

un équipier c'est tout sauf un skipper.

un équipier c'est tout sauf un propriétaire du bateau qui demande un skipper

un équipier ce n'est pas un copain qui paie

un équipier c'est celui qui participe en équipage et à la manoeuvre du bateau et à la navigation sous l'autorité d'un skipper responsable.

parler d'argent ne fait pas partie de la définition de l'équipier

un équipier payant, participant au frais, doit se montrer plus exigeant qu'un équipier tout court qui apporte gratuitement son concours.

Se poser éventuellement la question: Sans équipier payant et navigant avec lui comme skipper, le propriétaire peut -il possèder un bateau qui reste au port quand il n'a pas d'équipier?

Si oui, c'est du commerce déguisé.

Si non, c'est un gas sympath et compétent qui veut faire partager sa passion et ne demande que de participer à la caisse de bord.

La participation aux frais annuels est discutable et peut montrer que le propriétaire a un bateau au dessus de ses possibilités financières.

La participation à la couchette ou à la journée, ou à la croisière (charter) est un commerce qui demande équipements du bateau, qualification du skipper.

A chacun de se faire une opinion...

J'ai eu un équipier qui s'est étonné que je ne fasse pas participer au carburant et aux frais de port des escales. Sur une grande croisière, pendant laquelle il m'apporte son concours, il ne participe qu'à la caisse de bord (nourriture et boisson).

Le skipper décide des escales et de la marche au moteur, l'équipier ne participant pas à ces décisions n'a pas à en assurer le coût.

27 avr. 2015

Tout un programme ! :lavache:

29 avr. 2015

C'est pourtant simple : ce n'est pas un irresponsable, logique, non? ;-)

C'est quoi un skipeur responsable? :lavache: :tesur:

Mais c'est un prérequis que d'être irresponsable pour s'adonner à la plaisance :
- sur le plan financier
- sur le plan sécuritaire de la mort qui tu la vizumène
- sur le plan de la santé
- etc.

Un ski peur responsable, il reste à terre. :litjournal:

27 avr. 201527 avr. 2015

Merci d'avoir développé le fond de ma pensée! :pouce:

27 avr. 2015

J'ai comme l'impression que tout le monde ne parle pas de la même chose.
Exemple : "le skipper décide des escales et de la marche au moteur"
S'il s'agit d'"une traversée de l'Atlantique, OK, s'il s'agoit d'une croisière sympa pous se faire plaisir j'apprécierais assez peu je crois, en tant qu'équipier, un skipper qui déciderait de tout sans consulter personne, mais bon ... Peut-être y a-t-il quelques équipiers nostalgiques de la vie militaire.
Quant à la participation aux frais de gas oil et de port il me semble qu'il est normal qu'un équipier y participe ( encore une fois, s'il s'agit de recruter un équipage pour convoyer un bateau par exemple, la question n'est pas la même )

27 avr. 2015

rien n'empêche le skipper de consulter l'équipage...

un convoyage c'est une chose, mais quand ça dure 1 mois et que l'on fait du tourisme en même temps, il faut se poser la question participation avec carburant et port ou sans.

28 avr. 2015

S'il s'agit d'une traversée de l'Atlantique... y'a pas tant d'escales à décider ! Et elles le sont probablement dès le départ.

28 avr. 2015

J'aime bien ta définition. je regrette de ne pas l'avoir lue il y a quelques année. J'aurais pu en faire profiter au moins un skipper !

27 avr. 2015

Salut a tous,me considerant pleinement comme equipier je viens de faire 2 transats retours,afin d' aider a la bonne marche du bateau avec les propriétaires skipper donc.
Non pas qu'ils se sentaient pas capable mais une transat c 'est long donc besoin de monde pour assurer les quarts quand aux manœuvres elles se faisaient avec tout l' equipage sur le pont entre 3 et 4 pour nous.Caisse de bord autour de 15 euros pour la bouffe cela me semble raisonnable,au dessus je passe mon chemin,je me vois pas payer le fioul ou les ports j' ai pas les moyens ,en escale on partage des petits restos faut bien profiter de la vie tt de meme!!!!Maitenant je considere avoir un peu d' experience et j' apprecierai un dedomagement pour l'acheminement ou le retour ,mais bon cela reste reste a discuter.Etant cuisinier de premier metier mes acolytes ne se sont pas plaints de la tambouille nous avons toujours manger chaud et a tables midi et soir vive le cata!!!
Bien a vous,je vais louer un cata du 2 au 8 mai et me balader vers les iles d 'or comme skipper la pression monte et je partage avec des potes les frais de loc et apero bien sur!!!!

27 avr. 2015

apres tous ces jolis exposés je ne comprends toujours pas quelles sont les raisons qui peuvent pousser a embarquer un equipier s'il ne participe pas reellemnet aux frais ( tous les frais)...normalement un equipier est totalement inutile pour la marche du bateau, on peut faire sa popotte sans lui ainsi que le menage et l'entretien alors a quoi sert il ????si en plus il nous coute de sous
si c'est un copain c'est autre chose ce n'est pas un equipier, il ne sait pas forcement faire, on le promene ou pas selon sa competence...

28 avr. 2015

Si j'ai bien compris, pour toi, un équipier, c'est quelqu'un que tu embarques, bien que ça t'embête, parce qu'il rapporte un peu ?
Mais il n'est pas question qu'il participe à la manoeuvre ?

28 avr. 2015

motutungaga, tu navigues en solo, alors tu ne sais pas ce que c'est qu'un équipier

ou alors tu fais du charter, et ce n'est plus un équipier mais un client.

quant au copain, c'est une autre histoire...

mais il peut y avoir le cas du copain-client ou du copain-équipier...

Alors, c'est vous qui voyez!

27 avr. 2015

Pour moi ce sont des connaissances au départ avec qui j ai envie de partager une passion. Je trouve dommage d avoir un bateau avec 6 couchettes et de n en faire profiter personnes. Certains sont devenus de bons copains. Il y a une participation pour la caisse de bord pour la nourriture. Pour le gasoil c est moi, parfois un équipier se propose, pour les ports c est moi, parfois un equipier se propose. C est plus du volontariat de leur part. J ai même eu droit à une nouvelle combinaison qu ils m ont offert ( je crois qu ils avaient honte de ma vieille veste de quart). A Noël ça a ete a mon tour de leur faire un petit cadeau. Cette année ils m ont proposé de donner un coup de main pour le carenage afin d économiser pour l achat de matériel de securite pour le RORC. Chacun met ses compétences au service du bateau selon sa volonté. Si a la fin d une régate ou d une croisière de l'argent reste dans la tirelire, on la laisse pour la fois d après ou l'achat de petit accastillage.
La seule chose que je regrette c est de ne pas toujours réussir a se coordonner pour être plus souvent tous ensemble.

28 avr. 2015

Une seule étoile parce que je ne peux pas mieux faire !

27 avr. 2015

Il y a un aspect qui n'a pas été abordé, celui du gars qui vient te trouver pour partir avec lui, il ne veut pas naviguer seul , refuse d'aborder les problèmes financiers avant le départ, puis chaque soir décide d'aller dans un resto cher, où il te suggère de payer la totalité de la note, vu qu'il a déjà l'entretient du bateau.

28 avr. 2015

Pas mal... remarque, moi j'ai vu deux monos Glénan voguant de conserve décider qu'on dînerait dans un resto de la côte qui, pour quelques équipiers, étaient un peu trop chers... Ils n'y gagnaient rien, mais se foutaient du monde de la même façon

27 avr. 2015

Nous n'avons jamais eu d'équipier (et encore moins d'équipière , à mon grand regret , (bon d'accord Carthage je recommencerai plus...))
Parfois des copains viennent (devrais dire venaient car depuis que nous faisons dans le rustique et le froid ils ne viennent plus :-p) nous leurs avons jamais rien demandés, parfois ils prenaient part au paiement d'un dessert ou de quelques bouteilles...et je ne vois pas sur quels principes je pourrais leur demander une quelconque participation :reflechi:
Vous demandez une participation lorsque vous invitez des copains chez vous ?

Lorsque nous etions plus jeunes nous prenions des passagers sous regime NUC (mais il y a bien longtemps 87)

Pas encore pratiqué la formule intermédiaire, essayé l'année dernière de passer une annonce mais la destination n'a semble t il pas attirée les foules ( St Petersbourg/ Mer Blanche) Je n'avais pourtant fait que ventiler le cout des autorisations et de la nourriture.
Encore trop cher sans doute ,alors comme finalement nous n'avons pas besoins d'équipiers ...il vaut mieux être seul que (potentiellement ) mal entouré :heu:

Imaginez un peu que je tombe sur Yves et qu'il me jette à l'eau par ce qu'il n'y a pas de glaçons pour son whisky :lavache: :jelaferme: :acheval: :non:

27 avr. 201527 avr. 2015

"Imaginez un peu que je tombe sur Yves et qu'il me jette à l'eau par ce qu'il n'y a pas de glaçons pour son whisky"

En effet.
Heureusement je ne tombe que sur des bons skippers qui ne se permettrait pas de commettre une telle bévue.
Un bon skipper sait garder ses équipiers.

Les autres sont ici à pérorer maladroitement. :heu:

27 avr. 2015

En gros pour te résumer: ils ne naviguent que sur H&O...comme les mauvais équipiers qui leur répondent

28 avr. 201528 avr. 2015

:lavache: :mdr: :mdr: :mdr: :pouce:

Pour éviter la confusion entre équipier et courtisan certainement !

Signé
A guy

Skipper d’occasion (trop rare) et équipier maitre des basses œuvres

:mdr:

28 avr. 2015

ben sacrilège mettre des glaçons dans le whisky? Dans la pisse d'âne ok.
Viré c'est pas un bon équipier. :goodbye:

28 avr. 201528 avr. 2015

Invite-moi à ton bord, on verra pour tes regrets ensuite !
:non: :non: :non: (comme d'hab, quoi...)
Bon, à part ça :
Tu navigues dans le froid ? Où ça ? (Non que j'aie envie de me faire inviter forcément, mais c'est quand même plus rare, moins séduisant... et peut-être passionnant).
Et une remarque : tu parles de copains ; mais le thème du fil, c'est "équipiers" ; visiblement il y a une différence. Les copains, tu les connais, puis tu les embarques ; les équipiers, tu les embarques, et puis tu les connais.
Ca m'a toujours paru bizarre, l'idée qu'on puisse envisager d'aller passer des journées entières avec des gens qu'on ne connaît pas, dans une promiscuité gênante.
Pour répondre à la question du fil : je crois que la définition d'équipier, c'est "corps étranger".
S'il y en a u seul, on peut peut-être l'assimiler ; mais la difficulté croît avec le nombre !

28 avr. 2015

Pas de problème si l'on decide de ne pas vendre le bateau (ce que voudrait ma femme et comme : ce que femme veux etc )
on te fais signe pour na viguer au "froid" si tu n'as pas de problème à naviguer sur un ....bateau à moteur :oups: :langue2:

28 avr. 2015

Aux Glénan entre autre et dans toutes les écoles de croisière, celles associatives pour le moins, voire certaines commerciales, on part avec des équipages que l'on ne connait pas... et c'est à toi, chef de bord d'assurer la réussite de la croisière et l'enseignement des équipiers.

tu te retrouves avec 6 équipiers et tu pars pour 15 jours, et ça 10 fois dans l'année, après çelà tu sais ce que c'est qu'un équipier et ce que c'est qu'un chef de bord responsable.
Les équipiers participent financièrement à la caisse de bord, et à l'organisation de l'ecole et de l'enseignement

Pour le skipper, c'est peut être un terme plus yachting ou régate pour celui qui mène la danse sur les flots... avec les mêmes responsabilités qu'un chef de bord, à la différence qu'il n'embarque pas des équipiers inconnus mais performants et qu'il connait
ou bien encore des passagers que lui a désignés le propriétaire du bateau qu'il mène en ballade ou sortie de la journée....

Il est clair que les programmes seront bien différents selon la composition de l'équipage, la météo et le type de bateau....

27 avr. 2015

@motutungaga si je décide d'aller du point A au point B en bateau et que je ne sais pour qu'elle raison je ne peux le faire seul , si j'ai besoin d'aide je suis donc en demande et dans ce cas je ne me vois demander à celui qui va me rendre le service de venir m'aider de payer en plus , généralement je passe le prendre , le nourris , le ramène et lui dis merci car il m'a aidé !
Quand je lis que certains demande en plus d’être indemnisé pour l'usure ou la casse , j'avoue ne pas comprendre , j'ai pas l'impression que mon bateau " s'use " plus vite si l'on est 2 ou 3 à bord .

27 avr. 2015

on revient donc à la question de départ : c'est quoi un équipier ?
pour moi, 3 cas possibles (peut-être y en a-t-il d'autres)
1) les équipiers c'est des potes qu'on emmène en balade et dans ce cas la question du fric est accessoire
2) on a besoin de quelqu'un pour aider à la manœuvre, et dans ce cas la participation à la caisse de bord doit être minime puisque l'équipier nous rend service
3) le dernier cas, c'est quand on n'embarque ni des potes, ni quelqu'un dont on a besoin, et dans ce cas-là, faut bien qu'il y ait quelque intérêt ... financier, donc une paf motivante pour le proprio du bateau.

27 avr. 2015

c'est qu'on a pas le meme degré de maniaquerie et se soin pour le matos; exemples de base: la pompe a chiotte, les impacts sur le pont ou le plancher , la poussiere les restes de bouffe la crasse insidieuse dans les coins , l'usure des coussin, l'humidité qui s'insinue a l'interieur si l'on n'est pas tres soigneux, la voile qui fatigue car mal reglée mal etarquée ou le pilote qui fatigue et consomme pour la meme raison..l'equipier qui doit debarquer la tel jour et qui pousse a consommer du moteur, l'annexe que l'on"frotte" le sable ou la caillasse, l'humidité plus importante dans la salle de bain surtout si l'on vide mal le bac a douche, le sable au fond de l'annexe ou dans le bateau.
encore ??

27 avr. 201527 avr. 2015

Oui ! La crasse insidieuse surtout .... :mdr:
T'as oublié la condensation qui dégouline dans le rafiot au petit matin.
Ces enfoirés respirent même la nuit ! :whaou:

28 avr. 2015

"la voile qui fatigue car mal reglée mal etarquée ou le pilote qui fatigue et consomme pour la meme raison.."

ça peut aussi être l'occasion de lui apprendre comment bien régler une voile à ton équipier ?
Et du coup transmettre une expérience et un savoir faire que tu as acquis, ça peut même surement le motiver à bien respecter les consignes que tu lui as énoncées à l'embarquement quant aux règles de vie à bord et de soin du bateau et du matériel.

27 avr. 201527 avr. 2015

Tiens, ça tombe bien.
Voilà ce que je viens de recevoir :

"Chers équipiers, équipières, je vous confirme les dates de régates auxquelles XXXXX participera cette année.
Si l une d entre elles vous intéresse, faites le moi savoir au plus vite afin de concrétiser le planning.
Dans l attente de vous revoir très vite en pleine forme, le capitaine et moi vous embrassons très fort."

Ca, c'est du skipper ! Et de la skipette .....
Et ça fait 6 ans que ça dure. :mdr:

27 avr. 2015

Oui mais un skipper de "régate" n'a pas a subir la condensations des équipiers, pas plus que les cheveux dans la douche, le sable dans l'annexe ...enfin tout ce qu'a énumérer Motulunga quoique à la lecture d'un post plus haut mêmes les skipper de régate ne sont pas à l'abri des ...chocs sur le pont ou ailleurs .
Bon la phrase "faites le moi savoir au plus vite " me fait plus penser à un sergent instructeur qu'à un bon skipper ... :reflechi:

Un "bon" skipper" si serrait pris un peu plus tôt pour ne pas stresse son équipage délite, délité deslitres pu.. du coup j'y perds mon reste (certes cela ne fait pas lourd :langue2:) d'orthographe :oups:

27 avr. 2015

Et non !
Tout le monde dort et mange à bord !
La cuisine est assurée par la skippette.
Y a un tour de rôle pour ceux qui dorment par terre dans le carré.
C'est un peu serré mais quand on s'aime .... :heu:

29 avr. 2015

longcours ! :non: :non: :non:
Non seulement tu as un bateau à moteur ; non seulement tu es un horrible macho ; mais en plus tu es rapporteur ???
C'est pas possible... moi je mets les voiles, ou les bouts, au choix !

28 avr. 2015

Par la skipette !!! Boudiou la tu prends des risques !! Carthage ta vu lui aussi il est sexiste :langue2:

Mdame Mdam lui aussi il la fait madame :langue2: :oups:

27 avr. 201527 avr. 2015

et avec de l'espace sans (trop)d'equipier c'est pas bien, parce que moi ma skipette elle va pas preparer a bouffer pour 6 morfals qui foutent des miettes partout et qui font deborder la douche, apres avoir fracassé une bastaque arraché un oeillet de ris et degueulé sur la coque et le pont...des durs j'vous dis des mecs qui se couchent en ciré, pas des tarlouses les equipiers, du vrai du poilu qui rote et qui pete putaing... :famille:

27 avr. 201527 avr. 2015

et faire de la regate en solo ou avec seulement madame on a le droit ou pas parce que moi les manoeuvres qui trainent j'aime trop ca :oups: :mdr:
et pis les skippers dont tu parlent a mon avis ils ont de quoi sepayer un peu de casse..non..

27 avr. 2015

pourquoi vous vous embêtez avec le statut d'équipier ?
moi je veux bien d'un skipper pédagogue à bord de mon vieux rafiot…et promis, je lui demanderais pas de participation pour la bouffe, ni le GO, ni rien :P

:acheval: :acheval: :acheval:

28 avr. 2015

Attention souvent les "équipiers pédagogues" te font prendre des risques que tu n'es pas forcément à même d'apprécier si tu es au stade de l'apprentissage (voir certains fait divers ou "l'équipier pédagogue" à inciter le skipper apprenti à faire ...des mauvais choix)

Un copain néophyte a failli ainsi perdre son bateau...

28 avr. 201528 avr. 2015

Ah oui ! Tout un sujet.

Quand l'équipier prend le pouvoir à bord et terrorise le skipper ....

Hélas, ces valeureuses petites victimes vivent recluses dans le silence et l’indifférence.
Certains, après des années de lutte intérieure, n'arrivent à s’exprimer qu'à travers le langage du corps après un très long (et douloureux) travail sur soi.
Rares sont ces skippers qui acceptent de témoigner.
Le sujet est tabou.

L'Association des Skippers Victimes de leurs Equipiers (ASVE) a mis au point une méthode analytique et thérapeutique qui ouvre sur la dimension éthique de l'existence, le sens de la vie étant défini comme la recherche de l'harmonie (entente profonde) entre les différents plans de satisfaction (matériel, sexuel et spirituel).
Voir à ce sujet le numéro spécial de Voiles et Voiliers ainsi que le dossier complet sur STW.
Pour faire face aux nombreuses demandes, l'ASVE ouvrira un stand au Nautic en 2015. :doc:

28 avr. 201516 juin 2020

Voila mes EQUIPIERES quand je suis a la barre de mon navire :):)

Oui, mais là, c'est le skipeur qui est le "membre" d'équipage.
Ca complique. :heu:

28 avr. 2015

Pour repondre à la question : C'est quoi un équipier ?

Chacun a sa definition mais pour ma part les personnes qui viennent à bord ne sont pas des "équipiers" mais des "invités" et qui sont là pour passer un moment agreable (si possible) ensemble .

Pour moi un "équipier" c'est quelqu"un embarqué pour effectuer une ou plusieurs tâches pour donner un coup de main ,pour bosser .... donc dans la mesure ou on lui demande un travail il doit etre remunérer comme tout autre travail . Ce n'est pas parce qu'il se trouve sur un bateau qu'il doit à la fois remplir une tache et en plus payé de sa poche .. un comble...

Donc generalement mes "invités" et moi mettont chacun une m^me somme d'argent dans un porte monnaie commun et on pioche dedans pour tout ce qui est commun ( nourriture, et ponton ) . pour ma part je prends en charge tout le reste .... et il faut le dire j'ai des remerciements genre ,resto , bouteille à bord , cadeaux etc ...en un mot des copains ou amis civilisés .

28 avr. 2015

Dans cet esprit, Il faudrait sans doute revoir l'appelation et le contenu de la "bourse des équipiers" pour ne l'ouvrir qu'à des propostion d'emplois salariés

28 avr. 2015

Il y a sûrement des abus tant dans les tâches demandées aux équipiers que dans le montant de la participation aux frais. Je pense que cela reste marginal et qu'une bourse aux équipiers bien contrôlée doit les éviter. Ce serait dommage de détruire une pratique qui permet à un grand nombre de gens de naviguer et pour les skippers de réaliser des projets qu'ils ne feraient pas seuls. Le sur-encadrement règlementaire ou législatif n'est pas la solution.

28 avr. 2015

oui car un gerant (que je ne nommerai pas) de vieux greements embarquait des "équipiers" pour convoyer ses bateaux durant des fetes local ,ils avaient droit a un casse croute et encore .. L'URSSAF lui est tombé dessus et les Aff mar ...il a du revoir sa façon de faire ...

c'est un peu different mais sur certain bateau il s'agit d'un veritable boulot comme par exemple surveillé les enfants

03 mai 2015

lolo35-nemo-gradlon

où on va avec la bourse des équipiers et les membres d'équipage :doc: :bravo: :non: :doc: :famille:

28 avr. 2015

joli paysage !
:mdr:

28 avr. 2015

C'est beau la mer...
:lavache:

28 avr. 201528 avr. 2015

Que dit M. Larousse pour le sens maritime du terme? :litjournal:
équipier: Membre de l'équipage d'un voilier
équipage: Ensemble des personnes embarquées à bord d'un voilier pour en assurer la manœuvre
Donc un équipier qui branle rien, c'est un passager ou un invité mais dans ce cas, il verse une contribution (financière, liquide, amicale... ou plus si affinité) épissez-tout :non:

28 avr. 2015

M. Larousse se trompe ! (un peu)
L'équipier est bien un membre de l'équipage, mais le chef de bord de bord aussi, et il y a un distinguo à faire ! ...

28 avr. 2015

scuz'... le distinguo:
Le chef de bord DIRIGE
L'équipage EXECUTE

01 mai 2015

moi à bord je préfère la rousse au petit robert
alain :cheri:

03 mai 2015

et pourquoi pas les petits roberts de la rousse

28 avr. 2015

oui c est beau les MERES :) :)

28 avr. 2015

Bon, je ne sais pas où voulait en venir Pascal11 en ouvrant ce fil. (il est où ?)
Mais quand je lis les posts (très) sérieux de certains, j'me dis que la vie n'a pas fini de nous donner des occasions de nous faire des noeuds au cerveau.
Quelques posts me laissent d'abord perplexe avant de me faire sourire.
Y a quelques études de cas certainement très intéressantes à mener.

Je ne sais pas s'il y a des équipiers "débutants" qui essaient de trouver leurs repaires dans ce fil mais ne vous inquiétez pas les mecs : ne cherchez pas une corde pour vous pendre de désespoir.
Dans la vraie vie c'est plus simple ! ;-)

Aller, j'vous laisse : faut que je prépare mon sac d'équipier pour demain : 2 jours de purgatoire en perspective. :langue2: :goodbye:

28 avr. 2015

bonjour,
pour moi un équipier est quelqu'un capable de ramener le bateau seul dans un port ,tous le reste c'est de passagers
alors autant les raquetter il y en a en ce moment qui font ça par centaines ..

:policier:
alain

28 avr. 2015

Ca m'étonnerais que "par chez nous" l'on trouve beaucoup de monde prêt à payer une fortune pour une croisière d'à peine plus de 12 mn :oups: :jelaferme: :langue2: :acheval:

28 avr. 2015

Message personnel, message personnel

Equipier Pascal 11 tient toi prêt on passera le houlographe 43°22 / 3°46 ce Samedi vers 1h00 UTC, je te passerai un bout pour faciliter ta monter à bord. Mais lance l’avitaillement et ta PAF en premier (un accident et si vite arrivé) pour le retour, tu trouveras bien un touriste pour te convoyer !

Ton Bosco

:mdr:

28 avr. 2015

Bonsoir à tous pour revenir au sujet, je ne peux relater ma toute petite expérience :
- il y a quelques années, j'ai pris des passagers payant à la semaine (il y a prescription), leur prix était pour la couchette et ils ont participé à la caisse de bord bouffe seulement, de mon côté c'était caisse de bord, port et GO et bateau en général.
- un bon copain me servait d'équipier et bien évidement il n'a rien payé du tout
- j'ai été équipier pour des convoyages ou là je n'ai rien payé si ce n'est mes voyages aller retour pour prendre le bateau et les extras aux escales.
- je partage assez souvent mon bateau avec des copains et là on partage tout concernant la ballade (bouffe, GO, port), c'est idem lorsque je vais sur un autre bateau (de copains)
- j'avais mis des annonces pour l'été dernier pour aller en Corse ou bien évidement les équipiers ne payaient rien. Cela ne s'est pas fait car désistement de dernières minutes et panne bateau.
Je pense que toute co-habitation passe par une bonne explication des choses demandées. Ensuite, et je le fais aussi dans un autre domaine (chalet en moyenne montagne) tout le monde participe aux frais du séjour mais pas à l'entretien ni l'achat bien sur du bateau ni du chalet.
C'est avant tout un échange qui doit s'établir, le skipper peut avoir besoin d'aide, de compagnie, etc. et l'équipier peut avoir envie de se balader. Chacun doit y trouver son compte sans avoir l'impression de se faire exploiter dans les deux sens.
Gilles

28 avr. 2015

Vous n'avez qu'à éplucher les annonces de vam et vous verrez plein de monde cherche des places d'équipier vous regardez le pedigree et beaucoup naviguent depuis 0 an alors dites moi comme quoi vous les embarquez.
Et en plus à lire les posts de certains il faudrait les embarquer gratis pour leur faire partager notre passion.
Ben camarade t'es passionné donc tu partage ta passion et bien partage donc également les frais.
Je trouve que c'est devenu un peu trop facile pour certains ils sont assistés dans la vie mais même jamais assez et en plus ils faudrait encore leur offrir des vacances non mais et puis quoi encore.
Moi j'ai fait 43ans de chantier avant de m'offrir mon canot alors celui qui croit que je vais le promener gratos il a d'abord intérêt à apprendre la valeur des choses et à les respecter comme dit Motu.
D'ailleurs ceux qui habitent dans le midi il y en a plein de minettes passionnées par la voile et qui n'ont jamais naviguer mais qui sont prêtes à partir. ça ne sent pas le désir de vacances gratos ça?
Et pourtant y en a plein les bourses d'équipiers, des pseudos équipiers qui ont la bourse à plat.
Comme dit Motu si c'est pour se rendre esclave tout en étant responsable de la vie de ces brelles merci pas pour moi. Comme les autres si c'est un échange de bons services là ce n'est pas pareil. Maintenant si c'est vraiment quelqu'un qui est passionné et qui désire progresser ou qui ne se sent à l'aise qu'accompagné pourquoi pas. L'été dernier j'ai embarqué un gars qui avait été régateux dans son jeune âge et qui n'avait pas navigué depuis; ben ce WE lui a redonné le goût de la navigation. Tellement ça l'a emballé que cet hiver il a acheté un 44' et hop c'est parti Là je crois qu'il doit être arrivé au Portugal.
N'oubliez pas il y a quelques années ce gars qui avait embarqué un couple français au Portugal et qui s'est fait assassiner par ce couple qui croyait qu'ils allaient lui piquer son bateau mais comme ils n'avaient pas assez de notions ils on commencé à tourner plus ou moins en rond et se sont fait gauler par les portugais. Le skipper est mort mais les deux autres croupissent encore dans les geôles portugaises. :reflechi:

28 avr. 2015

tu peux avoir la bourse( pas les) et être très compétent, je crois qu'on as au moins un ou deux héonautes dans ce cas
tu peux être à peu près incompétent mais ne demander qu'as t'améliorer, sans payer le prix d'une loc', juste participer aux frais qui sont inhérents à ta présence sur le bateau d'un autre qui n'avait pas spécialement besoin de toi
tu peux être invité sur le bateau d'un pote, qui te demande pas un sou, mais si tu as un minimum de savoir-vivre, tu viendras avec un peu de bouffe/boisson, dans la mesure de tes moyens, tu payeras dans la même mesure, un verre ou un resto lors d'une escale dans un port…

si t'es fauché comme moi et pas trop expérimenté, et qu'on t'accepte à bord, tu feras bien attention à tout ce que tu touches… pour éviter une connerie coûteuse…
et là encore, si tu fait de la casse, tu rembourseras (bon, si on tu sais pas que ce putain de XXXX coute un bras et en plus est hyper fragile, et qu'on t'as pas prévenu, on peux négocier) , en t'arrangeant avec le proprio pour rembourser en plusieurs fois ou en huile de coude si le truc que tu as cassé dépasse tes moyens

enfin, il me semble que quelques règles de base de savoir-vivre, un peu de discussion, et pas mal de soucis peuvent se régler…

sur ce, je note que tout le monde râle contre les équipiers payant/pas payants/incompétentes/boulets, mais personne veux embarquer gratuitement en skipper sur mon fier navire :langue2:

30 avr. 2015

houlà, va falloir que je le fasse briller et que je me dépêche de changer tout les bouts de ficelles, y'en a qui ont une gueule qui te plaira pas

pour le casse dalle, à terre je cuisine pas trop mal, en mer, ça je sais pas… ;-)

29 avr. 2015

je vous le repete j'ai jamais vu un mec qui casse et qui rembourse car les sommes en jeu depasse son entendement..ceux qui n'ont pas de bateau a eux croient parfois que c'est comme une bagnole ou une maison.
le mieux c'est ub gus ( parisien ) qui m'a louer le bateau a talonné tres severe et comme je suis un brave connard j'avais pas encaissé la caution , il a fait opposition au cheque et j'ai mis un an a réparé les degats..cependant cet accident a ete le declencheur pour lencer ma carriere de soudeur.

30 avr. 2015

ça c'est faux ,s'il y a du boujaron et un bon casse dalle ,j'embarque mais pas sur un évasion 32
je préfère le poker au moins c'est ludique
alain

28 avr. 2015

Salut okilebo
tu sait , peut etre qu un jour tu fera une chute dans la rue et ce sera un ASSISTE qui appellera les pompiers pour te secourir!!!
la vie est parfois bizarre !!

29 avr. 2015

J'espère bien sinon c'est cabane direct pour non assistance à personne en danger. :langue2:

28 avr. 2015

Pas mal d'équipiers ont fait des croisieres sur mon bateau en dépensant journellement 20 ou 25€. Nous faisions une règle de trois en fin de croisière pour répartir les frais. Ils ont été actifs sur le bateau mais toujours moins que je ne l'étais. J'ai porté pour eux le poids de l'investissement et celui de la responsabilité sur les risques qu'ils pouvaient courir. Je crois que le deal était déséquilibré mais je ne l'ai jamais regretté. Les équipiers ont beaucoup de chances de trouver ainsi des embarquements. La plupart en sont conscients, je conseillerais aux autres de rester à quai.

29 avr. 2015

tu as oublié 8 sur un 8 couchette de 8 m :oups: :langue2:

Vu ainsi arrivé un moins de 10 m avec 10 équipiers à Lipari bateau pas très étanche tout trempé (une école de croisière connue).

Et les "équipiers" avaient ,comme tu le dis , payés le stage, la bouffe, le go, le port etc :lavache:

Et toi bien sur si dans le même temps tu demande une participation à tes équipier tu es un "salaud de skipper exploiteur incapable" :reflechi:

Va y comprendre quelque chose ?

Les échanges ici nous confortent dans nos choix : pas d'équipiers !

(sans parler de la mésaventure subi par celui qui nous a racheté Oaristys, "grace à un de ses "equipier" !)

Nous resterons sur nos positions : copain ou passagers !

28 avr. 2015

J'ai du mal que l'on ne puisse pas donner sans vouloir absolument s'indemniser. Tu parles de chalet eh bien beaucoup de personnes y ont séjourné sans trop payer le fonctionnement du chalet, (bien sur pour le ski je comprend l'humour), je n'ai jamais attendu sur d'éventuels participants au frais de mes loisirs, si je ne veux personne rien ne m'y oblige. Le bateau j'ai la chance de pouvoir l'entretenir (combien de temps je ne sais pas) et si je peux le faire partager avec d'autres qui me rendent aussi un certain plaisir eh bien tant mieux et c'est pour tout le monde. Je ne suis pas un bon samaritain mais mon bonheur passe par celui des autres et si je peux alors je le fais. L'équipier qui devait venir en Corse avec moi l'année dernière est venu un we avec sa femme sur le bateau pour qu'on discute, très sympa et bien évidement je ne leur ai pas fait payer une nuit d'hôtel.
C'est dans l'échange que je trouve notre vie sympa. Lorsqu'on voit les visus qui se font où tout le monde participe et que chacun a coeur de faire plaisir à l'autre quelle belle réussite. La vie m'a donné une certaine chance et si je peux la partager alors je suis content.
Sur ce je vais me coucher
Gilles

29 avr. 201529 avr. 2015

et ça vaut bien plus que le "pognon"

aucun interet de naviguer avec des "équipiers" en ayant des sous entendu de pognon ...
ceux qui viennent a bord ce sont avant tout des copains , des amis ,ou des gens avec qui je me sens bien et celà est reciproque j'espere . J'observe avec amusement qu'apres quelques heures ou quelques jours de nav ,tout ce monde a pris possesion du bateau et il n'y a plus de "skipper" ni d'invités . Et d''ailleurs le plus souvent je ne peux ni ne veux faire quoi que ce soit , ni la cuisine (je suis nul) ni la nav ,ni les reglages je me cantonne a prendre la barre pour les sorties et les rentrés de ports et encore pas toujours .

toujours "pognon" "pognon" ça tue toute relation ,toute amitié, tout ce qui est la vraie vie en somme ..

et s'il s'agit d'embarqué des "équipiers" pour pouvoir diminuer les frais de mon bateau et bien je prends plus petit tout simplement et j'aurai le bonheur en plus

29 avr. 2015

ca c'est ok, mais si les mecs ne savnet rien foutre comme c'est souvent le cas ( toujours pour moi) ce sont des passagers ( cf alain) et le statuits n'est pas le meme.
un gars qui mets son cul sur le nd'un autre doit s'identifier comme passager ou equipier...l'equipier peut te remplacer le passager peut eventuellment barrer ou border une ecoute , veiller la nuit..mais pour changer une voile d'avant la nuit dans 45nds ca si vous etes ce genre d'equipier mon bord vous est ouvert.
un petit examen tres simple: fais moi un noeud de chaise dans le dos= celui qui sait pas faire = passager

29 avr. 2015

et si je te fait un noeud de "pendu " de nuit et ds le brouillard je peut venir a ton bord :) :)

29 avr. 2015

Ayant suivi toute la discussion,j 'ai envie de dissocier le terme equipier;pour moi cet equipier monte a bord dans l idée d aider a ramener un bateau d' un point A a un point B.Nul n'est question de balade ,de vacances,ou croisiere,que ce soit avec le proprio ou un skipper pro, bien entendu que cela reste de la voile ,donc ce cote agreable est l' occasion pour moi de naviguer sur des catas que j'aurais je pense pas les moyens de me payer dans ma vie,mais bon rien n'empeche quelques stop pour faire les courses de produits frais et petits gueletons!!!Ok on peut parler de detente mais quart de nuit,veiller également de jour sur de longues nav plus ou moins 20 jours,repas,vaisselle,reglage d'allure,de pilote auto ,toutes sortes de chose pour occuper le gaillard!!!
Le 2 cas de figure serait, il me semble un proprietaire qui ne se sent pas capable d' evoluer avec son canot sur une nav cotiere de quelques jours qui compte relacher toutes les nuits dans un port ou au mouillage pour eviter les navs de nuit ,et visiter un max d' endroits sur terre et mer .Là cela me semble different et l' approche financiere se discute d' une maniere differente. Enfin j 'encourage toutes les parties a mettre les choses a plat avant afin d' eviter tout conflit.
De la discussion jaillit la lumiere a t' il dit!!!!
Les beaux jours arrivent a bientôt sur l'eau avec ou sans moyens.

29 avr. 2015

dans cette histoire il y a au moins deux cas de figures lorsque l'on parle "équipier" et non "d'invité" qui est autre chose.

1/ le skipper cherche un équipier parce que celui-ci a besoin d'un coup de main ,pour mille raison pour moi l'équipier rends un service au skipper , il me parait donc normal que l'équipier soit dedommagé ,remercier , de divers maniere ..

2/ un "équipier" cherche un embarquement pour le plaisir ,pour apprendre etc , dans ce cas il participe au moins à la caisse du bord ...

29 avr. 2015

:pouce:
Donc pour répondre à la question initiale: pour moi un équipier c'est # 1/
L'autre, c'est un apprenti, passager, client, stagiaire, padawan, boulet, casseur de pompes... comme on veut mais pas un équipier qui sert à quelque chose.

29 avr. 2015

Un équipier c'est quelqu'un qui participe a la manœuvre, et a la bonne marche du bateau...

Pour les autres aspects, cela concerne plutôt les qualités Humaines des parties en présences...

Étonnamment , c'est sur l'eau qu'on découvre qu'on ne fait que tolérer l'Autre.

Alors si l'autre en question n'a pas le minimum de savoir-vivre requis pour partager la bulle qu'est la navigation, c'est sûr que ça se complique...

Sur un voilier on partage tout normalement... Pour certains, partager c'est une histoire de fric. Pour d'autre, c'est plutôt spirituel... Sauf que tous le monde n'a pas les mêmes moyens financier ou les mêmes besoins émotionnels...

J'aime bien quand les choses se passent simplement, ou souplement... c'est sur, y a des abus, mais c'est dans l'air du temps...

Que penser des valeurs d'une civilisation dominante qui exploite ce qui l'entoure comme un parasite... Quels individus génère un tel type de société...

La plus-value sur un voilier, c'est qu'on peut toucher du doigt la signification du mot Liberté.

Les maux du quotidiens et les histoires de poils de cul, je préfère les laisser aux terriens... AH, désolé, je crois qu'on m'appelle sur la lune... bye!

29 avr. 2015

J'aime bien ce que tu dis là, Jackteur.
Il est bien possible qu'on se rencontre un jour ... sur la lune.

29 avr. 2015

merci à tous je commence à y voir plus clair

29 avr. 2015

:mdr: :mdr: :mdr:

29 avr. 2015

Dans mon entourage, un équipier c'est quelqu'un qui fait le nombre et sait tenir un cap. S'il fait la cuisine, la mécanique ou l'électricité c'est un bonus. Si en plus il sait allumer la petromax ou la poêle, c'est une icone.
S'il fait des remarques sur les choix de tactique, par dessus bord. S'il critique mes réglages, par dessus bord. S'il referme le frigo sans avoir remis la targette, par dessus bord. Si le matin je me lève avec le soleil à tribord en m'étant couché le soleil sur le même bord, tout le monde à la baille.

Pour les longues traversées, on lui paie l'avion aller/retour.

Sur mon bateau, un équipier c'est un copain, ou le copain d'un copain. Je paie le port et le Go, de toute manière j'aurais payé même seul. Je fais l'avitaillement, et si j'y pense je divise au retour.

29 avr. 2015

En 2013 je cherchais un embarquement en Med pour mon épouse et moi
J'ai trouvé un Amel 15m de 30 ans deux cabines et couchette skipper dans la coursive

Traversée A/R Corse en 2 semaines

35€ par jour + la caisse de bord

J'explique au gars que nous ne cherchons pas un voilier de charter rempli comme un bateau de boat people

NON NON
Vous verrez c'est sympa

OK, il me cfm la cabine arrière avec WC privé et je comprends donc que nous ne devrions pas être plus de 5

1 semaine avant de partir je ctc le gars pour savoir ce qui se passe

Il est content son bateau est complet

Euh, que voulez vous dire complet

Après discussion nous serons 11 ONZE à bord

Nous deux dans la cabine arrière
3 dans la cabine avant
Lui dans la coursive
4 dans le carré
Et il en met un dans le cockpit sur des coussins

A ce moment là, il me demande un supplément car dans la cabine arrière il y a trois couchette et qu'il est possible de dormir à trois et qu'il estime que c'est un lanque à gagner

J'ai fait mon calcul

10 crétins X 35€ X 15 jours : 5250€

11000€ par mois logé nourri

Je l'ai un peu envoyé se faire voir chez les Corses sans nous

Mais j'ai perdu mon acompte de 350€

Conclusion, il y a du pognon à se faire avec un voilier

Pour finir, pour un peu plus j'ai acheté mon Ta'I Miti

29 avr. 2015

Cela aurait pu etre pire tu aurais pu te retrouver à 8 sur un 8,30x2,85 comme aux Glenans du temps des Galiotes et Nautiles :)

La tu aurais du sans doute etre sur un Mango 15,80, 3 fois plus de surface que les Galiotes et le volume et confort n'en parlons même pas .

D'un autre coté je ne suis pas sur qu'un Mango soit autorisé à prendre 11 passagers pour une traversée France Corse...?

30 avr. 2015

A te lire, ceci est normal

30 avr. 2015

bjr,
avec mes équipiers ,pas des mains gauches, je n'ai plus la patience,on fait une caisse de bord dans laquelle on prélève tous les frais de ce que l'on fait ensemble :restau,avitaillement ,g.o, frais de port et petite casse éventuelle ,par exemple une manivelle de winch par dessus bord , on décide de la route et des escales (suivant météo) en dernier ressort c'est moi qui prend la décision
s'il y a urgence ,
ça se passe toujours bien .
alain

30 avr. 2015

@ le matou, je fonctionne aussi comme toi et ça se passe toujours bien.
Le petit plus je suis très autonome tant sur le plan technique que financier ça m'évite de devoir "dépendre"

30 avr. 2015

a entendre les rumeurs des pontons et connaitre un peu le milieu le probleme se trouve plus souvent du coté des skippers que des équipiers .

Certains "skippers" sous pretexte d'etre "propriétaire" et d'avoir fait quelque ronds dans l'eau plus au moins grands ont du mal a trouver une casquette à la taille de leur tête .Ils ont raison en tout ,connaissent tout , dirige tout ,ont toujours le dernier mot ,font tout et comme dit un ami les équipiers leurs servent de lest ...

30 avr. 2015

pour calypso,
le propriétaire n'est pas forcement le skipper s'il est intelligent
mais reste celui qui engage un capital ,celui de son voilier ,
généralement à bord c'est lui qui doit le connaitre le mieux .
la navigation n'est plus un problème (gps, carto electronique)
cette fonction réclame plus de compétence que l'on croit sur le plan humain ,c'est un vaste sujet ....trop pour tenir sur un post dans un forum on peut écrire un livre .
il n'en reste pas moins que sur un bateau c'est ma monarchie absolue ,la démocratie c'est vite le bordel ..
alain

30 avr. 2015

c'est un point de vue ,
la democratie me va bien et ça n'a jamais ete le bordel bien au contraire ... la monarchie par contre devient vite invivable et personnellement je debarque ou plutot je n'embarque pas , ça fait longtemps que j'ai passé l'age pour me dire comment je doit pisser .

et je ne sais mais tres generalement le skipper est aussi propriétaire de son bateau

30 avr. 2015

j'ai voulu écrire La monarchie ,pas ma .....

30 avr. 2015

ne pas confondre des monarques avec des dictateurs ,
alain :non: :non:

30 avr. 2015

ce qui j'ai tenté de dire a contrario de l'ensemble des posts , c'est que du coté des skippers ce n'est pas triste n'ont plus .. il n'y a pas que les équipiers qui ont tous les defauts et les skippers toutes les qualités ... souvent à voir et entendre comment certains traitent leur équipage j'en ai honte ..comme tu dis des Monarques

30 avr. 2015

Purée...
Les gars (et les filles), quand je vous lis, je me dis que j'ai du bol de naviguer en famille, et de ne pas avoir à embarquer d'"externes".
En plus, le jour où une de mes naines me fait ch... elle passe à l'eau, pas grave, j'en ai plein d'autres. :mdr:

30 avr. 2015

un équipier qu on a besoin pour convoyer un bateau n a rien à payer ou juste une chopine. pour le reste...

30 avr. 201530 avr. 2015

est ce que la démocratie ne s'arr^te au franchissement de la passerelle?

Certains équipiers ou passagers ont du mal à comprendre qu'on ne peut fonctionner en assemblée générale permanente! :jelaferme:

01 mai 2015

et bien moi si , a chaque soir a l'escale on fait le point de la nav de la journée pour en tirer les enseignements
Puis on discute d'egal à egal du programme du lendemain et ce n'est pas moi skipper qui "commande" je suggere comme tout a chacun . Par exemple ou va-t-on faire escale le soir suivant ,la distance a parcourir convient-elle , suivant la meteo on part ou on reste , les repas ,a quelle heure on part etc ...

perso les équipiers plutot les invités ont leur mot a dire ,on navigue tous ensemble et non pas eux avec moi.

et ça ce passe tres bien ainsi lorsque les decissions sont prise tout le monde comprends le pourquoi et le bien fondé et ce qui a été decidé est ainsi tenu car tout le monde est partant volontaire .si l'on doit se lever à 5h du mat tout le monde se leve avec le sourire

01 mai 2015

Hé à lire certains, le nautisme est le dernier bastion où peuvent survivre les derniers relents de royalisme , il suffit d'être skipper !
:-)

Heureusement je rencontre des skippers bien sympa qui n'ont rien a voir avec ce qui est parfois véhiculé sur ce forum...

01 mai 2015

Il ne faut pas caricaturer les propos. Mais sur un bateau la responsabilité de décider des choix de navigation et de coordonner les manoeures appartient à un seul: le skipper. Après sur la manière de l'exercer on retrouve la diversité du genre humain. C'est un point très important qui doit être bien clair dans la tête de l'équipier ( et du skipper)

01 mai 201501 mai 2015

c'est dit d'une manière élégante ,mais c'est duralex sed lex
pour en tirer des conclusions pas très agréables ,je ne suis plus étonné de rencontrer des bateaux éléphants toutes défenses dehors ,de mouillages très approximatifs ainsi que des amarages à quai encore plus ,des incivilités permanentes au port comme en mer ,
soit par jemenfoutisme des "chefs de bord" ou leur incompétence qui s'en remettent à des équipages encore plus incompétents qu'eux ...
heureusement certains vérifient que les amarrages soient réalisés dans les régles de l'art ,que le voilier ne soit pas un foutoir sur le pont comme à l'intérieur ,
la régle d'or est que le "personnage" dont il faut s'occuper en premier c'est le navire ,c'est lui qui doit vous emmener en toute sécurité d'un point à un autre .
mené par un équipage compétent et pas des branquignols qui s'éparpillent dans tous les sens comme c'est souvent le cas ..
alain

alain :policier:

01 mai 2015

à titre d'exemple :à Bandol
dimanche soir à l'issue de la pelou's cup un dufour 41 tout neuf
arrive à quai avec à bord un couple et des enfants ,pas de pot la borne ne possède que deux prises de courant ,j'en occupe une ,polo le matelo l'autre le "skipper " débranche ma prise pour mettre la sienne ,polo va le voir et lui propose de se brancher à son bord ,
mes amarres sont passée en double sur les bittes
il tourne l'écoute de gv de plusieurs tours autour en bloquant la mienne en guise d'amarre ,
le soir il me demande ou nous allons je lui dis que nous partons demain polo et moi vers Porquerolles ,et me demande s'il peut nous suivre ,le lendemain polo et moi appareillons et il nous suit ,nous empruntons la petite passe des embiez et là nous le perdons ,nous ne l'avons plus revu .....
vous appelez ça comment ?????
j'attends des réponses ....argumentées
alain

01 mai 2015

Amarres en écoute, taquets en déroute! ;-)

01 mai 2015

Juste un mot pour compléter ton propos: dans ce cas précis, on dépasse la notion de compétence technique ou de leadership, on est dans le domaine du savoir vivre, de l'éducation et du respect des autres.
On n'y peut rien, c'est ainsi.
Mais je les fuis comme la peste.
Bon vent
polo

01 mai 2015

La vraie question ne serait-elle pas: "c'est quoi, un skipper"?
Ou aussi, c'est quoi, un équipage?
Polo

01 mai 2015

et oui , le skipper doit faire en fonction de l'équipage embarquer .

des fois j'ai des novices novices et souvent j'ai des équipiers au moins aussi "competents" que moi voir plus dans les deux cas les choses sont bien differente .

mais je remarque autour de moi que bien souvent les équipiers sont largement aussi competent que le skipper propriétaire et que celui-ci a tendence de proposer des embarquement pour comblé ses lacunes ,ce qui n'est pas idiot .

concideré que les competences sont du coté du skipper et l'incompetence du coté des équipers est une caricature tres loin des realités sur l'eau .

01 mai 2015

Nous ne prenons que vraiment trés rarement du monde à bord en croisiére, mais trés,trés, rarement.
Pourtant à l'occasion un" bateaux stopeur" il ne fourni que bouffe et boissons (apéro,soda,biéres)
Nous ne prenons,et prendrons jamais d'argent, si la personne et apte à la manoeuvre, faire un quart, pourquoi pas...sinon il profite simplement du voyage.

02 mai 201502 mai 2015

Il m'est arrivé de proposer à un équipier moins expérimenté que moi mais qui "croyait tout savoir", alors que nous frôlions la mutinerie à bord, d'assumer pleinement le rôle de skipper à ma place en signant sur le livre de bord. Eh bien j'ai remarqué que ça avait tendance à calmer!

03 mai 2015

Un bon équipier, c'est un skipper en apprentissage.
Un mauvais équipier, c'est un gars qui veut rester équipier.

03 mai 201503 mai 2015

je dirais même plus:

Il n'y a pas en plaisance de mauvais équipier

un bon skipper c'est avant tout un bon équipier permanent qui en apprend tous les jours (pour lui-même et à ses équipiers)

Pour un mauvais skipper, un mauvais équipier n'a pas sa place dans un équipage avec un mauvais skipper qui n'a lui-même pas sa place au coté d'un mauvais équipage...

03 mai 2015

Tel père, tel fils. Tel chef, telle équipe. Tel skipper, tel équipage. J'écris ça mais je n'y crois pas trop. Il y a de bons skippers avec de mauvais équipage et lycée de Versailles.
L'appareillage skipper/equipier est toujours une chose improbable Le test réciproque avant une longue croisière est indispensable.

03 mai 2015

Un bon skipper est un bon capitaine, un bon chef de bord, un bon équipier, mais pas nécessairement un bon cuisiner

03 mai 2015

À lire tous ces fils, beaucoup font froid dans le dos. À croire que la vie à bord n’est qu’une éternelle source de conflits. Nous avons été (avec mon épouse) équipiers et maintenant c’est l’inverse, nous sommes propriétaires. À l’exception d’une mésaventure avec un bonhomme qui avait menti sur son curriculum vitae (il était censé prendre le rôle de skipper et ne savait même pas tracer une route), tout s’est toujours bien passé. Le financement ou non sur un bateau n’est pas un problème quand on en discute sérieusement ensemble et à l’avance. Comme équipier, j’ai toujours payé une participation en croisière et j’ai toujours trouvé cela normal. Personnellement, j’apprécie énormément la vie en équipage et même si parfois une expérience peut décourager, ce serait dommage de se priver de toutes celles qui réussissent.

03 mai 2015

la plaisance ce doit être du plaisir pas les galères avec le tambour , le problème est que dans un espace restreint
les caractères s'expriment très vite ,et si le chef de bord
laisse faire sur de long trajets ça se finit toujours mal
surtout s'il n'y a pas moyen de débarquer ,
donc il faut bien séléctionner ses équipiers et mettre les choses au point PAR ECRIT avant le départ
perso ,j'ouvre un cahier ,je numérote les pages ,
je commence par le rôle d'équipage en définissant les tâches
en concertation avec les équipiers , le plus compétent est chargé de me remplacer ocasou....
j'ai fait des convoyages en qualité de chef de bord sur des voiliers neufs avec le propriètaire et sa famille ,ça c'est toujours bien passé ,le dernier c'est fleur de sel ovni455 sur dakar avec le regretté Gerard Gallais nous étions 4
je lui ai rendu le commandement à l'arrivée .
mais j'ai été équipier aussi pendant pas mal d'années
à une époque ou c'était beaucoup moins "démocratisé"
je n'ai jamais contesté l'autorité ,si ça ne me plaisait pas
je n'embarquais pas .....
maintenant le savetier est maître chez lui
alain

03 mai 2015

Après des années comme équipier (je n'ai jamais voulu endosser les galons de chef de bord. Quel intérêt pour moi ?) j'attends toujours l'embarquement qui se passera mal.

A plusieurs reprises je me suis retrouvé en face de mecs que je n'avais jamais vu de ma vie. On avait juste passé quelques minutes au téléphone pour se mettre rapidement d'accord sur les modalités et roule ...
Jamais de galères, jamais d'histoires de fric, jamais de désaccords profonds sur la route à suivre, ...

Mais c'est une question de philosophie.
J'aime bien m'embarquer rapidement dans des projets (autres que nautiques) avec des inconnus.
Plonger dans l'incertitude ? Trop bon !

J'aime les coups de dé et l'équilibre instable.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bricolage d'hiver : apprendre le nœud de cabestan sur une bitte d'amarrage improvisée 😂😂😂

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (116)

Bricolage d'hiver : apprendre le nœud de cabestan sur une bitte d'amarrage improvisée 😂😂😂

février 2020