C'est la crise, ma brave dame...

En préambule, j’affiche tout de suite la couleur, je vais vous exposer mes états d’âmes ! Mais bon, c’est la rubrique Taverne…
J’ai été propriétaire d’un Fantasia que j’ai vendu l’année dernière. Je l’ai vendu pour diverses raisons : ma femme n’aime pas le bateau, je n’avais pas de mouillage pérenne, les couchettes étaient trop petites pour moi, j’ai découvert que faire du bateau et être propriétaire d’un bateau ce sont 2 choses différentes, etc…J’ai mis 2 ans à vendre le bateau et j’ai perdu entre 30 et 40 % de ce que je l’avais payé. Je ne garde pas un bon souvenir de cette période durant laquelle on se demande, souvent la nuit : « mais que vais-je bien pouvoir faire de ce bateau ? »…par delà la somme immobilisée, c'est aussi que l'on ne peut pas entreprendre un autre projet avant d'avoir soldé le premier...et encore c’est un petit bateau, un petit budget, et j’avais la chance d’avoir une place au sec pas chère…Bref, si j’ai versé ma petite larme en voyant partir mon bateau, je me suis promis que jamais plus on m’y reprendrait !
Un an après je crève d’envie de racheter un bateau. Peu de choses ont changé : ma femme n’aime toujours pas le bateau, j’avance tout doucement sur les listes d’attentes pour une place de port, etc…mais j’ai quand même envie de craquer pour un petit Eolia…enfin, envie, oui et non…je sais que j’ai mis beaucoup de temps à vendre mon bateau et qu’il ma fallu me résigner à le brader pour le vendre. Je sais désormais ce qui se cache derrière les « yakafokon » ou les « petits travaux à prévoir »…donc je regarde : je vois des bateaux en vente depuis très longtemps, je les pense trop cher, je les sais très mal équipés…et je reste ainsi, en attente…et j’ai peur de rester ainsi longtemps dans cet état stable d’indécision…inutile de m’en blâmer, j’en suis conscient et je pense même que nous sommes nombreux à penser ainsi. J’ai le sentiment que le marché de l’occase se verrouille doucement.
J’envisage d’autres solutions : la copropriété…mouais...peut être une bonne façon d'apprendre à être propriétaire d'un bateau. J’ai lu le Forum à ce sujet.
J’expérimente la location qui quoiqu’on en dise offre des avantages, certes, mais aussi beaucoup d’inconvénients surtout en Bretagne (louer un WE de mauvais temps, c’est jamais super sympa).
Et malgré tout je n’arrive pas à me départir de mes rêves de croisière.

Pourquoi j’écris ces quelques mots ? Pour partager cet état d’esprit un peu étrange et assez désagréable. Comme je le disais plus haut, je suis dans un état stable fait de mon expérience passée, d’un environnement familial peu porteur, d’un environnement économique tendu... D’aucun trouveront que je me pose des questions pour rien, que je n’ai qu’à acheter un point c’est tout…d’autres peut être auront vécu la même expérience ce moi ou sont dans le même état d’esprit que moi…
A vous de voir si ces états d'âmes nautiques vous inspirent des commentaires...

L'équipage
17 avr. 2014
17 avr. 2014

"L'incertitude est le pire de tous les mots"
La vie est faite de choix qu'il faut assumer mais au départ il faut savoir vraiment ce que l'on veut. Après on voit ce que l'on peut. Le bateau se résume au final à "Combien est on prèt à perdre d'argent". Comme vous avez été proprio d'un bateau vous savez ce que cela veut dire. La location offre l'avantage de pouvoir assez facilement explorer de nouveaux horizons. Le contexte familial est souvent un alibi.
Une passion n'est pas forcement partageable et on peut trouver des compromis. Aussi une façon de tourner une page est de se fixer un nouvel objectif à atteindre.

17 avr. 2014

il y a la solution de naviguer sur les BDA comme équipier
la plupart des propriètaires en recherchent et si tu participes financièrement et manuellement aux croisières ainsi qu'au carénage
par exemple tu seras le bienvenu partout ..
alain

17 avr. 2014

copropriete avec moa au cas ou tu envisage des croisieres lointaines et que tu sais ( vraiment faire tout l'entertien)
philippe

17 avr. 201416 juin 2020

Bonjour
le problème est presque identique au vôtre . Voilà toujours amateur de la vie marine et de sa pratique . le jour où j'ai pu prendre ma retraite et vendu mon entreprise
Une idée folle ma traversée la tête ;une concertation plus que rapide avec mon épouse ,JE ..... décide !! qu'il me faut trouver un bateau mon épouse ne dit pas NON mais me dirige vers un petit catamaran ou Rien (elle a le vertige elle aime un certain confort, les espaces de vie plutôt spacieux ,recevoir les petits enfants ,et le reste et le reste!!!!).
Malgré toutes ces informations je me lance dans cette aventure !achat d'un 30 pieds en Espagne une affaire qui m'a coûtée pas mal de soucis et beaucoup d'argent Mais !!! Des regrets OUI ,mais comme vous; beaucoup de questions traversent mes nuits, il est exact que l'investissement de cet achat à bloquer beaucoup de projets que mon épouse avait dans sa tête . Pour le moment La question est je revends où JE REVENDS . ?????
Comme vous le voyez nous sommes au moins deux :alavotre: :alavotre:

17 avr. 2014

J'ai déjà vu ton Pichoon, le dessin avec les yeux, m'a marquée... mais je ne sais pas où !
Pas en Espagne ni en Corse, ça c'est sûr...

17 avr. 2014

Ben, c'est pas là-bas non plus...

18 avr. 2014

Il me semble que c'était dans un port, mais ceux que tu cites je n'y suis jamais allée.
Je connais les ports de la côte de PSL, Navy Service, Port de Bouc à Porquerolles sans être passée par Hyères.
Et je ne sais pas non plus s'il y a 1 an ou 5 ans... mais je me souviens bien avoir vu ce dessin. Bref, pas grave !

17 avr. 2014

Bonsoir
nous sommes restés un an à Port Leucate
Puis quelques mois à Gruissan
maintenant nous sommes à Campoloro

18 avr. 2014

RE
St Marie de la mer ! Hyères !Isola Rossa ! Castelsardo! ???

17 avr. 2014

Je suis content de ces premières réponses. J'avais très peur des donneurs de leçon dont on découvre un peu plus tard qu'ils naviguent sur le bateau de papa, sans contrainte budgétaire et sans jamais s'être posé la question d'obtenir une place de port...
OUI, un bateau coute beaucoup d'argent, que l'on s'en serve ou pas d'ailleurs! L'achat n'est d'ailleurs pas vraiment un soucis, c'est ensuite que ça se corse. La seule réelle parade : s'en servir ! Ce qui sous-entend de ne pas être trop éloigné du bateau. C'était d'ailleurs une de mes conclusions à la vente de mon bateau : j'aurai un bateau quand j'habiterai au bord de la mer (actuellement 1hr...oui, je sais, j'ai déjà de la chance mais c'est déjà trop pour profiter sur un coup de tête d'une après midi ensoleillée). Je sais, pour en avoir rencontré, que d'aucun habitent loin de leur bateau. Ceux là vont me haïr, mais ceux là vivent souvent le bateau en famille.
AVOIR un bateau et savoir travailler dessus : c'est une absolue nécessité aussi pour des raison de sécurité. Certes...si je ne suis qu'un bricoleur assez moyen, mais comment devient-on compétent ? Compétent en électricité, plomberie, mécanique, gréement, résistance des matériaux, polyester, accastillage, etc....mon bateau était assez sain, je n'ai pas eu de gros soucis. Et quand je regrette l'argent que j'ai perdu, je repense à tout ce que j'ai appris...c'est aussi pour cela que mon regard a beaucoup changé sur les bateaux que je visite. Je sais que des cours d'entretien sont organisés par STW (je crois...) à la Rochelle. C'est aussi pour ça que je pense à la copropriété : apprendre d'un propriétaire expérimenté quitte à racheter le bateau complètement ensuite...c'est un loisir finalement très exclusif qui laisse peu de place aux autres loisirs !
PAR CONTRE, pour rebondir sur la contrib' de Plongeur84, je reste convaincu que seul le bateau peu nous offrir des moments privilégiés et des souvenirs inoubliaux (comme dirait l'ex ministre David Douillet....) : mon fiston a 7 ans, et j'aimerai que le bateau fasse partie de sa vie, que nous vivions des moments ensemble...
Je ne suis pas beaucoup plus avancé, mais merci déjà pour ces première contrib'

17 avr. 2014

RE
Je suis 100% ok avec toi
La vie que nous menons avec notre bateau est vraiment une super expérience qu'il ne faut surtout pas regretter

Une nouvelle vie pour moi (retraite et bateau)et
Une traversée de la Méditerranée
Gruissan Bastia pour moi une première et en septembre surement un
retour vers le continent
MAIS il est vrai que les "autres" passent après

tout est compromis et si ta famille ne te suit pas (et il ne faut pas leur en vouloir) exact et merci mac mes enfants ont le mal de mer
Il y a que ma petite fille (3 ans) qui apprécie
Je trouve ce post super

20 avr. 2014

« Je suis content de ces premières réponses. J'avais très peur des donneurs de leçon »
Plus loin
« Je ne suis pas beaucoup plus avancé, mais merci »

Le plus difficile est de tenter d’aider quelqu’un qui n’accepte pas les leçons et qui déclare ensuite « tout ce que vous me dites ne me sert à rien ».
Puis qui termine par un ultime pied de nez : « merci »

Personnellement j’ai quelques idées sur le sujet mais je ne suis pas très motivé pour les exprimer !!!

17 avr. 2014

Bonjour sosojp,

Cela me rappelle les mêmes préoccupation il y a quelques années.

Je faisais du bateau avec des potes (2 WE par an). Je voulais voler de mes propres ailes mais il faut motiver la famille, il faut une place de port, il faut le budget.

J’ai commencé par acheter un zodiac pour « amariner » tout monde et les faire aimer aller sur les iles (pas loin des glénan, ca aide), puis une location d’été d’un voilier pour leur montrer qu’il n’y avait pas d’inquiétude à avoir.

Ensuite, il faut faire le saut (pas de place au port donc j’ai acheté neuf en m’endettant via une LOA) mais j’ai eu la chance d’avoir une famille que j’arrivais à motiver pour des sorties bateaux. C’est devenu pratiquement l’unique motivation des WE et des vacances. Il faut faire attention au temps pour ne pas dégouter tout le monde et qd on se fait prendre dans le mauvais temps, il faut être joyeux, ne pas inquiéter et rejoindre rapidement un port pour s’abriter).

Si ma famille ne m’avait pas suivi et bien je serais toujours avec mes WE bateau 2 fois par an avec mes potes :-(

Comme dit plus haut, tout est compromis et si ta famille ne te suit pas (et il ne faut pas leur en vouloir) et bien il faut trouver d’autres façons de naviguer.
Bon courage a toi

17 avr. 2014

Je pense que nous sommes nombreux à s'être posé à un moment ou à un autre ces mêmes questions.
Du point de vue de la raison, il est stupide ( je pèse mes mots) d'acheter un bateau, surtout lorsque l'on habite pas près de la mer, surtout qd on est pas bricoleur et qu'on a pas les moyens d'acheter du neuf.
Rien de tel que la location pour ne pas se préoccuper de l'entretien, ne pas se préoccuper du port, pouvoir changer de bassin de navigation. Pour moi c'est une évidence.
Mais.... Sachant cela, je prévois d'acheter mon 8ième bateau!

Ben voui, comme toi je ne suis pas très bricoleur, et qd bien même je n'ai pas le temps, mais je veux mon bateau. Je veux créer ces liens particuliers. Aller le voir, le toucher, le caresser quand j'ai envie.
La raison c'est une chose, l'amour des btx en est une autre

17 avr. 2014

Votre enfant n'est pas obligé d'aimer ce qui vous passionne. Mais essayer de lui montrer un monde intéressant et participer à ce qui peut ètre présenté comme une aventure peut lui ètre profitable. Mes enfants se souviennent encore des navigations fluviales, très adaptées aux jeunes, comme merveilleuses mais, adolescents, ils ont vécu ensuite assez mal et sans aucun plaisir nos escapades maritimes, et depuis aucun n'ont remis les pieds sur le bateau.
Vivre à proximité d'un bateau n'est pas forcement un avantage absolu. Quand on habite loin on vient vivre vraiment complètement sur son bateau et obligatoirement coupé complètement de son habitation. On part naviguer sans autre contrainte. Quand on est près, on vient entretenir et naviguer un peu mais la vie principale reste centrée sur l'habitation

17 avr. 2014

On dit que les 2 plus belles journées de la vie d'un marin sont le jour où il achète le bateau et celui où il le vend.

Tu as déjà vécu 2 de ces très belles journées. Si tu achètes un nouveau bateau tu pourras jouir d'une troisième très belle journée et si tu n'aime pas... tu en vivra une quatrième. :heu: :alavotre:

17 avr. 2014

YOLO !

17 avr. 201417 avr. 2014

ou Ool pour moi et mon pépère, le nom m'étant venu avant la mode du YOLO !
Bon sang, quelle est cette idée que le bateau est synonyme de fric. oui, toute chose coute, et on peut ou non, et oui, plutot que de mettre telle ou telle chose dans un rafiot, on peut faire bien d'autres choses ....
profitez, faites, arretez de tenir des comptes ! Bon sang, ON A QU'UNE VIE !
;-)

PS : pas donneur de leçon, mais ma conception des choses, et pas un seul centime de "papa" que j'aurai pris avec plaisir et sans scrupule aucun !!!!

17 avr. 2014

Ca me fait toujours sourire quand on appelle un 30 pieds un petit bateau...
Il n'y a pas de miracles : un petit bateau génère un petit budget car presque tout est faisable par soi même ou avec deux ou trois amis.
C'est en plus la seule passion qui donne autant de sensation (voir plus) sur un petit bateau car la limite de l'inconfort est plus vite atteinte.

Donc être raisonnable permet de vivre sa passion en moins de 7 mètres sans se ruiner. En plus les places de port sont plus faciles à trouver :mdr:

Bon après je ne nie pas ma chance d'habiter dans un site avec 300 jours de vent et de ciel bleu par an à 5 minutes de mon ponton... :scie:

Je sais qu'on les a déjà citées mais je ne peux que les rappeler... de "La mer est ronde" de JF Deniau

"Conversation entre deux oncles, l'un cavalier, l'autre marin..

L'oncle cavalier: Il faut vraiment être débile pour avoir un bateau. Seul un cheval permet de joindre le plaisant et le raisonnable. Le mien m'a coûté, à acheter, moins qu'une petite voiture d'occasion. Il améliore son ordinaire en tondant utilement l'herbe de ma pelouse. Et je le monte, toute l'année durant, deux fois par semaine. Tandis qu'un bateau... A acheter: le coût d'une maison! A entretenir: celui d'une danseuse! Et tu t'en sers combien de temps ? un mois par an, au maximum !
L'oncle marin: non. Douze mois
L'oncle cavalier: Comment, douze mois ? et les onzes autres mois, qu'est ce que tu en fais ?
L'oncle marin: J'en rêve. "

Pour moi, tout est là.... Alors go, go, go...

ce qui tue le reve c'est quand on achete un bateau trop grand qui tres vite devient un boulet ,en achetant un eolia tu ne prends pas beaucoup de risque !et si deconvenue il y a elle sera minime :-)

18 avr. 2014

Déjà pour commencer tu n'as pas fait les choses dans l'ordre !! Il faut d'abord acheter le voilier.... et après trouver une femme !!!
La situation économique actuelle ne change pas beaucoup plus la donne.
La réalité c'est qu'un bateau est un loisir qui coûte cher, proportionnellement à la taille du bateau..
Il suffit donc de faire le bilan financier et de voir si on rentre dans les clous.
Parce que dès qu'il y a un problème, on se retrouve avec sur les bras un bateau qu'on arrive pas à vendre, qui côute, etc...
Tu l'as déjà vécu.
Donc rechercher le modèle et le budget que tu pourras conserver même en cas de pépin...
Les autres solutions comme la loc ou le bateau des autres sont aussi bonnes à prendre, le plaisir sans les soucis.

18 avr. 201418 avr. 2014

Étrangement, même si j'ai mis 2 ans à le vendre, le jour de la vente de mon bateau ne fut pas un beau jour...j'avais plutôt le sentiment d'un gâchis, d'un faux départ. Sans doute les prémices de mon état d'esprit d'aujourd'hui...
Changer de femme ? C'est une idée, mais il ne faut pas se rater ! certaines vous font croire qu'elles aiment le bateau pour finalement découvrir qu'elle préfère le shopping :heu: Et puis même si elle n'aime pas le bateau, je l'aime quand même (ça c'est au cas ou elle lirait ce post)
Un 30 pieds est un petit bateau : ça peut faire sourire. J'ai longtemps rêvé d'un Southerly 105 (Pierre2 je ne sais pas si tu as toujours le tien). J'en ai visité quelques uns. Eau chaude sous pression, chauffage, réservoir d'eaux usées, double timonerie, frigo, quille pivotante avec mécanisme hydraulique, etc...autant d'équipements qui agrémentent les escales mais qui peuvent occasionner des pannes et nécessitent de l'entretien. En sortant de ces visites, l'entretien du Fantasia m'est paru beaucoup plus simple. C'est en ce sens qu'un 27 pieds est pour moi un petit bateau.
Depuis que je vous lis l'acquisition de la compétence est pour moi un point clef. Par ailleurs, de l'argent il en faut indéniablement, ou alors il faut du talent et du temps.
L'anecdote des "Tonton" est intéressante. Je rêve plus de bateau depuis que je n'en ai plus bizarrement ! Car auparavant mes rêves se résumaient à des listes de choses à faire :reflechi: C'est d'ailleurs un peu l'esprit de ce post : j'aurais pu l'appeler "faire cohabiter le rêve et la réalité".
S'agissant de mon fiston, je ne suis pas du style à imposer mon loisir (sinon, content pas content, tout le monde serait venu en croisière sur le Fantasia !). Je connais moi aussi des adultes ex-ado élevés à grands coups de croisière qui ne veulent plus remettre les pieds sur un bateau. Mais j'aimerai juste qu'il vive qques moments sympas en bateau : une nuit au mouillage, j'ai été réveillé par un dauphin qui venait faire ses courses dans les algues des mouillages. Pleine lune, pas une ride à la surface de l'eau : je suis sorti et je l'ai regardé faire pendant 15'...ça c'est un moment sympa facile à partager avec un enfant...
En conclusion
- Je suis complètement d'accord, acheter un bateau est un acte profondément irrationnel et déraisonnable ! Inutile de vouloir faire cohabiter raison et passion.
- Je vais continuer à chercher un EOLIA (ou tout autre petit bateau avec un couchage de 2,10 m minimum !)
- Je rêverais de trouver une copropriété avec un proprio vieillissant avec des mains en or qui m'inculquerait un peu de son savoir et à qui je finirais par racheter le bateau...c'est un peu mon conte de fée à moi.
Ils vécurent heureux et firent plein de navigations :bravo:
Merci pour vos contrib :pouce:

j'ai toujours mon southerly 105 mais mon prochain bateau sera un 28 pieds tout simple et façile a entretenir :-)

18 avr. 2014

Bonsoir à vous
Je souhaite à sosojp de réaliser son rêve
Mon 30 pieds est super simple ,il m'a causé quelques problèmes au début ,mais je l'aime bien il n'est pas gros puis facile à manœuvrer!

19 avr. 2014

T'es bon pour un Montaubin ?

18 avr. 2014

Une idée comme ça... As-tu pensé à changer de femme? :heu:

19 avr. 2014

BOF ! maintenant !40 ans que je suis marié avec la même je sais ce que j'ai

Si j'en juge par ce qui précède, le problème n'est pas tant ce que tu as mais ce qui te manque.
La question serait peut être de tenter de déterminer si avoir ce qui te manque est plus ou moins important que d'avoir ce que tu as moins le manque de ce que tu n'as pas ou de tenter de déterminer si le manque de ce que tu as serait ou non compensé par la satisfaction de ce qui te manque. :heu:

19 avr. 2014

D'autant qu'il y en a beaucoup qui ont mieux à la maison et qui ne s'en servent pas..... :heu:

Déterminer SA priorité.
Pour remplir un bocal de sable et de kayoux, il faut commencer par les plus gros et terminer par les les plus fins. Dans l'autre sens, ça ne marche pas : le volume est occupé par le sable et les kayoux ne rentrent plus.

Il te faut déterminer quels sont, pour toi, les gros kayoux et les les plus petits... :litjournal:

19 avr. 201419 avr. 2014

pour la location, le plus simple est de se décider 3 jours avant en fonction de la météo, tu trouveras toujours un bateau et un loueur qui te propose le bon bateau;
c'est toujours comme ça que je fais et ça marche toujours;
bien sûr, si tu veux un cata en grèce le 28 juillet pour 3 semaines ...
maintenant, on n'est pas obligé de louer comme des moutons :reflechi:
en tout cas, très intéressant ce post qui, au-delà de la passion du bateau, pose très bien les contraintes financières, pratiques, familiales, etc. de la plaisance à la voile

19 avr. 2014

Ma femme n'aime pas le bateau ou plutôt y est indifférente, mais elle aime la mer. Compromis réussi jusque là: pour elle une petite maison face à la mer, pour moi un day-boat pour mes sorties. Elle me regarde passer et je lui fait un coucou du bateau. En réfléchissant, je me dis qu'ainsi je navigue beaucoup plus qu'avec un bateau plus grand et plus cher.
D'ailleurs au vue des contributions ci-dessus, et des papotages avec les voisins de ponton, il s'avère qu'un certain nombre de proprios lorgnent vers plus petit.
Et pourquoi pas? Qu'en pensez-vous?

20 avr. 2014

On est heureux deux fois avec un bateau : Le jour où on l'achète et le jour ou on le vend (quand on y arrive).

Quand j'ai acheté le mien il y dix ans, ce n'était pas "la crise" et on pouvait raisonnablement penser le vendre sans trop perdre dessus. Aujourd'hui, si je veux le vendre, je n'en tirerai le 1/3 du prix qu'il m'est revenu après les travaux effectués dessus, et des accessoires que j'ai rajouté.

Par rapport à l'expertise qui a été faite il y a peu, il faut compter environ 40% de moins, ça fout les boules !

Moi et mon épouse avons opté pour la l'achat et la location gestion.
Nous n'avons pas de place de port et habitons à 600 km du port du Crouesty, alors cela nous a semblé une option compatible avec notre situation..
Ça a aussi des bémols mais la part de rêve est bien la.. L’intérêt est de "préparer" en douceur la retraite et l'acquisition d'un plus gros (genre 35 pieds), pour l'instant nous avons un petit First et c'est déjà bien sympa.. Cela me permet d’élargir mon expérience car quand on loue on ne se soucie pas des questions d'entretien.. J'ai la chance que ma famille me suive sur ce bateau en vacance, même s'ils n'y sont pas attachés comme je le suis, c'est vrais que pour que ça "colle", il faut adapter le programme de nav, maintenant je sais que en famille il faut des sorties à la journée et le soir retour dans un port avec ponton, magasin et marchand de glaces etc.... Par ailleurs il faut rester rassurant et confiant d’où l'apport utile des stages en écoles de voiles...

Juste pour apporter un peu de baume au coeur de ceux qui se lamentent de la décote des bateaux.. Dans le Ouest France de vendredi... une "bonne nouvelle": le marché de l'immobilier repart... Cà c'est le titre... en lisant l'article, on découvre que OUI il y a de nouveaux des acheteurs mais que la décote au cours de l'année écoulée d'une résidence secondaire peut atteindre les 35,7% (sur le Pays d'Auray)...

C'est donc le bain pour tout le monde et nos chers politiques (que vous appelez "Elus" ;+) ) n'ont pas inscrits nos plaisirs futiles dans leurs agendas... donc gardez ce que vous avez... bateaux et femmes... deux manières de devenir pauvres et heureux à la fois..;+)

20 avr. 2014

Ma compagne n'aime pas le bateau non plus, ou plutôt en a très peur. Elle se passionne par contre pour d'autre activités. Cela me laisse le temps d'accomplir la mienne. Ce qui ne veut pas dire que l'on vit séparés... Au moins quand on se retrouve on peut échanger richement sur ce qu'on a vécu. Le mariage de mon point de vue ne veut pas dire nécessairement partager les même passions, mais partager sur ses passions.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Calme Norvège

Souvenir d'été

  • 4.5 (1)

Calme Norvège

novembre 2021