c'est dommage ,mais sur hisse et ho je ne trouve plus les grands sujets phoilosophiques d'antan

genre :je pars sur un petit bateau ,suis je fou ?je pars sur un acier ,sur un bois etc ,pouvons nous vivre avec l'equivalent du rmi ?,maintenant c'est mon cata est trop gros ,on le refuse dans les port ,ou pourrai je trouver le meilleur irridium ,ou le meilleur radar ?doije vendre mes actions pour faire la transat des passionés ,est que mon super maramu est apte a traverser l'atlantique ?j'exagere et c'est expres !!!!tout ça ça manque un peu de sel ,non ?

L'équipage
11 juin 2009
11 juin 2009

aujourd hui

on achete du vin sur HEO

ah !

et tu es content de tes achats ? ;-)

11 juin 2009

car

on préfère parler des accidents d'avions, sans rien y connaitre

qu'en pinnard :pouce: d'ailleurs c'est pour ça que sa commence par les gilets, car quand t'as bu ta boutanche , bin sur les pontons ta brassière te serais bien utiles,
que pour les pauvres de l'accident d'avions ça n'a même pas servit à les repérer .... :-(

11 juin 2009

Pacifique

Je vais traverser le Pacifique avec mon First-25 et me suis bien gardé de demander aux autres si j'étais fou, parce que j'ai déjà la réponse: Non, je suis tout à fait sage!

(-:

Bonne nav à vous.

11 juin 2009

on a beaucoup

apprsi en parlant d l aviation sur la meteo par qq pros

mais sur le vins j imagine plus de pros

non yacare

pour moi tu n'es pas fou au contraire tu es un sage ,car tu vis tes reves (en plus sur un petit bateau ,trop cool!) ;-)

11 juin 2009

Dans notre jeunesse...

Il y avait 10% de yachtmen et 90% de passionnés souvent peu fortunés... La passion incitait à faire toutes les folies !
Aujourd'hui, on a affaire à des gens raisonnables qui consomment de la plaisance. Leurs préoccupations ne sont plus les nôtres.
Simple constatation sans jugement de valeur bien sûr.

11 juin 2009

oui mais pas du forum!

Il n'y a que ceux qui manque de sous ou de temps qui naviguent ici. :-D

11 juin 2009

dans l'âme hélas.

Depuis que j'ai acheté le bateau, ma disponibilité s'est réduite à "peau de chagrin".

Hélas...

11 juin 2009

ah ah

vaste debat.....qui sont les "vrais" marins ???

moi je sais qui ne l'est pas ;-) mais pas qui l'est :-D :-D :-D

11 juin 2009

oh bin

tu va faire de la peine à beaucoup de monde, ;-)

11 juin 2009

pierre 2

asseyez vous là gentiment,

alors comme ça vous l'appelez schtroumph, ce n'est pas grave tout le monde lui donne un nom comme popole qui est le plus rependu mais "schtroumph" ne pose pas de problème chacun son choix

ensuite pour reprendre vos propres propos "small is beautiful" est ce qu'il faut y vois un rapport avec ce qui a été énoncé auparavant , un nom très long pour désigner quelque chose de très petit, ce n'est pas grave

cela fait longtemps que nous n'avons pas parler de votre mère, où en êtes de votre petite enfance avec elle ???

11 juin 2009

oup

j'ai encoore foutu les pied dans la merde ,

bon sinon on peut mélanger des oranges et des pommes contrairement à ce que pouvait dire tabarly, il suffit d'en faire une compote et celui qui aime la compote pomme orange, dira que c'est possible de le faire

il faut manger 5 fruits ou légumes par jours hein

11 juin 2009

l'un empêche pas l'autre, mais il y a ceux qui sont des vrais marins et les cotiers du dimanche,

11 juin 2009

oui bat

vastes débats.......
si on faisait les comptes il y aurait de sacrés surprise :mdr:

11 juin 2009

Les vrais marins

sont les animaux marins... L'humain qui se dit marin, tu n'as qu'à le balancer à l'eau sans gilet et attendre, tu verras s'il est vraiment marin! Enfin, c'est ma philosophie.

je n'ai pas parlé des vrais marins

ou des autres ,je m'en bat le schtroumpf de ça ,ce qui m'interesse c'est les debats d'idées ,genre :small is beautiful ,simple but sensible ,etc ;-)

?

vous m'etonnez goudspide !melange t'on des pommes et des oranges comme disait le grand tabarly !quand a ma mere j'espere qu'elle vat bien car je ne l'ai pas connue !

11 juin 2009

C'était

juste de l'humour philosophique; Entre marins çà passe (-:

13 juin 2009

Navis,

suis à 100% de ton navis. Une*

11 juin 2009

parce qu'il y a des vrais marins

sur ce forum ?
des vrais des tatoués, des purs ?
c'est qui c'est qui ?

le vrai marin

c'est celui qui a un bateau de plus de 10 metres (premiere categorie)zut ,le mien fait 9m98 ;-)

11 juin 2009

ha

tu vois que tu fais un complexe avec la taille,

mois il fait 8.25 sur l'eau (chaude) ; le mécanno m'a donné du Viazac, il n'ait pas plus long mais je m'en fout,

11 juin 2009

sujets entrainant souvent les polemiques...

et la lassitude, quand ce n'est pas le bannissement ont fini par user a la fois les administrateurs (qui reagissent beaucoup plus vite...), les participants et les "combattants" d'antan...

Non?

Ou sont les Gebe, BSIII, et autres createurs de la Spade?

Ca enleve pas mal de "dynamisme" au debats...

je parle pas des grands

par contre j'aimerai qu'on pale des petits !

parle

milles excuses

12 juin 2009

Probablement que les petits

ne s'y retrouvent plus dans leur quête.
Peut-être qu'après avoir eut quelques infos sur comment bricoler ci ou ça, ils construisent leurs rêves ?
Peut-être qu'à lire les préoccupations du à l'armement technologique, cela ne les concerne plus trop ?
Peut-être qu'ils naviguent plus loin... ?
Peut-être que s'il y avait moins de fils techno et plus de fils de découvertes de destinations, les portes seraient plus ouvertes ?

Sont-ils des oiseaux de passages tel que le chantait Georges Brassens ?

Ô vie heureuse des bourgeois
Qu'avril bourgeonne
Ou que decembre gèle,
Ils sont fiers et contents

Ce pigeon est aimé,
Trois jours par sa pigeonne
Ça lui suffit il sait
Que l'amour n'a qu'un temps

Ce dindon a toujours
Béni sa destinée
Et quand vient le moment
De mourir il faut voir

Cette jeune oie en pleurs
C'est la que je suis née
Je meurs presd de ma mère
Et je fais mon devoir

Elle a fait son devoir
C'est a dire que Onques
Elle n'eut de souhait
Impossible elle n'eut

Aucun rêve de lune
Aucun désir de jonque
L'emportant sans rameurs
Sur un fleuve inconnu

Et tous sont ainsi faits
Vivre la même vie
Toujours pour ces gens là
Cela n'est point hideux

Ce canard n'a qu'un bec
Et n'eut jamais envie
Ou de n'en plus avoir
Ou bien d'en avoir deux

Ils n'ont aucun besoin
De baiser sur les lèvres
Et loin des songes vains
Loin des soucis cuisants

Possèdent pour tout cœur
Un vicere sans fièvre
Un coucou régulier
Et garanti dix ans

Ô les gens bien heureux
Tout à coup dans l'espace
Si haut qu'ils semblent aller
Lentement en grand vol

En forme de triangle
Arrivent planent, et passent
Où vont ils? ... qui sont-ils ?
Comme ils sont loins du sol

Regardez les passer, eux
Ce sont les sauvages
Ils vont où leur desir
Le veut par dessus monts

Et bois, et mers, et vents
Et loin des esclavages
L'air qu'ils boivent
Ferait éclater vos poumons

Regardez les avant
D'atteindre sa chimère
Plus d'un l'aile rompue
Et du sang plein les yeux

Mourra. Ces pauvres gens
Ont aussi femme et mère
Et savent les aimer
Aussi bien que vous, mieux

Pour choyer cette femme
Et nourrir cette mère
Ils pouvaient devenir
Volailles comme vous

Mais ils sont avant tout
Des fils de la chimère
Des asoiffés d'azur
Des poètes des fous

Regardez les vieux coqs
Jeune Oie édifiante
Rien de vous ne pourra
monter aussi haut qu'eux

Et le peu qui viendra
d'eux à vous
C'est leur fiante
Les bourgeois sont troublés
De voir passer les gueux

12 juin 200916 juin 2020

Grand!

Me souvenais pas de celle-là, je vais vite l'écouter.

Un vers qui sonne bien à mes oreilles dans un monde d'économie de marché où la devise est l'unité de mesure de la richesse :

"fils de la chimère"

Merci pepette

merci

pepette ;-)

12 juin 2009

Un sujet sur la générosité donc............

.........j'ai toujours était impréssionné par la générosité des marins d'H&H, et a mon tour j'aimerai participer, par contre faudra me dire qui c'est ce Zophie.

Parce que vous dites tout le temps; faut filer a Zophie, mais vous dites pas qui c'est.........

Bonne journée.

12 juin 2009

C'est un légume.

Faux-filet au zophie.

12 juin 2009

le marin

c'est celui qui aime la mer ,celui qui ne met pas le moteur en desous de 5 n,voir 2,ou 1,celui qui passe 6 h a contre courant pour passer un cap,celui qui regle bien ses voiles en menageant son voilier adorré que c'est le sien,que c'est le plus beau méme si il lui manque un metre au milieu :-) :-) :-)

12 juin 2009

philosopher ou agir !!!

c'est comme manger "épicer"...pas facile de faire les deux choses en même temps.....:jelaferme::mdr:

12 juin 2009

trop improbable

pour être faux..:mdr:

12 juin 2009

Ben, figure-toi

que sur mon speedo, dans un surf au largue par un bon f5-6, sous GV 2 ris et génois un peu roulé, j'ai vu le nombre 11 s'afficher l'espace d'un instant... Des valeurs supérieures à 10 s'étaient affichée à 2 ou 3 reprises juste avant.. J'étais pas à la barre et je guettais le record, donc je n'ai pas été le jouet d'une hallucination, en tout cas pas de moi. Du speedo, peut-être...

12 juin 2009

vitesse GPS

bien sur, sinon je ne lancerai meme pas la polemique !

:-p

12 juin 2009

ou

l'oscilation de l'antenne sur le balcon, qui crée de fausses accélérations.

Pour être sûr, il faudrait que l'antenne soit placée au centre de carène.

broutilles

avec mon super arlequin je surfais souvent a 11noeuds ;-)

12 juin 2009

ouais ca fait longtemps qu'on a pas eu une belle polémique

well, je propose un sujet, j'avance que j'ai fait en solo entre port cros et porquerolles il y a 2 semaines un surf à 11,8 noeuds avec du 7 d'est qui soufflait depuis la veille

suis je un menteur ? un mythomane ? un First 30 peut il attendre cette vitesse ?

:-)

:acheval:

allez j'attends

12 juin 2009

C'est normal

quand l'avant sort de l'eau sur une vague, le speedo ne pesure plus la vitesse de l'eau, mais celle du vent.

12 juin 2009

Donc,

ce ne peut être qu'un décrochage du satellite...:mdr:

12 juin 2009

Basile, si l'avant sort de l'eau (le 1/3 avant dans mon cas),

c'est que ça dépasse 30 noeuds !

Jean, bien sûr c'était au speedo. Au GPS il devait y avoir (mais j'ai pas regardé) au moins 2 noeuds de plus, avec le courant !

Sérieusement, est-il possible qu'un speedo qui, normalement n'affiche jamais de trucs invraisemblables (sauf zéro noeuds quand j'ai oublié de mettre la roue à aube) affiche des chiffres de ce genre ? N'y a t-il pas une histoire de perturbation de la couche d'eau à vitesse élevée ? A

12 juin 2009

bon je n'étais pas assez polémique

c'est vrai que ç a n'a rien d'extraordinaire, un 9 metre ex course croisiere qui a une vitesse de coque de 7,2 noeuds surfe à 10 noeuds quelques fois par heure avec force 5 et la mer qui va avec avec du fetch, et 11/12 par force 7

pas de gv et genoa déroulé à 90 % pas tangonné pour éviter la manoeuvre olé olé à l'arrivée à pqr !

je trouve la mer du mistral moins favorable que celle du vent d'est pour surfer d'ailleurs

12 juin 2009

dommage

lire: "ce qui m'interesse c'est les debats d'idées ,genre :small is beautiful ", réduit sérieusement la philosophie!

Surtout quand dans la remarque suivante tu parles du "grand" Tabarly lui qui ne l'était justement pas et a toujours fuit cette manière de voir.

Tu cherches toujours à opposer l'être et l'avoir alors que rien n'empêche d'être et d'avoir en même temps.

12 juin 2009

C'est la poule

Si si .... c'est la poule qui fit les oeufs

je comprends pas bien clarivoile

tu cherches toujours a opposer l'etre et l'avoir ,explique moi ,car meme si j'emploie le mot philosophie je ne suis pas trop allé a l'ecole

12 juin 2009

encore plus simple ...

Clarivoile a un très gros bateau et sa gentillesse est encore plus grande !!!

12 juin 2009

ben non !!!

le truc c' etait de dire que la taille du bateau n ' a pas de rapport avec l 'individu ...

Moi je la trouve sympa cette petite polemique !

:-D :-D :-D

12 juin 2009

au fait ci joint une preuve de l'ouverture d'esprit des proprios

de First 30, le "mothership" était un acier construction amateur de 11 metres de 30 ans dans un état mieux que neuf

photos des 30 vus du haut du mat du mothership à Toulon

association-first30.org[...]pic.php

13 juin 2009

Pierre 2

J'espère que les coups de griffes acérées ne venaient pas de moi, car j'étais à mille lieux de tels sentiments. Si c'est ce que tu as ressenti, j'en suis fortement attristé et m'en excuse.

12 juin 2009

en gros ...

pour faire simple ...

celui qui "possede" peut être humaniste .

le fait de posseder n 'est pas forcement une preuve de denigrment d' autruis . Tout comme le fait de ne pas posseder n' est pas forcement signe de sagesse .
Mais il vrai que ce n 'est pas si simple que ça puisque certains estiment que le commencement de la sagesse est de ne rien posseder .
Ce principe n 'est d' ailleurs pas très bon puisqu'il oblige une certaine dependance envers celui qui possede !!!
Ce qui pourrait questionner de la manière suivante :

Le bon , est ce celui qui a et qui donne ?
ou celui qui est et qui reçoit ?

Disons que le mauvais est celui qui a et qui ne donne rien ...
Mais celui qui n' a rien et qui reclame , est il meilleurs ?

Donc , en fait l ' être et l ' avoir ne s' opposent pas forcement , tout est question d' equilibre .

Mais finalement , est ce si important ? ...puisque nous parlons d' auxiliaires ... :-D

ah

alors j'ai un bateau moyen et ma gentillesse est moyenne !!!c'est fou ce qu'on peut apprendre ,en plus des petits coups de griffes accerées que j'ai merité c'est sur ,en lançant ce fil gentiment polemique !

ben oui

et je la prends telle quelle , lol ,parce que plus haut goudspide faisait allusion a la taille de certaines choses ,et chez nous on dit que c'est inversement proportionnel a la taille de la voiture !je te dirai la voiture que j'ai par message perso ;-)

12 juin 2009

pour gagner du temps il faut cliquer sur decroissant

en bas de la page et on arrive tres vite à la serie de photos aux mourillons

12 juin 2009

Tabarly...

ne se sentait peut être ( ou surement ) pas philosophe, mais il aimait ce qu'il faisait...
Et en lisant quelques unes de ses citations, finalement, ( amha ) c'en était un... :-)

www.evene.fr[...]eur.php

Après, hormis la question de moyens, bien sur qu'on peut être et avoir...

Même si on possède "peu", on peux " avoir " beaucoup... :-)

pour clarivoile ,pour te faire plaisir

je remplace :small is beautiful par simple but sensible ;-)

13 juin 2009

Faux ami

en anglais, sauf erreur, sensible veut dire raisonnable, ce qui n'est certainement pas faux concernant CE.

Sensible en frenchie se traduit par sensitive.

RV

13 juin 2009

merci

ça change beaucoup de chose ces deux mots :-)

simple but sensible

simple mais pratique en english !

12 juin 2009

Concernant le speedo............

............et pour faire suite au fil sur l'hélice, qq a t il réfléchi a la trainé d'une roue a aube ?
Que peut on faire pour optimiser ?
:lavache:

12 juin 2009

Le jet de canette.

tu jettes une canette à l'étrave, tu chronomètres le temps qu'elle met à atteindre le tableau arrière, tu fais une règle de trois avec ce chrono, la longueur du bateau et l'âge du capitaine, ç devrait te donner une vitesse débarrassée des perturbations dues à la traînée que le capitaine aime bien rencontrer au retour de mer.

12 juin 2009

Sodomie, diptères, roues à aubes et caméléons même combat

Commentez, et argumentez votre position

12 juin 2009

Commentez... OK

Un pied à Sodome, l'autre à Gomorrhe et les reste dans les ronces. :langue2:

18 juin 2009

Merci au gars (ou fille d'ailleurs) de l'équipage..............

...........qui a censuré mon post.

Merci, merci et c'est premier degré, 1968/2009 et les paroles de Hair sont toujours dérangeantes......franchement je l'aurais pas cru.......

Sur les post d'avant la sodomie du diptére n'est pas choquante et là........comme avant, pareil.....paf....on enléve/cache/entends pas...

Wouah !!! j'ai 18 ans mes cheveux sont longs ma mob va vachement vite et dans cette soirée d'été je vais chercher ma copine et j'ai une péche d'enfer.....MERCI!!!!!......

12 juin 2009

re-passe-moi le sel

Je trouve pour ma part ce forum passionnant. Faire du bateau n’est pas seulement voyager ou aimer la mer. Moi, j’aime les bateaux. La mer aussi, mais ce qui m’a poussé à en acheter un (un petit de 8m, Pierre …) c’est que j’aime bien la voile, à regarder les autres bateaux me doubler ou à mettre dans le vent un plus gros que le mien (là, c’est philosophique là). Alors c’est vrai que celui qui veut tout savoir du Mnea machin ou de l’alésage du tube persifleur, trouvera un Heossien qui aura vu l’homme qui aura connu le type qui a imprimé le mode d’emploi.
Il manque à mon goût juste quelques récits de navigation proche de son « bassin » pour attendrir le côté technico-financier du bateau.

12 juin 2009

ça manque de piment tout ça !!!

pourquoi ????? sur ce forum ,,,, il y a t-il plus de propriétaires , de bateaux , de moins de 10 mètres , que de grandes unités ??? hein !!! je vous le demande ......

12 juin 2009

philosophique ?

Mon ami Pierre de l' apocalypse selon St.Jean ...

Si tu lis bien les sujets engagés sur ce forum tu remarqueras que beaucoup parlent de petits bateaux .
Je te signale que j ' ai engagé un (excellent) sujet sur la vie à 5 sur un Challenger de 7.50 m ....

La cas des transportables est souvent mis en avant : achat d' un Edel 660 / questionnement sur un Etap 20 ...etc...

Peut être est ce toi qui ne regarde que les sujets parlant des grands bateaux ?
Ton envie d' en avoir "un plus gros" te rends peut être aveugle ?
Même l 'acier et le bois fond souvent la une (hune) de heo !

Je crains que ce ne soit ta philosophie qui avec l ' age soit devenue plus selective ... :-D :-D

Quand à être marin ou pas , seuls ceux qui se posent encore la question peuvent esperer le devenir un jour !
Seule la mer peut repondre à cette question ...
Mais quand elle parle , c' est precisement pour nous remettre en question sur le sujet ...

pour finir , grâce à Heo je me suis rendu compte que ceux qui ont des gros bateaux sont aussi sympa que ceux qui ont des petits !

12 juin 2009

"grâce à Heo..."

[i]je me suis rendu compte que ceux qui ont des gros bateaux sont aussi sympa que ceux qui ont des petits ! [/i]

One star ;-)

Et je rajouterais, que ceux qui ont des bateaux ( petits, grands, vieux, neufs, bois, plastique, sont très sympas avec ceux qui n'en ont pas ...

Et que philosophiques ou pas, tous les fils sur HEO apportent toujours quelque chose de bon... ;-)

J'ai même pu apprendre certaines choses sur la [b]conservation du BASILIC[/b] a bord ;-p

Même avec les régates virtuelles ( dont certains ne comprennent pas l'intêret , j'apprends tout le temps...

Et, le plus important a mes yeux, tous ces fils m'ont permis de rencontrer pleins de gens [b]sympas[/b], [b]passionés[/b], avec un coeur gros comme ça...

C'est ça un forum Pierre2... il faut de tout que ça marche... ;-)

Et pour la philosophie, y'a plein de lecture chez les libraires :-)

12 juin 2009

le thermometre de l'ambiance......

:reflechi:....c'est le nombre d'interventions mis à la cape....et il est exacte que cela fait longtemps que je n'ai pas vu de mise à la cape. Je me souviens de l'époque ou à part la question qui était visible le reste des interventions il fallait cliquer pour les lire c'était souvent drole mais à coté de la question.:alavotre:
Moralité.... CMA...na:alavotre::alavotre:

12 juin 2009

ah oui !

En fait vous voulez un truc genre :

houai , tous des friqués avec leur salopreie de poubelle en plastique osmosé !
l' acier , y a qu'ça de vrai , c' est Moitessier qui l ' a dit , parceque moi , j' ai d'la culture , j'lis Moitessier !
Bon à la limite le ferro ...

Mais le reste , faites moi rire ! c' est quoi cette bande de pseudos marins qui achetent des produits de consomation et pas des Bâtos !!

Pfeuhhh ! rien ne vaut un muscadet , et quand t' a des sous , t' achetes un Armagnac , le reste c' est nul !

Les catas ??? y en a qui trouvent qu 'une coque , ce n' est pas assez cher , alors ils en achetent deux ...

Si c' est pour lire des trucs aussi C.. , ben finalement ce n' est pas si "CMA" que ça ...

:-D :-D :-D

12 juin 2009

Rien que pour !!!!!

un petit voilier en acier s'appelle une "enclume".
un Gros s'appelle "une construction amateur" :mdr:

12 juin 2009

pour recidive

là je te mets une etoile !

"le ferro aussi ment" , je l' aime bien :-D :-D

et en plus c' est tellement vrai !

12 juin 2009

Méfie toi pepperbox !

On sait que le polyester est parfois traître à cause de l'osmose, mais, attention, le ferro aussi ment...
:mdr:

12 juin 2009

et un très très gros ...

une construction d' armateur !!! :-D

13 juin 2009

les pirates somaliens, les anciens les modernes,

les ancres, les communistes et ceux de droite...

12 juin 2009

pour la peine cher aumônier

ta pénitence sera de rajouter au moins 4 contributions à mon fil sur les 25 / 28 pieds

Amen :alavotre:

ok thunderbird

je pensais pas lancer une polemique ,juste un minuscule debat ,mais bon a l'avenir je dirai plus rien (de philosophique) ;-)

12 juin 2009

La Patagonie est peut être un peu plus

qu'un "gentil décor de vacances", et celui qui y parvient est peut être un peu plus qu'un plaisancier, non ?

Enfin, je sais pas, j'y suis pas allé. Peut être bien parce que je ne suis qu'un plaisancier...

12 juin 2009

Tu veux dire ...........

............une sorte d'élite, en quelque sorte ?
:heu:

12 juin 2009

Marrant...

Moi j'aurai plutôt envisagé l'inverse : le marin, c'est le professionnel de la mer, celui qui l'envisage seulement d'un point de vue technique, comme un moyen et non comme un but. Le plaisancier, lui, me semble plutôt être celui qui appréhende (dans les divers sens du terme, d'ailleurs) la mer comme un autre terrain de vie, un lien qui le sépare de son univers et le rapproche de l'Univers, une fin en soi.

Les gadgets et savoirs ne sont qu'accessoires dans les deux cas, et ne focalisent l'attention ni de l'un ni de l'autre. Ils sont juste indispensable au premier, superflus pour le second s'il le souhaite.

Mais le mot plaisancier, soit est trop galvaudé, soit n'est pas pris dans sa véritable acception, là je suis assez d'accord. J'aimerai être le marin que tout plaisancier rêve d'être, et si j'étais marin ça me ferait ch..er qu'on me prenne pour un plaisancier...

poesie

"Puisque même les hommes les plus ordinaires ont une âme, nul accroissement de richesse matérielle ne leur sera jamais d'aucune compensation pour des compromis qui insultent leur dignité et restreignent leur liberté...

13 juin 2009

l'âme des marins ?

Navis a dit "..Mais on ne sera jamais un marin tant qu'on n'aura pas ce petit supplément d'âme .."

Je croyais qu'un marin c'était quelqu'un qui gagne sa vie en travaillant en mer :heu:

Faudra aller les interviewer sur leur supplément d'âme, surtout les Philippins et autres sans contrats payés 3 balles de l'heurs :oups:

J'ai l'impression que les plaisanciers (qui ne sont jamais des vrais marin, c'est antinomique) se trompent parfois de vocabulaire :reflechi:

13 juin 2009

Moi aussi je te comprends, Micmarin !

Il y a "les travailleurs de la mer", comme disait Victor Hugo, et "les forçats de la mer" titre d'un bouquin de Noél Mamère.
Ces gens là, pour respectables qu'ils soient, et quelle que soit la compassion que l'on éprouve pour leur triste sort, n'ont pas choisi leur vie.
Ils la subissent, le plus souvent parce qu'ils ne peuvent pas faire autrement.

Pour moi, le "marin" est la transcription rapide d'expressionc comme "l'aventurier des mers", "le libertaire des flots", "l'anarchiste des vagues", "le cavalier des embruns", "le conquérant des brumes", "le conquérant des mouillages", j'en passe et des meilleures. ;-)

Il faut une prédisposition au départ pour la rêverie et l'action entremêlées, un goût pour l'impossible sans fuir la réalité, une envie et un besoin de connaître ses limites et, par là même, savoir aller jusqu'au point de cassure, avec le matos comme avec la société, sans jamais le franchir pour autant.
Couper les ponts avec le monde du travail et de l'ennui pour mieux profiter de sa liberté, apprendre à parler aux vagues, aux dauphins et aux oiséaux, tout en se donnant les moyens de revenir dans la société quand le besoin ou l'envie l'impose.
Cela ne s'improvise pas. Etre en rupture de ban avec les gens "normaux" est un vrai boulot ! :-)

13 juin 2009

Dans nos sociétés,

la norme ou la moyenne des gens, ou en général, c'est de dormir dans une maison ou appart, d'avoir une voiture, une télé, de travailler (ou vouloir travailler) 11 mois sur 12...

Alors, quand tu vis dans un bateau, quand tu n'as pas de domicile fixe, quand tu travailles trois mois ici et deux ans plus tard six mois là-bas, quand tu vis tout cela de manière volontaire et heureuse, bin tu n'est pas dans la norme de la société où tu es né. Tu es un marginal.

Et cela se gère. Bien souvent dans les administrations ton cas n'est pas prévu, tu étonnes.

C'est pas mieux ou moins bien dans l'absolu. C'est un autre mode de vie, un choix. A mes yeux un choix de liberté.

13 juin 2009

Le poids énorme des normes

Chaque culture sécrète ses normes, et par corollaire ses tabous.
Dans la nôtre, cela a souvent un petit air de déjà vu, façon "travail, famille, patrie" pour faire simple.
Au regard de ces critères, sont des gens complètement anormaux les navigos qui vivent de perpétuelles vacances (avec juste un petit job ici ou là) ont des vies familiales souvent cahotiques (ou chaotiques ? Les deux vont bien) et se sentent citoyens du monde, libérés ds frontières, des nationalismes et des préjugés raciaux.

13 juin 2009

Frontières

Ca change tout le temps, mais pour le moment il y en a de plus en plus.

La Tchécoslovaquie est devenue deux pays, la Yougoslavie quatre, l'URSS au moins 7 et la Belgique bientôt 2 ou 3 !

;-)

Pour le reste du débat, si t'as vision met dans le même panier le type qui de sa maison se rue dans sa voiture pour se glisser dans le bouchon comme tout le monde pour travailler de 9 à 17, et le marin qui dans son bateau se lève pour mettre en route et faire de la nav 24/24 en fonction de la météo, si donc pour toi c'est la même chose en effet, nous sommes tous normal!

;-p

13 juin 2009

On continue dans le philo, puisque Robert le demande ;-)

Lorsque j'ai parlé de ce petit supplément d'âme, ce n'était pas pour suggérer que les bourlingueurs seraient meilleurs que les autres, mais pour expliquer une différence fondamentale à mes yeux :
Celui qui prend le temps de vivre, redécouvre peu à peu, enfoui au plus profond de lui, ce que la société, l'éducation, les normes et impératifs sociaux ont enterré. Une sorte d'empathie universelle, qui favorise les contacts là où on s'arrête... Et une forme de communication directe avec les forces vives de l'univers.
Savoir sentir l'odeur d'une terre invisible, comprendre le chant et le vol d'un oiseau, se laisser guider par les dauphins (cela m'est arrivé au N de l'Egypte entre bancs de sable et bancs de brumes) ressentir la caresse et la chaleur du vent pour prévoir la météo, anticiper le pouvement d'une proie quand tu pêches, entendre le langage des houles, la musique de l'immensité et le chant des étoiles... Tous ces savoirs nous ont été volés par la civilisation. Certains s'en accomodent, d'autres ne peuvent pas vivre sans récupérer ces acquis immémoriaux.

Une anecdote : Pendant longtemps, les Aussies ont tenu les Aborigènes pour des primitifs. En ignorant que la réciproque était vraie ! Non que les Abos méprisent les Blancs, au contraire ils les plaignent. Car un Abo perdu en brousse, sans outil ni moyen de repérage ou de communication, s'en sortira toujours en usant de ses sens et des maigres ressources que la nature met à sa disposition.
Un Blanc, surtout citadin, y laissera sa peau (je ne parle pas des "crocodile dundee" qui ont intégré la culture abo)
Tout ça pour dire que, sans établir de comparaisons, encore moins de hiérarchies, le "marin" au sens que je donne à ce mot, mais on peut en trouver d'autres, est une sorte d'Aborigène de la mer. Le plaisancier, qui n'a pas le temps d'apprendre l'univers marin à l'état brut, puis l'apprivoiser, utilise des moyens artificiels pour compenser le manque d'entraînement de ses sens.
Après c'est un choix : on a le droit de préférer être un civilisé, c'est une option respectable. Pour ma part, j'ai choisi d'être un sauvage sans regrets ni prosélytisme, mais en toute solidarité avec ceux qui ont suivi le même chemin.

bon la je suis vraiment impressionné

et content que ce sujet vous passionne ,bon le bleme c'est que j'ai jamais fait de philo car je suis parti de l'ecole avant la fin ,mais je comprends un peu le sens de vos phrases

13 juin 2009

?

si je te suis bien robert, c'est une forme d'auto psychanalyse public pour certaines personnes,certains arrivent à le faire eux même pour eux mêmes sans faire état, et certains payent pour cela, pour info le tarif est de 41€ au tarif conventionné mais certains considère que plus ont paye cher meilleur est la qualité et donc les prix s'envolent, mais la sécu ne retiens que 41€ :heu:

14 juin 2009

Pas de mysticisme !

La communication avec les forces de l'univers, c'est une approche empirique et pragmatique des phénomènes naturels, l'acquisition d'une connaissance et des réflexes qui en découlent pour réagir comme il convient au bon moment.

Exemple basique : la météo. Toutes sortes de moyens, avec cartes satellite et commentaires, vont te suggérer la réaction de rester au port, ou de changer de route si tu es en mer.
Mais tu peux aussi utiliser tes yeux, ta peau, tes oreilles, ton nez, et un sens animal de l'observation (l'intuition n'est souvent que la conclusion d'observations inconscientes)v pour obtenir des données au moins aussi fiables. Boudha ou Krishna n'ont rien à voir là dedans.

14 juin 2009

Sémantique, quand tu nous tiens

Grand débat entre signifiant et signifié ! ;-)
Le "aussi" signifiait implicitement pour moi qu'en plus de la perception primaire de l'univers, nous utilisons souvent à notre insu, cette immense base de données qui se cache dans nos synapses, construite autour de notre vécu et des échanges d'infos avec nos semblables.
Quant aux maths, pendant des millénaires, caravaniers et marins se contentaient d'observations comparées avec un grand savoir mémorisé.

Monfreid raconte dans un de ses livres qu'un vieux nakouda avait pris sa retraite parce qu'il devenait aveugle. Mais sans lui, l'équipage se perdait dans la foultitude d'îlots de la mer rouge. Alors, l'aveugle reprit du service. Un jeune lui décrivait ce qu'il voyait, et en fonction de la chaleur du soleil, de la force et de la direction des brises et des vagues, des craquements du navire et des claquements de voiles, le nakouda indiquait les changements de cap, les distances à parcourir, et les meilleurs endroits où mouiller.

Plus modestement, j'ai moi même parcouru des milliers de milles sans loch, et au bruissement des filets d'eau à la flottaison, dont je mémorisais les variations au cours de la journée, et au sillage, je parvenais à apprécier la distance parcourue avec une marge d'erreur &lt 5%. Utile quand le ciel bouché ne permettait pas de faire des relevés astro.

14 juin 2009

L'anthropologie a évolué depuis Durkheim !

Aujourd'hui, on sait que certains animaux peuvent inventer des outils en associant des pierres ou des branches par exemple (oiseaux, singes, loutres) si un stimulus les y incite.
Et même transmettre leur savoir à leurs proches par l'exemple.

On sait aussi que des primates peuvent apprendre le langage des sourds-muets, et même composer sur cette base des mots-valise, des néologismes, et même une syntaxe qui leur est propre.

Aujourd'hui, on définit la spécificité de l'homme par l'os hyoïde, un petit os non articulé avec le reste du squelette (c'est le seul) qui se trouve entre la langue et le larynx.

Ce petit os nous permet d'articuler, donc de communiquer, et la parole facilite la vie en groupe même si les signes corporels perdurent, et surtout elle permet de mémoriser les connaissances pour les transmettre aux générations suivantes (les plus anciennes cultures durent d'abord orales)

14 juin 2009

Tout ce qui vit communique

Même les insectes, les plantes, les bactéries...
Mais ce qui fait la spécificité de l'homme est la possibilité d'articuler des associations de phonèmes complexes, pour exprimer des concepts ou élaborer des hypothèses et les reproduire à l'infini pour verbaliser ses connaissances et son histoire.

Ce petit os renforce notre aptitude à utiliser l'abstraction, sans doute au départ à peine plus développée que chez les singes ou les corbeaux qui, eux aussi savent réfléchir mais de façon ponctuelle et utilitaire. Et surtout, s'ils communiquent dans l'instant, ne peuvent globaliser et pérenniser leur savoir à la différence de ces litanies ou ces épopées qui furent à l'origine de toutes les cultures humaines.

Et pour en revenir aux marins, c'est souvent quand j'étais seul en mer au milieu de l'Atlantique ou du Pacifique que j'avais le plus de temps pour philosopher, sous le regard bienveillant de la lune et des étoiles. :-)

14 juin 2009

Tu crois aux machines, moi je crois en l'homme !

Combien de fois, avant de pratiquer moi même, n'ai-je pas obtenu des pêcheurs ou des paysans, des prévis autrement plus fiables que celles des scientifiques... Parce que, ceux-ci, avec toute leur science et leurs machines ont une vision d'ensemble mais ne peuvent appréhender les variations locales.

J'avais aussi plus confiance dans mon chien que dans les ingénieurs de Météo france, et cela m'a sauvé la vie dans le golge de Gènes.
Baro mettait une telle mauvaise volonté à appareiller que je suis resté à quai, malgré un temps splendide et des prévis optimistes.
Un couple d'amis a pris le large, après m'avoir copieusement charrié. Une tromba marina imprévisible les a cueillis au large....
A méditer !

14 juin 2009

hum ! ! !

de toute façon introduire la notion d'un baromètre en contradiction d'un instinct ou simplement pas envie d'y aller ce jours là nous éloigne bien de la philosophie ,

d'ailleurs philosophie et instinct ou envie sont antinomique pour mon univers de compréhension si tant est que j'en ai un

14 juin 2009

pouce

j'abandonne, scusez d'être entré dans une conversation dont je ne suis pas capable de suivre :doc:

14 juin 2009

Me semble quand même

qu'il y a moins de naufrages dus à la survenance de phénomènes météo qu'avant... L'instinct, cette "activité automatique" de l'homme, aurait-il évolué avec la connaissance ? ;-)

14 juin 2009

Mais si ! ;-))

Mon chien perdu, sans nom mais devenu Baro par la suite, a toujours au mieux anticipé, au pire réagi en même temps que le baromètre, à une baisse de pression. Mais alors qu'il fallait attendre l'évolution de l'aiguille de l'instrument pour avoir une idée de l'amplitude, de la rapidité et de la proximité de la dépression, les différents comportements canins, des couinements à l'agitation ou la panique pour finir dans une apathie résignée, me donnaient plusieurs heures d'avance sur l'instrument.
Et cet animal n'avait rien d'exceptionnel. J'ai recueilli de nombreux témoignages, en live comme dans la littérature, démontrant l'universalité du phénomène.

En ce qui me concerne, les houles, les nuages et les rotations de vent me donnaient de précieuses indications, mais il me manquait les paramètres "Quand ?" et "Combien ?" que le chien savait parfaitement évaluer, grâce à ces merveilleux capteurs dont la nature l'avait doté.

15 juin 2009

Robert, il se lache...

Sers m'en cinq pour "ils ont un tas d'interdits dans la tete..."

13 juin 2009

Normes ou normalité, en accord avec Navis

Plutôt que de normes, je préfère parler de normalité ou de différence.
Tout ce qui est différent dans la façon de vivre par rapport à la majorité entraîne de la surprise dans le regard des autres et parfois de l'envie.

Je leur dis parfois, chaque vie est un choix, vous pouvez le faire si vous le voulez vraiment.

Je prendrais 2 exemples:

  • le simple fait de vivre en Martinique entraîne tjs chez mes interlocuteurs de France un regard différent
    (OK, on n'a pas de métro, mais j'ai tous les matins sous ma fenêtre le RER-bateau avec plein de personnes en costumes et attachés cases qui prennent la navette pour aller bosser à FdF. OK, c'est plus sympa d'aller au boulot dans ces conditions, mais ils remplacent métro boulot dodo par bateau boulot dodo) et, comme les autres, attendent le we avec grande impatience.

  • depuis que mon fils et donc ses enfants vivent sur une péniche à Rueil, ils générent un regard différent et plein d'envie de la part de leurs petits camarades d'école. Et pourtant, ils vivent exactement de la même façon.

RV

12 juin 2009

Le marin qui quête ;-)

La différence entre marins et plaisanciers ?
Pour les premiers, la mer est un environnement prégnant, et le bateau un outil d'introspection pour approfondir une infinie quête de soi même.
Pour les plaisanciers, la mer est gentil décor de vacances et le bateau une résidence secondaire qui flotte.
La distance n'a rien à voir à l'affaire.
On trouve des plaisanciers en Patagonie et des marins à Porquerolles.

12 juin 2009

Pattes à l'agonie : Je développe !

On peut être un plaisancier expérimenté, possédant une bonne technique pour traverser, en faisant l'impasse sur le point astro ou l'art d'endrailler un tmt dans la plume. Mais bon, le progrès c'est la mise en jachère des capacités intellectuelles, et pas seulement en bateau...

Mais on ne sera jamais un marin tant qu'on n'aura pas ce petit supplément d'âme qui permet sans gadgets de voir au delà de l'horizon, de pressentir le temps qui vient, d'entendre son bateau quand il souffre, de tutoyer les étoiles comme mes ancêtres Polynésiens, et dereconnaître ses semblables dans la foule des ports, quel que soit leur âge, leur standing ou leur nationalité.

une sorte

de litre?

12 juin 2009

Plutôt un club qu'une élite

En tout cas pas une élite par l'argent, le milieu social ou professionnel, les résultats sportifs ou le pouvoir...
Mais un club ouvert à tous ceux que ça motive de faire un effort sur eux même pour élargir leur vision du monde, essayer de mieux comprendre les autres, et apprendre la mer avant de la prendre.

12 juin 2009

matin pas marrant

je dirais que le marin se fait suer en mer et n'aspire qu'à rentrer à la maison alors que le plaisancier qui en a marre de passer l'aspirateur à la maison n'aspire qu'à s'évader en mer; le point commun c'est le courant d'air en somme!

13 juin 2009

J'ai l'impression de comprendre l'avis de Navis

Bien sûr on peut jouer sur les mots, les définir comme on le veut, style professionnel, bien qu'au départ les professionnels sont qualifiés de "gens de mer" dans les registres officiels.

Ou alors on prend un sens plus difficile à définir "sens marin". Et je doute que les professionnels d'aujourd'hui "sentent" le vent.

Ou alors on lit Moitessier et prendre la mer revient à entrer en religion.

Sans doute Navis penche-t-il dans la troisième proposition, moi tout-à-fait! Une fois derrière l'horizon, il y a un autre monde que personnellement je vis avec jouissance sans moyen de communication. Un monde d'oiseaux, de vagues, de vent, de nuages, de dauphins et baleines, d'aurores boréales ou australes, d'étoiles... Derrière l'horizon j'ai l'impression de vivre, pas à terre. J'imagine le montagnard ou le Touareg dans le même état d'esprit.

13 juin 2009

yeap!

:topla:

13 juin 2009

De toute façon, une telle dichotomie

entre professionnels, forçats, travailleurs d'un côté, et plaisanciers, aventuriers et autres expressions amusantes de l'autre, n'est pas réaliste. Chacun vit la mer selon sa personnalité, sa culture, son regard, son écoute, son corps. Il y a (j'en ai rencontré) des professionnels pour qui la mer n'est pas un outil, mais bel et bien une finalité, et des plaisanciers qui ne sont que consommateurs, pour qui la mer n'est qu'une surface sur laquelle ils prennent leur pied.

Parfois, je me sens marin dans le sens où les techniques de la mer m'intéressent et deviennent un outil, avec le plaisir qu'on peut éprouver à utiliser un bel outil. D'autres fois, je me sens plaisanciers parce que la mer disparaît derrière mon plaisir, même si elle reste un élément indispensable.

Quand à la définition des gens "normaux", j'aimerais, Navis, que tu nous la donne. Parce que moi, j'ai rencontré des tas de gens, et aucun n'était "normal". En matière d'être humain, il n'y a pas de "norme". Ou alors je me goure complètement, et ne suis pas dans le monde où je croyais être...

13 juin 2009

Mouais...

Des gens, à un instant T, peuvent être dans la norme que tu décris, et à un autre moment ne plus y être. Pourtant, ce sont les même personnes, avec les même désirs, aussi les même frustrations, et les même rapports avec l'administration (bien que pour des problèmes différents)...

La norme que tu décris me semble en fait la même pour tout le monde : avoir un abri (maison, bateau), un moyen de se déplacer (voiture, bateau), travailler (avoir un métier sédentaire ou vivre de ses navigations)... la seule vraie norme est bien celle-là : manger, dormir, aimer.(L'ordre n'est pas le fruit du hasard). Seuls diffèrent les ambitions, les moyens, les goûts.

13 juin 2009

libérés des frontières

ou tombés d'une ornière dans une autre où ils seront encore plus seuls?

13 juin 2009

Ca date un peu, ta vision de la norme de notre culture...

Mai 68 est un peu passé par là, et même si tout le monde aspire au confort et à la sécurité, les tabous et les lois ne sont plus les mêmes. La vie familiale chaotique (cahotique ? connais pas...) est même en train de devenir une "norme" ! Frontières ? Il y en a moins qu'avant, et on se rend compte que beaucoup d'entre elles ne reposent sur rien de logique ni de concret.

13 juin 2009

Nous sommes tous normals ! ;-p

Justement ! ma vision ne met pas tout le monde dans le même panier ! J'essaie de faire comprendre qu'un gars qui a un moment donné rentre dans le métro pour aller bosser de 9 à 17 peut, à un autre moment, changer de vie et devenir marin. Ou bien il a pu l'être dans une autre période de sa vie. Et il le sera peut être à nouveau.

Il y a des gens qui n'arrivent pas à sortir de ces périodes. Mais si on leur donnait le choix, je crois bien qu'ils feraient comme Navis et toi : ils feraient ce qu'ils aiment.

Quant aux frontières, en nombre il y en a plus, mais on peut en franchir beaucoup sans s'en rendre compte...

13 juin 2009

c'est sûr !

"... Chaque culture sécrète ses normes, et par corollaire ses tabous ..."

C'est certain !

Et c'est tout aussi vrai pour la culture de ceux qui veulent se démarquer de ce qu'ils pensent être la norme qu'ils rejettent. Ils ont un tas d'interdits dans leur tête : travailler trop longtemps au même endroit, vivre dans une maison, être comme son voisin, être CRS, avoir une vie paisible, travailler en CDI et pas en CDD, rester auprès des siens qui préfèrent une autre vie, ...

Bref, les mêmes interdits en inversé. Cela ressemble aux ados dont les choix sont surtout guidés par le rejet plutôt que par un projet :heu:

Pourquoi vouloir à tout prix parler de ses choix de vie par opposition aux choix de vie de autres ? C'est humainement bien plus intéressant de parler de sa vie sans faire de comparaisons qui ont toujours un petit goût soit de supériorité, soit de frustration, soit de rancune, soit de ... ;-)

Là c'est parti, Pierre 2 a son sujet de débat philosophique :mdr:

J'ai bon, là, Pierre ?

13 juin 2009

heuuu ? On y va Pierre ...

Soutenons le débat demandé par Pierre ;-)

"... Celui qui prend le temps de vivre, redécouvre peu à peu, enfoui au plus profond de lui, ce que la société, l'éducation, les normes et impératifs sociaux ont enterré ..."

Mais, Chritian, ce que tu décris-là, ça s'achète à 100€ la consultation chez le psychanaliste ... et puis on peu le faire en restant chez soi, pas la peine d'aller au bout de monde ni en mer : même que les moines ont d'excellentes recettes pour y arriver sans bouger du tout :oups:

" ... Un Blanc, surtout citadin, y laissera sa peau ..."

Ben , un Aborigène y laissera sa peau aussi s'il est embauché par une multinationale dans une tour de la défense, chacun a les résistances au stress adaptées à ce qui l'entoure :oups:

Pour résumer un peu méchamment (on plaisante, hein ;-) ), je dirais qu'il y a deux moments dans la vie où on éprouve le besoin de comparer ce qu'on est soi-même à ce que sont les autres :

1° pendant l'adolescence pour se construire

2° au moment de la vieillesse, quand elle ressemble parfois à un naufrage qui semble moins dur quand on compare son naufrage personnel à ce qu'on croit être le naufrage des autres :mdr:

Navis, on peut s'y atteler des heures, chaque argument de l'une des chapelles trouve sont opposé exact tout aussi valable dans l'autre chapelle.

Y a même pas besoin de croire à ce qu'on dit, suffit de faire marcher la moulinette de la philosophie de comptoir :heu:

J'ai bien dit : on plaisante pour le fil de Pierre, hein ;-)

Pierre, ça fera 100 balles pour animer ton fil, hein, je descends vers chez toi dans 3 semaines :topla:

14 juin 2009

Pierre, la philo c'est très simple

C'est l'approche du monde avec un oeil critique, et la connaissance de soi même sans complaisance. Et pour les plus acharnés, la capacité à tirer des leçons de leurs erreurs et à se dépasser pour faire de leurs faiblesses une force.
Celui qui est capable de faire cela est un vrai philosophe.
Celui qui a lu tous les bons livres, mais ne pratique pas de la sorte, parlera savamment de philo. Mais c'est tout !

14 juin 2009

Pierre, arrete de faire l'andouille !

:-p

13 juin 2009

plus sérieusement ...

Navis ce que tu racontes semble relever de considérations mystiques et de croyances : " ... Et une forme de communication directe avec les forces vives de l'univers..."

Sur ce plan-là, à mon avis la différence entre les humains n'est pas dans la démarche par laquelle ils créent leur mysticisme et leurs croyances car chacun peut trouver cette voie dans n'importe quelle situation, y compris dans une vie en apparence extérieure banale. Car l'expérience mystique est avant tout une aventure intérieure qui n'a besoin d'aucun support matériel pour un esprit puissant.

La différence entre les humains, ce serait plutôt que les uns considèrent que leur expérience mystique est un jardin secret, et les autres la racontent en public. Dans ce cas c'est difficile de ne pas donner l'apparence de prosélytisme , en dépit des précautions de langage et les dénégations un peu formelles qui précèdent ou suivent :alavotre:

14 juin 2009

"tu peux aussi utiliser tes yeux, ta peau, tes oreilles, ton nez, et un sens animal de l'observation

le mot essentiel de cette phrase est "aussi". Tu peux aussi, mais ça ne suffit pas. Pas plus que de se contenter de données mathématisées sans regarder le ciel...

14 juin 2009

la difficulté ..

Navis, les outils (à toutes les époques) ne sont que des prolongements de notre main, de nos 5 sens et de notre cerveau. Les outils sont par nature, consubstantiels à l'Homme. C'est même (pour les anthropologues) une des choses qui distingue l'Homme des animaux.

Décider qu'à partir d'une certaine époque les outils sont aliénants et ne sont plus consubstantiel à l'Homme est impossible à justifier ... mais facile à expliquer : le plus souvent, quand on fixe le début de l'époque maudite, on fixe simplement le moment où on est devenu vieux dans sa tête :heu:

14 juin 2009

.

deux souris discute dans une cage d'un laboratoire,

l'une dit à l'autre
"j'ai réussis à dresser mon chef de labo, chaque fois que j'appuie sur le bouton rouge il me donne à manger"

l'autre lui répond,

"j'ai fais plus fort que toi, si j'appuie une fois,il ne le fais pas mais si j'appuie deux fois là il réussit"

"on est balaise quand même"

d'apres konrad lorenz

plusieurs especes d'oiseaux ont des facultés a communiquer aussi elaborés que les notres ,et ils n'ont pas d'os hyoide ;-)

14 juin 2009

vi le sens animal

:tesur: dans sa composante humaine, pour nous pauvres bipédes est surement un plus :heu:
pour nous mettre au diapason du reste de
notre planéte et de ses foultitudes d espéces de vie ;-p

14 juin 2009

taux d'erreur ?

" ... utiliser tes yeux, ta peau, tes oreilles, ton nez, et un sens animal de l'observation ... pour obtenir des données au moins aussi fiables ..."

Voilà une affirmation bien gratuite de comptoir ;-)

Faudrait analyser le taux d'erreur comparé entre les prévisions météo sur 1 semaine, détaillées jour par jour, sur une surface de 500 x 500 milles (le rayon de navigation de la semaine) et obtenues par :

  • une analyse par le meilleur météorologue du coin et les outils actuels de mesure et de calcul.

  • la même prévision empirique, par le meilleur des aborigènes du coin avec son anatomie naturelle comme instrument de mesure.

Hum ... je ne conclurai pas, sous peine de faire une affirmation gratuite également, mais un peu différente de la tienne ;-)

14 juin 2009

mais non ...

Navis, je crois aux machines ET en l'homme, car les machine ne sont qu'un concentré de tout ce que l'Homme sait (voir mon message plus haut) ;-)

Tu fais une extrapolation hasardeuse sur un ou deux exemples. Pour être honnête, tu dois faire une analyse statistique, et compter aussi le nombre de fortune de mer que le chien du bord n'a pas prévu alors que la météo annonçait du mauvais temps :heu:

14 juin 2009

Bon, ça m'ennuie de me cacher derrière de grands hommes...

Mais Nietzsche a dit : "Le génie réside dans l'instinct".
Et Bergson : "L'instinct est la faculté de se construire des instruments organisés. L'intelligence est la faculté d'employer des instruments inorganisés."

13 juin 2009

une zétoile

;-p

13 juin 2009

"Esprit de Rueil"

...décidément y'a des gens/lieux prédestinés
(www.yachtsclassiques.com[...]il.php3 )

15 juin 2009

ca prouve quoi que ce soit...

Parce que ceux qui regarde "differemment" n'ont pas la bonne vision de la chose tant...qu'ils ne l'ont pas vecu eux-meme.

Personnellement les Antilles francaises ne me font plus rever depuis que j'y suis alle, la carte postale est infiniment plus agreable que la realite du terrain.

14 juin 2009

Conclusion, Pierre ?

Alors, Pierre, est-ce que nous avons bien animé ton fil avec nos considérations philosophiques à 3 balles de comptoir de bar ?

On a tenu jusqu'à minuit tout de même, hein ! :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:

je suis tres satisfait

et je m'apercois que meme en lançant une contribution qui pourrait etre sujet a polemique (pour le fun)tout le monde reste tres courtois et bienveillant ,signe de la maturité de ce forum :merci a tous ,je prepare un autre sujet ;-)

14 juin 2009

la clé du succès ...

de ce genre de fil, est de ne pas prendre au sérieux ni les mots, ni les autres, ni soi-même.

Un fil de ce genre est réussi s'il est essentiellement une sorte de "scrabble jeu de mot", un amusement rhétorique : sur une phrase de l'un on construit une nouvelle phrase perpendiculaire, ré-utilisant des mots de la précédente. Avec, comme les lettres au scrabble, des mots qui comptent double (citations savantes, mots exotiques, phrases tarabiscotées, etc ...)

Un fil de ce genre est raté c'est quand on se sent incompris, qu'on veut faire passer un message, ou si on désire convaincre les autres ;-)

Celui-ci semble assez réussi je crois ?

alors il y a bcp de vieux croutons

sur ce forum !lol

14 juin 2009

Last but not least

J'ai cru comprendre que d'aucuns, trop polis pour me traiter de vieux croûton, suggéraient que j'étais un brin passéiste.
Alors, je les renvoie sur le site "voile pourave" d'un jeune docteur en sociologie qui a donné amha la meilleure définition que je connaisse de l'anarchiste marin :
voilepourave.over-blog.com[...]69.html

14 juin 2009

oui Pierre

Trop de vieux croutons, pas assez de femmes jeunes et belles. Mais keskefoulà ? :mdr:

14 juin 2009

ca faisait

un moment que je n' avais pas pris plaisir à lire un fil.... :-D

14 juin 2009

Zut c'est déjà fini !

Débattre de la critique de la méthode scientifique est une des choses les plus passionnantes qui soit .

On a tous des souvenirs particuliers où l'intuition s'est révélée bonne et ou l'on s'est senti en communion avec la nature, à la faveur d'un aterrissage sans aide à la navigation .

Mon avis est que cela se situe sur un autre registre et que cela à plus à voir avec la poésie, l'affectif .

exemple : un vieux pêcheur à qui on sollicitait un avis (avec un brin de scepticisme)concernant la ciguatera :
- tu es sûr que ce poisson est bon ?
- certain
- qu'est-ce qui te rend aussi sûr de toi ?
- mon expérience, je pêche ici depuis toujours et je connais la ciguatera .
- ...?
-la preuve : je l'ai attrapé 5 fois !

;-)

14 juin 2009

remarquons

cependant que la méthode dite "scientifique" ne marcha pas non plus dans ce domaine ...

15 juin 2009

D'accord avec toi, il n'est pas prosélyte.

Mais il tient à opposer science et instinct, qui ne sont pas forcément en concurrence... Depuis la nuit des temps l'un s'efforce juste de compléter les lacunes de l'autre.

Un des enseignements que je retire de la vie en général, c'est que tout se tient, et qu'opposer les choses (et les gens) ne va pas dans le sens du progrès, au sens philosophique du mot.

15 juin 2009

définition d'un scientifique ...

La définition d'une démarche scientifique ce n'est pas se passer d'instruments, bien au contraire : c'est savoir utiliser tous les instruments permettant d'arriver au but, de ne se laisser emporter par aucune considération magique qui permettrait d'arriver au résultat sans savoir pourquoi et comment on y est arrivé ... et surtout de vérifier la part du hasard (analyse statistique) dans le succès, si succès il y a.

En quoi l'usager du sextan est-il plus scientifique que celui utilisant un gps ? Il doit simplement apprendre une "méthode" l'usage du sextan ! Il peut sans problème se passer de comprendre, pourvu qu'il ait une bonne mémoire d'exécution de la séquence ;-)

Par contre, la lecture d'un fichier grib (ou des cartes isobares, et autres) nécessite des connaissances scientifiques assez complexes en météo si on veut les interpréter sérieusement.

L'instinct dans tout ça est un mot commode : comme c'est une notion difficile à définir, on peut lui attribuer pas mal de vertus plus ou moins magiques rassurantes ... hummm ...

15 juin 2009

Je n'ai effectivement pas employé le bon terme.

j'entendais plus "l'utilisateur de méthode scientifique".

Mais finalement nous disons la même chose ! La seule différence est que tu préfères (et en cela tu n'as ni tort ni raison, c'est une question de feeling) utiliser tes sens de façon scientifique, d'autres préfèrent utiliser des données mathématisées de façon scientifique.

Moi, je n'ai pas trop confiance en moi, alors j'aime bien que des données mathématisées (par d'autres !) confortent, ou infirment, mes sens. Le doute, toujours le doute...

15 juin 2009

ou la nav a l'instinct

c'est bien quand t'es seul et que tu peux te permettre de perdre ton zinc ou ton bateau...

Maintenant, pour transporter des dizaines de millions de passagers a l'annee avec le niveau de securite en transport le plus haut des tous les moyens de transports, on ne peut pas se passer de tous les instruments et equipements qui existent...qu'on le veuille ou non.

L'etre humain n'est pas une bete et ses progres sont intellectuels avant tout, tout ce qu'il peut voir aujourd'hui avec la technique lui est impossible de voir avec de l'instinct.

Certains elargissement de la conscience humaine est du au fait que grace a la technologie nous avons une bien plus grande et meilleur vision de notre monde.

2 clicks et hop je fait le tour de la terre avec Google Earth, je mesure la hauteur des vagues, je regarde la banquise fondre, le tout en temps reel.

Cette prise de conscience est impossible sans ces outils pour la grande majorite d'entre nous et elle nous rend meilleurs car plus conscients, percevant mieux ce qui nous entoure.

Finalement, n'est-ce pas plus mal que le GPS permette a tous d'aller sur l'eau et de se rendre compte par soi-meme de ce que c'est ? de voir par soi-meme ce qu'il y a de l'autre cote ?
De prendre conscience du milieu ?

Il est impossible a un etre humain d'en prendre conscience sans avoir acces a cette connaissance a travers les technologies.

Les tribus qui en sont coupees restent dans le mystique en ayant une seule certitude, le doute permanent de ne pas "savoir" et d'etre a la merci de civilisations plus evoluees contre lesquelles elles ne peuvent rien.

On peut tres bien retourner a l'aube des temps...mais pas a pied.

15 juin 2009

Ca c'est pas de l'instinct, c'est du hasard !

Ou de la chance !:pecheur:

15 juin 2009

bof

:tesur: a voir si certains comportements !
ne sont pas a rapprochés de tentatives d éradications ou pour le moins de moindre risque pour le personnel des urgences que ce soit à lyon ou dans les doms?

bon , pas grave !

mais quand ta fifille est aux urgences sans soins pendant 12 H a lyon
ou quand une infirmiére t exploses deux fois des veines aux urgences de cayenne , avant que tu ne l arrétes avant une troisième tentative ?
ben, l évaluation:lavache:

bon , pas grave , ni l un ni l autre n est mort a ce jour!

nota , a tous prendre :heu:

je préfére mourir sur mer ou en forét amazonienne , car ,pour l heure approche

:alavotre:

14 juin 2009

moins drole ...

Les chinois avaient bâti leur prévision des tremblements de terre sur l'instinct des animaux, une fois ça a marché super !!! Victoire !!!

10 ans plus tard, 150 000 morts !!! Les animaux témoins n'avaient pas bougés une oreille ...

15 juin 2009

Ne pas confondre technologie et méthode .

L'évaluation sert à valider une technique, qu'elle soit empirique (ben comme l'aspirine tiens !) ou astrologique (pourquoi non ?) ou bien avec un cyclotron hélicoïdal à bi-propulsion attractive .

:-D

Simplement, elle est objective, c'est à dire qu'elle n'est pas appréciée sur des critères variables d'un individu à l'autre, comme le "flair" .

Ce qui est troublant, c'est qu'on fait soi-même la différence lorsque la situation est sérieuse et que notre propre sécurité l'exige .
Par exemple, un service de réanimation médico-chirurgicale est rarement mis en concurrence avec un cabinet d'homéopathie .

:non:

Malheureusement, certains druides de ma connaissance sont convaincants et pleins de charisme et font, objectivement, beaucoup de mal .

Cela dit, j'ai fait glisser le débat vers ce qui m'intéressait et je ne considère pas du tout le propos de Navis comme prosélyte dans ce domaine, j'argue simplement qu'il ne faut pas disqualifier l'esprit de méthode, qui devrait être (et qui n'est à ma connaissance toujours pas) enseigné à l'école .

:-|

15 juin 2009

Décidément, Hi, nous ne donnons pas le même sens aux mots !

Celui qui lit sa position sur son GPS n'est pas plus un scientifique que n'est un ingénieur ferroviaire celui qui voyage en TGV !
Tout au contraire, à mon sens en tout cas, celui qui sait observer et comprendre les solstices, les équinoxes, et les déclinaisons solaires ou stellaires, fait un petit pas dans le domaine de la science.

Idem pour la météo, celui qui regarde ses fichiers grib n'est pas plus un scientifique que n'est une nutritionniste la nana qui lit un régime dans Marie-Claire !
Par contre, celui qui se met en alerte dès qu'il obseve des cirrus, puis guette la séquence thermique et hydrométrique du front chaud précurseur de la dépression, adopte amha une démarche scientifique.

Et l'instinct dans tout ça ?
C'est cette petite voix intérieure qui te permet de faire des choix, et d'exercer pleinement ta liberté.
Tiens, encore une anecdote : quand j'étais élève pilote, de vieux instructeurs chenus nous apprenaient le pilotage aux fesses. On coupait la radio, on masquait tout le tableau de bord, et aux vibrations de l'appareil et du manche, à ce que nos yeux et nos oreilles nous disaient, nous devions ramener l'appareil à terre intact. De préférence ! :-)
Cela a été abandonné au profit du cockpit cybernétique, où l'humain a laissé dépérir son feeling puisque les circuits intégrés faisaient si bien le travail.
Après le crash du vol Rio Paris, Air France envisagerait des modules de formation à l'ancienne... C'est triste d'en arriver là pour comprendre que l'humain ne devrait jamais abdiquer devant la machine.

15 juin 2009

une petite dernière ... juste à minuit ;-)

Prenons donc le cas souvent cité du point sur la carte : intuition, estime, sextan, relevé des amers, gps, etc ...

Supposons un gaillard très doué qui saurait pratiquer tout cela, et qui aurait une démarche scientifique et qui n'aurait aucune idée préconçue sur la meilleure technique. Que ferait-il ?

Il pratiquerait les 5 méthodes cités simultanément, et vérifierait qu'elles donnent toutes le même résultat pour avoir le point sur la carte.

Puis, en accumulant les résultats, il comprendrait progressivement la précision et la reproductibilité de ces 5 techniques, et les circonstances qui dégradent leur fiabilité.

Puis , toujours par accumulation d'expériences, il comprendrait la fragilité respective de chacune de ces techniques et la probabilité de leur défaillance.

Et il arriverait à la conclusion que tout le monde connait, le GPS est le plus précis et le moins dépendant de l'opérateur qui fait la mesure.

Comme il sait que la démarche scientifique impose de ne jamais se fier à un seul instrument, il aurait au moins 3 GPS, car il faut toujours vérifier la mesure, et s'il y a discordance entre deux, il faut un troisième pour décider.

Enfin, selon son programme d'usage, il choisirait un instrument supplémentaire dont les défaillances éventuelles n'ont jamais la même cause que les défaillances du GPS. Donc l'estime pour les navigations de moyenne portée, et le sextan en transocéanique.

Mais jamais une démarche scientifique ne le ferait choisir un instrument de base autre que le GPS, ce serait totalement contraire à une analyse objective des résultats expérimentaux qu'il a pratiqué longuement et avec soin en notant tout bien sur son cahier de laboratoire certifié ISO-9000 ;-)

A contrario, cela ne prouve pas que chaque acheteur d'un GPS a une démarche scientifique, pas plus que l'usage du sextan ne prouve une démarche scientifique pour celui qui s'en sert ...

le sens du doute

est la premiere qualité du chercheur

15 juin 2009

l'instinct instrument de liberté ?

Comme outil de liberté de vie (revendiqué plus haut dans un message), l'instinct semble mal parti :reflechi:

  • Chez les Judéo-Chrétiens l'instinct est considéré comme un asservissement aux pulsion mauvaises :lavache:

  • Chez les anatomiste, l'instinct c'est l'asservissement de nos actes à notre cerveau reptilien qui nous enjoint sans discussion possible de nous retourner au passage d'une personne du sexe opposé :cheri:

  • Chez les "psy" l'instinct est ce qui nous enlève notre libre arbitre, puisqu'il ne découle pas de la pensée consciente :doc:

Hummm .... on plaisante, j'ai dit ;-)

15 juin 2009

Hi !!! puis-je me permettre !!!

il n'y a pas de "lacunes" dans l'instinct ..
celui qui n'en a pas , a inventé la science , pour confirmer ou infirmer ce que l'autre possède d'instinct...ainsi je peut affirmer que certain matelots ( d'instinct) me sont sympathiques et d'autres complètement antipathiques , et la science n'y changera rien...:doc:

15 juin 2009

heu !!!! non !!!

hasard pour 1/100...
pour le reste si ce n'est pas de l'instinct , c'est de l'expérience...non mais !!!:mdr:

15 juin 2009

Intuition, puissance mentale et communion avec les forces de la nature

Dans le même ordre d'idée, gadsby, l'émission de TF1, avec un médium qui promet que pendant l'heure de l'émission il fera péter par concentration mentale des ampoules d'éclairage chez les téléspectateurs regardant l'émission.

Fin de l'émission, X (nombreux) appels au standard de gens chez lesquel l'ampoule du salon a effectivement pété durant l'émission.

Miracle, intuition et concentration de ce médium fabuleux :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:

Consternation, le premier statisticien venu a montré le lendemain que le nombre d'ampoules pétées était juste égal à la statistique normale d'ampoule qui pètent en fin de vie durant une heure d'observation, compte tenu du nombre d'auditeurs ayant suivi l'émission :coucou:

Véridique, à part que je ne suis plus sûr si c'était sur TF1 ou une autre chaîne :heu:

D'où l'importance d'une analyse statistique de toute observation de prémonition ou de détection étonnante d'évènements à venir.

15 juin 2009

Pas TF1 !

En tous cas l’émission initiale avec Uri Geller, c’était avant TF1 ….
Je crois me souvenir qu’il tordait aussi des cuillers en direct .

;-)

Bon Robert je ne suis pas du tout d’accord avec toi pour le choix du cahier et je préfère à la norme ISO 9000 un petit carnet à spirale avec une couverture de Tex Avery !!!

Tout çà pour dire qu’il y a des domaines où l’intuition et la sensibilité DOIVENT se substituer à l’analyse ;
Regarder un ciel nocturne, apprécier une musique, en fait la grande majorité des situations importantes de la vie, y-compris la pétanque :
Parfois une pure objectivité vous commanderait de pointer…Ben oui, c’est la dernière boule, si je rate ils ont 4 points…
Et hop ! L’intuition pis peut-être aussi le pastis de trop et paf on tire quand même…
:alavotre:
On a bien fait mais qu’est-ce qu’on a eu peur, autant que faire du rase-cailloux au raz Blanchard !

:-D

Pour aller dans le sens de Navis, il me revient les paroles de Brel dans sa radioscopie de Jacques Chancel ; il disait grosso modo :
« sur un terrain d’aviation, quand le plafond est un peu bas, il y a deux sortes de gars . Il y a ceux qui disent :
- il faut pas y aller .
Et ceux-là ont TOUJOURS raison, évidemment .
Et puis il y a ceux qui disent : faut aller voir .
Et j’avoue avoir un faible pour ces derniers … »

Pour revenir à mon Druide, après qui j’en ai un peu, surtout parceque lui ne risque que la peau des autres, il était un jour passé après moi chez une dame souffrant d’une périarthrite scapulo-humérale ( elle avait mal à l’épaule ), plus précisément d’une tendinite du long biceps .
Ce vénérable, issu d’une longue lignée d’Armorique, lui avait expliqué avec éloquence que les médecins modernes, pour masquer leur ignorance de l’anatomie et de la physiologie, distribuait des noms savants et des médicaments .
Jusque-là, on pouvait lui donner raison, encore que la généralisation m’irritait quelque peu…
Il ajoutait, en massant le coude de sa patiente qui ne lui avait rien demandé, que ces « médecins », au lieu de soigner la cause du mal donnait des anti-inflammatoires qui massacraient son estomac .

La métaphore que j’ai utilisé, est que tandis que le soignant raisonnable prétendait soustraire le patient au feu du volcan, notre mage, lui, se proposait d’éteindre simplement, le volcan …

En bref, rien n’est condamnable dans le fait de croire .
C’est à chaque fois qu’on essaie de convaincre l’autre de sa croyance, et donc à le subordonner, qu’il faut opposer la raison .

A mon avis .
;-)

15 juin 2009

Je crois que nous avons mal compris le message de Pierre.

Ce qui nous a induits en erreur, c'est une faute d'orthographe :
"c'est dommage ,mais sur hisse et ho je ne trouve plus les grands sujets [u]phoilosophiques[/u] d'antan"

Nous avons tous corrigé en remplaçant ce mot par "philosophique".

Et c'est là que nous avons fait erreur, il fallait lire : [b]poilosophique[/b]
Vous conviendrez ce ça n'a pas la même signification.

Désolé, Robert et Christian, il vous faut tout recommencer !
:reflechi:

15 juin 2009

et oui c'est triste !!

j'avais aussi remarqué ce détail..Et tous les intellos du site ce sont appropriés le sujet , en changeant d'office la destine du fil ...c'est pas beau , non :non:

15 juin 2009

ah ! ! ! !

si c'est une sujet "poilosophique" qui lu manque , on peut ressortir les josettes ???? ou qu'il fasses un tour du coté du fil plein de fraicheurs des cannettes :heu:

16 juin 2009

dommage

tu loupes le métro... :mdr:

16 juin 2009

bin

faut le ticket quoi

le fil des cannettes

trop long pour moi !

ah !

pourquoi ?

15 juin 2009

Oui, mais c'est pas la faute que tu penses !

En vérité il voulait écrire "foilosophique" et voulait disserter sur les bateaux qui vont très vite sur l'eau.

15 juin 2009

un vrai roman

moi qui ne m'accorde que 5 mn sur heo (pas le tps, car j'ai décroché d'internet, et ne m'en sers que pour bizness), ceci dit le meilleur moyen de décrocher (si on le désire bien-sur est de supp l'abonnement...pas le coup de gueule, ce n'est pas distin gué :-p
bonne suite à ce débat :-D

et ben

il aura fallu 153 contributions pour qu'on s"appercoive que j'avais fait une faute d'orthographe majeure !mais malgré ca je le trouve sympa ce fil !

16 juin 2009

ppfft

fayot

16 juin 2009

tant

con y est

15 juin 2009

longue vie à ce fil et

merci !
je vote une étoile à l'ensemble de ce fil , à partager équitablement entre chaque contributeurs !

16 juin 2009

tu l'as dis , bouffi !

mais non , mon petit gougoud ! je t'en colle une aussi !!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Perdu à Paris

Après la pluie...

  • 4.5 (13)

Perdu à Paris

mars 2021