ces bouées payantes qui donnent la nausée aux plaisanciers depuis Canet en roussillon cpcr66

bonsoir ,article paru ce jour 28 novembre 2017 concernant les bouées payantes cote vermeille
bonne lecture et dans l attente de vos commentaires

ABONNÉS Aude/P.-O. : Ces bouées payantes qui donnent la nausée aux plaisanciers

Mardi 28 Novembre journal LINDEPENDANT

Les plaisanciers sont vent debout contre la prolifération de « parcmètres flottants » le long des côtes. La goutte d’eau qui fait déborder le vase et tanguer dangereusement les bateaux des plaisanciers. Las d’être pris pour des vaches à lait et des pompes à fric, les propriétaires de bateau ont décidé de vider leurs cales au grand jour. La cause de leur courroux : la prolifération au large de nos côtes et plus encore sur les côtes espagnoles, autour des îles Baléares mais aussi en Corse et jusqu’en Croatie de bouées de mouillage payantes, qui ne figurent souvent sur aucune carte marine et dont la légalité comme la fiabilité seraient selon eux plus que douteuses. La face immergée du malaise « Pour nous faire avaler la pilule, on nous avance des arguments écologiques fallacieux » s’insurge André Klein, le président du club des plaisanciers de Canet-en-Roussillon (CPCR 66) qui se fait le porte-voix de l’ensemble des usagers de la mer. Comme si un plaisancier digne de ce nom allait s’amuser à jeter son ancre sur un herbier ou un champ de posidonies. C’est n’importe quoi !

L'équipage
28 nov. 2017
28 nov. 2017

Une réflexion que j'écrivais en décembre 2012...

Ne pourrait-on se souvenir que le domaine public maritime appartient à tous depuis le 16ème siècle ? Il comportait des abris naturels salutaires pour les navigateurs, qui les utilisaient gratuitement. Les gestionnaires de ports et zones de mouillage réglementées ont confisqué ces abris naturels et, sous prétexte d'infrastructures et de services rançonnent tout un chacun. Celui qui ne voudrait retrouver que le bénéfice de l'ancien abri naturel public ne peut plus le faire et les tarifs ne tiennent pas compte de cette dépossession...

29 nov. 2017

Bien sûr ; mais dans un pays organisé et mutualisé comme le nôtre le devoir « d’organiser la chose » revient (revenait ?...) à la puissance publique qui dispose pour ce faire des impôts qu’elle prélève (avec le taux délirant que l’on sait et qui est à la seconde place dans le monde). Il faut rappeler à cet égard ici qu’un principe essentiel du droit des finances publiques était jusqu’il y a peu « la non-affectation des recettes aux dépenses ». Lesdites recettes devraient donc permettre à la puissance publique de faire face à toutes ses obligations. Au lieu de cela, on applique de plus en plus l’approche anglo-saxonne individualiste où le minimum de prestations est mutualisé par l’impôt et où le citoyen doit donc payer presque tout à la pièce ou à l’usage qu’il utilise. Conclusion : nous avons la double peine ; le record du monde des prélèvements obligatoires mais l’obligation de payer à nouveau tous les services publics quand on les utilise. Le pire des deux systèmes en somme ; mais si ça vous convient…

29 nov. 2017

Encore faudrait-il corroborer. Qu'as-tu à l'appui de cette affirmation? Pour ma part, j'ai trouvé la publication officielle de l'OCDE "Revenue Statistics 2015", qui indique que la France est le 2e pays le plus imposé après le Danemark, avec des taux de prélèvements obligatoires en hausse. Alors tu as raison: la France n'est pas championne du monde, seulement vice championne du monde.

Source: www.keepeek.com[...]5-en-fr

29 nov. 2017

On peut pas tout faire: on va avoir les jeux olympiques...Youpeeeeeee!!!!

29 nov. 2017

la france championne du monde del'imposition ?
C'est faux, une légende urbaine...

29 nov. 2017

et alors ou est le probleme d'etre le pays champion de l'imposition ? cela veut dire aussi à l'opposé que nous sommes les champions de la solidarité ..

allez donc vous faire opérer dans un autre pays ,vous allez voir la facture ,certains sont m^me obliger de vendre leur maison ...

envoyer vos enfants en fac en angleterre vous allez vous ? etc etc

29 nov. 2017

Depuis l'avènement de l'écologie politique, la stratégie de guerre contre la pollution a changée. Il ne s'agit plus de lutter contre , mais de monnayer le droit de polluer. Malus des gros 4X4, rachat des potentiels industriels de pollution entre états riches et pauvres etc.... Et quand cela ne suffit plus, il est facile d'inventer des causes culpabilisantes pour remplir les caisses. Mais en définitive, l'écologie, on s'en fout. Juste le pognon! Il suffit de 2 ou 3 abrutis qui se comportent comme des c..s, pour pénaliser toute une société.

29 nov. 201729 nov. 2017

"C'est quoi tes sources" :
Elles sont trop nombreuses pour en dresser un catalogue ici, voyez les sources officielles et vos médias habituels pourtant bien suspects. Par exemple :

Concernant les classements :

www.economie.gouv.fr[...]dentaux

www.challenges.fr[...]_427472

Par contre, concernant l'attractivité, voilà en prime un article récent :

www.businessinsider.fr[...]ts-2017

Mais quand on ne veut pas voir...

29 nov. 2017

arrêtez de nous parler de l'herbier de posidonies ..
à porquerolles au langoustier ,notre dame et j'en passe ,ce sont des endroits les plus fréquentés par les mouillages dits sauvages ,il y a toujours autant d'herbiers qu'il y a 50 ans et même peut être plus ,malgré la taxifolia dont bizarrement on ne parle plus .
pourquoi n'en serait'il pas de même ailleurs? ,ce doit être une espèce invasive
réservée à cette île ....
alain

29 nov. 2017

. Le paiement est une chose, la qualité du corps mort en est une autre. En avril dernier, je suis passé à Port Lligat (près de Cadaquès) et les bouées étaient complètement pourries. Par sécurité, j'en ai pris deux et une a lâché pendant la nuit.
. Nous, plaisanciers, devons exiger que ceux qui posent ces bouées prennent la responsabilité pénale d'un défaut de conception ou d'entretien. Face à cette responsabilité, les bouées disparaîtrons d'elles même car le coût d'entretien et d'assurance sera bien supérieur aux gains réalisés.

29 nov. 2017

la responsabilité est toujours engagé par le depositaire des corps mort et il est obligatoirement assuré ( cout environ 17€ an par corps mort)

29 nov. 2017

donc il y a une garantie

30 nov. 2017

Complètement aberrant cette histoire!
Il ne peuvent pas fabriquer de vrais corps morts?

29 nov. 2017

Pas toujours, au bassin d'arcachon, au delà de 7 beaufort, la tenue du corps mort n'est pas garantie.

02 déc. 2017

En Espâgne aussi ???
J'ai des doutes .

29 nov. 2017

'' Face à cette responsabilité, les bouées disparaîtrons d'elles même car le coût d'entretien et d'assurance sera bien supérieur aux gains réalisés.''
Euh...Sauf à adapter le tarif en conséquence...

29 nov. 2017

Ce que les plaisanciers mettent dans les bouées, ils ne le mettent pas dans les restos et autres CQFD. A Minorque dans certains coins ils l'ont bien compris.

29 nov. 2017

Bien vu maximus99. Je vais faire pareil quand je vais me prendre la hausse de CSG. Je cotisais depuis des années dans une association caritative; et bien j'arrête de le faire...

29 nov. 201729 nov. 2017

Hello Calypso2,
J'espère que tu as raison, mais j'ai quelques doutes, notamment en Espagne et en Italie. Dans certaines zones, les bouées sont différenciées en fonction de la taille des bateaux, mais vu qu'il n'y a personne pour te le dire ni aucun site internet mis à jour, que penser ? Et que dire de ces bouées non entretenue, voire abandonnées depuis des années, y-a-t-il encore quelqu'un derrière pour assumer une quelconque responsabilité ?

29 nov. 2017

Pas Obama, mais JFK!

29 nov. 201729 nov. 2017

Vous faites tous la même erreur.
Une fois payé, quand vous repartez emportez la bouée :mdr:

J'irai meme plus loin ,je suis pour la revolte citoyenne et le sabotage des bouees payantes ,c'est pas en discutant avec des elus ripous qu'on obtiendra gain de cause ,l'ecologie c'est pas de faire payer c'est de proteger :non:

29 nov. 2017

Faut te présenter aux élections...

Pas assez venal pour ça ,je n'ai qu'une ambition c'est de garder ma liberté ,mon bien le plus precieux :-)

29 nov. 2017

OK, mais alors sois gentil de ne pas mettre tous les élus dans le même sac..J'ai travaillé presque 20 ans au contact des élus et crois moi, il y en a des bons...A ta décharge, il y a aussi des mauvais...

29 nov. 2017

bouées payantes, je ne suis pas contre si en sécurité bien entretenues et à un pris raisonnable. Une bonne nuit sans être obliger de se méfier du bateau voisin, de la qualité des fonds ou de décrocher a un prix. là ou le bas blesse ce sont les tarifs appliqués. Malheureusement la plus part du temps cela devient une véritable arnaque car le plaisancier est pris pour une vache à lait, ou il paye ou il est obligé de partir (mouillage interdit).d'ou cette colère légitime.

29 nov. 2017

Aux Antilles c’est la même chose! De 20 à 40 US$ / 24h soit une moyenne mensuelle de 900 US$ / mois si vous naviguez que le jour.
(Beaucoup de loueurs de voilier interdisent la nav de nuit.)
J’aime bien dormir tranquille mais à ce prix je préfère louer un appartement!

:jelaferme:

29 nov. 2017

En Bretagne il y a aussi des petits ports( rade de Brest )avec des bouees payantes 10€ mais comme personne ne vient encaisser tu bois les 10€ au bistro du port et le commerce marche , tout le monde est content

29 nov. 2017

chuuuuuut :oups:

29 nov. 2017

Le problème c'est pas de payer si il y a un service...
c'est les tarifs pratiqués qui sont un scandale !

Quelle idée aussi d"avoir un hobby pareil ou tu te fais rançonner de partout .

29 nov. 2017

Si on arrive tard à la bouée et que l'on part tôt, on n'est pas ponctionné.
Seulement voilà il faut mettre le réveil.

29 nov. 2017

Voui, et même donné la raison.

29 nov. 201716 juin 2020

Bonjour,
ben moi, je n'ai rien contre les bouées payantes.
A Port Lligat, il n'y a pas si longtemps, on mouillait sur ancre, et on passait la nuit sur la plage avant à éloigner à la gaffe les bateaux qui dérapaient. Plus ou moins pareil à Cadaquès, où la tenue des ancres est plutôt aléatoire, quand j'abandonnais le bateau pour aller rôder dans le village, je n'étais pas vraiment tranquille, je choisissais les restaus avec vue sur la baie et dans ma banette, je ne dormais que d'un oeil, si je dormais...
Maintenant, sur bouée, le bateau est en sécurité, on peut aller à terre sans crainte, et il y a même un service de rade que je n'hésite pas à utiliser même si cela coûte 2.50€, au moins je ne m'emmerde pas avec mon annexe et je ne risque pas de me la faire piquer.
Du coup, je peux rentrer bourré et dormir sur mes deux oreilles.
Alors chacun voyant midi à sa porte, en ce qui me concerne, cela ne me gêne pas de payer si cela améliore mes conditions d'escale.
Et si la mer doit donner la nausée, le mieux est d'acheter un camping-car

29 nov. 2017

moi aussi j ai souvent pratiqué port lligat tant à l ancre que sur bouée, les bouées il est vrai on été un plus tant qu ils ont été à un prix raisonnable. cette année je ne me suis pas arrêté vu le prix, plus cher que le port de rosas en juin. c est dommage mais à ce prix je ne cautionnerai pas et ils ne sont pas prés de me revoir. il y a des limites parfois a ne pas dépasser et ils s en apercevraient assez rapidement si tout le monde faisait la même chose..

29 nov. 2017

Que notre ami Hoolof se rassure, ( si l'on peut dire)
Le probleme. Reste entier avec un camping car , la houle en moins, quoique !!!!

29 nov. 2017

quelle est le prix pour une collectivité a payer 1 ou 2 employés pour surveiller une dizaine de bouées????

29 nov. 2017

Les bouées (l'amarrage) est gratuit dans certains mouillages (Chausey), payantes ailleurs, parfois enlevées en basse saison. Il est normal de faire payer pour le service rendu, pas de rançonner le plaisancier.

29 nov. 2017

oui mais ces mouillages sont en Bretagne , au sud ils doivent payer le soleil c'est bien compréhensif non ?:jelaferme:

29 nov. 2017

Tout est dans l'appréciation, où s'arrête le paiement d'un service et où commence le "racket"...

29 nov. 2017

Facile : le racket commence quand tu es obligé de consommer ledit "service" parce qu'il y a une interdiction de mouillage.

29 nov. 2017

mais organisez vous les gars ,nous en Bretagne et ailleurs la grande majorité des mouillages sont géré par les plaisanciers eux m^me qui s'organisent en association et qui se retrousse les manches ...

exemple de tarifs appliqué en rade de Lorient

bateau de 10m 56€ à 80€ la SEMAINE en pleine saison !! avec service de rade gratos environ 10 à 13€ la nuit avec douche etc

29 nov. 2017

Pour rester dans la zone Catalogne à ma connaissance il n'y a que dans les zones classées Réserve Naturelle Protégée que le mouillage avec sa propre ancre est interdit MAIS du coup les bouées sont gratuites :-) (Les Iles Medes). Partout ailleurs la moindre crique est équipée de bouées (Port Ligat, Cala Jonculls, Cala Monjoy, Cala Mongo) mais il n'y a aucune obligation de les utiliser. Il y a largement la place de mouiller librement.

30 nov. 2017

on voit arriver ça depuis longtemps, certains ont trouvé une solution "élégante" on peut trouver pour pas cher des disqueuses rechargeables. Il paraît que les chaînes n'y résistent pas ! Le prétexte écologique commence à être usé, ce n'est qu'un question de fric : C'est tout !

30 nov. 2017

Au mois d'août j'ai passé un we (2 jours, 1 nuit) à Port-Ligat avec mon Attalia (9.20m de long et 1.75 m de TE) et me suis senti bien plus à l'aise au mouillage (assez tôt après l'entrée de la crique sur la gauche) que dans la nuée de bateaux sur bouées. C'est comme si les gars passaient leurs vacances sur un parking de supermarché tellement ils sont serrés les uns contre les autres. Je trouve que ca enleve une grande partie du charme de la beauté du lieu.
Mais je comprend aussi la tranquillité que ca apporte.
Et quand on voit que de toute façon 80% des touristes ne seraient pas capables de mouiller correctement une ancre (il n'y a qu'à voir la difficulté qu'ils ont à attraper une simple bouée...) les mouillages organisés sur bouées me semblent être une nécessité TANT que le mouillage forain reste également autorisé.

30 nov. 2017

Tu dis que s'il n'y avait pas ces bouées les touristes ne sachant mouiller correctement n'y viendraient pas....

30 nov. 2017

Je dis que c'est rassurant de voir la masse de touristes amarrée à ces bouées car s'ils devaient mouiller leur propre ancre il y aurait de nombreux accrochages entre bateaux.
Donc les bouées permettent à un plus grand nombre de venir dans ces criques et d'y passer de bons moments en sécurité.
MAIS à mon sens il ne faut pas que le mouillage sur bouée devienne une obligation. Il faut laisser à ceux qui savent le choix de trouver un coin tranquille, à l'abris et avec un bon fond pour mouiller librement avec sa propre ancre et gratuitement.

30 nov. 2017

Va faire la même chose un jour ( ou une nuit ) de Tram, et on en reparlera. Maintenant, tu as Cala Bona pas loin, et si les autochtones te laissent y rentrer, ça peut être l'enfer dehors, toi, tu es peinard. Mais voilà: faut marcher un peu pour aller faire les courses...

30 nov. 2017

Tu confirmes ce que je dis il y a encore pas mal de mouillages forains disponibles et protégés selon les conditions.

30 nov. 2017

le soucis n'est pas la présence de bouéés que certains apprécient d'autres pas... mais leur prolifération.
Chacun doit pouvoir choisir son option.
Sinon, port lligat, j'ai vachement apprécié les bouées comme Hoolof pour les mêmes raisons.

30 nov. 2017

ici en bretagne sur mon ile les bouées sont gratossss pour les visiteurs

30 nov. 2017

chuut ..

Et ben si vous etes tous d'accords pour payer ce qui etait gratuit avant vous tuez la plaisance des humbles plaisanciers,comme ça vous serez entre vous ! :-)

30 nov. 2017

Ben justement on est pas d'accord, du moins c'est ce qui ressort des échanges plus haut mais comme j'ai déjà signalé je n'ai encore jamais vu de crique payante. Il y a toujours un endroit où mouiller librement

30 nov. 2017

Il me semble que le mouillage sur ancre à l'écart des bouées est payant à Sauzon en Belle-île, à confirmer, il y a quelque temps que je n'y suis pas allé !

30 nov. 2017

Oui en 2016.

30 nov. 201730 nov. 2017

Pour l'instant et à voir le nombre de personnes qui sont prêtes à payer pour leur petit confort perso et ou une incapacité de savoir mouiller une ancre correctement, cela ne va pas durer.

Il faut arreter d'accepter de toujours payer sous pretexte que c'est l'evolution normale du monde ,ce n'est pas l'evolution normale c'est la selection par l'argent !
Dans notre petite ville d'ollioules tous les parking de voiture sont gratuits et ca pose moins de probleme qu'a toulon ou les parkings sont payants et sont defficitaires (c'est le contribuable qui paye ) je suis sur que la plupart des mouillages payants sont defficitaires aussi :-)

30 nov. 2017

drole de region tout de m^me ...

30 nov. 201730 nov. 2017

Pierre, le problème ne vient pas de là!
Les parkings privés gagnent tous de l'argent ( autrement ils auraient disparus) .
Confie les moorings au privé et ils seront aussitôt bénéficiaires!
Et immédiatement comme dans les parkings privés ( vol, vandalisme ou accrochage) tu n'auras aucune garantie ce sera à tes risques et périls en cas d'avarie. (Donc aucune assurance à régler pour le gestionnaire.)

01 déc. 2017

Ou le fait de faire payer une place crée des places. Parking payant ou pas la surface au sol est toujours la même. Par contre seul les plus fortunés peuvent se garer c'est tout.
Gilles

01 déc. 2017

ces claire que les boués sont a but lucratif,et souvent exploités par les mairie de maniere ilégale, je pense que notre liberté n’as pas de prix. et qu’il est important d’essayé de la preserver ,la posedonia est prise comme pretexte.
moi j’ai fait le choix de ne pas utiliser ces bouées je mouille ou cela est autorisé en faisant attention a la posedonia et je remonte mon ancre a la verticale.
si les zones de boué payantes etait boudés par les plaisantier, cela se développerai moins
maintenant libre a vous de les utiliser et de payer j’ai des amis qui les utilises mais la plus part du temps ce sont de pietres navigateur

01 déc. 2017

Un rapport très intéressant à lire et à télécharger sur ce sujet, en particulier à partir de la page 36 :
www.premar-mediterranee.gouv.fr[...]ges.pdf

01 déc. 2017

Ici en Polynésie dite française, oú le tavana est souvent un gros commerçant plus ou moins mafieux, on peut le convaincre (exemples à l'appui) qu'avec des bouées payantes les gens passent une nuit et se barrent... Tandis qu'avec un corps mort gratos, ils restent une semaine ou plus, et achètent TLJ dans son supermarché et ses boutiques, et vont dans ses bars et restos ou ceux de sa famille.
Ça fait des mois que j'ai ainsi mon mouillage "réservé" avec ponton accueillant et certains "aventuriers" sont ici depuis près de 3 ans. Inscrits comme électeurs, ça motive un peu plus le tavana.
Bref, les 2 moyens de pression efficaces sur les édiles, métro ou exotiques : le pognon et leur réélection !

01 déc. 2017

Le principal problème c'est pas payant non payant . Si il y a une infra structure, un service pourquoi pas payer ?

Le pb c'est le prix exorbitant qui est de plus en plus souvent injustifié en regard de la prestation fournie.

(C'est un peu vrai aussi pour les autoroutes).

J'adore ..." libre a vous de les utiliser et de payer j’ai des amis qui les utilises mais la plus part du temps ce sont de pietres navigateur"

Ben ça alors !!!!! CQFD :-p faut oser !

01 déc. 2017

Je ne vois pas bien la solution .

Il y un mouillage au niveau des grand sables à Groix.
Ce mouillage se trouve dans une zone natura 2000 et sera bientôt interdit.
Pour éviter la destruction des herbiers , il serait possible de mettre des bouées ça éviterait aux ancres de labourer le fond .
Qui va payer l'installation de ces bouées ? Qui va payer leur entretien? Les habitants de Groix au travers de leurs impôts , les habitants du Morbihan?
Les plaisanciers ? il faudrait mettre un prix exorbitant pour financer l'installation chaque printemps , la dépose à l'automne ,le personnel pour récupérer la location à la nuit.
Le plus probable est que le mouillage sera interdit , point . Aux plaisanciers d'aller chercher un mouillage ailleurs , hors zone natura 2000, ce qui risque de devenir difficile.

01 déc. 2017

c'est plus un probleme de fond que de forme :la plaisance n'est-elle pas devenu dans certaine region trop envahissante ? ne faut-il pas limiter la frequentation pour ne pas tout detruire ou pour que l'usage soit possible et vivable ?

01 déc. 2017

Non, puisque ce sont les voiliers qui posent problème, on autorise que les boats à moteurs.... :acheval:

01 déc. 2017

Tu as raison! La plaisance devient envahissante.
Qu’attendent nos édiles pour mettre une taxe annuelle dissuasive sur les bateaux de plaisance!
Qu’on reste entre riches, les pauvres sur le sable. Pardon sur la plage.
:jelaferme: :jelaferme: :jelaferme:

02 déc. 2017

Tu as raison. Et le meilleur moyen de dissuasion, c'est l'argent. Cool ! Si vous pouvez payer, vous restez, sinon vous allez vous faire voir ailleurs.
Retour à la case départ. :-(

01 déc. 2017

Bonjour, la zone natural 2000 ne signifie pas systématiquement une interdiction...La gestion du site doit comporter un volet qui prend en compte les intérêts économiques et sociaux culturels...C'est là qu'il faut veiller au grain et essayer de ménager les intérêts de tous tout en préservant l'environnement...Vu l’affluence l'été du lieu que tu cites, ben ça va pas être facile de faire passer le message...A+

01 déc. 2017

Ben si c'est touristique...

01 déc. 2017

En effet , natura 2000 ne signifie pas systématiquement interdiction. Il y aura dans la zone natura 2000 entourant l'ile de Groix , des endroits où il sera encore possible de mouiller . Ces endroits sont d'une étendue faible par rapport au mouillage des grands sables , ils sont pour certains très mal abrités.

Comportant le site des grands sables , pour l'ile , il ne présente aucun intérêt économique ou socio culturel.

01 déc. 2017

'' Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n’est pas impossible que tout le monde ait tort. – Mahatma Gandhi ''

01 déc. 2017

Il y a une autre formule qui dit la même chose:
"L'intérêt général n'est pas la somme des intérêts particuliers"

01 déc. 2017

En fait il y a que trois solutions.

1/ J'interdit le mouillage pour protéger OK

2/ Je pose des infra structure à prix raisonables pour tous.
(bonne solution, pour moi ...)

3/ Je limite, selectionne et régule la fréquentation par le fric.
(bonne solution pour region ,commerce et autres...).

Et toujours le pb , Privé/Publique.

01 déc. 2017

Définition du prix raisonnable? Je connais par contre le prix du service rendu...Après s'il faut des apports du budget municipal pour équilibrer le budget, ben c'est un transfert de charge que vont supporter des gens qui ne pratiquent pas le nautisme..C'est en effet très compliqué car c'est une affaire de moyens..

01 déc. 2017

Deux précisions :
I - La "charge que vont supporter des gens qui ne pratiquent pas le nautisme" : Nous supportons tous des charges correspondantes à des services que nous n'utilisons pas. C'est à charge de revanche en somme; une mutualisation. Tout le monde a oublié que cela résulte du principe "d'universalité de l'impôt" affirmé comme une base par la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen en 1789.
II - "Définition du prix raisonnable" :
En bas de la page 64 du volumineux et intéressant rapport signalé ci-dessus par Setubal un tableau fait état de quelques coûts d'investissement et il est conclu à côté que..."ils montrent que les investissements peuvent être relativement rapidement amortis...". Effectivement le coût d'investissement est faible, c'est lui et lui seul qui devrait être pris en charge par les impôts nationaux en application du principe précédent. Il ne resterait donc à faire payer localement à l'usager que le coût dérisoire de l'entretien et exploitation. Ce serait cela le "prix raisonnable" (du coup il n'est pas certain que mettre en place sa perception soit bien utile...).On voit donc bien que les prix constatés constituent un racket sur la base (comme bien souvent) d'un amalgame; en l'occurence celui qu'on fait entre coûts d'investissement et coûts d'entretien-exploitation.

PS : C'est juste pour le plaisir de la discussion en ce temps hivernal, parce que bien sur ça ne s'arrangera pas et nous l'aurons tous où je pense une fois de plus...

02 déc. 2017

les communes ont payé les ports ??????
les ports ont étés construits avec des emprunts payés par les usagers
les communes engrangent les bénéfices ,plus ou moins légalement ...
les mouillages payants vont prendre le même chemin ,
les marchands d'ancres vont se reconvertir en marchands de crochets automatiques ...
alain

01 déc. 2017

Dans le cadre d'une association c'est sans doute vrai. Mais considérons ce coût par rapport à l'importance du budget d'une grande commune ou d'une agglo touristique.
La prise en charge de ces dépenses d'entretien y seraient aussi un facteur d'accroissement de la fréquentation et donc des retombées économiques d'une consommation accrue... Il faut sortir de la logique primitive charge/taxe en étant un peu stratège.

02 déc. 2017

En Norvège je connais des marinas qui fonctionnent de cette manière.

01 déc. 2017

C'est le SUD Calypso!!! :mdr:

01 déc. 2017

lire:Définition du prix raisonnable? Je connais pas...

01 déc. 2017

Oui tu as raison, client ou usager, la nuance n'est pas évidente( service publique, pas service publique)...Ceci dit tous les services n'ont a pas à être payés par l’impôt: exemple: eau potable, assainissement, EDF ( le mauvais exemple, oui je sais)etc...Si la gestion de l'espace maritime relève bien du service publique, ben les services offerts, eux ne sont pas forcément des services publiques...( je ne suis pas sur de ma faire bien comprendre...)Mutualisation des emplacements pour la plaisance, ben c'est un peu fort de café, tu crois pas...? Ce qui fait les tarifs exagérés, c'est surtout que personne ne se penche sérieusement dessus ce qui arrange , peut-être, un peu tout le monde...
A+

02 déc. 2017

"les communes engrangent les benefices ,plus ou moins légalement"

explique ,car c'est assez nouveau cette affirmation

02 déc. 2017

Y-en-a-gros-mélange...

01 déc. 2017

"le cout DERISOIRE de l'entretien et exploitation " ce cout est bien bien superieur a l'amortissement de l'investissement qui lui devient derisoire

  • 1/ taxe d'occupation du domaine public -2 / entretien annuel par une entreprise , pour la petite histoire la reglementation impose d'avoir 3 plongeurs .. plus changement des chaines et apparaux environ tous les 3 ans
    • exploitation :salaires des agents qui effectuent le paiement plus leur embarcation
    • assurance des corps mort

perso nous (association) gérons une zone de mouillage bénévolement : la taxe,plus l'entretien plus l'assurance est superieur à l'amortissement de l'investissement et nous n'avons pas de salaire

fait le totale et tu verras

01 déc. 201701 déc. 2017

par contre il y a une methode tres simple pour diviser le cout d' environ par deux : on supprime les agents qui vont de bateaux en bateaux pour relever la taxe et l'on met une tire lire aupres de la capitainerie et chacun va mettre dans le tronc ce qu'il doit ... :-p

comme dans certaine region ,on trouve sur un muret par exemple ,des legumes varies ,ou autre choses à vendre et chacun se sert et met sa piece ...

01 déc. 2017

je ne sais pas pour votre region en med mais ici en Bretagne un visiteur sur un corps mort paie environ entre 10 et 13€ la nuitée et le gestionnaire ne fait pas faillite ...et l'on a des contraintes a mon sens plus defavorable avec nos courants et nos marées ...
alors il y a un loup quelque part

01 déc. 2017

la solution 2 me convient aussi par contre il y en a toujours qui pensent continué indéfiniment à se gaver sur les usagers. (voir les autoroutes) quand à la solution 3 l appât du gain n est pas forcement un bon calcul, hors le fait d enrichir quelques privés la retombé sur l économie local est moindre. l argent mis dans la bouée ne vas pas dans les commerces. quand on parle d intérêt général, écologie, meilleurs gestion de l espace maritime publique ne devrait pas être fait pour faire des bénéfices. de vouloir trop gagner on peut perdre. Certains plaisanciers finissent par hésiter de partir plusieurs jours de leur emplacement vu les prix prohibitifs en passagers dans les ports ou sur bouées.

01 déc. 2017

Il faudrait breveter une bouée parcmètre avec paiement par contact... Et avec les royalties se payer des nuits... sur bouée...

01 déc. 2017

4 em solutions tu ne met pas de bouée ,mais tu controle et tu eduque les plaisanciers a mettre leur ancre au bon endroit , a la mettre et la retirer sans arracher les fonds. dans des zones autorisée comme on a aujourd'hui . et si il y a récidive tu mais une amende .

01 déc. 2017

Oui... et l'être humain deviendrait intelligent et soucieux de son environnement... Pas demain la veille !!!!

01 déc. 2017

Et soucieux des autres...

01 déc. 2017

Aussi...
Ce jour là, ça va être la fête !!!!

01 déc. 2017

En fait à lire tous ces échanges et le titre de départ les plaisanciers de Canet ne sont pas si mal lotis ;-) Dans la région dans les criques de la région équipées de bouées il n'est pas interdit de mouiller gratuitement sur son ancre juste à côté et dans les zones où le mouillage sur ancre est interdit les bouées sont gratuites :-) (Iles Medes, Fort Brescou) De quoi se plaint-on ? ;-) ;-) ;-)

01 déc. 2017

10/13 roros ne me parait pas qqchose de prohibitif pour une nuit peinarde quand necessaire.
non ?

01 déc. 2017

peut-être !!...mais pour certains c'est de l'argent !!
des "jeunes" pas trop friqués ... et des "vieux" avec une retraite minable...des "routards"
et oui!..il n'y a pas "encore" que des riches qui naviguent
le problème, il faudrait avoir le choix !...là ça devient difficile .
je comprends que certains cherchent le "luxe" ...mais d'autres n'en ont que faire !!!

01 déc. 2017

matelot Phi, qui sait écrire, puisqu'il a navigué sur un fits51, "Et il y a eu tellement d'autres bateaux sur lesquels j'ai beaucoup navigué qu'il est impossible de tous les citer", ne devra donc pas être taxé.

01 déc. 2017

Une dizaine d'euros pour t'abriter d'un coup de tram ou autre c'est quand même pas trop cher pour eviter un dérapage.....et consequences....

01 déc. 2017

Certes, certes, mais alors il ne faut pas s'éloigner des zones où il y a des corps morts.
Comment faire pour un TDM?
Vite des moorings partout!
Ancrer c'est dangereux!
Même que des fois le vent se lève! Et alors là, c'est la fin!
:jelaferme: :jelaferme: :jelaferme:

01 déc. 2017

c'est vrai !....mais il ne faut pas que cela devienne une obligation!
je navigue depuis 40 ans...(je commence à être vieux con!)...... mes premiers voyages début 80 , on voyageait avec 2 balles..... aujourd'hui je vois un monde qui se ferme ....
et c'est triste !...le virage c'est fait dans les années 90 .
maintenant , je prépare certainement mon "dernier " et je crois que cette fois ....direct Gibraltar sans escale..
mais bon il ne faut pas être négatif, il y a encore des paradis sur cette planète...pour combien de temps...mdr!

01 déc. 2017

ce qui est critiquable c' est le monopole que les pouvoirs publics s' octroient sur la totalité des mouillages . Bientôt ; il n ' y aura plus aucun mouillage forain autorisé . Encore une restriction des libertés

01 déc. 2017

Plus on est nombreux moins chacun est libre. Une maxime à méditer...

01 déc. 2017

c'est peut etre aussi une façon de limiter le nombre de bateaux dans des zones sensible et donc de les preserver et d'une certaine maniere de sauvegarder la liberté de profiter de l'environnement en évitant qu'il soit saccagé ...

Ici en Bretagne des limitations ont été mis en place au Cap du Raz de Sein ou Fréhel car il y avait tellement de piétinement et d'incivilité que la flore allait disparaître donc des dispositions ont été prise , toute simple :les parkings ont été reculé et comme les gens sont flemmard ..

moi j'ai plus confiance en mon ancre qu'a des bouées ayant des limites de forces de vent écrit dessus comme à Calvi, si ça casse ça pardonne pas tu parts direct à la cote sans chasser comme une ancre

01 déc. 2017

Je me demande si ceux qui râlent ici contre les bouées sont pas les mêmes qui râlent contre ceux qui mouillent ...
*50m par 5m de fond,
*à moins de 10m de leur boat,
*sur les posidonies,
*sur leur ancre,
*amarré à leur bouée d'orin,
* ....
parfois tout à la fois
:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

01 déc. 2017

ici a mallorque on est tranquille 10 mois de l'année et juillet aout ta plein de mec qui viennent t'expliquer comment tu dois faire je commence a comprendre les corses, mettons plein de bouées pour prendre un max de fric pendant deux mois et a nous la liberté le reste du temps. on pourrais mêmes faire un prix spécial pour les mec comme matelot phi qui craigne les flic et qui savent bien écrire mdr

01 déc. 2017

nous sommes trop nombreux !!!

01 déc. 2017

Ouai ...de toutes façons je crois pas à un retour suite à notre conversation.

Il ya quand même pas mal d'endroit en Med ou l'on peut se poser sans payer et même recevoir un bon acceuil , along side,
eau gratuite et livraison des courses au bateau l....

(non ...non ...je parlerais que sous la torture ou sous boisson anisée..!)
:goodbye:

01 déc. 2017

la boisson anisée .....ça c'est intemporel !!!!

02 déc. 201702 déc. 2017

C'est ben vrai, çà! En même temps, tout autour des calas qui font dégobiller les lecteurs de l'Indépendant ( dont je vous conseille toutefois la lecture si vous êtes dans sa zone de distribution ) et qui sont généralement celles où il y a le plus de surpopulation flottante, il y a plein de petits coins sympas où tu peux passer quelques jours sur ton ancre à toi, sans être obligé de délier les cordons de ta précieuse bourse pour en sortir les gros, bons Euros qu'elle contient. Et même une ou il y a une cabane en pierre avec une tonnelle et un puits, dont je n'ai jamais osé boire l'eau mais qui rafraîchit bien le rosado. Et dans la cabane, un peu avant la fin du siècle dernier, on pouvait encore trouver une boîte de sel et une petite bouteille d'huile d'olive pour que le voyageur de passage puisse assaisonner les répounchous et la fausse chicorée qui poussent alentour. Nous avions d'ailleurs il y a fort longtemps établi une carte des calas propices au mouillage et à la plongée avec leurs caractéristiques et les amers qui permettaient de les repérer en venant du large. Mais comme Mike, faudra me brûler les testicules à la lampe à souder... ou me faire boire un tonneau de Casa au moyen d' un entonnoir. Mais rien n'empêche de chercher...

02 déc. 2017

Tout à fait d'accord avec hoolof. C'est bien ce que je disais plus haut. Je ne me suis jamais senti obligé de payer pour me mettre au mouillage dans la région.

02 déc. 2017

@mike2222 a Agay le 3 septembre 2016 19 € pour un bateau de 9 metres
les bouees sont positionnees dans les endroits les mieux abrites
si tu veux mouiller ton ancre tu le fait au milieu de la baie dans 20 metres d eau ou a l entree et la protection est médiocre
pour ma part j ai plus confiance dans mon ancre qui derapera peut être mais je serai prevenu par mon alarme de mouillage que dans ces bouees parfois en mauvais état
pour les spécialistes du droit la responsabilité du loueurs de bouee est elle engagee si l anneau de la bouee casse ou si sa chaine casse je ne parle pas de mon bout je parle de la chaine de la bouée
merci de vore avis

02 déc. 201716 juin 2020

Alors là, c'est sympa! Les bouées sont installées aux endroits où l'on pourrait mouiller facilement et aux endroits où c'est risqué profondeur +vagues = tu te démerdes !
A Sainte Hélène où les fonds descendent trés vite devant les falaises ils ont installé des moorings : là, j'ai été bien content de les trouver!

02 déc. 2017

Et pourquoi pas faire des mouillages , un préposé passe et tu donnes ce que tu veux: de 0 à x ?
Tout le monde donnerait ce qu'il veut en fonction de la beauté du lieu, de l’accueil du préposé, de la commodité, de sa bourse etc...
Perso, je ne me verrai pas donner moins de 10 euros!
Il y a bien des restaurants qui font ça maintenant.

02 déc. 2017

C'est drôle tout de même beaucoup d'entre nous disent que les mouillages organisés coûtent chers et ne sont pas rentables ..... alors pourquoi les fait-on, juste pour nous emmerder ?
Gilles

02 déc. 2017

exactement ..pour emmerder certains mais d'autres sont aussi demandeurs de ces mouillages et trouvent cela tres bien et donc les réclame ...ils pensent qu'ils sont davantage en securité que sur ancre, ,les zones sont organisées, et ne risque pas de se faire rentré dedans par un voisin ..etc

les mouillages sont "rentable" lorsqu'ils sont occupé à l'année ,mais ne le sont pas loin s'en faut lorsqu'ils ne sont utilisé que par des visiteurs de passage .Le nombre de nuitées est trop faible et cela oblige d'avoir des salariés qui relevent la taxe et là c'est pas rentable

C'est la qu'est le probleme :il y en a qui sont demandeur ........... :lavache:

02 déc. 201702 déc. 2017

Mais enfin quand même, c'est quoi ces postures de soi-disant bons marins qui ne mouillent que sur ancre l’oeil rivé sur la ligne d’horizon, droits sur leurs pattes de derrière cramponnés à leur barre à roue, le perroquet sur l’épaule et la gaffe en main et les mauvais qui seraient demandeurs de bouées de préférence blanches??? Et sur ce post, combien d’intervenants connaissent les calas de Canet à Palamos ??? Déjà, comme je ne cesserai de le dire, chacun voit midi à sa porte. Ensuite, selon les circonstances et la météo, on peut -non, on doit- faire des choix différents. Et les ceusses qui sont infoutus d’admettre qu’il n’y a pas qu’une seule manière d’ aller sur l’eau, et que leur conception de la navigation n’est peut-être pas celle de tout le monde, ben… Pour la cohabitation, putain, c’est pas gagné !!!

02 déc. 2017

et alors pourquoi pas ???

02 déc. 201702 déc. 2017

Qu’on le veuille ou non les bouées sont la plupart du temps une nécessité, et c’est le seul moyen de permettre à un nombre important de bateaux de cohabiter dans de bonnes conditions.
Dans certains mouillages s’il n’y avait pas de bouées ce serait vite le bordel entre ceux qui mouillent trop court et qui chassent à la moindre risée, ceux qui mouillent très long pour pouvoir dormir tranquilles, ceux qui mouillent sur votre ancre, ceux qui mouillent dans votre cockpit, ceux qui mouillent tout textile et qui se baladent d’un bateau à l’autre, ou qui viennent vous faire un bisou la nuit quand il n’y a plus de vent !..
Il y a maintenant trop de bateaux pour s’en passer, je suis le premier à le regretter, mais c’est ainsi. Après c’est vrai que les tarifs sont souvent scandaleusement élevés, par exemple quand je paye aussi cher une bouée à Sauzon qu’une place de port à Lorient je râle très fort !

03 déc. 2017

il n'y a qu'à voir ce qu'ils ont fait de la girolata au mois de juillet et aout
et surtout de l'état des fonds en septembre ,c'est pas loin de la décharge ..
c'est toujours plein alors qu'autour il y a plein de criques ou la nuit il n'y a personne ,la plupart y vont le jour et reviennent vite se caler entre deux bouées pour y dormir ..
la plaisance de papa c'est fini
alain

03 déc. 2017

La Girolata bon exemple .

Des tarifs très élévés ( 40€ pour un 10 m ) , des chainages de fonds non entretenus et un opérateur, en l'occurrence la mairie d Osani non assurée

J'y ai laissé un bateau une année pendant quelques jours en septembre, et quand je suis revenu il y avait un coup de vent force 7 et tous les bateaux étaient en vrac dans un coin de la baie car le chainage de fonds avait cédé , malgré le faible nombre de bateaux mouillés
Je me suis acquitté de près de 800€ de droit de mouillage, avec la promesse du "pseudo maître de port" que la prise en charge des travaux de réparation ne poserait aucun problème.

Appelé en responsabilité par ma compagnie d assurance il s'est avéré que le mouillage de la Girolata n'était pas assuré !!

02 déc. 2017

moi dans ce cas la je ne vais pas a sauzon . et si tous le monde fait de memes il feront quoi ?

02 déc. 2017

Mais tout le monde ne fera pas de même, il un bon nombre de gens pour qui ce ne sera pas un problème quelqu'en soit le prix ou presque.

02 déc. 201716 juin 2020

Le problème me semble t il est dans l opacité qui règne dans l installation, l exploitation et les tarifs de ces dites bouées

Dans nombre de cas il s'agit surtout pour un élu local de placer un ami dans un business ou tout est payé en liquide et très peu déclaré avec quasi pas d'entretien voir pas d assurance.

Il suffit de regarder le mouillage de Calvi garanti jusqu'à Force 5 et ou la délivrance d'un justificatif n'est fait que sur demande expresse du plaisancier ( voir doc joint)

Autre exemple les recettes officielles ridicules ( les déclarées bien sur ) avec 40K€ par an pour les 90 bouées du champ de mouillage de la Catena a Bonifiacio pour un cout de 25€ pour les monos et 50€ pour les multicoques.

www.corsematin.com[...]nifacio

Des bouées payantes a un prix modeste et entretenues ( grace à l'argent versé ) pour protéger les zones sensibles et permettre un amarrage sécurisé par coup de vent, pourquoi pas ? .

On travaille sur une solution qui permettra cela avec une traçabilité des payements et aussi de la maintenance , mais encore faudra t il que les décideurs locaux veuillent de la transparence dans les recettes que cela va générer

Mais quand on a vu le dernier " Complément d'enquête" sur les subventions dans les municipalités , on a des doutes sur le marché de notre système qui va mettre trop de transparence dans les eaux troubles des mouillages organisés !!

02 déc. 2017

commençons donc à demander SYSTEMATIQUEMENT une preuve de paiement qui normalement est sur carnet à souche pour limiter la fraude.
L'année dernière, un justif à chaque paiement en Espagne (on n'était pas sur du départ cause météo et on prolongeait au jour le jour)

02 déc. 2017

Le malheur vient des bateaux de location ou de flottilles accompagnées, comme le plus souvent ils ne savent pas se mettre à l'ancre on leur propose un truc tout fait.
Quel remède ? D'abord on peut demander que les bouées soient assurées , et demander un justificatif, ensuite demander que le responsable de la tirelire vous montre ses papiers ainsi que son accréditation, en effet qui interdit à n'importe qui d'écrire capitainerie sur sa baille à pisse et de vous demander du fric ? Enfin dernier remède et le plus sûr et en plus tout à fait légal, payer en toute petite monnaie, en pièces de 1 et 2 centimes surtout bien oxydées, vous préparez ça pendant l'hiver (on n'a que ça de sérieux à faire) par petits paquets de 5 € mais vous ne les donnez pas dans les paquets, vous les donnez dans la main (ils adorent ça !) surtout ne donnez pas un compte juste, mettez quelques pièces en trop car rien de plus chi..t que de ne pas tomber sur un compte juste. Si tout le monde fait comme ça on aura vite la paix. Je l'ai tenté à Sauzon car je ne supporte pas qu'on nous fasse payer sur ancre sans eau et électricité alors que c'était un port gratuit. Ca a marché merveilleusement bien ! Mais ne vous attendez-pas à être aimé.

02 déc. 2017

Toi t'es un furieux...
Je me vois bien naviguer avec 3/4 kg de mitraille pour le péage.
Quand à voir marqué "capitainerie" sur les pissotières c'est cocasse. Tu vois ça où?

04 déc. 2017

Oui ! c'est vrai ! mais quel plaisir de faire chier un mafieux officiel qui vient nous racketter !

02 déc. 2017

A l'époque, j'avais un copain qui négociait l'entrée des boîtes en oeufs frais... ça finissait généralement en baston.

02 déc. 2017

merci pcg au moins pour Calvi il officialise que leurs bouees sont peu sur au dessus de 5 beaufort alors que beaucoup comme mike 222 pense etre plus en securité sur ce genre de bouée qu avec leur propre ancre .

c'est ce que je pense c'est une fausse sécurité

02 déc. 2017

payer en carte bleue ? mais refuser d' aller payer à la capitainerie pour ça

03 déc. 2017

Seule la monnaie de peut être refusée....
Gilles

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

… le calme

Après la pluie...

  • 4.5 (32)

… le calme

mars 2021