Ce soir, Thalassa, les grosses daubes marines

Ce soir les grosses saloperies maritimes, fierté de STX (à vendre).
en plus de leurs merdes qu'ils balancent,Imaginez vous un abandon!
Plus de 4000 Personnes! Guidés par une armée de philippins pas très au courant du taf (cf Costa Concordia).
L'international maritime à mocassins à gland veut poser des limites, manque de bol Pol, il est déjà bien tard.

L'équipage
20 jan. 2017
20 jan. 2017

J'avais utilisé ce fil pour lancer le sujet...
www.hisse-et-oh.com[...]-flotte

21 jan. 2017

S'cuzez moi ! je crois plutôt que c'est Oceanix qui a lanvé le fil

Au fond du fion on a vu festivus-festivus consommer dans un super-las-Végas aquatique.....à vomir !

21 jan. 2017

C'est certains que ce mode de vacances pollue pas mal mais pour se faire l'avocat du diable on peut aussi regarder le verre à moitier plein. Je veux dire au moins ils sont tous dans la même coque. Imaginez si ces millions de personnes décidaient qu'elles veulent un contact plus direct avec la mer et que chacune d'elle faisait comme nous (!!). Ce serait un peu comme si tous les gens qui partent en vacances avec Ryanair décidaient de partir en vacances en voiture individuelle. Il vaudra toujours mieux avoir 10,000 personnes déplacées par un gros diesel qui pollue que 10,000 personnes déplacées par 2,500 diesels qui polluent supportées par 2,500 coques en plastique qu'il va bien falloir démanteler un jour ou l'autre. Au moins dans ce cas la coque est en acier et donc 100% recyclable. Un écolo démontrait notre point de vue en 5 lignes.

23 jan. 2017

Erreur Monsieur Pierre.
En fait il ne s'agit pas de 10 000 personnes sur le bateau mais d'environ 8000. Mais ne chipotons pas. Là où je ne suis pas d'accord c'est que le bateau ne pollue pas comme 10 000 personnes qui se déplaceraient en gros diesel (il y en aurait certainement qui choisiraient la voile) mais le paquebot pollue comme 1 000 000 de personnes. Soit 1000 fois plus que ce que tu annonces.
Autre correctif, un vol Paris / les canaries consomme environ 3L au 100 km par passager transporté. Combien consomme ta voiture ?
On peut tout dénigrer mais à condition de rester juste. Les paquebots comme toute la marine marchande sont de gros pollueurs, bien protégés par un lobby qui est à la fois juge et partie.
Je vous conseille de regarder ce reportage :
www.replay-documentaire.com[...]eaming/

23 jan. 2017

Oups ! il doit y avoir quelques erreurs dans tes calculs. Car si l'on considère que 1 litre de kerosène pèse 0,755kg, il faudrait en conclure que 6 400 000 litres x 0,755 = 4 832 000 kg soit 4832 Tonnes. Peux tu me dire quel avion est capable d'arracher 4832 Tonnes + les passagers et les bagages ?
Donc ton calcul serait plus juste ainsi :
3 l/passager x 300 passagers = 900 l/100 km
Distance Paris / Lanzarote = 2800 km soit (28 x 100 km)
Consommation totale de l'avion = 900 x 28 = 25 200 litres de kérosène soit 19 026 kg ou 19 Tonnes.
CQFD :-)

Sur mon voilier j'ai un moteur de 75 ch Turbo diesel. Consommation à 2200 tr environ 4L/h pour 7 nœuds. Donc je pollue plus qu'un avion, surtout si je devais faire le trajet aux Canaries au moteur. :langue2:

Par contre pour les paquebots c'est un véritable scandale que de les laisser consommer des fiouls lourds, qui sont des centaines de fois plus polluants que le plus polluant des moteurs diesel mal réglé.

23 jan. 2017

Et qui auront leur vignette Yves :heu:
:alavotre:

23 jan. 201723 jan. 2017

Bien sur Jean rené, mais 3l au cent pour un Paris Canaries, tu fais ça en combien de temps 4-5 h je pense, mais en heure, ça fait tout de même 800 l pour 4 heures, et encore si l'avion est complet, soit 200l h par personne tout de même ! :heu: :langue2:
Et donc pour 8000 personnes il faut 1 600000 litres par heure en avion, soit 6 400000 litres pour le voyage... :lavache: :lavache:
Avion, paquebot, même combat :mdr:
:alavotre:

23 jan. 2017

"Par contre pour les paquebots c'est un véritable scandale"

C'est d'ailleurs pour ça qu'on ne voit pas de paquebots à Paris !

Quant aux voiliers, seuls ceux qui seront babord amure seront autorisés les jours pairs et les tribord amure les jours impairs.

23 jan. 2017

Jean René,
Je voulais juste te dire que pour transporter 8000 personnes en avion, il fallait 6 400000 litres de kérosène pour 2500 kms et encore si l'avion est plein à 100% bien entendu, ce qui n'est malheureusement pas le cas .
Et donc avec tes calculs, on arrive sans compter le kilométrage à une consommation de 84l heure par personne ! :lavache:
Mais attention, je ne dis pas qu'un paquebot pollue moins qu'un avion, mais par-contre, moi, quand je suis allé aux Canaries en 2012 avec mon voilier, je l'ai fait en grande partie à la voile, donc une consommation sans aucune mesure avec les exemples cités :mdr: :
Pascal :alavotre:

21 jan. 2017

Pas tout regardé.L'épisode du canot de sauvetage tombé de 10M de haut avec 5 persones m'a écoeuré.
La compagnie du harmony of the sea renvoyant les blessés graves dans leur pays apres 3 jours de soins et petite indemnisation puis on en parle plus.A gerber
Quant à ce mode de croisière,il faut aimer;ce n'est vraiment pas mon cas non plus.

21 jan. 2017

Je me demande dans quelle mesure l'hôpital n'a pas une part de responsabilité à laisser ainsi repartir à bord d'un navire un patient avec une double fracture du dos au bout de 24h.

22 jan. 2017

@seemann
OK mais(et le reportage ne précise rien sur cette blessure) "une fracture du dos"celà ne veut rien dire.....
vertèbres?coccyx?bassin?....
reste que seul "compte l'argent",le profit.....cf l' interview du fondateur de ce concept de croisières....tete à claque^capitaliste typique

21 jan. 2017

Kersauzon aime ça !

21 jan. 2017

Comme dab le meilleur reportage était à la fin et il a fallu se goinfrer les autres! Quoique c'est pas mal pour dégouter ceux qui avaient un doute de ne pas y aller!

21 jan. 2017

bjr,
pour une fois pernoult nous fais un reportage objectif qui n'est pas de la pub pour les croisiéristes .
par contre il faudrait lui dire que le 1er du vendée globe est arrivé ,il n'a pas l'air au courant ....
alain :-(

21 jan. 2017

pourquoi l'emission était en direct ???

21 jan. 2017

J'aimerais connaître le sort qui est fait aux ordures (je ne parle pas des armateurs bien sur..)

21 jan. 2017

oh alors là c'est super bien fait : il y a m^me des locaux spéciaux qui sont m^me refrigéré ..local à carton,à cagette,à verre (verre pilé) boite de conserve écrassées

21 jan. 2017

Dans celui qui a été filmé en tout cas...

21 jan. 2017

Je croyais que l’émission avait été plus ou moins supprimée par Delphine Ernotte, une ancienne vendeuse de portables devenue cheffe (attention à l’orthographe) de la télé grâce au gentil gouvernement. Il parait qu’elle n’aimait pas trop tout ce qui était homme blanc de plus de cinquante ans...

Elle a fait couler beaucoup d'encre cette Delphine hier....

21 jan. 2017

Un nom comme ça et ne pas aimer Thalassa...

23 jan. 2017

La massification d'une activite cree ses propres contraintes et ses propres solutions.
Pour ceux qui n'ont jamais travaille en chantier naval ou a la conception de navires a passager recemment, les regles IMO, USCG ou Europe deviennent lentement mais surement de plus en plus contraignantes pour les rejets liquides en mer et les gaz d'echappement.
Les rejets en mer sont limites a de l'eau chaude et de l'eau traitee a moins de 5ppm. Tout est piste avec des boites noires connectee GPS sur les commandes des vannes pour guarantir que rien n'est rejete pres des cotes.

Cote echappement l'usage du fuel lourd (HFO) devient impossible pour les navires passagers, seul le fuel moyen (IFO) est encore utilise avec des traitements anti-sulfures efficaces (SCR). La Baltique et de nombreuses cotes ont meme rendu obligatoire le fuel desulfure ou meme l'usage du fuel leger (MDO). Le gas pour les navires navettes devient de plus en plus la regle.
L'industrie de la croisiere est devenue une mega industrie, avec des mega enjeux et contrairement a ce que l'on croit c'est une industrie de plus en plus pistee, propre et en pointe de la construction navale.
Mon post n'est pas un plaidoyer pour les croisieristes dont je ne suis pas amateur mais je travaille dans une industrie connexe qui utilise de nombreuses regles communes. Il y a eu beaucoup d'evolutions positives en 35 ans.

C'est un peu comme les ampoules à incandescence dont on réduisait autrefois la puissance et le nombre de pièces éclairées dans les appartements par soucis d'économie.
Aujourd'hui avec les nouvelles lampes on laisse toutes les pièces allumées sous prétexte que ça ne consomme rien..... :mdr:
Dans un autre registre on pond des règlements pour rendre les bâtiments étanches à l'air et on ne fournit pas le flic qui obligerait ma femme à ne pas laisser les portes ouvertes..... :langue2:

23 jan. 201723 jan. 2017

Pour aller dans le sens d'Altair2, la marine de commerce connaît depuis quelques années un accroissement considérable de la pression réglementaire pour limiter les émissions de polluants.
Mais pas que.

A commencer par la multiplication des zones ECA ou SECA (Baltic, Mer du Nord, zone maritime économique aux états Unis et au Canada), et leurs phases successives de mise en application : 1er janvier 2015 pour la réduction des émissions d’oxydes de soufre SOX à 0,1 %), 1er janvier 2016 pour la réduction des oxydes d’azote (Marpol Tier III dans les zones SECA et Tier II ailleurs), l’obligation à terme des navires à satisfaire des indices caractéristiques d’un faible niveau de consommation de fuel et d’émission de CO2 (EEDI) avec des réductions successives qui ont déjà eu lieu en 2013, puis 2015, en attendant les prochaines étapes que seront 2020 et 2025.

Ajouter à ça le Ballast Water Treatment System (BWTS) qui devait entrer en vigueur en 2016 au titre de l’IMO (ou OMI) ....

Mais cette pression réglementaire n’est pas limitée aux seules considérations environnementales : les sociétés de classification ont mis en application un nouveau code HCSR (Harmonized Common Structural Rule) en 2016, code qui a pour effet d'alourdir les coques et qui a donc une incidence sur les coûts de construction ....

Vu le coût des investissements nécessaires à chaque coup de sifflet, mieux vaut être optimiste et avoir les nerfs solides pour être armateur !

Je m'excuse pour les sigles et acronymes (en majuscules) mais en les précédant du mot générique "shipping" vous trouverez toutes les explications et de quoi passer une belle soirée devant votre écran et votre cheminée (polluante) ! :)

24 jan. 2017

sans compté que maintenant il est integré dans ces navires leur deconstruction ce qui est un sacré pastis ...

non la plaisance je suis desolé est tres loin derriere coté pollution par rapport à ces navires ... il serait interessant de prendre quelques mesures de rejet à la mer de nos pots d'echappement !!!

autre exemple ça fait bien longtemps que dans ces navires les eaux grises sont traité , nous nos eviers vont direct à l'eau ...

23 jan. 2017

chaque passager consomme 3l à l'h
comme ils sont 8000 équipage compris
c'est pas mal sur une semaine ,il y a de quoi se chauffer
dans le nord
alain

23 jan. 201716 juin 2020

suite Altair2
"Le gas pour les navires navettes devient de plus en plus la regle."

Notamment en Norvège qui a réceptionné en 2012 ou 2013, trois de ces navires construits à .... Lorient !

Mais pas que les navettes.
En 2014, il y avait 8 portes-conteneurs prêts à intégrer la propulsion GNL.
Je ne sais pas où ils en sont aujourd'hui.
La tendance va augmenter dans les années à venir.
Trois grands centres d'approvisionnement sont en cours de développement en Europe du Nord, aux Emirats et à Singapour.

Plusieurs vraquiers et chimiquiers de taille moyenne (20 000tpl) sont en construction en chine pour le compte d'armateurs scandinaves, le Greenland, premier vraquier sec en service tourne déjà au GNL et, chose impensable il y a quelques années, il est équipé d'une cuve pressurisée incorporée à la structure du navire et non pas posée sur le pont.
Sans compter les méthaniers nécessaires au transport du GNL en cours de construction qui sont conçus pour utiliser le gaz d'évaporation.

www.lngworldnews.com[...]ivered/

Pour faire simple mais vous donner une idée :

23 jan. 2017

avec la pollution particules fines à marseille ,comme il n'y a plus de mistral ,les marchands de poudre des quartiers nord vont faire faillite
encore un petit métier qui va se perdre avec en cascade tous ceux
qui en vivent ,la brigade des stups en premier ,bien qu'eux ils pourront aller renifler les cheminées des paquebots ...
alain :jelaferme: :mdr:

24 jan. 2017

c'est pas parce que les bateaux sont équipés pour recycler et ne pas polluer que les équipages utilisent les installations.
plus facile et plus rapide de tout passer par dessus bord que de traiter les déchets.
le temps gagné permet la pose cancer. euh pardon la pose cigarette

24 jan. 2017

c'est sûr que monter 4 ou 5 ponts avec des déchets dans les bras c'est surement plus facile que de les mettre dans le container ou la trappe qui est juste à 2 pas du plan de travail !!!

24 jan. 201724 jan. 2017

Tu sais José, les images" d'Epinal" ont encore de beaux jours devant elles ;-)
Pascal :alavotre:

25 jan. 201725 jan. 2017

@Jfrancois: cette pratique n'a plus lieu depuis 40ans au moins. Les derniers navires a pratiquer la mise par dessus bord systematique etaient les vieilles unites de la Royale il y a longtemps deja.

A St Nazaire tu peux visiter les bateaux avant livraison, quand tu verras les installations cuisine, frigo et dechets tu seras tres impressiones par leur taille et leur organisation.

25 jan. 2017

Au Conquet à coté de chez moi, bizarre jamais de poubelles venant des bateaux, mais ce ne sont que des simples pêcheurs soucieux de leur environnement...au port de commerce,hum...

25 jan. 2017

c'est vrai aussi

25 jan. 2017

Faut-il condamner une profession au nom de ses brebis galeuses ?

25 jan. 2017

jamais je n'ai vu d'installation pour accueillir les poubelles à bord des navires de peche . Par contre il etait toujours demandé d'avoir un hublot ouvrant juste audessus du plan de travail de la cuisine ,pourquoi faire ??, aéré peut etre ..

26 jan. 2017

Lettre d'intention pour la construction du 1er ferry hybrid :

ulstein.com[...]-vessel

26 jan. 2017

Ca y est : c'est la faute à la télé !

www.laprovence.com[...]es.html

Télé Mac contre l’Odyssée des nouveaux Ulysse et des Pénélope c'est freudien.... :-(

27 jan. 2017

Entendu ce soir sur france inter : à marseille, les ferrys de la Sté ??? vont être branché sur l'électricité à quai.
A priori, un ferry pollue comme 6000 bagnoles!

Cout de l'investissement : 1M€ pour chaque bateau et 5M€ par transfo pour le port.
Jolie intention mais pas demain qu'on va voir ça se généraliser

27 jan. 2017

Pour le moment cela ne concerne que La Méridionale (3navires)

DT...

27 jan. 201727 jan. 2017

Faut pas être sceptique comme ça.

Les plugs électriques ont le vent en poupe depuis déjà quelques années.
C'est un projet qui est soutenu par l'OMI pour, précisément, éviter autant que faire se peut que les navires de toutes sortes (pax, conteneurs, cargos, ....) stoppent leurs machines quand ils escalent dans un port.

Et, il y a une société qui maîtrise parfaitement cette technique beaucoup plus complexe qu'il n'y parait vues les puissances nécessaires.
Ellle est française et elle est basée sur la Seine à Vernon.
Cette boîte, c'est NG3.

Donc, rien de nouveau, en revanche peut-être que Thalassa aura servi à quelque chose : permettre une accélération des décisions et de la mise en oeuvre à Marseille.

Ca demande d'équiper les navires mais aussi les ports.
C'est déjà le cas dans le port d'Oslo où les RoPax (ferries) Color Magic and Color Fantasy escalent de cette manière.

Aucune manipulation manuelle grâce au système de connecteur autobloquant et auto-accouplé.
Au-delà de la sécurité de l'équipage : rapidité de l'opération, encombrement réduit, coût d'ingénierie portuaire quasi nul puisque la connexion du câble à haute tension est automatisé et est géré par un seul membre d'équipage.

Pour la généralisation, les US et le Canada y travaillent également et il y a des chances pour que les navires soient à terme dans l'obligation de s'équiper.

www.ng3.eu[...]UG.html

27 jan. 2017

Oui le plug anal est tres tendance mais contreversé par les réacs, normal en somme...

28 jan. 2017

C rien c un truc de tou du c..
Cf aussi les celebres sculptures de Kunz prises pour des sapins de noel
...
Sinon pour les initiations, allez faire un tour dans le marais, attention ca fait un peu mal au début, mais ensuite on est branché...

On n'est pas obligé non plus d'être compulsif et adepte de la terre jaune pour aimer.
J'ai bien dis "aimer" parce que parler de faire l'amour chez les échangistes, les partouzards ou dans les back-rooms, tu m'excuseras, mais j'ai comme un gros doute sur l'idée qu'ils s'en font et sur la hauteur des sentiments qui anime les participants....

J'aime bien ton dernier argument..... :mdr:
J'étais à une fête de famille chez une copine dont le père est inverti.
A table on avait son copain, genre beauf vrp avec belles-moustaches et ceinturon nickelé qui clamait haut et fort à qui voulait bien l'entendre qu'il en était et que ceux qui y trouvaient à redire étaient tous des pédés refoulés....je te jure qu'on a passé "une excellente journée" et tu me vois ravi de lire ce même argument sous ta plume....

C'est un parfait exemple de ce que condamne D R Dufour dans son essai
"la société perverse " et sur la récupération par le divin marché des vices particuliers qui entretiennent la pompe à phynance.
Comment ne pas sentir la pestilence qui monte qui monte ? j'en reste pantois

28 jan. 2017

pointerouge : pourrais-tu dèvelopper ?
tout le monde n'est pas IN .

30 jan. 2017

Héhé !
T'es un gros lourd toi, hein !

Contrairement à ton allusion homophobe bien lourdingue sur la population du Marais, tu sembles ignorer que les plugs ne sont pas réservés aux hommes.

A manquer d'imagination comme tu nous le montres, tu ne dois pas être un cadeau au lit !

30 jan. 2017

"chez les échangistes, les partouzards ou dans les back-rooms,"

Qui t'a parlé de ça ?
Comme pointerouge, t'es dans le domaine du fantasme.
Ou de la frustration.

30 jan. 2017

C'est à la hauteur des propos qui l'ont suscité.

Quand je vais chez le dentiste ou chez le médecin, j'en profite pour lire la presse que je n'ai pas habituellement sous les yeux.
Il y a 2 ou 3 ans, il y a 2 magazines dédiés aux femmes, dont ELLE et Femme actuelle ou Marie-claire, qui ont fait des papiers sur les toys et les plugs.

Que je sache, ces magazines de mode qui se vendent très bien ne sont pas vendus sous le manteau et ne sont pas réservés aux partouzeuses et aux échangistes.

Aller, je te laisse.

Erreur son livre s'intitule "la cité perverse "

Je me suis trouve à Southampton en période d'anticyclone sans vent.
Plusieurs paquebots de croisière à quai : air irrespirable en ville.
Les paquebots refusent de se brancher sur les prises de quai : trop cher ! Et font tourner leurs machines 24h sur 24.

27 jan. 2017

L'essentiel est peut-être déjà de commencer, c'est toujours ça de pris :heu:
:alavotre:

La marine nationale est branchee sur le quai depuis les annees 70 :-)

29 jan. 2017

ainsi que tous les autres navires ..

28 jan. 201728 jan. 2017

L'exemple de la marine nationale est un peu osée.

D'une part, parce que quand ses navires sont à quai ils le sont pour des durées souvent très longues.
Heureusement, donc, qu'ils ne laissent pas tourner leurs machines.
Et je ne dis pas ça en persifflant. (Quoi que ....)

D'autre part, ça n'a rien de comparable en terme de puissance exigée avec ce que nécessite un porte-conteneurs de 400m de long qui a plusieurs milliers de boîtes reefer (frigo) qui doivent être alimentées H24 et sans parler de l'activité à bord qui est très importante durant les escales.

Idem pour les transbordements des ferries.

28 jan. 2017

J adooore le disourt technico branché, ..plugé aussi?

30 jan. 2017

"Partie" ni passée ni présente ni à venir.

29 jan. 2017

Un "discours" clair et documenté, parce que c'est ou c'était sa partie.

:pouce:

(Yves n'a besoin de personne pour se défendre...ou pas).

29 jan. 2017

Il etait à la CGT?

Les grosses daubes marines c'est ceux qui critiquent tout sans rien connaitre de la realité du monde maritime :-)

30 jan. 201730 jan. 2017

Je rentre d’un WE à Rotterdam où, comme d’hab, on y fait des rencontres intéressantes.
Et celle-là, hasard, elle tombait à pic eu égard à ce fil.

On se demande si, sur H&O, il y a des marins marseillais au fait de la chose maritime !

Comme ça ne semble pas être le cas, j’ai le plaisir de leur apprendre que les postes 68, 70 et 74 du port maritime sont alimentés en 11 kV/50Hz, courant fourni par le port et ensuite transformé à bord des navires en 380V.

Ces postes sont régulièrement utilisés par les 3 Ropax de la Meridionale depuis … 2015.

Côté navires équipés pour se connecter : le Kalliste, le Girolata et le Piana.

Les 2 premiers ont été transformés au CNM de Marseille.
Le coût pour le Kalliste : 1,5 million €. Coût de ces emplacements pour le port : 1,7 million €.

Ces trois navires représentent à eux seuls : 500 escales/an et une consommation de 2150 tonnes de carburant utilisées généralement la nuit à quai.

Il y a un autre projet en cours pour les navires de croisières pour un coût de 4,4 million€.

Marseille est ainsi le 1er port de France (et de Méditerranée) à avoir investi pour un tel équipement.

Thalassa a donc bien merdé dans ses investigations.

Côté international, la première à avoir aménagé ses ports, est la ville de Los Angeles qui a commencé l’opération en 2003 et où, actuellement, plus des 2/3 de ses 97 quais sont équipés.
Los Angeles a été suivie par les pays scandinaves Suède, Norvège (Ystad, Oslo, Göteborg) puis l’Europe s’est attelée au sujet en 2005 et 2006.

Voir à ce sujet la directive 2005/33/CE qui fixe le taux de soufre max dans les combustibles des navires au mouillage et dans les ports (directive plus stricte que ne le prévoit la convention Marpol) ainsi que la directive 2006/339/CE.

Une présentation du sujet par le GPMM qui date de 2009 et qui expose les avantages, les inconvénients et les difficultés :
www.ort-paca.fr[...]res.pdf

Il y a 3 sociétés actuellement sur le coup de ce qu’on appelle en français le "courant de quai" ou "cold ironing" in english :
- la multinationale ABB :
www.abb.com[...]8c.aspx

Dans le désordre :
Transformer un navire existant coûte en moyenne, 250 à 300 000€. Concevoir le système dès la phase de développement du navire : 10 000€ environ.
La plupart des navires sortis des chantiers ces 5 dernières années en sont équipés.

Côté croisiéristes, 25% de la flotte de Carnival en sont équipés. Reste à savoir quel système des 3 existants a été adopté et donc dans quels ports ils peuvent être utilisés.
Il va bien falloir définir un standard.

D’un point de vue économique, difficile de dire s’il est plus rentable de payer le courant de quai que de faire tourner les groupes, le coût dépendant surtout du prix du baril.
La CE a cependant statué pour que l’électricité fournie par les états membres aux navires ne soit pas taxée comme une énergie à usage commercial.

Enfin, last but not least ….
Il y aura de plus en plus de navires qui tourneront au GNL.
Dans ce cas, il sera possible d’inverser les manettes et ce seront les groupes du bord qui tourneront pour fournir une électricité "propre" au port et/ou à la ville durant leurs escales.

And the beat goes on …..

31 jan. 201731 jan. 2017

Yves: comme tu l'expliques le probleme est le manque de standard cote quai. Le 11kV est un standard marine pour les installation electriques primaires de bord, il serait bien qu'il le devienne aussi a quai. Cela fera un transformateur de moins a bord. Apres il reste le probleme du 50Hz / 60Hz quin'est pas simple non plus.
Le second probleme est la puissance disponible, souvent elle est trop llimitee (1 a 2 MWmax) pour les besoins des grands navires qui sont de plus en plus tout electriques et ont de gros besoins en HVAC.
Sur nos navires le courant de quai est calcule pour remplacer le generateur de secours et tenir le bord actif en cas de dry-docking par exemple quand les deux salles machines doivent etre stoppees en meme temps ou quand le navire est totalement inactif, c'est a dire, equipage reduit, pas de grues travaillantes, reduction des services HVAC, froid, cuisine a bord.
Il est vrai qu'a Rotterdam nous avons du renforcer nos silencieux, passer en fuel leger (MDO) desulphure pour avoir le droit de laisser une machine tourner a quai.
Le gas est une solution viable et propre pour les navires a faible endurance. C'est plus complique pour ceux qui restent en mer des mois. Pour les sejours a quai, il pourrait devenir un standard de facto avec au moins sur un generateur tournant au gaz dans chaque salle des machines.
Cela bouge assez vite sur tous ces sujets depuis 5 a 6 ans et c'est tant mieux.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (199)

novembre 2021