Ce soir sur Cherie 25 All Is Lost

All Is Lost
Le programme de Chérie 25
23 févr. 2017
20:55

L'équipage
23 fév. 2017
23 fév. 2017

Oui, génial, pouvoir discuter avec ceux qui ne se sont pas endormis :-D :-D :-D :jelaferme:
Pascal :alavotre:

23 fév. 201723 fév. 2017

On peut en discuter pendant aussi...on va rien perdre! :jelaferme:

23 fév. 201723 fév. 2017

Sans moi.
Rarement vu un film aussi improbable.

Un permis de naviguer devrait être obligatoire.

On va pouvoir donner un avis sur le scénariste et le conseiller technique mer/voile.
:non:

23 fév. 2017

Les dialogues du film sont d'une grande sobriété. Un seul mot est prononcé: "Merde". Mais quel Merde! Je ne ferai pas d'autre commentaire sinon de considérer que nous avons là un véritable ce d’œuvre.

23 fév. 2017

les dialogues son ......

23 fév. 201716 juin 2020

Il faudrait qu'il nous aide pour le cahier des charges du régulateur d'allure, le sien à l'air très épuré!

23 fév. 2017

Il a quelle âge ?
Il est lent !

23 fév. 2017

la résine et le tissus a l'interieur !!

23 fév. 2017

il est tribord amure c'est une bonne chose !

23 fév. 201716 juin 2020

Perche IOR. Je sais pas qui va lui lancer... :lavache:

23 fév. 2017

Ma scene préféré cest la fuite a X noeud à sec de toile dans la tempête :mdr:
On distingue à la forme des paquets de mer que ce doit être des assitants qui lui balance des seaux deau à la geule ....

23 fév. 2017

Mer.... Il a dessale

23 fév. 2017

Moi, pour le coup, j'avais préféré "en solitaire" :heu:
:alavotre:

23 fév. 2017

C'est étonnamment vertical dans la baston...
Là où il est fort, c'est de remonter à bord tout seul comme un grand.
Bon, pour son incompétence, je ne m'appelle pas viking35, mais je note déjà à la moitié du film:
- vire de bord avant de démarrer la pompe de cale, laissant l'eau entrer par le bordé sous le vent. Nul
- à force de remplir les fonds, les batteries sont noyées. Il perd énormément de temps à se fabriquer une brinqueballe pour pomper manuellement au lieu de faire ça au seau. Où est la brinqueballe en alu? Où est le seau? Manque de préparation évident.
- réparation du bordé: bon point, il a de la résine et sait s'en servir. Personnellement, j'aurais fait une découpe nette de la brèche et découper un plancher à cette mesure afin d'aveugler le trou avant de recouvrir le tout de résine. Il avait le temps pour lui.
- Il monte au mât seul. Bien. Il ne s'était pas rendu compte avant que l'antenne de sa vhf était débranchée? Nul.
- Il voit le mauvais temps arriver et attend le dernier moment pour envoyer le tourmentin. Résultat, il finit à la baille et se paye un démâtage et deux retournements parce qu'il est surtoilé et travers à la lame. Nul, archi nul.
- La voie d'eau reprends dans la tempête (cf réparation de fortune) alors il gonfle son radeau. Il a du bol... au petit matin, le calme plat est revenu et son rafiot flotte encore... bien attaché au bib. Il est insubmersible??? Il retourne à bord pour aller chercher un sextant et se refaire une beauté devant la glace. Pendant ce temps, le bateau coule. Enfin. Où est la vhf portable? On verra après qu'il doit d'abord apprendre à se servir du sextant. Heureusement, il a encore ses lunettes le vieux bougre. Ouf! Sauvé!

Purée, le même en vrai sur heo en aurait pris pour son grade...

Mort de rire... j'ai toutefois de la peine pour toute l'équipe du film qui a dû se rendre compte petit à petit qu'elle était en train de faire une daube.

23 fév. 2017

Il parait que c'est inspiré d'une histoire vraie.
On peut supposer que le vrai naufragé a eu plus de réactions logiques pour s'en sortir. Le comportement chronique irrationnel du héro serait plausible dans un contexte d'alcoolisation prononcée déjà rencontré lors de naufrages.

23 fév. 2017

je suis sur quand sa tape du doit faire des choses irassionnel , la fatigue le manque de résonement !

23 fév. 2017

Bombard a écris je crois , un naufragé tiens 3 jours avant de mourir , faut que je retrouve son livre , bien sur d'autres on tenu bien plus longtemps , heuresement ...

24 fév. 2017

marge...non , bombard n'a pas ecrit cela du tout, mais bien le contraire....il a ecrit, et demontré a bord de son petit zodiac, qu'avec un peu de formation, des idées, et surtout de l'espoir, on peut tenir plusieurs mois....

25 fév. 201725 fév. 2017

marge...ben si j'ai lu son livre, meme "ses" livres, car des années apres, il a ecrit un "debriefing" a froid...

25 fév. 2017

si mes souvenirs son bons , il raconte au début du livre alors qu'il suivait des études de médecin , avoir vu le retour en Bretagne 40 marins pêcheur noyés (désolé je n'ai pas le compte exacte) , c'est le départ de son action , ses premiers essais était en Manche , ou il c'est fait arrêté et a eu une amande de 2000 francs (selon mes souvenirs) pour ne pas avoir respecté le réglement de distance , emporté par les courants ...
sa été aussi compliqué pour lui par la suite pas d'autorisation de partir sur un bout de plastique !, si il était mort en mer bonjour les commentaires !!! mais cet homme était courageux et déterminé !
:alavotre:

25 fév. 2017

Alain Bombard, homme hypersympathique était d'abord médecin. Sa formidable et courageuse expérimentation poursuivait surtout le but d'études physiologiques pour permettre à un naufragé d'arriver à survivre, le problème à résoudre le plus difficile étant la nécessité impérieuse de l'eau douce, ou à défaut la moins salée disponible (on meurt sans eau en 8j et de faim en plus d'un mois). Il a donc proposé des solutions utiles de survie, mais malheureusement emporté par son enthousiasme il en a tiré des conclusions en partie erronées qui remettaient fondamentalement en causes des données physiologiques complètement établies, et en particulier étayées sur les très nombreux naufragés avant lui.
Cela l'a considérablement décrédibilisé alors qu'il était de bonne fois. Vers la fin de sa vie il a finalement admis qu'il s'était effectivement trompé sur le point physiologique vital de l'eau à boire.
La tragique expérience d'Etel qu'il a assumé dans l'intérêt des familles alors qu'il n'y était strictement pour rien puis son engagement politique en 1981 n'ont pas arrangé ses affaires.

25 fév. 2017

On a observé que les naufragés qui dépassent le troisième jour avait des chances de survivre longtemps car c'est au troisième jour la plupart des gens que survient la crise de désespoir et mahleureusement aussi le lâcher prise et la mort. Le record connu de survie en mer est celui de Jose Alvarenga avec 13 mois en mer seul sur un petit canot de pêcheur.

25 fév. 201725 fév. 2017

bisounours tu n'a pas lu son livre !
mais je ne sais pas si c'est vrais ou non !
je n'ai aucune experience dans ce domaine et je ne compte pas essayer ;-)

25 fév. 2017

Il avait écrit quelque chose du genre "un naufragé meurt après 3 jours si sa survie ne dépend que d'une intervention extérieure". Sa traversée avait justement pour but de prouver qu'un naufragé devait être avoir une dynamique de survie, et non une dynamique d'attente des secours, qui mène rapidement au désespoir et à la mort, alors que la mer peut fournir les ressources nécessaires à une survie longue.

25 fév. 2017

Bombard à surtout voulu expliquer avec sa traversée en tant que naufragé volontaire, qu'on avait bien plus de chance de tenir longtemps sur une annexe qui va suivre les courants et t'emmener en face que sur un radeau de survie munis d'ancre flottantes et que le matériel à y emmener est très important pour survivre seul au milieu de nul part ... ;-)
Mais maintenant, avec les moyens de communication, ce n'est peut-être plus tout à fait vrai à mon avis... :heu:
Pascal :alavotre:

25 fév. 2017

oui c'est bien cela marge, tu as de bons souvenirs, mais il a voulu prouver qu'il vaut mieux une annexe "mobile" qu'un "radeau d'agonie" statique, et qu 'en etant actif en survie, on tient plusieurs mois.

23 fév. 2017

Il y a tjrs des gens négatifs moi je l aime bien ce film

23 fév. 2017

Ouais .on a l'impression d'être moins con que Bob du moins dans le canapé. ..

23 fév. 201723 fév. 2017

Pour cumuler les emmerdes il les cumule.

Malgré toutes les incoherences ( par exemple avec un hublot ouvert dans le 1er chavirement mais pas d'eau qui rentre ou le capot de descente ouvert lors du 2eme chavirement avec dematage ) j'aime beaucoup ce film et sa lenteur.

C'est peut etre a cause de Robert Redford et de sa force tranquille.

Moi ce film me donne a reflechir sur la survie dans un radeau a la dérive qui se retourne pendant les tempetes et dans lequel on cuit dans le cagnard.

On voit que la revision de son radeau ne l'empêche pas d'avoir une pompe a main defectueuse et de prendre l'eau par le fond. Je sais pas si la revision lui a coute 532 € a lui aussi.

23 fév. 2017

Petit témoignage sur un naufrage, un vrai, où il dit qu'il se fait des cafés pendant que son bateau coule. 8 jours pour faire 300m dans l'annexe pour rejoindre le Brésil.
www.mandragore2.net[...]ore.php
www.mandragore2.net[...]ore.php

24 fév. 2017

C'est marrant, elle est bien sa survie à lui au moins :heu:
Pascal :alavotre:

24 fév. 2017

Je pars en Octobre moi pour une transat voire plus... je l'ai regardé 10 min puis j'ai zappé pour y revenir un peu avant la fin. Bon bof bof :non: :scie:
J'attends toujours un excellent film sur le sujet!

24 fév. 2017

Il y a déjà eu un fil sur All is lost lorsqu'il est sorti. Je l'ai défendu. Tous ceux qui l'ont regardé sous l'angle du réalisme des situations l'ont descendu. Les quelques rares qui l'ont apprécié l'ont vu comme une allégorie. Un fait est certain, il capte l'attention du début à la fin. Je crois que c'est dû à la force du sujet et à la performance de l'acteur.

24 fév. 2017

Nul!!!!

24 fév. 2017

beau film pour si peux de dialogue et d acteur !
mais c du bob

24 fév. 2017

oui un bon film , j'ai bien aimé le régulateur d'allure je veux le même!
sa reste un film une fiction je ne recherche pas la vérité , un bon divertissement !
merci noonmy 13

24 fév. 201724 fév. 2017

Oui, un bon film, ça faisait longtemps que je m'étais pas lever pour aller boire une pinte...
Je me rappelle même de mes rêves :-p
:alavotre:

24 fév. 2017

Perso j'ai regardé la 2... et là aussi le titre aurait pu être "all is lost..."

24 fév. 2017

je ne connais rien à la navigation astro ,mais , pas vu d'éphémérides ni de montre , est-ce possible ?
Ce film est à l 'usage du spectateur lambda et pas pour les navigateurs confirmés . Il y a trop d’invraisemblances , mais c'est exprès .

24 fév. 2017

Connaître sa position exacte à chaque instant est le top mais il a fallu attendre le XVIII° siècle pour avoir un garde temps fiable et le GPS très récent, est piloté par une horloge atomique.
La navigation c'est d'abord partir d'un point connu où on se trouve et prendre une direction donnée. La boussole, qui permet de suivre, hors astres, toutes les directions a donc été une vraie révolution.
Noter de façon fiable sa position reste fondamentale (le GPS et le PC peut tomber en panne, une carte annotée et protégée est toujours consultable) .
On se situe ensuite sur cette route en fonction d'amères terrestres ou célestes, et/ou on se positionne par rapport au temps, par calcul astro et/ou par la distance parcourue, fonction de la vitesse, donnée par le loch.
Sur une carte en coordonnées cartésiennes on va se situer en longitude et en latitude, fondamentalement des mesures angulaires. La terre étant en rotation , la mesure astro de la longitude est effectivement liée au temps.
Par contre la latitude, hauteur angulaire, peut s'en dispenser.
Les repères célestes faciles et basiques utilisables sont le Soleil le jour et les repères pôlaires la nuit (étoile pôlaire ou Croixdu Sud)..
Vus ils vous donnent immédiatement le nord le sud l'est et l'ouest,
et le matin, le midi le soir pour le soleil. C'est déjà énorme. Pour le Soleil les scandinaves comme Eric Lerouge semblaient utiliser un cristal polarisant pour pouvoir repérer le soleil dans la brume.
Le midi local solaire vous donne directement la latitude du lieu où vous êtes, par visée angulaire simple entre l'horizon local et le point de culmination solaire. Le sextant, ou un bricolage avec un rapporteur vous donne de la précision mais en survie vous pouvez faire une mesure angulaire suffisante avec vos doigts et le point fermé. Un film formidable montre l'histoire vrai du sauvetage d'un convoyeur d'un avion agricole, vers l'Australie, complètement perdu,
disposant seulement de da VHF, dans le pacifique, sauvé par un vieux pilote de ligne, scout dans sa jeunesse, captant son Mayday et lui faisant apprécier la hauteur du soleil par cette méthode.

Sur un radeau passif qui dérive avec vent et courants on peut avec une carte initialement pointée et une carte des courants avoir ainsi une idée de la latitude du jour et connaître en partie sa route.

Pour aller d'Europe à New-York on peut se mettre le plus tôt possible à la latitude de Naples et aller vers l'ouest à latitude constante.

A noter qu'une méthode Astro nécessitant tables et chrono et des mesures espacées permet de se positionner exactement même si sa position estimée de départ a une erreur énorme.

On peut faire un très bon film en évitant des inepties.
C'est le cas du film relatant exactement le périple véridique d'une famille naufragée plus de deux mois dans le Pacifique.

24 fév. 2017

Bien entendu que le film s'adresse à un grand public. Faut-il pour autant ajouter de l'invraisemblable à l'exceptionnel?
La partie navigation est franchement naze. La partie survie, un peu moins. Il est vrai que j'ai regardé jusqu'au bout malgré le manque de dialogue. C'est signe qu'il y a au moins un intérêt scénaristique. Il n'en reste pas moins que c'est une daube. Capitaine machin avec Tom Hanks était autrement plus intéressant et réaliste.

24 fév. 2017

Quand je suis allé voir ce "chef d'oeuvre" au cinéma, c'est la première fois de toute ma vie que j'ai vu la moitié des spectateurs quitter la salle au bout d' 1/2 heure de projection...
Moi même, j'ai dû me faire violence pour rester jusqu'au bout !

24 fév. 2017

T'avais payé et t'aime pas le gâchis peut-être Fabrice :langue2:
Pascal :alavotre:

24 fév. 2017

j'ai zappé au bout de 15 minutes...Affligeant ce film. Solitaire était bien mieux.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

Souvenir d'été

  • 4.5 (189)

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

novembre 2021