Ca y est ...Encore une taxe à venir... [controle technique]

Et tout comme à terre ave les véhicules, y en a qui vont se gaver si cette idée voit le jour !
Ca m'étonne que les écolos ne prônent pas encore une interdiction du diesel pour la plaisance ...
www.varmatin.com[...]51.html

L'équipage
16 août 2014

:non:
Si ça voit le jour, aucun scrupule, je passe sous pavillon belge !

16 août 2014

l'article à dit :
"La question sera soumise lors d'une réunion de travail au niveau européen."
donc, à-priori, pavillon belge ou pas, ça changeras pas grand chose si ça passe…

16 août 2014

C'est Légisplaisance qui va être content :jelaferme: :jelaferme:
Jacques

16 août 201416 juin 2020

Il y a un truc pas logique: dans cet article, on peut voter pour ou contre une telle mesure.
Et bien pour l'instant, c'est une majorité de oui qui l'emporte...
A vos clics

16 août 2014

Moi, je suis pas forcèment contre, pour trois raisons :
- Un, on vois de "ces" choses naviguer en mer... sous l'unique prètexte d'un gilet et d'une torche!!!
- A tout prendre, je prèfére ça à un permis voile!
- ça clarifiera certaines arnaques sur des cessions improbables mais nous laissera orphelins de certaines pages historique du Bon Coin

En plus, y'en a certains qui ont vraiment besoin de boulot dans les ports.... Et par forcèment les moins bons!!

16 août 201416 août 2014

Personellement, je serais plutôt favorable au "permis voile" (mais uniquement à l'Anglaise, avec une vérification du niveau sur l'eau, pas dans une salle avec un QCM), car quel est le "prêtexte" avancé par le ministre?
Celui de l'intervention des Cross (et SNSM). Hors les problèmes ne viennent pas en majeur partie de problèmes techniques qu'un contrôle pourrait lever, mais plutôt d'un manque de savoir faire.
Et si on prends les motoristes qui sortent avec trop peu d'essence ou ceux qui ne savent pas réamorcer un diesel, en quoi est-ce que un contrôle de leur bateau va y changer quoi que ce soit.
Par contre, si c'est dans le but (inavoué) de faire de la place dans les ports (avec toute l'industrie aux fesse qui veut vendre des bateaux neufs), alors oui, c'est la bonne solution...
Faut pas se mentir, la vraie raison est plutôt là.

17 août 2014

Exactement, c'est bien ce que je dis. Je trouve en général que les gens sur l'eau manquent plus de formation, d'expérience, que d'armement ou de déléguation du contrôle de leur matériel, ce qui ne fera qu'accentuer la faiblesse de leur niveau. Il n'aura même plus à s'occuper de savoir évaluer l'état de son gréement, de l'appareil à gouverner ou de sa coque et de ses boulons de quille, ou de son moteur pour un motoriste, car l'etat l'aura fait pour lui.
Faut savoir si on veut des têtes parquées comme des moutons, ou des têtes bien faites?
Que les Motoristes aient un moteur d'appoint et sachent faire façe aux principales pannes.
Que les Voileux sachent rentrer à la voile (au moins dans l'avant port, je ne dis pas de prendre leur place à la voile - quoique).

17 août 2014

"Et si on prends les motoristes qui sortent avec trop peu d'essence ou ceux qui ne savent pas réamorcer un diesel," :reflechi: :oups:
A mettre en parralléle avec les remarques d'un ex volontaire de l'equivalent Sud Africain de notre SNSM :
"Personal experience as a volunteer in the South African National Sea Rescue Institute is that a large number of our rescues are for sailing yachts and almost 80% of these are fuel related."
Cela dit, comme tu le dis, , les pannes n'ont pas grand chose à voir avec "l'armement" ni un éventuel "permis",

L'original ici : www.passagemaker.co.za[...]safety/

16 août 2014

Je serai curieux de voir ce qu'il vont arriver à pondre comme législation et quels types de contrôles devront être fait (mécanique, coque, gréement, matériels d'armement, etc. ),et sur quelle périodicité, pour les voitures il y a une liste de points à vérifier visuellement et beaucoup de tests sont fait sur pont avec des moyens électroniques (freins, amortisseurs, feux, pollution, etc.) , bref l'équipement de contrôle devra être amorti et ça risque de nous coûter une blinde , ce qui va nous sauver , c'est l'inertie du machin-chose Europe !

16 août 2014

et surtout a partir de quelle âge?
Et quand tu vois les anciens bateaux plastique dont l'echantillonage les rends indestructible (une plaie à recycler)... je ne vois pas ce qu'ils vont trouver pour les enlever de la circulation...
et puis pour en faire quoi? faudra aussi forcer les proprio a payer leur mise en déchetterie...

31 août 2014

mais cela ne les empêchera pas de nous imposer également le permis (comme en Espagne) :-D A quoi faut il s'attendre de la part d'un gouvernement qui ne sait faire qu'une chose "créer des impots" à quand un impôt sur l'air marin qu nous respirerons. :acheval: vite fuyons.

16 août 201416 juin 2020

Mort de rire...
Sur la photo que j'ai posté plus haut, c'est le sondage de Var Matin.
Sur Nice Matin, on ne fait pas dans la dentelle, c'est bien plus favorable!

16 août 2014

plus débile tu meurs, qui a été sondé? échantillonnage, etc...
C'est comme pour le loup on interroge les citadins pas les ruraux qui vivent au contact de ces sales bêtes

17 août 2014

Si les bergers etaient restés des berger et non pas devenus des éleveurs le problème avec les loups serait fort différent...
Je connais personnellement deux bergères (eh oui !!) qui ont fait le choix d'avoir deux dogues du Tibet avec elles et jamais aucun loup n'a prit le risque de s'approcher , mais ce sont bien des bergère , pas des éleveuses.

17 août 2014

j'avais deux patous, après une attaque de chiens errant depuis jamais un chien ou un loup ne s'est approché du troupeau ils étaient MORTS avant!

18 août 2014

C'est pas un sondage, justement, c'est un vote.
C'est à dire que le premier connard qui passe sur le site de Nice Matin peut cliquer sur "Oui" sans se poser de questions et se barrer tout de suite après.

16 août 201416 juin 2020

Bonsoir, contrôle technique comme écrit oliv44 à partir de quelle age ? . Super question et super info pour les acheteurs de bateaux d'occasion. Par ce système les grosses merdes qui par exemple perdent leur quille ou cassent les varangues seraient éliminés du circuit ce qui obligerait les chantiers à faire de la qualité. Un bateau de 5 ans qui doit passer un contrôle technique pour être vendu cela fait désordre. Pour vous rassurer je navigue sur une construction amateur de 35 ans entretenue par moi même et je les attends avec au choix la torpille.
Jacques

16 août 2014

ton choix est limité :scie: :scie: :langue2: :langue2:

17 août 2014

Quand on entend ce qui se passe sur la VHF au mois d'août, on se dit qu'il n'y a pas assez de règlements...

17 août 2014

de règlements ou de formation?

19 août 2014

Et pas assez de livres de cuisine. :mdr:

17 août 2014

Dans l'Europe du Nord, on responsabilise le marin, dans le sud on fait des lois. C'est une question de philosophie.

Il faut encourager la formation et l'expérience.

17 août 2014

C'est vrai … mais on admet aussi, dans le Sud, une place pour la fatalité sans exiger la responsabilité des uns ou des autres …

31 août 2014

Dans le sud on ne te demandes pas de savoir, mais de payer. et après tu sais tout même si tu encadres le premier bateau qui passe.

17 août 2014

Hello,
C'est pas nouveau, les italiens ont déjà ce genre de taxes/contrôle technique.
Serait ce un pas vers une armonisation européenne ? (J'ai pas dis que c'était une bonne chose... :-( )

17 août 2014

Il est évoqué des interventions liées a des problèmes de carburant et on pense toujours a l'étourdi qui a oublié de faire le plein.

On oublie trop souvent le problème des bactéries dans le Gazoil. Mon voisin de ponton au Crouesty s'était fait remorqué par un autre plaisancier après être tombé en panne. J'en ai vu 2 ou 3 autres rentrer en remorque.

Ce serait bien aussi de veiller a ce que les ports fournissent un produit traité contre ce phénomène vu le prix exorbitant auquel ils vendent ce GO. Il y aurait certainement une baisse des interventions SNSM.

17 août 2014

Mais bon sang, ils n'avaient pas des voiles? (à moins que tu ne parle de motoristes?)

17 août 2014

Si mais pris en charge a l'entrée du port. Ce jour la 30 noeuds et mon voisin avait 78 ans. Donc je ne lui jetterai pas la pierre.

17 août 2014

Etant au Crouesty j ai egalement eu des bacteries dans le gasoil cet ete et j ai du vider et demonter le reservoir pour m en sortir. Plusieurs bateaux ont eu ce probleme cet ete. Rentrer a la voile dans ce port est un sport surtout aux heures de pointe ou les bateaux visiteurs attendent face a la darse visiteurs. Je l ai deja fait mais en slalomant entre les autres bateaux et leur criant de ne pas s arreter. C est dangereux pour son voilier mais aussi pour les autres et stressant.

17 août 2014

et le CT, ils vont l'effectuer a l'eau? ou il va falloir se fader un levage sur chantier? qui va payer? toujours le même, le pauvre péquin qui a déjà du mal a joindre les deux bouts pour assouvir sa passion.
pas grave, 400 euros de levage, casera 40 euros de moins sur le budget entretien :non: :non:

17 août 2014

Quand on voit qu'il a lâché cela dans le Var, repris dans la presse de toute la cote d'Azur, et quand on lit le post d'a coté
www.hisse-et-oh.com[...]diation
... on se dit qu'il y a certainement une relation...
Vers une refonte globale du système des ports de plaisance et du "parking" des bateaux?

17 août 2014

Quand on voit ce qu'on voit, quand on lit ce qu'on lit... Sur ce forum ou dans la presse. Mais où va-t-on ?
Pour un voilier, seul un expert (et encore, un bon) peut être à même de formuler un avis technique sur un voilier... Pas question de laisser les c.ns approcher de mon bateau. Le ferai immatriculer ailleurs. Suis assez grand et responsable pour évaluer l'état de mon bateau et l'entretenir.

17 août 2014

Je suis étonné de l'agitation que ce genre de "hoquet" peut provoquer . Profondément optimiste, je suis persuadé que ce genre de règlementation inapplicable, incontrôlable ne verra pas le jour !
… Le marquage du nom du navire, de son numéro d'immatriculation (je crois) lisible depuis le poste de barre est obligatoire (Arrêté du 8 avril 2009 …) . Je fais régulièrement le tour des pontons : pas 10% (probablement beaucoup moins) ne l'affiche … faute de bien-fondé, de moyens de contrôle …

17 août 201417 août 2014

Marque interne
Cette marque permet à tout navigateur en difficulté de donner son identification par VHF aux secours, mais aussi l’identification aisée des navires ou des épaves en montant à leur bord. Constituée par le numéro d’immatriculation visible à proximité du poste de pilotage ou à l’intérieur du cockpit, cette marque est obligatoire pour tous les navires depuis le 1er janvier 2012.

www.developpement-durable.gouv.fr[...]Web.pdf

Pas forcément visible de l'extérieur... :non:

17 août 2014

Le gentil mouton réitère... :whaou:

Marque interne pour "toute embarcation de plaisance faisant l’objet d’une première immatriculation en eaux maritimes à compter du 1er juin 2009" puis "relatif aux marques d’identification internes sont applicables au plus tard le 1er janvier 2012 à toute embarcation de plaisance déjà immatriculée à la date du 1er juin 2009".

AMHA, ça couvre tous les navires (de plus de 7 m, s'entend...) ?

De toute façon, c'est un élément de sécurité, j'ai fait (gràce à HéO !) une feuille plastifiée A4 donnant toutes les consignes Mayday, Pan pour un équipier n'y connaissant pas grand chose (en rappelant le MMSI du bateau, son nom, etc).

17 août 2014

Ok, mais si tu relis, je ne parlais que de la marque interne (1ère ligne de mon intervention :heu:).

17 août 2014


4.1. Tout voilier ou navire à moteur porte son numéro d’immatriculation visible à l’intérieur, dans le cockpit ou depuis le poste de pilotage principal.

Ce n'est pas très clair … raison pour laquelle certains ont effectivement reporté ces marques dans le cockpit … pour vous à la table à cartes, c'est conforme ?
Vous interprétez donc : … à l’intérieur ou dans le cockpit ou depuis le poste de pilotage principal …
Pour ma part, je n'ai rien fait . Toute info utile est disponible à proximité de la VHF … mais je n'avais pas attendu un quelconque décret - décret lu sur Légifrance et nulle part ailleurs .

Quant à sa date d'application … tout navire - visé - est concerné … nous sommes en 2014 ! :-)

17 août 2014

Ohlahh ... Freychou et Bosco:
Comme vous y allez! Non, cette marque n'est pas obligatoire ... pour tout le monde. C'est sûr que si vous vous arrêtez aux plaquettes éditées par les AffMar... ben vous vous faites avoir? tondre? entuber?
Arrêtez donc de chercher la petite bête chez vos voisins de ponton, ou alors demandez leur avant de quand date la mise en circulation de leur bateau.

Bon là il s'agit d'un texte ne portant pas vraiment atteinte au portefeuille, mais cela démontre bien qu'une fois qu'un texte est sorti, béhhhh... on moutonne bêêêtement...

Extrait des petites lignes:
Art. 12. ?
Les dispositions du présent arrêté s’appliquent à toute embarcation de plaisance faisant l’objet d’une première immatriculation en eaux maritimes à compter du 1er juin 2009, ainsi qu’à toute annexe mise en service à compter de cette date.
Les dispositions de l’article 4 relatif aux marques d’identification internes sont applicables au plus tard le 1er janvier 2012 à toute embarcation de plaisance déjà immatriculée à la date du 1er juin 2009, ainsi qu’à toute annexe déjà mise en service à compter de cette date.
Art. 13. ?

Les marques d’identification externes des navires de plaisance immatriculés avant le 1 er juin 2009 restent régies par les dispositions antérieurement applicables. Toutefois, les propriétaires peuvent opter pour les nouvelles dispositions.

www.cncplagne.info[...]te_.pdf

17 août 2014

OK avec toi pour la marque interne (c'est pour cela que j'ai aussi mis l'article 12), mais concernant la visibilité "visible à proximité du poste de pilotage ou à l’intérieur du cockpit" comme tu dis ou celle que Freychou cherche sur les bateaux au port (la marque externe), c'est la date de mise en circulation qui fait foi (antérieur / postérieur au 1er Juin 2009).

17 août 2014

Hola !!

Nos amis plaisanciers espagnols subissent cette règlementation depuis 1999.
Trop long à traduire , mais à mon avis "compréhensible" par les mots employés.
Vous pouvez lire la liste des contraintes de ces inspections, à renouveller tous les cinq ans, sur le lien suivant, en allant directement à ARTICULO UNO :

www.fomento.es[...]boe.pdf

Pour un bateau de plaisance de taille moyenne (9/10m) le prix de ce "contrôle" est d'environ 500/600 Euros chez nos voisins ibériques.

Ceci n'empêche en aucun cas les fortunes de mer qui sont au moins aussi nombreuses que "chez nous.
Alors l'argument "sécurité" :jelaferme:

Bon vent à tous !!

17 août 2014

Intéressant............

Si je lis bien, ce qui n'est pas garanti, les contrôles sont confiés à des "entitades" dont on exige compétence, plan de formation, absence de conflit d'intérêt, responsabilité financière etc... privées.

Des experts maritimes, quoi.

S'ils sont aussi qualifiés que celui qui m'a certifié dans son rapport que les quilles de mon Biloup sont encore très convenablement boulonnées à la coque, alors qu'elles sont moulées avec ladite coque, comme sur tous les Biloup d'ailleurs !

Faudra payer un grutage et un zozo ? Pavillon belge ! Libérien s'il le faut !

26 août 2014

ah bon !! si c'est le privé qui les fait, les contrôles seront gratuits ??? :heu:

17 août 2014

effectivement, parmis les raisons possibles non invoquées, un désengagement de l'etat en ce qui concerne la vérification/verbalisation par des agents sur l'eau est possible, cela fera des fonctionnaires à virer, pardon, à ne pas renouveller suite à leur départ en retraite, et ainsi faire quelques économies... le privé prends le relais.

17 août 2014

" Une visite à sec de la coque et de l'équipement,"

Y a t'il des plaisanciers espagnols dans la salle ? Qui peut apporter un témoignage ?? :lavache:

17 août 2014

Ce sont les très médiocres qui sont rassurés par les règlements.

17 août 2014

Hola !

Si vous voulez savoir en quoi consistent ces contrôles, rendez vous sur la page 3018 du document dont j'ai donné le lien.
Les conditions de l'inspection y sont décrites.
Bonne lecture.

Ah, j'oubliais...
Si vous ne le savez déjà, malgré ces "précautions" les plaisanciers espagnols, quel que soit le type de bateau de plaisance utilisé, doivent être titulaires d'un permis.
Selon le programme de navigation, et le type de bateau, il y a trois types de permis obligatoires... et bien sûr "pas gratuits.

Et au risque de me répéter, malgré celà, les fortunes de mer sont aussi nombreuses que "chez nous"

Vous ne voyez rien venir ??????
Moi oui ... mais j'espère sincèrement me tromper :heu:

17 août 2014

Si on voulait tuer la poule aux œufs d'or, on ne s'y prendrait pas autrement. Les arbres ne grimpent pas jusqu'au ciel !

17 août 2014

Quelle poule? quel or? tu crois que tes droits de douanes annuel sont considérés comme tel?

17 août 2014

Qui parle de DAN ou de droits de douane ? En France, la plaisance, c'est une économie, des emplois... encore. Déjà que la voile, c'est que des vieux et que la relèvent est pas assurée... Si on veux tuer cette industrie encore plus vite, y a qu'à en renchérir le coût de plus en plus vite, de plus en plus fort. C'est ce que certains de nos politiques s'emploient à faire, n'ayant pas compris que ceux qui font vivre cette industrie ne sont pas les riches italiens, russes, ... Ceux-là, on les a déjà écartés, parce que les riches, c'est sale. Maintenant, ce sont les autres qu'on veut écœurer.

18 août 2014

En France, la plaisance, c'est une économie, des emplois...

Et bien si tu va sur ce terrain, une telle mesure (je ne suis pas pour, je l'ai expliqué plus haut), c'est tout bénéf:
- création d'emplois: experts mandatés, grutiers, industrie/chantiers pour remplacer, refaire ce que l'expert aura décidé (pour toi)
- places libérées des bateaux ventouses (souvent de petite longueurs): renouvellement du parc, donc du travail pour l'industrie nautique (chantiers, accastilleurs, etc...)
- délégation du contrôle des bateaux fait en amont: moins de fonctionnaires, ils ne seront pas remplacés ce qui va dans le sens de l'etat, moins de frais de fonctionnement
Au final, un renouvellement du parc qui deviendra certainement plus motoriste que voileux (la pression étant comme ceci actuellement) ce qui va relancer les ventes sur un secteur à forte valeur ajoutée, mais également du taf pour toute la filière de professionnels qui gravite autours (permis/mécanos/accastilleurs) et il est pas impossible que les ports montent un peu leurs tarif auprès des nouveaux arrivants.
.
T'inquiètes que si une telle mesure voit le jour, c'est que la F.I.N qui pousse derrière depuis longtemps pour une telle mesure, y a son intérêt ... économique.
Et si cela fait disparaitre les plus précaires des usagers, il y a du monde derrière qui n'attends que ça pour prendre leur place.
Homo homini Lupus est.

20 août 2014

Tans pis, je garde mon étoile.
Sinon, ce que tu dis n'est pas faux... mais à mettre en // avec le prix des bateaux du marché de l'occasion qui a été divisé par deux, voir par trois pour les petites unités. Par contre ce qu'il y a autour a augmenté (ports, assurances, main d'oeuvre réparation, matos ...)
Et ce que tu dis n'est pas juste non plus. Ce n'est pas un appauvrissement généralisé, mais comme partout ailleurs, un creusement des inégalités sociales. Les riches plus riches, les pauvres plus pauvres.

27 août 2014

c'est la même remarque que je fais depuis un moment, mon 9m est devenu un petit bateau !!

18 août 2014

Oups je t'ai mis une etoile alors que je voulais repondre !!!
Juste une remarque tout ton raisonnement est juste ...à la condition que le niveau de vie progresse (ou au grand minimum ) soit le même.
Et il me semble que cela n'est plus le cas pour de plus en plus de personnes .
Par niveau de vie je ne parle pas de l'argent que tu recois mais de celui qui te reste une fois toutes les anciennes + les nouvelles ponctions déduites.
Par exemple ma mère avec la reversion de mon père "gagne" 1235€ par mois, en 2011 avec ce niveau de retraite elle "échappait" à différentes taxes ce n'est plus le cas : 2100 € de taxes qui lui tombe sur le dos, mon beau frère routiers maintenant que ses (très) nombreuses heures sup.ne sont plus exonérées plusieurs milliers d'euros en moins à depenser par an (les heures sup taxées, moins d'heures supp. (plus de sous traitance à des compagnies hors France, et même limitation de ces RTT ).
Donc pour payer ces nouvelles expertises ,pour payer,les chantiers, pour payer, le levage, pour ...pour, pour juste une conditions que les revenus progressent aux moins aussi vite pour permettre de payer tout cela ....et avec une "croissance négative" (oui c'est nouveau cela vient de sortir en attendant la "recession positive :heu: :tesur:) quelque chose me dis que bon nombres de personnes changerons de "danseuse" :goodbye:

20 août 201420 août 2014

Mais parmi les centaines de milliers de possesseur d'un "navire" je pense que la grande majorité (malgré le fait qu'ils possèdent un "yacht") ne sont pas à classer parmi les "riches" , peut etre pas encore parmi les pauvres , mais patience cela viendra vu que nos (très) chers coursiers nous coutent "tout notre fric et même un peu plus" (Moitessier)
Oups part i avant que je n'ai fini,
aujourd'hui je suis entrain de finaliser le demenagement de ma mère,sa petite maison etant devenue au dessus de ses moyens : elle vient de la vendre...
Ayant vecu dans des pays reelement pauvres je ne peux dire que ma mère est pauvre, mais elle est sur la pente ,de modeste à ce rythme sa situation va de plus en plus se rapprocher de la pauvreté...
Bon on peut envisager la piraterie, un Garcia 54 par ici ou par la
:jelaferme: :langue2: :jelaferme: :langue2: :heu: :heu:

27 août 2014

depuis 3/4 ans, on ne voit quasiment plus de "petits" bateaux ( moins de 10 m), meme a hoedic...nous avons un challenger europe ( moins e 9 m) et nous sommes devenus les petits !! l'an dernier au palais, tous les bateaux etaient a couple ( 2 ou 3) et nous tous seuls car aucun autre bateau n'était adapte a notre taille devenue modeste semble-t-il...oui c'est un creusement des inégalités sociales tout a fait d'accord

18 août 201418 août 2014

Un controle technique pour savoir si on a le droit ou pas de naviguer encore librement sur cette planète trop peuplée d'humains et de leurs "lois injustes" ?
Et puis quoi encore ? de quoi je me mèle;
Et pourquoi pas un CT des humains à la naissance pour savoir s'ils sont autorisés à marcher et vivre ? le nazisme n'est pas loin...
Pour moi les activités "nature" et "hors cadres", impliquent la responsabilité individuelle si on veut se prétendre libre, donc c'est à chacun de prendre ses précautions et risques; ou
de contourner les règles imposées (si elles le sont) qu'on considère déloyales;
Moi je propose un CT obligatoire à tous ces pechnocrates et "dirigeants" pour savoir s'ils sont vraiment sains pour en arriver à vouloir gouverner les autres et imposer leurs dictats et leurs taxes pour s'empiffrer de fric sur le dos de la liberté des gens
A mon avis, ils sont déjà bons à mettre à la fourrière pour en arriver là
Qu'ils s'occupent de leur derrière, la plupart ne connaissent rien à la mer, ils passent trop de temps dans leurs bureaux et leurs costard cravates pour avoir un avis objectif sur l'océan et la terre, qui était là bien avant eux et leurs règles médiocres, et qui sera encore là bien après leur passage et leur retour à la poussière, et c'est tant mieux (amen)

18 août 2014

Tu as raison mais l'état impécunieux doit bien trouver des prétextes pour légiférer..... et faire rentrer l'argent.

18 août 2014

Rigole pas je viens de passer le mien de contrôle technique (le mien pas celui de la voiture) bon encore valable pour un an mais la "déchèterie" ne semble plus très loin j'ai le phare, pardon l'œil droit qui commence à etre faible !! :reflechi: :oups:

18 août 201418 août 2014

Pour moi les activités "nature" et "hors cadres", impliquent la responsabilité individuelle si on veut se prétendre libre, donc c'est à chacun de prendre ses précautions et risques; ou

de contourner les règles imposées (si elles le sont) qu'on considère déloyales;

Faut pas déconner non plus, la pratique de la plaisance n'a rien de libre, c'est une vue de l'esprit:
International:
- Ripam / Colreg 72
- SOLAS 74
- Marpol 73/78
Européen:
- CE 94/25
National
- Division 240 (elle va bientot changer)
- Division XXX pour ceux qui ne sont pas sous CE 94/25 (à venir)
- Division 333
- permis cotier/hauturier pour les motoristes
- CRR

et j'en oublie. Alors coté liberté, tu repassera.
Et encore, ce n'est que pour vous autres plaisanciers. Si tu es pro, t'en rajoute encore des tartines...

19 août 2014

Mais ça existe déjà, le CT pour humain.
La visite de médecine scolaire, la visite d'embauche et les visites médecine du travail.

21 août 2014

creek,
1* de plus ;
j'aime ta façon de dire les choses.
.....plutôt connu pour ma virulente véhémence , j'opterais bien quant-à-moi pour un blocus des ports de commerce français par les plaisanciers, au cas ou le CT se voudrait obligatoire.

le cas échéant, une migration de pavillon sera justifiée. :reflechi:
.....moi qui envisageais de racheter un voilier français....
........mauvaise limonade :alavotre:
je préfère alors rester dans ma condition d'apatride;

:pecheur: :famille: :scie: :aurevoirdame:

18 août 2014
18 août 2014

Et tout cet article ne dit qu'une chose, il se finit d'ailleurs par:

Plus que de l'avarie technique, le plaisancier devrait donc se prémunir contre ses propres défaillances. En somme, « une question de comportement, plus que de matériel. »

C'est plus de la formation qui manque, pas du suivis technique.

18 août 2014

Et un contrôle technique des hommes politiques serait également bien venu ! Beaucoup sont bons pour la casse, pas question de les réparer...trop défaillants ! :litjournal:

18 août 2014

les choses sont là aussi simple :

dans la mesure ou certains ne sont pas capable d'etre responsable et mettent en danger eux et les autres (passagers et secouristes) les autorités s'interrogent sur des contraintes à mettre en place pour palier à ces inconsciences ... le ministre est dans son role et secourir à aussi un coût .

aujourd'hui c'est le controle technique , demain sera un permis, c'est inevitable

18 août 2014

ça, c'est la conception franco-française de la responsabilité des administrations, conception qui autorise l'Administration à entrer, chaque jour un peu plus, dans la vie des citoyens, chaque jour un peu plus profondément et un peu plus dans les détails de la vie de chacun.
Il y a un nom pour ça : l’État totalitaire !
Au lieu de faire cela brutalement, en force, comme il y a un siècle, on fait la même chose un tout petit peu à la fois ...
Après ? Ben il sera trop tard pour réagir.
Il y a déjà des "victimes" qui approuvent les "bourreaux"... :policier:

18 août 2014

C'est un peu "le syndrome de Stockholm", certains adorent leurs bourreaux !

18 août 2014

Ca c'est bien vrai Nrs j'aimerais pouvoir mettre 15 étoiles à ta remarque !!!

18 août 2014

Bon je vais re sortir mon bonnet rouge , une foie de plus ils cherches a nous ponctionner , l'etat est en train de couler la snsm , je pense que nous avons la chance d'etre proprietaire de notre bateau et de se fait on le bichonne , pour moi l'etat cherche a faire des economies et de renflouer en meme temps sur notre dos

18 août 2014

ça ce discute

petite histoire véçu par un ami

son presse étoupe est vieux, m^me tres vieux , il fuie beaucoup , sa pompe se met en route toute les heures environ , il ne fait pas ou tres peu d'entretien .

avant d'arrivée à Groix grosse fuite sa pompe n'etale pas , son plancher flotte , il reussie à accoster au ponton ...

je fais court : demarreur noyé sous l'eau ,mort , commande demarreur,mecano 1 journée ..... 4 jours au ponton , programme de nav foutu ......

ça lui a couté surement plus de 10 fois ce que ça coutera un controle technique , sans parlé des concequences car il aurait tres bien aussi coulé en mer

18 août 2014

Et si contrôle technique il y a, il sera inadapté et donc inutile, comme beaucoup de décisions prises par les hommes politiques. S'ils étaient compétents ça se verrait non ?

18 août 201418 août 2014

France 3 région paca est passé tout a l'heure au ponton faire un mini reportage sur le sujet qui devrait passer ce soir, sur France 3 région a 19 heures, puis sur le site internet durant 8 jours ( ce qui permettra a tout le monde de voir ce reportage).
Autant dire que les arguments développé sur hiss et ho ont été assez largement utilisé pour dire le coté aberrant de cette disposition, son inutilité et le coté sans doute mercantile pour renflouer les caisses de certains professionnels mis a mal par la crise de la plaisance....
Ceci étant, même si cela n'a rien a voir avec le débat, il est clair que la puissance publique ferait mieux de s'occuper de la dette que de s'immiscer encore une fois dans la sphère privé....on appelle cela le complexe de la grenouille....plutôt que de plonger une grenouille dans l'eau bouillante, on monte progressivement la température, la restriction de la liberté c est pareil ....
En mer il est clair qu'on doit être responsable pour soi pour les autres et le matériel entretenu, mais ca c'est du simple bon sens marin et pourquoi ceux qui sont sérieux et responsable devraient payer pour les autres

18 août 2014

Entre des élus qui n'ont jamais bossé mais qui prétendent résoudre le chomage et des élus qui ne savent pas discerner tribord de babord mais qui prétendent instaurer un controle technique, on est bien montés, tiens.
Je propose un CT pour evaluer le bon sens des élus. Qu'ils devront payer eux-même, bien sûr.

18 août 2014

bonjour,
déjà que pour les auto, les contrôleurs techniques ne sont pas responsables si une casse survient à un élément contrôlé dans leur station, comment alors faire si un hauban pète après un contrôle obligatoire.
on veut responsabilité les plaisanciers mais pas les contrôleurs ni les législateurs.
ils vont peut être passer le gréement aux rayons, faire analyse d'huile, revoir les coutures des voiles , jeux dans les safrans ect...., enfin tout ce que je vérifie sur ma barque.
on sait aussi qu'obliger à avoir un permis n'empêche pas d'être c.n

cdt

18 août 2014

En toute logique "gouvernementale", en ce moment, faudrait plutôt faire passer un contrôle technique des crampons des apprentis-alpinistes......

:litjournal:

19 août 2014

Je préfèrerais que l'on taxe les bateau qui ne sortent jamais ou qu'une fois par an, parce que ceux là le jour où ils sortent on n'est pas sûr qu'ils soient en bon état. Et ça ferait des places de port en prime. Mais taxer tout le monde pour pallier à la bétise ou la négligence de certains ça commence à me poser, c'est systématique et tellement facile, au lieu de chercher des solutions.

D'ailleurs la SNSM le reconnait, dans ces interventions la majorité n'a pas pour cause le mauvais état du bateau mais bien la méconnaissance et la négligence des plaisanciers.

Je connais une société de loc qui demande des références aux locataires et qui s'assurent par un entretien avec les locataires qu'ils soient capables de mener le bateau.

Que l'on finance la SNSM plutôt que des sociétés privées qui vont faire un controle technique discutable qui n'empéchera en rien l'avarie.

Car dans la plupart des cas on ne tombe pas en panne volontairement. Et si le manque d'entretien peut conduire à une panne la présence d'entretien n'exclue pas toute panne.

Je voudrais bien savoir si le remorquage d'une vedette en panne d'essence est facturé. Je sais qu'il y a un barème pour le remorquage mais je ne suis pas sûr que ce soit toujours appliqué.

Vu le prix des assurances tout risque elle devraient inclure une garantie de remorquage en cas de panne.
Et pour ceux qui n'ont pas les moyens d'une assurance tout risque et bien moi je suis prêt à payer un remorquage si le tarif est "raisonnable".

Et en plus j'en ai marre que l'on me culpabilise. Oui, je revendique le droit à ne pas être parfait, à avoir une défaillance, un oubli, le droit à l'erreur, le droit d'avoir sous-estimé la météo, d'avoir oublié de vérifier le niveau d'huile, à m'être tronpé en lisant la carte ou le GPS... une fois dans ma vie. Et ce jour là je n'aurai pas honte d'appeler la SNSM si je n'arrive pas à me débrouiller tout seul.

24 août 2014

bonjour,
le post de "rodrigue" m'a interpellé.
"Je voudrais bien savoir si le remorquage d'une vedette en panne d'essence est facturé. Je sais qu'il y a un barème pour le remorquage mais je ne suis pas sûr que ce soit toujours appliqué." la réponse est oui, en tout cas par la SNSM, CAR C'EST UN CAS DE SECOURE AUX BIENS et NON A LA PERSONNE, qui elles sont GRATUITES, pour ce qui est du littoral Français.
Anecdote: été 2012, coup de vent au large de Groix, barre franche pliée (bateau 35 ans, pas vu la fissure dans le bois: contrôle technique ?), bateau non manœuvrable. Coup du remorquage par la SNSM (canot tout temps, 14 m00), 4H00: 1150 €, intégralement remboursé par la suite, 2 mois après, par mon assurance (pas tous risques, cotisation aux alentours de 50 € annuelle pour un 8 m00, commence par un M et fini par un F). Et si vous vous paumé avec votre planche à voile: pas non plus gratuit. Et très franchement, le patron de la SNSM à port Maria (Quiberon) n'avait pas l'air de me laisser partir sans payé...(au demeurant toute l'équipe super et un grand merci !).

19 août 2014

Un contrôle technique sur une automobile peut se justifier par le risque qu'une défaillance fait courir aux autres automobilistes. Un voilier ne fait courir de risque qu'à ceux qui ont accepté d'embarquer à son bord. Un contrôle technique serait une mise en question de leur capacité à évaluer pour eux même le niveau de risque qu'ils acceptent.
Ce serait donc une contrainte règlementaire à la fois infantilisante et liberticide.
Elle ne pourrait être dictée que par des lobbies agissant pour le profit de leurs affaires.

19 août 2014

sur le fond je partage ton avis Gradlon

mais on est bien obligé de constater que pas mal de personnes "infantilisées" font courir des risques à eux et aux autres car je ne suis pas sûr que tout ceux qui embarquent le font en toute connaissance de cause et surement pas les enfants par exemple

21 août 2014

étoile gradion***
très juste, rien à ajouter sauf un détail sur le sujet même :
dans l'actuelle législation, il n'est demandé ni permis ni visite pour un voilier car il est considéré dans la loi que le chef-de-bord d'un voilier ne peut faire autrement que de "connaître son affaire" pour naviguer. vite dit.
......ce qui n'est pas le cas des embarcations dont le mode de propulsion principal est mécanique(non vélique).
..........:heu: ....il faut un permis.
ceci dit, il nous faut rester vigilants car ils avancent leurs :jelaferme: de lois a pas de loup.
.....toujours.... donc solidarité obligatoire, sinon ce sera nous les prochains après eux...
notre meilleur argument donc relève de ce que nous nous considérons navigateurs responsables et qu'il est inutile de faire passer un CT a nos voiliers car nous en assumons nous-mêmes l'entretien, le cas échéant le suivi.
ceci afin de conserver notre cher voilier, mais également nos vies.
on a pas besoin de normes eur pour doubler les colliers de serrage des durits, par exemple.
...ou d'avoir un tupperware de ciment-prompt pour les bois classiques, par exemple aussi.
...qui connaît mieux un bateau que son proprio....?
en tout état de cause et dans tous les cas, pour ma part, je suis également absolument contre le CT.
pour n’offusquer aucun, je m'abstiens de dire ce que je pense de leurs lois, en général.
:alavotre:

19 août 2014

On en parle des assurances qui manient déjà la calculette ?

20 août 2014

Reagan disait en 1984 du gouvernement français : "tout ce qui bouge, ils le taxent, ce qui bouge encore, ils le réglementent, ce qui ne bouge plus, ils le subventionnent."

20 août 2014

:mdr: :pouce:

20 août 2014

:bravo: :pouce:

20 août 2014

"arrêtons d'emmerder les français"une phrase de Pompidou. et un excellent livre que j'ai lu (je ne me souvient plus de l'auteur) écris en 2000 je crois? il dit déjà a l’époque qu'il y a 570000 textes et décret en France. beaucoup sont inappliqués ou inapplicables .alors encore une c....rie supplémentaire pour faire c....er les gens ...plein les bottes ....
bonne soirée quand meme

20 août 2014

quand on vois que les contrôles technique de bagnoles se règlent a coup de bouteilles de ricard on imagine ...bien sur bien sur :jelaferme: :jelaferme: :jelaferme: :jelaferme:

21 août 2014

En zappant hier soir je suis tombée sur des images de France 2 (je crois) qui n'évoquait que les bateaux à moteur pour ce CT éventuel. On y voyait un bateau contrôlé par les Affaires maritimes suite à un excès de vitesse dont les équipements de sécurité étaient absents ou périmés.

21 août 2014

vu le même reportage
pour l'excès de vitesse, c'est a propos d'une mesure très locale autour de Porquerole je crois (moins de 12nd dans une bande de 900 m qui s'ajoute à la bande des 300m)
pour les gilets, je suis toujours tres en colère apres les lobbies qui nous on bien entubé avec la division 240 qui devait laisser plus d'autonomie et de responsabilité au chef de bord.... mes gilets qui auraient pu me faire flotter il y a 3 ans pourraient toujours me faire flotter aujourd'hui !!!
idem pour les radeaux de survie dont la date de péremption a été allongée mais dont le contrôle des 12 ans est tellement onéreux qu'il vaut mieux changer de radeau!!!!

belles avancées!!!
:non:

22 août 2014

Je confirme, le projet est bien avancé et le contôle sera effectué par les experts maritimes. Coût entre 20 et 30 € par ml.

22 août 2014

Je vais m'établir comme expert... Ça va bien faire rire mes copains de ponton qui savent à quel point je suis bon en technique et maintenance :pouce:

22 août 2014

Si tu le peux, je te le conseille! L'opération va être tellement juteuse que tout se prépare à notre insu depuis pas mal de temps et qu'on sera mis devant le fait accompli. Si vous connaissez des experts, interrogez-les, ils sont au courant...

22 août 2014

Selon mes sources il n'y a AUCUN projet de Contrôle technique , même pas dans les tuyaux.

23 août 2014

Ok, mais alors cite tes sources, parce que ceux qui affirment que c'est dans les tuyaux citent des sources...

Encore une fois : soit tes sources te trompent, soit elles sont mal informées.
Il existe bel et bien un projet en cours d’instauration d'un CT.

En revanche, il ne peut en aucun cas s'agir d'un CT réalisé par des experts puisque cette profession ne répond, pour le nautisme, à aucune certification : n'importe qui peut revendiquer librement cette qualité.

25 août 2014

selon mes source, il n'y a aucune tractation sur le libre echange avec les USA

:langue2:

Les miennes sont celles qui exercent les pressions et dont il faut ménager les susceptibilités.

26 août 2014

euh ? Et si le ministre change , les sources sont elles toujours fiables ? :mdr: :langue2:

Qui te parle de vouloir avoir gain de cause?

Je ne fais que t'informer que, contrairement à ce que tu dis, il y a actuellement un projet de CT bateau sur lequel des gens travaillent.

Ce que ni toi, ni moi, ne savons, c'est si ce projet aboutira, et, si il abouti, sous quelle forme et avec quelles conséquences.

En ce qui me concerne, et après avoir "un peu" travaillé sur la problématique du BPHU, il me semble possible d'envisager une formule de CT qui ne soit pas coercitive mais constructive.

Tout dépend de la manière dont est pratiqué le CT et de son contenu.

Donc... encore du travail.

Un industriel ou un groupe de peut travailler sur un sujet sans nécessairement vouloir avoir gain de cause.

Envisager l'avenir est un devoir peur eux.

C'est ce genre de réflexion est à la base des progrès.

Si il s'avère qu'une telle réflexion abouti sur un gisement de profit pour eux, ils chercheront à avoir gain de cause, si elle abouti à un gisement de profit pour des tiers, ce sont eux qui s'en empareront, y compris si ces tiers sont les plaisanciers eux mêmes.

Refuser par principe une réflexion sous le prétexte qu'on n'imagine pas en quoi elle pourrait être positive, c'est se refuser le bénéfice de l'imagination des autres.
Et ça, c'est dommage.

Sur ce coup du CT, je peux t'assurer qu'il est possible d'imaginer une formule qui satisfasse à peu de frais notre liberté et qui serait en mesure de réalimenter les activités "périnautiques".

Imagine, par exemple, que des contrôles de base sur l'état structurel des navires soient effectués dans le cadre de ces CT, ce serait peut être l'occasion de consacrer les sommes versées à des experts sans qualification et pas nécessairement compétents pour la rémunération de techniciens formés.

Pour aller regarder dans le secteur automobile, les experts auto (qui, eux, sont brevetés contrairement aux experts maritimes) ne sont pas compétents pour effectuer des CT, pas plus que les réparateurs pour qui cette activité est interdite.

25 août 201425 août 2014

Mes sources sont celles qui rédigent en ce moment votre future D240.
Si il y a des lobbys qui poussent pour une réforme de ce type, c'est une chose, mais de là à ce que cela se fasse, que cela soit traduit en textes et rendu obligatoire, de l'eau sera passé sous les ponts. Il ne faut pas penser qu'un ministre claque des doigts et que tout à coup une filière entière se mette au garde à vous. Un ministre ménage les suceptibilités, dit oui quand il faut dire oui et non quand il faut dire non.
Il ne peut rien se passer sans l'accord au préalable de la DAM, du CNSNP, de la FIN, de la SNSM et encore d'autres que je ne citerais pas.

Extrait de ma source:

La volonté actuelle des services est de ne jamais réglementer ce qui est au delà des directives européennes transposées et compatible avec les moyens de contrôle de l état.

Donc si qqchose doit venir, ce sera d'au dessus, de l'UE.

26 août 2014

Un ministre ce n'est qu'une tête et un cabinet. Si lui change, tous le corps (les fonctionnaires, les organisations de droit civil consultées etc.. ) ne changent pas, heureusement..
.
@Nemo: alors si il/elle (ton gars, ta source) veut gain de cause, c'est à Strasbourg qu'il lui faut trouver du soutien, pas à Paris.

26 août 2014

Qui te parle de vouloir avoir gain de cause?

Ben, ni toi ni moi, mais bien le lobby qui pousse à la réalisation d'un projet qui lui est cher (quelles qu'en soient les raisons, justifiées ou non, ce n'est pas le propos)

23 août 2014

Je pense qu'il est grand temps de se bouger, de diffuser l'info que certains ont intérêt à étouffer, peut-être lancer une pétition, les motards en leur temps ont bien réussi à se faire entendre.

24 août 2014

ben oui, je suis voileux et motard...
pour les motos, ils ont recule jusqu'en 2022, apres cela on recommencera a leur faire savoir qu'on est pas d'accord...!!!
ce qui m'inquiete, ici, c'est le nombre assez important de gens pour ? y aurait-il donc autant d'experts maritimes que cela ? une fois de plus, on nous veut nous supprimer une liberte et les responsabilités qui vont avec...
je suis au crouesty ce soir et demain ils annoncent des rafales de force 7/8 bf...tous les experts portant moult cires cotten et autres gants sur des 40/45 pieds et qui ne sortent pas de la baie de Quiberon seront a sortir et des appels au cross y'en aura...moi, je vais rester tranquille au port, j'irais me faire un moule/frites et pis voila...
cette passion a des contraintes naturelles, il ne faut pas l'oublier, c'est tout...
qu'Est-ce qu'un soit disant expert ira trouver de bon a mon challenger europe de 1978 ? il voudra tout changer, comme les andouilles qui veulent t'obliger a tuber une cheminee dans une maison en pierre ( cheminee qui tourne depuis plus de 105 ans sans jamais aucun feu de conduit...)
trop d'expertise tue l'expertise

24 août 2014

bien d'accord avec toi papoune

26 août 2014

La FFMC (fédération des motards en colère) s'est battue, et se bat toujours (puisque le projet est régilièrement remis sur le tapis) contre le controle technique moto qui est proposé et poussé par des gros lobbyes de controles techniques (groupes allemands mais pas que bien sur, car les constructeurs aussi pensent pouvoir vendre plus de motos neuves)...

Il suffit de voir que le marché voiture en progression en france des 20 dernières années a été les femmes...
La technique et les pannes leur faisant peur, le controle technique a passer a poussé de nombreuses femmes a toujours acheter des voitures neuves (bien que souvent petites)... Voila comment on influe sur le marché, a tort ou a raison.

Dans le cas du controle technique auto, les poubelles n'étaient pas forcément légion, sauf en ce qui concerne les camionette d'entreprises (mais des après le controle elles sont déja bègnées :-) mais cela a rapporté une rente a ces groupes (des millions d'euros, et controle tous les deux ans, héhé) et l'état se fait 20 pour cent !
Donc c'est dans l'intéret de tous les états de gagner de nouveaux sous, a vous de voir si c'est utile !

Les motards se défendent par leurs associations et leurs pétitions et ils ont raison !
Les motos sont comme les voiliers des engins majoritairement plaisir, bien que parfois utilitaires, mais avec une forte implication personnelle et affective, d'ou un entretien bien plus sérieux que sur les autres modes de déplacement, hormis les avions.

Si le controle moto passait, il ne faudrait que quelques années pour que le contrôle vélo pointe son nez "le seul véhicule routier qui ne soit encore vérifié pour la sécurité des usagers de la route" etc etc...
Les états laissent les lobbyes du fric facile faire tant que les citoyens se laissent manipuler !

Il faut donc faire une pétition sérieuse, toucher toutes les associations de france et d'europe pour se défendre, un point c'est tout.
Vive l'europe des citoyens !
:pouce:

26 août 2014

L'apparition du contrôle technique ne m'a jamais incitée à acheter des voitures neuves!!! Mais contrairement à pas mal d'hommes je confiais mes vieilles voitures à des pros pour les points que je ne pouvais pas vérifier moi-même avant d'effectuer de longs trajets - je n'ai pas attendu qu'on me l'impose.

26 août 2014

2 remarques:
1) D' après Juppé, premier ministre à l'époque, le CT auto a été mis en place pour "assainir et rajeunir le parc automobile". En clair, nous forcer à acheter des voitures neuves.

2) quand les routiers, taxis motos ambulanciers ou autres font des opérations escargots ou des barrages, ils ont en face d'eux des automobilistes à peu près courtois et civilisés.
Donc pas trop de bagarres.
J'ose à peine imaginer les plaisanciers de la Rochelle bloquant le port de pêche ou les ports ostréicoles..

26 août 2014

"J'ose à peine imaginer les plaisanciers de la Rochelle bloquant le port de pêche ou les ports ostréicoles" et en se mettant à plusieurs cassant la figure à celui qui demanderait à passer :heu:

26 août 2014

Avant de bloquer les ports de peche (les pêcheurs ont aussi des bateaux qui seraient soumis au Controle technique, qu'en pensez vous?) les pétitions internationales et massives sont indispensables...

Après les bateaux de plus de 7 mètres, ce sera ceux de plus de 5 mètres, puis les dériveurs d'école etc...

C'est absolument normal et logique, car des gros groupes internationaux veulent absolument de la croissance de chiffre d'affaire, et si des états les laissent faire, pourquoi s'en priver ma bonne dame ?

Seules les citoyens par pétition et pression sur les élus peuvent changer la donne, avant de passer a des actions "coups de poing"

Je ne suis pas persuadé que le chiffre d'affaire "des gros groupes internationaux" soit influencé en quoi que ce soit par l'état des épaves de quelques grelotteux. :mdr:

En revanche, il suffit de frapper "bateau ventouse" dans l'onglet recherche de HetO pour trouver 705 résultat...

:heu:

Un CT n'est envisageable qu'à partir où il est accompagné par un dispositif réglementaire permettant de sortir le bateau recalé de la circulation.

C'est le cas pour l'auto mais pas pour le nautisme.

Ce qui repose le problème des BPHU et, en particulier de la responsabilité pollueur/payeur des propriétaires d'épaves.

Contrairement à l'auto, la problématique de la sécurité est négligeable en plaisance qui n'est pas, objectivement, une activité dangereuse.
En, revanche, en plaisance, c'est la problématique de l'évacuation des épaves qui est prépondérante.

Il est faux et absurde de prétendre que le CT auto à augmenté les ventes de VN. L'objectif était clairement d'évacuer les épaves roulantes.

26 août 2014

Est-ce que tu crois qu'un CT supprimera les bateaux ventouse ? Je pense au contraire que leur nombre augmentera puisque les recalés du CT n'auront plus le droit de naviguer.

Pour ce qui concerne la diminution du nombre de fonctionnaires, même attrape-nigauds. Est-ce que beaucoup de monde continuerai à passer sa voiture au CT, si les gendarmes ne verbalisaient pas en cas d'absence dudit CT ? Il faudra du monde sur l'eau pour contrôler tout ca.

Non, le seul objectif crédible, mais inavouable, du CT est bien de réorienter le marché vers le neuf, comme cela s'est passé pour les voitures et a été très bien expliqué plus haut dans ce fil.

Si l'objectif est vraiment de garantir la sécurité, ne serait-il pas plus simple, plus efficace, et moins onéreux pour l'état, de renforcer les normes de construction et/ou l'armement minimum obligatoire des bateaux neufs ?

Bonne soirée

29 août 2014

705 résultats dont 702 sur hisse et oh :mdr:

26 août 2014

"Il y a un truc pas logique: dans cet article, on peut voter pour ou contre une telle mesure.
Et bien pour l'instant, c'est une majorité de oui qui l'emporte...
A vos clics"

Ben ouais, c'est des terriens qui ont voté, ou des employés des boites de contrôle technique qui sont obligés !
:tesur: :-(

J'ai déjà fait le calcul, merci.

Il serait anormal, dangereux, liberticide, idiot etc... que les chaines de contrôle classique s'emparent de ce marché.

J'espère que je suis assez clair, si tu veux, j'ai d'autres qualificatifs en magasin pour définir cette idée comme, d'ailleurs, celle de confier les contrôles aux zexpaires nautiques.

C'est très précisément pour cela que je pense qu'il faut occuper le terrain autrement, ce qui est possible et certainement plus dans l'air du temps que l'imagine Oliv44 : cette démarche rentre très précisément dans le marécage que personne ne veut regarder en face constitué par les bateaux ventouses, les BPHU, les abus d'utilisation des ports, la responsabilité financière du devenir des bateaux en fin de vie.

D'une manière ou d'une autre, le parc considérable d'épaves qui jonche nos côtes devra être évacué et détruit aux frais de leurs propriétaires et ce serait être bien naïf que de croire que cala pourra être quelqu'un d'autre...

Enfin, j'dis ça, j'dis rien. :litjournal:

Pour répondre à ta question, je n'ai aucun rapport avec quelque organisme de contrôle que ce soit.

26 août 2014

Nemo1, sors ton calepin et tes crayons:

en voiture, prix moyen du contrôle technique est de 66,50...

La navigation de plaisance en mer représente une flotte d’environ 979 918 unités (au 31 août 2013 hors DOM-TOM) :

(source www.developpement-durable.gouv.fr[...]la.html )
fais le calcul, cela représente un bon gros magot que bien des chaines de "controle technique" voudraient se farcir !
=65 164 547 millions d'euros de chiffre d'affaire tous les deux ans si cette date est retenue...

Et ensuite, une fois un pays européen fait, ils essaient de l'imposer à tous les pays de l'union...

Nemo1, tu bosses dans une boite de contrôles techniques ?
:tesur:

26 août 2014

sans oublier 20°/° de tva pour l'état

26 août 2014

Le prix moyen du CT est TTC, TVA comprise donc.
D'ou mon argument crédible; les états sont toujours pour ces ponctions, tant que les citoyens ne bougent pas.

26 août 2014

Bonjour,

Sauf erreur, il y a un point sur ce thème qui semble ne pas avoir été abordé: si un contrôle technique est mis en place ayant pour but plus ou moins avoué de renouveler le "parc" des bateaux de plaisance, ce parc sera-t-il renouveler pour autant ? On parle de loisir et non pas de voitures qui sont indispensables à la vie économique (aller bosser par exemple...), les ports et autres organismes tel que l'ex SAGEMOR vont certainement ce poser la question: a quoi sert de multiplier l'aménagement de ports de plaisance si on a pas de bateau à y mettre (et à mon avis ils ne sont pas si mécontents que ça d'avoir des bateaux "ventouses") ? Ou alors on pourra se payer un voilier neuf de 6-7m00 pour le prix d'une Clio ? j'imagine: on vous reprend l'ancien si vous en achetez un neuf (avec une prime de 500 €) ! Blague à part, appliquer à l'industrie de la plaisance les mêmes méthodes qu'à l'industrie de l'automobile me semble aller vite en besogne, pourtant ils auraient bien voulu chez Bénéteau...

Quand pensez-vous ?

@ Bosco17,
ports sans listes d'attente en 2013 :
Perros-Guirec, Trébeurden, Morlaix, Roscoff-Bloscon, Nantes-Cordemais, Port-Médoc, etc.
Source : enquêtes Voiles et Voilier 04/2013 sur les places de port en France
Certains ne sont peut-être plus dans cette liste, mais pas tous.

27 août 2014

Je crois qu'il y a de place en Bretagne nord, Perros-Guirec par exemple, ou en Normandie. En Belgique et en Hollande aussi à des prix très correct.

D'ailleurs pour la Hollande, je ne comprends pas pourquoi les parisiens en sont totalement absent. Amsterdam n'est pas plus loin de Paris que la Bretagne et le climat y est surprenant. 1 seul we sans pouvoir naviguer sur 5 mois entre avril et aout sur l'ijsselmer.

26 août 2014

"es ports et autres organismes tel que l'ex SAGEMOR vont certainement ce poser la question: a quoi sert de multiplier l'aménagement de ports de plaisance si on a pas de bateau à y mettre"

Euh, tu connais des ports sans liste d'attente ?

Moi pas, mais je ne demande qu'à apprendre :litjournal:

26 août 201426 août 2014

@Nemo1

Un CT n'est envisageable qu'à partir où il est accompagné par un dispositif réglementaire permettant de sortir le bateau recalé de la circulation.

Entièrement d'accord. C'est en quoi je te dis q'aucune des mes sources, pourtant consultées lors de légifération (ca se dis?) n'en a entendu parler.
Et si on revient aux déclarations du ministre relatée dans la presse, il parle bien d'une "consultation Europèenne du sujet", pas Nationale.
Et je répète mes sources: en plaisance, rien de plus que ce que dis l'UE.

.

cette démarche rentre très précisément dans le marécage que personne ne veut regarder en face constitué par les bateaux ventouses, les BPHU, les abus d'utilisation des ports, la responsabilité financière du devenir des bateaux en fin de vie.

Oui. Sauf que comme le dis si bien Ptiplouf, entre les "bateaux ventouses" et le "contrôle technique", il n'y a aucune commune mesure.
Il n'y a rien de pire qu'une contrainte réglementaire qui ne dis pas son nom. Si vous voulez faire la chasse aux bateaux ventouses, ok. Je n'ai rien contre, ni pas grand monde je pense. Mais pourquoi vouloir utiliser un contrôle technique? quel est le rapport? Un bateau ventouse est un bateau qui ne sort pas, QUEL QUE SOIT L'AGE DE SES VARANGUES.
Il y a des vieux gréements de 1950 qui sortent tous les WE. Il y a des love -love, muscadets, et tout un tas de vieux bateaux qui sortent, notamment des aciers mal entretenus dont les proprios n'ont que peu de moyens. D'un autre coté, il y a des First 210 qui ne sortent jamais, des Blue Djiin, et tout un tas d'autres bateaux récents. Il y a également tout un tas de bateaux qui ne servent qu'a faire caravane de port, utilisés, mais jamais sortis.
Il y a enfin tous les transportables que tu veux faire passer au contrôle alors qu'il n'occupent pas de place de port.
Et que dire de ceux qui sont à sec?
A te lire, j'ai plutôt l'impression que tu joue non pas pour des places de ports, mais pour que se vendent des bateaux neuf, en plastoc, sorti des grands chantiers.
Tes action chez Bénéteau ne te rapportent pas assez?

.

Il serait anormal, dangereux, liberticide, idiot etc... que les chaines de contrôle classique s'emparent de ce marché.

Ah bon? et pourquoi cela? tu peux develloper? car je pense au contraire que les experts maritimes sont les mieux placés. Ne t'en déplaise, ce sont les seuls qui sont formés à cela: évaluer l'etat général d'un bateau.
Que certains soient bon, et d'autres moins, ce n'est pas le propos, c'est partout dans chaque métier.
Mais je ne vois aucun autre corps de métier de la plaisance qui soit plus capable que celui des experts maritimes.
.
Maintenant, avis personnel, plutôt que de chasser le bateau ventouse à coup d'expertise technique (dont certains risquent de passer même si ils sont vieux et ne bougent pas) ne vaudrait -il mieux pas que ce soit les ports eux même qui appliquent une tarifcation qui privilègie les bateaux qui bougent au détriment de ceux qui ne bougent pas? Cela aurait l'avantage d'appeler un chat, un chat, et de ne pas demander d'arsenal réglementaire ainsi qu'une machine énorme à mettre en place.

27 août 201427 août 2014

1°) aucune action chez bénéteau, mon secteur d'activité est l'automobile.

2°) le métier d'expert maritime n'existe pas.
N'importe qui peut librement se prétendre expert maritime : toi, moi, et quiconque le souhaite sans qu'il soit nécessaire de justifier d'une quelconque qualification (d'ailleurs, histoire de faire date "au cas où" je décide que je suis expert maritime à partir de ce jour).

Leur Notre fonction d'auxiliaire d'assurance ne les nous qualifie en rien en matière de contrôle technique.

En auto, les expert en automobile, qui, eux, répondent à une qualification précise et brevetée sous contrôle de l'état, ne sont pourtant pas compétents pour effectuer les contrôles.

Je pense que nous avons fait le tour du sujet.

Je te laisse à tes certitudes et à tes habitudes. :aurevoirdame:

27 août 2014

Une voiture qui n'a pas réussi le contrôle technique peut rester au garage; je suppose que les bateaux ventouses dans ce cas n'auraient pas de problème s'ils ne naviguaient pas et ne libèreraient pas leur place ?

Il m'a semblé comprendre qu'un "con sans suce" existait pour affirmer qu'un port n'est ni un garage ni un parking.

L'équivalent serait a mon sens une mise à sec.

29 août 2014

Un consensus ? Ah ? Sur Hisse et ho... Parce que les ports, ils s'en fichent ! Et puis la mise à sec ? Faudrait qu'il y ait du foncier disponible suffisant pour cela. Va voir en Med si tu as assez de place au sec près du littoral !

27 août 2014

Il me semble que l'on a changé de ministre donc quid de cette idée de CT , espérons que le nouveau s'occupera d'autre chose .
Mais si par malheur un CT est imposé un jour , je ne pense pas que cela libère des places dans les ports car imaginons que j'ai un bateau dont je pense qu'il ne passera pas le CT , je vais le laisser au port en attendant d'avoir l'agent ou le temps voir les 2 de le remettre en état , soit le laisser au port en attendant de l'avoir vendu mais comme nous serons beaucoup de ce cas , que le nouveau proprio devra investir pour le remettre aux normes et se trouver une place de port , ben y a des chances que mon bateau finisse en ventouse car bien que les prix auront chuté je ne pense pas qu'une contrainte en plus fasse qu'il y ait plus d'acheteurs .
De plus je ne pense pas qu'un CT fasse vendre plus de bateaux neufs .

Pour pouvoir être accueilli dans un port un navire doit être en état de naviguer.
Le simple fait de ne pas satisfaire à un CT impose ipso facto de devoir soit remettre en état soit quitter le port.

Il est certain qu'un CT marine ne fera pas plus vendre de bateaux neufs que la CT auto n'a fait vendre de voiture.
Ce n'est pas le but.

27 août 2014

"Il me semble que l'on a changé de ministre donc quid de cette idée de CT , espérons que le nouveau s'occupera d'autre chose"

Penser qu'un ministre se préoccupe de la mise en place ou non d'un CT pour la plaisance relève soit d'une exagération fantaisiste de l'impact du dit CT au niveau national, soit d'une minimisation du rôle d'un ministre.
Vu ce qu'on lit ici d'une manière générale, je pencherais plutôt pour la seconde possibilité à moins que certains ne pensent que la plaisance devrait être un sujet majeur de politique nationale.

27 août 2014

Pour pouvoir être accueilli dans un port un navire doit être en état de naviguer.

Tous (ou 95%) les bateaux ventouses sont en etat de naviguer. Ce n'est pas parce que les drisses sont vertes et que la coque est sale qu'il ne le peut pas.

D'accord.

J'ai, personnellement effectué un relevé l'été dernier (2013) sur 5 ports (Le Croisic, Arzal, La Roche Bernard, Piriac).

J'y ai compté 1% de navires manifestement hors d'état de naviguer décelables depuis l'extérieur.

Ton évaluation de 5% de navires hors d'état de naviguer me semble donc cohérente.

Dégager de la circulation ces 5% de navires dégagerait mécaniquement le même nombre de places de port sans qu'il en coûte un centime à la collectivité.

27 août 2014

Pas sûr ! Certains nettoient leur coque de temps en temps mais reconnaissent qu'ils ne pourraient pas sortir du port (j'en connais au moins un qui vit à bord).

27 août 2014

Bonjour,

En résumé, ne pensez vous pas que le seul but est de récupérer du FRIC sous couvert de la sécurité, de bateaux ventouses ...ect.. en fait pour notre "bien"?

une voiture passant au CT n'a aucune garantie de ne pas tomber en panne.

J'ai changé mes deux pataras, 6 mois après des traces de rouille ont apparues.
Je les ai ramenés chez mon gréeur qui les a re-passivés et en me faisant remarquer que les câbles utilisés actuellement ne sont plus de la même qualité d'y il a 20 ans.

si après un CT mon gréement pète avec , pas de chance , avec des victimes, les assurances pourraient se retourner vers le contrôleur!!!!
quand il y a du pognon en jeu c'est aussi dans les deux sens!

cdt

27 août 2014

Le but est de montrer qu'on fait quelque chose...
Et comme il n'est pas bon d'emmerder la majorité on s'occupe d'une minorité , de préférence présentée comme irresponsable , les plaisanciers.

Que ce soit efficace , utile , nécessaire ou pas n'a aucune importance : ce qui compte c'est d'afficher son volontarisme.

Quelque soit le ministre , quel que soit le gouvernement c'est ainsi que ça se passe.

Outre les points que tout le monde a souligné il en est un qui me dérange : quelles compétences auraient les contrôleurs?
J'ai eu l'occasion de discuter récemment avec un expert maritime.
C'était amusant : pour lui un bateau en bois c'était forcément une construction classique dans laquelle il fallait planter un couteau pour "tester".
Je ne suis pas certain qu'une coque bois moulé ou contre plaqué apprécie le traitement , surtout si c'est recouvert d'époxy.

Il m'a aussi parlé de l'état des membrures.
J'ai senti un léger scepticisme lorsque je lui ai dit qu'il n'y en avait aucune à bord , la construction étant sur lisses.

Bref il n'avait pas les aptitudes pour juger ce type de bateau (et l'a reconnu :c'était une conversation amicale autour d'un verre.)

Alors quid des construction non conventionnelles?

Qui aura des aptitudes réelles?

Pour les aptitudes, encore une fois, il ne peut être question qu'il s'agisse des experts du fait précisément de l'absence de définition de leurs éventuelles compétences.

27 août 2014

"construction non conventionnelles" mais quand même majoritairement utilisées depuis plus de 60 ans en ce qui concerne la construction bois (le Vaurien est né en 1951, par exemple...)
Il serait temps que les "experts" se recyclent ou se tiennent au courant !
:tesur:
:pecheur:

27 août 2014

Les experts maritimes sont extrêmement compétents ... dans leurs domaines.

La vérification d'un bateau en bois moulé ou le chiffrage d'une avarie sur un cargo n'ont aucun rapport.
Le titre ne fait pas la compétence universelle.

Il y a des experts spécialisés dans la plaisance mais ce n'est pas la majorité et on n'en trouve pas partout.
La probabilité d'en trouver un dans une zone ou la plaisance est peu développée avec des compétences pour des construction autres que le plastique , l'acier et l'alu est assez réduite.

27 août 2014

J'ai un vieux bateau...j'aurais peut-etre dépassé la date( pour une voiture c'est 25 ans je crois...) il sera peut-etre comme bateau de "collection". Avec une vignette spéciale et une assurance idem. Na !
Un vieux skipper qui passe pas régulièrement son contrôle et qui devient lui aussi "collector"...

27 août 2014

Un juge ne pourra pas mettre aussi facilement en cause la responsabilité d'un chef de bord qui prend la mer confiant dans la sécurité que lui apporterait un contrôle technique.
En cas de diagnostic erroné ou insuffisant à l'origine d'une fortune de mer il faudra bien que celle de l'expert soit mise en cause. Cela s'appelle l'obligation de résultat.

Pour prendre l'exemple concret du CT auto qui existe maintenant depuis un bon moment :

Le contenu des contrôles est fondé sur des observations objectives et sur des mesures.

La seule responsabilité du contrôleur, son obligation de résultat, est exclusivement de reporter point par point ce qu'il a réellement observé ou mesuré.

Contrairement à ce que tu avances, un contrôle technique auto n'apporte aucune garantie de sécurité. Son rôle est d'effectuer quand c'est possible, un contrôle visuel ou une mesure sur les points de la liste des contrôles à effectuer.

Exemple :
Une auto présente un déséquilibre au freinage important.
Le contrôleur ne dispose d'aucun moyen d'immobiliser le véhicule.
Le déséquilibre est signalé au propriétaire (qui signe le papier attestant qu'il est informé du défaut).
En cas d'accident, seule la responsabilité du conducteur, informé qu'il utilise un véhicule défectueux, sera recherchée.

Sans CT, un conducteur non technicien (tu serais surpris de découvrir le niveau réel de perception mécanique du conducteur de bas) peut ne pas percevoir une anomalie.

Un CT peut lui révéler. Ensuite, c'est à lui de prendre ses responsabilités mais, au moins, il le fait en connaissance de cause.

Non.

Les seuls qui puissent effectivement immobiliser un véhicule sont les pandores.

Un expert auto qui constate qu'un véhicule est hors d'usage ou présente un danger grave, ne peut que (et doit) le signaler par courrier recommandé au propriétaire. :litjournal:

Dans l'ordre :

1°) le rôle du CT auto était d'élimer les épaves roulantes.

Tu n'as manifestement aucune expérience de réparation auto, je peux t'affirmer que, avant les contrôles certaines auto étaient dramatiques : j'ai, par exemple, vu arriver chez moi une voiture, conduite par un jeune fauché qui partait en vacances le lendemain.

Les disques de frein avant étaient découpés par les pistons des étriers et désolidarisés de la voiture (donc : pas de frein avant depuis des lustres). Les freins arrière n'avaient plus de garniture et un des cylindres de roue était grippé.

Il voulait malgré tout partir en vacances avec sa voiture, j'ai dû faire appel à la police pour immobiliser le véhicule.

Au final, le gamin venait d'acheter l'auto qui ne disposait, en tout, que d'un seul frein, sans garniture pour s'arrêter. quel est le rôle du CT? Réfléchi...

2°) les experts sont totalement étrangers au CT. Les CT sont effectués par des techniciens formés (j'en ai formé lors de la création des CT auto) et ils répondent de leur activité devant les juges. Leur activité étant de constater ils répondent de l'exactitude de leurs constats. Ni plus, ni moins.

3°) Je pense que le risque inhérent à l'usage d'une auto est autrement plus élevé que celui inhérent à l'usage d'un navire de plaisance, ne serait-ce que du fait du différentiel de durée d'usage. Les assura,ces des CT auto sont de classiques assurances RC, il n'y a aucune raison que celles d'un CT bateau soit plus élevée.

Ce qui est rigolo dans "vos" réactions, c'est que vous partez de deux principes qui me semblent un peu péremptoires :
- quoi? contrôler mon bateau à moi que je connais? Ma compétence, ma liberté etc.

quel est le réel pourcentage de vrais compétents parmi les plaisanciers?
1%, 10%, 50%?
Et les autres, ils font comment pour "savoir"?

Quand je vois les question posées ici sur les structures de navire, sur le vieillissement des gréement, sur la mécanique, sur l'étanchéité des passe coques etc., je ne suis pas certain que ces "non compétents" soient si rare et je constate sur certains sujets que je connais que la compétences que certains pensent avoir n'est eut être pas aussi étendue que prévu.
Objectiver tout ce bordel, c'est peut être pas inutile.

  • Ce sera cher, ce sera contraignant, c'est encore une histoire de fric...

Qu'est-ce qui empêche d'imaginer que ces CT soient mis en place, conçus et réalisés par des plaisanciers bénévoles, dont la qualification est vérifiée et attestée, plaisanciers "estampillés" dont la représentation est certainement disséminée partout?

Qu'est-ce qui empêche d'y réfléchir avant qu'un crétin dans son bureau imagine le marché, le bien général, les conneries habituelles?

Je préférerais personnellement que, périodiquement, mon navire reçoive un regard d'un observateur dont je connais objectivement la compétence plutôt que de devoir recourir aux lumières incertaines d'écrivains de forum lorsque la casse/problème/ avarie que j'aurais pu éviter si ça avait été traité avant arrive.

Mais j'dis ça, j'dis rien.

Continuez à brouter, pendant ce temps là, la laine pousse...

:pouce: :mdr:

28 août 201428 août 2014

Je me fous de l'article de Var matin comme de ma première chemise : c'est du ragot de journaleux qui ne vaut que le poids du papier qu'il fait vendre.

En revanche, je serais curieux de savoir a partir de quoi, tu t'autorise à imaginer qu'un CT dont tu ne connais ni ce que pourrais être son contenu, ni la façon dont il pourrait se dérouler, ni par qui il serait mis en œuvre puisse être une usine à gaz couteuse et bureaucratique.

Tu es devin? :tesur:

28 août 2014

"Le contrôleur ne dispose d'aucun moyen d'immobiliser le véhicule."
Ah ! Je croyais que c'était possible !

28 août 2014

Exact.
Je confonds avec la législation suédoise qui, de mémoire, a été une des premières à instaurer le CT au début des années 70. :reflechi:

28 août 2014

"un contrôle technique auto n'apporte aucune garantie de sécurité"

Alors à quoi sert-il ??? J'aimerais bien lire les attendus qui ont conduit à la création du contrôle technique.
Finalement les experts souhaitent le beurre et l'argent du beurre. Ils veulent contrôler mais surtout pas répondre de la pertinence de leurs observations devant un juge. C'est trop facile.
Moi je dis qu'un chef de bord que l'on met en cause pénalement suite à la validation du bon état de son bateau par un expert fera facilement la démonstration que sa confiance a pu être abusé par le constat du contrôle technique.
Les experts qui salivent sur ce marché juteux doivent y réfléchir à deux fois. Il faudra nécessairement qu'ils s'assurent pour leurs expertises et ça va leur couter un bras.
Je pense qu'il faut très vite arrêter ce délire sur le contrôle technique des bateaux.

28 août 2014

Brouter à perdre la laine ? :mdr:

28 août 2014

1- Si j'en crois l'article de Var matin ce ne sont pas les bateaux hors d'usage qui ont déclenchées les grandes manœuvres de feu le Ministre mais les statistiques des secours en mer qui ne font pas apparaitre cette notion.
2- Difficile de ne pas reconnaitre qu'un regard extérieur et compétent sur son bateau ne soit pas une chose utile. De là à justifier une usine à gaz aussi couteuse que bureaucratique !

Broutons, broutons, il en restera toujours quelque chose.

28 août 2014

Mery, un vrai musée flottant, quoi !
:bravo:

En même temps, on tombe dans une spécificité franco-française, de tout vouloir réglementer, normer...
Heureusement qu'on est le "pays de la liberté", qu'est ce que ce serait sinon ?
Je ne serais vraiment pas étonné que cela voit le jour...
Article intéressant :
www.journaldunet.com[...]s.shtml

28 août 2014

Je suis personnellement enchanté que, périodiquement, mon navire reçoive un regard d'un observateur dont je connais objectivement la compétence …

Le problème n'est absolument pas là … mais plutôt : en quoi cela intéresse-t-il l'Etat ?

Préférons un Etat qui libéralise, autorise, responsabilise à un Etat qui interdit, règlemente, contraint … le nôtre est devenu pléthorique, tentaculaire … mais ne sait plus où trouver les subsides nécessaires à son fonctionnement … il est urgent qu'il redécouvre le bien-fondé de s'abstenir lorsque il n'est pas indispensable d'intervenir !

Exite-t-il d'autres pays que l'Espagne qui ont adopté un CT pour les navires de plaisance ?

Essaye de faire l'effort (fais-toi aider le cas échéant) d'imaginer que, précisément, le problème puisse être là.

Essaye d'imaginer que tu anticipes l'éventualité d'une initiative débile venant de l'état en mettant toi même en place ce qui pourrait être utile et non pas ce qui pourrait être rentable.

Imagine...

C'est trop dur?
Sans doute : essayer de faire agir un fervent partisan, comme tu le revendiques, de ne surtout rien faire tant que tu n'y es pas contraint.

Tu fais quoi à bord? Lest?
:litjournal:

28 août 201428 août 2014

La condescendance provoque, en général chez moi, plutôt mépris et dédain … je vais néanmoins essayer de faire un petit effort puisque tu m'y encourages . ;-)

Ne t'inquiète pas pour la vie de mon bord, elle va très bien . Tu es loin de la réalité en imaginant que je suis de ceux qui ne font rien sans y être administrativement contraint : le pont de mon navire est actuellement en réfection complète, le mât déposé, le gréement dormant va être changé … et ce, sans aucune injonction de qui que ce soit !

Les propos de Cuvillier sur un éventuel contrôle technique n'ont, semble-t-il, pas surpris que moi … sauf quelques professionnels dont tu fais peut-être partie . La genèse de cette saillie apparaît bien obscure, sa justification, pour le moins, discutable .

Ma réponse se situe principalement sur un plan philosophique : nous avons la chance de ne pas encore avoir l’obligation d’être raisonnables mais rien n’empêche de l’être … et ça me va bien !

Ce qui est utile est ce qui contraint le moins … à fortiori dans un domaine où aucune nécessité ne s'est faite ressentir à ce jour .

.… et au dela, s'assoir sur toute considération financière, tant pour le plaisancier, que pour l'Etat paraît bien inconséquent .

Je réitère ma question : existe-t-il d'autres pays que l'Espagne qui ont adopté un CT pour les navires de plaisance ?

Rassure-toi … je n'ai jamais eu les mains dans les poches, tant dans ma vie professionnelle, qu'associative ou "récréative" . Par ailleurs, tu nous as habitués à une prose plus enlevée que je lis avec plaisir … là, c'est de la soupe à 2 balles, sur fond d'attaque personnelle malvenue !

Cordialement ;-)

Alain

28 août 2014

En France, l'état est autant omnipotent qu'impotent ! Probablement que les 2 sont liés et qu'un est la conséquence de l'autre ?! Qui peut croire qu'il soit capable de nous pondre un CT dans l'intérêt de tous, avec tant de lobbys à l'oeuvre.

Ton post est une superbe réponse à la question qu'il pose. :pouce:

Si l'état est aussi omnipotent qu'impotent c'est parce qu'il est désigné par des individus qui, comme toi, baissent les bras avant même d'avoir sorti les mains des poches.

Si tu étais un petit peu plus moteur, tu (vous) pourriez peut-être passez au-dessus de tes (vos) petites terreurs pour essayer de construire intelligemment quelque chose d'utile.

Mais peut être que dans ces trois nouveaux mots, quelques uns t' (vous) échappent... :mdr: :litjournal:

Et toi, tu fais quoi?
Rien avec application, comme Freychou?
:mdr:

Sinon, je suis très fier de ce que tu dis : grâce à moi, tu te sens pouvoir avancer avancer et, peut être aller loin.

Au départ, c'était pas gagné mais je vois que j'ai eu raison d’espérer que, malgré la profondeur du fossé, il était quand même possible d'en tirer quelque chose : maintenant, tu sais qu'il peut exister autre chose, plus loin.:pouce:

Je vais donc persévérer :alavotre:

P.S. : si tu ne comprends pas tous les mots que je mets bout à bout, relis les. tu verras, à force... :mdr:

Pitête oui, pitête non.
Va savoir. :mdr: :cheri:

28 août 2014

T'es comme les hommes politiques, tu rajoutes des mots aux mots pour faire des phrases, mais ce n'est que du vent qui sort de bouche. Les paroles ne sont pas les actions. Et à mon avis tu parles trop pour avoir le temps de faire quoique ce soit de positif et de constructif.

Dans mon post ci-dessus, je ne fais qu'un constat, et toi tu m'attaques sans savoir ce que je fais ou ne fais pas.

Par contre le jour où je manquerai de vent dans les voiles, je t'appellerai, parce qu'avec celui que tu brasses je devrais aller vite et loin après avoir pris tous mes ris.
:litjournal:

28 août 2014

De mon iPad je t'ai mis une étoile parce que voter et répondre trop rapprochés.

Tu fais le petit chien savant sur un forum, mais je suis convaincu rien de plus. A mon avis tu n'es qu'un petit complexé qui veut se faire mousser, une manière de tenter d'exister ?!
Si brasseur de vent te donne du plaisir tant mieux, y'en a comme toi qui se contentent de peu faute de pouvoir accéder à mieux.
Ton agressivité gratuite doit cacher une soumission à laquelle tu n'as jamais su échapper.
:pecheur:

28 août 2014

"construire intelligemment quelque chose d'utile." très joliment résumé et je vote pour. je rajouterai bien un petit qqchose sur la formation ou le niveau de compétence dans ce meme esprit. que ça ne soit pas une sanction mais bien une aide utile pour le plaisir, le confort et la sécurité de tous.

28 août 201428 août 2014

Des reflexions au fil de celles que je lis:

un contrôle technique auto n'apporte aucune garantie de sécurité.

Alors comment en attendre plus sur un contrôle technique plaisance?

.

Le contrôleur ne dispose d'aucun moyen d'immobiliser le véhicule.

Nemo, dans ton "monde de la plaisance idéal" "tes" experts en auraient-ils le pouvoir? est-ce là ce que tu souhaiterai?
.
quel est le réel pourcentage de vrais compétents parmi les plaisanciers?
1%, 10%, 50%?
Et les autres, ils font comment pour "savoir"?
---Vs.---

Qu'est-ce qui empêche d'imaginer que ces CT soient mis en place, conçus et réalisés par des plaisanciers bénévoles, dont la qualification est vérifiée et attestée, plaisanciers "estampillés" dont la représentation est certainement disséminée partout?

C'est tout bonnement impossible, au vu de la telle diversité "mécanique" des voiliers et bateaux à moteur. Un ctrl technique sur des voitures se fait sur des points qui sont communs à tous les véhicules. Les différences sont minimes genre certaines ont des tambours de frein AR, d'autres des disques comme sur l'avant. Certains ont (encore) des amortisseurs à lames alors que d'autres à gaz. Et encore, ont ne vérifie que l'efficacité de chacun quel que soit son montage.
Comment mesurer l'efficacité d'un varanguage de coque sur un start7 qui n'en a pas? sur un BénéJanDuf qui utilise un contre-moule collé on ne sait trop comment? on le décolle? sur un chassiron en bois classique qui présente des membrures de 20x20 en chêne ? Sur un RM ou un montaubin qui présente une carlingue métallique associé à un maillage de cloisons CP/epoxy? sur un béné/jano des 80' en straté polyester ? sur un béné/jano des 2000 en infusion epoxy?
Et il en va de même pour les matériaux de coques, pour les épontilles/cloisons de support de mât/ les sytèmes mixtes/ les systèmes barottage+puit de quille qui assurent tous la même fonction. Idem pour les systèmes d'appareils à gouverner, de lest, de gréements etc...
Sauf à généraliser un seul modèle de construction (ce qui arrangerait bien les chantiers et leur process, mais enverraient les archi au chômage) c'est tout bonnement impossible.
Au delà, cela reporte sur un autre (l'expert) le travail de formation que se doit de faire tout skipper quant à la connaissance de SON bateau et des ses spécificités, à l'image de Motutonga (il est en mer actuellement) qui s'est lancé dans l'apprentissage de la soudure alu car c'est son matériaux de prédilection (je ne vais pas jusqu'à dire qu'il faut apprendre à pouvoir reconstruire son bateau, mais simplement à le connaitre). La responsabilité de chacun est de connaitre SON bateau qui à SES spécificités, pas de déléguer cela à un autre, ta mesure est déresponsabilisante ce qui ne va pas dans le sens actuel des réglementations en plaisance.
Encore une fois, cela créerait un déficit de formation des skipper. Hors c'est plutôt ce qui manque en général.

Quand tu écrit:

Quand je vois les question posées ici sur les structures de navire, sur le vieillissement des gréement, sur la mécanique, sur l'étanchéité des passe coques etc., je ne suis pas certain que ces "non compétents" soient si rare [...]

Je trouve cela au contraire bien plus "sain", une démarche d'auto-formation, de responsabilisation façe à un problème et de sa prise en main, premier pas vers la responsabilisation, plutôt que d'appeler à l'aide un expert dont on ne sera que pendu au verdict qui sera blanc ou noir.
Et cela arrive en fait assez souvent: c'est faire appel à un chantier/ou gréeur/ou maitre voilier sur lequel on peut se reposer si vraiment les compétences techniques sont insurmontables.
.
Enfin, si l'on regarde les deux "gros" accidents survenu cette saison qui ont fait beaucoup parler ici même, TAO et RAFIKI, tous deux avec des caractéristiques techniques (rupture de gougeons de quilles pour l'un, dérive coincée basse pour l'autre), il me vient plein de questions:
- Une telle expertise, réalisée disons 6 mois avant (je suppose que cela se ferai une fois par an?) aurait-elle "vu" ces points de défaut?
- Et si c'est caractéristiques (c'est le cas pour la dérive coincée basse) étaient apparues après le contrôle?
- Ces deux bateaux "récents" auraient -ils été soumis à un tel contrôle?
- Et la plus importante de toutes: cela aurait-il changé l'issue des ses deux drames?
.
Quant à imaginer des bénévoles responsables de telles expertises, là cela m'a fait bien rire...
Surtout venant de toi ou je t'ai souvent lu fustiger le bénévolat.

J'ai commencé à chercher à répondre point par point et, finalement j'abandonne parce que, de toute évidence, tu ne comprends pas ce qu'est un CT et que tu ne fais pas l'effort de chercher à savoir (je parle des autos).

La réponse que je pourrais faire, c'est que, ne t'en déplaise, la chose nautique est très proche de la chose automobile sur beaucoup de points de vue.

Ne t'en déplaise, un navire est un objet "technique" comme une auto utilisé par des personnes qui ne sont pas nécessairement compétentes en technique.

Un CT nautique pourrait donc avoir les mêmes effets qu'un CT auto, pas plus et pas moins.

En ce qui concerne le bénévolat, je trouve effectivement inadmissible d'affecter une mission de service public à des bénévoles.

Nous sommes ici en train d'évoquer autre chose et, quand tu auras compris qu'il n'y a aucune liaison entre CT et les accidents tu auras peut être aussi compris que ces CT ne sont pas des services publics.

:litjournal:

28 août 2014

bah, quand on ne pourras plus suivre financièrement, on vendra nos bateaux :-(

merde, j'avais oublié, ils ne se vendent plus :-p

28 août 2014

En bref,
• le CT ne sert à rien pour améliorer la sécurité en mer. Ce qui est semble-t-il la motivation principale de l'ex-Ministre.
Merci à Nemo1 de l'avoir dit aussi clairement.

Ne perdons pas de temps avec ce machin qui fera Pschiiiit dans l'antichambre du suivant.

De rien, c'est bien normal. :alavotre:
Si tu as besoin d'exprimer d'autres évidences, tu peux me contacter en MP, ce sera avec plaisir. :mdr:

28 août 2014

Une autre évidence que je rends publique:

une auto n'est pas un bato :langue2:

:goodbye:

Une souris n'est pas un homme, c'est une évidence.

Cependant, nous sommes tous deux des animaux ce qui nous rend comparables.
:mdr:

28 août 2014

Ce que nemo1 a bcp de mal à assimiler, c'est qu'il y a une pléiade de personnes qui n'ont ni ses compétences, ni sa hauteur de vue. Et là où nemo1 a fort tort, c'est que le temps qu'il perd à dézinguer la pléiade en question pour son ignorance, il pourrait avantageusement le passer à éclaircir nos regards aveuglés... Des souris et des hommes, c'est aussi comparable que des raisins et de la colère, mais là je m'égare, histoire de tenter un bon mot.
En tout état de cause, on peut légitimement s'interroger sur ce que pourrait être un contrôle technique pour bateaux de plaisance, et comment ça se déroulerait, et en quoi ce serait pertinent, sans avoir à affronter la morgue et le dédain, qui sont à l'humour ce que moi je suis à la mécanique.
Amen.

28 août 2014

Personnellement je ne suis pas impressionné par "la compétence et la hauteur de vue" de Nemo1. Je considère qu'il ne surplombe pas le sujet mais qu'il le plombe. Les arguments d'autorité ont pour moi beaucoup moins de valeurs que l'opinion des nombreux intervenants qui ici savent de quoi ils parlent et qui rejettent massivement ce projet.
J'ajoute que la condescendance n'est pas très éloignée de la suffisance.

Il est clair que les "nombreux intervenants" (disons une dizaine pour tailler large) qui se sont exprimé ont manifesté un rejet "massif" (mais non unanime) d'un projet dont ils ne connaissent ni l'éventuelle existence, ni son niveau d'évolution, encore moins son contenu et rien en ce qui concerne son possible mode de mise en œuvre.

Si tu appelles ça "savoir de quoi ils parlent", je pense que je vais devoir réviser mes bases sémantiques.

Je pense que c'est mon cher Hi qui a raison lorsqu'il dit qu' "on peut légitimement s'interroger sur ce que pourrait être un contrôle technique pour bateaux de plaisance, et comment ça se déroulerait, et en quoi ce serait pertinent".

Je constate que la rigidité des "nombreux intervenants qui ici savent de quoi ils parlent et qui rejettent massivement ce projet" les empêche de surmonter leur aversion spontanée pour toute nouvelle idée.

Dommage.

Pour mon cher Hi :
Ne disposant ni de la hauteur de vue ni de la compétence pédagogique nécessaire, je ne suis pas en mesure d'apporter d'autres éléments pour éclaircir vos regards aveuglés que ceux qui sont ici.

Malheureusement, ils se sont heurtés au "bien-fondé de s'abstenir lorsque il n'est pas indispensable d'intervenir" ou au dénigrement.

Dommage.
:litjournal:

29 août 2014

moi je vois bien comme CT:
contrôle de la suspension
contrôle du freinage avec efficacité du frein à main (ancre )
contrôle de la pollution à l'échappement
passage en fosse pour vérification du jeu dans les suspensions et dans la direction et état de la coque
vérification des feux de navigation, de mouillage et surtout de leur orientation
vérification des ceintures de sécurité (1 par siège )
bref comme dans les voitures ..... :heu:
là ça fait pas avancer le sujet ...
:-D

29 août 2014

@spi33... Mais ça fait du bien

29 août 2014

là est tout le problème ,qui en sera capable à part un exellent expert fonctionnaire et ceux là je m'en méfie des plus en plus
à part nous faire la valse a trois temps ..
mais si ça permettait de nettoyer les ports de ventouses qui les encombrent je ne vois que ça de positif .
à une époque le contrôle était systématique sur l'armement
puis c'est dévenu occasionnel avec une amende à la clef si pas conforme .
perso je préferais le systématique s'il manquait quelque chose on n'avait pas l'agrément il suffisait de compléter .
:policier:
alain

29 août 2014

Oui mais es tu sur que les plus "ventouses" soient forcement ceux en moins bon etat... :reflechi:
Je pense que si la moyenne de jurs de sortie est si faible ...cela veut dire que même parmi les navires au top ...il y a aussi de sacrées ventouses :oups:

29 août 2014

Une question à Nemo1 "l'expert":

comment se fait il qu'une voiture limite sort très "chargée" au résultat du controle technique lorsqu'elle est présentée par un quidam, et a peine efleurée lorsqu'elle est présentée par un garagiste connu et fidèle client du Centre de contrôle technique ?
(et je réside dans le nord est, connu pour être bien plus sévère que dans le sud-est)

J'ai accompagné deux dames chercher une voiture, CT vierge, dans un garage pro.
La bagnole sort du garage avec les dames prêtes à partir...
j'ouvre la vitre pour les saluer... et j'entends une magnifique courroie détendue qui va mettre en rade la bagnole très prochainement. Je sors et constate que deux feux ne marchent pas. CT vierge, voiture sortie du garage.
OK comme dit Nemo, je suis un de ces plaisanciers qui n'ont aucunes comptétences en rien, mais j'ai des yeux et des oreilles, et j'ai demandé a ces dames de sortir du véhicule en le refusant car non conforme a une conduite routière tant que les défauts n'étaient pas réglés.
Mais au centre de controle technique, tout cela est passé "entre potes controleur-garagiste" comme une lettre a la poste.

Alors moi, les contrôles techniques, ce que j'en pense...

D'autant qu'il est bien spécifié sur leurs papiers qu'ils ne sont responsables de rien, a part de facturer et d'encaisser...

J'ai vu un "spéciasliste" (comme dit nemo) tenter de soulever une méhari (caisse Plastique) par la carosserie alors qu'elle est montée sur chassis comme toutes les autres dianes, 2cv etc... bref des voitures produites à des millions d'exemplaires pendant environ 35 ans, et le "spécialiste" est incapable de le voir (les yeux) le savoir (compétence) ou le lire (fiches techniques)

Alors tout ça ramené à la plaisance ou les bateau ne sont fabriqués non a des millions d'exemplaires mais au max a des centaines, et souvent a des dizaines...

Le Némo défend son pré carré, son bifteak ou ses actions, mais pas vraiment la sécurité en mer par un controle technique qui éliminerait les voies d'eau, les dématages etc...
:-)

29 août 201429 août 2014

Ton intervention m'allume un neurone.

Je suis à peine moins con qu'une clé de 12 en mécanique et il est vrai que depuis que je confie mes deux vieilles bagnoles à mon mécano préféré, il n'y a plus jamais de contre-visite alors qu'avant c'était quasi systématique.
D'autant plus drôle que ce mécano applique le principe suivant : il va au contrôle technique avec la bagnole en l'état, sans aucune intervention préalable. Et donc, brut de 2 ans de maltraitance.
Au retour du CT, il me suggère quelques réparations ou remises à niveau.
A moi de les accepter ou pas.
En général, je suis raisonnable si on excepte l'histoire qui suit.

J'ai enfin décidé cette année de changer les étrillés des freins AR qui étaient bloqués depuis 6 ans et les disques qui était aussi rouillés qu'une épave gisant au large d'Omaha Beach.

Que se passe-t-il donc sous le pont hydraulique tellement interdit au public mais si accessible aux pros qui amènent les bagnoles ? Quel niveau de dialogue ?

Il semblerait bien que les CT soient une bonne affaire pour les petits garages indépendants. Nombreux sont les clients qui préfèrent faire appel à eux plutôt que d'y aller la tête haute.
La pratique ne semble pas du tout déplaire aux garagistes qui ne rechignent jamais.

29 août 201429 août 2014

Vache ! les étriers. :whaou:
Je sentais bien que j'avais le nez dans la vase ce matin.

Mais ne la joue pas sur le registre tous des voleurs !

Le post de Misurarca me rappelle simplement que depuis que je pratique cette sous-traitance, je n'ai plus de contre-visite.
Je ne sais pas qui est derrière le CT et pour cause, je n'y vais jamais, j'ai une confiance totale en mon mécano qui m'arrange bien des coups si je compare aux tarifs d'étranglement que pratiquent les deux marques mères que tu connais bien.
Pour le reste, ce n'est pas ma crémerie.
Mais je peux m'interroger sur ce qui doit se dire entre les deux pour que le CT soit validé avant que les réparations soient faites.

Pour être plus clair, le CT est-il validé parce que le mécano s'engage à ce que je fasse faire la réparation ?
Relation de confiance entre le mécano et son client transférée dans un climat de confiance entre le CT et le mécano.
Rien de +, rien de -.

Ce qui m'arrange bien puisque je n'ai que la visite à payer.
Et pis ça simplifie la vie à tout le monde.
Et pis c'est bon pour la planète puisque le déplacement pour une contre visite aggrave le bilan carbone global. ;-)

29 août 2014

Ah non !! Sauf ...toi ! :langue2:

Je pense que si tu arrêtais d'étriller tes étriers, ils t'en seraient reconnaissants.

C'est vrai :
Les garagistes sont tous des voleurs et des menteurs (j'en sais quelque chose, j'en fus).
Les politiques sont tous des voleurs et des menteurs.
Les journalistes sont tous des voleurs et des menteurs.
Les commerçants sont tous des voleurs et des menteurs.
etc.

Sauf nous...
:mdr:

Elle est pas belle, la vie? :-p

1°) Je ne suis pas expert en automobile. C'est une profession réglementée dont l'exercice est défini dans l"'article L326-4 du Code de la Route.

Je me suis autoproclamé expert en nautisme de plaisance avant hier cette profession n'étant pas réglementée à ma connaissance.

Je suis effectivement expert dans ma vie professionnelle mais dans une spécialité sans rapport avec ce sujet ni avec les choses de la mer en général.

2°) L'intégralité des résultats des contrôles techniques auto sont transmis à l'OTC.

Ces données donnent lieu à un traitement statistique destiné à détecter les éventuelles distorsions de résultat entre les centres afin d'éviter la fraude.

Il n'en reste pas moins que ces contrôles sont faits par des hommes et que les contrôleurs ne sont pas à l'abri de commettre des fraudes.
Lorsqu'elles sont détectées, elles sont poursuivies et sanctionnées.

3°) Le contrôle des courroies et de leur tension ne fait pas partie des points de contrôle.
En revanche, si, effectivement, deux feus étaient hors d'usage et que le CT ne le mentionne pas, c'est une fraude qu'il convient de signaler au responsable du centre de CT et/ou à l'UTAC (OTC).

4°) un centre de T n'a effectivement aucune responsabilité sur l'état technique du véhicule, sa seule responsabilité consiste à contrôler chacun des points prévus et à reporter scrupuleusement le résultat de leur contrôle.

5°) qu'il s'agisse de soulever une méhari ou une Porsche Cayenne, une voiture ne peut se soulever qu'en prenant appui sur sa structure. Une caisse de Prsche est aussi fragile qu'une caisse de méhari et je te déconseille de prendre appui sur les bavolets au lieu du longeron.
L'opérateur est effectivement un abruti.

6°)Cette affaire de CT n'est ni mon pré carré (le mien est beaucoup plus rigolo, d'autant que nous ne sommes qu'une dizaine à y brouter), ni mon beefsteak et je ne détiens aucune action ni intérêts dans les secteurs du nautisme ou des CT.

7°) pour la Nième fois : le rôle du CT est préventif, pas curatif.
Un CT n'empêchera aucun accident en mer. Son rôle est d'informer le propriétaire de l'état de son bateau.

Ah, c'est vrai, j'oubliais : ici, tout le monde est archi compétent dans tous les domaines.
Je me demande même pourquoi certains s'amusent à poser des questions techniques...
:litjournal:

29 août 2014

Avec les coquillages sur ma coque, normalement j'ai du grip...idem pour le freinage. Ça devrait passer...

29 août 2014

Encore une grosse connerie sortie par un journaliste en mal de papier .ça me rappel cet hiver la fameuse taxe fonçiere des marinas qui allait faire doubler les tarifs des pontons ...

Pourquoi voulez vous que l'on fasse des CT pour un vehicule qu'est le bateau du plaisancier qui :
- provoque tres tres peu d'accident à cause a son état technique tout au moins
- et un vehicule qui reste presque toujours immobile au ponton

Il n'y a aucune comparaison avec le CT des voitures qui elles sont sur la route tous les jours et qui faisaient a l'époque ou le cT a été instauré 15 000 morts par an ,une echatombe .

c'est une rumeur pour faire mousser les forums voilà tout ...

En visite dans le Var, le secrétaire d'Etat chargé des transports, de la mer et de la pêche, Frédéric Cuvillier, s'est prononcé en faveur d'une réflexion sur un suivi technique des bateaux de plaisance, à l'image du contrôle technique en vigueur pour les voitures.
"Le contrôle technique existe dans le secteur routier. Il n'est pas anormal de réfléchir à un suivi technique, un contrôle technique en mer des bateaux," a-t-il déclaré, alors qu'il rendait visite aux opérateurs du CrossMed, le centre de coordination des secours sur le littoral méditerranée, basé à La Garde.
Reconnaissant que "l'âge et l'état des navires, et particulièrement les petites unités", peuvent poser problème, Frédéric Cuvillier "souhaite que les professionnels et les acteurs du tourisme puissent être associés à cette réflexion".

Pour "une rumeur pour faire mousser les forums" il semblerait malgré tout que F. Cuvillier l'ait malheureusement bien prononcé... sinon je ne vois pas pourquoi la presse générale et spécialisée le reprendrait, à moins qu'ils ne veuillent faire mousser certains sur Hisse Et Oh...
:litjournal:
www.varmatin.com[...]51.html
actumaritime.wordpress.com[...]ateaux/
www.nicematin.com[...]22.html
www.corsematin.com[...]17.html
Etc.

L'art et la manière, de certains, à remettre en cause des faits avérés me surprend toujours...
:lavache:

29 août 2014

vous croyez ce que dise les politiques !!!! c'est assez nouveau

29 août 2014

là tu polemique non ?

tu peux me sortir mon affirmation sur le marquage des gilets de sauvetages !!!

29 août 2014

nous sommes sur un forum de discussion , donc on discute ,donc nous ne sommes pas forcement d'accord entre nous ,et c'est tant mieux ça fait avancer le debat , on apprends ainsi ,on avance . Chacun d'entre nous peut se tromper qui ne se trompe pas d'ailleurs et pour ma part je revendique ce droit

Mais seulement ce qui est detestable et celà de plus souvent ici ,c'est que si l'on est pas en phase avec quelqu'un ça tourne presque toujours à la polemique qui rends forcement tout echange sterile et non constructif .

ça c'est le coté negatif de ce forum , de plus en plus polemique ,et c'est fatiguant

29 août 2014

Perso mes gilets les "zautorités" ont exigées que le nom du bateau soit écrit dessus , ne serait plus obligatoire ?

30 août 201430 août 2014

:lavache:
Le coup des gilets...

29 août 2014

Ah ben non , c'est seulement si tu croyais encore à la parole des politiques qu'il faudrait consulter ! :oups: :jelaferme:

Ben oui, je crois bien qu'il a lancé cette déclaration, même si je n'y étais pas.
Qu'il y pense (au CT), qu'il veuille y réfléchir, qu'il veuille le faire, qu'il va le faire (c'est un peu difficile maintenant pour lui), qu'un autre se saisisse de ce projet n'est pas impossible et n'est pas le problème (quoi que...), simplement que tu AFFIRMES que c'est "une connerie sortie par un journaliste" me dépasse complètement.

Ce qui n'est pas nouveau (pour te reprendre), c'est que ce n'est pas la première fois que tu affirmes avec force et conviction des faits erronés, faux ou imaginaires. (un des derniers exemples que j'ai encore en mémoire et que beaucoup aussi je pense, concernait une affirmation de ta part sur le marquage des gilets de sauvetages :oups: )
Je ne suis pas là pour polémiquer, seulement, accepte un peu qu'on puisse te reprendre et te contredire quand tu te plantes. Sans rancune.

A part ça et pour répondre à ta question, je vote, même si ça fait depuis bien longtemps que je ne crois plus à la parole d'un politique... (je devrais peut-être en parler à mon psy, mais là on est hors sujet... :tesur: )
Kenavo.

Mauvaise fois évidente ou défaillance de la mémoire ???

  • jeudi 29 mai 2014 18:06 es-tu sûr de satisfaire les autorités ? tes gilets portent-ils le nom du bateau ? article 240-3.15

-vendredi 30 mai 2014 09:21
article 240-3-15
" cette idendification est portée ....... soit de maniere permanente ( brassiere ou bib rattaché à un bateau) soit Temporaire cmme pae exemple par le moyen d'une bande auto-aggrippante ,resistante au milieu marin"
c'est obligatoire

Ce sont tes propos et ton erreur due à une mauvaise lecture car l'article 240.3.15 concerne:
Caractéristiques des dispositifs de repérage et d’assistance
pour personnes tombées à l’eau dont ne font pas parti les gilets, ni le bib, comme l'a justement souligné AICA le vendredi 30 mai 2014 11:07...
sur ce fil :
www.hisse-et-oh.com[...]vissent

Cette fois-ci, avec rancune !

:doc: :goodbye: :doc:

30 août 201430 août 2014

@ Calypso2
Ah ! parce que rétablir des vérités ou des faits (et uniquement cela), c'est ne "pas être en phase avec quelqu'un"... un peu réducteur comme vision.
On devrait peut-être demander à toutes les personnes du forum qui ne sont ou seront pas d'accord avec toi de s'abstenir de l'écrire, sinon tu vas penser qu'elles cherchent "presque toujours la polémique" et que de facto ça "rend forcement tout échange stérile et non constructif"...
Ce n'est pas avec une telle perception de nos interventions ou intentions que tu vas faire avancer le débat...
Dommage pour la liberté d'expression et de penser.
Je vais, sur ce fil, arrêter de discuter avec toi, manifestement tu ne peux comprendre.
:oups:

29 août 201429 août 2014

Ah ! Les politiques, les journalistes et les os à ronger.

C'est amusant ce que tu dis José (et beaucoup d'autres ici), parce que je me suis entretenu récemment avec un historien de la 1ère guerre mondiale (dont on commémore le centenaire cette année) qui m'expliquait que la mise au ban systématique des politiques et des journalistes est une attitude exclusivement française, franco-franchouillarde, qui date de cette période.
Du moins, à ce point et avec si peu d'humour, d'esprit critique et de réalisme.
De l'art de tout balayer d'un revers de main. Tous dans le même sac.

Epoque durant laquelle la presse se faisait le relais appuyé du pouvoir qui annonçaient chaque jour que cet épisode dramatique de notre histoire ne durerait que quelques jours afin de ne pas décourager les soldats.
Il serait peut-être temps de passer à autre chose. :heu:

30 août 2014

malheureusement quand ils annoncent des conneries de ce type oui, je les crois ! il n'y a qu'a ces petits niveaux la qu'ils peuvent intervenir alors....
quand ils me disent qu'ils vont regler la crise ou qu'ils vont augmenter mon pouvoir d'achat, non je ne les crois pas

29 août 2014

C'était Calypso2 déguisé en Cuvillier... c'est pour ça qu'il sait que ce n'est pas vrai !
Il nous a bien eu !!!
:mdr: :mdr: :mdr:

29 août 2014

Concernant le CT auto (hors sujet sur ce forum j'en conviens) je confie moi aussi ma bagnole à un garagiste désormais, et en général pas de contre visite. Par contre avec une voiture ancienne, ne souhaitant pas avoir plus de problèmes après qu'avant, j'exige d'etre présent lors de tout le controle (les gars maltraitant souvent les voitures anciennes, les jeunes étant de la culture "ce qu'il y a de mieux est le plus récent) sinon je vais ailleurs.

Pour le futur controle T. s'il existe un jour sur les voiliers je serais présent de bout en bout, car je ne veux aucun tournevis aiguisé planté dans ma coque (vécu sur une DS21, le gars croyait que je ne le voyait pas?)

Bref, il y a technique de controle et technique de controle respectueuse du matériel confié.
Ok, c'est une question de compétence et de respect du travail confié, mais il y a tellement d'incompétents. Le probleme dans ces TC ou ailleurs dans les gros groupes, c'est la déresponsabilisation des acteurs !

29 août 2014

mes bagnoles sont en bon état et je les apportes moi même au CT

jamais eu de problème ni contre visite :heu:

pour les bateaux, je pense qu'un CT va etre difficile à mettre en place
je pense aussi que c'est une connerie
je pense également que cela ne changera pas le comportement des gens en mer (pas plus que le permis )

à terme, je sens que je vais passer sous pavillon du Paraguay :heu:

30 août 2014

Allez je m'offre le 100e post pour le fun.

De toute façon on n'a aucun moyen de pression, tout le pays est en plein marasme, alors ceux qui passent leur temps à faire du bateau..... des privilégiés c'est clair !!!!!!!! Faut taxer tout ce beau monde.

Le dernier budget équilibré de l'état remonte à 1974, vivre à crédit c'est super mais un jour il faut bien raquer......

Merde soyez patriotes un peu, à vos portefeuilles, on s'en fout du pourquoi du comment etc..... faut que ça rentre !!!!!!!!

J'ai que la trentaine mais me suis mis à l'anglais renforcé.

30 août 2014

Cuvillier a quitté le gouvernement parce qu'il voulait rester ministre. Secrétaire d'état comme son successeur c'est les emmerdements sans le salaire aurait-t-il déclaré. Dommage en voilà un qui raisonne bien. On aurait pu le convaincre.

30 août 201430 août 2014

Anecdotique.
Il s'est fait savonner la planche par celui-là même, à l'Elysée, qui le voulait à ce poste.
Rappelons que Cuvilliers était l'auteur du "défi maritime français", caution maritime de l'actuel président.
Il paie aussi des erreurs stratégiques empilées depuis 20 ans pour certaines (privatisation de la SNCM dans les années 2000, par exemple, qui va nous coûter cher) et cette histoire de salaire, si elle est vraie, est à ranger sur l'étagère des petites phrases anecdotiques qui ne font rigoler que ceux qui s'y attardent un peu trop.
Le fond sur son refus de remettre le couvert et ses motivations réelles à jeter l'éponge trouvent leurs origines sur une crise du maritime dont on se demande bien si elle trouvera une issue un jour tant elle dure depuis longtemps en France.
Il serait plus que légitime d'attribuer à ce domaine un ministère à part entière.
Mais voilà ... Le dossier de la construction navale est sur le bureau du ministre de l'industrie qui ne veut pas le lâcher, le Secrétariat Général de la Mer, si important pour tout ce qui touche au maritime, reste une entité interministérielle pilotée par Matignon alors qu'il pourrait (ou devrait) être rattaché à un ministère de tutelle, les dossiers de l'éolien offshore qui s'étoffent un peu plus chaque jour d'investissements considérables sont entre les pattes de l'écologie et de l'énergie qui ont fait traîner les appels d'offre suite à des divergences politiques, l'épineux dossier de la SNCM pour lequel il a dû revoir sa copie pour cause d'élection municipale bien vaine (la mairie de Marseille !), les conséquences du gel du GIE fiscal imposé par Bruxelles qui a mis à mal la flotte de commerce française depuis 10 ans, sans parler du canal Seine Nord Europe, Seafrance et diverses bricoles ...
Bon, vous me direz que c'est comme ça dans tous les pays de l'Europe. Pour le reste du monde, je n'en sais rien.
Tous les ministères, de chaque pays de l'UE, ont un petit peu de maritime dans leurs tiroirs. Et leurs mots à dire.
Même les ministères de la culture. C'est dire.
Mais la France, deuxième surface maritime sur le globe, pourrait faire exception et se distinguer nettement par une volonté politique forte et distincte de celle de nos voisins.

On ne va pas refaire le monde, mais il faudrait remonter à Louis Le Pensec, au début des années 80, qui avait, lui aussi, une ambition comparable à celle de Cuvilliers et qui a connu les mêmes déboires, pour comprendre et relativiser la situation actuelle.
Un peu lourd à développer ici. Dommage. Ca en vaudrait la peine. Et ça risque de partir rapidement en sucette.

On n'a pas à se faire de bile pour lui.
Il va retrouver la mairie de Boulogne/Mer, 1er port de pêche français et semble viser la présidence de région Nord Pas de Calais qui va peut-être fusionner avec celle du Nord ....
Pour quelqu'un à ce point imprégné de politique maritime, se retrouver avec les ports de Boulogne, Calais et Dunkerque au bout des doigts, même redescendu au niveau régional, il a de quoi s'occuper et jouer de sa diplomatie.

30 août 2014

Mais finalement le "Maritime" en France est ...mutualisé. :oups: :jelaferme: :non: :acheval:

30 août 2014

Ah bah non ... morcelé !
En revanche, les conséquences, elles, sont bien mutualisées. :reflechi:

30 août 2014

Confirmation sur le site ESCALES MARITIMES :
escales.wordpress.com[...]enales/

30 août 2014

Ce n'est pas une confirmation, c'est le point de vue d'un mec qui répond présent à l'appel maladroit d'Escales Maritimes : "« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…".

Et je ne vois pas en quoi l'expert pourrait être mis en cause puisque si tu as bien lu les posts de Nemo1, l'expert maritime n'a à répondre d'aucune qualification d'une part et qu'il n'est responsable que de ce qu'il a constaté d'autre part.

Ce n'est donc pas plus une confirmation que les points de vue échangés ici (pour les posts qu'on peut qualifier comme tels).

30 août 2014
30 août 2014

OK, j'ai capté.
Bah, faut poser la question à Gradlon.
Si elle n'est pas de lui mais qu'elle colle parfaitement avec ce qu'il pense, why not ?
Mais c'est mieux effectivement de citer.

(Je pensais que tu parlais de mon post).

31 août 2014

il n'ont qu'à demander de mettre les bateaux au sec pour le contrôle. :heu:

30 août 2014

Ce n'est donc pas plus une confirmation que les points de vue échangés ici (pour les posts qu'on peut qualifier comme tels).

Euh .. juste en passant, c'est un copier/coller mot-pour-mot d'un post de cette file...
Peut-être le même auteur?

30 août 2014

?

Ces phrases:

Un juge ne pourrait pas mettre aussi facilement en cause la responsabilité d’un chef de bord qui prendrait la mer confiant dans la sécurité que lui apporterait un contrôle technique. En cas de diagnostic erroné ou insuffisant, à l’origine d’une fortune de mer, il faudrait bien que celle de l’expert soit mise en cause. Cela s’appelle l’obligation de résultat.

fait CtrlF sur cette page et tu en trouveras l'auteur.
Moi je suis plutôt d'accord, sur le fond ce serait logique. Après, pour les voitures, ces mêmes contrôleurs ont du ouvrir un max de parapluies pour s'éviter des problèmes. Ce n'est pas normal.
Mais de toute façon, c'est parler dans le vide: je pense qu'il n'y aura pas de contrôles tech plaisance.
Et si l'objectif est de faire sortir du circuit des bateaux ventouses, il y a certainement des moyens bien plus appropriés et directifs qui n'obligent pas à 98% à sortir le portefeuille pour que seulement 2% soient exclus.

30 août 2014

Non, la phrase de Gradlon est antérieure à celle "d'escales Maritimes".
Ce serait à eux de citer Gradlon (ou HEO) à moins que Gradlon écrive (aussi) sur ce blog.

31 août 2014

Bergerac m'a confié qu'il préparait un article intitulé : Les controleurs techniques veulent bien contrôler les bateaux mais sans se mouiller. ;-)

31 août 2014

Avec ce principe uniquement basé sur le matériel il est logique d' imaginez un contrôleur technique qui n' aurait jamais été en mer... alors que le marin de base possède la culture de la mer avec ses dangers pour le matériel et pour les hommes... Nous n' en sommes pas encore là mais il est permis de rêver !

30 août 2014

Et si l'idée d'un contrôle technique pour les bateaux de pêche était évoqué un jour ?
Vous seriez tous d'accord, hein ? :mdr:

30 août 2014

Les bateaux de pêche sont déjà obligés de carèner sur les aires homologuées dont la grande majorité est située en haut sur le littoral il faut donc faire de grandes manutentions très couteuses, sinon ils se font retirer leur licence... normal hein ?... et pour vous aussi hein ? ... Ca vous viendrait pas à l' idée que ces grands intellos interdisent les peintures antifouling polluantes pour les remplacer par les produits respectueux de l' environnement... ho non hein c ' est stupide ???

30 août 2014

un antifouling qui respecte l'environnement je crois qu'on est beaucoup à avoir acheté ça et très cher .... à voir à quelle vitesse les algues, moules, huitres et autres craquoïes (mes excuses pour la CE :heu:) envahissent les coques. :-(

30 août 2014

Sans compter le contrôle annuel de sécurité effectué par les aff-mar. Il avait lieu sur les navires plaisance NUC, je suppose que c'est toujours le cas en pêche, transport de passager etc...
En NUC, après trois mois de chantier sur un vieux gréement classé "monument historique" ou de très nombreuses pièces de structure ont été changées (pièce de quilles, etrave, membrures, jambettes, pré-cintre, plat bord etc...) les contrôleurs (deux personnes) des aff-Mar ont repassé l'ensemble du bateau au crible, tant structurel qu'armement...
C'est une sorte de contrôle technique...

30 août 2014

J'ai du mal à imaginer la mise en place concrète de ce CT ( s'il voit le jour ) car les "contrôleurs" devrons avoir pignons sur port pour que l'on puisse y amener nos bateaux , ils devront avoir des infrastructures pour lever et sortir de l'eau les bateaux , avoir une aire de carénage car il faudra nettoyer certaines coques pour les inspecter , avoir une bonne assurance pour les dégâts qui malheureusement ne manqueront pas d'arriver lors des manutentions , avoir des places pour amarrer les bateaux etc , etc ....

30 août 2014

Tout ça, ça peut être mis aux frais et sous la responsabilité du proprio, en utilisant les infrastructures communes existantes... Ce sera pas ça le frein...

30 août 2014

Pas sur qu'une entreprise privée puisse utiliser des installations publiques à des fins commerciales .

30 août 2014

Non, mais ces installations peuvent être utilisées par n'importe quel propriétaire privé pour n'importe quel type d'intervention sur le bateau : réparation, expertise ou, pourquoi pas, contrôle technique...

31 août 2014

Aaaah ! Et donc les chantiers nautiques privés n'ont plus le droit de grutier un bateau pour travailler dessus ? Tous les ports n'ont pas un statut public, la plupart sont des SEM.

31 août 2014

La bêtise politique est incommensurable !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (18)

un éléphant ça trombe

mars 2021