Ca n'arrive jamais, et pourtant...

Sauvetage exceptionnel : 15 naufragés sains et saufs

15 personnes ont du être hélitreuillées hier après-midi au large de Sainte-Lucie. Elles revenaient des Grenadines quand leur catamaran a menacé de couler, suite à une voie d’eau.

"Du jamais vu en 10 ans de carrière" répétait encore ce matin un sauveteur. Le bateau menaçait de sombrer dès hier après-midi et le Crossag a mené les opérations de secours. Deux hélicoptères ont été dépêchés sur place pour sauver les passagers, l’un de l’armée, basé en Martinique et l’autre, de la sécurité civile, basé en Guadeloupe. Les opérations ont eu lieu dans des conditions météo difficiles et se sont achevées à la nuit tombée.

Fort heureusement, les 15 personnes sont saines et sauves. Le catamaran n’a finalement pas pu être sorti des flots hier soir. Alors qu’il s’apprêtait à chavirer, la situation devenait dangereuse pour le bateau qui essayait de le remorquer. Les opérations ont donc dû être abandonnées.

Les naufragés, y compris le skipper, sont tous des vacanciers venus d’Alsace. Ils revenaient d’une croisière aux Grenadines à bord d’un
catamaran loué au Marin.

Nous venons de subir 3 jours de tempête avec des vents assez violents et de mauvaises mers.
Donc, prudence, prudence. C'est également le problème des locs où il faut ramener le bateau à une date fixe quelles que soient les conditions météo. Et pourtant, il y a des avions de Sainte Lucie pour une centaine d'Euros. Il vaut mieux laisser le bateau à Castries (l'aéroport est à moins d'un km).

RV

L'équipage
23 déc. 2011
23 déc. 201123 déc. 2011

Suite... Paru sur France-Antilles-Martinique :
"Les naufragés ont été rapatriés à la Soufrière sur l'île de Sainte Lucie. Un navire des Coast-guards de Sainte-Lucie est également venu porter son assistance dans l'opération afin de ramener le bateau dans une autre zone. Le bateau serait parti de la Martinique et l'origine de ce naufrage n'est pas pour l'heure connue. Il faudrait dans sans doute écarter les mauvaises conditions météorologiques que notre région rencontre actuellement. En clair les forts alizés d'Est à Nord-Est qui continuent d'intéresser notre région et qui maintiennent une mer forte croisée par une longue houle de Nord ne seraient pas à l'origine de cette avarie. Il semblerait que la voie d'eau aurait été provoquée après une déflagration qui aurait endommagé la coque du navire."
:-(

23 déc. 2011

couler ? Je pensais (naïvement ?) que les catamarans étaient insubmersibles ?

24 déc. 2011

et ben dis donc c'était chaud

wundeurbra

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (191)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021