Bodø : amarrage Ferry : moi, j'y vais pas !

Brrrr...
Faut vraiment avoir envie de s'y arrêter.

L'équipage
28 jan. 2020
28 jan. 202028 jan. 2020

C'est le quai des ferries, mais à Bodø il y a aussi une marina bien protégée pour les plaisanciers, j'y suis passée en 1999, bon c'était en été et le temps était plaisant...
(bien sûr si c'est pour servir de pare-battage à l'Express côtier, je n'y vais pas non plus).

28 jan. 2020

Encore un qui sait pas manœuvrer!!!
Chapeau bas.

28 jan. 2020

C'est leur métier, mais oui "chapeau", c'était une super manœuvre, vu le départ de la vidéo...LECELTE

28 jan. 2020

Il est meilleur que celui là

28 jan. 2020

Même dans la marina, quand ça souffle fort de sud ouest, on arrive à prendre une sacré gîte. Par contre la protection est efficace contre les vagues.

29 jan. 2020

A votre sentiment, l'ancre dérape ?
JJ

Oui au moins sur la fin

29 jan. 2020

L’idée de l’ancre c’est de ralentir le mouvement de la proue pour aider à tourner le ferry; pas nécessaire qu’il s’accroche.

29 jan. 2020

Dans ce type de temps la puissance des propulseurs d'étrave ne suffit pas, il s'aide de la ligne de mouillage, et s'il devait accoster sous le vent peut-être qu'il ne pourrait pas sans remorqueur (pas le même prix).

29 jan. 2020

On a quand même le sentiment que l'arrière va plus vite que souhaité...

29 jan. 2020

Ce genre de manœuvre est habituelle pour les bateaux de l'hurtigruten. Son ancre sert à ralentir la mise à quai et lui permet en outre de s'appuyer dessus pour repartir.
On assiste au même genre de manœuvre pour le Taporo ou l'Aranui dans le port d'Atuona

29 jan. 2020

Tous les ferries , partout , si le vent est trop fort pour les props (ou selon les prévis à l'heure du départ ). Situation normale.

29 jan. 2020

Encore un plaisancier qui massacre les posidonies avec son mouillage !

29 jan. 202016 juin 2020

Bonsoir
J'ai navigué sur la Norvège pendant 5 ans au commerce, j'ai toujours été bluffé par le professionnalisme des pilotes, il sont dans leur jardin, on les gardait parfois deux jours pour faire l’intérieur avant le cap Nord,c'était une super école pour les commandants, et nous aussi d'ailleurs en tant que timonier. Ces bateaux étaient Norvégiens, avec un safran becker il faisaient des demis tours sur place, et les pilotes les connaissaient sur le bout des doigts, donc ils étaient à l'aise.
Mini vraquier Jebsen compagny 110m

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer