Bienvenue en France

Il y a trois semaines, nous rentrions en France après 4 années passées dans le Nord.
Une belle étape de Zeebrugge au cap d'Antifer en profitant d'un bon vent portant qui tourne au grand frais de 30 nds avec quelques rafales à 35, ciel bleu, mer bien formée. Le bonheur en dériveur.
Passage d'Antifer à la tombée de la nuit puis le ciel s'est éclairé comme en plein jour à cause du front orageux arrivant de l'ouest en cette fin de deuxième semaine d’août.
De une heure à deux heure trente du matin, à la cape dérive remontée et trinquette roulée à moitié dans des rafales à plus de 50 nds pendant l'orage qui a éclaté sur Le Havre. Nous avons de l'eau à courir, on dérive tranquillement à moins de 2 noeuds, le bateau est dans du velour malgré le bruit du vent dans les haubans et les coups de tonnerre.
Comme nous allions à Cabourg et que nous avions mieux marché que prévu, nous étions trop tôt pour aller dans le port de Dives et vu le temps, nous avons prévu d'aller dans le port du Havre pour attendre 2 ou 3 heures que la marée soit assez haute.
En arrivant à la cardinale Grande Rade Sud, nous enroulons la trinquette et faisons route sur le port au moteur.
Voyant un gros immeuble devant le port, je demande à ma skipette si elle aussi le voit bouger...et oui, il bouge.
Un gros porte container, aucune lumière sur l'avant est en train de sortir du chenal Sud. Nous sommes au ras des bouées bâbord et le voyons passer à côté de nous une grosse masse noire, comme la plupart des cargos rencontrés à Kiel, Cuxhaven etc.
Nous continuons vers l'entrée de l'avant port et voyons une vedette avec un gyrophare devant les deux digues.
En approchant, une voix nous dit: c'est la vigie qui nous a prévenus.
Vu le vent qu'il y avait, les rafales de pluies et les éclairs, on pense naïvement qu'ils viennent nous guider et on lui répond: c'est sympa!
Et on entend: non, c'est pas sympa, on nous a alerté parce que vous avec gêné un cargo!!
Une autre voix, féminine celle-ci, nous gueule: arrêtez vous!!!
( arrêter un voilier avec 30 noeuds de vent qui le pousse vers la jetée Sud est une gageure).
Puis cette même voix re-gueule: Votre nom, le nom du bateau!!
Je lui donne mon nom ainsi que celui du bateau.
Son immatriculation!!!
Je lui réponds que je ne la connais pas par coeur et qu'il est hors de question de lâcher la barre pour aller la lire à l'intérieur alors que nous ne sommes plus qu'à quelques mètres de la jetée.
J'embraye de nouveau pour m'écarter de la jetée et re gueulante: arrêtez vous!!!!
Là, je me fâche, je lui dis que nous venons de nous taper 24h de grand frais, 2h de cape dans l'orage, que nous sommes trempés, fatigués et surtout que la moindre des choses est de nous mettre en sécurité avant tout et surtout que s'ils veulent analyser mon GPS, il est à leur disposition et verrons que nous n'avons en rien gêné qui que ce soit. D'ailleurs, quand on gêne un cargo, il le dit lui même à la VHF et on se prend en général un coup de corne à déboucher les tympans.
Son collègue la calme, nous dit que lui n'a rien vu et que la vigie a pu faire une erreur d'appréciation. Il nous propose de nous accompagner à la marina puis ils nous quittent, sans plus de détail.
Quand je vois la manière dont se comportent les gens dans les ports du Nord, dans des zones de trafic beaucoup plus denses, quand les commandants de cargos nous disent à la VHF en anglais: "Voilier sur tribord, pouvez vous s'il vous plaît réduire à 4 noeuds le temps que nous passions devant, merci", on apprécie l'accueil sympathique du premier contact de retour en France....

L'équipage
31 août 2015
31 août 2015

Réduire un pays au comportement d'une personne est peut être un peu rapide, non?

31 août 2015

Je ne réduis en aucun cas le pays au comportement d'une personne, l'accueil à Dives et à Paimpol a été extra.

31 août 2015

"le titre 'en a donné l'impression"

et la dernière phrase l'a renforcée !

31 août 201531 août 2015

Le titre m'en a donné l'impression

31 août 2015

il faut comprendre le contexte ..
ces pauvres marins sous payés qui vont travailler péniblement pour nourrir leur famille et qui on affaire a des zozos qui se baladent pour leur plaisir
ça leur met les boules (noires) donc n'étant plus maîtres de leur émotions
et non de leur manoeuvre ils décompressent ..
alain :non: :non:

31 août 2015

Les p'tits chefs, c'est universel !

31 août 2015

:oups:

31 août 2015

Bonjour entre-cotes, nous étions voisins de ponton à Dives, c'est nous qui naviguons avec un chien noir et blanc, je me suis rendu compte que ça prend plus de place et que ça perd plus de poils qu'une mouette; donc vous avez raison, je vais essayer de persuader ma petite famille de changer d'animal de compagnie pour l'avenir. J'avais admiré votre bateau au ponton, félicitations pour son état irréprochable après un tel périple. A tous qui naviguez aux alentours du chenal du Havre, je conseille vivement d'exercer une veille VHF attentive sur le canal 12. En effet, à l'endroit de votre croisement avec le navire, le pilote portuaire est encore à bord, et c'est lui qui a du vous signaler à la vigie sur ce canal, il a peut-être meme essayé de vous contacter. C'etait peut-être un simple signalement vu les mauvaises conditions meteo qui s'est transformé en affaire d'état pour l'équipage de la vedette, ou un ronchonnement, ce qui peut arriver, car chez les pilotes, comme partout, il y a des .... et il y a aussi des gens très bien. J'en connais meme pas mal qui font de la voile, ce qui les rend plus compréhensifs. Donc en veillant sur le 12, ça permet de désamorcer ces situations. Mais il est vrai aussi qu'ils sont parfois confrontés à des plaisanciers qui font n'importe quoi, surtout l'été, et qu'avec un PC de 400m on ne voit rien devant à distance rapprochée et on ne peut pas faire de manœuvre d'évitement dans ces eaux restreintes, donc c'est assez stressant, c'est pourquoi un petit contact VHF pour clarifier ses intentions ne mange pas de pain et rassure tout le monde.

même si le canal à veiller est le 12, en cas d'urgence et de non réponse, le pilote un peu futé va appeler sur le 16.
S'il ne l'a pas fait, c'est qu'il n'y avait pas d'urgence.

31 août 2015

Les pilotes du Havre ne sont pas des modèles d'élégance et de savoir vivre. Il font un métier difficile , et n'aiment pas les plaisanciers, alors s'ils peuvent en mettre une couche ils ne se gênent pas. A la vigie c'est déjà le niveau au-dessus. (humour mais proche de la réalité).
Faut pas se laisser faire !
Je me souviens d'un plaisancier qui demandait l'autorisation de traverser le chenal après le passage du "pilote". Autorisation accordée par la vigie mais commentaires anonyme sur la VHF : "quand on sait pas faire la différence entre un pilote et une pilotin, on navigue pas !" Bienvenue au Havre !

31 août 2015

Un peu réducteurs ces posts sur Le Havre. Il s'agit d'un tres grand port commercial ou la plaisance est tres secondaire, mais bien acceuillie. J'y suis depuis 4 ans, quelques arrivées rock'n roll dans la brise au portant et jamais d'histoire. Les marins de la vedette bleu de la capitainerie sont compréhensifs mais fermes, leur job est de protéger les PC, pétroliers et ferries et le petit voilier doit se pousser, sinon il ne fréquente que des ports de plaisance. Faut voir ce qu'ils ont a gérer en juillet, aout comme dudules, qui se baladent voir pèchent dans le chenal ...

31 août 2015

OK je veux bien comprendre mais (pour ce que je connais pour les fréquenter + ou - souvent), je n'ai jamais eu droit à un tel "accueil" ou commentaire à Rotterdam, Amsterdam, Anvers, Zeebrugge, Felixstowe, La Tamise, Londres, Southampton ou Douvres.
On peu attendre du personnel d'un grand port qu'il se comporte avec professionnalisme avec fermeté mais aussi courtoisie, en respectant les procédures radio.

31 août 2015

lord-m tes généralités à l'emporte pièce au sujet de certaines corporations sont complètement stupides. Comme je le disais dans mon post précédent, je connais plein de gens super chez les pilotes du Havre, mais comme dans tout échantillon de population, il y a également quelques connards, la communauté Héo n'en est d'ailleurs pas dépourvue, tu en apportes la preuve. Dire qu'ils n'aiment pas les plaisanciers, alors que beaucoup d'entre eux le sont eux-mêmes ou l'ont été relève du n'importe quoi.

31 août 2015

J'en connais plusieurs qui sont des plaisanciers de haut niveau, l'un d'entre eux a gagné la course du Fasnet 2013 avec son bateau.
Les problèmes viennent souvent de la méconnaissance des contraintes de chacun.
Le pilote et le commandant ont vu arriver l'écho du bateau d'"entre-cotes" jusqu'à qu'il soit trop près et qu'il ai disparu de leur écran car il était en dessous de leur faisceau radar et se sont donc inquiétés et l'on signalé à la vigie.

31 août 2015

Il faut savoir qu'au Havre il est fortement conseillé pour les plaisanciers de rester à l'extérieur du chenal jusqu'à l'entrée du port et d'arriver par le Nord.
En effet par 50 noeuds de vent la marge de manoeuvre du porte-conteneurs avec le fardage qu'il présente est très réduite, quand le pilote et le commandant t'on vu entrer dans le chenal, ils ont du avoir un moment de stress et t'on probablement signalé à la vigie.
Cela n'excuse en aucun cas l'attitude de l'équipage de la vedette qu'on appelle entre nous le chien de garde.
Je confirme que le canal du Havre Port est le 12.

01 sept. 2015

Ou quand tu prends l'autoroute à contre sens ? :langue2: :policier:

01 sept. 2015

Avec M@telotPhi, les points d'interrogation restent des enigmes

01 sept. 2015

Pour avoir navigué dans la meme zone au meme moment, les 50 nds subis par entre-cote n'étaient pas prévus par la météo, de plus avec un bateau comme le leur, et avec leur style de navigation, 2h de cape dans 50 nds est juste une anecdote à noter au journal de bord qui fait partie des aléas de la navigation. Il a simplement été choqué par le comportement plus que limite de l'équipage de la vedette, d'autant plus lorsque l'on est pas au courant du motif pour lequel on se fait agresser. C'est pourquoi il a cru bon de relater son expérience, ce qui est un peu l'essence de ce forum. C'est également pour ça que j'ai cru bon de faire part de la mienne pour éviter aux autres lecteurs qui navigueraient dans le coin le meme type de désagrément avant que certains fassent dériver le fil en critique systématique.

01 sept. 2015

En effet, quand on navigue sur plus de 24h, la météo sert à anticiper les jours à venir. Et le front orageux a surpris tout le monde, il n'a été annoncé que peu de temps avant son arrivée qui devait de plus être plus au sud que la région du Havre.
La cape avec 50 nd de vent, franchement, ce n'est pas là le problème, on a vécu beaucoup plus que ça en mer de Barens et mer d'Islande.
Je rajouterais que le comportement du bateau dans ce genre de situation est parfaitement sain et en effet, c'est anecdotique, surtout avec de l'eau à courir sachant qu'un orage ne dure pas longtemps.

Je ne fais que transmettre ce que j'ai constaté. Nous étions en double veille 12 et 16. Aucun message de qui que ce soit. Le cargo ne nous a lui même sans doute pas vu et pour information, nous ne sommes pas rentré dans le chenal avant la dernière bouée, comme à chaque fois que nous sommes dans des routes commerciales, nous longeons les chenaux sur leur extérieur (comme tout le monde dans des zones à fort trafic, notamment près de Hambourg par exemple).

Que la vigie nous ait signalé ne me pose pas de problème. Que la vedette du port vienne nous le dire non plus. Je comprends tout à fait le stress que représente pour eux la gestion des gros navires dans des chenaux étroits.
Je veux simplement dire que la nana qui était à bord pouvait:
1 - être - à défaut de gentille - polie et ne pas faire sa crise d'autorité.
2 - Ne pas nous mettre en danger en nous demandant de nous arrêter à quelques dizaines de mètres au vent de la jetée.
Dans des pays plus habitués aux conditions parfois moins maniables, la première action de la vedette du port serait de nous laisser rentrer dans l'avant port au calme pour nous mettre en sécurité et ensuite, seulement ensuite, de venir discuter.
Le type qui était avec elle était quant à lui beaucoup plus calme et poli, voire gêné quand il nous a dit ne rien avoir vu lui même.

Pour Philou2
"Il faut savoir qu'au Havre il est fortement conseillé pour les plaisanciers de rester à l'extérieur du chenal jusqu'à l'entrée du port et d'arriver par le Nord"
Nous sommes arrivés par le Nord et sommes restés en dehors du chenal jusqu'à la dernière bouée, bien après le passage du cargo.

Pour M@telotPhi
"Cela ne vous est jamais arrivé de vous faire klaxonner en traversant une route à côté des clous ? "
Si, et dans ce cas, je ne m'en prends qu'à moi même. Mais quand je ne suis pas sur la route et que ce n'est pas la voiture qui passe qui klaxonne mais celle du parking derrière, là, ça m'énerve.

"Faudrait peut-être arrêter de se plaindre à tout bout de champ"
Désolé mais vu le nombre de rencontres avec des grosses unités et le nombre de fois où nous avons débranché le pilote sans profiter d'une soit disant priorité voilier - cargo sachant quel est leur métier et quel est le notre, se plaindre à tout bout de champ me fait doucement rigoler.

02 sept. 2015

Si tu es arrivé par le Nord (cap de la Hève) et es resté à l'extérieur du chenal jusqu'au dernier couple de bouées du chenal, je ne vois effectivement pas ce que l'on peut te reprocher.

01 sept. 2015

Ce qui serait encore mieux, c'est d'exprimer son avis calmement et sans insulte inutile.
Connard stupide..... Ce n'est vraiment pas l'avis de mes amis, heureusement l'avis des inconnus m'indiffèrent.
Simon Cussonet

01 sept. 2015

Aucun problème entre-cotes, je rejoins vos préoccupations, mais je parlais des commentaires suivants plus haut dans le fil

racingbee
lord-m tes généralités à l'emporte pièce.......sont complètement stupides. //
il y a également quelques connards, la communauté Héo n'en est d'ailleurs pas dépourvue, tu en apportes la preuve.

01 sept. 2015

Il ne me semble pas avoir insulté qui que ce soit...

01 sept. 2015

Et comme disait ma grand-mère "celui qui le dit q'y est !"
:heu:

01 sept. 2015

Puisque vous citez Cuxhaven, je me suis fait intercepter par la Police allemande parce que je naviguais à la voile dans l'embouchure de l'Elbe, avec menace de grosse amende, voire de saisie du bateau; je n'avais gêné personne.
Dans certains ports, (Ardrossan par ex.) en cas d'arrivée d'un ferry, l'approche est interdite à tous les bateaux par message sur le 16.
Et n'oubliez pas que, à choisir, le capitaine d'un ferry préférera couler un yacht que de mettre son bateau à la côte.

C'est curieux, car il y a dix jours on a mis à la voile des la sortie de la marina, comme les autres bateaux, on a croise les pilotes et la vedette de la police, aucune remarque, mais toujours à l'extérieur des bouées.
Même chose à nos quatres autres passages. (donc dix passages en tout : cinq aller, cinq retours)
Mais on peut toujours tomber sur le grincheux de service !
Attention, d'ailleurs, car le banc de sable au sud du chenal avance un peu vers le nord

01 sept. 2015

Il faut dire que je tirais des bords avec le trimaran; sur leur injonction :policier:
, je suis donc sorti du chenal, ce qui m'a valu de passer le temps d'une marée sur le banc de sable! :mdr:

01 sept. 2015

Et dernier point: Je suis admiratif devant le travail d'organisation des professionnels (commandants de bords, pilotes etc.) qui sont d'une incroyable efficacité. Je ne les mets en aucun cas en cause.

01 sept. 2015

@ entre cotes. Avec ce fil que vous avez lancé. On comprend tout de suite qu'il s'agit d'un équipage Français ..... A peine rentres chez eux et Ils Râlent !!!!
Bienvenue quand même !
Amicalement

01 sept. 2015

Ben oui mais à etre sur un bateau ils ont l'avantage de pouvoir repartir aussitôt ! :langue2:

01 sept. 2015

Non, il se font engueuler par quelqu'un en charge de l'Autorité. Et je crois que ce type d'injustice et d'abus de pouvoir qui se répands dans notre société est une des causes majeures de la mauvaise humeur des français.

01 sept. 2015

coup de gueule à la hauteur de la frustration que représente la fin d'un long périple.
On connaît le 'c'était mieux avant" mais Entre-côtes nous rappelle qu'il y a aussi le "c'était mieux ailleurs".

"arrêter un voilier avec 30 noeuds de vent qui le pousse vers la jetée Sud est une gageure"

Alors qu'arrêter un PC de 150 000 tonnes dans les mêmes conditions est un jeu d'enfant.

01 sept. 2015

Il ne s'agit pas d'arrêter un PC de 150 000 tonnes qui était passé largement avant notre entrée dans le chenal devant le port.
Je ne dis pas que c'était mieux ailleurs, c'est très bien dans pleins d'endroits, Dives, Paimpol etc...
C'est sans doute très bien aussi au Havre. Je relate un fait, point barre.
Maintenant, aucune frustration, le périple est loin d'être terminé, il n'en est qu'à sa première étape.

01 sept. 2015

Tu mélanges tout, le problème c'est l'intervention de la vedette des "chiens de garde" comme les gens du Havre les appellent
.

01 sept. 2015

Je suis resté des années au Havre.
Je confesse un grand nombre d'entrées et de sorties de port un peu limite, surtout au début, pour lesquelles j'aurais pu me faire engueuler.
Hé bien, je n'ai eu que courtoisie, savoir-vivre et compréhension.
Mon souvenir des gens qui travaillent et gravitent autour du port du Havre est plein de gratitude.
C'est ça le "point de vue": d'un autre endroit, on a une vue différente de la même chose. ;-)

01 sept. 201516 juin 2020

Je suis très surpris par ce témoignage, et pour être honnête déçu.

La 1ère fois que nous sommes entré au Havre avec notre bateau actuel (et un temps de demoiselle), nous avons fait une boulette.

On venait de Dives, et voulions couper le chenal, nous avons vu qu'un paquebot allait quitter le port, (le Caribbean Princess : 290 metres). Il sortait lentement du port, et nous avions le temps de passer devant. C'était sans compter son accélération en sortie de port.... Nous avons donc changer notre route pour passer derrière...
Nous avons entendu des coups de corne venant du paquebot (genre départ à "la croisière s'amuse") était-ce pour nous ?
En tout cas, le bateau de la capitainerie est venu faire le tour de notre voilier et nous a longuement regardé, et à probablement noté le nom de notre bateau.... :policier:
J'ai relaté l'incident au personnel du port de plaisance, qu'ils m'ont dit que c'était quotidien, et que s'ils ne m'avaient pas contacté à la VHF, c'est que ce n'était pas grave.

Depuis, je suis aller au Havre une dizaine de fois, sans aucun souci... en revanche je passe large :-)

01 sept. 2015

Pourquoi déçu?
Ne nous trompons pas, je n'accuse pas les gens du port en général, encore moins les pilotes etc. Je trouve simplement l'attitude d'une personne, une seule, plus que cavalière.
Les professionnels ont parfois des réactions différentes des nôtres car la veille, juste avant d'arriver à Dunkerque, de nuit vers 2h du matin, nous avons été éblouis par le projecteur d'une grosse vedette, qui nous a éclairé dans tous les sens longuement avant de repartir aussi silencieusement qu'elle était arrivée. Sans doute la douane ou les affaires maritimes (française ou belge?).
Pas de signal AIS, trois appels VHF sur le 16 demandant leur intention restés sans réponse.
Autre exemple, il y a 4 ans, à Morlaix, nous attendions devant l'écluse pour rentrer dans le port en même temps qu'un petit bateau à moteur se faisait gruter pour être mis à l'eau. Une pilotine qui venait d'être achetée et partait pour un grand port de commerce de la région de la seine (....) est sorti de d'écluse en doublant les deux voiliers qui le précédait, à fond la caisse en faisant des vagues telles que le bateau en train d'être mis à l'eau s'est déséquilibré et a failli mettre son propriétaire à la baille.
Le capitainerie du port de Morlaix a été témoin du fait et à déposé une plainte aux affaires maritimes. Il s'agissait de professionnels de la mer qui s'amusaientt sans doute à tester l'accélération de leur nouveau jouet dans une zone strictement limitée à 5 noeuds et qui ont mis pourtant en réel danger physique une personne...sans parler pour nous de 2 par-battages explosés.
Si 99,99% de ces gens là sont irréprochables, il arrive que l'un ou l'autre fasse des erreurs de jugement et en parler n'est pas stigmatiserde cette difficile profession qui pour son immense majorité est hyper professionnelle.

02 sept. 2015

Il ne faut pas oublier non plus que certains "plaisanciers" naviguent des côtes marocaine et les Pays Bas notamment. Généralement ils se tiennent à l'extérieur de la zone des 24 milles (où ils se font repérer par les avions des douanes successives qui se repassent l'information). Mais dans le Pas de Calais, ils tombent nécessairement soit sur les français soit sur les Gibis qui interceptent alors les bateaux signalés.

Dans cette zone entre Dunkerque et Boulogne, la vedette des douanes (sans AIS en effet) est très vigilante et vérifie l'identité des bateaux.
La semaine dernière nous avons été contrôlés de façon très courtoise : la vedette passe derrière lire le nom du bateau, pose quelques questions, puis sans doute vérifie dans leur base informatique, puis rappelle : "tout est bon pour nous, bon voyage"
Vu la situation à Calais, ils sont très vigilants sur d'éventuels vols de bateaux.

01 sept. 2015

Il y a effectivement un des paquebots qui avec ses cornes joue le thème de " la croisiere s'amuse" quand il salue la vigie en sortant. S'il avait voulu t'engu..... il aurait donné 5 coups de corne normale

02 sept. 2015

Je pense que c'est pour amuser et appatter les clients car le bateau a jouer de la corne aussi à l'intérieur du port quand j'ai fait escale .

02 sept. 2015

Pour ton information, à chaque fois qu'un paquebot quitte le port du Havre, il corne plusieurs fois et la sirène qui se trouve en bout de la digue Nord lui répond, c'est la tradition.
Il est donc fort possible que les coups de corne n'aie pas été pour toi.

01 sept. 2015

Je fréquente souvent Le Havre (c'est juste en face) et dans l'ensemble les choses se passent bien avec le trafic commercial.
Lors de mouvements de gros navires, la vedette du port se positionne à quelques dizaines de mètre du môle de la jetée nord et sans tenir compte des feux, les bateaux de plaisance peuvent entrer en sortir entre la vedette et le môle. L'entrée est large de 250m. Il m'est arrivé d'avoir droit aux 5 coups de sirène alors que je traversais au ras des môles, le navire en approche étant encore à 1 mille ou plus. Sans doute une précaution du pilote qui craint que le bateau qui traverse s'immobilise pour une quelconque raison. A chaque fois, j'ai fait un demi tour express!
En principe, la navigation dans le chenal est interdite et on doit le croiser au niveau de la bouée No 8, soit bien à l'ouest de la Hève. En fait, on doit en sortir lorsqu'un navire est en approche ou sort du port. La vedette du port vient alors inviter les plaisanciers à dégager, sans plus.
Je suis donc surpris des fait que relate notre ami. Effectivement, le pilote du porte conteneur peut avoir été inquiet en ne voyant plus ce bateau.Il ne faut pas oublier que du château, ils ont une angle mort sur l'avant sur environ un mille au moins, idem avec le radar.
Peut être la "charmante personne" de la pilotine était-elle stressée car inexpérimentée (il faut bien débuter un jour en situation réelle), mais cela n'excuse pas cette forme de crise d'autorité qui aurait pu mettre en danger ce bateau et son équipage.
Donc ne pas généraliser cet incident sur l'accueil au Havre.

02 sept. 2015

Petite remarque: si on a une panne moteur au mauvais moment, il ne faut pas compter sur ces mastodontes pour s'arrêter avant qu'il ne soit trop tard... Donc mieux vaut les laisser passer.

02 sept. 201516 juin 2020

@Ecumeur
"Il ne faut pas oublier que du château, ils ont une angle mort sur l'avant sur environ un mille au moins, idem avec le radar."

Pas tout à fait.
L'OMI impose une visibilité de 500 mètres au plus au-delà de l'étrave.
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle la passerelle des dernières constructions a été avancée au tiers avant des navires, disposition qui permet également d'augmenter le nombre de rangs de conteneurs en pontée sur l'arrière.

02 sept. 2015

Quand je vois un porte conteneur où la passerelle dans le château arrière ou presque voit sa visibilité limitée par des piles de conteneurs dont on a l'impression qu'ils arrivent au ras de glaces. Quelle que soit le réglementation de l'OMI, je préfère évaluer leur angle mort à un mille ou plus.
Il y a deux semaines, retour musclé de Salcombe vers Guernesey, nous avons croisé un de ces mastodontes qui a clairement modifié sa route pour passer dernière nous. Il est vrai qu'il a vu un Sun Légende à 8N sous deux ris et un petit morceau de génois!

02 sept. 2015

Il m'arrive d'aller de temps à autre vers Harwich/Felixstowe qui est un des grands terminaux de PC pour la Grande-Bretagne.
Les plaisanciers passent à quelques mètres de ces "petits" navires amarrés bien en rang sur la rive nord de la rivière Orwell sans que cela ne pose de grande difficulté. Pas de coup de corne de brume ni de vedette qui agressent les petits.

02 sept. 2015

Je suis content chaque fois que je rentre en France, de me rendre compte que ce pays supporte bien la comparaison avec beaucoup d'autres : des services qui fonctionnent, des paysages et un climat agréables, même si parfois certains de mes compatriotes manquent d'un peu de savoir-vivre.

02 sept. 2015

L'herbe est toujours plus verte ailleurs... vu de là où l'on est.
Donc, une fois parti, l'herbe est tout aussi verte en France. CQFD
(signé: un émigré sur le retour)

02 sept. 201502 sept. 2015

Curieux phénomène : les français aiment bien brocarder leur pays quand ils sont en meute (comme sur les forum, par exemple :heu:) alors qu'au fond d'eux-mêmes, bien calés sous la couette, ils ne rêvent d'aller ailleurs que pour quelques jours seulement, billet de retour bien calé en poche. :mdr:

Ou qui aiment bien jouer les éternelles victimes et pleurnicher face à l'étranger qui ne manque pas de sourire devant ce paradoxe mais que ça rassure de constater illico que le ridicule ne tue pas.

Une comedia del arte à la française, une envie de souffrir un peu, à la recherche d'un peu de compassion ?
Va savoir .....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (168)

Piégeage des gouttes

mars 2021