Beneteau lance une ecole de voile

www.lejournaldesentreprises.com[...]344.php

Beneteau semble se dire que pour faire venir des nouveaux acheteurs il faut les former.

après la democratisation de l'apprentissage dans les années 60 - 70 qui a fait sa fortune, il ya une desaffection du fait d'un probleme de competence/connaissance.

On le voit avec les formations qui ne sont pas complètes dans les clubs ou bien la baisse de la fréquentation aux Glenans.

Outre la crise et les aleas conjoncturels, le problème de la voile est profond : c'est le nombre d'acheteurs potentiels qui va aller diminuant faute de connaissances.

L'équipage
14 avr. 2015
14 avr. 201514 avr. 2015

@Yartef
Je pense aussi qu'il y a un manque de passions, la société d'aujourd'hui est plus consumériste.
Qui lit encore,Marthe Oullié et Hermine de Saussure.
Le Toumelin, Bardiaux, Gerbault, Slocum, Voss, Bernicot, Gau, Chichester, Lewis, R K Jonhston, Moitessier, Pidgeon, Mowat, V. Dumas.Tous nos grand prédécesseurs, pour aimer la voile, il faut de la passion et la passion sans culture c zéro pointé.
Avec en plus une ministre qui supprime le Grec et le latin à l'école il ne faut plus s'étonner de rien.
:alavotre:

15 avr. 2015

Moi ! (je lis encore, et relis, et adore, les livres des "grands anciens". Il m'en reste encore à découvrir, mais tu as oublié Willy de Roos, et l'incontournable Jean Merrien - et, bien que différent, H. de Monfreid).
Faut dire que j'ai jamais fait de grec, mais j'aimais le latin...
Mais s'il est vrai qu'il y a une baisse de fréquentation aux Glénans, ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. Non, j'exagère : le public a énormément changé : âge, moyens financiers, buts... Mais il y a largement de la faute de l'école aussi.

15 avr. 2015

Tu m'apprends que je suis devenue modératrice !!! Merci, merci, ça va me permettre de démissionner avant qu'il ne soit trop tard.

15 avr. 2015

Si je ne m'auto-modérais pas déjà sévèrement... tu en aurais lu bien d'autres sur le sujet.
Tu n'as pas idée de l'ampleur et de la ténacité de la rancune des vieux marronniers !

15 avr. 2015

"la mode sur H&O de toujours tout démolir en permanence"... personnellement, je ne vois pas de démolition sur H&O mais des discussions parfois passionnées, parfois amusantes, et surtout des gens qui donnent une aide immense (et patiente) chaque fois qu'on en a besoin.
J'apprécie d'autant plus ces discussions que je peux situer un peu les interlocuteur grâce à leur profil.
Tu m'as demandé par MP de préciser mon point de vue et je l'ai fait. Je t'ai demandé de m'en dire un peu plus que ne le fait ton profil, tu ne l'as pas fait. Si tu veux discuter, pourquoi te caches-tu ?
Donc :aurevoirdame:

17 avr. 2015

@Erwan Vannes : personne ne t'oblige à remplir ton profil ni à donner des précisions sur ta vie privée. On peut donc clore ce débat.

15 avr. 201515 avr. 2015

@ Carthage
Ha! Willy de Roos je l'avais oublié, c lui qui a modifié/construit un voilier au Chili. J'aime beaucoup son bouquin. H. de Monfreid me faisais rêver quand j'étais plus jeune ;))
Merrien, j'ai aussi deux ou trois bouquins, c'était la bible des Glénans avant les Glénans. Il a aussi écrit de très beau romans de mer.
:alavotre:

15 avr. 2015

@ CARTHAGE : tu es modératrice sur H&O et c'est toi qui relance le glénans-bashing ? sidérant

15 avr. 2015

@ CARTHAGE : tu n'es pas modératrice ? quand bien même, tu as le droit de t'auto-modérer; la mode sur H&O de toujours tout démolir en permanence finit par être pesante ... la critique constructive a grandement sa place sur H&O mais pas les marronniers rancuniers

15 avr. 2015

@ CARTHAGE : euh me cacher ? me cacher de quoi ? de qui ?

17 avr. 2015

@ CARTHAGE :

extrait de la charte d'H&O :

"Les interventions doivent respecter les règles de vie en société dont les interdictions posées par la loi. En particulier :

· Elles doivent respecter la vie privée des personnes";

j'ai donc parfaitement le droit de ne pas parler de moi puisque la charte m'y autorise et me le conseille (et, subséquemment, de ne pas remplir mon profil pour protéger ma vie privée)

18 avr. 2015

"Mais il y a largement de la faute de l'école aussi"
Affirmer n'est pas démontrer!
Quels sont les arguments qui prouvent cette affirmation?
Un développement serait nécessaire. Sinon c'est quand même un peu court.

On en a déjà discuté sur HEO, et dans le milieu des formateurs en voile, il est fréquent d'entendre que Beneteau a fait du lobbying en France pour ne pas avoir de permis ou licence voile obligatoire, et protéger sa réserve de client potentiels... Certes ce n'est pas un permis qui pourra donner l'expérience, mais en bateau moteur non plus..

En faisant cela, cela peut induire en erreur certains qui pensent que yaka se lancer et puis on verra.. Et maintenant c'est l'effet inverse, puisque rien n'est nécessaire, pourquoi aller en école de voile ?
Alors les compétences se sont diluées avec le vieillissement des anciens plaisanciers et la relève n'est pas là..

En tous cas former un plaisancier autonome et en solo en 4 à 6 semaines, ben je demande à voir... Je pense que les Anglais ont mieux géré ce problème avec le système de formation bien foutu de yachtmaster, et on aurait du l'adapter à la sauce Française, et sans l'imposer, offrir des facilités aux plaisanciers qui auraient fait valider leurs compétences ou suivi les formations (ristourne sur assurances, sur places de port, tva réduite sur équipement ?).
Je sais que sur HEO , on apprécie pas ce coté perte du dernier espace de liberté, mais faudrait aussi responsabiliser les inconscients qui mobilisent les secours parce que par ignorance et incompétence ils se sont mis dans des situations qu'ils ne peuvent maîtriser..
Il parait que c'est aussi le même problème en montagne, certains s'engagent en tennis de toile dans des randos d'altitude....

15 avr. 201515 avr. 2015

@ trebor.n : le yachtmaster existe en France, ce sont les glénans qui assurent la formation et la présentation à l'examen (mais ce n'est pas le yachmaster anglais mais le yachmaster des coasts guard US) et c'est équivalent à la formation mar mar; le seul intérêt, c'est que tout est en anglais donc ça dégrossit bien pour le futur professionnel des candidats

15 avr. 201515 avr. 2015

@ trebor.n : parfaitement d'accord avec toi; mais je te trouve pessimiste; l'enseignement de la voile en France est de qualité, quelque soit la filière;
pour ce qui concerne Bénéteau et son école de voile, c'est un packaging qu'ils vont vendre et destiné aux gars qui ne regardent pas à la dépense; je fais de la marge partout tout en satisfaisant mes clients "hauts de gamme"

15 avr. 2015

Non, il y a aussi ceux qui se disent (bêtement ?) : bon, ben j'apprendrai rien avec ces gens là (ou dans cette ambiance), je me trouve un bateau et je me lance !
A débile, débile et demi, peut-être ; mais certains sont allés loin de cette manière, et c'est vraiment pas toujours facile d'apprendre dans ces écoles. Et ça revient cher !

15 avr. 2015

Pour l'instant je ne suis pas grand'chose (menuisier, peut-être ?). J'ai fait 7 ou 8 stages, et puis j'essaie de me dépatouiller. En fait, j'aimerais bien refaire un stage, plus tard, j'ai toujours été assez scolaire - et l'un de mes problèmes avec les stages est probablement qu'ils ne le sont pas suffisamment pour mon goût.
Ce que tu dis des modes d'apprentissage est vrai et me surprend toujours. J'apprends par essai/échec, ma meilleure copine, elle, n'apprend qu'en voyant faire. Impossible pour l'une d'adopter la méthode de l'autre. C'est fascinant.

Oui tu a raison, mais aux GL c'est un système sélectif qui n'est destiné qu'à des chef de bord bien confirmé ou des moniteurs 5 voiles, pas au débutant qui veut juste apprendre.. Pour lui, il y a les stages croisières, et tout le monde n'apprécie pas forcément ce système associatif ..
Après il y a aussi toutes les écoles de voiles locales et club de régate, mais souvent rien n'est clairement formalisé pour la formation comme dans le système RYA ou IYT ou il y a bien une eval en bon et due forme à chaque phase
- competent crew
- day skipper
- coastal skipper
- yachtmaster offshore
-yachtmaster ocean

On retrouve grosso modo les niveaux FFV et GL competent crew = 2 voiles,
Day skipper = 3 voiles, coastal skipper = 4 voiles et yachtmaster offshore = 5 voiles.
Seulement en France le livret passeport et progression voile n'est pas obligatoire et trop peu utilisé, les cours théoriques de chaque niveau ne sont pas formalisés, il y a les gros topos universel style "cours des GL" et la grosse artillerie "Wagnon de la voile".
Tout cela fait que (amha) la situation n'est pas claire et cela peut rebuter certains amateurs qui pensent que puisque qu'ils n'ont pas été formés au sein de leur propre famille (comme beaucoup de marins que je rencontre) ben la voile c'est par pour eux et puis tant pis... Ça c'est un peu dommage..

15 avr. 201515 avr. 2015

Rassures toi, j'en suis bien conscient puisque j'ai moi-même utilisé la filière de formation Française, et les compétences sont largement présentes... Mais trop peu de (potentiels voileux) en profitent, par manque de lisibilité et d'autre choses ?.. Il suffit d'aller au départ des pontons des agences de location et tu constates le manque..

Ah c'est le mystère de l'acquisition du savoir et de l'expérience par le cerveau humain, les esprits sont très variés et en plus ils sont auto adaptables aux situations et conduits pour moitié par l'affectif et les pulsions.. Alors pas étonnant que tous ne se retrouvent pas dans un seul type de système, et c'est tant mieux sinon on s’ennuierait en étant tous semblables.. Et c'est vrais que beaucoup de marins sont plus ou moins autodidactes.. En même temps j'ai parfois été un peu désolé de voir le manque d'aisance sur les voiliers de loc, et les équipages un peu désemparés qui s’engueulent alors que la voile ça devrait plus être du fun, du plaisir et du sport...
Par curiosité, tu es aussi autodidacte ou filière école de voile ?

14 avr. 2015

bin y ferais bien de faire du lobbying sur la taxe de mouillage, parce que des clients , ils vont en perdre aussi bien à la voile ou au moteur.
jm

15 avr. 2015

c'est sur si on ne peut pas sortir du port c'est pas la peine d'apprendre a acheter un beneteau

15 avr. 2015

J'aime cette formulation... pensée latérale ?

15 avr. 201515 avr. 2015

Même pour la voile il faut un permis en Suisse et Allemagne ?

23 avr. 2015

Est-ce certain ?
De mon temps, non, à condition de l'utiliser strictement comme annexe.

15 avr. 2015

En Allemagne, c'est le "Segelschein" (permis voile)
et il y en a même plusieurs types selon que tu navigues en eaux intérieures ou pas...

15 avr. 2015

Bénéteau France qui a donné son aval pour la 1ère fois au chantier de marion Bénéteau USA,pour développer le First 22 (coque de first twenty) en collaboration avec l'ASA ,pense sûrement à développer le concept en France comme en Chine d'ailleurs. www.beneteauamerica.com[...]-Vessel
www.beneteauamerica.com[...]irst-22

15 avr. 2015

Associer la vente d'un bateau neuf à la proposition d'une formation pour son futur propriétaire est une très bonne idée. C'est en créant de la valeur ajoutée autour de la construction et de la vente des bateaux que les constructeurs s'en sortiront. Autrement dit en développant les activités de service.
Les gens qui souhaitent aller en mer sans en avoir l'expérience sont très majoritairement conscients des risques qu'ils prennent. Une offre de formation conçue pour des adultes responsables et qui ne souhaitent pas être considérés comme des scouts attardés à toutes les chances d'avoir du succès et d'attirer des petits nouveaux vers la mer.

15 avr. 2015

Je crois que le mélange passion - conscience constitue un bon cocktail. Passion de prendre la mer, et conscience de ne pas savoir grand-chose, voire rien du tout.
J'ai acheté mon bateau avant de faire mon stage, et je n'en ai fait qu'un. Il m'a appris les fondamentaux (raison). Ensuite, j'ai découvert que si j'allais vers des marins chevronnés, ils m'accueillaient toujours avec plaisir, et étaient ravis de partager leur expérience avec quelqu'un de passionné qui n'avait d'autre envie que celle d'apprendre.
Aujourd'hui il me reste beaucoup de chemin à parcourir, m'ai j'ai grand plaisir à partager le peu que je sais.
Je préfère ce genre d'école à celles plus "académiques", sans en dénigrer aucune.

Bon vent et belles navs à tous.

16 avr. 2015

Perso je viens de la planche. J'ai passé le permis à Paris. J'ai acheté mon voilier en med, et je le drive en solo sans jamais avoir fait aucun stage.
.
Par contre ces forums H&O valent un super stage. Et ça permet d'etre un peu dans l'activité toute l'année.
.
Si j'etais un grand constructeur , c'est certain j'investirai dans la formation (sur mes canots) et surtout la generation- transmission de la passion. Je serais ainsi aussi proprio d'une revue bateau , toutes marques , toutes nav, mais subtilement orienté vers mes interets.
Il faut generer du client tout neuf, et l'amener à soi delicatement. Comme on peche une belle truite juste en lui carressant le ventre.

Cordialement

Effectivement il y aura très probablement des différences, mais au global si c'est du sérieux et bien ficelé, ben les gagnants seront les plaisanciers qui auront une plus large palette de formations.. Et surtout l'un n'empêche pas l'autre, en viel habitué des GL, je suis aussi allé en école de voile et chez Macif Voile et c'était très bien..

Par contre c'est possible que si j'avais pu avoir autant d'expérience et de jours de mer que toi, certainement que j'aurais été moins demandeur de formations..

16 avr. 2015

!!!?
- La planche permet d'apprendre que la mer est mechante et sans pitié ( marées , vents , bascules , courants, casses....)et de gouter à l'hypothermie.
- Les mouillages et manoeuvres de port y a suffisamment de litterature sur le sujet pour en approcher les nombreuses subtilités.
- La gite , mon canot surtoilé quand il est bien vautré perd de la vitesse.
C'est quoi des mauvaise habitudes !?

.
Quand aux ecoles de voiles ou de croisieres d'un constructeur, pourquoi seraient elle moins bonnes que d'autres comme celle d'une celebre compagnie d'assurance ? Pourquoi le prof serait il plus mauvais.?
Effaroucher le futur client !!??? Drole de notion : Un stagiaire paie un prof pour qu'il lui apprenne, par pour se faire engueuler !
Certains , voir beaucoup de profs, n'ont pas compris ce concept, en serais tu ?
Si tu étais embauché comme prof par cette nouvelle ecole de voile serais tu plus mauvais prof !!???
.
Mais apprendre sur un bon canot d'une marque, le futur client sera en confiance et revera toujours de cette marque, sur laquelle il aura plein de souvenirs et commencé à concrétiser son reve.
Cordialement

16 avr. 2015

"c'est sur si on ne peut pas sortir du port c'est pas la peine d'apprendre a acheter un beneteau"
Moi qui croyais, a lire les forums hisse-et-ho que la majorité de ces voiliers Bénéteau ne sortaient jamais du port !?
:mdr:

A part ça, j'ai vu il y a peu un allemand qui avait son "permis voile lac" Faire 100m avant de retourner le petit dériveur emprunté à la base... Il étais assis sous le vent :whaou:
On a bien galéré pour l'aider à ramener le bateau, il restait immobile dans l'eau, a laisser le voilier se remplire de liquide...

Ce genre de permis c'est de la blague obtenue en pochette surprise
:-(

Le problème de la voile aujourd'hui est la désafectation des jeunes par une palette d'offre de loisirs trop large, entre autres, loisirs demandant autrement moins d'investissement personnel, physique ou financiers...

Et la FFV fait de la pub pour la voile...Dans des magazines de voile que des passionnés achètent, politique inutile et totalement improductive.

Je pense moi aussi que Bénéteau a tout intérêt a proposer des formations au (futurs) acheteurs, cela fidélise et rassure le futur client qui n'est pas dans le milieu de la voile.
Et le futur client aura les compétence pour bien profiter de son (cher) bateau
:topla:

16 avr. 2015

Toujours le même débat... ce n'est pas le permis qui fait l'expérience.

Pour ce qui est de la FFV, effectivement, on voit plus ou moins régulièrement (du moins pendant les grandes compét') des spots TV pour le tennis, le hand, le judo... mais jamais pour la voile. A quand un spot de la FFV entre Plus belle la life et Thalassa??

16 avr. 2015

Si un constructeur pense à ces clients pour les former et vendre plus, il faudrait aussi qu'il pense aux solutions à mettre en place pour le stockage et l'hivernage des bateaux en dehors des périodes d'utilisations.

les industriels ont bénéficié des associations sportives et du bénévolat pour vendre leurs produits à des clients formés à la pratique des activités nautiques;

les industriels ont bénéficié pour leur clients des équipements portuaires sur le domaine public pour les besoins engendrés par leurs produits

S'engager sur le chemin de la formation qui est en amont de la pratique, c'est leur intérêt mais pas celui de leur clients qui n'auront pas d'équipements pour les accueillir.

A quand l'investissement des constructeurs de bateaux dans l'organisation des équipements pour accueillir leurs produits en période de non-utilisation?

16 avr. 2015

Ton idée, si logique et judicieuse soit-elle, m'évoque une vision infernale : un chantier XXX prolongé d'une marina XXX, avec commerçants XXX, et pourquoi pas petites fêtes et GO (pas gazole, gentils organisateurs) XXX. Des gardiens aussi, et une sécurité d'enfer.
Un vrai petit monde de la voile XXX.
OK, y'a peu de chances... :acheval: :acheval: :acheval:

16 avr. 2015

Carthage, que reproches tu aux Glénans ?
Y as tu mis les pieds en tant que stagiaires / monitrice ?

(Signé un glénaniste à ses heures perdues...)

16 avr. 2015

Je ne me permettrais pas d'en parler si je n'y avais pas mis les pieds ! J'y suis allée plusieurs fois en tant que stagiaire.
Je pense que si certains veulent vraiment un débat sur les Glénans, il n'y a qu'à lancer un fil spécifique.
Pour te répondre quand même, tout en restant dans l'objet de ce fil, je dirai que le bénévolat dont on parle beaucoup a des compensations (nav et stages gratuits) ; et que, de plus, les Glénans emploient aussi des moniteurs rétribués.
J'ajouterai que si le bénévolat assure une grosse partie du fonctionnement, je ne vois pas pourquoi les prix des stages sont à peine moins chers que ceux d'autres écoles de voile (où j'ai aussi été stagiaire).
Donc la Bénéteau Sailing School peut réellement trouver un créneau et apporter quelque chose à ses clients - et même se situer au niveau technique d'autres écoles, pourquoi pas ?

16 avr. 201516 avr. 2015

En tous cas , à propos du stockage, c'est bien un "goulet" qui limite le flux d'acquisition et revente c'est sur... Çà aussi on en a discuté souvent et c'est pas simple. De même pour le transport du proprio à son voilier, on peut prendre sa voiture mais pour un WE c'est un peu "gavant" quand on a 500 km à faire, il y a t-il une alternative simple et pratique ? ben pas toujours ... Donc des limites, il y en a, comme les questions de couts puisque c'est bien connu qu'un bateau "c'est un trou dans l'eau dans lequel on jette de l'argent "..

16 avr. 2015

La Beneteau sailing school peut même faire bien mieux que les autres: Inclure dans ses cours des apprentissages que les autres ignorent . par ex notion des techniques de construction navale : Exemple : Harchitecture , reglage et controle des haubans, du mat, controle de la coque , techniques et depannage moteur , techniques helices, profils de quille, technique des reparations de fortune (strat d'urgence ) Reglage des pilotes et regulateurs. Demonstration osmose et electrolyse Etc....etc
.
Et surtout ne pas oublier que le stagiaire est toujours le client du prof.
Meme s'il n'est pas maitre à bord, le client reste le roi .
cordialement
;-)

17 avr. 2015

Un constructeur a des atouts pour bâtir une formation vraiment adaptée. Mais il y a un point rarement abordé et que je considère comme primordial dans la formation des propriétaires de bateaux qui seront de futurs chefs de bord ce sont tous les aspects commandement, responsabilité ambiance à bord. J'ai écris un livre sur ce sujet. La plupart des croisières n'achoppent pas sur des problèmes techniques mais sur des problèmes humains. Qui ne s'est jamais trouvé dans des lieux magiques avec une ambiance détestable à bord. Ce point est essentiel non seulement pour vivre des moments agréables mais aussi pour des raisons de sécurité. Voir par exemple comment l'angoisse se transforme en panique.

17 avr. 2015

Alors la, tu rêves tout debout ! La Bénéteau sailing school apprendra aux gentils stagiaires l'IBAN utile pour faire réparer et entretenir son bateau en toute confiance. C'est ca la voile plaisir.

17 avr. 2015

Si le système de formation consiste pour Beneteau a montrer son gros nez commercial, l'initiative n'ira pas très loin. Si la question que je soulève en disant qu'aujourd'hui les principaux problèmes de navigation sont des problèmes humains alors tout ou tard cette question sera traitée dans un programme de formation.

17 avr. 2015

il me semble qu'aux Glénan, les stages "matérialiste" permettaient de voir tous ces points de vérifications, d'entretiens, de réparations....

17 avr. 201517 avr. 2015

Tout à fait, stage très intéressant pour tout candidat à l'achat / rénovation d'un bateau / grand voyage ou autre... On y apprend à strater, la mécanique d'un IB diesel, l'elec etc. Ce stage dure une semaine à Concarneau, je ne sais pas s'il existe dans les autres centres Gl.

17 avr. 2015

ptiplouf Les plaisanciers sont des passionnés, comme les motards ils aiment à bien connaitre leurs machine.
;
Mat : Si le stagiaire paie : C'est un client de l'ecole.

17 avr. 2015

les formations sont multiples et varié :un exemple ici

Le club local organise des "cours" de nav hauturiere sans avoir pour but de passer le permis durant l'hiver et celà permet aussi de repondre a de nombreuses questions variées et diverse ,telle que la secu avec la SNSM , le Cross etc , le cours de méteo est prodigieux .

Puis arrivé la belle saison une croisiere est organisée sur plusieurs jours voir semaines suivant le temps . ainsi les "novices" qui n'osaient pas partir seul partent en groupe "encadré" .c'est souvent les premiers pas pour les debutants

A travers les club on apprends aussi beaucoup .

Oui et re-oui, mais pourquoi tout est si disparate entre les associations, les clubs et écoles....? Chacun fait quelque chose de bien à sa propre sauce et il n'y a pas de socle commun surtout pour les évaluations de niveaux.... Résultat on ne sait jamais vraiment ou on en est, en plus entre école et assoces, ils entrent parfois en conflits, c'est ça qui est dommage.

17 avr. 2015

@ trebor.n : la formation de la voile en France (et tu le sais très bien) est organisée par la FFV (monitorat fédéral) et par l'état (diplôme d'état) et TOUS les instructeurs de France reçoivent la même formation technique et pédagogique; à partir de là, chaque structure décline suivant sa propre organisation et ses objectifs de formation; les niveaux sont parfaitement définis par la FFV et de manières très précises et un livret de suivi de formation existe (je ne me souviens plus de son nom exact) et qui permet de faire un bilan et de proposer la ou les étapes suivantes; donc les outils existent pour un socle commun;
il n'y a aucune raisons d'opposer telles écoles ou telles associations ou tel clubs etc etc ... ils/elles ont les mêmes encadrants;
après, là-dessus, vient se greffer le ressenti de chacun, et ça, ce n'est pas objectif mais subjectif;
un tel va se reconnaître dans une assoc ou dans un club ou dans une école ou préférer se former par lui-même;
chacun a le droit de faire ce qu'il veut;

Le support s'appelle "Passeport Voile" et il est commun pour 4 supports, croisière, voile légère, planche et kit surf. Il est trop succinct, (a mon avis) et il est trop peu utilisé (perso c'est le constat que j'ai fait).
Tu a parfaitement raison qu'il n'y aucune raison d'opposer les système de formation, les encadrants sont souvent communs, il existe cependant quelques antagonismes que je n'ai jamais bien compris entre ces structures alors que cela devrait plutôt être le contraire. En même temps je sais qu'actuellement, il y a une grosse réflexion générale justement pour uniformiser l'enseignement entre la FFV et toutes les petites et grandes structures, cela commence par le 5 voiles, donc on s'en approche réellement et concrètement du socle commun..

Bien vu, même le choix du type de bateau est différent, en club de voile j'ai navigué sur des JOD35 pour les manoeuvres et la régate, aux glen c'est des bateau de série principalement 32 pieds, chez MCV c'est le gros Dufour 410 tout confort... Pour ce coup, la variété est un avantage, pour l'état du matériel c'est le contraire pour le stagiaire qui tombe sur un boat usagé et mal entretenu., mais logiquement les avis de retour d'expérience devraient agir pour éliminer ces mauvaises configurations.. Ce sera difficile d'avoir tout pareil partout et ce ne serait même pas souhaitable, par contre ce qui le serait c'est qu'un stagiaire niveau X le soit dans toutes les structures grâce à l’harmonisation des formations..

17 avr. 2015

Il y a aussi le fait que des écoles différentes n'ont pas forcément la même politique. Par exemple, j'ai eu l'impression que dans certaines on veillait plus à l'état impeccable du matériel que dans d'autres. Et cette impression m'a été confirmée par certains formateurs, qui avaient enseigné dans plusieurs écoles.

17 avr. 2015

La censure! la censure! d'autant + que le mec insiste et qu'il se rend ridicule, parce que qu'il n'a rien compris de chez compris.
A bientôt le gris ;)))))))))))))))))))))))
:goodbye: :goodbye: :alavotre: :jelaferme:

17 avr. 2015

??? mais... g même pas parlé d'école de voile croisière?
Juste dit que la clientèle évolue, comme pour l'équitation, par exemple, et tous les sports qui demandent un certain investissement, en temps et argent.
D'autant plus que j'ai fait ce boulot de nombreuses années, pas aux Glénuches mais presque.
Mais c sans moi et sans commentaires.
:alavotre:

17 avr. 2015

Ouf, merci
trop dure la retraite avec H&O
RRRRzzzzzz!!!!

18 avr. 2015

SUPER,
Beneteau réinvente l'eau chaude! :oups: :mdr:

18 avr. 201518 avr. 2015

Pas du tout, il crée seulement une dérivation pour l'amener à son robinet.
Et après tout, il n'est même pas le premier : si une compagnie d'assurances, sans lien particulier avec la mer à ma connaissance, crée une école qui marche bien, pourquoi pas Bénéteau ?
Il y aurait eu une école de voile Michel Dufour, ou Philippe Harlé, pour n'en citer que quelques-uns, j'aurais été tentée !

Histoire de la création de MCV racontée par les intéressés :
www.mcv.asso.fr[...]us.html
Ce sera plus clair.
J'ai testé et c'est très bien et très complémentaire aux GL. J'y retournerai certainement pour le stage "maîtrise dominante solo"..

18 avr. 201518 avr. 2015

La Macif, puisque le sous-entendu est tellement évident n'a pas pour objectif d'amener ses stagiaires à acheter des bateaux "Macif". C'est une véritable formation qui est enseignée et une très grande sensibilisation à la sécurité.
La touche du "marketing" chez Ben et Taud n'est certainement pas étrangère à cette création.
La formation sera enseignée sur les voiliers et autres bateaux de la marque et pas sur ceux des concurrents? :reflechi: :oups: :jelaferme:

19 avr. 2015

J'ai testé à plusieurs reprises et suis entièrement d'accord sur la qualité.

18 avr. 2015

Beneteau qui " invente " l'école de voile.............

ça va pas tarder à devenir obligatoire .... du moment qu'il y a du pognon à faire

JF

18 avr. 2015

En effet, bien vu jfrançois, je n'avais pas osé.

21 avr. 2015

Jfrancois , aliguen, VOUS VOYEZ LE MAL PARTOUT.

Pensez vous VRAIMENT que Ben va se faire dù fric là dessus ?
Pour ma part, c'est l'occasion de faire une BONNE prise en main d'un bateau neuf, aider M et Mme à exorciser quelques frayeurs liées à leur expérience encore un peu limitée.et à les aider à progresser vers la sécurité et le plaisir de naviguer.

22 avr. 2015

Si l'on a une expérience un peu limitée :
1 - On n'achète pas de bateau immédiatement, on loue, on fait du BdA pour acquérir cette expérience
2 - quand on est suffisamment expérimenté, on peut passer à l'achat avec sérénité.
3 - La démarche d'accompagnement à la prise en main d'une nouvelle unité achetée chez un constructeur tel que Ben, devrait faire partie du contrat de vente. Ensuite chacun est libre de la mise en œuvre de cette possibilité.

21 avr. 2015

Oui, enfin... Bisounours je suis, mais surtout le 25 décembre. Sans voir le mal partout, on peut quand même penser que Ben n'est pas, a priori, un philanthrope mais une entreprise commerciale ; et que l'idée de l'école de voile (brillante) a quand même pour but de marquer un petit point par rapport à la concurrence... pour la vente de bateaux.
Mais c'est bien possible que l'école de voile elle-même ne rapporte pas gros !

22 avr. 2015

Avoir un voilier coûte cher, or le niveau moyen des revenus a largement baissé en France. quand on discute avec des anciens de "Dufour" ils racontent avec émotion le "bon temps" ou X voiliers étaient fabriqués et quittaient quasi a la queue leu leu.
Quand on voit les contraintes en France, place de port, taxes et coût d'entretien, nous n'aurions jamais franchit le pas de l'achat si cela avait été pour rester en France. L’idée de former les utilisateur découle d'une logique saine. Lorsque j'ai abordé le problème formation, en amont de l'achat, j'ai réalisé que l'offre n'est pas si développé que cela, dés qu'on aborde le hauturier. Nous avons opté pour les glénants mais nous avons eut des expériences divers et variées. certaines merveilleuses avec des monos hyper compétents, et d'autres avec des nullités absolues.....mais, je sais pas, le coté "quasi secte" ou tu n'as presque pas le droit de dire quand ça ne vas pas et "tout le monde se gargarise par ce que c'est super, on est les meilleurs "youpla boum....et une pratique quand même vieillotte de la voile; du coup, on a du se démerder seul pour apprendre l'électronique, l'AIS et la BLU.
Alors si bénéteau crée une école de voile adapté aux besoins avec des méthodes modernes, ils vont avoir de la demande

22 avr. 2015

Peut-on qualifier de "bateaudidacte" quelqu'un qui navigue sans être passé par une école de voile ?

23 avr. 2015

Peut-être que Béneteau a fait une enquète pour cnnaitre le pourcentage des stagiares de la Macif qui avaient acheté un Dufour ?

23 avr. 2015

Excellente remarque ! Effectivement j'ai eu un petit coup de foudre pour un bateau de stage. C'était Perrine, un brave Ovni très sécurisant et très sympathique. Du coup, au Nautic suivant, on était allés se balader du côté des Ovni... C'aurait été dans mes moyens, peut-être bien que...

23 avr. 2015

Perrine a fait 6 à 7 ans aux glénans (après son premier propriétaire qui l'a gardée environ 1 an) et la voilà à la Macif; on peut la féliciter pour son œcuménisme

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

Souvenir d'été

  • 4.5 (24)

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

novembre 2021