bateaux ventouses

Bonjour, quels moyens votre port utilise pour lutter? Quelques idées sont peut-être bonnes à échanger. A Dahouet, ils ont le passeport escales, et le passeport Côtes d'Armor. De plus les résidents ont une ristourne sur leur place à l'année s'ils libèrent leur emplacement pendant un mois entier en été, pour laisser la place aux visiteurs.
Faites en part à votre port d'origine et encouragez la démarche.

L'équipage
18 juil. 2013
18 juil. 2013

pour nous, cet été c'est bateau (presque) ventouse, ma femme étant pas au mieux de sa forme.
On aura quand même fait port st louis - marseille.
J'espère qu'on va retrouver notre place en rentrant :oups:

18 juil. 2013

Tous les bateaux font ventouse à un moment ou un autre de leur vie parce que...justement il y a la vie (des proprios) et elle n'est pas toujours roses et violettes. On veut croire que ça s'arrangera ou bien on vend le bateau, ce qui ne crée pas une place libre. Ce qui alimente l'acrimonie des demandeurs de places c'est la pénurie (imputable aux pouvoirs publics) ou versus la surpopulation (imputable aux quéquettes et ventres de tout le monde). Avant cette situation, les quelques ventouses on en parlait même pas. Avec ce genre d'attitude on va aussi virer telle ou telle population "dérangeante", "odorante" ou "différente" ou "pseudofrançaise", etc...vous voyez où on va.

18 juil. 2013

Pénurie, surpopulation... oui, mais aussi élévation du niveau de vie, modification des habitudes de consommation, modification des techniques de construction. En 1950, un voilier, c'était un yacht, et c'était pour les riches. En 2013, le médecin local, ou l'employé de bureau moyen, peut parfaitement se payer un bateau, plus gros ou plus petit, neuf ou d'occasion.
J'aimerais bien savoir combien il y avait de bateaux de plaisance en 1950 !!!

29 juil. 2013

1950 oui mais pouvant s'acheter des bateaux de 1930.............

18 juil. 2013

Et les questions ventouses, quel moyen utilise notre site préféré pour lutter? Quelques idées sont peut-être bonnes à échanger...:litjournal:
Je passe le bla_bla... Les "président" qui on une ristourne sur leur place...:coucou:
"Faites en part à votre port d'origine et encouragez la démarche" euh, ben non!!.... :non:
Nous on a des places, mais pas assez de visiteurs.... :goodbye:

18 juil. 2013

En 2011, le port des Minimes avait mené une enquête auprès de 1 320 plaisanciers.
Les chiffres sont intéressants même s'ils n'ont aucune valeur nationale.

Je viens de les retrouver dans le numéro spécial du "Marin" daté du 16 mars 2012 consacré aux ports de plaisance.

42% ont plus de 60 ans
41% appartiennent à une catégorie socio-professionnelle supérieure
87% des navigations ne vont pas au-delà des Pertuis Charentais
83% sortent à la journée
9% seulement passent une nuit en mer
40% ont une unité > 10 mètres
65% résident à proximité
Pour 45% le confort est le critère premier du bateau
71% souhaitent en disposer à flot toute l'année.

18 juil. 201318 juil. 2013

De ton post + du mien, peut-on tirer des conclusions ? Un peu, je crois. Je dirais volontiers (et sans aucune base scientifique, statistique, polémique) :
Nous, les voileux, on est en majorité des vieux. Une bonne partie a connu la mer autrefois ; une autre partie a rêvé de la mer toujours.
On a fait autre chose parce qu'il fallait bien. Les rêves de bateau n'entretiennent pas souvent une marmite familiale.
On se retrouve ... vieux... ou disons, moins jeunes... on a réussi (c'est à dire, on a de quoi vivre, et un peu plus).
On réalise le vieux rêve, on achète un bateau.
Et après ? Après, ben... Ce bateau, qu'on a acquis après avoir bossé des années, il faut l'entretenir... et puis s'en servir...
On n'avait pas prévu qu'on était une proie pour les ships et les marinas. On pensait naïvement que les mouillages tranquilles, avec un voisin pour avoir l'oeil quand on n'était pas là... ah, les trompeurs souvenirs d'enfance ! Merrien, heureusement que tu n'es plus là !
OK, nul n'est censé ignorer la (dure) loi (de l'espèce humaine) !
Mais ras le bol des fils sur le "droit", et le "non-droit" des marinas, des bateaux-ventouse, et des bonnes et des mauvaises raisons !
ON EST LA, nos bateaux aussi, et personne ne sait quoi en faire, de nos bateaux, si nous les abandonnons.
Les discussions sur la déconstruction des vieux bateaux me paraissent bien plus intéressantes que la discussion sur les bateaux ventouse, qui ne peuvent aboutir à rien ; parce que, essayer de résoudre le problème en augmentant les tarifs ne fera, AMHA, qu'augmenter le nombre de bateaux abandonnés dans les ports. Il n'est pas si facile que ça pour un port de se débarrasser de ces clochards qui ne paient pas leurs factures ! Même en cas de succès, le port y perd...
Alors la bonne idée ? Port à sec ? Pas idiot... Déconstruction ? Pas forcément idiot non plus... Augmentation des tarifs pour bateaux ventouse ? STUPIDE, parce que vision à très court terme.

18 juil. 2013

Oh purée... quand je pense que chez moi, elles ont été balancées depuis belle lurette, les ventouses... C'était pourtant rudement joli à voir faire, et totalement insensible en plus.
Pas comme le cataplasme à la moutarde !!! Aïe aïe aïe !!!

18 juil. 201316 juin 2020

.
Oui !!!
Vive les fils qui pourraient aboutir à quelque chose !!!
.

19 juil. 2013

je vois que tu a du vécu

21 juil. 2013

Le révulsif Boudin.. que les moins de vingt dents ne peuvent pas connaître ! :mdr:

18 juil. 2013

C'est pourtant une bien bonne idée que nous fait partager l'ami ttony.
Le principe du passeport escale (et la tu vas surement changer d'avis) c'est que tu as une nuité gratuite dans (quasiment) tout les ports du coin.
Le coin est vaste.
Donc, tu peux naviguer et t'abriter au port même si tu n'as pas les moyens de claquer 30 euros pour un taquet la nuit.
Les bateaux bougent et c'est d'ailleurs sur ce principe qu'ils ont été construits.
Donc oui, pour ma part je pense que le partage est une bonne idée.
De toute façon, on y viendra par obligation alors autant que ce soit par choix.

18 juil. 2013

et pourquoi pas partager les bateaux ?je rentre de 20 j de croisiere à Minorque et ,un peu lassé , je laisse le bateau faire ventouse ds une marina à Port Camargue ;ça me dirait bien de le partager surtout qu à la retraite l'entretenir deviendra une charge unpeu trop lourde ,avis aux amateurs c est un evasion 29 equipé hauturier

18 juil. 2013

Si j'ai bien compris ce que c'est, le passeport escale, ça paraît effectivement une idée géniale. Mais (toujours si j'ai bien compris) ça se passe en Bretagne, dans quelques ports qui ont un accord. C'est là qu'est le problème.
En Bretagne, il me semble qu'il y a suffisamment de ports et d'abris pour qu'une certaine "concurrence" joue encore. Ce n'est pas vrai dans mon coin (SO) et probablement pas en Méditerranée non plus. Dans mon coin, pas d'espoir, vu la config géographique ; en Méditerranée, à mon avis, ils devraient y réfléchir : il y a suffisamment de monde pour que ça soit très intéressant. Mais bien sûr, ça suppose beaucoup de travail de gestion !

19 juil. 2013

Ca m'aurait étonné qu'on ait pas un énième couplet sur l'impôt !
Décidément. Ca manquait à ce fil.
A croire qu'il est à l'origine de tous vos malheurs.

Allez donc voir ce que ça coûte d'avoir un anneau en GB, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne, et, pire encore, en Italie.

La preuve : ça coûte tellement cher ailleurs que, pour beaucoup, ces européens amarrent leurs bateaux à l'année .... en France.
.
.

22 juil. 201316 juin 2020

Son abus ? L'overdose ?
Il est bon, parfois, de regarder autour de soi pour comparer.
Selon ta situation sociale, tu seras plus ou moins sensible aux prélèvements sur les sociétés ou sur les revenus.
Tu verras que certains pays sont au-dessus, d'autres en-dessous.
En attendant, pas de quoi hurler à la mort !

Et il ne faut pas oublier pour que le comparatif soit complet d'y ajouter le coût de la santé, du transport, de l'immobilier.
Exemple : en GB où l'imposition sur les revenus est identique à ce qu'il est en France, demande à ceux qui sont partis travailler à Londres ce que leur coûte le quotidien pour se loger ou se déplacer.
Sans parler de la protection sociale.
Demande aussi à ceux qui, pour "fuir l'impôt", se sont pris à rêver d'Irlande il y a 4 ou 5 ans s'ils regrettent aujourd'hui d'être restés en France, l'Irlande aillant subi un revers et un coût social faramineux découlant directement de sa générosité passée pour séduire les sociétés.
.
www.touteleurope.eu[...]pe.html

22 juil. 2013

Quand je vois qu'un post parle de politique et non du sujet du fil je ne le lis pas - tant pis s'il contient des informations techniques bien cachées !

Il y a bien d'autres sites où se défouler, non ? Commenter les infos des journaux par exemple ?

22 juil. 2013

"pour nous convaincre que c’est ici qu’on est le mieux, qu’il n’y a pas le feu à la maison et qu’en somme on peut encore ajouter des couches de prélèvements sociaux et fiscaux sur notre bon peuple. "
.
Ce n'est pas du tout ce que je dis.
.
Mais entre cette vision noire et systématiquement négative, récurrente et inutile tendant à faire croire que nous sommes une exception affligeante au royaume des pays riches quant aux réalités fiscale, sociale, économique et politique de notre pays et la réalité comparative, si imparfaite soit-elle, avec nos voisins, il y a une marge.
.
Bien sûr, tu trouveras des avantages à vivre ici plutôt que là, à acheter dans tel pays plutôt que dans un autre, ...
Rien n'est parfait ni ici, ni ailleurs.
.
Personne, nulle part, n'est ravi de payer des impôts.
Et c'est également mon cas.
.
Concernant ce forum, je constate simplement que, quelle que soit la question posée, on ramène toujours tout très vite à ces prélèvements.
C'est réducteur, ça ferme les sujets et pleurnicher pour montrer ses larmes et tenter de trouver un peu d'empathie ne fait jamais rien avancer.
.
On est plutôt pas mal lotis et, même si beaucoup de sujets sont toujours en chantier ou sont en voie d'amélioration, nos voisins européens ont eux aussi leurs raisons de se plaindre selon les centres d'intérêt de chacun.
De plus, tu as une totale liberté de circuler en Europe pour aller voir si l'herbe est plus verte.
Dans le monde, notre pays n'a pas plus la réputation d'être mal géré qu'un autre.
.
Et je ne suis pas le dernier à me plaindre des choix politiques, et donc budgétaires, de l'état, de la prédominance du monde financier sur le politique, etc ....

.
Personne n'a envie de t'empêcher de respirer loin des miasmes grégaires et spoliateurs sur ton bateau.
Mais tout le monde n'a pas non plus envie que le pognon récupéré au travers des impôts et taxes locales ou nationales aient pour destination des infrastructures qui sont si utiles à cette petite minorité de plaisanciers que nous sommes.
.
On ne va quand pas faire de la plaisance une grande priorité nationale !
.
Comme je le dis ailleurs dans ce fil, la plaisance est en pleine mutation et il n'est pas sûr que répondre aux demandes d'emplacement change quoi que ce soit.
.
Il y a deux façons de voir ce problème :
- considérer qu'elle est en déclin parce qu'on n'offre pas assez d'emplacements,
- considérer qu'elle est en déclin parce que vouloir absolument son bateau à soi est un concept qui s'amenuise dans l'esprit du public potentiel.
.
Tu choisiras sans doute la première.
Et moi, la seconde.
La force de nos convictions respectives (et respectables) est le point commun qui nous réunit ici à travers nos divergences.

.

19 juil. 2013

En somme, si je comprends bien votre passeport-escale, on bénéficie d’une place gratuite là où on va parce qu’on a libéré sa place habituelle dont profite réciproquement quelqu’un d’autre. Ça ne vous rappelle rien ? Quand les impôts qu’on payait servaient à mutualiser les coûts des équipements publics et communs (routes, voies rapides, réseaux électrique, ferroviaire ou autre, canaux, aéroports et ports, etc…). Nous faisions bourse commune, comme quand on part en croisière avec des amis, mais quand même sans inviter dans le groupe une « Murielle Robin » qui compte l’infime détail comme dans son célèbre sketch. Si, à l’intérieur d’un référentiel « pays » (oui, bon…), les uns utilisaient plus telles ou telles routes c’était négligé puisque corrélativement d’autres utilisaient davantage d’autres équipements collectifs ; les ports par exemple…Mais la modernité est arrivée en même temps que le mille-feuilles administratif, désormais on raisonne en « services publics industriels et commerciaux » ou en « centres de profit » et on se met à tout payer à la pièce ou à chaque usage. Gag exemplaire de cet esprit : les autoroutes payantes (scandaleusement, mais c’est un autre sujet) sur lesquelles il faut jeter son argent par la fenêtre tous les 20 kilomètres dans des paniers prévus à cet effet…Si on continue dans cette voie ubuesque, on va finir par payer l’air qu’on respire. C’est malcommode, mais le pire qu’il faut encore considérer c’est que dans le même temps nous continuons à payer – et de plus en plus – les impôts anciens. A quoi servent-ils donc ? Ils devraient décroître se dit le naïf à due proportion de tout ce qu’on paye désormais à la pièce ou à l’usage…Méditez ces naïvetés du matin.

19 juil. 2013

"A croire qu'il est à l'origine de tous vos malheurs." Ben oui; son abus tout au moins. Et en l'état actuel c'est l'overdose. Revenons aux fondamentaux...

22 juil. 2013

Ce que je remarque d’emblée c’est que nous sommes sans doute politiquement irréconciliables. Ensuite je me dis que nous sommes hors de l’objet du forum et qu’en dépit de l’impact évident de ces questions sur le monde de la plaisance qui nous est cher, les modérateurs ne vont pas tarder à nous taper sur les doigts. Je tente quand même de répondre…avec modération.
Sur le fond, tu invoques des arguments de droit comparé pour nous convaincre que c’est ici qu’on est le mieux, qu’il n’y a pas le feu à la maison et qu’en somme on peut encore ajouter des couches de prélèvements sociaux et fiscaux sur notre bon peuple.
Les comparaisons avec nos voisins alimentent régulièrement des batailles d’experts dans des shows télévisés bien connus où le public est rapidement noyé dans des affirmations chiffrées contradictoires. L’exercice est périlleux, on le sait, et il n’en sort en général aucune conviction claire. De toute façon, ce n’est pas parce qu’il pleut chez le voisin que je suis satisfait d’être également trempé… Ce qui me préoccupe avant tout c’est que l’organisation et son fonctionnement soient les meilleurs là où je vis. On peut affirmer sans crainte de se tromper que peu de français ont aujourdhui le sentiment que c’est le cas. J’exprimais juste une opinion qui coïncide avec ce sentiment. J’exprimais par ailleurs une aspiration légitime, ancienne et des plus répandues : remettre enfin le système social et fiscal à plat, redéfinir valeurs et priorités, revenir aux fondamentaux. En somme des banalités de café du commerce qu’il nous soulage tous d’exprimer dans un forum (c’est fait pour çà) parce que leur prise en compte par ceux qui prétendent nous gouverner soulagerait bien l’activité qui nous est chère (c’est le cas de le dire…) avoir un bateau et pouvoir s’en servir afin d’aller respirer de temps en temps loin des miasmes grégaires et spoliateurs
Amicalement, quand même.

22 juil. 2013

Il ne faut pas confondre "états d'âme" et politique.
C'est peut-être de là d'ailleurs que surgissent nombres de quiproquos dans ce fil ou ailleurs dans ce forum.

21 juil. 2013

Pétard mouillé:

Bien faible incitation à bouger pour ceux qui font attention à leur sous...

1 Je confirme après consultation du maître de port de Tréguier.

www.hisse-et-oh.com[...]d-armor

2 Au jour d'aujourd'hui : 21 juillet 2013 j'attend encore les coupons qui devaient être délivrés aux abonnés du port dès réception.

18 juil. 201316 juin 2020

Proposition pour une plaisance responsable, démocratique, peu encombrante, écolo-convenable bien qu'on ait pas encore la solution pour la déconstruction (pour Carthage).
.
Convient à tout âge, à toute catégorie socio-professionnelle (même aisée),
à tous les sexes (?).
.
Pour les 9% qui passent une nuit en mer de temps en temps, possibilité d'installer un petit roof (en option, donc).

18 juil. 2013

Super ! Comment ils s'organisent, pour les quarts ?

18 juil. 2013

Pas besoin de faire de quarts quand on reste dans les Perthuis Charentais à la journée. :non:
.

22 juil. 2013

bon, j'ai tout faux. Le Paddle, je l'embarque sur le Corneel pour débarquer à Chausey; j'ai rien compris....

19 juil. 2013

Vers chez moi si tu pars un mois mini et que tu autorises la capitainerie à louer à un visiteur on te défalque le coût du mois de ton contrat annuel.
Ca oblige juste à savoir quand on va rentrer, mais il est toujours possible de prolonger par téléphone.
L'idée c'est que dans le coin on manque surtout de places en juillet et août.

19 juil. 2013

Décidément sur HeO, il y a des fils... récurents !
ça me rappelle une t'tite ritournelle : "elle est passée par ici, elle repassera par là..."
:alavotre: :alavotre: :alavotre:

19 juil. 2013

Un bateau ventouse est une invention des capitaineries pour culpabiliser les propriétaires de bateaux qui pour une raison qui leur est propre ne peuvent pas sortir autant qu’ils aimeraient le faire.
Cette invention a un avantage, elle permet d’appliquer une foultitude de sanction à base de flicage et de pénalités. Elles ne résolvent en rien le problème mais donne au port conscience d’avoir essayé quelque chose tout en gagnant plus d’argent.
En tous cas elle lui permet de ne pas trop se fatiguer à imaginer des solutions telle que la mise au sec temporaire d’un bateau incluse dans son forfait annuel en garantissant à son propriétaire de le remettre à l’eau le jour ou il en a besoin.
Pour les ports moins on se fatigue à chercher des solutions et plus la vie et belle. Jusqu’à quand ?

22 juil. 2013

"Un bateau ventouse est une invention des capitaineries "

?????????? :tesur:

Les capitaineries, elles s'en foutent à partir du moment où la place est payée régulièrement.

la notion de "bateau ventouse" provient uniquement de gens qui aimeraient avoir un bateau, qui ne trouvent pas de place de port, et qui enragent de voir que certains qui en ont sortent très peu, ou pas.

22 juil. 2013

AMHA, les capitaineries sont en général concessionnaires d'installations municipales. Donc, a ce titre elles doivent payer un loyer à la municipalité qui les héberge, ce qui ne gène en rien les dites municipalités
A la différences des CC qui eux, envahissent les espaces publiques, et comme tu le dis si bien, ne consomment que ce qu'ils ont stockés dans leurs congélos.

Mais je peux me tromper.

22 juil. 2013

Les capitaineries ne se foutent pas des ventouses bien qu'elles paient.
Ce n'est l'intérêt de personne de voir des bateaux se charger de moules au fil des mois ou des années.
Ni des ports, ni des communes, ni des régions.
Tout le monde cherche à re-dynamiser les ports à commencer par les autorités portuaires ne serait-ce que pour justifier leur existence auprès de l'ensemble des habitants.
.
Pour rester très terre-à-terre, un bateau qui ne bouge pas, même s'il paie sa place, ne rapporte rien.
L'implantation d'un port, son entretien et ses mouvements doivent avoir un impact sur l'économie locale.
Sinon, c'est un coup à voir les résidents non concernés par la plaisance faire front contre les autorités politiques locales qui souhaiteraient développer ou améliorer les infrastructures d'accueil.
Et c'est déjà le cas.
.
Ne pas oublier que le plaisancier est minoritaire sur les territoires communaux du littoral et tout le monde ne voit pas d'un bon oeil ces alignements de coques blanches qui, parfois, bouffent le paysage.
.

Les camping-cars et les bateaux ont plus d'un point commun.
Le développement impressionnant des camping-cars a eu pour seul résultat leur interdiction très fréquente de stationner en centre ville et parfois même de circuler dans les communes.
Pourquoi les communes devraient-elles s'équiper de parkings spécifiques avec des équipements particuliers (vidange eaux noires, bornes électriques) si ceux qui en bénéficient ne consomment que ce qu'ils ont stockés dans leurs congélos à leur point de départ ?

.

19 juil. 201319 juil. 2013

Il existe un texte mais j'ignore s'il est appliqué (voir art. 213-4)

www.legifrance.gouv.fr[...]jo03v_2

Pour mettre un bateau au sec il faut de la place et les terrains sont souvent chers près des ports quand ils sont disponibles. Quand j'ai sorti mon ancien bateau de l'eau à La Rochelle pour le mettre en vente (à l'arrivée du nouveau) j'ai payé presque aussi cher qu'à flot.

Le directeur du port des Minimes explique qu'une adhésion à un Passeport Escales n'est pas envisageable parce que les ports de la région sont trop petits pour offrir la réciprocité que suppose cette offre.

19 juil. 2013

Le directeur du port des minimes dit ce qui l'arrange. Son port pour la mauvaise qualité de son accueil est le plus mal noté de la côte atlantique dans la base marinas de STW. Il faudrait que lui aussi se mette au boulot plutôt que de disserter sur ce qui n'est pas possible!

20 juil. 2013

Pas tout à fait d'accord!
La Rochelle, quand on regarde nos côtes, est sans doute l'escale qui attire le plus grand nombre. La ville est vivante, plutôt sympa, jeune, il y a une gare TGV, etc... et la navigation dans les pertuis sécurisante.
Autour, il n'y a effectivement pas trop d'alternatives, à part (et encore) Port Olona, plus petit et ensuite, il faudra aller bien plus loin...
Pourquoi pousser des cris d'orfraie? Les Minimes attirent et ils seraient bien bêtes de se tirer une balle dans le pied, même si, effectivement, un peu de "commerce" leur ferait du bien.

19 juil. 2013

un port à sec pour bateaux à moteurs à la base de sous-marins de Lorient en 2014
(on en a déjà parlé ici je crois)

19 juil. 2013

Chez nous, on les vend tous. :oups:

20 juil. 2013

Finalement, encore un fil qui ne sert à rien.

20 juil. 2013

Enoncer et échanger des idées et des opinions ne me parait jamais inutile. Cela peut éveiller des consciences et faire naître des convictions chez des citoyens qui seraient passés à côté sans voir le sujet. Et si on reste longtemps impuissants à faire évoluer ce sujet, il ne faut pas négliger la force que représente au bout du compte "l'opinion publique". Ceux qui nous gouverne la connaissent bien et la sonde régulièrement...
"Je ne vois pas ce que l'inutilité enlève à ma révolte, mais je sens bien ce qu'elle y ajoute" disait Albert Camus.

20 juil. 2013

non ce fil montre très bien l'égoïsme des gens qui on des places , la colère de ce qui en on pas et le fait que l on a une place laisse le droit d avoir des ventouses . si chacun y mettrait du sien ,la solution on la tous reste a voir la volonté de ne pas être individualiste . le port a sec est une très bonne solution hors n est pas utilisé , pourquoi ? quand je voie certains bateau navigué 3 jours par an et le bateau pourrir sur l eau ça me fou en rogne , alors que pour ces gens la le fait que le bateau soi au sec et des qui en on besoin on les mes a l eau la ces la solutions en + le bateau serai mieux au sec que a l eau . je prend exemple du chantier billie marine a hennebont propose ce service et a un arrangement avec le port de locmiquelic pour recevoir ces bateaux mes est pas exploités du tous alors que le bateau peut être dispos directement au ponton , la voila la solution et tous le monde ferait çà il y aurai plus de souci

20 juil. 2013

Les ports à sec n'intéressent que les bateaux qui naviguent . Une espèce en voie de disparition.

Imagine prendre l'apero avec tes potes sur ton bateau dans un port à sec. Pas très sexy ! Alors que la même chose sur un ponton...

Les bateaux évoluent comme les campings. Il y a eu les tentes, c'était sympa. Certains voulaient plus de confort, il y a eu la caravane. Nous en sommes aujourd'hui au mobile-home...

A force de faire des bateaux de plus en plus confortables au port, on se retrouve avec des bateaux de moins en moins marins. On est plus très loin du concept de mobile-home flottant sur certaines unités. Ca plait. Ca permet de venir prendre le frais en bord de mer le we. Mais pour cela il faut un ponton.

20 juil. 2013

il y a des ports à sec qui mettent à l'eau avant ton arrivée. Mais c'est sur que ce n'est pas rentable si on navigue très régulièrement.

Affirmation sans fondement.
Un port à sec bien géré, camoel nautic en ce qui me concernait, me permettait de partir de Paris le vendredi après midi pour trouver mon navire à flot en descendant du TGV.
Le port à sec est une excellente solution au contraire.

Pas sur ponton chez CN mais sur CM.
La solution que j'utilisais le plus souvent était, tout simplement, de monter à bord du bateau déjà "chaussé " sur le chariot de mise à l'eau puis mise à l'eau dans la foulée.

20 juil. 2013

"Les ports à sec n'intéressent que les bateaux qui naviguent ".
C'est plutôt quand on veut naviguer le plus souvent possible qu'on apprécie de retrouver son bateau à flot le vendredi soir en sortant du dernier TGV, non ???

Difficile de frimer en Atlantique vu qu'on s'amarre face au quai en général.

20 juil. 2013

oui mais pas d'AF, coque et moteur pas à l'eau en permanence, ...

Faux.
Lors de mon utilisation de ce service c'était 1 semaine sur deux.

22 juil. 2013

Information intéressante : le coût est inférieur de 24% à celui d'une place à flot à La Rochelle - peut-être parce que les bateaux ne sont pas mis à flot sur un ponton ? on n'en voit pas sur le site de Camouel Nautic.

Il m'a semblé que les "ventouses" visées par le fil étaient les bateaux qui ne bougeaient pas de leur ponton - les mouillages payants semblent faire moins d'envieux.

20 juil. 2013

Tous les bateaux sont par définition des "ventouses" à un moment ou un autre de l'année. Pour la bonne raison que leurs proprios ne sont pas dehors 365 jours par an ...sinon ils n'auraient pas besoin de place au ponton! CQFD !

20 juil. 2013

C'est un débat sans fin en effet : les conditions météo et les dates de congés étant ce qu'elles sont tout le monde veut être à flot en même temps !

20 juil. 2013

Je pense que le titre de mon fil n'était pas bien choisi et ne reflétait pas le message que je voulais faire passer. Je vous demande de m'en excuser. Je voulais simplement que nous échangions sur les diverses tentatives des ports pour nous aider à caboter, mouiller (je préfère aussi les petits mouillages aux marinas) bref à quitter notre port d'attache pour quelques jours et cela plusieurs fois dans nos vacances. Les diverses tentatives sont plus ou moins couronnées de succès mais elles ont au moins l'avantage d'exister et peut-être déclencher une réflexion de nos responsables de port. Pourquoi certaines fonctionnent mieux que d'autres, est-ce en fonction du bassin de navigation, les conditions météos, de la "clientèle" auxquelles elles s'adressent. Il y a sûrement d'autres éléments et axes de réflexion. Je voulais simplement échanger nos idées et stimuler les uns et les autres pour que les bateaux et leurs équipages soient incités à bouger le plus possible dans des conditions raisonnables.

20 juil. 2013

N'empêche que, on voit fleurir de plus en plus d'offres de location hôtelière à la nuité sur des bateaux.

Ces bateaux qui restent tankés à quai à longueur de temps à la même place, me posent problème. Je ne comprends pas le concept d'avoir un habitable, si c'est pour toujours dormir dans le même port. Autant acheter un vrai day-boat, plus un appartement. L'objet d'un port n'est pas d'être une résidence de vacances ou un camping flottant.

Les appartement proches de la mer sont très chers. Certains font leurs calculs et préfèrent acheter un bateau caravane plutôt qu'un appartement, bloquant autant de places de port pour rien. Pour ceux qui veulent naviguer c'est un peu la double peine. Les places de port sont rares et chères. Et les places pour la nuit en nav sont, rares et chères...

Il y a forcement un moment où la situation va devenir problématique et il faudra bien moduler les tarifs en fonction de l'activité des bateaux, pour que ceux qui cherchent avant tout un appartement ou un camping bien placé, retournent dans les appartements et les campings bien placés.

20 juil. 2013

Je vais faire un peu de provocation : où est il écrit qu'un bateau doit naviguer toute l'année ? et maintenant l'avocat du diable : Gardez vous d'appliquer votre système de référence à tous et considérer que votre système de pensée est le bon et le seul l'unique. Un port, c'est fait pour y stationner des bateaux, c'est ce qu'ils font, ils stationnent.

Maintenant, je comprends que celui qui n'est pas choyé par le système en place veuille le changer. Quand on n'a rien, on veut bien rebattre les cartes pour qu'on pour que le système vous octroie davantage.

Mais ne nous trompons pas, les mêmes ou la majorité de ceux qui prônent ces changements et veulent mettre dehors ou faire taxer ce qu'ils appellent des bateaux ventouses (au fait ! A partir de quand un bateau est un bateau ventouse ?) hurleraient s'ils disposaient eux-mêmes d'une place à l'année.

Mais ceci n'est que mon humble avis qui n'appelle aucune réponse furieuse.

20 juil. 2013

Comme c'est joliment dit. En clair, je suis juste un jaloux !

Entre naviguer toute l'année et ne pas naviguer du tout, il y a une marge. Je n'ai effectivement pas d'anneau en méditerranée, mais je ne cherche pas à en avoir un non plus. J'ai bien conscience que mon "système de pensée" n'est pas unique. Il y a effectivement beaucoup de gens qui achètent des bateaux pour ne pas les faire naviguer, ce qui est effectivement à l'opposé de mon "système de pensée".

Maintenant, aussi surprenant que cela puisse te paraître, il arrive encore que certaines personnes ne raisonnent pas uniquement en fonction de leur petit nombril. Je pense en faire parti.

22 juil. 2013

"Un port, c'est fait pour y stationner des bateaux, c'est ce qu'ils font, ils stationnent." ... :reflechi:

C'est bien là le problème ! Un port doit servir avant tout à abriter et/ou à protéger un navire. A ce titre, il ne devrait pas être considéré comme un parking longue durée (surtout avec les solutions actuelles de mixités port en eau/port à sec).

20 juil. 2013

En fait, nous sommes sans doute tous de grands insatisfaits, reluquant ce qu'ont les autres et incapables d'assumer notre quotidien...
Je préférerais faire plein d'autres choses mais je n 'en ai ni les moyens, ni le temps ... alors je râle.
:heu:
Dans les 70' finalement Crosby, Stills & Nash l'ont bien chanté:
"If you can't be with the one you love, love the one you're with!"
(si tu ne pas peux pas être avec celle que tu aimes, aimes celle avec qui tu es!)

21 juil. 2013

et les Stones ?

"You can't always get what you want"... :mdr:

22 juil. 2013

Méditons grâce à Bigornot sur cette pensée profonde mais accessible à basse mer:
«Ainsi est la règle en ce bas monde, chacun a
en partage ce dont il n'a que faire et d'autres
possèdent ce qui ferait le bonheur de leurs
voisins»
Jerôme K. Jérôme
Trois hommes dans un bateau

20 juil. 2013

Sophalabarre, je ne m'adressais pas à toi en particulier.

Ce type de sujet revient très régulièrement avec toujours les mêmes remarques : taxer les bateaux qui naviguent moins que moi, priorité à ceux qui habitent sur place parce que moi je peux naviguer plus que ce gros c.. de parisien qui ne peut pas venir assez et que quand même faudrait réserver les places aux locaux, faut changer le système...

Je m'exprimais donc de manière générique et je regrette que tu l'aies pris pour toi.

21 juil. 2013

En avion place au kilo, en bateau tarif au mille parcourut??

21 juil. 2013

Et moi, et moi, et moi. Voila bien le grand mal de notre société moderne.

21 juil. 2013

@Scampi33, c'est ça ! C'est exactement ça !

21 juil. 201321 juil. 2013

Petit secret (de Polichinelle...) pour tous les pleurnichards sans place : il y a des places à Roscoff, Tréguier, Arzal et dans de nombreux autres ports. Sauf à vouloir à tout prix son bateau au pied de son logis, quand on est passionné, on trouve des solutions quitte à faire des kilomètres et ne pas rechercher à tout prix une place au soleil.

Alors où est VOTRE problème ?
Il faudra vous le dire combien de fois ??? :lavache:

21 juil. 2013

Facile à dire, mais quand on travaille on cherche des ports faciles d'accès pour profiter au maximum de son bateau le week-end - difficile à concilier avec les contraintes des écluses par exemple !

21 juil. 2013

Les horaires de l'écluse sont peut-être précis mais tributaires des marées - çà empiète pas mal sur le temps de la navigation tout de même !

02 août 2013

oui! Et les jours de pétole aussi! Et de coups de vent itou...

21 juil. 201321 juil. 2013

Beaucoup de plaisanciers vivent loin de leur bateau et attendent les longs week-end et les congés pour en profiter. Quant à la contrainte de l'écluse d'Arzal : je l'ai passé il y a quelques jours en une heure, attente comprise : les horaires sont précis. :-)

21 juil. 201321 juil. 2013

Mais naviguer dans la Vilaine et passer une écluse c'est déjà être sur son bateau et naviguer, non ? On fait le parcours à la voile et c'est déjà très plaisant.

01 août 2013

...supprimons les marées !

21 juil. 2013

Je me répète mais: s'il faut attendre à Arzal l'ouverture de l'écluse pour partir et s'il faut rentrer plus tôt au port pour la même raison çà ne limite le temps passé en navigation ?

Si on ne navigue que pendant ses congés d'été c'est bien sûr moins important.

21 juil. 201321 juil. 2013

Dans mon port d'attache, le courant est important et les manoeuvres sont sportives en dehors des horaires d'étale. La plupart des plaisanciers attendent patiemment l'étale pour partir : là aussi ça limite le temps de navigation mais on est sur son voilier et c'est déjà beaucoup. Alors en attendant on boit un coup!!! Apprendre la mer c'est aussi apprendre à vivre avec ce type de contrainte : une vraie école de la patience. Mais ce n'est que ma façon de voir les choses.

21 juil. 2013

La solution la plus économique est certainement de louer un bateau lorsque l'on en a besoin. Mais je suis comme les autres, je suis heureux de poser mon derrière dans mon bateau même si je ne vais pas sortir. Cela ne s'explique pas, on est relié à la terre ferme par un truc qui flotte et on a l'impression d'avoir larguer les amarres. Dans les années qui vont venir, avoir son bateau va devenir de plus en plus difficile. On va tous lutter le plus longtemps possible pour garder cette chance. La vie est courte, il faut se faire plaisir quand on peut encore le faire. Je cherche en permanence des équipiers pour m'aider à sortir le bateau mais aussi pour partager ces moments de bonheur sur l'eau. Ils m'aident à déventouser mon voilier.

21 juil. 2013

Ces "bateaux ventouses" comme certains les nomment ici passeront un jour du statut de "bateau ventouse" au statut "bonne affaire" car ils auront très peu navigué.
Mais peut-être que ce seront les mêmes qui le critiquaient jadis qui on profiteront. Alors ... un peu d'indulgence et de patience pour vos futurs bateaux!!! ;-)

22 juil. 2013

Le plaisancier est une espèce en voie de mutation.
Plus âgé que la moyenne des français, il a également des origines socio-professionnelles et des revenus nettement supérieurs.
Et les constructeurs l'ont largement accompagné ces dernières décennies avec des bateaux de plus en plus grands, de mieux en mieux équipés et donc de plus en plus chers à l'achat comme à l'entretien.
Du coup, ce "plaisancier", est passé du statut de "marin", obtenu au fil d'un long apprentissage et de nombreuses expériences, à celui de "client" plus axé sur la consommation et perpétuellement à la recherche du fameux rapport qualité-prix.
.
Les conséquences sont simples : on est passé d'un rapport de confiance "entre marins" (usager vs industriels et/ou commerçants), à celui plus brutal de la concurrence et du prix.
.
Il y a 20 ans, on comparait le coût d'un bateau à celui d'une bagnole.
Aujourd'hui on le compare à celui du logement.
.

22 juil. 2013

on est passé d'un rapport de confiance "entre marins" (usager vs industriels et/ou commerçants), à celui plus brutal de la concurrence et du prix.
oh que oui!
Et c'est pas chez les plus jeunes que je remarque cela, au contraire.

22 juil. 2013

bonjour . bien qu'etant plutot navigateur au long cour je trouve la critique et le proces des soit disant bateaux ventouses plutot lamentable et demagogique! ! qu'est ce qu'un bateau ventouse??? un bateau qui est parti 2 ans au tour du monde et qui pour un an ou deux est en attente d'un nouveau depart? le bateau de quelq'un qui a momentanement des souçis de santè ou autres, le bateau d'un marin deçedè et pour qui la famille cherche une solution ou ne se resoud pas à abandonner une partie de leur vie( un bateau a un fort impacte passionnel) les raisons sont multiple, les gens font souvent de gros efforts finançiers pour garder une plaçe!et que dire des familles qui n'ont que peu de vacances! ayant ete administrateur d'un des plus grands port d'europe et encore à ce jour au conseil portuaire d'un grand port de bretagne je puis vous assurer que le probleme est multiple et pas aussi simple materielement et humainement que le laisserait supposer certains critiqueurs de tout ou autres aigris!!!! qu'il y ai un manque de plaçes pour certaines tailles est un fait( du moins pour le moment) il y a aussi des questions à se poser lorsque l'on voit le nombre de bateaux à vendre! qu'en sera t'il demain de ce loisir?????? concernant les donneurs de leçons , lorsqu'ils ont une place il serait peut etre correct d'informer les autres ports ou ils ont postulè cela donnerait des statistiques plus fiable!! une vie de navigateur ou de plaisancier n'est pas lineaire, il y a des hauts et des bas, qu'on "foute la paix aux gens et et qu'on leur laisse utiliser leur reve à leur guise! si certains preferent rever à leur ponton c'est leur droit il paient leur cotisation et font aussi marcher le commerçe!mais certains preferent sans doute que l'on legifere sur l'utilisation des bateaux apres il se plaindront d'un manque de libertè de plus

22 juil. 2013

J'ai failli acheter un voilier-ventouse à L.R.: son propriétaire était mort 8 ans plus tôt, la veille de sa retraite et sa femme venait y passer quelques jours ici et là pour "être avec lui" encore un peu mais ne souhaitait pas naviguer encore, à cause des souvenirs...
J'ai acheté un voilier qui attendait depuis 5 ans que l'Alzheimer de son propriétaire (depuis 25 ans) se calme... Il est mort un an après.
Il est dans un port à sec à côté d'un 12 m de "voyage" que des doux et gentils rêveurs espèrent retaper un jour... il n'a ps bougé depuis 18 mois.
Le mien n'a pas pu bouger depuis l'automne pour tout un tas de raisons ...
Les bateaux-ventouses, je ne dis rien, je crois que tout le monde aimerait être à bord et naviguer... mais la vie n'est pas forcément un long fleuve tranquille!

22 juil. 2013

"ayant ete administrateur d'un des plus grands port d'europe et encore à ce jour au conseil portuaire d'un grand port de bretagne "....

"qu'on "foute la paix aux gens et et qu'on leur laisse utiliser leur reve à leur guise! si certains preferent rever à leur ponton c'est leur droit il paient leur cotisation "...

Ca rejoint exactement la teneur du commentaire que je postais plus haut :

"Les capitaineries, elles s'en foutent à partir du moment où la place est payée régulièrement."

;-)

22 juil. 201322 juil. 2013

"Ca rejoint exactement la teneur du commentaire que je postais plus haut :
"Les capitaineries, elles s'en foutent à partir du moment où la place est payée régulièrement.""
.
Tu ne dis pas vraiment la même chose que Captainwat.
.
Mais bon, si tu le dis deux fois, alors c'est que c'est vrai. :mdr:

.

22 juil. 2013

Qu'un port perçoive les recettes qui lui sont dues me paraît bien le minimum.
Qu'il se réjouisse de ne pas avoir à courir derrière le client lui assure sans aucun doute une certaine tranquillité comme n'importe quel gestionnaire d'une affaire commerciale.
.
Mais pour avoir souvent discuté avec des responsables de ports (responsables administratifs, commerciaux ou techniques), je n'en connais aucun qui se satisfasse de voir des navires soudés aux pontons.
Tous rêvent d'un port en mouvement.
.

22 juil. 2013

les choses ont peut-être changé..

Il se trouve que quand je travaillais dans un port de plaisance, c'était le cas : à partir du moment où le gus payait sa place, seul cela comptait, qu'il sorte toutes les semaines ou une fois par an (voire jamais !)

j'ai juste rebondi sur ce que disais cap'wat, qui me semblait actualisé.

:aurevoirdame:

22 juil. 2013

reponse pour emma= que voulez vous quelles fassent ????? un passeport escales gratuites?, certainement la meilleur idèe pour faire bouger les gens! quand vous payez(en dehors des cas evoquès precedement) 3/4000euros ou plus une plaçe à l'annèe ,pour certains 40/60 euros la nuit en saison autre part donne à reflechir! certains qui critiquent les bateaux plus ou moins ventouses et se targuent eux de vraiment vouloir naviguer n'ont pas à trop se torturer ,il suffit qu'ils mettent leur bateau à l'eau n'importe ou et comme ils naviguent ils sont surtout en escale( je parle de croiseurs cotiers) lorsque leur saison est fini le bateau est à terre(comme celui de la plupart des residants l'hiver en mer du nord ou atlantique) d'autre part pour l'hivernage à flot l'hiver les places ne manquent pas ! une capitainerie doit elle mettre dehors un vieux locataire qui est brutalement bloquè par la maladie ou qui "serrè" finançierement doit revoir à la baisse ses ambitions nautiques?pendant plus de 30 ans je n'ai jamais eu de place attitrèe, ce qui ne m'a pas empechè de faire des dizaines de milliers de milles cordialement

22 juil. 2013

ils font comment aux ports? ils passent chaque jour voire si je suis sortis ou pas????

j ai vu un jour un gars passer sur le ponton et nottait les places vides, je lui ai demandé pas eu de reponse

je suis sortis depuis mai environ 30 fois, mais jamais plus de la journee, de ce fait mon boat est chaque soir a sa place, je dors dessus... ca fait d emoi un "tampon" ???

22 juil. 2013

élément de réponse : vu l'expérience que j'en ai d'un emploi dans un port de plaisance :

oui, chaque matin, un recensement de toutes les places était fait de visu, plan à la main, pour voir la disponibilité des emplacements.

Quand un propriétaire/locataire annuel partait, il se devait de déclarer le nombre de jours prévus de vacance de sa place.

Ce qui permettait de mettre, en priorité, les visiteurs à l'intérieur du port. Puis quand celui-ci était plein, de les diriger vers le ponton accueil/visiteurs.

Cela demandait une rigoureuse mise à jour quotidienne, afin d'éviter qu'un propriétaire ne trouve son emplacement pris lors de son retour (sauf cas rare de retour prématuré, auquel cas le bateau temporaire était mis au ponton visiteurs).

22 juil. 2013

C'est ce qui se fait à Royan.

01 août 2013

Idem pour moi, je sors plus de 150 jours dans l'année, mais juste après le passage du zodiac effectuant le relevé des places disponibles. De fait je suis sûrement considéré comme ventouse. D'après ttony, qui navigue peut-être moins que moi, il faudrait que je m'éloigne de mon "port d'attache" (méditons ce terme!) plus de 15 jours par an pour cadrer avec son "politiquement correct" ?
J'ai anticipé ma recherche de place pendant cinq ans, j'ai une place a l'année dans le port de mon choix, je revendique le droit de naviguer quand et ou il me plaît et n'admet pas qu'on me traite de ventouse !
Naviguer c'est prévoir, ceux qui n'ont pas su anticiper ne peuvent que s'en prendre à eux même car ils n'ont aucune légitimité à revendiquer quoique ce soit !

22 juil. 2013

Si j'ai bien lu le lien de Carpe Diem :

www.legifrance.gouv.fr[...]jo03v_2

et compris; je dirais OUI.

et je suis un tampon également

22 juil. 201322 juil. 2013

Pas si "moins de 2 tonneaux de jauge brute".

A La Rochelle çà ne figure pas dans le règlement du port. A Nice si je crois.

22 juil. 2013

Ça fait quoi comme bateau ?

22 juil. 2013

Le Corsaire (5,50 m) jauge 2,21 Tx...

22 juil. 2013

L'info est prévue sur l'acte de francisation mais dans mon cas elle n'y figure pas - je ne connais donc pas la réponse.

29 juil. 2013

Cette année, je n'ai pas signalé notre départ en croisière à la capitainerie. Pourquoi ?
1 - L'an dernier un bateau a occupé notre place, aucune ristourne sur le prix de notre place.
2 - Une défense de ponton arrachée et récupérée par un voisin.
3 - Une haussière prévue pour rester à poste, et bien rangée avant de partir, baignait dans la flotte toute dégueulasse à notre retour.
Bon, ce n'est pas exactement le sujet, mais puisque chacun pense à sa g.eule, je m'efforce de faire pareil. Donc, cette année, on est parti discrètement. Et à ceux qui pourraient critiquer mon attitude, j'annonce à l'avance qu'en tant que nouvel égoïste...je m'en tamponne la coque.
:mdr:

29 juil. 2013

Quoi ! Tu pars en croisière en laissant TA place sans défense ! Pas de mirador pour surveiller les va-et-vient, pas de vigile pour écarter les indésirables, pas de barbelé autour des taquets d'amarrage ? Excuse ma remarque, mais je te trouve bien négligeant. Tu ne devra t'en prendre qu'à toi-même si d'autres en profite pour utiliser TA place (en laissant quelques euros à la capitainerie quand même).

Que ta défense arrachée t'énerve, je comprends. Mais de la à bloquer une place. C'est peut-être un rien disproportionné. Quand à l'aussière... Il se joue parfois des drames qu'on ne soupçonne pas !

Qu'est-ce qu'on te souhaite ? De bonnes vacances... Et pourquoi pas, le bonheur de se faire refouler un soir parce que des proprios n'ont pas signalé leur départ à la capitainerie.

Pour ce qui de ne penser qu'à sa gueule, je pense que tu es un élève très doué !

29 juil. 201329 juil. 2013

Excuse moi d'avoir été trop négligeant de ne pas avoir démonter mes 6 défense fixes, et mon amarre fixe également, en prévision du mec bien élevé et attentif qui s'est mis à ma place.

Mais comme dit plus haut "je m'en tamponne la coque" des critiques.
J'ai passé d'excellentes vacances dans de superbes mouillages.
En quand "ptiplouf" tombe à l'eau qu'est-ce qui reste...du vent. Mais j'ai vu dans ta fiche que tu n'as pas de bateau, tu peux pas comprendre.

29 juil. 2013

dans certains ports, il est interdit de fixer une défense sur un ponton. A part éventuellement dégrader le ponton, je ne vois pas bien pourquoi.

29 juil. 2013

certain bricoleurs traversent les conduites d'eau ou les cables electriques en voulant visser des bumpers sur le ponton
dans certains ports, c'est le personnel du port qui le fait (tu fournis le matos, c'est tout)

30 juil. 201330 juil. 2013

@kako :L'attitude est radicale et la mauvaise humeur bien perceptible, mais il faut comprendre. Il y a encore 2 ans chez moi, si on partait plus d'un mois, en prévenant, le port relouait bien sur MAIS reversait au titulaire l'équivalent du prix de location hors saison. Manière de couper la poire (c-à-d le passager qui a payé plein pot...) en deux. C'est fini ! Le port encaisse et ne rétrocède plus rien ! Arnaque, recul, aggravation indirecte du prix à l'année, etc...Mais pétitions, bulletins de vote, associations de défense, recours juridiques, manifestations, battages médiatiques, immolations, rien n’y fait, rien n'y fera. On se fait du mal les gars !

30 juil. 2013

Oui, sauf qu'il faut prendre en compte l'entièreté de mon post. Parce que ne rien toucher à la rigueur c'est pas très important, je pleure pas après quelques dizaines d'euros. Mais qu'un c.nnard salope ma place, pas d'accord.

30 juil. 2013

la place ne t'appartiens pas; ce que tu loues c'est ton stationnement en contre partie on te garanti la place mais si tu n'es pas la c'est ton problème, il n'est pas anormal que la capitainerie loue sans reverser de contrepartie; la seule obligation c'est de te rendre la place quand tu arrives ou une autre en attendant qu'elle se libère du plaisancier en transit
si tu as la place en amodiation c'est complètement différent, comme si tu avais un appart en loc, l'espace t'es réservé
mais dans les contrées civilisées, la régie du port met en place toujours un arrangement, réduction du contrat annuel de location, reversement etc

30 juil. 2013

t'as bien raison! on est bien assez grand pour faire tomber nous-même l'aussière dans l'eau mazoutée du port et pour niquer nos propres parebattages sans l'aide de quiconque! Comment déjà? ah oui, d'un c...d !

Allô quoi!
;-)

29 juil. 2013

Fais gaffe, yu approche dangereusement du point Godwin.

:policier:

31 juil. 2013

Ton allusion à la politique était hors sujet, et n'apportait rien au débat. Tant mieux pour toi si tu as trouvé une place en un jour, mais ne soit pas arrogant dans tes propos, et tu ne seras pas ostracis

31 juil. 2013

"manquant totalement de sens de l'humour"
Ah ben mince! J'ai pas vu une once d'humour dans ton post. N'hésites pas à utiliser moult binettes si tu veux faire du second degré.
(Pour le 3ième ou le 4ième degré, attend un peu; à mon avis tu n'es pas prêt)

30 juil. 2013

Définition du point Godwin dans ce contexte :

"Au départ relative aux discussions sur des forums virtuels, la loi de Godwin peut s'appliquer à tout type de conversation ou débat ; l'un des interlocuteurs atteint le point Godwin lorsqu'il fait référence à un fait en lien avec l'holocauste ou le nazisme alors que le sujet de départ ne s'y prêtait pas."

Ben, j'ai parlé de la politique française, nullement de lien avec les mots cités ci-dessus. Donc ce n'est pas un cas Godwin du tout.

On est tout de suite censuré sur ce forum si, en tant qu'étranger on ose parler de politique française ?

Je trouve ça minable et manquant totalement de sens d'humour.

01 août 2013

Je suis désolé, mais je ne suis pas d'accord avec toi. La politique - ou du moins les politiciens - sont pour beaucoup dans la question de la construction et de gestion des places de port. Ce sont précisément les autorités politiques qui lancent des projets, les approuvent et les financent.

Ce sont également les élus (politiciens) qui peuvent faire des réglementations obligeant les ports publics d'adapter leur politique - éventuellement par rapport aux "bateaux ventouses".

Ce qu'a dit Limeyblimey était justement à 1000% dans le vif du sujet. Il a également émis l'opinion que les "bateaux ventouses" ne sont pas différents des "locataires d'appartement ventouses". Pourquoi les traiter différemment ?

Ses propos ne manquaient pas de respect, ne critiquait aucun membre du forum, n'étaient pas grossiers... Et ils étaient entièrement dans le sujet.

Etait-il arrogant ? A qui de juger ? Je te trouves bien arrogant pour ma part de décider de censurer quelqu'un qui émet une opinion différente de la tienne.

Ce n'est franchement pas démocratique, ça ne favorise pas le discours dans la "taverne". Ca finit par pousser les gens à quitter ce forum (voir tous les départs des "anciens".)

30 juil. 2013

Merci Scampi + 1 pour avoir élargi mes piètres connaissances de forumeur sur la loi de Godwin.

Combien de fois vérifier ! mais telle Monsieur Jourdain j'en ignorais le noms .

30 juil. 2013

Je sui propriétaire d'un bateau ventouse. Si quelqu'un me l'achète, ça en fera un de moins et je me consacrerai au BDA tout comme je le fais de + en + souvent, mais au soleil des Antilles.

30 juil. 2013

Le mien ventouse dans mon jardin...
Mais s'il ventousait dans un port, j'aurais pu sortir 2 ou 3 fois cet été... (si peu oui, mais pour raisons parfaitement justifiées à mes yeux):heu:
Arcachon, 30 ans d'attente: sus aux bateaux ventouses!
Ou quelques jours de loc par an, ou BDA comme Opus106, pas plus cher que la place + l'assurance + un peu de peinture.
Je dubite de plus en plus...

31 juil. 2013

Pareil pour moi!
L’impossibilité d'avoir une place de port rend la vie difficile à tous, à des degrés divers.
Je me contentais, jusqu'ici, d'un port à sec. Cette solution, idéale pour ceux qui passent deux mois (ou plus) à naviguer et le reste à faire autre chose m'était apparue Dans cinq ou six ans, je pourrai avoir le catway accueillant qui me permettrait, un jour de beau temps, d’aller faire un petit tour sur l'eau sans avoir à prévenir...
J'ai 64 ans, je ne crois pas que je pourrai attendre si longtemps et que le rêve de toute une vie sera mis en vente plus vite que prévu... mais je m'en doutais un peu, à vrai dire.
Un rêve, je vous dis.... :goodbye:

31 juil. 2013

moi pour la place 6ans !!! il est vrai il y a ecluse mais c est agréable , et quand je pars en bateau je suis pas presser , et je mes 1h 30 pour aller sur le bateau.
le jours ou j ai décidé d avoir un bateau quand il est arrivé de Toulon a st malo j ai réussi lui trouver une place , après j ai voulu aller en côté sud je lui est trouvé une place , j ai 45 ans et cotent , n attedez pas d avoir une place pour vous faire plaisir
sinon à 80 ans vous serez toujour sur le parking du port à regarder votre rêve larguè les amares sans vous, pour les bateaux ventouze pour certain c est toutes une page de leur vie !!

31 juil. 2013

C'est vrai que c'est dommage les bateaux ventouses, pour plein de raisons leur propriétaires ne peuvent les faires naviguer( bonnes ou mauvaises)

Une solution serait peut d'envisager des bourses aux bateaux ventouses, leur propriétaires les conservent et trouvent un moyen de les faire naviguer de temps en temps (prêt ,location....)
Et pour le bateaux a la limite de l'abandon des mises aux encheres

31 juil. 2013

Le seul bateau ventouse qui mériterait un traitement particulier est celui gardé par le propriétaire juste pour garder une place.

A LR, la possibilité de "suspendre " son contrat de location pour une durée allant jusqu'à 3 ans devrait permettre de réduire ces cas de bateaux ventouses vraiment inutiles

01 août 2013

Il est très simple d'éliminer les ventouses !
Il suffit de quintupler (au moins) le prix des places.

Par la même occasion, les paumés qui veulent le beurre l'argent du beurre et la secrétaire du port en prime pourraient se mettre aux patins à roulettes... :alavotre:

pfffzzzz

01 août 2013

Bof !
ou beauf.

01 août 201301 août 2013

Bonjour.
Mon projet de navigation intègre une place dans un port tunisien pour toutes les raisons énoncées dans le "fil". j'habite la région parisienne et un vol (hors-saison) pour la Tunisie est tout à fait gérable pour rejoindre mon (futur) bateau. A 700€ la place pour l'année et des prestations comparables aux plus grands ports Français, c'est à réfléchir. Contre ou pour les bateaux ventouses, les capitaineries et tout le business de la plaisance, je pense qu'il existe encore des solutions ... pour atteindre ces rêves que ce soit une grillade sur le port entre amis ou un long court autour du monde.

La vérité est ailleurs.

04 août 2013

Moi j'ai un bateau qui fait ventouse sur sa remorque : pas de place de port à payer. Petit bateau peu confortable (5.50 m) , à peine suffisant pour faire une petite semaine de croisière côtière spartiate l'été.

Mais de toute façon la ressource qui me manque principalement c'est le temps pour m'en servir, alors si j'avais un gros bateau sur un ponton, ce serait certainement aussi un bateau ventouse...

DJ

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Un souvenir d'un mouillage aux Grenadines il y a déjà longtemps

Souvenir d'été

  • 4.5 (72)

Un souvenir d'un mouillage aux Grenadines il y a déjà longtemps

novembre 2021